BLOG 8 de Tal SCHALLER

Chers amis,

 

Nous vivons une époque cruciale : si nous ne nous réveillons pas du cauchemar soigneusement entretenu par les media contrôlés par BIG PHARMA ET BIG TECH nous serons tous vaccinés et pucés (avec des nanoparticules) cet automne ! Cela semble tellement incroyable que la plupart des gens préfèrent faire confiance aux messages des gouvernants sans réaliser qu’ils sont presque tous à la solde de ces quelques milliardaires-ploutocrates-technocrates qui veulent diriger le monde à leur façon.

 

Du coup ce blog vous donne ces infos qui réveillent et permettent à chacun d’oser penser par lui-même afin de sortir de la peur et de la soumission qu’elle entraîne, soumission qui est le vrai drame, le seul, puisque nous sommes sur Terre pour apprendre à écouter la voix de notre âme et de cesser d’obéir à tous ces psychopathes qui veulent toujours plus d’argent, de pouvoir et de gloire.

 

OBLIGATION VACCINALE

Il existe des textes qui contredisent cette obligation vaccinale : Le code de Nuremberg Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. La convention d’Oviedo Protection des droits de l’Homme et de la dignité de l’être humain en rapport avec les applications de la biologie et de la médecine. Elle a été signée le 04 avril 1997 à Oviedo en Espagne. Le code civil Les articles 16-1 et 16-3 du Code civil posent les principes d’inviolabilité et d’intégrité du corps humain. Ainsi, l’obligation vaccinale ne peut être envisagée que comme une exception à ces principes, obéissant à un strict régime juridique. Le code de déontologie médical Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut-être retiré à tout moment". La loi Kouchner Le consentement du patient constitue tant un droit pour ce dernier qu'une obligation forte pour le praticien.

 

BREVET SUR LES NANOPARTICULES / UNE INFO CAPITALE !!!

Chers amis,

Un de mes amis vient de m’informer de la publication, le 26 Mars 2020, du brevet intitulé : « CRYPTOCURRENCY SYSTEM USING BODY ACTIVITY DATA », déposé le 21 Septembre 2018 aux USA (date de priorité) par la société MICROSOFT TECHNOLOGY LICENSING LLC, qui, comme vous le savez, a été créée par Bill Gates, et avec laquelle il entretient toujours d’étroites relations. Vous pourrez consulter ce brevet en cliquant sur le lien suivant :

Brevet WO 2020/060606 A1 - PCT/US2019/038084 de Microsoft publié le 26 Mars 2020

Lorsque vous prendrez connaissance de ce brevet, dès l’examen de la Figure 1, et de son contenu, vous comprendrez, avec horreur, les intentions criminelles de Bill Gates et de ses alliés du NOM, au premier rang desquels figurent le président Macron et son gouvernement.

Pour introduire ces nanoparticules dans le corps de la population mondiale, ils n’ont qu’un moyen : vacciner avec le vaccin anti-Covid-19, qui est déjà fabriqué et qui contient les nanoparticules. Ils ont déjà fabriqué et testé plusieurs vaccins. En cliquant sur le lien suivant vous pourrez constater que le vaccin ChAdOx1 nCoV-19 est déjà fabriqué et testé :

28 Mai 2020, Pomezia, Italie :

L’IRBM’s Advent annonce la fabrication de 13 000 doses de vaccin Covid-19, pour une utilisation dans les essais cliniques de phase 2/3 par l’Université d’Oxford

Ce vaccin a été fabriqué en insérant dans le virus vecteur ChAdOx1 (adénovirus du Chimpanzé) le génome du virus Covid-19, selon le procédé décrit dans le lien suivant :

Fabrication du vaccin ChAdOx1 nCoV-19

Le virus Covid-19, responsable de la fausse pandémie, a été fabriqué par l’Institut Pasteur, à partir du virus naturel Sars-CoV issu d’un prélèvement respiratoire effectué, en 2003, à l’hôpital français de Hanoi (Vietnam) par les chercheurs de l’Institut Pasteur (voir Brevet Européen EP 1 694 829 B1). Et qui a été transformé comme décrit dans les brevets Brevet US 8,343,718 B2 , déposé le 17 mars 2011, par l’Institut Pasteur.

Le vaccin définitif contient :

- les nanoparticules décrites dans le Brevet PCT/US2019/038084 de Microsoft, dont les personnes vaccinées ne pourront jamais se débarrasser, et qui permettra de contrôler définitivement les personnes vaccinées grâce à la 5G ;

- un conservateur qui sera probablement le Thimérosal, dérivé mercuriel mortel strictement interdit chez l’homme ;

- et des antibiotiques tels que la Néomycine, la Polymyxine, etc.

Nul doute que toute personne qui aura pris connaissance de ces informations, refusera d’être vaccinée.

 

Youtube :Dr. Andrew Kaufman Responds To Reuters Fact Check on COVID-19 Vaccine Genetically Modifying Humans

In this interview, Dr. Andrew Kaufman joins Spiro for a second time. The first time Dr. Kaufman joined Spiro, they talked about topics that apparently, nobody is allowed to talk about, if you dare question the official story that is. In the first interview the two discussed the coronavirus, they covered testing and they covered the vaccine. The video was quickly approaching 100k views but YouTube removed the video after only a couple days. This video will likely be taken down as well, because it does not conform to the establishment's narrative. Not only did YouTube remove the previous video, Reuters, which is a massive international news publication that news sites from all over the world obtain their talking points from, published a fact checking report attempting to debunk Dr. Kaufman's claims that the new COVID-19 DNA vaccine would genetically modify humans.

Note de Tal :Le vaccin contre le COVID 19 n’a pas été testé sur des animaux et il est très dangereux car il modifie le code génétique des individus. La théorie de l’ « immunité de groupe » n’a jamais été démontrée, elle n’est qu’une théorie sans fondement qui a pour but d’imposer la vaccination à tous. Les vaccins actuels sont fabriqués à partir de fréquences génétiques qu’on ne connaît que très partiellement. C’est du bricolage à la Frankenstein ! Et dans les vaccins, il y a des tas d’impuretés qui en font une  vraie « soupe de sorcière »

On ne sait absolument pas les effets que ces vaccins sont avoir sur les êtres humains !

 

DU SITE DE ROBERT KENNEDY

« La plupart des vaccins Covid en cours de développement utilisent des tissus de fœtus humains pour cultiver le coronavirus.

Pourquoi les fabricants de vaccins sont-ils passés dans la culture de virus pour les vaccins de l'utilisation exclusive de tissus animaux pour commencer il y a quelques années à utiliser des tissus de fœtus avortés ?

Le Dr Deisher a répondu que l'industrie pharmaceutique subissait de fortes pressions de la part du mouvement de défense des droits des animaux pour qu'elle cesse d'utiliser les animaux à des fins d'expérimentation.

M. Kennedy a été choqué et a déclaré :

« Penser que les défenseurs des droits des animaux ont plus d'influence sur les fabricants de vaccins que les militants anti-avortement est particulièrement inquiétant. »

Le Dr Deisher a répondu :

« C'est le cas. Et ce qui est vraiment alarmant, c'est l'absence de protestation à propos de ces bébés humains nés vivants à l'âge de cinq ou six mois afin de s'assurer que leur cœur batte. Pour que ces bébés soient utilisés dans les recherches qui sont menées, leurs cœurs doivent battre.

Si le cœur a cessé de battre, le bébé est inutilisable. Il ne peut pas être exploité. Ainsi, ces bébés sont mis au monde vivants, et leur cœur est découpé sans anesthésie.

Je ne ferais pas ça à une souris... »

 

Les 7 du quebec

 

Le confinement est l’escroquerie sanitaire du XXIe siècle; l’étude souligne la responsabilité de l’OMS

Une nouvelle étude d’origine française soumise (pre-print) au British Medical Journal met en évidence les coûts disproportionnés du confinement en termes sociaux, économiques et humains, dénonce une « escroquerie sanitaire » et pointe la responsabilité de l’OMS. Extraits ci-dessous, ou consultez l’intégralité de l’étude (en anglais) en cliquant ici.

« En médecine : le confinement n’existe pas. Il n’existe pas en infectiologie, en épidémiologie ou en santé publique. Il est d’ailleurs inédit dans l’histoire de la médecine et de l’humanité ! Il est donc nécessaire de revenir à la raison et de pratiquer la médecine du 21ème siècle.[…] »

« Rien ne prouve que la Chine ait « aplani » la courbe épidémique grâce au confinement. Dire que la Chine a réduit le nombre de cas ou a bien géré l’épidémie grâce à l’enfermement est un pur mensonge et ne repose sur aucune preuve (…), car personne n’est en mesure de donner le nombre de cas ou de décès en Chine si elle n’avait pas appliqué de confinement […] »

« Quels sont les risques, les dangers et les conséquences catastrophiques pendant et après l’enfermement ?

– Suicides de personnes, comme cela a été signalé en Chine et a déjà commencé dans de nombreux pays.

– Développement de pathologies psychiatriques.

– Paralysie du parcours scolaire des élèves et étudiants à l’université.

– Impacts négatifs et dangers sur les animaux.

– Négligence d’autres maladies (en particulier les maladies chroniques) et augmentation de leur mortalité.

– Augmentation des violences domestiques.

– Pertes économiques, chômage et crise économique majeure : cela va également interrompre le flux de financement nécessaire à l’équipement des hôpitaux. En outre, peu de gens savent que la crise économique de 2007-2008 a entraîné le suicide d’au moins 13.000 personnes rien qu’en Europe et en Amérique du Nord.

– Sérieuses conséquences pour l’agriculture.

– Déstabilisation des pays et de la paix sociale et risque de guerre.[…] »

« Après avoir exposé tous les dangers de l’enfermement, il est clair que l’équilibre bénéfices-risques est extrêmement et dangereusement défavorable, d’autant plus que les bénéfices du confinement ne sont absolument pas fondés sur des preuves et même proches de 0 ! […] »

 « Chaque année : le virus de la grippe infecte 1 milliard de personnes dans le monde et en tue 650.000, et la tuberculose, qui figure parmi les dix premières causes de décès dans le monde et qui est beaucoup plus contagieuse (un patient non traité peut infecter 10 à 15 personnes), cause 10,4 millions de cas et tue 1,8 million de personnes. Pourtant, on ne parle jamais de crise sanitaire. L’ensemble du système hospitalier des pays n’est absolument pas débordé car la saturation ne concerne que très peu d’hôpitaux et cela peut être évité en prenant des mesures raisonnables pour gérer cette épidémie comme nous l’avons indiqué et comme la Suède l’a fait […] »

«les pays du monde ont pris des mesures disproportionnées et suivi aveuglément les recommandations de l’OMS en confinant leurs populations, une mesure basée sur une escroquerie […]. Les médias ont également alimenté la peur et la psychose en présentant le SRAS-CoV-2 comme un virus très dangereux ou à forte mortalité alors que ce n’est absolument pas le cas. »

Même certains professionnels de la santé les suivent comme des moutons. Sans entrer dans des théories de conspiration et après des précédents comme le H1N1 de 2009, peut-on faire confiance à l’OMS et suivre tous ses recommandations ? est-elle indépendante dans ses recommandations et ses décisions ? La réponse est bien sûr : non. »

« L’OMS est en fait financée à 80% par les laboratoires pharmaceutiques, les banques, l’industrie de l’armement, les compagnies  pétrolières, l’industrie de l’alcool, etc. tandis que Bill Gates participe de plus en plus au financement de l’OMS par l’intermédiaire de sa fondation, ce qui rend l’organisation très dépendante […] et que les faits s’accumulent : fausse alerte sur la grippe H1N1 sous la pression des lobbies pharmaceutiques, complaisance inquiétante vis-à-vis du glyphosate que l’OMS a déclaré sûr malgré les victimes de l’herbicide, aveuglement sur les conséquences de la pollution due aux compagnies pétrolières en Afrique, minimisation du bilan humain des catastrophes nucléaires (en raison de l’accord que l’OMS a signé avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) !) de Tchernobyl à Fukushima […]. L’indépendance de l’organisation est compromise à la fois par l’influence des lobbies industriels – y compris celui des laboratoires pharmaceutiques – et par les intérêts de ses États membres, notamment la Chine. »

« L’OMS doit faire l’objet d’une réforme radicale. Le confinement est véritablement l’escroquerie sanitaire du XXIe siècle, une enquête doit être menée à ce sujet et les responsables de l’OMS et de l’Imperial College de Londres doivent être interrogés et, si nécessaire, jugés […] »

À lire également : Michael Levitt sur notre duperie : https://covidinfos.net/covid19/le-prix-nobel-de-chimie-michael-levitt-se-demande-comment-avons-nous-pu-etre-dupes-a-ce-point/787/

À lire également : « Bilan du Covid-19 : Aurions-nous succombé à la panique ? » interroge le Pr. Toussaint

– Source : SSRN : Facing COVID-19 by the Confinement : EBM, ‘MBM’ or ‘SBM’ ?

 

La Fondation Gates a négocié un contrat gouvernemental de traçage des contacts de 100 milliards de dollars… 6 mois avant la « pandémie » !

Publié le 17 juin 2020 par Olivier Demeulenaere

En août 2019, la Fondation Bill et Melinda Gates a participé aux négociations pour déterminer qui obtiendrait un contrat de 100 milliards de dollars soutenu par le gouvernement américain pour le traçage des contacts, six mois avant que la « pandémie » n’arrive aux États-Unis et quatre mois avant qu’elle ne se propage en Chine.

Ces révélations choquantes ont été dévoilées sur le podcast de Thomas Paine and the Moore Paine Show sur Patreon par les deux enquêteurs qui ont dénoncé la fraude fiscale massive de la Fondation Clinton lors d’une audition du Congrès en 2018. John Moynihan et Larry Doyle ont témoigné au Congrès, détaillant la fraude et les stratagèmes utilisés par les Clinton pour éviter de payer jusqu’à 2,5 milliards de dollars d’impôts fédéraux.

Le duo d’enquêteurs, dans leur première interview depuis ce témoignage retentissant au Congrès, a révélé à Paine que des représentants de la Fondation Gates ont rencontré le membre du Congrès Américain Bobby L. Rush, un Démocrate de l’Illinois, lors d’une réunion au Rwanda, en Afrique de l’Est, à la mi-août 2019, afin de déterminer qui allait profiter de l’opportunité d’un programme gouvernemental de traçage des contacts. Et le mois dernier, neuf mois après les réunions avec la Fondation Gates au Rwanda, Rush a présenté la loi H.R. 6666 : COVID-19 Testing, Reaching and Contacting Everyone – TRACE, pour un budget de 100 milliards de dollars.

Le projet de loi de Rush établirait un programme géré par les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (CDC) pour le dépistage national du coronavirus et le traçage des contacts.

Paine a depuis appris que le membre du Congrès Rush s’est rendu au Rwanda avec son épouse du 12 au 19 août 2019 pour participer à des discussions et à un événement d’une semaine financé par la Fondation Bill et Melinda Gates et le Rockefeller Brothers Fund.

Mais comment négocier les sous-produits de la surveillance d’une « pandémie » six à sept mois avant même que le virus ne se déclare ?

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/06/17/la-fondation-gates-a-negocie-un-contrat-gouvernemental-de-tracage-des-contacts-de-100-milliards-de-dollars-6-mois-avant-la-pandemie/

 

TESTS COVID-19 : RÉVÉLATIONS SUR UN NOUVEAU « SCANDALE SANITAIRE » sur YouTube

https://youtu.be/vrjmY_ffgAg

Lettre du libre consentement éclairé :

Guerre totale contre les peuples occidentaux et Donald Trump : Xi Jinping s’allie officiellement au Nouvel Ordre Mondial

Madame, monsieur, chère amie, cher ami,

Ils sont en guerre.

Ils, ce sont les adeptes du Nouvel Ordre Mondial qui doivent détruire les peuples européens (blancs, de culture judéo-chrétienne) et leurs intelligences collectives, afin d’arriver à leurs fins : la dépopulation mondiale et le contrôle total, individu par individu, des habitants de notre planète.

En France, ils représentent toute la structure administrative et politique, « opposition » comprise, du Rassemblement National à la France Islamiste.

