BLOG 44 de Tal SCHALLER

Chers amis,

Nous vivons un temps exceptionnel : des millions de gens se réveillent et cessent de croie aux mensonges des dirigeants et des media corrompus

Le 05.08 Olivier VERAN a écrit : « Face aux réticents antidémocratiques qui persistent à refuser une loi validée par le conseil institutionnel, je suppose qu’il devient nécessaire de refuser aux personnes non munies d’un pass sanitaire l’accès aux manifestations. Ce serait une mesure juste et égalitaire qui pourrait être activée rapidement. »

 

LA DERNIÈRE TROUVAILLE DE VÉRAN !! HALLUCINANT !!
DÉCIDÉMENT, LE SPECTACLE CONTINUE !!
IL VA FALLOIR UN PASS SANITAIRE POUR POUVOIR MANIFESTER CONTRE LE PASS SANITAIRE !!
DE MIEUX EN MIEUX !!
SE REND-IL COMPTE QU'IL EST DE PLUS EN PLUS RIDICULE !!
Les dirigeant sont aux abois, ils ne savent plus à quel saint se vouer. BIG PHARMA, BIGTECH ( et ses censures généralisées) et BIG BILL GATES  qui répand des substances chimiques dans l’air (les chemtrails), les aliments, les médicaments, les vaccins et les injections géniques expérimentales) tout ce monde est au bord de l’effondrement car les consciences s’éveillent…3

Nous sommes proches de la victoire !

Voir « J’accuse le gouvernement » de Philippe JANDROK sur cogito.com

Un réquisitoire implacable !

« Les élites regardent les populations mourir chaque jour du manque de soins de santé, du sans-abrisme, de la criminalité, de la drogue etc. Chaque jour. Depuis des décennies. Et cela ne les fait même pas sourciller. Et maintenant ils veulent vous faire croire qu'ils se préoccupent très sincèrement de la mortalité des populations due à une grippe au taux de mortalité inférieur à 1%. C'est une véritable blague. »

 

Nouvel article sur FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

Flash infos: Autre fait très important, 91 institutions sanitaires/scientifiques du monde entier n’ont pas pu citer un seul cas de purification du « SRAS-COV-2 », par qui que ce soit, où que ce soit, jamais.

par Mohamed Tahiri


Au 6 août 2021 :

91 institutions de santé/science FOI dans le monde n'avaient toutes pas réussi à fournir ou à citer ne serait-ce qu'un seul enregistrement d'isolement/purification du « SARS-COV-2 », par qui que ce soit, n'importe où, jamais. 

https://www.fluoridefreepeel.ca/fois-reveal-that-health-science-institutions-around-the-world-have-no-record-of-sars-cov-2 -isolement-purification/

 

sur le net/

Et surgit une hécatombe post vaccinale par Gérard Delépine. L’hécatombe mondiale post vaccin anti-Covid19 va progressivement mettre fin au mythe vaccinal. Alors qu’une propagande sans pareil(et incompréhensible si le médicament était à l’évidence efficace et sans danger)et des mesures liberticides veulent nous imposer une prétendue«vaccination » par des médicaments nouveaux mal évalués, les résultats des premiers mois des campagnes citées partout en exemple comme succès sont marqués par une augmentation paradoxale des contaminations et de la mortalité dans tous les pays qui ont beaucoup vacciné.

Des faits importants à ne pas oublier

   La grippe n’a pas disparu, elle est simplement comptabilisée en Occident dans les « Covid ». La grippe est associée aux virus Influenza qui sont de trois types nommés A, B et C (les virus de type A et B sont ceux qui sont impliqués dans les signes de la grippe saisonnière).

   Pour le virus de type A, il existe 144 sous-types référencés et plus de 350 virus seraient à l’origine des différents signes grippaux propres aux rhumes.

   Il faut ajouter 100 variétés de rhinovirus qui sont plus directement concernés par les rhinopharyngites et les rhumes, 67 virus picornaviridés et, à ce jour, 7 coronavirus (si l’on compte le Covid-19) aux pneumopathies habituelles.

 

   Il y a entre 1,7 et 40 millions de virus dans 1 mètre cube d’air, et entre 860 000 et 11 millions de bactéries et 5, 2 millions de virus peuvent pénétrer par inhalation dans nos poumons lors d’un footing, contre « seulement » entre 17 000 et 400 000 en temps normal.

   Source : une très sérieuse étude menée par des Sud-Coréens et publiée dans le Journal of Virology.

 

   Des origines à nos jours

   - Il y a 3,8 milliards d’années : apparition vraisemblable des bactéries et des virus sur Terre.

   - Il y a 7 millions d’années :  apparition vraisemblable de l’homme sur Terre (seulement 300 000 ans pour l’homo sapiens notre plus proche parent).

 

   La question à se poser régulièrement

   Si les virus et les bactéries étaient un obstacle à l’apparition et à l’évolution de l’homme sur Terre, serions-nous là (sauf à considérer que nous sommes vraiment plus forts et que nous n’avons rien à craindre d’eux) ?

  Le port protège-t-il des virus et des bactéries ?

   Qu’en dit la science ?

   La science nous dit que les masques ne protègent de rien et qu’ils sont nuisibles pour notre santé :

Vaccins covid-   La cour des miracles –

 

Et j’entends régulièrement des gens qui me disent : « j’hésite , quel est le vaccin le mieux….. ? »

https://odysee.com/@Vivresainement:f/vaccins-covid-19-effets-secondaires:7 

 

Sujet : Jacques Attali dévoile le plan macabre de dictature sanitaire en 1979 ! HALLUCINANT !!!

https://youtu.be/sGos9V_zIjM

PHILIPPE DE VILLIERS DIT TOUTE LA VERITE SUR LES PLAN DE BILL GATES

https://fb.watch/7blCMcRviS/

 

VACCINS COVID : « JAMAIS JE N'AI VU DE REMONTÉE D'EFFETS SECONDAIRES OFFICIELS AUSSI IMPORTANTE : 100 fois + qu'avec tous les autres vaccins. Les règles de sécurité devraient conduire à leur retrait immédiat. Nous sommes nombreux à être choqués »
Dr E. Ménat

https://qactus.fr/40banounhelene_vaccins_covid_jamais_je_nai_vu_de_remontee_deffets-mp4/


Victoire du tribunal des combattants de la liberté ! Met fin au masquage, aux vaccins et à la quarantaine en Alberta ! (en anglais)

Rumble —NOUS POUVONS GAGNER ! Patrick King est le fier père de 2 enfants, Freedom Fighter et Patriot, qui a affronté le puissant gouvernement de l'Alberta et a gagné ! Il a dit à la cour « Qui a la preuve que ce virus a été isolé ? » Et les accusateurs sont restés la bouche ouverte, ne pouvant pas répondre ! Du coup chacun peut attaquer les autorités qui ne peuvent plus forcer qui que ce soit au nom d’un virus inexistant. Masques et vaccins sont totalement NON SCIENTIFIQUES !! La pandémie est un mythe sans fondement.

Nous pouvons TOUS apprendre de cela, et nous DEVONS lutter contre cela dans chaque ville, chaque comté, chaque État, chaque NATION !

La lutte pour la liberté est un effort mondial, et NOUS POUVONS GAGNER !

www.StewPeters.tv

 

Scientifique : « Ce que nous voyons, c'est l'évolution du virus 101 » – La variante Delta est plus transmissible, pas plus mortelle

Alors que COVID – en particulier la variante Delta – augmente parmi les personnes entièrement vaccinées, Brian Hooker, Ph.D., a déclaré que plus la variante s'écarte de la séquence d'origine utilisée pour le vaccin, moins le vaccin sera efficace sur cette variante.

Malgré les preuves croissantes que la protection vaccinale contre le COVID diminue avec le temps , Fauci a déclaré à « Face the Nation » :

« ... le message prédominant est que si vous êtes vacciné et que vous contractez une infection évolutive... vous êtes beaucoup, beaucoup plus protégé contre l'infection qu'une [personne] non vaccinée qui est complètement vulnérable. »

 Une personne est considérée comme complètement vaccinée 14 jours après avoir reçu la deuxième dose du vaccin Pfizer ou Moderna COVID, ou deux semaines après avoir reçu le vaccin à dose unique Johnson & Johnson (J&J).

Les derniers chiffres de percée du CDC , au 25 juillet, montrent 6 587 personnes entièrement vaccinées avec des cas de percée COVID. Parmi ceux-ci, 6 239 personnes ont été hospitalisées et 1 263 personnes sont décédées.

En mai, le CDC a révisé ses directives pour signaler les cas de percée, déclarant qu'il ne compterait que les cas entraînant une hospitalisation ou un décès. Auparavant, l'agence avait inclus dans son décompte de percée toute personne testée positive pour COVID.

Selon le CDC , le système de surveillance des cas de rupture est passif et repose sur la déclaration volontaire des services de santé des États, qui peuvent ne pas être complètes.

Les données collectées dans 38 États ont montré que plus de 125 000 Américains entièrement vaccinés ont été testés positifs pour COVID et 1 400 sont décédés.

Cela entre en conflit avec les données du CDC publiées le 26 juillet. Les recherches de NBC News indiquent que le nombre de personnes hospitalisées ou décédées a dépassé 7 300 dans seulement 30 États fournissant des données.

Le nombre total de cas révolutionnaires est probablement supérieur à 125 683, car neuf États, dont la Pennsylvanie et le Missouri, n'ont pas fourni d'informations, tandis que 11 États n'ont pas fourni de totaux de décès et d'hospitalisations. Quatre États ont donné le nombre de décès et d'hospitalisations, mais pas le nombre total de cas.

Pour des États comme l'Utah, où des données complètes ont été publiées , les cas révolutionnaires se sont accélérés au cours des deux derniers mois. Au 2 juin, seulement 27 (8%) des 312 nouveaux cas dans l'État étaient des cas révolutionnaires. Au 26 juillet, il y avait 519 nouveaux cas et près de 94 cas (20 %) étaient des percées, selon les données de l'État.

Variante delta plus transmissible, mais pas plus pathogène que la souche d'origine

Les responsables de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déclaré qu'ils essayaient toujours de comprendre pourquoi la variante Delta est plus transmissible que la souche originale du virus COVID.

« Il existe certaines mutations dans la variante Delta qui, par exemple, permettent au virus d'adhérer plus facilement à une cellule », a déclaré le Dr Maria Van Kerkhove, responsable technique de l'OMS sur COVID, lors d'un point de presse le 30 juillet. « Il y a quelques des études de laboratoire qui suggèrent qu'il y a une réplication accrue dans certains des systèmes modélisés des voies respiratoires humaines.

Le CDC a averti les législateurs le 29 juillet de nouvelles recherches indiquant que la souche Delta est plus contagieuse que la varicelle

Brian Hooker, Ph.D., PE, directeur scientifique de Children's Health Defense et professeur de biologie à l'Université Simpson, a déclaré que si la variante Delta est probablement plus transmissible, elle est également probablement moins pathogène. "Ce que nous voyons, c'est l'évolution du virus 101", a déclaré Hooker.

Hooker a expliqué:

Les nouvelles variantes de virus qui circulent largement dans la population ont tendance à devenir plus transmissives mais moins pathogènes. En d'autres termes, ils se propageront plus facilement d'une personne à l'autre, mais ils causeront moins de dommages à l'hôte.

Hooker a déclaré que plus la variante s'écarte de la séquence d'origine utilisée pour le vaccin, moins le vaccin sera efficace sur cette variante, ce qui pourrait expliquer pourquoi les personnes entièrement vaccinées sont infectées par la variante Delta. Mais ce n'est pas le cas pour l'immunité naturelle, a-t-il expliqué.

Hooker a dit :

« Le vaccin se concentre sur la protéine de pointe , alors que l'immunité naturelle se concentre sur l'ensemble du virus. L'immunité naturelle - avec une gamme plus diversifiée d'anticorps et de récepteurs des cellules T - offrira une meilleure protection globale car elle a plus de cibles pour attaquer le virus, alors que l'immunité dérivée du vaccin ne se concentre que sur une partie du virus, dans ce cas , la protéine de pointe. Une fois que cette partie du virus a suffisamment muté, le vaccin n'est plus efficace. »

 

ETUDES SUR LES MASQUES :

   – Jingyi Xiao et autres (2020) « Mesures non pharmaceutiques en cas de pandémie de grippe dans des contextes autres que ceux des soins de santé – Mesures de protection personnelle et environnementale » : « Bien que des études mécanistes confirment l’effet potentiel de l’hygiène des mains ou des masques faciaux, les résultats de 14 essais contrôlés randomisés de ces mesures n’ont pas permis de conclure à un effet substantiel sur la transmission de la grippe confirmée en laboratoire. De même, nous avons trouvé des preuves limitées de l’efficacité d’une meilleure hygiène et d’un meilleur nettoyage de l’environnement ».

   – Denis G. Rancourt (2020) : « Les masques ne marchent pas : un examen de la science en rapport avec la politique sociale autour de la COVID-19 ».

   – Wittoria Offeddu et autres (2017) « Efficacité des masques et des respirateurs contre les infections respiratoires chez les travailleurs de la santé : Un examen systématique et méta-analyse » : « La preuve d’un effet protecteur des masques ou des respirateurs contre une infection respiratoire vérifiée (IRM) n’était pas statistiquement significative »

   – Faisal Bin-Reza et autres (2011) « L’utilisation de masques et de respirateurs pour prévenir la transmission de la grippe : une revue systématique des preuves scientifiques - Grippe et autres virus respiratoires » : « Une revue systématique a été entreprise pour aider à éclairer les directives sur la grippe pandémique au Royaume-Uni. La revue initiale a été réalisée en novembre 2009 et mise à jour en juin 2010 et janvier 2011. Les critères d'inclusion comprenaient des essais contrôlés randomisés et des études quasi expérimentales et observationnelles sur des humains et publiées en anglais avec un résultat de grippe confirmée en laboratoire ou cliniquement diagnostiquée et d'autres études sur les infections respiratoires virales. Il y avait 17 études éligibles. Six des huit essais contrôlés randomisés n'ont trouvé aucune différence significative entre les groupes témoin et d'intervention (masques avec ou sans hygiène des mains ; respirateurs N95 / P2) (…) Aucune des études n'a établi de relation concluante entre l'utilisation d'un masque / respirateur et la protection contre l'infection grippale (…) ».

   – B. J. Cowling et autres (2010) « Masques faciaux pour prévenir la transmission du virus de la grippe : une étude systématique » : « Aucune des études examinées n’a démontré un bénéfice du port d’un masque, que ce soit dans le cadre du travail de santé ou dans la communauté membres des ménages (H). Voir les tableaux récapitulatifs 1 et 2 ».

   – Joshua L. Jacobs et autres (2009) « Utilisation de masques chirurgicaux pour réduire l’incidence du rhume chez les professionnels de la santé (HCW) au Japon : Un essai contrôlé randomisé » : « Les travailleurs de la santé masqués N95 étaient significativement plus susceptibles d’avoir des maux de tête. Il n’a pas été démontré que l’utilisation de masques faciaux chez les HCW présentait des avantages en termes de symptômes du rhume ou de prise de froid »

 

Pass sanitaire ou pass suicidaire ? "Nous venons de déposer des plaintes pour des faits criminels dans plusieurs coins de France."

