Newsletter 138 du 21 septembre 2019

  • Newsletter
  • 21 Septembre 2019
  • Aucun commentaire

Télécharger le document en format PDF

NEWSLETTER santeglobale.world

Chers amis

L’automne arrive à grands pas… Ne manquez pas d’aller voir sur www.santeglobale.world l’ensemble de nos stages et formations des occasions uniques d’apprendre à gérer votre santé et votre bonheur sur tous les plans ! Nous sommes à vos côtés pour sortir de l’hypnose collective et assumer votre responsabilité d’être souverain, créateur de beauté, de joie et d’amour. Nous avons à chaque instant le choix : nous complaire dans les plaintes, les accusations, les reproches, les remords ou la culpabilité ou alors nous concentrer sur le bon, le vrai, le beau, le vivant pour façonner notre bonheur et celui de la planète tout entière.

*** ANNONCES ***

Un nouveau livre de Tal SCHALLER: Des Enfants épanouis

Ce livre est disponible sur boutique.santeglobale.world

 

SOMMET DU COUPLE ET DE LA SEXUALITE 2019

Le 20 Septembre seront accueilli

Johanne, Tal, Gwen et Jean-Marie

Avec Johanne RAZANAMAHAY

« COMMENT REALISER LA MISSION DE VIE DE SA FACETTE D’AMANT/AMANTE ? »

Dans cette conférence elle abordera :

* Qu'est-ce que les SPPA

* Comment développer sa féminité

* Connaître les contrats d'Ame qui lient les couples

* Tambour et chant chamanique pour décupler sa Puissance et son Plaisir

* Booster sa SPPA amant/e pour augmenter la Jouissance dans sa Sexualité

Réservez dès que possible votre place en cliquant sur le lien suivant :

https://capucinemorsch.systeme.io/presentationsommetcoupleetsexualiteedition2?sa=sa000486824989708e4be16e1739bc8f80f2942ee160

 

Avec le Docteur Christian Tal SCHALLER

« Guérir vos blessures grâce à la psychothérapie spirituelle »

Dans cette conférence, vous allez enfin savoir :

* Comment équilibrer vos Energies féminines et masculines (yin et yang) pour devenir androgyne.

* Découvrir des exercices concrets pour libérer les énergies émotionnelles à travers le corps.

* Guérir vos personnages bloqués dans les caves du passé grâce à la psychothérapie spirituelle (voyages en état modifié de conscience)

* Comprendre le jeu des différents personnages intérieurs (SPPA) qui créent votre réalité.

* Découvrir des principes d’une sexualité harmonieuse et joyeuse.

Vous pouvez réserver votre place gratuite dès maintenant en cliquant sur ce lien pour être sûr d’avoir une place :

https://capucinemorsch.systeme.io/presentationsommetcoupleetsexualiteedition2?sa=sab44ee4c63c21cb8bb009e57c5346ab3a

 

Avec Gwen CLAPPE !

« Séduire avec authenticité »

Il vous expliquera :

* Comment être heureux en tant que célibataire afin de rencontrer quelqu’un d’heureux

* Comment s'aimer plus soi-même ?

* Comment être clair sur nos objectifs, rêves, valeurs

* Comment savoir quel est mon type d'homme/de femme idéal(e) ? 

* Savoir se mettre en valeur

* Comprendre les jeux de séduction afin d’éviter les jeux de pouvoir et manipulation

* Comment sortir des rôles et schémas de souffrance afin de laisser émerger d’autres parties de soi

Réservez dès que possible votre place en cliquant sur le lien suivant :

https://capucinemorsch.systeme.io/presentationsommetcoupleetsexualiteedition2?sa=sa0002328455f20941c055dc93c4679f71018ada8ba7

 

Avec Jean-Marie MULLER

« TOUT CE QUE VOUS VOULIEZ SAVOIR SUR LA SEXUALITÉ, CETTE FOIS-CI EN OSANT LE DEMANDER »

Dans sa conférence il abordera les sujets suivants :

  1. Mieux comprendre qui nous sommes pour vivre la sexualité autrement
  2. Les véritables origines de nos pulsions sexuelles.
  3. Savoir qui sabotent notre épanouissement sexuel
  4. Apprendre de nos fantasmes même les plus inavouables
  5. Une sexualité plus épanouie, plus exaltante et à la fois plus spirituelle

Pour infos et s'inscrire cliquer ci-dessous :

https://capucinemorsch.systeme.io/presentationsommetcoupleetsexualiteedition2?sa=sa0002330877d53bbb13311276af8b199dd1e078d1af

Fête de l’Être/ Samedi 21 Septembre / à Emosson près de Martigny (Valais, Suisse)

Michaël Rouzeau

Voici l’évènement Facebook

16h00 – « Comment vivre en harmonie avec la nature et avec tous nos personnages intérieurs ? »

Christian Tal SCHALLER, Johanne RAZANAMAHAY-SCHALLER

https://www.facebook.com/events/904430376598663/

 

*** FORMATIONS ***

Du 26 au 29 Septembre 2019 : « Déployer ses ailes de Médium » avec Johanne, Tal, Gwen et Jean-Marie Muller

 

Du 5 au 6 Octobre à La Réunion

Stage: le Chamanisme Sauvage, clé de libération spirituelle

Johanne RAZANAMAHAY

Depuis des millénaires les chamanes enseignent une spiritualité fondée non sur des croyances intellectuelles mais sur l’expérience vécue des mondes non matériels.

Le chamanisme sauvage n’exclut pas les traditions mais il se libère des côtés figés qui emprisonnent certaines d’entre elles dans des rituels répétitifs monotones et dépourvus de sens. Il donne à tous les outils pour découvrir les incroyables potentiels que nous, les êtres humains, contenons, car nous sommes des êtres multidimensionnels, immortels, éternels et sans limites…

 

Les samedi 5 et dimanche 6 Octobre 2019 au Mascarin Jardin Botanique, à la Réunion

de 9 à 17H, salle de Cordemoy.

Pour chaque Week end : 240€ à régler par chèque ou espèces, accompagné de la fiche d’inscription, à envoyer à Anne Caillaud (voir ci-dessous).

Attention, changement de tarif à partir du début Août : 275€.

Des séances individuelles seront prévues du 7 au 11 Octobre, avec Johanne Razanamahay ou Tal Schaller.

Le nombre de places est limité pour chaque stage, il est donc conseillé de s’inscrire dès que possible.

Possibilité de se restaurer sur place, au snack-restaurant le Vieux Pressoir

Renseignements et inscriptions : Anne Caillaud, Rocade Sud, 97440, St André – [email protected] – 06 92 60 93 17 - +262 692 60 93 17

 

Du 5 au 6 Octobre à La Réunion

Stage : Debout petits dieux !

Docteur Christian Tal SCHALLER

Exploration de la souveraineté et de la santé globale par l’équilibre :

* du corps physique : alimentation vivante, jeûne, Amaroli, jeûne, techniques de revitalisation.

* du corps émotionnel : danses de défoulement, thérapie par le rire, libération des SPPA

* du corps mental : visualisation et voyage intérieur,

* du corps spirituel : communication avec son âme, ses guides, ses anges, rencontrer l’âme sœur.

 

Du 12 au 13 Octobre à La Réunion

Stage : La psychothérapie spirituelle

Docteur Christian Tal SCHALLER

La psychothérapie spirituelle, ou thérapie du passé incluant les vies antérieures, permet des guérisons remarquables dans les troubles qui ne trouvent pas d’explications dans le présent. Déjà très connue aux États-Unis, où elle est enseignée dans des universités et où les livres qui lui sont consacrés sont vendus à des centaines de milliers d’exemplaires, cette thérapie est en pleine expansion en Europe. Comment être heureux dans le présent si on ne libère pas des caves de la mémoire les SPPA bloquées dans le passé ?

 

Les samedi 12 et dimanche 13 Octobre au Mascarin Jardin Botanique, à la Réunion

de 9 à 17H, à l’Atelier Vert :

Pour chaque Week end : 240€ à régler par chèque ou espèces, accompagné de la fiche d’inscription, à envoyer à Anne Caillaud (voir ci-dessous).

Attention, changement de tarif à partir du début Août : 275€.

Des séances individuelles seront prévues du 7 au 11 Octobre, avec Johanne Razanamahay ou Tal Schaller.

Le nombre de places est limité pour chaque stage, il est donc conseillé de s’inscrire dès que possible.

Possibilité de se restaurer sur place, au snack-restaurant le Vieux Pressoir

Renseignements et inscriptions : Anne Caillaud, Rocade Sud, 97440, St André – [email protected] – 06 92 60 93 17 - +262 692 60 93 17

 

Du 12 au 13 Octobre à La Réunion

Stage: découvrez ces personnages intérieurs responsables de vos conflits et de vos maladies

Johanne RAZANAMAHAY

Les SPPA qui sont en vous ont chacune une mission à accomplir pour que vous puissiez vous épanouir dans la vie sur Terre. Les comprendre, les aimer et les soutenir est une voie royale vers la santé et le bonheur. Avec la « voix de l’âme » vous apprendrez à vivre dans la paix et l’harmonie de toutes vos SPPA et celles des autres.

 

BRIAN ET ANNA MARIA CLEMENT A GENEVE

Très prochainement, les 11-12-13 octobre à Genève, UN événement inédit et unique en Suisse Romande.

            Nous profitons de la venue de spécialistes mondiaux de l’alimentation vivante tels que Brian et Anna Maria Clement, directeurs de l’Institut Hippocrates en Floride, pour créer un événement d'envergure et fédérer ainsi les acteurs du MIEUX-VIVRE et du VIVRE-MIEUX, du CONSCIENT, du COLLECTIF, du DURABLE et du JOYEUX !

