BLOG 63 de Tal SCHALLER

Chers amis,

Encore une fois voici des infos que la grande presse ignore ou étouffe…De nos jours qui peut encore croire les medias corrompus ? J’ai honte pour tous ces journalistes qui au lieu de faire leur métier se laissent dicter leur conduite par de autorités soumises au NOM (Nouvel Ordre Mondial) Mais les temps changent : chaque jour de plus en plus de gens s’éveillent et cessent de croire aux mensonges des media, et, grâce à internet(, ils s’informent et prennent conscience de ce qui se passe vraiment : des génocidaires veulent dominer le monde.. mais leur pouvoir ne tient qu’’à un fil : si nous sortons de la peur  ils ne peuvent plus rien ! Regardez comment, lorsque les mensonges du covid ont commencé à se voir, ils n’ont plus parlé du covid mais de la guerre en Ukraine ! Le covid a soudainement disparu des écrans de TV et des journaux ! Etonnante guérison collective ! Au journal d’antenne 2 le 6 mai ils ont montré tal schaller disant que le problème était surtout les nanoparticules de bill gates et ensuite celui-ci a exprimé avec conviction qu’il avait sauvé des millions de personnes avec les vaccins… bien sûr sans parler des nanoparticules qu’il a brevetées en 2020 (voir le site verite-covid19.fr) ! il présentait son dernier livre sur la prévention des pandémies par des vaccins répétés et généralisés !Vous avez le choix de croire ce que vous voulez mais, de grâce, informez-vous d’abord à plusieurs sources .. Face aux menaces réelles du TRANSHUMANISME, nous devons entrer en résistance et agir !

 

Effets secondaires cardiologiques graves suite au vaccin Covid-19 : nouvelles inquiétudes

Sur le site de nexus

Une étude alerte quant aux effets secondaires cardiovasculaires graves, parfois mal détectés, induits par le vaccin Covid-19, notamment chez les jeunes.

À l’aide de données des services médicaux d’urgence nationaux d’Israël entre 2019 et 2021, une étude a exploré l’association entre les tendances du volume d’appels pour cause d’arrêts cardiaques et syndromes coronariens, et le taux de vaccination Covid-19 parmi la population des 16 ans et plus.

◆ Augmentation des urgences cardiovasculaires pendant la période vaccinale

Publiés dans le journal Scientific Reports, les travaux ont été menés sur la base des appels passés au Samu israélien sur une période de plus de deux ans : la « principale conclusion » du rapport note une hausse de plus de 25 % du nombre d’appels d’urgence pour cause d’arrêts cardiaques et de syndromes coronariens aigus chez les 16-39 ans, au moment de la campagne vaccinale contre la Covid-19. L’augmentation concerne notamment la période des appels passés entre janvier et mai 2021, par rapport aux années 2019-2020.

L’étude souligne une « association robuste et statistiquement significative entre le nombre d’appels hebdomadaires » pour cause d’arrêts cardiaques et les taux des 1re et 2e doses de vaccin administrées aux moins de 40 ans.

◆ Une hausse des événements cardiovasculaires est-elle à craindre ?

Les affections cardiovasculaires sont connues et signalées comme effets secondaires des vaccins anti-Covid-19. Les résultats soulèvent des inquiétudes quant aux effets secondaires cardiovasculaires graves non détectés causés par les vaccins, et soulignent la relation de cause à effet déjà établie entre les vaccins et la myocardite : « La myocardite est une maladie particulièrement insidieuse, dont les manifestations rapportées sont multiples. » De plus, les cas asymptomatiques de myocardite peuvent être sous-diagnostiqués.

Pour le rapport, il est donc plausible de craindre que l’augmentation des taux de myocardite chez les jeunes n’entraîne une hausse d’autres événements cardiovasculaires indésirables graves.

 En exploitant un ensemble de nouvelles données, l’étude vise à enrichir les systèmes actuels de surveillance en matière de sécurité des vaccins, insistant sur la « nécessité d’une enquête approfondie » sur l’association apparente entre l’administration du vaccin Covid-19 et les résultats cardiovasculaires graves chez les jeunes adultes.

 

PLUS DE 17.000 MÉDECINS ET SCIENTIFIQUES MÉDICAUX DE RÉPUTATION INTERNATIONALE DÉCIDENT DE TOUT BALANCER !

Il y a une semaine, le GCS s’est tenu avec des sommités comme le Dr. Robert Malone, le Dr. Peter McCullough et le Dr. Ryan Cole à la tête de l’événement. Une déclaration conjointe représentant plus de 17.000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier a été signée pour lever l’état d’urgence sanitaire, restaurer l’intégrité scientifique et évoquer de potentiels « crimes contre l’humanité ».

Les participants au sommet se disent représenter une communauté médicale mondiale beaucoup plus vaste et éclairée qui refuse d’être compromise, et est unie et prête à risquer le courroux de l’alliance médicale « corrompue » pour défendre la santé de ses patients.

Traduction : Chris de « Vivre Sainement ».

https://odysee.com/$/embed/smc/3c5c959984b3f7fba548f03c617fbba531b6b934?r=AUf2Mokcj4cueUSkTYNsq9Z94zkbNHbn

 

Jacques Attali est aujourd'hui un vieux . Selon ses vœux, "débarrassons" nous de lui.

Les phrases sont : "la sélection des idiots se fera ainsi toute seule :
ils iront eux-mêmes à l'abattoir", "on ne pourra, bien sûr pas, exécuter
les gens ou faire des camps. Nous nous débarrasserons en leur faisant
croire que c'est pour leur bien". "Nous commencerons par les vieux"....
60/65a, il coûte +cher à la Sté qu'il ne produit". 1981 livre
d'entretiens de Michel SALOMON.

 

VIRUS TUEUR ??

Dans l’antre du mystérieux virus : Remise en question totale

Makia Freeman

https://m.alterinfo.net/Dans-l-antre-du-mysterieux-virus-Remise-en-question-totale_a156680.html

Qu'est-ce qu'un virus ? Descendez au fond de l’antre où se cache le mystérieux virus et remettez tout en question. La pandémie bidon de coronavirus est une mystification monumentale, bien au-delà de ce que vous pourriez imaginer.

 

Gare ! Voilà le virus tueur !

Enfin… peut-être pas. Derrière toute pandémie, il y a toujours une flopée d'hypothèses sous-tendant les rapports médicaux et les décisions politiques et juridiques ultérieures. Le public ne sait pas qu’il s’agit d’hypothèses, puisqu'on les fait passer systématiquement pour des faits. Ainsi, pour bien justifier tout ce qui se trame dans le monde en ce moment – ‘distanciation’ sociale, surveillance, censure, confinement, quarantaine, loi martiale médicale, crashs économiques, nouvelles monnaies numériques, pouvoirs exorbitants des gouvernements, avec leurs prévisions de vaccins obligatoires et de micropuces – les fonctionnaires du ministère de la Propagande doivent vous convaincre que ces hypothèses sont des faits. C’est pourquoi nous allons nous attaquer au mystère afin de poser quelques questions fondamentales, non seulement sur le coronavirus, mais aussi sur ce qu’est la mystérieuse entité virus dont on nous parle. Qu'est-ce qu'un virus ? Un virus peut-il passer de l’animal à l’humain ou d'un homme à l’autre ? Saviez-vous que le CDC a admis que son précieux test PCR est par essence inutile, puisqu’il n’indique pas si le virus est la cause de la maladie ? De toute façon, a-t-on prouvé à 100% que les virus rendent malades les humains ? Comment les théories en contredisant la théorie des germes et la théorie du terrain interviennent-elles ici ? Bon, bouclez votre ceinture, ouvrez votre esprit et préparez-vous à la balade dans l’antre du virus.

 

Qu'est-ce qu'un virus ?

La médecine grand public occidentale (allopathie), s'est développée grâce à l'influence des Rockefeller. Ils l'ont imaginée pour vendre leurs potions à base de pétrole, qui est devenu la base des médicaments actuels de Big Pharma. Les Rockefeller et les autres familles des banques centrales du Nouvel Ordre Mondial, ont pris le contrôle des facultés de médecine et de la formation médicale, et grâce au rapport Flexner, ils ont pris le pas sur les médecines concurrentes, comme l'homéopathie. Ils se sont assurés que l'allopathie se focalise uniquement sur les produits pharmaceutiques et ont bloqué les précieuses connaissances nutritionnelles des médecins. En premier lieu, comme ce même système médical grand public définit ce que sont les monstres du genre virus, vous comprendrez que tout ce binz suscite de raisonnables soupçons. C’est aussi cette même famille Rockefeller qui a financé l'ONU (et a fait don de terres pour son siège à New York), coopté l’enseignement et publié en 2010 un document analysant la manière dont devront se comporter les gouvernements face à un scénario de pandémie.

Si l’on se fie à science allopathique, les virus sont des entités constituées de fragments d'ADN ou d'ARN (matériel génétique) enveloppés d’une membrane protéique et/ou lipidique. Dans les faits, n’étant pas vivants, les virus ont besoin d’une cellule hôte pour se répliquer. Ils sont minuscules – bien plus petits que les bactéries. Le virus serait à la frontière du vivant et de l’inanimé.

On trouve pourtant une autre vision du virus. Le défunt promoteur du régime primitif à base de viande crue, Aajonus Vonderplanitz (décédé en 2013), a donné une interview fascinante lors du canular de la grippe porcine de 2009, au moment où tout le monde paniquait (un peu moins qu'avec le coronavirus, mais dans les mêmes tons que lors des épidémies battues en neige par la presse, d'Ebola et de Zika). Voici ce qu’il a dit :

  • les virus sont créés par l’organisme pour se nettoyer quand les bactéries ne peuvent pas décomposer tous les déchets ;
  • tous les virus étant des réactions cellulaires nécessaires, ils ont un rôle bénéfique ;
  • semblables à du solvant ou du savon, les virus sont créés par les cellules pour aider à dissoudre et éliminer les toxines (le solvant transforme les déchets en soluté, en solution liquide facile à éliminer) ;
  • les virus sont spécifiques à la cellule qui les crée ;
  • les virus ne peuvent pas voyager au sein des espèces ;
  • il n’y a pas de virus en dehors des organismes ; et
  • pour qu’un virus traverse les espèces, il faudrait qu’il soit fabriqué et injecté, c'est-à-dire extrait, gardé en laboratoire, altéré et modifié génétiquement, transformé en arme, puis mis dans des vaccins et des armes biologiques.

