BLOG 47 de Tal SCHALLER

Chers amis

Voici des infos « différentes », des  infos qui incitent à se poser des questions plutôt que d’obéir aveuglément à la propagande des medias qui ont vendu leur âme aux « marchands du temple»

Il est vital de diffuser ces informations afin de donner à tous un choix permettant à chacun de permettant de choisir  ce qui est juste pour lui.

Mon but n’est pas de dire ‘ «J’ai raison, ils ont tort » mais de dire » Voici des points de vue que les média cachent soigneusement pour vous maintenir dans la peur et l’obéissance aux dogmes en vigueur. En voici d’autres pour que vous puissiez, en contact avec votre âme, sentir ce qui es juste pour vous ! »

Alors en avant les infos !!

 

Sur le net :

Et si les stocks de masques brûlés (parce que soi-disant périmés) au début de la Plandémie l'avaient été parce qu'ils ne contenaient pas l'Oxyde de graphène nécessaire pour fabriquer des micros caillots de sang et pour le téléguidage du troupeau par le réseau 5 G  ? .Ces masques étaient donc bien périmés puisque non-efficaces en matière d'empoisonnement !

Donc arrêtez de mettre des masques de la pharmacie qui sont pleins de graphène à destination de vos poumons et de votre sang. Faites – vous-mêmes ou achetez de jolis masques en tissu assortis à vos vêtements – Ça ne sert à rien mais vous ne vous empoisonnerez pas et vous serez en règle.

 

Odysee : Réaction 19 "Assignation sur la composition des Vaccins" Me Brusa dit tout sur les nanoparticules tueuses des soi-disant « vaccins ».

A voir sur le site de reaction19.fr

UNE VIDEO CAPITALE !!

 

Identification des ingrédients majeurs et mineurs spécifiques contenus dans les vac$$ins (Robert YOUNG)

https://vk.com/doc591964865_611710958?hash=1f4bb3be3ae07ea701&dl=df427b1d48d118bda9

IDEM !!

 

Pfizer affirme que l’efficacité du vaccin COVID-19 s’affaiblit avec le temps

Par Mohamed Tahiri

Pfizer a récemment déclaré que des données provenant d'Israël et des États-Unis suggèrent que l'efficacité de son vaccin COVID-19 diminue avec le temps et a affirmé que les doses de rappel sont efficaces pour faire face aux nouvelles variantes du virus.

Il y a deux semaines, les responsables fédéraux de la santé ont annoncé que la date butoir du 20 septembre serait retenue pour tenter d'administrer des doses de rappel au grand public, bien qu'une étude récente menée par plusieurs scientifiques de haut niveau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de la Food and Drug Administration (FDA) ait révélé que la population générale n'a pas besoin d'une dose de rappel.

"Les données du monde réel provenant d'Israël et des États-Unis suggèrent que les taux de percées infectieuses augmentent plus rapidement chez les personnes qui ont été vaccinées plus tôt dans les campagnes de vaccination que chez celles qui ont été vaccinées plus récemment", a déclaré Pfizer lors de sa présentation cette semaine, qui a été publiée sur le site Web de la FDA.

Selon Pfizer, les résultats des études indiquent que " la diminution observée de l'efficacité du vaccin contre les infections à COVID-19 est principalement due à l'affaiblissement des réponses immunitaires au fil du temps plutôt qu'au fait que la variante Delta échappe à la protection vaccinale ".

Sur la base de ses données, Pfizer affirme que des doses de rappel devraient être administrées à toutes les personnes âgées de 16 ans et plus six mois après qu'elles aient reçu leur deuxième dose du vaccin à ARNm.

 

15 septembre 2021 : mise à mort de la vraie médecine

Xavier BAZIN

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Aujourd’hui, les médecins non vaccinés ne pourront plus exercer leur métier.

C’est officiel : pour eux, la médecine est finie, tant qu’ils ne se vaccinent pas.

Et tant pis pour leurs patients, qui resteront sur le carreau.

Aujourd’hui, aussi, de nombreux soignants vont être suspendus, sanctionnés.

Dans les hôpitaux et les Ehpad, les infirmières et personnels soignants non vaccinés vont être suspendus à partir d’aujourd’hui, sans salaire.

De même, les ostéopathes, kinés et infirmiers libéraux non vaccinés ne pourront plus soigner.

C’est un jour terrible pour eux.

Car ils ont des familles à nourrir (à ce sujet, BioSanté lance une petite initiative pour soutenir les soignants suspendus sans salaire, voir ci-dessous).

Car soigner est bien souvent une vocation – et changer de métier est très difficile.

Au-delà des cas personnels, dramatiques humainement, c’est aussi un jour de deuil pour la médecine.

Car il y a quelque chose de commun à tous ces soignants qui ne se vaccinent pas.

Quoi qu’on pense de leur choix, une chose est certaine :

  • Ces soignants réfléchissent par eux-mêmes ;
  • Ils savent qu’il y a une différence entre la vérité scientifique et la propagande de Big Pharma relayée par les autorités et les médias ;
  • Et bien souvent, ils sont favorables aux approches de soins « alternatifs et complémentaires » efficaces.

Et vous savez quoi ?

Je suis convaincu que leur indépendance d’esprit est précisément la raison pour laquelle on leur interdit de soigner.

Si l’objectif était de lutter contre l’épidémie, on les obligerait uniquement à faire des tests régulièrement.

Se tester est un moyen beaucoup plus efficace de protéger les autres que de se vacciner, puisque le vaccin n’empêche pas d’être infecté et de transmettre le virus autour de soi.

Donc cette obligation vaccinale a un autre but :

Les entendez-vous JUBILER de se débarrasser d’un coup de tous ces médecins et soignants libres et indépendants ?

Pour Olivier Véran, pour les autorités et les médecins scientistes et sectaires, ce 15 septembre est un jour GLORIEUX.

Cela fait des années qu’ils en rêvaient.

Dès leur arrivée au pouvoir, ils ont imposé 11 vaccins obligatoires aux nourrissons, dont 8 contenant de l’aluminium, une substance très dangereuse pour le cerveau.

Quelques pédiatres bien informés et incorruptibles ont alors dévissé leur plaque, pour ne pas être complices de ces injections aluminiques contestables.

Puis, ils se sont attaqués à l’homéopathie, et aux milliers de médecins qui la pratiquent officiellement.

Ils ont qualifié l’homéopathie (et l’acupuncture) de « fausse médecine », exercée par des « charlatans ».

Ils ont déremboursé les médicaments homéopathiques, pour assécher financièrement les patients, et les forcer à se tourner vers les médicaments de synthèse.

Ils ont même interdit aux nouveaux médecins de se présenter sur leur plaque comme « homéopathe ».

Ils savaient que c’était un signe distinctif éclatant pour les patients.

Même les sceptiques vis-à-vis de l’homéopathie en elle-même savent parfaitement que les médecins homéopathes pratiquent généralement de la vraie médecine :

  • Focalisée d’abord sur la santé et la prévention, et non pas seulement sur la maladie ;
  • Décidée à attaquer les problèmes à la racine, plutôt que de traiter les symptômes ;
  • Consciente de l’importance centrale de l’alimentation pour la santé, ainsi que du respect des besoins naturels du corps humain (activité physique, sommeil, soleil, gestion du stress et des émotions, etc.) ;
  • Et capable d’utiliser de nombreuses méthodes de soins alternatives fondées scientifiquement : nutrithérapie, phytothérapie, aromathérapie, etc.

Ils ne visaient pas seulement l’homéopathie ; ils s’attaquaient d’abord à la vraie médecine : intégrative, ouverte, humaine et indépendante de l’industrie pharmaceutique.

Mais toutes ces mesures n’ont pas freiné l’engouement des patients pour cette médecine intégrative et centrée sur l’humain.

Elles n’ont pas empêché les « médecines douces » de devenir de plus en plus populaires.

C’est alors que l’épidémie de coronavirus est arrivée. Puis les vaccins.

Et c’était l’occasion ou jamais de faire un « great reset » de la médecine.

En boutant hors de l’hôpital, hors des cabinets, les thérapeutes et soignants qui réfléchissent, qui ont de l’esprit critique, et qui soignent différemment.

L’obligation vaccinale des soignants est contre-productive face à l’épidémie

Répétons-le : l’obligation vaccinale n’a aucun intérêt sanitaire.

Quoi qu’on pense du bénéfice-risque de ces vaccins, une chose est certaine : ils n’empêchent pas la transmission du virus.

La preuve avec ce qui s’est passé en Israël, un pays dont la population adulte était vaccinée à 85 % avant l’été, ou avec l’Islande, un pays encore plus vacciné qu’Israël avant la troisième vague.

Ces graphiques ne disent pas que les vaccins ne marchent pas du tout – ils peuvent protéger les plus vulnérables contre les formes graves.

Mais ils ne fonctionnent pas pour stopper la chaîne des contaminations.

Et il est donc inutile d’obliger les soignants à se vacciner.

C’est même contre-productif, car cela les dispense de se faire tester, alors qu’ils peuvent être infectés et transmettre le virus, comme les non-vaccinés !

Il faut donc chercher ailleurs les raisons de l’obligation vaccinale.

Il n’y a aucune bonne raison sanitaire à cette obligation (comme il n’y avait pas de raison sanitaire à l’interdiction de l’hydroxychloroquine, l’obligation du masque à l’extérieur, les confinements à répétition, l’imposition du pass sanitaire, la vaccination des adolescents, la vaccination de ceux qui ont déjà eu le virus, etc, etc.).

La vraie raison de l’obligation, c’est de faire une PURGE.

De purger, une bonne fois pour toutes, ces médecins et soignants :

  • Qui osent réfléchir par eux-mêmes, plutôt que de suivre aveuglément les avis des autorités sanitaires ;
  • Qui ont le toupet de prendre du temps avec leurs patients, plutôt que d’expédier leur cas avec un remède chimique ;
  • Qui ont l’audace de se former à des disciplines « non rentables par Big Pharma », comme la nutrition ou les huiles essentielles.

Et bien sûr, de purger d’abord et avant tout les médecins qui demandent quelques preuves scientifiques, et un peu de recul pour s’injecter un produit expérimental dans le corps.

Il fallait purger ceux qui ne se prosternent pas automatiquement devant le DIEU VACCIN :

Le tort de ces soignants, c’est d’exercer leur esprit critique et de refuser de rejoindre automatiquement le nouveau culte suprême de la médecine moderne.

Attention : je ne dis pas que tous les soignants vaccinés font partie de ce « culte » – au contraire, je connais énormément d’excellents médecins et thérapeutes qui se sont fait vacciner, certains parce qu’ils pensaient avoir de bonnes raisons médicales de le faire, d’autres pour nourrir leur famille, et beaucoup pour ne pas laisser tomber leurs patients, ce qui est parfaitement honorable.

Mais il est clair que ceux qui refusent le vaccin, au prix d’une suspension de salaire ou d’une interdiction d’exercer, sont manifestement les soignants les plus critiques et sceptiques vis-à-vis des dérives de la médecine moderne.

Ceux-là, au moment où je vous écris, ont un pistolet sur la tempe – et le gouvernement s’apprête à presser la détente.

Alors en ce jour très grave pour l’avenir de la médecine, j’en appelle à la solidarité.

SOLIDARITÉ ! Ce que vous et moi pouvons faire, dès maintenant

La solidarité peut être d’abord familiale et amicale, avec ses proches : si vous avez dans votre entourage des soignants suspendus, sans salaire, merci de faire un geste pour les aider, si vous le pouvez.

La solidarité peut être aussi collective : j’attire votre attention sur la création d’un syndicat dont les fondateurs sont des personnes de confiance : https://www.syndicat-liberte-sante.com/

Vous pouvez y adhérer en tant que soignant en cliquant ici.

(D’ailleurs, si vous êtes soignant non vacciné, je vous invite à suivre le conseil de l’excellente association AIMSIB et d’écrire à votre ARS la lettre suivante).

Si vous n’êtes pas soignant, vous pouvez faire un don à la caisse de solidarité, qui viendra en aide aux soignants suspendus en vous rendant ici.

J’ai aussi vu passer sur Internet un appel invitant les employeurs à proposer des contrats « free-lance » de quelques mois aux soignants suspendus.

Et je suis heureux de vous annoncer que BioSanté Editions a décidé d’ouvrir aux soignants sans salaire plusieurs contrats, pour un travail de journaliste de terrain (interview de collègues, compte-rendu des mobilisations, suivi des communications des hôpitaux, etc.) – si vous êtes concerné et intéressé, envoyez-nous un message avec votre cv à [email protected].

Nous devons tous essayer de faire quelque chose, à notre niveau.

Car il ne faut pas se voiler la face.

Notre droit à nous soigner librement, naturellement et efficacement n’a jamais été autant menacé.

Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

Bonne santé,

Xavier Bazin

 

Les patients vaccinés inondent les hôpitaux du monde entier

Roland Reymondier

Alors que 300.000 soignants sont jetés à la rue comme de vieilles chaussettes usées parce qu'ils ne cèdent pas aux injonctions d'un gouvernement sanitaire d'un style nouveau.

Partout dans le monde les données épidémiologiques portant sur la vaccination de masse sont parlantes.

Le VACCIN est devenu un pur produit de consommation. La propagande : c'est un terme inventé dans la période de guerre 39-40 par les Allemands qui étant en train de prendre une déculottée sur le front russe, n'avait d'autre choix que de présenter les russes comme de dangereux "bolchéviques" et demandaient au peuple français de venir collaborer au travail pour les usines d'armements allemandes pendant que les gamins allemands allaient au casse pipe du front russe...

La propagande macronienne c'est pareil...

L'illusion d'une sortie de la crise covid repose sur la même illusion d'Hitler d'anéantir l'Union Soviétique…

La vaccination de masse est un faux espoir mais elle est entretenue par les réseaux des puissances d'argent qui maintiennent le monde sous anesthésie ...

Toutes les données du monde réel provenant de régions où les taux de personnes vaccinées sont élevés montrent une tendance inquiétante.

Par exemple, le 1er août 2021, la directrice des services de santé publique d’Israël, le Dr Sharon Alroy-Preis, a annoncé que la moitié de toutes les infections à COVID-19 figuraient parmi les personnes entièrement vaccinées.

Quelques jours plus tard, le 5 août 2021, le Dr Kobi Haviv, directeur de l’hôpital Herzog de Jérusalem, est apparu sur Channel 13 News, rapportant que 95% des patients gravement malades de la COVID-19 sont entièrement vaccinés et qu’ils représentent 85% à 90% des hospitalisations liées à la COVID dans l’ensemble.

En Écosse, les données officielles sur les hospitalisations et les décès montrent que 87% des personnes décédées de la COVID-19 lors de la troisième vague qui a commencé début juillet ont été vaccinées.

À Gibraltar, qui a un taux de vaccinés de 99%, les cas COVID ont augmenté de 2.500% depuis le 1er juin 2021 et en Islande, où plus de 82% des cas de COVID ont été vaccinés, 77% des nouveaux cas de COVID figurent parmi les personnes entièrement vaccinées.

