Newsletter 144 du 8 mars 2020

Téléchargez le document en format PDF

NEWSLETTER santeglobale.world

Programme

- Conférence de Tal sur l’Alimentation Holistique

https://academienouvellevie.com/l-alimentation-holistique-premier-pas-du-chemin-de-la-guerison?aid=tal

 

- Formation à 4 du 12 au 15 Mars 2020 « Les personnages intérieurs qui doivent réaliser nos missions de vie »

 

- Sommet de la Conscience du 15 au 29 Mars 2020, Tal et Johanne y participent le 28 Mars 2020 « Les secrets d’une vie de COUPLE épanouie : Qu’avons-nous appris en 30 ans de vie commune »

https://sommetdelaconscience.com/sommet-2020/?aid=ctschaller

 

- Congrès « Agir pour la Santé Naturelle » du 20 au 22 Mars 2020 à Aix-Les-Bains, Tal et Johanne y participent

https://www.agirsantenaturelle.fr/

 

- Conférence « Vaccins … on nous aurait menti ? » le 8 Avril 2020 à Romans, Tal et Me Jean-Pierre JOSEPH y participent

http://planetaiire.fr/wp-content/uploads/2020/02/conference-vaccins.pdf

 

- Stage du 10 au 12 Avril 2020 « Initiation au chamanisme sauvage »

 

- Stage du 17 au 19 Avril 2020 « Sortir des conflits grâce à la connaissance des SPPA (Sous-

Personnalités Psycho-actives) »

 

- Stage avec Gwen CLAPPE du 25 au 26 Avril 2020 « La Guérison » à Cressier

 

- Stage de Julie Nguyen du 25 au 26 Avril 2020 « Taï-Chi XPEO : L’énergie à portée de soi »

 

 

- Stage du 08 au 10 Mai 2020 « Conflits de couple : Prévention et Guérison »

 

- Stage du 15 au 17 Mai 2020 « Ouvrir sa médiumnité et communiquer avec les êtres de lumière »

 

- 8ème édition du Festival « Être Bien Avec Soi » du jeudi 21 au dimanche 24 mai 2020, Tal et Johanne y participent

https://www.etrebienavecsoi.com/festival-2020/https://www.etrebienavecsoi.com/festival-2020/

 

- Stage du 25 au 27 Mai 2020 « Le Jeûne Holistique »

 

- Stage avec Gwen CLAPPE du 30 au 31 Mai « La Voix de l’âme » à Genève

 

- Stage du 13 au 14 Juin 2020 « SOUS PERSONNALITÉS PSYCHO-ACTIVES, CRÉATRICES DE TOUTES NOS RÉALITÉS » , Tal et Johanne y participent ainsi que Jérôme REY

https://www.jeromerey.ch/kopie-von-intensivseminare

 

- Rencontres Régénère : du 25 au 28 Juin 2020 au Saut du Loup à Miramont la Guyenne, Tal et Johanne y participent

https://rencontres-regeneration.com/

 

- Stage avec Gwen CLAPPE du 27 au 28 Juin 2020 « Chamanisme Sauvage »

 

- Stage avec Gwen CLAPPE du 18 au 19 Juillet 2020 « Vivre avec son enfant intérieur »

 

- Stage 29 Juillet au 01 Août 2020 « Médecine Holistique, quantique et intégrative »

 

- Stage du 13 au 16 Août 2020 « Initiation au Chamanisme Sauvage »

 

- Stage 27 au 30 Août 2020 « Sortir des conflits grâce à la connaissance des SPPA »

 

- Formation du 24 au 27 Septembre 2020 « Déployer ses ailes de médiums »

 

- Formation du 22 au 25 Octobre 2020 « Libérez Le Chamane Sauvage en vous »

 

Philosophie

Un jour, un professeur entra dans sa classe et demanda à ses élèves de se préparer à une interrogation surprise.

Les élèves, étonnés, attendaient que le contrôle commence.

Le professeur distribua les feuilles d’interrogation face vers le bas, comme d’habitude.

Lorsqu’il les eut toutes distribuées, il demanda aux élèves de retourner leur feuille. À la surprise générale, il n’y avait aucune question. Juste un point noir au centre de la feuille. En voyant l’expression des visages des élèves, le professeur leur dit : « Je voudrais que vous écriviez ce que vous voyez ici… » Les étudiants, un peu confus, commencèrent ce devoir inexplicable. À la fin du temps imparti, le professeur ramassa les copies et commença à les lire à haute voix devant toute la classe. Tous les étudiants avaient défini le point noir, en essayant d’expliquer sa position au centre de la feuille. Après que toutes les copies eurent été lues, le professeur commença à expliquer : « Je ne vais pas vous noter là-dessus. Je voulais juste que vous réfléchissiez. Personne n’a rien écrit au sujet de la partie blanche de la feuille. Tout le monde s’est focalisé sur le point noir. Et la même chose arrive dans nos vies. On a tendance à se focaliser seulement sur le point noir. Le problème de santé qui nous embête, le manque d’argent, une relation compliquée avec un membre de la famille, une déception avec un ami… Les points noirs sont très petits quand on les compare avec tout ce que nous avons dans nos vies, mais c’est eux qui polluent notre vie. Éloignez vos yeux des points noirs de votre vie et prenez conscience de tout ce que vous avez. Profitez de chacune de vos satisfactions, de chaque moment positif que la vie vous donne. Voyez l’abondance autour de vous et vivez heureux.

 

SCIENCE : Toute recherche doit impliquer une recherche éthique de la vérité.

Brian Clement, directeur de l’Institut Hippocrate de West Palm Beach (Etats-Unis)

 

Les énormes besoins économiques nécessaires à la recherche ont créé le fait que les sociétés multinationales ont pris les commandes de pratiquement toutes les universités, laboratoires et centres de recherche. Tout est fait pour pousser des produits et vendre des idéologies. Convaincre les non-scientifiques du monde entier que les infos scientifiques sont diffusées à partir d'un groupe de scientifiques hautement qualifiés a incité les masses à croire en leur légitimité. Tout, du plus récent médicament aux 2.000 produits chimiques créés chaque année, imprègne notre corps et notre environnement, diminuant la capacité de l'humanité à vivre une vie libre et saine.

Ce dilemme ne peut être résolu que si nous plaçons l'intégrité et la légitimité comme fondement à toute recherche. Il faut analyser les méta-études. Bien que cela soit laborieux, c'est le seul moyen de déterminer la vérité. Par exemple, il peut y avoir 100 études sur les raisons pour lesquelles la 5G est une avancée positive, chacune des cent études prédit des résultats différents, mais en les comparant toutes, il y a certains points communs qui sont découverts et révèlent des résultats authentiques. Nous savons que la 5G est une technologie dévastatrice mais, malheureusement, nous ne le comprendrons qu'après la survenue des effets désastreux sur la santé qui vont résulter de son utilisation. Les scientifiques sont-ils malhonnêtes ? Non, mais le drame est qu’ils sont autorisés à utiliser tous les moyens possibles pour prouver ce qu’on les a payés pour affirmer !

Pour la personne moyenne, il peut être décourageant de savoir qu’on ne peut pas faire confiance à la science. Il ne faut pas fuir cet outil extraordinaire, mais plutôt raviver ses racines, définir ses bases. J’estime qu'il y a encore environ 5% de la science qui est faite sans arrière-pensées. C'est le réservoir de pureté auquel nous pouvons boire !

« Tout doit être aussi simple que possible, mais pas plus simple » - Albert Einstein

Ici à Hippocrates Health Institute, nous ne menons pas d'études de recherche formelles, mais avons plutôt utilisé l'observation clinique sur les effets que le mode de vie que nous proposons a eu sur des centaines de milliers de personnes depuis plus de 64 ans. Bien que nous ne puissions pas publier ces études et entrer dans l'arène compétitive de la science dite légitime, je crois que la validité de notre travail est authentique et de haute valeur sur le plan humain.

La plupart des médecins et des scientifiques qui font partie du statu quo veulent surtout être approuvés par leurs collègues. Ils dépensent énormément d'énergie pour être acceptés plutôt que d'être des pionniers qui osent changer radicalement l'avenir de la science en la poussant dans de nouvelles directions. Créer des normes qui empêchent la majorité des gens et des chercheurs de participer au progrès de l'humanité est une façon d’agir arrogante, inhumaine et stupide. Souvent, une figure non conventionnelle, comme Newton, établit une toute nouvelle mentalité. Les Tesla, Plank, Einstein et Elon Musk du monde ne suivaient pas le programme, mais le réécrivaient et le plaçaient sur le nouveau théâtre de l’évolution de l’humanité. Trop souvent, nous oublions que les renégats semblent être les seuls à avoir suffisamment d'estime de soi et de courage interne pour ouvrir la fenêtre vers de nouvelles réalités. Comme ce serait triste si les frères Wright avaient décidé qu'il était trop difficile de voler ! Dans mon demi-siècle de travail, j’ai observé que ce sont les parias qui jettent le plus souvent un éclairage nouveau sur le chemin de la science.

Ne restez pas coincé dans la répétition des scénarios façonnés par des institutions scientifiques limitées. Creusez profondément dans leur travail, découvrant les bijoux mêmes qu'ils n'ont pas reconnus de leurs propres activités. La science authentique est davantage axée sur des résultats cohérents qui corrigent et guérissent les anomalies actuelles. N'arrêtez jamais de progresser et rappelez-vous toujours que tout peut s'améliorer.

Nous sommes à l'aube d'un avenir sombre ou brillant. Notre existence même dépend de nous, de faire les bons choix. Ne pensez pas un instant qu'il est trop tard pour se diriger vers un avenir positif. Participez en exigeant la vérité, non seulement des autres, mais surtout de vous-même. Éliminez le désespoir en insérant l'espoir. La science est-elle réelle ? Oui. Pourtant, nous devons faire en sorte que les scientifiques se souviennent de leur obligation de faire progresser l'humanité. Faites de cette nouvelle année un point de départ pour l'avenir d'une science éthique.

 

LA SUISSE ARRÊTE LE DÉPLOIEMENT DE LA 5G EN RAISON DE PROBLÈMES DE SANTÉ ET D’UNE OPPOSITION PUBLIQUE GÉNÉRALISÉE !

 

Tant que Macron sera aux manettes en France, il appliquera la Plan du Nouvel Ordre Mondial et l'installation de cette technologie du diable.

Alors que la ville Chinoise de Wuhan voulait être la vitrine de la ville connectée avec ses 10.000 antennes 5G, et qu'à New-York des tuberculoses sans bacille apparaissent dans un quartier expérimental 5G, la Suisse a décidé de suspendre son programme 5G après les nombreuses plaintes pour des problèmes de santé ! La 5G confirme qu'elle est utilisée pour réduire la population selon le plan Khazare du Nouvel Ordre Mondial Nazi (Supervisé par l’International Banking Cartel (IBC) de la Mafia Khazare dont le siège se trouve à Tel-Aviv, mais qui ne va pas déployer la 5G en Israël), mais ses effets sont si violents que ses effets nocifs ne peuvent pas être cachés et donc les habitants sonnent l'alerte rapidement !

Par contre à Wuhan, les habitants sont confinés et même certaines portes de résidence sont soudées, les obligeant à supporter ces ondes mortelles dont les effets seront attribués à un virus !

« La Suisse, l’un des leaders mondiaux dans le déploiement de la technologie mobile 5G, a imposé un moratoire indéfini sur l’utilisation de son nouveau réseau en raison de problèmes de santé », rapporte le Financial Times.

La Suisse est relativement avancée en Europe dans l’adoption de la 5G. Le riche pays alpin a construit plus de 2.000 antennes pour mettre à niveau son réseau au cours de la dernière année seulement, et ses fournisseurs de télécommunications ont promis une couverture 5G imminente à leurs clients pendant la majeure partie de l’année écoulée. Cependant, une lettre envoyée fin janvier par l’agence suisse pour l’environnement, Bafu, aux gouvernements cantonaux du pays, a désormais mis en arrêt l’utilisation de toutes les nouvelles tours 5G, ont déclaré des responsables qui ont vu la lettre au Financial Times.

