BLOG 23 de Tal SCHALLER

Chers amis

Le monde est en train de changer à grande vitesse ! Voici des infos utiles pour vous soutenir vers une nouvelle conscience, libérée des dogmes et folies du passé !

 

THE CHINA CONNECTION: La société mère de Dominion Voting Systems a reçu 400 millions de dollars de la Banque suisse d'investissement - détenue à 75% par le gouvernement chinois

 LES FOLIES DE BILL GATES :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/19/le-kenya-et-le-malawi-zones-test-pour-un-carnet-de-vaccination-injecte-sous-la-peau_6023461_3212.html

 Toutube : Des Remèdes à tous les Coronavirus - Recopiez cette vidéo ! (Tokata63)

Youtube : Epstein : parcours d'un monstre de l'Etat profond - Pierre Jovanovic - Politique & Eco n°277 – TVL

L’incroyable odyssée d’un maître chanteur, ami de Bill Gates, politiciens, têtes couronnées et milliardaires tout en étant agent du Mossad ! Comment il faisait chanter tout le monde avec ses caméras cachées…

Les vétérinaires interdisent de vacciner les animaux s’ils sont malades ou s’ils ont déjà eu un coronavirus

Les chercheurs vétérinaires planchent depuis des années sur les coronavirus animaux, dont certains sont relativement proches de celui qui circule actuellement chez l’homme. Des vaccins ont été mis au point. Mais leur efficacité est hélas souvent décevante. Certains ont même posé problème, comme cela a été le cas pour celui contre le coronavirus du chat, en augmentant potentiellement les risques pour l’animal ou en provoquant des réponses immunes inadaptées. Pour le cas présent, l’incertitude existe aussi : aucun vaccin n’a jamais été mis au point pour un coronavirus pour l’homme, même si des projets étaient bien avancés pour le Sras, en 2003 (l’épidémie s’était éteinte avant la fin des travaux).

https://www.letelegramme.fr/france/coronavirus-pour-les-animaux-les-vaccins-ont-souvent-ete-decevants-16-04-2020-12540144.php

https://www.lefigaro.fr/sciences/les-lecons-contrastees-des-vaccins-veterinaires-contre-les-coronavirus-20200505

https://www.royalcanin.com/fr/cats/kitten/feline-infectious-peritonitis

On sait que : vaccins à VRSB/coronavirus sont dangereux donc contre indiqués chez les animaux malades. On vaccinera sans discriminer ; gens malades peu ou pas symptomatiques, ou ayant eu la maladie…

AVANT DE PIQUER PAPY ET MAMY CONSULTEZ VOTRE VETERINAIRE

https://pgibertie.com/2020/12/01/les-labos-avouent-les-limites-de-leurs-vaccins-le-traitement-seule-alternative/

 

Le Dr Fauci prévient les États-Unis

Alors que le Dr Fauci a fait l'éloge à plusieurs reprises de Pfizer et Moderna et a assuré au public américain que la première autorisation d'utilisation d'urgence du vaccin de la FDA pourrait être délivrée en quelques jours, il a averti lors de l'entretien de dimanche que les gens devraient continuer à porter des masques et observer la distanciation sociale même après ils ont été vaccinés.

Ce n'est que le dernier indice troublant que les exigences de distanciation sociale pourraient être là pour rester.

"Je recommanderais aux gens de ne pas abandonner toutes les mesures de santé publique simplement parce que vous avez été vacciné", a déclaré Fauci lors d'une apparition sur l'état de l'Union de CNN. «Parce que même si pour la population générale, il peut être efficace de 90 à 95%, vous ne savez pas nécessairement à quel point il est efficace.»

Le Dr Fauci a répondu que les gens «ne peuvent pas abandonner les mesures fondamentales de santé publique» tant que le vaccin n'a pas été largement distribué. Ce ne sera peut-être pas avant le deuxième ou le troisième trimestre de l’année prochaine.

 

En 38 minutes seulement, ces 2 êtres exceptionnels vous offrent

des informations qui peuvent vous SAUVER LA VIE...

Quelle sagesse, quelle franchise, quelle lucidité!

A ENREGISTRER VITE AVANT CENSURE.

IMMENSE GRATITUDE ENVERS CES PERSONNES.

https://www.youtube.com/watch?v=EP6gfoVgCbg

 

La prochaine crise majeure sera inaugurée pour la grande réinitialisation

2 décembre 2020 par Derek Knauss

De Patriot Rising:

«Je crois qu'il y aura une autre crise. Ce sera plus important… et nous devons commencer à nous y préparer dès maintenant. Quand nous verrons cette prochaine crise, ce sera plus rapide que ce que nous avons vu avec Covid. Le taux de croissance exponentielle augmentera - sera beaucoup plus raide . L'impact sera plus grand. Les implications sociales et économiques seront encore plus importantes . »

~ Directeur général - Forum économique mondial - Jeremy Jurgens

«Nous savons tous que nous accordons encore une attention insuffisante au scénario effrayant d'une cyberattaque globale , qui mettrait un terme à l'alimentation électrique , aux transports, aux services hospitaliers… à notre société dans son ensemble. La crise du Covid-19 serait considérée à cet égard comme une petite perturbation en comparaison . Utiliser la crise de Covid-19 comme une opportunité opportune de réfléchir aux leçons de la cybersécurité, de la communauté et d'améliorer notre préparation à une éventuelle cyberpandémie . »

~ Fondateur du Forum économique mondial - Klaus Schwab

Programmation prédictive

Les centres de pouvoir mondialistes diffusent leurs mouvements à l'avance. C'est ce qu'on appelle la «programmation prédictive».

Plus vous approfondissez cela, plus vous découvrez que c'est bien ce qu'ils font. La plupart n'en entendent pas parler ou ne comprennent pas consciemment leur message.

Lorsque les milliardaires mondialistes parlent, il vaut mieux écouter ce qu'ils disent. Dans ce cas, pas seulement le WEF. Mais la même chose vaut pour d'autres groupes et organisations mondialistes puissants. Écoutez les indices. Ils comprennent et incarnent les contrôleurs mondialistes du monde - et ils tentent depuis des décennies de mettre définitivement les États-Unis sous leur contrôle total (avec l'aide de nombreux ennemis et agences à l'intérieur).

Le Forum économique mondial (à titre d'exemple) est une organisation internationale basée à Genève qui discute de questions concernant l'économie politique mondiale. Ils ont révélé ce qu'ils avaient l'intention de faire. Et ce sera peut-être (très) bientôt..

La grande réinitialisation

Les milliardaires mondialistes d'élite prévoient de provoquer une « grande réinitialisation » qui entraînerait des changements sociaux et économiques permanents à travers le monde.

Les mondialistes de l'État profond, les principaux dirigeants du Big Business, du Big Globalism et du Big Government du monde entier - y compris des royautés et des tyrans communistes assassins en masse - interviennent pour proposer leur «solution» aux crises qu'ils ont eux-mêmes déclenchées:

Une «grande réinitialisation» pour transformer le monde et tout ce qu'il contient, soi-disant pour le bénéfice des masses, mais vraiment pour le bénéfice des classes dirigeantes.