En Occident, ils n’ont réellement qu’un ennemi puissant : Donald Trump.

Ensuite, ensuite il y a nous

Nous, qui dans les pays occidentaux ne voulons pas finir en esclaves « pucés », vaccinés et médicamentés au service de Bill Gates et de son Église mondialiste.

Nous, qui tenons à nos droits fondamentaux d’être humain, à la liberté thérapeutique et au droit fondamental de ne pas être obligé de se vacciner.

Nous, qui tenons à nos libertés individuelles, dont celle d’aller et venir sans avoir de compte à rendre au moindre fonctionnaire qui soit, et celle de vivre dans des systèmes politiques contrôlés par les citoyens grâce au RIC (référendum d’initiative citoyenne).

Nos ennemis ont actuellement un allié un puissant, mais de circonstance : l’État chinois, qui n’est pas plus communiste que moi je suis pape, mais qui codirige l’OMS avec Bill Gates (l'OMS est leur copropriété en fait).

Fausse pandémie ! Faux coronavirus ! Fausse deuxième vague chinoise !

L’État chinois, en créant médiatiquement une nouvelle fausse épidémie au faux Covid-19, au cœur même de Beijing, vient au secours de Bill Gates et de l’OMS dirigée, rappelons-le, par leur marionnette sanguinaire, le terroriste génocidaire Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Question de timing, les maladies hivernales laissant la place à l’été, les chiffres révélant que l’hiver 2019 – 2020 a été moins meurtrier que les hivers précédents, malgré les assassinats des personnes âgées dans les Ehpad, il leur faut bien trouver des justifications à la poursuite de la paralysie de l’économie occidentale le plus longtemps possible, de préférence jusqu’au 3 novembre 2020, jour de l’élection présidentielle américaine.

Une fausse deuxième vague qui vient à point et, surtout, dont il est impossible de vérifier la réalité

Pour l’instant, les intérêts économiques et politiques de l’État chinois coïncident avec ceux de l’Église Mondialise et des Démocrates US.

Ils se résument à ceci : empêcher à tout prix la réélection de Donald Trump.

Pour les cliques à Obama et aux Clinton, c’est une question de survie, et sans doute pas uniquement de survie politique pour pas mal de leurs obligés.

Pour Xi Jinping, c’est la certitude d’avoir de meilleurs accords commerciaux et politiques avec une administration démocrate, qu’avec une nouvelle administration Trump qui serait puissante comme jamais.

Emmanuel Macron, l’Exterminateur des personnes âgées, jubile, après avoir interdit les anciens médicaments efficaces, il va pouvoir nous imposer les nouveaux vaccins de l’Église Mondialiste, pense-t-il.

25.000 morts de personnes âgées auraient été évités si elles avaient été soignées avec des traitements anciens, efficaces, et qui ne coûtent pas grand-chose. C’est ce qu’affirme le professeur Christian Perronne, bien qu’en réalité il s’agisse sans doute de beaucoup plus de morts que cela qui sont à mettre au compte de l’Exterminateur des personnes âgées.

Rappelons que depuis 2003, il y a 17 ans, les autorités sanitaires mondiales savent que la chloroquine (et l’hydroxychloroquine) « exerce des effets antiviraux directs, inhibant les étapes dépendantes du pH de la réplication de plusieurs virus, y compris les membres des flavivirus, rétrovirus et coronavirus ».

Rappelons que cela fait des décennies que les maladies pulmonaires hivernales sont traitées avec succès grâce à ces médicaments (chloroquine et hydroxychloroquine) associé à l’azithromycine (antibiotique).

Mais alors, pourquoi avoir interdit la Chloroquine par un décret préparé en octobre 2019 et paru au Journal Officiel vers le 15 janvier 2020 ?

La réponse est sans doute dans cette déclaration de Bill Gates : « nous pourrons réduire de 15 % la population mondiale grâce aux nouveaux médicaments et vaccins ».

Pour nous massacrer en silence, ils créent des nouveaux médicaments et vaccins

Les tyrans sanguinaires ne cachent jamais vraiment leurs véritables intentions, cela a été le cas d’Adolph Hitler et ses discours et avec Mein Kampf, c’est le cas de Bill Gates avec ses conférences.

Dans l’une d’entre elles, il a déclaré que pour réduire la population mondiale, ils vont utiliser de nouveaux médicaments et vaccins.

Or, pour justifier le recours à de nouveaux vaccins, il faut créer une pandémie et convaincre la population mondiale qu’elle risque d’y passer sans cela.

Et pour justifier le recours à de nouveaux médicaments, rien de mieux que d’interdire les anciens, surtout s’ils permettent réellement de soigner les malades et encore plus s’ils permettent de soigner les malades attribués à la fausse pandémie (vrais malades, fausse pandémie).

Pour voir la déclaration du professeur Christian Perronne, cliquez sur « 25.000 morts sur le compte de l’Exterminateur des personnes âgées, Emmanuel Macron ».

25.000 morts, ce n’est pas suffisant pour la Grande faucheuse des Ehpad, Emmanuel Macron, il va nous imposer les nouveaux vaccins de l’Église mondialiste

La fausse seconde vague chinoise du faux coronavirus arrange bien les affaires d’Emmanuel Macron et de sa clique, ils ont décidé de nous piller un peu plus pour financer le « vaccin » qu’ils nous imposeront avec leur puce reliée à la 5 G.

Les chinois ont le tact de faire payer à la famille la balle qui tue le condamné à mort, après le décès.

La pourriture étatique française innove, elle nous fait payer les vaccins qui nous tueront avant qu’ils soient fabriqués.

Mensonges, tout n’est que mensonges pour nous imposer l’esclavagisme néonazi voulu par les mondialistes, avec vaccins, puces obligatoires et contrôle total de nos existences

Si vous croyez à ce qui nous est raconté sur ce qui se passerait en Chine, alors vous devez croire que la terre est plate, que le soleil tourne autour d’elle, que les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses (ou que ce sont les cigognes qui les apportent lorsqu’on vit en Alsace), ou encore que les vaccins ont sauvé des vies et nous protègent des maladies, tout comme le Médiator faisait maigrir sans le moindre danger.

Si vous croyez à cette deuxième vague, c’est sans doute que vous portez un masque en permanence, car même s’il est écrit sur leurs emballages qu’ils ne protègent pas des virus et des infections, vous y croyez dur comme fer !

Vous y croyez dur comme fer, puisque les adorateurs de Goebbels, leur maître, qui présentent « C à vous » qui est sans doute votre émission préférée, Anne-Élisabeth Lemoine et Patrick Cohen en tête, ne cessent de servir la soupe à l’Exterminateur des personnes âgées.

Et Emmanuel Macron veut que vous portiez un masque en guise de soumission, comme Adolph Hitler voulait que les juifs portent des étoiles jaunes.

Il s’agit du même phénomène, n’en doutez pas un seul instant.

Personne ne sait réellement ce qui se passe exactement en Chine

Pas même les hauts responsables politiques et militaires qui ne sont pas directement impliqués dans la mise en œuvre d’une décision du nouvel Empereur de l’empire du Milieu, Xi Jinping.

En ses temps difficiles pour tous, bon courage, ne portez pas ces dangereux masques, préparez-vous à trouver le moyen de refuser le puçage 5 G et la future vaccination qu’ils nous préparent contre le prétendu Covid-19 et tenez bon !

Bien courageusement à tous, préparons-nous au pire, mais résistons !

Pierre Lefevre

Pour relire nos lettres, cliquez sur celle qui vous intéresse :

« Ils ont mis un terroriste à la tête de l’OMS »

« Incroyable bonne nouvelle » (au sujet de l’article de 2003 sur la chloroquine dans The Lancet »

« Effects of chloroquine on viral infections : an old drug against today’s diseases? »

Nous ne devons pas rester isolés

Rejoignez-nous en signant « La pétition contre l'OMS et contre la future vaccination obligatoire qu’ils nous préparent ».

Nous sommes les ennemis du Nouvel Ordre Mondial

Plus vous êtes conscient de l’importance de la culture et de l’histoire des peuples, plus vous êtes adepte de la DDHC de 1789, du libre consentement éclairé, de la liberté thérapeutique, plus vous êtes un individu à abattre pour l’Église Mondialiste et son bras armé actuel, l’OMS.

Mais il n’y a pas que l’OMS qui représente le bras armé de l’Église Mondialiste et de la clique aux Bill Gates et Georges Soros, en France, il y a l’État qui est aux mains de l’éborgneur en chef des Gilets jaunes, de la Grande faucheuse des Ehpad, il y a la majorité des fonctionnaires, les médias officiels, la classe politique sans exclusive (tous les politiciens français sont pour l’obligation vaccinale et ils vous vanteront les mérites du puçage 5 G) et les « antifas », que le Président Donald Trump a bien raison de classer parmi les organisations terroristes.

Lorsqu’on y pense, on se demande s’il existe une issue heureuse pour nous.

Youtube : Pr PERRONNE : Ceux qui critiquent le protocole RAOULT…

Le professeur de médecine Christian Perronne, est un notable du système de santé français. Selon lui, l’interdiction (sans la moindre raison scientifique de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine) par la Grande Faucheuse des Ehpad, Emmanuel Macron, et son gouvernement de néonazis, a provoqué 25.000 morts… 25.000 assassinats devrions-nous dire, car ils savaient très bien que le refus de soins aux malades avec des médicaments efficaces signait leur arrêt de mort. Ce chiffre de 25.000 morts est bien en deçà de la réalité selon nos analyses comparées du nombre de décès par rapport aux années antérieures.: Professeur Perronne- « Ceux qui critiquent le protocole Raoult malgré les preuves sont achetés par les labos »

 

En Italie, Facebook condamné pour censure et atteinte à la liberté d’expression

C’est un revers historique pour Facebook en Europe. La justice italienne a en effet confirmé la supériorité de la loi nationale sur l’arbitraire des règles privées de Facebook dans le cadre d’un litige entre l’entreprise américaine et le mouvement politique CasaPound. Laurent Solly, l’ancien préfet hors-cadre nommé directeur de Facebook pour la zone Europe du Sud — comprenant l’Italie et la France — voit la censure de Facebook fragilisée par cette décision judiciaire de première importance. Nous proposons aux lecteurs de Polémia la traduction d’un article du site Secolo d’Italia : Casapound gagne encore en justice. Facebook condamné à garder leur page ouverte.

Le Tribunal civil de Rome a rejeté le recours déposé par le réseau social contre l’ordonnance [à effet immédiat] qui ordonnait la réactivation de la page principale de CasaPound Italia.

Une réponse est arrivée après plus de trois mois. L’audience au cours de laquelle Facebook a déposé la plainte s’est tenue le 14 février.

C’est le site du Primato Nazionale qui révèle le dernier épisode du bras de fer.

« Nous savons donc aujourd’hui que cette plainte a été rejetée. Et que les dispositions de la juge Stefania Garrisi ont été confirmées. Cela signifie que la page CasaPound et le profil de Davide Di Stefano, défendus par les avocats Augusto Sinagra et Guido Colaiacovo, restent actifs. Facebook est également condamné à payer des frais de justice pour 12.000 euros. »

Dans une intervention signée par lui, Davide Di Stefano explique que les attendus de la sentence confirment la supériorité hiérarchique des principes constitutionnels et du droit italien par rapport aux « normes de la communauté » du géant social et aux contrats privés.

Dans la disposition du collège composé des juges Claudia Pedrelli, Fausto Basile et Vittorio Carlomagno, est indiquée « l’impossibilité de reconnaître à une entité privée, telle que Facebook Ireland, sur la base de dispositions marchandes et donc en raison de la disparité de la force contractuelle, des pouvoirs ayant substantiellement incidence sur la liberté d’expression de pensée et d’association, et qui dépasseraient ainsi les limites que le législateur lui-même s’est fixées en droit pénal ».

« L’arrêt — explique la Cour – se trouve conforté dans le fait que, comme indiqué dans l’ordonnance attaquée, CasaPound est ouvertement présent dans le paysage politique depuis de nombreuses années ».

« L’exclusion de CasaPound de la plateforme — écrivent les magistrats — doit donc être considérée comme injustifiée sous tous les profils mentionnés par Facebook Ireland ».

« Le periculum in mora [danger/dommage causé par le retard, NdT] doit être considéré comme subsistant sur la base des considérations formulées dans l’ordonnance contre laquelle il a été fait recours, qui méritent d’être pleinement partagées, sur le rôle prééminent et relevant joué par Facebook dans les réseaux sociaux. Et, donc, objectivement aussi dans la participation au débat politique ».

N’appartient donc pas à Facebook « la fonction d’attribuer de manière générale à une association une « licence » établissant le caractère licite d’une association. Étant donné que la condition et la limite de l’activité de toute association est le respect de la loi. Dont la vérification est laissée au contrôle juridictionnel général ».

Dans l’ordonnance des juges du Tribunal civil de Rome, il est fait référence aux articles 18 et 21 de la Constitution, sur la liberté d’association et la liberté de pensée.

Par conséquent, et peu importe que CasaPound soit un parti ou non, la priorité de la primauté nationale, la liberté d’association et de pensée doit être garantie.

https://youtu.be/7mAWyFLD7to

« Il n’a pas trouvé que CasaPound relève de la définition d’une organisation incitant à la haine telle que prévue par les Standards de la Communauté [Facebook], c’est-à-dire “engagée dans la violence” par des actions de « haine organisée » et “de violence organisée ou d’activité criminelle” », peut-on toujours lire dans l’ordonnance.

Qui conclut en expliquant comment, « en l’absence de violations constatées et de ne pas pouvoir apprécier le caractère préventif des objectifs de l’association au regard des principes constitutionnels, la désactivation de la page Facebook est injustifiée. Elle est à l’origine d’un préjudice non susceptible de réparation en contrepartie, relatif à la participation de CasaPound au débat politique, ayant incidence sur des biens protégés par la Constitution ».

Secolo d’Italia

 

Des médecins occidentaux alertent : « Le port du masque peut être dangereux »

https://www.algeriepatriotique.com/2020/05/23/des-medecins-occidentaux-alertent-le-port-du-masque-peut-saverer-dangereux/

 

La décision du port du masque obligatoire est-elle irréfléchie ?

Par Houari A. – A l’heure où les autorités politiques algériennes, sur conseil du ministère de la Santé, imposent le port obligatoire du masque en accompagnant cette contrainte de menaces de poursuites judiciaires et d’amendes, de nombreux médecins dans les pays développés mettent en garde contre le port permanent de bavettes car cette pratique entraîne des maladies graves. Aux Etats-Unis, des scientifiques ont révélé que cette pratique, devenue systématique et censée protéger contre le Covid-19, comporte pourtant d’importants risques.

Selon ces médecins, dont le propre conseiller du président américain Donald Trump, le Dr Ron Paul, le port du masque fait que « les virus exhalés ne peuvent pas s’échapper et vont se concentrer dans les passages nasaux, entrer dans les nerfs olfactifs et dans le cerveau ».

Le neurochirurgien américain Russell Blaylock a assuré, quant à lui, qu’« aucune étude ne démontre la protection du virus grippal par les masques ». De son côté, l’ancienne cheffe de clinique française, Nicole Deléphine, rappelle que « les recommandations initiales de l’OMS étaient que les personnes non malades n’avaient pas besoin de porter un masque », en soulignant que ces recommandations « reposent sur l’expérience de la grippe habituelle et l’on a vu que rien ne démontre l’efficacité du masque généralisé ».

De nombreuses conséquences négatives du « port prolongé » du masque ont été relevées par ces scientifiques : aggravation de céphalées préexistantes conduisant à médications antalgiques dans 60% des cas pour cause d’hypoxie et hypercapnie, manque d’oxygène, trop de gaz carbonique, céphalées de novo, etc. Ils précisent qu’une baisse de l’oxygénation conduit à des pertes de conscience, génératrices d’accident si le sujet est au volant de sa voiture et que « les patients atteints de cancer du poumon ou ayant subi une intervention pulmonaire, les emphysémateux, les malades de fibrose pulmonaire sont particulièrement en danger ».