 

« LIVING FOOD CONF - La Voie(x) vers une alimentation saine et vivante »

Les organisateurs/coordinateurs de cet événement choisissent comme mission de :

* Réunir les acteurs majeurs dans le domaine de la santé naturelle

* Proposer des débats citoyens pour une alimentation saine

* Apporter les connaissances pour consommer en conscience

NB : Depuis près de 50 ans Tal a été le traducteur de Brian et Anna Maria CLEMENT quand ils viennent en Europe mais cette-fois-ci il ne pourra pas le faire car il sera, avec Johanne, à la Réunion pour une semaine !

NB : Très souvent

Infos sur https://living-food.life/

 

Du 18 au 20 Octobre 2019 :

STAGE : « Apprendre à s’aimer et à vivre dans l’amour avec les autres »

Renseignements et inscriptions : Dorine LEROI– [email protected] – 06 95 56 89 24 - 0033 695 56 89 24

 

Du 02 au 05 Novembre 2019 : 

« Libérez le Chamane Sauvage en vous »

avec Tal, Johanne, Gwen et Jean-Marie

 

*** NOS FORMATIONS EN LIGNE ***

LA NOUVELLE FORMATION « COMMENT TOUT GUÉRIR »

Plus de 7 heures de conseils pratiques, de solutions concrètes et d’enseignements essentiels pour vivre joyeux, épanouie, en santé et vers toujours plus d'abondance spirituelle et matérielle.

+ de 30 exercices, outils, actions concrètes qui vont rapidement transformer votre vie

Les clefs pour une guérison de plus en plus complètes.

Des solutions concrètes pour toutes les situations du quotidien

 

NOUS VOUS OFFRONS 2 BONUS

BONUS 1 « LES CLEFS POUR PLUS D'ABONDANCE »

BONUS 2 : 4 micro-formations

 

Le Docteur Christian Tal Schaller

Maître Johanne Razanamahay

Gwen Clappe

Jean-Marie Muller

 

Nous donnerons toutes les clés pour :

- Retrouver et garder une excellente santé physique

- Gérer et vivre vos émotions harmonieusement

- Vivre avec des pensées claires et créatrices

- Apprendre la voix de l’âme

- Communiquer avec vos guides spirituels

- Développer vos talents de guérisseur

- Vous épanouir dans tous les domaines de votre Vie

- Guérir de vos blessures

- Pour en finir avec la souffrance et les conflits et installer la paix intérieure

- Ouvrir les portes de l'abondance matérielle et spirituelle

- Oser vos missions de vie

 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour y accéder :

https://formations.leclubdeshumainsconscients.com/comment-tout-guerir-1/

FORMATION 1234 CONSCIENCE AVEC Gwen CLAPPE : NOUVEAUTE

Une formation en 10 modules extraordinaires pour développer votre conscience et vos capacités pour vous épanouir brillamment au quotidien :

L’objectif de cette formation est de soigner nos blessures du passé, vivre pleinement l’instant présent dans le bonheur et devenir créateur et réalisateur d’un futur abondant. Quand on s’aime, le monde ouvre son cœur.

3 merveilleux bonus en cadeau :

- Voyage chamanique vers une vie antérieure

- Voyage chamanique vers l’enfant intérieure

- Rituel de guérison de la relation aux parents, ainsi que du masculin et du féminin sacré

* Vous voulez vous soigner et guérir, grandir et vous épanouir, élever votre conscience et être heureux-se

* Vous voulez être en paix avec vous-même et illuminer le monde avec les trésors essentiels

* Vous êtes malade, accidenté, endeuillé, en rupture amoureuse, bloqués, en phase de transition professionnelle ou humaine

* Vous êtes heureux et en bonne santé, mais vous voulez l'être davantage!

* Vous avez des blessures du passé

Si vous avez répondu OUI à au moins 2 questions, ce programme est pour vous !

 

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien ci-dessous :

https://academienouvellevie.com/realisez-vos-missions-de-vie-avec-succes?aid=gwen
 

La Formation 1234 « Chamanisme Sauvage » continue avec Johanne Razanamahay

Une FORMATION VRAIMENT EXCEPTIONNELLE EN 10 SÉANCES VIVANTES, animée par Johanne Razanamahay, avec des exercices pratiques qui permettront de pouvoir fonctionner immédiatement en tant que chamane/thérapeute/guérisseur !

Avec 3 bonus à la clé :

* Prière sauvage en MP3

* Chant de guérison chamanique et chant d’exorcisme en MP3

* Quatre chansons de Johanne en MP3

Sur un sujet PASSIONNANT :

Le chamanisme passionne toujours plus même s’il peut encore insécuriser les personnes prisonnières du conformisme et qui ont été éduquées à ne croire qu’en ce qu’elles vivent alors même que c’est leur niveau de conscience qui ne leur permet pas de percevoir d’autres réalités.

Pourtant, le chamanisme a sa valeur intrinsèque et avoir un côté chamane en soi est une source de trésors de bien-être et de santé.

Le but de cette initiation est de vivre VOTRE chamanisme à vous pour pouvoir être utile à vous-même dans vos moments d’égarement ou de faiblesse, pour pouvoir vous occuper de votre entourage lorsque quelqu’un se fait mal ainsi que du monde entier à chaque fois que vous constatez que quelque chose ne tourne pas rond ou que des gens souffrent.

Pour en savoir plus sur Johanne, vous pouvez la suivre sur Facebook, Youtube ou encore sur ce site.

Cliquez ici pour recevoir les informations concernant la formation et procéder à votre inscription (prenez le train en route et réécouter les sessions en Replay à votre rythme) ou pour regarder la conférence GRATUITE en Replay qui a eu lieu le 28 Avril 2019

https://academienouvellevie.com/le-chamanisme-sauvage-une-voie-vers-la-guerison-avec-johanne-razanamahayac
 

Sans oublier la Formation 1234 « Santé Holistique » de Tal SCHALLER

Une FORMATION avec un PROGRAMME UNIQUE par le Dr. Christian Tal Schaller : 4 corps/4 autoguérisons

Voulez-vous… accéder à une hygiène saine et maintenir vos 4 corps en santé ?

* Sortir de l’hypnose collective pour vous guérir vous-même ?

* Extérioriser vos peurs et retrouver votre joie d’enfant ?

* Prendre la responsabilité de votre santé pour avancer vers l’indépendance et la conscience ?

Vous avez 2 choix :

Rester dépendant de la science

Ou révéler votre pouvoir d’auto-guérison grâce à des techniques ancestrales qui ont fait leurs preuves

C’est pour vous apporter tous les outils dont il dispose pour gérer votre santé globale et celles de vos proches, qu’il a créé 1234 Guérison Holistique.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessous :

http://academienouvellevie.com/pv-26-septembre-2018-tal-schaller

Formation 1234 « Médiumnité » avec Jean-Marie Muller

Une FORMATION spéciale en 10 modules sur La Médiumnité et le Channeling créatif et conscient :

BONUS 1 : Vidéo inédite et privée captée au Sommet de la conscience 2018 « Comment contacter l’invisible » avec un exercice qui vous prépare à votre initiation en Médiumnité Créative

BONUS 2 : « Comment Tout Guérir », une formation complète et extrêmement riche de 4h créée par le Dr Tal Schaller, Johanne Razanamahay, Gwen Clappe et moi-même.

« Le but n’est pas la performance, mais d’asseoir la médiumnité en vous, en 4 étapes »

A l’issue de cette initiation, vous serez :

* Bien dans votre vie et plus léger(e)

* Sur votre chemin pour accomplir votre mission sur Terre

* En paix avec votre ego, et détaché(e) des problèmes des autres

Capable de canaliser les messages de l’invisible à partir de qui vous êtes en tant de médium(visions, sons, sensations dans les mains, dans le corps…)

Pour recevoir les informations concernant la formation ou pour regarder la conférence GRATUITE en Replay. Pour vous aider à décoder votre pouvoir grâce au Channeling il vous offre dès votre inscription les bonus suivants :

https://academienouvellevie.com/pv-4-decembre-2018-jean-marie-muller

 

*** INFORMATIONS ***

VACCINATION EN ALLEMAGNE

« En Allemagne les principaux médias, par leur couverture unilatérale, se révèlent être un soutien important en faveur de l’obligation de vaccination prévue contre la rougeole. Le 13 août dernier, Spiegel Online a rapporté la mise en garde de l’OMS concernant une augmentation du nombre de cas de rougeole et a souligné que l’obligation de vaccination était raisonnable et nécessaire. Les principaux médias gardent un silence constant et inébranlable sur les contre voix importantes au sujet de la vaccination obligatoire.

Il y a cependant des raisons extrêmement significatives pour lesquelles, par exemple, l’association allemande de toxicologie environnementale et humaine, en abrégé DGUHT, se prononce d’une façon unanime contre une obligation de vaccination en Allemagne. La DGUHT promeut la science et la recherche, ainsi que le conseil et la protection du consommateur dans le domaine de la toxicologie environnementale et humaine. Le Dr. Claus Scheingraber, membre du conseil d’administration et chef du groupe de travail sur les dommages physiques dus à l’environnement, écrit sur son site, au nom du DGUHT, la chose suivante :

« La DGUHT déclare être contre l’introduction d’une obligation officielle de vaccination. Deux raisons expliquent cela de manière significative :

1. Une obligation de vacciner, provenant de l’Etat, rend les citoyens incapables de juger quels risques ils seraient prêts à prendre pour eux-mêmes et pour leur famille. En particulier à l’ère d’Internet et de la numérisation croissante, le « citoyen moyen » a la possibilité d’obtenir à tout moment des informations complètes sur l’impact et les effets secondaires des vaccins. Le paternalisme de l’Etat sur les décisions de vaccination est donc totalement inutile.

2. Les vaccins peuvent avoir des effets secondaires ! Ces derniers peuvent être bénins, tels que des inflammations locales à l’endroit de l’injection, une légère fièvre ou un malaise, mais ils peuvent, même si c’est rare, provoquer de graves handicaps influençant fortement la vie future de la personne vaccinée.

Les effets secondaires suivants sont démontrés :

* autisme

* grippe

* diabète

* cancer

* lésions nerveuses

* paralysie

* névrodermite

* etc.