Les données du Royaume-Uni montrent une tendance similaire chez les personnes de plus de 50 ans. Dans ce groupe d’âge, les personnes partiellement et entièrement « vaccinées » représentent 68% des hospitalisations et 70% des décès liés à la COVID.

Une enquête du CDC sur une éclosion dans le comté de Barnstable, au Massachusetts, entre le 6 juillet 2021 et le 25 juillet 2021, a révélé que 74% de ceux qui ont reçu un diagnostic de COVID19 et 80% des hospitalisations figuraient parmi les personnes entièrement vaccinées.

La plupart, mais pas tous, avaient la variante Delta.

Le CDC a également constaté que les personnes entièrement vaccinées qui contractent l’infection ont une charge virale aussi élevée dans leurs voies nasales que les personnes non vaccinées qui sont infectées.

La même chose a été trouvée dans une étude britannique, dont une prépublication a été publiée à la mi-août 2021.

Cela signifie que les vaccinés sont tout aussi infectieux que les non vaccinés.

Fait intéressant, une étude de préimpression du Lancet qui a examiné les infections révolutionnaires chez les travailleurs de la santé au Vietnam qui ont reçu le vaccin COVID d’AstraZeneca a révélé que « la charge virale des cas d’infection par la variante Delta était 251 fois plus élevée que celle des cas infectés par d’anciennes souches détectées entre mars et avril 2020 ».

De plus, ils n’ont trouvé aucune corrélation entre les niveaux d’anticorps neutralisants induits par le vaccin et la charge virale ou le développement de symptômes. Selon les auteurs :

« Les infections à variant Delta révolutionnaires sont associées à une charge virale élevée, à une positivité prolongée par PCR et à de faibles niveaux d’anticorps neutralisants induits par le vaccin, ce qui explique la transmission entre les personnes vaccinées. »

 

ALORS POURQUOI UN PASS SANITAIRE PUISQUE CES FAITS LÀ SONT PUISÉS DANS MONDE ENTIER mais pas diffusés chez nous !

MONSIEUR MACRON : IL VAUDRAIT MIEUX AFFIRMER QUE VOUS AVEZ INVENTÉ UNE PASSOIRE SANITAIRE CELA SERAIT PLUS CONVENABLE

Enfin, mes amis, nous sommes en train de jeter dans la rue et la précarité les principaux héros qu'on applaudissait sur tous nos balcons l'an dernier et pour légitimer des mesures sanitaires arbitraires et qui, aux vues de ce que l'on peut constater n'est qu'une illusion comme celle entretenu qu'une Allemagne vienne à bout des forces russes dans le dernier conflit mondial.

 

Appel mondial d’Alexis Bugnolo

frère franciscain  étasunien

directeur des grandes archives franciscaines

12 min 38

https://odysee.com/@HermesTrismegiste:f/RAPPEL---Alexis-Bugnolo-Pr%C3%A9parez-vous-!-Dans-deux-ans,-le-chaos,-la-terreur-et-la-mort-de-personnes-vaccin%C3%A9es.:2

 

PANDEMIES DU PASSE :

Les nouveaux paradigmes scientifiques et la pandémie. Un grand nombre d'"anciens" experts qui ont travaillé sur les vaccins ou les grandes pandémies du passé disent à peu près la même chose :

 1) il faut mener des actions ciblées sur les personnes à risque, comme pratiqué depuis des décennies. Et non des actions massives indifferentiées.

 2) la vaccination des personnes rétablies est inutile, et parfois risquée. En virologie, aucun vaccin ne fait mieux qu'une infection guérie.

 3) l'éradication d'un virus respiratoire est impossible. D'autant plus qu'il existe des réservoirs animaux. C'est le cas bien connu de la grippe. Ce n'est pas comme la variole. Du coup, le modèle de l'immunité de groupe bloquant la circulation virale n'est pas applicable. On vaccine seulement pour lutter contre les formes graves. Ni la vaccination ni l'immunité post infection ne peuvent limiter la transmission. On peut donc se dispenser de vacciner les personnes à risques faibles.

 4) les mutants sont prévisibles, inévitables et signent l'entrée en phase endémique. Cela ne change pas significativement les actions pertinentes à réaliser

5) il faut mesurer tous les impacts sur toutes les parties prenantes pour prendre une décision

 6) des tests aussi sensibles que la PCR, ou aussi pointus que la sérologie, doivent être compris et interprétés dans le contexte des informations cliniques. Il est inhabituel de vérifier sur les muqueuses l'efficacité d'un vaccin systémique ou de partir d'un résultat muqueux pour en tirer des conclusions sur la durée de l'immunité générale post infection.

Ces affirmations ne sont pas ce qu'on lit partout dans les médias, sous la haute garde des "fact checkers", nouveaux gardiens de la vérité. Du coup, ces "anciens" vaccinologues passent parfois pour des incompétents, des antivaccins ou des diffuseurs de fake news. Ce qui est intéressant, c'est que les "nouveaux" experts, bien plus nombreux puisque venant de nombreuses disciplines, qui ont découvert la virologie en 2020, et parlent au nom de la science avec force et conviction, après avoir maitrisé un domaine aussi complexe que les virus, l'immunité et les vaccins en quelques mois, écrivent des publications et tiennent un discours unique, plutôt stéréotypé, qui est exactement le contraire de celui des "anciens" experts. Du coup, on ne peut plus savoir qui a raison et tout le monde est perdu.

 

Les vaccins Covid sont de plus en plus inefficaces. Par exemple, il vient d’être démontré que le variant #Mu (lignée B.1.621) est très résistant aux sérums des personnes vaccinées (Pfizer)

par Mohamed Tahiri

 

Neutralisation inefficace du variant SARS-CoV-2 Mu par les sérums convalescents et vaccinaux

Résumé

Le 30 août 2021, l'OMS a classé la variante SARS-CoV-2 Mu (lignée B.1.621) comme une nouvelle variante d'intérêt. L'OMS définit « l'évaluation comparative des caractéristiques du virus et des risques pour la santé publique » comme une action principale en réponse à l'émergence de nouvelles variantes du SRAS-CoV-2. Ici, nous démontrons que la variante Mu est très résistante aux sérums de convalescents COVID-19 et d'individus vaccinés par BNT162b2....

 

Traduction de l'"Agenda 2030" de l'ONU, projet de gouvernement mondialiste (contrôlé par les intérêts des entreprises)

Objectif 1) Mettre fin partout à la pauvreté sous toutes ses formes

Traduction : Mettez tout le monde sur l'aide sociale, les coupons alimentaires, les subventions au logement et les aides qui font d'eux des esclaves obéissants du gouvernement mondial.

Ne laissez jamais les gens se déplacer vers le haut pour s’aider. Au lieu de cela, enseignez la victimisation de masse et l’obéissance à un gouvernement qui fournit une « allocation « mensuelle pour les produits de base comme la nourriture et les médicaments. Étiquette «en finir avec la pauvreté. »

Objectif 2) Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire et améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable

Traduction: Envahir la planète entière avec des OGM et des semences brevetées de Monsanto tout en augmentant l’utilisation d’herbicides mortels sous le prétexte fallacieux d’une «production accrue» des cultures vivrières.

Concevoir des plantes génétiquement modifiées pour stimuler des vitamines spécifiques sans avoir la moindre idée des conséquences à long terme de la pollution génétique ou des expériences génétiques trans-espèces menées ouvertement dans un écosystème fragile.

Objectif 3) Veiller à une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Traduction: Obliger plus de 100 vaccins pour tous les enfants et adultes sous la menace d’une arme, menaçant les parents d’arrestation et d’emprisonnement s’ils refusent de coopérer.

Encourager l’usage intensif de médicaments chez les enfants et les adolescents tout en déployant des programmes de dépistage. Appeler les programmes de « prévention « des médicaments de masse et prétendre qu’ils améliorent la santé des citoyens.

Objectif 4) Assurer une éducation de qualité inclusive et équitable et promouvoir des possibilités d'apprentissage tout au long de la vie pour tous

Traduction: Poussez une fausse histoire et une éducation déboussolée selon les normes d’éducation du « Core Commun » qui produisent des travailleurs obéissants plutôt que des penseurs indépendants. Ne laissez jamais les gens apprendre la vraie histoire, sinon ils pourraient se rendre compte qu’ils ne veulent pas la répéter.

Objectif 5) Parvenir à l'égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes

Traduction: Criminaliser le christianisme, marginaliser l'hétérosexualité, diaboliser les hommes et promouvoir partout le programme LGBT. Le véritable objectif n'est jamais l'"égalité" mais plutôt la marginalisation et la honte de toute personne qui exprime quelque caractéristique masculine que ce soit.

L'objectif ultime est de féminiser la société, en créant une acceptation généralisée de la "douce obéissance" ainsi que les idées d'affaiblissement de soi que sont la propriété commune et le "partage" de tout.

Parce que seule l'énergie masculine a la force de s'élever contre l'oppression et de lutter pour les droits de l'homme, la suppression de l'énergie masculine est essentielle pour maintenir la population dans un état d'acquiescement éternel.

Objectif 6) Assurer la disponibilité et la gestion durable de l'eau et de l'assainissement pour tous

Traduction : permettre à de puissantes sociétés de prendre le contrôle des réserves d'eau mondiales et de facturer des prix de monopole pour "construire de nouvelles infrastructures d'approvisionnement en eau" qui "garantit la disponibilité"

Objectif 7) Assurer l'accès de tous à une énergie abordable, fiable, durable et moderne

Traduction : Pénaliser le charbon, le gaz et le pétrole tout en accordant des subventions aux énergies "vertes", vouées à l'échec, à des start-ups décérébrées dirigées par des amis de la Maison Blanche, qui font toutes faillites en cinq ans ou moins.

Les startups vertes font des discours et une couverture médiatique impressionnants, mais comme ces entreprises sont dirigées par des idiots corrompus plutôt que par des entrepreneurs compétents, elles font toujours faillite. (Et les médias espèrent que vous ne vous souvenez pas de toute la fanfare qui a entouré leur lancement initial)

Objectif 8) Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

Traduction: Réglementer la petite entreprise en imposant des salaires minimums imposés par le gouvernement qui ruinent des secteurs entiers de l’économie.

Forcer les employeurs à respecter les quotas d’embauche de travailleurs LGBT tout en imposant des niveaux salariaux dans une économie du travail centralisée dictée par le gouvernement. Détruire l’économie de marché et refuser les permis et licences aux entreprises qui n’obéissent pas aux diktats du gouvernement.

Objectif 9) Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation inclusive et durable et encourager l’innovation.

Traduction : Endetter les nations à l'extrême auprès de la Banque mondiale, en dépensant l'argent de la dette pour engager des sociétés américaines corrompues afin de construire des projets d'infrastructure à grande échelle qui piègent les nations en développement dans une spirale d'endettement sans fin.

Consultez le livre Confessions d'un tueur à gages économique de John Perkins pour comprendre comment ce stratagème a été répété d'innombrables fois au cours des dernières décennies.

Objectif 10) Réduire les inégalités au sein des pays et entre eux

Traduction : punir les riches, les entrepreneurs et les innovateurs, en confisquant presque tous les gains de ceux qui choisissent de travailler et d'exceller. Redistribuer les richesses confisquées aux masses de parasites humains qui ne travaillent pas et qui se nourrissent d'une économie productive tout en n'y contribuant pas tout en criant à l'"égalité"

Objectif 11) Rendre les villes et les établissements humains ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

Traduction: Interdire toute possession d’armes à feu par des particuliers, en concentrant les armes entre les mains d’exécuteurs obéissants du gouvernement qui dirigent une classe de travailleurs appauvris et désarmés.

Criminaliser la vie dans la plupart des zones rurales en instituant des «zones protégées» de style Hunger Games que le gouvernement prétendra appartenir au «Population» même si aucun peuple n’est autorisé à y vivre. Forcer tous les humains dans des villes densément peuplées et étroitement contrôlées où ils sont surveillés 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et facilement manipulés par le gouvernement.

Objectif 12) Garantir des modes de consommation et de production durables.

Traduction : commencer à prélever des taxes punitives sur la consommation de combustibles fossiles et d'électricité, obligeant les gens à vivre dans des conditions de dégradation du niveau de vie qui ressemblent de plus en plus aux conditions du tiers monde.

Utiliser des campagnes d'influence sociale à la télévision, au cinéma et dans les médias sociaux pour faire honte aux personnes qui utilisent de l'essence, de l'eau ou de l'électricité, en établissant une construction sociale de nigauds et de rapporteurs qui dénoncent leurs voisins en échange de récompenses en crédits alimentaires.

Objectif 13) Prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts

Traduction : fixer des quotas de consommation d'énergie pour chaque être humain et commencer à punir, voire à criminaliser, les "décisions de style de vie" qui dépassent les limites d'utilisation de l'énergie fixées par les gouvernements. Instaurer une surveillance totale des individus afin de suivre et de calculer leur consommation d'énergie.

Pénaliser la possession de véhicules privés et forcer les masses à utiliser les transports en commun, où les grognards de la TSA et les caméras de reconnaissance faciale peuvent surveiller et enregistrer les mouvements de chaque personne dans la société.

Objectif 14) Conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour le développement durable

Traduction: Interdire la plupart des pêcheries océaniques, plongeant ainsi l’approvisionnement alimentaire dans une pénurie extrême et provoquant une flambée des prix alimentaires qui met encore plus de gens dans le désespoir économique.

Ériger en infraction l’exploitation des bateaux de pêche privés et placer toutes les activités de pêche océanique sous le contrôle de la planification centrale du gouvernement.

Ne permettre qu’aux sociétés favorisées de mener des activités de pêche en mer (et prendre cette décision uniquement en fonction des sociétés qui contribuent le plus aux campagnes électorales des législateurs corrompus).

Objectif 15) Protéger, remettre en état et promouvoir l'utilisation durable des écosystèmes terrestres, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, stopper et inverser la dégradation des sols et enrayer la perte de biodiversité

Traduction: Développer l’Agenda 21 et forcer les humains à quitter la terre et à aller dans des villes contrôlées. Criminaliser la propriété foncière privée, y compris les ranchs et les parcelles agricoles.

Contrôler étroitement toute l’agriculture à travers une bureaucratie gouvernementale corrompue par les entreprises dont les politiques sont presque entièrement déterminées par Monsanto tout en étant entérinées par l’USDA.

Interdire les poêles à bois, la collecte d’eau de pluie et le jardinage domestique afin de criminaliser l’autosuffisance et de forcer la dépendance totale vis-à-vis

Objectif 16) Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, assurer l'accès de tous à la justice et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux

Traduction : Accorder une immunité juridique aux étrangers en situation irrégulière et aux groupes minoritaires "protégés", qui seront libres de se livrer à toute activité illégale.