 Publié le 01/08/2021 à 16:47

Jean-Pierre Joseph

fl.m./SudOuest

PARTAGER CET ARTICLE :

FacebookMessengerTwitterTelegramWhatsAppPlus d'options...4.2K

Auteur(s): FranceSoir

ENTRETIEN - Me Jean-Pierre Joseph, avocat, doyen du Barreau de Grenoble.

France Soir : le 23 septembre 2020, vous avez publié dans "Profession Gendarme", un article intitulé "Quand cesserons nous d'être des moutons ?" dans lequel vous écriviez que ni le masque, ni le confinement n'empêcheraient la deuxième vague. L'Histoire ne vous a-t-elle pas donné raison ?

Jean-Pierre Joseph : Non seulement l'Histoire m'a donné raison, mais cela a continué, car j'avais annoncé à mon entourage que si nous ne réagissions pas, il y aurait une deuxième, puis une troisième, puis une quatrième vague, etc. Et des mesures de plus en plus liberticides, qui n'auraient aucun effet sur le freinage de l'épidémie. En fait à l'époque, les gens croyaient qu'en obéissant cela s'arrêterait, et je leur disais "C'est justement parce que vous obéissez que cela ne s'arrêtera jamais..."

En réalité, les contradictions dans les mesures étaient tellement évidentes, qu'il m'est difficile d'accepter qu'une grande partie de la population, glacée de terreur face à un virus que personne n'a jamais vu, soit aussi obéissante, et que les grands médias n'aient pas d'avantage dénoncé ces contradictions :

- Le masque était inutile, puis un mois plus tard devenait indispensable,
- Le confinement "allait faire accélérer l'épidémie", puis un mois plus tard, "allait la freiner"
- Au premier confinement, seules les activités essentielles étaient autorisées. Mais parallèlement, des milliers d'antennes 5G étaient installées. Pourquoi était-ce si essentiel ?
- Plus récemment "les enfants n'attrapent pas la maladie et ne sont pas contagieux" puis "Ils doivent se vacciner".
- Dans les restaurants, dès que l'on se levait, il fallait mettre le masque, comme si le virus ne frappait qu'en hauteur. Fallait-il marcher à quatre pattes pour aller aux toilettes ?
- Lors des couvre-feux, les gens faisaient leurs courses en catastrophe, entassés dans les magasins, mais dès 18h. le virus allait frapper, comme s'il travaillait de nuit comme les infirmières..."

Vous avez dénoncé ce que vous appelez la "Scientocratie". Comment définissez vous cela ?

Ce que j'appelle la Scientocratie, c'est un phénomène qui est arrivé progressivement : un groupe de "scientifiques" dont la plupart ne voient plus de malades depuis longtemps, dont la plupart ont des liens d'intérêts importants avec l'industrie pharmaceutique, et qui sont une minorité, affirment depuis le début qu'il fallait se confiner, porter le masque pratiquement jour et nuit, ne pas se soigner si l'on tombait malade, car "il n'y avait pas de traitement", et que seul le "vaccin" nous sauvera.

Comme des moutons, nous avons accepté cela, alors que des milliers de médecins en France signaient des pétitions indiquant "laissez-nous prescrire", car quiconque prescrivait l'une des quatre thérapeutiques mondialement connues, mais qui étaient interdites, s'il était dénoncé (comme autrefois, la France compte beaucoup de collabos), il faisait l'objet de poursuites disciplinaires. Cette minorité a imposé son soi-disant savoir au gouvernement. Pourtant l'on continue d'écouter ces gens là qui ont démontré par les faits l'inefficacité de leur "Savoir". Malheureusement tous les autres, qui pourraient nous démontrer le scandale sanitaire découlant de ces positions, ne sont jamais invités sur les plateaux. Demandons-nous pourquoi.

La blouse blanche a remplacé la soutane.

Vous évoquez des "thérapeutiques mondialement connues". Pouvez vous préciser ?

Comme je l'ai déjà expliqué, l'on connaissait depuis des décennies, en matière de traitement d'un virus grippal, au moins quatre thérapeutiques :

1- l'hydroxychloroquine associée à l'azithromycine,
2- la vitamine C en perfusion et à haute dose,
3- l'artemisia annua
4- l'ivermectine.

De nombreuses publications nous ont démontré que ces thérapeutiques étaient extrêmement efficaces, avec peu d'effets secondaires, à condition qu'elles soient utilisées dès les premiers symptômes. Nos scientocrates connaissaient cette information, et (comme s'ils le faisaient exprès), se sont dressés contre, se basant sur les seules études de cas dans lesquels l'on avait attendu que l'état du patient ne se soit fort dégradé, pour dire que ces thérapeutiques "ne marchaient pas..."

Bref, tout était fait pour nous faire croire que seul le "vaccin" pourrait nous sauver.

Cette position, en toute logique, est inexplicable, d'autant plus que de nombreux médecins avaient informé le ministère de la Santé qui ne voulait rien entendre.

Mais les vaccins anticovid ne permettent-ils pas d'arrêter l'épidémie ?

Je ne suis pas médecin, mais je suis obligé de dire ce que je vois : dans un article récent, intitulé "Covid 19 : injection chimérique transgénique- l'hécatombe vaccinale s'étend dans le monde" le Dr Gérard Delépine, chirurgien, oncologue et statisticien, montre que les courbes des décès montent en flèche, dans tous les pays dès le début de la vaccination de masse. Le cas des Anglais qui ont été les premiers en Europe à vacciner est caractéristique : dès le début de ces injections de masse, est apparu... le variant anglais... Puis la courbe des décès a remonté de manière spectaculaire. Naturellement aucun des grands médias n'en a parlé. Pourtant, ils avaient les courbes officielles devant les yeux. On dirait qu'ils sont chloroformés. Actuellement des médecins israéliens, résidant dans l'un des pays les plus vaccinés au monde, nous indiquent que chez eux, plus de 51% des hospitalisés avec le diagnostic de covid-19, sont vaccinés, et que la courbe de mortalité chez les jeunes a augmenté de 20% entre 2020 et aujourd'hui.

J'ai l'impression que non seulement ce "vaccin" ne protège pas beaucoup, mais en plus rend beaucoup de gens malades. Plus on "vaccine", plus il y a de malades !

On parle d'effets indésirables, avez vous des informations à ce sujet ?

Sur le site européen de pharmacovigilance "EUDRAVigilance", il est mentionné 19.791 décès au 24 juillet 2021 et plus de 2.000.000 d’effets indésirables dont 800.000 graves voire irréversibles (hors notamment Suisse et UK), ce qui est extrêmement alarmant par rapport à toutes les campagnes de vaccinations que nous avons connues par le passé.

Même le site de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) nous indique qu'au 1er juillet 2021, sur 62.000 déclarations, 31.000 cas ont reçu la qualification officiels d'effets indésirables, dont 8.689 graves, et 900 décès, pour le seul produit Pfizer ! Et 11.200 cas graves en fin juillet.

Il est à noter que d’après de nombreux scientifiques, les données de pharmacovigilance ne représentent en général que 5% en moyenne des cas réels et que des essais cliniques sont normalement arrêtés immédiatement si des décès sont constatés (exemple parmi de nombreux : en juillet 2020, la Food and Drug Administration (FDA) américaine a stoppé les essais cliniques de la société Cellectis pour le produit UCARTCS1 pour seulement un décès).

Le professeur Peter A. McCullough, cardiologue, vice-chef de médecine interne à la Baylor University Medical Center à Dallas au Texas ainsi que professeur principal en médecine interne à l’Université A&M du Texas Health Sciences Center, a précisé dans une interview que : « La limite pour arrêter un programme de vaccin est 25 à 50 morts. Grippe porcine, 1976, 26 décès, ils ont arrêté ». - COVID : «Le vaccin est l’agent biologique le plus mortel, le plus toxique jamais injecté dans un corps humain». Nous en sommes à 900 décès en France, plus de 19.000 en Europe, et les médias et les quelques scientocrates continuent de nous dire qu'il "y a très peu d'effets indésirables !". Pourquoi nous mentent ils de cette manière ?

À ce stade, je suis contraint de constater que nous sommes face à un empoisonnement collectif. Ce n'est pas parce que ce scandale sanitaire n'est pas mentionné par les médias « grand public » qu'il n'existe pas. En réalité, dans plusieurs coins d'Europe, des scientifiques ont analysé les produits mis sur le marché, et sont très inquiets de ce qu'ils ont trouvé !

Et ce qui encore plus incroyable, est que l'on est sur le point d'assister à la publication d'un texte de loi, contraire à plusieurs conventions internationales, car nous sommes toujours en période d'essai clinique jusqu'en 2022, voire 2023.

La Convention d'Oviedo interdit de forcer un citoyen à participer à une expérimentation. Or, beaucoup d'entre nous risquent d'être contraints de recevoir une injection d'un produit expérimental, qui n'est même pas un vaccin, mais un produit génique expérimental.

Parlons de ces plaintes : quel but poursuivez-vous ?

Il faut que cette hécatombe s'arrête ! Les 19.000 morts et 800.000 cas graves, représentent malheureusement une partie de la réalité, ce qui est d'autant plus honteux que nos autorités nient leur existence, et font comme si cela n'existait pas.

Depuis quelques jours, moi et d'autres confrères, avons quotidiennement des appels téléphoniques d'infirmières ou de pompiers stupéfaits d'amener tous les jours des "vaccinés" aux urgences. Depuis quelques jours, de nombreux professionnels de santé, constatant les dégâts de ces injections, nous demandent comment faire pour y échapper : "Dois-je risquer de mourir ou d'être handicapée à vie pour conserver mon emploi ?"

Plusieurs experts américains ou européens nous alertent sur le fait que ces injections risquent de bloquer toutes nos défenses immunitaires, ce qui nous mettra en danger permanent, notamment M. Van den Boosch, qui eut d'importantes responsabilités au sein des laboratoires Pfizer et Novartis, et qui nous alerte en conseillant d'arrêter toute cette campagne de "vaccinations".

Comment en est-on arrivé là sans que personne ne réagisse ?

"On peut faire accepter n'importe quoi à une population qui a peur"

1- On a gonflé énormément les chiffres des décès dus au Covid. : des accidentés de la route, des cancéreux mourraient officiellement "du Covid" ! La consigne dans les hôpitaux était d'en déclarer le plus possible (plusieurs soignants hospitaliers m'ont indiqué que certains hôpitaux percevraient une subvention pour chaque déclaration, ce qui permet de mieux comprendre les raisons de cette situation incroyable). Parallèlement, depuis plusieurs années, des milliers de lits d'hôpitaux avaient été supprimés, ce qui allait conduire forcément à une saturation. Et, contrairement aux promesses, ce processus a continué même pendant l'épidémie.

2- Toutes les thérapeutiques efficaces étaient interdites.

3- Le masque que l'on devait porter même en plein air, jusque sur certaines plages n'avait pas pour but la Santé Publique, mais de maintenir la peur, en muselant tout le monde. N'importe quel médecin de terrain vous dira que porter un masque en bord de mer, à des dizaines de mètres d'autre promeneurs, c'est grotesque ! Même les enfants, pourtant épargnés par cette maladie, et donc non contagieux, devaient faire comme s'ils étaient dangereux pour les autres !

4- Les divers confinements visaient spécialement les lieux où on échange des idées : bars, restaurants, salles de spectacles. Mais pas le métro, les grandes surfaces, etc. Comme des moutons chloroformés, nous avons accepté ces aberrations !

Tout était fait pour laisser les gens dans la terreur, à l'aide des slogans publicitaires, des affiches etc...

5- Puis sont arrivés ces produits grâce auxquels on allait pouvoir vivre "comme avant"... Sauf que ces produits sont en train de décimer beaucoup de monde, et ne semblent pas si efficaces qu'on le dit.

Certains ne pourront-ils pas échapper à cela avec un certificat de contre-indication ?

Le texte prévoit effectivement la possibilité pour le médecin traitant de délivrer un certificat de contre-indication.

Toutefois, le texte a déjà limité les cas dans lesquels ce certificat pourra être accepté : certaines pathologies antérieures, et des allergies "aux composants du vaccin..."

On baigne dans l'absurde, ou dans la mauvaise foi ! Comment peut-on déjà savoir quelles sont les pathologies antérieures susceptibles de contre-indiquer des produits encore en phase d'essai clinique ?

Quant aux composants du vaccin, c'est encore pire ! Il semblerait que personne (médecins, pharmaciens...) ne soit en mesure de nous donner la liste de tous les composants des produits.

Ainsi :
1- On tente de nous obliger de nous injecter un produit qu'on ne connait pas.
2- Pour savoir si l'on est allergique à un des composants, il n'y a qu'une seule solution : se le faire injecter, puis dire de son lit de mort, "Maintenant je sais que je suis allergique..."

Pour arrêter ce processus, des médecins et des particuliers vous ont demandé de saisir la Justice. Qu'avez-vous fait ?

Nous avons déposé deux plaintes collectives :

I- Une première plainte collective a été déposée à Grenoble pour :
- Tentative d’empoisonnement, (art 221-5 C. Pénal)
- Mise en danger de la personne, (art. 223-1 C. Pénal)
- Mise en péril de mineurs par personnes ayant autorité. (art. 227-15 C. Pénal)

a) La tentative d'empoisonnement :

La semaine dernière, les responsables de plusieurs collectifs de l'Isère, par mon intermédiaire, ont déposé une plainte contre X pour tentative d'empoisonnement, entre les mains du Doyen des Juges d'instruction du Tribunal Judiciaire de Grenoble. Ils estiment en effet que certains responsables de Santé Publique, continuent d'encourager les français à recevoir un produit dangereux, qui n'est pas un vaccin, mais un médicament expérimental, qu'ils qualifient faussement de "vaccin", dont l'efficacité n'est pas du tout démontrée, et est même contredite par les chiffres officiels de nombreux pays étrangers, et dont la dangerosité apparait de plus en plus. Ils estiment que le fait de continuer d'encourager les français à recevoir ces injections, tout en cachant les innombrables accidents post-vaccinaux, et en déclarant mensongèrement que les effets indésirables graves "sont très rares", procède d'une volonté criminelle délibérée.

Il s'agit donc bien d'une tentative d'empoisonnement collectif, car au départ, les six plaignants avaient fermement l'intention de recevoir l'un des produits actuellement proposés, mais viennent d'y renoncer, devant la multitude d'informations alarmantes et incontestables dont ils ont eu connaissance.

b) La mise en danger de la personne :

De nombreux scientifiques nous ont dit être complètement sidérés par ce qu'ils appellent un "muselage de la population" Par dizaines, ils nous expliquent l'inutilité et la dangerosité du port du masque. Celui qui résume bien tous les autres est peut-être le Pr Laurent Toubiana, épidémiologiste et directeur général de l'Irsan qui écrit : «De la même manière que le confinement généralisé d'une population, le port du masque généralisé en espace ouvert n'a aucun fondement scientifique et me paraît complètement délirant et ahurissant... » 

Ainsi, les mêmes responsables des collectif isérois, ont déposé plainte également pour mise en danger de la personne.

c) La mise en péril de mineurs par personnes ayant autorité :

Monsieur le Recteur de l'Académie de Grenoble a donné des consignes concernant le port du masque, portant atteinte à la santé des enfants, contre tout bon sens, puisque les autorités de Santé disaient elles-mêmes que :
a-) Les enfants ne contractaient pas la maladie,
b-) Les enfants étaient peu, voire pas du tout contagieux.