[…] L’Association médicale suisse a conseillé la prudence sur la 5G, faisant valoir que les principes juridiques les plus stricts devraient être appliqués en raison de questions sans réponse sur le potentiel de la technologie à endommager le système nerveux, voire à provoquer des cancers.

Il n’y a eu aucune étude majeure sur les effets de la 5G sur la santé. D’un autre côté, il y a des tonnes d’études montrant que le WiFi sous sa forme actuelle peut avoir une multitude d’effets négatifs sur notre santé, ils sont généralement simplement ignorés par nos gouvernements et les médias (le Royaume-Uni est récemment allé jusqu’à interdire un avertissement publicitaire sur les dangers de la 5G).

Les tours 5G sont exponentiellement plus nocives que les appareils WiFi actuels et elles se trouvent dans les quartiers afin que tout le monde puisse y accéder, et à quelques dizaines de mètres des maisons des gens pour une efficacité maximale.

Félicitations au peuple suisse pour s’être élevé contre cette folie, plus de gens devraient leur emboîter le pas.

Source : Switzerland Halts 5G Rollout Due to Health Concerns, Widespread Public Opposition

https://vol370.blogspot.com/2020/02/2102-la-suisse-arrete-le-deploiementde.html

 

La Pandémie de coronavirus de Wuhan serait une MISE EN SCÈNE destinée à couvrir la crise de santé publique causée par le déploiement intensif de la 5G à Wuhan en 2019.

QUESTION : La pandémie de coronavirus bio-conçue se propage-t-elle délibérément à l'échelle mondiale afin de faciliter davantage le déploiement militaire de la 5G dans le monde ?

La réponse à cette question critique est d'une importance primordiale pour chaque personne sur la planète en raison de la force avec laquelle le mastodonte 5G se déplace à travers les pays.

Nous savions tous qu'ils allaient faire quelque chose de grand - TRÈS GRAND !

Mais le scénario de dépopulation qui se déroule rapidement et qui utilise le coronavirus de Wuhan, la 5G, les vaccinations forcées et les chemtrails est assez ambitieux à tous points de vue.

Déploiement 5G

Il n'y a rien de plus sacré pour la mise en œuvre du programme du NWO (Nouvel Ordre Mondial) - DANS LE MONDE ENTIER - que le déploiement militaire fulgurant de la 5G et le développement ultérieur de l'Internet des objets (Internet of Things IoT).

Vraiment, ce projet absurdement impossible représente la pierre angulaire du complot néfaste de NWO pour inaugurer furtivement un gouvernement mondial unique.

Néanmoins, la cabale mondialiste NWO est devenue complètement folle et ses agents essaieront tout ce qu'ils peuvent pour mettre en place leur matrice de contrôle mondial planifiée depuis longtemps, qui nécessite un réseau énergétique 5G pleinement opérationnel comme condition préalable à un Internet des objets pleinement fonctionnel.

La ville de Wuhan a été établie comme zone de démonstration 5G officielle en 2019.

Le gouvernement chinois prévoyait d'utiliser cette grande métropole comme vitrine de tous les avantages « éblouissants » qu'un réseau énergétique 5G est censé offrir aux utilisateurs informatiques sans fil. Ils ont ensuite prévu de faire de la ville de Wuhan un fleuron urbain de l'Internet des objets.

La ville de Wuhan devait avoir 10.000 stations de base 5G en service à la fin de 2019

Ne vous y trompez pas : l'activation d'un grand réseau énergétique 5G dans une mégalopole comme la ville de Wuhan aura inévitablement d'énormes impacts sur la santé et l'environnement.

A la seconde où ils ont actionné l'interrupteur sur la 5G à Wuhan, toute la population a été immédiatement exposée à des fréquences électromagnétiques extrêmement nocives et à des rayonnements micro-ondes.

En fait, les gammes spécifiques de signaux radiofréquences et la sortie de rayonnement micro-ondes nécessaires pour alimenter un réseau électrique 5G fonctionnel sont bien connues pour être excessivement dangereuses pour la santé humaine. Comme suit :

Un rapport MILITARY INTEL prouve que le gouvernement sait que les gammes de radiofréquences 5G et les rayonnements hyperfréquences sont nocifs pour la santé humaine

Non seulement l'armée américaine a documenté scientifiquement les effets néfastes sur la santé associés à la 5G (ainsi qu'à la 4G et à la 3G), mais il existe maintenant des preuves tangibles qui prouvent que le gouvernement fédéral américain a sciemment menti sur ces nombreux risques pour la santé pendant des décennies. Comme suit :

Des preuves tangibles prouvent que les États-Unis ont menti sur la 5G. Le rapport de recherche de la Marine confirme de nombreux dangers pour la santé.

Ce qui nous amène à l'aspect le plus périlleux du déploiement militaire de la 5G – ZONES MORTELLES.

Toutes les preuves scientifiques disponibles dans le domaine public indiquent maintenant que partout où l'infrastructure 5G est située dans la plus grande concentration générant les CEM (Champs électromagnétiques) et les micro-ondes les plus puissants, ces super-points chauds 5G fonctionneront efficacement comme des zones de mort.

 

Le journal MORPHEUS nous apprend ceci : « Un jour où la grippe H1Ni faisait l’actualité, l’une de nos sources a déjeuné avec un membre de la famille Rotschild qui lui a dit : « Nous n’en sommes qu’à l’étape des essais. Le processus pandémique devrait survenir en pleine débâcle monétaire et condamner les gens à rester chez eux. Ils seront alors spoliés à l’issue d’un effondrement économique et monétaire sans pouvoir s’opposer aux mesures que les gouvernements prendraient pour « réinitialiser » le système défaillant.

Le 5 décembre 2019 une loi passe en France qui vise, en cas d’épidémie à instaurer un « maintien à domicile » et des « mesures exceptionnelles d’isolement contraint ». Et Morpheus de conclure « En pleine crise du coronavirus, survenu trois mois plus tard, la médiumnité de nos sénateurs nous interroge. Nous ne savions pas que le Sénat était devenu l’oracle de Delphes ! »

 

Info transmise par Michel DOGNA

France : LOI MISE EN QUARANTAINE

 

Ce projet de loi sorti le 5 décembre (et a donc été préparé avant), quelques jours avant le début officiel de l’épidémie (le 8 décembre)*. Il a été précédé par un séminaire à New York, mais décidé à Davos (1), donc 3 mois environ avant pour « préparer les chefs d’État à une épidémie mondiale ».

https://insolentiae.com/coronavirus-nouvelle-loi/

https://www.senat.fr/leg/ppl19-180.html#AMELI_SUB_4__Article_6

 

CORONA VIRUS : A la recherche du vrai coupable

Avec l’affaire de la pandémie du Corona virus, une fois encore, je constate que mes pronostics à contrecourant sont tombés juste et se confirment sur des bases scientifiques, n’en déplaise aux abonnés du bourrage de crâne des médias mensonges. Oui je confirme que le ravage soi-disant épidémique est un montage bien préparé qui désigne parmi les deux principaux suspects un faux coupable, afin de blanchir le vrai qui va rapporter une manne de profits pharaoniques : il s’agit du Corona virus et de le 5G qui comme par hasard ont été, comme je l’avis annoncé dans mon précédent article, lâchés exactement en même temps en décembre 2019. Voilà de quoi semer la confusion chez tous les sherlock Holmes cherchant qui est l’auteur réel du crime, l’un ou l’autre ou les deux en tant que complices ?

Et bien c’est la science qui va nous mettre sur la piste, qui est celle des grandes compagnies de télécom, lorsque l’on apprend qu’elles ont choisi comme onde porteuse du réseau 5G la fréquence de 60 Giga hertz (qui signifie 60 milliards de coups par seconde). Et alors ? me direz-vous : 60 GHz c’est une hyperfréquence – quel problème ? Eh bien il se fait que c’est justement la fréquence de la molécule d’oxygène O2 qui sous cette fréquence entre en résonance et entre dans une excitation extrême. Voyez cet abaque :

C’est le même principe que le four à micro-ondes où l’on plonge l’eau dans un bain vibratoire de 2,4 Giga hertz qui correspond à la vibration propre de l’eau – il s’ensuit que cettefréquence de résonance atteinte de l’eau augmente son agitation moléculaire, faisant ainsi monter sa température – Il se produit donc un phénomène inversé à l’habitude :

* Chauffer l’eau augmente l’agitation moléculaire

* Agiter les molécules fait chauffer l’eau

L’oxygène lui, étant un gaz se contente de se dilater et de se charger en énergie électrique.

LA DECOUVERTE DU POT AU ROSE

L’air, nous le savons, contient 21% d’oxygène. Or cet oxygène « très excité » va être inspiré par nos poumons et passer dans le sang. Et c’est là que se trouve le nœud de l’histoire, car il doit être capturé par le fer de l’hémoglobine avec lequel il doit se combiner chimiquement pour l’emporter dans tous les organes du corps. Mais le problème est que l’hémoglobine est incapable d’assimiler cet oxygène excité devenu biologiquement incompatible ! Cette information provient d’un livre qui s’appelle Magnéto-Biologie, soulignant des problèmes physiques en cascade, en relation directe avec une hypoxie. En définitive, la 5G entraîne une hypoxie générale plus ou moins importante de ceux qui sont plongés dans son champ vibratoire.

Nos deux plus gros consommateurs permanents d’oxygène sont le cerveau (sauf pour certains…) et le cœur. Remarquez que dans les rapports venant de Yuhan il est souvent question parmi les gens en quarantaine de cas de gens qui deviennent intellectuellement des « légumes » et qui font des crises cardiaques.

Il est aussi question de grandes souffrances – pourquoi ? C’est un lieu commun que la privation d’oxygène d’un muscle entraîne une douleur crampoïde – exemple : forte douleur dans la poitrine dans les crises d’angor ou lors d’un infarctus – douleur terrible des jambes lors d’un certain périmètre de marche atteint de ceux qui font de l’artérite des jambes, crampes locales des sportifs… Rien à voir avec une grippe tout cela !

Bien que l’on ne puisse pas croire 100% des informations venant de Chine, il semble qu’il y ait suffisamment d’images montrant des gens tombant subitement dans la rue, et dont le gouvernement chinois n’aime pas que l’on parle. A présent il est pourtant obligé d’admettre que certaines personnes peuvent n’avoir pratiquement aucun symptôme visible avant de tomber subitement par terre. Qu’est-ce que cela peut-il être si ce n’est une panne brutale d’oxygénation du cerveau ou du cœur ?

Soyons clair : quand vous êtes grippé, normalement vous commencez à vous sentir vidé, vous avez des courbatures et vous avez froid ; vous n’avez aucune envie de sortir mais plutôt de vous mettre au chaud dans votre lit, avec un bon bouillon de légumes ! Vous n’avez pas envie de mettre votre manteau et d’aller marcher dans la rue et de vaquer à vos occupations.

Tous ces chinois qui tombent morts dans la rue, ne meurent pas du Corona virus mais du 60 GHz de la 5G omniprésente puisque relayée par 10 000 antennes sur le territoire de Youhan.

 

PREMIERE URGENCE AU CAS DES SIGNES PLUS HAUT

Réoxygéner au plus vite la victime en la faisant respirer de l’oxygène en bouteille donc non irradié par la 5G, puis l’emmener dans une zone hors ville, hors 5G. Ces bouteilles se trouvent dans les SAMU, les cliniques, les hôpitaux, les avions, les clubs de plongée… et j’allais oublier LE BOL D’AIR JACQUIER HOLISTE (voir Google).

 

UN DEBAT REVELATEUR AU SENAT AMERICAIN

Le site CIEL VOILE présente une vidéo avec une présentatrice qui rapporte le résumé d’une confrontation au Sénat américain avec deux hauts dirigeants des grandes compagnies de télécom qui gèrent les réseaux WIFI, 3 G, 4G, et maintenant 5G.