«Les acteurs du monde entier se réunissent régulièrement, surtout depuis janvier 2020, pour planifier« La grande réinitialisation »lors du sommet de Davos 2021 en janvier.»

«La grande réinitialisation de DAVOS marquera la fin des États-nations, de la classe moyenne et de toutes les libertés civiles.»

«… L'inquiétude concernant les perspectives sociales et économiques du monde ne fait que s'intensifier. Il y a de bonnes raisons de s'inquiéter: une forte récession économique a déjà commencé et nous pourrions être confrontés à la pire dépression depuis les années 1930. Mais, si ce résultat est probable, il n’est pas inévitable. »

Les sponsors du WEF ont de grands projets:

»… Le monde doit agir conjointement et rapidement pour réorganiser tous les aspects de nos sociétés et économies, de l'éducation aux contrats sociaux et aux conditions de travail. Chaque pays, des États-Unis à la Chine, doit participer, et chaque industrie, du pétrole et du gaz à la technologie, doit être transformée. En bref, nous avons besoin d'une «grande réinitialisation» du capitalisme. »

De toute évidence, les mondialistes ont désespérément essayé de nous débarrasser de l'homme orange (Trump). Pourquoi? Parce qu'ils ne peuvent pas le contrôler comme les autres. Maintenant, c'est là que je deviens nerveux ...

Il est évident que cette élection a été truquée (systèmes de vote du Dominion) à un degré incroyable. La preuve qui est apparemment sur le point d'être révélée choquera le monde. Le «terrier du lapin» du Dominion est très profond et très laid. Apparemment, les élections sont potentiellement truquées électroniquement depuis un certain temps. J'ai entendu dire que des avocats de renommée mondiale sont sur le point de dénoncer la plus grande fraude électorale de l'histoire américaine. 

Maintenant écoutez, si c'est vrai - et je n'ai aucune raison de croire que ce n'est pas vrai à ce stade - sur la base des interviews crédibles que j'ai écoutées - ce sera comme déclencher une bombe nucléaire. Révéler la profonde trahison et les nombreux participants.

Les mondialistes lanceront leur propre contre-attaque. Et je crains que cela puisse inclure une partie ou la totalité de ce dont ils ont déjà dit que cela se produirait ... Une pandémie pire (bien pire) que Covid-19. Et une cyberattaque complète qui (selon eux) abolirait le réseau électrique (à des degrés divers?) (Parmi d'autres systèmes). Un assassinat pur et simple ne serait pas non plus hors de question.

Il n'y a aucun moyen que cela se passe paisiblement au cours des 4 à 8 prochaines semaines. "Stuff" va arriver. Ils nous l'ont déjà dit. Et si ces avocats «ont la marchandise» sur la fraude de notre système de vote électronique - l'État profond et les mondialistes vont devenir «nucléaires».

 

Personne n’est mort du coronavirus"

https://reseauinternational.net/__trashed-18/

par Rosemary Frei et Patrick Corbett.

Extrait :

Révélations importantes partagées par le Dr Stoian Alexov, Président de l’Association Bulgare de Pathologie.

Un pathologiste européen de renom rapporte que lui et ses collègues à travers l’Europe n’ont trouvé aucune preuve de décès dû au nouveau coronavirus sur ce continent.

Le Dr Stoian Alexov a qualifié l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) « d’organisation médicale criminelle » pour avoir créé la peur et le chaos dans le monde entier sans fournir de preuves objectivement vérifiables d’une « pandémie ».

Une autre révélation étonnante du Président de l’Association Bulgare de Pathologie (ABP), le Dr Alexov, est qu’il pense qu’il est actuellement « impossible » de créer un vaccin contre le virus.

Il a également révélé que les pathologistes européens n’ont identifié aucun anticorps spécifique du SARS-CoV-2.

L’organisme forme des anticorps spécifiques aux agents pathogènes qu’il rencontre. Ces anticorps spécifiques sont connus sous le nom d’anticorps monoclonaux et constituent un outil essentiel en pathologie. L’immunohistochimie, qui consiste à marquer les anticorps avec des couleurs et à les appliquer sur les lames de biopsie ou d’autopsie, permet de relever ces anticorps. Après avoir donné aux anticorps le temps de se fixer aux agents pathogènes auxquels ils sont spécifiques, les pathologistes peuvent examiner les lames au microscope et voir les endroits spécifiques où se trouvent les anticorps colorés, et donc les agents pathogènes auxquels ils sont liés.

Par conséquent, en l’absence d’anticorps monoclonaux contre le nouveau coronavirus, les pathologistes ne peuvent pas vérifier si le SRAS-CoV-2 est présent dans l’organisme, ou si les maladies et les décès qui lui sont attribués ont bien été causés par le virus plutôt que par autre chose.

« Le COVID-19 est une maladie mortelle seulement dans des cas exceptionnels, mais dans la plupart des cas, il s’agit d’une infection virale essentiellement inoffensive », a déclaré le Dr Klaus Püschel à un journal allemand en avril. Ajoutant dans une autre interview :

« Dans un certain nombre de cas, nous avons également constaté que l’infection au coronavirus actuelle n’a rien à voir avec l’issue fatale parce que d’autres causes de décès sont présentes,

De plus, l’une d’entre nous (Rosemary) et un autre journaliste, Amory Devereux, ont documenté dans un article du Off-Guardian du 9 juin que le nouveau coronavirus n’a pas rempli les postulats de Koch.

Ces postulats sont des étapes scientifiques utilisées pour prouver l’existence d’un virus et sa relation individuelle avec une maladie spécifique. Nous avons montré qu’à ce jour, personne n’a prouvé que le SRAS-CoV-2 provoque une maladie discrète correspondant aux caractéristiques de toutes les personnes qui sont ostensiblement mortes du COVID-19. Le virus n’a pas non plus été isolé, reproduit puis démontré comme étant à l’origine de cette maladie distincte.

En outre, dans un article paru le 27 juin dans le Off-Guardian, deux autres journalistes, Torsten Engelbrecht et Konstantin Demeter, ont ajouté aux preuves que « l’existence de l’ARN du SRAS-CoV-2 est basée sur la foi et non sur les faits ».

Les deux journalistes ont également confirmé « qu’il n’y a aucune preuve scientifique que ces séquences d’ARN [considérées comme correspondant à celles du nouveau coronavirus] sont l’agent causal de ce qu’on appelle le COVID-19 »

Comme indiqué ci-dessus, l’incapacité à identifier des anticorps monoclonaux pour le virus suggère qu’il n’y a pas de base pour que les vaccins, les tests sérologiques et les certificats d’immunité soient déployés dans le monde entier à une vitesse et à un coût sans précédent. En fait, il n’existe aucune preuve solide de l’existence du virus..

Le Dr Alexov a déclaré dans l’interview du 13 mai :

« La principale conclusion [de ceux d’entre nous qui ont participé au webinaire du 8 mai] est que les autopsies qui ont été réalisées en Allemagne, en Italie, en Espagne, en France et en Suède ne montrent pas que le virus est mortel ».