Sachant dès le début, que ces mesures seraient inutiles et hautement nocives pour ces enfants, mais en donnant des consignes de port obligatoire du masque pour les enfants des écoles, des collèges et des lycées, aux chefs d'établissements de l'académie, il s'est rendu coupable, ainsi que d'autres fonctionnaires, de mise en péril de mineurs par personne ayant autorité, dans la mesure où le fait d'obliger des enfants à ne pas respirer normalement, compromettant ainsi à long terme, leur santé physique et mentale, et de les obliger, en portant tous un masque, à vivre sans voir l'expression des visages de leurs camarades et des adultes, a conduit à des centaines de pathologies psychiatriques, et de nombreuses tentatives de suicides d'enfants.

Les responsables des collectifs ayant des enfants d'âge scolaire, ont ajouté aux précédents griefs visés dans leur plainte, la mise en péril de mineurs par personne ayant autorité.
 

II- Une deuxième plainte collective a été adressée jeudi 29 juillet 2021 à M. le Doyen des Juges d'instruction du Tribunal Judiciaire de Paris, contre le Président du Conseil National de l'Ordre des médecins pour délaissement ayant entraîné la mort de personnes qui n'étaient pas en mesure de se protéger en raison de leur âge ou de leur état physique ou psychique (art. 223-3 et 223-4 C.P.)

Cette plainte regroupe des médecins, qui n'ont pas pu soigner les patients et des particuliers dont un des proches est décédé, ou a été gravement malade, car il n'a pas pu être soigné à temps.

Ces personnes estiment en effet que dans la plupart des cas, les médecins qui voulaient prescrire une thérapeutique venant d'être interdite, étaient rappelés à l'ordre par le Conseil National de l'Ordre qui leur indiquait que leur prescription ne correspondait pas aux "données acquises de la Science" et qui les menaçait de poursuites disciplinaires en cas de récidive, se contentant de leur conseiller de dire à leurs patients :

a) soit, si leur état ne semblait pas trop grave, de rester chez eux et "prendre du Doliprane",
b) Soit de se rendre aux urgences à l'hôpital.

De ce fait les médecins libéraux ne pouvaient rien prescrire, et ne pouvaient qu'attendre que l'état du patient ne se dégrade, et le faire hospitaliser.

Ceci explique pourquoi les malades du Covid 19 qui sont décédés, l'ont été très souvent quelques jours seulement après leur hospitalisation, car ils correspondaient à des malades qui n'avaient pas pu être soignés, et qui arrivaient donc trop tard à l'hôpital.

M. le Président du Conseil National de l'Ordre était parfaitement au courant de la situation, et savait qu'en menaçant les médecins, et en leur interdisant de prescrire l'une des thérapeutiques précitées, faisant même poursuivre disciplinairement ceux qui n'obéissaient pas, il allait contribuer à de nombreuses hospitalisations et de souffrances, et de décès.

C'est donc en connaissance de cause qu'il a contribué à laisser s'aggraver l'état de santé de milliers de personnes.

Comment voyez-vous l'avenir de cette crise sanitaire ?

Depuis l'annonce du 12 juillet, j'ai reçu des dizaines d'appels d'infirmières, médecins, pompiers qui ont deux inquiétudes :

- Inquiétude pour les personnes : Ils m'indiquent avoir connaissance tous les jours de personnes hospitalisées en urgence après une "vaccination". Ils me parlent d'hécatombe. Ils sont scandalisés par le silence total des grands médias.

- Inquiétude pour eux-mêmes, car ils me demandent comment échapper à cet empoisonnement qui pour eux, sera obligatoire. Nous pensons avoir des solutions.

L'avenir va dépendre de nous tous. Tout le monde (ou presque) a compris que plus on confine, plus on masque, plus on "vaccine", et plus les courbes remontent. Pourquoi ?

Lorsque l'on apprend que tant en Israël qu'en Grande-Bretagne, une grande proportion de personnes hospitalisées avec le diagnostic "Covid" avaient été "vaccinées", l'on est en droit de se demander si le "vaccin" n'a pas transmis la maladie.

Bien sûr, les autorités nous répondront que le produit "n'avait pas eu le temps de faire son effet", comme si l'on allait tenir pour postulat que la personne l'aurait "attrapée" même sans le produit.

Ce qui pollue toute discussion, c'est que dans l'esprit collectif, depuis un siècle, le vaccin est considéré comme un Sacrement. Ainsi, l'aluminium retiré des produits cosmétiques, même des vaccins pour animaux, est resté dans les vaccins pour les humains, comme si un souffle divin lui enlevait sa nocivité.

Pour la gauche, c'est un acquis social, un progrès de l'humanité. Il est vrai que j'y ai cru longtemps. Ceci est tellement ancré dans nos têtes, que l'évidence et le bon sens ont totalement disparu : Pour un enfant victime de convulsions juste après une vaccination, même des experts vont affirmer en Justice qu'il s'agit d'une coïncidence !

Ceci explique pourquoi les chiffres donnés par la pharmacovigilance, sont à multiplier au moins par 10, car il s'agit de décès ou d'effets indésirables déclarés officiellement par cet organisme, qui ne recueille que ce qu'on lui a envoyé.

Dans le cas présent, ceci explique pourquoi les élus, les chefs de service, les directeurs d'école, font comme s'ils ne comprenaient pas pourquoi le bonbon qu'ils nous obligent à manger, nous perturbe autant... Car quand on leur parle, ils nous répondent comme si le "vaccin" était comme un simple bonbon totalement inoffensif.

Ainsi, nos grands scientifiques, et même nos journalistes, deviennent des idéologues, et non plus des personnes objectives qui se contentent de décrire ce qu'ils voient. C'est pourquoi, après la manifestation du samedi 24 juillet, dans une ville dans laquelle on pouvait voir sur de nombreuses photos, plus d'un kilomètre de cortège le long d'une avenue à quatre voies, le journal local écrivait "Quelques centaines de manifestants..."

Tout ce qui va contre la pensée unique est nié, minimisé, caricaturé.

Les grands médias portent une lourde responsabilité, car dans le cas présent, cette négation entraîne des morts.

Personne ne parle jamais du typage H.L.A. découvert en 1980 par Jean Dausset, prix Nobel de médecine, et qui montre que nous appartenons tous à un groupe immunitaire, et qu'en fonction du groupe auquel nous appartenons, nous ne réagirons pas de la même manière à un vaccin, ou même à un virus. Cette information dérange tellement que personne n'en a parlé pendant 30 ans, alors que Jean Dausset avait déclaré en 1980 : "La vaccination de masse sera bientôt une pratique du passé..."

Je suis persuadé que si nous continuons de nous laisser faire, il y aura une quatrième, une cinquième, une sixième vague, et cela ne s'arrêtera jamais. Il faudra une troisième dose, puis une quatrième, il y aura de nouveaux confinements, puisque, comme l'ont expliqué de nombreux virologues ou médecins, plus on confine, plus on masque, plus on "vaccine", et plus il y a de malades.

Cela n'était jamais produit.

Comme tout va être fait pour nous faire croire que cette nouvelle vague "C'est de la faute des non-vaccinés", il est fort possible que dans beaucoup d'hôpitaux, personne ne demandera à tous les nouveaux malades du covid ou du variant "Etes-vous vacciné ?" Et même si les soignants sur le terrain qui le demandent et le signalent, l'information ne remontera pas, car le but est de nous injecter ces produits.

Il faut rappeler que les contrats signés entre les laboratoires et la Commission européenne, précisent que les parties reconnaissent ignorer l'efficacité et les effets indésirables. Et une autre clause précise que même si une thérapeutique efficace venait à être connue, cela n'annulerait pas les contrats...

Je suggère, quand une personne, qui a reçu une ou plusieurs injections, est hospitalisée, que les familles signalent systématiquement ce que la personne a reçu. Je suggère qu'elles le signalent également et directement à la pharmacovigilance. Sinon, cela va continuer : chaque décès sera officiellement "mort du Covid" (et non de l'injection)

Je suggère également que mes Confrères déposent des plaintes dans leurs départements respectifs, et surtout, que tout le monde se demande quelles sont les raisons de cette hystérie covidique. Lorsque tout le monde aura connaissance de toutes les informations détenues par un certain nombre de juristes français, allemands, italiens, belges, espagnols, américains, etc. l'on aura une idée claire. Mais il faudra calmer la colère de beaucoup.

Jean-Pierre Joseph est auteur de "Vaccins : on nous aurait menti ?" (5° édition 2020)

L'association BonSens.org informe qu'elle a apporté son soutien total à ces plaintes.

Auteur(s): FranceSoir

https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/pass-sanitaire-ou-pass-suicidaire#.YQbEdS8TOYI.vk

 

Les scientifiques craignent que la prochaine saison de la grippe ne soit un désastre

Du site frenchmeercola

EN BREF

  • Tandis que les craintes liées au COVID-19 diminuent, les médias grand public avertissent désormais que la prochaine saison de la grippe pourrait représenter une menace redoutable
  • La grippe a été quasiment éradiquée pendant la pandémie dans le monde entier, laissant les individus avec une immunité réduite contre la grippe. Pour cette raison, des scientifiques craignent que la prochaine saison grippale soit plus sévère
  • Les mesures d'atténuation du COVID-19 telles que le port universel du masque, la distanciation sociale et les confinements auraient empêché la transmission de la grippe au cours de la saison 2020/2021
  • Il est très peu probable que les mesures d'atténuation du COVID aient joué un rôle, car la recherche montre que les masques n'empêchent pas la propagation de la grippe et que les obligations du port du masque n'ont eu aucun impact sur les taux d'infection au COVID-19. De plus, la distanciation sociale, au mieux, n'a fait que plafonner les taux d'infection. Les confinements ont eu un effet négatif net et les statistiques sur le COVID-19 ont été grossièrement manipulées pour englober toutes sortes de problèmes, y compris la grippe
  • Bien qu'il y ait des problèmes très évidents avec les « vaccins » à base de gènes COVID-19, les scientifiques avancent à toute vapeur afin de produire plusieurs vaccins supplémentaires à base de gènes, y compris le premier vaccin à ARNm contre la grippe et le COVID, un rappel de vaccin à ARNm contre le pneumocoque et le COVID pour adultes de plus de 65 ans et des vaccins contre la grippe saisonnière à ARNm

Par le Dr. Mercola

Non seulement nous sommes confrontés à des tentatives agressives pour nous forcer à participer à une expérience de vaccination de masse imprudemment dangereuse contre le COVID-19, mais les médias grand public s'inquiètent désormais de la prochaine saison de la grippe. Tel que rapporté par NBC News :

« Plus d'un an après le début de la pandémie, le Covid-19 ravage toujours certaines parties du monde. Mais aujourd'hui, les scientifiques avertissent qu'un autre virus pourrait être une menace sérieuse dans les mois à venir : la grippe.

Cette saison, la grippe a pratiquement disparu, avec moins de 2 000 cas confirmés en laboratoire aux États-Unis à ce jour, selon le CDC (Centers for Disease Control and Prevention). Au cours d'une saison grippale typique, les États-Unis pourraient voir plus de 200 000 cas confirmés en laboratoire à cette période de l'année, une infime fraction du nombre réel de cas, estimé entre 9 et 45 millions par an…

Selon des scientifiques comme le Dr Andy Pekosz, professeur de microbiologie à la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, une année sans grippe pourrait conduire à une année avec beaucoup de grippe.

« Nous avons passé plus d'une année sans qu'une partie importante de la population soit infectée par la grippe et immunisée de fait », a déclaré le Dr Andy Pekosz. « Cela pourrait signifier que les personnes susceptibles de contracter la grippe dans la population vont augmenter. »

Les masques et la distanciation sociale ont-ils éliminé la grippe ?

Selon NBC News, les mesures d'atténuation du COVID-19 telles que le port universel du masque, la distanciation sociale et les confinements ont empêché la transmission de la grippe au cours de la saison 2020/2021. Eh bien, comme le dit le vieil adage, « si vous croyez cela, alors je peux vous vendre n'importe quoi ».

Tout d'abord, l'idée que les masques et la distanciation sociale ont éradiqué par magie la grippe, non seulement aux États-Unis mais dans le monde, n'est étayée par aucun article scientifique sérieux sur les masques, dont la majorité s'est en fait concentrée sur les virus de la grippe. Je vais passer en revue certains d'entre eux ci-dessous.

C'est également invraisemblable pour le simple fait que les statistiques sur les cas de COVID-19, les hospitalisations et la mortalité ont toutes été massivement manipulées. On ne sait tout simplement pas combien de soi-disant cas de COVID-19, d'hospitalisations et probablement même de décès, étaient en fait liés à la grippe.

Tout le monde, partout, s'est fait tester pour le COVID-19. Pas pour la grippe. Et toute personne présentant des symptômes pseudo-grippaux était automatiquement supposée avoir le COVID-19. Même si la grippe était testée et le test était positif, tout test COVID faussement positif changerait le diagnostic de grippe en COVID-19.

Si les masques et la distanciation sociale ont fonctionné comme par magie pour empêcher la propagation de la grippe, pourquoi ces mesures n'ont-elles pas éradiqué le SARS-CoV-2 ? Le port du masque et la distanciation sociale n'auraient pas pu empêcher la grippe tout en n'ayant simultanément aucun impact mesurable sur le COVID-19.

Certes, chaque année, une souche particulière de virus de la grippe aura tendance à prédominer (mais variera d'une région à l'autre), mais ce n'est jamais à 100 % une seule souche. Ainsi, la probabilité que quasiment toutes les infections de l'année dernière soient dues au SARS-CoV-2 est pour le moins ridiculement faible.

Enfin, si les masques et la distanciation sociale ont fonctionné comme par magie pour empêcher la propagation de la grippe, pourquoi ces mesures n'ont-elles pas éradiqué le SARS-CoV-2 ? Vous ne pouvez tout simplement pas avoir les deux. Le port du masque et la distanciation sociale n'auraient pas pu empêcher la grippe tout en n'ayant simultanément aucun impact mesurable sur le COVID-19.

Nous savons depuis longtemps que les masques ne fonctionnent pas contre la grippe

Les recherches disponibles sont plutôt cohérentes : le port du masque ne réduit pas la prévalence des maladies virales des voies respiratoires supérieures et une grande majorité de ces études ont porté spécifiquement sur la grippe. Par exemple, un article examinant les politiques publié dans Emerging Infectious Diseases en mai 2020, qui a passé en revue 10 essais contrôlés randomisés, a révélé qu'il n'y avait « aucune réduction significative de la transmission de la grippe avec l'utilisation de masques faciaux ».

