BLOG 27 de Tal SCHALLER

Chers amis

Quelle époque fascinante ! Nous assistons en direct à la mort de l’ancien monde, celui des ploutocrates-technocrates qui veulent asservir l’humanité et faire de nous des « transhumains » décérébrés et soumis à leurs quatre volontés en même temps qu’ à la naissance d’une nouvelle société de joie, de partage et d’unité dans la diversité ! La censure massive des media et moyens de communication en est la preuve. Ceux qui veulent nous esclavager veulent nous priver de toute information qui ne va pas dans leur sens, comme au Moyen-Age où l’Eglise contrôlait les hérétiques ! Mais je pense que leur règne touche vraiment à sa fin…

 

Ainsi j’a reçu ce mail de Youtube :

« YouTube n'autorise pas les contenus qui remettent explicitement en cause l'efficacité des mesures de distanciation sociale et d'auto-isolement préconisées par les autorités de santé locales ou l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), et qui peuvent inciter les gens à ne pas les respecter.

Conséquences pour votre chaîne :Votre compte a reçu un troisième avertissement et votre chaîne a été définitivement supprimée de YouTube. Comme nous l'avons indiqué dans des e-mails précédents, les cas graves ou répétés de non-respect du règlement de la communauté peuvent entraîner la clôture de votre compte. Il vous est désormais interdit d'ouvrir, de détenir ou de créer d'autres chaînes YouTube »

Etonnant ! Seuls les propos conformes aux diktats de l’OMS sont admis ! OMS ? Organisation Mondiale de la Servitude ! Finie la liberté d’expression. La dictature mondiale du Nouvel Ordre Mondial se montre au grand jour. Allons-nous continuer à dormir et à obéir à ces quelques fous dangereux qui veulent nous asservir et tiennent les gouvernements, les institutions et les medias sous leur contrôle absolu grâce à l’argent qu’ils leur versent ?

Non chacun peut se relier au futur somptueux que nous allons créer en choisissant à chaque instant la guidance intérieure plutôt que la peur. Nous sommes des créateurs, pas des esclaves soumis et terrorisés, et rien ne peut nous arrêter !

 

Les VIDEOS qui ne seront JAMAIS CENSUREES de Tal Schaller

Censuré définitivement par Youtube j’ai créé sur santeglobale.world un abonnement pour voir les vidéos qui ne seront jamais supprimées !

ABONNEZ-VOUS AUX VIDEOS par ce lien

https://www.santeglobale.world/les-videos-qui-ne-seront-jamais-censurees-je-veux-etre-informee/

 

Notez que sur Youtube tal schaller certaines vidéos sont encore visibles. Abonnez vous aussi à la chaîne le chant de arbres sur https://www.youtube.com/channel/UCiSncAC1JXMIiA3ZgR832Lg

 

Ce blog contient de nombreuses informations de valeur… Choisissez ce qui vous convient et rappelez vous que mon but n’est pas de vous imposer des croyances toute faites mais de susciter chez vous l’envie d’aller chercher vous-même les infos qui vous feront réfléchir !

Alors, en avant toute !

 

-« Croire que l'industrie pharmaceutique lutte contre les maladies, c'est comme croire que les fabricants d'armes luttent pour la paix. » Paulo Amaro

 

-Les essais cliniques de Pfizer se termine en 2022 donc, tous ceux qui sont vaccinés sont donc juste des cobayes.

-Dernière consigne sanitaire: arrêter d’éternuer dans votre coude, le virus anglais traverse la manche

 

UN BEAU TEXTE DE GWEN SUR LE CONFINEMENT INEFFICACE :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=5312660922108154&id=482237701817191&sfnsn=scwspmo

 

Le covid est la plus grosse arnaque de tous les temps!

BONNE NOUVELLE:

Drosten poursuivi pour crimes contre l’humanité

https://ripostelaique.com/drosten-poursuivi-pour-crimes-contre-lhumanite.html

 

Le Comité d'Helsinki déclare que Pfizer a réalisé une expérience humaine non autorisée en Israël

Le comité chargé de superviser les essais humains devrait indiquer que la campagne de vaccination est une étude clinique et doit être approuvée au préalable.

Calcalist  rapporte que le Comité d'Helsinki pour les droits de l'homme devrait annoncer que Pfizer mène des expériences humaines non autorisées   en Israël.

Le comité chargé de superviser les essais sur l'homme devrait soumettre un avis au ministère de la Santé indiquant que le processus de vaccination mené par l'État avec Pfizer est une étude clinique et doit donc être approuvé au préalable

https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/295134

 

Le port du masque jugé «inconstitutionnel» par le tribunal de police de Bruxelles – Le Soir 21-1-2021

https://plus.lesoir.be/350468/article/2021-01-21/le-port-du-masque-juge-inconstitutionnel-par-le-tribunal-de-police-de-bruxelles

 

Selon le jugement, l’arrêté ministériel du 30 juin 2020, sur lequel repose l’obligation du port du masque dans les lieux publics, est illégal.Incroyable: les poursuites pour non-port du masque déclarées inconstitutionnelles

https://lacapitale.sudinfo.be/730523/article/2021-01-21/incroyable-les-poursuites-pour-non-port-du-masque-declarees-inconstitutionnelles

 

Coup de tonnerre au tribunal de police de Bruxelles le 12 janvier dernier: un juge a acquitté un homme cité devant l’instance pour ne pas avoir porté son masque dans l’espace public en août dernier. La raison? La mesure est jugée inconstitutionnelle, ni plus ni moins.

 

Après les tests PCR, le principe du confinement condamné par la justice.

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/apres-les-tests-pcr-le-principe-du-confinement-condamne-par-la-justice

Tribune : Un tribunal allemand déclare le confinement régional INCONSTITUTIONNEL, décision politiquement majeure [1]

Weimar sera-t-elle à nouveau le lieu de révolutions juridiques comme au temps où fut élaborée, après la première guerre mondiale, la constitution mettant fin à l’empire.[2] En tous cas le jugement qui déclare inconstitutionnel le confinement fait grand bruit en Allemagne et donne lieu à plusieurs articles. Espérons qu’il réveillera aussi les consciences françaises, leur donnant le courage d’attaquer en justice ces mesures liberticides et injustifiées inspirées par l’OMS qui guide nos gouvernements[3] et leur promet des aides financières via le FMI comme le président de Biélorussie l’a clairement exposé[4].

 

WAAAAOUHHHH !

UNE EXCELLENTE NOUVELLE À PARTAGER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE!

UNE BOMBE !!!!

LES VACCINS NE POURRONT PAS ÊTRE OBLIGATOIRES !!

La résolution 2361 adoptée le 28/1 par le Conseil de l’Europe (https://pace.coe.int/fr/files/29004/html?fbclid=IwAR0FM2IboxzSFlU77m1NWPhxBixYW5m2GJw0kIHizkJ0bTb4QZaq-pdlCw4) stipule en articles 7.3.1 et 7.3.2 que "la vaccination ne devra PAS être obligatoire" et que"personne ne devra subir de pressions politiques, sociales ou autres, pour se faire vacciner, si il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement" L’article 7.3.2 stipule que "personne ne devra être victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison des risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner

Voilà de quoi fermer pas mal de becs!!
Pdf de cette résolution ci-dessous (document officiel) (https://vk.com/doc578403253_587559427?hash=b918f2e75024a1e031&dl=da97b017cc099fc75c&fbclid=IwAR3xnGDepbBeXsPcsbzgNDP23kOucJoZwARkSPy06Md-CgH4UQ-3w4Chp5w

 

Bémol sur le vote européen de l’interdiction de l’obligation vaccinale

Attention, renseignements pris, ce parlement est celui du CONSEIL DE L'EUROPE, et non du Parlement Européen ou de la Commission Européenne. C'est un organisme indépendant de l'UE, surveillant les Droits de l'Homme en Europe, et travaillant avec la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Donc à vocation judiciaire. Mais : "Contrairement aux institutions et emblèmes officiels du Conseil de l'Europe, les conventions adoptées par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe n'ont pas de caractère OBLIGATOIRE pour tous ses pays membres..." https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_de_l%27Europe - Cependant les plaignants anti-vaccins pourront maintenant faire valoir leurs droits sur la base de cette Résolution. Du boulot pour Maitre Brusa...

   

Youtube :Didier Raoult - "Ce n’est pas dans la rue qu’on attrape le Covid-19, mais confiné à la maison"

SUR SUR RADIO AVEC BERCOFF

Si je résume en vrac et sans avoir la prétention d'être exhaustif ..

1) La mortalité des moins de 65 ans n'est pas supérieure à celle des années passées concernant cette épidémie. C'est un fait : publication de l'Insee.

2) L'équipement technique de la France est inférieur à celui du Mali dans le cadre de la recherche concernant les maladies infectieuses. Ceux qui nous ont gouverné au cours des vingt dernières années peuvent raser les murs. Quant aux autres partis d'opposition il ont fait preuve d'un silence radio au cours de cette période, ce qui montre leur manque de soucis pour la matière.

3) Une étude publiée aux Etats-Unis démontre que le confinement, le couvre-feu et toutes ces mesures ne servent à rien. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas faire preuve de précautions dans certains cas. Mais cela montre que ce gouvernement comme tous les partis politiques du RN à la France insoumise se préoccupe peu de la restauration, des petits commerces etc...

4) Certains traitements et la vaccination (selon d'autres sources) seraient source d'une mutation du virus et rendraient les personnes vaccinées moins immunisées dans le cadre d'une mutation du virus. Notez que c'est là où la vaccination a été la plus importante qu'il y a le plus de cas, le plus de décès etc..

Il sera intéressant à la suite de ces conclusions d'observer la réaction des soignants dans les milieux hospitaliers qui risquent de servir de cobaye, notamment pour les plus jeunes.

5) Rappelons au passage que selon un essai réalisé en Argentine sur 1500/2000 soignants traités à l'ivermectine à titre préventif, il a été constaté que ceux qui avaient été traités n'ont nullement été atteints par le Covid.

 

EDGAR MORIN – Merveille !

Notre grand socio-philosophe nous dit ceci à l’aube de ses 100 ans :

′′J 'ai été surpris par la pandémie mais dans ma vie, j'ai l'habitude de voir arriver l'inattendu. L'arrivée de Hitler a été inattendue pour tout le monde. Le pacte germano-soviétique était inattendu et incroyable. Le début de la guerre d'Algérie a été inattendu. Je n'ai vécu que pour l'inattendu et l'habitude des crises. En ce sens, je vis une nouvelle crise énorme mais qui a toutes les caractéristiques de la crise. C'est-à-dire que d'un côté suscite l'imagination créative et suscite des peurs et des régressions mentales. Nous recherchons tous le salut providentiel, mais nous ne savons pas comment.

Il faut apprendre que dans l'histoire, l'inattendu se produit et se reproduira. Nous pensions vivre des certitudes, des statistiques, des prévisions, et à l'idée que tout était stable, alors que tout commençait déjà à entrer en crise. On ne s'en est pas rendu compte. Nous devons apprendre à vivre avec l'incertitude, c'est-à-dire avoir le courage d'affronter, d'être prêt à résister aux forces négatives.

La crise nous rend plus fous et plus sages. Une chose et une autre. La plupart des gens perdent la tête et d'autres deviennent plus lucides. La crise favorise les forces les plus contraires. Je souhaite que ce soient les forces créatives, les forces lucides et celles qui recherchent un nouveau chemin, celles qui s'imposent, même si elles sont encore très dispersées et faibles. Nous pouvons nous indigner à juste titre mais ne devons pas nous enfermer dans l'indignation.

Il y a quelque chose que nous oublions : il y a vingt ans, un processus de dégradation a commencé dans le monde. La crise de la démocratie n'est pas seulement en Amérique latine, mais aussi dans les pays européens. La maîtrise du profit illimité qui contrôle tout est dans tous les pays. Idem la crise écologique. L'esprit doit faire face aux crises pour les maîtriser et les dépasser. Sinon nous sommes ses victimes.

Nous voyons aujourd'hui s'installer les éléments d'un totalitarisme. Celui-ci n'a plus rien à voir avec celui du siècle dernier. Mais nous avons tous les moyens de surveillance de drones, de téléphones portables, de reconnaissance faciale. Il y a tous les moyens pour surgir un totalitarisme de surveillance. Le problème est d'empêcher ces éléments de se réunir pour créer une société totalitaire et invivable pour nous.

À la veille de mes 100 ans, que puis-je souhaiter ? Je souhaite force, courage et lucidité. Nous avons besoin de vivre dans des petites oasis de vie et de fraternité." 

www.franceculture.fr/sociologie/edgar-morin-je-suis-un-autodidacte-mais-jai-toujours-eu-besoin-des-oeuvres-dautrui-pour

yOU

 

 

Etes-vous informés de la simulation d’une prochaine pandémie (SPARS 2025-2028) décrite dans ce lien :

https://odysee.com/@nouslepeuple!:0/spars-court-bandeson:1

https://odysee.com/@FlowerPower:b/Film-du-20-Janvier-2021-suite---Monde-Meilleur:a

Ils ont intégré dans les "personnes fragiles" et prioritaires à la vaccination, les trisomiques. Je ne vois pas le rapport entre trisomie et risques face au covid. Le seul rapport que je vois c est: l élimination prioritaire des personnes âgées, malades, handicapées, qui coûtent plus d argent au système qu ils n en rapportent.

 

Youtube : Urgent : Test antigénique à l'école !!!

L’ARS ne peut imposer aucun test ! Me BRUSA vous met en garde…violation des tous les droits légaux…le délire de Mr Véran est hallucinant !! Ne signez aucun papier, défendez vos  enfants et allez sur le site reaction19. La France devient un pays FASCISTE, une DICTATURE TERRIBLE et INHUMAINE.

 

 

Conflits d’intérêt ? Le classement des professionnels de santé les plus rémunérés par l’industrie pharmaceutique

Une liste instructive sur  https://covidinfos.net

 

LA GRANDE MANIPULATION DES FOULES

JJ Crèvecoeur interviewé par France Soir.....

https://youtu.be/1_W58OyzBtg

 

160.000 personnes dont 30.000 médecins dénoncent cette dictature sanitaire

https://www.bitchute.com/video/qmjO1sYhQ2Ta/

Emission TV Libertés avec Alexandra Henrion-Caude

Voici le lien de l'émission de TV Libertés entre Elise Blaise et Alexandra Henrion-Caude disponible sur Vimeo et qui est censurée sur Youtube mais disponible sur Vimeo:

https://vimeo.com/501215783

Le minutage :

15mn : « L’essai de Pfizer se terminera en 2022, d’ici là toute personne qui se fait vacciner est un sujet de cobaye »

16mn : « ça protège des formes sévères, ce n’est pas exact »

28mn : « PCR positif ça veut dire quoi et asymptomatique, ça veut dire quoi ?»

39mn : « On observe plus de cas de coronavirus en Israel après vaccination, l’académie de médecine s’interroge .. » .

41mn : « La faible immunité entrainée par la première injection rend les gens plus fragiles .. »

42 mn : « Je suis une amoureuse de l’ARN, je connais très bien, l’administrer à des individus sains est de l’ordre de la folie ..  »

45 mn : « Ça doit être claire que l’on va vous injecter une information génétique dans votre corps, nous sommes dans l’expérimentation la plus totale à court, moyen et long terme » ..

49mn : « L’efficacité du vaccin Pfizer n’a pas été évaluée sur les plus de 75 ans, ils servent de cobayes ..  »

50 mn : « On nous dit 95 % des vaccinés produisent des anticorps, mais on ne sait pas si il s’agit d’anticorps facilitant ou neutralisant, donc sans savoir si vous allez augmenter ou diminuer vos chances d’avoir une forme sévère de la maladie si vous l’attrapez ..»

52 mn : Pourquoi si peu de scientifiques ne parlent pas ..

55mn : « Ceux qui disent je me vaccine pour protéger la population, je les alerte, l’académie de médecine dit que dans les pays ou on a le plus vacciné on voit apparaitre les variants », et les particules viraux des vaccinés expectorés posent question également ..

58 mn : « On nous explique que c’est impossible le passage de l’ARN dans l’ADN, mais en fait on ne sait pas .., il y a un risque de transmission aux générations suivantes

 

MISE A JOUR SUR LES VACCINS - IMPORTANTE VICTOIRE

" Le financement gouvernemental a été retiré à la Fondation Gates, à l'OMS et au CDC -Centre for Disease Control-. Le gvt américain a perdu un LANDMARK VACCINE LAWSUIT !!!

Cette victoire est attribuée à Robert F. Kennedy Jr, avocat spécialisé dans les blessures causées par les vaccins, à Del Bigtree, producteur du documentaire sur les vaccins supprimés, "VAXXED", et à l'Informed Consent Action Network (ICAN).

Ils ont exigé les documents gouvernementaux pertinents prouvant que tous les vaccins approuvés par le gvt ont été testés pour leur qualité au cours des 32 dernières années -

Il n’y a AUCUN ! Zéro, nada !

Voici les énormes implications juridiques et pratiques de cette victoire pour le peuple américain :

Cela signifie que le Département américain de la santé et des services sociaux et tous les fabricants de vaccins trompent le peuple américain sur l'efficacité et la sécurité des vaccins depuis plus de 30 ans ; cela signifie que l'existence - du moins telle qu'elle est actuellement - de cinq agences américaines de "santé publique" est auj mise en doute :

le CDC, la FDA, l'IOM, le NIH et la partie "santé" du DHHS lui-même !

Cela peut également menacer l'existence même des commissions médicales d'État et des guildes médicales exclusives comme l'AMA.

Cela signifie que les fabricants de vaccins ont été frauduleusement exemptés de ce que tous les autres fabricants de médicaments ont été obligés de faire en termes de recertification semestrielle de la qualité et de l'efficacité - ce qui signifie que leurs vaccins n'ont jamais été testés pour la qualité et n'ont pas eu de sécurité ou d'efficacité prouvées depuis plus de 30 ans.