Le Dr Alexov a donc affirmé :

« L’OMS est en train de créer un chaos mondial, sans qu’aucun fait réel ne sous-tende ce qu’elle dit ».

 

PFIZER ET MODERNA

Du site de robert kennedy

Aux États-Unis, tous les regards sont tournés vers Pfizer et Moderna. Les principaux résultats d'efficacité de leurs essais expérimentaux sur le vaccin covid-19 sont étonnants à première vue. Pfizer dit avoir enregistré 170 cas de covid-19 (chez 44 000 volontaires), avec une répartition remarquable: 162 dans le groupe placebo contre 8 dans le groupe vaccin. Pendant ce temps, Moderna affirme que 95 des 30000 volontaires de son essai en cours ont obtenu le covid-19: 90 sous placebo contre 5 recevant le vaccin, ce qui a conduit les deux sociétés à revendiquer une efficacité d'environ 95%.

Mettons cela en perspective. Premièrement, une réduction du risque relatif est signalée, et non une réduction du risque absolu, qui semble être inférieure à 1%. Deuxièmement, ces résultats se réfèrent au principal critère d'évaluation de la covid-19 des essais, quelle qu'en soit la gravité, et surtout  pas la capacité du vaccin à sauver des vies , ni la  capacité de prévenir l'infection , ni l'efficacité dans des sous-groupes importants (par exemple, les personnes âgées fragiles). Ceux-ci restent encore inconnus. Troisièmement, ces résultats reflètent un point temporel relativement peu de temps après la vaccination, et nous ne savons rien de la performance des vaccins à 3, 6 ou 12 mois, nous ne pouvons donc pas comparer ces chiffres d'efficacité avec d'autres vaccins comme les vaccins antigrippaux (qui sont jugés sur une saison). Quatrièmement, les enfants, les adolescents et les personnes immunodéprimées étaient largement exclues  des essais, nous manquons donc toujours de données sur ces populations importantes.

J'ai précédemment soutenu que les essais  étudient le mauvais critère d'évaluation , et pour un besoin urgent de corriger le cours  et d'étudier des paramètres plus importants comme la prévention des maladies graves et la transmission chez les personnes à haut risque. Pourtant, malgré l'existence de mécanismes de  réglementation pour garantir l'accès aux vaccins tout en maintenant la barre d'autorisation élevée  (ce qui permettrait aux essais contrôlés par placebo de se poursuivre suffisamment longtemps pour répondre à la question importante), il est difficile d'éviter l'impression que les sponsors revendiquent la victoire et la conclusion leurs essais (Pfizer a  déjà envoyé aux participants de l'essai une lettre  discutant du «passage» du placebo au vaccin), et la FDA sera désormais sous une énorme pression pour autoriser rapidement les vaccins.

Mais alors que la conversation se déplace vers la distribution des vaccins, ne perdons pas de vue les preuves. Un examen indépendant des données d'essai sous-jacentes  augmentera la confiance et la crédibilité des résultats. Il peut également y avoir des limites importantes aux résultats des essais dont nous devons être conscients.

Plus important encore, nous avons besoin de garanties fondées sur les données que les études n'ont pas été annulées par inadvertance, ce qui signifie que les enquêteurs ou les volontaires pourraient faire des suppositions raisonnables quant au groupe dans lequel ils appartenaient. La mise en aveugle est la plus importante lors de la mesure des paramètres subjectifs comme la covid-19 symptomatique, et les différences dans les effets secondaires post-injection entre le vaccin et le placebo auraient pu permettre des suppositions éclairées. Les essais  antérieurs contrôlés par placebo  du   vaccin antigrippal n'ont pas été en mesure de maintenir complètement l'aveugle du statut vaccinal, et le récent incident de «demi-dose» dans l'essai du vaccin Oxford covid-19 n'a  apparemment été remarqué qu'en  raison d'effets secondaires plus légers que prévu. (Et ce n'est qu'une des  nombreuses  préoccupations liées  au procès d'Oxford.)

Contrairement à un placebo salin normal,  les essais de phase précoce  ont  suggéré que les événements indésirables systémiques et locaux sont courants chez les personnes recevant le vaccin. Dans un essai Pfizer  , par exemple, plus de la moitié des participants vaccinés ont souffert de maux de tête, de douleurs musculaires et de frissons - mais les essais de phase précoce étaient de petite taille, avec de grandes marges d'erreur autour des données. Peu de détails sur les grandes études de phase 3 ont été publiés jusqu'à présent. Le communiqué de presse de Moderna  indique que 9% ont souffert de myalgie de grade 3 et 10% de fatigue de grade 3; Déclaration de Pfizer  ont rapporté 3,8% de fatigue de grade 3 et 2% de maux de tête de grade 3. Les événements indésirables de grade 3 sont considérés comme graves, définis comme la prévention de l'activité quotidienne. Les réactions de gravité légère et modérée sont forcément beaucoup plus fréquentes.

(suite sur le site children health defence)

 

Médecin africain...Rien que du bon sens!!! (2mn55)

 il a raison à 100%, irréfutable.

>https://twitter.com/i/status/1334438877625511936

SUR LE NET :

Un membre de ma famille vient de nous dire que lorsque l'on va voir le médecin ,il propse aux patients voulez vous vous faire vacciner  contre  covid 19 ?  le patient dit non une première fois ,puis le médecin revient a la charge insiste voulez vous vous faire vacciner ? la patient dit non une seconde fois sa en reste là ,s'il retourne a nouveau chez le même médecin en consultation ,le médecin lui demande a nouveau voulez vous faire vacciner ? ,si le patient accepte ,le médecin lui fait signer une décharge pour que le patient ne porte pas plainte contre le médecin et le labo qui a fabriqué le vaccin ,ils sont malins ces assassins pour génocider le peuple ,les tuer volontairement tout en se protégeant !

 

Le Choc en Retour II ou Macron en Place sur son siège… éjectable.

[Auteur : Alain Nicolaï]


En métaphysique, un chat est un chat.

« Qui connaît les noms connaît les choses. »

Cratyle, Platon, citation de la page 8 du Livre des Sept Sceaux — Le Retour à l’Évidence.

« Rien n’est plus dangereux que la confusion des concepts. En particulier de ceux qui visent à désigner ce à quoi on s’oppose. En général, une telle confusion est un préalable au désordre des esprits et à la violence des actes. Macron en Place sur son siège… éjectable.

Selon lui, Il ne fait que suivre les préconisations de son Conseil Scientifique. L’ennui, c’est qu’il est prouvé que nombre des membres de ce Conseil ont des liens financiers avec l’industrie pharmaceutique (cf. Top 13 du classement des revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique et Crise sanitaire : le retour des accusations de conflit d’intérêts). C’est pour cette raison que le Pr Didier Raoult, qui en faisait parti, n’a pas voulu y participer.

Le premier confinement fut décidé dans l’urgence sans que les décisions prise alors, furent approuvées par la suite par le Parlement (http://www.profession-gendarme.com/lassemblee-nationale-face-a-ses-responsabilites).