On peut trouver à tout moment des virus dormants et latents dans notre organisme sans qu’ils ne provoquent de maladie. La seule présence d'un virus n’indique rien sur sa santé. Il est fort possible que du fait de la toxicité de notre monde (malbouffe, OGM, eau chlorée et fluorée, ciel empoisonné, rayonnements électromagnétiques), l’organisme doive fabriquer des solvants pour aider à évacuer les poisons.

Et si l’organisme produisait des virus pour réagir à sa propre toxicité ? Et si la propagation et la réplication apparentes de virus, résultaient du fait que le corps en crée beaucoup pour se nettoyer ?

 

Comprend-on mal le virus ?

Grâce à ses expériences, le scientifique français Antoine Bechamp découvrit de minuscules particules qu'il appela microzymas. Par la suite, d'autres chercheurs qui les découvrirent, les appelèrent protides, somatides ou exosomes. Étant pléiomorphes (elles prennent de nombreuses formes), ces minuscules particules peuvent traverser un cycle de vie qu’elles entament sous forme de ‘bourgeons’ (commencent à germer) ou de rejetons, puis se développent en prenant la forme de virus ou de bactéries. Il est très important de comprendre que les micro-organismes sont pléomorphes.
Bechamp émit l'hypothèse que les germes étaient en réalité des sous-produits chimiques de tissus morts et des caractéristiques dégénératives de l'état déséquilibré du corps. Il déclara que ces entités vivantes appelées microzymas (minuscules enzymes), bâtissaient des bactéries pour réagir à des facteurs de l'hôte et de l'environnement.

« Affirmant avoir découvert que les "granulations moléculaires" [mouvement brownien, NdT] au sein des fluides biologiques étaient en réalité des unités élémentaires de la vie, il les appela microzymas – c'est-à-dire minuscules enzymes – et leur attribua le rôle de producteurs d'enzymes et de bâtisseuses de cellules, capables d’évoluer dans des conditions favorables sous forme de bactéries. Démentant que des bactéries puissent envahir un animal en bonne santé et le rendre malade, Béchamp affirma plutôt que l’état malsain de l'hôte et de l'environnement déstabilisent les microzymas natifs de l'hôte, et les amène à décomposer les tissus de l’hôte en produisant des bactéries pathogènes. »


Selon James Hildreth, docteur en médecine de l'université Johns Hopkins : « Le virus est un exosome à part entière, à tous les sens du terme. »

Dans son article Dismantling The Viral Theory, le Dr Robert O. Young écrit :

« TOUS les virus, VIH, virus d'Epstein-Barr, cytomégalovirus, virus de l'hépatite C, virus du Nil occidental, virus d’Ebola, virus de la rougeole, virus Zika et maintenant coronavirus, TOUS sont des virus fantômes – leur existence n'a JAMAIS été démontrée scientifiquement et n'a jamais été prouvée !… De ce fait, les vaccins contre la polio et la rougeole ne contiennent pas de virus, mais des particules de tissu rénal de singe mort ou de cellules humaines cancéreuses. Jusqu’ici, aucune expérience n'a non plus été réalisée pour vérifier l’existence soit du virus dit de la polio, soit celui dit de la rougeole, ce qui aurait montré que ce sont les procédures de laboratoire qui induisent les effets cytopathogènes sur les cellules… la seule conclusion objective… est qu’en observant et en analysant les particules ou fragments cellulaires et leur activité dans un tube à essai, ils les ont pris pour des particules et des caractéristiques des supposés virus de la poliomyélite et/ou de la rougeole. »

Voici ce qu’a aussi écrit Robert Young sur le ‘coronavirus’ :

« Les micrographies suivantes, faites à l’aide de la microscopie en contraste de phase, montrent ce que j’observe. Dans la première on voit des globules rouges sains, riches en oxygène ; dans la deuxième micrographie, manquant d'oxygène, les globules rouges sont malades. On peut aussi voir la dégénérescence des membranes cellulaires, avec les pointes ou les bosse indiquant "l'effet corona", un symptôme dû au mode de vie ‘acide’ et à l’empoisonnement par les rayonnements. »


Globules rouges oxygénés. Crédit Robert Young

 


Effet corona : Globules rouges en manque d’oxygène. Crédit Robert Young>

 

L’équipe de réparateurs piézoélectriques

Cette vidéo, qui met en évidence des aspects de la fausse pandémie de coronavirus, dit aussi que les virus sont des entités créées par l’organisme. Ils ne font aucun mal et sont conçus pour évacuer les déchets. L’auteur de la vidéo décrit les virus comme une « équipe de réparateurs piézoélectriques, » dotés d’un revêtement de polysaccharide sur la tête, capables de se mouvoir vers les cellules endommagées et de faciliter la glycolyse (conversion de sucre en énergie). En d'autres termes, les virus se rendent auprès des cellules qui doivent être réparées et leurs apportent de l'énergie (sucre) et de l'électricité (un genre de recharge de batterie). Selon ce point de vue, faire porter le chapeau des maladies au virus, revient à accuser un secouriste innocent sur la scène du crime ; ce n'est pas parce que quelqu'un a vu un crime et est venu aider qu'il est l’auteur du crime. La situation est semblable à celle de la diabolisation du cholestérol dont j'ai parlé ailleurs ; il s'avère que le cholestérol est un nutriment essentiel et qu’il est là pour réparer les dommages corporels, et non pas parce qu'il les a provoqués. À propos, il y a environ 8 ans, des scientifiques de Berkeley ont transformé d’inoffensifs virus en générateurs piézoélectriques.

 

Test PCR vicieux. Il est possible d’avoir le virus – et après ? Ça n’a rien à voir avec la maladie

Même si vous croyez mordicus à la théorie des germes, il y a de sérieux problèmes avec la méthode de test acceptée en général pour dépister les virus. Cette méthode s’appelle test PCR (amplification en chaîne par polymérase). Le test PCR amplifie une partie précise du brin d'ADN ciblé. Il est qualitatif et non quantitatif ; en d'autres termes, il peut dire si un virus est présent ou non, mais il ne peut pas dire en quel nombre, et il ne peut pas évaluer avec précision si la présence du virus suffit ou non à rendre malade. Comme je l'ai relevé dans mon article 6 Solid, Scientific Reasons to Assuage Your Coronavirus Panic [Six raisons scientifiques de poids pour calmer votre panique du coronavirus], le CDC (US Center for Disease Control) admet lui-même que le test Covid19 positif au coronavirus (avec la méthode PCR) ne veut pas dire que le virus est à l'origine de la maladie ou des symptômes dont vous pourriez souffrir ! Voici ce qu’a dit précisément le CDC :

« Le résultat positif [du test] indique l’infection active du 2019-nCoV, mais n'exclue pas l’infection bactérienne ou l’infection conjointe d'autres virus. Il est possible que l'agent détecté ne soit pas la cause certaine de la maladie. »

 

Est-il prouvé à 100% que les virus fourguent des maladies à l'homme ?

Chose étonnante, ce n’est pas du tout le cas. La théorie des germes n'est qu’une théorie. Pour ceux qui aimeraient avoir une explication plus technique de la nouvelle compréhension des virus, voyez le Dr Thomas Cowan, le Dr Andrew Kaufman et en particulier, le Dr Stefan Lanka. Kaufman a eu plusieurs interviews récentes avec Crrow777 et Richie de Boston, dans lesquelles il développe l'idée qu’il n’a jamais été prouvé que les virus sont causes de maladies. Cowan et Kaufman parlent des expériences faites après la grippe espagnole de 1918 (il s’est avéré que l’épidémie avait été provoquée par les champs électromagnétiques, l’électrification et/ou les vaccins). À l’époque, ils essayèrent de contaminer des gens en bonne santé avec des gens malades, mais les gens en bonne santé ne tombèrent jamais malades. Ils firent aussi éternuer des chevaux malades et leurs firent expectorer du mucus, des liquides, des gouttelettes… dans un sac, mirent du fourrage dans ce sac, puis le donnèrent à manger à des chevaux en bonne santé. Ils ne purent jamais rendre malades les chevaux sains.

Le Dr Stefan Lanka est le roi du domaine viral. Ce biologiste et virologue allemand, en est arrivé à comprendre qu'on nous ment à grande échelle sur la nature des virus. Il a offert une récompense de 100.000 euros à celui qui pourrait prouver scientifiquement que la rougeole est l’œuvre d’un virus. Cette affaire est allée jusqu'à la Cour suprême allemande où il a gagné. Paul Fassa rapporte :

« Au début, il semblait qu'il avait perdu. Mais le Dr Lanka a porté son affaire devant la haute cour, avec d’autres experts et le soutien de deux laboratoires indépendants. Il a fini par ne pas devoir payer. Il s'est avéré que la ‘preuve’ fournie était une photo composite de diverses images de microscopie électronique. La photo composite mêlait divers composants de cellules endommagées. La photo composite n'a pas pu être dupliquée. La Cour suprême fédérale allemande a confirmé qu'il n'y avait pas assez de preuves montrant l'existence du virus de la rougeole. »

Dans l'article Biologist Proves Measles Isn’t A Virus, Wins Supreme Court Case Against Doctor [Prouvant devant la Cour suprême que la rougeole n'est pas un virus, le virologue gagne le procès qui l’opposait au médecin], voici ce qu’écrit Dave Mihalovic :

« Par décision ultime, les juges de la Cour suprême fédérale allemande ont confirmé que le virus de la rougeole n'existe pas. De plus, d’après la littérature scientifique, pas une seule étude scientifique dans le monde n’a pu prouver l'existence du virus. Cela soulève la question de ce qui a été vraiment injecté à des millions de gens au cours des dernières décennies. Pas un seul scientifique, immunologue, spécialiste des maladies infectieuses ou médecin, n'a jamais pu établir la base scientifique, non seulement de la vaccination contre la rougeole, mais aussi de la vaccination des nourrissons, des femmes enceintes, des personnes âgées et même de nombreux sous-groupes d'adultes. »

Le Dr Lanka a dit ce qu’il pensait des épidémies ou pandémies virales similaires, comme la grippe aviaire H5N1 (qui était battue en neige par la presse en 2005). En définitive, on trouve même d'autres virologues éminents, le professeur Peter Duesberg par exemple, qui affirment, preuves solides à l’appui, que le VIH n’est pas à l’origine du SIDA. Voici quelques autres citations du Dr Lanka (traduites de l’allemand) :

« Quels virus trouve-t-on, et puis à quoi servent-ils ?

