BLOG 58 de Tal SCHALLER

Chers amis,

En ces temps de transformation, il est capital de sortir de la propagande insensée des medias qui font de Poutine le nouveau bouc émissaire remplaçant le coronavirus et de faire circuler des informations diversifiées pour permettre à chacun une réflexion personnelle nuancée et non partisane.

C’est vraiment triste que les media soient devenus des outils au service de l’oligarchie dominante et aient perdu tout sens critique ! Mais, grâce à la magie d’internet, des infos autres peuvent circuler..

 

SUR LE NET : Charles Gave

« Je vous signale que les livraisons de Gaz russes à l’Europe ont augmenté depuis le début de la guerre et elles sont payées ! Et du fait de la hausse de l’énergie, la Russie touche de l’Europe 800 millions $ par jour de plus !!

 

Sur le net : Les dirigeants américains poursuivent un jeu insensé avec Poutine

Des dirigeants américains tels que US Sen. Lindsey Graham joue un dangereux jeu de "poulet" avec le président russe Vladimir Poutine, apparemment évident du fait que la Russie possède une technologie d'armes militaires largement supérieure qui rend une grande partie de l'arsenal militaire américain obsolète.

Par exemple, la Russie dispose d'un système de drones sous-marins Poséidon qui peut déclencher un effet de bombe sale sur les régions côtières de l'ennemi en faisant exploser une ogive nucléaire enrichie en cobalt sous l'océan, à plusieurs kilomètres de la côte.

S'il explosait n'importe où près de la côte est des États-Unis, il détruirait complètement le gouvernement des États-Unis et mettrait fin à l'Amérique. Cela rendrait toute la côte est inhabitable pendant des siècles. Wall Street s'effondrerait et le dollar serait instantanément sans valeur. Les ressources navales américaines en Virginie seraient rendues inutilisables et même le Pentagone devrait être évacué pendant des siècles. Toute l'infrastructure des transports, du gouvernement, des finances et de l'armée serait décimée. L'Amérique finirait.

Selon certains analystes, Poutine a déjà positionné des drones Poséidon au large des côtes des États-Unis et peut faire exploser ces machines apocalyptiques à tout moment. Il n'y a aucune défense contre ces armes.

 

Remerciements de la Russie

C’est Natacha qui vous parle 1min 30

lire en français entre ses seins

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=143659871469720&id=100074771225426

Facebook (https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=143659871469720&id=100074771225426

 

TOUT LE PLAN TOMBE

Evènement historique – La bête est terrassée !

Michel DOGNA

Prends le temps de lire tout le lien -

L'UE négocie sa capitulation devant la Russie, le faux

gouvernement Biden est condamné. Par Benjamin Fulford

L'UE, ou quatrième Reich Nazi, sait qu'elle est mise en

échec et tente de négocier une reddition...

https://latableronde.over-blog.com/2022/03/l-ue-negocie-sa-capitulation-

devant-la-russie-le-faux-gouvernement-biden-est-

condamne.html?utm_campaign=_ob_pushmail&utm_medium=_ob_notification

&utm_source=_ob_email

Et tant pis pour ceux qui n’aiment pas Poutine !

 

Un-ex-expert-de-la-cia-larmee.ukrainiene.est.vaincue :

https://numidia-liberum.blogspot.com/2022/03/un-ex-expert-de-la-cia-larmee.html

 

Nouvel article sur L'Informateur.

Pourquoi la Macronnie est-elle aussi sûre d'elle pour la présidentielle de 2022 en ne faisant strictement rien, pas de débats, ou bien quelques-uns truqué, etc., car ils réitèreront la même opération de fraude avec Dominion comme en 2017 (voir tous nos articles sur Dominion ici), ce système bien connu maintenant a été utilisé depuis des années (Pour Sarkozy, Hollande…) et Mc Kinsey maintenant en plus!!

Ce sera la même chose, regardez pour mieux comprendre : Comment pensez-vous qu'un type sorti de nulle part soit devenu "Président", et qu'ensuite après un quinquennat de souffrance pour les Français comme jamais la France n'a connu, l'effondrement du pays, GJ, COVID, etc... et tant de malheurs, nos anciens, mort en EPADH, nos enfants, toutes ces violences, suicides, misère sociale, etc. Que ce type soit réélu naturellement ?? Hollande n'avait rien fait du tout durant tout son quinquennat, il a été sorti par Bilderberg, Davos et son Gourou avec l'aide précieuse de Dominion immédiatement, pour mettre leur plan en exécution rapidement avec cette infâme marionnette qu'est Macron

Marcel D toujours excellent ! Tout est dit…….

 

LE DOCTEUR NICOLE DELEPINE ANALYSE AVEC LUCIDITE LA SITUATION DE LA FRANCE

https://nouveau-monde.ca/la-destruction-de-la-medecine-francaise-achevee-par-le-pouvoir-macroniste-pistes-pour-en-sortir/

 

La lettre confidentielle de

LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ

 

POUR UNE FRANCE CITOYENNE ET NOS LIBERTÉS RETROUVÉES

100 % des décès sont des « va xi nés »

 

L’édito politique de Libre Consentement Éclairé

La très pétillante et sexy Lola Dewaere

Elle a cru à la propagande étatique et médiatique française, elle le paye très chèrement de sa personne.

« La forme absolue de la dictature, c’est que chacun d’entre nous ait l’envie librement de se comporter comme un esclave… C’est à travers la médecine et le rapport à la mort que ce nouveau système totalitaire est en train de s’installer ! »

Jacques Attali – 1979

   Et il va y avoir de plus en plus de morts et de malades dus aux « va x ins » tueurs à l’ARNm de Pfizer & co, il nous faut tenir bon et ne jamais céder à la pression des sbires des psychopathes de Davos qui dirigent les gouvernements occidentaux actuels. Il nous faut continuer à tenir bon et à refuser, quoi qu’il en coûte, leurs mortelles injections.

   La semaine dernière en Nouvelle-Galles-du-Sud (Australie), 100 % des décès « C19 » auraient été des décès d’injectés aux « va x ins » tueurs à l’ARNm de Pfizer & Co (y compris les 4 doses).

   En Corée du Sud, l’un des pays les plus « va xi nés au Monde avec 87,7 % de la population totale (dont 99,9 % des adultes qui se sont fait injecter), il y aurait 6 fois plus de morts dus au « C19 » après ces injections massives aux « va x ins » tueurs à l’ARNm de Pfizer & co qu’avant.

Corée du Sud

(Our World in data)

 

  Au Danemark, avec 82 % de la population totale de « va xi née » dont 99 % des adultes (au sein desquels 63 % se sont fait injecter 3 fois), le nombre de morts « C19 » explose alors que le nombre « d’infectés » s’effondre.

 

Danemark

(Our World in data)

   À Singapour, 100 % de la population adulte serait « va xi née », et il ne cesse d’y avoir plus de morts « C19 » qu’avant les injections des « va x ins » tueurs à l’ARNm de Pfizer & Co.

Singapore

(Our World in data)

 

   Hong Kong, quasiment aucun décès « C19 » avant les injections des « va x ins » tueurs à l’ARNm de Pfizer & Co ; depuis c’est l’explosion.

 

Hong Kong

(Our World in data)

   L'Islande était quasiment identique à Hong Kong avec quasiment aucun décès « C19 » avant les injections des « va x ins » tueurs à l’ARNm de Pfizer & Co ; depuis c’est également l’explosion.

Island

(Our World in data)

 

   Le terrible et dramatique témoignage de la très pétillante et sexy Lola Dewaere.

   Lola Dewaere vit un enfer.

   Elle vit l’enfer qui est sans doute vécu par des millions de femmes à travers le Monde.

   L’enfer de ces femmes qui se sont laissé abuser par les « journalistes » des médias qui sont la propriété de milliardaires mondialistes subventionnés et qui récitent la propagande mise en œuvre par l’Exterminateur des personnes âgées, Emmanuel Macron.

   De ces femmes qui se sont laissé abuser par de « médecins » de plateaux télé corrompus jusqu’à l’os par Big pharma, ou encore par ces envoyés de la mort que sont Olivier Véran, le ministre des intérêts de Big pharma en général et de Pfizer en particulier, et Jean Castex, celui qui affirmait du haut de sa suffisance que « les « va x ins » protégeaient, qu’avec deux doses, vous ne risquiez rien et vous n’attraperiez jamais la maladie ».

   Deux doses, elle les a prises Lola Dewaere.

   La première fut une injection Pfizer, c’était en août 2021. La seconde fut une injection Moderna, c’était en décembre 2021, et à l’époque tous ces criminels recommandaient de faire un « mix », car cela s’avérerait plus efficace disaient-ils.

   Naturellement, c’était totalement mensonger, ils le savaient, mais « mentir » est devenu leur bouée de secours, car depuis janvier 2020 ils savent qu’ils ne peuvent s’en tirer qu’en mentant sur tout, tout le temps et pour tout.

   À peine injectée, elle est positive au « C19 ».

   Il faut que toutes les femmes qui ont su résister vaillamment à la propagande étatique au service des milliardaires mondialistes, qui veulent se débarrasser de la majorité des gueux que nous sommes à leurs yeux grâce à ces injections de « va x ins » tueurs à l’ARNm de Pfizer & Co, lisent le poignant témoignage de la comédienne Lola Dewaere.

   Il faut qu’elles le lisent, car cela les réconfortera : elles ont eu raison de refuser ces injections, et quels que soient les sacrifices que cela a provoqués.

   Leur forme, leur santé et sans doute leur vie pour certaines, elles le devront pour le reste de leur existence à ce refus. Bravo à elles !

 Le calvaire de Lola Dewaere juste après sa première injection, elle se retrouve malade du « C19 » et ensuite : « Mes règles commencent à être perturbées légèrement au niveau des flux et de la durée. », précise-t-elle.

   Ensuite, elle est prise de malaises vagaux (perte de connaissance) en travaillant.

   Fin décembre 2021, elle cède à la propagande et aux belles paroles de la classe « politico-médiatico-sanitaire » qui promet le bonheur au bout des seringues de Pfizer & co, et elle se fait injecter une deuxième dose en changeant de dealer, ce sera Moderna.

   Le résultat, elle nous le livre « J’ai eu des douleurs inimaginables, comme si mon corps cherchait à expulser quelque chose qui était bloqué, mais n’y arrivait pas. Mon compagnon a failli appeler les urgences plusieurs fois tellement il a eu peur à me voir recroquevillée de douleur dans le lit, à ne pas pouvoir poser un pied par terre. Avec des migraines hyper douloureuses, rideaux fermés et un SPM (syndrome prémenstruel) encore plus fort. »

   Cette deuxième injection arrêtera son cycle menstruel. Après deux mois sans règles, elle pensera à la ménopause (ce qui serait vraiment très tôt à 42 ans).

   Et puis, le samedi 12 mars 2022, ses règles reviennent et elle en parle comme étant de véritables hémorragies avec des caillots de sang qu’elle décrira « gros comme une balle de tennis » avant d’ajouter : « J’ai toujours eu tendance à avoir des règles très très abondantes, mais là je vous parle d’hémorragies, de film d’horreur, vous voyez la scène de « Shining » avec le sang qui arrive à grande vitesse et inonde le couloir de l’hôtel ? Bah le couloir c’est moi, donc je dois aller tous les jours tourner avec une culotte prémenstruelle + une serviette par-dessus + un tampon et je dois me changer toutes les 10 min, car même ces triples protections ne suffisent pas ! »

   Lola Dewaere ajoute : « La nuit je ne dors pas, je dois me changer toutes les 15 min toujours avec triple protection ! Je suis lessivée, j’ai mal, c’est un cauchemar. Je ne sais pas comment je fais pour encore tenir debout et réussir à tourner. Je vais tout de même faire ces prises de sang en rentrant à Paris, je vous en dirai plus… mais depuis cette dernière dose, ma vie est cauchemardesque ! »

   L’avenir de l’Humanité appartient aux femmes non-injectées, préservez-vous, protégez-vous, le Monde a besoin de vous.

   La vie de la très pétillante et sexy Lola Dewaere est devenue « cauchemardesque », espérons de tout cœur que les choses ne s’aggraveront pas pour elle, comme pour les millions de femmes qui ont cédé à la meurtrière propagande pro injections aux « va x ins » tueurs à l’ARNm de Pfizer & co.