En 2019, un examen des interventions contre les épidémies de grippe publié par l'Organisation mondiale de la santé a conclu que les preuves en faveur des masques faciaux étaient minces, et le peu d'avantages qu'ils présentaient pourrait simplement être dû au hasard :

« Dix ECR pertinents ont été identifiés pour cet article et cette méta-analyse afin de quantifier l'efficacité de l'utilisation des masques faciaux dans la communauté…

Dans l'analyse, bien que les estimations ponctuelles aient suggéré une réduction relative du risque de grippe confirmée en laboratoire de 22 % dans le groupe avec le masque facial et une réduction de 8 % dans le groupe du masque facial, peu importe que l'hygiène des mains ait été également améliorée ou non, les preuves étaient insuffisantes pour exclure le hasard comme explication du risque réduit de transmission. »

De même, une note d'orientation 2020 de l'OMS a souligné que :

« À l'heure actuelle, il n'y a aucune preuve directe… sur l'efficacité du port universel du masque chez les personnes en bonne santé dans la communauté afin de prévenir l'infection par des virus respiratoires, y compris le COVID-19. »

Une méta-analyse et une revue scientifique dirigée par le chercheur respecté Thomas Jefferson, cofondateur de la Cochrane Collaboration, publiée sur le serveur de prépublication medRxiv en avril 2020, a révélé que, par rapport à l'absence de masque, le port du masque dans la population générale ou parmi les acteurs de la santé n'a pas pu réduire les cas de syndrome grippal ou de grippe.

Dans une étude, qui a porté sur les travailleurs placés en quarantaine, cela a en fait augmenté le risque de contracter la grippe, tout en réduisant le risque de syndrome grippal. Ils ont également constaté qu'il n'y avait aucune différence entre les masques chirurgicaux et les respirateurs N95.

Une conclusion similaire a été signalée dans une étude de 2009 qui a comparé l'efficacité des masques chirurgicaux et des respirateurs N95 afin de prévenir la grippe saisonnière en milieu hospitalier. 23,6 % des infirmières du groupe avec les masques chirurgicaux ont encore eu la grippe, tout comme 22,9 % de celles qui portaient des respirateurs N95.

En voyant comment nous avons été encouragés à porter des masques en tissu, il convient de noter qu'une étude publiée en 2015 a en fait révélé que les travailleurs de la santé qui portaient des masques en tissu avaient un taux d'infection à virus respiratoire confirmée en laboratoire de 72 % par rapport à ceux portant des masques médicaux ou aux témoins (qui utilisaient des pratiques standard qui comprenaient le port occasionnel de masques médicaux).

Selon les auteurs, « les résultats mettent en garde contre l'utilisation de masques en tissu… La rétention d'humidité, la réutilisation des masques en tissu et une mauvaise filtration peuvent entraîner un risque accru d'infection. »

Les obligations de porter un masque n'ont eu aucun impact sur le COVID-19

Les statistiques sur le COVID-19 contredisent également l'idée que les masques ont fait une différence. Dans son article, « ces 12 graphiques montrent que les obligations de port du masque ne font rien pour arrêter le COVID », le bioingénieur Yinon Weiss souligne que « peu importe la rigueur avec laquelle les lois sur les masques sont appliquées ni le niveau de conformité des masques adoptés par la population, les cas ne cessent de s'accumuler ».

Pour découvrir tous les graphiques, lisez l'article de Yinon Weiss. En voici quelques-uns pour bien comprendre la situation :

Allemagne COVID-19 Belgique COVID-19 Italie COVID-19 Européens COVID-19

La distanciation sociale, quant à elle, n'a au mieux conduit qu'à un plateau de la propagation infectieuse, selon des chercheurs de l'Université de Rochester et de l'Université Cornell, tandis que les confinements ont eu un effet négatif net. Selon un rapport du Dr Ari Joffe, spécialiste canadien des maladies infectieuses pédiatriques, les méfaits du confinement sont environ 10 fois plus importants que les avantages.

 

Prochainement : les vaccins combinés basés sur les gènes

Comme détaillé dans « Comment les vaccins contre le COVID peuvent provoquer des caillots sanguins et bien plus », les « vaccins » à base de gènes COVID-19 sont un désastre en devenir.

.Dans un récent entretien avec Stéphanie Seneff, Ph.D. et Judy Mikovits, Ph.D., nous avons passé en revue plusieurs des manières dont ces vaccins détruisent votre santé. Il est important de noter qu'il est assez bien établi que les principaux dommages du COVID-19 sont provoqués par la protéine Spike, et votre corps est programmé par ces vaccins pour la produire.

Bien qu'il y ait des problèmes très évidents avec cette technologie, les scientifiques spécialistes des vaccins avancent à toute vitesse afin de produire plusieurs vaccins supplémentaires basés sur des gènes, notamment :

  • Le premier vaccin à ARN contre le COVID et la grippe — ce vaccin combiné est actuellement testé sur des furets. Le vaccin, produit par NovaVax, combine le NanoFlu, un vaccin quadrivalent contre la grippe saisonnière, avec un candidat vaccin contre le COVID-19 encore non approuvé appelé NVX-CoV2373. Ce vaccin contre le COVID contient des protéines Spike produites par des cellules de mites infectées par ingénierie génétique à partir de la séquence génétique de la première souche de SARS-CoV-2.
  • Une injection de rappel contre le pneumocoque et le COVID — cette injection combinée, produite par Pfizer, est actuellement testée sur des adultes de plus de 65 ans qui ont déjà été complètement vaccinés contre le COVID-19. L'injection combine le vaccin contre la pneumonie de la société (vaccin conjugué contre le pneumocoque) avec une troisième dose de son vaccin actuel à ARNm contre le COVID-19.
  • Les vaccins contre la grippe saisonnière à ARNm — la même technologie d'ARNm utilisée dans les vaccins contre le COVID de Moderna et Pfizer est désormais également utilisée pour développer des vaccins contre la grippe saisonnière. Un avantage, du point de vue de la production, est qu'un tel vaccin peut être développé dans un délai aussi rapide qu'un mois. Cela donnerait aux chercheurs plus de temps pour déterminer quelles souches sont en circulation au cours de cette saison particulière.
  •  

Nous allons toujours plus vite vers la catastrophe

Le point que personne n'aborde ou dont personne ne parle, c'est ce qui pourrait arriver si vous demandez à votre corps de fabriquer en permanence des protéines Spike contre plusieurs types de virus différents, peut-être pendant des années, voire le reste de votre vie.

Personne ne sait combien de temps les instructions cellulaires restent viables, car ces études n'ont jamais été réalisées. Pire encore, nous ne saurons pas qui a été vacciné et qui ne l'était pas lorsque les individus décèdent, ce qui rend impossible de pouvoir blâmer le vaccin.

Déjà, une liste croissante de médecins et de scientifiques avertissent que les injections contre le COVID-19 pourraient finir par être une forme d'euthanasie de masse. Beaucoup prédisent que des décès de masse parmi les vaccinés se produiront au cours des prochaines années à mesure que leur fonction immunitaire se détériore et que des dommages cardiovasculaires s'installent. L'idée que nous allons ajouter plusieurs injections de thérapie génique selon un régime annuel ne fera qu'exacerber les décès prévus.

En revenant à notre point de départ, vous pouvez vous attendre à voir une nouvelle vague de peur surgir tandis que nous nous dirigeons vers l'automne et l'hiver, cette fois vous incitant à vous faire vacciner contre la grippe saisonnière en plus du vaccin contre le COVID-19, plus un rappel.

Selon la PDG de Moderna, Stéphanie Bancel, ceux qui ont reçu leurs premier et deuxième vaccins en décembre 2020 et janvier 2021 devraient se préparer à recevoir une troisième injection vers septembre 2021. Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a également déclaré qu'un rappel pourrait être nécessaire de 8 à 12 mois après les deux premières doses.

Qui sait, à la vitesse à laquelle vont les choses, peut-être que le vaccin combiné contre le COVID et la grippe à base d'ARN de NovaVax sera également prêt pour les heures de grande écoute à la télé. Je déteste être pessimiste, mais je ne prévois pas une fin heureuse à cette tendance. Votre meilleur pari est de prendre votre temps et de ne pas être si prompt à offrir votre corps comme cobaye pour ces injections génétiques. Avec le temps, la vérité deviendra apparente, si ce n'est déjà fait.

 

« Héritage toxique » : Comment le glyphosate détruit votre santé

Par le Dr. Mercola

Stephanie Seneff, Ph.D., chercheuse principale au MIT, a publié un nouveau livre. « Toxic Legacy: How the Weedkiller Glyphosate Is Destroying Our Health and the Environment », sans doute le meilleur livre jamais écrit sur le glyphosate, l'ingrédient actif du Roundup et de nombreux autres herbicides toxiques.

Dans ce livre, qui a été un travail passionné au cours de la dernière décennie, Stephanie Seneff explique comment et pourquoi le glyphosate constitue une menace existentielle pour l'humanité, et pourquoi il est si important de l'éviter si vous vous souciez de votre santé et de celle de votre famille.

« J'ai passé dix ans à apprendre tout ce que je pouvais sur le glyphosate », indique Stephanie Seneff. « Lorsque j'en ai entendu parler pour la première fois, j'ai pratiquement abandonné tout ce que je faisais, car j'étais persuadé d'avoir trouvé la réponse à l'épidémie d'autisme. C'était la chose que je cherchais. En 2012, j'ai écouté une conférence de deux heures donnée par Don Huber, et cela a complètement changé mon orientation.

Je comprenais déjà les symptômes de l'autisme, une maladie très complexe (beaucoup de problèmes intestinaux et de problèmes avec les minéraux) et tout s'est mis en place avec sa conférence. Du jour au lendemain, j'ai commencé à éplucher tous les articles que je pouvais trouver.

Peu après, j'ai trouvé l'article de Séralini, qui n'avait pas encore été rétracté à l'époque. Il a été republié par la suite, l'article de Séralini, un toxicologue français qui avait montré que de très faibles doses de glyphosate sur la durée de vie d'un rat pouvaient causer beaucoup de dégâts.

Il a fait remarquer qu'après trois mois, tout avait l'air bien, donc c'est une mort lente. C'est une chose sur laquelle j'insiste dans mon livre. Le glyphosate est subtil et c'est vraiment un énorme problème parce que les individus ne [font pas le lien]. Il y a le diabète, l'obésité, l'autisme, la maladie d'Alzheimer. La liste est longue, très longue, des problèmes qui relèvent tous des intestins.

Les microbes sont très perturbés par l'empoisonnement chronique au glyphosate et l'intestin devient alors un point de départ central pour de nombreuses maladies, notamment les maladies neurologiques et l'arthrite. Donc, vous voyez cette perturbation de l'intestin, et le glyphosate peut causer exactement les choses que nous observons. »

Dans son livre, Stephanie Seneff détaille l'augmentation spectaculaire de l'utilisation du glyphosate depuis son introduction au milieu des années 70. Selon les estimations, 1 livre de glyphosate est appliquée aux États-Unis chaque année pour chaque homme, femme et enfant, ce qui est une quantité stupéfiante. Il ne suffit même pas d'acheter des produits non-OGM, car il a été démontré que de nombreux articles non-OGM contiennent des taux de glyphosate parmi les plus élevés.

Article complet sur https://french.mercola.com/sites/articles/archive/2021/07/22/heritage-toxique-comment-glyphosate-detruit-votre-sante.aspx?sd=20201115&cid_source=frWeekly&cid_medium=email&cid_content=art5ReadMore&cid=20210802Z2&mid=DM945602&rid=1223785385

 

Une mortalité inédite : il y a urgence à suspendre la vaccination"

Le sociologue lance une alerte à tous : nous avons à faire face à une mortalité inédite et nous devons faire un moratoire sur cette vaccination.

Nouveau debriefing avec le sociologue et directeur de recherche au CNRS Laurent Mucchielli, pour un article important qu’il vient juste de publier sur son blog au sujet de la vaccination Covid. « Une mortalité inédite » titre-t-il.

Avec ses co-auteurs, Hélène BANOUN (pharmacien biologiste, PhD, ancienne chargée de recherches à l’INSERM), Emmanuelle DARLES (maîtresse de conférences en informatique à Aix-Marseille Université), Vincent PAVAN (maître de conférences en mathématique à Aix-Marseille Université) et Amine UMLIL (pharmacien des hôpitaux, praticien hospitalier, unité de pharmacovigilance du Centre hospitalier de Cholet), ils mettent l’analyse de la vaccination à l’épreuve des faits.

Nous avions eu l’occasion de l’interroger sur le rôle des journalistes dans la crise, il revient aujourd’hui pour nous parler de ce sujet bien plus important, puisque les annonces du 12 juillet dernier du président de la République au sujet de la vaccination obligatoire des soignants et du passe vaccinal ont entraîné une division des Français en deux groupes. Sociologiquement, médicalement et juridiquement cela a des conséquences dramatiques pour les Français en pleine saison estivale.

Auteur France Soir: https://www.francesoir.fr/video.../laurent-mucchielli-alerte

 

Le patron de Pfizer annonce la couleur: les rappels ce sera jusqu’à 2 fois/an. Il a fait signer à la France (par Macron en fait) un contrat par lequel notre pays se verra imposé de le faire

https://www.businessbourse.com/

 

L'avocat Thomas Renz prédit un raz-de-marée de poursuites contestant les mandats illégaux de vaccins

L'avocat Thomas Renz de Renz-Law.com est l'avocat derrière le récent procès de dénonciateur alléguant que le gouvernement américain a la preuve d'au moins 45 000 décès dus aux vaccins contre le covid (jusqu'à présent) et en augmentation.

Commençant comme une «normie» sans pilule rouge qui croyait aux vaccins et aux récits officiels, Renz s'est plongé dans la vraie histoire des vaccins contre le covid et a découvert un bourbier étonnant de criminalité, de corruption et d'horribles crimes contre l'humanité.

Dans cette interview, Renz dit que les mandats de vaccins sont des violations illégales des droits humains fondamentaux et qu'une vague de poursuites viendra de milliers de plaignants à travers l'Amérique, contestant les mandats de vaccins actuellement poussés par le gouvernement et des sociétés privées telles que Google, Facebook, Disney et même Wal-Mart.

Regardez l'interview en entier ici:

Brighteon.com/5abe8b87-53bf-4483-96ca-0e76d8868a4a

 

Ce 30 juillet, Ron DeSantis, gouverneur de Floride, lui a rappelé de façon ferme et non équivoque que son État resterait un État libre. Pas question de céder à la terreur prétendument sanitaire.

Son discours, qui s’est concrétisé par la signature d’un décret, a souligné que faire porter des masques aux enfants pouvait avoir des conséquences négatives sur leur santé en altérant la respiration. Il a également rappelé que cela affecte les communications en classe et la performance des élèves. Qu’il n’y a aucune preuve que les comtés l’ayant imposé aient fait mieux que les autres.
Ron DeSantis a déclaré que ses propres enfants n’ont jamais porté de masques et qu’ils n’en porteraient pas.

Hors contexte scolaire, il a annoncé qu’il ne réimposerait aucune restriction Covid dans l’État de Floride malgré l’arrivée du variant Delta en Amérique. Car la courbe de mortalité révèle que s’il y a plus de cas, les décès sont au plus bas.

Du site https://www.bvoltaire.fr/f

 

LA CIGALE ET LA FOURMI

La Cigale, s'étant faite vacciner,

Se trouva fort dépourvue

Quand le Variant fut venu.

Les vaccins ne protégeaient

Point plus qu'un stock de PQ ,

Point plus qu'un bout de tissu.

Elle va pleurer grise mine

Chez la Fourmi sa voisine,

l'accusant de l'avoir infectée

n'étant, elle, pas vaccinée!