Cet été, il fallait suivre toutes les consignes du gouvernement, car d’après lui une énorme deuxième vague, pire que la première, allait arriver à l’automne. Puis il fut recommandé de se faire tester au moyen des tests PCR. Ces tests ont ainsi fait grimper artificiellement la courbe des positifs covid, faisant ainsi monter un peu plus la peur dans la population. Artificiellement, car ce test inventé en 2014 ne détecte pas le virus du covid : il signale simplement que les sujets testés ont dans leur organisme des bactéries ou des virus. (FranceSoir : La grande supercherie des tests PCR, 90 % des cas positifs ne sont pas malades ni contagieux) Ce sujet a été l’objet d’un article publié tardivement par Paris Match à la fin novembre (Covid-19 : les tests PCR contestés)

Dans son discours du 28 octobre qui annonçait le deuxième confinement, Macron disait :

« Le Conseil Scientifique a évalué les conséquences d’une telle option (Ne rien faire). Elles sont implacables : à très court terme cela signifie le tri entre les patients à l’hôpital. Et d’ici quelques mois c’est au moins 400 000 morts supplémentaires à déplorer. »

Puis, le 14 novembre (voir Loi 14 novembre 2020 prolongation état urgence sanitaire 16 février 2021 | Vie publique.fr), l’Assemblée Nationale fut bâillonnée, et dans la foulée l’état d’urgence fut prolongé jusqu’au 1 avril 2021. Le pouvoir trouva alors le moyen de fonder un Comité de Défense restreint, composé en parti de militaires, pour soit disant mieux gérer la situation.

Devant la baisse incontestable des contaminations il fut décidé en haut lieu de diminuer un peu la pression. À la date où est rédigé cet article, rien ne justifie plus le confinement et la privation de nos libertés. Il faut, ici, insister lourdement sur ce fait : la liberté est le premier fondement de notre République.  (Covid-19 : maladie mortelle, mais à quel point ?)

Cependant, il est fort à parier que maintenant Macron et ses sbires attendent tranquillement le début de l’année prochaine pour nous donner le coup de grâce, quand fatalement arrivera la grippe saisonnière qui bloque chaque année, au moins depuis 2015, notre système hospitalier (https://www.youtube.com/watch?v=oywOkAWwKWE). Ceci est dû en grande partie aux 70000 suppressions de lits qui ont été faite depuis Sarkozy (“Expliquez-nous”: qui a détruit le système de santé en France?)

Mais si notre jeune président est très prolixe devant les téléspectateurs et les citoyens pour prendre la posture du bon samaritain, en se faisant passer pour celui qui privilégie votre santé, il se garde bien de vous dire en face ce qui se trame en coulisses.

Attention, asseyez-vous, vous risquez de vous trouver mal !

Avez-vous entendu parler du Discours d’ouverture du sommet « Finance en commun (FICS) » que Macron a prononcé le 12 novembre 2020 ? Ce discours est à mettre en relation avec « The Great Reset » annoncé par le Forum Economique Mondial (Le Forum de Davos) et son président et fondateur Klaus Schwab (voir La Grande Réinitialisation, Couverture du Times, Le projet diabolique du Forum économique mondial et D’ici 2030, nous n’aurons rien et nous en serons heureux)

Voici l’intégralité du discours de Macron. Que ceux qui ont des oreilles pour entendre, entendent. Ils comprendront très facilement que Macron est en train de nous vendre à la finance.

Mesdames et messieurs,

Je suis très heureux de participer aujourd’hui, même par ce truchement d’une visioconférence, à la première réunion jamais organisée réunissant toutes les banques publiques de développement du monde et tous leurs partenaires.

Parce que nous avons tous compris qu’il nous faut changer en profondeur et reconstruire, c’est une initiative forte et utile. J’en félicite les organisateurs et tous les partenaires du Sommet Finance en commun. En particulier la Fédération mondiale des institutions financières de développement (WFDFI). Les banques multilatérales partenaires. Et l’International Development Finance Club (IDFC) que préside l’Agence Française de Développement, à l’origine de ce Sommet.

Nous venons, avec plusieurs autres chefs d’Etat, avec le Secrétaire Général des Nations Unies, la Directrice Générale du Fonds Monétaire Internationale, la Présidente de la Commission européenne, de débattre et de dégager les principes d’une action internationale renouvelée et renforcée pour dépasser cette crise, et changer ce qui doit l’être dans nos façons de produire, de consommer et de coopérer, pour que les liens sociaux et l’environnement soient préservés, protégés, reconstruits.

Dans la continuité de cet échange sur les principes qui doivent refonder le multilatéralisme, nous avons tenu à participer au Sommet Finance en Commun, pour passer à l’action en mobilisant le plus fortement possible nos banques publiques.

Ce sommet est une preuve. Une preuve que notre transformation est possible. En vous réunissant aujourd’hui, en faisant émerger une coalition inédite par son ampleur, sa diversité et son rôle de plateforme entre tous les acteurs financiers, vous venez nous rappeler qu’il est possible de construire des réponses communes, cohérentes, concertées, aux grands défis globaux. Votre présence à tous l’atteste : un consensus profond existe sur l’urgence de combattre le dérèglement climatique et sur la nécessité de construire un monde plus juste, équitable et durable. Mais aussi sur la nécessaire complémentarité de ces agendas. Nous ne pouvons plus parler désormais de trajectoires de développement sans prendre en compte les impacts du changement climatique. Nous ne pouvons plus agir pour le climat sans prendre en compte les inégalités sociales.  

Il y a quelques jours, les Etats unis sont sortis officiellement de l’accord de Paris sur le climat. Le résultat des élections ouvre la voie à un retour au premier jour. Nous l’avons souhaité, dès les premières heures vous le savez, nous nous sommes battus pour cela, et c’est la preuve qu’il fallait tenir bon face à tous les vents mauvais. Je me souviens des One Planet Summit, du G7 de Biarritz, du sommet Action Climat de New York en septembre 2019, et de tant d’autres réunions internationales organisées depuis trois ans pour sauver notre capacité d’action collective. Nous y sommes parvenus.

Il y a quelques semaines la Chine a confirmé sa disposition à avancer conformément aux engagements pris. L’Union européenne prendra dans les jours et semaines à venir des décisions structurantes pour elle-même. Le 12 décembre, jour du cinquième anniversaire de l’accord de Paris, sera le temps de la clarification. Des engagements tenus et à venir.

Soyons collectivement au rendez-vous. Maintenant. Plus que jamais. Make our planet great again est une possibilité. Pas seulement dans les mots. Dans la réalité.

Ici, il ne s’agit plus de rechercher un accord international – nous l’avons trouvé il y a cinq ans déjà avec l’accord de Paris sur le climat, celui de New York sur les Objectifs de Développement Durable et à Addis Abeba sur le financement du développement. Non, il s’agit de passer à l’acte, de passer à l’échelle et d’entrainer avec nous tous les acteurs de bonne volonté.