Le programme de dépopulation des néonazis et socialistes français : dès 1981 ils en parlaient entre eux, tout en se gavant de caviar à la louche à l’Élysée et dans les ministères.

   Ex-maîtresse de l’ex-ministre des Affaires étrangères Roland Dumas (et de beaucoup d’autres), Christine Deviers-Joncour a connu les dessous du pouvoir mitterrandien et des pilleurs socialistes de nos impôts qui se gavaient de caviar à la louche à l’Élysée et dans les ministères.

   Elle a récemment déclaré au sujet du programme de dépopulation mis en œuvre par les laquais des milliardaires mondialistes et les cliques malfaisantes qui se retrouvent à Davos : « D’après les propos d’Attali, il l’annonce clairement… J’entendais parler à l’époque de dépopulation tout le temps, qu’on était trop nombreux, que c’étaient, bah, des « sans dents » qui polluent, on l’a entendu, ne n’invente rien… La Révolution de 1789 a amené ces gens-là (…) maintenant il faut peut-être faire une Révolution, la vraie, la bonne. 

 

Du site du dr joseph MERCOLA : LES VACCINS TUENT !

Un rapport publié par le gouvernement britannique a confirmé que 9 décès sur 10 liés au COVID-19 concernent des personnes entièrement vaccinées. Bien que la variante du virus soit la même et que le Royaume-Uni n'ait approuvé qu'un seul vaccin différent (AstraZeneca) des États-Unis, les données aux États-Unis sont différents. Cela peut être dû en grande partie à la définition du CDC utilisée pour identifier qui est "vacciné".

Les données devraient également devenir encore plus rares dans les semaines et les mois à venir. En plus des données dissimulées par le CDC, le ministère de la Santé et des Services sociaux (HHS) a discrètement décidé début février de cesser d'enregistrer les décès attribués au COVID-19.

 

Alexandre Douguine : “La Russie est en train de créer un champ de résistance mondial

le-dirigeant.com/2022/alexandre-douguine-la-russie-est-en-train-de-creer-un-champ-de-resistance-mondial/

 0

Ce n’est pas une guerre contre l’Ukraine. C’est une confrontation contre le globalisme en tant que phénomène planétaire intégral.

C’est une confrontation à tous les niveaux – géopolitique et idéologique.

 La Russie rejette tout dans le mondialisme : l’unipolarisme, l’atlantisme, d’une part, et le libéralisme, l’anti-tradition, la technocratie, en un mot, le Great Reset, d’autre part.

Il est clair que tous les dirigeants européens font partie de l’élite libérale atlantiste.

La Russie est désormais exclue des réseaux mondialistes. Elle n’a plus le choix : soit construire son monde, soit disparaître.

La Russie a tracé une voie pour construire son monde, sa civilisation. Et nous sommes en guerre contre cela. D’où leur réaction légitime.

Et maintenant, la première étape a été franchie. Mais le souverain face au mondialisme ne peut être qu’un grand espace, un État-continent, un État-civilisation. Aucun pays ne peut résister longtemps à une déconnexion complète.

La Russie est en train de créer un champ de résistance mondial.

Sa victoire serait une victoire pour toutes les forces alternatives, de droite comme de gauche, et pour tous les peuples. Nous entamons, comme toujours, les processus les plus difficiles et les plus dangereux.

Mais quand on gagne, tout le monde en profite. Ça devrait être comme cela. Nous créons les conditions d’une véritable multipolarité. Et ceux qui sont prêts à nous tuer maintenant seront les premiers à profiter de notre entreprise demain.

Qu’est-ce que cela signifie pour la Russie de rompre avec l’Occident ? C’est le salut.

L’Occident moderne, où triomphent les Rothschild, Soros, Schwab, Bill Gates et Zuckerberg, est la chose la plus dégoûtante de l’histoire du monde.

Ce n’est plus l’Occident de la culture méditerranéenne gréco-romaine, ni le Moyen Âge chrétien, ni le XXe siècle violent et contradictoire.

C’est un cimetière des déchets toxiques de la civilisation, c’est l’anti-civilisation.

Et plus tôt et plus complètement la Russie s’en détache, plus tôt elle revient à ses racines. À quoi ? Aux racines chrétiennes, gréco-romaines, méditerranéennes, européennes… C’est-à-dire aux racines communes au véritable Occident.

Ces racines – les leurs ! – l’Occident moderne les a supprimés. Et elles sont restés en Russie.

La Russie n’est pas l’Europe occidentale. La Russie a suivi les Grecs, Byzance et le christianisme oriental. Et elle suit toujours cette voie. Oui, avec des zigzags et des détours. Parfois dans des impasses. Mais ça bouge.

La Russie est née pour défendre les valeurs de la Tradition contre le monde moderne. C’est précisément cette « révolte contre le monde moderne ». Vous comprenez ?

L’Europe doit rompre avec l’Occident, et les États-Unis doivent aussi suivre ceux qui rejettent le mondialisme. Et alors tout le monde comprendra la signification de la guerre moderne en Ukraine.

Beaucoup de gens en Ukraine l’ont compris. Mais la terrible propagande colérique libérale-nazie n’a rien laissé de côté dans l’esprit des Ukrainiens.

Ils reviendront à la raison et se battront avec nous pour le royaume de la lumière, pour la tradition et une véritable identité chrétienne européenne. Les Ukrainiens sont nos frères. Ils l’étaient, ils le sont et ils le seront.

La rupture avec l’Occident n’est pas une rupture avec l’Europe. C’est une rupture avec la mort, la dégénérescence et le suicide.

 

.. Le nouveau vaXXin
Novaxovid

Michel DOGNA

Régulièrement des lecteurs me demandent ce que je pense du nouveau vaxxin NOVAXOVID de chez Novavax (potentiellement obligatoire) qui arrive en France. Il est incroyable qu’après avoir subi des mensonges sans fin, et assisté en deux ans - rien que sur l’Europe - à une hécatombe de millions d’handicapés post vaXX souvent à vie et à des centaines de milliers de vies fauchées, on puisse encore faire docilement confiance à cette industrie internationale du crime ?

La seule explication plausible est que les réchappés de la roulette russe vaccinale étant des containers ambulants d’oxyde de graphène nano qui rappelons-le est un supra conducteur électrique et magnétique, celui-ci passe allègrement la barrière hémato encéphalique du cerveau. Or le cerveau - étant lui-même magnétique - peut alors subir des ralentissements progressifs de fonctionnement au niveau des synapses neuronaux. Pire, cela le rend apte à enregistrer des programmes de manipulation mentale véhiculés par la 4G et surtout la 5G. 

Une échappatoire pour enterrer le scandale

La réputation des vaXX ARNmessagers codants de l’ARN diffusés par Pfizer/BioNTech et Moderna ayant fini par prendre l’eau, il fallait redorer le blason de l’opération Covid afin de rétablir la confiance et compléter ce qu’ils appellent frauduleusement la "couverture vaccinale". C’est ainsi que le laboratoire Novavax en Slovaquie a été mandaté pour fabriquer ce nouveau vaxx élaboré par la biotech américaine, garanti cette fois sans ARNm.

  • …Mais mauvaise surprise ! Quand on apprend qu’il s’agit d’un vaccin à protéine recombinante, justement celle de la sinistre protéine Spike modifiée !!!
  • …Deuxième surprise : le vaccin n’étant toujours pas autorisé en dose de rappel, les personnes qui ont reçu le vaccin Novavax en primovaccination devront faire le rappel avec une dose de vaccin à ARN messager pour obtenir un schéma vaccinal complet. Là, ON SE MOQUE DE QUI ?

Un terrible poison associé à la protéine Spike

  1. Ce poison qui s’appelle MATRIX-M est un dérivé de saponines, extrait du bois de Panama. Selon la biologiste Emma Kahn, cet adjuvant permet une production supérieure d’anticorps, mais cela au prix de grosses réactions inflammatoires.
     
  2. Par ailleurs Loretta Bolgan, consultante en toxicologie pharmaceutique et environnementale, s’inquiète que cette saponine - déjà elle-même très toxique - renforce en plus la toxicité de la protéine Spike, déjà connue pour engendrer une violente réaction auto immune en cas d’attaque virale. 
     
  3. Le biologiste cellulaire et microbiologiste Jean-Marc Sabatier confirme que l’inconvénient majeur de ce vaccin vient de la protéine Spike (modifiée), qui de plus est capable de se fixer sur le récepteur des cellules de veille de l’organisme qui neutralisent les microbes pathogènes.
     
  4. Enfin, cerise sur le gâteau, le laboratoire a annoncé une efficacité de 90% contre les formes symptomatiques du Covid-19. Or le vaccin a été élaboré à partir de la souche de Wuhan, morte depuis plus de 18 mois. Les nouveaux variants actuels n’ont plus rien à voir…                                                                 (Source SOTT)

NOTA : Tous les nouveaux vaXXins (pour votre santé)

sont issus des laboratoires de guerres bactériologiques

 

En Ukraine, l'armée russe a détruit 13 laboratoires d'armes bactériologiques

Certains labos étaient souterrains, aussi ils ont dû effectuer plusieurs explosions pour les détruire. Poutine a des informations selon lesquelles l'Institut américain de la santé, l'Institut français de la santé et le Centre allemand de recherche sur les infections ont versé des milliards de dollars des contribuables de ces pays à l'Ukraine pour développer des armes biologiques sous le couvert de subventions de recherchePoutine a affirmé qu'il avait des preuves qu'il finirait par rendre publiques "lorsque le monde voudra l'écouter"

  1. Selon Poutine, le président  Zelensky était au courant des laboratoires, aussi a-t-il reçu des pots-de-vin en échange de leur permettre d'opérer en secret et sans surveillance officielle. Poutine a déclaré qu'il avait donné à Zelensky de nombreux avertissements concernant le démantèlement des laboratoires en février 2020 et a averti qu'il le ferait lui-même si Zelensky ne se conformait pas – comme il ne l’a pas fait, Zelensky est déclaré  responsable d'avoir mis en danger le peuple ukrainien.

Le secret de l'Île aux Serpents

Poutine a aussi déclaré que le ministère israélien de la Santé et le Mossad avaient lancé un laboratoire biologique sur l'île du Serpent, qui appartenait à l'Ukraine, située dans la mer Noire, près du delta du Danube.

Le laboratoire biologique de Serpent Island a participé à des recherches sur un type de combat de la rage aéroportée qui, s'il était pulvérisé, pourrait dévaster la Terre avec près de 100% de mortalité.

"Poutine a assuré qu'il avait pris des précautions pour s'assurer que tous les agents pathogènes étaient touchés et suffisamment efficaces pour les rendre inertes. Il n'a pas dit si des munitions thermobariques avaient été utilisées, mais cela semble être probable", a déclaré notre source qui a ajouté :

Nous n'atteignons pas les villes. Si tel était le cas, alors plus d'un bâtiment à Kiev serait endommagé et il n'y aurait ni électricité, ni eau, ni rien. Nous brûlons les ordures. Nous savons donc maintenant ce que Poutine fait en Ukraine : SAUVER L'HUMANITÉ.

 

CATASTROPHE VACCINALE

Un cumul de faits réfute les campagnes de vaccination (Par KLA.TV)

https://www.kla.tv/Coronavirus-fr/21793&autoplay=true
(17 min 56)

Cet appel au réveil d'un citoyen réfute, à l'aide de chiffres choquants provenant des plus hautes autorités sanitaires, toute la campagne de vaccination contre le covid ! Il montre ce qu'un membre du conseil d'administration d'une entreprise pharmaceutique admet ouvertement au sujet de la vaccination contre le covid et les graves dommages causés par la vaccination chez les militaires, dommages qui sont dissimulés derrière le secret militaire. Il faut maintenant que les gens cessent de participer à cette dissimulation.

Prepare for change :

La situation réelle peut être vue en regardant les listes des nations qui soutiennent les sanctions contre la Russie par rapport à celles qui ne le font pas. Le Moyen-Orient, l'Inde, la majeure partie de l'Asie, l'Amérique du Sud, l'Afrique, etc. ne soutiennent pas l'isolement de la Russie. Fondamentalement, si vous prenez la population mondiale à 8 milliards, vous voyez 7 milliards soutenir la Russie et un milliard toujours d'accord avec le NOM. 