 

La lettre confidentielle de LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ

80% des morts « Covid-19 » étaient vaccinés

L’article publié dans le très sérieux Global Research et qui révèle ces chiffres commence ainsi :

- « Des preuves supplémentaires prouvant que le programme de vaccination contre le Covid-19 est un énorme échec ont été publiées, ce qui confirme que pendant tout le mois d'août, 80% des personnes qui auraient subi du Covid-19 avaient été vaccinées contre la maladie. Nous vivons une époque étrange, et si vous pensez que le programme de vaccination Covid-19 fonctionne parce que les autorités à la télévision vous le disent… »

Donc, selon l’analyse des données effectuées par Global Research 8 personnes sur 10 qui auraient été testées positives au prétendu Covid-19, là on se dit que cela ne signifie pas grand-chose, étant donné que les tests peuvent rendre positif de la confiture d’abricot, du coton, de l’eau ou encore rien du tout.

En revanche, là où cela devient instructif, c’est lorsqu’on apprend que leurs mortelles injections censées nous protéger de cette effroyable maladie qui tue les plus de 84 ans atteints de graves pathologies comme le diabète ou l’obésité ne protègent de rien et qu’en plus elles augmenteraient de 70 % le risque de nous voir aller mourir à l’hôpital bien avant 84 ans…

« Si vous associez les décès partiellement vaccinés aux décès entièrement vaccinés et vous pouvez constater que tout au long du mois d'août, 80% des décès sont survenus parmi la population vaccinée. »

Il semblerait que rédacteur de l’article ait eu beaucoup de mal à y croire, un peu comme ces astronomes occidentaux qui en pleine Inquisition découvraient à qui leurs calculs leur disaient que la terre était ronde et qu’elle tournait autour du soleil.

Giordano Bruno était de ceux-là, il fut brûlé vif à Rome le 17 février 1600.

Allons-nous laisser les fonctionnaires de l’Éducation nationale organiser les injections de leurs mortelles saloperies à nos enfants sans réagir ?

À lire en cliquant sur « Global Research »

Du site childrenhealthdefence

 

Adolescents à risque plus élevé d’hospitalisation par le vaccin Pfizer que de COVID

Selon une nouvelle étude, les garçons âgés de 12 à 15 ans, sans problèmes de santé sous-jacents, risquaient de quatre à six fois plus de recevoir un diagnostic de myocardite liée au vaccin qu’ils n’auraient d’être hospitalisés à cause du COVID.

 

A l'attention des employé-e-s qui refusent le vx

Silvano Trotta VK

Je vous relate depuis longtemps (en tant que Patron d'Entreprises) que ce qu'ils font, demande des modifications substantielles du Code du Travail.

Je vous avais même cité l'excellent film "Philadelphia". Cette directrice financière et RH vous explique.

« Ne cédez pas, et faites mettre TOUT par écrit. On fera une lutte devant les tribunaux judiciaires qu'ils n'auront jamais vu ! »

https://vk.com/id627932191?w=wall444549918_41829 

 

A DIFFUSER À TOUT LE MONDE qui ne veut pas se faire « vacciner »

Tous les vaccins ne vont plus se justifier à partir du 20/10/2021: information vérifiée. L'Union Européenne a approuvé (https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr) 5 thérapies qui seront disponibles dans tous les hôpitaux des Etats membres pour soigner le Covid. Ces thérapies sont approuvées par décret du Conseil Européen (parlement européen) et seront en fonction à partir du 1/10, donc seront distribués petit à petit vers le 20/10. Les vaccins ont été approuvés en "voie expérimentale provisoire".Or, étant donné que par décret, il y aura obligation de prescrire ces 5 nouveaux médicaments, l'utilisation du vaccin prendra fin. Ainsi, on comprend pourquoi tous les états disaient "entre septembre il faut que...". Ils savaient déjà tout. Il faut avoir patience. N'acceptez aucun chantage. Soyez patients. Maintenant que l'ivermectine est à nouveau autorisée, plus besoin de vaccin. Excellente nouvelle. L'institut Pasteur reconnait l'efficacité de l'Ivermectine. Une seule prise pourrait chez certaines personnes éradiquer tous le matériel génétique du SARS covid-19. Lisez bien et partagez. Une bonne nouvelle : L'ivermectine est désormais scientifiquement reconnu comme médicament efficace, en prophylaxie et pour le traitement de Covid-19 par des chercheuses de l'institut Pasteur en France. Les résultats de leurs études ont été publiés dans la revue EMBO Molecular Médecine le 12 juillet 2021, c'est donc récent. Une analyse des résultats d'autres recherches publiée dans l'American Journal of Therapeutics appelle durement, preuves à l'appui, à passer outre les directives des agences sanitaires et à inclure L'ivermectine dans la norme de traitement. Le gouvernement de Macron était au courant… Portez-vous bien et n'hésitez pas à réjouir les personnes qui souhaitent ne pas se vacciner https://www.lettre-docteur-rueff.fr/dr-rueff-biograph

 

Le CDC affirme que le COVID est plus mortel aujourd’hui, dans la soi-disant quatrième vague, qu’il ne l’était lorsque personne n’était vacciné pendant la deuxième vague.

par Mohamed Tahiri

Les données du Center for Disease Control (CDC) montrent que les taux de mortalité liés au coronavirus aux États-Unis au cours des dix premiers jours de septembre 2021 sont presque deux fois plus élevés qu'au cours des dix premiers jours de septembre 2020.

Les données du Center for Disease Control (CDC) montrent que les taux de mortalité dus au coronavirus aux États-Unis au cours des dix premiers jours de septembre 2021 sont presque deux fois plus élevés qu'ils ne l'étaient au cours des dix premiers jours de septembre 2020, quelques mois avant que le premier vaccin contre le coronavirus ne reçoive une autorisation d'utilisation d'urgence de la Food and Drug Administration (FDA) le 11 décembre.

La quatrième vague de la pandémie de COVID-19 aux États-Unis semble être presque deux fois plus meurtrière que la deuxième vague, qui s'est produite des mois avant que des centaines de millions de personnes soient vaccinées contre le coronavirus. Selon les données des CDC, les taux de mortalité liés au coronavirus aux États-Unis au cours des dix premiers jours de septembre 2021 sont presque deux fois plus élevés qu'au cours des dix premiers jours de septembre 2020. (LIRE PLUS : Le directeur du CDC admet que ceux qui ont été "vaccinés tôt" courent un "risque accru de maladie grave" et que l'efficacité des vaccins "diminue").

Du 1er au 10 septembre 2020, le nombre de décès quotidiens dus au COVID-19 aux États-Unis n'a jamais dépassé 960, selon les données des CDC. Du 1er au 10 septembre 2021, les taux de décès quotidiens atteignent 1.860. La Food and Drug Administration (FDA) américaine a délivré la première autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) pour le premier vaccin COVID-19 le 11 décembre 2020, et environ 179 millions d'Américains auraient été "entièrement vaccinés" depuis lors. (LIRE PLUS : Pfizer va " exiger " la prise de la pilule COVID deux fois par jour en plus des vaccins)

Alors que l'administration Biden et les autorités sanitaires internationales insistent sur le fait que l'épidémie actuelle de coronavirus est une "pandémie de personnes non vaccinées", des études indiquent que les personnes vaccinées meurent du COVID à un taux plus élevé que les personnes non vaccinées, alors que les médias grand public se démènent pour les justifier. "À première vue, cela peut sembler alarmant, mais c'est exactement comme on pourrait s'y attendre", rapporte The Conversation.

"Le rapport montre que 163 des 257 personnes (63,4%) qui sont décédées de la variante delta dans les 28 jours suivant un test COVID positif entre le 1er février et le 21 juin, avaient reçu au moins une dose de vaccin."

Quelques jours avant le discours de Joe Biden annonçant une série de mandats de vaccination contre le coronavirus, les CDC ont discrètement modifié la définition du terme "vaccin" alors que des personnes vaccinées continuent d'être infectées par le coronavirus, a précédemment rapporté National File.

Le 26 août 2021, la définition du terme "vaccin" sur le site web des CDC était "un produit qui stimule le système immunitaire d'une personne pour produire une immunité contre une maladie spécifique." La définition du terme "vaccination" était alors "l'acte d'introduire un vaccin dans l'organisme pour produire une immunité contre une maladie spécifique."

Depuis le 7 septembre, la nouvelle définition du terme "vaccin" sur le site Web des CDC est la suivante : "une préparation utilisée pour stimuler la réponse immunitaire de l'organisme contre des maladies". La nouvelle définition du terme "vaccination" décrit "l'action d'introduire un vaccin dans le corps pour produire une protection contre une maladie spécifique."

Le National File avait également fait état d'une nouvelle étude d'Oxford révélant que les personnes "totalement vaccinées" sont porteuses d'une charge virale de COVID-19 251 fois supérieure à la normale, les experts craignant que les personnes vaccinées ne constituent un risque pour celles qui n'ont pas reçu le vaccin COVID-19. Les vaccins semblent permettre aux personnes vaccinées de porter des charges virales anormalement élevées sans tomber malades, les transformant en super propagateurs qui présentent des symptômes plus tard, contribuant ainsi aux "cas révolutionnaires" chez les personnes entièrement vaccinées. (LIRE PLUS : Le Premier ministre israélien déclare que le vaccin COVID-19 de Pfizer " s'est estompé ", les gens doivent " rapidement " prendre une troisième dose)

L'étude a porté sur des travailleurs de la santé qui n'ont pas pu quitter l'hôpital pendant deux semaines. L'étude a montré que des travailleurs entièrement vaccinés, environ deux mois après l'injection, ont porté et transmis le virus à leurs collègues vaccinés après l'infection.

Ils ont également transmis le virus à des personnes non vaccinées, y compris à leurs patients. Le vaccin utilisé dans l'étude était le vaccin Oxford/AstraZeneca (AZD1222).

 

Femmes enceintes : danger !

https://faisonsle.info/le-gouverne-ment

Faites circuler cette information massivement!

 

Les vaccins COVID inondent les organes vitaux et la circulation sanguine de protéines de pointe inflammatoires.

Du site cogito.com

Dr Mike Yeadon

Médecin très courageux, médecin généraliste/médecin de famille depuis 17 ans et copropriétaire d’un cabinet médical. J’ai tout perdu mais j’espère qu’il dort mieux maintenant. Je salue ce jeune médecin. En particulier, j’ai été ravi de l’entendre dire que la raison pour laquelle il a démissionné, comme « la seule chose que je pouvais faire », était « à cause des mensonges ».

Je l’ai dit maintes et maintes fois, ce qui se passe ici n’est pas le résultat d’un débat scientifique et de décisions prises dans l’incertitude. Au lieu de cela, tout ce qu’on nous dit est des MENSONGES .

Le virus est beaucoup moins dangereux qu’on ne nous l’a dit et il y avait beaucoup d’immunité antérieure. Après 16 mois, cette infection hautement contagieuse aura visité chaque communauté plus d’une fois. Ainsi, le seuil d’immunité collective est dépassé depuis longtemps, avant le début de la vaccination.

Il existe plusieurs bons traitements médicamenteux. Je dirais que c’est la maladie virale respiratoire la plus traitable.

La transmission par les personnes *sans symptômes est rare ou inexistante.

Les masques étaient connus depuis longtemps pour ne pas réduire la transmission des virus respiratoires et en tout cas pas nécessaires (voir * ci-dessus).

La PCR telle qu’elle est déployée est totalement indigne de confiance, produisant une grande masse de faux positifs et le taux de faux positifs n’a JAMAIS été déterminé. Cela a énormément exagéré le nombre de personnes décédées “avec covid19”. D’autres ont été tués par privation de soins de santé et de l’amour de leurs familles.

Les tests de masse sont superflus (voir *ci-dessus).

Le verrouillage ne réduit pas la propagation de l’épidémie car les sources symptomatiques requises étaient inadaptées et inadaptées. Au lieu de cela, la transmission s’est produite dans des institutions non touchées par le verrouillage, ce qui n’a eu que des effets négatifs.

Les variantes sont toutes si similaires au virus d’origine qu’il n’y a absolument aucune possibilité d’évasion immunitaire. Théoriquement et empiriquement prouvé. Pourtant, les frontières internationales sont fermées au motif qu’elles doivent être tenues à l’écart.

Faux : ils se forment in situ lors de la réplication.

Les vaccins Covid19 n’auraient pas dû se voir accorder des EUA, car il existe de bons traitements. Nous n’avons pas de données de sécurité à long terme. Littéralement, presque tout pouvait arriver. Pas de toxicologie reproductive et pas d’études de toxicité pédiatrique non plus. Aucune expérience clinique sur les comorbidités saines, mais toutes celles-ci sont vaccinées ou à la hauteur de l’être.

Tous ces vaccins de nouvelle technologie amènent nos cellules à fabriquer des protéines de pointe de virus, ce qui déclenche la coagulation du sang. Au moins 50 fois le taux typique (très faible) de décès après vaccination sont enregistrés sur le VAERS, dont les 2/3 sont compatibles avec une origine thromboembolique.

Les passeports vaccins sont stupides. Ils n’ajoutent rien à la sécurité. Si vous êtes vulnérable et avez été vacciné, vous êtes protégé et n’avez pas besoin de connaître le statut immunitaire de quelqu’un d’autre.

Quelqu’un veut que vous, vos enfants et petits-enfants soyez vaccinés. Même si vous ne courez aucun risque face à ce virus.

Quiconque conduit cela, notez que des dizaines de pays ont simultanément abandonné leurs plans de préparation à la pandémie et adopté le même ensemble de mensonges. Preuve flagrante d’un complot international. Aucune interprétation bénigne ne relie toutes ces observations.

Nous sommes donc logiquement contraints de considérer des interprétations malignes. Ne trouvez-vous pas étrange que l’économie soit détruite et la société civile écrasée ? N’est-il pas étrange que les frontières soient pratiquement fermées ? Et ce VaxPass inutile est censé être le chemin du retour à la normalité, pourtant cette année, avec chaque personne vulnérable doublement vaccinée, les contraintes en nous sont bien plus fortes que l’année dernière sans vaccins ?

Les auteurs de ce crime mondial sans précédent n’ont aucune intention de vous rendre vos libertés.

Nous devons tous les reprendre et retirer notre consentement à cette parodie d’une méthode de protection de la population. Le virus est parti depuis longtemps, c’est l’été et aucune de ces “mesures” n’est nécessaire.

Reprenez vos vies dès maintenant. Si vous ne le faites pas, l’avenir est vraiment très sombre.

Activé par VaxPass, le contrôle tyrannique de tout le monde incombe à ceux qui contrôlent la base de données et les algorithmes. Il n’y a AUCUN CHEMIN DE RETOUR à partir de l’activation de VaxPass.

 

LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SONT-ILS DUS A L’HOMME ?

https://les7duquebec.net/archives/266817

Une nouvelle étude menée par une équipe de recherche finlandaise a trouvé qu’il n’existe pas de preuves à l’appui de l’idée d’un changement climatique dû à l’homme. Les résultats de l’étude ont été corroborés par des chercheurs japonais.