Les adjuvants vaccinaux tels que l’hydroxyde d’aluminium peuvent provoquer des lésions au niveau du système nerveux ! Selon le neuroscientifique Chris Shaw, les souris examinées pendant 20 semaines présentaient des symptômes statistiquement significatifs comme l’anxiété (38%), des troubles de la mémoire (41 fois plus d’erreurs que dans le groupe témoin) et des réactions cutanées allergiques (20%).

Résultat : « Plus personne dans mon labo ne veut se faire vacciner », déclare Shaw. « Ça nous rendait fous ! Nous n’avons pas fait les tests pour dépister des défauts dans les vaccins, mais soudain… mon Dieu… contre toute attente, des cellules nerveuses sont mortes ! »

Sur le site de la DGUHT, vous trouverez des références et des liens sur les études scientifiques qui confirment leurs affirmations sur les effets secondaires. Au sujet des adjuvants vaccinaux, qui sont inclus dans chaque vaccin, ils écrivent ceci : « Le neuroscientifique Chris Shaw de Vancouver soupçonne que des adjuvants comme l’hydroxyde d’aluminium provoquent les symptômes de la maladie de Parkinson ainsi que de la sclérose latérale amyotrophique (SLA = maladie incurable du système nerveux moteur) et de la maladie d’Alzheimer. Le mercure, un adjuvant, est soupçonné de déclencher l’autisme ! Le laboratoire MicroTrace Minerals à Hersbruck a testé 16 vaccins et a constaté la chose suivante :

* 8 des 16 vaccins contiennent des traces faibles de nickel. Le nickel est un métal qui peut déclencher des allergies de contact.

* 6 des 16 vaccins contiennent des traces faibles d’arsenic. L’arsenic est un métalloïde et il est toxique pour l’homme.

* 15 des 16 vaccins contiennent des traces faibles d’uranium.

* Les 16 vaccins contiennent tous des traces faibles d’aluminium, même si elles n’ont pas été déclarées.

* 3 vaccins contiennent deux fois plus d’aluminium que la quantité indiquée.

* La teneur en aluminium des vaccins dits « inactivés » est mille à six mille fois supérieure à la valeur admissible pour l’eau potable ! (...) 

« Chers spectateurs, un vaccin obligatoire n’est pas un moyen judicieux pour éradiquer la rougeole. Au contraire, un vaccin contre la rougeole pourrait faire plus de mal que de bien. Par conséquent, chaque être humain devrait avoir la liberté de décider s’il veut ou pas se faire vacciner et faire vacciner ses enfants ! S’il vous plaît, aidez-nous à diffuser ces informations afin d’aller au-delà de ce que la presse officielle propage de façon unilatérale. Aidez-nous à informer les politiciens et la population de ces corrélations en diffusant cette émission aussi largement que possible. »

ROUGEOLE AUX ETATS-UNIS

La réponse de Robert F. Kennedy, Jr. à « Le message de la rougeole » :

À la fin du mois d’août 2019, le magazine New Yorker a publié un article de Nick Paumgarten, écrivain principal, intitulé « Le message de la rougeole ». Dans cet article, M. Paumgarten a critiqué les convictions de Robert F. Kennedy, Jr. plaidoyer. Après avoir contacté de nombreux rédacteurs new-yorkais, le magazine a refusé de publier la réponse de M. Kennedy. Si sa réponse avait été publiée, les lecteurs new-yorkais sauraient que les dernières recherches scientifiques soutiennent que les vaccins contribuent à l’épidémie de maladies chroniques chez les enfants et que les responsables gouvernementaux occultent systématiquement les risques tout en exagérant les avantages des vaccins, y compris du vaccin ROR. Il leur serait également rappelé que le gouvernement n'a pas le droit de contraindre les Américains en bonne santé à se soumettre à des procédures médicales risquées.

Dans l’article de Nick Paumgarten dans le New Yorker sur le vaccin antirougeoleux, Nick Paumgarten affirme que les gens qu’il qualifie de façon dérisoire d’« anti-vaxxeurs » sont irrationnels, car les risques associés aux vaccins sont si faibles et les bénéfices, si énormes. Selon mon expérience, pratiquement tous les soi-disant « anti-vaxxers » sont des parents d’enfants blessés par un vaccin, dont les tragédies personnelles les ont poussés à examiner de près les données scientifiques complexes étayant cette affirmation risque / récompense et à conclure rationnellement que des représentants gouvernementaux - avec des informations bien documentées conflits d'intérêts avec l'industrie des vaccins de 50 milliards de dollars - occultent systématiquement les risques tout en exagérant les avantages des vaccins, y compris du vaccin ROR.

En fait, personne ne peut affirmer scientifiquement que l’une des 70 doses de vaccin actuellement recommandées aux enfants américains ne sauve plus de vies qu’elle en coûte.

M. Paumgarten tombe dans ce piège en affirmant que le virus de la rougeole tue 1 Américain infecté sur 1.000. Cependant, les données de CDC sur la mortalité et la morbidité suggèrent que les décès dus à la rougeole dans l’ère pré-vaccinale concernaient un demi-million de personnes ; 1 sur 10.000 parmi les personnes infectées. En fait, personne ne peut affirmer scientifiquement que l’une des 70 doses de vaccin actuellement recommandées aux enfants américains ne sauve plus de vies qu’elle en coûte. Cette question ne peut être résolue que par des études comparant les effets à long terme sur la santé des populations vaccinées et non vaccinées. En dépit des inquiétudes suscitées par l’insuffisance des connaissances scientifiques en matière de sécurité de l’Institute of Medicine, ultime arbitre en matière de sécurité des vaccins, les autorités de réglementation captives de HHS ont refusé de réaliser de telles études et ont dispensé les fabricants de vaccins d’effectuer des tests randomisés et contrôlés par placebo avant l’octroi de licences. HHS exige de telles études pour pratiquement tous les autres produits pharmaceutiques. Cela signifie que personne ne connaît les profils de risque des vaccins. M. Paumgarten fait peu d’efforts pour faire avancer le débat. Il ne fait aucune mention des signaux de danger bien documentés du MMR.

Les études confirment un taux de blessures excessivement élevé dû au ROR. Les études pré-homologation de Merck sur le ROR ont révélé que 40% des enfants recevant le ROR souffraient de maladies gastro-intestinales dans les 42 jours suivant l’injection et 55%, de maladies respiratoires - symptômes qui pourraient persuader les consommateurs rationnels de choisir les infections plutôt que le vaccin.

Merck reconnaît qu’un nombre étonnant de 26% de femmes postpubères pourraient développer de l’arthrite et de l’arthralgie à partir du ROR.

La notice du MMR contient une liste de près de deux pages de plus de 60 réactions indésirables allant des vomissements et de l’irritabilité aux lésions cérébrales permanentes jusqu’à l’anaphylaxie. L’Institute of Medicine a souligné à plusieurs reprises que les CDC n’avaient pas effectué les études nécessaires pour confirmer si le ROR était à l’origine de ces blessures. Merck reconnaît qu’un nombre étonnant de 26% de femmes postpubères pourraient développer de l’arthrite et de l’arthralgie à partir du ROR.

Une lettre de 2017 publiée dans le British Medical Journal citait des recherches montrant que les enfants recevant le vaccin RRO avaient un taux de convulsions cinq fois supérieur à celui des enfants atteints de la rougeole. Une étude réalisée en 2004 par la JAMA a révélé que 1 enfant supplémentaire sur 640 avait des convulsions après le ROR, par rapport aux enfants non vaccinés; environ 5% d'entre eux évolueront vers l'épilepsie.

Le programme volontaire de surveillance post-commercialisation du HHS sur les vaccins, VAERS, a fait état de plus de 89.000 réactions indésirables au ROR jusqu'au 31 mars 2018, dont 445 décès. Cependant, VAERS est un système volontaire et notoirement inefficace. Selon une étude financée par le HHS réalisée en 2010 par un autre organisme fédéral, l’Agence pour la recherche et la qualité des soins de santé (AHRQ), VAERS enregistre « moins de 1% des blessures causées par un vaccin ». Si vous multipliez par 100 les effets indésirables connus du ROR, vous obtenez 44.500 décès et 8.900.000 blessures, rendant le vaccin antirougeoleux bien pire que celui-ci. Cette étude pilote AHRQ a rapporté une réaction possible pour 2,6% des vaccinations. Lorsque les responsables du CDC ont pris connaissance de ces chiffres alarmants, ils ont rapidement annulé un système de comptage automatique qui aurait permis un meilleur suivi de la sécurité des vaccins

CHIMIOTHERAPIE ET BUSINESS

Le docteur Peter GLIDDEN, auteur du livre The MD emperor has no clothes montre que la chimiothérapie est inefficace dans 97% des cas de cancer ! Pour lui la seule raison de donner de la chimiothérapie est qu’elle rapporte beaucoup d’argent aux médecins et aux multinationales. Il propose une vision holistique, la seule qui tienne compte de la totalité du problème du cancer.

Voir sur Youtube Cancer treatment by dr Peter Glidden (en anglais)

Mails reçus

Votre entreprise de démystification de la vaccinologie me ravit. Votre autorité peut aider beaucoup de parents à réfléchir avant de faire vacciner leurs enfants. Vous savez que vous avez affaire à (très) forte partie !

Big pharma, et ses milliards de profit, pousse à fond à vacciner puisque les troubles de santé ainsi créés vont générer des ventes de médicaments à vie, entraînant encore plus de profits et d'influence. C'est un crime contre l'humanité caractérisé. Mais plus grave, si possible, et encore plus sournois est le fait que les gouvernements ont trouvé là un moyen d'affaiblir les gouvernés, de les rendre plus vulnérables, plus dociles et manœuvrables. Cela peut s'assimiler à la castration des taurillons qui deviennent des bœufs, travailleurs et soumis à leurs maîtres.