« On trouve des structures que l’on peut décrire comme des virus chez de nombreuses espèces de bactéries et formes de vie simples, similaires aux bactéries. Ce sont des éléments qui cohabitent avec différentes cellules d’un type commun qui sont restées indépendantes. C'est ce qu'on appelle une symbiose, une endosymbiose. Elle est apparue au cours du processus de combinaison de différents types de cellules et structures ; une endosymbiose qui a donné naissance au type de cellule actuel, au type de cellules dont sont faits les humains, les animaux et les plantes… Très important : Les virus sont des éléments constitutifs d'organismes très simples, par exemple d’algues du type confervacé, une espèce particulière de chlorella, une algue unicellulaire, et de très nombreuses bactéries. Comme on les trouve là, ces composants viraux sont dit bactériophages. Quoi qu’il en soit, dans les organismes complexes, en particulier chez les humains, les animaux ou les plantes, on n’a jamais vu de structures du genre que l’on pourrait appeler virus.

« Contrairement aux bactéries dans nos cellules, aux mitochondries ou aux bactéries se trouvant dans chaque plante, aux chloroplastes qui ne peuvent pas quitter la cellule commune puisqu'ils dépendent de son métabolisme, les virus peuvent sortir de la cellule puisqu’ils n’ont aucune tâche vitale de survie à l’intérieur de la cellule.

« Les virus sont donc des éléments constitutifs de la cellule qui ont remis entièrement leur métabolisme à la cellule commune et peuvent donc la quitter. En dehors de la cellule commune, ils aident d’autres cellules, en transférant des substances de construction et énergétiques. Aucune autre fonction n'a jamais été observée chez eux.

« Ces vrais virus, dont l'existence a été scientifiquement démontrée, remplissent, dans les processus très complexes d'interactions entre différentes cellules, une fonction d'aide, de soutien et ne sont en aucun cas malfaisants.

« De même, dans les cas des maladies, que ce soit dans l'organisme malade ou dans les liquides corporels, on n'a jamais vu ou isolé de structure pouvant être décrite comme des virus. Avancer qu’il existe un virus quelconque qui rend malade, est une escroquerie évidente, un fatidique mensonge aux conséquences dramatiques. »


Lanka a aussi lâché cette bombe :

« Pourquoi donc l’existence de virus pathogènes est-elle toujours perpétuée ?

« Pour justifier leur existence, les protagonistes et les praticiens de la faculté de médecine ont besoin de la peur paralysante, stupide et destructrice du virus fantôme cause de maladies.

« En premier lieu, avec les vaccins, cela leur sert à faire du mal aux nombreuses populations, dans le but de se constituer une clientèle de malades chroniques et de gens souffreteux qui accepteront tout ce qu’on leur fait.

« Deuxièmement, afin de ne pas avoir à admettre que leurs traitements des maladies chroniques ne marchent pas et ont massacré et tuent toujours plus de gens que toutes les guerres ont pu le rendre possible jusqu'ici. Tous les praticiens de la faculté de médecine en sont conscients, mais très peu osent en parler. Il n’est donc pas étonnant non plus que parmi les groupes professionnels, ce sont les praticiens de la faculté de médecine qui ont le plus grand taux de suicide, loin devant les autres groupes professionnels.

« Troisièmement, les praticiens de la faculté de médecine ont besoin de la peur paralysante et stupide du virus diabolique pour dissimuler leur origine historique en tant qu'instrument d'oppression et de meurtre du Vatican s’étant développé à partir de l'armée romaine occidentale, à l’époque où il luttait pour s'élever dans le monde. »


Pour comprendre tout cela, il nous faut revoir la théorie des germes et la théorie du terrain.

 

Théorie des germes contre Théorie du terrain


Théorie des germes, vacciner le poisson dans l’eau sale – Théorie du terrain, nettoyer l’eau de l’aquarium

Selon l'article susmentionné, Inner Terrain vs. Outer Terrain: Which Do You Emphasize for Good Health?, les deux théories concurrentes ont influencé la pensée dans de nombreux domaines (médecine, biologie et bien d'autres). Cela commença dans les années 1800 en France, à l’époque où Louis Pasteur défendait la théorie des germes (le monde est plein de germes pathogènes, de microbes, de bactéries… capables de vous infecter si vous avez la malchance d’être du genre malchanceux), tandis qu’Antoine Béchamp et Claude Bernard défendaient la théorie du terrain (les microbes se métamorphosent en fonction de la qualité du sang ou des tissus dans lesquels ils résident). Une citation attribuée à Claude Bernard dit que « le germe n'est rien, le terrain est tout. »

Pasteur l'emporta et la théorie des germes devint la doctrine dominante. Cela eut l’effet malheureux de rendre les gens effrayés par leur environnement et vulnérables à la propagande de Big Pharma (nous sommes là pour vous protéger ; prenez juste vos médicaments et faites-vous piquer, et tout ira bien). Cela poussa aussi les gens à prendre moins soins de leur hygiène de vie – mauvais choix alimentaires et style de vie –, ce qui implique la dégradation du terrain et l’affaiblissement du système immunitaire qui rendent plus sensibles à la maladie. Mais, et si on se mettait le doigt dans l’œil avec la théorie des germes ? Que se passe-t-il s'il est bien plus important de se soucier de ses propres forces, santé et hygiène de vie, que d’éventuels germes capables de tuer et flottant partout ? Et si cette crise de coronavirus rendait tout le monde maniaque, effrayé et obsédé par l’environnement, par les contacts humains élémentaires et naturels, et faisait oublier la force interne et le pouvoir du microbiome intestinal et du système immunitaire ?

 

Un virus peut-il passer de l'animal à l'homme ou d’un homme à un autre ?

Selon les scientifiques citées ci-dessus, la réponse est non. Le virus est formé spécifiquement par l’organisme dans le but de se guérir en nettoyant son terrain (en évacuant les déchets toxiques). Selon cette nouvelle façon de voir, les virus sont spécialement conçus pour une cellule, un groupe de cellules ou un organe, de sorte qu’ils ne vont pas se balader d’un organe à un autre, et encore moins d’un organisme humain à un autre.

 

Où trouve-t-on la photo du coronavirus ?

Dans un monde où tout – littéralement tout – est photographié et enregistré sur vidéo, pourquoi n'y a-t-il pas de vraies images du virus, du véritable coronavirus censé être à l’origine du souk ambiant ? Il ne doit pas être très difficile de se procurer un microscope électronique et de le photographier. Pourquoi a-t-on seulement des images de synthèse (générées par ordinateur) ? [Les plus fréquentes photos montrent des ouvrages de laine tricotés au crochet par la grand-mère de célèbres virologues, NdT]

 

Importance de l'iode et de l'oxygène dans la crise du coronavirus

Sur une autre note, étant donné la panique autour du Covid19, il est important de revoir tout de suite certains fondamentaux de la santé et en particulier l'iode et l'oxygène.

Minéral très important, l’iode est le seul halogène nécessaire à l’organisme. Or, en cas de manque, l’organisme se tourne vers d’autres halogènes, fluor, chlore et brome, qui sont tous toxiques. S’il y en a trop, la maladie se déclare. Il faut se méfier de l’eau de Javel servant à éliminer de supposés virus tueurs, car cela expose au chlore. En outre, la fréquence de 6 GHz (utilisée dans de nombreux téléphones sans fil, routeurs et autres appareils) affecte l’absorption de l'iode. Parmi les symptômes du manque d’iode, il y a la détresse respiratoire (un symptôme du Covid19). La carence en iode est aussi impliquée dans le cancer.

La 5G est indéniablement liée au coronavirus, mais nous ne comprenons toujours pas précisément comment. La 5G a été déployée pour la première fois à Wuhan, en Chine, à l'épicentre de l'épidémie. Pourtant, tout le monde ne tombe pas malade en présence de la 5G. L’une des causes possibles est la nouvelle bande de fréquences qu'il utilisera (60 GHz ou WiGig, nouveau nom du Wi-Fi 60 GHz). Tout comme la fréquence de 6 GHz affecte l'absorption de l'iode, la fréquence de 60 GHz affecte l'absorption de l'oxygène. En fait, la fréquence 60 GHz a une action sur la molécule d'oxygène. Elle a la capacité d’empêcher les molécules O2 de se lier facilement à l'hémoglobine, ce qui signifie moins d’absorption d'oxygène. Cela entraîne la sous-oxygénation ou l’hypoxie, précurseur de la maladie. De nouveau, comme dans le cas de l'iode, le symptôme de manque d’oxygène est la détresse respiratoire (symptôme du Covid19).

Dans cette affaire, le virus fournit l'excuse parfaite en servant de bouc émissaire aux produits chimiques toxiques et aux rayonnements électromagnétiques qui nous rendent malades…

 

Si les virus ne voyagent pas entre les organismes, que se passe-t-il quand quelqu’un ‘attrape’ la grippe ?

C’est la question clé. Si les virus ne sont pas du tout ce qu’on raconte, comment expliquer ce qui ressemble à la contagion virale ou à l’infection virale ? N’est-ce pas réel ? Eh bien, il est certain que nombre de gens tombent malades après avoir côtoyé un malade, mais la vraie question est comment cela se fait-il. Une réponse possible serait que le terrain du receveur était dégradé au point de s’infecter, que ce soit parce qu'il s’inquiétait ou avait peur de tomber malade (la peur affaiblit le système immunitaire) ; il a pensé qu’il allait tomber malade (et cette pensée a eu la force de se concrétiser inconsciemment) ou il a développé une sorte d’élan émotionnel accordant sa fréquence sur celle de la personne malade. Dans la vie, nous avons tous des moments de vitalité et de déprime ; au cours des moments de déprime, nous devenons plus sensibles aux maladies. Le grand génie Nikola Tesla a déclaré : « Le jour où la science commencera à étudier les phénomènes non physiques, elle fera plus de progrès en une décennie qu'au cours de tous les siècles précédents de son existence. » Il a dit aussi que « si vous voulez découvrir les secrets de l'univers, pensez en termes d'énergie, de fréquence et de vibration. »

Parmi les possibilités de tomber malades, il y a l'exposition à des poisons, les raisons mentales, les raisons émotionnelles, la régénération ou la désintoxication et les chocs émotionnels. Le Dr Ryke Geerd Hamer (fondateur de la Nouvelle médecine germanique) a établi que « chaque maladie est provoquée par un choc qui prend l’individu complètement au dépourvu, » et c’est devenu sa première loi biologique.