Le Sénateur monsieur Blumenthal ouvre la polémique sur la sécurité de la 5 G :

« […] Tout cela devrait être stoppé jusqu’à ce que nous analysions les implications du 60 GHz ».

Si vous croyez que ces compagnies ont déjà testé le 60 GHz pour notre santé et notre sécurité, écoutez attentivement ce que les télécoms admettent quand on leur pose la question.

« La 5G comme vous le savez bien utilise des fréquences plus élevées qui ne voyagent pas loin, et nécessiteront un réseau de centaines de milliers – voire de millions – de petites stations cellulaires. »

Le Sénateur : « Alors la question se pose : Quelles sont les implications pour la santé humaine et la sécurité ? J’adresse ma question particulièrement à vous Messieurs Gillen et Berry.

Réponse : « La sécurité est primordiale pour nous, et comme vous y avez fait allusion, nous nous appuyons sur l’expertise des Agences, comme la FDA et autres dont les exigences sont de nous protéger tous. A ma connaissance, il n’y a pas d’études faites par l’industrie (sous- entendu : Tout Va Bien !). Je serais heureux d’étudier les opportunités que vous estimez nécessaires, de davantage d’études (qu’il n’y a jamais eues). Nous sommes toujours pour davantage de sciences. Nous nous appuyons aussi sur ce que les scientifiques nous disent. »

Le sénateur Blumenthal enchaîne : « Donc pour l’essentiel, la réponse à ma question : combien d’argent a été investi ? C’est Zéro ! »

Réponse : « Je ne peux que vous suivre Mr le Sénateur : à ma connaissance, il n’y a pas d’étude en cours financée par l’industrie. »

Mr Blumenthal : « Donc s’il n’y a aucune recherche en cours, c’est que nous avançons vraiment à l’aveuglette ! »

NOTA : Les arbres, parait-il, gênent la propagation des ondes 5G - donc vivez dans des sites bien arborés.

CONCLUSION : UN CORONA VIRUS QUI PORTE LE CHAPEAU

La propagande marche bien – une majorité suit ce qu’elle croit être l’évidence, par manque d’analyse personnelle. Des naïfs proposent charitablement des remèdes panacées pour le Corona – Des labos moins charitables promettent des vaccins bâclés en 3 semaines, les mieux étant inopérants, les pires vous gratifiant en prime d’une ou deux maladies graves.

A retenir :

1 - Il est clair que le Corona V n’est qu’une grosse grippe comme les autres, qu’il convient de soigner comme les autres… à condition d’être à l’abri de la 5 G !

2 - Il y aura un lot de morts comme tous les ans, pas plus pas moins parmi les faiblards… à condition d’être à l’abri de la 5 G !

3 - La vie reprendra le dessus…à condition d’être à l’abri de la 5 G !

4 - La xénophobie envers les chinois est une stupidité résultant de l’adhésion aveugle au gigantesque mensonge organisé.

NOTA : N’oubliez pas les tissus anti-ondes dont j’ai parlé récemment (voir KLA.TV)

Consultez aussi le site http://www.cielvoile.fr/2020/02/coronavirus-et-5g-a-60-

UN MASSACRE EN ODEUR DE SAINTETE

On apprend par de nombreux YouTube la « bonne nouvelle » annonçant que TOUS les hôpitaux en Chine sont en cours d’être équipés de la 5G, ce qui devrait permettre des bilans de santé et des soins à distance - séduisant, non ? mais transformant les hôpitaux en zones mortelles.

La France devrait suivre ce programme dans la foulée…

La 5G : l’avancée technologique qui va vous faciliter la vie… et la mort aussi !

 

CORONAVIRUS : DES INFOS CAPITALES !

VIDEO - https://www.bitchute.com/video/ezBDIWjeDp0Z/

SITE

https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/03/larnaque-coronavirus-vacciner-depeupler.html#more

 

LIVRE

Ebook Patients futés 2 de Michel DOGNA, sur son site. Une mine d’or de thérapies naturelles dûment testées par Michel Dogna. Délivrez-vous des médicaments chimiques qui vous empoisonnent et découvrez enfin tous ces produits naturels qui dynamisent les processus naturels d’autoguérison du corps ! Michel DOGNA a une expérience de naturopathe exceptionnelle.

Tal : Je disais de lui (dans mon livre Des Etres Merveilleux, créateurs de bonheur et de joie, paru en 2011) « A près de 70 ans, Michel a gardé une curiosité et un enthousiasme d’enfant. La première fois que je l’ai rencontré, lors d’une croisière en Méditerranée avec des naturopathes et guérisseurs, j’ai été stupéfait par son côté Géo Trouvetout, ce personnage de Walt Disney qui n’arrête pas de faire de nouvelles inventions. Michel est un feu d’artifice de créativité, de générosité et de joie de partager les « recettes de santé et de bonheur » qu’il a trouvées et met en pratique dans sa vie quotidienne avec une vitalité rebondissante et joyeuse. Nous sommes sur le champ devenus de très bons amis, nourris aux mêmes sources des médecines naturelles et de la sagesse universelle. L’un comme l’autre, nous sommes désireux de partager avec tous les trésors de la vision holistique afin d’aider nos contemporains à se délivrer des marécages glauques du conformisme et des concepts chimiques et vaccinaux qui détruisent le bien-être de tant de gens d’une manière sournoise et souvent invisible. Nous œuvrons pour un monde pacifié et lumineux pour tous. »

 

BREVES

Notre corps contient cent mille milliards de bactéries, soit cent fois plus que de cellules !

95% de la sérotonine (hormone du bonheur) est produite dans le tube digestif, 5% dans l’hypothalamus.

En changeant leur microbiote des souris agressives deviennent calmes et  vice-versa !

En modifiant le microbiote on rend des souris obèses, ou l’inverse !

Nos bactéries intestinales fabriquent des vitamines pour nous…

De nouvelles études montrent qu'un taux de cholestérol élevé RÉDUIT la mortalité, révélant une arnaque totale aux statines, le plus gros générateur de profits de Big Pharma

Voir le site de brighteon.com

 

Tiré de la newsletter du Dr Julien DROUIN

Bonjour,

 Je rentre du Costa Rica, une « stress free zone » parfaite. Un pays ou la vagotonie est tellement intense qu'heureusement le café y pousse en abondance. C'est un pays que je conseille pour toute forme de guérison : physique, émotionnelle et spirituelle. Je suis curieux de savoir si cela vous intéresserait d'y faire une retraite en janvier 2021 ? Surf, yoga, nature, méditation, libération émotionnelle, jungle et sieste !!!

De retour en France on m'a demandé ce que je pensais du Coronavirus. Welcome back... Je n'y porte aucune attention, comme à toutes les « fréquences basses ». Mais comme je porte de l'attention à la vitamine C j'ai écrit un court article ci-dessous.

Mon premier conseil serait de libérer la peur / panique (de l'attraper ou autre) Le but premier de ceux qui l'ont déclenché. Oui je crois à un groupe de « coquins », « cabale », « illuminati », « gouvernement de l'ombre », mais je sais qu'ils n'ont que le pouvoir qu'on leur donne.

 

Vitamine C

Nous avons déjà un traitement qui empêche les décès dus aux virus.

C'est la vitamine C...

La capacité de la vitamine C à protéger la santé et à détruire les maladies infectieuses et les toxines remonte aux années 1940, avec des résultats stupéfiants rapportés par Fredrick R. Klenner, MD, diplômé de la Duke University Medical School.

Dr Klenner : « Lorsque les quantités appropriées sont utilisées, la vitamine C détruit tous les organismes viraux. La polio n'a pas fait exception à la règle et le traitement à doses massives d'ascorbate [vitamine C] a permis de guérir chacun des 60 cas de polio. Il n'y a eu aucune paralysie.

Les résultats miraculeux de Klenner en matière de vitamine C sont légion, à commencer par la polio. http://www.doctoryourself.com/klennerbio.html

Le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), un autre coronavirus, aurait également pu être traité avec une dose massive de vitamine C (acide ascorbique ou sa forme ascorbate non acide) http://www.doctoryourself.com/sars.htm

Lendon H. Smith. MD décrit de façon très détaillée dans le Guide clinique pour l'utilisation de la vitamine C : L'expérience clinique de Frederick R. Klenner, M.D., « Klenner... a donné au moins 350 mg par kilogramme de poids corporel... une dose de 25.000 à 30.000 mg environ [par jour] pour un adulte ». Avec des doses suffisamment importantes et fréquentes, il pourrait arrêter la rougeole et assécher la varicelle.

Nous apprenons ensuite du livre de Thomas E. Levy, MD, JD, Curing the Incurable...Vitamin C, Infectious Diseases, and Toxins que ...

« Huit patients atteints de zona ont bénéficié d'un soulagement total de la douleur dans les deux heures suivant la première injection de 2.000-3.000 milligrammes de vitamine C, avec une résolution complète de 327 cas de zona sur 327 dans les 72 heures suivant 5 à 7 injections de vitamine C. (pg. 82-83)*

Ces « miracles » vont bien au-delà des virus qui menacent la vie. Klenner a traité avec succès et en toute sécurité pratiquement toutes les « maladies évitables par la vaccination », ainsi que toutes sortes d'organismes pathogènes et de toxines. Même le tétanos, la strychnine (p. 279) et les radiations (p. 275) n'ont pas fait le poids lorsque la dose de vitamine C était assez importante et administrée assez longtemps.

Mais voici la clé, ces traitements à la vitamine C impliquent généralement des doses massives pour maintenir le cours de la destruction de l'agent infectieux et de la désintoxication de la toxine. Des doses allant jusqu'à 270.000 mg par voie intraveineuse et 40.000 mg par voie orale administrées dans les 30 heures ont détruit l'hépatite virale (p. 62), ce qui a permis au patient de reprendre le travail en quelques jours.

L'industrie pharmaceutique s'attaque vigoureusement aux traitements à base de substances naturelles non brevetables. Il est facile de comprendre pourquoi et pourquoi l'AMA a tenté (sans succès) de détruire l'industrie chiropratique avec ces mêmes allégations charlatanesques. Si tous les traitements mentionnés ci-dessus étaient des soins standard, nous aurions besoin de beaucoup moins de leurs médicaments et vaccins. Donc, comme on dit souvent « suivez l'argent ».

Mais pas de « victime de l'industrie » ici, les formes orales de la vitamine C sont facilement disponibles auprès de nombreuses magasins. Pour les perfusions il y a des solutions, en France aussi.

Si vous voulez informer votre médecin (uniquement si vous le sentez ouvert, sinon cela ne sert à rien) utilisez le livre de Thomas Levy mentionné plus haut traduit et édité par Michel Dumestre :

https://www.amazon.fr/Panac%C3%A9e-originelle-vitamine-C/dp/2879090210/ref=sr_1_4?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=vitamine+c+livre&qid=1582115526&sr=8-4

 

MAIL RECU

Très chère Maître,

Très cher Docteur,

Un tout grand merci pour la formation que vous proposez tous les quatre « Tout guérir » où on y apprend une foule de renseignements et d'enseignements totalement inédits et cependant au combien salvateurs et capitaux pour pouvoir libérer son esprit, pour le moment emprisonné par le formatage de nos sociétés occidentales, et prétendre et aspirer à une vie meilleure.

Un tout grand merci aussi pour les très nombreux ouvrages de très haute qualité que vous nous proposez et dans lesquels vous faites étalage de votre préoccupation principale : maintenir, développer, embellir la VIE. Vous faites montre d'un esprit très libre dont les caractéristiques principales sont la tolérance, la liberté, l'acceptation de la différence comme richesse, l'intérêt pour tout ce qui est novateur avec comme devise que tout est POSSIBLE et partout sur Terre et dans l'Univers. Le liste des qualités que je vous livre ici est nullement exhaustive, bien sûr que non, car elles ne se limitent pas à quelques mots et que la portée de votre enseignement devrait dépasser le seul plan terrestre.