Cette affaire peut maintenant être légalement citée par tous les parents qui ont été frauduleusement obligés par une règle/un règlement du gouvernement/de l'organisation de vacciner leurs enfants pour l'école ou d'autres activités afin d'arrêter la vaccination forcée de leurs enfants.

Ce cas peut désormais être légalement cité par tous les employés qui sont tenus par leur employeur de se faire vacciner pour conserver leur emploi.

Cette affaire peut maintenant être légalement citée par tous ceux qui cherchent à obtenir une indemnisation pour des blessures causées par des vaccins.

L'avenir de la médecine allopathique telle qu'elle se présente actuellement est remis en question, ainsi que le cartel pharmaceutique mondial, car presque tous les médicaments que les médecins allopathes prescrivent proviennent de sociétés pharmaceutiques qui ont également commis des fraudes et des préjudices sur les vaccins.

RESPONSABILITÉ :

Tout fonctionnaire qui a adopté des lois légalisant la fraude aux vaccins au niveau de l'État, national ou international, ou qui a aidé et encouragé de toute autre manière une telle fraude, peut désormais être accusé, en vertu du code de Nuremberg, de fraude aux vaccins, d'inconduite criminelle et, dans certains cas, de crimes de guerre.

Anglais  https://www.worldhealth.net/news/landmark-lawsuit/

 

Responsable de la recherche Pfizer: CV Vacc et la stérilisation féminine

De HealthandMoneyNews.com:

Le vaccin contient une  protéine de pointe (voir image) appelée syncytine-1 , vitale pour la formation du placenta humain chez la femme. Si le vaccin fonctionne de telle sorte que nous formions une réponse immunitaire CONTRE la protéine de pointe, nous entraînons également  le corps féminin à attaquer la syncytine-1,  ce qui pourrait entraîner une infertilité chez les femmes d'une durée indéterminée.

 

Le Dr Wodarg et le Dr Yeadon demandent l'arrêt de toutes les études de vaccination corona et invitent à signer une pétition.

La série télévisée StarGate nous a avertis en 2001 de la catastrophe de la vaccination qui nous attend aujourd'hui

D'une part, les pétitionnaires exigent que, en raison du manque de précision connu du test PCR dans une étude sérieuse, un séquençage dit de  Sanger  soit utilisé. C'est le seul moyen de faire des déclarations fiables sur l'efficacité d'un vaccin contre Covid-19. Sur la base des nombreux tests PCR différents de qualité très variable,  ni le risque de maladie ni un éventuel bénéfice vaccinal ne peuvent être déterminés avec la certitude nécessaire , c'est pourquoi tester le vaccin sur des humains est contraire à l'éthique en soi.

En outre, ils demandent qu'il soit exclu, par exemple au moyen d'expériences animales,  que des risques déjà connus des études précédentes , qui proviennent en partie de la nature des virus corona,  puissent être réalisés . Les préoccupations portent en particulier sur les points suivants:

  • La formation d'  anticorps dits «non neutralisants»  peut conduire à une réaction immunitaire exagérée, en particulier lorsque la personne testée est confrontée au vrai virus «sauvage» après la vaccination. Cette amplification dite  dépendante des anticorps, ADE , est connue depuis longtemps par des expériences avec des vaccins corona chez le chat, par exemple. Au cours de ces études, tous les chats qui avaient initialement bien toléré la vaccination sont morts après avoir attrapé le virus sauvage.
  • Les vaccinations devraient produire des anticorps contre les protéines de pointe du SRAS-CoV-2. Cependant, les protéines de pointe contiennent également  des protéines homologues à la syncytine , qui sont essentielles pour la formation du placenta chez les mammifères tels que les humains. Il doit être absolument exclu qu'un vaccin contre le SRAS-CoV-2 puisse déclencher une réaction immunitaire contre la syncytine-1, sinon l' infertilité de durée indéterminée pourrait entraîner des femmes vaccinées .
  • Les vaccins à ARNm de BioNTech / Pfizer contiennent du polyéthylène glycol (PEG) . 70% des personnes développent des anticorps contre cette substance - cela signifie que de nombreuses personnes peuvent développer des réactions allergiques potentiellement mortelles à la vaccination.
  • La durée beaucoup trop courte de l'étude ne permet pas une estimation réaliste des effets tardifs . Comme dans les cas de narcolepsie après la vaccination contre la grippe porcine, des millions de personnes en bonne santé seraient exposées à un risque inacceptable si une autorisation d'urgence était accordée et la possibilité d'observer les effets tardifs de la vaccination suivrait. Néanmoins, BioNTech / Pfizer a apparemment soumis une demande d'approbation d'urgence le 1er décembre 2020.

Après quelques recherches, il s'avère que Syncytin-1 est également présent dans le sperme, donc ce ne sont pas seulement les femmes qui seront stérilisées mais également les hommes. https://www.researchgate.net/publication/261257414_Syncytin-1_and_its_receptor_is_present_in_human_gametes

Cela dit, sur la base de tout ce que j'entends, nous avons affaire à un groupe qui est au-dessus du niveau des gouvernements visibles et dont le siège est en Suisse. Ils ont planifié cette campagne COVID-19 en cours au moins dès 2012 afin de réduire la population mondiale de 90% et d'asservir le reste.

Le problème est qu'ils contrôlent la plupart des dirigeants visibles sur Terre grâce à une combinaison de corruption, de lavage de cerveau et de chantage. Cela signifie que nous devons destituer les chefs d'État de la plupart des pays du G7 pour faire face à cela. Je crois comprendre que ce processus est en cours, mais le problème est que tant de personnes ont été conditionnées à suivre les ordres que nous devons laisser le système actuel s'effondrer davantage avant qu'il ne soit possible de le redémarrer.

Suite sur https://www.theepochtimes.com/

 

UNITED HEALTH PROFESSIONNAL

Le United Health Professionals est un collectif international de plus de 1,500 professionnels de santé de différents pays d'Europe, d'Afrique, d'Amérique, d'Asie et d'Océanie (voir la liste des membres dans la description de la vidéo ci-dessous), alertant les gouvernements le monde entier au sujet des mesures non fondées prises pour lutter contre le COVID-19 et qui sont très dangereuses pour : la santé, l'éducation, l'économie, la paix et d'autres aspects de la vie Dans son message d'alerte, le collectif international des professionnels de la santé unis explique pourquoi ces mesures ont été prises et pourquoi elles doivent être immédiatement arrêtées.:

https://youtu.be/qRepHQkNiqw

 

MAIL RECU

Bonjour Tal, un grand merci pour ce que vous faites depuis des années et pour ce que vous êtes, vous en tant qu'homme, et votre jolie famille, c'est du bonheur rien que de vous voir et entendre sans compter la transmission, les partages, le lien.

Toute l'hystérie collective repose sur cette question de la peur de la contagion qui a été traitée de la façon la plus désinvolte et sans fondement scientifique par les médias et par les gouvernements.

La vérité ne peut être rétablie que par les scientifiques et répandue comme une traînée de poudre par les gens du monde entier « déniaisés » (informés, sortis de l'ignorance). Alors la coalition des sombres ne pourra plus justifier les mesures criminelles prises à l'encontre des populations.

Cela signifiera l'arrêt des masques, confinements, couvre-feux, etc

De là découlera que toutes les mesures prises à l'encontre des personnes saines sont un abus de pouvoir et inutiles et dangereuses, néfastes, préjudiciables.

Il resterait à la justice à faire sa part. Démêler le mensonge de la vérité, s'attaquer à la corruption c'est son boulot. Relais sera pris.

D'ores et déjà que l'opinion des 99% de dupés, d'abusés puisse nous rejoindre, se rassurer d'abord, se sentir forte, accéder à sa souveraineté d'humain qu'elle a perdu dès la naissance par la fraude du nom légal et par tous les conditionnements administrés par vos confrères du milieu médical, ainsi que par la mère, l'entourage, la société toute entière. Nous avons un beau challenge à relever pour permettre à l'humanité de se relever de la mort, et faire de cette planète officiellement un paradis pour tous les vivants. C'est le but auquel elle est vouée et que nous humains en tant que créatures du Dieu originel avons à garder à l'esprit et au cœur.

 

MENTEURS…. MENTEURS…. MENTEURS…. MENTEURS…. MENTEURS….

Voici les derniers résultats qui viennent à peine de sortir du réseau Sentinelles : le taux d'incidence du Sars-CoV-2 de la 2e semaine de 2021 est de 19 cas/100.000 et non de 1000 comme l'affirme le gouvernement pour terroriser tout le monde ! Un seul patient a été hospitalisé en semaine 2 ! Ce chiffre nous donne environ 1800 cas par jour dans toute la France et non les 26784 cas annoncés sur les média pourris……

 

Bon sang FERMEZ VOS TELE  depuis le temps qu’on vous le dit – si le taux d’écoute baisse drastiquement, les publicités n’étant plus rentables lâcheront les chaines et celles-ci ne survivront pas…..et le gouv sera démuni de son outil majeur de propagande mensongère.

https://www.lelibrepenseur.org/covid-1984-les-donnees-sentinelles-montrent-un-taux-dincidence-en-baisse-de-19-100-000-en-semaine-2/


Info à propos des vaccins

Une biologiste décrit l'utilisation de bébés encore vivants dans la recherche pour les vaccins contre le Covid-19

« Ils accouchent en fait ces bébés par césarienne. Les bébés sont encore vivants  lorsque les chercheurs commencent à extraire le tissu ;  au point où leur cœur bat encore, et ils n’ont généralement donné aucun anesthésiant,  car cela perturberait les cellules que les chercheurs tentent d’extraire. Alors, ils enlèvent ce tissu, tout le temps que le bébé est vivant et dans des conditions extrêmes de douleur. Donc, cela rend cette méthode encore plus sadique. »

Les faux vaccins Moderna et Pfizer contre le COVID sont spécialement concernés.

https://www.medias-presse.info/une-biologiste-decrit-lutilisation-de-bebes-encore-vivants-dans-la-recherche-pour-les-vaccins-contre-le-covid-19/138560/

 

Interview de Louis Fouché, Appel à la résistance,

Bonjour,

1) Avec l'autorisation de la revue NEXUS (nexus.fr), nous proposons sur notre site http://libertes07.fr/louis-fouche_interview-nexus_janv-2021-photo/  un accès libre et intégral à la très belle et longue interview de Louis Fouché publiée dans le numéro de janvier de la revue Nexus. Un grand merci à NEXUS pour nous avoir très aimablement autorisés à proposer la lecture de cette interview à toutes les personnes qui consultent site du collectif Libertés07.

2) LIBERTES07 recommande aussi vivement quelques vidéos :

https://odysee.com/@BernardDESROCHES:7/Le-crime-parfait.-Documentaire.-Version-longue.:0
Synthèse aussi complète qu'on peut l'être aujourd'hui sur les enjeux profonds des bouleversements qui se produisent au prétexte du Covid depuis 2020... et avant. (Bug de quelques secondes vers la 58e minute, patientez et le son revient...)

https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/wordlfreedom1:d
World Freedom Alliance - Création d'un collectif mondial pour contrer la mise en place du "Nouvel Ordre Mondial".

https://www.youtube.com/watch?v=uwXVAr8lHLQ&t=991s
Vidéo dans laquelle on constate que des médecins prennent position, collectifs de médecins indépendants, dans le monde entier. Courage !

3) Nous relayons ci-dessous un appel lancé par le pédopsychiatre Thierry Gourvenec et Louis Fouché, Pascal Sacré, médecins, Vincent Pavan, mathématicien, Virginie de Araujo-Recchia, avocate, Pierre Chazal, écrivain, Tristan Edelman chorégraphe, compositeur, Ronald Guillaumont, gendarme retraité, animateur de Profession Gendarme et bien d'autres personnes : « Nous avons décidé de lancer un appel vidéo. Un appel à la résistance civile et au réveil des consciences rédigé par Jean-Dominique Michel, anthropologue de la santé suisse.

Nous souhaitons réaliser un mur de photos de personnes, ou de préférence de vidéos, autrement dit une mosaïque en arrière plan de certaines parties de la vidéo. Comme dans cette vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=WiHT0UfRCpk
Accepteriez-vous de vous associer à nous et de demander aux membres de votre collectif en accord avec cet appel (texte ci-dessous) de bien vouloir adresser, dans un bref délai, une photo ou une vidéo d'eux parlant de 10 à 15 secondes (éventuellement exprimant la partie 2 du texte adressée à Macron) à Tristan Edelman<[email protected]> et à moi-même?

Si vous connaissez un ou une journaliste, une ou un entrepreneur susceptible de lire le passage concernant ces professions, merci beaucoup de nous mettre en contact.

Bien cordialement,

Dr Thierry Gourvénec

 

Une étonnante fraude au test COV révélée

Le

Écrit par:

Dr Joseph Mercola

Publié à l'origine sur www.mercola.com

L'HISTOIRE EN UN COUP D'ŒIL : LES TESTS PCR NE VALENT RIEN :

  • Les tests PCR ne peuvent pas faire la distinction entre les virus «vivants» et les particules virales inactives (non infectieuses) et ne peuvent donc pas être utilisés comme outil de diagnostic. La fausse apparence d'une pandémie mortelle a été fabriquée en utilisant des seuils de cycle (CT) trop élevés
  • Plus le CT est élevé - c'est-à-dire le nombre de cycles d'amplification utilisés pour détecter les particules d'ARN - plus le risque de faux positif est grand. La recherche montre que pour obtenir 100% de vrais positifs confirmés, le test PCR doit être exécuté à 17 cycles. Au-dessus de 17 cycles, la précision diminue considérablement
  • Le test PCR SARS-CoV-2 a été développé sur la base d'une séquence génétique publiée par des scientifiques chinois, et non sur l'isolat viral. Le code génétique manquant était simplement inventé
  • Le 30 novembre 2020, 22 scientifiques internationaux ont publié une revue contestant l'article scientifique sur les tests PCR pour le SRAS-CoV-2 qui a été adopté comme norme à travers le monde. Les scientifiques demandent que le soi-disant article de Corman-Drosten soit rétracté en raison de ses nombreuses erreurs
  • Les failles des tests PCR ont été capitalisées pour inciter à la peur afin de profiter au programme Great Reset développé par une élite technocratique.

La pandémie COVID-19 nous a apporté de nombreuses leçons difficiles. Surtout, il nous a montré à quel point il est facile de créer la panique et de  contrôler des populations entières par des moyens trompeurs . En tête de liste des stratégies trompeuses, il y a l'utilisation d'un test qui qualifie à tort les individus en bonne santé de malades et de contagieux. Cela permet aux tests de masse de conduire le récit selon lequel nous sommes dans une pandémie mortelle.

Tendance

«655 personnes ont 4 billions de dollars de richesse. 200 millions de dollars ne peuvent pas couvrir une dépense de 1 000 dollars. »

Bien sûr, je parle du désormais tristement célèbre test de réaction en chaîne par polymérase de transcription inverse (RT-PCR). Le fait est que le test PCR n'est pas conçu pour être utilisé comme outil de diagnostic car il ne peut pas faire la distinction entre les virus inactifs et les virus «vivants» ou reproducteurs. 1

C'est un point crucial, car les virus inactifs et reproductifs ne sont pas interchangeables en termes d'infectivité. Si vous avez un virus non reproductif dans votre corps, vous ne tomberez pas malade et vous ne pourrez pas le transmettre aux autres. Deuxièmement, de nombreux laboratoires, sinon la plupart, amplifient l'ARN collecté beaucoup trop de fois, ce qui aboutit à des tests «positifs» pour les personnes en bonne santé.

Le détail crucial qui annule la plupart des résultats des tests PCR

La vidéo ci-dessus explique comment fonctionne le test PCR et comment nous interprétons les résultats de manière incorrecte. En résumé, l'écouvillon PCR recueille l'ARN de votre cavité nasale. Cet ARN est ensuite transcrit en sens inverse en ADN. En raison de sa petite taille, il doit être amplifié pour devenir discernable. Chaque cycle d'amplification est appelé un cycle, et le nombre de cycles d'amplification utilisés par un test ou un laboratoire donné est appelé un seuil de cycle (CT).

Plus le CT est élevé, plus le risque que des séquences insignifiantes d'ADN viral finissent par être amplifiées au point que le test soit positif même si votre charge virale est extrêmement faible ou si le virus est inactif et ne représente aucune menace pour vous ou pour qui que ce soit d'autre.

De nombreux scientifiques ont noté que tout ce qui dépasse 35 cycles est scientifiquement indéfendable. 2 , 3 , 4  Une étude 5 du 28 septembre 2020  sur les maladies infectieuses cliniques a révélé que lorsque vous exécutez un test PCR à un scanner de 35 ou plus, la précision chute à 3%, ce qui entraîne un taux de faux positifs de 97%.

Pourtant, un test connu sous le nom de papier Corman-Drosten et les tests recommandés par l'Organisation mondiale de la santé sont fixés à 45 cycles, 6 , 7 , 8  et la Food and Drug Administration des États-Unis et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis recommandent d'exécuter des tests PCR. à un CT de 40. 9

La question est de savoir pourquoi, compte tenu du consensus, les TC de plus de 35 ans rendent le test inutile. Lorsque les laboratoires utilisent ces seuils de cycle excessifs, vous vous retrouvez clairement avec un nombre largement surestimé de tests positifs, donc nous avons vraiment affaire à une «casédémie» 10 , 11  - une épidémie de faux positifs.

Beaucoup se demandent maintenant si cela a été fait exprès pour écraser l'économie mondiale et fournir une couverture pour la mise en œuvre de ce que l'on appelle la  grande réinitialisation , qui n'est rien de moins qu'une  prise  de contrôle totalitaire mondiale par des  technocrates non élus  qui cherchent à engloutir tous les actifs du monde. .