Je suis donc heureux de voir qu’aujourd’hui, à ce moment très précis de notre vie internationale, vous venez vers nous avec la volonté de « financer en commun » nos politiques et notre transformation. Avec la capacité d’agir à tous les niveaux, multilatéral, international, régional, national et local, puisqu’il existe des banques publiques de développement dans chacun des pays du monde. Avec la volonté de répondre en même temps, dans chacun des projets que vous financez, aux enjeux environnementaux et sociaux. Et avec l’ambition de démultiplier les 2 300 milliards de dollars que vous investissez déjà chaque année, en agissant comme des plateformes dans chacun des pays, comme le G20 l’a appelé de ses vœux.

Ce que vous êtes en train de créer, c’est une nouvelle infrastructure financière publique globale, qui n’avait jamais été conçue à cette échelle et dont nous avons tellement besoin, aux côtés des budgets des gouvernements et des outils des banques centrales. Une nouvelle infrastructure capable de relancer l’investissement public, de façon contra-cyclique pendant les crises, et d’accélérer la mobilisation de la finance privée au service de l’Accord de Paris et des ODD. Une architecture capable de mobiliser l’épargne partout où elle se trouve dans le monde et de l’orienter plus efficacement là où sont les opportunités d’investissement les plus prometteuses, au Sud, en particulier. Une architecture capable de stimuler les investissements de développement durable.

Je vous invite à faire entendre votre voix plus fortement, distinctement dans les débats internationaux. Une voix concrète, constructive, entrant en dialogue avec celles, tout aussi essentielles, des collectivités locales, des financiers privés, des entreprises, de la société civile, des philanthropes.

J’y suis particulièrement sensible car les banques publiques de développement ont joué un rôle majeur dans l’histoire économique de la France. Et elles sont aujourd’hui aux avant-postes face à la crise de la COVID19 et pour la transformation que j’ai engagée depuis plus de trois ans.

C’est en France qu’est née en 1816 la plus ancienne banque publique de développement du monde, devenue le groupe Caisse des Dépôts et Consignations. Et dans la crise que nous traversons, ce groupe s’est immédiatement mis au service de la relance et consacre une part importante de ses fonds propres, à hauteur de 26 Mds € pour que la reprise économique soit la plus rapide, la plus responsable, la plus durable possible, dans de nombreux domaines comme le logement ou le soutien aux entreprises et à l’économie, le renforcement de la cohésion sociale et bien sûr de la transition écologique et énergétique. Avec la Banque des Territoires et Bpifrance, ce sont plus de 40 Mds d’euros consacrés à la lutte contre le changement climatique d’ici à 2024, en changeant d’échelle sur de nombreux sujets qui permettront de réduire nos émissions de CO2. Il n’y a donc aucune fatalité, et ce groupe aide un écosystème d’innovation en matière de développement durable pour qu’il se structure, et pour avancer aussi en matière de prêts et de fonds propres.

C’est au service de la France et de l’Afrique qu’est née également, à Londres en 1941 fondée par le Général de Gaulle pour être la Caisse de la France libre, la plus ancienne banque publique internationale du monde : le groupe Agence Française de Développement. Au service du climat, de la biodiversité et des ODD, en Afrique, dans le monde émergent et dans nos outremers, ce groupe œuvre pour un monde en commun, et atteint 14 Md€ de financement annuel en 2019. L’AFD ira plus loin dans l’appui aux politiques publiques de nos partenaires avec l’entrée d’Expertise France dans le groupe AFD. Je remercie aussi l’AFD d’aider à faire de Paris une capitale des solutions pour le développement durable, avec toutes les institutions internationales qui y résident, et avec notre Place financière, à la pointe du combat pour la finance verte et durable.

Je veux enfin souligner le rôle important des banques publiques de développement dans la nouvelle étape de la construction de l’Union Européenne. Je sais que la BEI, la BERD, la Banque de développement du Conseil de l’Europe et les banques publiques de différents Etats d’Europe ont participé très activement à vos travaux. Elles sont engagées avec force pour soutenir le Green New Deal européen et dans la coopération internationale, en particulier avec l’Afrique. Avec nos partenaires européens, nous allons transformer, renforcer la BEI pour en faire une véritable « Banque européenne du climat », renforcer la force de frappe des banques européennes de développement en structurant un système d’action plus lisible, plus articulé, plus coordonné.  

Vous l’avez compris, nos banques publiques proposent aujourd’hui, de contribuer à engager une nouvelle étape du développement de nos sociétés. Faite de respect, de coopération internationale, d’engagement de chacun de nos Etats, le local, le national, le régional, du productif au social. Nos banques nous proposent au fond de relier, de réconcilier, comme jamais, les échelles d’espace, de temps, et la cohérence d’une action pour aider au développement durable. En insistant sur notre devoir de solidarité et le souci des plus pauvres, dans le monde comme dans chacune de nos sociétés.

Alors je souhaite vraiment longue vie au mouvement « finance en commun », que vous lancez tous aujourd’hui. J’accueille très positivement la force de vos engagements collectifs et ferai en sorte que vos travaux soient reconnus et encouragés au plan international, à l’occasion des grands sommets de 2021 sur la biodiversité, le climat, le financement des économies africaines, l’égalité femme-homme et sur la sécurité alimentaire. Je souhaite en tout cas que vos travaux puissent nous éclairer au G7, au G20, et puissent surtout changer concrètement la vie de toutes celles et ceux à qui elles se destinent. Changer la vie de chacun, permettre de la rendre meilleure, c’est notre objectif à tous.

Je vous remercie.

Avec la mise en lumière de ce discours révélateur, il est bien évident que notre jeune président, de prince charmant, se transforme instantanément en Machiavel perfide. 

Nous ne pouvons que constater que nous avons à notre tête un authentique entrepreneur de démolition. 

 

Les scientifiques attaquent un document qui a établi un confinement mondial

Dix erreurs fatales : Les scientifiques attaquent un document qui a établi un confinement mondial par test PCR

lesdeqodeurs.fr/

La guerre a éclaté dans la littérature scientifique qui frappe le noyau existentiel de Covid-19 et son virus causal proposé.

Au cœur de la controverse se trouve le fait que les créateurs du test le plus couramment utilisé, la RT-PCR, ont publié des instructions sur la manière de tester le CoV-2 du SRAS « sans avoir de matériel viral disponible », selon leurs propres termes, en se basant plutôt sur la séquence génétique des scientifiques chinois publiée sur Internet.

L’article « Détection du nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV) par PCR en temps réel » a été publié 24 heures après avoir été soumis à Eurosurveillance, échappant clairement à l’examen des pairs. Ses auteurs principaux étaient Christian Drosten et Victor Corman, d’où le titre « article Corman-Drosten ». Il a fourni la « recette », ou le flux de travail pour le test de diagnostic Covid-19, rapidement appliqué dans le monde entier, après qu’il ait été accepté comme norme de test par l’OMS.