Un tout grand merci d'exister et surtout un ENORME MERCI et UNE ADMIRATION sans borne pour votre courage, votre honnêteté, votre intégrité tout cela dans le souci majeur de libérer la race humaine des démons qui la possède. Il faudra penser un de ces jours à vous délivrer le Nobel de la bienfaisance, de la paix...

 

Test d'intelligence

Ce petit test ne comporte que 4 questions et détermine si tu es qualifié pour exercer une profession. Ces questions ne sont PAS difficiles. Ne pas regarder la réponse avant d'avoir répondu, au moins mentalement !

1) Comment mettre une girafe dans un réfrigérateur ?

La réponse correcte est la suivante : ouvrir le réfrigérateur, mettre la girafe et fermer la porte. Cette question vise à déterminer si tu as tendance à faire les choses de manière trop compliquée ou pas.

2) Comment mettre un éléphant dans un réfrigérateur ?

As-tu répondu : ouvrir le réfrigérateur, mettre l'éléphant et fermer la porte ? Cette réponse est totalement fausse. La réponse correcte est la suivante : ouvrir le frigo, sortir la girafe, mettre l'éléphant et fermer la porte. Cette question visait à déterminer ta capacité à penser en fonction des conséquences de tes actions passées.

3) Le Roi Lion organise une grande Conférence des Animaux. Ils sont tous là, sauf un. Lequel ? Quel animal est absent ?

La réponse correcte est l'éléphant car celui-ci est toujours dans le réfrigérateur, où tu viens de le placer. Ce test vise à évaluer ta mémoire. D'accord, même si tu n'as pas répondu correctement à la première de ces 3 questions, tu as une dernière chance de te rattraper afin de prouver tes véritables capacités.

4) Tu dois traverser un fleuve mais il contient des crocodiles et tu n'as pas de bateau. Qu'est-ce que tu fais ?

La réponse correcte est que tu plonges dans le fleuve et que tu nages jusqu'à l'autre rive. Pourquoi ? As-tu déjà oublié que tous les crocodiles sont en train d'assister à la Conférence des Animaux et qu'ils ne sont donc pas dans le fleuve ? Ce test vise à évaluer ta capacité à apprendre rapidement en fonction de tes erreurs.

Selon l'entreprise Anderson Consulting Worldwide, environ 90% des professionnels testés se sont trompés à toutes ces questions mais de nombreux enfants préscolaires ont eu quelques réponses correctes. Anderson Consulting dit que ce test réfute définitivement la théorie selon laquelle la plupart des professionnels auraient au minimum la cervelle d'un enfant de quatre ans.

 

ALUMINIUM MORTIFERE

Newsletter de Michel DOGNA par le Professeur J.B. FOURTILLAN

Preuves accablantes et solutions combattues sur radio libertés du 8 janvier 2020

Je conseille à tous d’écouter - plutôt deux fois qu’une - l’avalanche de découvertes surprenantes de cette autorité mondiale dont le nom va, à coup sûr, marquer dans l’histoire la fin de la guerre vaccinale meurtrière contre l’humanité qui dure depuis trop longtemps.

Je vous laisse découvrir les trois hormones de la pinéale qui nous protègent des maladies dégénératives graves en vogue : Alzheimer - Parkinson - Sclérose en plaque - SLA - cancers…), et comment les trois principaux métaux lourds (aluminium - mercure - plomb) inhibent cette précieuse sécrétion hormonale. Vous découvrirez aussi comment les patchs libérateurs aux hormones du Professeur Fourtillan ont été interdits par Big Pharma.

Enfin je me réjouis de constater que - comme je l’avais proposé il y a plus de 2 ans avec la silice de prêle - le Professeur utilise aussi la silice pour évacuer l’aluminium du cerveau.

 

Cursus du Professeur Jean-Bernard FOURTILLAN

Né en octobre 1943, il est ingénieur diplômé de l’École Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique de Bordeaux (promotion 1966), interne des hôpitaux en pharmacie en 1968.

A l’âge de 28 ans (février 1972), il est nommé professeur agrégé de chimie thérapeutique de la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers et deviendra expert en toxicocinétique.

En 1974, il est reçu major au concours national des pharmaciens des hôpitaux, le pharmacopat.

Il est Expert Toxicologue spécialisé́ en Pharmacocinétique auprès du Ministère Français de la Santé depuis 1978.

Responsable de l’institut universitaire de Chromatographie et de Spectrométrie de Masse appliquées à la Recherche Clinique (CROSMAPHAC), de 1978 à 1980.

Manageur scientifique du Centre privé de Recherche Biomédicale CEROM de Poitiers de 1981 à 1985.

Manageur scientifique du Centre privé de Recherche Biomédicale CEPHAC de Poitiers de 1985 à 1987.

Manageur scientifique du Centre privé de Recherche Biomédicale CEMAF de Poitiers de 1988 à 1999. La CRO CEMAF a été́ vendue à la société́ PAREXEL INTERNATIONAL en Septembre 1999.

Senior Director de PAREXEL-CEMAF CPRU, et Vice-Président de PAREXEL Worldwide Bio Analytics de Septembre 1999 à Septembre 2001.

Il a donc créé et dirigé de 1989 à 1999 à Poitiers un centre d’essais thérapeutiques, le CENTRE DE RECHERCHE BIOMEDICALE (CEMAF).

En 1994 c’est dans ce centre à POITIERS qu’a pu être démontrée l’efficacité remarquable du premier traitement contre le SIDA, le RITONAVIR commercialisé depuis 1996 par la firme pharmaceutique Abbott, le ritonavir (Norvir*).

 

PUBLICATIONS du Pr Fourtillan

Plus de 400 publications dans des revues internationales (incluant des conférences, et 15 brevets de médicaments entre 1994 et 2015).

 

Compléments d‘informations

Pavé dans la mare par le Dr Pierre-Henri BREDONTIOT

Dans le Quotidien du Médecin du 17 Août 2019 sur infoalternative.over-blog.fr

 

Un alerteur de longue date

Tal SCHALLER

* Sur Youtube tal schaller : Vaccins, enfin vous pourrez dire NON !

Historique pédagogique et captivant

* Vaccins : des vies sacrifiées sur l’autel du profit

 

Le Certificat d'Expertise du professeur Fourtillan est dans ce lien en PDF

http://www.cielvoile.fr/2019/12/toxicite-de-l-aluminium-erreur-des-autorites-de-sante.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail&fbclid=IwAR00UYIKbK4MAkBLm_qTz5fLWYseMf9KXKfjhXkQ44ai6l6FWHKB_Uty4sI

Par John Rappoport,

Nous commençons par ceci : « L'administration de KMV (vaccin contre la rougeole tué) a apparemment déclenché une réponse immunologique aberrante qui a non seulement échoué à protéger les enfants contre la rougeole naturelle, mais a entraîné une sensibilité accrue ». JAMA 22 août 1980, vol. 244, p. 804, Vincent Fulginiti et Ray Helfer. Les auteurs indiquent que ces enfants peuvent présenter « une forme de rougeole souvent grave et atypique. La rougeole atypique est caractérisée par de la fièvre, des maux de tête… et une éruption cutanée diversifiée (qui)… peut consister en un mélange de macules, papules, vésicules et pustules… ».

En d'autres termes, le vaccin contre la rougeole peut créer une pire forme de rougeole. Ce n'est pas la forme normale de la maladie, dont les enfants se remettent régulièrement avec le bonus de l'immunité à vie. Non, c'est une maladie grave, atypique, dangereuse, synthétique, induite par le vaccin.

Maintenant, lisez ceci : « … la fenêtre de vulnérabilité d'un nourrisson peut être encore plus grande chez les femmes vaccinées que chez les femmes atteintes de rougeole naturelle. » (Am. J. Trop. Med. Hyg., 79 (5), 2008, p. 787–792).

Traduction : La rougeole survenant chez les nourrissons - ce qui est inhabituel et dangereux - est plus susceptible de se produire lorsque la mère a été vaccinée contre la rougeole. Pourquoi ? Parce qu'elle ne transmet plus à son enfant les composants naturels de l'immunité contre la rougeole.

Cette découverte étonnante peut s'appliquer à tous les niveaux, pour tous les vaccins et toutes les maladies infantiles.

Les mères vaccinées, qui transmettent habituellement les facteurs immunitaires naturels à leurs bébés, ne le font souvent pas.

Les vaccinateurs créent un monde synthétique d'immunité non naturelle. Et ils veulent que la population mondiale vive à l'intérieur de cette bulle - et en subisse les conséquences.

Les experts médicaux ont dit beaucoup de bêtises en promouvant la gravité des maladies infantiles. Il s'agit d'une tentative de réfuter des siècles de preuves montrant que les enfants se remettent bien de ces maladies et acquièrent ainsi une immunité à vie.

La « gravité » des maladies, lorsqu'elles sont graves, résulte de deux facteurs : les mères vaccinées et une faiblesse générale du système immunitaire des enfants. Et cette faiblesse résulte d'une nutrition de qualité inférieure et d'un manque d'allaitement nutritif.

Bien sûr, l'allaitement maternel ne sera pas naturellement nutritif si la mère a déjà été chargée de vaccins. C'est un cercle vicieux.

Et rappelez-vous ceci : aucune quantité de vaccins ne remplacera une bonne nutrition.

Prétendre que les enfants sous-alimentés doivent être vaccinés intensément - comme « protection » contre la maladie - est un mensonge flagrant et méprisable.

Rien ne remplace l'immunité naturelle dérivée d'une bonne nutrition.

Enfin, si vous revisitez la première citation de cet article, vous verrez un autre facteur à l'œuvre. Le vaccin contre la rougeole qui ouvre la voie à une rougeole « sévère et atypique » chez les enfants ? Le vaccin pourrait être faussement exonéré au motif que les symptômes qui se développent chez les enfants ne correspondent pas du tout à la rougeole. Ce que ces enfants ont ne ressemble pas à la rougeole ...

Et c'est là que réside l'un des plus grands secrets de tous les vaccins. Ils semblent éliminer les maladies, car, après la vaccination, les signes et symptômes généralement associés à ces maladies ne se produisent souvent pas.

Au lieu de cela, les anciens symptômes sont modifiés ou n'apparaissent pas du tout. Par conséquent, les experts médicaux peuvent affirmer que les oreillons, la rougeole, la coqueluche ou la diphtérie ont été éliminés de la population - alors qu'en fait, ce qui se passe est l'émergence d'une maladie induite par le vaccin avec différents symptômes.

Et ces symptômes reçoivent différents noms de maladie.

Polio ? Disparue. Maintenant, nous avons une méningite. Variole ? Disparu. Nous avons maintenant des « lésions d'origine inconnue » ou le sarcome de Kaposi.

Les enfants vaccinés deviennent plus malades qu'ils ne l'auraient été et bien des enfants meurent. Mais cela n'a pas d'importance pour les vendeurs et les responsables de l'application des vaccins, car ils peuvent dire : « Regardez, les vaccins ont un succès extraordinaire partout où ils sont administrés ; ils éliminent les maladies. »

Non, ils ne le font pas.

Ils transfèrent simplement les images des symptômes.

Et ils ont coupé la population d'une immunité naturelle et puissante, la même immunité qui, avec une nutrition améliorée, un meilleur assainissement de base et un niveau de vie plus élevé, a transformé de nombreuses maladies graves en maladies légères.

C'est une tromperie. Si les vaccinateurs avouaient, ils diraient quelque chose comme cela : « Voici ce que nous faisons : Nous donnons un coup de feu à la mère et à son bébé contre la maladie A. La maladie A est un ensemble de symptômes reconnaissables. Après la vaccination, cet ensemble de symptômes apparaîtra beaucoup moins souvent. Au lieu de cela, un nouvel ensemble de symptômes beaucoup plus dangereux se produira. Nous appellerons ces symptômes la maladie B. Et nous dirons que la maladie A a été anéantie… »

Ce jeu de dupes se joue avec des vies humaines sacrifiées sur l'autel du profit, avec la création de maladies et de morts en grand nombre.