Enfin, ajoutent-ils, « ces mesures visant à protéger les individus sont associées avec une altération des défenses immunitaires car l’hypoxie peut inhiber la fonction des principales cellules immunitaires luttant contre les infections virales, ce qui peut faciliter l’infection et la rendre plus grave ». Ces médecins font savoir que, paradoxalement, le masque pourrait rendre son porteur « plus fragile aux infections, en particulier au coronavirus ». Le port excessif du masque « favorise l’inflammation qui elle-même peut promouvoir la croissance des cellules cancéreuses et leur dissémination », tandis que « l’hypoxie (manque d’apport en oxygène, ndlr) répétée peut augmenter le risque de crises cardiaques ou d’accidents vasculaires cérébraux ».

« Chez les personnes infectées portant longtemps le masque, les virus expulsés vont être respirés à nouveau et augmenter la concentration du virus dans les poumons et les fosses nasales », indique-t-on encore, en notant que « les patients ayant les pires réactions au coronavirus sont ceux qui ont eu très vite une forte concentration de virus, conduisant à la tempête de cytokines chez certains et à la mort ».

Nos responsables qui ont décidé de procéder au masquage de tous les Algériens sont-ils au courant de ces séquelles graves ? Nous sommes en droit de nous interroger sur la pertinence de cette décision politique accompagnée de mesures répressives incompréhensibles.

 

Brian Rose avec David Icke, interview III,

Ce qui suit était l'aperçu de l'interview de David Icke avec Brian Rose tenue le 5/3/20 et une fois la vidéo téléchargée, elle a été presque immédiatement supprimée de YouTube :

L'émission qu'ils ne veulent pas que vous voyiez… Les idées qu'ils ne veulent pas que vous entendiez…

Nous sommes heureux d'offrir une transcription partielle de cette vidéo réalisée par Veronica, et elle nous a permis de la publier. Vous pouvez en voir plus sur son site Web néerlandais

Bonjour, je m'appelle Veronica, en néerlandais et j'ai un blog sur lequel je poste des traductions en néerlandais d'articles en anglais. http://eventnl.info. J'ai vu l'interview ci-dessus et j'ai décidé de faire un résumé en néerlandais de cette interview de 3 heures. Maintenant, on me demande de traduire ce résumé en anglais. Donc, ce que vous lisez n'est pas les mots exacts de David Icke, mais mon résumé en néerlandais, traduit à nouveau en anglais, de ce qu'il a dit en anglais.

David Icke discute des forces dans les coulisses, du but de la pandémie et du but qu'elles ont finalement en tête pour l'humanité. Il termine en nous encourageant à ouvrir notre cœur spirituel, à reconnaître notre conscience infinie, à réaliser que nous avons un pouvoir incroyable et à dire NON aux manipulateurs. Https://londonreal.tv/1000000-fighting-for-freedom/

Intro de Rose : Il avait eu deux entretiens avec Icke fin avril, à propos de Covid-19. Le premier avait été regardé par plus de 10 millions de personnes. Deuxième interview de plus de 40 millions ; la vidéo a été bloquée par Youtube une demi-heure plus tard. Icke a maintenant été expulsé de Youtube et de Facebook. Sur la base de l'accusation : « Informations sur la santé susceptibles de causer des dommages physiques ».

Rose insiste sur la liberté d'expression ! C'est pourquoi Rose a réalisé cette troisième partie de l'interview sur London Real TV avec un financement participatif (plus de 25.000 membres) en 11 jours. Cette troisième interview a immédiatement eu plus d'un million de téléspectateurs. Rose appelle tout le monde à promouvoir autant que possible cette chaîne de télévision. C'est là que les vidéos restent, non censurées, une liberté d'expression totale et un accès gratuit.

Icke : Bienvenue dans mon monde. Vous avez besoin d'une colonne vertébrale pour faire ce travail. Vous devez défendre ce en quoi vous croyez. Mais je suis plus puissant qu'eux et ils le savent. Parce qu'en essayant de nous faire taire (en bloquant les vidéos) ils montrent qu'ils ont peur de nous.

Ils doivent nous garder sous contrôle pour maintenir le pouvoir. Tout comme avec ce soi-disant virus mortel. Cette perception permet aux gens d'être privés de leur liberté. Peu de gestionnaires sont nécessaires pour garder un grand nombre de personnes sous contrôle. En créant une dépendance : « vous en avez besoin pour survivre et nous sommes les seuls à pouvoir vous aider. Et donc, vous devez faire ce que nous vous disons ».

Nous devons tous sortir du déni et réaliser que nous vivons maintenant dans une version mondiale de l'Allemagne nazie. La structure est la même. Quelques personnes qui dictent à tout le monde.

Beaucoup de gens qui regardent maintenant seront nouveaux dans cette manipulation. Voilà pourquoi je l'explique. Un très petit groupe nous dit qu'il existe un virus mortel.

Rose : mais il y a quelque chose.

Icke : Je vais expliquer. Oui, il y a quelque chose et les gens meurent.

Tout d'abord quelques informations.

Est essentiel pour comprendre comment cela a commencé. Il existe un réseau mondial opérant à travers des sociétés secrètes et il a littéralement des racines sataniques. Le sommet de ce réseau dicte d'un point central aux communautés locales. Je vais vous dire où ce culte veut emmener notre communauté humaine.

Cela est prévu depuis très longtemps. C'est pourquoi des gens comme George Orwell (1984) pouvaient prédire les choses, car cela avait été prévu depuis longtemps. Cela permet de prédire très facilement l'avenir. Donc, en prédisant le plan, cela fonctionnera. Ce qu'ils veulent (je le dis depuis 30 ans) : une pyramide avec quelques-uns en haut (1%), et en bas le reste de l'humanité, dépendante, dans la pauvreté. Et entre ces couches, vous avez l'État militaire policier qui impose la volonté du 1% au reste de la population et empêche la population de contester le 1%.

Cette communauté serait contrôlée par la technologie, la technocratie. Pas des politiciens élus, mais des technocrates de tous les échelons qui gèrent les choses (comme le médical, etc.). Ce dont vous avez besoin plus que toute autre chose: vous devez détruire la vie indépendante d'énormes quantités de personnes. Parce que sinon, vous ne pouvez pas mettre ce très gros groupe au fond.

Cette fausse pandémie a été créée principalement pour bloquer une entreprise, en particulier les petites entreprises qui ne survivront généralement pas. Assez longtemps pour détruire la vie indépendante de vastes quantités de personnes. Ils continueront ainsi au point où ils pensent avoir atteint le point où ils pensent avoir détruit la communauté, et c'est irréversible. Tel est leur objectif. Ils créeront de nouvelles vagues de virus et feront revenir le verrouillage. Et pour vacciner toute la communauté.

Rose : pourquoi quelqu'un du 1% aimerait Gates qui est extrêmement riche, pourquoi voudraient-ils cela.

Icke : ce n'est pas une question d'argent. Il s'agit de contrôle. Prise de contrôle complète, non seulement physiquement, mais prenant le contrôle de leur esprit, ils kidnappent la communauté des gens, la race.

Point central, quartier général opérant dans l'ombre. Lignées familiales. Des réseaux dans tous les pays de ce culte. Ils doivent tout contrôler dans ce pays. Politique, médias, banques, renseignement, militaire - État profond. Une partie de cette pyramide est le contrôle des systèmes médicaux, des systèmes de santé. Big pharma. Cela va dans n'importe quel pays, le point focal (l'araignée sur le web) le dictant. Deux manipulations de contrôle mental de masse qu'ils utilisent :

- Problème, réaction, solution. Le public doit alors dire, quelque chose se passe, quelque chose doit être fait.

- L'autre est la perception. Quand les gens pensent qu'il y a quelque chose, ils l'acceptent. Changement climatique. Destruction massive d'armes. Un exemple de ceci est maintenant la pandémie mondiale.

COMMENT IL A COMMENCÉ

Il semble que ce soient tous des pays différents, mais il n'y a pas de frontières au niveau du culte. Le schéma directeur de la société orwellienne est la Chine. Violente dictature en Chine. Donc pas comme en Occident où l'on pouvait parler des choses jusqu'à présent. En Chine, ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient. La Chine est une technocratie. Géré par des technocrates. Par exemple : reconnaissance faciale, millions de caméras dans les villes. Ils peuvent trouver presque tout le monde dans les villes en quelques minutes.

Qu'est devenu l'Occident depuis cette pandémie. Maintenant très similaire à la Chine. Tel est le plan depuis longtemps. La pandémie a commencé en Chine. Wuhan, comme le nord de l'Italie, est connu pour ses niveaux énormes d'air toxique. Résultat : d'énormes quantités de maladies pulmonaires par inhalation.

Soudain, environ 200 personnes tombent malades, le Dr Andrew Gulfman, un chercheur médical, a déclaré que le gouvernement chinois regardait ces patients et qu'il avait été décidé sans aucune preuve qu'il était causé par un virus. Ils ont pris du liquide pulmonaire et ils ont cherché ce qu'ils pouvaient trouver. Et ils ont trouvé un code génétique (ARN), pas un virus, et sans purifier le liquide pulmonaire d'autres influences, il a été dit que c'était un virus qui avait causé la maladie.

L'intérêt de ce matériel génétique est qu'il se trouve dans un grand nombre de personnes. Et les tests covid-19 ne testent pas pour un virus covid-19, mais pour ce matériel génétique.

Donc, tout d'abord, un nouveau virus a été diagnostiqué, et à partir de ce moment, tous ces symptômes respiratoires ont été placés sous l'effet corona au lieu du matériel génétique. L'intérêt de ce matériel génétique est qu'il se trouve dans un grand nombre de personnes. Et les tests covid-19 ne testent pas pour un virus covid-19, mais pour ce matériel génétique.

Donc, tout d'abord, un nouveau virus a été diagnostiqué, et à partir de ce moment, tous ces symptômes respiratoires ont été placés sous l'effet corona au lieu du matériel génétique.

Ceci est la clé pour comprendre la tromperie

La réponse chinoise à ce soi-disant virus a été un verrouillage impitoyable draconien. Des gens ont été retirés de la rue. Et ce qui s'est passé ... quand il s'est déplacé vers l'ouest, le nombre de morts a commencé à baisser. Et ils ont affirmé que cela était dû au verrouillage.

S'ils abandonnaient un virus qui était réel et mortel, ils perdraient immédiatement le contrôle. Et vous perdez des gens que vous ne voulez pas perdre. Vous ne voulez pas perdre les personnes qui aident à garder le contrôle.

Ils donnent aux gens l'idée que beaucoup d'entre eux meurent. Ils instruisent les médecins diagnostiquant le covid-19 à chaque décès avec une maladie pulmonaire. Comme en Écosse : si une personne teste positif pour covid-19 - c'est-à-dire du matériel génétique - et décède dans les 28 jours, le diagnostic covid-19 doit être inscrit sur le certificat de décès.

Rose : En Amérique, il y a beaucoup de médecins qui signalent cela

Icke : S'il existe un vrai virus, pourquoi devez-vous manipuler les chiffres ? Seulement s'il y a une arnaque, vous devez le faire. S'il n'y a pas de vrai problème, vous devez manipuler les données. Donner l'impression. Surtout, lorsque cela a commencé en Chine, le modèle chinois de réponse est devenu le modèle pour y faire face. Verrouillage impitoyable draconien.

L'OMS a immédiatement demandé que le modèle chinois soit suivi. L'OMS, financée par Bill Gates, qui est le deuxième plus grand financier et qui a l'OMS dans sa poche, a été créée par Rockefeller. Le Web possède également Silicon Valley, Facebook, YouTube, etc. Ceux-ci suppriment désormais tout ce qui va à l'encontre de la version officielle de covid-19. Tout appartient au même culte. Même les médias grand public, sans lesquels cette pandémie n'était même pas possible.

L'une des pyramides hiérarchiques de chaque pays est le système médical. Permettez-moi de souligner cela, il vous suffit de contrôler directement quelques personnes pour garder le reste dans la pince. Seuls les postes clés. Par exemple, presque tous les gens autour de Boris Johnson (Premier ministre britannique) sont affiliés à Bill Gates. Vous pouvez le trouver dans tous les pays. Bill Gates a acheté l'ensemble du système médical mondial.

Alors, ils disent aux médecins de diagnostiquer toute personne ayant des problèmes respiratoires avec Covid-19. Donc, tout à coup, tout le monde souffrant de grippe et / ou de problèmes pulmonaires avait convoité-19. Comme dans le nord de l'Italie où de nombreux problèmes respiratoires et maladies pulmonaires sont dus à l'air toxique. Les autorités ont admis que 99% des personnes décédées en Italie ont 1 à 4 autres problèmes de santé graves ou plus. La région fortement toxique d'Italie offrait ainsi un potentiel illimité.

Tant de personnes décédées pour d'autres causes ont désormais covid-19 sur le certificat de décès.

Ce virus tue les personnes âgées, les jeunes semblent OK. Alors, ils ont dit qu'ils devaient protéger les personnes âgées et les vulnérables. Les personnes ayant des problèmes de santé qui exercent une forte pression sur leur système immunitaire. Les personnes âgées ont déjà de nombreux problèmes de santé. Ainsi, lorsque vous créez l'illusion d'un virus, vous avez des possibilités illimitées avec les personnes âgées.

Alors, bloquez, détruisez l'économie, détruisez la vie des gens.

En Amérique, un sénateur du Minnesota, qui est médecin, a déclaré que les soins médicaux indiquaient aux hôpitaux qu'ils avaient un nouveau système de paiement. Ils paient 4.600 $ pour un mort atteint de pneumonie et 13.000 $ pour un décès avec Covid-19. Pour un patient Covid-19 sous ventilateur 39.000 $. Cela est expliqué par un médecin, comme cela a maintenant été expliqué par de nombreux médecins : « ces machines derrière moi sont des machines à oxygène de premier étage, donc quelqu'un qui a besoin d'oxygène porte un masque. Lorsque Covid-19 a commencé, on nous a demandé d'arrêter d'utiliser ces machines. Nous avons dû écraser le patient et le mettre directement sur un ventilateur, alors nous avons fait 39.000 $. Il y a donc un avantage financier à gagner ».

On dit : il semble que les gens ne deviennent pas immunisés. Mais vous ne pouvez pas obtenir d'immunité s'il n'y a pas de maladie. Les gens ont été testés sur du matériel génétique qui fait partie de votre corps, pas sur un virus.

Ils ont dû prendre le modèle de verrouillage chinois pour détruire la vie indépendante des gens

J'ai vu un graphique où le nombre de décès dus à Covid-19 a augmenté, mais le nombre de décès dus à d'autres causes a diminué. Clairement parce qu'il a été diagnostiqué différemment.

Ils n'ont pas pu créer les gens qui sont morts de ce qu'on appelle une maladie mortelle, alors ils ont créé des modèles informatiques. Il est si facile de réparer quelque chose parce que ce que nous y mettons est traité et il sort. Donc, si vous entrez certaines données, les données sortent en fonction des données que vous avez entrées. Comme les fausses prédictions de la fonte des calottes glaciaires.

Le premier Johnson (Premier ministre britannique) a résisté au verrouillage. Le professeur Neil Ferguson, qui s'est avéré à plusieurs reprises avoir tort, a proposé des modèles informatiques selon lesquels un demi-million de Britanniques pourraient mourir de ce virus. Et que jusqu'à 2 millions de personnes pourraient mourir en Amérique. Johnson a immédiatement répondu avec le modèle chinois, exhorté par les politiciens. Sinon, il a été tenu responsable de tous ces morts.

Ils ont donc cette idée :

- Détruisez l'indépendance de milliards de personnes

- Continuez le verrouillage sous quelque forme que ce soit et dites-leur, comme le dit Gates, qu'il ne peut normalement pas revenir tant que tout le monde n'a pas été vacciné.

Rose : Tout le monde a des histoires sur les gens qui ont Covid-19

Icke : Il existe également de nombreuses histoires de parents en colère qui savent à cause de la mort de leur être cher, mais le certificat indique covid-19. Qui compile ces chiffres ? Université John Hopkins. Six semaines avant que cela ne commence en Chine, il y a eu une simulation de la façon dont le monde réagirait à une pandémie corona. Recherchez « événement 201 » sur Internet. Le résultat a été qu'ils doivent tout garder dans la pince, arrêter les gens anti-vaccination. Tout cela se préparait à ce qui allait se passer.