Le scientifique allemand Christian Drosten a également été l’un des découvreurs du coronavirus associé au SRAS et a mis au point un test pour ce virus en 2003. Christian Drosten, qui dirige l’Institut Charité de virologie à Berlin et une équipe de collègues scientifiques en Europe et à Hong Kong, a agi très rapidement, dès que des cas de la maladie ont été signalés à Wuhan en décembre 2019. Ils ont soumis le document le 21 janvier, il a été publié dans Eurosurveillance le 23 janvier* et a été immédiatement accepté comme la norme internationale de test, par l’OMS, qui a commencé à envoyer des kits de test aux régions touchées. (Vérification des faits : était-ce 24 heures ? Corbett dit oui).

Au cours des mois pénibles qui ont suivi, au milieu des fermetures d’usines, de l’effondrement économique, des fermetures d’écoles et de la panique générale, peu de gens étaient conscients des immenses problèmes que posait le papier, qui proposait tragiquement une méthode de test qui donnerait entre 80 et 97 pour cent de faux résultats positifs, en raison de l’absence d’un étalon-or qui serait le virus lui-même.

Tout a commencé le 30 novembre, lorsque le document de base de Corman-Drosten a été remis en question par 22 scientifiques internationaux qui ont écrit une lettre demandant la rétractation du document, ainsi qu’une critique approfondie citant 10 erreurs dans le document qu’ils jugeaient « fatales ».

Intitulé « L’examen externe par les pairs du test RTPCR pour détecter le SRAS-Cov-2 révèle 10 failles majeures au niveau moléculaire et méthodologique : L’auteur principal de l’article est le Dr Pieter Borger, un expert en biologie moléculaire de l’expression des gènes. Plusieurs autres noms estimés sont associés à cet article, notamment celui du Dr Michael Yeadon, ancien vice-président de Pfizer et critique sans détour d’une grande partie de la soi-disant science qui se cache derrière les mesures de verrouillage, de masquage et de fermeture des écoles prises par l’OMS à l’échelle mondiale.

J’ai joint l’un des auteurs, le Dr Kevin Corbett, chez lui à Londres. Il a parlé simplement et avec une apoplexie contrôlée. Il a confirmé et jeté un éclairage supplémentaire sur le fait choquant que l’article a été écrit en l’absence d’un isolat viral, parmi de nombreux autres problèmes.

« Toutes les justifications scientifiques pour le développement de ce test ont été totalement détruites par cet article. C’est comme Hiroshima/Nagasaki pour le test Covid », a-t-il déclaré. « Quand Drosten a développé le test, la Chine ne leur avait pas donné d’isolat viral. Ils ont développé le test à partir d’une séquence dans une banque de gènes. Voyez-vous ? La Chine leur a donné une séquence génétique sans isolat viral correspondant. Ils avaient un code, mais pas de corps pour le code. Pas de morphologie virale. »

Je lui ai demandé de définir la « morphologie virale » pour le profane.

« Au marché aux poissons », dit-il, « c’est comme si on vous donnait quelques os et qu’on vous disait que c’est votre poisson. Ça peut être n’importe quel poisson. Même pas un squelette. Voici quelques fragments d’os. C’est votre poisson. Ecoutez, le journal de Corman/Drosten, il n’y a rien d’un patient dedans. Tout vient de banques de gènes. et les morceaux de la séquence du virus qui n’y étaient pas, ils les ont inventés. Ils les ont créés synthétiquement pour remplir les blancs. C’est ce qu’est la génétique, c’est un code. Donc c’est ABBBCCDDD et il vous manque ce que vous pensez être de l’EEE alors vous le mettez dedans. C’est tout synthétique. Vous ne faites que fabriquer les morceaux qui manquent. C’est le résultat final de la génétisation de la virologie. C’est en gros un virus informatique ».

Dans une interview publiée sur son flux Twitter, le Dr Pieter Borger a déclaré : « Le virus n’était pas en Europe et le journal était déjà terminé ». Il a déclaré que ces faits « auraient dû passer à la télévision il y a longtemps ». Je l’ai expliqué sur LinkedIn, mais vous êtes banni si vous le faites. En ce qui concerne la PCR, il a dit : « Vous ne détectez pas de virus. »

« Une fois que j’ai entendu une bonne comparaison », a-t-il poursuivi. « Si vous allez dans une casse et que vous trouvez une roue ou un enjoliveur de Mercedes, et un volant de Mercedes, pouvez-vous en déduire que vous êtes dans un garage Mercedes à ce moment-là ? Si vous ne voyez que ces deux parties ? Non, vous ne pouvez pas. Vous ne savez rien à ce sujet… vous savez seulement que vous avez un volant, vous pouvez trouver ces choses partout. Dans chaque dépotoir, tu peux les trouver. » Il décrit les tests RT PCT comme n’ayant « aucune pertinence pour le diagnostic ».

L’avocat allemand Reiner Fuellmich, qui est au centre d’un groupe croissant d’avocats, de scientifiques, de politiciens et même de dénonciateurs de l’industrie pharmaceutique, a déclaré dans une interview : « Nous pensons que pour faire s’écrouler ce château de cartes, nous devons nous attaquer au test PCR. Le fait est qu’il n’y a pas d’infections asymptomatiques ».

Cette affirmation apparemment radicale a été étayée par un article de Wuhan, publié par Nature.com, qui n’a trouvé aucun « virus viable » dans les cas de PCR positifs.

« Le dépistage des 9 865 404 participants sans antécédents de COVID-19 n’a révélé aucun cas COVID-19 nouvellement confirmé et a permis d’identifier 300 cas positifs asymptomatiques avec un taux de détection de 0,303 (95 % IC 0,270-0,339)/10 000. … Au total, 1174 contacts proches des cas positifs asymptomatiques ont été retrouvés, et tous ont été testés négatifs pour le COVID-19. … Sur les 34 424 participants ayant des antécédents de COVID-19, 107 ont été à nouveau testés positifs, ce qui donne un taux de positivité de 0,310 % (95 % IC 0,423-0,574 %.) Les cultures de virus étaient négatives pour tous les cas positifs asymptomatiques et les cas positifs, ce qui indique qu’aucun « virus viable » n’a été détecté dans les cas positifs de cette étude ».

Le Dr. Corbett, docteur en médecine et infirmière à la retraite, a donné des précisions : « Il y a 10 erreurs fatales dans ce test de Drosten. Public Health England est co-auteur de ce document. Toutes les autorités de santé publique de l’UE sont co-auteurs de ce document. Mais voici l’essentiel : Il n’y a pas eu d’isolat viral pour valider ce qu’ils faisaient. Les produits PCR de l’amplification ne correspondaient à aucun isolat viral à l’époque. C’est ce que j’appelle la « science des anneaux de beignet ». Il n’y a rien au centre de tout ça. Il s’agit de code, de génétique, rien à voir avec la réalité, ni avec la personne réelle, le patient. »

Dr. Kevin Corbett, Ph.D./Photo: Twitter

Je lui ai lu certaines des critiques de l’autre côté, qui disent qu’elle a été isolée « partout dans le monde ».