Dans un article publié à la fin du mois dernier, intitulé « Aucune preuve expérimentale de l’importance du changement climatique anthropique », une équipe de scientifiques de l’Université de Turku en Finlande a déterminé que les modèles climatiques actuels ne tiennent pas compte des effets des nuages sur les températures, et c’est pourquoi ils surestiment à tort l’impact des gaz à effet de serre générés par l’homme.

Pourquoi le GIEC se trompe

Les modèles utilisés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) « ne peuvent pas calculer correctement la composante naturelle incluse dans la température globale » car « une forte rétroaction négative des nuages fait défaut dans leurs modèles ». Autrement dit, ils ne tiennent pas compte de l’impact naturel des nuages sur la température.

En tenant compte du facteur de couverture nuageuse et des émissions de gaz à effet de serre, les chercheurs ont constaté que l’homme n’a tout simplement pas beaucoup d’effet sur la température de la Terre.

Pas de changement climatique anthropique

Au cours des cent dernières années, la température a augmenté d’environ 0,1 degré Celsius à cause du dioxyde de carbone, et la contribution humaine était d’environ 0,01 degré Celsius, » notent les chercheurs.

Vous avez bien lu… 0,01°.

L’étude poursuit :

Comme la part anthropique de l’augmentation du dioxyde de carbone est inférieure à 10 pour cent, nous n’avons pratiquement aucun changement climatique anthropique.

Si nous tenons compte du fait que seule une petite partie de la concentration accrue de CO2 est anthropique, nous devons reconnaître que le changement climatique anthropique n’existe pas dans la pratique.

 

Un centre de recherche scientifique japonais confirme

Le professeur Masayuki Hyodo, chercheur principal à l’université Kobe au Japon, confirme :

Cette étude [finnoise] est l’occasion de repenser l’impact des nuages sur le climat.

Lorsque les rayons cosmiques galactiques augmentent, les nuages bas augmentent aussi, et lorsque les rayons cosmiques diminuent, les nuages diminuent aussi, de sorte que le réchauffement climatique peut être causé par un effet opposé — « l’effet parapluie ».

L’effet parapluie causé par les rayons cosmiques galactiques est important lorsqu’on pense au réchauffement climatique actuel ainsi qu’à la période chaude de l’ère médiévale.

Selon Hyodo, les modèles climatiques politiques — y compris le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unies — ne tiennent pas compte de cela dans leurs calculs.

 

Il existe d’autres sons de cloches

Il existe d’autres sons de cloche que ceux que les médias veulent bien vous laisser entendre. Et pour que vous ne vous renseigniez pas auprès de sources d’informations multiples, Dreuz a encore récemment été accusé par Le Monde de diffuser des thèses conspirationnistes et des Fake News, une façon de ne pas argumenter et de dire : ne croyez pas ce que vous lisez sur Dreuz.

Les températures sur Terre vont baisser jusqu’en l’an 2100 pour atteindre les niveaux d’un petit âge glaciaire, prédit Horst-Joachim Lüdecke, un scientifique de l’Université allemande de la Sarre, en Allemagne (Source : HuffPost)

  • Les températures vont baisser jusqu’en 2060, affirme Habibullo Abdussamatov, directeur de l’Observatoire russe de Pulkovo.
  • Le refroidissement a déjà commencé, et il pourrait se terminer dès 2030, annonce Anastasios Tsonis, directeur du Atmospheric Sciences Group à l’Université du Wisconsin.
  • « Le soleil, et non l’homme, réchauffe la terre », rappelait Lüdecke en 2011, exprimant de manière concise l’opinion émergente selon laquelle l’homme joue un rôle sans conséquence dans le changement climatique.
  • Une étude produite par un géoscientifique de l’Université du Wisconsin-Madison et astrophysicien présente une explication des fluctuations des températures de la Terre qui met en lumière la complexité des forces à l’œuvre sur le climat de la Terre et tout ce qu’il nous reste à en apprendre. L’étude soutient que le cycle des changements climatiques au cours des millénaires est en grande partie le résultat des changements dans la quantité de rayonnement solaire, en partie causés par de petits changements dans les orbites de la Terre et de Mars.
  • Il y a deux ans, des chercheurs australiens ont conclu que la période de réchauffement actuelle de la planète était probablement attribuable aux tendances naturelles de la température qui ont précédé l’industrialisation humaine. « Après avoir appliqué la plus récente technique de grandes données à six séries de températures approximatives de 2000 ans, nous ne pouvons pas confirmer que le réchauffement récent est tout sauf naturel — ce qui aurait pu se produire de toute façon, même s’il n’y avait pas eu de révolution industrielle, » a noté l’équipe australienne.

«  Notre nouveau document technique… sera probablement ignoré », avait écrit l’un des chercheurs. Il avait raison…

Le pot aux roses du GIEC

Notez bien ceci, c’est probablement la révélation la plus intéressante. Elle a été faite en 2014 dans le Huffington Post par Lawrence Solomon.

Lorsque l’ONU a créé le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat en 1988, il a reçu le mandat d’examiner les causes du réchauffement d’origine humaine.

Ce mandat prévoit donc que le GIEC doit ignorer l’influence du soleil sur le climat de la Terre.

C’est ce qu’ont appris les scientifiques lors d’une réunion du GIEC en 1992 :

À la surprise d’Eigil Friis-Christensen, chef de la division géophysique de l’Institut météorologique danois, il n’a pas été autorisé à présenter les résultats d’un article qu’il avait co-écrit dans le magazine Science et qui mettait en corrélation les taches solaires et les températures mondiales.

 

Doug Casey sur la prochaine "crise" que l'élite mondiale a planifiée

International Man : Chaque année, la classe dirigeante internationale - les dirigeants mondiaux les plus influents, les PDG de grandes entreprises, les meilleurs universitaires et même les célébrités - se réunissent à Davos. Ils discutent des sujets qui les intéressent et prescrivent leurs politiques préférées.

Que pensez-vous du public de Davos et de ce qu'ils font ?

Doug Casey : La foule de Davos est devenue l'élément le plus visible de la classe dirigeante. Bien qu'ils se chevauchent avec de nombreux autres groupes qui défendent le même programme, parmi lesquels Bilderberg, CFR et Bohemian Grove.

Il y a quelques années, j'ai écrit un article après avoir assisté au Concordia, qui est très similaire, avec exactement les mêmes personnes. Je n'ai pas l'intention d'y retourner. C'était troublant et déprimant d'écouter des gros bonnets sans âme bavarder sur la meilleure façon de gouverner la plèbe.

Ces personnes font toutes parties de ce que l'on pourrait appeler "l'État Profond Mondial". Ils se connaissent tous. Ils vont aux mêmes conférences, et le plus souvent, ils ont fréquenté les mêmes universités, appartiennent aux mêmes clubs sociaux et ont des enfants dans les mêmes écoles.

Mais surtout, ils partagent la même vision du monde. Ils vivent dans leur propre petit silo, où les 7,9 milliards de personnes restantes dans le monde sont des étrangers. Il est donc tout à fait naturel que les membres d'un groupe aussi soudé, bien qu'informel, conspirent.

Adam Smith a fait remarquer que chaque fois que deux hommes de la même profession se réunissent, ils conspirent toujours contre les intérêts du public. C'est une chose parfaitement normale et naturelle.

Mais ces gens ne sont pas que des commerçants qui s'arrangent pour gagner quelques shekels supplémentaires. Ces personnes sont les principaux chiens de tous les gouvernements, ONG, entreprises, universités et organisations médiatiques du monde. Ils méprisent les petites gens qu'ils traitent soit d'idiots utiles, soit de bouches inutiles. Ils sont plus intéressés par le pouvoir qu'autre chose.

Comme ils l'ont récemment montré dans cet exercice COVID, ils contrôlent à peu près le monde. Ils sont très dangereux. Je les méprise.

International Man : En 2019, bien avant que le premier cas de COVID ne soit signalé, le Forum économique mondial (WEF), qui accueille les conférences annuelles de Davos, a organisé un événement pour discuter de la possibilité d'une pandémie mondiale.

En fait, ils ont mené un exercice de simulation pour savoir comment le scénario pourrait se dérouler et comment les gouvernements, les grandes entreprises et les médias devraient gérer la situation.

Que pensez-vous de cela ? Était-ce une coïncidence ?

Doug Casey : Ces gens sont assez audacieux. Ils croient – à juste titre – que 90 % du public mangera essentiellement ce qu'on leur donne et acceptera tout ce qu'on leur dit.

Je n'ai aucun doute que ces personnes ont une entente informelle les unes avec les autres sur la façon dont le monde devrait se remettre à leur avantage. Ce n'est pas une conspiration formelle, en soi, juste une conséquence naturelle de ce qui se passe inévitablement lorsque des personnes de la même classe, de la même vision du monde et de la même philosophie sont en position de pouvoir.

Le problème est que les conflagrations mondiales au cours du siècle dernier sont devenues beaucoup plus graves à chaque fois. La Première Guerre mondiale était incroyablement méchante. La Seconde Guerre mondiale était encore plus méchante. Nous avons esquivé la balle d'une guerre thermonucléaire mondiale avec l'Union soviétique. Mais cela ne signifie pas que la troisième guerre mondiale n'aura pas lieu. Ce sera juste différent de ce qu'il aurait été il y a 40 ou 50 ans.

Donc, sur la base de la tendance en mouvement, si la Première Guerre mondiale a tué 20 millions de personnes et la Seconde Guerre mondiale a tué 60 ou 80 millions de personnes, tout pourrait arriver dans ce qui s'avère être la Troisième Guerre mondiale. Peut-être 500 millions ou un milliard. Voyez grand, comme les personnes qui ont rédigé le rapport Deagel.

Comme je l'ai déjà dit, cette guerre aura peu à voir avec des déchets obsolètes comme les chars Abrams, les F-35 et les transporteurs de classe Ford. Ces jouets ne servent à rien au-delà de la faillite des États-Unis tout en enrichissant l'État profond. Ce sera avant tout une guerre cyber et biologique.

Je suis juste surpris que plus de gens ne regardent pas et ne se réfèrent pas au film V pour Vendetta, qui tourne également autour d'un virus appelé virus St. Mary. Le monde a désespérément besoin d'un vrai V.

Il y a vraiment beaucoup de parallèles aujourd'hui. Je me demande si les "petits gens" savent que l'élite planifie ou joue avec l'idée d'un virus depuis des années. Probablement pas - il est difficile d'imaginer que quelqu'un puisse être aussi mauvais que les nazis, les soviétiques ou les chicoms parce que c'était de l'histoire ancienne et que la nature humaine a manifestement changé. Un grand virus pour frapper l'humanité a fait l'objet de nombreux romans et films de science-fiction au fil des ans. Et maintenant, comme d'habitude, la vie imite l'art.

Fantasmons un instant. Peut-être que l'élite, qui se fait principalement passer pour des philanthropes, rationalisera son plan comme un moyen de nettoyer le pool génétique, réduisant la population de 80 ou 90%. Je n'ai aucun doute que ces personnes pourraient justifier une peste virale comme un moyen de sauver Gaia d'une peste humaine. Peut-être que le vaccin sera en fait le véritable vecteur, tuant certains après un certain temps et stérilisant le reste. Peut-être servira-t-il de catalyseur aux vaccinés, les 80 % obéissants, pour mettre les 20 % indépendants non vaccinés dans des camps. Peut-être que le virus actuel n'est que le premier pari, et après les souches Delta et Mu, une variante Zeta vraiment sérieuse se présentera.

Tout est possible. Nous vivons actuellement dans un monde de science-fiction.

Même si les choses se passent plus ou moins comme elles sont, le virus COVID-19 présente de nombreux avantages de leur point de vue. L'effondrement de l'économie, la Grande Dépression, ne sera pas imputé à la banque centrale, à l'inflation et à l'État. Ils seront vendus comme des héros dans la lutte contre le virus. La dépression sera imputée à COVID – un appareil Deus ex machina – par opposition aux causes réelles. C'est vraiment assez pervers.

International Man : Plus tôt cette année, le WEF a commencé à faire beaucoup de bruit sur les cyberattaques qui perturbent les chaînes d'approvisionnement mondiales.

Klaus Schwab, le fondateur du WEF, a appelé à vacciner Internet de manière préventive, ce qui signifie probablement plus de contrôles, de réglementations et moins de liberté et de confidentialité.

Préfigurent-ils la prochaine crise réelle ou fabriquée ? Comment cela pourrait-il se jouer ?

Doug Casey : Il ne fait aucun doute dans mon esprit à ce stade que les États-Unis, et en fait de nombreux pays, sont en train de devenir de véritables États policiers. Cela se passe sous nos yeux avec l'Australie – le pays tout entier est enfermé. Les gens, masqués en permanence, bien entendu, ne peuvent s'éloigner à plus de quelques kilomètres de chez eux sans subir des sanctions draconiennes. Personne ne peut entrer en Australie et, c'est vraiment choquant, personne ne peut en sortir. Et ce n'est même pas remis en cause. Si cela peut arriver en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans certaines régions du Canada, cela peut arriver n'importe où.

Apparemment, cela commence à se produire ici aux États-Unis, Biden ayant proféré des menaces pas si subtilement voilées contre les personnes qui ne se font pas vacciner. C'était inquiétant d'entendre le vieux salaud sénile dire que lui, et les justes vaccinés, commençaient à « perdre patience » avec les Américains qui pensent qu'ils contrôlent leur propre corps.

Je n'ai pas l'intention de me faire vacciner. Au mieux, le vaccin n'a pas fait ses preuves et nous ne saurons peut-être pas à quel point il est risqué avant plusieurs années. C'est pourquoi, dans le passé, les nouvelles thérapies radicales devaient toujours être testées pendant des années. Mais cela ne s'est pas produit dans ce cas.

Mais la psychose vaccinale n'est qu'un aspect de cette guerre. Autant l'élite veut vendre l'événement du 6 janvier à Washington, DC comme l'équivalent de l'incendie du Reichstag, je ne pense pas que l'Américain moyen l'achète. Par conséquent, peut-être que quelque chose de réel ou d'imaginaire se produira pour leur permettre de désigner toute une classe de citoyens américains comme terroristes nationaux.

Nous avons maintenant des gens vraiment fous qui contrôlent l'appareil d'État. Ils ont exactement le même profil psychologique et philosophique que les bolcheviks ou les jacobins. Ils ne vont pas abandonner le pouvoir volontairement. Tout est possible à ce stade ; nous en sommes encore aux premiers jours.

Alors que nous entrons dans le bord de fuite de la Grande Dépression, il y a en fait quelque chose de beaucoup plus sérieux à considérer en regardant la situation mondiale. Les choses sont similaires à 1914 ou 1939. Qui sait exactement ce qui se passe ensuite ?