Maintenant, ils laissent le verrouillage se poursuivre le plus longtemps possible afin que les gens deviennent dépendants de l'État. Hunger Game Society, comme décrit par Icke dans un de ses livres.

Grande dépendance en donnant aux gens un revenu de base garanti. Cela viendrait avec des pneus, vous devez faire ce que dit l'État. Le pape, François. Parlez de revenu garanti.

Les humains ont un mécanisme de survie dans le cerveau, le cerveau reptilien. Lorsque vous déclenchez cela, toutes les pensées rationnelles disparaissent. Donc, les gens pensent que si je survis en restant à la maison, je le ferai, et si je peux survivre de cette façon, je ferai tout ce qu'ils me diront.

Sans les médias, rien de tout cela n'aurait pu se produire. Ils sont dégoûtants. Demandez à toutes ces personnes de regarder directement dans les yeux de leurs (petits) enfants et laissez-les déclarer qu'elles ne mentent pas !

Selon les médias, l'une des raisons du verrouillage est que nous ne devrions pas surcharger le système médical, de sorte que les traitements et les chirurgies ont été annulés.

Les hôpitaux sont silencieux, le personnel médical a été renvoyé chez lui. En conséquence, de nombreuses personnes meurent, telles que le cancer, de l'isolement. 80% des opérations en Amérique ont cessé. Personnel médical qui n'a rien à faire.

Dans le même temps, les médias parlent des hôpitaux de la zone de guerre. Quelqu'un qui a pris des photos et des enregistrements d'hôpitaux silencieux avec son téléphone a été emprisonné. C'est la vraie raison pour laquelle une fois par semaine le gouvernement britannique organise des applaudissements massifs pour remercier le personnel médical.

Il s'agit d'une guerre psychologique, pour maintenir l'illusion que les hôpitaux sont des zones de guerre. Les visiteurs de l'hôpital ne sont pas autorisés. Le résultat est que de petits enfants meurent seuls sans leurs parents qui n'étaient pas autorisés à être là à leur mort. Aucun visiteur n'est autorisé à venir, sinon ils verraient que les hôpitaux sont vides. Et beaucoup de gens sont malades à la maison et y meurent.

Médecins dans les hôpitaux privés : nous ne traitons personne, tournons les pouces et ne faisons rien. Il y a un spectacle d'horreur en cours.

Le vrai tueur d'êtres humains n'est pas Covid-19, c'est le verrouillage et ses conséquences.

Ce qu'ils vont dire, c'est ces prédictions de modèles informatiques, ces chiffres ne sont pas allés de cette façon grâce au verrouillage. Mais il existe de nombreux exemples de pays sans verrouillage. Le verrouillage n'était pas nécessaire, mais uniquement pour la destruction et le contrôle, et pour rendre les vaccins obligatoires

Bill Gates, comment pouvez-vous trouver un vaccin contre un virus que vous n'avez pas isolé. Vous ne pouvez pas. Le vaccin existe déjà. Il faut des années pour développer un vaccin. Vous ne pouvez pas le faire trop tôt. Vous devez lui donner un peu de temps pour le proposer. C'est une arnaque de mettre quelque chose dans un vaccin pour contrôler tout le monde sur la planète. (rouge : plus d'informations ci-dessous)

 

À PROPOS DE LA RELATION AVEC LA 5G

Nous en avons parlé. Cela ne cause pas le virus. J'ai dit que le chien de garde de la diffusion britannique dit qu'il ne devrait pas y avoir de lien entre la 5G et Covid-19. La 5G peut produire des symptômes similaires à Covid-19. C'est ce que fait la 5G à 60 GHz. Il réagit avec les molécules d'oxygène, la nature change l'oxygène. En conséquence, le corps humain est incapable d'absorber le volume d'oxygène dont il a normalement besoin.

Tous les G (comme la 3G, la 4G) ont un effet sur notre corps. Certaines parties de notre corps sont des champs électromagnétiques, donc tout ce qui les dérange pose des problèmes.

École du Texas : les enfants et le personnel étaient tombés malades, seulement à l'intérieur de l'école, se sentant mieux à l'extérieur de l'école. Le chercheur a étudié cela. Recherche d'images de l'école sur Internet. J'ai vu l'un des routeurs WIFI différents de ceux qu'elle avait vus auparavant. Cela l'a avertie qu'il s'agissait d'un essai inopiné avec la 5G. Le lendemain, toutes les photos avaient disparu.

Elle a ensuite vu une photo d'un routeur WIFI Samsung lors d'un salon qui ressemblait à celui-ci : 60 GHz. L'industrie des télécommunications parle ouvertement de la relation entre 60 Ghz et l'oxygène. Mais seulement à cause de son avantage : si cette 5G passe par l'oxygène, elle peut amener de nombreuses fréquences dans le même espace qui ne se dérangent pas. Ainsi, les gens peuvent utiliser de nombreux appareils dans la même zone sans aucun problème. Mais cela affecte la quantité d'oxygène que les gens peuvent absorber.

Un docteur de New York a dit qu'on nous avait dit de nous préparer à cette maladie infectieuse Covid-19 mais ce que je vois n'est pas une maladie. C'est quelque chose que je n'ai jamais vu auparavant. Je vois des poumons qui semblent être à haute altitude sans cabine pressurisée. Mal de l'altitude : manque d'oxygène. Absorption insuffisante d'oxygène dans le corps.

Donc, en ce qui concerne la 5G, je n'ai pas dit qu'elle provoque la maladie, mais que la privation d'oxygène est quelque chose que les médecins ne peuvent expliquer.

Que se passe-t-il pendant le verrouillage. Pendant que nous sommes en résidence surveillée, ils travaillent sans relâche pour mettre plus de mâts 5G. Ça continue, des dizaines de milliers, cette 5G est en pleine expansion.

Pour le moment, peu d'appareils utilisent la 5G. Plus il devient dangereux, plus les appareils sont utilisés. La 5G nécessite de nombreuses antennes, a une courte portée. Le but ultime : le nuage technologique autour de la planète, tout y connecter, tel est le plan. Nous sommes donc alors connectés à l'intelligence artificielle (IA). Une fois que l'IA est connectée au cerveau humain, elle prend le contrôle du cerveau jusqu'à ce que le cerveau humain cesse de fonctionner. Au moins 5G est nécessaire pour que cela fonctionne. Et s'il est d'abord testé et examiné, il ne sera jamais déployé. Il existe déjà des dizaines de milliers de satellites.

La pensée humaine est alors terminée, car ce sera l'IA. Maintenant, ils doivent encore nous manipuler pour nous contrôler. Mais à la fin du jeu, ils n'ont plus à manipuler car tout vient de l'IA.

Ils préparent psychologiquement les gens à devenir stupides, à fusionner avec des machines. Ce qu'ils veulent, c'est une relation homme-machine et non une relation homme-personne. C'est tout un jeu psychologique.

L'assistance personnelle existe déjà, connectée à Internet, échange avec vous comme si elle était humaine. Cela prépare les gens. Surtout les jeunes d'aujourd'hui ont une relation avec leur téléphone, pas avec les gens.

Les gens sont mis à l'écart pendant le verrouillage, ils doivent se craindre. C'est le thème sous-jacent du culte du climat, du canular… les gens sont dangereux, les gens sont terribles.

Garder vos distances n'est pas là pour protéger les gens contre les virus, mais pour les séparer. Un masque ne donne plus d'interaction humaine, vous ne voyez pas de visage. Horeca fermé, car ce sont des lieux d'interaction humaine. C'est un jeu psychologique.

 

VACCIN

Les substances contenues dans le vaccin sont pour la détérioration de la santé, mais c'est le but que la nanotechnologie est incluse : puces, poussière intelligente, nano bots. Petites nano machines, et l'idée est de mettre cela dans le corps, et ces machines vont reproduire le corps et changer le corps biologique dont nous avons besoin pour créer un corps synthétique. La reproduction est désactivée, il y a donc l'agenda transgenre. Parce que le prochain être humain créé est synthétique. Ils préparent les enfants à cela avec une discussion transgenre, une fusion du genre.

À propos de l'Amérique et de la FEMA. Celui-ci a un énorme pouvoir en cas d'urgence. Il y a un dénonciateur, ancien employé de la FEMA. Elle dit ce qu'il y aura dans le vaccin : Nano chips en gel, nano shell, et l'a décrit comme un gel darpa. Darpa est le bras techno du Pentagone : toutes technologies, Silicon Valley, complexe de renseignement militaire. Web énorme. Micropuces en gel Darpa : une fois dans le corps, elles se reproduisent, ce qu'elles doivent faire, c'est changer la nature du corps. C'est pourquoi ils veulent faire vacciner tout le monde. Ils nous connectent à cette IA, nous en devenons des terminaux.

Elon Musk a été autorisé à placer un million d'antennes au sol en Amérique qui sont connectées aux satellites qu'il orbite.

J'essaie d'obtenir tout ce public depuis plus de 30 ans, on a ri de moi, je m'en fiche. Mais nous devons maintenant trouver la maturité pour voir dans quoi nous nous trouvons. Version mondiale de l'Allemagne nazie. Fascisme.

En bloquant nos vidéos, cela n'arrive qu'en régime fasciste. Regardez la conférence de presse de deux médecins américains également supprimés par YouTube.

Nous devons nous lever, très peu de gens nous imposent cela. Nous sommes beaucoup plus puissants. Nous devons dire non et leur dire que nous voulons vivre notre vie comme nous le voulons, et non comme ils le souhaitent.

 

PAS DE PUISSANCE HUMAINE

Une puissance non humaine a infiltré notre monde. J'ai été ridiculisé par tout le monde pour avoir dit cela pendant des années. Ils existent déjà dans des civilisations très anciennes. Ils parlent tous du même pouvoir qui manipule la communauté humaine.

Ces créatures opèrent en dehors de notre fréquence. Mais ils ont un réseau dans la bande de fréquences dans laquelle nous travaillons et leur travail consiste à manipuler le monde humain. Ces lignées, qui sont en partie humaines et en partie non humaines, hybrides, elles ne se mélangent que parce qu'elles veulent garder leurs informations pures. Toutes les lignées bleues sont des représentants de ces non-humains dans notre monde. Ces lignées métissées en sont la source.

La Bible décrit ce pouvoir Nephilim, anges déchus, termes symboliques. Rituels sataniques, offrandes à leurs dieux.

Gates a les yeux morts, ils ne sourient jamais. Il n'y a pas d'énergie humaine en lui. Ses yeux sont morts. Pas de lumière, pas d'amour. C'est un psychopathe.

Dumbs (Deep Underground Military Bases) : la technologie nécessaire pour intégrer pleinement l'humanité dans la technocratie y a été développée. C'est pourquoi les gens prédisent des choses dans des moments où cela ne nous est même pas venu à l'esprit. Ils pouvaient voir ces choses parce que cette technologie était toujours présente en dehors de l'arène publique. En 1969, Rockefeller décrivait déjà Internet.

Alors que le processus de technocratie de plus en plus avancé se déploie, il n'y a pas de lacunes dans le développement des gens, il se déploie parce qu'il existe depuis longtemps.

Ils ont besoin d'une histoire de couverture et couvrent les gens afin d'avoir des garçons de courses qui jouent le rôle de différentes technologies émergentes. Être une telle personne frontale vous rend très riche. Mais une grande partie de cette richesse doit être dépensée pour aller de l'avant avec le programme. C'est pourquoi vous avez ces psycho-milliardaires sans cœur qui créent des fondations appelées charité. Suivez cela, c'est le financement de leur agenda. Comme Gates : 750 millions de dollars pour pousser les vaccinations. Soros, financier. À quel point vous devez être intelligent pour gagner beaucoup d'argent avec des marchés haussiers et descendants, vous n'avez pas besoin d'être intelligent. Il doit dépenser d'énormes sommes d'argent à l'ordre du jour ; 32 milliards de dollars à son fonds.

Voilà comment cela fonctionne. Par spécialisation. Vaccination, faites-les ébrécher. Tatouage quantique. Identifiez chaque enfant, comme dans le monde en développement. Technologie qui montre si vous avez été vacciné ou non.

Gates, ce qui se passe, il sait qu'il n'y a pas de virus. Il est heureux… mort et destruction littéralement pour des milliards de personnes. Donc, il dit que le verrouillage ne peut pas prendre fin tant que tout le monde n'a pas été vacciné.

 

LA GRANDE QUESTION EST CE QUE NOUS DEVONS FAIRE

Demandez-vous pourquoi cet homme peut dicter des milliards de personnes. Nous devons insister pour que nos vies ne soient pas dictées par ces technocrates.

Si vous vous laissez guider par votre tête et votre ventre, des émotions de peur, cela vous donne toutes les raisons pour lesquelles vous ne devriez rien faire. Quelles sont les conséquences pour moi de faire cela ? Connexion en pourcentage.

Fréquences de bande étroite, lumière visible. C'est la seule bande de fréquences que nous voyons. Nous sommes coincés dans cette émission de télévision. La tête est connectée à ce canal. Donc, si vous ne venez que des 5 sens, ce canal est tout ce que vous obtenez. Ils ont manipulé les gens pour tout voir uniquement avec les 5 sens. Vérifiez les informations que nous obtenons, les médias, l'éducation, etc. Ils isolent notre conscience dans cette bande étroite, qui est le monde humain.

Cela change, mais la plupart sont tellement prévisibles. C'est comme un programme, comme beaucoup de gens réagissent de la même façon.

Il y a un vortex ici (indique la zone du chakra du cœur), c'est le vrai cœur spirituel. L'amour est plus que « je t'aime ». L'amour fera toujours ce qu'il sait être juste. La considération n'est pas là. La connexion cardiaque qui vous fait passer des 5 sens à la réalité.

Ouvrez votre cœur spirituel, vous voyez un monde complètement différent. Parce que votre perception est maintenant élargie. Amour inconditionnel. Vous regardez la situation et savez ce qui est juste. Ne pensez pas mais ressentez. Faire ce que vous pensez être juste n'est pas aussi difficile que vous le pensez. Vous obtenez une estime de soi et une satisfaction incroyables.

S'inquiéter des conséquences fait de vous un esclave.

Icke dit qu'on lui a dit de proclamer le message il y a 30 ans. Ça disait :

« Un homme ne peut pas changer le monde mais un homme peut communiquer le message qui peut changer le monde ».

Il a ensuite reçu beaucoup d'informations. Comme ça, la transformation de la conscience humaine arrivait. Un changement énergétique vibratoire. Les gens qui se réveillent de leur coma. Tout ce qui était caché refait surface. La conscience des gens change, passe à la connaissance intuitive.

Vous perdez la peur de la prison humaine. Cela a un pouvoir incroyable.

Ces psychopathes n'ont pas le cœur ouvert

Ce réveil de l'humanité n'est pas peut-être, il se produit. Ce verrouillage a réveillé de nombreuses personnes. Maintenant, nous devons le montrer.

Parce que notre cœur ouvert sait que nous faisons partie d'un flux infini de conscience.

Ce que nous vivons ici n'est qu'une brève expérience d'une conscience infinie

Allez vivre et arrêtez la vie de vivre

Nous sommes amour, tout ce que vous pensez être, c'est ce que nous sommes programmés de faire.

Résumée et traduite par Veronica

 

Tests COVID-19 : Qu'est-ce que ça veut dire ?

Contribué à TLB par : L'équipe de défense de la santé des enfants

Éditorial invité du CHD, Dr. Sherri Tenpenny, DO, AOBNMM, ABIHM

En 1965, les scientifiques ont identifié le premier coronavirus humain, il était associé au rhume. La famille des coronavirus, du nom de leur apparence en forme de couronne, comprend actuellement 36 virus. Au sein de ce groupe, il existe 4 virus courants qui provoquent une infection chez l'homme depuis plus de soixante ans. De plus, trois coronavirus pandémiques qui peuvent infecter l'homme : le SRAS, le MERS et maintenant le SARS-CoV-2.