En effet, le ministère chinois des Affaires étrangères et le ministère russe des Affaires étrangères ont envoyé la preuve aux agences militaires et de renseignement de la planète que le NOM et son soi-disant régime Biden aux États-Unis ont mis en place 336 laboratoires d'armes biologiques dans le monde et ont été libérant des agents pathogènes mortels dans une tentative d'assassiner la majeure partie de l'humanité. Nous ne parlons pas d'un soi-disant blog « complotiste », c'est le gouvernement chinois qui s'exprime en public et de manière officielle.
 

Malone, McCullough : Sortez la politique des soins de santé, laissez les médecins pratiquer la médecine

childrenhealthdefence

Laisser les politiciens dicter les soins aux patients, ce qui empêche les médecins de pratiquer la médecine et de sauver la vie des patients, est un problème fondamental, déclarent les Drs. Robert Malone et Peter McCullough.

  • Le Dr Robert Malone et le Dr Peter McCullough demandent que la politique sorte du domaine de la santé.
  • Le gouvernement contrôle les soins de santé est un problème central, car les politiciens sont intervenus pour dicter les soins aux patients, ce qui ne permet pas aux médecins de pratiquer la médecine et de sauver la vie des patients.
  • Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis n'ont pas publié la plupart des données qu'ils ont collectées pendant la pandémie, ce qui constitue une fraude scientifique.
  • Le CDC est devenu une organisation purement politique et un bras de l'exécutif.
  • Le manque de transparence des données au CDC, entre la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et Pfizer concernant les données des essais cliniques et les effets secondaires des injections enregistrés dans une base de données du ministère de la Défense, met la santé des Américains en danger.

La liberté médicale est un droit qui doit être protégé pour tous - elle transcende la politique et s'applique aux personnes, quel que soit leur parti politique.

S'adressant à The New American lors de la conférence du Conservative Political Action Committee à Orlando, en Floride, le Dr Robert Malone , l'inventeur de la technologie de la plate-forme de base du vaccin à ARNm et à ADN, et le Dr Peter McCullough , cardiologue, interniste et épidémiologiste, ont appelé la politique à sortir du domaine de la santé.

"Cette maladie a été politisée, et elle n'aurait pas dû l'être", a déclaré Malone , faisant référence au COVID-19 . Le gouvernement contrôlant les soins de santé est un problème central, dit Malone, car les politiciens sont intervenus pour dicter les soins aux patients.

"Franchement, Tony Fauci est un politicien à ce stade", a ajouté Malone, expliquant que les politiciens imposent désormais les soins de santé via un "système piloté par menus", qui ne permet pas aux médecins comme McCullough de pratiquer la médecine et de sauver la vie des patients.

«Ils essaient de mettre en œuvre une stratégie, qui est descendante, qui est favorisée par les compagnies d'assurance, qui est favorisée par Big Pharma , favorisée par les grandes chaînes hospitalières, mais ce n'est absolument pas le genre de soins médicaux que le peuple américain veut », a expliqué Malone .

Traitement précoce supprimé

McCullough, qui était autrefois professeur titulaire de médecine au Texas A&M College of Medicine à Dallas et rédacteur en chef de deux revues médicales, qui a publié 650 articles évalués par des pairs, s'est exprimé tout au long de la pandémie sur l'importance d' un traitement précoce .

C'est la première fois de sa carrière qu'il voit des prestataires médicaux ne pas offrir de traitement précoce pour une maladie.

Il faut généralement deux à trois semaines pour qu'une personne atteinte de COVID-19 tombe suffisamment malade pour être hospitalisée, et pendant ce temps, un traitement précoce peut sauver des vies. Cependant, pendant la pandémie, le traitement a été largement suspendu jusqu'à ce qu'une personne soit hospitalisée.

Le raisonnement était qu'il n'y a pas eu de grands essais randomisés menés pour savoir quels traitements sont sûrs et efficaces, mais, comme l'a dit McCullough, "Nous ne pouvons pas attendre de grands essais randomisés... Quelque chose est entré dans l'esprit des médecins et des infirmières et de tout le monde pour ne pas traiter le COVID-19. Je ne pouvais pas le supporter.

Lui et ses collègues ont travaillé fébrilement pour trouver un traitement – ​​pourquoi les organisations nationales de santé ne l'ont-elles pas fait également ?

"Notre gouvernement et d'autres gouvernements, et le monde entier, n'ont pas levé le petit doigt pour réduire le risque d'hospitalisation et de décès où que ce soit", a déclaré McCullough , soulignant l'ironie :

« S'il y avait un enfant asthmatique, laisserions-nous l'enfant siffler et s'étouffer pendant deux semaines avant qu'il doive aller à l'hôpital ? Non, nous donnons des médicaments à l'enfant. Nous n'avons pas d'essais randomisés pour chaque chose que nous faisons. »

Alors que certaines organisations de médecins se sont mobilisées et traitent les patients COVID-19 :

« Aujourd'hui, la tour d'ivoire ne traite toujours pas les patients. La ligne du parti dans mon système de santé est de ne pas traiter un patient COVID-19 en ambulatoire. Attendez qu'ils tombent suffisamment malades pour être admis parce que mon système de santé… suit les National Institutes of Health ou le [sic] suit le Center for Disease Control, point final.

Le CDC surpris en train de retenir des données

Un exposé du New York Times a révélé en février 2022 que les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis n'avaient pas publié la plupart des données qu'ils collectaient pendant la pandémie.

Des données telles que les hospitalisations aux États-Unis pour COVID-19 en fonction de l'âge, de la race et du statut d'injection font partie des statistiques que le CDC a cachées au public américain.

Et bien que le CDC ait publié des données sur l' efficacité des boosters COVID-19 chez les adultes de moins de 65 ans, il n'incluait pas de données pour les 18 à 49 ans, "le groupe le moins susceptible de bénéficier de doses supplémentaires".

Selon la porte-parole du CDC, Kristen Nordlund, le CDC n'a pas publié toutes les données "parce qu'en fin de compte, ce n'est pas encore prêt pour les heures de grande écoute". Mais, a rapporté le New York Times , "Une autre raison est la crainte que l'information ne soit mal interprétée, a déclaré Mme Nordlund."

En réalité, si les données avaient révélé ce que le CDC voulait, elles auraient été publiées. Dans leur raisonnement officiel, cependant, Nordlund a déclaré que les données ne représentent que 10% de la population américaine, utilisant cela comme un argument pour expliquer pourquoi ils ne les ont pas publiées.

"Mais le CDC s'est appuyé sur le même niveau d'échantillonnage pour suivre la grippe pendant des années", selon le New York Times. En outre, il a noté :

«[L]e CDC recueille régulièrement des informations depuis le premier déploiement des vaccins Covid l'année dernière, selon un responsable fédéral familier avec l'effort. L'agence a hésité à rendre ces chiffres publics, a déclaré le responsable, car ils pourraient être interprétés à tort comme des vaccins inefficaces.

Mal interprété ?

« Soyons clairs » , a écrit Steve Kirsch , directeur exécutif de la Vaccine Safety Research Foundation :

«La seule façon dont les données sur les vaccins pourraient être interprétées comme inefficaces par nous, les« diffuseurs de désinformation », est si les données montrent que les vaccins ne fonctionnent pas… La vérité est que les données n'étayaient pas leur récit, alors ils l'ont caché.

« Pensez-vous qu'ils cacheraient les données si cela montrait que les vaccins fonctionnaient ? Bien sûr que non! … Le CDC admet qu'il a caché des données au public parce qu'il ne voulait pas créer d'hésitation face à la vaccination.

Le CDC impliqué dans une fraude scientifique

Malone pense que la rétention de preuves par le CDC sur la sécurité des tirs de COVID-19 est une fraude scientifique ( 6:18 ) :

"Si je devais publier une étude dans laquelle j'avais un grand nombre de données épidémiologiques, et que je décidais de n'en publier qu'une partie, parce que je voulais faire avancer un agenda, je serais coupable de fraude scientifique. L'article serait retiré, je serais expulsé de mon établissement universitaire… Je serais coupable de fraude scientifique. C'est ce que c'est.

Le CDC, dit-il, est devenu davantage un bras politique et ne remplit pas sa fonction prévue de fournir des données de première ligne. "Ils sont devenus purement une organisation politique et un bras de l'exécutif, et ce qu'ils ont fait est, à mon avis, obscène", a déclaré Malone ( 6:18 ).

La politisation et le manquement du CDC à ses devoirs sous-tendent les attaques que Malone et McCullough ont subies, car tout ce qui n'a pas la marque d'approbation du CDC est considéré comme de la désinformation.

"Mais maintenant, nous avons appris qui a vraiment répandu la désinformation médicale, c'est le CDC", a déclaré Malone ( 7h00 ). "Je pense que nous avons droit à des excuses."

De plus, avec la publication continue des données, "il s'avère que nous sommes complètement justifiés", a poursuivi Malone ( 8:17 ).

"Nous avons dit la vérité et c'est une vérité qui a été cachée au public américain et, plus important encore, elle a été cachée aux autres médecins et aux autorités de santé publique... Ce qui se passe ici est criminel à mon avis."

Le manque de transparence des données met les Américains en danger

Le refus du CDC de publier des données pertinentes sur la pandémie n'est qu'un exemple d'un manque de transparence qui met la santé des Américains en danger. "Les données les plus importantes que détient le CDC concernent la sécurité des vaccins", déclare McCullough ( 7:05) .

«Ils ont des millions de rapports. Ils ont donc beaucoup de données à analyser et ils doivent à l'Amérique une explication sur la sécurité. Il y a une opinion dominante, au CDC et à la FDA, ils sont les sponsors officiels du programme de vaccination américain, et l'opinion dominante est que le vaccin ne sera pas efficace tant que tout le monde ne l'aura pas pris - et pas seulement une fois mais dans un mode répétitif, en série. Et je peux vous dire que l'opinion qui prévaut, selon mon estimation personnelle, est erronée.

D'autres sujets de préoccupation concernant la transparence des données incluent la FDA et Pfizer qui tentent de cacher les données des essais cliniques pendant 75 ans . "Quand j'ai vu cela, c'est à ce moment-là que je me suis fait entendre et que j'ai dit qu'il y avait eu fraude. Comment puis-je le savoir ? Ils ne nous montreront pas les données cliniques », a déclaré l' ancien gestionnaire de portefeuille de Blackrock, Edward Dowd .

Cela devrait être un drapeau rouge pour tous les Américains. McCullough a dit ( 9:30) :

« La FDA et Pfizer sont poursuivis pour la publication de leur dossier complet. Beaucoup d'entre vous savent qu'il y a maintenant une publication accélérée des données , mais la réticence à divulguer des informations sur un produit biologique que chaque Américain est invité - sinon mandaté - à prendre, la réticence à le faire devrait inquiéter tout le monde. .”

Des données inquiétantes du ministère de la Défense (DOD) sur les effets secondaires des injections de COVID ont également été découvertes. Les dénonciateurs du DOD ont extrait les données de la base de données sur la santé du DOD, révélant des augmentations significatives des taux de fausses couches, de cancers, de maladies neurologiques et de mortinaissances depuis le déploiement des jabs COVID-19 ( 18:48 ). Cela a également été gardé secret. McCullough a expliqué ( 9:30 ):

«L'autre domaine de la transparence des données qui nous préoccupe extrêmement est la base de données épidémiologique du ministère de la Défense… il est clair qu'il y a une augmentation multiple dans de nombreuses catégories de maladies parmi nos militaires d'année en année. La seule chose qui a changé, c'est l'administration des vaccins en grand nombre.

Nous sommes maintenant à la croisée des chemins, et de nombreux experts pensent que ce n'est qu'une question de temps avant que les criminels à l'origine de ce stratagème soient tenus responsables.

"La transparence des données à ce stade sera un domaine qui … fera l'objet d'une enquête intensive, et pour ceux qui sont proches des données, je pense qu'ils ont un choix à venir", a déclaré McCullough ( 9h30 ).