International Man : L'hystérie COVID a exceptionnellement bien fonctionné pour les politiciens avides de pouvoir du monde entier. Le public a maintenant accepté un niveau de contrôle gouvernemental sans précédent sur sa vie quotidienne.

S'il y a une soi-disant « cyberpandémie » comme le suggèrent les élites, quelles en seraient les conséquences pour la liberté personnelle ?

Doug Casey : Comme je l'ai dit plus tôt, la troisième guerre mondiale ne concernera pas les armes nucléaires ou les armées conventionnelles, mais la biologie et les ordinateurs. L'aspect cyberguerre sera énorme car le monde entier fonctionne désormais sur des ordinateurs. En fait, le monde commence à fonctionner sur l'intelligence artificielle. Je ne doute pas que la robotique s'imposera bientôt.

En ce qui concerne une cyberpandémie et la fermeture d'Internet, je dirais que c'est une quasi-certitude. Ils veulent vraiment le faire, parce que le fait est que vous n'êtes vivant que dans la mesure où vous pouvez communiquer avec les autres.

Si vous ne pouvez pas avoir vos pensées ou vos nouvelles de ce qui se passe aux autres, vous pourriez aussi bien être enfermé dans une tombe. Il est logique que les personnes qui veulent contrôler les autres veuillent réduire les moyens de communication populaires. Ils trouveront des excuses pour garder ce qu'ils considèrent comme des vues malsaines sur Internet. C'est déjà arrivé en ce qui concerne la soi-disant pandémie. Les opinions contraires, peu importe à quel point elles sont bien motivées et factuelles, même de sources renommées, sont annulées. La dissidence, ou même la discussion, n'est pas tolérée. Vous constaterez que cela s'est étendu à tous les autres domaines du discours intellectuel et politique.

Nous ne pouvons déjà pas voyager facilement ; les vols intérieurs ne sont pas pratiques et les vols internationaux sont en baisse d'environ 85%. Les passeports vaccinaux sont en route. Dans de nombreux endroits, nous ne pouvons pas nous réunir, même en petits groupes. Et bien sûr, la prochaine grande chose – la grande chose – est un Internet fortement contrôlé.

À ce stade, tout ce que vous aurez est ce qu'on vous dit officiellement et ce que vous pouvez voir dans votre propre petit quartier. Ces gens sont tous sur l'annulation de la communication. C'est une excellente formule, critique, vraiment, pour le contrôle. Ils ne veulent pas que les gens qui s'organisent les défient.

Comme je l'ai mentionné précédemment, la peur est l'outil le plus puissant dont disposent les gouvernements pour contrôler le peuple. C'est la raison d'être des gouvernements. Ils se nourrissent de la peur. La peur est la santé de l'État.

International Man : Que peut faire la personne moyenne pour se protéger de ces tendances inquiétantes ?

Doug Casey : Dans l'archipel du Goulag de Soljenitsyne, il raconte comment, lorsqu'ils sont tous ensemble dans le Goulag dans les pires conditions possibles, ils ont dit : « Si seulement nous avions su, quand ils sont venus nous rassembler en tant qu'individus… si nous 'avais seulement attrapé une poêle à frire, ou une pipe, ou une pierre et attaqué ces criminels..." Mais ils avaient peur. Et ils ne pensaient pas que les choses pouvaient être aussi mauvaises qu'elles s'étaient avérées l'être.

On comprend qu'ils aient hésité à attaquer les apparatchiks d'État lorsqu'ils se rendaient au Goulag, tout comme les Juifs attaquaient rarement la Gestapo lorsqu'ils les rassemblaient pour les emmener dans des camps.

Vous pourriez naturellement penser : « Ces personnes ne peuvent pas être si sérieuses. Ces personnes ne peuvent pas être si mauvaises… » Et vous auriez tort.

Il faut beaucoup de courage physique pour même penser à ces choses.

Pourquoi aucun membre de la nomenklatura autour de Staline ne l'a-t-il simplement tué ? Ils savaient tous qu'il y avait de bonnes chances qu'il finisse par les tuer. On pourrait penser que n'importe lequel des rats autour de lui, lui aurait tranché la gorge.

Mais tout le monde a peur de prendre des mesures physiques parce que nous avons tendance à être optimistes. Nous avons tendance à espérer le meilleur, comme nous le faisons en ce moment. Nous espérons que cela va exploser, et peut-être que ce sera le cas. Mais cela se résume à ce que vous ferez, peut-être dans cinq minutes, lorsque vous serez confronté en tête-à-tête avec un apparatchik de l'État qui vous donne un ordre.

Que ferez-vous?

C'est trop dangereux de prendre des mesures physiques contre le gars car cela peut faire peser sur vous tout le poids de l'organisation de l'État.

Alors comment résister ? Eh bien, à moins que vous ne vouliez être un héros, la seule chose à laquelle je puisse penser est d'avoir suffisamment d'atouts pour vous isoler des méchants ou pour vous déplacer physiquement dans un endroit différent.

Nous nous dirigeons vers une période très difficile dans l'histoire des États-Unis, en particulier pour les trois ou quatre prochaines années.

 

https://twitter.com/i/status/1439962136176992257

Newsletter de Michel DOGNA/

Pour déresponsabiliser les collabos

Dans la démarche sans conteste honnête, humaniste et courageuse de nos ténors de la virologie et de la génétique, face aux risques qu’ils encourent en tant que leaders de la contestation intelligente, il y a néanmoins deux choses qui m’étonnent profondément et me déçoivent dans leurs discours sur l’affaire covid :  

1 – Ils parlent tous de pseudo-vaccins expérimentaux ARNm

Je ne suis pas d’accord avec cette disculpante interprétation, car il faut ne jamais perdre de vue que Big pharma avec ses pions gouvernementaux et les médias aux ordres nous ont toujours menti et nous mentent plus que jamais.
On nous fait croire que devant l’urgence d’une soudaine pandémie, il était normal et louable de griller les étapes réglementaires d’obtention d’AMM en nous faisant admettre un peu de casse pour le bien de tous – alors que c’est cela même qui a été reproché au Pr Raoult avec l’hydroxychloroquine, ayant pourtant fait ses preuves depuis plus de 70 ans.
De fait, nous avons pu apprendre par le Pr Fourtillan, preuves en main, que divers brevets sur le Cov19 avaient été déposés depuis bien longtemps par l’Institut Pasteur – ce qui a valu au Professeur 3 mois d’emprisonnement à la santé pour le faire taire. Il suffit de regarder les statistiques (non truquées…) pour comprendre que les vaxxs ARNm ne protègent pas mais tuent !

2 - Ils n’évoquent jamais les 3 produits-clés mortifères intégrés dans les vaxxs ARNm qui sont LA PROTEINE SPIKE, L’OXYDE DE GRAPHENE, L’HYDROGEL DARPA

Ne sont-ils donc pas au courant ? Ou se plient–ils à une dangereuse omerta ? Ou ont–ils tellement la tête dans le guidon avec la virologie qu’ils ont des œillères ? Seule en France la très sympathique et prestigieuse Dr Astrid Stukelberger parle précisément de ces poisons dans les pseudos vaccins. Ecoutez bien ce qu’elle dit, et partagez-le au maximum :

https://www.brighteon.com/034c4c46-aee1-4260-8d4b-4a3c4552e0b7

(17 min)

Le Professeur Péronne, lui, se limite à parler de "substances toxiques" sans les nommer. Pourtant la Quinta Columna n’a pas hésité à publier les analyses concordantes de plusieurs laboratoires espagnols des vaxxs Pfizer & Co. Comme suit :

  • Oxyde de graphène (poison dangereux)
  • Protéine Spike + Hydrogel Darpa (poisons dangereux)
  • Aucune souche contre le corona Cov !!! ENORME !

Il faut aller aux Etats Unis pour qu’apparaissent des noms de sommités médicales telles les Drs Tenpenny, Mikovits, Ryan Cole, Hoffe… etc. qui osent braver l’omerta sur ce qu’on peut appeler un gigantesque complot.

Dans ma news "le grand secret de Pfizer & Co", la très compétente enquêteuse américaine Karen Kingston dont j’ai édité le remarquable travail nous apprend que l’Oxyde de graphène n’a pas été mentionné dans le brevet américain, soi-disant par droit de réserve commerciale (!!!). Est-ce pour cela que nos chers ténors de référence n’auraient pas pris au sérieux les infos sur le graphème, la protéine spike et l’hydrogel ? Par ailleurs, si nous revenons sur janvier et mars 2020 - début de l’aventure Corona Cov - la même Karen Kingston nous dévoile qu’une très grosse commande de graphène a été faite chez le fabricant chinois SINOPEG. Coïncidence ?

Je rappelle que dès mars 2020, j’avais déjà déclaré que le corona cov était un simple leurre pandémique pour détourner l’attention d’un piège mortel expérimental 5G composé d’une hyperfréquence particulière (60giga Hertz) appliquée sur la population de Wuhan après qu’elle ait préalablement reçu un vaccin antigrippal (probablement truqué avec de l’oxyde de graphène et de la protéine spike).
A l’époque je ne connaissais pas l’existence de ces produits mais je n’avais jamais vu une grippe entrainer les foudroiements subits qui ont été filmés par les caméras de surveillance dans la rue (même des oiseaux tombaient morts du ciel). Or, c’est ce même phénomène que l’on constate encore régulièrement chez des vaxxés.

  • Pour les détails documentés de mon narratif, je rappelle que toutes mes news sont consultables en page d’accueil sur mon site www.micheldogna.fr dans "archives publications" mois par mois. En particulier :
  • « Le covid est un leurre »
  • « Le grand secret de Pfizer &Co »
  • « Graphène et 5G tout s’explique »
  • etc

En attendant, voici plus de 18 mois que tout le monde palabre sans fin sur des enquêtes aussi compliquées que stériles autour des origines fumeuses du virus scélérat, ceci détournant l’attention des vrais problèmes… à résoudre !

CE QUE DEVIENT VOTRE SANG APRES AVOIR ETE VAXXE
par Frédéric Chaumont sur Agora TV.

Il est clair que si vous échappez aux 3 morts subites possibles par embolie, vous n’échapperez pas au terrible coup d’accélérateur de votre vieillissement dû au colmatage progressif de tout votre réseau capillaire sanguin.

https://odysee.com/@PhilippeLeBel:4/Vaccine-Toi-Et-Tue-Toi---Votre-Sang-Après-Inoculation-Des-Produits-Expérimentaux-!-1:6

(12min 12)

CONFERENCE REMARQUABLE DU DOCTEUR RYAN COLE 
Vaccins ARNm, autopsies et protéine Spike 
(Enfin un qui parle de la protéine Spike !)

Le Dr. Ryan Cole, pathologiste, expose les images des tissus humains lésés par la protéine Spike suite aux injections. Cœur, poumons, reins, ovaires, testicules, foie...

https://infovf.com/video/covid-vaccins-autopsies-ryan-cole--10220.html

(17 min)

 

La comédie des variants

Oui, les variants se succèdent à cause des vaxxs et vont continuer à le faire au rythme des saisons comme toutes les grippes ! Et contrairement à ce que l’on essaie de nous faire croire (une fois de plus) ils dégénèrent avec le temps. J’ai déjà expliqué qu’inversement à la protéine Spike qui se fait faire des milliards de copiés collés par ses hôtes cellulaires, le graphène, lui, est progressivement neutralisé et éliminé par le glutathion, donc mollissant dans son action destructive et sa fonction de balise réceptrice de la 5G. Le prétexte de la nécessité de "vaxxs" anti variants sert à tout simplement effectuer des recharges en oxyde de graphème.

Par ailleurs je rappelle que notre cerveau qui est un ordinateur biologique, contient de la magnétite. Or, il faut s’attendre à ce que l’oxyde de graphène recevant des programmes par les ondes porteuses 5G soit en mesure de mettre la pagaille dans les neurones en dénaturant notre fonctionnement cognitif et même psychique, c’est d’ailleurs déjà le cas pour un certain nombre de vaxxés.

Pourquoi vaXXer les enfants ?

Encore une contradiction de principe flagrante, alors que les enfants sont réputés être très peu sensibles au cov qui est en fait une grippe, on veut les vaxxer sans explication ou en tant que porteurs sains contaminants.
Après s’être attaqué aux vieux comme une faveur de priorité en raison de leur soi-disant fragilité, alors que vraisemblablement on les a massacrés (pour débarrasser le plancher des inutiles pesant sur les caisses de retraite), pourquoi s’attaque-t-on aux enfants ?

Il ne faut jamais perdre de vue que le programme central (« la solution finale ») est la dépopulation de 90% de la planète. Dans cette logique, l’urgence est de stériliser les jeunes et de les affaiblir pour en faire des esclaves dociles. Si vous ne voulez pas admettre tout cela, c’est votre droit, et continuez à croire à la magie de Noël de la télé...
Je n’ai même pas évoqué l’épidémie explosive post vaxx d’endocardites et péricardites irréversibles d’une partie de ces jeunes sacrifiés qui seront handicapés à vie…

Message aux parents pour la rentrée scolaire

https://tvs24.ru/pub/watch/4520/important-une-arme-juridique-pour-les-parents/
(15 min)

Cloisonner les acteurs du crime pour qu'ils ne se rendent pas compte de leur implication

Au Luxembourg, le médecin généraliste Benoît Ochs risque un an de suspension de son activité parce qu'il a soigné les malades du Covid-19 et qu'il n'est pas favorable au dogme vaccinal. À la sortie de son audience, les journalistes lui ont tendu leurs micros. Écoutez attentivement ce que ce médecin dit au micro de RTL.                                  

https://www.facebook.com/veriteettoncoeur/videos/548653652986408/ 
(2 min15)

Oui nous sommes dans une dictature où la plupart obéissent et pensent que le gouvernement a raison alors qu’il vous envoie à l’abattoir. A Nuremberg, les tyrans ont tous dit : "J’ai obéi aux ordres". Aux ordres ? En cascade d’un psychopathe criminel ? Trop facile ! Et leur zèle fut à la mesure de leur plaisir sadique.

Je vous conseille de revoir le film des années 60 "I comme Icare" avec Yves Montant, qui montre comment 85 à 90% des gentilles personnes qui vous entourent peuvent sous une autorité officielle devenir des tortionnaires obéissants et irresponsables…

Les principaux acteurs désignés actuels : les médecins (pas tous) et les enseignants (pas tous) qui comme les journaleux esclaves veulent avant tout sécuriser leur situation privilégiée.

  • Nota : certains médecins piquent des ARNm à longueur de journée pour 100€ de l’heure, arrivant à se faire ainsi des mois jusqu’à 15 000€ - no comment !