Alors que les nouvelles des décès en Chine, en Corée du Sud, en Italie et en Iran commençaient à saturer toutes les formes de médias 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, nous nous sommes familiarisés avec un nouveau terme : COVID-19. Pour être clair, le nom du coronavirus nouvellement identifié est SARS-CoV-2, abréviation de Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus-2. Ce virus est associé à de la fièvre, de la toux, des douleurs thoraciques et un essoufflement, l'ensemble des symptômes qui constituent le diagnostic de COVID-19.

L'administration Trump a déclaré une urgence de santé publique le 31 janvier 2020, puis le 2 février a interdit l'entrée de la plupart des voyageurs qui s'étaient récemment rendus en Chine. Le 4 février, Alex Azar, le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux (HHS) a publié une déclaration d'urgence de santé publique et a activé la loi sur la préparation et la protection civile, autrement connue sous le nom de loi PREP. Cette législation néfaste offre une protection complète des fabricants contre la responsabilité de tous les produits, technologies, produits biologiques ou tout vaccin développé comme contre-mesure médicale contre le COVID-19. Pour ceux qui attendent nerveusement que le vaccin soit disponible, assurez-vous de comprendre le PREP Act avant de vous précipiter pour faire la queue.

Les appels aux tests - pour voir si une personne est infectée ou non - ont commencé peu de temps après la déclaration de l'urgence, mais la réalisation de ces tests était initialement lente en raison du nombre insuffisant de kits de test. Au fur et à mesure que les kits étaient disponibles, ceux développés par le CDC présentaient un défaut: les réactifs ont réagi à l'échantillon témoin négatif, rendant le test inexact et les kits inutilisables.

Dans divers pays, des milliers de kits de test achetés en Chine se sont révélés contaminés par les virus SARS-CoV-2. Personne ne sait vraiment comment cela s'est produit, mais les théories se sont répandues comme une traînée de poudre. Le kit de test pourrait-il infecter la personne testée ? Ou, cela signifiait-il que le test retournerait un résultat faussement positif, augmentant le nombre de ceux qui seraient infectés afin que ceux au pouvoir puissent mettre en œuvre des mesures de verrouillage plus strictes et accélérer les taux de chômage des bâtons de hockey ? Aucune de ces questions n'a reçu de réponse adéquate.

Ces raisons sont-elles suffisantes pour renoncer à notre liberté de santé et à nos droits personnels, être testées et honteuses en public ?

Test obligatoire… de quoi ?

Les autorités affirment que les tests sont importants pour les responsables de la santé publique afin d'évaluer si leurs efforts d'atténuation – « abri en place » et « éloignement social » et « porter un masque » - font une différence pour « aplatir la courbe ». Les autorités affirment également que des tests sont nécessaires pour savoir combien de personnes sont infectées dans une communauté et pour comprendre la nature de la propagation des coronavirus.

Ces raisons sont-elles suffisantes pour renoncer à notre liberté de santé et à nos droits personnels, être testées et honteuses en public ?

Malgré les difficultés rencontrées avec les kits de test, les tests ont commencé. Fin mars 2020, plus d'un million de personnes avaient été testées aux États-Unis. Le 9 mai, le nombre de tests dépassait 8,7 millions. Les méthodes de test comprennent un écouvillonnage des voies nasales ou en insérant un long écouvillon inconfortable par le nez pour gratter l'arrière de la gorge. Des échantillons ont également été obtenus par lavage broncho-alvéolaire, des expectorations et des échantillons de selles.

L'appel à des tests obligatoires s'accélère et devient de plus en plus onéreux. Dans l'État de Washington, le gouverneur Inslee a déclaré :

Les personnes qui refusent de coopérer avec les traceurs de contact et / ou refusent les tests, ces personnes ne seront pas autorisées à quitter leur domicile pour acheter des produits de première nécessité tels que des produits d'épicerie et / ou des ordonnances. Ces personnes devront prendre des dispositions par l'intermédiaire d'amis, de la famille ou du personnel de soutien familial fourni par l'État.

Mais que signifient vraiment les résultats ?

Qui devrait être testé

Le 8 mai 2020, le CDC a énuméré des priorités spécifiques pour le moment où les tests doivent être effectués. Au 16 mai, plus de 11 millions d'échantillons avaient été collectés et plus de 3.700 spécimens n'avaient pas encore été évalués.

Haute priorité

  • Patients hospitalisés présentant des symptômes
  • Travailleurs d'établissements de santé, travailleurs en milieu de vie et premiers intervenants présentant des symptômes
  • Résidents dans des établissements de soins de longue durée ou d'autres lieux de vie regroupés, y compris les prisons et les refuges, présentant des symptômes

Priorité

  • Personnes présentant des symptômes d'infection potentielle au COVID-19, notamment fièvre, toux, essoufflement, frissons, douleur musculaire, nouvelle perte de goût ou d'odeur, vomissements ou diarrhée et / ou mal de gorge
  • Les personnes sans symptômes qui sont prioritaires par les services de santé ou les cliniciens, pour quelque raison que ce soit, y compris, mais sans s'y limiter, la surveillance de la santé publique, la surveillance sentinelle ou le dépistage des personnes asymptomatiques selon les plans étatiques et locaux.

Relisez cette dernière priorité : cela signifie que pratiquement tout le monde peut être tenu de passer un test.

Est-ce une violation de vos droits personnels ? Et, si vous vous soumettez à un test, que signifie réellement un « test positif » ?

Types de tests : RT-PCR

La PCR, abréviation de polymerase chain reaction, est une technique de laboratoire très spécifique. La clé pour comprendre les tests de PCR est que la PCR peut identifier un virus spécifique individuel au sein d'une famille virale.

Cependant, un test PCR ne peut être utilisé que pour identifier les virus à ADN, le virus SARS-CoV2 est un virus à ARN. Par conséquent, plusieurs étapes doivent être prises pour « agrandir » la quantité de matériel génétique dans le spécimen. Les chercheurs ont utilisé une méthode appelée RT-PCR, transcription inverse-amplification en chaîne par polymérase, pour identifier spécifiquement le virus SARS-CoV-2. C'est un processus compliqué.

Si un échantillon nasal ou sanguin contient un petit fragment d'ARN provenant du virus du SRAS-CoV-2, la RT-PCR peut l'identifier, ce qui entraîne une forte probabilité que la personne ait été exposée au virus du SRAS-CoV-2.

Cependant - et c'est important – un résultat de test RT-PCR positif n'indique pas nécessairement la présence d'un virus complet. Le virus doit être totalement intact pour être transmis et provoquer une maladie.

Et ce qui rend ce test encore plus déroutant, c'est que la FDA admet que « La détection d'ARN viral par RT-PCR ne correspond pas nécessairement à un virus infectieux. »

Test RT-PCR : L'importance du timing

Même si une personne a présenté tous les symptômes associés à une infection à coronavirus ou a été étroitement exposée à des personnes chez qui un diagnostic de COVID-19 a été diagnostiqué, la probabilité qu'un test RT-PCR soit positif diminue avec le nombre de jours après le début de symptômes.

Selon une étude réalisée par Paul Wikramaratna et d'autres :

Pour un écouvillonnage nasal, le pourcentage de chance d'un test positif passe d'environ 94% au jour 0 à environ 67% au jour 10. Au jour 31, il n'y a que 2% de chance de résultat positif.

Pour un écouvillonnage de la gorge, le pourcentage de chance d'un test positif passe d'environ 88% le jour 0 à environ 47% le jour 10. Au 31e jour, il n'y a qu'une chance de 1% de résultat positif.

En d'autres termes, plus le délai entre l'apparition des symptômes et le moment où une personne est testée est long, plus le test sera probablement négatif.

La répétition des tests sur les personnes dont le test est négatif peut (éventuellement) confirmer la présence d'ARN viral, mais cela n'est pas pratique. De plus, des tests répétés de la même personne peuvent conduire à des résultats encore plus confus : le test peut passer de négatif à positif, puis redevenir négatif à mesure que le système immunitaire élimine l'infection à coronavirus et se rétablit.

Et ce qui rend ce test encore plus déroutant, c'est que la FDA admet que « la détection d'ARN viral par RT-PCR n'équivaut pas nécessairement à un virus infectieux ».

Décomposons cela :

Vous avez eu tous les symptômes de COVID19, mais votre test RT-PCR pour le SRAS-CoV-2 est négatif.

  • Cela signifie-t-il que vous êtes « prêt à partir » - vous pouvez aller travailler, aller à l'école ou voyager ? OU…
  • Cela signifie-t-il que votre syndrome grippal a été causé par un autre agent pathogène, peut-être l'un des quatre coronavirus en circulation depuis 60 ans ? OU…
  • Cela signifie-t-il que le résultat est un faux négatif et que vous avez toujours l'infection, mais qu'elle n'est pas détectable par les tests actuels ? OU…
  • Est-ce à dire que c'est un échantillon qui a été mal prélevé en raison de la mauvaise technique du technicien ? OU…
  • Cela signifie-t-il que vous n'avez pas été exposé, que vous êtes susceptible de contracter l'infection et que vous devez rester en quarantaine ?

Alors, que signifie réellement un test « positif » ? Et c'est ça le problème… Personne n'en est sûr.

Un autre type de test: les anticorps

Selon la Fondation à but non lucratif pour les nouveaux diagnostics innovants (FIND), plus de 200 tests sanguins sérologiques, pour rechercher des anticorps, sont maintenant disponibles ou en cours de développement.

Il existe deux principaux types d'anticorps qui sont évalués pour presque tous les types d'infection: les IgM et les IgG. Bien que plusieurs nouveaux appareils de test soient présentés comme un test à domicile, ils ne sont pas les mêmes qu'un test de grossesse à domicile ou un glucomètre pour tester votre glycémie. L'échantillon de tache de sang ou de salive peut être prélevé à la maison, il doit ensuite être envoyé à un laboratoire pour analyse. Cela peut prendre quelques jours - ou plus - pour obtenir les résultats. Avec autant de tests en préparation, la capacité de tester à domicile changera avec le temps.

Le premier anticorps à augmenter est l'IgM. Il augmente rapidement après le début de l'infection et est généralement le signe d'une infection aiguë ou actuelle. Les niveaux d'IgM diminuent rapidement à mesure que l'infection disparaît. La FDA admet qu'elle ne sait pas combien de temps l'IgM reste présent pour le SRAS-CoV-2 pendant que l'infection est éliminée.

L'interprétation d'un anticorps IgG est plus difficile. Cet anticorps est un indicateur d'une infection passée. Le test n'est souvent pas suffisamment spécifique pour déterminer si l'infection passée a été causée par le virus du SRAS-CoV-2 ou l'un des quatre coronavirus courants qui causent une maladie de type grippal.

La FDA dit :

Parce que les tests sérologiques peuvent donner un résultat de test négatif même si le patient est activement infecté (par exemple, le corps ne s'est pas encore développé en réponse au virus) ou peuvent être faussement positifs (par exemple, si l'anticorps indique une infection passée par un autre coronavirus)), ce type de test ne doit pas être utilisé pour diagnostiquer une infection COVID-19 aiguë ou active.

De même, le CDC dit ce qui suit concernant les tests d'anticorps :

Si votre test est positif :

  • Un résultat de test positif montre que vous avez des anticorps à la suite d'une infection par le SRAS-CoV-2, ou peut-être un coronavirus apparenté.
  • On ne sait pas si ces anticorps peuvent fournir une protection (immunité) contre une nouvelle infection. Cela signifie que nous ne savons pas actuellement si les anticorps vous immunisent contre le virus.
  • Si vous ne présentez aucun symptôme, vous n'avez probablement pas d'infection active et aucun suivi supplémentaire n'est nécessaire.
  • Il est possible que votre test soit positif pour les anticorps et que vous n'ayez pas ou n'ayez jamais eu de symptômes de COVID-19. Ceci est connu comme ayant une infection asymptomatique [c'est-à-dire que vous avez un système immunitaire sain !]
  • Un test d'anticorps ne peut pas dire si vous êtes actuellement malade avec COVID-19.

Si vous testez négatif :

  • Si vous testez négatif pour les anticorps, vous n'avez probablement pas eu d'infection précédente. Cependant, vous pourriez avoir une infection actuelle parce que les anticorps n'apparaissent pas pendant 1 à 3 semaines après l'infection.
  • Certaines personnes peuvent prendre encore plus de temps pour développer des anticorps, et certaines personnes peuvent ne pas développer d'anticorps.
  • Un test d'anticorps ne peut pas dire si vous êtes actuellement malade avec COVID-19.

Si la FDA ne sait pas si un anticorps IgG contre le SRAS-CoV-2 après avoir guéri de l'infection protège contre une infection future, alors elle ne sait certainement pas si un anticorps provoqué par un vaccin empêchera l'infection.

  • L'industrie des vaccins n'appelle-t-elle pas l'IgG un « anticorps protecteur » ?
  • N'est-ce pas le marqueur de l'immunité qu'ils évaluent après une infection par la rougeole, la varicelle ou les oreillons pour déterminer si vous êtes immunisé contre de futures infections ?
  • N'est-ce pas le marqueur de l'immunité induite qu'ils tentent d'atteindre en administrant un vaccin ?

Si la FDA ne sait pas si un anticorps IgG contre le SRAS-CoV-2 après avoir guéri de l'infection protège contre une infection future, alors elle ne sait certainement pas si un anticorps provoqué par un vaccin empêchera l'infection.

Cela n'élimine-t-il pas complètement la théorie selon laquelle les anticorps offrent une protection et les anticorps contre les vaccins sont nécessaires pour vous empêcher de tomber malade ?

 

Tests obligatoires - Création de nouveaux emplois

Illinois US Rep. Bobby L. Rush a présenté le HR 6666 TRACE Act le 1er mai. Sur son site Web, Rush a déclaré :

Jusqu'à ce que nous ayons un vaccin pour vaincre cette maladie redoutée, le traçage des contacts afin de comprendre l'ampleur et la profondeur de la propagation de ce virus est le seul moyen que nous pourrons sortir de cela.

HR 6666 autoriserait le Secrétaire à la Santé et aux Services Humains (HHS), agissant par l'intermédiaire du Directeur du CDC, à octroyer des subventions aux entités éligibles pour effectuer des tests de diagnostic, puis pour suivre et surveiller les contacts des personnes infectées. Les traceurs de contact seraient autorisés à tester les personnes à domicile et, si nécessaire, à mettre les personnes en quarantaine en place.

Où ont-ils l'intention de faire ces tests ? Outre les unités mobiles pour tester les personnes à domicile, le projet de loi identifie huit endroits spécifiques où les tests et le traçage des contrats pourraient avoir lieu: écoles, cliniques, universités, églises et « tout autre type d'entité » que le secrétaire du HHS souhaite utiliser.

Le projet de loi allouerait 100 milliards de dollars en 2020 « et les sommes qui pourraient être nécessaires pour l'exercice 2021 et tout exercice ultérieur au cours duquel la période d'urgence se poursuivra ».

Mais que recherchent-ils ?

  • Votre test est-il censé être positif - disant que vous avez été exposé et que vous vous êtes peut-être rétabli ?
  • Ou votre test est-il censé être négatif, ce qui signifie que vous êtes en bonne santé ?
  • Ou un test complètement négatif - un test RT-PCR négatif et aucun anticorps IgG signifie que vous êtes sensible à l'infection et que vous devez rester en quarantaine ?

Le virus est en mutation rapide, ce qui est plutôt typique des virus à ARN. Dans une étude publiée en avril 2020, les chercheurs ont découvert que le nouveau coronavirus s'est muté en au moins 30 variations génétiques différentes. Si votre test RT-PCR est positif, cela identifie-t-il l'exposition au virus pandémique ou l'exposition à l'une des variations génétiques ? On peut en dire autant des vaccins en cours de développement : à chaque mutation, le vaccin est-il plus susceptible d'être à risque et sans bénéfice lorsqu'il arrive sur le marché ?

Ce que tu peux faire

À travers le pays, on dit à la police de ne pas appréhender les criminels, mais d'arrêter les parents sur les terrains de jeux, d'arrêter les surfeurs seuls sur les plages publiques, d'amende les ministres et les membres de la congrégation assis dans leur voiture en écoutant un service à la radio et de restreindre mouvement en créant des trottoirs à sens unique.