Ainsi, attraper une maladie n’a rien à voir avec « des germes malfaisants qui nous infectent, » mais dépend plutôt de l’état mental et émotionnel, du système immunitaire, du microbiome et de la réceptivité.

 

Conclusion : Cette crise doit être une opportunité pour voir les virus de manière différente

Il serait sage, au milieu de toute la peur du coronavirus, de se rappeler que la théorie des germes n'est qu’une théorie, et que chacun peut prendre en charge sa santé. Le système immunitaire peut être renforcé grâce aux choix alimentaires sains, à suffisamment de soleil (vitamine D3), d'exercice et de sommeil. On peut réduire ou éliminer l'exposition aux poisons que sont par exemple le fluorure, le chlore, l'aluminium, le mercure et les rayonnements électromagnétiques du sans fil. On peut prendre des compléments alimentaires qui renforcent l’immunité, comme la vitamine C, les antioxydants, l'iode et l'oxygène, ainsi que des remèdes naturels, comme l'extrait de feuille d'olivier, les champignons médicinaux et l'huile d'origan.

[NdT : Il est bien connu aussi que la prise régulière de chlorure de magnésium renforce considérablement l’organisme. C’est grâce à lui qu’a été éliminée l’épidémie de chikungounia dans les îles françaises de l’océan Indien. L’information selon laquelle il guérit même le terrifiant Ebola a aussi réussi à être propagée malgré la censure de la presse. En fait il renforce tellement l’organisme, qu’il ne laisse prise à aucune épouvantable maladie dite virale et même parasitaire.]

Il existe une maxime capitale disant que le savoir chasse la peur. Et si la vraie conspiration était l'exploitation de l'ignorance des masses de la vraie nature des virus ? Et s'il n'existait aucun virus tueur ? Et si le vrai virus était la peur, peur du virus, peur de l'inconnu et peur de mourir ? Il est difficile de dire que les contrôleurs du Nouvel ordre mondial sont des maîtres manipulateurs qui savent parfaitement exploiter la psychologie humaine. Le moment est venu pour chacun de foncer bille en tête et de remettre en question tout ce qu'il croyait savoir. Voici l'occasion de passer à un nouveau niveau de compréhension, de compréhension et de connaissance, afin que chacun puisse garder sa liberté.

Après tout, comment être libres en restant ignorant, puisque l’ignorance donnera toujours prise à l’exploitation.

The Freedom Articles, Makia Freeman

Deep Down the Virus Rabbit Hole – Question Everything

 

Pour vous médecins, pharmaciens, naturopathes pourrait être intéressant - Virus de la rougeole -

https://wissenschafftplus.de/uploads/article/wissenschafftplus-l-erreur-d-interpretation-virus-1.pdf

 

UNE AUTRE VISION DES VIURS QUE LA MEDECINE OFFICIELLE

Ce qu’en dit Jacques DAUDON :« En ce qui concerne mon modeste entendement, pour moi et à l'appui de certaines thèses, les pandémies ne sont que des empoisonnements, divers et variés, provoqués, soit par de la nourriture avariée, contaminée, vaccins, soit par des poisons divers inhalés (nano-particules mais aussi ondes électromagnétiques, soit courant infra-sons (éolienne) ».

Voir aussi Vaccins, un génocide planétaire (livre) et Vaccins, bienfaiteurs ou assassins ? la faillite de l’empire vaccinal (ebook préfacé par Irène Grosjean, Thierry Casasnovas et Jean-Pierre Joseph) sur santeglobale.world ainsi que les BLOGS DE TAL sur le même site.

Le livre VIRUSMANIA édité Par Marco PIETTEUR est passionnant et précieux. Son sous-titre est

COMMENT L’INDUSTRIE MEDICALE INVENTE SANS CESSE DES EPIDEMIES ET REALISE DES MILLARS DE DOLLARS DE BENEFICES A NOS DEPENDS.

Le livre ANTHONY FAUCI, BILL GATES   , BIG PHARMA, LEUR GUERRE MONDIALE CONTRE LA DEMOCRATIE ET LA SANTE PUBLIQUE  de Robert F. KENNEDY, également publié en français par Marco PIETTEUR  va dans le même sens ainsi que Le livre choc Sida, opium, diamants et empire » de Nancy Turner Banks (édité par Marco PIETTEUR) montre de manière très détaillée la grand escroquerie du sida !

Note de Tal SCHALLER :

Toute la virologie est une immense mystification faite par des pseudo-scientifiques soumis aux ordres de BIG PHARMA et de la petite confrérie des ploutocates-technocrates qui veulent diminuer la population mondiale et mettre les survivants en esclavage numérique (le transhumanisme)

Hélas pour eux, le fait que la Russie soit sortie du jeu en envahissant l’Ukraine change la donne car le mondialisme totalitaire prévu a échoué . il ne sera pas possible à l’OMS de mettre ne place une autorité supra-gouvernementale qui dicte la conduite de TOUS les pays de la planète. Il va falloir trouver de nouvelles bases pour que tous les pays de la planète s’entendent sur des buts communs, et l’empire vaccinal va forcément faire faillite puisqu’il était fondé sur l’obéissance de tous au nom de la « science ».

L’écroulement des mythes de la virologie est en marche…

 

Un témoignage bouleversant :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/seine-et-marne/vaccin-anti-covid-la-descente-aux-enfers-d-eloise-2543656.html

 

Les porteurs de maladies auto-immunes sont-ils si rares qu’on peut les vacciner sans réfléchir ?r

Excellent article sur le site www.aimsib.org  qui montre la véritable « épidémie » de maladies autoimmunes causée par les vaccins et les multiples toxines du mode de vie occidental.

 

HECATOMBE SPORTIVE

En un an, 769 athlètes se sont effondrés en raison d'événements cardiaques sur le terrain.

Âge moyen 23 ans.

 Bien sûr il y a toujours eu des crises cardiaques dans le milieu sportif, mais JAMAIS autant ! Et ce qui est encore plus étrange, c'est le silence des médias sur le sujet, eux qui d'habitude, en parlaient longuement quand cela arrivait ! Entre mars 2021 à mars 2022, 769 hommes et femmes, sportifs professionnels, se sont effondrés suite à des problèmes. lors de  compétitions. Et on ne compte plus les amateurs, et les très jeunes, c'est une hécatombe.

Source traduite en français :
https://scenarieconomici-it.translate.goog/in-un-anno-769-atleti-sono-crollati-per-eventi-cardiaci-in-campo-eta-media-23-anni-che-succede/?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr

Source originale :
https://scenarieconomici.it/in-un-anno-769-atleti-sono-crollati-per-eventi-cardiaci-in-campo-eta-media-23-anni-che-succede

 

URGENT !! LE CANARD ENCHAÎNÉ RÉVÈLE QUE LA STRATÉGIE VACCINALE FRANÇAISE PILOTÉE PAR OLIVIER VÉRAN, OBÉIT EN FAIT, AU CABINET GÉANT AMÉRICAIN MCKINSEY, DONT ON CONNAIT DÉSORMAIS LES LIENS FINANCIERS AVEC PFIZER !! VOILA DE QUOI OTER VOS DOUTES MCKINSEY VOUS AIME !!!!

https://www.profession-gendarme.com/urgent-le-canard-enchaine-revele-que-la-strategie-vaccinale-francaise-pilotee-par-olivier-veran-obeit-en-fait-au-cabinet-geant-americain-mckinsey-dont-on-connait-desormais-les-liens-financiers/

 

VACCINS TOXIQUES

Une étude menée par les Centers for Disease Control et la Food and Drug Administration des États-Unis a montré que le risque de myocardite après la vaccination par ARNm COVID est environ 133 fois plus élevé que le risque de fond dans la population.

Cela signifie que la vaccination Covid augmente le risque de souffrir de myocardite, une maladie auto-immune provoquant une inflammation du cœur, de 13 200 %.

De  prepareforchange

L'expert en investissement de Wall Street, Edward Dowd, a déclaré que, selon les données des sociétés d'assurance-vie et des pompes funèbres cotées en bourse, les décès excessifs ont augmenté de 20% au premier trimestre 2022. Mais il dit que le taux de mortalité devrait baisser à mesure que le COVID se termine. . Il attribue le taux de mortalité plus élevé aux injections de COVID. Une augmentation de 20 % équivaut à environ 1,8/1000 supplémentaire. Pour une population d'environ 333 millions de citoyens, cela équivaut à 600 000 décès supplémentaires par an. ..

 

Danger nucléaire imminent
notre avenir se joue en Ukraine

Michel DOGNA

 

Avertissement :

Au cas où des esprits imprégnés de la désinformation mondialiste AFP de la télé m’accuseraient, par ce qui va suivre, de faire de la politique au lieu de la santé, je leur réponds à l’avance qu’essayer d’éviter un holocauste mondial, c’est s’occuper non seulement de la santé mais de la survie de l’humanité et de la planète entière.

Ecoutez d’abord le discours enflammé de François Asselineau président de l’UPR sur la folie suicidaire de l’OTAN et de l’Europe à vouloir déclarer la guerre à la Russie.

(C’est, disons, un peu comme vouloir arrêter un TGV à mains nues - MD)

https://vk.com/artemisiacollege?z=video451132350_456239468%2Fe21e1b5526149295e8%2Fpl_post_451132350_2606

7 mn 25

La vidéo complète :

https://www.brighteon.com/d9e00f34-bfba-4bc6-ba60-67ecaaca4ede

30 min

Le capitaine Juving Brunet de son côté, est hors de lui :

https://www.youtube.com/watch?v=onHIG1iLmwM

3 min 55

  • NOTA : Régulièrement des abonnés me demandent quoi faire en cas de pollution radioactive. Sachez que les dernières ogives nucléaires russes, c’est 2000 bombes de Hiroshima. En moins de 1 seconde vous avez des chances d’être réduits en un petit tas de cendres ; donc pas besoin de se soigner ! Si vous avez la malchance d’être encore vivants, vous serez des grands brûlés… et vous n’aurez plus rien de vivant autour de vous ! (ni plantes ni animaux)…

 

Une propagande mondiale pourrie contre Poutine

Le déchaînement que nous avions connu à l’encontre de Trump pendant son mandat se répète avec Poutine. La presse mondiale avait fait passer Donald Trump pour un fou raciste incompétent, etc, alors qu’il a effectué un travail exceptionnel, jamais cité par les médias mondiaux, de drainage de la corruption criminelle généralisée du pays.