Peut-être qu'administrer 11 et non plus 3 vaccins aux Français permettra d’éradiquer les « gilets jaunes » à l'avenir ? Ces considérations fleurent le complotisme, je le sais, mais à y bien réfléchir…

Avec toute ma sympathie.

 

Message : Bonjour Dr Tal Schaller,

J’espère que votre matinée se passe bien !

Je viens du Burkina Faso ; Psychologue de formation, je me suis rendu compte que ma formation de psychologue était incomplète et souvent même un peu déroutante. J’ai soutenu un Master sur le lien entre émotions et apprentissage. Un beau jour pendant que je surfais sur internet pour préparer une communication sur le développement personnel à l’endroit de nouveaux bacheliers, je suis tombé sur vos vidéos Youtube que j’ai regardé avec beaucoup d’attention et de passion ! Ce

qui m’a d’ailleurs conduit sur votre site de santeglobale ou j’ai encore découvert plein d’informations fantastiques !

Je vous avoue que ce que j’ai découvert de vous et de votre épouse Johanne en très peu de temps ont changé beaucoup de choses en moi ! Je ne saurai vous remercier pour tout (je pratique beaucoup le sport en écoutant la musique, je contrôle mon alimentation, j’apprends à libérer mes émotions même si c’est pas encore bien maîtrisée…).

Dr, vous savez, mon pays souffre des maux que vous décrivez dans vos conférences et ouvrages, malheureusement, la plupart des gens sont sous informés et très réfractaires au changement !

Je pense que la médecine holistique doit être enseignée dans toute les Fac. Dr, sans trop exagérer, je pense que l’avenir de l’humanité et dans vos mains, faites tout possible pour que votre enseignement passe aux 4 coins du monde ! Ce sont des Hommes comme vous dont l’humanité a besoin pour s’émanciper de l’emprise dogmatique !

 

L’Hyperpropreté nuit à la santé

Michel DOGNA

On entend sans cesse dire que l’amélioration générale de la santé publique a été liée à l’hygiène ; mais qu’entend-on par hygiène ?

Est-elle liée à la salle de bains, au WC, à la cuisine, à la médecine, aux vaccinations, ou à la salubrité environnante et surtout celle de l’eau ? Bien sûr il y a un peu de tout cela, sauf un point qui, contre toute attente de beaucoup de gens, s’avère contreproductif : la salle de bain.

En effet, la mode du « Pasteurisme » avec sa guerre aux microbes sévit d’une façon obsessionnelle dans tous les domaines par une stérilisation systématique, se rattachant à la croyance résiduelle que les microbes sont la source de tous les maux.

Pourtant, qui ne sait pas à notre époque que chacun de nous est un magasin ambulant de milliards de microbes, des petits ouvriers sans lesquels nous ne pourrions pas survivre seulement une heure. Le tout est que ce « micro-monde » soit équilibré entre les différentes « castes » où chacun fait son travail, comme partout dans la nature – c’est cela la santé.

Or cette extraordinaire ruche qu’est notre corps est une forteresse qui doit être protégée des agressions extérieures ; et ceci est réalisé par différentes lignes de défenses naturelles dont la première est LA PEAU. J’ai écrit récemment un article sur « l’incroyable intelligence de la peau » qui est en fait une douane devant contrôler les entrées et les sorties de l’organisme.

Encore faut-il ne pas perturber son fonctionnement par un apport de trublions cosmétiques sous prétexte de la protéger. C’est ainsi que l’été dernier j’avais édité un article titré « Comment bronzer idiot » - qui mettait en évidence trois erreurs en cascade :

1 – d’abord porter des lunettes de soleil qui faussent la réaction de la glande pinéale, maître du bronzage et de la protection cutanée ;

2 – se tartiner de crèmes solaires filtrantes qui permettent de bronzer, mais bloquent la fabrication de vitamine D ;

3 – se doucher en se savonnant, ce qui emmène à l’égout toute la vitamine D qui a pu s’élaborer sous le soleil et a besoin de 24 heures pour descendre dans les couches profondes du derme.

Le problème est que dans la tête de monsieur ou madame « tout le monde », la douche est indissociable du savon ou pire, du gel douche, qui est en fait du détergent lave-vaisselle parfumé – c’est une catastrophe pour la flore cutanée laissant ainsi la douane sans douaniers.

Ainsi, je connais de nombreuses personnes qui se douchent en se savonnant au lever et le soir après le travail, décapant sans cesse leur sébum protecteur ; et je constate que ces gens sont souvent enrhumés, voire grippés et fragiles.

C’est la même chose pour les muqueuses. A titre anecdotique, je me souviens d’une patiente qui avait des leucorrhées et que je ne suis pas arrivé à soigner. Elle a vu un autre naturopathe qui - lui - a été plus indiscret que moi, et à qui elle a dit effectuer plusieurs nettoyages vaginaux par jour avec du savon par obsession de propreté ; elle massacrait ainsi sa flore vaginale au fur et à mesure qu’elle essayait de se reconstituer… donc annulant ses défenses immunitaires.

Personnellement, j’ai vécu dans des fermes toute ma jeunesse, mes parents et grands-parents étant des éleveurs et producteurs laitiers. Les contacts permanents avec les animaux que l’on doit nettoyer, nourrir ou traire quotidiennement dans les étables, surtout en hiver, font que l’on vit dans une ambiance complexe d’odeurs des animaux eux-mêmes, de paille, de foin, mais aussi de fumier et de purin – un délire pour les stérilo-maniaques ! Les enfants jouaient parmi les crottes de poules de canards et de dindons, et cela valait mieux que tous les vaccins pour leur construire de bonnes défenses.

Dans les années 50 où j’étais gamin, j’ai connu des commis de ferme pour qui on réservait une couchette dans les étables avec les vaches ou les chevaux – ils se lavaient peu à l’eau froide et leurs vêtements étaient en rapport… Ces hommes qui travaillaient dur n’étaient presque jamais malades et portaient souvent la joie de vivre en eux.

Nota : Louis XIV a pris 2 bains dans sa vie, dont un pour son mariage, et cela ne l’a pas empêché de vivre 75 ans, une performance à une époque où la vie moyenne était de 50 ans. On arrive à admettre que la crasse protège. En l’occurrence, un ambassadeur russe suite à une entrevue avec le roi-soleil a écrit « Sa majesté est apparue en gants gris » - en fait c’était de la crasse, et c’est pour cela que les gens de haut rang se parfumaient beaucoup.

A remarquer aussi que les Inuits (esquimaux) du cercle arctique se font des ablutions quotidiennes du visage et des mains avec leur urine pour se protéger la peau.

En outre, les produits de beauté les plus chers et les plus efficaces sont à base d’urée qui en fait sont de l’urine de femmes de Mongolie où le climat est rude.

Enfin, l’urine sur les coups de soleil est une formidable botte secrète de naufragés – (sur la peau cela dégage une bonne odeur de foin)

Quelles leçons tirer de tout cela ?

1. La savonnette et le shampoing ne sont pas des amis de la santé, mais ceux de Big Pharma.

2. Plus les conditions climatiques sont dures, moins il faut décaper la peau.

3. Le contact étroit avec des animaux construit et entretient les défenses immunitaires.

4. La peau a une fonction émonctoire de secours qu’il est dangereux d’essayer de bloquer.

5. Se rincer le corps à l’eau claire chaude ou tiède pour dilater les pores EST la bonne formule.

6. Il ne faut pas confondre propre et stérilisé – donc porte ouverte aux agresseurs externes.

7. Le meilleur cosmétique de la peau est notre propre urine.

Conclusion :

Gardez votre crasse protectrice, mais propre !

 

Cet hôpital futuriste utilise la verdure comme médicament

Par Edward Morgan

Par Emma Loewe,

Les jardins communautaires, les toits paysagers et les fenêtres grandes ouvertes ne font pas partie de votre hôpital typique, mais ils devraient peut-être l'être. L’hôpital Khoo Teck Puat à Singapour est une étude de cas sur ce qui peut arriver lorsque la conception inspirée par la nature est appliquée au cadre médical pour favoriser la guérison.

Le traitement vert.

L'hôpital, qui a ouvert ses portes en 2010 et dessert maintenant 800.000 résidents du nord de Singapour, a masqué l'odeur des médicaments et des produits chimiques avec plus de 700 espèces de plantes indigènes parfumées. Dans le hall d'entrée, des bruits de machines sont noyés par des espèces d'oiseaux dans la cour centrale. Et au lieu de marcher dans des couloirs blancs stériles, les patients, les gardiens et les papillons occasionnels parcourent l’espace sur des ponts extérieurs entourés de verdure.

Aux repas, les patients reçoivent des aliments biologiques cultivés dans un immense jardin sur le toit. Chacun remplit son assiette de fruits et de légumes tous les lundis du lundi, tous les jours de l'hôpital, Meatless. « Nous apportons toujours cette idée de créer un environnement de guérison totale », a déclaré Chin-Po. « Pas seulement pour les patients, mais aussi pour les soignants et le personnel. Tout cela fait partie de tout le système. »

Image par l'hôpital Khoo Teck Puat

Le pouvoir de guérison de la nature et de la communauté.

Conformément à son engagement à créer une communauté, l’hôpital public est un lieu de rassemblement pour plus que les patients et leurs familles. Les résidents locaux se sont arrêtés pour prendre un café dans l'aire de restauration ou lire le journal dans l'un des dizaines de jardins de la propriété. 

« Lorsque nous avons ouvert pour la première fois en 2010, il est apparu dans les journaux que l'hôpital était un lieu de prédilection pour les étudiants qui souhaitaient passer des examens », se réjouit Chin-Po. « Cela a démontré que l'environnement que nous avons créé était propice non seulement aux patients et aux soignants, mais également à l'ensemble de la communauté… Vous ne vous sentez pas obligé d'y aller uniquement en cas de problème. »

De nombreuses recherches ont montré que la verdure et la lumière naturelle aidaient au rétablissement. 