Les gens en ont assez. Ils commencent à voir l'énorme arnaque qui a été perpétrée dans le monde entier à propos d'une infection virale avec un taux de mortalité mondial de 1,4% (ce qui signifie que 1,4% des personnes infectées par le SRAS-CoV-2 ont une issue fatale, tandis que 98,6% récupérer). C'est beaucoup moins de décès qu'une saison grippale sévère.

Nous commençons déjà à voir la poussée pour reprendre notre pouvoir :

  • En Virginie, les gens se sont rendus en masse sur les plages, ignorant les distanciations sociales et les ordres du gouverneur de rester chez eux.
  • La ville du centre de la Californie, Atwater, s'est déclarée « ville sanctuaire », permettant aux propriétaires d'entreprises et aux églises d'ouvrir, défiant ouvertement le maintien à la maison du coronavirus démocratique du gouverneur de la Californie démocratique Gavin Newsom.
  • La vérité sur le port de masques commence à apparaître et les gens votent avec leurs pieds. Le neurochirurgien à la retraite, le Dr Russell Blaylock, avertit que non seulement les masques faciaux ne protègent pas les personnes en bonne santé de contracter une maladie, mais qu'ils créent de graves risques pour la santé du porteur.

Soit brave. Être audacieux. Il est temps que les Américains résistent à la tyrannie qui semble être sur nous.

 

La contagion, ce mythe à abattre

Yves RASIR

On va tous mûrir ! Aperçu sur un réseau social au début de la mascarade Covid-19, ce joli slogan m’a d’emblée paru pertinent : non seulement les Terriens n’allaient pas massivement mourir de cette pseudo pandémie, mais les quelque 7,7 milliards de survivants allaient jouir d’une chance inouïe, celle d’échapper à une médecine obscurantiste qui voit la maladie comme une malédiction et nous impose sa biophobie délirante depuis plus d’un siècle. Enfin, nous allions pouvoir en finir avec cette mystification scientifique consistant à croire que les microbes nous font la guerre et envahissent nos corps pour les détruire. Espérance naïve ? Optimisme béat ? Cinq mois après le déclenchement de la « crise sanitaire », je continue de penser qu’elle sera salutaire et qu’elle permettra à l’humanité de réaliser à quel point elle s’est fourvoyée en adhérant à la « théorie du germe » chère à Louis Pasteur et à ses disciples. Certes, le dogme du microbe contagieux semble plus solide que jamais. À l’heure où une « deuxième vague » semble se dessiner à Pékin, la croyance que les virus exogènes se transmettent d’humain à humain pour leur nuire semble quasiment indestructible. Ce credo est tellement implanté dans les cerveaux qu’on ne voit pas très bien comment l’en déloger. Le mythe pasteurien a des allures de montagne de granit impossible à dynamiter. C’est pourtant une illusion car ce récit a été construit par les Hommes il y a à peine plus de 100 ans. Ce n’est pas une montagne immuable mais un simple mur fait de briques et de broc, et déjà considérablement lézardé. Dans une de ses vidéos récentes, Jean-Jacques Crèvecœur explique qu’il suffit que 5%, ou même 3% de la population commence à penser autrement pour ébranler une société et faire basculer l’opinion publique vers un nouveau paradigme. La mythologie et les contes de fées fourmillent de légendes montrant qu’un David peut terrasser Goliath ou qu’un petit poucet peut vaincre l’ogre. Chez les Romains, on savait que « la roche tarpéienne est proche du capitole », autrement dit que le sommet de la gloire précède souvent de peu la chute. Il y a 30 ans, le mur de Berlin s’est déconstruit en quelques nuits lorsque quelques individus ont commencé à le piocher et que les foules ont suivi. Bref, la démolition du pasteurisme n’est pas un rêve inaccessible et il suffit de se mettre au boulot. Ce n’est pas parce que la durée du chantier est inconnue qu’il faut renoncer à l’entamer !

Quelques outils existants

Chez Néosanté, ça fait déjà longtemps qu’on a entrepris d’attaquer les fondations et d’agrandir les fissures. Pour ce faire, nous avons notamment diffusé et promotionné l’excellent livre du Dr Eric Ancelet « En finir avec Pasteur ». Dans ses tout premiers numéros, en 2011, la revue a d’ailleurs publié plusieurs articles de son auteur, une série intitulée « Vaccination : science ou croyance ? ». Il y a quelques années, à l’occasion de la 4ème édition de son ouvrage, Éric Ancelet a enregistré une conférence qui est en ligne sur Youtube et que vous pouvez écouter en cliquant ici. Soyez aux aguets sur la toile car notre ami et ancien collaborateur Jean-Jacques Crèvecœur va également diffuser très prochainement une interview qu’il a réalisée d’Éric Ancelet. Ce vétérinaire-homéopathe très cultivé vaut vraiment la peine d’être écouté en ce moment ! Dans notre mensuel, nous avons aussi publié plusieurs textes du Dr Alain Scohy, ce médecin rebelle qui œuvre inlassablement à faire connaître les travaux d’Antoine Béchamp, médecin et chimiste qui s’opposa à l’époque aux conclusions de Pasteur et qui perdit malheureusement la bataille des idées, non sans avoir été pillé par son rival. Cette toute autre vision de la vie, des bactéries et des virus, a été présentée dans les numéros 44 et 52 de Néosanté. À travers sa rubrique « Sentiers de santé », qu’il a tenue de 2011 à 2016, Jean-Jacques Crèvecœur a lui aussi entrepris, à plus d’une reprise, de faire vaciller le mur des fausses certitudes pasteuriennes. Et pour ma part, je lui ai donné de multiples coups de marteau via de nombreuses infolettres et éditoriaux. Depuis janvier, je me suis attaché à montrer que cette doctrine monolithique dévoilait à présent, grâce au virus couronné et à sa protéine en forme d’épée, ses failles béantes et ses incohérences évidentes. Maintenant, il est l’heure de passer à la vitesse supérieure !

Opération déconstruction

Pour accélérer la prise de conscience que la théorie de Pasteur est une monumentale erreur, nous allons d’abord, comme je vous l’ai annoncé, monter un dossier scientifique « alternatif». En francophonie, il n’y a plus guère de chercheurs et de praticiens qui osent remettre en cause la médecine dominante. Dans le monde anglo-saxon, en revanche, il y a de plus en plus de voix qui s’élèvent pour contester « The Infectious Myth » et qui commencent à trouver une audience. Je suis occupé à les (faire) traduire, à rassembler de la documentation et à confier les premières tâches rédactionnelles à mon équipe de journalistes. D’ici fin 2020, nous allons notamment publier une enquête sur la « théorie des exosomes », une vision assez décoiffante du microcosme viral et de son rôle d’épurateur corporel. Certains scientifiques américains vont jusqu’à dire que les virus sont en réalité des excrétions de toxines accumulées ! Dans l’immédiat, j’ai le plaisir de partager aujourd’hui un texte rédigé par Catherine Courson, fidèle abonnée et « compagne de route » de Néosanté depuis ses débuts. Intitulé « Appel aux humains dépossédés d’eux-mêmes », ce texte invite à revisiter « nos mythologies pasteuriennes » et à se mobiliser, chacun à son niveau et avec ses compétences, pour faire reculer cette idéologie mortifère et pour lui substituer une « médecine coopérative » respectueuse des lois de la vie.

 

APPEL AUX HUMAINS DÉPOSSÉDÉS D’EUX-MÊMES

Esclaves de la peur infondée des maladies, des microbes et de leur prochain à télécharger en français ou en anglais : https://www.neosante.eu

NOS MYTHOLOGIES PASTEURIENNES DEPUIS PASTEUR, la médecine officielle traite le corps comme une machine déficiente, composée de pièces (organes, gènes...) qui tombent souvent en panne et qu’il faut surveiller et réparer avec des outils techniques et pharmaceutiques de pointe (imagerie médicale, chirurgie, chimie). Cette médecine part en guerre contre la Maladie afin de sauver les victimes impuissantes que nous sommes d’un sort malheureux et injuste. Son but est de faire disparaître nos symptômes le plus rapidement possible, à n’importe quel prix, parce qu’ils nous dérangent et nous font peur. Allopathique ou douce, c’est une médecine guerrière. En même temps que l’expansion de cette techno-médecine, on observe :

• une explosion des dépressions, cancers, maladies chroniques, neuro-dégénératives...

• une dépendance croissante des individus aux médicaments et à tous les dispositifs médicaux ; et dans le même temps des modes de vie stressants, de moins en moins respectueux de nos besoins fondamentaux: cherchez l’erreur...

• face à cette dépendance, une antibio-résistance alarmante qui, si rien n’est fait, deviendra d’ici 2050 la première cause de mortalité dans le monde, signant la fin du « miracle » symbolisé par la pénicilline, ou un siècle d’illusion sur la véritable nature de l’immunité ;

• une dissonance cognitive majeure des plus conscients d’entre nous qui se mobilisent pour une Terre « zéro pesticide » et épuisent leur terrain humain avec cette même logique qu’ils réfutent ;

• une fuite en avant de la recherche médicale high-tech couplée à l’Intelligence artificielle, qui accapare les crédits de la recherche, interdisant une exploration scientifique sérieuse des vrais sujets, banalisés ou invisibilisés : 1. nos mécanismes réparateurs innés ; 2. Les « technologies » (gratuites) de l’esprit humain, c’est-à-dire l’action de l’esprit sur la matière, mise en évidence par les effets physiologiques et génétiques du placebo ou de l’hypnose. DEPUIS PASTEUR, des chercheurs en biologie et en médecine ont contredit les théories qui justifient cette approche mécaniste et va-t-en-guerre, démontrant que le corps est:

• un organisme intelligent activé par chacune de nos pensées/ émotions/ expériences, avec un impact physiologique immédiat, plus ou moins perceptible : songez qu’une simple pensée peut nous faire frissonner, rougir, battre le cœur... Les effets placebo/nocebo de ces pensées déterminent et façonnent notre état de santé dans la durée ;

• un organisme compétent qui nous alerte, par ces fameux symptômes, quand nos besoins vitaux ne sont plus respectés, tout comme le voyant de la jauge d’une voiture signale qu’il n’y presque plus d’essence : l’idée d’aller chez le garagiste pour faire démonter le voyant ou la jauge est assez ridicule, n’importe quel conducteur comprend qu’il lui faut aller à la pompe et le faire en priorité (ce qui fait toute la différence) ;

• un organisme protecteur qui pète les plombs à bon escient, tout comme un compteur électrique quand on outrepasse les capacités d’adaptation du système : le fusible n’est pas le problème, il est la solution de sécurité compte-tenu de la déficience du système ;

• un organisme auto-régénérant qui a la capacité de se réparer lui-même–hors accident grave, maladie rare ou organisme épuisé à force de négligence ; la plaie qui cicatrise spontanément nous donne un aperçu de ce processus à l’œuvre dans tout le corps. BACTÉRIES ET VIRUS ne sont pas plus responsables de la maladie que les pompiers de l’incendie : ils sont les acteurs indispensables de la réparation d’un terrain détérioré. NOS AMIS LES SYMPTÔMES : souvent désagréables (fièvre, inflammation, infection...), ils inquiètent, faute de comprendre leur utilité : ce sont pourtant des processus protecteurs, réparateurs ou épurateurs qu’il faut savoir accueillir, de même qu’on accepte l’inconfort et le désordre causés par les travaux d’assainissement sur un chantier. La maladie sera bénéfique si on la considère pour ce qu’elle est : un « processus bien fondé de la nature » qui demande à être accompagné, limité si nécessaire, mais surtout pas empêché. C’est la fonction d’une médecine coopérative qui demande une évolution des individus et de la société, seule capable de répondre à la fin du « miracle » antibio. REPRENONS LE SEUL POUVOIR DONT TOUS LES AUTRES DÉPENDENT sans lui, la démocratie peut se transformer en dictature du jour au lendemain

Catherine Courson,13 juin2020

Pourquoi médecine guerrière et médecine coopérative ne sont pas complémentaires, (ne pas confondre avec le débat médecine allopathique / douce qui passe à côté de l’essentiel). Parce qu’elles s’appuient sur des hypothèses (postulats) et des principes incompatibles. En revanche, les méthodes de soin sont plurielles et leur association peut être utile ; avant d’en choisir une, il est essentiel de savoir sur quels principes elle s’appuie : les résultats en dépendront, à court terme et surtout à long terme. Nos choix de vie aussi.

• LA MÉDECINE GUERRIÈRE s’appuie sur l’hypothèse d’un corps-machine déficient par nature et non suite à un accident ou à un mode de vie stressant et toxique il faut se substituer à ce corps inadapté de façon préventive et systématique(vaccins), puis le contrôler et le réprimer au moindre signe de discordance. Le citoyen-patient n’étant ni auteur ni responsable de son état – ou si peu – il est impuissant à le changer ; démuni, infantilisé, il vit dans la crainte du grand méchant loup (la maladie) et dans la dépendance au « bon » Pasteur/ thérapeutes/dépistages et autres béquilles.

• LA MÉDECINE COOPÉRATIVE s’appuie sur l’hypothèse d’un binôme corps-esprit intelligent par nature, qui ne fait rien au hasard : il faut donc l’observer, le comprendre et le soutenir par des modes de vie sains, préservant ses ressources immunitaires et nerveuses. Le citoyen conscient d’être auteur et responsable de son état a le pouvoir de le changer ; il apprend à se connaître, à se respecter et à limiter son stress ; il développe petit à petit ses capacités d’adaptation et devient de plus en plus autonome, plus mature. Son engagement est incontournable, il n’y a pas de raccourci. Si besoin est, le médecin l’accompagne sur cette voie et l’encourage : il ne se substitue pas à lui. Ces connaissances basées sur l’observation et le respect de l’intelligence du vivant devraient révolutionner la compréhension de la santé, les fondements de la médecine, son enseignement et sa pratique, ainsi que nos comportements individuels. Les études scientifiques sont nombreuses, largement documentées par des chercheurs rigoureux, elles sont publiées, disponibles ; et pourtant littéralement ignorées – ni lues ni connues – non seulement par les médecins, mais par la majorité de ceux qui font profession d’être à la pointe de la science, de la connaissance et de leur diffusion : universitaires, historiens, journalistes et autres intellectuels. Le débat scientifique et sociétal ne peut donc avoir lieu. Postulons que la plupart de ces intellectuels sont des gens intelligents et honnêtes, à l’exception de ceux qui dénigrent et ridiculisent ces théories sans même les avoir étudiées. ALORS POURQUOI UN TEL AVEUGLEMENT ET UNE TELLE IGNORANCE ? C’est la question qui s’impose.

Pour y répondre :

• Explorons les croyances et les mythes qui ont permis l’émergence, la croissance et la fuite en avant de cette médecine mécaniste, industrielle et va-t-en-guerre.

• Etudions la fabrique de l’ignorance et de la peur, de la dépendance et de l’impuissance en matière de santé, dans tous les corps de la société.

• Interrogeons les notions de savoir, d’expertise et de progrès, la définition de la preuve dite scientifique, les concepts de santé, maladie et guérison, la confusion entre rationalité et matérialité, entre les causes et les effets, les principes, les méthodes et leurs applications.

• Appuyons-nous sur les apports de l’agnotologie (théorie de la fabrique de l’ignorance), les ressources de l’inter/transdisciplinarité, l’association de la pensée complexe et du bon sens, les apports de la physique moderne, les avancées de la biologie nouvelle et des neurosciences, les failles scientifiques de la médecine d’école...

• Promouvons un changement à la fois radical – c’est-à-dire à la racine du système – et progressif –c’est-à-dire compatible avec la capacité de chacun à mettre ses croyances limitantes en question et à s’approprier les savoirs par l’expérience. CHANGEONS LE SYSTÈME MÉDICAL, PAS LE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Objet : Ce que vous devez absolument comprendre de toute urgence sur la situation

Réveillez-vous, l’Opération « Covid 19 » est l’objet de la plus grande imposture depuis celle du « 11 septembre 2001 ».

TOUT est l’objet de manipulations et de mensonges, TOUT ! Vérifiez et mettez en cause TOUT ce qui est dit à ce sujet venant de sources officielles !