En effet, il semble tout à fait clair que nous n'avons pas affaire à une pandémie mortelle dans un sens réel. Les statistiques de mortalité le prouvent également, car les statistiques globales de mortalité sont restées stables en 2020 et en ligne avec les années précédentes. 12 , 13 , 14

En d'autres termes, des gens meurent du COVID-19, oui, mais la maladie ne tue pas un nombre excessif de personnes. Le même nombre de personnes serait mort de toute façon, de quelque chose. En effet, les données du CDC 15  publiées le 26 août 2020 ont montré que seulement 6% des décès dits COVID-19 avaient le COVID-19 comme seule cause sur le certificat de décès.

«Pour les décès avec des conditions ou des causes en plus du COVID-19, en moyenne, il y avait 2,6 conditions ou causes supplémentaires par décès», a déclaré le CDC, et n'importe laquelle de ces comorbidités aurait pu tuer ces personnes même si le COVID-19 était inexistant. .

Pour plus de précision, des TC beaucoup plus faibles doivent être utilisés

Maintenant, si les CT supérieurs à 35 sont scientifiquement injustifiés, à quel point un CT devrait-il être utilisé? De nombreuses études se sont penchées sur cela, donc les données ne manquent pas à ce stade. Le fait que l'OMS, la FDA et les CDC n'aient toujours pas modifié leurs CT à la lumière de toutes ces données nous indique qu'ils ne sont pas intéressés à obtenir une image précise du taux d'infection.

Par exemple, une étude 16 d' avril 2020  dans le European Journal of Clinical Microbiology & Infectious Diseases a montré que pour obtenir 100% de vrais positifs confirmés, le test PCR doit être effectué à 17 cycles. Au-dessus de 17 cycles, la précision diminue considérablement.

Au moment où vous atteignez 33 cycles, le taux de précision n'est que de 20%, ce qui signifie que 80% sont des faux positifs. Au-delà de 34 cycles, vos chances qu'un test PCR positif soit un vrai positif diminue à zéro.

Plus récemment, une revue systématique 17 du 3 décembre 2020  publiée dans le journal of Clinical Infectious Diseases a évalué les résultats de 29 études différentes - qui ont toutes été publiées en 2020 - comparant les preuves d'infection par le SRAS-CoV-2 avec les CT utilisés dans essai.

Comme indiqué par les auteurs, «12 études ont rapporté que les valeurs CT étaient significativement plus faibles… dans les échantillons produisant une culture de virus vivants.» En d'autres termes, plus le CT est élevé, moins il y a de chances qu'un test positif soit effectivement dû à la présence d'un virus vivant (et infectieux).

«Deux études ont rapporté que les chances de culture virale vivante étaient réduites d'environ 33% pour chaque augmentation d'une unité de CT», ont noté les auteurs. Surtout, cinq des études incluses n'ont pu identifier aucun virus vivant dans les cas où un test PCR positif avait utilisé un CT supérieur à 24. De plus, afin de produire une culture virale vivante, un patient dont le test PCR a utilisé un CT égal ou supérieur 35 devaient être symptomatiques.

Donc, pour résumer, si vous présentez des symptômes de COVID-19 et que vous testez positif à l'aide d'un test PCR effectué à 35 cycles d'amplification ou plus, vous êtes susceptible d'être infecté et infectieux.

Cependant, si vous ne présentez pas de symptômes, mais que votre test est positif à l'aide d'un test PCR effectué à 35 CT ou plus, il s'agit probablement d'un faux positif et vous ne présentez aucun risque pour les autres car il est peu probable que vous soyez porteur d'un virus vivant. En fait, à condition que vous soyez asymptomatique, il est peu probable que vous soyez infectieux, même si vous testez positif avec un test à 24 CT ou plus.

Le succès alarmiste dépend de l'utilisation incorrecte du test PCR

La vidéo ci-dessus comprend plusieurs entretiens avec des experts qui ont ouvertement critiqué l'utilisation des tests PCR pour diagnostiquer des infections telles que le COVID-19. Ceux-ci inclus:

L'inventeur du test PCR, le regretté Kary Mullis (il a parlé du test pour d'autres infections, comme le VIH, mais est décédé en août 2019, quelques mois avant le déclenchement de la pandémie COVID-19)

En 1993, Mullis a parlé de l'utilisation du test PCR pour diagnostiquer le VIH . Il a expliqué que le test ne fait que amplifier les molécules en quelque chose que vous pouvez détecter, mais il ne peut pas vous dire si ces particules posent réellement un risque pour votre santé.

Il souligne également qu'en utilisant la PCR, vous pouvez essentiellement trouver à peu près n'importe quoi chez n'importe qui parce que la plupart d'entre nous se promènent avec des agents pathogènes de toutes sortes, mais la charge est soit trop faible pour être préoccupante, soit les particules ne sont que des débris morts qui ne présentent aucun risque.

Bustin souligne que lorsque vous obtenez un résultat positif en utilisant un CT de 35 ou plus, vous regardez l'équivalent d'une seule copie d'ADN viral. La probabilité que cela cause un problème de santé est minime. Même le Dr Anthony Fauci a admis que l'utilisation d'un test PCR avec un CT supérieur à 35 le rend plus ou moins inutile car à ce stade, vous ne faites que détecter des nucelotides morts. Aucun virus vivant ne peut être détecté à des CT aussi élevés.

Erreurs fatales trouvées dans le papier sur lesquelles le test PCR est basé

Le 30 novembre 2020, une équipe de 22 scientifiques internationaux a publié une revue 18  contestant l'article scientifique 19  sur les tests PCR pour le SARS-CoV-2 rédigé par Christian Drosten, Ph.D., et Victor Corman. Le document de Corman-Drosten a été rapidement accepté par l'OMS et le flux de travail qui y était décrit a été adopté comme norme dans le monde entier.

Selon Reiner Fuellmich, 20  membre fondateur de la commission d'enquête extraparlementaire allemande Corona (Außerparlamentarischer Corona Untersuchungsausschuss, 21  ou ACU), 22 , 23  Drosten est l'un des principaux coupables du canular de la pandémie COVID-19.

Les scientifiques demandent que l'article de Corman-Drosten soit retiré en raison d '«erreurs fatales» 24,  dont l'une est le fait qu'il a été rédigé (et le test lui-même s'est développé) avant qu'un isolat viral ne soit disponible. Tout ce qu'ils ont utilisé était la séquence génétique publiée en ligne par des scientifiques chinois en janvier 2020.

Le fait que l'article ait été publié à peine 24 heures après sa soumission suggère également qu'il n'a même pas fait l'objet d'un examen par les pairs. Dans une interview à Undercover DC, Kevin Corbett, Ph.D., l'un des 22 scientifiques qui demandent maintenant la rétractation du journal, a déclaré: 25

«Toutes les raisons scientifiques du développement de ce test ont été totalement détruites par cet article. C'est comme Hiroshima / Nagasaki au test COVID.

Lorsque Drosten a développé le test, la Chine ne leur avait pas donné d'isolat viral. Ils ont développé le test à partir d'une séquence dans une banque de gènes. Est-ce que tu vois? La Chine leur a donné une séquence génétique sans isolat viral correspondant. Ils avaient un code, mais aucun corps pour le code. Pas de morphologie virale.

Au marché aux poissons, c'est comme vous donner quelques os et dire «c'est votre poisson». Ça pourrait être n'importe quel poisson… Écoutez, l'article de Corman-Drosten, il n'y a rien d'un patient dedans. Tout vient des banques de gènes. Et les fragments de la séquence virale qui n'étaient pas là, ils les ont inventés.

Ils les ont créés synthétiquement pour remplir les blancs. C'est ça la génétique; c'est un code. Donc, son ABBBCCDDD et il vous en manque, ce que vous pensez être EEE, alors vous le mettez dans… C'est fondamentalement un virus informatique.

Il y a 10 erreurs fatales dans ce papier test Drosten… Mais voici l'essentiel: il n'y avait pas d'isolat viral pour valider ce qu'ils faisaient. Les produits PCR de l'amplification ne correspondaient à aucun isolat viral à ce moment-là. Je l'appelle «science de l'anneau de beignet». Il n'y a rien au centre. Tout est question de code, de génétique, rien à voir avec la réalité…

Depuis, il y a eu des articles disant qu'ils ont produit des isolats viraux. Mais il n'y a aucun contrôle pour eux. Le CDC a produit un article en juillet… dans lequel ils disaient: «Voici l'isolat viral». Savez-vous ce qu'ils ont fait? Ils ont nettoyé une personne. Une personne, qui était allée en Chine et avait des symptômes du rhume. Une personne. Et ils ont supposé qu'il avait [COVID-19] pour commencer. Donc, tout est plein de trous, le tout.

La conclusion de l'examen se lit, en partie: 26

«Une décision de reconnaître les erreurs apparentes dans l'article de Corman-Drosten a l'avantage de réduire considérablement les coûts humains et les souffrances à l'avenir. N'est-il pas dans l'intérêt d'Eurosurveillance de retirer ce document? Notre conclusion est claire. Face à tous les énormes défauts et erreurs de conception du protocole PCR décrits ici, nous concluons: il n'y a plus grand choix dans le cadre de l'intégrité et de la responsabilité scientifiques.

La critique contre les tests PCR est encore renforcée par une étude 27 du 20 novembre 2020  dans Nature Communications, qui n'a trouvé aucun virus viable dans les cas positifs à la PCR. L'étude a évalué les données de 9865404 résidents de Wuhan, en Chine, qui avaient subi des tests PCR entre le 14 mai et le 1er juin 2020.

Un total de 300 a été testé positif mais n'a présenté aucun symptôme. Sur les 34424 personnes ayant des antécédents de COVID-19, 107 ont été testées positives une deuxième fois. Pourtant, lorsqu'ils ont fait des cultures de virus sur ces 407 individus qui avaient été testés positifs (que ce soit pour la première ou la deuxième fois), aucun virus vivant n'a été trouvé dans aucun d'entre eux!

Les tests d'anticorps ne sont pas non plus fiables

Les tests d'anticorps se révèlent également avoir leur part de problèmes de qualité. Si vous avez des anticorps contre le SRAS-CoV-2, ce serait la preuve que votre système immunitaire a réussi à vaincre le virus à un moment donné dans le passé. Cependant, le test d'anticorps COVID-19 peut également s'avérer positif si vous avez des anticorps contre les virus du rhume.

30 juin 2020, le CDC a admis qu'une exposition préalable à des coronavirus responsables du rhume peut entraîner un test d'anticorps COVID-19 positif, même si vous n'avez jamais été exposé spécifiquement au SRAS-CoV-2. 28

La grâce salvatrice est que les études 29 , 30 , 31  suggèrent que les anticorps produits à la suite d'une exposition à des coronavirus qui causent le rhume semblent également fournir une résistance générale et durable contre le SRAS-CoV-2.

Une de ces études, 32 , 33  publiée le 14 mai 2020 dans la revue Cell, a révélé que 70% des échantillons de patients qui s'étaient rétablis de cas bénins de COVID-19 avaient une résistance au SRAS-CoV-2 au niveau des lymphocytes T, tout comme 40% à 60% des personnes n'ayant pas été exposées au SRAS-CoV-2.

Selon les auteurs, cela suggère qu'il existe «une reconnaissance croisée des cellules T entre les coronavirus circulants du« rhume »et le SRAS-CoV-2.» En d'autres termes, si vous vous êtes rétabli d'un rhume causé par un coronavirus particulier, votre système immunitaire humoral peut s'activer lorsque vous rencontrez le SRAS-CoV-2, vous rendant ainsi résistant au COVID-19.

Une autre étude 34 a  découvert que les anticorps spécifiques au SRAS-CoV-2 ne sont trouvés que dans les cas les plus graves - environ 1 sur 5. Ainsi, un test d'anticorps négatif n'exclut pas nécessairement la possibilité que vous ayez été infecté et ne l'ayez pas fait. tomber malade. En fait, cette découverte suggère que le COVID-19 pourrait en fait être cinq fois plus répandu que prévu - et cinq fois moins mortel que prévu.

Dans une lettre à l'éditeur 35  publiée dans le numéro du 1er juillet 2020 d'American Family Physician, Drs. Mark Ebell, rédacteur en chef adjoint de la médecine factuelle pour la revue, et Henry Barry, ont passé en revue certaines des données disponibles, notant que:

«Lorsqu'on évalue si les patients ont déjà eu une infection et peuvent être immunisés, il est important d'éviter les faux positifs afin que les patients ne pensent pas qu'ils sont immunisés alors qu'ils ne le sont pas.

Le tableau 1 résume les taux de faux positifs à diverses prévalences de population pour le test Cellex et pour un test hypothétique sensible à 90% et spécifique à 99%. Avec des prévalences de population relativement faibles, qui reflètent probablement les conditions actuelles aux États-Unis et ailleurs, nous dirions que les taux de faux positifs sont inacceptablement élevés avec le test de Cellex. »

Ebell et Barry ont souligné que de nombreux  tests d'anticorps  qui ont reçu l'approbation provisoire de la FDA n'ont même pas encore été évalués pour leur précision. Ils ont également recommandé que les laboratoires rapportent les résultats des tests «d'une manière qui reflète la prévalence de la population locale basée sur des tests généralisés et incluent le taux de faux positifs», car cette information «est nécessaire pour aider les médecins de famille à mieux éclairer la prise de décision partagée concernant une infection antérieure. et retourner au travail ou à l’école. »

À l'heure actuelle, vous auriez du mal à trouver qui que ce soit qui inclue ces données dans leurs rapports, et de la façon dont les choses se passent, je ne retiendrais pas mon souffle en prévision de l'inclusion de ces chiffres utiles à l'avenir non plus.

Il est grand temps de mettre fin à l'arnaque des tests de masse

Si la grande majorité des personnes dont le test est positif à l'infection au COVID-19 ne présentent aucun symptôme, ne se sentent pas malades et n'ont pas l'air malades, le COVID-19 est-il vraiment une maladie «mortelle»? Ou est-ce plus comme le VPH - une infection virale que la plupart des gens ont sans le savoir, et que 90% sont capables d'éliminer sans traitement?

La principale justification des interventions gouvernementales tyranniques du COVID-19 était de ralentir la propagation de l'infection afin que les ressources hospitalières ne soient pas submergées, entraînant la mort de personnes en raison du manque de soins médicaux.

Ces interventions ne visaient pas à arrêter complètement la propagation ni même à réduire le nombre de personnes qui finiraient par être infectées. Ils n'ont certainement jamais été destinés à empêcher toute mort. Toute analyse rationnelle conclurait rapidement que cela n'est tout simplement pas possible, en aucune circonstance.

Les commandes à court terme au domicile et les fermetures d'entreprises ne visaient qu'à ralentir la propagation de sorte que, à terme, l'immunité collective acquise naturellement - la meilleure - l'empêcherait de réapparaître. Pourtant, les poteaux d'objectifs continuent de changer au fur et à mesure.

Des verrouillages de deux semaines se sont transformés en mois dans certaines régions. Finalement, on nous a dit que tout reviendrait à la normale dès qu'un vaccin serait disponible. Mais une fois que les vaccins ont commencé à être déployés, le récit a de nouveau changé et on nous a dit que nous aurions encore besoin de masques, de distanciation sociale et de verrouillages jusqu'en 2021 ou même 2022, même avec un vaccin. Que se passe-t-il exactement?

La seule raison rationnelle pour laquelle les interventions gouvernementales se poursuivent est qu'elles visent à éroder nos libertés personnelles et nos libertés civiles et à transférer la richesse à des technocrates non élus qui contrôlent le récit de la pandémie. Tout cela fait peur, basé sur une combinaison de données manipulées de manière extravagante et de tests défectueux.

Mis à part les données des tests PCR, il n'y a aucune preuve d'une pandémie mortelle. Comme mentionné, bien qu'il existe une chose telle que COVID-19 et que les gens en meurent et en meurent, il n'y a pas de décès excessif à cause de cela. 36 , 37 , 38  La mortalité totale pour 2020 est normale.

Donc, à moins que nous ne pensions que nous devrions fermer le monde et cesser de vivre parce que des gens meurent de maladie cardiaque, de diabète , de cancer , de grippe ou de toute autre chose, alors il n'y a aucune raison de fermer le monde parce que certaines personnes meurent du COVID-19 .

Références

1  CDC 2019 Novel Coronavirus RT-PCR Diagnostic Panel 13 juillet 2020 (PDF)

2  La réaction au vaccin 29 septembre 2020

3  Blog de Jon Rappaport 6 novembre 2020

4  YouTube TWiV 641 16 juillet 2020

5  maladies infectieuses cliniques 28 septembre 2020; ciaa1491

6  WHO.int Détection diagnostique du coronavirus de Wuhan 2019 par RT-PCR en temps réel, 13 janvier 2020 (PDF)

7  WHO.int Détection diagnostique du 2019-nCOV par RT-PCR en temps réel, 17 janvier 2020 (PDF)

8  Eurosurveillance 2020 23 janvier; 25 (3): 2000045

9  FDA.gov CDC 2019-nCoV Real-Time RT-PCR Diagnostic Panel Instructions, 13 juillet 2020 (PDF) Page 35

10  PJ Media 27 octobre 2020

11  AAPS 7 octobre 2020

12, 36  YouTube, SARS-CoV-2 et la montée de la technocratie médicale, Lee Merritt, MD, environ 8 minutes (mensonge n ° 1: risque de mort)

13, 37  Rapport technique juin 2020 DOI: 10.13140 / RG.2.24350.77125

14, 38  Johns Hopkins Newsletter 26 novembre 2020 (Archivé)

15  CDC.gov 26 août 2020

16  Journal européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses 27 avril 2020; 39: 1059-1061

17  Maladies infectieuses cliniques 3 décembre 2020; ciaa1764

18, 26  Rapport d'examen Corman Drosten

19  Eurosurveillance, Détection du nouveau coronavirus 2019 par RT-PCR en temps réel

20  Fuellmich.com, Dr. Reiner Fuellmich Bio (allemand)

21  Acu2020.org Außerparlamentarischer Corona Untersuchungsausschuss

22  Acu2020.org Corona Extra-Parliament Inquiry Committee, anglais

23  Algora 4 octobre 2020

24, 25  Undercover DC 3 décembre 2020

27  Nature Communications 20 novembre 2020; 11 Numéro d'article 5917

28  Test CDC pour l'infection passée

29  Pré-impression Biorxiv DOI: 10.1101 / 2020.05.26.115832 (PDF)

30  Daily Mail 12 juin 2020

31  Science Times 12 juin 2020

32  Cell 14 mai 2020 DOI: 10.1016 / j.cell.2020.05.015

33  Wall Street Journal 12 juin 2020 (Archivé)

34  Off-Guardian 12 juin 2020

35  American Family Physician 1er juillet 2020; 102 (1): 5-6

39  Arrêt de la cour d'appel de Lisbonne, original portugais

40  Arrêt de la cour d'appel de Lisbonne, traduction anglaise

41  Geopolitic.org 21 novembre 2020

42  Déclaration de Great Barrington

Mercola

Le Dr Mercola est le fondateur du site Web sur la santé naturelle le plus visité au monde, Mercola.com, un auteur à succès du NY Times et un leader d'opinion dans le domaine de la santé alternative et intégrative. Lisez sa biographie complète sur son site Web .