"Et il s'agira pour eux de faire le bon choix quant à l'endroit où ils veulent se retrouver - de quel côté de l'histoire."

Publié à l'origine par Mercola .

Les points de vue et opinions exprimés dans cet article sont ceux des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les points de vue de Children's Health Defence.

 

Les mondialistes visent à prendre le contrôle des systèmes de santé dans le monde

Du Dr Mercola :

Prepare for change

La cabale mondialiste prévoit de monopoliser les systèmes de santé dans le monde entier grâce à la création d'un traité international sur la pandémie qui fait de l'Organisation mondiale de la santé le seul décideur en matière de pandémie

L'OMS pourrait également envisager de prendre plus largement le pouvoir sur les systèmes de santé. Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que sa "priorité centrale" en tant que directeur général de l'OMS est de pousser le monde vers la couverture sanitaire universelle

Au nom de la protection de chacun contre l'infection, la cabale mondialiste a justifié des attaques sans précédent contre la démocratie, les libertés civiles et les libertés individuelles, y compris le droit de choisir son propre traitement médical. Aujourd'hui, l'OMS se prépare à rendre permanent son leadership en matière de pandémie et à l'étendre aux systèmes de soins de santé de chaque nation. L'idée est de mettre en place des soins de santé universels organisés par l'OMS dans le cadre du Grand Reset

Si ce traité est adopté, l'OMS aurait le pouvoir d'exiger des vaccinations obligatoires et des passeports de santé, et sa décision remplacerait les lois nationales et étatiques. Considérant que l'OMS a changé sa définition de « pandémie » en « épidémie mondiale d'une maladie », supprimant l'exigence d'une morbidité élevée, à peu près n'importe quoi pourrait être fait pour répondre au critère de la pandémie, y compris l'obésité.

Le Congrès américain pousse le «Improving Digital Identity Act» et l'OMS a signé un accord avec une filiale de Deutsche Telekom pour construire le premier passeport numérique mondial pour les vaccins. Tous ces éléments ont une chose en commun : l'objectif final, qui est de les étendre à un système mondial de crédit social gonflé.

Regardez la vidéo en vedette ici : https://rumble.com/vs9ebb-january-9-2022.html

 

Ce que personne ne vous a dit sur l’Ukraine et les journalistes – Époustouflant !

Quelque chose d’incroyable  a été révélé par un brave héros de l’humanité.
Udo Ulfkotte était le rédacteur en chef de l’un des plus grands journaux européens, le Frankfurter Algemeine Zeitung .
Il y a quelques années, il a avoué au monde que des journalistes du monde entier sont payés par la CIA, des sociétés secrètes, des gouvernements, des milliardaires, etc. pour…  toujours mentir et ne jamais dire la vérité au public.

Cet éditeur de journal a avoué que les journalistes sont payés pour…  pousser à la guerre avec la Russie !

C’est là qu’Ulfkotte a tracé la ligne. Après avoir menti au public pendant plus de 25 ans, il ne pouvait plus vivre avec sa conscience. Il a publiquement avoué sa culpabilité et exposé le cartel mondial des médias criminels, qui conduit l’humanité à sa perte.
Peu de temps après ses aveux, Ulfkotte a été retrouvé mort.

 

Ce qu’Ulfkotte a avoué peut facilement être observé quand on regarde comment les médias du monde entier mentent sur l’Ukraine. Regardez les exemples suivants…

Une photo d’une explosion à Gaza il y a des années, est publiée comme si cela venait de se produire en Ukraine… :

Une explosion en Chine à partir de 2015 est publiée comme si elle s’était produite en Ukraine, tout à l’heure… :

Une image d’un film de 2010 est publiée comme si elle avait été prise en Ukraine… :

Une autre scène d’un film, est utilisée pour ‘reporter’ sur ce qui se passe en Ukraine… :

Une image d’une explosion de gaz en 2018 est utilisée pour montrer la « destruction causée en Ukraine par la Russie ». La dame montrée avec un visage couvert de sang, est un célèbre acteur de crise, qui apparaît dans des dizaines d’images de «catastrophes». Théâtre pur… :

 

Une photo de 2016 sert à attiser l’émotion, alors qu’elle n’a rien à voir avec la situation en Ukraine… :

Une vidéo de 2017 d’une explosion est publiée comme si cela s’était passé tout à l’heure en Ukraine… :

Une autre explosion de 2015 est utilisée par CNN   pour créer l’illusion d’une explosion en cours en Ukraine… 

Une agence de presse israélienne diffuse des images supposées de la zone de guerre ukrainienne. Il s’avère qu’ils ont utilisé une scène d’un film Star Wars… :

Une fille victime d’un attentat à la bombe en Syrie en 2018,  est montrée aujourd’hui comme si elle avait été blessée lors d’attentats à la bombe en Ukraine. :

Ces exemples montrent à quel point le monde est trompé à grande échelle. Images de films, catastrophes passées, acteurs de crise, … tous les moyens sont justifiés pour mentir au public.

La vérité est cachée

D’un autre côté, les médias cachent des informations critiques, qui jettent une toute autre lumière sur toute cette situation. Voici quelques exemples…

LES RUSSES NOURRISSENT LES UKRAINIENS

L’armée russe livre des centaines de milliers de livres de nourriture au peuple ukrainien. Cela a été rapporté par l’agence de presse russe RT, qui est d’ailleurs l’une des très rares agences de presse au monde à avoir rapporté la vérité sur la pandémie.

Fait intéressant, RT a maintenant été interdit partout dans le monde. Il est clair que leurs reportages ne seront peut-être pas entendus par l’humanité !

ENFANTS TERRORISTES

Ce que les grands médias cachent aussi au monde, c’est comment des enfants sont entraînés en Ukraine à devenir des terroristes, sur le modèle de Daech ! Le fameux « bataillon AZOV », un groupe de nazis opérant en Ukraine depuis de nombreuses années, a été financé par les derniers gouvernements à Kiev.

JEUNES FORMÉS À ÊTRE FASCISTES

La montée dangereuse du nazisme et du fascisme en Ukraine est illustrée dans cette vidéo, où un grand groupe d’adolescents chante les lignes suivantes :

« Salut l’Ukraine, mort aux ennemis, salut l’Ukraine, pendez les Russes, l’Ukraine avant tout !, l’Ukraine avant tout ! »

BOMBARDANT LEUR PROPRE PEUPLE

Une autre réalité choquante dont vous n’entendrez pas un mot sur les grands médias, c’est la façon dont l’armée ukrainienne a bombardé  son propre peuple, après quoi elle a blâmé la Russie. Cette vidéo montre une jeune famille expliquant cette horreur. Alors que la Russie apporte des tonnes de nourriture au peuple ukrainien, sa propre armée le tue par des bombardements massifs :

Ukrainian family says they are bombed by own government

Leur histoire est confirmée par un reporter de guerre français du Donbass. Elle confirme que l’armée ukrainienne bombarde son propre peuple… :

War reporter says Ukrainian army is bombing their own people

 

DES RÉVÉLATIONS INATTENDUES

Une émission de télévision française a fait une grosse erreur : ils ont invité une dame qui vit en Ukraine depuis 25 ans. Une fois qu’elle a commencé à dire la vérité sur ce qui se passe réellement là-bas, l’animatrice de télévision et les autres invités ont été choqués et ont commencé à se disputer dans une grande confusion.

L’une des choses que cette dame ukrainienne a révélées est la façon dont le gouvernement actuel s’est positionné, par la fraude électorale, comme un gouvernement fantoche pour les criminels.

Elle révèle comment les chaînes de télévision de l’opposition ont été interdites, de nombreux journalistes ont été assassinés et le pays fonctionne comme une dictature, alors que le monde extérieur l’a salué comme une «démocratie libre». Elle explique également comment des millions de personnes en Ukraine vivent dans des conditions terribles et que de nombreuses personnes sont en fait satisfaites de l’intervention de la Russie. 

Le but de cette guerre médiatique est d’inciter la population mondiale à la haine contre la Russie. Tout à coup, la Russie est le grand monstre noir. Bouh Poutine ! Tuez Poutine ! Quel méchant ! Mais… est-ce que les gens qui sont indignés maintenant se sont jamais souciés de l’une des guerres qui ont eu lieu récemment ? Les États-Unis ont largué au moins 337 000 bombes au cours des dernières années. Ils ont bombardé par exemple :

Syrie pendant 5 ans.
Yémen depuis 7 ans.
Somalie depuis 15 ans.
Irak pendant 16 ans.
Pakistan depuis 18 ans.
Afghanistan pendant 21 ans.

Personne ne s’en souciait. Aucune grande entreprise n’a appelé à la compassion envers aucun de ces pays. Il n’y a pas eu de boycott contre les USA. Aucun site Web, célébrité, entreprise technologique, restaurant, etc. ne diffusait de messages de soutien à l’un de ces pays. Alors… pourquoi le monde entier est-il soudainement indigné par l’Ukraine ?

Hypocrisie extrême

Les personnes mêmes qui accusent Poutine d’avoir fait quelque chose de « mal » sont celles qui ont assassiné des  millions de personnes, toute leur vie. Je vous ai déjà montré comment ces types ont largué des centaines de milliers de bombes –  souvent sur des civils innocents –  partout dans le monde. Mais ce sont aussi eux qui assassinent les enfants, avec la thérapie génique expérimentale, faussement étiquetée de [email protected] Ce sont eux qui ont participé au lancement d’une pandémie sur l’humanité qui a tué plusieurs millions d’innocents.

Ce sont eux qui ont supprimé tous les remèdes contre le covid, assassinant efficacement des millions de personnes qui auraient pu être guéries avec un traitement précoce.

Ce sont eux qui détruisent systématiquement nos pays, afin de nous soumettre à un gouvernement mondial unique. Ce sont eux qui nous privent de nos libertés, de nos droits, de notre argent et, si nous les laissons faire, de nos vies. Ce sont eux qui poussent au génocide, pour réduire la population mondiale. Ce sont eux qui ont assassiné des scientifiques qui ont découvert des traitements anticancéreux

En bref, ce sont eux qui commettent des crimes contre l’humanité dans des proportions que nous ne pouvons même pas comprendre.

Et maintenant, ils se dressent contre le « mal » ? Ceux qui servent les forces du mal les plus profondes et les plus sombres dont la plupart d’entre nous ne peuvent même pas imaginer qu’elles existent ?  Réveillez-vous chères, bien-aimées, belles personnes! Vous êtes joué, trompé, soumis à un lavage de cerveau, manipulé par des gens si méchants qu’ils détruiraient tout ce qui vous est cher, y compris vous-même, si vous ne regardez pas.

Lorsque vous observez à quel point ces criminels veulent désespérément que vous haïssiez Poutine, vous devriez vous demander :  « Pourquoi ? Que fait Poutine, qui est apparemment une menace pour eux ?  Cela nous amène à une autre réalité de base : chaque fois que la cabale vous dit de haïr quelqu’un, cela signifie que cette personne est son ennemi, et probablement votre ami.

Avez-vous déjà vu quelqu’un à la télévision publique appeler à l’assassinat d’une personne ?  Pourtant, dans les médias américains, nous avons vu plusieurs personnes appeler au meurtre de Poutine. L’un d’eux est le sénateur américain Lindsey Graham. Il est d’abord apparu à la télévision, appelant au meurtre de Poutine, et il a répété son appel sur Twi

Pourquoi n’appellent-ils pas à l’élimination de George Soros, Bill Gates, Klaus Schwab, des Rothschild ou des Rockefeller, et de tous les autres maîtres criminels et meurtriers de masse, qui ont infligé au monde entier des souffrances que les mots ne peuvent même pas décrire?

Vous devez vous demander : pourquoi les dirigeants politiques et les personnalités des médias appellent-ils à l’assassinat de Poutine ? Que fait-il, que ces criminels soient si terrifiés par lu

Comme nous le savons tous, la famille Biden a beaucoup traité avec le gouvernement ukrainien actuel et a reçu à plusieurs reprises plusieurs millions de dollars de sa part. Nous savons aussi à quel point les Biden sont criminels. Hunter Biden (le fils de Joe) a été surpris en train de maltraiter d’innombrables enfants, les achetant à des marchands d’enfants et les abusant de toutes les manières possibles. Son ordinateur portable a été saisi et les preuves sont là. Ici vous voyez une photo de l’ordinateur portable de Hunter, montrant une photo d’une fille kidnappée à Paris, et mise en vente sur le marché de la traite des êtres humains.