Source : https://blog.nomorefakenews.com

 

Il faut « 2 semaines pour renforcer l'immunité » contre la grippe après l'administration du vaccin, selon l'industrie qui a déboursé plus de 2 milliards de dollars pour des blessures par injection de vaccins antigrippe

 

SD Wells,

Les infirmières et les médecins de toute l'Amérique vous supplieront et vous demanderont de vous faire vacciner contre la grippe « tôt » afin que vous puissiez renforcer votre immunité contre le tueur en série connu appelé grippe. Pourtant, la plupart des gens qui meurent de la grippe ne l'ont pas vraiment fait. Ils sont morts de pneumonie, de superbactéries SARM et d'un système immunitaire paralysé causé par l'institution même qui leur a donné le vaccin contre la grippe en premier lieu.

Tout d'abord, vous ne pouvez pas « renforcer l'immunité » en injectant du mercure dans vos tissus musculaires. Deuxièmement, la grippe qui se propage à travers l'Amérique peut être une ou plusieurs d'une douzaine de souches, sur un maximum de vingt. Le vaccin contre la grippe n'est qu'un « coup de feu dans le noir » (jeu de mots voulu). Le CDC n'a aucune idée des souches à inclure, et le plus souvent, il devine complètement faux, puis l'admet, tout en vous disant de prendre le coup quand même, « juste pour être en sécurité ».

Le vaccin contre la grippe est un programme de science indésirable qui vous donne une mauvaise version de la grippe génétiquement modifiée.

Quel canular et un plan de Ponzi. Vous investissez dans des « médicaments gratuits » et vous tombez malade. Pourquoi le CDC et l'industrie des vaccins voudraient-ils quand même corriger les souches, alors qu'ils profitent davantage des soins aux malades chroniques ? Le gouvernement américain prend en fait le contrôle du système immunitaire de chaque Américain avec le vaccin redouté contre la grippe. Réveillez-vous.

Même s'il était vrai que vous développez une immunité contre certaines souches de la grippe lorsque vous êtes injecté avec des versions « amorties », bon nombre de ces souches sont génétiquement modifiées en laboratoire, de sorte qu'elles ne correspondent plus aux souches sauvages. Oups. Le chat est sorti du sac maintenant. Consultez le livre rose du vaccin et voyez par vous-même la vérité choquante.

De plus, la science montre que les vaccins détruisent les bonnes bactéries intestinales (flore), alors que votre corps crée soi-disant des anticorps pour combattre quelques souches de grippe qui ne viennent même pas, votre système immunitaire est détruit. Ensuite, les médecins prescrivent des antibiotiques pour les prochains « symptômes de la grippe », et le tour est joué, vous vous rendez à l'hôpital comme ça.

De plus, la science prouve également que lorsque vous recevez un vaccin contre la grippe un an, vous êtes plus susceptible de contracter la grippe l'année (ou la saison) suivante, et une pire version. Et les pommes ?

En cette « saison de la grippe », obtenez du sureau, de l'huile d'origan, des champignons médicinaux et de la vitamine D3.

Cette saison de la grippe, qui, selon le CDC, s'étend d'octobre à mai (quelle blague de vendre 200 millions de vaccins contre la grippe chargés de mercure), vous devriez vous pencher sur le sureau, l'huile d'origan, les champignons médicinaux et la vitamine D3. Au lieu de compter sur les infirmières pour sauver vos enfants de la grippe tout en l'injectant dans leur petit corps, pourquoi ne pas utiliser des remèdes naturels et des remèdes naturels qui ont fait leurs preuves depuis des siècles ? Le sureau l'emporte à maintes reprises sur Tamiflu. Pas de nausée. Pas de fièvre. Pas de diarrhée. Pas de grippe.

L'huile d'origan est l'antibiotique de la nature qui ne détruit pas les bonnes bactéries dans votre intestin dont vous avez besoin pour combattre les souches de grippe que tous ces enfants perdent qui viennent de se faire vacciner contre la grippe au cours des deux dernières semaines.

Les champignons médicinaux poussent sur les côtés des arbres et se rassemblent et collectent tous leurs nutriments des arbres. Ce sont des catapultes d'immunité, mais aucun MD en Amérique n'ose en parler ou risque de perdre sa licence pour pratiquer la médecine. L'AMA les fermerait plus rapidement que vous ne pouvez le dire.

Pendant l'automne et l'hiver, il est plus difficile pour le corps humain de créer de la vitamine D3, et les médecins le savent tous. Mais le complexe de soins aux malades chroniques de la médecine traditionnelle minimise la puissance de la vitamine D3, et ils vous disent d'en prendre trop peu, voire pas du tout. De plus, plus votre peau est foncée, plus vous avez de chances de manquer de vitamine D3. Le CDC aime cela, et est impliqué dans le génocide accéléré des minorités en Amérique dans le cadre de leur programme de dépopulation.

Réglez votre connexion Internet sur Vaccines.news pour savoir comment l'industrie des vaccins VOUS VEUT réellement malade de la grippe et du cancer, et non l'inverse.

Les sources de cet article incluent :

NaturalNews.com

Vaccins.news

VaccineSafety.edu

 

Une épidémie de coqueluche envahit une école du Texas avec un taux de vaccination de 100%, PROUVANT que les vaccins ne fonctionnent pas (encore une fois)

Par Mike Adams

Une école du Texas qui revendique un « taux de vaccination de 100% » a été obligée de fermer ses portes et de renvoyer les élèves à la maison après qu'une épidémie de coqueluche ait balayé l'école, infectant des élèves déjà vaccinés.

L'incident prouve encore une fois que les vaccins ne fonctionnent pas comme annoncé et que des flambées de maladies infectieuses se produisent très souvent chez les enfants vaccinés.

Cette réalisation simple et stupéfiante contredit toutes les fausses promesses, la fausse science et la propagande malveillante de l'industrie des vaccins, qui insiste absurdement pour que tous les vaccins fonctionnent tout le temps et qu'aucun enfant ne soit jamais blessé par les vaccins.

Comme le rapporte GreenMedInfo.health :

Le 4 décembre, l'école catholique St. Theresa de Memorial Park a signalé son premier cas au Texas Department of State Health Services. Depuis lors, l'épidémie a continué de s'intensifier - et non à cause de l'abus des exemptions religieuses et médicales et des parents dits « anti-vaxxer ».

Selon le rapport FoxNews, le taux d'absorption du vaccin scolaire était de 100% :

« Des responsables de l'archidiocèse de Galveston-Houston ont déclaré que 100% des élèves qui fréquentent l'école catholique Sainte-Thérèse sont vaccinés contre la maladie. »

La lettre dit en fait : « Tous les étudiants de Sainte-Thérèse sont vaccinés à 100%. Les médecins ne savent pas pourquoi les enfants vaccinés peuvent encore contracter la maladie. »

Il s'agit d'un aveu ouvert que la propagande vaccinale est totalement superflue, poussée par des menteurs et des propagandistes malveillants qui mettent en danger la santé des enfants (et des adultes) en dénaturant à plusieurs reprises l'innocuité et l'efficacité du vaccin.

Et si « les médecins ne savent pas pourquoi les enfants vaccinés peuvent toujours contracter la maladie », cela prouve que les médecins ne comprennent toujours pas pourquoi les vaccins échouent, ce qui signifie que tout leur modèle de fonctionnement des vaccins est cassé et invalide. Le domaine entier de la soi-disant « science du vaccin » est, en fait, le charlatanisme total et la fraude.

La vraie science admet ouvertement que les vaccins DTaP PROTÈGENT réellement les maladies infectieuses.

La défense de la santé des enfants a détaillé l'échec de ces vaccins en mettant en évidence de nouvelles recherches importantes révélant comment les vaccins propagent réellement les maladies infectieuses :

Ces études montrent que le vaccin contre la coqueluche (coqueluche) a maintenant échoué. Des études montrent que cinq ans après la fin de la série DTaP, les enfants étaient jusqu'à 15 fois plus susceptibles de contracter la coqueluche que la première année après la série. Les écoles californiennes souffrent désormais d'une épidémie de coqueluche (3.455 cas en 2018 contre 14 cas de rougeole) touchant principalement des enfants vaccinés.

Oui, vous avez bien lu : après avoir reçu les vaccins DTaP, les enfants sont jusqu'à 15 fois plus susceptibles d'être infectés par la coqueluche. Si les vaccins Protégeons les enfants contre les maladies infectieuses, comment peut-il que les enfants vaccinés montrent une augmentation de risque d'infection ?

Réponse : Parce que les vaccins propagent la maladie, bien sûr. De l'étude elle-même : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5530967/

Des études plus récentes montrent que 5 ans après la fin d'une série DTaP, les enfants étaient jusqu'à 15 fois plus susceptibles de contracter la coqueluche que la première année après la série. Des études ont également documenté une baisse rapide des anticorps anticoquelucheux en aussi peu que 2 à 3 ans après la vaccination aP la plus récente, souvent jusqu'aux niveaux de pré-vaccination et bien que les niveaux d'anticorps seuls ne soient pas nécessairement révélateurs d'une diminution de l'immunité, dans ce cas étant donné le risque plus élevé d'infection après un vaccin aP avec le temps, il est fortement évocateur.

Et voici une autre étude citée par CHD qui admet également que les vaccins propagent les infections :
https://bmcmedicine.biomedcentral.com/track/pdf/10.1186/s12916-015-0382-8

Dans cet article, nous avons présenté des preuves empiriques - à la fois de cas et de données génomiques - pour la transmission asymptomatique de B. pertussis après le passage du vaccin wP au vaccin aP aux États-Unis et au Royaume-Uni. Ensuite, en utilisant des modèles de transmission mathématiques et informatiques, nous avons démontré qu'un vaccin aP qui bloque la maladie symptomatique mais pas la transmission asymptomatique est capable de rendre compte de l'augmentation observée de l'incidence de B. pertussis… les autorités de santé publique peuvent être confrontées à une situation similaire à celle de la polio, où les individus vaccinés peuvent encore transmettre l'infection.

Même si les vaccins échouent souvent, ceux qui remettent en question la propagande vaccinale sont censurés et réduits au silence.

Même si la propagande vaccinale est remplie de mensonges malveillants et de fausses informations délibérées, toute personne qui remet en question les faux récits officiels de l'industrie des vaccins est instantanément censurée et déclassifiée de toutes les principales plateformes technologiques, y compris pinterest, Vimeo, Twitter, YouTube et Facebook. En fait, l'ensemble de l'industrie de la technologie est allée de pair avec la violence médicale de l'industrie des vaccins et son histoire de mener des expériences médicales inhumaines sur des enfants humains.

C'est pourquoi le contenu de la vérité sur les vaccins explose sur d'autres plateformes. Voici où vous pouvez trouver la vérité sur les vaccins :

* Brighteon.com est une plate-forme respectueuse de la liberté de la santé pour la liberté d'expression sur les vaccins, les OGM, le fluorure, les chemtrails et plus encore. Des milliers de chaînes et des centaines de milliers de vidéos.

* Webseed.com est le nouveau moteur de recherche pour la santé holistique qui répertorie les sites Web qui rapportent la vérité sur les vaccins et leurs dangers pour l'humanité. (Lancement début janvier 2020.)

* Vaccines.news est un site Web indépendant que nous publions, rapportant quotidiennement la vérité sur les vaccins.

* Censored.news regroupe les titres de l'actualité de tous les meilleurs sites d'actualités censurés sur le net. Beaucoup de ces éditeurs couvrent les vaccins, la toxicité 5G, l'électropollution et plus encore.

Source : https://www.naturalnews.com

 

BIG PHARMA AVOUE QUE SES MÉDICAMENTS NE SERVENT À RIEN

Xavier BAZIN

 

C’est un moment de vérité historique.