Mais la Fourmi reste digne,

face à cette verve assassine.

Elle connait la PLANdémie honteuse,

Elle répondit à cette emmerdeuse :

«Que faisiez-vous sur les réseaux?

N'étiez-vous pas hier du côté des collabos?

Aviez-vous cherché d'autres pistes?

Non bien sûr! Vous n'êtes pas complotiste!»

-Nuit et jour à tout venant,

J'ai écouté le gouvernement,

Suivi la bien-pensance sans faille,

Les vaccinés n' sont pas cobayes!

BIG PHARMA le jure, foi d'animal

Nos vies sont leur intérêt principal!

«J'en suis fort aise...

Eh bien, toussez maintenant».

 

Jean De La Quarantaine

 

Dans le cadre de la réinformation indispensable sur la crise sanitaire, lisez "Covid 19, le grand cauchemar", qui a été relayé par un grand nombre de lanceurs d'alerte,

C'est un document particulièrement brillant à mettre à la portée du plus grand nombre pour comprendre et argumenter, écrit par un citoyen soucieux de l'avenir de l'humanité.

https://drive.google.com/file/d/1oSHiNBEi91plxW15HciIV48V4HDXsLU5

Pour ceux qui doutent encore de la "folie vaccinale", voyez ces images :

https://www.bitchute.com/video/y20P8sbudYVY/

 

La Cour Suprême annule la Vaccination Universelle

Une Grande Victoire pour la Liberté, la Cour Suprême a annulé la Vaccination Universelle.

Bill Gates, Fauci, spécialiste américain des maladies infectieuses, et Big Pharma ont perdu un procès devant la Cour suprême des États-Unis, n’ayant pas réussi à prouver que tous leurs vaccins au cours des 32 dernières années étaient sans danger pour la santé des citoyens !

Le procès a été déposé par un groupe de scientifiques dirigé par le sénateur Robert F. Kennedy Jr. qui déclare : “Le nouveau vaccin Covid doit être évité à tout prix.

On attend l’effet domino….. PATIENCE avant de faire l’irréparable

http://echelledejacob.blogspot.com/2021/08/etats-unis-la-cour-supreme-annule-la.html

 

Nouvel article sur FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

Dr Malone : les propres données du CDC montrent que les masques et les vaccins n’arrêtent pas le COVID ; La science indésirable est le moteur de l’autoritarisme

par Mohamed Tahiri

31 juillet 2021


Samedi, l'inventeur de la technologie de l'ARNm a fustigé les responsables de la santé publique pour avoir pris des décisions politiques sur les coronavirus basées sur la science indésirable et a réprimandé les scientifiques du gouvernement pour avoir délibérément induit le public en erreur sur les vaccins.

Le Dr Robert Malone, virologue et immunologiste américain (souvent crédité d'avoir inventé la technologie de l'ARNm) a déclaré: "Nous devons revenir à la science médicale fondée sur des preuves." Il a poursuivi: «Il est assez clair d'après le propre jeu de diapositives du CDC, si vous avez un coefficient de reproduction comme la varicelle… nos vaccins actuels ainsi qu'un masquage rigoureux n'empêcheront pas ce virus de se propager. "

Les commentaires de Malone sont venus lors d'un épisode de War Room: Pandemic , où il faisait apparemment référence à une nouvelle étude publiée par le CDC vendredi. L'étude a analysé les données d'infection à coronavirus dans le Massachusetts – qui a conclu que 75% des personnes infectées par la variante Delta avaient été entièrement vaccinées.

Le Washington Post et le New York Times auraient obtenu des notes internes du CDC , qui citaient en partie l'étude du Massachusetts, avertissant que la variante Delta se propageait aussi facilement que la varicelle .

 


[VIDEO] Fondateur de mRNA Tech : Vax pourrait rendre le virus plus dangereux

https://electionwiz.com/2021/07/30/video-founder-of-mrna-tech-vax-could-cause-virus-to-be-more-dangerous/


Le Dr Malone a fustigé les responsables de la santé publique, affirmant que la réponse actuelle du gouvernement au COVID pousse le virus à échapper aux vaccins et que "les règles fondamentales de l'éthique clinique ont été rejetées".

Malone a déclaré que l'alliance impie des médias grand public, du gouvernement, des grandes technologies et des grandes sociétés pharmaceutiques entraîne une « pensée de groupe » toxique . Il a prédit que les futures études montreront qu'un certain nombre de personnes sont décédées en raison de la concentration myope sur les vaccins contre les coronavirus.

« Il n'y a pas que moi qui le dis. Nous avons Pfizer qui le dit. D'accord. De quelle meilleure validation avez-vous besoin », a demandé Malone.

Le Dr Malone a souligné un tweet de Pfizer , où le géant pharmaceutique a apparemment concédé que les vaccins COVID actuels sont insuffisants pour arrêter la propagation du virus. Dans le tweet, Pfizer admet que la lutte contre le COVID nécessitera probablement un nouveau médicament antiviral.

Alongside vaccines, success against #COVID19 will likely require #antiviral treatments for those who contract the virus. We’ve started a Phase 2/3 trial to evaluate a potential oral therapy that will enroll over 2,000 participants infected with SARS-CoV-2: https://t.co/d4e1DfCD0Q pic.twitter.com/oYdzona0mX

— Pfizer Inc. (@pfizer) July 28, 2021

Au cours de son allocution, le Dr Malone a présenté sa stratégie pour sortir l'Amérique de la pandémie. Le virologue a déclaré que la vaccination universelle de la population est inutile et comporte des risques importants, en particulier pour les enfants .

 


Ce qui ne nécessite pas la vaccination universelle

REGARDEZ:

https://rumble.com/vkkkow-what-doesnt-require-universal-vaccination.html


 

MACRON ET SON GOUVERNEMENT SONT HORS LA LOI !

La menace de violence ou contrainte soit une signature est punie de 7 ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende.

SUR LE NET:

Les injections ne sont pas des vaccins en réalité. On vous injecte une information génétique qui va demander à votre corps de produire une protéine étrangère virale la spike. Le problème de la spike, c'est qu elle est plus ou moins toxique selon certains individus. La spike produite par votre organisme a des affinités avec l'épithélium intérieur des vaisseaux sanguin, elle se fixe dessus. C'est épithélium devient rugueux un peu comme la surface d’un papier de verre... Et c'est là le souci car cela entraîne des agrégats plaquettaires et par conséquent des micros caillots de coagulation de sang en quantité plus ou moins importante selon les individus. Ces micro caillots de sang peuvent boucher certains vaisseaux et entraîner différents types de problème selon les individus AVC problème cardiaque, dysfonctionnement d'un organe...etc

Tout dépend où va se loger le caillot de sang et où il va obstruer.

Certains ont peu de souci ou pas du tout et Dieu merci c'est bien ainsi.

Pour tous ceux qui sont vaccinés c’est donc un peu la roulette russe, il est donc important de prendre des doses répétées de 100 mg d'aspirine pendant les 8 premiers jours après la vaccination pour prévenir c'est micro thrombus en formation et limiter de façon importante ces soucis.

 

Nouvel article sur L'Informateur.

URGENT : Magnifique vidéo en Français – « Covid, les oligarques ont tout prévu, les gouvernements ont obéi à la franc-maçonnerie. » avec les Milliardaires pleurnichards

Magnifique vidéo, traduite en Français, nous remercions l'a personne qui la fait pour les patriotes afin de mieux comprendre ce calcul gigantesque organisé par ces voleurs de peuple.

Covid : les oligarques ont tout prévu, les gouvernements ont obéi à la franc-maçonnerie. L'argent du contribuable est détourné pour enrichir les milliardaires.

Vous pouvez maintenant, si vous évoquez, comme je l'ai dit, les quelque 600 multimilliardaires, poursuivre cette histoire de bout en bout et je vous promets une chose - c'est la recherche qui reste en suspens, nous voulons nous y attaquer ensemble, d'accord ? Ecoutez, ce dont il s'agit, c'est que si nous faisons la recherche ici et voyons exactement : Quelles affaires dirigent-ils ? Alors vous pouvez voir que toute la flotte de la franc-maçonnerie explose ici. Ce sont les personnes qui s'entendent entre elles en secret. Il y a les gens qui s'assoient ensemble au Forum, où nous ne sommes pas autorisés à écouter ce qu'ils disent, ce sont les accords secrets. Ce sont ces personnes qui envoient ensuite leurs lobbyistes, qui font pression sur tous nos politiciens, qui travaillent avec le chantage. Je ne sais pas ce qu'ils font, mais vous pouvez être sûr d'une chose : Où que vous cherchiez, vous trouverez : C'est un conglomérat, c'est connecté, c'est un réseau. Je l'appelle, en comparaison, le plus grand casse de tous les temps.

Association BonSens [email protected] via mailchimpapp.net 

 

MODELE DE LETTRE - URGENT

Nous mettons à votre disposition des modèles de courriers rédigés par des Avocats et Juristes

  • dans le cas de demandes menaçantes de Chefs d’entreprises appelant à la “vaccination” obligatoire pour les employés
  • dans le cas de demandes menaçantes de responsables d’établissements scolaires ou universitaires ou pour les élèves ou étudiants
  • également un modèle de courrier à destination de la Défenseure des droits, si vous vous sentez victime de discrimination suite à l'obligation vaccinale dans votre profession
  •  

Alerte ! Une ancienne employée de Pfizer confirme la présence d'oxyde de graphène dans les injections Covid et leur létalité

Sur odysee

Alerte ! Une ancienne employée de Pfizer confirme la présence d'oxyde de graphène dans les injections Covid et leur létalité.

 

BOULEVERSANT !

Maintenant que l'ivermectine est à nouveau autorisée, plus besoin de vaccin

Excellente nouvelle. L'institut Pasteur reconnaît l'efficacité de l'Ivermectine. Une seule prise pourrait chez certaines personnes éradiquer tous le matériel génétique du SARS covid-19. Lisez bien et partagez.
A FAIRE CIRCULER EN MASSE À TOUS VOS CONTACTS !😱
*Ils ont perdu une bataille...* , *Le coup de bluff de Macron*
Une bonne nouvelle : L'ivermectine est désormais scientifiquement reconnu comme médicament efficace, en prophylaxie et pour le traitement de Covid-19 par des chercheuses de l'institut Pasteur en France. Les résultats de leurs études ont été publiés dans la revue EMBO Molecular Médecine le 12 juillet 2021, c'est donc récent. Une analyse des résultats d'autres recherches publiée dans l'American journal of Therapeutics appelle durement, preuves à l'appui, à passer outre les directives des agences sanitaires et à inclure l'ivermectine dans la norme de traitement. Le gouvernement de Macron était forcément au courant de ces récents résultats. Son intervention du 12 juillet dernier était un gros coup de bluff pour liquider le stock de vaccins qui a coûté une fortune aux contribuables. *Qui paiera l'addition du stock invendu de vaccins qu'il essaie de fourguer par la brutalité aux Français?* Pas étonnant, si les médias, les scientifiques faussaires et autres obligés de Big Pharma font très peu de publicité sur l'ivermectine, un antiparasitaire très connu et peu coûteux. Selon des scientifiques américains une seule dose de l'ivermectine est capable in vitro d'éradiquer tout le matériel génétique du SARS-Cov-2 en 48 heures. Plusieurs pays ont, depuis peu, déjà adopté ce médicament contre le Covid-19 avec des résultats très satisfaisants. Et le corpus des données cliniques et de connaissances scientifiques soutenant l'efficacité de l'ivermectine continue à s'enrichir. La crédibilité des autorités sanitaires est bien entamée. Rapprochez-vous, au plus vite , de notre médecin traitant car plusieurs autres molécules font l'objet d' études actuellement pour arriver à bout du virus covid-19.Les médecins sont informés de l'évolution de ces recherches. Et la majorité d'entre eux demandent humblement qu'on les laisse faire leur job tranquillement pour venir à bout du virus. On les en a étrangement empêchés pendant des mois. Aussi, il est important de savoir que les vaccins actuels contre le Covid-19 bénéficient d'une autorisation *provisoire* de mise sur le marché. Ils peuvent donc être retirés du marché à tout moment car contrairement à L'ivermectine leur innocuité n'est pas définitivement avérée. En cas d'accident sanitaire touchant les personnes actuellement vaccinées, la responsabilité des laboratoires ne sera point engagée et les clauses sont claires à ce sujet. Il ne nous reste plus qu'à sommer nos gouvernants de mettre sans délai, à disposition des populations, des thérapies reconnues scientifiquement efficaces et peu coûteuses. Les citoyens ont le droit de choisir, en accord avec leurs médecins traitants le traitement qui leur convient contre le Covid-19.
*Notre droit de savoir* *Conscience citoyenne*

 

POURQUOI MACRON NE CÉDERA PAS ! » par Patrick Manoukian 

Lelibrepenseur.org


« Macron ne cèdera rien parce qu’il n’est pas là pour gouverner. Il n’est même pas là pour être réélu et encore moins pour faire une carrière politique. Il se fout de tout ça, et donc il se fout de ce qu’on pense ou dit de lui, de sa cote de popularité, de son avenir politique, il se fout de tout ça.

Macron est un condottiere mandaté par des commanditaires pour détricoter et privatiser tout ce qui est collectif et solidaire en France. Et sa récompense ne sera pas d’être réélu ou de prendre place dans le paysage politique français, sa récompense sera d’aller siéger dans tous les conseils d’administration des sociétés qu’il aura privatisées pour ses commanditaires.

Ce n’est rien d’autre qu’un homme de main qui obéit à des ordres et qui a agi en deux temps :
– en pourrissant l’État français de l’intérieur sous un Hollande complètement manipulé,
– et en prenant ensuite prétexte de ce pourrissement pour mener à bien son pillage en règle de l’État.

Voilà pourquoi il se moque de tous ces scandales à répétition le concernant et concernant son gouvernement.

Voilà pourquoi nous avons un gouvernement “de crise” composé sans vergogne à moitié de millionnaires, voilà pourquoi il garde un Président de l’Assemblée mis en examen, pourquoi sa ministre de la justice peut dire en rigolant qu’elle a juste oublié de déclarer trois appartements au fisc.

Voilà pourquoi il met sans honte un voyou à la tête de la police et autorise à cette police des comportements de voyous. Voilà surtout pourquoi il ne cède et ne cèdera devant aucune grève. Parce qu’il s’en fout. Il se fout de vous, il se fout du pays, il se fout de la misère et de la pauvreté, il se fout des éborgnés et des amputés par sa police. Il s’en fout.

Il détricotera tout jusqu’au bout sans écouter personne, sans état d’âme, et ne pense qu’à la fortune personnelle que chaque action contre le bien public lui garantit.

Et il partira en laissant un pays épuisé et exsangue, trop sonné pour se défendre contre le plus violent des systèmes de finance ultralibérale qu’on puisse imaginer. Il laissera tomber tout le monde. Le pays comme ceux qu’il aura manipulés pour en faire ses pires factotums et qui, seuls, devront affronter la vengeance populaire.

Nous ne pouvons plus rester sur le terrain politique
Voilà pourquoi il ne cède et ne cèdera pas, et voilà pourquoi la seule façon de le faire céder est de nous montrer plus obstinés, plus jusqu’au-boutistes, plus tenaces et plus violents que lui. Nous ne pouvons plus rester sur le terrain politique.