Image par l'hôpital Khoo Teck Puat

L'avenir des hôpitaux s'annonce prometteur.

Alors, pourquoi chaque hôpital n'écologise-t-il pas sa loi ? Eh bien, pour commencer, concevoir des espaces comme Khoo Teck Puat est un défi technique. « Vous parlez de créer des jardins dans une tour. Vous devez donc concevoir une structure pour supporter cela », explique Chin-Po. 

Image par l'hôpital Khoo Teck Puat

Source : https://www.mindbodygreen.com

Pourquoi l'Amazonie brûle-t-elle ?

Jérémie MERCIER

Principalement à cause de la déforestation. Qui est accentuée à la saison sèche (maintenant).

Et traditionnellement, on déforeste l'Amazonie en la brûlant. Je précise aussi qu'on brûle traditionnellement les terres cultivées après la récolte pour faire de la culture sur brûlis. En ce moment, il y a une combinaison de champs qui brûlent après la récolte avant la nouvelle saison, et de forêt qui brûle.

Mais au fait... pourquoi déforeste-t-on l'Amazonie ?

Pour le plaisir ?

Pour faire des routes ? Des villes ?

Pour couper du bois ?

Non, pas du tout !

À 80% on déforeste l'Amazonie pour créer des pâturages ou pour cultiver du soja transgénique pour nourrir des animaux d'élevage (notamment européens).

On brûle l'Amazonie principalement pour satisfaire nos besoins en viande et en produits laitiers.

Bref, l'Amazonie crame et est en train d'être détruite principalement pour que tu continues à manger de la viande et à consommer des produits laitiers.

Bizarrement, personne ne parle de ça (ou pas grand monde).

En plus, Macron et l'Union Européenne ont signé en juin un accord commercial avec le Mercosur (l'union économique des états sud-américains) pour faciliter les échanges économiques et notamment l'importation de produits animaux et de soja transgénique en provenance d'Amérique du Sud et notamment du bassin amazonien.

Ces feux sont bien la conséquence logique de notre appétit pour les produits animaux et des accords que nous européens faisons avec ces pays pour satisfaire nos besoins.

En fait, pour résumer, Macron demande à son complice Bolsonaro de brûler l'Amazonie. Mais quand les gens réalisent que l'Amazonie brûle, Macron se met à pousser des cris d'orfraie pour se faire passer pour un gentil.

Et comme on est habitué dès l'école à ne pas réfléchir, on le croit et on se dit « On a de la chance d'avoir un président qui veut sauver notre planète ».

En fait, on est juste des moutons, incapables de réfléchir 2 minutes.

Prier pour l'Amazonie ne sert strictement à rien. Fortement diminuer sa consommation de produits animaux en revanche est très utile, pour toi, comme pour l'Amazonie !

https://www.jeremie-mercier.com/

Le paracétamol, ce toxique holistique

Yves RASIR

Dans la revue Néosanté, nous recensons les études scientifiques et les alertes sur le danger des médicaments. Nous estimons que ça fait partie de notre job de relater que les « remèdes » chimiques et allopathiques présentent souvent de graves inconvénients et font parfois plus de mal que de bien. Les scandales à répétition (Médiator, Dépakine, Lévothyrox…) témoignent que le système de mise sur le marché est défaillant et que de nombreuses molécules n’auraient jamais dû être autorisées en raison de leur nocivité. Dans notre mensuel, nous pointons tout particulièrement les effets pervers de substances couramment prescrites (statines, inhibiteurs de la pompe protons, antibiotiques…) ou même délivrées sans ordonnance comme les fébrifuges, les anti-inflammatoires non-stéroïdiens et les antidouleurs à base de paracétamol. Cette dernière catégorie constitue une bonne part du chiffre d’affaires des pharmacies et parapharmacies. Rien qu’en France, plus de 200 médicaments (Doliprane, Dafalgan, Efferalgan…) contiennent du paracétamol et leur consommation avoisine le milliard de boîtes par an. En l’espace de 10 ans (2006-2017), les ventes ont augmenté de 53% ! Dopé par la publicité et sa duplicité, ce succès commercial est d’autant plus choquant que la liste des effets secondaires du paracétamol ne cesse de s’allonger et que leur gravité est de plus en plus reconnue. Sa toxicité pour le foie ne fait tellement plus de doute que les autorités françaises viennent d’imposer la mention « surdosage = danger » écrite en rouge sur l’emballage. Une dose trop élevée peut en effet détruire les cellules hépatiques et expédier au cimetière si on ne remplace pas rapidement l’organe. Selon l’ANSM, l’abus de paracétamol serait même la cause principale des greffes du foie pratiquées en France !

Mais il y a, à notre avis, encore plus inquiétant : ce médicament banal possède l’étrange propriété d’annihiler les émotions positives. En 2016 déjà, des chercheurs en psychologie américains avaient fait l’étonnante découverte que le paracétamol réduit la compassion ressentie face à la détresse d’autrui. Quand on les a confrontés à des récits censés susciter l’empathie, les participants de l’étude à qui on avait préalablement administré le médicament ont manifesté moins de sensibilité et ont rapporté un moindre sentiment de pitié que les sujets sous placebo. Tout se passe comme si la prise de l’antidouleur diminuait aussi la souffrance perceptible chez quelqu’un d’autre ! Les mêmes scientifiques de l’Université de l’Ohio ont poursuivi leurs travaux et ont effectué le même genre d’expériences couplées à de l’imagerie cérébrale. Publiée en mars dernier dans la revue Frontiers in Psychology, leur nouvelle étude démontre que le paracétamol amoindrit également ce que les psy appellent « l’empathie positive », c’est-à-dire l’émotion agréable que l’on ressent lorsque notre prochain vit quelque chose de bien en notre présence, par exemple un événement heureux ou la réception d’une bonne nouvelle. « Être content pour lui » n’est pas une formule creuse car nous partageons réellement sa satisfaction, scanner du cerveau à l’appui montrant que les zones cérébrales de la motivation et du bien-être émotionnel sont activées. Or la prise d’1g de l’antalgique suffit à faire baisser cette impression de participer au bonheur d’autrui, et ce dès une heure après l’absorption du médicament !

Pour les chercheurs, ce phénomène est très préoccupant car la capacité de s’identifier à une autre personne dans ce qu’elle ressent est le véritable ciment du lien social, la clé essentielle d’un vivre ensemble harmonieux. Dans leurs commentaires, ils se demandent dans quelle mesure la consommation excessive ou régulière de paracétamol n’impacte pas dramatiquement la société américaine, où un quart de la population en absorbe au moins une fois par semaine. Cette surconsommation témoigne d’un mal-être social mais pourrait également en être une cause non négligeable ! De notre côté, nous retenons surtout que l’antidouleur et antipyrétique le plus populaire est un anesthésiant des émotions. Or le Dr Hamer a trouvé que la fièvre et les douleurs se manifestaient le plus souvent en phase de guérison des maladies. C’est pourquoi, à l’instar des naturopathes et des homéopathes, il déconseillait la répression de ces deux symptômes dans la mesure du possible. Dans la perspective où les pathologies procèdent de conflits psycho-émotionnels et qu’elles sont des processus naturels intelligents, les découvertes étasuniennes n’ont donc rien d’étonnant. Si elles n’apportent pas de nouvelles preuves étiologiques, ces trouvailles troublantes mettent en évidence que le « savoir ressentir » est au cœur des mécanismes pathologiques. Les médocs qui tuent la compassion et l’empathie positive sont très probablement parmi les plus nuisibles à notre santé globale. On pourrait à mon sens les qualifier de toxiques holistiques.

LES FRITES DE MC DONALD

Du silicone dans les frites de McDonald’s ? Voilà qui ressemble étrangement à l’une de ces nombreuses légendes urbaines dont l’enseigne est victime depuis des années. Sauf que, cette fois, il ne s’agit pas d’un fake, mais de la réalité. Une information édifiante qui ouvre un peu plus grand encore nos yeux de consommateurs éclairés. Pour une enquête intitulée « La pomme de terre dans tous ses états », France 5 s’est intéressée de très près aux french frites du fast-food américain. Et ce que les journalistes nous confirment est à peine croyable : oui, McDonald’s met bel et bien du silicone dans l’huile servant à cuire ses frites, le même que l’on trouve dans les joints de salle de bain… Officiellement, ce drôle de choix culinaire (tout à fait légal et considéré comme non nocif) est justifié pour des raisons de sécurité à l’égard des employés de la marque, le silicone limitant les projections d’huile. Mais, officieusement, il répondrait surtout à des considérations économiques, le silicone allongeant la durée de vie de l’huile… Alors, pour être tout à fait juste, vu que l’usage du E 900 (huile de silicone) est autorisé, on suppose que McDonald’s n’est pas la seule entreprise de restauration à en profiter… Mais ce détail n’est pas vraiment de nature à nous rassurer. Grant Imahara, un ingénieur qui anime l’émission télévisée MythBusters, s’est penché sur la composition des frites de McDonald’s. Invité par le géant américain au sein de ses usines, il a suivi tout le processus de fabrication, étape par étape, relate le site du Daily Mail. Durant ses investigations, Grant a notamment découvert que les frites étaient plongées dans de l’huile à deux reprises, une première fois à l’usine et puis dans le fast-food avant d’être servies.

            Il a aussi établi la liste complète des 19 ingrédients que l’on retrouve dans les frites. Parmi ceux-ci, deux composants semblent plutôt dégoûtants. Le polydiméthylsiloxane est une forme de silicone que l’on retrouve dans les shampoings ou dans le Silly Putty, un jouet en pâte à modeler. Et le butylhydroquinone tertiaire [E 319]un composé chimique à base de pétrole… Beurk ? Rassurez-vous, selon Grant Imahara, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Ces deux ingrédients sont des additifs alimentaires « sans danger » qui sont utilisés pour de « bonnes raisons ».