Big Pharma a fini par tout avouer.

Merck, Pfizer, AstraZeneca et Eli Lilly : un à un, les géants de la pharmacie ont tous avoué que leurs molécules ne marchaient pas.

Ils ont même annoncé l’abandon des recherches sur les médicaments contre Alzheimer, la plus effrayante des maladies.

Quant aux médicaments qui existent déjà, là aussi la vérité éclate.

Même la Ministre de la santé Agnès Buzyn (celle des 11 vaccins obligatoires) a avoué qu’ils ne servaient à rien.

Ils sont désormais publiquement classés comme inutiles et dangereux. Depuis fin mai 2018, ils ne sont même plus remboursés par la Sécu.

C’est officiel : contre la menace d’Alzheimer, aucun traitement médical efficace n’existe à ce jour.

Pourtant, le risque d’être touché est de plus en plus élevé.

Passé 65 ans, vous avez 1 chance sur 5 de développer la maladie d’Alzheimer.

En 2020, ça sera 1 chance sur 4.

Peut-être même que ce processus silencieux et totalement invisible, a déjà commencé, lentement, à se mettre en place depuis des années.

Vous êtes née avant 1962 ? Votre cerveau a commencé à rétrécir

Regardez plutôt les découvertes du professeur Constantin Bouras, du laboratoire de psychopathologie morphologique des Hôpitaux Universitaires de Genève.

Lorsque le patient est atteint d’Alzheimer, c’est tout son cerveau qui se recroqueville sur lui-même et s’atrophie jusqu’à mesurer moins de la moitié d’un cerveau normal.

C’est terrifiant !!

En réalité, dès l’âge de 20 ans, certaines de vos fonctions cognitives commencent à régresser.

Vers la quarantaine, le cerveau perd en souplesse, en efficacité, en rapidité.

Puis on commence à « perdre ses mots » de plus en plus souvent.

A oublier les noms des chanteurs que l’on appréciait.

A chercher ses lunettes ou ses clefs.

Et on se pose cette question effrayante : est-ce une simple étourderie ? Ou la maladie qui se déclare vraiment ?

Quand elle est là, la maladie d’Alzheimer fait de vrais ravages sur votre cerveau.

A elle toute seule, elle concentre presque tous les symptômes des troubles cognitifs :

* perte de la mémoire, problèmes de raisonnement ;

* difficultés à parler et s’exprimer normalement ;

* mais aussi troubles du comportement avec de l’agressivité, de l’agitation, et parfois de la paranoïa ou même des hallucinations visuelles.

Très franchement, je ferai tout pour éviter d’être touché moi aussi.

Mais ce qui me révolte aujourd’hui, c’est ce sentiment de fatalité qui entoure la maladie.

Lorsque l’on vous diagnostique Alzheimer, on vous explique qu’elle est incurable.

On vous fait comprendre qu’il n’y a rien à faire.

Maintenant, on nous dit qu’il n’y a même plus de médicaments !!!

            Tout ce que font les autorités : c’est de créer des milliers de places pour accueillir les malades dans les maisons de retraite spécialisées Alzheimer.

Et cela me fait bondir rien que d’y penser.

Car la maladie d’Alzheimer n’a rien d’une fatalité :

La preuve : dans ces pays, Alzheimer n’existe pas.

Elle n’existe pas dans les dernières tribus de chasseurs - cueilleurs qui ont conservé une alimentation et un mode de vie traditionnel, loin des toxines du monde moderne.

Même au sein des pays développés, d’énormes différences existent : Alzheimer est 10 fois moins répandue au Japon qu’en Europe !

Et cette terrible maladie : des patients récemment diagnostiqués en ont même GUÉRI.

Sur 10 patients atteints, 8 ont pu retrouver toutes leurs capacités cognitives en suivant le protocole du Dr Michael Nehls et le déclin a été stoppé chez le 9ème patient.

Les travaux de ce grand médecin allemand ont fait l’effet d’une bombe car il a montré par A+B que la médecine conventionnelle fait totalement fausse route sur Alzheimer.

Il a montré clairement qu’avec un bon programme d’encadrement, une bonne alimentation, des habitudes de vie saine, on peut ralentir Alzheimer et même inverser tous les symptômes de la maladie.

C’est bien la preuve que cette maladie peut être évitée !

 

LA FOLIE VACCINALE DANS TOUTE SA PUISSANCE DELIRANTE !!

Le projet multinational visant à vacciner d’ici 2030 tous les habitants de la Terre, à tout âge, avec cette idée dominante que les vaccins sont le fondement de la santé pour tous ! Un document vraiment hallucinant de ceux qui veulent contrôler les êtres humains comme un éleveur contrôle son bétail…

Alerte Agenda 2030

Liens : https://www.who.int/immunization/ia2030_Draft_Zero_FR.pdf

https://www.surveymonkey.com/r/IA2030

youtu.be

 

Trois remèdes à la virophobie

Depuis plusieurs jours, de nombreux lecteurs me pressent de consacrer mon billet hebdomadaire au coronavirus chinois, ce nouvel épisode de la série « Apocalypse virale » dont raffolent tant les médias. Je vous avoue que je n’étais pas chaud et que je m’exécute en trainant la plume. Du Sida à Ébola en passant par le Zika et la grippe A, j’en ai un peu soupé de ce mauvais feuilleton véhiculant les mêmes fausses informations sur d’effroyables épidémies imaginaires. Je trouve navrant que le public s’intéresse encore à ces fictions trahissant les faits et faisant croire à l’imminence d’un cataclysme sanitaire. Les acteurs sont nuls, les scénarios cousus de fil blanc et on devine toujours la fin avec l’arrivée providentielle d’un médicament ou du vaccin. La saison suivante, ça recommence en changeant juste le nom du méchant microbe prétendument dévastateur. Plutôt que de rédiger un nouvel article invitant au discernement, je pensais me contenter de renvoyer aux textes relatifs aux maladies précitées et dans lesquels j’énumère les raisons de rester zen et de ne pas prêter foi aux messages alarmistes émanant de la médecine académique, de ses perroquets politiques ou de ses porte-voix médiatiques. En ligne sur notre site, les archives de Néosanté Hebdo fourmillent de lettres plaidant pour la sérénité face aux agents infectieux et aux pathologies qu’on leur impute.

Si j’ai changé d’avis, ce n’est pas seulement parce qu’on m’encourage à remonter au créneau. C’est aussi parce que la moutarde m’est montée au nez le week-end dernier. Actuellement, ma fille cadette est en Océanie avec l’équipe nationale de hockey. Dans le cadre d’une compétition intercontinentale, les hockeyeuses belges viennent d’affronter l’Australie, se préparent à rencontrer la Nouvelle-Zélande où elles viennent d’atterrir, et devaient s’envoler pour la Chine la semaine prochaine afin d’y défier les joueuses locales. Or cette dernière étape du voyage a été purement et simplement annulée ! Vous devinez pourquoi : le plus redoutable des virus, celui de la bêtise humaine, a encore frappé. Pour éviter un danger sanitaire inexistant, on pénalise ridiculement de jeunes sportives en pleine santé en leur interdisant de pratiquer leur saine activité. Et au passage, on peine beaucoup les parents supporteurs. Histoire de métaboliser ma mauvaise humeur, je me suis donc résolu à remettre l’ouvrage sur le métier et à commenter l’actualité de ces derniers jours : voici trois remèdes informatifs à la psychose coronavirale en cours, et plus largement à la virophobie régnant sur terre depuis quelques décennies.

Il n’y a pas péril en la planète !

Même les pontes de le la médecine interrogés par les journaux et les télés en conviennent : le désormais célèbre coronavirus 2019-nCoV est un tueur de pacotille. Son taux de létalité est d’à peine 4% (107 morts pour 4.474 infections), soit quatre fois moins que celui de son cousin impliqué dans le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et dix fois moins que l’autre virus de même famille associé au MERS (variante moyen-orientale du SRAS). Or à eux deux, ces agents infectieux ont fait moins de 2.000 morts lors de leurs brèves apparitions en 2002 et 2012. Par comparaison, la simple grippe saisonnière provoque entre 250.000 à 500.000 décès par an, dont plusieurs milliers rien qu’en France. Autant savoir aussi que le pourcentage de mortalité est calculé sur la partie visible de l’iceberg, c’est-à-dire les personnes qui présentent des symptômes. Si on tenait compte des porteurs sains, asymptomatiques, le taux de létalité du 2019-nCoV serait certainement encore inférieur. Sa contagiosité ? Les experts l’ont initialement estimée faible mais ont revu leur copie ces dernières heures : une personne infectée pourrait en contaminer trois à cinq autres, ce qui est assez élevé. Mais c’est aussi une excellente nouvelle ! Dépourvu de cellule, un virus est en effet incapable de survivre solitairement, sans « squatter » un autre être vivant. Pour subsister, Il lui faut très (éco)logiquement ménager ses hôtes. C’est pourquoi, en règle très générale, sa puissance létale est inversement proportionnelle à sa virulence. En d’autres termes, il se transmet d’autant plus facilement qu’il est peu agressif, et inversement. Un rhume, c’est fastoche à choper. La rage, c’est beaucoup moins évident. Ici, les victimes décédées appartiennent exclusivement à des catégories de population limitées : les personnes âgées (75 ans en moyenne) affaiblies et les malades déjà immunodéprimés par des pathologies préexistantes ou par leurs traitements. On est plutôt dans une banale configuration grippale. S’il se confirme que l’agent infectieux est très contagieux, je prends le pari que son caractère peu dangereux sera reconnu dans la foulée. Souvenez-vous de la très virulente grippe A-H1N1 qui devait remplir les cimetières à échelle planétaire et qui s’est avérée nettement moins mortelle que l’annuelle…

En 18, ce n’était pas une hécatombe virale.

Si vous lâchez dans un dîner que les virus les plus baladeurs ne doivent pas faire peur, vous allez immanquablement vous attirer les foudres de vos voisins. Ils vont inévitablement vous objecter que la fameuse « grippe espagnole » de 1918 s’est répandue comme une trainée de poudre et qu’elle a pourtant fait plus de 30 millions de morts. Le problème, c’est qu’il s’agit d’une colossale erreur judiciaire ! D’abord, il faut rappeler que cette tragédie n’avait rien d’hispanique au départ et qu’elle a démarré en Amérique, parmi les soldats s’apprêtant à partir se battre en Europe, autrement dit promis au casse-pipe quasi-garanti. Comme l’a démontré le Dr Hamer, la frayeur de mourir se somatise invariablement dans le système respiratoire, et c’est d’autant plus vrai lorsque la mort menace de survenir par asphyxie. À l’époque, nul n’ignorait que la grande faucheuse décimait les tranchées à grand renfort d’obus au gaz. Rappelons ensuite que la piétaille US était multivaccinée avant de s’embarquer pour le front, tout comme les GI envoyés en Irak il y a 30 ans et dont beaucoup souffriront du « syndrome de la guerre du Golfe ». Dans un cas comme dans l’autre, les crimes contre l’immunité que sont les vaccinations sont probablement une partie de l’explication. Enfin, faut-il vous rappeler les études scientifiques dont je vous ai déjà maintes fois parlé ? L’une a montré que les grippés morts en 1918 avaient en réalité succombé à des complications pneumopathiques d’origine bactérienne. L’autre a suggéré que ces aggravations, appelées « tempêtes de cytokines », pouvaient être déclenchées par… l’aspirine.  En faisant baisser la fièvre, mécanisme naturel d’auto-guérison, ce médicament chimique peut en effet favoriser la contre-offensive des bactéries et précipiter l’issue fatale erronément attribuée aux particules virales. Or à l’aube du XXe siècle, les médecins prescrivaient l’acide acétylsalicylique à tour de bras et à doses de cheval ! Sans ce succès médico-commercial, la très létale grippe espagnole n’aurait sans doute pas atteint le stade de pandémie mondiale. Et si les toubibs d’aujourd’hui ne prescrivaient pas toujours des fébrifuges à la moindre infection, tous les virus que la Chine nous envoie ne seraient pas non plus à redouter. Relisez le dossier paru dans le Néosanté n°62 pour vous remémorer que la fièvre est une « grande guérisseuse oubliée », apte à réguler l’action des visiteurs viraux. Et pour vérifier mes sources relatives à la grippe de 1918, relisez ma lettre de 2015 intitulée « Satanée aspirine ». Il n’est que temps de briser l’omerta sur les vraies causes de l’hécatombe.