Rappels en bref

ANTIDOTES PREVENTIFS pour proximité de vaxxés

ANTIDOTES CURATIFS pour vaxxés autoritairement

*  *  *

Suivez les informations complémentaires incontournables, c'est maintenant et c'est ici :

https://gettr.com/user/artemisiacolleg

*  *  *

Pour suivre les vidéos de Silvano TROTTA, c'est ici :

https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f

 

Une association est née qui nous fédère tous, c'est le moment où jamais ! Michel et moi sommes inscrits, faites comme nous ! :

www.bonsens.org

20 fois plus de cancers de l’endomètre chez les injectées

 

L’édito politique de Libre Consentement Éclairé

 

   Le célèbre docteur Ryan Cole (États-Unis, il est pathologiste dans l’Idaho où il dirige le plus grand laboratoire d’analyse biomédicale indépendant de l’État), signale une « augmentation de 20 fois » du cancer de l’endomètre (muqueuse qui tapisse l'intérieur du corps de l’utérus) chez les patientes injectées à l’ARNm et autres substances hautement toxiques contre le prétendu Covid-19.

   Il confirme donc ce qu’il avait déjà déclaré le 18 mars 2021 dans une vidéo produite par « Capitol Clarity » (gouvernement de l’État de l'Idaho) : « il assistait à une « augmentation » de maladies auto-immunes et de cancers chez les patients qui ont été vaccinés ».

   « Depuis le 1er janvier, au laboratoire, je constate une augmentation de 20 fois le nombre de cancers de l’endomètre par rapport à ce que je vois chaque année (…) après la vaccination, ce que nous voyons est une baisse de vos cellules T tueuses, de vos cellules CD8 ! Et que font les cellules CD8 ? Ils contrôlent tous les autres virus ».

   Il précise encore, qu’une fois les « cellules T tueuses » détruites par les « vaccin », il constate une « augmentation, non seulement du cancer de l’endomètre, mais également des mélanomes (tumeurs cancéreuses cutanées), ainsi que de l’herpès, du zona, de la mononucléose (maladie virale infectieuse qui se transmet habituellement par la salive) et d’une « énorme hausse » du VPH (virus du papillome humain) lorsqu'on « examine les biopsies cervicales des femmes ».

   Il ajoute :

   « Je n’exagère pas du tout parce que je regarde mes chiffres année après année, je me dis : « Mon Dieu, je n'ai jamais vu autant de cancers de l’endomètre auparavant » (…) Je vois des mélanomes invasifs chez des patients plus jeunes ; normalement, nous ne les attrapons pas si tôt, et ce sont des mélanomes minces, je vois des mélanomes épais monter en flèche au cours des deux derniers mois. »

   « Vous voulez faire une injection à un enfant de 2, 5 ou 12 ans ? On observe une augmentation importante des myocardites. C’est donc une « excellente idée ? », non ! »

   Cliquez sur « 20 fois plus de cancers »

   Pour en savoir plus sur le docteur Ryan Cole, cliquez sur « Les faits révélés par les analyses biomédicale »

 

De JEAN JACQUES CREVECOEUR :

Tu pourras visionner la Conversation du lundi #106 — CDL106 - Enfants en danger dans les établissements d'enseignement (TENIR III) — en cliquant sur ce lien.

Depuis le 6 septembre 2021, les conversations du lundi ont inauguré une nouvelle série de rencontres orientées davantage vers la recherche de solutions et l'entraide. Mon objectif, c'est de vous aider à trouver les attitudes intérieures et les comportements extérieurs qui vous permettront de vivre le moins mal possible cette crise qui nous est imposée actuellement. Mon but, c'est de vous aider à tenir bon et à ne rien céder, malgré les pressions sociales, médiatiques et gouvernementales.

À noter que chaque conversation renvoie à un groupe de recherche, de partage et d'entraide sur Solidarita, selon des modalités que je précise sur cette plateforme. Le groupe de cette semaine s'intitule « CDL106 - Scolarité et vaccination ».

Dans le troisième numéro de cette série que j'ai intitulée « TENIR », j'aborde la question qui concerne tous les enfants, adolescents et jeunes adultes amenés à poursuivre leur scolarité : vais-je être obligé(e) d'accepter la vaccination et le pass sanitaire pour pouvoir poursuivre mes études ? C'est là que j'ai trouvé nécessaire de démontrer que vos enfants courent un danger beaucoup plus grand en continuant de fréquenter leurs établissements scolaires. Car cet acharnement à vouloir injecter un maximum de personnes cache des desseins beaucoup plus sombres, à savoir l'instauration d'un Nouvel Ordre Mondial, l'imposition d'un modèle social à la chinoise, la stérilisation d'une bonne partie de la population en âge de procréer, l'installation du transhumanisme et la mise en esclavage d'une bonne partie de la population… Il est urgent, comme je vous le dis de retirer vos enfants des écoles et de défendre leur intégrité bec et ongles. Ça dépasse de loin le domaine du droit : il s'agit d'un devoir sacré envers les jeunes générations.

Je compte sur vous pour rejoindre le groupe sur Solidarita et pour partager cette vidéo le plus largement possible. Je compte sur vous également pour investir du temps pour rechercher les meilleures informations juridiques et pour les mettre à la disposition des membres du groupe

 
 

 

Si tu ne l'as pas vue en direct, sache qu'il est toujours possible de visionner l'info en questions numéro 66 en compagnie d'Akina qui m'avait proposé une interview il y a quelques mois, interview que je vous avais retransmise cette été lors d'une conversation du lundi. Quant à ma chronique dans l'info en questions, je l'ai consacrée au 20e anniversaire des attentats du 11 septembre. J'en ai profité pour démontrer que ce sont les mêmes mécanismes, les mêmes logiques et les mêmes acteurs qui sont derrière ces deux grands mensonges visant le même but : l'instauration d'une dictature mondiale prenant comme prétexte une situation d'urgence créée artificiellement par une minuscule minorité de psychopathes milliardaires. Pour visionner cette IFQ66, clique sur ce lien. Ou aller voir sur santeglobale.world dans « les vidéos qui ne seront jamais supprimées »

.

Compte entièrement vacciné pour 74% des décès de Covid-19 dans la vague d'été au Royaume-Uni selon le dernier rapport de Public Health England

Extraits :

Le dernier briefing technique de Public Health England sur les variantes préoccupantes de Covid-19 a été publié et il révèle que jusqu'au 12 septembre 2021, 74% de tous les décès présumés de Covid-19 depuis le 2 août 2021 ont été parmi la population vaccinée, confirmant le Le Royaume-Uni connaît actuellement une pandémie de vaccinés.

Le rapport, qui est la 23e mise à jour à être publiée, suggère à première vue que la grande majorité des cas de Covid-19 et des hospitalisations se trouvent parmi la population non vaccinée. Cependant, cela est dû au fait que les chiffres totaux présentés dans le rapport ont été rassemblés depuis le 1er février 2021, alors que seulement 0,7% de la population adulte au Royaume-Uni était complètement vaccinée.

Le 22e rapport de Public Health England montre que du 1er février 2021 au 12 septembre 2021, 72% des décès de Covid-19 ont eu lieu parmi la population vaccinée.

Suite : https://healthimpactnews.com/

Rumble : MAITRE BRUSA NOUS ÉNUMÈRE LA REDOUTABLE COMPOSITION DES INJECTIONS NAZITAIRES !!!

 Maitre Brusa a reçu le rapport spectrométrique des vaccins, il nous fait donc partager ses informations toutes fraiches et nous énumère les ingrédients qui composent cette soupe, et on comprend mieux effectivement pourquoi ceux qui se sont fait injectés ou vont se faire injecter cette potion ont du mourron à se faire pour la suite de leur vie terrestre, on saisit mieux aussi la raison pour laquelle les bigpharmas ne voulaient pas divulguer ces informations car toute personne censée ne donnerait jamais son consentement éclairé, à moins d'avoir alzheimer, Maitre Brusa nous énumère également tous les effets secondaires qui étaient, bien entendu, connus et répertoriés par ces bouffons !!! En outre ces bangsters des lobyings pharmaceutiques ont eu l'aplomb d'appeler ce médicament, TRUFFÉ DE NANO TECHNOLOGIE,CETTE THÉRAPIE-GÉNIE, un » vaccin », ce qui s'avère être une DÉNOMINATION TROMPEUSE ET DONC ILLÉGALE ...
POUR DE TELS INDIVIDUS IL NE PARAIT PAS NECESSAIRE DE PASSER PAR LA CASE LO,I ILS NE MÉRITENT PAS D'ÈTRE JUGÉS !!!
JUSTE CONDAMNÉS A REJOINDRE LA GRANDE SECTE DE SATAN LEUR MAITRE, DANS UN GRAND FEU ETERNEL !!!

Liens des documents décrits dans la vidéo:
https://reaction19.fr/reaction19/enquetes-reaction19/140921-comirnaty-pfizer-biontech-notice-information-de-lutilisateur/
https://reaction19.fr/reaction19/enquetes-reaction19/140921-composition-des-pseudo-vaccins-dr-robert-young/

Estimation : 35 millions de morts…à cause de ces « pseudo-vaccins »

Avant de donner votre consentement, pour vous ou pour vos enfants, vous avez le droit de demander quels sont les effets secondaires et les « vaccinateurs » sont incapables de vous répondre !! Le rapport du dr Robert Young confirme que le but des soi-disant « vaccins » est de vous injecter des nanoparticules qui feront de vous des êtres tracés. De plus la notice de Pfizer pour le cominarty donne toute une liste d’effets secondaires…c’est la roulette russe ! on croit rêver !

Europe 15 septembre : décès plus de 23.000,  effets secondaires plus de 2 millions…(chiffres précis sur reaction19.fr)

L’autorisation a été donnée à Biotech pas à Pfizer, donc les arrêtés sont des faux ! D’où mise en examen de Me Brusa !

Aucune loi ne permet de faire de discrimination, pour des raisons de santé, entre les vaccinés et les non vaccinés. Le protocole du ministre de l’éducation nationale est totalement illégal.

Pour l’instant aucune loi n’existe pour imposer la vaccination !

 

MALADIES MENTALES

Depuis 300 ans, les médecins s’échinent à créer des classifications pour faire entrer les malades mentaux dans un moule.

Certains ont voulu inventorier toutes les maladies mentales possibles. La liste la plus connue est celle que publie l’Association américaine des psychiatres (American Psychiatric Association). Elle est utilisée dans le monde entier, et sert de « Bible » des maladies mentales.

Problème : il y a aujourd’hui tant de maladies que plus personne ne s’y retrouve !

En 1917, la liste, appelée le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) comptait 59 maladies mentales. Ce nombre est passé à 128 en 1859, 227 en 1980, 350 en 1994.

Pour chaque maladie, le DSM donne une liste de critères et le nombre de cases qu’il faut cocher pour être diagnostiqué officiellement comme « malade ».

Comme les critères des maladies sont flous, beaucoup de personnes saines d’esprit pourraient correspondre à une ou plusieurs maladies : schizophrène, psychotique, maniaco-dépressive, bipolaire, dépressive, borderline ou juste « originale » …

« De nombreuses personnes timides, en deuil, excentriques ou ayant un mode de vie non-conventionnel peuvent être catégorisées malades mentales », s’inquiète Peter Kinderman, directeur de l’Institut de Psychologie de l’Université de Liverpool. « Ce n’est pas respectueux de la dignité humaine, ce n’est pas scientifique, et cela n’aide pas à décider de quelle aide la personne a besoin. »

Sans surprise, ce système aboutit à une multiplication effrénée du nombre de personnes diagnostiquées comme malades mentales.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 300 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression, 50 millions de démences, 60 millions de troubles bipolaires, 23 millions de schizophrénie.  Toutes ces maladies, réelles ou supposées, nourrissent une industrie gigantesque, et représentent un coût de 16 billions de dollars (16 000 milliards de dollars) sur la période allant de 2010 à 2030, selon 28 spécialistes de psychiatrie, neurosciences et de santé publique, réunis dans une commission de la revue médicale « The Lancet »

Lire : Comment un malade mental peut sortir des griffes de la psychiatrie chimlque et devenir thérapeute, ebook de ct schaller .

DOLIPRANE-PARACETAMOL = acétaminophène

Son effet résulte de l’action fébrifuge du paracétamol, « vertu » qu’il partage avec l’aspirine et l’ibuprofène, par exemple.
En effet, les travaux du Professeur Lwoff, dans les années 1970, et qui a eu le prix Nobel de virologie, nous montrent que les virus se multiplient de 200 à 500 fois plus vite à 37°C qu’à 39°C.


Pas besoin d’être fils de sous-préfet pour comprendre dès lors que l’administration de paracétamol est criminelle au cours de toute affection virale (et il doit en être de même pour les affections bactériennes).
Il a publié cette conclusion au cours d’une émission télévisée d’Étienne Lalou, Pierre Desgraupes et Igor Barrère en 1973.


Bien sûr, à la suite de cette diffusion, on aurait ou espérer que les médecins commencent enfin à respecter l’hyperthermie dans les maladies infectieuses, notre première ligne de défense et sans doute la plus efficace: on sait qu’il n’en a rien été, et qu’ils ont continué à mettre des bâtons dans les roues du système immunitaire de nos enfants, jusqu’à l’apothéose de l’épisode actuel.
En fait, je suis convaincu que ces déclarations gouvernementales ont causé cette fois encore une grande partie de nos morts sur ordonnance. Et que ça dure depuis, plus de 50 ans.

Vous trouverez ici toutes les explications de Lwoff, en particulier vers la dixième minute. mais tout est à voir.
https://www.ina.fr/video/CPF86644119
Malheureusement, Lwoff ne semble pas avoir tiré les conclusions logiques de ses observations: lui aussi s’est obnubilé vers le tout vaccin et le cépanou-cépanou. Mais je suis certain que les dégâts du virus polio sur les enfants sont très majoritairement à attribuer aux traitements médicamenteux.
Dont le paracétamol.

  • Dr Pierre-Henri BREDONTIOT 

Multiplier par 500 la quantité de virus  est  largement suffisant pour faire du paracétamol le coupable idéal.
A noter que le graphène est aussi un destructeur du glutathion: « ils » ne nous auront rien épargné…
Pour remplacer le glutathion attaqué et détruit, il faut prendre de la N-acétyl cystéine (mucomyst), son précurseur.
Sans ordonnance, (pour l’instant!!!). Aux USA ils viennent d'en rendre obligatoire la prescription sur ordonnance.

Concernant la grippe saisonnière, j’ai ma petite idée depuis longtemps (et c’est pareil maintenant pour le covid). Une petite idée qui sauverait assez de gens pour valoir un prix Nobel (en toute modestie, bien sur…)
Eh bien si on ne bourrait pas nos vieux de paracétamol toute l’année, à 3 grammes par jour et un bon kilo par an (vous comprenez, Docteur, c’est pour mes rhumatismes…), quand un virus passerait, il trouverait juste un tout petit peu de fièvre pour l'empêcher de se multiplier.
Ce qu’on fait, depuis 50 ans, c’est qu’on immunise nos vieux contre la fièvre, qu’ils n’en font donc jamais.
Et donc, quand le moindre virus arrive, il se promène sans obstacle à sa croissance, alors que nous étions faits pour nous en débarrasser d’une pichenette.
Nos anciens se débarrassaient d’une grippe en suant tout son saoul au fond de son lit sous trois couvertures et un édredon.
Ils n’avaient pas compris pourquoi, mais ils avaient compris comment.