 

FARINE BLANCHE

Saviez-vous que la farine blanche est DANGEREUSE pour votre santé ? Lisez la suite…

La farine de blé blanche est un des ingrédients de base en pâtisserie.

Néanmoins, elle présente trois problèmes majeurs pour la santé:

- Indice Glycémique élevé (85) : elle provoque des pics de glycémie.

- Pauvre en nutriments : le processus de raffinage supprime la partie externe du grain de blé, qui est riche en minéraux et en nutriments.

- Riche en gluten : qui est un allergène connu et entraine de nombreux problèmes de santé (notamment digestifs). Les farines « modernes » sont en plus enrichies en gluten, pour faciliter la manipulation industrielle.

Le Japon n'a AUCUN OBLIGATION VACCINALE, mais il est le plus sain au monde pour les enfants

Par Ethan Huff,

Les politiciens américains sont connus pour répandre la peur et la panique généralisées à propos d'épidémies de maladies infectieuses, qu'ils blâment régulièrement sur les personnes non vaccinées. Mais ce que ces mêmes marionnettes Big Pharma omettent de mentionner, c’est que dans des endroits comme le Japon, où la vaccination est tout à fait facultative, les enfants sont en réalité beaucoup plus en santé que dans le monde.

Le Japon a non seulement les enfants les plus en santé de la planète, selon les dernières statistiques, mais aussi la plus grande « espérance de vie en bonne santé » parmi tous les groupes d'âge. Et au même moment, le Japon a également le taux de vaccination le plus bas au monde, ce qui suggère que se faire vacciner rend en réalité une personne en mauvaise santé à long terme.

Aux États-Unis, en revanche, plus de jeunes enfants meurent que tout autre pays industrialisé, y compris le Japon. De plus en plus d'enfants américains meurent à la naissance et au cours de leur première année de vie par rapport à leurs homologues vivant dans un autre pays occidental, ceci malgré le fait que les taux de vaccination augmentent en raison de mandats autoritaires.

Plus de la moitié des enfants américains qui survivent à la naissance et au-delà d'un an développeront au moins une maladie chronique tout au long de leur vie - ce qui n'est pas le cas au Japon, où la maladie chronique est une rareté. Il semblerait donc que se faire vacciner augmente le risque de tomber malade ou de mourir, plutôt que l'inverse.

« Le gouvernement américain, aux côtés de Big Pharma, sacrifie nos enfants dans un but lucratif », écrit Mac Slavo pour SHTFplan.com

Les vaccins nuisent aux enfants et les tuent - et oui, ils causent l'autisme

Alors que de nombreux États américains reconnaissent toujours que les parents ont le droit d’exempter leurs enfants de la vaccination obligatoire pour des raisons religieuses, philosophiques, personnelles ou médicales, il est urgent de supprimer ces exemptions et de forcer tout le monde à se faire vacciner.

Cependant, le fait de se faire vacciner avec des vaccins douteux, comme le ROR de Merck & Co. contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, améliore-t-il vraiment la santé publique ? Plusieurs lanceurs d'alerte des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) affirment que Merck a falsifié les données relatives à l'efficacité du ROR pour le forcer sur le marché.

Ils allèguent que non seulement le ROR n'est pas efficace, mais qu'il n'est pas sûr non plus, car il peut en fait augmenter le risque de développer un autisme ou une autre blessure permanente pour un enfant.

Dans le New Hampshire, par exemple, il a été déterminé qu'une récente épidémie de rougeole n'était pas causée par des enfants non vaccinés, mais plutôt par un enfant vacciné qui avait déjà reçu un vaccin ROR conformément aux recommandations du gouvernement.

Le vaccin ROR, dans ce cas-ci, a infecté le corps de l'enfant avec la rougeole, que ce même enfant a ensuite « répandue » sur d'autres enfants, déclenchant une épidémie. Au début, les responsables de la santé ont utilisé la peur comme une arme pour imposer la vaccination obligatoire. Mais une fois que l’on a compris qu’un enfant vacciné était le « patient zéro », tout cela s’est envolé comme par magie, car cela donnait une mauvaise presse au vaccin ROR.

« Ce que les défenseurs du vaccin ou les médias traditionnels n'entendront pas, c'est que Merck est en justice pour fraude liée au ROR », ajoute Slavo.

« Tous les risques liés à la vaccination sont couverts par les agences gouvernementales (FDA et CDC) et les politiciens ne s'en soucient tout simplement pas. L’industrie des vaccins est à but lucratif et jusqu’à ce que la sécurité et le sauvetage de vies soient plus importants que l’argent, le gouvernement et Big Pharma continueront à sacrifier nos enfants pour se couvrir les poches », a-t-il ajouté.

Pour plus d'informations connexes, assurez-vous de consulter https://vaccines.news/ et https://naturalnews.com/

L'échographie prénatale est toxique !

L'échographie prénatale est un élément pris pour acquis des soins de maternité modernes, à tel point que la plupart des gynécologues-obstétriciens estiment qu'il est impossible d'exercer leur profession sans cela. Les femmes américaines subissent maintenant systématiquement quatre à cinq échographies par grossesse. Malgré l'absence d'avantages démontrés, il existe également une tendance à « de nouvelles applications d'échographie… à des stades plus précoces de la grossesse » (p. 47), y compris la surveillance de la fréquence cardiaque fœtale Doppler qui magnifie plusieurs fois l’exposition du bébé à naître.

Un médecin écossais a mis au point le premier appareil à ultrasons 2D à la fin des années 50. Destinée à la numérisation prénatale et au diagnostic gynécologique des tumeurs, la machine s’appuie sur l’expérience antérieure du médecin en matière de technologie radar militaire. Le dernier secteur en pleine croissance dans le domaine de la technologie par ultrasons est l’imagerie 3D (qui montre le visage du bébé) ou l’échographie 4D qui crée un « effet vidéo en direct, comme un film » - entraînant les parents à stocker des images « en souvenir » de leur bébé dans des expressions du visage in utero.

Une seule exposition aux ultrasons a entraîné des lésions cellulaires et de l'ADN similaires à 250 rayons X du thorax. Ces lésions étaient permanentes et héréditaires pendant dix générations et au-delà.

 

Des risques connus mais cachés

Peu de parents potentiels se rendent compte que la technologie des ultrasons ne consiste pas seulement en des ondes sonores, mais également à un rayonnement non ionisant. Les téléphones cellulaires, les tours cellulaires, les téléphones sans fil, le Wi-Fi et plus encore sont d'autres exemples de rayonnements non ionisants fabriqués par l'homme. Bien que les rayonnements ionisants (penser aux rayons X) aient la réputation d'être plus puissants, les rayonnements non ionisants sont tout à fait capables de produire des effets biologiques, notamment d’altérer et d'endommager les cellules.

Selon l'auteur de l'une des récentes critiques en matière d'échographie, cette technologie cause des dommages considérables. La description d’une série d'études publiées dans les fin des années 1970et début des années 1980, l'auteur note que « une seule exposition aux ultrasons produit des dommages cellulaires et de l’ADN similaire à 250 radiographies rayons ». Les formes de dommages comprenaient « le cisaillement de l'ADN, les cassures à un et deux brins, les réarrangements chromosomiques et le déroulage de l'ADN, les déformations et les mutations chez la progéniture, ainsi que la désactivation complète du matériel génétique dans les cellules soniquées ».

Echographie et autisme

De nombreux chercheurs ont noté que la sécurité des appareils à ultrasons dépend, entre autres facteurs, de la quantité « d’énergie de sortie… à laquelle le fœtus est exposé ». À la fin des années 1980, le secteur des ultrasons a demandé à la FDA d'augmenter la production existante «pour améliorer la capacité de diagnostic » et, en 1991, l’agence a accepté une multiplication par huit des niveaux d’exposition admissibles. Lorsque, vingt ans plus tard, les chercheurs de la FDA ont comparé les tendances des ultrasons avant et après le changement de réglementation de 1991 - en se concentrant en particulier sur le potentiel de « chauffage des tissus » - ils ont signalé « une augmentation substantielle de la puissance des ultrasons au fil du temps » et ont prudemment conclu que leur élévation de température estimations « pourraient être considérées comme potentiellement nuisibles », a déclaré plus directement par d'autres auteurs :

Les chercheurs ont souligné que l'épidémie d'autisme avait décollé à peu près au même moment où l'utilisation et l'intensité des ultrasons augmentaient. Pour expliquer cette association, ils notent la présence d'altérations du système nerveux central chez les animaux exposés aux ultrasons in utero. Par exemple, une étude chez des souris a révélé que l'exposition fœtale à une échographie diagnostique modifiait « les comportements sociaux typiques… pouvant être pertinents pour l'autisme ».

Des chercheurs suédois écrivant en 2016 ont comparé les taux d'autisme chez les enfants nés entre 1999 et 2003 qui avaient été exposés à une échographie à 12 ou 18 semaines de gestation. Les auteurs ont trouvé des taux similaires d'autisme dans les deux groupes mais ont appelé à des recherches plus approfondies, soulignant que leurs résultats ne pouvaient pas en dire autant sur les pratiques actuelles en matière d'échographie. « Aujourd'hui », ont déclaré les auteurs, « des échographies d'intensité plus élevée sont effectuées plus fréquemment, à des stades plus précoces de la grossesse et à des fins non médicales, ce qui implique une durée d'exposition plus longue pour le fœtus. »

Il existe peu de preuves que l’échographie diagnostique sauve des vies ou améliore les résultats, et il existe de nombreuses preuves que, au contraire, elle est dangereuse.

 

Des bébés meurent à cause de la politique vaccinale actuelle

Xavier BAZIN

 

Cher(e) ami(e) de la Santé,

En mars dernier dans une école californienne, près de 50 enfants sont tombés malades de la coqueluche[1].

Tenez-vous bien : 100% de ces enfants étaient parfaitement vaccinés.

Même phénomène sur l’ensemble du comté de Los Angeles : parmi les 90 personnes qui ont attrapé la coqueluche ces derniers mois, 90 étaient vaccinés.