« Oui, il y a eu depuis des journaux disant qu’ils ont produit des isolats viraux. Mais il n’y a pas de contrôle pour eux. Le CDC a publié un article en juillet, je crois, dans lequel il disait : « Voici l’isolat viral. Savez-vous ce qu’ils ont fait ? Ils ont fait un prélèvement sur une personne. Une personne qui était allée en Chine et qui avait des symptômes de rhume. Une personne. Et ils ont supposé qu’il l’avait pour commencer. Donc c’est plein de trous, tout le truc. »

 

L’un de leurs dix défis est le fait étonnant qu’EuroSurveillance ait publié le document 24 heures après sa soumission en janvier. « Vingt-quatre heures », a déclaré le Dr Corbett avec incrédulité. « Cela n’arrive jamais. Il faut des mois pour faire une analyse. Ils ont changé les choses en 24 heures. On l’a fait passer, il n’a pas été examiné par les pairs. Il n’y a pas de procédure opérationnelle standard pour ce test. Il y a des préoccupations majeures et mineures concernant ce document et nous le passons en revue ici. Il devrait être rétracté. S’ils se rétractent, cela signifie que tout tombe en morceaux. Tout l’édifice s’effondre. C’est un château de cartes construit sur du sable et nous venons de déplacer le sable. »

Les auteurs de l’article de Drosten, pour leur part, ont fait preuve de mépris à l’égard des médias sociaux. L’un d’entre eux, Marion Koopman, a qualifié la critique de Borger et al de « non-sens permanent ». Drosten lui-même a lancé des attaques ad-hominem contre certains des auteurs via Twitter.

Marion Koopman a tweeté : « Les laboratoires de cet article ont tous travaillé sur le SRAS, ils avaient des échantillons de patients atteints du SRAS dans leurs congélateurs. Cela a donc permis de faire une première vérification de la façon dont cela fonctionnerait. Un choix valable dans une épidémie de maladie émergente, où vous êtes dans la phase aveugle ».

@pjvanerp Ok, see if I can save some time later in the week with this ongoing nonsense: there is a group that claims that the original PCR assay developed by Victor Corman and Christian Drosten and validated by a collaboration of expert labs does not detect a new virus at all. https://t.co/2gmmsLUrke

— Marion Koopmans (@MarionKoopmans) November 29, 2020

Au moment de la mise sous presse, Eurosurveillance a au moins reconnu aux auteurs du document qu’ils l’avaient reçu et qu’ils étaient en train de l’examiner. Lorsqu’on a demandé sur Twitter s’il y avait eu une réponse, l’auteur principal, Peter Borger, a répondu que la réponse des scientifiques avait été massivement favorable.

Yes, today we had a reply from editorial board of Eurosurveillance. They will review our paper without Reusken and Drosten. The reaction among peers is overwhelming. You can find some of their comments on our website. No officially statements from the authors of the C/D-paper.

— Pieter Borger (@BorgerPieter) December 1, 2020

De son domicile en Allemagne, Reiner Fuellmich a déclaré : « La raison pour laquelle j’ai décidé de m’exprimer est que je ne voulais pas que ces fous qui tirent les ficelles en coulisses dirigent le monde. Lorsque j’ai réalisé ma première vidéo, je n’avais aucune idée que ces gens et leurs entreprises étaient un bloc si puissant. Nous sommes confrontés à des gens vraiment puissants, sournois et méchants. Mais ils ne forment pas un front uni. Nous sommes pour ainsi dire du bon côté, je suis fermement convaincu que nous avons les meilleurs, qui en savent beaucoup plus que sur le plan intellectuel. Le fait est que… nous sommes des humains, et eux non. »

Celia Farber est à moitié suédoise et, étant élevée là-bas, elle connaît le socialisme de l’intérieur. Elle a axé ses écrits sur la liberté et la tyrannie, avec un accent précoce sur l’industrie pharmaceutique et les abus des médias sur les libertés humaines. Ses écrits sur le VIH/SIDA ont fait l’objet d’attaques féroces, et elle a travaillé à documenter le sujet comme une opération psychologique, ancrée dans la fausse science. Elle a contribué à l’Epoch Times, au Harper’s, à l’Esquire, au Rolling Stone et à d’autres publications. Elle a laissé les médias en héritage, pour ne plus jamais revenir. Elle a reçu le prix « mains propres » de la Société internationale Semmelweis pour le journalisme d’investigation. Elle est l’auteur de Serious Adverse Events : An Uncensored History of AIDS, et elle est l’éditrice de The Truth Barrier, un site web d’investigation et littéraire. Elle co-anime The Whistleblower Newsroom avec Kristina Borjesson sur PRN, le vendredi à 10 heures.

Twitter: @CeliaFarber
Web: www.truthbarrier.com
FB: Celia Ingrid Farber

 

Jean-Marie Bigard : son coup de gueule en pleine émission.

 https://www.youtube.com/watch?v=V2EOgyICFEw&feature=youtu.be

 

COMMENT COMMUNIQUER AVEC SES DEFUNTS GRACE AU TELEPHONE DU CŒUR

Les aventures de Laetitia dans les mondes de lumière

Cet ebook de Tal SCHALLER est disponible sur santeglobale.world

Préfacé par Maddly BAMY, Patrick DROUOT, Anne et Daniel MEUROIS-GIVAUDAN ce livre extraordinaire raconte comment Laetitia, une jeune fille de 17 ans tuée dans un accident de voiture, transmet par l’intermédiaire de Tal des messages à son père pour lui apprendre à utiliser le téléphone cœur plutôt que de pleurer sur le passé ! Elle raconte notamment la vie merveilleuse qui est la sienne dans les mondes non matériels.

Edité auparavant sous le titre Les aventures d'une jeune fille dans l'au-delà puis Laetitia, une aventure médiumnique, ce livre  a déjà aidé des milliers de personnes à sortir du deuil d'un être cher pour apprendre à communiquer avec lui grâce au téléphone du cœur, cet outil magique qui permet de sortir du matérialisme réducteur pour comprendre que la mort n'est pas la fin de la vie mais le passage dans les mondes spirituels où règnent l'amour, la paix et la joie illimitée.

Pour conclure voici un message de Laetitia sous forme d'un poème:

Ne me cherchez pas parmi les morts

Ni dans les cendres du passé

Ne me cherchez pas dans les remords

La tristesse ou les regrets

Ne me cherchez pas dans le malheur

Je suis sortie de toutes mes peurs

J’ai quitté mon corps de matière

Je suis entrée dans la lumière

Et mon cœur s’est ouvert

Je ris, je danse, je pleure de joie

Tout est si beau autour de moi

J’aimerais tant vous faire sentir

Tout ce que je viens de découvrir

La solitude et ses illusions

Ont disparu de mon horizon

Dans ce monde léger, subtil et joyeux

Je rencontre des gens heureux

J’apprends à communiquer

Sans mots, juste par la pensée,

Je mène une vie intense

À chaque instant, dans l’amour, je danse

Je crée des couleurs, des formes, de la beauté

J’inspire ceux qui veulent créer

Un monde terrestre pacifié

Délivré des guerres du passé

Laissez mon rire vous mener vers le plaisir

Que mon amour avec douceur

Vous guide vers le bonheur

Puisque la vie jamais ne s’arrête

Avec moi, venez, venez faire la fête !