Les virus émissaires sont innocents

Si les autres participants au dîner parviennent à digérer ces révélations, vous pouvez alors enfoncer le clou et énoncer la vérité la plus dérangeante : les virus, pas plus que les bactéries et les champignons, ne sont la cause première des maladies infectieuses. Comme toutes les autres, celles-ci surviennent à la suite de chocs émotionnels et elles sont une façon pour l’organisme de « tourner la page », comme l’écrit le Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte dans son article du Néosanté de février. À petites émotions causales, petits dommages collatéraux viraux. À grands stress ingérables par le cerveau, grandes manœuvres virales potentiellement périlleuses. Il y a épidémie quand le vécu traumatique des personnes contaminées est identique. Bien sûr, cette vision psychobiologique suscite souvent sarcasmes et incrédulité. Nous sommes tellement biberonnés aux dogmes pasteuriens que l’innocence des virus est devenue inconcevable. Ce ne sont pourtant pas les preuves qui manquent pour les disculper ! Deux petits exemples relatifs au virus Ebola : lors de l’épidémie qui a durement touché la corne de l’Afrique en 2014, aucun médecin ou infirmier occidental contaminé et rapatrié n’a trépassé ; et l’an dernier, la flambée annoncée dans la ville congolaise de Goma a fait long feu. Selon l’OMS, MSF et autres richissimes ONG dépêchées sur place, il ne faisait pourtant pas un pli que la fièvre hémorragique allait fondre sur la ville et remonter le fleuve jusqu’à Kinshasa. Or, si ma mémoire est bonne, on n’a recensé que deux cas à Goma. Et aucun à Kinshasa. « Étonnant, non ? » glisserait malicieusement Pierre Desproges. Rien de surprenant là-dedans puisque la grave maladie ne sévit que dans les contrées où des bandes armées particulièrement barbares commettent d’innommables atrocités. Mais pas besoin de regarder si loin et d’examiner des situations dramatiques pour innocenter les virus : comme je l’ai relevé dans mon infolettre « Super Toubib se rit de la grippe », la théorie officielle est bien incapable d’expliquer pourquoi le personnel soignant résiste mystérieusement aux vagues épidémiques grippales. Si le virus saisonnier frappait au petit bonheur la (mal)chance, les médecins généralistes devraient être nombreux à le ramener de leurs visites et à développer à leur tour la maladie. On ne se pose même pas cette question élémentaire dans les facultés universitaires ? Faut dire que les grands prêtres de l’église pasteurienne nous ont habitué à tant d’absurdités qu’elles passent désormais inaperçues. Dans mon quotidien belge, je viens de lire que les autorités sanitaires recommandent aux probables porteurs du coronavirus chinois de ne pas se rendre à l’hôpital (afin de ne pas y propager l’agent infectieux) mais d’appeler leur docteur. Vous en avez déjà vu, vous, des médecins de famille qui se pointent avec un masque sur le nez, refusent de vous serrer la main et réclament de laver les leurs avant de vous ausculter ? Ça doit être une infime minorité. Encore une fois, les médias ne se demandent même pas par quel miracle tous les autres prestataires de soin seraient à l’abri d’un agent viral hautement transmissible, inconnu de leur système immunitaire et pour lequel il n’existe bien sûr pas de parade vaccinale. En revanche, les journaux et les télés sont déjà passés au deuxième volet de la série : ils nous promettent que des chercheurs vont mettre au point un vaccin endéans seulement 16 semaines. Juste testé sur des souris et juste pour voir si leur immunité humorale répond efficacement à l’injection. Les effets secondaires, on y songera plus tard. Business as usual. Voilà qui ne va pas arranger la mienne, d’humeur. Je suis sûr que nos jeunes hockeyeuses auraient performé en Chine si le connerie-virus occidental ne les avait pas privées de cette joyeuse escale.

 

Glyphosate, Round-up, Monsanto : ennemis mortels ?

Xavier BAZIN

 

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Vous ne le connaissez peut-être pas très bien… seulement de nom, peut-être… mais le glyphosate, lui, vous connaît intimement.

Si on faisait le test, on en trouverait dans votre sang, dans vos urines, comme on en a trouvé dans les urines de José Bové, pourtant grand consommateur de « bio »…

Tout récemment, 30 personnalités se sont portées volontaires pour tester leurs urines… avec un résultat effarant : 100 % d’entre elles étaient contaminées au glyphosate, avec une concentration de 1,25 microgramme par litre en moyenne.

On a même découvert que certaines marques de bières allemandes contenaient plus de 300 fois la dose de glyphosate autorisée dans l’eau potable !

Le glyphosate est un herbicide redoutable, créé par Monsanto. Ce géant américain de la chimie a même réussi à le commercialiser auprès de tous ceux qui essaient de chasser les mauvaises herbes de leur jardin sous la marque Round-up.

Le glyphosate a reçu le triste prix du « produit chimique le plus utilisé de tous les temps en agriculture » ! On en répand chaque année 800 millions de tonnes dans le monde.

Résultat : on en retrouve un peu partout : dans les sols, les cours d’eau, les nappes phréatiques… et même dans l’atmosphère - il nous retombe dessus avec la pluie.

D’un point de vue écologique, il ne fait aucun doute que le glyphosate ne fait aucun bien à notre planète… Il appauvrit les sols agricoles en détruisant les micro-organismes qui contribuent à la renouveler et à la rendre fertile.

Mais qu’en est-il de ses effets sur nous, êtres humains ?

Dangereux pour nous ou pas ?

Si vous écoutez les industriels, ils vous diront que les herbicides utilisés auparavant étaient bien pires.

C’est vrai.

Pensez à l’herbicide atrazine, un dangereux perturbateur endocrinien. Il a beau avoir été interdit en Europe depuis 2004… on le retrouve encore dans l’eau du robinet, 15 ans après !

Le glyphosate est moins toxique… mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas dangereux !

Le CIRC, organe de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’a tout de même classé comme « cancérigène probable » en 2015.

Évidemment, cela a fait hurler Monsanto et les industriels, qui ont immédiatement mobilisé leurs « experts » pour dire que le glyphosate était « inoffensif »… et tenter de discréditer les experts du CIRC…

Il faut reconnaître que sur le plan scientifique, on n’a pas encore toutes les études nécessaires pour prouver avec certitude que le glyphosate est bien un véritable poison pour l’homme.

Mais les intérêts économiques en jeu sont trop gigantesques pour que les « experts » puissent être parfaitement neutres et objectifs.

Rendez-vous compte : si du jour au lendemain, les agriculteurs du monde entier devaient se passer du glyphosate, cela bouleversait totalement leurs habitudes !

Nos autorités le savent bien… Et dans ce genre de cas, elles ont une fâcheuse tendance à minimiser les risques.

Il suffit de regarder en arrière pour voir que les autorités ont toujours réagi « trop tard » :

L’exemple dramatique du Bisphénol A

Prenez le cas emblématique du bisphénol A.

Il a fallu attendre le 16 juin 2017 pour que l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) décide de le placer sur la liste des « substances extrêmement préoccupantes, en tant que perturbateur endocrinien ».

Aujourd’hui, la dangerosité du bisphénol A n’est plus contestée par grand monde.

Mais rappelez-vous : il y a à peine 10 ans, en 2008, l’Agence française de sécurité alimentaire (Afssa) avait rendu un rapport disant qu’il n’y avait aucun problème à donner à un bébé du lait chauffé dans un biberon contenant du bisphénol A !

L’agence avait calculé une « dose journalière tolérable » et en avait déduit que le bisphénol A des biberons chauffés ne posait aucun risque au bébé !

Évidemment, cela avait suscité un tollé chez les scientifiques, tellement c’était contraire au principe de prudence le plus élémentaire.

Acculée, l’Afssa avait été obligé de sortir un nouveau rapport en 2010, qui reconnaissait que le bisphénol A était en effet risqué pour les nourrissons.

Et en 2013, la France a décidé d’interdire le bisphénol A dans les biberons et autres contenants alimentaires pour bébé… puis dans tous les contenants en 2015.

Mais combien de bébés aurait-on pu épargner si nos autorités avaient réagi plus tôt ?

Je tenais à vous rappeler cette affaire, car c’est toujours la même histoire.

Que ce soit pour le tabac, l’amiante, le mercure, l’aluminium ou les ondes des téléphones portables, les autorités ont toujours réagi de la même manière.

Elles se montrent hyper rassurantes au départ… et mettent des années avant de reconnaître que ces substances peuvent être dangereuses pour la santé.

Pourquoi ? Parce que les autorités sont sous l’influence des lobbys d’argent bien sûr… qui entretiennent le doute en payant des scientifiques à leur solde, qui produisent des publications forgées pour sortir des résultats rassurants.

…mais aussi pour une raison plus prosaïque : une administration a toujours du mal à reconnaître qu’elle a eu tort… qu’elle a autorisé la mise sur le marché de produits dangereux… et mis en danger la population !

Alors dans le « doute », nos autorités se gardent bien de faire quoi que ce soit… même quand la précaution la plus élémentaire exigerait de les retirer du marché !

Et s’agissant du glyphosate, croyez-moi, on a de bonnes raisons d’être inquiet :

Comme les vaccins et leurs adjuvants…

D’abord, il faut bien comprendre que le glyphosate n’est jamais utilisé seul.

Comme pour les vaccins, il contient quantité d’adjuvants qui le rendent plus toxique.

Le Round-up ne contient que 30 à 40% de glyphosate… alors que c’est censé être la molécule active.

Le reste, ce sont des adjuvants dérivés du pétrole et des détergents qui augmentent leur pénétration dans les cellules des plantes, mais aussi dans nos cellules à nous.

Et croyez-le ou non, mais le Round-up contient même des ingrédients tenus secrets par Monsanto, car censés être « inertes » !

Comme si le secret industriel passait avant la santé de 6 milliards d’êtres humains !

Au total, quantité d’études scientifiques ont prouvé que le Round-up était plus toxique encore que le glyphosate seul.

C’est d’ailleurs parfaitement logique : les adjuvants visent à rendre l’herbicide encore plus efficace pour « tuer les plantes » … et donc pour tuer la vie.

Et lorsqu’un produit « tue la vie », il est rare qu’il soit inoffensif pour l’homme – vous allez voir pourquoi :

Le glyphosate tue les micro-organismes… bons pour votre santé !

On va faire de la chimie pendant 5 secondes, mais ça vaut le coup tellement c’est simple.

Car vous allez comprendre que le grand argument des industriels en faveur de la non-toxicité du glyphosate… est en réalité la principale raison de s’en méfier comme de la peste !

Le glyphosate tue les « mauvaises herbes » en interférant avec la voie du shikimate.

La voie du shikimate est un processus métabolique indispensable à la survie des plantes et de nombreux micro-organismes.

Comme le glyphosate « inhibe » ce processus, il tue les plantes.

Heureusement, cette fameuse voie, qui permet aux plantes de transformer des sucres en acides aminés complexes, n’existe pas chez les animaux et les êtres humains.

Les industriels en concluent bruyamment que le glyphosate ne peut pas être dangereux pour notre santé.

Oui, mais… il y a un petit problème avec ce raisonnement.

Car nous abritons dans notre corps plusieurs milliards de milliards de petits êtres vivants qui sont absolument vitaux pour notre santé… et qui sont agressés par le glyphosate via cette voie du shikimate qui est cruciale pour eux !

Je parle de notre flore intestinale, notre « microbiote », composée de bactéries indispensables à notre survie et à notre santé.