 

EFFETS TOXIQUES DU VACCIN

( Natural News ) Le nombre de personnes souffrant d'événements indésirables graves après la vaccination contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) est 50 fois plus élevé que le nombre de vaccins contre la grippe saisonnière, indiquent de nouveaux rapports .

Le système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS) connaît une augmentation du nombre de nouveaux cas de blessures causées par le vaccin COVID-19 qui dépasse massivement les cas similaires pour les vaccins antigrippaux et autres vaccins.

Jusqu'au 22 décembre, avec moins d'un million de doses de vaccins contre le virus chinois distribués, la plateforme VAERS des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis a reçu 307 rapports de visites aux urgences, ainsi que 17 événements «potentiellement mortels».

Un certain nombre de décès ont également été signalés, ce qui est profondément préoccupant si l'on considère le fait que les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) ne sont accessibles au public que depuis moins d'un mois.

Tendance

 

Les injections d’ARNm de Moderna sont un « système d’exploitation » conçu pour programmer les humains et pirater leurs fonctions biologiques

www.profession-gendarme

Les injections expérimentales mises en place par Moderna et Pfizer n’ont rien de semblable aux vaccins traditionnels. Ces plates-formes d’ARNm sont un « système d’exploitation » conçu pour programmer les êtres humains et transformer leurs cellules en systèmes efficaces d’administration de médicaments. Moderna rend maintenant publiques les intentions réelles qui se cachent derrière la plateforme d’ARNm.

La plate-forme technologique de l’ARNm est similaire à un système d’exploitation informatique, admet la société. Les scientifiques préparent une séquence unique d’ARNm qui code pour une protéine spécifique. Une fois injecté à l’homme, ce programme est réalisé dans le corps de l’individu, au niveau cellulaire. C’est sur la plateforme ARNm que Big Pharma fusionne avec Big Tech, asservissant les êtres humains à un système de contrôle conçu pour tirer profit de leurs fonctions cellulaires et biologiques dans un avenir imprévisible

 

Moderna admet que des systèmes immunitaires sains sont une menace pour leur plate-forme d’ARNm

Comme les plates-formes d’ARNm sont utilisées sur des populations humaines, Moderna admet que des réponses immunitaires humaines saines peuvent en fait détruire les séquences d’ARNm avant qu’elles n’entrent dans les cellules de la personne. Le système immunitaire peut attaquer le programme et ses fragments d’ARN, entraînant des résultats négatifs qui pourraient inclure des déficiences moléculaires, des défauts hormonaux, etc. Si le repliement des protéines est perturbé, il se peut que les protéines n’atteignent jamais la fonctionnalité souhaitée, ce qui entraîne le développement partiel d’antigènes qui ne confèrent jamais une immunité ciblée aux protéines de pointe des coronavirus. L’organisme peut alors se retourner contre ses propres cellules, ce qui provoque des réactions hyper-inflammatoires et des problèmes auto-immuns qui sont le précurseur de la défaillance d’un organe et de divers processus pathologiques.

Pendant la pandémie, les responsables de la santé publique ont été très attentifs aux mesures que les gens devraient prendre pour développer une réponse immunitaire saine à l’infection. Nous savons maintenant pourquoi ces responsables de la santé publique disaient aux gens qu’ils devaient attendre un vaccin pour revenir à la normale. Les personnes à l’origine de l’expérimentation de l’ARNm sur les humains sont en train de construire une justification psychologique et un précédent scientifique pour déclarer les systèmes immunitaires humains incapables. De cette façon, les gens soumettront leur corps aux derniers programmes d’ARNm alors qu’ils deviennent dépendants des logiciels biologiques qui ont été créés pour eux.

C’est une porte ouverte vers le trans-humanisme, et des millions de personnes y adhèrent. En jetant la honte sur le système immunitaire humain, les compagnies pharmaceutiques ont également trouvé l’alibi parfait pour les cas où leurs expériences causent des dommages chez l’homme. Ce n’est pas la technologie injectée qui provoque des réactions allergiques, des crises d’épilepsie, l’infertilité et la mort, affirment les compagnies pharmaceutiques… C’est le système immunitaire de l’individu qui cause toute la douleur et la misère, demandent-elles. Les compagnies pharmaceutiques vont exiger que des programmes et des interventions de l’ARNm plus soigneusement conçus soient nécessaires pour « perfectionner » les êtres humains.

Les nouveaux vaccins à ARNm sont des programmes de dépendance, conçus pour manipuler et asservir les fonctions biologiques humaines

Moderna se vante que « plusieurs centaines de scientifiques et d’ingénieurs se consacrent uniquement à faire progresser la technologie de la plate-forme Moderna ». Ces scientifiques tentent de « pirater » les humains avec des bio-informations et de rendre les populations dépendantes de cette technologie. Moderna a même baptisé sa plateforme d’ARNm « Software of Life » (Logiciel de vie). Ces scientifiques cherchent des moyens d’aider l’ARNm étranger à éviter la détection immunitaire. Ils expérimentent également des moyens de tromper les ribosomes de la cellule pour qu’ils traitent l’ARNm comme s’il était naturel. Ils cherchent également à trouver des moyens d’apprendre aux cellules humaines à produire des protéines artificielles à long terme.

Moderna a été fondé sur le succès de l’utilisation de l’ARN modifié pour reprogrammer la fonction d’une cellule souche humaine, donc la modifier génétiquement. Alors que ces « systèmes d’exploitation » de l’ARN sont installés dans le corps humain, il devient encore plus évident que les compagnies pharmaceutiques cherchent à modifier génétiquement et à s’approprier les protéines humaines tout en contrôlant les processus biologiques pour les générations à venir. Sur le plan psychologique et physiologique, les êtres humains sont marqués comme du bétail lorsqu’ils se soumettent à ces logiciels d’ARNm. Ce système n’est pas une médecine, ni une vaccination. Ce système est une manipulation cellulaire complète, utilisant des molécules biologiques étrangères pour coder, décoder, réguler, changer l’expression et modifier les instructions physiologiques chez les êtres humains. Regardez le Dr Carrie Madej expliquer comment cette nouvelle plateforme de vaccins peut changer notre façon de vivre, qui nous sommes, ce que nous sommes.

sources : TapNewsWire.comModernaTX.comNaturalNews.comBrighteon.com

via https://cv19.fr/

 

Le vaccin Pfizer augmente-t-il le risque de contamination et de mort par Covid19 ?

 Publié le 16/01/2021

Auteur(s): Dr Gerard Delepine pour FranceSoir

C’est ce que peuvent faire craindre les évolutions récentes de l’épidémie dans les pays actuellement les plus vaccinés, selon les données fournies par l’OMS.

Evolution en Israël depuis la vaccination
Les médias sacrent Israël, le champion de la lutte anticovid par le vaccin Pfizer [1]. Excellente opération pour Pfizer qui a obtenu une augmentation de prix de 40% pour cette priorité accordée à Israël. Depuis le 20 décembre, en 24 jours, plus de 20% des Israéliens (deux millions de personnes) ont été vaccinés.

Mais, depuis cette date, selon les chiffres de l’OMS, les nombres quotidiens de contaminations et de morts attribuées au Covid19 explosent. Les contaminations quotidiennes sont ainsi passées de 1886 cas le 21 décembre à 8094 le 10 janvier.

 

Et la mortalité journalière est passée de 18, le 20 décembre à 53, le 10 janvier.

Ces données ont conduit le gouvernement à prolonger le troisième confinement du pays pour une durée indéterminée.

 

Evolution en Grande-Bretagne depuis la vaccination

La Grande-Bretagne est le second pays dans la course à la vaccination qui a débuté le 4 décembre avec le vaccin développé par Pfizer et BioNTech.

Depuis cette date, le nombre de contaminations quotidiennes a explosé de 14 898 le 4 décembre à 68 063 le 9 janvier 2021.

Malheureusement aussi la mortalité Covid19, qui après une augmentation de près de 300% (414 le 4 décembre à 1564 le 14 janvier) dépasse de 27% celle observée en mars-avril 2020 (pic maximal 1224 le 22 avril 2020).

Ces augmentations considérables et simultanées des incidences journalières des contaminations et des décès après vaccination sont très inquiétantes et confirment que les autorisations de mise sur le marché des vaccins ont été prématurées.

Evolution en France non vaccinée pendant cette période

En France, tant le nombre de nouveaux cas que le nombre de morts quotidiennes sont restés stables durant cette période et à un niveau beaucoup plus faible (par million) que dans les pays champions de la vaccination.

On est donc frappé par les différences évolutives de l’épidémie Covid19 entre les pays, premiers de la course à la vaccination et la France plus lente à vacciner.

Depuis l’administration large du vaccin Pfizer, le nombre de contaminations et de morts quotidiennes a fortement augmenté en Israël et en Grande-Bretagne, alors que chez les irréductibles Gaulois l’épidémie est en lente décrue.

Cet éloge de la lenteur rappelle qu’il n’y a pas de médicaments ou de vaccin sans risque et qu’ils peuvent paradoxalement augmenter la gravité de la maladie qu’ils sont censés combattre.

Cela a été constaté avec les vaccins prétendument anticancers (les vaccins anti-hépatite B censés prévenir le cancer du foie [2] et les vaccins anti-papillomavirus prétendument anticancer du col de l’utérus [3] et plus récemment avec le scandale sanitaire du vaccin contre la dengue aux Philippines qui a entraîné plusieurs centaines de morts et une cascade de procès en cours.

Les leçons de la catastrophe du Dengvaxia n’ont pas été tirées et mettent en danger les victimes de la propagande forcenée actuelle, ceux qui se font vacciner contre le Covid19.

 

Ni pro ni antivaccin, mais fermement opposé pour l’instant à la généralisation d’un vaccin insuffisamment évalué

Contrairement à ce que prétendent les décodeurs/déconneurs liés à l’industrie pharmaceutique, je ne suis pas contre la vaccination. Je suis pro-vaccin lorsqu'un vaccin est efficace, sans danger et qu'il permet d'éviter une maladie grave.  Je suis contre un vaccin lorsqu'il est inutile, comme c’est le cas pour les maladies transmises uniquement par l'eau (polio, typhoïde, choléra) dans les pays à l'hygiène publique disposant d'eau potable et de traitement des eaux usées. Je suis contre le vaccin, lorsqu'il n'a pas été correctement étudié et évalué : vaccin contre la dengue (qui a causé des centaines de morts aux Philippines), vaccin Gardasil (qui augmente paradoxalement le risque de cancer du col).

L’indication de n’importe quel traitement ou vaccin doit reposer sur l’évaluation de sa balance avantages/ risques.

On ne peut espérer aucun avantage individuel à vacciner contre le covid les moins de 65 ans, puisque la maladie est chez eux plus bénigne que la grippe ; cette population ne peut donc rien espérer des vaccins anticovid si ce n’est des complications.

Et l’argument sociétal : "on se vaccine pour protéger les autres", n’est pas non plus pertinent, puisqu’il est loin d’être démontré que le vaccin soit capable d’empêcher ou de ralentir les transmissions virales.

En l’état actuel des connaissances, la vaccination des plus âgés présentant des facteurs de risques (population où un vaccin efficace et sans danger pourrait être utile) n’a pas été correctement évaluée, car les essais refusent d’inclure cette population à risques.

Le principe de précaution justifie donc de ne pas les vacciner systématiquement, tant qu’on ne disposera pas de données transparentes en nombre suffisant affirmant l’efficacité et l’absence de toxicité en population réelle.

 

Alerte norvégienne

La Norvège vient d’ailleurs d’émettre le 15 janvier une alerte après la constatation de 23 décès possiblement liés au vaccin Pfizer[4] [5], chez des personnes âgées en Ehpad. Parmi ces décès, 13 ont été autopsiés, les résultats suggérant que les effets secondaires courants pourraient avoir contribué à des réactions graves chez les personnes âgées fragiles. Selon l'Institut norvégien de santé publique : « pour les personnes les plus fragiles, même des effets secondaires relativement légers peuvent avoir des conséquences gravesPour ceux qui ont une durée de vie restante très courte de toute façon, les avantages du vaccin peuvent être marginaux ou non pertinents » et l’Institut national de santé publique a modifié le guide de vaccination contre le coronavirus, y ajoutant de nouveaux conseils de prudence sur la vaccination des personnes âgées fragiles.

Peter Doshi[6] avait prévenu dès novembre « attendons de disposer des données complètes des essais » car les communiqués de victoire de l’industrie sont imprécis et incomplets. Il rappelait aussi que les essais n’étudiaient pas le seul critère pertinent, la mortalité[7] mais seulement le nombre de cas basé sur des tests souvent faux : « le monde a tout parié sur les vaccins pour apporter la solution à la pandémie, mais les essais ne sont pas centrés sur la démonstration qu’ils le seront ».

En conclusion, il faut féliciter le gouvernement de la lenteur qu’il met à généraliser la vaccination anti covid. Les résultats actuels du vaccin Pfizer dans les populations israélienne et britannique laissent en effet craindre une catastrophe sanitaire vaccinale dans ces pays et l’alerte norvégienne accroit l’inquiétude.

Remercions par avance les Français volontaires pour se faire vacciner : ils constitueront les cobayes de l’essai phase 3 que le laboratoire n’a pas pris le temps de faire avant la commercialisation. Grâce à eux et aux risques qu’ils prennent, nous pourrons dans quelques mois avoir une plus juste idée des avantages et des inconvénients en population réelle.

[1] Frédéric Métézeau : Israël, pays modèle de la vaccination mais toujours confiné, France info, 14/1/2021
[2] La vaccination anti hépatique B a été suivi en occident par une multiplication de 2 à 4 de l’incidence des cancers du foie.
[3] les vaccins anti HPV ont été suivi d’une augmentation de 30 à 200% de l’incidence des cancers invasifs dans les groupes d’âge les plus vaccinés.
[4] La Norvège lance une alerte après la découverte de 23 décès liés au vaccin Pfizer, Businessman 15/1/2021 
[5] Norway Warns of Vaccination Risks for Sick Patients Over 80 
[6] Peter Doshi: Pfizer and Moderna’s “95% effective” vaccines—let’s be cautious and first see the full data November 26, 2020  
[7] Peter Doshi associate editor Will covid-19 vaccines save lives ? BMJ 27 10 2020 Current trials aren’t designed to tell us : BMJ 2020 ;371 :m 4037

Auteur(s): Dr Gerard Delepine pour FranceSoir

 

Requiem pour la surmortalité

Yves RASIR

Parmi la ribambelle de mensonges martelés par la tyrannie covidiste et ses canaux de propagande, il en est un qui fait office de pièce maîtresse ou de pierre d’angle : la surmortalité. Retirez cette carte du château et c’est tout l’édifice mensonger qui risque de s’écrouler. S’il ne  fait pas  ou à peine plus de morts excédentaires par rapport aux années précédentes, ça veut dire que le covid est une banale épidémie grippale et que les prévisions catastrophistes basées sur des modèles mathématiques sont une sinistre plaisanterie. Si c’est le contraire et si le fléau fait déborder les cimetières, alors les despotes peuvent se dire éclairés et justifier la déferlante totalitaire qu’ils ont décidé de nous infliger. L’enjeu est donc de taille et les médias à la botte du pouvoir l’ont très vite compris : dès le mois de juin, ils ont brandi des statistiques établissant la réalité du pic printanier.  En Belgique, les journaux imprimés et télévisés ont fait leurs manchettes en annonçant que la pandémie avait envoyé 40% de Belges en plus dans l’au-delà entre la mi-mars et la mi-mai. Et alors ? Comme je l’ai écrit à ce moment-là, cette présentation manipulatrice équivaut  à mesurer la luminosité pendant la nuit ou à juger de la pollution automobile durant les heures de pointe. Ce sont de plus longues périodes qui doivent servir de base de calcul car les phénomènes éphémères agissent comme des miroirs déformants. En épidémiologie, c’est la mortalité générale toutes causes confondues sur une année qui sert d’étalon d’évaluation. On ne mesure pas non plus la sévérité de la grippe annuelle en se focalisant sur janvier-février – son sommet habituel-  mais en faisant le bilan en fin de saison.