Le seul mouvement qui l’ait ébranlé, c’est celui des Gilets Jaunes, parce qu’il l’a désarçonné là, politiquement et sur le terrain, où il ne s’y attendait pas.

En un an, il a neutralisé ce danger en le ramenant dans les mains de ceux qui défilent dans les clous, dans des couloirs et dans des nasses où ils acceptent pratiquement de se faire tabasser.

Il faut sortir des clous
Il faut sortir des clous. Disperser le mouvement, redéfinir les manifestations. Sortir des clous et des nasses. Il faut qu’enfin se bougent ceux pour qui nous nous battons vraiment, étudiants et lycéens. Il faut reprendre les ronds-points, les ponts, les périphériques, éclater les défilés dans les villes et dans le pays. Le forcer à disperser et affaiblir ses milices. C’est une question de survie du pays.

Il a déjà entrepris la privatisation des hôpitaux, de la SNCF, des gares, des aéroports, des barrages, de la Sécu. Il s’attaque à celle des routes, de la police, des universités, de la culture, de la justice. Cet homme ne veut plus d’État, sinon pour l’armée et la police, et nous savons tous qu’un tel État s’appelle une dictature ».

 

Nouvel article sur brunobertez

Les victimes collatérales de la guerre macronienne contre le virus. Les chiffres.

par brunobertezautresmondes

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est un établissement public qui a pour mission d’évaluer les risques sanitaires présentés par les médicaments et autres produits. Selon Wikipedia, l’agence compte 1000 employés et 2000 « experts ».

Les données de pharmacovigilance exposées pour la France par l’ANSM, et que nous rapportons ci-dessous, sont sans doute très en dessous des réalités. Il faut savoir en effet que 62.4% du personnel siégeant dans cette organisation a déclaré (en 2004) avoir des intérêts dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique ou autre (Wikipedia). Le personnel en question aura donc sans doute moins tendance à amplifier ces chiffres qu’à les minorer. D’autre part, il faut savoir que 5 à 10% seulement des effets indésirables sont déclarés à l’ANSM par les médecins (selon Les Entreprises du Médicament – LEEM).

Les chiffres indiqués concernent la France uniquement. Ils sont cumulatifs et comptabilisent, selon le « vaccin »,  le nombre de cas depuis le début de la campagne vaccinale jusqu’au 01 juillet (pour Pfizer et Moderna), et au 08 juillet (pour Astrazeneca) :

1.    PFIZER (Rapport N°17 - Enquête de pharmacovigilance du vaccin Pfizer – BioNTech Comirnaty  : période du 28 mai 2021 au 1 juillet 2021 ) :

Décès (tableau 2) : 761 !

A ce chiffre effarant, il faut ajouter celui des « effets indésirables », qui sont souvent catastrophiques pour ceux qui les subissent (tableau 4) :

2551 mises en jeu du pronostic vital !

1075 problèmes cardiaques graves (873 « non graves ») !

681 AVC !

832 thromboses graves !

400 problèmes neurologiques graves (168 « non graves ») dont 233 paralysies faciales !

Etc. –

2.    ASTRAZENECA Vaxzevria (Rapport N°14 - Enquête de pharmacovigilance du vaccin VAXZEVRIA®   période du 04 juin 2021 au 08 juillet 2021)  

Décès : 170 (Tableau 1) !

247 mises en jeu du pronostic vital !

    244 AVC !

63 infarctus !

324 embolies pulmonaires !

471 Thromboses !

Etc. (tableaux 2 et 3).

3.    MODERNA (Rapport N° 14 - Enquête de pharmacovigilance du vaccin COVID‐19 VACCINE MODERNA période du 28 mai 2021 au 01 juillet 2021) :

Décès : 44

50 mises en jeu du pronostic vital !

136 affections cardiaques !

348 affections du système nerveux !

17 Affections psychiatrique !

123 Affections respiratoires !

Etc.

Au total, ces trois vaccins ont donc causé en six mois la mort de 975 personnes !

En avez-vous entendu parler ?

Ces vaccins ont aussi détruit la vie de milliers d’autres. On se remet difficilement, parfois jamais, d’un AVC ou d’un accident cardiaque. Le nombre important et la gravité de ces « effets indésirables » confirment les témoignages des infirmiers, des ambulanciers et des médecins, de plus en plus confrontés à l’afflux de vaccinés en état critique ou dont le pronostic vital est mis en jeu.

Tout cela ne fait que commencer. Nous ignorons totalement les conséquences de ces « vaccins » sur le long terme. Déjà, des soignants notent le redémarrage de certains cancers, avec la réapparition de ganglions dès la première injection. Nous allons donc faire face à une catastrophe sanitaire d’une ampleur inédite.

Que le lecteur ce rapporte aux rapports de l’ANSM dont nous avons mis les liens. Qu’il se fasse son opinion, qu’il vérifie ce que nous écrivons, qu’il fasse fonctionner son esprit critique. Et s’il arrive aux mêmes conclusions que nous, qu’il fasse circuler ces chiffres épouvantables.

Il faut informer votre famille, vos amis, vos voisins et tous ceux que vous côtoyez.  Et surtout :

Ne faites pas vacciner vos enfants ! Résistez !

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2946573092284585&id=100007957686115&sfnsn=mo

 

On nous a égaré l'esprit de A à Z
pour cacher les vraies solutions

Le CV19 est un leurre !

Newsletter de Michel DOGNA

Je reviens sur ce sujet car il est très important pour l’avenir - en particulier de ceux qui ont été ou sont dramatiquement obligés d’accepter le « vaxxin » pour avoir le droit de gagner leur vie et de socialement exister. Je ne parle pas pour ceux qui ont aveuglément choisi d’acheter leurs plaisirs et leur liberté par l’acceptation d’être inoculés, pucés… et 100% contrôlés.
Ces esclaves de la très sainte télé qui n’ont jamais cherché à se renseigner ailleurs, et qui ne veulent pas savoir, se croient protégés. Les croyances et les opinions font partie du libre arbitre de chacun et doivent être considérées avec tolérance, dans la mesure où celle-ci est réciproque.

J’entreprends donc ici de compléter et clarifier encore mes trois News précédentes face à l’hécatombe vaccinale en cours qui avait été annoncée irréversible par différents experts épidémiologistes, et qui en fait ne l’est pas quand on connait les réels rouages de ce funeste montage.
Oui, le corona covid et ses variants ne sont que des épouvantails pour détourner l’attention de la réalité des trois dangereux poisons qui sont la protéine Spike S, l’hydrogel Darpa, et surtout l’oxyde de Graphène composant majoritairement les soupes dites « vaccinales » soi-disant faites pour vous protéger.

Ne se trompe-t-on pas de guerre ?

A ce sujet, en tant de semeur d’alerte j’ai énormément d’admiration pour le quarteron maintenant bien connus de médecins, professeurs, chercheurs, épidémiologistes et virologues, etc. qui osent sortir du lot des soumis ou achetés, risquant leur carrière en démontant scientifiquement sur les réseaux sociaux les mensonges du pouvoir et de leurs médias serviles.

Pourtant je m’étonne que pratiquement aucun d’entre eux ne parle de l’oxyde de graphène, de la protéine spike S, et de l’hydrogel Darpa – on dirait que leur champ de conscience se limite à leur haut niveau de compétence, ne laissant aucune place à de nouveaux éléments. Est–ce que leur hyper-spécialité les couperait de la vision holistique ou ne prendraient–ils pas au sérieux cette nouvelle donne néanmoins issue d’une grande scientifique qu’est le Dr Judy Mikovits ? Elle a pourtant payé son audace - comme le Pr JB Fourtillan - par un emprisonnent de plusieurs mois pour la réduire au silence, ce qui prouve qu’elle a tapé dans le mille. A noter que si vous notez Dr Tenpenny, vous constaterez une totale convergence de vue dans ses multiples déclarations.

Il est maintenant évident que l’épicentre de la sinistre imposture n’est plus au niveau des tenants et des aboutissants sur l’origine du covid dont on n’a plus rien à faire, mais bien sur le graphène dont les dégâts vont être catastrophiques lors de la mise en puissance de la 5G.

J’ai déjà dit et je répète que les vaXXins devant soi-disant mater les variants successifs du covid ne sont qu’un prétexte pour faire une recharge de graphène, celui-ci ayant été partiellement ou complètement détruit par le glutathion des gens encore en bonne santé.

Il faut réaliser que "la solution finale" qui est à peine cachée et que beaucoup prennent avec désinvolture pensant que cela ne les concerne pas, c’est la dépopulation de 75 à 90% de l’humanité pendant que l’on vous parle de protection.

CE N’EST PAS DU ROMAN !
MAIS UNE HECATOMBE SILENCIEUSE EN COURS
QUE LA TELE VOUS CACHE SOIGNEUSEMENT.
TANT PIS POUR CEUX QUI NE VEULENT TOUJOURS PAS Y CROIRE…

Voyez cette vidéo de 54 secondes, juste après une injection Moderna.

Ce type de cas n’est pas isolé mais dramatiquement courant.

https://gettr.com/post/p5q3ei 

Ecoutez aussi cette Infirmière relayée par Richard Boutry

https://www.facebook.com/july.dewallens/videos/1161667024329213/

Que faire au plus simple en préventif ou en curatif ?

  1. Ne portez le masque sur le nez que ponctuellement par obligation absolue – ils sont bourrés de graphène qui va petit à petit directement dans les poumons.
     
  2. Refusez le test PCR nasal qui dépose du graphène au fond du cavum là où il n’a qu’une mince paroi à traverser. En cas d’obligation ayez sur vous un lota ou une petite théière pour vous faire un néti dans un lavabo de toilettes. Sinon exigez un test laryngé.
     
  3. Prenez au choix ou en associations :
  • ¤ Zinc 25 mg : 2 comprimés le matin.
    ou sulfate de zinc à 200 mg (45 mg de zinc) – 1 compr le matin
    (Que vous trouverez en boutique diététique, parapharmacie ou Internet)
     
  • ¤ Vit D3 + K2 LIPOSOMALE (thrombolytique)
    2ml du mélange par jour
    https://fr.sanus-q.com/collections/frontpage/products/liposomal-vitamin-d3-k2?ref=6
     
  • ¤ L-Glutathion – c’est le meilleur anti oxydant endogène qui est fabriqué par le sang et l’ennemi n°1 de l’oxyde de graphène.

Il s’en vend chez Solgar  (posologie sur la boite) mais je ne suis pas très partisan de cette option, car j’ai pu constater il y a une quinzaine d’années que le glutathion ne se conserve pas longtemps - à moins que l’on ait trouvé un moyen depuis ce temps pour y remédier – en effet le glutathion est normalement libéré pour nettoyer les sites où il y a eu sécrétion de peroxydant par les NK pour brûler des éléments pathogènes, des poisons, des substances étrangères à l'organisme, des carcinogènes, pesticides, métaux lourds, médicaments toxiques…

Inconvénients :

  1. Il y a beaucoup de perte au niveau de l’assimilation.
  2. Je n’aime pas trop les substitutions exogènes d’éléments organiques qui poussent le corps à la paresse, comme c’est le cas avec la cortisone pour les surrénales.

Aussi je préfère de beaucoup, sauf urgence absolue :

  • NAC (N-Acétyl-Cystéine) 600 à 750 mg le matin à jeun – (en poudre, c’est le moins cher).
    C’est le précurseur du L-Glutathion, donc qui fabrique le glutathion endogène.
    Achat sur Internet, en parapharmacie ou en boutique diététique.

Enfin :

NOTA : le graphène étant un puissant peroxydant, tous les antioxydants que l’on a sous la main sont les bienvenus en dépannage…

 

Qu’y a-t-il vraiment dans les « vaccins » ?

Dr Thierry Schmitz

lettre médecinMon cœur s’est serré, ma gorge s’est nouée. En me documentant sur l’article qui suit, j’ai pris peur pour beaucoup de gens que j’aime.

Je me suis dit : ça ne peut pas être vrai ; et encore maintenant, quand je vous l’écris, j’espère, contre toute attente, que ce n’est pas vrai.

Car il y a une question qu’on devrait tous se poser : qu’est-ce qu’ils ont bien pu mettre dans ces vaccins ?

 

Tout va bien, madame la marquise, tout va très bien

A écouter les autorités, il n’y aurait pas à vous inquiéter, ni pour vous, ni pour vos proches qui se sont fait vacciner.

Du moins est-ce que les laboratoires nous assurent, notamment Pfizer-BioNTech.

Avant toute autre chose, les « vaccins » ARN contiennent la désormais célèbre technologie ARN.

Si nous devons en croire ses créateurs, elle donne aux cellules immunitaires le message de fabriquer des protéines spike grâce auxquelles elles reconnaîtraient les cellules du coronavirus.

Mais contrairement aux questions que posent d’affreux complotistes, l’impression de ce message ARN n’impliquerait pas de modification définitive des cellules immunitaires.

De même, la protéine spike, que l’on retrouve dans les vaccins ARN mais aussi dans l’Astra Zeneca ne serait pas une toxine, même si l’inventeur de la technologie ARN, Robert Malone, défend mordicus le contraire(1)…

Toutefois, une chose sur laquelle tout le monde est d’accord, c’est le fait que la technologie ARN (ou la partie opérante des autres vaccins) prend une place minuscule dans l’injection qui vous est faite.

Le reste, ce sont ce que l’on appelle des excipients, des éléments qui aident le « remède » à passer dans le sang.

Dans un document officiel(2), on trouve la liste de ces éléments neutres, qui accompagnent les molécules agissantes dans le sang.

Il y a du PEG, un plastique qui sert de solvant, c’est-à-dire de diluant(3).

On y trouve également d’autres éléments, qui ne sont pas dangereux a priori(4).  

Alors, comment cela se fait-il que nombre de vaccinés soient devenus « magnétiques » ? Comme vous pouvez le voir sur tant de vidéos sur internet, et peut-être même avec vos proches, chez vous.

Cela, les laboratoires sont bien en peine de vous l’expliquer. C’est là que nous devons trouver des explications qui gênent BEAUCOUP les médias dominants.

 

Un Zorro nommé Delgado ?

Il se trouve qu’un chercheur de l’université d’Almeida nommé Ricardo Delgado, biostatisticien de son état, a réussi à mettre la main sur un flacon et à l’analyser.

Le sujet est tellement épineux que l’université espagnole s’est immédiatement désolidarisée de l’étude, même si, ayant été faite avec son matériel, elle n’a pas pu ne pas être citée.

Vous pouvez retrouver l’étude ici.

Dans d’une interview pour la télévision espagnole, lors de l’émission El gato al agua(5), Delgado a affirmé que 98 à 99% du contenu du flacon scellé sur lequel il a fait son étude, est de l’oxyde de graphène.

La chose, bien sûr, a été démentie par tous les « facts checkers » qui ne trouvent rien d’autre à dire que la traçabilité du flacon n’est pas établie.  

Évidemment, aucun laboratoire n’a laissé « échapper » de fiole ou n’a laissé quiconque faire des analyses. Les flacons ont donc été obtenus sous le manteau, et c’est vrai, sa traçabilité ne peut pas être révélée.