De même de toutes parts dans le monde, les abonnés de la télé et des grands journaux sont persuadés que Poutine est un nouveau Staline sanguinaire. Les infos venant de l’Ukraine sont totalement inversées de la réalité, en colportant que la Russie est à genoux et que l’armée AZOV de Zélensky est victorieuse.

Or la réalité ne peut être appréhendée que par des informateurs sur place et non par l’AFP, qui est la propriété des hyper riches satanistes et des lobbies de la mort qui gouvernent le monde.

Donc, contrairement à ce qui se colporte, l’armée russe est gagnante sur toute la ligne depuis les premiers jours d’interventions. Tous les laboratoires de guerre bactériologique et chimique ont été détruits. L’essentiel de l’énorme matériel militaire ukrainien a été détruit ou récupéré.

Contrairement à ce qui se dit, Poutine n’a pas attaqué l’Ukraine mais a répondu à une demande d’aide de libération des populations de souche majoritairement russes du joug néonazi, mis en place et financé par la CIA. En outre, il faut noter que parmi les milliers de frappes sur des points stratégiques, l’armée russe a toujours fait en sorte d’épargner la population et de l’exfiltrer des zones dangereuses, ce qui n’a jamais été le cas dans les guerres menées par les USA depuis 70 ans.

  • NOTA : tous les envois d’armes stupidement effectués par Macron et les états européens vassaux du Deep State US pour aider les forces ukro-nazies, sont systématiquement interceptés et récupérés par l’armée russe !

Pour les détails stratégiques depuis le début du « grand nettoyage », consulter les capsules (plus de 80 depuis le départ) de Xavier Moreau qui est sur place.

https://www.youtube.com/channel/UCoQa3Zf8ntJ1V-L4d6saVhw

 

Invincible avance technologique militaire russe

Certains se rappellent peut-être d’une aventure cocasse remontant à quelques années, vécue par l’US Navy avec une armada accompagnant un gros porte-avion dont j’ai oublié le nom (d’un ancien président) - cette armada est venue narguer les forces russes en venant stationner dans la mer Baltique pas loin des côtes.  Un avion militaire russe est simplement venu survoler le site de stationnement et a diffusé un train d’ondes (scalaires ?) qui a grillé spontanément tous les circuits de télécommande de pilotage de télécommunication et de surveillance de tous les navires. Toute l’armada transformée en baignoires flottantes a dû être remorquée jusqu’en Angleterre. Les journaux sont restés muets sur cette affaire burlesque.

Sur le plan balistique, la Russie dispose de missiles furtifs à longue portée se déplaçant à 7 km/seconde, c’est-à-dire 25 000 km/heure grâce à un procédé MDH qui écarte l’air au fur et à mesure de leur avancement ; ils peuvent atteindre à partir du site de lancement Paris ou Londres en 2 minutes. Les Titans sont dotés d’une quinzaine de têtes nucléaires pouvant être préréglées pour atteindre différentes cibles simultanément avec une précision GPS dite "chirurgicale".
Par ailleurs, la Russie possède des missiles d’interception sol/air dont l’efficacité de 100% a largement été démontrée en Ukraine face à des missiles envoyés sur Kiev par l’armée ukro-nazie dans le but d’accuser la Russie. Enfin, je ne m’étendrai pas sur la génération technologique avancée des chars d’assaut contre lesquels les chars conventionnels ne sont guère de taille, ni sur les avions de chasse Sukoï dont la réputation est bien établie.

En bref, même si l’armement russe n’est pas le plus important en quantité, il est de loin le plus efficace et le plus redoutable de la planète.

 

Les objectifs de Poutine sont clairs

Vladimir Poutine n‘a jamais attaqué militairement un pays mais juste amené de l’aide à ceux qui la lui demandaient tels Bachar el Assad et l’Iran. Mais son pétrole et son gaz fait plus que jamais l’objet de convoitise de l’état voyou américain qui depuis des décennies ne vit que de guerres, de vols de richesses, de mensonges médiatiques et de corruptions. Or il y a longtemps que Poutine se prépare à un affrontement pour protéger son pays. Le peuple russe qui a déjà beaucoup souffert par le passé compte majoritairement sur lui.

Si l’OTAN a tant besoin de garder la main sur l’Ukraine, c’est qu’elle lui permettrait de cerner de près la frontière Russe et d’y installer une rampe de missiles – et cela Poutine ne le tolèrera pas.
Il a bien rappelé dans son discours du 9 mai (fête de la victoire russe en 1945) que le moindre missile envoyé sur la Russie sera immédiatement suivi d’un déluge de feu sur les instigateurs. Et Le problème avec Poutine, c’est qu’il fait toujours ce qu’il dit…

 

Elon Musk, un trublion bienvenu

Elon Musk est l’une des plus grosses fortunes mondiales évaluée à 240 milliards de dollars. Grand ami de Donald Trump, il est le promoteur de l’opération SpaceX qui a déjà lancé plus de 1 000 satellites dans l'espace. Selon Starlink, comme les satellites sont plus proches de la terre que les autres satellites de télécommunication, cela réduit le temps que prend le signal pour être transféré. Ce nouveau réseau indépendant va couvrir la planète d’ici la fin de l’année.

Or cet homme infatigable a aussi entrepris de libérer les réseaux sociaux Internet de la censure de plus en plus serrée de l’information – ainsi il vient d’effectuer le rachat de 43 milliards de $ de Tweeter. Tous les comptes d’alerteurs et de ré-information qui avaient été fermés pour cause de "politiquement incorrects" ont été aussitôt réouverts. La vérité va enfin pouvoir circuler librement du moins pour ceux qui voudront bien se sevrer des fakes TV. Merci Elon, comme quoi tous les hyper-riches ne sont pas tous pourris !

 

Chute de l'Atlantide bis et Edgar Cayce

13.000 ans après il semble que l’on recommence le même scénario avec les mêmes acteurs !
A l’époque de cette civilisation, ayant largement dépassé la nôtre, il y a eu un terrible conflit entre les fils de l’Un (au service du Bien) et les fils de Bélial (au service du mal) et ce sont ces derniers qui ont gagné par les mêmes processus ignobles que ceux actuels du Deep State - mais un grand cataclysme envoya le continent atlante par le fond de l’océan atlantique.
Ceci nous a valu 13.000 ans de retard dans notre évolution galactique – nous sommes des redoublants… allons-nous recommencer encore ?

Ce n’est pas ce qu’a prédit Edgar Cayce le plus grand médium du 20ème siècle, qui a aussi guéri des dizaines de milliers de malades considérés inguérissables. Les allergiques à Vladimir Poutine feraient bien de réviser leur jugement sur cet homme exceptionnel qui, comme Donald Trump, est imprégné de l’esprit christique – car il est dit dans les lectures akashiques que c’est la Russie qui sauvera l’humanité !

Pour en savoir plus sur les prédictions d’Edgar Cayce lisez le lien ci-dessous :

(Vous remarquerez le rapprochement des peuples russes et américains qui se feront probablement grâce à Trump après le "grand ménage").

https://beesbuzz.com/blog/3753/les-incroyables-pr%C3%A9dictions-d%E2%80%99edgar-cayce-sur-la-russie-11-mar-2022/

Carte à agrandir de ce qui devrait rester de l’Europe après le probable basculement de 90° des pôles et les nombreux séismes, avec réapparition d’une partie de l’Atlantide !

https://energie-sante.net/wp-content/uploads/2022/03/NG292_carte-europe-apres-cataclysme.jpg

Conclusion :

Soyons prêts à toutes les adaptations et toutes les séparations. 
Les âmes justes n’ont rien à craindre, 
Elles seront toujours guidées vers les bonnes informations

 

A commander en librairie :

  • Les Prophéties d'Edgar Cayce. par Dorothée Koechlin de Bizemont  
  • L'univers d'Edgar Cayce, tome 1 par Dorothée Koechlin de Bizemont  
  • L'univers d'Edgar Cayce, tome 3 par Dorothée Koechlin de Bizemont

 

Terrain, suite et pas fin

Yves RASIR

Hier, j’ai été un peu déçu de lire sous la plume de Jean-Jacques Crèvecœur que sa priorité dans la lutte anticovidiste n’était pas de mettre en doute l’existence du virus et qu’il fallait plutôt axer le travail d’information sur les ravages des injections et sur tout ce qui cache derrière l’obsession mondialiste pour cette fausse solution. Pour lui, il y a d’autres combats urgents à mener que de contester la réalité même du sars-cov2 et des virus en général.  D’un côté, je comprends parfaitement pourquoi notre ancien collaborateur se positionne ainsi : qu’elle existe ou non, la particule virale n’est pas l’agent causal de la maladie et il est donc vain d’en débattre. C’est une position pragmatique que j’ai également adoptée pendant très longtemps, notamment dans le dossier du sida où la dissidence est divisée entre ceux qui nient le HIV et ceux qui mettent seulement en cause son caractère pathogène. Le discours « négationniste » est tellement marginal et inaudible qu’on perd un temps précieux à lui prêter l’oreille et lui donner la parole.  D’un autre côté, je pense que Jean-Jacques se trompe et que la contestation du paradigme viral est potentiellement cruciale : si les virus ne sont pas véritablement isolés et purifiés et si leur existence n’est que croyance,  cela change absolument tout et cela revient à ratiboiser le dogme pasteurien puisque qu’il n’y a même plus ce tout petit rien s’opposant à la totale primauté du terrain ! Dans son argumentaire, J-J Crèvecœur  fait observer que « l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence » et que le propos radicalement anti-virologique serait dès lors peu conforme à l’attitude scientifique.  Mais n’est-ce pas l’inverse qui est vrai ?  Comme le répète invariablement le virologue allemand  Stefan Lanka, on ne peut pas prouver l’inexistence de ce qui n’existe pas, on peut seulement prouver l’existence de ce qui existe. Il est donc très sain, pour l’avancement de la science, de réclamer les preuves que les virus existent et sont davantage que des mirages nanoscopiques !
 