Joe Biden est également connu pour ses abus envers les enfants. Il ne peut pas garder ses mains loin d’un enfant qui s’approche de lui (tout comme zombie Joe, son père). La relation intime et continue de cette famille criminelle Biden avec le gouvernement ukrainien est assez révélatrice.

 

POUTINE ÉLIMINE LES LABORATOIRES D’ARMES BIOLOGIQUES

Il existe plusieurs laboratoires américains d’armes biologiques en Ukraine, dont la plupart sont très proches de la frontière avec la Russie. Les rapports des frappes de Poutine montrent comment il a ciblé ces laboratoires d’armes biologiques ! L’État profond aux États-Unis essaie frénétiquement d’empêcher Poutine de détruire ces laboratoires d’armes biologiques ! (source). Poutine n’« envahit » pas l’Ukraine. Il détruit les laboratoires d’armes biologiques !  L’Ukraine était en train d’être préparée comme un bastion majeur pour les opérations de la cabale, en Europe et en Asie. Poutine fait simplement le ménage.

 

Qui est Poutine –  Vraiment ?

Poutine a peut-être été formé en tant que jeune leader mondial par le WEF, il peut être impliqué dans la franc-maçonnerie (ce qu’il faut être, pour occuper ce genre de poste gouvernemental), cela ne signifie pas qu’il a embrassé leur programme diabolique dans son cœur . Certaines personnes très pieuses ont émergé de certains des environnements les plus sombres. Pensez à l’archevêque Carlo Maria Vigano, qui est une lumière brillante au Vatican, qui est le chef du serpent mondial de la cabale ! Ce héros de l’humanité a dénoncé la maltraitance intense des enfants et la corruption financière au Vatican, et se bat maintenant avec acharnement contre le nouvel ordre mondial, dans lequel le Vatican joue un rôle clé.

 

Écoutez CE MESSAGE INCROYABLE

Transcription en Français (
L’archevêque Carlo Maria Vigano appelle à une alliance anti-mondialiste internationale) :

Depuis maintenant deux ans, nous assistons à un coup d’État mondial dans lequel une élite financière et idéologique a réussi à prendre le contrôle d’une partie des gouvernements nationaux, des institutions publiques et privées, des médias, de la justice, des politiciens et des chefs religieux. Tous, sans distinction, sont devenus esclaves de ces nouveaux maîtres qui assurent pouvoir, argent et affirmation sociale à leurs complices. Les droits fondamentaux, qui jusqu’à hier étaient présentés comme inviolables, ont été foulés aux pieds au nom d’une urgence : aujourd’hui urgence sanitaire, demain urgence écologique, puis urgence internet.

https://nouveau-monde.ca/ce-que-personne-ne-vous-a-dit-sur-lukraine-et-les-journalistes-epoustouflant/

Nous assistons actuellement à une incroyable hostilité envers tout ce qui est russe et son Président.

Cet acharnement n’est que la conséquence d’une désinformation générale sur l’invasion de l’armée russe en Ukraine.

Cela fait des années que j’observe l’actualité au Donbass situé à l’Est de l’Ukraine. Les 8 années de massacres envers une population innocente n’ont jamais ému personne. Près de 14000 civils tués, autant de personnes gravement blessées, sans compter les dizaines de milliers de maisons détruites par les bombes ukrainiennes, dans le silence médiatique le plus total.

A cela, se rajoute le non respect des accords de Minsk et du protocole de Minsk, signé en 2014, qui devait faire cesser la guerre du Donbass.

La promesse de ne pas élargir l’OTAN vers les frontières de la Russie n’est pas respectée.

L’Occident n’a cessé de provoquer Poutine et les autorités russes. En torpillant toutes les solutions diplomatiques et pacifiques, on savait que la réaction militaire de la Russie était inévitable.

Maintenant, tout le monde condamne cette intervention. Les médias braqués sur cette « vilaine » guerre, nous concoctent des tas de « fake news » pour blâmer les Russes.

Les médias ne nous montrent pas que Poutine, acclamé comme libérateur dans l’est de l’Ukraine, est aussi ovationné par d’autres Ukrainiens. Ces derniers sont effectivement et tout à fait conscients de ce qui se passe dans leur pays, corrompu par un président à la solde de l’ « élite »mondiale. L’Ukraine est l’un des pays les plus corrompus au monde.

La guerre en Ukraine est aussi une guerre contre le Nouvel Ordre Mondial. C’est pour cela que la diabolisation de Poutine est orchestrée depuis plusieurs années.

Une gigantesque mise en œuvre d’aide humanitaire pour l’Ukraine a vu le jour très rapidement.

Pourtant, c’est la guerre civile au Yémen qui représente la plus grande crise humanitaire actuelle. Depuis plus de six ans, cette catastrophe humanitaire est passée sous silence par les médias mondiaux et reste donc ignorée du public. On estime que 2 millions d’enfants sont affamés dans les rues des villes et villages dévastés par les bombes. Comme ce n’est pas Poutine qui lance les bombes et que certaines de ces bombes sont de fabrication française, alors chut !… Personne n’en parle.

De l’aide humanitaire urgente serait nécessaire à de nombreux endroits. On peut, par exemple, citer Madagascar où des cyclones dévastateurs ont détruit les cultures vivrières et des maisons. La situation est désespérée pour de nombreux Malgaches, mais comme ce n’est pas Poutine qui a provoqué les cyclones, les secours restent très marginaux.

Ces dernières décennies, l’Otan et les dirigeants des États-Unis (sauf Trump), au service d’une élite sataniste, se sont livrés à des guerres agressives et injustifiées.

En dépit des lois et conventions internationales, l’OTAN a, en toute impunité, bombardé Belgrade en 1999. Des vagues de réfugiés fuyaient les bombardements, faisant des milliers de victimes. Personne ne s’est jamais apitoyé sur leur sort.

Après des mises en scène trompeuses et mensongères, les forces de l’Otan sont entrées en Afghanistan, tuant plus de 35000 personnes.

Pour l’Irak, c’est encore pire : ces même forces de l’OTAN ont causé la mort de 1200000 personnes.

Quant à la Libye, elle a été dévastée, faisant 20000 morts.

En Syrie, avec l’aide de nombreux groupes terroristes largement financés, 224000 personnes ont trouvé la mort jusqu’à ce que Poutine vienne mettre fin à la guerre.

Peu de personnes s’apitoient sur le sort des Palestiniens de la bande de Gaza, régulièrement bombardée.

De toute évidence, cette aide humanitaire à l’Ukraine a été orchestrée pour bien marquer les esprits, sur le caractère dévastateur de cette agression ordonnée par Poutine.

Il avait pourtant bien déclaré que ce n’est pas une guerre contre le peuple ukrainien et qu’il avait bien donné pour mission, à son armée, d’épargner les civils autant que possible.

René BICKEL – Mars 2022          

 

Ivermectine efficace

https://french.mercola.com/sites/articles/archive/2022/03/07/ivermectine-plus-efficace-que-les-autres-medicaments.aspx?sd=20201115&cid_source=frWeekly&cid_medium=email&cid_content=art2ReadMore&cid=20220321Z2&mid=DM1132896&rid=1439103977

Docteur Mercola

·  Les chercheurs ont utilisé des analyses informatiques pour évaluer les performances de 10 médicaments contre le variant Omicron. Ils ont constaté que l'ivermectine était plus performante que tous ces médicaments, y compris le nirmatrelvir (Paxlovid), un nouveau médicament de Pfizer qui a coûté 5,29 milliards de dollars aux contribuables et 529 dollars par traitement.

·  L'ivermectine abaisse la charge virale en inhibant la réplication, réduit l'infection de 86 % lorsqu'elle est utilisée à titre préventif, accélère la guérison, protège contre les lésions organiques, réduit le risque d'hospitalisation et de décès et coûte entre 48 et 95 dollars pour un traitement, selon votre lieu de résidence.

·  Un traitement précoce réduit le risque d'un COVID long, avec des problèmes de santé physique et mentale. Selon le Dr Peter McCullough, cardiologue, 50 % de ceux qui sont suffisamment malades pour être hospitalisés présentent des symptômes de COVID long.

·  L'Afrique présente un nombre de cas, une gravité de la maladie, des hospitalisations et des décès inférieurs à ceux d'autres régions du monde, ce qui peut être dû à l'utilisation de médicaments prophylactiques pour les infections endémiques qui traitent avec succès le COVID.

Outre l'utilisation de l'ivermectine en Afrique, d'autres médicaments sont également couramment disponibles, comme l'hydroxychloroquine et la chloroquine, utilisés depuis longtemps dans le traitement et la prévention du paludisme, également endémique en Afrique. En Amérique, le Dr Vladimir Zelenko a publié des résultats positifs en utilisant l'hydroxychloroquine et le zinc contre le COVID-19.

Enfin, l'Artemisia annua, également connue sous le nom d'absinthe douce, est une plante utilisée dans les thérapies combinées pour traiter le paludisme. Elle était utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 2 000 ans pour traiter la fièvre. Aujourd'hui, l'artémisinine, un métabolite de l'Artemisia, est l'option thérapeutique actuelle contre le paludisme. La plante est également étudiée depuis l'épidémie de SRAS de 2003 pour le traitement des coronavirus, avec de bons résultats.

À peu près à aucun autre moment de l'Histoire, le monde n'a connu un tel niveau de peur, comme cela a été le cas jusqu'à présent en 2020 et 2021. La profondeur et l'ampleur des stratégies utilisées pour alimenter ces peurs ont été écrasantes.

Les autorisations d'utilisation en urgence de médicaments dont l'efficacité n'a pas été démontrée lors d'essais, le port du masque obligatoire dans les lieux publics pour lequel il n'existe aucune preuve scientifique, ainsi que la suppression et la censure des informations sanitaires ont renforcé la peur du public face à une maladie virale dont le taux de survie est supérieur à 99 %.

Malheureusement, bon nombre des premières stratégies de traitement efficaces pouvant être utilisées à domicile ont également été victimes de la censure. L'ivermectine est l'une de ces stratégies..

Pourtant, si vous regardez objectivement ce qui se passe dans le monde, la peur générée n'est pas unilatérale. La suppression d'informations par les entreprises, les agences gouvernementales et l'industrie pharmaceutique est une indication de leur préoccupation et de la mesure dans laquelle ils sont prêts à aller jusqu'à ce que le niveau de peur reste suffisamment élevé pour manipuler les comportements.

Prenons en compte les statistiques du CDC (Centers for Disease Control and Prevention) américain. En 2019, 4,6 % de la population américaine s'est vu diagnostiquer une maladie cardiaque. La population à la fin de 2019 était de 328 239 523 habitants. Cela signifie qu'il y avait 15 099 018 personnes atteintes de maladies cardiaques aux États-Unis en 2019. Cette année-là, 696 962 personnes sont décédées d'une maladie cardiaque, soit un taux de mortalité de 4,6 %.

C'est 20 fois plus que le taux de mortalité dû au COVID-19. Pourtant, ces mêmes agences n'ont pas fait pression pour imposer l'interdiction des sodas ou des aliments riches en sucre, elles n'ont pas interdit le tabagisme et elles n'ont pas imposé l'exercice physique, qui sont tous des facteurs de risque de maladies cardiaques.

La censure et la suppression de l'information ont entravé le traitement précoce du COVID-19 dans de nombreux pays occidentaux. Jusqu'en 2020, les experts en santé publique et les médias grand public ont mis en garde contre l'utilisation de l'hydroxychloroquine et de l'ivermectine. Ces deux médicaments figurent sur la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé, mais leurs avantages sont ignorés par les responsables de la santé publique et enterrés par les médias.

L'un des plus grands crimes de toute cette pandémie est peut-être le refus des autorités sanitaires régnantes de publier des conseils de traitement précoce.