Ce que nous aurons appris cette année, c’est qu’on peut soigner le covid, et sans doute aussi la grippe, avec de l’ivermectine, ou de l’HCQ, et un antibiotique facilitateur tel que l’azithromycine (elle aide ces deux molécules miraculeuses à pénétrer dans la cellule, et empêche la surinfection, celle qui tue, en réalité, dans la grippe).
Et donc qu’on n’a plus besoin de ce foutu vaccin grippal, qui démontre son inefficacité depuis 1945, et bourre nos vieux de leur petite dose annuelle d’aluminium, grand pourvoyeur d’Alzheimer. Ni de ce paracétamol mortel (pour le foie aussi).
Pour mémoire:
La toxicité du paracétamol est hépatique à partir d’une ingestion de 150 mg/kg chez l’adulte sain (c’est ce qu’on dit, du moins). Si le foie est déjà abimé, c’est beaucoup moins.
On est au 1/3 de la dose toxique en prescription journalière « banale ».
Avec l’Ivermectine on est plus de mille fois au dessous la dose mortelle (54 grammes) pour un traitement complet du covid (45 mg sur une semaine).
Concernant l »HCQ, la dose mortelle est entre 8 et 22 grammes en une prise.
Raoult prescrivait 600 mg par jour sur 7 jours: c’est plus toxique que l’ivermectine, mais bien moins que le paracétamol, qui, lui, est consommé à longueur d’années par des millions de vieux.
Pourtant, c’est l’HCQ que Buzyn a fait sauter, pas le paracétamol.

Véronique Rogez médecin généraliste (interdite d’exercer) rappelle la règle en médecine : «Vacciner des gens qui ont déjà les anticorps correspondants, c’est une aberration» ! https://www.youtube.com/watch?v=uZKPwNQfJbk
5 min 43

NOTE DE TAL la réponse : ce ne sont pas des vaccins mais des poisons bourrés de graphène  et d’autres nanoparticules !

 

 Marie-Estelle Dupont : « Qu’on foute la paix aux ados et aux enfants, qu’on leur enlève le masque » “  Masquer les enfants, les vacciner contre une maladie qui les atteint pas, c'est les traiter en cobayes et les empêcher d'évoluer.”     Publié le 16 septembre 2021

https://lemediaen442.fr/marie-estelle-dupont-quon-foute-la-paix-aux-ados-et-aux-enfants-quon-leur-enleve-le-masque/ 

SUR LE NET : Les vaccins contre l'adénovirus covid ne sont pas moins dangereux que les vaccins à ARNm et ont en fait une plus grande chance de transcription dans votre propre ADN car ils sont basés sur l'ADN et non sur l'ARN. Les deux versions forcent votre corps à produire la protéine de pointe toxique et les deux versions peuvent être incorporées ou transcrites dans votre propre ADN, ce qui fait de vous une usine permanente de protéine de pointe. Aucune des deux versions n'est en fait un vaccin, ce sont toutes deux des technologies de modification génétique et atteignent le même point final par des chemins différents. Si vous prenez un ARNm ou une injection de covid-19 à base d'ADN, vous avez définitivement modifié votre génétique et vous n'êtes plus entièrement humain.

 

Après le GÉNOCIDE : Y aura-t-il assez de VACCINS SURVIVANTS pour reconstruire la civilisation ?

Natural News ) L'holocauste du vaccin commence maintenant à faire des victimes massives dans le monde, avec des décès post-vaccins montant en flèche à travers l'Amérique et de nombreux autres pays. Les données récentes du VAERS révèlent 70 décès par jour parmi les Américains vaccinés , et des projections fiables des rapports du VAERS nous obligent à multiplier cela par environ 40 pour obtenir des chiffres réels. Cela porte le nombre de décès quotidiens dus aux vaccins à 2 800 aux États-Unis seulement.

La population mondiale s'élève actuellement à 7,9 milliards de personnes ( Worldometers.info ).

Près de 43 % de la population mondiale a reçu au moins une dose d'un vaccin contre le covid-19. ( OurWorldInData.org )

Cela signifie que près de 3,4 milliards de personnes ont été vaccinées à ce jour.

Ces vaccins tuent-ils maintenant des millions de personnes dans le monde ? Au-delà d'une simple hypothèse, un flux constant de médecins, d'infirmières et d'experts de la santé signale un grand nombre de décès post-vaccins qui surviennent principalement dans les hôpitaux. Exemples:

Les hôpitaux sont maintenant qualifiés de « champs de la mort » de la plandémie, avec des médecins, des infirmières et des administrateurs hospitaliers qui conspirent ouvertement pour assassiner en masse ceux qui ne sont pas vaccinés tout en masquant la mort de ceux qui ont reçu le vaccin :

Les hôpitaux sont désormais largement connus pour couvrir les décès dus aux vaccins afin de cacher le plus longtemps possible le nombre de décès. Cela se déroule parallèlement aux efforts hospitaliers reconnus publiquement pour « effrayer le public » en simulant le nombre de personnes hospitalisées « atteintes de covid ».

Malgré les meilleurs efforts des hôpitaux criminels et du régime traître de Biden pour dissimuler l' holocauste vaccinal en cours, les décès dus aux vaccins montent en flèche :

Et certains types de cancers chez la femme sont en augmentation de 2000% chez les vaccinées :

Pendant ce temps, la nation d'Israël - avec un taux de vaccination de plus de 80% - connaît des niveaux si élevés de nouvelles infections, d'hospitalisations et de décès qu'elle constitue désormais un exemple flagrant d'échec vaccinal .

De même, l'État le plus vacciné des États-Unis – le Vermont, avec un taux de vax de 88 % – connaît une augmentation record des cas de covid :

Le Vermont, avec le taux de vaccination le plus élevé du pays - 88 % des adultes au moins partiellement vaccinés et 79 % entièrement vaccinés - est sur le point d'établir un nouveau record de cas de COVID, à peine 3,5 mois après que Fauci a déclaré qu'avec 50 % des adultes vaccinés, nous le ferions Je ne vois pas de poussées importantes.

Partout où les taux de vaccination sont les plus élevés, les « cas » de covid suivent rapidement les hospitalisations et les décès. Il est tout à fait évident que le vaccin est la pandémie et que la protéine de pointe insérée dans les vaccins est à l'origine des blessures et des décès.

Combien mourront dans le monde avant que ce crime contre l'humanité ne soit stoppé ?

Avec 3,4 milliards de personnes déjà vaccinées dans le monde, la question évidente devient : « Combien mourront des effets à long terme des tirs de dépeuplement ?

N'oubliez pas que ces « vaccins » sont conçus pour parvenir à une dépopulation mondiale. Ils le font par le biais de divers mécanismes biologiques :

  • Tuer des personnes avec des caillots sanguins et des crises cardiaques (effets vasculaires).
  • Tuer des personnes présentant des taux accrus de cancer et de maladies auto-immunes.
  • Avorter des bébés et provoquer une infertilité à long terme.
  • L'excrétion de nanoparticules toxiques de protéines de pointe à d'autres, causant la maladie et la mort même parmi ceux qui n'ont pas pris les jabs.
  • Attaquer le système nerveux et causer des troubles cognitifs.

Les experts médicaux qui ont étudié ces effets estiment actuellement que le taux de mortalité à long terme parmi ceux qui ont pris les vaccins se situe entre 10 % et 70 %. Cela signifie que, sur la base des données de vaccination actuelles, nous pouvons nous attendre à ce que les décès induits par la vaccination tuent entre 340 millions et 2,38 milliards de personnes.

Et c'est si les vaccins s'arrêtent maintenant. (Mais ils ne s'arrêtent pas.)

Actuellement, près de 30 millions de nouvelles doses de vaccins sont administrées quotidiennementOurWorldInData.org ). Beaucoup d'entre eux sont des deuxièmes doses, donc ce nombre ne représente pas les nouvelles personnes recevant leur première dose, bien que cela fasse partie de ce nombre. Selon la même source de données, environ 90 % des personnes qui ont reçu au moins un vaccin ont également reçu un deuxième vaccin. (En d'autres termes, les personnes qui prennent les jabs ont tendance à utiliser deux doses, pas une seule.)

Des recherches médicales largement publiées - y compris les propres données des fabricants de vaccins - révèlent que les blessures et les décès liés au vaccin augmentent fortement avec la deuxième dose du vaccin . Alors que le premier jab tue certaines personnes, le deuxième jab a tendance à exposer les gens à de graves complications et à un risque de blessure ou de mort.

Ainsi, chaque jour, environ 30 millions de personnes gravissent la « hiérarchie des risques », la plupart d'entre elles passant d'une catégorie à faible risque (simple piqûre) à une catégorie à haut risque (double piqûre).

Si seulement 10 % de ceux qui reçoivent des vaccins meurent finalement des injections de protéines de pointe, cela signifie que chaque jour, l'initiative mondiale de vaccination tue finalement environ 3 millions de nouvelles personnes . Et c'est l'estimation sur le côté bas. Un taux de mortalité de 50% signifierait que le nombre de meurtres quotidiens est d'environ 15 millions de personnes , soit plus du double du coût humain total de l' Holocauste du Troisième Reich sur toute la période de la Seconde Guerre mondiale.

Encore une fois, il est tout à fait plausible qu'en ce moment même, l'initiative mondiale de vaccination réalise « deux holocaustes » par jour… . Et cela prendra probablement des années pour se développer pleinement…

Des milliards de victimes de la guerre des vaccins contre l'humanité ?

Nous estimons que la poussée du vaccin mondialiste parviendra finalement à injecter jusqu'à 5 milliards de personnes avec au moins une « dose » de la dose de protéine de pointe des armes biologiques.

Avec des taux de mortalité allant de 10 % à 70 %, nous envisageons théoriquement des décès dans le monde d' un demi-milliard à 3,5 milliards de personnes .

J'espère qu'en exposant la vérité sur les armes biologiques vaccinales, nous pourrons peut-être limiter les décès dans le monde à seulement un milliard de personnes, mais c'est peut-être tout à fait trop optimiste. 

L'autre facteur préoccupant dans tout cela est que les vaccins armés ne sont pas le seul vecteur utilisé par les mondialistes pour faire la guerre à la race humaine . D'autres formes activement recherchées incluent :

  • Terraforming (aspirer le CO2 de l'atmosphère pour effondrer les cultures vivrières mondiales)
  • Famine artificielle (militarisation de l'approvisionnement alimentaire / rareté)
  • Exposition chimique (pesticides, fluorure, perturbateurs hormonaux dans les emballages alimentaires)
  • Effondrement écologique (ruissellement agricole, surpêche, destruction de la forêt tropicale pour la culture du soja, OGM, etc.)
  • Effondrement économique (effondrement de la monnaie, implosions de la bombe de la dette, blocages forcés, taxation punitive, impression de monnaie fiduciaire)
  • Effondrement culturel (atteintes à l'Église, à la famille, à la raison et à l'État de droit)
  • Cyberguerre (attaques sur le réseau électrique, les télécommunications, etc.)

Si vous mettez tout cela ensemble, il devient évident que la guerre vaccinale contre l'humanité n'est qu'une partie d'un assaut de dépopulation beaucoup plus vaste qui peut facilement conduire à une famine de masse, à la maladie, à la misère, à la violence et à la guerre.

Le nombre total de victimes de tels événements est totalement inconnu, mais étant donné que chaque personne vivante a besoin de nourriture, d'eau et d'un abri pour survivre, la militarisation et la rareté de ces fournitures mettent potentiellement toute vie humaine en danger . Tous les 7,9 milliards d'entre nous.

Ainsi, la seule conclusion rationnelle de tout cela est que les 7,9 milliards d'êtres humains vivants sont en grave danger d'être exterminés par divers moyens : armes biologiques, effondrement économique, famine, géo-ingénierie et militarisation météorologique, guerre géopolitique, etc.

De plus, il me semble que l'extermination totale de la civilisation humaine est le but des mondialistes .

Ils préparent la Terre à un avenir post-humain. Il n'y a aucun plan pour que les êtres humains existent sous quelque forme durable que ce soit. C'est pourquoi ils ne se soucient pas de risquer la crédibilité de la « science » ou de la « médecine » ou même du gouvernement lui-même. Si leurs propres plans réussissent, il ne restera plus personne en vie pour compter.

Prions pour que nous puissions les arrêter, et rappelez-vous que cela prendra plus que de signer des pétitions ou de partager des liens. En attendant, évitez le coup de caillot si vous souhaitez faire partie de l'avenir de la race humaine.

Brighteon.com/d03ee3ec-7681-442d-8bee-353fece0045f

 

USA : la mort de 45 000 vaccinés dans les trois jours déclenche des poursuites au niveau fédéral

Le canal Telegram du Général Flynn, ancien conseiller à la Sécurité nationale de l’Administration Trump et ancien directeur du Renseignement de la Défense de l’Administration Obama, relayait l’alerte suivante:

“Une programmatrice informatique au CDC (Centers for Disease Control, haute instance de santé publique du gouvernement fédéral américain) a déclaré sous serment que le nombre réel des décès liés au vaccin Covid 19 du registre VAERS, était d’au moins 45 000. Cette déclaration a été versée au dossier déposé auprès d’un tribunal fédéral en Alabama, dont une copie est fournie dans le billet suivant…”

Ci-dessous, le texte de la Déclaration de la lanceuse d’alerte traduit en français. Quant à la Motion des Demandeurs (America’s Frontline Doctors), référencée sous le titre de CDC 45,000 Covid-19 Vaccine deaths Law Suit, elle fera, au vu de son volume (67 pages), l’objet d’un article distinct.

 

Déclaration présentée à l’appui d’une demande de révocation de l’autorisation d’utilisation en urgence des injections contre le Covid

“Conformément à l’article 28 du Code des États-Unis (§ 1746), je soussignée, Jane Doe, déclare être pleinement compétente pour faire cette déclaration et avoir une connaissance personnelle des faits qui y sont énoncés.

Cette déclaration est soumise à l’appui d’actions en justice visant à révoquer l’autorisation d’utilisation en urgence des injections de COVID-19, et d’une injonction préliminaire pour le blocage immédiat de cette même autorisation.

Je suis une programmatrice informatique possédant, dans le domaine de l’analyse des données de santé, une expertise qui me donne accès aux fichiers de Medicare et de Medicaid conservés par les “Centers for Medicare and Medicaid Services” (CMS). Titulaire d’une licence de mathématiques, j’ai développé au cours des 25 dernières années, plus de 100 algorithmes différents de détection des fraudes dans le domaine de la santé, tant dans le secteur public que privé. Ma mission est de protéger l’argent des contribuables fédéraux, en prévenant et en détectant les fraudes dans le domaine des soins de santé, pour permettre le recouvrement des trop-perçus et l’application des lois. Une grande partie de mon travail se concentre sur la qualité des soins prodigués aux ayants-droit. J’identifie, par exemple, les soignants qui prescrivent une quantité excessive d’opioïdes à des patients ayant des antécédents d’overdose. Au lieu de diminuer la dose d’opioïdes prescrite aux patients, ils en prescrivent davantage, ce qui entraîne souvent des décès.