Une série qui tue

En conséquence, je vais me démarquer de J-J. C  et accorder un crédit accru à l’hypothèse  selon laquelle la virologie est basée sur du vent puisqu’il n’y a même pas de virus impliqués dans les maladies qu’on leur impute à tort. Mais comme je suis un simple médiateur, je vais me contenter de vous communiquer les sources d’information vous permettant de vous faire votre propre opinion. La semaine dernière, je vous indiquais la sortie du film « Terrain », conçu et réalisé par le Dr Kaufman. Ce que j’ignorais, c’est que ce médecin américain avait aussi participé  à un projet encore plus ambitieux, une série documentaire en cinq parties intitulée « The viral delusion »  (« L’illusion virale ») et sous -titrée « la pseudo-science du SARS-COV2 et la folie de la virologie moderne ». J’ai regardé le premier épisode (qui fait déjà deux heures et 20 minutes)   et je me réjouis de visionner les autres car les intervenants sont de grande qualité et leurs  explications sont  à la fois claires et convaincantes, assorties de références sérieuses et illustrées d’images édifiantes. Si les quatre autres films sont aussi létaux pour le mythe pasteurien, je pense que cette œuvre sera un très gros clou dans son cercueil ! Malheureusement, ce très long docu n’a pas encore été traduit et il n’est pas gratuit. Mais le prix d’accès (11 $) est dérisoire et on peut espérer que les traducteurs du site Cv19.fr sont déjà à l’ouvrage pour nous élaborer un sous-titrage.
 
Un article et un essai qui décoiffent
 
Au risque de me répéter, ce site internet français abat un formidable boulot pour démonter le covidisme et faire connaître au public francophone les travaux anglo-saxons démontrant les failles du pasteurisme. En février dernier, ils ont notamment publié cet article très percutant et  très instructif : « comment reconnaître que les virologues nous ont trompés ? ». Son auteur est Mark Bailey, un médecin et microbiologiste néo-zélandais qui a travaillé 20 ans dans l’industrie médicale avant de réaliser que son métier était fondé sur des postulats erronés. Pour votre gouverne, Mark Bailey est aussi le mari de Sam Bailey, la médecin-chercheuse qui a cosigné l’édition française de Virus Mania avec deux autres médecins et le journaliste médical allemand  Torsten Engelbrecht.   Mark Bailey reste souvent dans l’ombre de son épouse mais il sort à présent de l’anonymat et il apparaît plusieurs fois dans The Viral Delusion.   Si vous n’avez pas le courage de vous farcir la série, ayez au moins la curiosité de lire l’article mentionné ci-dessus. Ce texte résume très bien ce que les « antivirologues » contestent dans le récit plandémiste et, au-delà, ce qu’ils reprochent à la théorie virale. Je vous suggère surtout de lire l’essai  d’une cinquantaine de pages qu’il a cosigné avec le Dr John Bevan-Smith et qui ne fait pas mystère de son contenu puisqu’il dénonce en son titre « la fraude du covid-19 et la guerre contre l’humanité ». Gratitude aux auteurs de l’avoir mis gratuitement en ligne et merci aussi à Cv19.fr de l’avoir très bien transcrit en français.
 
Un  beau cadeau du Dr Scohy
 
Suite à l’infolettre de jeudi dernier (décalage  de 24 h car j’étais à un enterrement  le mercredi) , j’ai aussi reçu une réaction du Dr Alain Scohy, me proposant de « taper sur le clou » et de faire un sort aux erreurs de Pasteur en  rappelant que sa funeste théorie du germe avait déjà été contredite par son contemporain Antoine Béchamp, découvreur des mycrozymas. Notre ami Scohy me proposait très généreusement de publier dans Néosanté le cours sur Béchamp qu’il donne aux élèves de son école de médecine holistique. Calcul fait, il faudrait plus d’un an pour diffuser ce document  volumineux dans notre revue mensuelle. Avec son assentiment, j’ai donc décidé de faire autrement et  de publier ce syllabus de 69 pages  sur notre site internet. Si vous voulez découvrir ou mieux connaître Antoine Béchamp et ses travaux sur les microzymas, cliquez donc ici pour accéder gratuitement à la version  numérique de ce petit livre dont vous pouvez télécharger le PDF.  Ne me remerciez pas,  c’est le Dr Scohy qu’il faut remercier pour le partage non-lucratif de ses immenses connaissances sur Béchamp et son œuvre ! Je précise que l’auteur ne révise pas seulement l’histoire médicale du 19ème siècle et qu’il aborde aussi dans un chapitre la théorie virale qui est postérieure à Pasteur. Ce dernier postulait l’existence des virus mais ce n’est en effet que dans les années 30 que leur trace aurait été repérée grâce à la microscopie électronique. Pour Scohy, ce n’est là qu’un « conte de sorcier » à dormir debout qui a cependant généré la dramatique conception belliciste de l’immunité et offert un piédestal au dogme vaccinal. Au passage, je rappelle que notre collaborateur occasionnel nous avait déjà offert un article intitulé « Virus : mythe ou réalité ?», paru dans le numéro 52 (janvier 2016) de Néosanté. À l’époque, j’étais un peu réticent à publier ce texte déconcertant. A posteriori, je me félicite d’avoir franchi ce Rubicon éditorial.
 
 Un témoignage comme je les aime
 
Pour conclure ce billet résolument « virosceptique », je partage  un témoignage que j’ai également reçu la semaine dernière. Il provient d’un urgentiste marocain qui a découvert Néosanté l’an dernier grâce à Jean-Jacques Crèvecœur et qui, depuis, se réjouit chaque mois et chaque semaine  de lire nos écrits. Voici son petit récit dont j’ai seulement barré le passage où il mentionne où il travaille, histoire qu’on ne puisse pas l’identifier : « Je travaille en tant que médecin réanimateur à ……. au sud du Maroc. Je me suis occupé, presque tout seul, des malades graves Covid lors des longs mois des vagues meurtrières. Je n'ai jamais mis la tenue de protection recommandée et à partir de la deuxième vague, je n'ai même pas mis de masque facial. J'autorisais les familles des malades à rester à côté d'eux pour s'en occuper et autorisais aussi les visites. Je n'ai pas eu le Covid,  de même pour le personnel soignant sauf pour ceux et celles qui se sont trop protégés. De même pour les familles accompagnantes des malades : elles ne l'ont pas eu, du moins pas la forme grave. »  Le médecin  termine son message en se demandant  où était donc le virus et en exprimant sa conviction, vu l’absence manifeste de contagion, qu’il n’existe tout simplement pas. Je sais que de tels témoignages sont irrecevables en  science et qu’ils ne  vont pas changer le monde. Mais je les apprécie beaucoup parce qu’il illustrent ce que je souligne depuis le début de la mascarade, à savoir que les soignants, contrairement à la légende officielle,  n’ont pas  payé un lourd tribut à l’épidémie. Si  cette vérité était rétablie, on pourrait calmement commencer à raisonner  et à s’interroger sur la réalité même du prétendu ennemi viral très contagieux. Comptez sur moi pour continuer à le faire solitairement puisque notre ami Jean-Jacques, dont je salue par ailleurs l’engagement résistant, n’en fait pas une priorité.
 

 

YOUTUBE :Laurent Toubiana seul contre tous sur CNews, offre une vision différente de l'épidémie !l

Le covid a tué moins que la grippe annuelle (sauf si on croit les chiffres donnés qui ont appelé « morts du covid » tous ceux qui sont morts d’autre chose ^pendant cette période !!)…On nous ment dans les medias…Le confinement, les masques, les vaccins et le reste des mesures n’ont aucun sens.

La pandémie est une escroquerie absolue !

 

Covid : Une équipe internationale d’experts explique la modification de l’hémogramme chez les personnes vaccinées contre la Covid.

La bombe atomique du Dr Robert Young

Dans leur prétendu vaccin il y a du graphène qui détruit les organes reproducteurs et nous stérilise. Il détruit la capacité à produire des lymphocytes.

Quand il entre dans le cœur, il l'arrête. Chez les jeunes, il provoque une myocardite et une péricardite.

Lorsqu'il entre dans les tissus gras du sein, il provoque un carcinome et provoque la coagulation dans tout le corps.

Tous ces effets sont irréversibles et mènent à la mort.

Dans le cerveau, il détruit la partie neurologique la plus importante appelée couronne, éteint la conscience et en prend littéralement le contrôle ! Ils peuvent nous attribuer un numéro d'id

Le physicien et thérapeute allemand, Dr Klaus Retzlaff, est le porte-parole d’une équipe internationale d’experts qui examine les doses vaccinales et les dommages causés (par les vaccins). Les scientifiques qui ont mené l’expérience ont comparé les analyses de sang des sujets vaccinés avec celles des non-vaccinés. Le résultat époustouflant est le suivant : « Nous voyons des altérations du sang chez tous les vaccinés, sans aucune exception ».

L’hémogramme montre encore des altérations longtemps après la vaccination. D’après lui, les différences sont si parlantes que le sang des deux groupes peut être distingué à 100 %. Il est donc évident que le sang est altéré par la vaccination.

Car cela veut dire que le sang, c’est-à-dire un liquide organique du corps, est de toute évidence altéré par les vaccins. Mais cela n’a jamais été un but. Il ne faut pas oublier que le sang s’est optimisé à travers des millions d’années. Si maintenant, tout à coup, des altérations peuvent être prouvées à l’aide d’instruments de mesures sophistiqués, la question d’un délit se pose.

https://qactus.fr/2022/05/12/covid-une-equipe-internationale-dexperts-explique-la-modification-de-lhemogramme-chez-les-personnes-vaccinees-contre-la-covid/

 

Le L-Glutathion Réduit Liposomale

Michel DOGNA
Le L-Glutathion est une protéine naturellement fabriquée et concentrée au niveau du sang.

Elle est composée de 3 acides aminés : l’acide glutamique, l’acétyl-cystéine et le glycocolle. Ses propriétés thérapeutiques tout à fait remarquables, étaient jusqu’ici peu connues. Si sa quantité diminue dans le sang, les cellules irriguées s’affaiblissent et sont attaquées, le système immunitaire est ralenti, le vieillissement s’accélère, et l’espérance de vie diminue.

On peut considérer que la concentration de glutathion dans le sang est directement proportionnelle à la vitalité générale du corps.

Fort heureusement, le L- Glutathion existe sous forme de complément alimentaire - mais il faut veiller à ce que celui-ci soit sous forme réduite (oxydo-réduction) car la forme oxydée qui est bien moins chère à produire, a des effets inverses.