Toutefois l’oxyde de graphène est un matériau qui jusqu’ici restait extrêmement cher à fabriquer et impossible à élaborer « artisanalement ».

On peut bien évidemment croire que Delgado a menti effrontément, mais pourquoi, s’il est passé à la télévision espagnole, n’a-t-il pas été attaqué en justice ? Pourquoi, pour toute réfutation, il n’obtient qu’un entrefilet sur Google ?

Parce que si on traînait cette affaire devant les tribunaux, on se rendrait peut-être compte que Pfizer et d’autres ont menti sur le contenu des vaccins.

Or le graphène peut expliquer beaucoup des résultats de l’étonnante étude luxembourgeoise sur le magnétisme(6), et surtout pourquoi, plus une personne a été vaccinée il y a longtemps, et plus elle est « magnétique ».

 

Le graphène, dangereux pour les poumons, mais pas seulement

Le graphène a déjà fait parler de lui il y a quelques jours. Or ce n’est pas n’importe quel matériau ; c’est le matériau de l’avenir, et ses usages sont aussi prometteurs qu’effrayants.

En effet, le graphène ce n’est que du carbone pur (comme le graphite de la roue de votre vélo ou de la mine de votre crayon), mais en feuilles de taille infinitésimale : il n’est pas plus épais que les atomes qui le composent.

Ce matériau est extrêmement résistant, cent fois plus que l’acier, et peut accumuler l’électricité mieux qu’aucun autre.

Un des petits inconvénients est qu’il est extrêmement toxique pour les poumons. Or on l’a retrouvé dans des quantités importantes dans les masques obligatoires.

Le Canada a demandé l’interdiction et le retrait immédiat des masques contenant du graphène(7).

La DGCCRF a fait la même chose en France en mai, en interdisant au fournisseur mis en cause de vendre ses masques (Shandong Shenquan New Materials Co.) et l’Espagne aussi a pris les mêmes mesures dès le mois d’avril(8).

Comment se fait-il qu’on trouve un matériau aussi onéreux (100€ le gramme en 2017(9)) dans des objets aussi anodins ? Pour l’instant, seuls les « complotistes » osent avancer des réponses.

 

Un matériau libérateur, ou esclavagiste ?

Car aujourd’hui, on imagine dans les universités des « pansements au graphène » connectés(10) ou des tests salivaires au graphène développés en France(11).

Or de nombreux articles scientifiques récents attestent du magnétisme inhérent aux tubes de graphène(12), ce qui serait, jusqu’ici la seule explication plausible au magnétisme post-vaccinal.

Mais serait-il possible de créer des nano-machines qui s’assembleraient d’elles-mêmes dans le corps où elles ont été injectées ?

En tout cas, une étude très récente prétend en donner toutes les preuves(13). Elle a été publiée en janvier dernier dans la revue de biotechnologie Aggregate.

La technologie des machines qui s’assemblent directement dans le corps est une réalité, et non pas de la science-fiction.

Or ceci pose un léger problème, comme le souligne la déclaration en mars dernier, d’une entreprise de pointe espagnole appelée INBRAIN Technologies.  

Cette dernière prétend pouvoir agir directement sur le cerveau avec l’aide des feuilles de graphène, créant une interface électronique(14)…

 

On a les moyens de pirater votre cerveau

Non pas, bien sûr, que l’entreprise INBRAIN ou que les chercheurs qui prétendent créer les nano-robots auto-assembleurs soient liés à l’industrie vaccinale.

Mais voudrait-on aujourd’hui agir directement sur votre cerveau grâce à des nanomatériaux, il est possible de le faire, techniquement parlant.

Voilà pourquoi le Chili n’est pas inutilement en pointe du droit international lorsqu’il fait rentrer dans sa constitution l’inviolabilité du cerveau humain.

Il invoque l’existence de « neuro-droits », notamment la perte de « privauté mentale »(15).  

Reste à savoir si le contenu des vaccins correspond effectivement à cette violation de la privauté physique et cérébrale, à ces nano-robots appelés SPIONS(16) dont on veut nous faire croire qu’ils sont l’avenir de la médecine.

Rappelons simplement que devant les tribunaux, aucun des laboratoires n’est responsable des dommages que causent ses « vaccins ».

Même si au moment où je vous écris, une plainte vient d’être déposée suite à la mort d’un trentenaire après la deuxième dose de vaccin(17).

 

Une révolution technologique si odieuse que les médias vous la cachent

Dès que vous tapez sur votre moteur de recherche préféré : nanoparticules et 5G, vous tombez sur des articles qui dénoncent les fantasmes « complotistes ».

En revanche, je vous invite à taper sur ces mêmes barres de recherche, « rf nanotechnology graphene », car RF (pour radiofréquence), est le petit nom scientifique des ondes utilisées par la 5G.

Vous tomberez alors sur plusieurs articles parfaitement scientifiques qui vous expliquent de façon très détaillée à quel point les nanorobots (de l’ordre d’un millionième de mètre) en graphène sont les « transistors » de l’avenir[(18,19).

Mais en particulier, je vous recommande cet article-ci, intitulé « Graphene Nanomaterials-Based Radio-Frequency/Microwave Biosensors for Biomaterials Detection » qui explique bien le piratage de votre intimité la plus profonde.

Il détaille la création de biocapteurs en graphène qui fonctionnent grâce aux radiofréquences pour tout savoir de vous. Or les ondes surpuissantes de la 5G sont idéales pour cet usage, et pour arriver à ces fins prétendument médicales.

Ce dispositif révolutionnaire est vraisemblablement devenu la violation la plus profonde et la plus radicale de l’intimité humaine jamais conçue.

Les pouvoirs publics devraient en répondre IMMÉDIATEMENT, plutôt que d’insister de façon aussi fanatique que coupable pour l’inoculation généralisée de « vaccins ».

 

Micro-ondes : nous ne comprenons pas l’ampleur du risque

Je ne cesserai de le répéter, nous sommes devant une révolution technologique qui promet, non pas de transformer le monde, mais de détruire l’humain, parce qu’aucun garde-fou n’y est mis.

Répétons également, comme je l’ai déjà publié(20), que la 5G – le « carburant » de cette nouvelle révolution industrielle – est un désastre biologique et écologique.

Elle promet de faire augmenter radicalement la stérilité, les cancers infantiles, et d’accélérer l’extinction des insectes pollinisateurs et de la faune sauvage. 

Car la technologie 5G (les ondes millimétriques), est utilisée depuis la seconde guerre mondiale. Et c’est avec cela que marchent les fours à micro-ondes !

Simplement, elle est aujourd’hui utilisée pour la télécommunication, elle va très bientôt saturer l’air que vous respirez, et aucune porte de four ne vous en protégera.

Pourquoi cette révolution technique qui n’a RIEN à nous proposer– hormis une surveillance totale et odieuse – nous est-elle imposée ?

Les pouvoirs publics laisseraient-ils des acteurs privés, ou même des puissances étrangères, avoir accès à votre intimité la plus profonde, ou même agir sur elle directement ?

Avec les éléments que je vous ai livrés aujourd’hui, c’est à nos gouvernements d’en répondre, et surtout de vous prouver que les vaccins sont sûrs, plutôt que de vous contraindre à vous les inoculer par tous les moyens disponibles.

 

Vous libérer du graphène, c’est possible

Le 27 janvier dernier a été publiée une étude fort intéressante, dans une revue inconnue du grand public, ACS applied materials and interfaces(21).

Elle atteste de l’importance de l’oxyde de graphène dans l’avenir de la médecine, spécialement dans « l’inoculation des médicaments, la photothérapie et la biosensitivité ».

Le seul problème, reconnu par cette étude internationale, c’est l’endommagement des cellules

Les auteurs craignent nommément le stress oxydatif (cause de vieillissement et de cancers), l’empoisonnement des cellules (cytotoxicité), et la réduction de la reproduction cellulaire…

Contre cela, que préconisent-ils ? Le glutathion.

Et pourquoi, si le glutathion fait tant de bien, nous ne leur laisserions pas leurs technologies d’apprentis-sorciers, pour nous contenter de l’antidote ?

Car le glutathion, malgré son nom un peu curieux, vous l’utilisez et vous le fabriquez tous les jours.

En effet, vos cellules s’endommagent sans arrêt : c’est un des principes de la vie. Les antioxydants permettent de parer à cela, notamment la vitamine C, indispensable à notre organisme.

Mais aucun antioxydant n’est aussi efficace que le premier d’entre eux, celui que fabrique notre foie – et dont l’ibuprofène inhibe la production…

Cet antioxydant fondamental, c’est le glutathion.

Je recommande évidemment le glutathion liposomé, c’est-à-dire encapsulé dans la même composition que les parois de vos cellules, pour une absorption parfaite.

En ce moment, où les craintes d’intoxication au graphène vont bon train, et où l’impression générale de vieillissement accéléré est prégnante, il est très demandé.

Toutefois, je connais une petite entreprise qui en vend encore quelques flacons de la meilleure qualité. Le glutathion est d’origine naturelle, sans OGM et sans sucre ajouté.

Portez-vous bien,

Dr. Thierry Schmitz

(1) https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/malone

(2) https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/comirnaty-epar-product-information_en.pdf

(3) ((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyl)bis(2-hexyldecanoate) (ALC-0315) 2-[(polyethylene glycol)-2000]-N,N-ditetradecylacetamide (ALC-0159) 1,2-Distearoyl-sn-glycero-3-phosphocholine (DSPC)

(4) Du cholestérol, du chlorure de potassium (un équivalent du sel marin), de l’hydrogénophosphate de potassium et de l’hydrogénophosphate de sodium, qui sont aussi des sels minéraux, ainsi que de l’eau « pour les injections ».

(5) https://www.youtube.com/watch?v=ykQ7A5A7Xis

(6) https://www.efvv.eu/images/content/2021/0617/etude-sur-lattraction_eda42.pdf

(7) https://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2021/75309a-eng.php

(8) http://veillenanos.fr/wakka.php?wiki=NanoCovid19#PfizerGraphene

(9) https://www.makery.info/2017/05/02/graphene-le-materiau-du-futur-qui-se-fait-desirer/

(10) https://region-aura.latribune.fr/innovation/2019-10-30/sante-comment-le-graphene-pourrait-devenir-le-pansement-connecte-de-demain-831826.html

(11) https://region-aura.latribune.fr/innovation/2021-02-17/un-test-salivaire-et-connecte-pour-le-covid-19-actuellement-teste-a-grenoble-877823.html

(12) https://link.springer.com/article/10.1007/s42452-020-2361-8

(13) Wiley Open Library, Aggregate, Self-assembled magnetic nanomaterials: Versatile theranostics nanoplatforms for cancer, Shuren Wang, Zhiyi Wang, Yanglong Hou, First published: 19 January 2021

(14) https://www.businesswire.com/news/home/20210330005388/en/INBRAIN-Neuroelectronics-Secures-17-Million-in-Series-A-Funding-for-First-AI-Powered-Graphene-Brain-Interface

(15) https://nri.ntc.columbia.edu/news/chile-neurorights-international-lab-originally-spanish

(16) Superparamagnetic Iron Oxide Nanoparticles— Current and Prospective Medical Applications

Joanna Dulin ́ska-Litewka 1,* , Agnieszka Łazarczyk 1, Przemysław Hałubiec 1, Oskar Szafran ́ski 1, Karolina Karnas 2 and Anna Karewicz 2

(17) https://www.sudouest.fr/landes/dax/landes-un-trentenaire-decede-apres-s-etre-fait-vacciner-contre-le-covid-sa-famille-porte-plainte-4345424.php

(18) https://ieeexplore.ieee.org/document/5972917

(19) https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01104910/file/HDR_FCoccetti-HQ1.pdf

(20) https://drschmitz.lettre-medecin-sante.com/3103-2/

(21) ACS Appl Mater Interfaces2021 Jan 27;13(3):3528-3535.  doi: 10.1021/acsami.0c17523. Epub 2021 Jan 11.

Reaction between Graphene Oxide and Intracellular Glutathione Affects Cell Viability and Proliferation, Baojin Ma  1 , Shi Guo  1 , Yuta Nishina  2   3 , Alberto Bianco  1

 

Nouvel article sur FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

C’est absurde, Moderna et Pfizer ont intentionnellement perdu le groupe de contrôle de l’essai clinique qui testait l’efficacité et la sécurité du vaccin.

par Mohamed Tahiri


Ce n'est pas seulement de la folie scientifique, cela semble être très intentionnel et déterminé.

Les tests vaccinaux Moderna et Pfizer ont été effectués, comme d'habitude, avec un groupe témoin ; un groupe au sein de l'essai qui a reçu un placebo et non le vaccin test. Cependant, pendant l'essai - et après que les vaccins non testés aient reçu une autorisation d'utilisation d'urgence - les fabricants de vaccins menant l'essai ont décidé de rompre le protocole et d'informer le groupe témoin qu'ils n'étaient pas vaccinés. Presque tout le groupe témoin a ensuite reçu le vaccin.

La dissolution délibérée du groupe placebo viole l'objectif scientifique de tester l'efficacité du vaccin ; tout problème de service médical rendu et/ou de sécurité. Sans groupe témoin, il n'y a rien à comparer avec le groupe vacciné.  Selon NPR , les médecins ont volontairement perdu le groupe témoin lors de l'essai clinique du comté de Johnson (Lexena, Kansas) :

Via NPR ) […] « Dr. Carlos Fierro, qui dirige l'étude là-bas, dit que chaque participant a été rappelé après que la Food and Drug Administration a autorisé le vaccin.

« Au cours de cette visite, nous avons discuté des options, qui comprenaient de rester dans l'étude sans le vaccin », dit-il, « et étonnamment, il y a eu des gens – quelques personnes – qui ont choisi cela. »

Il soupçonne que ces personnes ont été effrayées par les rumeurs sur le vaccin. Mais tous les autres qui ont reçu le vaccin contre placebo sont allés de l'avant et ont reçu le vaccin réel. Alors maintenant, Fierro n'a pratiquement plus de groupe de comparaison pour l'étude en cours. « C'est une perte d'un point de vue scientifique, mais étant donné les circonstances, je pense que c'est la bonne chose à faire », dit-il.

Les personnes qui s'inscrivaient à ces études ne se voyaient pas promettre de traitement spécial, mais une fois que la FDA a autorisé les vaccins, leurs développeurs ont décidé d'offrir les vaccins. ( lire la suite )

Juste pour que nous soyons clairs, l'autorisation et l'approbation finales de la FDA pour les vaccins sont basées sur les résultats de ces essais. Comme indiqué dans l'exemple ci-dessus, le groupe témoin a été intentionnellement perdu sous les auspices de « la bonne chose à faire », il n'y a donc aucun moyen de mesurer l'efficacité, l'efficacité ou l'innocuité du vaccin lui-même.

Il n'y a plus personne dans le groupe de contrôle, d'une valeur statistiquement valide, pour donner une comparaison adéquate des résultats pour vaxxed -vs- non-vaxxed.

Whisky – Tango – Foxtrot !!! C'est fou.

Cet article du NPR est à mettre en signet lorsque les gens commencent à prétendre que la vaccination est efficace.

Comment le vaccin ne peut-il pas être considéré comme efficace lorsqu'il n'y a pas de groupe de personnes non vaccinées avec lequel comparer les résultats ?