 

Avec mes meilleurs vœux pour les fêtes à venir et toute mon amitié !

Tal SCHALLER

 

PS. Il faut dire que nous vivons des temps incroyables : en France un projet de loi veut imposer d'isoler  tous les "contaminés", ceux qui ont un test PCR positif et d'imposer peu à peu le vaccin anti Covid19 à tous alors que, de l'avis même de Monsieur Vaccin France, le professeur FISCHER (ne demandez pas ses conflits d'intérêt colossaux qu'il devrait selon la loi, déclarer avant de parle à la télévision!), les vaccins déjà achetés par l'Union Européenne pour des milliards d'euros, ne sont pas encore homologués, ni testés comme efficaces et sans dangers, bref on nage en plein délire vaccinal et, dès début janvier des milliers de personnes dans les EPAD vont servir de cobayes pour ces vaccins !

Ou encore comme l'a dit un Conseiller scientifique, le Pr FONTANET : "on vous injectera un produit dont on ne sait quasiment rien ! "

Je rappelle que depuis 1986 les producteurs de vaccins mettent ce qu'ils veulent dans les vaccins, sans aucun contrôl, et qu'ils ont obtenu une totale impunité en cas d'effets secondaire négatifs ! Ces vaccins contiennent des doses toxiques d'aluminium et d'autres adjuvants (plus de 200 substances chimiques !) tout cela pour une maladie fort peu dangereuse comme je le montre dans tous mes blogs précédents.

 

Allons-nous tolérer ce délire totalitaire et laisser mourir nos aînés de ces vaccins fous ?  On dira alors que le Covid les a tués !!

Il est grand temps de nous éveiller et d'agir !

   
 

Terminons sur deux notes positives :

Mail du professeur FOURTILLAN:

Chers amis,

Avec les actions conjointes :

- d’une part, de Christian Tal Schaller, Serge RADER, Didier Rochard, Frédéric CHAUMONT et moi-même (les « 5 mousquetaires »), qui avons réalisé 16 vidéos depuis le 20 août et créé le site www.verite-covid19.fr

- et de l’héroïque Président Donald TRUMP et des Patriotes du monde entier (voir vidéo de la pièce 4: « L'élite mondiale vient de perdre ! »)

Les Peuples du Monde entier sont en train de remporter la victoire contre le Nouvel Ordre Mondial.

C’est avec un immense plaisir que je vous adresse, ci-après, les documents qui illustrent et attestent la réalité de cette Victoire salutaire :

1 - Nos 2 vidéos Jasper Mader et Agora TV, mises en ligne le 4 décembre 2020 :

- Vidéo « Dépôt de Plainte » (https://youtu.be/V4AoJB-aoac), non censurée par You Tube, donc accessible sur le site Jasper Mader

- Vidéo « Plainte contre l’Institut Pasteur », immédiatement censurée par You Tube, mais accessible sur notre site www.verite-covid19.fr , où vous pourrez la visionner, et la télécharger au format mp4 en cliquant sur le lien Téléchargement direct de la vidéo situé au dessus de l’image Plainte contre l’Institut Pasteur

2 - Vous pourrez accéder au texte intégral de « Ma Plainte contre l’Institut Pasteur » en allant sur notre site www.verite-covid19.fr , en cliquant sur le lien Plainte du Professeur Jean-Bernard FOURTILLAN contre l'Institut Pasteur

3 - Q anon (Organisme de l'US Army Intelligence Service, dirigé par les Patriotes pro-Trump, qui a le contrôle et le soutien de l’Armée Américaine) vient de faire connaître au monde entier ce que je viens de révéler sur l’origine du Covid-19 fabriqué en France par l’Institut Pasteur, avec toutes les preuves (cliquer sur le lien suivant : https://qactus.fr/2020/12/04/q-scoop-le-pr-fourtillan-porte-plainte-contre-linstitut-pasteur-il-a-toutes-les-preuves/)

Une magnifique Vidéo de Philippe WEBER intitulée « L’élite mondiale vient de perdre ! » (https://youtu.be/GJTTEc1Opqk)

Vous remarquerez que Philippe Weber parle de la Glande pinéale, et de son importance fondamentale, en relation avec la lumière. Comme vous le savez, toutes les personnes qui attendent les patchs mixtes de Valentonine et de 6-Méthoxy-Harmalan (Valentonine, l'hormone de la nuit, et de 6-Méthoxy-Harmalan, l’hormone du jour - voir site Fonds-Josefa.org, Document 12 dans le DOSSIER COVID 19 sur le site www.verite-covid19.fr, ou pièce 5 ci-aprèset site Valentonine.fr), qui souffrent de troubles du sommeil, de dépressions nerveuses, de maladies neurodégénératives d’Alzheimer, de Parkinson, de Sclérose en plaque, de maladie de Charcot, de la maladie à corps de LEWY, d’épilepsie, de TDAH, d’Autisme, etc., la Glande pinéale c’est le système de régulation de l’organisme. Toutes ces maladies proviennent d’un dérèglement du fonctionnement de l’organisme dû à un dysfonctionnement de la glande pinéale. Et, comme le patch transdermique mixte reproduit exactement ce que fait la glande pinéale, il constitue le seul et bon traitement (physiologique et naturel) de toutes ces maladies, pour lesquelles il n’y a jamais eu de traitement. De plus, les patchs transdermique de Valentonine seule vont pouvoir traiter les maladies psychiatriques, dues à une sécrétion excessive des 2 hormones régulatrices, sans les effets secondaires des neuroleptiques et autres anti-psychotiques.

Enfin, les patchs mixtes constituent l’antidote idéale pour les personnes victimes des vaccins (enfants et adultes), et le traitement des cancers et du sida.

5 - DOCUMENT-12 du DOSSIER COVID 19 du site www.verite-covid19.fr 

« Mode d’action des patchs mixtes dans les affections neurologiques dues à une sécrétion pinéale insuffisante de VLT et de 6-MH »

Avec ces bonnes nouvelles

Amitiés et bises à vous tous

Jean-Bernard Fourtillan (Président du Fonds-Josefa.org et site Valentonine.fr)

 ET ENCORE:

FAIM DE LIBERTÉ, pour la fin de la dictature sanitaire *

Le 1er décembre marque le lancement d’un mouvement citoyen pacifique.
Il a pour but de revendiquer nos LIBERTÉS, promouvoir une politique de SANTÉ et affirmer notre SOUVERAINETÉ.
Il s’agit d’une pétition vivante, avec pour moyen d'action le jeûne, en respectant les capacités et les envies de chacun. (A pratiquer avec précautions)

Participez à ce mouvement à partir d'un jour de jeûne (ou 2 demi-journées pour les débutants ;-)) Soyons le plus nombreux à jeûner !
Lien de la pétition : http://chng.it/pyM8sxqr

Des actions collectives seront mises en place dans un second temps.
La page FB du mouvement :  https://www.facebook.com/findeladictaturesanitaire/
Vidéo de présentation : https://youtu.be/fClqef62sWY