Lorsque des corrélations sont clairement apparues entre des décès ou pathologies graves et les vaccins COVID-19 , il était normal que je me sente portée à enquêter sur la question.

Selon mon estimation de professionnelle, les incidents signalés dans la base de données VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System), nonobstant l’extrême utilité de cette dernière, sont au bas mot 5 fois inférieurs à la réalité. A la date du 9 juillet 2021, 9 048 décès avaient été signalés sur le portail VAERS. J’ai voulu vérifier ces chiffres en rassemblant personnellement toutes les données disponibles sur cette même plateforme, au lieu de m‘en remettre aux totaux indiqués. En parallèle, j’ai extrait toutes les données relatives aux vaccins et aux décès de patients qui figuraient dans les demandes de remboursement de frais médicaux adressées aux CMS. J’ai ainsi pu constater que les décès survenus dans les trois jours suivant la vaccination étaient au moins cinq fois plus nombreux que rapporté dans VAERS. En d’autres termes, le nombre réel des décès liés aux vaccins était au minimum de 45 000. Pour mettre ce chiffre en perspective, il faut savoir que le vaccin contre la grippe porcine avait été retiré du marché dès la barre des 53 décès atteinte..

 

Nouvel article sur FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

ACTUALITÉ : Le groupe d’experts de la FDA rejette à une écrasante majorité le rappel de Pfizer pour les personnes en bonne santé de 16 ans et plus

par Mohamed Tahiri

Le vote de 16 voix contre 2 est intervenu après un débat animé au cours duquel de nombreux experts indépendants du groupe d'experts, notamment des médecins et des statisticiens spécialisés dans les maladies infectieuses, ont remis en question le fait que les données justifiaient une large diffusion d'injections supplémentaires alors que les vaccins semblent toujours offrir une protection solide contre la maladie grave du COVID-19 et les hospitalisations.

ALERTE.....SANTE COVID..........Pr PERONNE.........

extrait 

  « Les personnes vaccinées devraient être mises en quarantaine et isolées de la société ».
Il a ajouté :
« Les personnes non vaccinées ne sont pas dangereuses ;
les personnes vaccinées sont dangereuses pour les autres. C'est prouvé en Israël maintenant - je suis en contact avec de nombreux médecins en Israël - ils ont de gros problèmes,
les cas graves dans les hôpitaux sont parmi les personnes vaccinées, et au Royaume-Uni également, vous avez le programme de vaccination plus large et il y a aussi des problèmes
.
https://vk.com/chrismg92?w=wall634112978_4759%2Fall

INJECTIONS A REPETITION

Depuis le premier septembre, la France a commencé sa campagne de troisième dose chez les personnes de plus de 80 ans[1]. Celle-ci sera bientôt étendue à tous les Français de plus de 65 ans, et peu à peu à l’ensemble de la population[2]

Jusqu’où iront-ils ?

En Israël, on envisage déjà la quatrième dose… et des rappels tous les 6 mois !

Pourtant, à l’heure actuelle, on n’a aucune idée des effets sur la santé de ces injections à répétition…

 

Il n'est plus incroyable que les hôpitaux puissent être impliqués dans la dissimulation des décès massifs de patients vaccinés

Au cours de n'importe quelle année précédente, j'aurais pensé qu'une telle idée était une théorie du complot sauvage, mais après avoir vu des administrateurs d'hôpitaux et des spécialistes du marketing admettre dans une récente vidéo zoom qu'ils allaient modifier le nombre de patients covid afin de «faire peur» au public pour qu'il obtienne plus de vaccins, je sais maintenant que les hôpitaux sont des usines à meurtre dirigées par des fous anti-humains se faisant passer pour des médecins et des administrateurs . Ils n'ont aucun intérêt à aider les gens ou à prévenir les décès. Au contraire, ils s'efforcent maintenant ouvertement de maximiser le nombre d'hospitalisations et de décès par Covid parmi les non vaccinés , et il semble qu'ils ne reculeront devant rien pour y parvenir.

Logiquement, ils feraient aussi n'importe quoi pour couvrir la mort des patients vaccinés . Avez-vous le moindre doute qu'ils mentiraient et commettraient une fraude en matière de soins de santé afin de cacher au public la vérité sur les décès dus aux vaccins ?

Une vidéo récente en provenance d'Australie montre un homme local accusant des hôpitaux de traiter des patients vaxxés avec de l'ivermectine afin de leur sauver la vie, tout en mettant simultanément des patients non vaxxés sous ventilateurs afin de les assassiner et d'augmenter le nombre de décès parmi les "non vaccinés". Regardez-le ici :

Brighteon.com/d39bd385-15c0-470f-9643-4a15b03e3db1

Nous n'avons pas la preuve que les affirmations faites dans cette vidéo sont vraies à 100 %, mais je vous pose cette question : Est-ce que cela vous surprendrait si elles l'étaient ?

La réponse pour la plupart des gens est maintenant : « Non, pas du tout. »

Il est maintenant évident que de nombreux médecins, infirmières et administrateurs d'hôpitaux n'ont aucun mépris pour la vie humaine et essaient simplement de faire avancer leur programme de culte covid, quel qu'en soit le coût … même si cela signifie assassiner des êtres humains innocents et jeter leur corps dans une benne à ordures (ou un incinérateur) sur le parking de l'hôpital.

Big Tech fait taire toute personne mentionnant des blessures ou des décès liés au vaccin covid

Pour renforcer davantage la dissimulation, Big Tech réduit au silence ou même supprime toute plate-forme quiconque parle de quelqu'un qu'il connaît a été blessé ou tué par des vaccins. Ainsi, le canal par lequel les décès dus aux vaccins seraient normalement partagés a été complètement fermé. Vous n'êtes autorisé à dire que de bonnes choses sur les vaccins contre le covid, pas des choses critiques.

Il est donc tout à fait plausible que des millions d'Américains soient déjà morts des vaccins contre le covid et qu'il n'y ait presque aucune mention publique à ce sujet. Les médias sont entièrement contrôlés par Big Pharma, et les géants de la technologie répriment tout discours de ce type. Ce sont les deux façons dont la plupart des gens obtiennent leurs informations.

Pendant ce temps, les hôpitaux et les responsables du comté pourraient facilement recevoir l'ordre de truquer les chiffres et de couvrir tous les décès dus au vaccin contre le covid, exactement de la même manière qu'ils ont truqué tous les chiffres l'année dernière et ont affirmé que tout le monde mourait de covid (tout en affirmant que tous les lits d'hôpital étaient plein) alors que rien de tel ne se produisait.

Le seul domaine qu'ils ne contrôlent pas entièrement est la section des commentaires pour les histoires publiées

Si cet « holocauste secret » avait lieu, nous devrions en trouver des preuves quelque part, peut-être dans des recoins d'Internet qui ne sont pas entièrement contrôlés par Big Pharma et les responsables de l'application des vaccins. Les sections de commentaires pour les histoires publiées pourraient fournir précisément un tel lieu.

Que voyons-nous dans les commentaires pour les histoires sur les vaccins contre le covid ?

Comme LifeSiteNews l'a récemment rapporté , "la chaîne de télévision demande des histoires de décès non vaxxés, mais est inondée d'histoires de morts et de blessures par jab".

Alors que l'affilié d'ABC News essayait de promouvoir un récit de personnes non vaccinées mourant de covid, ce qu'ils ont obtenu à la place était plus de 180 000 commentaires de personnes partageant des histoires de blessures et de décès liés au vaccin .

Si personne ne mourait des vaccins, comment cela serait-il possible ? De l'histoire :

"Je ne connais personne qui est mort du covid mais je connais un homme de 37 ans qui a été vacciné et qui est décédé d'un anévrisme cérébral 8 jours plus tard", a écrit un utilisateur de Facebook sous le nom de Maximilien Robespierre.

Immédiatement ci-dessous, Richard Smother a partagé: "La fille de ma collègue (12 ans) a dû être transportée d'urgence aux urgences après s'être effondrée une heure après son deuxième tir."

Krista Evans a partagé: «Je connais personnellement 3 personnes qui sont décédées peu de temps après avoir été complètement vaxxées. Toutes les personnes que je connais qui ont eu le virus de la Chine, ont eu des symptômes pseudo-grippaux très légers, alors pourquoi diable quelqu'un se ferait-il piquer avec ce poison ???

Becky Burch a commenté : « Une tante est décédée une semaine après le coup de feu. La famille n'y a jamais beaucoup réfléchi jusqu'à ce qu'elle rende visite à un autre cousin dont la famille est décédée après le coup de feu avec le même problème « étrange »… pas sûr des détails. Maintenant, ils pensent que c'était le coup.

Outre les décès, les témoignages d'effets secondaires du jab couvrent un large éventail de blessures et de symptômes, allant des crises cardiaques et des caillots sanguins aux problèmes digestifs en passant par la perte de la vue et des mouvements.

« Ma mère a eu une crise cardiaque 4 jours après avoir reçu son premier vaccin. Elle a maintenant un caillot de sang dans les poumons », a commenté Jessica Mauldin.

Juli Smith a écrit : « Mon voisin est mort de la vax, les funérailles ont lieu la semaine prochaine. Ma mère ne sent plus ses bras et ses jambes. Ma meilleure amie a été plusieurs fois aux urgences avec des maux de tête débilitants. Ma mère et les médecins de BFF ne font pas de corrélation entre les deux, mais le timing le rend suspect. Le médecin de mon mari a refusé de le laisser tester les anticorps covid. Ces médecins sont complices.

Si seulement 1 personne sur 20 est déjà décédée d'un vaccin contre le covid, cela équivaudrait à plus de 16 millions de décès à travers l'Amérique

Vérifiez votre propre cercle de famille et d'amis : n'avez-vous pas connaissance d'au moins une personne décédée suite au vaccin contre le covid ?

Comme je l'explique dans le podcast d'aujourd'hui, si seulement 1 de vos amis sur 20 mouraient à la suite d'une vaccination contre le covid, cela se traduirait par un taux de mortalité de 5% dans la population, ce qui représenterait plus de 16 millions de décès en Amérique .

Nous ne prétendons pas que le vaccin contre le covid a tué plus de 16 millions de personnes (pour l'instant), mais si presque tout le monde connaît quelqu'un qui est décédé à cause du vaccin, le nombre réel se chiffre presque certainement déjà en millions.

Il serait également très facile de couvrir ces décès si une institution financière liée au gouvernement achetait toutes les maisons précédemment occupées par des victimes du vaccin aujourd'hui décédées . Effectivement, c'est exactement ce que fait BlackRock, comme l' écrit NOQreport :

… un article du WSJ d'avril qui relate que BlackRock et d'autres institutions financières achètent des maisons unifamiliales aussi rapidement que possible à des taux supérieurs à ceux que l'acheteur moyen est prêt à payer. Ils les achètent à un prix plus élevé, et cela devrait concerner tout le monde, que vous soyez sur le marché pour acheter une maison ou non.

Il semble que BlackRock rachète les stocks excédentaires de maisons afin de maintenir une demande élevée alors que tant de propriétaires meurent et disparaissent. Un fil Twitter de @CulturalHusbandry ajoute :

Blackrock achète toutes les maisons unifamiliales qu'ils peuvent trouver, en payant 20 à 50 % au-dessus du prix demandé et en surenchérissant sur les acheteurs de maison normaux. Pourquoi les entreprises, les fonds de pension et les groupes d'investissement immobilier rachètent-ils des quartiers entiers à la classe moyenne ? Nous allons jeter un coup d'oeil. Des maisons apparaissent sur MLS et passent sous contrat en quelques heures. Blackrock, entre autres, achète des milliers de nouvelles maisons et des quartiers entiers.

Le directeur des funérailles John O'Looney dénonce les décès de masse dus à la covid

Une interview très importante avec John O'Looney de Milton Keynes Family Funeral Services au Royaume-Uni se répand comme une traînée de poudre sur le net. Il révèle des informations vraiment choquantes et troublantes sur les hôpitaux assassinant en masse des patients au nom du « covid » et transportant un flux constant de corps vers les services funéraires.

Regardez-le ici :

Brighteon.com/ff7c79ce-367e-478d-aa74-76868f454e4b

Il est assez évident que la FEMA planifie des morts massives et que cette planification est en cours depuis de nombreuses années. Ainsi, il existe déjà une infrastructure pour faire disparaître des millions de cadavres dans des cercueils et des fosses communes, le tout sous l'œil vigilant du gouvernement américain qui mène une guerre biologique contre le peuple américain. Ce n'est pas une preuve absolue que de tels événements se produisent, mais cela montre qu'ils sont plausibles et que l'infrastructure est déjà en place.

Dans le podcast Situation Update d'aujourd'hui, je discute de la prise de conscience croissante que des millions de personnes semblent disparaître de notre économie, laissant les petits employeurs au sec sans personne pour pourvoir les plus de 10 millions d'offres d'emploi qui sont maintenant nécessaires pour gérer les entreprises qui maintenir l'Amérique à flot.

Écoutez et décidez par vous-même si vous pensez que les vaccins contre le covid tuent déjà des millions de personnes à travers l'Amérique tandis qu'un gouvernement corrompu et traître couvre tout et fait taire ceux qui essaient de s'exprimer. Et posez-vous ces questions importantes : si les vaccins contre le covid étaient parfaitement sûrs et efficaces, pourquoi Big Tech devrait-il censurer autant de personnes qui ont vu des personnes être blessées ou tuées par ces mêmes vaccins ?

Le témoignage bouleversant d’un professeur d’éthique

https://twitter.com/i/status/1439962136176992257

 

Voilà, chers amis, en ces temps vraiment stupéfiants où le bon sens semble avoir disparu, informons les plus de gens possible afin de sortir de l’hypnose collective des médias et des politiciens mainstream. Se faire injecter des produits toxiques n’est pas un geste anodin, c’est un acte grave qui peut avoir des conséquences funestes. Alors faisons tout pour éveiller les consciences et, pour ceux qui ont déjà accepté l’injection, c’est le moment d’apprendre à soutenir leur système immunitaire pour qu’il puisse éliminer ces poisons : (voire sur le site l’article APPROCHE HOLISTIQUE DE L’IMMUNITE)

En face de ce génocide planétaire qui avance comme un rouleau compresseur pour faire des humains un bétail soumis nous avons à ouvrir les yeux et à choisir la vie à chaque instant plutôt que l’obéissance à des idées totalement abracadabantes, des idées qui ne respectent .pas les lois fondamentales du vivant, des idées imposées par ceux qui veulent dominer le monde. Mais leur règne s’achève et nous allons vaincre, tous ensemble, dans l’unité et la solidarité !

Amicalement,

Tal Schaller