Ce que vous devez absolument comprendre de toute urgence sur la situation

Version courte : https://youtu.be/2vKLLvjRkoI (9 mn 20)

Version longue : https://youtu.be/8-LW4EoG7q8 (29 mn)

 

Énorme ! Le Président Bolsonaro demande aux Brésiliens de filmer les hôpitaux pour vérifier l’occupation des lits

« Ce serait bien que vous alliez dans un hôpital près de chez vous […] et trouviez un moyen d’entrer pour filmer » a lancé Jair Bolsonaro, lors de son intervention hebdomadaire du jeudi 11 juin sur Facebook.

Le chef de l’État a demandé aux Brésiliens de filmer les hôpitaux pour rendre compte de l’occupation des lits en pleine pandémie de coronavirus.

« Beaucoup de gens le font déjà, mais il en faudrait plus, pour montrer si les lits sont occupés ou non », a-t-il poursuivi, avant d’expliquer que les vidéos publiées sur les réseaux sociaux seraient « filtrées » puis analysées par la police ou les services du renseignement.

https://youtu.be/ZJJNK20Eczc (2 mn 50) ou ici https://youtu.be/5vm3oylHI6k (2 mn 50)

En cas de censure : https://www.artemisia-college.info/operation-coronavirus-2019-ncov.html seconde vidéo dans la page

 

Sans oublier notre dossier :

https://www.artemisia-college.info/operation-coronavirus-2019-ncov.html

BAS LES MASQUES !

Une logique impeccable !

‌‌https://www.youtube.com/watch?v=D7bhx5lGZY8&fbclid=IwAR0EEDMVfRas_Q8MyD5Nmg2xDnb3jgrr_AwQ90hyu-Rp4xWLR4DlOlUyeXc

Pour en finir avec nos peurs

Yves RASIR

« Ne m’embrasse pas, je suis plein(e) de microbes ». Depuis que j’ai découvert la naturopathie et la médecine nouvelle, il y a une bonne trentaine d’années, ce genre de phrase me fait sourire. Lorsqu’un(e)  invitée(e) de passage ou un(e) ami(e) que je croise me met ainsi en garde, je réponds invariablement ceci : « Je t’embrasse quand même et je prends ton microbe si j’en ai besoin, sinon je te le laisse ». Selon que les gens connaissent ou non mes opinions, les réactions vont du regard ahuri aux yeux levés au ciel et s’accompagnent généralement d’un « tu l’auras voulu » ou d’un « tant pis pour toi ». Je ne peux pas leur en vouloir car ces personnes sont sincèrement convaincues que les bactéries ou virus qu’elles véhiculent ne demandent qu’à  s’échapper de chez elles pour infecter le premier venu. Selon le catéchisme de la Sainte Église pasteurienne qu’on leur enseigne depuis le berceau, un micro-organisme est forcément  avide  de se propager partout et il est un « pathogène » en puissance qui rend malade par sa seule présence. Même le phénomène bien connu des porteurs sains ne développant aucun symptôme - plus de 60% des « contaminés » Covid ! -  n’entame pas leur croyance que le terrain n’est rien, ou si peu, face à l’ennemi microbien. Ce qui me peine un peu, c’est que mes amis et invités ne sont pas très curieux et qu’ils ne me donnent pas l’occasion de leur raconter après coup que mon accueil chaleureux n’a eu aucune conséquence. Je n’ai en effet jamais constaté que les embrassades et effusions avec quelqu’un de contagieux se traduisait, peu de temps après, par un épisode infectieux. Et moi qui ne suis pas nareux (*) pour un sou, bois n’importe où et réclame sans cesse des bisous, je n’ai jamais remarqué qu’un membre de ma famille me « refilait » sa grippe, son rhume ou une quelconque autre affection réputée transmissible.  Inversement, je n'ai jamais observé que mes syndromes grippaux étaient « attrapés » par mes proches, sauf quand le refroidissement succédait à un coup de froid  survenu dans le climat familial. Dans ces cas-là, comme par hasard, les nez coulent, les  gorges s’enrouent ou les bronches s’enflamment chez les protagonistes du conflit relationnel. Le seule contagion qui existe vraiment, c’est celle des émotions !
 
Découvrez le Dr Bush
 
Ce petit témoignage était ma participation personnelle à l’opération lancée la semaine dernière, à savoir le partage de vos histoires de vie attestant, mieux que de longs discours savants, que Pasteur a fait une lamentable erreur avec sa « théorie du germe ». Qu’elle voyage ou non d’un organisme à l’autre, la microfaune virale ou bactérienne n’est nullement responsable des maux qu’on lui impute ! Cette semaine, je publie ci-dessous une douzaines d’autres récits illustrant que la proximité et le contact parfois très étroit avec des porteurs de microbes ne portent aucunement préjudice à ceux qui ne les craignent pas. J’ai particulièrement aimé les confidences d’un libertin de nos abonnés narrant que des années de sexualité échangiste ne lui ont pas valu la moindre MST, pas même une petite mycose ! Comme quoi, même les muqueuses les plus vulnérables peuvent être inattaquables par les armées de petites bêtes  grouillant dans l’environnement et trépignant d’envie, selon la science officielle, de nous prendre d’assaut. On la laisse tomber, cette mythologie puérile et obsolète  Le Dr Zach Bush, vous connaissez ?  Ce jeune et brillant endocrinologue vaut vraiment la peine d’être écouté car ses propos apportent un éclairage essentiel pour comprendre  les épidémies virales en général et la « crise sanitaire » actuelle en particulier.  En cliquant sur ce lien, vous accédez à un texte intitulé « Ce que nous apprend le coronavirus sur l’évolution humaine et terrestre ». C’est le résumé d’une longue interview que le Dr Bush a accordée au journaliste/réalisateur Del Bigtree. Vous noterez, en lisant et/ou en écoutant jusqu’au bout,  que le médecin étasunien soupçonne lui aussi la vaccination antigrippale d’être impliquée dans les flambées d’infections coronavirales ! Autre moment fort : ce passage où il mentionne que la « mort par Covid » a été analysée à l’université d’Harvard et qu’on  y a découvert que la pollution de l’air prédit le décès plus sûrement que la présence du virus ! Pour Zach Bush, l’excès de stress et de pollution, ainsi qu’une médicalisation dramatiquement iatrogène, sont les vraies causes de la surmortalité enregistrée en quelques endroits du globe. Si l’on avait envisagé le Covid  pour ce qu’il est – un révélateur de  diverses toxicités accumulées – l’hécatombe aurait aisément pu être évitée !
 
L’appel d’Éric Ancelet
 
Dans la patrie de Louis Pasteur, le débat d’idées se limite malheureusement à des querelles internes à son église : pour ou contre la chloroquine dans le traitement symptomatique ? Les antibiotiques, à prescrire ou à proscrire ?  Le vaccin, un «  défi idiot » (dixit Didier Raoult) ou une planche de salut ? Il y a néanmoins une petite voix qui tente de briser la pensée médicale unique et de faire réfléchir  autrement, celle du Dr Éric Ancelet. Contrairement à ce que je croyais encore mercredi dernier, l’auteur du livre « Pour en finir avec Pasteur » n’est pas resté au balcon  pendant que le remake du grand péril viral déferlait sur nos écrans. Sollicité par son éditeur Marco Pietteur, Il a même repris la plume et rédigé un long texte de réflexion intitulé « Pour en finir avec nos peurs, chronique d’une saison en confinement ». Dans ce document de 65 pages,  le vétérinaire-psychothérapeute réitère les quatre grands messages délivrés dans son ouvrage : 1) Pasteur fut un faussaire et un imposteur dont la statue mérite amplement d’être déboulonnée ;  2) Contrairement à la vulgate allopathique, les virus ne sont pas à considérer comme des parasites ni comme des agents intrinsèquement nuisibles ; 3) Le système immunitaire n’a rien d’un dispositif militaire car, loin de s’en défendre,  l’organisme cherche parfois à faire entrer les microbes ; 4) La vaccinologie est une fausse science  qui a déjà fait trop de dégâts et qu’il faudrait abandonner d’urgence. Toutefois, Éric Ancelet ne se contente pas de dénoncer la farce pseudo-scientifique dont nous sommes une nouvelle fois les dindons. Il agrémente sa charge de réflexions et de citations qui relèvent davantage de la philosophie, de la psychologie sociale, voire de la géopolitique : c’est par la terreur que les tyrans ont toujours pris le pouvoir sur les foules ! Aussi nous invite-t-il à l’ « insurrection des consciences » et, le cas échéant, à des actions de désobéissance civile non-violente.  En conclusion de ce qui s’apparente à un manifeste, il nous enjoint aussi d’amorcer un grand virage existentiel,  de briser nos chaînes modernes et d’effectuer concrètement un « retour à la terre » afin d’en respecter la vie sous toutes ses formes, visibles comme invisibles. Entendrons-nous cet appel ? Il nous est en tout cas permis de le lire. Mon confrère et ami Marco Pietteur  a en effet décidé de le diffuser gratuitement sous forme d’e-book. En cliquant sur ce lien  , vous pouvez y accéder, le télécharger et, malgré les avertissements d’usage sur le Copyright, le diffuser à votre tour via vos réseaux. Rencontré dimanche dernier dans la propriété rurale qu’il est occupé à transformer en petit paradis écologique, Marco m’a en effet assuré que le texte d’Éric Ancelet était sa contribution désintéressée à la déconstruction du paradigme pasteurien. N’hésitez pas à  partager ce livret numérique un maximum !

 

La vérité sur les masques

Les masques ne nous protègent pas du coronavirus, mais ils propagent par contre très bien le virus de la peur et de la soumission! Ne nous laissons pas faire et enlevons nos masques. De nombreuses études scientifiques et médicales prouvent l’inefficacité des masques, voici une sélection de ressources à ce sujet : Article du Dr Dennis Rancourt, PhD – ResearchGate : https://fr.sott.net/article/35687-La-... Article du Dr Russell Blaylock https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.... Avis scientifique sur le port du masque : https://www.inspq.qc.ca/sites/default... Les masques, même chirurgicaux, ne sont pas efficaces contre le coronavirus selon cette étude https://dailygeekshow.com/masques-eff...

 

Communiqué de presse

Initiative Citoyenne réclame des informations à la Commission européenne sur l’achat de vaccins contre le coronavirus

La Commission européenne a pris en charge la commande de vaccins contre le coronavirus, en urgence et sans la moindre transparence. Une obligation générale de vaccination et des dérogations à d’autres législations (type OGM) sont mentionnées. Initiative Citoyenne sollicite l’accès aux différents documents scientifiques et techniques qui permettront à la Commission de passer son marché.

Initiative Citoyenne est une association de fait mixte (médecins & non médecins) qui s'est créée en 2009, à l'époque de la grippe AH1N1, en Belgique. La raison d'être de ce mouvement était alors d'obtenir des réponses aux questions de Santé publique que le traitement de la maladie laissait présager [1], afin que les droits du patient, et notamment celui au consentement libre et éclairé puissent être de mise. La suite des événements, avec les nombreux effets secondaires survenus (ex : narcolepsie) est venue conforter la pertinence de la démarche initiale de questionnement, puis des actions en justice menées à l’époque [2].

Plus de dix ans plus tard, les mêmes questions se sont amplifiées avec la crise du coronavirus [3]. Ainsi, la Commission européenne, dans une opacité totale, envisage de commander des centaines de millions de doses d’un vaccin aux effets inconnus [4]. Ces derniers jours, la presse s’est fait l’écho d’une éventuelle obligation légale de vacciner la population contre cette maladie [5]. De plus, dans le cadre de la fabrication de ce vaccin, il est envisagé de déroger à certaines législations en matière de protection de l’environnement, comme le traitement des OGM [6]. Dès lors, par le biais d’un de ses avocats, Maître Stéphane Rixhon du barreau de Bruxelles, Initiative Citoyenne a contacté la Commissaire européenne à la Santé afin d’obtenir tous les documents utiles sur la passation de ce marché public [7]. Faisant usage de son droit d’accès aux documents administratifs, elle espère lever une partie du mystère qui enveloppe ce projet européen aux contours inquiétants pour la santé de tous.

Initiative Citoyenne a en outre aussi mis une pétition en ligne [8], en partenariat avec l’association flamande Tegenstroom, pour exiger une liberté vaccinale absolue en lien avec ces futurs vaccins. Cette pétition a déjà recueilli dans ses versions française et néerlandaise plus de 5000 signatures à ce stade [9].

Pour Initiative Citoyenne,

Sophie Meulemans, Marie-Rose Cavalier, Muriel Desclée

Pour tout contact : [email protected]

Références :

[1]Article de la Libre, 25 septembre 2009 avant la grande campagne vaccinale sur les questions d’Initiative Citoyenne : https://www.lalibre.be/belgique/inoffensif-le-vaccin-contre-la-grippe-h1n1-51b731cfe4b0de6db97544d1

En 2017, soit bien après la grande campagne, le Dr Vytenys Andriukatis, ex Commissaire Européen à la Santé déplorait les « expériences terrifiantes » vécues par les victimes du vaccin H1N1…

https://inews.co.uk/news/health/eu-health-commissioner-narcolepsy-swine-flu-vaccine-528881

[2]10 questions au gouvernement belge sur le H1N1 : http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/Lettre---Dix-questions-au-gouvernment-belge-sur-la-vaccinat.pdf

Octobre 2019, Action judiciaire d’Initiative Citoyenne face à l’Etat belge pour que l’information soit fournie : https://www.dhnet.be/actu/belgique/initiative-citoyenne-contre-vaccin-h1n1-plaidoiries-le-3010-51b7a82de4b0de6db9862638

Action en appel d’Initiative Citoyenne (qui réclamait notamment la publication du contrat d’achat de vaccins H1N1 entre l’Etat belge et GSK) : https://www.youtube.com/watch?v=-DQKR8jucEQ

Publication du contrat secret surréaliste entre l’Etat et GSK :

http://initiativecitoyenne.be/article-le-contrat-entre-l-etat-belge-et-gsk-est-revele-49894095.html

[3] Initiative Citoyenne a envoyé par l’entremise de Me Georges Henri Beauthier un courrier au gouvernement Wilmès le 13 avril dernier auquel il n’a fourni aucune réponse (malgré ses promesses, cf. Le Soir du 22 avril dernier) ainsi qu’une mise en demeure avec copie au roi le 1er juin 2020 dans le cadre du dossier du coronavirus.

http://data.over-blog-kiwi.com/1/47/73/60/20200413/ob_9d8999_questions-au-gouvernement-sur-le-coron.pdf

https://data.over-blog-kiwi.com/1/47/73/60/20200425/ob_21d144_article-le-soir-22-avril-2020-action.pdf

http://initiativecitoyenne.be/2020/06/coronavirus-tracing-5g-et-futurs-vaccins-mise-en-demeure-du-gouvernement-de-sophie-wilmes-avec-copie-au-roi.html

[4] « Les contrats porteraient sur l'acquisition de "300 millions à 600 millions de doses", selon qu'il faille une ou deux doses par personne. "L'objectif est de vacciner 300 millions de personnes" » https://www.lecho.be/economie-politique/europe/general/l-ue-devoile-sa-strategie-pour-trouver-le-plus-tot-possible-un-vaccin-contre-le-covid-19/10232616.html

[5] Ministre Koen Geens, 19 mai 2020 : « Koen Geens est inébranlable sur le vaccin corona: "Celui qui ne veut pas, on l’oblige" » https://www.redactie24.be/news/30747/koen-geens-is-onwrikbaar-over-vaccin-tegen-corona-wie-niet-wil-verplichten-we

[6] Cf. article de l’Echo indiquée au point n°4, ci-dessus. « Il serait également prévu de déroger temporairement à certaines réglementationsen particulier celle portant sur les études d'incidence des OGM sur l'environnement. »

[7] Courrier de Me Rixhon à la Commission Européenne :

https://data.over-blog-kiwi.com/1/47/73/60/20200626/ob_06ee3c_demande-d-acces-aux-documents-adminis.pdf

[8] Pétition version française : https://www.petitionenligne.be/pas_de_vaccination_obligatoire_contre_le_covid-19?u=5596570&s=73462541&utm_source=fb_share

[9] Pétition version néerlandaise : https://petitie.be/petitie/geen-verplichte-vaccinatie-tegen-covid-19

Pour conclure ne manquez pas d’aller voir les dernières vidéos sur youtube tal schaller et de les faire circuler abondamment…vous agirez ainsi pour sauver des vies de ces menaces sur le vivant qui s’accumulent ! Et osez vous consacrer beaucoup de temps pour jouer, chanter, danser, rêver, vivre dans l’émerveillement et la joie. C’est cela le futur que nous pouvons amener dans notre présent !