100% de vaccinés parmi les malades, donc.

Je le précise, car il est de bon ton d’accuser les « antivax » des flambées de rougeole ou de coqueluche.

En fait, le problème vient plutôt du manque d’efficacité des vaccins eux-mêmes.

Il y a 3 mois, je vous disais que des scientifiques s’alarment des échecs de la vaccination contre la rougeole[2].

De grands immunologues ont même publié un article dans The Lancet intitulé : « rougeole : est-ce qu’une nouvelle approche vaccinale est nécessaire ? »[3]

Eh bien, on a exactement le même problème pour la coqueluche !

Le British Medical Journal vient de publier un éditorial très inquiétant, avec ce titre :

            « Malgré d’excellents taux de vaccination, les cas de coqueluche augmentent. Une nouvelle stratégie est-elle nécessaire ? »[4]

Il faut dire que le vaccin anti-coqueluche est encore moins efficace que celui contre la rougeole… avec des conséquences encore plus graves, la mort de nombreux nourrissons.

 

La protection du vaccin ne dure pas longtemps !

Le problème de tous les vaccins, c’est que l’effet de la vaccination diminue avec le temps.

Au bout de 5, 10 ou 20 ans, beaucoup de personnes vaccinées ne sont plus protégées contre la maladie.

Pour la coqueluche, l’effet de la vaccination se dissipe particulièrement vite !

Une étude a montré que la protection contre la coqueluche chute de 42%, un an seulement après la dernière dose de vaccin (à l’âge de 6 ans environ)[5].

Selon d’autres études, les « rappels » effectués vers l’âge de 11 ans ont une efficacité très faible : moins de 10% des enfants sont encore protégés 4 ans après l’injection[6][7] !

Tout récemment encore, des chercheurs ont confirmé dans le journal Pediatrics que l’efficacité du vaccin diminue drastiquement au fil du temps[8].

La conclusion de tous les scientifiques est claire : les flambées de coqueluche sont dues en grande partie à la faible efficacité du vaccin[9].

Et cela pose de sérieux problèmes de santé publique.

 

La coqueluche n’est pas une maladie grave : où est le problème ?

Car il faut bien comprendre une chose.

Quand un vaccin n’est pas efficace à 100%, vacciner toute la population est parfois pire que de ne pas vacciner du tout.

Pour la coqueluche, c’est particulièrement évident.

Dans un monde sans vaccin, les enfants attrapent la coqueluche naturellement, et ils en sont protégés toute leur vie (notamment parce que la bactérie circule, ce qui provoque des « rappels » naturels).

Certes, avoir la coqueluche n’a rien d’une partie de plaisir, avec ces fameuses quintes de toux qui peuvent être épuisantes.

Mais la maladie finit par disparaître comme elle est venue, et on dispose d’antibiotiques en cas de problème sérieux.

Bref, pour les enfants et les adultes, c’est un mauvais moment à passer, mais c’est presque toujours bénin (sur 20 ans, la coqueluche n’a été la cause principale que de 6 décès chez l’adulte[10]).

Le gros avantage d’un monde sans vaccin anti-coqueluche, c’est que les bébés sont parfaitement protégés contre cette maladie !

Pourquoi ? Parce que leur maman possède naturellement des anti-corps contre la maladie, et les transmet à leur nourrisson.

A l’inverse, voici ce qui se passe lorsque vous vaccinez 98% d’une population (comme c’est le cas de la coqueluche) :

Non seulement la plupart des mères ne transmettent pas d’anticorps à leur bébé…

Mais elles ne sont pas toujours protégées elles-mêmes contre la maladie… et ce sont elles-mêmes qui risquent de transmettre la maladie à leur enfant !

De fait, d’après les statistiques françaises, les bébés victimes de coqueluche l’ont reçu majoritairement de leur mère[11].

Au total, en France, entre 1996 et 2012, 33 bébés de moins de 3 mois sont morts de la coqueluche[12].

Cela fait 2 bébés morts chaque année.

Et ce qui est à peu près certain, c’est que ces bébés ne seraient pas morts si la France n’avait pas décidé de vacciner massivement contre la coqueluche.

Car les mères de ces bébés auraient eu des anticorps contre la coqueluche, et auraient protégé leur bébé à un âge où ils sont particulièrement fragiles.

Vous comprenez le problème.

Beaucoup de bébés meurent à cause de la vaccination universelle contre la coqueluche… parce que les vaccins contre la coqueluche sont peu efficaces.

Résultat : c’est la panique chez les autorités de santé.

 

Leur « solution » ? Injecter de l’aluminium aux femmes enceintes

Face à ce scandale sanitaire, la Haute Autorité de Santé (HAS) a décidé de « prendre les choses en main »[13].

Dans une « feuille de route » publiée en juillet 2019, la HAS reconnaît que la stratégie actuelle pour éviter la contamination des bébés est un échec.

Cette stratégie, dite du « cocooning », est de vacciner l’entourage proche du nourrisson : le père et les frères et sœurs avant la naissance du bébé, et la mère dès que possible après l’accouchement.

Mais cela ne marche pas, alors la HAS envisage de sortir « l’artillerie lourde » : vacciner les femmes enceintes contre la coqueluche.

            « La vaccination des nourrissons contre la coqueluche n’est possible qu’à partir de l’âge de 2 mois et ne protège pas avant l’âge de 3 mois.

            L’objectif de la vaccination contre la coqueluche pendant la grossesse est de prévenir la survenue de la coqueluche chez le nouveau-né et le nourrisson pendant les premières semaines de vie, grâce au passage transplacentaire d’anticorps anti-coqueluche et en protégeant la mère vaccinée contre la coqueluche. »

Vous le voyez : il s’agit d’obtenir le même résultat que dans un monde sans vaccination : protéger la mère ET le bébé, grâce aux anti-corps de la mère.

Le « petit » problème est que cela implique de vacciner des femmes enceintes.

Et là, nos grands « pontes » se donnent le temps de réfléchir : la HAS annonce une évaluation complète de cette option, avec remise d’un rapport en janvier 2020.

Il faut dire que les deux vaccins existants contre la coqueluche contiennent :

- une dose élevée d’aluminium ;

- et trois autres valences - diphtérie, tétanos et polio – dont la femme enceinte n’a absolument pas besoin.

Voilà ce qu’on envisage d’injecter aux femmes enceintes, alors que tout le monde sait que c’est une période particulièrement à risque pour le fœtus !

Il y a quelques jours, le directeur général de l’Agence du médicament (ANSM) s’alarmait des effets de médicaments courants pris pendant la grossesse :

« Certains médicaments de large consommation et facilement accessibles comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être dangereux (Ibuprofène, Nurofen par exemple, NDLR). Après le sixième mois de grossesse, ils peuvent notamment provoquer des effets rénaux ou cardio-pulmonaires chez le futur enfant »[14].

Écoutez bien ce que dit la Pr Anick Bérard, spécialiste de la médication des femmes enceintes[15] :

            « Chez les femmes enceintes, on identifie souvent des problèmes dans la population après la commercialisation des médicaments.

Ce n’est qu’après que nous identifions le mécanisme d’action sur le bébé ou la maman, mais nous en sommes encore à l’âge de pierre dans ce domaine ».

Vous avez bien lu : « nous en sommes à l’âge de pierre », selon cette spécialiste.

C’est pour cela qu’il paraît totalement fou de vouloir injecter un vaccin quadrivalent (coqueluche et DTP) avec adjuvant aluminique… à des femmes enceintes !

Le principe de précaution exige de ne pas faire une chose pareille !

Malheureusement, je crains fort que la HAS finisse par céder aux lobbys et finisse par recommander la vaccination des femmes enceintes contre la coqueluche.

Il leur est impossible de reconnaître que la vaccination contre la coqueluche a été un échec.

Ce serait ouvrir la « boîte de pandore » : il faudrait ré-examiner l’intérêt de chaque vaccin un par un, objectivement.

D’ailleurs, savez-vous jusqu’où ils sont prêts à aller pour sauver la face (et le « soldat vaccin ») ?

Certains scientifiques vont jusqu’à réclamer le retour du précédent vaccin contre la coqueluche, à cellule entière[16].

Ce vaccin était clairement plus efficace que le vaccin actuel, mais il a été abandonné car il pouvait causer de graves effets indésirables, comme des dommages irréversibles au cerveau[17].

Mais vu le manque d’efficacité du vaccin actuel, nos grands experts estiment que le retour de ce vaccin risqué serait un « moindre mal ».

La vérité, c’est que la meilleure solution serait certainement l’arrêt définitif de la vaccination généralisée contre la coqueluche.

D'autant plus que la situation actuelle cause aussi le risque de donner naissance à une bactérie mutée beaucoup plus dangereuse – un peu comme l’excès d’antibiotiques a créé des bactéries résistantes mortelles[18].

Sauf que… les vaccins rapportent à Big Pharma :

- 25 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2012 ;

- 50 milliards de dollars aujourd’hui[19] ;

- 80 milliards de dollars en 2025, d’après les projections[20].

Face à ça, la vérité et le bon sens ne font pas le poids, hélas.

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources

[1] https://www.latimes.com/california/la-me-ln-whooping-cough-vaccine

[2] https://www.sante-corps-esprit.com/vaccins-rougeole-et-varicelle/

[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30303095

[4] https://www.bmj.com/content/366/bmj.l4460.full

[5] https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa1200850

[6] https://www.bmj.com/content/347/bmj.f4249

[7] https://pediatrics.aappublications.org/content/137/3/e20153326

[8] https://pediatrics.aappublications.org/content/144/1/e20183466

[9] https://pediatrics.aappublications.org/content/144/1/e20183466

[10] Voir l’avis du Conseil supérieur d’hygiène publique de France relatif à la vaccination anti-coquelucheuse et au vaccin. TdCaPolio du 19 Mars 2004 (BEH N°28-29/2004).