Bon sang, l'ensemble du système de santé fonctionne sur un état d'esprit de ruche massive où la science et la méthode scientifique sont jetées par la fenêtre en faveur de résultats idéologiques et de prophéties auto-réalisatrices. Le fait que les chercheurs et les médecins, apparemment payés par les sociétés pharmaceutiques qui ont un intérêt financier dans le résultat du vaccin, aient volontairement perdu le groupe de contrôle est alarmant.

Bien sûr, Big Pharma fera la promotion du vaccin comme bénéfique, et les médias contrôlés feront la promotion de ce message avec une déconnexion complète des détails de l'essai clinique, et la FDA accordera son approbation sur les résultats qui ont été intentionnellement construits pour produire un seul résultat.

Folie…. Tout.

 

Nouvel article sur L'Informateur.

Les médias même discours : la vérité sur le fonctionnement des médias…

par Qactus

Le Monde meilleur


Quand Richard Boutry de la minute de Ricardo, nous explique que nos médias main-stream français sont tous a la botte du pouvoir et surtout de l'AFP qui distille tous les jours un narratif dont ces médias doivent parler ensemble en même temps et avec les mêmes phrases et le même ton grave, il a entièrement raison, car ils ne sont plus journalistes, mais récitent les textes AFP, dirigés par le gouvernement.

Voici un magnifique exemple en montage, condensé fait par nos AMIS Le Monde meilleur sur le même principe par les médias américains. Ils parlent tous d'une seule voix, briffés bien sûr par le pouvoir en place. Si nous pouvions avoir ce même montage avec nos médias mainstream Français nous pourrions alors nous rendre compte du narratif programmé par le gouvernement pour faire peur et mentir à la population française en tout cas merci pour leur travail très bien monté comme toujours.


LA VÉRITÉ SUR LE FONCTIONNEMENT DES MÉDIAS – À PARTAGER AUX MAXIMUM ! LES MÉDIAS SONT RESPONSABLES DU MAINTIEN DU CHAOS DANS LE MONDE !

Si dans ton entourage, tu as encore une personne qui croit aux MÉDIAS, montre-lui cette vidéo. Après ça, ELLE NE POURRA PLUS JAMAIS FAIRE CONFIANCE A CES COLLABOS QUI SONT RESPONSABLES DE CENTAINES DE MILLIERS (MILLIONS) DE MORTS À TRAVERS LE MONDE ! Toutes les Guerres ont reposé sur des campagnes de Propagandes Massives qui avaient et qui ont toujours pour objectif de manipuler l’opinion publique…

Petit montage de minutes pour montrer les manipulations et Coordinations de la propagande MÉDIATIQUE. Et c’est la même chose dans tous les pays du monde. L’avantage aux USA c’est qu’il y a énormément de chaines d’infos, donc ils peuvent tous utiliser le même discours à la virgule prêt. En France ou ailleurs, ils font l’effort de changer juste quelques mots par rapport aux infos reçues de l’AFP, histoire que le public ne se rende pas compte de leur mascarade, mais finalement toutes les chaines / radios / presse ont exactement le même discours.

Toutes les personnes qui comprendront cela pourront enfin commencer à sortir de leur hypnose collective.

Leur Partager cette vidéo est le meilleur cadeau que tu puisses leur faire ! Ainsi tu planteras une petite graine dans leur cerveau, qui leur permettra d’enfin se libérer de l’emprise de cette ingénierie sociale machiavélique.

Maintenant que tu as vu nos vidéos démontrant les manipulations/programmations mentales de l’Etat profond via leur outil de propagande et divertissement, tu comprends l’importance de planter à ton tour d’autres petites graines pour éveiller ceux qui peuvent encore l’être.

La vidéo est visible en entier sur : Rumble... et sur Le Monde meilleur.com

 


Voici la vidéo à partager :YouTube

L’ÉPISODE 3 (partie 3) à voir pour ceux qui ne l’ont pas encore fait.

https://qactus.fr/archives/80846

 

Nouvel article sur FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

France: plus nombreux contre le pass sanitaire que la semaine dernière

par Mohamed Tahiri  08.08.2021

Paris Bleu Blanc Rouge de monde !


Une quatrième manifestation contre le pass sanitaire s'est déroulée en France samedi 07 Août 2021. Elle a rassemblé une centaine millier de personnes de plus que la semaine précédente, soit près de 5 à 7 millions.

CHAUD DEVANT !

Michel Dogna

Probabilités pour le 28 août et ce qui suivra

Nous avons été alertés de diverses parts par un mot d’ordre strict sur le danger, lors du grand rassemblement de toute la France sur Paris du 28 aout, de la tentationd’investir l’Elysée (Macron n’y sera pas) - Des militaires bien informés préviennent

que le gouv n’attend que cela pour déclencher la Loi martiale - Il est même sûr que des black matters sont payés pour effectuer cette attaque. Comme leur nom

l’indique ils seront habillés en noir, aussi il est très important que les vrais manifestants soient en blanc.

L’armée de l’OTAN (ONU deep state US) composée de 1 million mercenaires étrangers (ne parlant pas le français) sera immédiatement lâchée – ces mercenaires sont déjà discrètement en place en civil parmi nous , sur le sol français– Ce qui reste de notre armée, c’est 200 000 militaires dont les ¾ ne sont plus en activité ….

Sauf que Poutine qui détient l’appareil militaire le plus moderne et le plus puissant du monde, ne va probablement pas se laisser encercler par la cabale US s’installant en France puis l’Europe – Différentes prédictions ont parlé de la Russie qui envahira la France, or ce n’est pas pour la conquérir mais la libérer du joug mondialiste nazi (4 ième Reich)

Pendant ce temps Donald Trump qui n’a jamais cessé d’être en arrière- plan aux commandes du pays via les forces armées 100% pour lui, a maintenant récupéré tous les atouts légaux pour reprendre officiellement sur le devant de la scène sa

place volée – Il ne faut pas oublier aussi la présence des forces de l’Alliance internationale toujours en place sur l’Europe, et par ailleurs que Trump marche avec Poutine ; et j’ai toujours dit que ce seront les deux libérateurs de l’humanité.

Il risque donc d’y avoir un passage dangereux, où il faudra bouger le moins possible, être très prudents et prévoyants, le temps de la destruction définitive de la « bête   immonde » - La libération est proche- Le grand reset de l’humanité est imminent, mais pas celui qui est promis par le diable Schwab….. On vous demande juste 3 semaines de patience. Bonne chance dans vos choix.

 

Cette vidéo est fantastique :

La pandémie "SPARS" 2025-2028 Découvrez-en le scénario publié à l'université Johns Hopkins (Baltimore - USA) 9-01-2021

 

Communiqué de presse

Les réponses gouvernementales à une pandémie de COVID-19 inexistante au Canada sont responsables de milliers de décès chez les personnes âgées et chez les jeunes hommes en 2020

Version courte

Un article scientifique écrit par Pr Denis Rancourt, Dr Marine Baudin and Dr Jérémie Mercier publié sur denisrancourt.ca (https://denisrancourt.ca/entries.php?id=104) démontre après analyse de la mortalité toutes causes confondues au Canada depuis 2010 (chiffres de StatCan) que :

·        Il n’y a eu aucune pandémie au Canada en 2020.

·        Un « pic-covid » d’environ 12 000 morts est arrivé tardivement, à un moment jamais vu dans l’histoire de l’épidémiologie canadienne (maximum du pic à fin avril 2020). Ce « pic-covid », présent dans certaines juridictions de moyenne latitude de l’hémisphère Nord (mais pas toutes et avec des intensités très variables d’une juridiction à l’autre) ne peut pas être simplement une épidémie, et selon l’hypothèse la plus probable a été généré par les mesures politiques et médicales consécutives à la déclaration de pandémie par l’OMS le 11 mars 2020.

·        Les mesures politiques mises en place supposément pour juguler la propagation du SARS-CoV-2, le virus à l’origine du COVID-19, ont été responsables, selon l’étude, d’une accélération de la mortalité des plus de 85 ans de mars à mai 2020 et d’une mortalité inédite (environ 2 000 morts en plus) des jeunes hommes canadiens (moins de 45 ans) à l’été 2020.

La médiatisation du COVID-19 depuis près d’un an et demi est en décalage total avec la réalité épidémiologique observée. L’importance de cette maladie sur la mortalité des canadiens est exagérée, alors que l’impact sur la mortalité des mesures politiques mises en place supposément pour contrer cette maladie est catastrophique (environ 12 000 décès accélérés, principalement chez les plus de 85 ans, de mars à mai 2020 ; et mortalité inédite d’environ 2 000 jeunes hommes à l’été 2020). Au vu des résultats de leur étude, les auteurs appellent à revoir les nouvelles politiques « sanitaires » et à évaluer leurs conséquences dans la transparence et la responsabilité.             www.jeremie-mercier.com

Une étude qui fait froid dans le dos !

Etude des tests PCR effectuée à Bratislava

 

UN DISCOURS EXTRAORDINAIRE ET PUISSSANT DU DR COLEMAN

Rassemblement mondial pour la liberté Londres 24/07/21

 

SUR LE SITE INFOVACCIN.FR

Ligue nationale pour la liberté des vaccinations :

Rubrique actions et conseils juridiques : guide juridique contre le pass sanitaire

Un document à télécharger avec des modèles de lettres utiles… UNE VRAIE MINE D’OR !—

 

Devinez qui aura accès à votre QR Code ? L’armée israélienne

INFO PANAMZA. Scandale : le gouvernement français a eu recours à une entreprise israélienne liée à Tsahal pour filtrer le traitement des données de santé de millions de Français. La preuve par les sources.

Le 10.08.2021 à 13h21

Un bug qui révèle une faille béante.

Lundi soir, au premier jour de l'entrée en vigueur de l'extension du pass sanitaire, la panne temporaire de la plateforme SI-DEP (qui permet de récupérer le QR Code attestant d'un test à la Covid-19 négatif) a suscité la curiosité de nombreux internautes férus d'informatique quant à l'identité des gérants en charge de collecter et protéger nos données confidentielles de santé.

Surprise, surprise : via Londres et le New Jersey, le tracage numérique aboutit finalement à Israël.

Plus précisément : dans une compagnie dédiée à la protection anti-DDOS des services web, étroitement liée à l'armée israélienne et dirigée -cerise sur le gâteau- par un ex-officier du renseignement militaire.

http://www.panamza.com/100821-qrcode-tsahal/?fbclid=IwAR3lj4xZJqSNG8dGnp1rtG5JkwRWCRH6IQQ-nBV4fyowUiiKWRnSPEAfSaU

Envoi d’un message : Vaccin Russe est-il lui aussi une saloperie. ? Olga Zvada shows Russian Vaccine has magnetic nanoparticles -

https://videos.trom.tf/w/f93a9793-9227-4a15-ab68-05704eeac929

Sans surprise, cette info-clé, pourtant aisément accessible, n'a pas été exposée par les médias traditionnels.

Souvenez-vous : au printemps 2020, le déconfinement des Français avait déjà été confié à une boîte directement liée à l'appareil d'Etat israélien.

 

IVERMECTINE : on peut en commander chez

www.farmaciadelpont.com  en Andorre

tél 00376801111

Un témoignage sur son efficacité :

https://odysee.com/@Interlegere:c/14-ERIC-INFIRMIER-1er-t%C3%A9moignage-cas-concret:9?

 

Un message magnifique de Alejandro Jodorovsky:

« Les élites sombres sont très effrayées, elles savaient que l'humanité était en train de s'élever à une vibration très élevée mais elles n'étaient pas conscientes à quel point, ni de la quantité d'âmes éveillées, qu'il y a maintenant. Ces élites ne se cachent plus, leurs attaques sont directes et frontales, beaucoup ne le voient pas encore, mais cela ne signifie pas que ce n'est pas réel. Leurs attaques vont augmenter, elles vont essayer par tous les moyens de faire en sorte que les gens ne se réveillent pas, que les éveillés ne puissent pas communiquer, qu'ils soient vu comme des fous ou des délinquants. Mais quoi qu'ils fassent, peu importe, le saut quantique s'est déjà produit et c'est inarrêtable.

L'humanité considère déjà les animaux comme ses semblables, elle respecte déjà la Mère Terre, elle comprend qu'il n'y a pas de séparation. Les âmes incarnées arrivent déjà en tant que maîtres - pas pour expérimenter - s’incarnent par Amour. Il est possible que nous soyons témoins du changement total ou pas, il est possible que la transition dure une semaine ou 300 ans, mais il est imparable. Faites ce que vous voulez durant la transition, souvenez vous que vous vous êtes offert à être ici et maintenant, vous êtes les instigateurs du changement, quoi qu'il arrive, quoi que vous voyez, vous avez votre part de responsabilité.

Une seule chose vous est demandée, seulement une, ne soyez pas de la nourriture.

C'est la seule chose à faire, c'est aussi simple que cela. L’être humain, entre autres choses, est l'un des générateurs les plus puissants qui existe. Nous sommes des tourbillons, en fonction de la polarité avec laquelle tu t’alignes, tu crées une fréquence ou une autre. Ces entités se nourrissent de la fréquence négative, nous les avons nourris durant des millénaires. L'éveil de l'humanité incline le tourbillon collectif vers le pôle positif, par conséquent elles attaquent avec une telle férocité qu'elles sont en train de mourir de faim. Probablement tu le savais déjà, ou peut-être que c'est la première fois que tu reçois ce message, peu importe. Demande toi si ça résonne en toi, ne crois rien. Connecte-toi avec ton âme et observe, si ton âme te dit que c'est vrai, ne perds pas une seconde de plus de ton existence à leur servir de nourriture. Élimine les passions basses de ta vie, haine, rancœur, envie, peurs, vices, aliments provenant de la souffrance d'un autre être, mensonges, ambition, égoïsme, tristesse, méfiance, tout ça génère des énergies négatives, de la nourriture pour les ténèbres. Sois conscient de tes émotions et si dans certaines occasions tu te sens ainsi, change ton énergie. Mets une musique qui t’élève et chante, danse, respire, allume un feu, embrasse tes chats, ton chien ou ton animal de compagnie, sors dans la nature ou dans un parc, médite, fais de l'exercice, fais ce qui est nécessaire pour changer tout de suite cette énergie parce qu'elle est en train de servir de nourriture.

Sois toujours conscient, n'alimente pas les forces obscures.
Alimente ton âme avec tout ce qui t'aide à t'élever. Si tu t'habitues à vivre dans la fréquence de l'amour, ta réalité changera à ta volonté sans effort, c'est imparable, tu es un être puissant.

N'aie pas peur, libère ton esprit de la matrice, concentre ton attention sur ce que tu veux plus que tout, profite, sois heureux, souris, chante, danse, aime !

JE SUIS LA PORTE OUVERTE QUE RIEN NI PERSONNE NE PEUT FERMER.

JE SUIS LA SANTÉ PARFAITE DANS CE CORPS PARFAIT QUE DIEU A CRÉÉ POUR MON ÂME.

JE SUIS LE CERCLE MAGIQUE DE PROTECTION INVINCIBLE AUTOUR DE MOI, QUI REPOUSSE TOUT ÉLÉMENT PERTURBATEUR ET TOUT DANGER QUI ESSAYE DE PÉNÉTRER POUR ME NUIRE.