Par ailleurs, il faut savoir que le glutathion en complément alimentaire est dégradé par les sucs gastriques de l'estomac. Pour y pallier, certains fabricants le mettent en gélules gastro-résistantes, mais avec l’inconvénient qu’elles sont chimiques. La version idéale, qu’en outre nous avons choisie, est le L-Glutathion liposomal, donc enrobé dans des microcapsules phospho-lipidiques protectrices permettant de passer sans encombre l’estomac, et d’être facilement absorbé par l’intestin pour aller rejoindre le sang.

Les précieuses fonctions du L-Glutathion Liposomal

Nous avions déjà vu que c’est l’ennemi n°1 de l’oxyde de graphène des "faux vaXXins" ARNm, et c’est en partie pour cela que sa présence est très importante.

Mais ce n’est pas tout :

C’est un immunoprotecteur général

Le glutathion favorise la production des anticorps ainsi que le pouvoir phagocytaire des macrophages et des polynucléaires neutrophiles.

Par ailleurs, lors des réactions inflammatoires de défense, les globules blancs effectuent une flambée respiratoire visant à diriger des radicaux libres oxygénés vers l’envahisseur, ceci pouvant anéantir instantanément celui-ci. Sans la présence de glutathion les cellules environnantes seraient oxydées et donc endommagées.

C’est un anti-oxydant remarquable

Le stress oxydatif est le résultat d’une mauvaise gestion enzymatique des radicaux libres oxygénés dans les processus de fabrication d’énergie de la cellule. Cela peut induire un vieillissement prématuré, des pathologies cardio-vasculaires, des pathologies auto-immunes, et des cancers.

Le glutathion réduit stoppe littéralement ces processus dégénératifs induits par les radicaux libres oxygénés.
De plus, il protège la membrane des globules rouges et prévient l’oxydation de l’oxyde ferreux Fe++ en oxyde ferrique Fe+++ de l’hémoglobine, donc la formation du radical hydroxyl particulièrement destructeur (anémie hémolytique).

C’est un grand détoxiquant

Les deux organes cibles sont le foie et les reins. Au niveau intracellulaire, c’est là que l’on trouve le plus de glutathion.

C’est en 1970 que le Dr Key-Pailhade a découvert que grâce au glutathion, de nombreuses toxines pouvaient être neutralisées, comme les nitrosamines (aliments fumés), les benzopyrènes (barbecue, cigarettes), les organophosphates (pesticides), les métaux lourds (plomb, mercure, aluminium, cadmium).

Autres fonctions cachées

On sait maintenant que le L-Glutathion joue un rôle essentiel dans la formation de la structure des protéines, dans la synthèse et la réparation de l’ADN, et dans la régulation de la prolifération cellulaire.

Ce dernier point est crucial puisqu’on apprend que le glutathion est le stimulateur du gène P53 véritable service de contrôle qualité qui génère une enzyme de destruction des cellules ratées. Nous avons donc là un produit antimutagène de premier choix. C’est pour cela que le glutathion se révèle être un puissant adjuvant dans le traitement des cancers.
 

Diverses indications du L-Glutathion Réduit Liposomal

Toutes les maladies de vieillissement neurologique :

  • Alzheimer
  • Cancers (adjuvant)
  • Foie : intoxication alcoolique
  • Immuno-dépression
  • Intoxication au mercure
  • Oxyde de graphène : présence sanguine d’origines diverses
  • Parkinson
  • Sclérose en plaque
  • Sénilité précoce
  • Séquelles vaccinales
  • Vaccins ARNm

Posologie moyenne :

  • 2 x 5 ml/jour directement dans la bouche ou dans un verre d'eau ou de jus, sauf avis contraire d'un professionnel de santé. Ne pas dépasser la dose recommandée.

Posologie Parkinson :

  • On pourra même monter progressivement à 3 X 5ml/jour. Les résultats sont souvent spectaculaires, mais il faut plusieurs mois pour parvenir à une stabilisation.
    De plus, le pool glutathion-Vitamine C naturelle est indissociable. Il faut compter 4 à 5 grammes de vitamine C par jour - et si nécessaire monter plus haut avec de la vit C liposomale.
     
  • Nota : Il faut ici rappeler que les mises en garde contre le surdosage de vitamine C proférées par la médecine pharmaceutique ne s’appuient sur aucune donnée. La vitamine C s’est révélée inoffensive et efficace sur des décennies d’utilisations intensives (voir les travaux de Linus Pauling - Kelokerinos - Kniefer)

Dans les cas d’Alzheimer :

  • Il est utile d’associer au glutathion du Ginkgo Biloba.

Dans la sclérose en plaques :

  • On obtient d’excellents résultats en associant le glutathion à un régime alimentaire Kousmine (voir les ouvrages du Dr Kousmine).
     
  • Noter qu’il est toujours important d’adjoindre systématiquement aux traitements de dégénérescence et d’intoxication des cellules cérébrales et nerveuses des huiles riches en oméga 3 telles que l’huile de cameline, ou l’huile de sardine.

Dans les cancers :

  • Le glutathion s’avère être un traitement remarquable dans de nombreux cancers. Il peut en outre être utilisé en concomitance avec d’autres traitements sans inconvénient. Pour ceux qui ont subi des chimiothérapies, le glutathion est un détoxiquant de choix permettant de récupérer rapidement toujours en association avec la Vitamine C.

Désintoxication alcoolique du foie :

  • Dans la dégénérescence hépatique due à des séquelles alcooliques, le glutathion à raison de 2 à 3 X 5ml/jour peut amener une restauration spectaculaire.

Désintoxication organique d’entretien :

  • Nous sommes tous plus ou moins des intoxiqués qui s’ignorent face à la pollution omniprésente. Ne serait-ce que 5ml/jour peuvent apporter un plus au tonus général et à nos défenses immunitaires. C’est une bonne mesure préventive contre l’usure organique.

Présentation

  • Flacon de 250ml

Vous pouvez vous procurer le produit ici :

 

L'efficacité vaccinale s’effondre depuis janvier

Thibaut Masco de Santé Non Censurée

Depuis mi-2021, le gouvernement répétait qu'il n'y avait que des non vaccinés en réa, puis des non vaccinés et des immunodéprimés et soudain… plus RIEN.

Silence Radio.

J’ai commencé à me pencher sur les raisons de ce silence début janvier 2022.

Et à parler de mes premières analyses des données de la DREES (la base de données officielle du ministère de la santé) qui mettaient en avant une chute de l’efficacité vaccinale depuis quelques mois.

J’étais l’un des seuls à vous en informer à cette époque.

Aujourd'hui je suis fier de vous annoncer que ces informations sont confirmées par des confrères de France Soir via la base de données la DREES1.

Pour comprendre l’ampleur de cette perte de vitesse des vaccins, il nous faut remonter aux chiffres de janvier qui étaient encore (plutôt) en faveur du discours officiel sur l’efficacité des rappels vaccinaux.

Voyez plutôt les chiffres des décès de janvier à droite sur le graphique ci-dessous :

  • Les personnes non-vaccinées (en rouge ci-dessous) y étaient encore surreprésentées atteignant un peu plus de 40% des décès et des admissions en soins critiques.

Mais quatre mois plus tard, Omicron, beaucoup plus contagieux que le variant Delta, a été capable de contourner l’immunité vaccinale.

A savoir que toutes tranches d’âges confondues les décès du Covid de du mois d’avril concernent maintenant :

  • Les personnes vaccinées à 80 %,
  • Les personnes ayant reçu 3 doses à 60 % (barre jaune ci-dessous).

On le voit nettement ici : que ce soit pour les tests PCR, les hospitalisations, les entrées en soin critique ou encore les décès, les triplement vaccinés (en jaune) sont majoritaires en avil dans toutes ces catégories.

Ces chiffres me choquent.

Car si l’on se rend sur le site Covid Tracker pour connaître l’état de la vaccination des Français on se rend compte que2 :

  • 80.6% des Français ont reçu au moins une dose de vaccin ; 
  • 79.3% ont reçu toutes les doses requises ;
  • et 54.0% ont reçu une dose de rappel supplémentaire.

Autrement dit, (en proportion), le taux de décès par statut vaccinal est devenu représentatif de l’état de vaccination de la population française.

Un comble pour un vaccin censé nous protéger des formes graves de la maladie.

Le vrai problème, c’est que les politiques ne semblent pas vouloir prendre conscience de ce phénomène et s’entête à nous inviter à faire toujours plus de doses de rappels.

Les plus de 60 ans sont éligibles (entendez “encouragés”) à une nouvelle deuxième dose de rappel (la quatrième…) depuis le 7 avril dernier3 4.
Sommes nous condamnés à prendre un abonnement au vaccin ?

 

COVID – « Opération criminelle de grande envergure » : Un dossier en béton !

https://planetes360.fr/covid-operation-criminelle-de-grande-envergure-un-dossier-en-beton/

par Jean-Dominique Michel.

Lors de la séance du Conseil scientifique indépendant du jeudi 12 mai, nous avons eu droit à deux interventions exceptionnelles : celles du Dr Pierre Kory et du sociologue Laurent Mucchielli.

Pierre Kory, médecin réanimateur, est président de la FLCCC (Front Line COVID-19 Critical Care Alliance), un collectif états-uniens de scientifiques et praticiens luttant contre la désinformation sévissant dans les milieux dits scientifiques et les autorités de santé.

Dans une présentation en français, Pierre a passé en revue les ignominies actuellement couvertes par ces milieux et la presse aux ordres : négation systématique de l’efficacité des traitements qui ne rapportent rien, mise en valeur par des études frauduleuses de remèdes inefficaces et toxiques (dont une certaine inoculation expérimentale…) corruption des chercheurs et revues médicales, attaques et intimidation contre les experts intègres, mépris pour la vie des patients – la dérive fortement lucrative à l’œuvre dans la gestion du Covid n’a décidément rien à envier aux agissements de Cosa Nostra ou d’Al-Capone.

Parmi les « perles » mises en lumière dans son exposé, une étude dont le titre conclut à l’inefficacité de l’ivermectine… alors que les données dans l’article montrent le contraire ! Voilà le degré de crapulerie auquel nous en sommes arrivés aujourd’hui.

Ou encore une démonstration que les traitements cortico-stéroïdes les plus efficaces (selon la recherche) ont été interdits au profit des moins efficaces ! Avec combien de morts à la clé ?…

Et en guise d’incontournable conclusion que nous faisons face à l’homicide intentionnel de millions de personnes pour permettre aux pharmas vaccinales de faire – littéralement – des centaines de milliards de dollars de bénéfices.