Au lieu de cela, ils ont fait tout leur possible pour supprimer les remèdes qui ont fait leurs preuves. On a simplement dit aux patients de rester chez eux et de ne rien faire. Lorsque l'infection s'est aggravée au point d'être proche de la mort, les patients ont été invités à se rendre à l'hôpital, où la plupart d'entre eux ont été systématiquement placés sous ventilation mécanique, une pratique qui s'est rapidement avérée mortelle.

 

Il est temps de comprendre la redoutable “stratégie hypersonique” de Vladimir Poutine

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/03/21/il-est-temps-de-comprendre-la-redoutable-strategie-hypersonique-de-vladimir-poutine/

Pourquoi n'arrivons-nous pas à décrypter la stratégie militaire révolutionnaire que l'armée russe déploie sous nos yeux en Ukraine? Depuis les premiers jours du conflit, beaucoup d'experts sont convaincus que le Kremlin a échoué par rapport à sa stratégie initiale. La Russie aurait imaginé un "Blitzkrieg", aurait échoué et puis aurait dû s'adapter à une guerre longue et dure. En fait, même si aucune hypothèse ne doit être écartée, avant de décrypter la stratégie russe, il faut commencer par nous débarrasser d'un certain nombre de représentations préalables. Il faut désapprendre nos certitudes pour observer ce qui se passe vraiment. Le nouvel art de la guerre russe s'appuie sur une stratégie globale, "hybride", combinant la dissuasion nucléaire, l'arme hypersonique, les tirs de précision, l'engagement limité de troupes au sol et la négociation permanente avec l'adversaire. Il serait temps de comprendre la redoutable stratégie "hypersonique" de Vladimir Poutine!

Il y a des questions auxquelles nous ne pouvons pas répondre pour l’instant. Nous ne disposons pas de suffisamment d’éléments pour comprendre le déclenchement de la guerre en Ukraine par la Russie le 24 février. Mais cette incertitude, comme nous le verrons, fait partie de la stratégie russe. 

Par exemple, quel a été le rôle de la provocation de Vladimir Zelenski, le 19 février 2022, lorsqu’il a expliqué, à la conférence de Munich, que si son pays n’était pas admis dans l’OTAN, il remettrait en cause le Mémorandum de Budapest (signé en 1994, qui prévoit la dénucléarisation de l’Ukraine sur le plan militaire)? C’est indéniablement un facteur déclenchant majeur. mais les Russes ont attendu d’avoir déclenché le conflit pour le dire. 

Est-ce que  la Russie avait prévu depuis plusieurs mois une offensive – par exemple du fait des craintes de nouvelle offensive de l’armée ukrainienne dans le Donbass; ou du fait d’une immixtion renforcée de l’OTAN en Ukraine – par exemple le début d’installation d’une véritable “alternative à Sébastopol” à Berdiansk, avec le soutien britannique? Est-ce que Vladimir Poutine s’est dit qu’il fallait déclencher une guerre tant que la Russie disposait d’une avance stratégique sur les missiles hypersoniques

L’incertitude sur les intentions de Vladimir Poutine fait partie d’une stratégie qui a pour l’instant fonctionné, fondée sur l’effet de surprise. 

 

Le mythe de l'échec d'une "victoire immédiate"

Il y a ensuite une question à laquelle les observateurs – même neutres vis-à-vis de la Russie – répondent à mon avis trop rapidement. 

Est-ce que le commandement russe avait pensé que l’on pourrait reproduire le scénario de la Crimée en 2014 avec un ralliement rapide de la plus grande partie de l’armée ukrainienne ?

Je veux bien qu’il y ait eu un plan prévoyant une victoire rapide. Admettons que les services de renseignement russe aient été trop optimistes. Mais dans ce cas le commandement russe avait forcément un plan B, celui de l’adaptation à une guerre plus longue.  L’évolution de l’Ukraine depuis le coup de Maïdan était lisible avec une simple veille régulière sur Internet – y compris la radicalisation idéologique d’une partie des unités combattantes ukrainiennes. Il serait donc étonnant que les services russes l’aient manqué; tout comme ils n’auraient pas vu les livraisons d’armes à l’Ukraine, la présence de conseillers militaires, la politique de terreur sur les populations majoritairement russophones de l’est ukrainien.    

Il faut toujours écouter ce que les acteurs concernés disent. De quoi Vladimir Poutine parle-t-il depuis le départ? (1) permettre aux populations du Donbass de vivre définitivement en paix. (2) Consolider la possession de la Crimée, stratégiquement vitale pour une Russie confrontée à un Occident hostile. (3) Désarmer l’Ukraine à un niveau acceptable pour la sécurité de la Russie; et la rendre neutre. (4) Dénazifier le pays. 

La préoccupation russe est de préserver l’avenir, à tout prix, sans que l’on puisse dire quelle sera la part d’occupation du territoire ukrainien, la part de “protectorat” et la part de coexistence pacifique avec un voisin démilitarisé. 

De cette approche politique découle une méthode militaire bien différente de celle à laquelle les Occidentaux se sont habitués depuis le début des années 1990. 

Quelles sont les représentations dominantes dans notre perception des guerres? Il y a d’abord le “Blitzkrieg” – la guerre-éclair façon armée allemande de 1939-40. En Pologne et en France, l’armée allemande a réussi, au début de la Seconde Guerre mondiale, à obtenir des victoires en quelques semaines.

Il y eut de nombreux couacs dans l’avancée de l’armée allemande et seule le manque de vision du commandement français a transformé  l’attaque nazie en victoire rapide de la Wehrmacht. Pensons par exemple au “bouchon” de blindés, sur 100 km à la sortie des Ardennes, à la mi-mai, qu’aucun avion français ne vînt bombarder.

En fait, dès les premières semaines de la campagne d’URSS, un an plus tard, à l’été 1941, les limites de la “guerre-éclair” étaient devenues visibles. L’Allemagne se heurta vite aux distances, puis, à partir de l’automne, à la météorologie et à une puissance industrielle qui surpassait la sienne. En imaginant même que la Russie ait eu, en Ukraine, une stratégie d’attaque frontale – nous verrons en fait que ce n’est pas le cas – les guerres sont rarement des “guerres-éclair”. 

Le mythe de la “guerre-éclair” a cependant survécu dans l’imaginaire occidental. Et il a revécu ces dernières décennies du fait des guerres américaines d’après 1990. En Irak, en Afghanistan, au Kosovo, en Libye, en quelques semaines, des guerres ont été gagnées facilement. Ajoutons que les Américains ayant pour habitude de tapisser de bombes plusieurs fois les pays avant d’y envoyer des troupes au sol, notre représentation de la guerre est devenue digne d’un jeu vidéo. Nous n’imaginons pas autre chose que des bombardements massifs initiaux, sans nous demander ce qu’en est le coût humain – qui sait que les Américains ont utilisé en Irak et en Afghanistan ces bombes à l’effet de souffle gigantesque appelées “faucheuses de marguerite” (daisy cutters)? Que dirions-nous si la Russie, aujourd’hui, faisait de même? 

En réalité, aucune de ces guerres américaines depuis trente ans n’a été un succès. Elles ont disloqué des Etats fragiles mais qui avaient le mérite de maintenir un minimum de paix civile. Elles sont surtout laissé un état de chaos difficile à surmonter. Des millions de vie ont été anéanties sans qu’homo occidentalis s’en émeuve, des trillions de dollars ont été consommés par le Pentagone pour arriver à des situations guère plus glorieuses, au bout du compte, que la Guerre du Vietnam. Les Américains n’ont su résoudre ni la question de la pacification des pays qu’ils occupaient ni celle de la viabilité d’une organisation politique après leur départ. 

Pouvons-nous maintenant nous débarrasser de nos représentations et de notre manque d’analyse des guerres menées par l’Occident ces trente dernières années et regarder l’offensive russe en Ukraine pour ce qu’elle est ? 

 

Un engagement limité sur le terrain pour des gains ciblés

Sous les tsars ou durant la période soviétique, l’armée russe était peu économe de la vie de ses soldats. la perspective a totalement changé. Voilà pourquoi la stratégie développée n’implique – tant que cela est possible – que des engagements au sol très ciblés. 

En fait, si l’on regarde objectivement la situation, la progression de l’armée russe sur le terrain est absolument remarquable, surtout rapportée aux faibles effectifs utilisés – les Russes ont à disposition environ 150 000 hommes pour l’opération ukrainienne mais en utilise pour l’instant seulement la moitié (hors troupes des républiques sécessionnistes du Donbass qui font monter à environ 100 000 hommes les troupes engagées sur le terrain du côté russe):  

Mais cette stratégie rapide et ciblée est incompréhensible si on ne la raccroche pas à toutes les autres composantes de l’effort de guerre russe:

+ dès le début du conflit, les missiles de précision russes (Kalibr, Iskander) ont détruit systématiquement les infrastructures militaires ukrainiennes: dépôts de munition, stocks d’artillerie, aéroports, entrepôts de véhicules en particulier.  Il y a bien eu du matériel russe détruit dans les combats et quelques avions ou hélicoptères abattus ou endommagés mais l’armée ukrainienne est incapable d’infliger des dommages sérieux à l’armée russe et les experts occidentaux perdent leur temps à monter en épingle des affirmations souvent non vérifiées tirées des bulletins de l’armée ukrainienne.   Les frappes russes contre les infrastructures militaires ne sont d’ailleurs pas terminées.

Eric Verhaeghe attire depuis plusieurs semaines l’attention des lecteurs du Courrier des Stratèges sur l’avance des Russes et des Chinois, face aux Américains, dans ce domaine.  Plus lucide que la plupart des autres journaux, le Figaro écrivait le 18 février 2022: 

Les missiles hypersoniques constituent des menaces redoutables. Ils se déclinent en plusieurs variantes, stratégiques, tactiques, à charge nucléaire ou conventionnelle. Ils sont un défi pour tous les systèmes de défenses militaires. Ces armes volent entre 10 et 20 fois la vitesse du son, à basse altitude en faisant des zigzags vers leurs cibles. Elles n’ont encore jamais servi sur un théâtre de guerre mais elles pourraient passer à travers les dispositifs antimissiles“. 

Eh bien l’armée russe les a utilisés pour la première fois sur un champ de bataille les 19 et 20 mars 2022 !

Ces tirs ne sont pas le fruit du hasard. Ils suivent des déclarations agressives du Président américain contre Vladimir Poutine. Ils indiquent à l’Ukraine, qui met du temps à accepter les conditions russes et aux Occidentaux qui encouragent l’armée ukrainienne à prolonger le combat, que les frappes de l’armée russe contre des objectifs militaires ou gouvernementaux ukrainiens peuvent augmenter d’intensité à tout moment. 

C’est aussi un très clair avertissement aux Occidentaux sur la résolution des Russes et leur capacité de frappe nucléaire dévastatrice si l’OTAN menaçait les intérêts vitaux de la Russie. Comme le résumait utilement le Figaro le 18 février dernier: 

En fait, c’est toute la stratégie de Vladimir Poutine, que l’on pourrait qualifier “d’hypersonique”: 

La “stratégie hypersonique” que nous venons de décrire est la variante russe de la “guerre hybride” sur laquelle glosent beaucoup de commentateurs mais qu’apparemment ils ont du mal à identifier quand ils en voient une variante spécifique. 

Ce que nous voudrions souligner pour finir, c’est combien la supériorité militaire russe grâce à la garantie que donne l’introduction des armes hypersoniques aussi bien dans la dissuasion nucléaire que dans les armes conventionnelles, ramène à des fondamentaux de l’histoire russe. La certitude de pouvoir à tout moment réaliser une montée en intensité militaire pousse à revenir à Clausewitz ou à Turenne: la guerre n’empêche pas de négocier parallèlement: 

Les Américains, qui réfléchissent selon le mode binaire de la “capitulation sans condition” sauront-ils s’adapter à la nouvelle donne?  La révolution militaire dont la Russie a pris l’initiative en maîtrisant avant les autres l’armes hypersonique bouleverse le jeu des puissances auquel USA et Union Européenne étaient habitués. Mais gageons que la Chine, elle aussi équipée avant les Etats-Unis d’armes hypersoniques, saura faire avancer la cause de la négociation et de la paix. En attendant que les Etats-Unis eux-mêmes aient rattrapé et comblé ce nouveau “missile gap“. 