 

La baudruche se dégonfle
 
L’idéal est de comparer les chiffres d’une année entière  et c’est ce que nous avons fait en septembre à Néosanté : malgré l’épisode caniculaire, nous avons montré que la surmortalité en Belgique du 1er septembre 2019 au 1er septembre 2020 n’avait rien d’affolant. Elle était de 12% par rapport à la moyenne des 10 années précédentes, de 7,6% par rapport à la saison 2018-2019 et de seulement 5,2% par rapport à  la saison 2017-2018. Ce n’est pas étonnant car, ainsi que nous l’avons déjà souligné, la bonne vieille grippe était remarquablement clémente fin 2019 et début 2020. Ce n’est qu’en fin d’hiver que le virus corona  a supplanté un timide influenza  et que la flambée printanière est venue faucher les rescapés de la saison froide.  Pour l’année calendaire, de janvier à  décembre, les chiffres viennent de tomber et  sont un  peu moins  reluisants : + 15 % de décès par rapport  à la moyenne des 10 années  précédentes et +16% par rapport aux 3 dernières. La tragédie est cependant toute relative car en regard de l’année 2015, année de grippe sévère en Belgique, la surmortalité retombe à  11,6%. Et encore ! Entre 2015 et 2020, la population belge a grossi d’environ  300.000 unités, soit une augmentation  de 2,6%.  En neutralisant très logiquement cette croissance dans  l’équation, l’excès de la mortalité  2020 en regard de 2015  ne dépasse plus les 9%.  Vous aurez remarqué que je ne remets même pas en question  les véritables causes de cette différence ténue et que je m’en tiens au discours officiel selon lequel le covid-19 est à l’origine du surplus. Il n’est même pas utile de faire appel à des hypothèses alternatives pour démontrer que la baudruche n’est pas la montgolfière annoncée et que l’excès de mortalité n’est pas synonyme d’épouvantable calamité. On nous avait  prédit un tsunami et ce n’est qu’une vague vaguement écumante qui a touché notre plat pays, pourtant champion du monde de l’hécatombe proportionnellement à son nombre d’habitants. Partout ailleurs,  il y avait encore moins de raisons de paniquer !  En Scandinavie et dans certains autres pays européens (Chypre, Estonie, Allemagne, Irlande…), on n’a même pas déploré de pertes humaines surnuméraires….

 

Une vidéo démystifiante
 
Et se pourrait-il que la surmortalité enregistrée dans les pays plus mal lotis  (France, Italie, Espagne,  Belgique…) ne soit  pas réelle, qu’elle soit une pure illusion statistique ? Cette question peut sembler farfelue mais je vous demande de ne pas la considérer comme telle avant d’avoir regardé cette vidéo renversante qui m’a complètement scié. Elle est l’œuvre d’un jeune économiste français dont le chaîne « alternative » s’attache habituellement à décrypter l’actualité économique et politique. La sensibilité  de ce Youtubeur semble se situer plutôt à gauche car il exprime une forte fibre sociale et il n’est pas avare de critiques envers le cap néolibéral suivi par le gouvernement Macron-Castex. Une chance que ce brillant « décodeur de l’éco » se soit penché sur la crise sanitaire et  qu’il nous apporte ses lumières !  Dans une précédente vidéo qui m’avait déjà scotché, il avait  montré que l’épidémie de covid avait un impact très différent selon les tranches d’âge : complètement nul chez les - de 50 ans, légèrement perceptible parmi les quinquagénaires et les sexagénaires, et effectivement plus marqué chez les plus de 74 ans. Mais dans ce premier opus, l’économiste mettait déjà en garde contre les comparaisons trompeuses ne prenant pas en considération le « baby-boom » de l’après-guerre. Si l’on oublie qu’il y a eu une explosion des naissances entre 1947 et 1970 et que la première cohorte de ces baby-boomers  est en train d’atteindre un âge avancé, on peut facilement se laisser abuser par un « effet nombre ». Si l’on en tient compte, le pic de surmortalité constaté  chez les + de 74 ans n’a  plus grand-chose d’anormal. Dans sa seconde vidéo, le décodeur franc-tireur  va encore beaucoup plus loin puisqu’il explique que même chez les seniors, ce qui s’est passé en 2020 n’a rien d’exceptionnel ! Il montre d’abord que par rapport à 2017, année de grippe sévère en France, la mortalité générale toutes causes n’a augmenté que de 1,3%. Et même de 0,9% seulement  à population constante. Ensuite, il détaille l’ampleur du phénomène démographique « baby-boom » : en 3 ans, l’hexagone a « gagné » plus de 800.000 personnes âgées de plus de 65 ans !  Le coup de jeune survenu après la guerre 40-45 se répercute aujourd’hui par un gros coup de vieux. Automatiquement, ce vieillissement accéléré se traduit par un taux de mortalité accru puisque les baby-boomers  sont désormais au seuil du 4ème âge. Il ne s’est donc rien passé de surprenant  en 2020 et on peut s’attendre à ce que les épidémies futures fassent de plus  en plus de victimes. C’est la simple et mécanique évolution d’une société qui a sombré dans la dénatalité après deux décennies de procréation effrénée.

 

La grippe plus mortelle que le covid !
 
Mais ce n’est pas tout ! Pour répondre à ses détracteurs, l’économiste a affiné son analyse et a découvert quelque chose d’inouï : le covid-19 a proportionnellement fait moins de morts que la grippe de 2017 !   En simulant cet épisode grippal avec la pyramide des âges de 2020, il  dévoile en effet que le virus influenza aurait occasionné 8.000 trépas en plus que le terrifiant corona ! Et en scrutant de plus près les chiffres de 2017, il montre que le taux de décès chez les octogénaires a été plus important il y a 3 ans.  En d’autre termes, il n’y a pas eu de surmortalité cette année,  mais bien une sous-mortalité par rapport à la dernière grippe sévère ayant frappé la France. Autrement dit toujours, le terrifiant fléau viral  qui a fait paniquer le monde entier n’est rien d’autre qu’un trompe-l’œil comptable, un mirage statistique occasionné par le baby-boom et ses conséquences reportées dans le temps. Les pays occidentaux ont perdu un peu plus de leurs citoyens tout simplement parce que ceux-ci étaient plus vieux que les années précédentes, et non parce qu’un virus plus méchant que d’autres les auraient décimés. Il y a même tout lieu de penser que c’est l’inverse et que le sars-cov-2 a moins sévi que ses cousins « responsables » de syndromes grippaux létaux. C’est juste que ceux-ci ont été inhabituellement décalés (plus tardifs au printemps, plus précoces en automne) et que les courbes étaient moins plates que de coutume. Mais la pandémie dévastatrice n’a pas eu lieu,  on nous a terrorisés et confinés inutilement. Bien évidemment, ceux qui ont crié au désastre vont prétendre que le pire a été évité grâce à eux et à leur mesures liberticides délirantes. Pas de chance pour eux : le « décodeur de l’éco » expose aussi que les surmortalités par département ont épousé celles de la grippe saisonnière. Le virus s’est joué des règles nationales et ne s’est pas répandu de manière uniforme, épargnant largement la façade Ouest et singulièrement la Bretagne. Tout comme la grippe classique, la « nouvelle maladie émergente » a une étrange  prédilection pour les populations précarisées !  Et le vidéaste conclut ironiquement en se  demandant  s’il vaut mieux éradiquer la pauvreté ou faire la guerre à un agent infectieux révélant les inégalités. Pour moi, cette vidéo stupéfiante et démystifiante  à souhait sonne le glas du covidisme et inaugure l’arrivée de la vérité dans le débat : il n’y  a pas de surmortalité  générale anormale et ceux qui persistent dans ce mensonge poursuivent clairement un agenda inavoué. Inavoué parce qu’inavouable.

Yves Rasir

 

N.B : Au moment d’achever cette infolettre, je découvre que la chaîne « Décoder l’éco » s’est enrichie d’une nouvelle vidéo postée avant-hier.   Dans celle-ci, le jeune économiste décrypte la récente annonce de l’INSEE selon laquelle le nombre de décès 2020 est 9% supérieur à celui de 2019. Avec brio, il démontre une nouvelle fois que cet alarmisme chiffré est un écran de fumée et que l’effet du baby-boom suffit amplement à expliquer le différentiel de mortalité. En tenant compte de cette mutation démographique et de son impact statistique majeur, la grippe covid  n’a pas fait plus de morts en 2020 que la grippe saisonnière en 2017, 2015 et 2012 ! Il n’est que temps que cela se sache et je vous invite à diffuser largement cette ré-information capitale

 

UN LIVRE UTILE :  COVID LA CONTRE ENQUETE,  50 SOLUTIONS NATURELLES

https://editions.alternatif-bien-etre.com/covid-ma-contre-enquete-

De prepare for change :   BREVET TEST COVID 19

Un brevet pour un test «Covid-19»  a été enregistré par Richard A Rothschild en 2016, trois ans avant que la soi-disant pandémie n'éclate. 

De nombreux autres documents ont été publiés par des lanceurs d'alerte indiquant clairement que cette campagne «pandémie» était planifiée longtemps à l'avance afin de forcer la population à se faire injecter des vaccins altérant l'ADN contenant des micropuces. Rappelez-vous que COVID-19 signifie Certificat d'identification de vaccination 2019.

C'est maintenant au grand jour avec des «leaders» esclaves dans l'UE et ailleurs qui font pression pour des passeports vaccinaux.    

Au Japon, par exemple, tous les résultats des tests Covid dits positifs proviennent de tests «PCR» de charlatan réalisés par des sociétés appartenant au fonds spéculatif Kohlberg Kravis Roberts. La police militaire japonaise a reçu en main propre la preuve que KKR Japon était responsable de tous les faux résultats de Covid et que la société était engagée dans un délit d'initié, sur la base de la connaissance préalable de l'ensemble de cette psy-op plandémique.

Des sources du Mossad et du FSB affirment que les soi-disant «dirigeants mondiaux» ont été soudoyés avec des contrats d'exclusivité pour vendre des masques, des vaccins, etc., en échange de leur participation à la fausse pandémie. Selon le MI6, le FMI, la Banque mondiale et la BRI financent l'ensemble de l'opération. Les responsables de Tianjin, en Chine, ont confirmé que le test PCR utilisé pour justifier l'existence de ce virus était faux après que la crème glacée ait été testée positive pour «Covid-19». Bien sûr, les médias corrompus essaient de transformer cela en leur alarmisme. https://www.telegraph.co.uk/news/2021/01/17/china-reports-ice-cream-contaminated-coronavirus/

La raison pour laquelle les fruits, les chèvres, le Coca Cola, l'essence et la crème glacée, etc., sont testés positifs est que le test de réaction en chaîne par polymérase utilisé est un non-sens scientifique. C'est fondamentalement la même chose que de faire une copie d'une copie d'une copie plus d'un milliard de fois, ce qui entraîne des résultats positifs aléatoires quel que soit le test que vous testez.

 

MICHELE RIVASI DENONCE LA POLITIQUE VACCINALE ET LES MILLARDS DONNES AUX LABOS EN TOUTE OPACITE

https://www.facebook.com/416415685876247/posts/847241099460368/?sfnsn=scwspmo

 

Interview BAM! de Michèle Rivasi : Une députée européenne se lève !

La députée européenne Michèle Rivasi nous a rendu visite ce matin et dénonce l’opacité totale des contrats signés entre les laboratoires pharmaceutiques et la Commission Européenne pour les vaccins contre la Covid 19. Elle attaque donc la Commission pour non divulgation des données. "Les premiers cobayes, ce sont les personnes âgées".

 

Analyse des données Pfizer sur son vaccin : "une efficacité entre 19 % et 29 %", loin des 95 % annoncés

Pour rappel, le vaccin BNT162b2 de Pfizer et BioNTech est l’un des candidats contre le COVID-19. Il s’agit d’un vaccin de type ARNm. Il a déjà été approuvé par de nombreux pays dont l’Union européenne, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Canada ou encore Israël.

Selon ses créateurs, ce vaccin offre « une efficacité de 95% contre le COVID-19 ». Il serait aussi capable de « neutraliser » les nouveaux variants britanniques et sud-américains du virus.

Toutefois, cette efficacité est remise en question par Peter Doshi, chercheur à l’Université du Maryland. Dans un article publié le 4 janvier 2020 dans le journal britannique The BMJ, l’expert critique la méthode employée par Pfizer pour mesurer les performances de son vaccin.

En effet, le géant pharmaceutique américain a affirmé avoir découvert 170 cas COVID-19 confirmés par test PCR lors de la phase 3 de ses essais cliniques, et 3410 cas suspects. Or, si ces cas suspects sont pris en compte pour mesurer l’efficacité du vaccin, celle-ci chute à seulement 19 % au lieu des 95 % annoncés.

Même sans tenir compte des cas confirmés dans les sept jours suivants la vaccination, le taux d’efficacité demeure à 29 % seulement. Par ailleurs, Doshi reproche aussi à Pfizer de ne pas avoir tenu compte de l’influence d’éventuels médicaments sur l’efficacité du vaccin…

[…]

Par le passé, Pfizer a été condamné à plusieurs reprises par la justice. En 2009, la firme pharmaceutique a payé une amende record de 2,3 milliards de dollars pour avoir corrompu des médecins afin qu’ils prescrivent des médicaments surdosés ou à contre-emploi.

Plus récemment, en 2016, l’entreprise a dû payer 107 millions de dollars au Royaume-Uni pour avoir augmenté le prix du médicament antiépileptique Epanutin de plus de 2600 %. Il est donc clair que Pfizer n’en serait pas à sa première fraude si le vaccin contre le COVID se révélait moins efficace qu’annoncé…

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lebigdata.fr

 

Liste des rapports d'accidents de vaccination collectés à ce jour

30.12.20: Révolte contre les vaccins - Etats-Unis 2 victimes

https://odysee.com/@Vivresainement:f/La-revolte-contre-les-pseudos-vaccins-covid:8

 

07.01.21: USA - médecin en bonne santé vacciné est mort

www.wochenblick.at/mann-56-starb-an-corona-impfung-jetzt-will-seine-witwe-wachruetteln/

 

11.01.21: USA Victime de paralysie faciale

https://odysee.com/@tavalero:d/Impfschaden-COVID-IMPFUNG:9

 

11.01.21: Un Indien de 44 ans meurt après avoir été vacciné

www.wochenblick.at/indien-42-jaehrige-testperson-stirbt-nach-corona-impfung-mit-covaxin/

 

11.01.21: Autriche (?) – Cas graves de corona dus à la vaccination

www.wochenblick.at/studie-bestaetigt-schwerere-covid-verlaeufe-durch-die-impfung/

 

12.01.21: 24 décès par corona dans maison de retraite à New York après vaccination

https://uncut-news.ch/ein-pflegeheim-hatte-null-covid-todesfaelle-dann-wurden-die-bewohner-geimpft-und-viele-starben/

 

12.01.21: Allemagne : une femme de 55 ans est morte 10 jours après vaccination 

Werter Gerhard,

 

12.01.21: Israël : explosion de la Corona après vaccination

www.wochenblick.at/nach-impfkampagne-explodieren-in-israel-die-corona-zahlen/

 

13.01.21: Allemagne - Un homme de 89 ans meurt après avoir été vacciné

www.weser-kurier.de/region/regionale-rundschau_artikel,-89jaehrige-verstirbt-rund-eine-stunde-nach-coronaimpfung-_arid,1953707.html?fbclid=IwAR3CR874Dr9qsDxtPkS1f-Ceb_wpfv4BPlNvraxUQDgk9p19RrrHTdMC-v0

 

14.01.21: Allemagne - 8 personnes âgées vaccinées sur 34 sont atteintes de la maladie de Corona

https://t.me/FreiheitsbotenSlfRu/580

 

14.01.21: Allemagne - Le Dr Bodo SCHIFFMANN décrit des dommages causés par la vaccination

https://odysee.com/@StefanFranz:a/Dr.-Bodo-Schiffmann--Impfschaeden-nach-der-Covid-19-Impfung--Video-Beweise-2021-01-14:5?r=DtiS87C2495wiE3gp85DWL93dU6wQTZ9

 

14.01.21: USA – Victime de Moderna, crampes sur tout le corps

www.bitchute.com/video/P2eQoM0JyVuk/?list=notifications&randomize=false

 

14.01.21: Allemagne - 10 morts

www.wochenblick.at/deutschland-zehn-menschen-sterben-nach-covid-impfung/

 

15.01.21: Allemagne - 7 décès après vaccination + autres effets secondaires graves

https://corona-blog.net/2021/01/15/paul-ehrlich-institut-bis-zum-10-01-2021-starben-7-menschen-im-zusammenhang-mit-der-impfung-bisher-51-schwerwiegende-impfreaktionen/

 

15.01.21: France - 30 cas d'effets indésirables graves

  

15.01.21: Nice / France – 50 morts dans EHPAD après vaccination

https://youtu.be/FB3-RmgaBUc 

 

15.01.21: USA – Les autorités sanitaires font état de 29 réactions dangereuses

www.wochenblick.at/gesundheitsbehoerde-bestaetigt-29-gefaehrliche-reaktionen-auf-cov-impfung/

 

16.01.21: Bavière/Allemagne : épidémie de corona dans une maison de retraite après une campagne de vaccination

www.merkur.de/bayern/corona-impfungen-altenheim-impfteams-seniorenheim-bayern-vorwurf-lichtenfels-zr-90167519.html

 

16.01.21: Belgique – Une femme de 82 ans meurt après avoir été vaccinée

https://de.rt.com/europa/111878-weiteres-impfopfer-belgier-stirbt-funf-tage-nach-verabreichung-von-biontech-pfizer-vakzin/

 

16.01.21: Allemagne - 2 personnes âgées sont mortes après avoir été vaccinées

https://unser-mitteleuropa.com/nrw-die-naechsten-todesfaelle-zwei-betagte-seniorinnen-sterben-am-selben-tag-nach-impfung/

 

16.01.21: France - 1 décès après vaccination

https://mpr21.info/un-anciano-recluido-en-un-asilo-frances-fallecio-dos-horas-despues-de-recibir-la-vacuna/

 

16.01.21: France - 2 décès après vaccination

http://mai68.org/spip2/spip.php?article7794

 

16.01.21: Norvège - 23 personnes âgées mortes après la vaccination

www.wochenblick.at/skandal-in-norwegens-pflegeheimen-23-tote-nach-covid-impfungen/

https://trondheim24.no/nyheter/legemiddelverket-har-sett-pa-13-dodsfall-i-etterkant-av-vaksinasjon/

http://mai68.org/spip2/spip.php?article7799

 

16.01.21: USA – 55 morts après la vaccination

www.theepochtimes.com/55-people-died-in-us-after-receiving-covid-19-vaccines-reporting-system_3659152.html?utm_source=newsnoe&utm_medium=email&utm_campaign=breaking-2021-01-16-3

http://mai68.org/spip2/spip.php?article7804

www.epochtimes.de/politik/ausland/usa-55-menschen-starben-nach-erhalt-von-covid-19-impfstoffen-a3426045.html?fbclid=IwAR0um7nLKA4Jx5TEMggabTR04IlZQ2sthV_ctvFb_O79BcNu4VoMKoo37qs

 

17.01.21: Norvège – maintenant 29 personnes âgées décédées après a vaccination

www.wnd.com/2021/01/norway-sounds-alarm-vaccine-shots-elderly/?ff_source=Email&ff_medium=wnd-breaking&ff_campaign=breaking&ff_content=breaking

https://unser-mitteleuropa.com/impfempfehlung-geaendert-norwegen-reagiert-auf-23-todesfaelle-unmittelbar-nach-impfung/

https://de.rt.com/international/111920-chinesische-experten-warnen-nach-todesfallen/

 

18.01.21: La Californie arrête le vaccin Moderna après des effets secondaires massifs

www.wochenblick.at/kalifornien-stoppt-moderna-mrna-impfungen-zu-viele-allergische-reaktionen/

 

 

19.01.21: USA – 55 décès + 1'388 admissions d'urgence après vaccination

https://krisenfrei.com/usa-nach-impfbeginn-55-tote-24-dauerschaeden-225-hospitalisierte-1-388-notaufnahmen-norwegen-jetzt-29-tote/

http://mai68.org/spip2/spip.php?article7804

www.wochenblick.at/us-datenbank-listet-6741-faelle-mit-covid-impf-nebenwirkungen-55-tote/

 

19.01.21: France – 5 morts

https://www.ladepeche.fr/2021/01/19/covid-19-cinq-morts-apres-linjection-du-vaccin-en-france-dont-un-a-montpellier-annonce-le-ministere-9321027.php 

 

20.01.21: Allemagne : Rapport concernant un action de vaccination dans un home. Voir Pièce jointe.