Sur youtube :[VF] "Pourquoi Bill Gates n'est-il pas en prison ? Faites vous parti de l'état profond ?"

http://latableronde.over-blog.com/2020/06/vf-pourquoi-bill-gates-n-est-il-pas-en-prison-faites-vous-parti-de-l-etat-profond.html

Une vidéo intense qui dénonce le port des masques !

 

Zorro est arrivé !

Tal SCHALLER

Dans mon enfance, voir Zorro avec son masque correspondait à des moments intenses et et passionnés. Il cachait son visage pour poursuivre les méchants.

Aujourd’hui, je suis à la gare de Lyon à Paris et j’ai l’impression d’être dans un film film d’horreur avec tous ces passants masqués. Contrairement à Zorro ils ne cachent pas leurs yeux mais leur bouche et leur nez.

Quelle mascarade !

Hallucinante histoire qui montre la puissance des media actuels : avoir réussi à convaincre des millions de gens qu’il fallait avoir peur et se protéger des méchants virus qui seraiententnt la cause des maladies virales, quel tour de force !

Chaque année des gens meurent de la grippe mais jamais encore les pouvoirs publics n’avaient réussi à terroriser les foules comme en cette année 2020. Le COVID 19 a été présenté comme un épouvantable coronavirus qui allait tuer des millions et des millions d’êtres humains. Et la télévision a montré toutes les heures ces chiffres qui font peur, ces chiffres qui, par leur répétition, entretiennent la terreur des spectateurs.

Avec le recul du temps on s’aperçoit que cette « pandémie » n’a existé que dans les media et les déclarations tonitruantes de l’OMS, cette institution totalement dénaturée qui, au lieu de s’occuper de la santé des populations, ne parle que de vaccins et des médicaments chimiques. La santé dépend de notre mode de vie et croire qu’elle va soudain jaillir des laboratoires est une des plus funestes illusions de notre époque.

Du coup, dans les pays pauvres, au lieu de creuser des puits et de veiller à une alimentation vivante, on vaccine à tour de bras et on vend des médicaments chimiques. Dans les pays riches, l’intoxication des populations par la pollution de l’air, les vaccins, la chimie, les ondes électro-magnétiques, les aliments ultra transformés et le stress affaiblissent l’immunité de tous et font le lit des maladies de civilisation.

Mais l’OMS n’en a cure, elle obéit à Bill Gates qui veut vacciner et pucer tous les habitants de la Terre ! Nous nageons en plein délire mais, contrôlés par les flux d’argent de la fondation Bill et Melinda Gates, les medias se taisent sur les vrais problèmes de notre temps et cherchent à faire obéir tous les humains aux technocrates qui veulent tout dominer.

Le but du masque est de voir jusqu’où les « maîtres du monde » peuvent rendre les êtres humains dociles et disciplinés afin qu’ils acceptent de perdre toujours plus leurs libertés et de considérer, dès que possible, le vaccin non comme un agent de pollution supplémentaire mais comme un véritable sauveur !

Pourtant les masques ne servent à rien qu’à vous empêcher de bien respirer puisqu’ils laissent passer par millions les virus comme je l’ai montré sur youtube tal schaller dans deux vidéos :  pire que le corona, la pandémie des masques ! et les masques sont troués et dangereux pour votre santé ! Des études sérieuses et passant en revue des centaines de travaux de recherche montrent que les masques sont à la fois inutiles (puisqu’ils laissent passer tous les virus !) et aussi dangereux parce qu’ils perturbent la respiration naturelle qui est l’un des fondements de notre santé.

Notez que les autres « gestes barrières » sont tout aussi aberrants et sans aucune base scientifique ! Se désinfecter les mains à tout bout de champ ne fait que détruire votre flore cutanée, ces bactéries qui sont là pour vous protéger et rester à distance des autres, ne plus toucher ni embrasser ceux que l’on aime est tout simplement de la folie pure, des mécanismes pour vous faire vivre dans la peur et l’obéissance à ces « experts » auto-proclamés qui se nomment des « conseillers scientifiques »qui sont tous en graves conflits d’intérêts puisqu’ils sont grassement payés par les multinationales qui constituent BIG PHARMA afin de vous maintenir dans la soumission à leurs croyances dénuées de tout bon sens et de tout fondement scientifique.

Et bien sûr personne ne mentionne la pollution majeure créée par ces nettoyages répétés avec des produits chimiques toxiques et cancérigènes ! Non, l’ennemi c’est le virus et lui seul pas les vaccins ni la chimie !

Dans un seul vaccin on trouve plus de 200 substances chimiques et des quantités astronomiques de mercure, d’aluminium et de formol qui font de ces produits de véritables bombes qui tuent. Sans compter les cellules fœtales, les nanoparticules toxiques et toutes sortes d’autres substances tout aussi dangereuses les unes que les autres. Mais cela aucun journaliste n’ose l’écrire par peur de perdre sa place. Pire, au lieu de dire ce qui se passe vraiment, le journaliste va s’évertuer à dénoncer les « complotistes », les lanceurs d’alerte qui osent contester les dogmes de l’OMS et attirer l’attention sur le gigantesque génocide que le futur vaccin va produire.

Toute la manipulation des gens du pouvoir et des media repose sur les idées de Pasteur, idées qui n’ont pas résisté aux avances de la science car on sait de manière sûre de nos jours que

-les virus et les bactéries ne sont pas la CAUSE des maladies mais leur CONSEQUENCE !

-Le système immunitaire n’est pas une « armée anti microbes » mais un « hymne à l’unité » qui gère nos cellules et les virus et bactéries qui vivent en nous –et qui sont bien plus nombreux que nos cellules- avec une intelligence prodigieuse et une sagesse cosmique.

-Le système immunitaire est INDIVIDUEL et chaque être humain est unique. Par conséquent donner à tous la même substance vaccinale ou médicamenteuse est une aberration totale, dénuée de sens.

-La médecine a toujours été un contact personnel entre le médecin (ou le thérapeute) et le patient. La loi du « libre consentement éclairé » stipule que le patient doit être informé, avant tout acte médical, des avantages et dangers possibles de cet acte afin qu’il puisse décider en toute conscience si il veut l’accepter ou le refuser. Une vaccination est un acte médical, un test aussi, que chacun doit pouvoir accepter ou refuser

Des « vaccinations obligatoires » ne respectent pas cette loi et devraient donc être interdites.

On devrait faire un « procès de Nuremberg » à ceux qui, comme Bill Gates et ses acolytes, prennent des millions de gens comme cobayes de leurs expériences d’apprentis sorciers !

-Les vaccins ne sont pas de la médecine mais une religion avec ses dogmes nés de cerveaux fous, une religion qui, si nous ne nous réveillons pas pour sortir de ce cauchemar, va engendrer non seulement d’innombrables morts mais aussi une incroyable « mise en servitude » des êtres humains pucés, grâce aux nanoparticules contenues dans les vaccins à venir, et donc soumis à la 5G et à ses milliers de satellites qui vont en douceur détruire notre immunité et nous soumettre à la volonté de ceux qui veulent non seulement diminuer la population  mondiale mais faire de ceux qui survivront des esclaves dociles.

Le masque et les gestes barrières sont des étapes vers ce « transhumanisme » que façonnent peu à peu ceux qui pensent être les « maîtres du monde ».

Nous sommes huit milliards et les technocrates-ploutocrates sont moins de 2000. Il est temps que nous mettions de côté ce qui nous sépare pour mettre en avant ce qui nous unit : notre désir de créer une société d’unité dans la diversité, une société libérée des jeux de pouvoirs et des soumissions à des tyrans froids qui ont tellement peu de cœur qu’ils envisagent sans scrupules de tuer des millions d’êtres humains. Si vous observez la vie de Bill Gates vous verrez avec stupeur qu’il a déjà supprimé des milliers et des milliers de vies avec ses vaccins toxiques. Mais ce n’est ni Le Monde ni Paris-Match qui vous le diront car ils reçoivent des millions d’euros de Bill pour vanter ses mérites et les présenter comme « le médecin du monde » !

Il y a urgence à sortir de ce délire.

Allez voir sur Youtube La véritable histoire de Louis PASTEUR racontée avec des dessins pleins d’humour par Louis BICKEL et ne manquez pas d’aller voir ses nombreux livres sur son site www.bickel.fr. Vous y trouverez des informations de très grande valeur pour votre santé !

Mettons fin à cette gigantesque mascarade calculée et déployée par des technocrates-psychopathes qui veulent contrôler l’humanité et qui sont sur le point de réussir leur plan machiavélique si nous n’affirmons pas : ILS NE  PASSERONT PAS !

 

 

VACCIN COVID 19
la gaffe de l’OMS

Michel DOGNA

L’OMS admet par inadvertance que les vaccinations
ne fonctionneront pas contre le coronavirus
(le 18 mai 2020 / Par Ethan Huff)

En essayant de maintenir la pandémie aussi longtemps que possible, il semblerait que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) insiste pour que le développement de l’immunité naturelle contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) ne soit pas possible, et que le seul espoir de la société soit un vaccin.

Mais si l’immunité naturelle est hors de question, alors pourquoi l’immunité induite par le vaccin serait-elle meilleure ? Et bien sûr on ne parle pas des effets secondaires plus ou moins gravissimes, voire mortels, dont l’histoire depuis plus d’un siècle relate des statistiques effrayantes dans le monde.

Dans une annonce récente, l’OMS a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve solide suggérant que les personnes testées positives pour le coronavirus de Wuhan (COVID-19) et rétablies, aient acquis une immunité naturelle – ce qui sous-entend qu’elles pourraient être à nouveau infectées. Mais cette allégation n’est qu’une simple hypothèse opportuniste visant à tenir le peuple obéissant à suivre des « directives de sécurité » comme le port de masque et la distance physique.

En fait l’OMS déplore (craint !) que "Les personnes qui supposent qu’elles sont immunisées contre une deuxième infection parce qu’elles ont reçu un résultat de test positif puissent ignorer les conseils de santé publique". Evidemment puisque le but de la manœuvre est d’amener tout le  monde à accepter le "vaccin". Une fois que ledit vaccin sera disponible, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, souhaite qu’il soit distribué "gratuitement" à tout le monde – fausse gratuité puisque les contribuables paieront collectivement la facture par l’intermédiaire de leurs impôts. C’est une excellente nouvelle pour l’eugéniste milliardaire Bill Gates, qui se voit déjà encaisser le jackpot pharaonique sur lequel il mise ardemment.

La façon dont Gates, l’OMS et la bande d’extrémistes pandémiques prévoient de maintenir le public dans l’attente du vaccin magique "licorne" est de continuer à semer la peur concernant la menace permanente d’infection. Pourtant, l’une des dernières affirmations qu’ils ont lâchées est que le COVID-19 ne disparaîtra jamais (!!!). C’est ainsi que le Dr Mike Ryan, directeur des urgences de l’OMS, lors d’une récente conférence de presse virtuelle a déclaré :
"Il est important de mettre cela sur la table : ce virus peut devenir juste un autre virus endémique dans nos communautés, et ce virus peut ne jamais disparaître".

Oui, cela signifie qu’ils admettent implicitement que ce virus, comme tous les Coronavirus grippaux est un mutant permanent, et que tous les vaccins seront donc obsolètes tous les 6 mois ou moins encore, de même que pour la grippe hivernale. 

Conclusion : attendre LE vaccin libérateur est vraiment une utopie stupide.

Source de cogiito.com : PAJ

 

LE FAUX VACCIN OBLIGATOIRE :

un modificateur génétique
de l’espèce humaine

Ce qu'on nous présente comme un nouveau type de vaccin qui va nous "sauver" du Covid 19 est en réalité une modification génétique irréversible de notre ADN, ce qui est pourtant totalement interdit !

Même les traitements homéopathiques de nettoyage ne pourront plus rien une fois le vaccin inoculé... 

Voici une lettre d'avertissement inquiétante de la naturopathe allemande Anette Lillinger à tous ses patients s'informant du prochain vaccin contre le coronavirus (traduction).

Je voudrais attirer d'urgence votre attention sur des questions importantes concernant la prochaine vaccination Covid-19 programmée.

Au cours des 20 dernières années, des patients sont régulièrement venus me voir pour être traités parce qu’ils avaient développé des symptômes après avoir été vaccinés.

Bien entendu, de tels symptômes et maladies associées ayant été produits artificiellement ont toujours été plus difficiles à traiter que les maladies qui découlent de la nature du patient, c'est-à-dire qui sont d'origine naturelle.

En particulier, les conséquences des vaccinations étaient jusqu'à présent principalement dues aux adjuvants ajoutés pour boosters ou stabiliser les substances actives. Ceux qui ne pouvaient pas être éliminés par le corps de certains vaccinés, entraînaient des désordres plus ou moins sévères nécessitant un drainage homéopathique pouvant s’étaler sur plusieurs mois.

Or, en raison du nouveau mode d'action du futur vaccin "contre les coronavirus", de tels succès de guérison ne seront plus possibles à l'avenir. Pour la première fois dans l'histoire de la vaccination, les vaccins mARN de dernière génération interviennent directement sur le matériel génétique. Ceci a été́ formellement interdit jusqu'à présent, et même considéré comme acte criminel !

De leur côté les politiciens - et les médias à la botte de Big Pharma - banalisent cette question et appellent même à accueillir ce nouveau type de vaccination moderne. Chers amis, je répète qu’après une telle vaccination inédite, il sera impossible d’en guérir les conséquences avec lesquelles vous devrez vivre toute votre vie.

Vous devez savoir qu’à l’heure actuelle on ne sait pas guérir les maladies de défauts génétiques telles que la trisomie 18 ou 21, le syndrome de Klinefelter, le syndrome de Turner, l’hémophilie, la fibrose kystique, le syndrome de Rett, etc.), et le défaut génétique reste en place, une fois présent, pour toujours !

Ces nouveaux vaccins représentent un crime contre l'humanité qui n'a jamais été commis sous une forme aussi large dans l'histoire.
Le Dr Wolfgang Wodarg, médecin expérimenté a déclaré : "En réalité, ce "vaccin prometteur" pour la grande majorité des gens est en fait une manipulation génétique interdite !"

Je confirme :

Il n'y a pas plus grand danger pour l'humanité que le prochain vaccin obligatoire mondial anti Covid 19 qui va être imposé par l'organisation mafieuse "OMS" et les états alignés sur l'état profond, d’ici quelques mois...

Et si vous essayez de comprendre la situation vous pouvez deviner pourquoi les gouvernements français et autres interdisent les produits qui guérissent comme l'hydroxychloroquine avec l'azithromycine et autres biothérapies qui guérissent du covid, ainsi que les produits naturels tel l’Artemisia Annua... Il est alors clair que toute cette guerre contre le Professeur Raoult n'a qu'une intention : faciliter psychologiquement la vaccination diabolique programmée...

Transmettre d’urgence cette information autour de vous
est le plus grand acte civique
que vous puissiez effectuer pour l’humanité.

 

Youtube : Big pharma contre le peuple

Une excellente émission de radio-québec qui montre l’escroquerie du sida, la fausseté du test HIV et le fait que le virus HIV n’a jamais été isolé.

Le vaccin de la grippe fait partie des 70 raisons qui peuvent donner un faux test positif au HIV. Au microscope électronique on n’a jamais pu observer de virus HIV dans le sang des malades ! Le sida ne se transmet pas sexuellement, c’est un génocide ciblé. Peter Duesberg a dit « l’AZT c’est le sida sur ordonnance !

Big Pharma continue les mêmes mensonges avec le Covid