 

POURQUOI CES INJECTIONS ?

https://arnauddebrienne.wordpress.com/2022/03/21/dans-le-dernier-numero-n59-de-la-revue-synthese-nationale-du-passe-vaccinal-au-credit-social/

Si ces injections de thérapie génique expérimentale ne permettent pas de ralentir la diffusion du virus mais agissent plutôt comme son booster, dixit le professeur Didier Raoult, ni d’en épargner les injectés, pas davantage d’éviter les formes graves comme il nous l’a été si souvent répété, ni même de mourir, à quoi peuvent-elles donc bien servir ? La question, pourtant rapidement escamotée, aurait dû éclairer l’ensemble des débats sur le sujet. Et comment expliquer cet acharnement à vouloir injecter la totalité de la population, y compris les jeunes dont le bénéfice-risque s’avère largement défavorable, les femmes enceintes auxquelles ont toujours été refusés tous les vaccins et la quasi-totalité des médicaments et les enfants ? A-t-on déjà vu dans l’histoire de l’humanité pareille obligation avec un médicament expérimental et de tels dispositifs coercitifs imposés, des confinements aux conséquences néfastes à tous points de vue, un grotesque port permanent du masque et un lavage de cerveau jour et nuit par l’ensemble des médias pour un coronavirus relativement peu létal ? Le moindre reliquat de neurones même anémiés devrait forcément conduire à s’interroger. Que se passe-t-il ? A quoi et qui tout cela sert-il ?

Le cauchemar du crédit social à la chinoise

Nous disposons aujourd’hui de suffisamment d’éléments de réponse et surtout de preuves pour appréhender les motivations profondes de cette tyrannie sanitaire, encore une fois unique dans l’histoire de l’humanité. Allons à l’essentiel : le passe-sanitaire et maintenant vaccinal n’est que la partie visible de l’iceberg et le premier volet, une sorte d’accroche à prétexte sanitaire, d’un processus menant directement au contrôle absolu, total, totalitaire même de la population, par surveillance permanente et notation généralisée des individus auxquels sont attribués un certain nombre de droits révocables à tout moment. C’est la fin programmée de toute liberté. Cette première étape à peine validée, à quelques 10% de résistants près, voici que déjà se multiplient les propos sur l’identité numérique, véritable finalité de la manœuvre. Chaque individu se verra attribuer une identité numérique unique gérée par intelligence artificielle qui lui décernera autorisations et interdictions en fonction de sa notation, sur le modèle totalitaire du crédit social en vigueur en Chine depuis 2014 officiellement. Nous ne sommes hélas pas dans la science-fiction et le dispositif est prêt, n’attendant plus qu’un déploiement officiel et opérationnel.

Parfois de braves bougres nous rétorquent fièrement qu’ils n’ont rien à cacher et donc à craindre de pareille surveillance de leur petite personne. C’est ignorer les possibilités infinies de la tyrannie numérique qui vient. Le blocage de ceux qui n’ont pas réglé une amende ou pris du retard pour le versement d’une pension alimentaire. Tel autre ne pourra pas acheter de voiture pendant une certaine période pour avoir accumulé un certain nombre de contraventions ou d’infractions ou ne pourra s’acheter quoi que ce soit parce qu’il a une facture en souffrance ou une dette quelconque. Sans parler de la gestion des interdictions de déplacement dans tel ou tel endroit, de certains achats de produits ou de services et même de se faire soigner comme certains collabos le suggèrent déjà. Le système marginalisera sans aucun moyen de recours humains les contrevenants à l’ordre totalitaire. L’idée d’un permis d’utiliser internet fait d’ailleurs son chemin dans les cerveaux fous des tenants du nouvel ordre mondial.

Si le passeport vaccinal n’est que la première étape de la tyrannie mondiale qui vient, les outils de l’asservissement sont disponibles et en France le groupe Thalès dispose déjà d’un support numérique unique capable de regrouper l’ensemble des données personnelles, bancaires, fiscales, judiciaires, de santé etc. Ses dirigeants ne font pas mystère de leurs projets, allant jusqu’à écrire sur l’un des blogs du groupe que « les passeports vaccinaux joueront un rôle-clé dans la capacité des citoyens à accéder à toutes sortes de services et agiront comme des précurseurs au passage vers l’identité numérique sur téléphone portable ». Voilà, tout simplement, sans le moindre complotisme possible puisque tout est dit, avoué et affiché.

L’engrenage totalitaire

Voir ces zombies tendre négligemment leur smartphone pour boire un café, même en terrasse, manger une vulgaire pizza, aller au cinéma, au spectacle, prendre un train ou un avion, et accepter ainsi un traçage absolu de leurs activités les plus bénignes en dit long sur l’état de soumission de nos contemporains et témoigne déjà d’un changement considérable de civilisation même s’il ne s’agit là que d’une première étape. La plus importante qui soit pour les phases suivantes du plan. Une fois accepté le principe même de l’identification et du traçage permanents, il ne restera plus qu’à incrémenter  ce passe de l’ensemble des données du porteur et commencer à paramétrer les permissions et interdictions, autrement dit les accès et blocages pour l’ensemble des activités courantes de la vie. Nous ne sommes pas sur un horizon à vingt ou trente ans, comme le prétendent certains, sans doute pour se rassurer, mais déjà en cours de processus et dans le respect du fameux Agenda 2030.

La passivité, l’hédonisme, la naïveté mais aussi la bêtise du plus grand nombre auront permis au projet mondialiste d’avancer comme jamais auparavant et, à l’évidence, bien plus loin en deux années qu’en plusieurs décennies. L’acceptation de plus ou moins bon gré, mais qui se soucie des états d’âme des esclaves, de cette première mais incontournable étape de traçage et de marquage de l’humanité permet à nos maitres de décliner les étapes suivantes de sa servitude. Ne nous leurrons pas, la lutte, si tant est qu’elle ait vraiment eu lieu, est terminée.

Le reste suivra très vite : identité numérique, passeport, passeport écologique, reconnaissance faciale, QR code, euro numérique, paiement sans contact, accès gérés par Big Data… le bipède humain sera dépossédé de ses prérogatives comme de ses biens. Comme l’annonce Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos, dans son ouvrage « Covid-19 – La Grande Réinitialisation » : « vous ne possèderez  rien et vous serez heureux ». Effrayant de cynisme.

 

MARQUES COMME DU BETAIL

MIchel DOGNA

Je viens d’être informé sur Telegram par le canal espagnol “La Quinta Columna”, ceux-là mêmes qui ont découvert il y a plusieurs mois que les injections contenaient du graphème (découverte corroborée plus tard par d’autres laboratoires indépendants d’autres pays), que ceux qui sont injectés émettent une adresse MAC visible sur n’importe quel téléphone portable, quel que soit le fabricant du produit (je ne vais pas citer les marques, connues à satiété).

N’importe qui peut le vérifier par soi-même (et je viens de le faire ! ) : il suffit de décharger sur son portable l’application gratuite Bluetooth scanner (par Play Store), de l’ouvrir, d’activer le GPS du portable (accepter la géolocalisation), et “rechercher” (search) ; apparaissent alors des adresses MAC formées par 12 chiffres/lettres et qui ne correspondent en rien aux appareils en marche autour de moi. Si l’on appuie sur chacune d’entre elles, on obtient même une estimation de la distance à laquelle se trouve la personne injectée ! Cette adresse correspond au registre de celui qui est “marqué”.

 Si la chose est impactante, attendez de voir la transcendance qu'elle peut avoir pour l’existence de ceux qui sont ainsi “marqués” comme du bétail.  Il est maintenant prouvé que l’une des finalités de cette injection (peut-être la principale) est l’introduction de nano-technologie dans l’organisme des individus, à des fins multiples qui n’incluent pas que des avantages positifs, puisque cette réalité est soigneusement cachée par les gouvernements et par les médias.

 

Etat des lieux que l'on vous cache

Michel DOGNA

Les médias sont restés muets sur les 75 sportifs de haut niveaux morts subitement sur trois mois en plein match ou en pleine épreuve après vaxxination, muets sur les milliers de morts subites dans les quelques jours après vaxxination, muets sur les nombreux déroutements d’avions dus à des passagers (vaxxés) mourant à bord et surtout des pilotes (vaxxés) pris d’un malaise cardiaque grave en plein vol. C’est ainsi que 85% des personnels navigants que l’on a obligés à être vaccinés sont cloués à terre en chômage technique.

Cerise sur le gâteau, certaines compagnies aériennes n’acceptent plus à bord que des passagers sans pass sanitaire, donc non vaxxés – et tant pis pour ceux qui se sont faits piquouser juste pour pouvoir monter en avion… C’est ballot, hein !

Tous les détails non politiquement corrects de l’aventure CORONA COVID depuis 2 ans sont dans les archives en page d’accueil de mon site www.micheldogna.fr

A noter que ces milliers de graphénés morts sur la place publique, qui devraient légalement être autopsiés ne le sont jamais, et sont immédiatement incinérés, soi-disant par mesure de sécurité sanitaire…
En fait, c’est pour qu’on ne puisse pas voir l’état de délabrement de leur système vasculaire. J’ai publié des photos sur une newsletter : des multiples amas de confiture noire (c’est du sang coagulé) au milieu de débris de vaisseaux. UNE HORREUR !

Alors, me direz-vous, pourquoi le vaxx ne fait-il pas ces dégâts sur tout le monde ? Bonne question. Et bien parce que le lobby du crime a pensé à tout : pour que la population ne s’inquiète pas et ne comprenne pas, ils ont diffusé 3 sortes de vaxxs dits "ARNm" :

  • Lot n° 1 de placebo avec du sérum physiologique,
  • Lot n° 2 avec des poisons sous dosés,
  • Lot n° 3 (gagnant) 100% empoisonné.

Si bien que pour chacun, c’est la roulette russe ! Par ailleurs, il est évident que les intouchables et les collabos indispensables bénéficient du n° 1, les gagnants du n° 2 s’en sortent juste un peu "abîmés".

 

Jean HUDON

Au fil des siècles, un fossé s'est creusé au sein des êtres humains entre leur âme immortelle et les personnages humains transitoires qu'ils personnifient au cours de leurs brèves existences successives en ce théâtre physique de vie expérientielle dans la chair.

C'était en partie à dessein, par l'effacement de la mémoire de leur âme, pour les plonger plus profondément dans les illusions implacables de leur propre fabrication, et en partie à cause d'un manque de capacité à reconnaître et d’une insuffisance à cultiver l’aptitude unique que les âmes ont de voir et de sentir les choses depuis une perspective beaucoup plus vaste et souvent universelle.

Les enfants grandissent généralement dans un environnement spirituellement stérile qui les prive de la possibilité de développer et de faire confiance à leurs talents intuitifs innées. Ils sont entraînés à se fier uniquement à leurs sens physiques et à la forme de raisonnement logique qui est à la mode dans leur environnement familial et culturel au moment de leur éducation.

Mais mettez-les dans un environnement d'apprentissage différent, où leur sens intuitif de ce qui est un comportement et une attitude convenables est honoré et nourri à chaque instant, et vous verrez émerger des génies compatissants affichant des capacités inouïes à sentir leur chemin dans la vie et à interagir avec une gentillesse inconditionnelle avec les autres humains et les êtres sensibles, animés et inanimés, d'une manière qui semblerait étrangement extraordinaire à ceux qui sont encore spirituellement inconscients.

Nous sommes tellement plus que ce que nous avons été amenés à croire jusqu'à présent !

Tous les changements commencent par une idée, une nouvelle compréhension conceptuelle, qui est tenue pour sacrée ou manifestement évidente par un nombre croissant d'éveilleurs, et amplifié dans notre inconscient collectif par la certitude émotionnelle que procure la foi, pour ensuite circuler et se propager comme une nouvelle «saveur» alléchante, et finalement prendre racine, dans la conscience d'un si grand nombre qu'elle devient la nouvelle norme culturelle, la nouvelle normalité.

La conception des spots publicitaires les plus efficaces aujourd'hui repose sur une compréhension générale de la manière d'inculquer, souvent de façon astucieuse et subtilement manipulatrice, à un public ciblé le faux sentiment de besoin qui conduit à des choix favorisant ceux qui les financent, qu'il s'agisse d'entreprises ou de gouvernements.