Le maître d’œuvre de cette opération ? Un certain milliardaire ne connaissant absolument rien à la santé publique, mais qui a acheté les gouvernements, la presse, les universités, les revues médicales et désormais l’OMS – tout ceci étant à nouveau parfaitement documenté dans la présentation du Dr Kory.

Pierre (comme Peter McCullough, Robert Malone ou Jay Bhattacharya) est un scientifique de haut vol, avec cette particularité désormais rare d’être honnête et intègre. Il a eu l’occasion de s’exprimer récemment devant le Sénat américain et a publié accessoirement dans les revues les plus prestigieuses – hélas quant à elles aujourd’hui largement corrompues.

La doxa du grand banditisme

À cet exposé cinglant succéda celui de Laurent Mucchielli, directeur de recherches au CNRS, qui mène un travail d’investigation magistral depuis deux ans autour de la dérive en cours. Spécialiste dans ses travaux précédents de la délinquance, il est vrai qu’il reste en l’espèce dans son domaine…

En Sherlock Holmes des crimes covidiens, Mucchielli met en lumière chaque brique de la magouille : conflits d’intérêts, manipulations et trucages, procédés crapuleux, propagande, stigmatisation et ostracisation, police de la pensée et répression du débat scientifique, exploitation éhontée de la ficelle débile du « complotisme » par une presse achetée, le tout construisant un édifice totalitaire attentant aux fondamentaux de la démocratie et de la science..

Comprendre les manipulations et les agissements pervers actuels des médias mainstream étant une œuvre de prophylaxie mentale – essentielle à notre immunité, individuelle et collective -, j’ajoute un décodage de haut vol offert par Idriss Aberkane sur les procédés du groupe de presse Altice et ses titres désormais lamentables .

Les autres (en Suisse : Tamedia, Heidi / Le Temps, la RTS ou les titres Ringier, sans oublier Léman Bleu et autres tévélocales, ou en Belgique l’immonde RTBF) ne valant en l’espèce guère mieux. Et oui, cette dérive, comme le souligne Aberkane, constitue bel et bien une menace directe et sans précédents contre la démocratie et l’état de droit.

Du très lourd, donc, qui a l’avantage de mettre les criminels et leurs agissements à nu. Si ceux-ci disposent d’une puissance plus qu’inquiétante, la « résistance » ne manque dieu merci pas de valeureux combattants, ni surtout de preuves en béton !

 

ARN : une étude accablante tire la sonnette d'alarme
Une étude publiée le 15 avril 2022 dans ScienceDirect m'effraie au plus au point.

Thibaut Masco de Santé Non Censurée

Selon ces résultats à paraître dans le Journal officiel de la Société chinoise de toxicologie (FCT), une revue de toxicologie de renommée internationale, les « vaccins » à ARNm du SARS-CoV-2 provoqueraient1 :


 La création d’un ARNm modifié aux effets complexes mais surtout imprévisibles ;

 La fabrication soutenue de protéines Spike (j’y reviens plus loin) ;

 Une altération de l’immunité innée ;

 Une altération des mécanismes de réparation de l’ADN (protéine Spike neurotoxique) ;

 Potentiellement un risque accru de maladies infectieuses et de cancer.


Autrement dit, en cherchant à altérer l’ARN messager pour en faire un vaccin contre la Covid-19, les scientifiques auraient potentiellement créé un outil déréglant le fonctionnement de nos cellules.

L’impact sur la santé doit être évalué par d’autres organismes de recherche mais il est inquiétant.

Des conséquences inquiétantes

Car, comme ces altérations sont intégrées directement à un vaccin, censé aider le système immunitaire, celles-ci passent outre le radar de ce dernier et ne sont donc pas éliminées.

Un vrai cheval de Troie !

Je vous rappelle que les vaccins de Pfizer et Moderna consistent à forcer nos cellules à produire, à partir d’ARN messager, un morceau du virus Sars-Cov2 (la protéine Spike).

Celle-ci ne doit pas nous rendre malade ; elle est destinée à entraîner notre organisme à se défendre.

Ainsi commandées de l’intérieur, les cellules produisent massivement des protéines Spike.

Le problème c’est que cela peut perturber au passage la synthèse d’autres protéines, nécessaires à notre organisme.

En effet, les auteurs de l’étude notent un potentiel lien de causalité des vaccins ARNm avec l'apparition de nombreuses maladies.

Ils évoquent des maladies neurodégénératives, des troubles du foie, des cancers, des myocardites (je vous en ai déjà parlé), de paralysie de Bell (paralysie de la moitié du visage) ou encore de thrombocytopénie immunitaire (pas assez de plaquettes dans le sang, il ne coagule plus)2.

Pire, les auteurs concluent que « des milliards de vies sont potentiellement en danger, étant donné le grand nombre de personnes auxquelles on a injecté les vaccins à ARNm ».

Ils appellent « les institutions de santé publique à démontrer, avec des preuves, pourquoi les questions abordées dans ce document ne sont pas pertinentes pour la santé publique, ou à reconnaître qu'elles le sont et à agir en conséquence ».

Imaginez un instant les conséquences si les mises en garde accablantes de cette étude s'avèrent fondées ?

Plutôt qu’un remède, nous serions-nous fait injecter, et à plusieurs reprises, une bombe à retardement au cœur même de nos cellules ?

Comme toujours depuis le début de la pandémie, le flou est le plus total.

Le flou est total

D’un côté il y a les alarmistes, comme les auteurs de cette étude, qui prétendent que l’inoculation de ces vaccins constitue potentiellement une catastrophe sanitaire.

D’un autre côté, il y a les autorités politiques, et, force est de le constater, la totalité des autorités sanitaires qui disent exactement le contraire. Allant même jusqu’à nier les nombreux effets secondaires pourtant avérés.

Où se trouve la vérité ? Suis-je du côté des alarmistes ?

Mon but, n'est pas de semer la peur en vous mais d’essayer de relayer les opinions censurées qui me paraissent dignes de foi.

Et je vous avoue que les résultats de cette étude me troublent.

Tout d’abord, car il s’agit d’une étude globale sur l’ensemble des effets secondaires recensés des vaccins à ARNm, contrairement aux précédentes publications, qui n’abordaient que l’un ou l’autre des effets en question…

Ensuite, car cet article se base sur des sources sérieuses, notamment les chiffres de la VAERS, un organe américain chargé de recenser les effets secondaires des vaccins.


BMJ Gate : interprétation manipulée des données statistiques au bénéfice des mensonges officiels

 

 Dr Gérard Delépine, pour FranceSoir

TRIBUNE — Les Américains, à plus de 90 %, ne croient plus à la gravité du Covid-19 — merci Omicron — ni à l’intérêt des mesures coercitives, bien que l’éternel menteur Fauci tente d’alimenter la peur via les CDC, agences gouvernementales. Vainement, cette fois en mai 2022 : « Epidemy is over ».

Ainsi, la plus grosse manipulation récente sur les vaccins Covid vient du CDC (Centers for disease control and prevention; voir les agences gouvernementales par État). Pour tenter de convaincre encore et de vendre encore et encore leurs injections dangereuses, l’article tente de faire croire à l’efficacité des pseudo-vaccins alors que l’épidémie régressait naturellement (en courbe en cloche comme toutes les épidémies).

[Notes relatives au CDC : Le président des États-Unis nomme les directeurs des agences de santé majeures à un niveau national, avec l’approbation du Sénat. Les gouverneurs jouent le même rôle pour les agences de santé des États. Le « U.S. Department of Health and Human Services » (HHS) est la principale agence de santé aux États-Unis. Cette agence reçoit ses instructions directement du Congrès et de la Maison-Blanche en ce qui concerne la gestion des finances, la coordination, la réglementation ou encore la fourniture de services de santé.]

Le Center for Disease Control and Prevention (CDC) est une agence du HHS et la principale agence de santé publique aux États-Unis. Le CDC travaille en collaboration avec des organisations partenaires (institutions académiques, agences gouvernementales, organisations privées...) pour assurer le suivi, la prévention et le contrôle de la santé humaine et environnementale.

Le CDC patronne une nouvelle étude truquée, biaisée pour faire croire au succès vaccinal et le comité de lecture du British Medical Journal n’y voit pas malice.

Comment transformer un bilan catastrophique réel en succès imaginaire

Cette étude de propagande marchande a été publiée dans le British Medical Journal (BMJ) le 27 avril 2022 (Public health impact of Covid-19 vaccines in the US : observational study BMJ 202 04 27 2022;377:e069317) et a été immédiatement reprise sans modération par les médias médicaux et grand public (voir les articles de VnExplorer et Femme actuelle.

Elle prétend que « l’augmentation de la couverture vaccinale pourrait influer sur la mortalité et l'incidence du Covid-19, car une couverture vaccinale plus élevée serait associée à des taux plus faibles de mortalité et d'incidence du covid-19 au niveau de la population aux États-Unis ».

Il ne s’agit pas d’une étude randomisée, mais d’une simple étude observationnelle dont les conclusions, soumises aux biais temporels, sont toujours incertaines.

En janvier et février 2021, aux États-Unis, le nombre quotidien de nouveaux cas a fortement régressé en même temps que la pseudo-vaccination progressait, mais rien n’indique qu’il puisse y avoir la moindre relation de cause à effet entre les deux.

En effet, les premières injections datent de la mi-décembre 2020 et fin février 2021 seulement 17 % des Américains avaient reçu une dose, et moins de 10 % deux doses depuis plus de deux semaines, délai couramment admis pour prétendre à une protection.

 

Youtube/ Laurent Toubiana seul contre tous sur CNews, offre une vision différente de l'épidémie!

Le covid a très peu tué, et les mesures (confinement, masques,  injections,etc) n’ont eu aucune utilité.

 

La dangerosité du vaccin de Pfizer

https://crowdbunker.com/v/zJhZGtRxyi

Une excellente vidéo qui prouve de manière détaillée que les « vaccins Pfizer » sont des armes de destruction massive qui ont tué des dizaines de milliers  de gens tout en en empoisonnant des millions… c’est clair, précis, IRREFUTABLE ! Et c’est fondé sur les documents de PFIZER, pas sur les hypothèses ou des chiffres manipulés !

A VOIR DE TOUTE URGENCE ET A FAIRE CIRCULER

 

En toute fraternité

Tal SCHALLER