 

20.01.21: Allemagne – encore 9 décès

www.wochenblick.at/corona-impfung-neun-weitere-todesfaelle-aus-deutschland-gemeldet/

 

UN LIVRE UTILE A CEUX QUI SOUFFRENT SANS SAVOIR QU’ILS PEUVENT GUERIR :

Rhumatisme, Fibromyalgie :

Découvrez Comment Vous

En Débarrassez Rapidement

 De      Jean NKOUTA

Ce livre est un véritable guide pratique qui raconte étape par étape, l'histoire bouleversante de la guérison sans récidive, de Madame Maria P. en deux mois par les thérapies naturelles. Atteinte par la fibromyalgie, l'une des deux cents pathologies du rhumatisme.  Déclarée « incurable » pendant trois ans par ses médecins, traitée entre autres aux antalgiques et aux anti-inflammatoires certains à base de morphine, les traitements chimiques prescrits par ses rhumatologues ne soulageaient même plus ses douleurs au bout de quelques mois.

En avril 2014 sa cousine Madame De A. guérie de sa dépression sévère par les thérapies naturelles en trois semaines seulement, déclarée également « incurable » pendant dix ans par ses sept psychiatres successifs, va en vacances chez elle dans le Sud de l'Espagne.

Lorsque Madame De A. arrive chez sa cousine, elle découvre qu'elle souffre et se déplace difficilement. Madame Maria P., explique à sa cousine qu'elle a la douleur généralisée, permanente et insupportable associée à la fatigue. Depuis que son médecin lui a diagnostiqué la fibromyalgie, elle est désespérée au regard de la dégradation constante de son état de santé, malgré les médicaments.

Spontanément, Madame De A., propose à sa cousine de la mettre en relation, avec son naturopathe et hypnothérapeute Français qui l'a guéri de sa dépression sévère.

Les conseils qu'il lui dispensait depuis Paris, par téléphone et internet, étaient exactement ceux que vous découvrirez dans ce livre. Malgré sa fibromyalgie sévère, elle se considérait comme guérie après deux mois seulement de soins naturels. Mais, ce n'est pas tout ! Puisque sa guérison est confirmée de façon irrécusable après un recul d'environ sept ans.

Livre de N.J NKOUTA, préfacé par Tal SCHALLER

www.santecorpsetesprit.com

 

ENORME : Un RABBIN DÉNONCE les JUIFS et EXPLIQUE

https://www.facebook.com/378072949275084/videos/711428122807496/

 

Youtube : Martine Wonner, députée du Bas-Rhin : « L’État a réussi à terroriser la population »

INTERVIEW DE NEXUS

Martine Wonner, députée du Bas-Rhin : « L’État a réussi à terroriser la population » Députée depuis 2017, exclue de LaRem le 6 mai 2020 suite à son vote contre le plan de déconfinement du gouvernement, Martine Wonner milite aujourd’hui contre la dictature sanitaire au sein de son nouveau groupe parlementaire Libertés et Territoires. Elle nous livre dans cette interview du 20 janvier 2021 son analyse en tant que médecin-psychiatre sur l’impact psychologique de cette crise sanitaire sur les Français. Elle nous apporte un éclairage édifiant sur le fonctionnement du parlement et l’absence de contre-pouvoir face à un exécutif qui détient maintenant les pleins pouvoirs avec la prorogation le jour même de cet entretien de l’état d’urgence sanitaire jusqu’en juin 2021 (https://www.assemblee-nationale.fr/dy...). Engagée au sein du Collectif Santé Libre (voir notre vidéo live tournée lors du lancement de la coordination du collectif : https://www.youtube.com/watch?v=ulJ-S...), Martine Wonner appelle au retour d’un réel contre-pouvoir parlementaire dans les décisions sanitaires actuelles autour d’une autre gestion nationale incluant les traitements et la prévention.

Note De Tal : Martine Wonner se dit « provaccins », il lui reste donc du chemin à faire pour comprendre que TOUS LES VACCINS SONT INEFFICACES et   TOXIQUES…Comme Raoult et Perronne

Elle est « entre deux chaises » mais elle avance en osant montrer que le nouveau vaccin n’est pas un vaccin mais une manipulation génétique…le sommet de la folie des apprentis sorciers qui veulent contrôler l’humanité ! Elle parle de reaction19, le site qui veut protéger les enfants de tests, port du masques et vaccins qui soient imposés sans l’accord des parents

Dans la « minute de Ricardo » (Youtube) est montrée une étude allemande portant sur 25.000 enfants qui montrent les effets dramatiques sur le bien-être des enfants à cause du masque obligatoire

Pour plus d’informations sur les collectifs de médecins engagés pour une autre gestion sanitaire de l’épidémie : https://reinfocovid.fr/ https://stopcovid19.today/

 

Youtube : L’incroyable revanche du Professeur Raoult !

Florian Philippot montre comment Raoult est en train de gagner contre ceux qui veulent l’abattre.

 

Youtube : COVID-19 : Bilan avec le Dr.Louis Fouché.

Le Sentier de la Croix Glorieuse

Le merveilleux bon sens du docteur Fouché en plein action ! Avec lui les mensonges explosent !

 

AVEC HUMOUR LE DR FOUCHE PARLE DES VACCINS…VRAIMENT TRES DROLE, à ne pas manquer

https://odysee.com/@Reinfocovid:2/la-t-l-consultation-vaccinale-d-albert:e

 

UN DOCUMENT EXCEPTIONNEL , DES PREUVES INPORTANTES :

https://cv19.fr/2020/10/25/preuves-que-la-pandemie-etait-planifiee/

 

« Vaccin » Covid : marchands de tapis ou médecins ?

https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2021/01/23/vaccin-covid-marchands-de-tapis-ou-medecins-

du blog de jean dominique michel

La marche en avant de l’agenda vaccinal se poursuit inéluctablement. Avec un motif désormais familier : peu importe la science, peu importe l’éthique et même peu importe le droit !

On a beau avoir compris ce dans quoi nous nous trouvons, chaque nouvelle étape estomaque malgré tout.

Sur un plan personnel, une personne de ma famille, âgée de 83 ans, vient d’accepter de se faire vacciner sur pression de son médecin généraliste. Celui-ci, un homme expérimenté, dévoué et compétent, l’a en effet persuadée que c’était important pour éviter le risque de développer une forme grave en cas d’infection. L’argument s’est révélé imparable.

Avec toutefois un blème : l’argument en question est rien moins que mensonger à ce stade. C’est l’espoir des autorités de santé, mais comme nous l’avons montré dans un récent article, rien actuellement ne documente de quelque manière que ce soit un tel effet, en particulier sur les personnes âgées !

Dans la Tribune de Genève de ce jour, la Pre Anne-Claire Siegrist (qui fait autorité dans le domaine) affirme que "la deuxième dose est donc indispensable pour augmenter l’efficacité à 95% – en augmentant les taux d’anticorps et les réponses cellulaires."

BIG BIG BLÈME AGAIN : l’efficacité du « vaccin » n’est absolument pas de l’ordre de 95% actuellement, hormis dans la publicité -mensongère- du laboratoire Pfizer et les conclusions -erronées- de l’article de Polack et al., publiée dans le NEJM, dont nous avons montré les failles.

Nous avons ainsi mis en lumière comment leur étude avait modifié rétrospectivement le protocole de recherche  pour pouvoir arriver -de manière forcée- à un tel résultat. Si on corrige ce bidouillage, on trouve au mieux 75%.

En tenant compte d'une second bidouillage majeur (également décrit dans notre précédent article), l'efficacité probable du "vaccin" chute pour se retrouver même très en-dessous du seuil nécessaire à sa mise sur le marché, comme le révèle Peter Doshi, professeur en pharmacologie clinique à l'Université du Maryland et rédacteur associé au British Medical Journal. Selon lui, l'estimation approximative de l'efficacité du vaccin montrerait en réalité :

(...) une réduction du risque relatif de 19% - bien en dessous du seuil d'efficacité de 50% pour l'autorisation fixé par les régulateurs. Même après avoir éliminé les cas survenant dans les 7 jours suivant la vaccination (409 sur le vaccin de Pfizer contre 287 sur le placebo), qui devraient inclure la majorité des symptômes dus à la réacto-génicité à court terme du vaccin, l'efficacité du vaccin reste faible : 29%.

L'efficacité de la prévention des formes graves du Covid (argument publicitaire majeur) n'a simplement pas pu être évaluée dans cette étude portant pourtant sur 44'000 personnes ! Aucune conclusion n'en est sortie et avancer cet argument comme une réalité démontrée est ni plus ni moins que trompeur et mensonger.

Les conclusions auxquelles ne peut qu'arriver tout lecteur honnête et averti de l'étude Polack sont :

1. Il est impossible à ce stade de connaître l'efficacité réelle du vaccin Pfizer. Sur une population de moins de 65 ans, elle peut être, au mieux, de 75% mais se situe probablement entre 20% et 50%.

2. Il est absolument impossible d'inférer une quelconque efficacité du vaccin pour les personnes âgées de plus de 65 ans.

3. Il est impossible de connaître l'efficacité du vaccin sur la prévention des formes graves, dans aucun groupe d'âge !

4. La sécurité du vaccin pour les personnes de plus de 65 ans est inconnue. Le seul groupe évalué à cette fin était composé de 39 personnes (contre 44'000 dans l'étude complète), avec l'observation d'un taux inhabituellement élevé d'effets indésirables.

5. Il n'est pas possible à ce stade d'exclure -comme le risque en existe- que le vaccin puisse avoir pour effet de multiplier le nombre de cas graves dans la population des vaccinés (surtout âgésen vertu du phénomène suivant :

Les vaccins COVID-19 conçus pour provoquer des anticorps neutralisants peuvent sensibiliser les personnes vaccinées à une maladie plus grave que si elles n'étaient pas vaccinées. Les vaccins contre le SRAS, le MERS et le VRS n'ont jamais été approuvés, et les données générées lors du développement et des essais de ces vaccins laissent entrevoir un grave problème mécanique : les vaccins conçus de manière empirique selon l'approche traditionnelle (consistant en un pic viral de coronavirus non modifié ou minimalement modifié pour provoquer des anticorps neutralisants), qu'ils soient composés de protéines, de vecteurs viraux, d'ADN ou d'ARN et quel que soit leur mode d'administration, peuvent aggraver la maladie COVID-19 par un renforcement dépendant des anticorps (Antibody Dependent Enhancement).

6. Nous sommes totalement incapables à ce stade d'évaluer (et donc d'exclure) le risque d'effets secondaires graves dans la durée, incluant des altérations transmissibles du génome humain, résultant de l’expérimentation génique que constitue le "vaccin" à ARN messager.

Résumons : en l'absence de toute donnée scientifique solide, nous avons des médecins qui font pression sur leurs patients pour qu’ils se vaccinent avec des arguments qui sont, à ce stade, simplement fallacieux. Pendant que la « papesse » des vaccinations en Suisse ment dans la presse en mentionnant des chiffres qui sont simplement faux.

Ce qui pose bien sûr une série de questions.

Lorsqu'elle affirme faussement que l’efficacité du "vaccin" contre le Covid est de 95%, la Pre Siegrist :

    1. Est-elle incapable de lire un article scientifique de manière critique et d'en repérer les inexactitudes sinon les falsifications ?
    2. Évite-t-elle de prendre en considération toute publication, même autorisée, qui apporterait des arguments ou des conclusions divergentes ?
    3. Sa perception est-elle biaisée par exemple du fait de conflits d’intérêts au point de la conduire à adhérer aveuglément, fût-ce de bonne foi, à des conclusions erronées ?

Le Dr Louis Fouché, poursuivant avec une véritable étoffe des héros son œuvre de ré-information autour du Covid, a lâché récemment que les autorités sanitaires et autres conseils scientifiques étaient dans la situation actuelle (je cite) « pourris de conflits d’intérêts » à un point qui est "du jamais-vu dans l’histoire de la médecine".

Au premier rang de ces conflits, l’influence omniprésente de la fondation Bill et Melinda Gates, qui a pour but la promotion de l’idéologie vaccinale à l’échelle mondiale. Que les Gates poursuivent ce but, pourquoi pas, qu’ils financent certains programmes, pourquoi pas, mais ce qui pose évidemment problème est que l’influence qu’ils ont acquise à coups de chèques grassouillets modèle de manière totalitaire (et donc malhonnête) les réponses de santé.

Sachant que -contrairement au fantasmes des naïfs (dont nombre de socialistes suisses !)- la philanthropie de ces ardents défenseurs de l'agriculture intensive, des OGM et du transhumanisme est plus que douteuse.

La Pre Siegrist a touché au cours des ans des millions de francs suisses de la fondation Gates. Certes comme beaucoup de ses collègues, comme nombre d’universités en Suisse comme partout dans le monde, comme Swissmedics (?), pendant que le Conseil fédéral accordait un statut légal d’exception, farci de privilèges, à la dite-fondation, domiciliée en Suisse.

Est-ce pour cette raison que la Pre Siegrist désinforme la population au sujet de l’efficacité du vaccin de Pfizer ? Est-ce pour cette raison qu’Alain Berset et Mauro Poggia mentent eux aussi à la population, qu’ils ont pourtant bien sûr la responsabilité et le devoir de servir et de protéger ?

Le résultat des courses est que l’on impose à marche forcée et à coups d’informations mensongères une véritable expérimentation génique à large échelle (selon la judicieuse expression d’Alexandra Henrion Caude), hasardeuse et à hauts risques, dont le principe est rigoureusement prohibé par le droit et l’éthique.

Las ! Tout comme Mmes et MM. Siegrist, Tardin, Ruiz, Berset et Poggia s’en contrefichent de mentir à la population, on s’en fiche aujourd’hui royalement urbi et orbi de violer la déontologie et le droit.

En imposant un cortège de mesures inutiles et destructrices, sans la moindre justification scientifique sérieuse. En foulant aux pieds les droits constitutionnels et fondamentaux. En truquant au passage la recherche et la science et en les prostituant à coups de double-standards d’une malhonnêteté renversante !

Et en détruisant hélas au passage sans vergogne la vie des honnêtes gens tout en leur faisant courir désormais des risques insensés.

Car oui, l’expérimentation génique en cours est bel et bien extrêmement risquée !

 

Expérimentation génique : sans risques ?!

Vous souvient-il comment tant le Pr Alain Fischer (en France) que la Pre Siegrist (en Suisse) ont dans un premier temps exprimé d’honnêtes réserves face à la nouvelle technologie « vaccinale » à ARN messager ? Eh bien il semble que les scrupules ne durent pas longtemps dans ce monde-là : il aura suffi que Pfizer fasse publier une étude bidouillée dans le NEJM pour que ces deux personnalités se ravisent bien opportunément.

Pour bien montrer l’aberration de ce dangereux parti-pris, je reproduis pour terminer les réponses faites par le Pr Christian Vélot aux interpellations que lui a adressées ce même Alain Fischer suite aux différentes mises en garde publiées par le premier, président du CRIIGEN (Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétiqueet professeur de génétique moléculaire à l’Université de Paris-Saclay. 

La malhonnêteté et la corruption sont bien sûr les deux pires ennemis de la science. Mais pas (bien au contraire) du scientisme ni du business maffieux !