[11] Tubiana S, Belchior E, Guillot S, Guiso N, Levy-Bruhl D, Renacoq P. Monitoring the Impact of Vaccination on Pertussis in Infants Using an Active Hospital-based Pediatric Surveillance Network : Results from 17 Years’ Experience, 1996-2012, France. Pediatr Infect Dis J 2015 ; 34(8) :814-20

[12] Tubiana S, Belchior E, Guillot S, Guiso N, Levy-Bruhl D, Renacoq P. Monitoring the Impact of Vaccination on Pertussis in Infants Using an Active Hospital-based Pediatric Surveillance Network : Results from 17 Years’ Experience, 1996-2012, France. Pediatr Infect Dis J 2015 ; 34(8) :814-20

[13] https://www.has-sante.fr/recommandation_vaccinale contre coqueluche femme_enceinte.pdf

[14] http://sante.lefigaro.fr/femmes-enceintes-prennent-encore-trop-de-medicaments/

[15] https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0219095

[16] http://archpedi.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=2505542

[17] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC391511/

[18] https://www.sante-corps-esprit.com/coqueluche-vaccin-5-faits-genants-ministre/

[19] https://www.leem.org/sites/default/files/100questions_Leem_Fiche-77.pdf

[20] http://www.lefigaro.fr/societes/le-marche-des-vaccins-doublera-d-ici-a-2025

 

*** VIDEOS YOUTUBE ***

COUBIAK - Nouveau Paradigme

« Que ton aliment soit ta seule médecine » nous expliquait Hippocrate, Père de la Médecine, 400 ans avant notre ère. Il semblerait bien que cette simple Vérité reprenne tout son sens, à l'heure où l'ensemble du règne du Vivant se voit de plus en plus déréglé... Cette chanson sonne comme un appel lancé au monde de la Médecine, un rappel au célèbre serment d'Hippocrate.... Toutes les chansons du 1er Album de Coubiak en téléchargement gratuit sur https://www.coubiak.com/

 

Une histoire à dormir debout : le vaccin anti tétanos !

Incroyable mais vrai : ce vaccin, donné à des millions et des millions de gens n’a jamais pu servir à quoi que ce soit puisqu’il est impossible qu’il se rende là où se trouve le bacille du tétanos !!! Le livre de Françoise JOET Tétanos, le mirage de la vaccination montre cela d’une manière scientifique incontestable. La fin d’un mythe… Cela va être douloureux pour ceux qui ne veulent pas oser remettre en question leurs croyances !

A relever que la Liste des composants des vaccins que Tal envoie gracieusement à ceux qui la lui demandent par mail à [email protected] est d’une grande efficacité pour faire réfléchir ceux qui croient encore que les vaccins ne sont pas toxiques ! Injecter 235 produits chimiques à un nourrisson, ce n’est pas de la médecine honnête mais de la folie pure. Preuve en est que si des parents donnent cette liste à leur pédiatre et lui demandent, la bouche en cœur de leur signer un papier disant qu’il a reçu cette liste en mains propres, il y a bien des chances pour que celui-ci refuse avec énergie pour ne pas se voir accuser de « tentative d’empoisonnement » ! Dans plusieurs pays, des médecins ont déclaré ne plus vouloir vacciner avant que des études soient faites pour prouver la non-dangerosité des vaccins… L’ebook de Tal Vaccins, bienfaiteurs ou assassins ?, la faillite de l’empire vaccinal, en plus de montrer de façon scientifique et très documentée que les vaccins sont inefficaces et dangereux, permet de découvrir les diverses stratégies utilisées par les parents qui ne veulent pas vacciner leurs enfants.

Sur la chaîne Youtube de Thierry CASASNOVAS vous trouverez sous le titre LES VACCINS Rappel de vaccin avec le Dr Tal Schaller un passionnant entretien de Thierry avec Tal.

 

Rencontres régénération 2019-Andrew Wakefield-Enjeux de la vaccination, notre responsabilité !

Un document exceptionnel à montrer à tous ceux qui croient encore que les vaccins sont utiles ! Le docteur Wakefield est un chercheur anglais qui a été trainé dans la boue par les media mais dont la probité scientifique est remarquable. Il a participé aux rencontres de Thierry Casanovas de juin 2019.

 

Voilà, chers amis, en avant vers toujours plus de santé et de conscience !

Nous sommes avec vous et notre formidable équipe, Johanne, Tal, Gwen, Jean-Marie et Dorine sont à votre service pour que la vie chante, danse, palpite et vous entraine dans des aventures de plus en plus joyeuses et dynamiques !

Terminons en laissant la parole à Johanne :

Bonjour à tous,

Je suis très heureuse de me présenter à vous, avec ce que je suis et ce que je fais, en compagnie des êtres extraordinaires de tous les règnes que certains d’entre vous voient déjà avec leurs yeux physiques alors que d’autres ne le peuvent pas encore.

Chamane-guérisseuse de Madagascar, je reçois, soigne, philosophe et enseigne dans ma vie quotidienne, comme la plupart de mes frères et sœurs chamanes éparpillés sur toute la planète.

Je vois les guides spirituels, les anges (même si je ne les appelle pas toujours ainsi !), les ancêtres, les êtres de la nature et les entités de divers règnes et plans d’existence. Comme ces êtres apprécient les invitations joyeuses et sincères, je m’amuse et chante souvent pour les faire venir, les accueillir et glorifier la vie. Assistée par ces bons génies, je m’harmonise et je purifie les énergies des gens et des lieux. Je parle un langage incompréhensible pour l’intellect (que certains pensent être la langue malgache !) et je crie sur tous les tons, en fonction de mon état et de ce que j’essaie de toucher et de travailler, pour accéder à tous les cœurs.

Je libère les esprits errants, devenus malveillants à force de solitude et de souffrance. Je les invite à cesser de vouloir dominer, posséder ou soumettre les êtres humains en les rendant malades, malheureux et conflictuels. Je comprends leur désespoir et leur colère de se trouver dans des situations qui ne correspondent pas à ce qu’ils souhaitaient au départ. Je les invite à retrouver le chemin de la vie, de la joie et du plaisir d’agir ensemble. Parfois je m'accompagne de toutes sortes d'instruments de musique pour pouvoir attirer leur attention, équilibrer leurs énergies et voyager avec eux dans le temps et dans l’espace. De cette manière, je ne risque pas de les perdre en cours de route ou qu’ils repartent posséder d’autres êtres humains ! Ces entités sont devenues dures, insensibles et diaboliques à force d’égarements et de malheur. Aidée avec douceur et respect par de formidables alliés spirituels et aussi par la totalité de nos sublimes âmes réunies, je leur tiens les mains ou les sécurise en mettant mon bras autour de leurs épaules ou de leur taille. Je les conduis vers des plans lumineux où règne cette paix délicieuse qui guérit tous les cœurs.

Etant malgache, travaille d’abord avec l'énergie de mon pays et de mes ancêtres mais je ne suis plus reliée à une seule lignée ou à un seul peuple. Je suis devenue une « chamane planétaire » à force de voyager dans le monde et de croiser d'autres cultures, en recevant et en donnant dans l’échange et l’enrichissement mutuel. Je suis à l’origine du « chamanisme sauvage » qui enseigne les outils nécessaires pour développer son côté chamane en étant délivré des traditions rigides.

J'ai une grande famille, des enfants réceptifs et de très bons amis mais, consciente que nous pouvons avoir des intérêts divers et des niveaux de conscience différents, je ne force personne à accepter mon travail ou à collaborer avec moi. Je reçois avec joie tous mes hôtes dans la joie de la diversité et du partage. Mais je prie pour que tous découvrent un jour le chemin merveilleux des chamanes, cette voie d’union entre le monde matériel et les mondes spirituels et j’ouvre mon cœur pour les accueillir lorsqu’ils se sentiront prêts. Tous les hommes et toutes les femmes sont les bienvenus, avec leur liberté et leur souveraineté. Je respecte le cheminement de chacun, en tenant compte du fait que nous ne sommes pas des êtres faits d’un seul bloc, mais des personnes composées de plusieurs facettes qui doivent chacune avoir sa place pour profiter de la vie et réaliser ses projets !

En voyant que nous sommes porteurs de multiples facettes de tous les âges, animées des deux polarités masculine et féminine, nous avons, Tal et moi, baptisé ces facettes (ou personnages intérieurs) les S.P.P.A (Sous-Personnalités Psycho-Actives). Nous donnons ainsi aux personnes qui veulent se connaître, les moyens de ne plus laisser n'importe lequel de leurs personnages diriger leur vie et gérer de manière despotique leurs relations avec les autres. Nous les aidons aussi à libérer les SPPA qui sont restées immobilisées dans les caves du passé. C’est la psychothérapie spirituelle.

Cet enseignement passionnant sur les SPPA, que nous décrivons dans nos livres et que nous perfectionnons sans cesse grâce à nos guides spirituels, nous a permis, en tant que couple, de vivre en harmonie et de travailler ensemble dans de multiples domaines.

Enfin, étant chamanes-exorcistes tous les deux, nous nettoyons les énergies physiques, émotionnelles et mentales perturbées avec toutes sortes de soins ainsi que des massages multidimensionnels, sans négliger d’harmoniser les habitations et l’environnement.

Pour rendre les gens indépendants, nous partageons avec eux les techniques de santé que nous utilisons, notamment l'alimentation vivante, le jeûne, la gestion des émotions, le travail sur les hémisphères cérébraux et la connexion avec l'âme et les mondes spirituels.

Amis lecteurs, à vous de sentir si vous avez besoin de moi, de mon mari ou de nos partenaires Gwen et Jean-Marie ! Car nous pouvons avoir des manières de voir différentes les uns et les autres et nous apprécier quand même, dans la conscience que tous, nous faisons ce qui nous semble être le meilleur pour nous-mêmes, pour les autres et pour notre chère planète ! Ne partageons-nous pas tous le rêve de créer ensemble un monde joyeux, pacifique et solidaire ?

 

Votre équipe santeglobale.world