Mais comme leurs administrateurs vivent dans une culture dominée par l'illusion que seuls les cinq sens physiques peuvent être utilisés comme canaux pour influencer une conscience, leur action n’a pas la portée étendue et omniprésente que la transmission de pensées par l'intermédiaire de l'âme—la télépathie—peut atteindre, surtout quand un bon nombre d'«émetteurs» sont accordés de manière synchrone et vibratoire à la même longueur d'onde spirituelle. Plus leur nombre et la résonance synchrone de leur «signal» sont grands, plus leur vision commune peut toucher profondément et rapidement les autres grâce à la résonance quantique naturelle de leur propre âme avec la Source.


Maintenant, une nouvelle bête noire est apparue à cause de la réaction offensive et brutale d'un ours acculé dans un coin après des années à le piquer. L'effet recherché, soit de pousser les gens dans un autre cycle de peur, de propagande de guerre désorientante et de perturbations économiques, crée à nouveau une perturbation locale dans le Champ de Force de l'Amour préservant la cohésion de notre univers. Et encore une fois, c'est un autre test décisif parfait pour notre éveil spirituel alors que nous passons progressivement d'un sens limité de la conscience de soi encapsulée dans la peau à une perception rayonnante, expansive et littéralement illimitée de Qui Nous Sommes en tant que Tout intrinsèquement lié.

Alors que faire pour contrer cette nouvelle situation inquiétante ? Rien! Nous n'avons rien d'autre à faire que d'ÊTRE !

Nous maintenons simplement la pensée-émotion que, à travers nous tous, la Conscience de la Source émerge. Cela étant, nous attirons de plus en plus cette pensée-émotion perceptive et omniprésente à travers notre connexion d'âme collective avec la Source, et bientôt le reste appartiendra à nouveau à l'histoire.

Alors que nous nous sommes habitués à célébrer conjointement avec notre planète bien-aimée son mouvement cyclique au fil de ses perpétuels changements naturels, nous avons ravivé et développé notre sens intuitif de connexion avec sa conscience et avec celle des innombrables formes de vie qu’elle héberge et qui révèlent son exubérante créativité adaptative. Nous devenons Un avec toute Vie et, en fait, devenons consciemment la Vie elle-même, auto-guérissant tout ce qui s'est détraqué, équilibrant tout, comblant le fossé entre notre sens de soi limité et transitoire et notre sens de Soi éternel et illimité.

Et ce faisant, nous cocréons un avenir brillant et radieux au-delà de nos rêves les plus fous – un processus auquel vous serez bientôt invité-e à vous joindre de manière plus substantielle.

 

PURGE A L HUILE DE RICIN

Florian GOMET

Que désignent “les colles” appelées aussi “déchets colloïdaux” en naturoptahie ?

La purge à l’huile de ricin est utilisée pour nettoyer le réseau lymphatique des “colles” produites par les résidus de digestion des aliments cuits, en particulier ceux qui contiennent de l’amidon (toutes les céréales, légumineuses, tubercules, etc) et des produits laitiers. En effet, l’amidon et la caséine, lorsqu’ils sont chauffés, produisent des matières collantes qui sont d’ailleurs utilisées pour ces propriétés par l’industrie.

Plus généralement, tous les aliments cuits produisent des “colles” issues des réactions chimiques catalysées par la chaleur entre les glucides, les lipides et les protides. Ce phénomène s’accentue d’autant plus que la température de cuisson dépasse allègrement 42°C, seuil au-delà duquel on considère qu’un aliment commence à perdre ses qualités nutritionnelles et médicinales.

Une petite nuance : il est important de faire le distinguo entre les “colles” et le mucus endogène qui est produit naturellement pour protéger les muqueuses. Ce mucus, bien que naturel, peut être produit en excès par le corps en réaction à une inflammation causée par différentes agressions comme la consommation de sucres, huiles et farines raffinés, plats industriels, malbouffe, additifs, conservateurs, édulcorants, pesticides, etc.

Comment faire sortir les déchets colloïdaux ?

On peut aider le corps à faire sortir ces colles avec, par exemple :

  • le jeûne sec (car les déchets colloïdaux ne sont pas solubles dans l’eau),
  • l’exposition au froid,
  • le cupping,
  • le hammam,
  • les mono-diètes de bananes, pommes, kaki, etc.
  • les enveloppements au ricin (bien moins efficaces qu’en interne),
  • l’activité physique.

Cependant, l’expérience montre que ces pratiques sont insuffisantes pour faire sortir les déchets colloïdaux assez vite et ainsi éviter les crises d’éliminations. On peut en effet manger 80% vivant (ou plus), jeûner régulièrement, avoir des pratiques hygiénistes et quand même faire des crises d’éliminations fortes et persistantes qui vont donner l’impression que l’alimentation vivante n’est pas adéquate.

Pour toutes ces raisons, la purge à l’huile de ricin est décisive pour mener à bien sa transition alimentaire et nettoyer son corps en profondeur. Il n’existe d’ailleurs personne (à ma connaissance) qui, après des décennies d’alimentation traditionnelle puisse passer aux 100% vivant sans ricin. En outre, elle est décisive pour quiconque souhaite se régénérer et accéder à la pleine santé tout simplement parce que l’origine commune à toutes les maladies (la cause des causes) est la toxémie. Cela ne nie pas l’origine émotionnelle des maladies, mais s’il n’y avait pas de toxines, il ne pourrait y avoir de maladies. Les maladies se développent simplement là où le terrain émotionnel la favorise. Ce n’est donc pas pour rien que cette huile est utilisée depuis des milliers d’années et que son nom latin est Palma Christi (la main du Christ)… Sans elle, on finit bloqué dans son processus de guérison car les colles (qui portent bien leur nom) s’évacuent laborieusement. Ce qui n’est pas étonnant car la nature, au cours des millions d’années d’évolution de notre espèce, n’a pas prévu qu’un jour nous mangerions cuit…

Au passage, quelques objections que l’on entend couramment :

  • Le ricin est toxique. La graine l’est mais pas l’huile. D’ailleurs, tout le monde est unanime pour la recommander en usage externe, or par la peau l’huile et ses principes actifs finissent par rentrer dans le sang et la lymphe… Ensuite, tout est question de dose, car tout est toxique au-delà d’un certain seuil. 
  • L’huile de ricin ce n’est pas naturel (dans le sens ça ne se trouve pas tel quel dans la nature). C’est vrai, mais les colles qui nous empoisonnent non plus…

Après quelques purges seulement, une forte répulsion s’installe et des difficultés à avaler l’huile de ricin apparaissent chez 95% des personnes. Cela n’est pas dû à son caractère toxique, sinon on ressentirait ce rejet dès la première ingestion. Cela s’explique par le fait que le corps associe l’odeur et la texture de l’huile de ricin au phénomène d’élimination. Ainsi, le simple fait de passer devant la bouteille ou d’imaginer en boire met en branle un mécanisme d’éliminations par le bas (il peut donner la diarrhée avant même de l’avoir pris) et par le haut, d’où l’envie de vomir.

C’est pourquoi, nombreux sont ceux qui, malheureusement, arrêtent de purger au ricin après quelques essais seulement et, mécaniquement (pour une raison de lymphe surchargée), se remettent à manger cuit dans de plus ou moins grandes proportions. Suivant les personnes, on observe alors diverses stratégies :

  • Elles essayent d’autres purges. Sauf que le résultat n’est pas au rendez-vous car il n’y a que les purges huileuses qui font sortir efficacement les colles. On pourrait utiliser d’autres huiles (des huiles rances de préférence) mais il faudrait en prendre plus (en quantité) et le dégoût finirait par s’installer aussi.
  • Elles font une pause avec le ricin mais pendant ce temps, si la pause est trop longue, des crises d’éliminations pointent le bout de leur nez et elles remangent cuit.
  • Elles renoncent à manger vivant en prétextant que c’est de toute façon trop compliqué ou pas fait pour elles.

Une méthode qui fonctionne

Voici comme je fonctionne, depuis plus de trois ans, pour prendre du ricin toutes les deux semaines en moyenne :

En amont :

  • Mettre un cœur sur la bouteille de ricin.
  • Noter ses purges dans un agenda afin de les anticiper.
  • Préparer sa purge la veille.

Préparation : 

  • Ajouter l’huile de ricin bio (qualité cosmétique) dans une bouteille de 125 ml de nectar ou cocktail de fruits / légumes (ex : pruneau, ananas, mangue, abricot, pêche, fraise, tomates, cocktail de légumes etc.) vidée aux 2/3 ou aux ¾.
  • Préparer un 1⁄2 verre d’eau chaude ou de tisane.  Celui-ci servira à se rincer la bouche après la prise de la purge.
  • Préparer 1 goutte de son huile essentielle alimentaire préférée (menthe, cannelle, citron, gingembre, pamplemousse, orange, mandarine, romarin, tea tree, etc.) pure dans 1 cuillère à café.  

Protocole : 

  • Être dans un endroit calme.
  • Faire une méditation et poser une intention (par exemple : évacuer une douleur physique ou émotionnelle, voir clair dans une situation, que la purge se passe bien, etc) tout en remerciant le ricin pour son action bienfaisante. Facultatif : allumer une bougie, mettre de l’encens afin de ritualiser ce moment et le rendre solennel. Pour en savoir plus, lire l’article : “Comment poser des intentions ?”
  • Débrancher le mental, comme pour un bain froid !
  • Secouer la bouteille de nectar + ricin pour les mélanger. Boire d’un trait en se bouchant le nez (pour éviter de respirer par le nez) !
  • Se rincer la bouche plusieurs fois avec l’eau du verre tout en gardant le nez bouché  (ne pas avaler l’eau, la recracher après s’être gargarisé) et ne pas respirer par le nez tant que la goutte l’huile essentielle n’est pas prise.
  • Prendre la goutte d’huile essentielle en bouche et la remuer en bouche avant d’avaler.
  • Se rincer la bouche avec de l’eau et recracher (ne pas avaler l’eau, la recracher après s’être gargarisé).
  • Remercier son corps d’avoir pris cette purge et remercier le ricin.
  • Aller se coucher si on en ressent le besoin.

Quelques astuces :

  • Variez les nectars, huiles essentielles et tisanes d’une prise à l’autre (ne pas utiliser le même deux fois d’affilée afin de ne pas poser d’ancrage).
  • Comme l’hydratation diminue l’effet du ricin, si le besoin de boire se fait très fort, vous pouvez prendre quelques gorgées d’eau après le premier passage aux toilettes avec des éliminations liquides ! 
  • Visualisez-vous en train d’apprécier le ricin.
  • Si l’envie de vomir ou bien de l’inconfort apparaît, remerciez le ricin et accueillez ces manifestations comme étant naturelles et partie intégrante d’un processus de nettoyage.
  • Remerciez l’Esprit du ricin et éventuellement faites lui des offrandes de temps en temps.

Astuces de derniers recours 😉

  • Dîtes vous bien que dans le fond vous n’avez pas vraiment le choix ! Soit vous purgez et vous faîtes un pas en avant vers la santé, soit vous remangerez cuit avec des crises d’éliminations en sus.
  • Ayez de la gratitude pour avoir cet outil de santé incroyable entre les mains et faîtes la paix avec le ricin qui ne vous veut que du bien. 🙂

Il est important de bien réaliser qu’en purgeant au ricin vous ne faîtes pas que avaler un produit, vous faîtes aussi un travail énergétique avec l’Esprit du ricin. Alors si vous pestez parce que c’est pas bon et si vous n’éprouvez pas de la gratitude à son égard (lui qui a sacrifié ses graines pour vous), il est certain que votre comportement va entrer en résistance avec ce travail énergétique et cela ne va pas être agréable.

En conclusion, estimez-vous chanceux de connaître cette plante et ses bienfaits. Alors faîte-lui l’amour et non la guerre !

 

Voir sur youtube : FLORIAN GOMET, AVENTURIER, HYGIENISTE [2022] #17

Voilà, chers amis, faites bon usage de toutes ces informations et prenez soin de vous

Tal SCHALLER