Tout ceci conduit aujourd’hui le corps médical à devenir complice d’une magouille d'une envergure sans précédent. Le brave docteur qui a convaincu cette personne de ma famille de se vacciner a-t-il conscience d’être devenu un marchand de tapis plutôt qu’un médecin ? A-t-il conscience (comme le relevait ce médecin-chercheur qui m’a signalé les trucages de l’article de Polack et al.) qu’il commet un délit pénal  en se défaussant de son "devoir d’information pour obtenir le « consentement éclairé »" ?

"Ce consentement, avec ce nouveau vaccin, ne peut tout simplement pas être obtenu, puisque personne ne sait ce qui se passe, ni en termes d'efficacité ni de dangerosité.

C’est au fond très simple, les praticiens préconisant ce vaccin sont donc, tous, hors la loi en le recommandant. »

Les autorités ont-elles conscience de jouer à la roulette russe avec une population qu’elles ont pris en otage au moyen de mesures iniques et indéfendables, pour leur faire miroiter de manière irrésistible (mais mensongère) que l’expérimentation génique était la seule voie (les ignorants bien sûr y croient) pour « revenir à la vie d’avant » ?

Franchement ? Tout ceci sent très mauvais.

Conclusion ? Nous avons besoin de science, de responsabilité et d’honnêteté !

Ce qui veut dire qu'avec les individus qui sont actuellement aux commandes dans les gouvernements et  les "autorités de santé", nous sommes (pour celles et ceux à qui cela aurait échappé...) fort mal barrés.
 

 « Il y a confusion entre les évènements de recombinaison telle qu’observés dans la nature et ce qui pourrait se passer chez un sujet vacciné. L’ARN vaccinal a une demi-vie très courte, il est principalement capté par les cellules du système immunitaire et induit ainsi la réponse immune. »

Tout d’abord les cellules qui reçoivent le matériel vaccinant sont essentiellement des cellules musculaires (injection intramusculaire), voire des cellules dermiques ou des cellules du tissu conjonctif (tissu qui enveloppe nos organes et notamment nos faisceaux musculaires), mais certainement pas nos cellules immunitaires. Ce sont donc les cellules précitées qui vont prendre en charge le matériel génétique viral injecté et fabriquer la protéine Spike (protéine de surface du virus Sars-Cov2), et c’est cette production de protéine virale (antigène) par les cellules musculaires notamment qui va engendrer la réponse immunitaire. Et heureusement d’ailleurs que ce ne sont pas les cellules immunitaires qui captent le matériel génétique viral pour produire elles-mêmes la protéine Spike, car cela conduirait sans aucun doute à une maladie auto-immune. Les cellules immunitaires fabriquent les anticorps dirigés contre les antigènes, mais bien sûr pas les antigènes eux-mêmes. Concernant la demi-vie de l’ARN vaccinal, si elle était à ce point courte que cet ARN ne puisse recombiner avec un éventuel autre ARN viral infectant, cela signifierait qu’il n’aurait même pas le temps d’être traduit en protéine Spike. La demi-vie d’un ARN messager humain (temps nécessaire pour que 50% de cet ARN disparaisse) varie entre 30 min et 24H. Pour un ARN de virus humain, on se situe plutôt vers le haut de la fourchette. En effet, la stabilité d’un ARN va dépendre de son taux de traduction car les machineries de traduction (les ribosomes), en lisant l’ARN (pour le traduire), le protègent. Or un ARN viral a vocation à être beaucoup traduit.

 

 Cet ARN ne peut être rétro-transcrit en ADN pour donner lieu à événement de recombinaison/insertion ».

La recombinaison virale existe aussi bien entre ADN viraux d’une part qu’entre ARN viraux d’autre part. Et dans ce dernier cas, cela ne nécessite nullement une rétro-transcription — c’est à dire une conversion de l’ARN viral en ADN. Les ARN viraux recombinent directement. Comment le Pr. Fischer peut-il ignorer cela alors que c’est connu depuis les années 1990 ? Pour en attester, voir ci-dessous un article scientifique de 1992, publié dans une grande revue scientifique internationale à comité de lecture — Microbiological Reviews —, et intitulé « RNA recombination in animal and plant viruses ». (Version en ligne)

 

« La probabilité d’infection virale d’une cellule porteuse de l’ARNm vaccinal est très faible compte tenu de la 1/2 vie de cet ARNm (et des autres virus cités). De plus la capacité de recombinaison devrait parvenir du virus infectant selon un mécanisme hypothétique »

Concernant la demi-vie de l’ARNm viral, j’ai déjà répondu au point 1. J’ajoute que la rencontre entre le matériel génétique viral vaccinant d’une part, et celui d’un virus infectant d’autre part, n’est pas restreinte au seul cas où l’infection par un autre virus surviendrait strictement dans le créneau où l’ARN viral vaccinant est présent dans nos cellules. C’est également vrai dans le cas d’une infection qui précède la vaccination (et qui bien sûr est encore présente au moment de la vaccination). Certes, cela restreint la probabilité de rencontre entre les deux matériels génétiques viraux. Mais, une fois de plus, ne perdons pas de vue qu’il s’agit de vaccination massive, c’est-à-dire concernant des effectifs colossaux. La probabilité que de tels évènements se produisent n’est donc pas nulle. Et on ne peut en faire l’économie dès lors que les conséquences ne seraient pas que pour la personne vaccinée chez laquelle émergerait un tel virus recombinant plus virulent ou plus contagieux : ce risque doit être apprécié à l’échelle de la population. Quant à « la capacité de recombinaison qui devrait parvenir du virus infectant selon un mécanisme hypothétique », de quoi parle le Pr. Fischer ? Quel mécanisme hypothétique ? On n’est pas dans la science-fiction : encore une fois, ces mécanismes sont connus depuis les années 1990 !

 

« À noter que l’ARN a déjà été utilisé chez l’homme dans des essais de vaccination anti-cancer et sous formes d’oligonucléotides anti sens et siRNA et ce à des doses beaucoup plus élevées et répétées, sans que de tels évènements aient été observés. Par ailleurs de tels événements n’ont été reportés, ni lors de l’utilisation de virus inactivés (qui contiennent ARN et ADN !) ni atténués et ce depuis des dizaines d’années alors qu’ils pourraient avoir été injectés dans des cellules porteuses d’un virus... »

Tout d’abord, de tels évènements ne peuvent évidemment pas se produire avec des vaccins utilisant des virus inactivés ou atténués puisque dans ces cas, le matériel génétique viral n’est pas délivré dans nos cellules. C’est justement l’originalité des vaccins nouvelle génération dits « vaccins génétiques », que de délivrer le matériel génétique viral dans nos cellules pour leur faire fabriquer elles-mêmes l’antigène. Quant aux stratégies cliniques antérieures consistant à délivrer du matériel génétique dans nos cellules, et dont parle le Pr. Fischer — à savoir les essais cliniques d’immunothérapie, — il s’agit de traitements s’adressant à des patients atteints de cancers. Le but est d’essayer de leur faire développer des anticorps dirigés spécifiquement contre des protéines humaines présentes à la surface de leurs cellules cancéreuses (dans le but de détruire celles-ci). Le Pr Fischer parle abusivement de « vaccination anti-cancers ». Ce terme est totalement inapproprié et crée la confusion. Il ne s’agit en rien d’une vaccination, d’une part car ce n’est pas une démarche préventive mais curative, et d’autre part car il ne s’agit pas de lutter contre un agent infectieux mais contre certaines de nos propres cellules (devenues cancéreuses). Non seulement ces patients sont bien sûr prêts à accepter des effets secondaires – même importants – dès lors que le rapport bénéfices/risques reste favorable, mais il s’agit d’effectifs extrêmement réduits. Ces essais n’ont donc rien à voir avec une véritable campagne de vaccination qui s’adresse à des personnes en bonne santé et en très grand nombre, en particulier dans le cas de la Covid qui concerne la population mondiale.

 

Youtube : Un collectif de 2000 médecins propose des solutions pour une autre gestion de la crise. 19h de FR3

Le journal de 19h sur France 3 Occitanie a consacré ce jour un long reportage sur le collectif Laissons les Médecins Prescrire. 2000 médecins soutiennent ce collectif et font des proposition concrètes pour une autre gestion de la crise sanitaire. Venez découvrir leurs propositions sur le site du collectif https://stopcovid19.today/​ et soutenir leur manifeste https://manifestes-libertes.org/


 

LES VACCINS VONT TUER, ILS DIRONT QUE C’EST LE COVID !

Le Pr Cahill est généticienne et immunologue à l’Université de Dublin, elle fait partie du collectif ACU 2020.org

Elle explique que les effets des vaccins à ARNm se manifesteront des mois plus tard, et que nous ne voulons pas qu’ils soient étiquetés comme décès Covid, alors qu’en réalité ils meurent des effets des vaccins ARNm

https://www.quartierlibre.tv/quartierlibre/les-vaccins-vont-tuer-ils-diront-que-cest-le-covid/?utm_source=Telegram&utm_medium=partners&utm_campaign=quartierlibre


PLAINTE : PROCEDURE PENALE : INSCRIVEZ-VOUS

(voir aussi la brève
pièce jointe de Me Joseph ; pour s'associer à la procédure :
https://framaforms.org/sassocier-a-la-procedure-penale-contre-le-port-du-masque-et-la-vaccination-obligatoire-de-fait)
!

Suite à la proposition de Maître Jean-Pierre JOSEPH, relayée par le
rassemblement Auvergnement Rhône-Alpes (AuRA) des collectifs de défense
des libertés réunis le 17 janvier à Grenoble, NOUS SOMMES TOUS INVITES à
NOUS INSCRIRE d'ici le 5 février.

De quelle action en justice s'agit-il précisément ?
Essentiellement une procédure pénale : Une plainte pour tentative
d'empoisonnement + mise en danger de la personne + abus frauduleux de
l'état d'ignorance et de faiblesse.
    Cette proposition inclut la liberté du port du masque pour les
enfants dans les écoles, et le droit d'exiger qu'ils ne soient pas
vaccinés, au même titre que les adultes évidemment.

En quoi est-ce différent de ce que Me Brusa (Réaction 19) a lui-même
initié ?
    Maître Joseph a expliqué que les procédures actuelles (comme celle
de Me Brusa) ont été effectuées auprès des juridictions administratives,
mais que les juridictions judiciaires seraient moins corrompues selon
lui. Ce qui l'amène à proposer une action en justice auprès de ces
instances.
    Me Joseph est en lien avec différents confrères en différentes
villes de France et de pays frontaliers qui travaillent également à
pouvoir lancer le même genre d'actions en justice par chez eux.

Qui est Maître Jean-Pierre JOSEPH ?
    Me Joseph est avocat au barreau de Grenoble, auteur des « Radis de
la colère », il est aussi le doyen du barreau de Grenoble, il s'est
beaucoup investi professionnellement pour défendre la liberté vaccinale,
il a défendu des militants tels que Stan Maillaud...

Combien ça va coûter ?
Honoraires :
Pour 15 personnes, 70 € par personne.
Pour 40 personnes : 50 € par personne.
Etc.
Nous vous rappelons que les personnes ayant peu de revenus ont droit à
l'aide juridictionnelle.
Le montant du cautionnement n'est pas connu. C'est le Juge qui l'évalue.
Des décisions de dispense de cautionnement sont possibles.
Le cautionnement est une somme que l'on récupère à la fin de la
procédure.

Merci de FAIRE CIRCULER...
Et de VOUS INSCRIRE EN CLIQUANT SUR LE LIEN CI-DESSOUS


https://framaforms.org/sassocier-a-la-procedure-penale-contre-le-port-du-masque-et-la-vaccination-obligatoire-de-fait
D'ICI LE 5 FEVRIER AU PLUS TARD.

 

La plus grande arnaque de tous les temps (faites passer)
Paul Deheuvels (30/01/2021)

Chers amis

Vous me demandez mon avis sur les événements actuels. Je vais tâcher de faire aussi court que possible, avec les détails inclus dans des fichiers annexes (texte et vidéo).

A la base de tout ceci, il y a un personnage influenceur, Klaus Schwab, qui a posé les bases du "Great Reset", la "Grande Réinitialisation", décrite dans un livre (voir ci-dessous en traduction française).

Ne vous donnez pas la peine d'acheter ce livre, je joins à ce courrier une version pdf de celui-ci. Qui est Klaus Schwab? Il s'agit d'un économiste allemand, âgé de 83 ans. Il créa en 1971 le Symposium Européen du Management à Davos, ce dernier devenant le Forum Economique Mondial de Davos en 1987. Selon "Le Figaro" du 16/01/2017, Klaus Schwab, Directeur du Forum Economique Mondial depuis 47 ans est devenu le "Maître des Maîtres du Monde":

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/01/16/20002-20170116ARTFIG00116-klaus-schwab-le-directeur-du-forum-de-davos-est-devenu-le-maitre-des-maitres-du-monde.php

Le texte qui suit est une citation d'un texte de "Riposte Laique" du 16/12/2020, signé William Kergroach.

"Klaus Schwab a donc annoncé le Great Reset en juin 2020. Cela consistera à nous dépouiller de tous nos actifs privés. Le Great Reset propose une identification électronique liée à votre compte bancaire et à vos dossiers de santé, qui finira, tout simplement, par vous dicter votre vie. Mais ils préfèrent nous dire qu’il faut se débarrasser du capitalisme et de la libre entreprise. Il faut les remplacer par du « développement durable » et du « capitalisme des parties prenantes », où l’entreprise se concentre sur la satisfaction des besoins de ses employés autant que de ses clients.

La grande réinitialisation ne vous expliquera pas non plus, qu’à cause des nouvelles technologies, la planète est devenue petite et la croissance économique est en panne. On ne vous expliquera pas que les super-riches veulent continuer à rester des super-riches ; qu’ils ont donc besoin d’un nouveau discours pour légitimer la défense de leurs intérêts.

Cela commence par le fait de nous habituer à être pauvres. Quand, comme eux, vous possédez des milliards,  tout ce qui se trouve en dessous de vous ressemble à un jeu virtuel, comme dans Sim City. Pour mieux gérer leurs ressources, ils vont organiser un grand inventaire mondial. La réinitialisation affectera tout, du gouvernement, de l’énergie et des finances à l’alimentation, à la médecine, à l’immobilier, à la police, et même aux interactions entre individus.

Une pandémie Covid-19 bien opportune…

La protection de la vie privée, bien sûr, est un obstacle majeur dans ce plan. C’est pourquoi ils font tout pour nous amener à renoncer à notre vie privée. Le transhumanisme, qui nous “améliorera” avec des machines, permettra également d’orienter nos pensées. Les mondialistes ont déclenché la pandémie covid-19 pour passer outre les oppositions et nous imposer ces réformes.

La dissidence est impensable et la soumission à ce système sera obligatoire. Les Chinois expérimentent déjà ce système. On punit, là-bas, un “mauvais” citoyen en bloquant ses accès à certains endroits ou en bloquant son compte bancaire. C’est la Chine, vous dites-vous. Vous vous rappelez comme les médias se moquaient des Chinois quand ils ont été confinés au début de la pandémie ?

Le magazine Times, son propriétaire, Mark Benioff, étant membre du conseil d’administration du Forum économique mondial, a résumé la pensée de nos maîtres :  « La pandémie du covid-19 a fourni une occasion unique de réfléchir au genre d’avenir que nous souhaitons.»"

Poursuivant ce texte de "Riposte Laique", force est de constater que le "Great Reset" s'appuie sur une pandémie (qui n'en est pas une, voir plus loin, en l'occurrence, celle du Covid19) pour imposer un pouvoir dictatorial destiné à déposséder les citoyens des états européens (et des autres) de leur liberté individuelle, et aussi de tous leurs avoirs, fonciers et financiers. Comme instrument de cette opération, on commence par détruire l'économie d'un pays par un surendettement massif et sans limite. Au bout de ceci, on conclura que, pour rembourser la dette, il faudra confisquer la propriété et les avoirs des gens. La pandémie instille la terreur, et permet toute une série de mesures liberticides. Cela explique que nos gouvernants ne font rien pour sauver les entreprises individuelles. Celles-ci sont destinées à disparaitre dans le trou noir d'un effondrement économique complet permettant à la dictature de se mettre en place. Au bout du processus, tous les biens individuels seront confisqués (c'est ce qui est dit dans le "Great Reset", incroyable mais vrai!). La lecture du livre de Klaus Schwab est, à ce sujet, stupéfiante. Tout est public, rien n'est caché.

Ces petits détails soulignent que l’entreprise du Great Reset, que l’on pourrait traduire en français par le Grand Recommencement (mais que Davos traduit par le néologisme Réinitialisation), n’a rien de secret. Ce n’est pas un complot ourdi dans l’ombre pour changer la face du monde. C’est un projet public, transparent, assumé, largement décliné par l’ensemble du Forum Economique Mondial créé par Schwab, relayé de multiples manières par le site du Forum, nourri par de nombreuses contributions publiées sur le site lui-même. Le Great Reset sera par ailleurs au centre de la grande réunion annuelle de Davos qui se tient en janvier 2021.

Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos, avance que dans un monde post-Covid «vert» avec les bénéfices de la 4e révolution industrielle, il n’est pas nécessaire de posséder. D’une façon imaginaire, il décrit un monde où il n’est pas nécessaire d’avoir. Tout peut se partager. Cette mutualisation est une nouvelle façon de vivre dans un monde post-carbone. Il écrit : «Vous ne posséderez rien» – Et «vous en serez heureux». «Vous ne mourrez pas en attendant un donneur d’organes.» – «Ils seront réalisés par des imprimantes 3D.» «Vous mangerez beaucoup moins de viande.» – La viande sera «une friandise occasionnelle, pas un aliment de base, pour le bien de l’environnement et de notre santé.» «Un milliard de personnes seront déplacées par le changement climatique.» «Les pollueurs devront payer pour émettre du dioxyde de carbone.» — «Il y aura un prix mondial pour le carbone. Cela contribuera à reléguer les combustibles fossiles aux oubliettes.» «Vous pourriez vous préparer à aller sur Mars.» – Les scientifiques «auront trouvé comment vous garder en bonne santé dans l’espace».

En passant, la pandémie du Covid-19 est bien commode pour justifier les mesures liberticides. Il est flagrant que les pouvoirs publics ne font rien pour soigner les malades, en rejetant en bloc tous les traitements possibles (hydrochloroquine, Azithromicine, Vitamines C et D, Invermectine, etc.). Tout est fait pour qu'on ne soigne pas les gens malades, en les aiguillant vers les services de réanimation. Par ailleurs, les statistiques sont truquées par des tests PCR (l'écouvillon) sans fiabilité. Cela fait partie du plan. La seule voie de sortie possible, selon les pouvoirs publics, est dans les vaccins, mais ces derniers sont des traitements par un ARN messager, qui risque fort de détruire irrémédiablement le système immunitaire de ceux qui les reçoivent, sans pour autant fournir une protection contre le virus du Covid-19 et ses variantes. En fait, ce n'est pas le but cherché. Le plan est de rendre permanente l'épidémie pour mieux asservir les gens.

Qu'en est-il en réalité? Il faut se référer à la dernière interview du professeur Raoult. Ce dernier montre qu'il n'y a pas de surmortalité due au Covid19 pour les moins de 65 ans, et que toutes les mesures liberticides adoptées ces derniers mois (confinement, masques, couvre-feu, etc.) n'ont eu aucun impact sur la circulation du virus. En fait, il y a bien des gens qui meurent, mais pas significativement plus que pour une grippe saisonnière. Si on avait traité le problème comme en 2019, 2018, 2017,..., on n'aurait pas réagi outre mesure. En fait, la gestion de la "pandémie" a été volontairement orientée pour terroriser les populations européennes, dans le seul but de mettre en place des mesures dictatoriales. Voir:

http:\\www.youtube.com/watch?v=Bl3vxcSonEU&feature=youtu.be

Cette situation est à rapprocher de l'action de Jacques Attali qui a préparé soigneusement l'élection d'Emmanuel Macron, longtemps à l'avance, et en tout cas dès 2008.

Jacques Attali est un promoteur du "Great Reset", et a soutenu la candidature d'Emmanuel Macron à la présidence de la république, dans un but avoué d'installer aux postes de commande de l'Etat une personne qui agirait dans une perspective de mise en place du plan de Klaus Schwab.

Compte tenu de ces éléments, on ne peut rien attendre d'Emmanuel Macron pour:

- Faire soigner efficacement les malades du Covid-19 (pas d'acceptation de l'hydrochloroquine-azithromicine, par exemple). Il faut que la pandémie soit permanente;

- Sauver notre économie des faillites, du surendettement, en particulier pour les entreprises individuelles (restaurants, sports d'hiver, tourisme, etc.). Il faut aboutir à l'effondrement complet;

- Supprimer le fichage des citoyens, permis par les derniers décrets promulgués en fin d'année.

Un point important est que la mise en place sans concertation de la 5G est une catastrophe pour les libertés individuelles. Celle-ci permettra la reconnaissance faciale par les caméras de vidéosurveillance, et l'accès en ligne du dossier médical et des documents administratifs par l'intermédiaire d'un portable 5G. Il ne sera plus nécessaire d'avoir son permis de conduire, ce dernier étant disponible sur son portable, capable d'une géolocalisation au centimètre près, et j'en passe.

Voici le plan, et force est de constater qu'il se déroule sans coup férir. Comment résister? Il faut d'abord refuser les vaccins Covid19. Ceux-ci sont inutiles pour les moins de 65 ans, et leur faculté de protéger les vaccinés est sujette à caution. Ensuite, il faut éviter, autant que faire se peut, de porter sur soi un téléphone portable, malgré les pressions venant de tous côtés. Par ailleurs, un portable 5G sera, avant tout, un outil de flicage. Il faut donc faire tout son possible pour ne pas en être muni. La 4G est largement suffisante. Par ailleurs, la pire des catastrophes serait la réélection de Macron en 2012. Celle-ci lui permettrait de compléter la mise en place du Great Reset. A la veille des prochaines élections, il fera certainement son possible pour camoufler ses intentions.

Enfin, et avant tout, il ne faut pas être dupe. Chacun peut constater que le Covid-19 frappe une partie de l'Europe, mais pas toute l'Europe non plus, en laissant de côté une grande partie de l'Asie (Japon, Corée,...) et de l'Afrique. Pourquoi? C'est une bonne question. Ensuite, il semble, peu à peu, avoir un consensus sur le fait que ce virus est artificiel. Quels sont ses inventeurs, et comment a-t-il été diffusé? Autre bonne question. Comment se fait-il qu'en Suède tous les restaurants sont ouverts, qu'en Suisse et en Autriche, les stations de sport d'hiver fonctionnent, sans que cela ne crée de surmortalité? Bref, on nous ment, et il ne faut pas croire la désinformation du gouvernement.

La vérité est que l'Etat français tue l'économie et opprime ses citoyens sans motif apparent réel. La seule raison qui justifie ce processus est l'adhésion de Monsieur Macron au "Great Reset", de sorte qu'il ne fait qu'agir en cachette pour le mettre en place. C'est une évidence. La question est, est-ce que ceci est conforme à la volonté des français? Je ne puis imaginer que ce soit le cas. Il faut donc résister. Une part importante de nos concitoyens est servile, vis à vis du pouvoir. On leur dirait de marcher à quatre pattes pour se préserver du Covid19, qu'ils seraient nombreux à ramper. Ne soyons pas comme eux. Il faut éviter de porter des masques qui ne servent à rien (que se protéger des amendes, bien sûr).

Annexes, voir:

https://youtu.be/rq-Djg7pk_E
https://www.youtube.com/watch?v=JxmvuKViU2U&feature=youtu.be
https://ripostelaique.com/drosten-poursuivi-pour-crimes-contre-lhumanite.html
 

Note de Tal : J’ai rencontré Paul à Paris à Radio- Courtoisie et j’apprécie sa grande sagesse et la clarté de son analyse. Un texte à faire circuler chez ceux qui sont encore endormis par la télévision et les politiciens !

Par ailleurs Paul vient d’envoyer ceci :

Je suis honoré de transférer cette information de premier ordre qui contredit la doxa officielle. 

Celle-ci n'est pas l'œuvre d'imbéciles, mais elle a au contraire été habilement créée pour faire fonctionner à plein la pompe à phynance.
https://reseauinternational.net/le-co2-na-quun-effet-negligeable-sur-le-climat/

Ce texte démystifie les croyances erronées actuelles avec clarté et force

 

Odysee : 1995 : un franc-maçon balance  tout sur le futur

Une brève vidéo vraiment incroyable !

Odysee : LE PLAN Episode 2 – Le monde meilleur

Une vision intéressante de ce qui est en train de se passer aux USA.

Vaccin ARNm

mixture expérimentale
qui est tout sauf un vaccin
et qui espère faire de vous un produit OGM 

Michel DOGNA

 

D’abord je voudrais poser une question basique :

Pourquoi un vaccin pour une maladie que l’on sait parfaitement soigner ?

Que l’on ne me rétorque pas que le Covid est une maladie très grave alors que l’on a interdit (illégalement) aux médecins les traitements efficaces connus, et retiré du marché les produits naturels qui ont fait leurs preuves. Il est clair que nous sommes gouvernés par des gens qui ne nous veulent pas du bien !

Que penser de Bill Gates, le référant et sponsor de l’OMS lorsqu’après avoir déclaré que l’humanité court à sa perte par surnombre et qu’il faut en éradiquer entre 75 et 90%, il annonce, quelque temps après, qu’il veut sauver l’humanité par une vaccination généralisée ?
Faudrait savoir s’il se moque du monde ou si c’est un fou dangereux !
Comment peut-on admettre que cet informaticien - de génie certes - puisse émettre des avis et des décisions supranationales par-dessus la tête des sommités mondiales en virologie (bien sûr non corrompues par des liens d’intérêts avec Big Pharma ?).

Or, seuls les imposteurs de haut rang en blouse blanche qui sont prêts à vendre l’humanité pour de l’argent, ont accès aux chaines télé d’état et à la grande presse pour asséner en boucle au public leurs mensonges sans preuves et entretenir une peur constante.
On sait que la peur est l’outil de prédilection de toutes les dictatures, capable de faire accepter l’inacceptable. Entre la naïveté de l’ignorance volontaire et la soumission, par manque d’initiative à se fédérer en refus absolu, beaucoup vont faire la queue pour s’engouffrer dans le piège fatal de cette funeste tromperie… si ce n’est pas déjà fait !

Le monde des virus et du génome

Selon ma compréhension simplifiée, les virus sont de simples séquences protéiniques ou des déchets protéiniques. Déjà les bactéries que nous transportons à l’échelle du micron sont plus nombreuses que nos cellules, c’est à dire des milliards – les virus qui sont encore 500 à 1000 fois plus petits, à l’échelle des nanomètres sont encore plus nombreux.
Tout ce petit monde produit par la vie évolue normalement en bonne harmonie avec nous ; mais nos déséquilibres énergétiques et électrolytiques créent des micro-organismes bactériens et viraux pathogènes – d’où des maladies qui en outre, sont des processus de guérison.

Or, il faut savoir que contrairement aux bactéries qui sont des organismes autonomes, les virus ont besoin de s’accrocher à des cellules hôtes qu’ils vont faire travailler à leur compte pour vivre et se multiplier. Pour cela, une fois introduits dans une cellule, ils s’emparent des commandes de l’ARN qui est un transcripteur de programmes biologiques internes vers l’ADN, notre cerveau bioélectronique (c’est schématique).

La génération expérimentale des "Vaccins" dits ARNm
(m = messager)

Les vaccins traditionnels introduisent des fragments d'un virus affaibli pour stimuler une réponse immunitaire. Par contre les vaccins à ARNm injectent dans vos cellules des molécules de matériel génétique synthétique provenant de sources non humaines ; celui-ci modifie vos gènes et les reprogramme de manière permanente pour produire des anticorps destinés à tuer le prétendu virus SRAS-CoV-2 (or ce virus n'a jamais été isolé, ni prouvé son existence à 100%).
Ces protéines exogènes ne seront pas régulées par votre ADN car non reconnues par le vivant.

Un programme pour modifier votre génome à souhait

Les vaccins à ARNm de Moderna et Pfizer sont des outils transhumanistes pour vous altérer au niveau génétique. Moderna a même admis sur son site Web que ses nouveaux vaccins COVID sont un "système d'exploitation logicielle de la vie" : Tout comme Gates a installé un système d'exploitation sur nos ordinateurs, la vision est maintenant d'installer un système d'exploitation dans nos corps et d'utiliser des "virus" pour exiger une installation initiale suivie de mises à jour régulières.

  • NOTA : Chaque mise à jour pourra définir pour vous un nouveau mode de pensée : des états d’âme, des centres d’intérêt, des opinions, des envies, mais aussi vous créer des gains ou des baisses d’énergie ou de performances, des malaises physiques et même des maladies, etc.
  • Pire ! votre ADN modifié sera transmis à vos enfants à naitre (qui seront aussi OGM).

Or surprise ! Aucun virus isolé réel n'a été utilisé pour fabriquer le vaccin .
Le vaccin ne peut pas être efficace car il ne repose pas sur un échantillon isolé réel du virus SRAS-CoV-2.

Le vaccin ne peut pas être efficace car il ne repose pas sur un échantillon isolé réel du virus SRAS-CoV-2.
Aussi, la MHRA britannique (Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé) a avoué que le "virus" était en fait une séquence génomique générée par ordinateur.

Le Covid Vax contient des nanoparticules lipidiques pégylées pouvant causer diverses maladies.

Le Dr Frank Shallenberger écrit :

"La molécule d'ARNm est vulnérable à la destruction. Ainsi, afin de protéger les brins d'ARNm fragiles pendant qu'ils sont insérés dans notre ADN, ils sont recouverts de nanoparticules lipidiques Pégylées. Ce revêtement cache l'ARNm de notre système immunitaire qui normalement tuerait tout corps étranger injecté dans le corps.

Les nanoparticules lipidiques Pégylées sont utilisées dans plusieurs médicaments depuis des années. En raison de leur effet sur l'équilibre du système immunitaire, plusieurs études ont montré qu'elles induisaient des allergies et des maladies auto-immunes. De plus, il a été démontré que les nanoparticules lipidiques Pégylées déclenchent leurs propres réactions immunitaires et endommagent le foie."

Une efficacité très médiocre

  • 1 - Le Covid Vax est uniquement conçu pour arrêter les symptômes bénins ce qui le rend pratiquement inutile, d’autant plus que la majorité des personnes prétendument atteintes de COVID ont peu ou pas de symptômes. 
     
  • 2 - Le Covid Vax n'est pas conçu pour arrêter la transmission. 
    C’est Big Pharma qui l’admet. Le Dr Anthony Fauci - directeur du NIAID - a  déclaré sur MSM TV que les gens devraient toujours prendre des distances sociales et porter des masques même après avoir été vaccinés. 
    La preuve, on apprend par le Dr Gérard Delépine que les deux pays en tête de la campagne vaccinale Covid voient les cas exploser dans la foulée - exemples : 
    ISRAËL  1886 cas le 21 déc                  8094 cas le 10 janv.           
    GB          14898 cas le 4 déc                  68063 cas le 9 janv. 

    Donc le vaccin est carrément contaminant – Bravo ! 
     
  • 3 - Des effets contre productifs

Les vaccins COVID favorisent l’aggravation de la maladie par un amorçage pathogène dû à des anticorps facilitants (dixit Alexandra Henrion Caude). En d'autres termes, ils rendent les gens plus malades que la maladie ne l'aurait fait.
Des personnes sont décédées suite au vaccin, à Miami, au Portugal, en Israël, en Suisse, en Islande (voir plus bas).

Aucune sécurité - Aucune garantie

Les vaccins prennent généralement de 7 à 20 ans pour rechercher, tester et mettre sur le marché de manière adéquate. Or le grand nombre de vaccins COVID produits par les grandes sociétés pharmaceutiques sont mis sur le marché en moins de 12 mois. Personne n'a aucune idée du danger que ces vaccins pourraient causer à long terme. Quant à la sécurité à court terme, les multiples accidents graves enregistrés ne sont guère rassurants.

  • RAPPEL : les labos fabricants ont fait voter une loi les immunisant face à tous les accidents post vaccinaux éventuels – d’autant plus quand ils n’ont pas été rendus obligatoires.    

De nombreux incidents graves avec le vaccin Pfizer
(qui est juridiquement non responsable !!!)

Des centaines de personnes envoyées aux urgences après avoir reçu des vaccins contre le COVID-19

Les données du CDC montrent que 3 150 personnes sont désormais incapables d'effectuer des activités quotidiennes normales, incapables de travailler après la vaccination. C'est 2,7% des personnes qui l'ont reçu.

Des milliers de personnes sévèrement atteintes après avoir reçu le vaccin Covid-19

Source : Makia Freeman

Ecoutez le célèbre Pr JB FOURTILLAN

assisté de Frédéric Chaumont

Sur « Alliance humaine »

Je rappelle que le Professeur Jean Bernard Fourtillan, dont les références valent bien celles du Pr Raoult, a été emprisonné un temps pour avoir osé attaquer en justice - preuves en main - l’institut Pasteur comme étant le créateur du Covid 19.

Il jette ici un pavé dans la mare qui met à terre les mensonges d’état sur l’affaire Covid 19, et fait avorter la campagne vaccinale génocidaire mondiale mise en place par l’état profond US (actuellement très mal en point en dépit du silence des mainstreams.)

Il affirme que le vaccin ARN messager est un leurre inefficace quoique très dangereux en raison des 156 poisons qui y sont associés. Il affirme qu’en effet, le pseudo vaccin ARNm ne peut en aucun cas techniquement porter en lui le virus Covid atténué.

Il rappelle aussi qu’en tant que découvreur de la VALENTONINE, il a mis au point des patches permettant de guérir facilement, pour une somme dérisoire, les maladies principales neuro dégénératives conséquentes de l’intoxication à l’aluminium ; mais bien sûr Big Pharma fait barrage…

Après les multiples informations passionnantes qui sont distillées, la conclusion est formelle c’est : REFUSEZ CE VACCIN ! Il n’y a que du mal à prendre !

Ecoutez-le attentivement (à partir de la minute 45 si vous manquez de temps)

https://www.ah2020.org/2021/01/25/ah2020-le-20-heures-25-01-2021-dossier-special-avec-le-pr-j-b-fourtillan/

LA VALENTONINEE,  DECOUVERTE QUI DEVRAIT ETRE NOBELISABLE :

Le Pr Jean-Bernard Fourtillan répond aux questions du Pr Henri Joyeux (Version Intégrale) - YouTube

Voir ou revoir le cours magistral de 1 h par le Pr Fourtillan – Passionnant !

Quand on pense que l'on a osé emprisonner en psychiatrie sans motif cet Einstein de la médecine - Honte à notre gouvernement !

https://www.youtube.com/watch?v=3PkX8boc4RU

Pour DESfinirllll

De JeanJacques CREVECOEUR :

— l'info en questionS de jeudi dernier (#33) est accessible en cliquant ici.
— la nouvelle conversation du lundi (#75) s'intitule CDL75 - Comment tenir après un an de combat ? Elle célèbre une année de combat de tous les gardiens de l'Humanité et vous donne des conseils pour tenir dans la durée, pour rester sereins et centrés dans ce qui se présente à nous comme un véritable marathon ! Pour y accéder, clique sur ce lien

Je t'invite également à signer une pétition pour soutenir le journal France Soir qui se fait attaquer par Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la culture, sous prétexte de complotisme… Il est grand temps qu'on mette fin à cette dictature de la pensée en signant et en partageant cette pétition ! Je compte sur toi ! Pour signer, clique sur ce lien.

 

twitter bien rassurant : çà bouge partout !