Depuis 10 ans, les études s’accumulent pour montrer à quel point ces bonnes bactéries sont importantes pour nous maintenir en bonne santé…. et nous éviter le surpoids, le diabète, les allergies, l’asthme, la dépression, l’anxiété et quantité d’autres pathologies.

Et de fait, des études animales montrent que le glyphosate perturbe la flore intestinale en détruisant les « bonnes » bactéries.

Pire : les bactéries pathogènes, elles, semblent résistantes au glyphosate !

Une étude récente a même suggéré que le Round-up pourrait contribuer à la surprenante montée de l’intolérance au gluten !

Vous voyez, vous avez vraiment intérêt à éviter le glysophate et le Round-up... alors mangez bio si vous pouvez, et évitez les OGM !

 

EN MARGE D’UNE « PANDEMIE » : MALADIE PUNITION OU MALADIE CHEMIN DE GUERISON ?

Tal SCHALLER

 

Pour beaucoup de gens, surtout ceux élevés dans la tradition judéochrétienne, la maladie est une sorte de punition, de châtiment, une conséquence funeste de ce fameux « péché originel » que les prêtres ont inventé pour que tous, même les bébés au sourire innocent, soient frappés, bloqués dans leur joie de vivre, immobilisés dans une morale rigide qui fait d’eux des pêcheurs « incapables par eux-mêmes de faire le bien ». Leur seul salut ? Obéir aux prêtres qui vont dire : « Faites ce que je vous dis, moi qui suis investi de l’autorité divine, et vous obtiendrez le pardon ! » Et les médecins, prêtres de la grande religion médicale moderne, clament haut et fort : « Vous êtes « tombé malade », ou « Vous avez attrapé la grippe, pas de chance ! Suivez mon traitement et vous allez guérir ! »

Oui la vie vous a puni mais nous allons vous sauver par une intervention extérieure, l’absolution donnée par un prêtre ou les pilules données par un médecin !

Gigantesque marché de dupes puisque la maladie n’est ni une malchance qui survient par hasard, ni une punition, non, la maladie correspond à un effort du corps pour se guérir. Elle est utile, bénéfique, précieuse ! La couper par un traitement chimique est l’une des erreurs les plus dramatiques de notre époque où une médecine matérialiste et oublieuse de la sagesse des médecines ancestrales a pris le pouvoir sur les populations. A la moindre poussée de fièvre, à la plus petite infection virale ou bactérienne, on se précipite chez le médecin qui, presqu’inévitablement, rédige une ordonnance avec des médicaments anti-fièvre, des antibiotiques et autres produits chimiques qui ont pour effet de bloquer les mécanismes naturels du corps pour se guérir et de paralyser le système immunitaire pendant quelques semaines ou quelques mois. Thierry Casasnovas, dont la chaîne Youtube est une véritable « école de santé à domicile » exprime cela en termes forts : il y a l’école du « corps con », celle qui croit que le corps est notre ennemi, ou tout au plus un imbécile, un idiot qui veut nous faire souffrir, et celle du « corps intelligent » qui croit en l’immense sagesse des mécanismes biologiques qui cherchent toujours à promouvoir la santé et la joie de vivre !

Virus et bactéries ne sont pas, pour la plupart, des ennemis mais des « agents de nettoyage » que le corps utilise pour se dépolluer quand les organes émonctoires n’arrivent plus à éliminer les toxines. Nous avons beaucoup plus de bactéries que de cellules dans notre corps et, dans un mètre cube d’air il y a entre 2 et 40 millions de virus ! Croire que l’on va se protéger des virus avec un masque de papier est d’un ridicule consommé car même à travers un masque, on respire de l’air et celui-ci ne peut pas être débarrassé de tout ce qu’il contient ! Les masques peuvent filtrer des grosses particules de pollution mais pas les virus.

Certes, certains virus sont pathogènes et des épidémies peuvent survenir, mais elles sont dangereuses que pour ceux dont le système immunitaire fonctionne mal suite à un mode de vie qui ne respecte pas les principes naturels de l’harmonie. C’est une loi fondamentale valable pour tous les êtres humains !

Du temps de la peste, au Moyen-Age, on disait que trois catégories de gens étaient protégés : les médecins les infirmières et les voleurs, car ils avaient trop de travail pour avoir le temps de tomber malades !

Cela me rappelle une anecdote étonnante : la Suisse, il y a quelques décennies, avait décidé de protéger ses habitants d’une éventuelle attaque nucléaire en construisant, sous toutes les maisons et immeubles, des abris anti atomiques, avec murs de béton très épais et portes blindées. Impressionnant ! Une Suisse en sous-sol est ainsi née, pour la grande joie des entreprises du bâtiment ! J’ai écrit un jour à la Protection Civile, l’organisme qui gère tout cela, en demandant naïvement : « Ces formidables abris nous protègent des bombes, mais l’air que l’on y respire vient de l’extérieur et la radioactivité ne peut pas être bloquée par des filtres. Donc, les braves gens terrés dans leurs abris vont périr radioactifs à coup sûr ! Qu’avez-vous à dire à ce sujet ? » Evidemment, ils n’ont jamais pu me répondre !

De plus il faut comprendre que nombre de scientifiques de notre époque sont coincés dans une vision très étriquée des virus et des bactéries, celle qui, depuis Pasteur, tient le haut du pavé : virus et bactéries sont la cause des maladies et c’est en les massacrant que l’on va faire régner la paix de la santé. Mais cette vision militaire a été dépassée par les recherches des dernières décennies : tout d’abord on s’est rendu compte que virus et bactéries changent sans cesse ! Le streptocoque que l’on prélève sur le lieu d’une infection ou sur votre peau peut devenir staphylocoque une heure après ! Cela s’appelle le pléiomorphisme bactérien.

Certaines grippes surviennent sans qu’on trouve le moindre virus, d’autres sont en relation avec le virus de l’influenza, ce virus qui change chaque année, ce qui rend les vaccinations contre la grippe totalement inefficaces puisque le vaccin est préparé avec la souche de l’année précédente. D’autres grippes encore sont en relation avec d’autres virus. Et les virus n’arrêtent pas de muter ce qui sème la panique chez les virologistes ! C’est la confusion la plus totale. De plus on confond souvent la présence d’un virus avec son rôle dans la genèse d’une maladie. Est-il la cause ou la conséquence des troubles présents ? Le moustique est-il la cause du marécage ou sa conséquence ? En fait le système immunitaire n’est pas une sorte d’armée qui lutte contre les virus et bactéries envahisseurs, tous ennemis, il est un gigantesque « hymne à l’unité » qui gère cellules, virus et bactéries avec une sagesse qui est des millions de fois plus grande que celle de tous les médecins du monde.

Au début du sida nous avions, avec le professeur Jean Ziegler, écrit au Conseil Fédéral, qui gouverne la Suisse, pour leur dire : « Le sida étant dû à une baisse de l’immunité pourquoi ne publiez-vous pas la liste ci-jointe qui montre tout ce qui, dans le mode de vie, fait baisser l’immunité et ce qui la stimule positivement ? »

Evidemment le Conseil Fédéral a botté en touche en disant : « Cette liste va donner de faux espoirs aux malades, et nous n’en parlerons pas ». Il faut dire que dans la liste des produits immunodépresseurs se trouvaient les médicaments chimiques et les vaccins… plutôt gênant dans un pays grand dévôt de Big Pharma !

Il est possible que la pandémie de coronavirus actuelle soit due à des manipulations pour créer des virus tueurs beaucoup plus dangereux que les virus naturels. Mais cela ne change rien au fait que, dans toute épidémie, tous ne sont pas frappés et cela dépend de l’efficacité du système immunitaire de chacun.

CONCLUSION : Veillez à soutenir votre système immunitaire et apprenez à faire confiance à votre corps. Il ne fait rien qui soit « contre vous », il agit toujours avec une intelligence fantastique, pour votre bien. En comprenant cela, vous allez l’aider à faire son travail de guérison et apprendre, en le soutenant par une démarche de vie holistique, les grandes lois de la vie naturelle sur Terre !

Vous ne vivrez plus dans la peur et l’attente d’un vaccin ou d’un médicament chimique sauveur, vous deviendrez responsable de votre santé et de votre vie et remercierez tous les jours votre corps, cette incroyable « machine » dotée de mécanismes de guérison surpuissants, ce corps merveilleux que la vie vous a donné pour vivre heureux à tout âge et en toutes circonstances !

Et n’oubliez pas de régulièrement vider votre corps émotionnel de la peur, de la colère et de la tristesse, en les laissant sortir à travers le corps physique par des gestes et des sons. C’est ce que j’ai appelé la « folie douce » et qui permet de comprendre la sagesse de Jésus : « Le royaume des cieux est pour ceux qui redeviennent de petits-enfants ! »

Être adulte à plein temps vous expose au stress et à toutes sortes de maladies… Des « moments d’enfance » vous en délivrent et vous permettent de vous reconnecter avec votre corps de lumière, ce corps éblouissant qui vous donne la vie à chaque instant et vous guide vers le bonheur et la conscience de l’unité avec tous les êtres vivants, y compris les virus et les bactéries. Vive la vie délivrée des dogmes pseudo-scientifiques et des frayeurs inutiles qu’ils engendrent, vive la vie dans toute sa splendeur et son dynamisme évolutif !

Terminons par une pensée de compassion envers tous ces virologistes et médecins convaincus que seuls des médicaments ou des vaccins vont nous délivrer des pandémies menaçantes alors que, depuis des millénaires, c’est prendre soin de soi qui constitue la meilleure protection qui soit. Elle n’a qu’un défaut : elle est gratuite, ce qui ne plaît pas du tout aux multinationales assoiffées de profits financiers ni aux psychopathes qui se croient investis de la mission de diminuer la population mondiale. Le banquier Morgan disait devant le Sénat américain : « Dieu a mal fait son travail. Nous devons donc prendre les choses en mains ! »

Ne confions plus notre vie et notre santé à des fous dangereux : un exemple entre mille : dans les vaccins obligatoires pour les nourrissons français (vaccins qu’on leur injecte à un âge où ils n’ont pas encore de système immunitaire fonctionnel) on trouve le vaccin anti hépatite B, alors que l’hépatite B est une maladie d’adultes, et les doses d’aluminium qu’ils sont forcés de recevoir dépassent des dizaines de fois les doses maximum admises par l’OMS et la FDA américains : c’est l’immense mérite du professeur Jean Bernard Fourtillan d’avoir mis cela en évidence. J’en parle dans deux vidéos (sur Youtube talschaller) « Vaccins, enfin vous pourrez dire NON ! » et « Vaccins, arrêtons le massacre ! »

Chacun est responsable de sa santé, telle est la loi universelle !

 

VIDEOS

 

Danse russe : Cà c’est du sport !!!

Et Quelle prestation !

https://www.youtube.com/watch_popup?v=v0oPrwHitOE&vq=small

 

Proposition géniale :

Hélène Delafaurie - Cobaye volontaire pour les vaccins des bébés de 2 mois

EXCELLENT !!! Bravo !

https://www.youtube.com/watch?v=CXRJjxvVjrI&feature=youtu.be

 

Quelques vidéos sur le rire pour bien commencer sa journée :

Sur youtube rechercher :

- Bodhisattva in metro

- Bizarre police laughter camp

- Laughter is the best medicine

 

Youtube : CNT - coronavirus, une autre hypothèse

La lecture des événements par le fondateur de la démosophie Eric FIORILE

 

Cela correspond aux infos données par Artemisia college (un site très fiable à suivre)

Un document très complet – des analyses très lucides

https://www.artemisia-college.info/operation-coronavirus-2019-ncov.h

 

Sur youtube talschaller : La peur tue plus que les virus !

Une autre vision des virus, des bactéries et de l'immunité... délivrez-vous des mythes fondés sur le virus-ennemi et la peur qui est soigneusement cultivée par les media et les multinationales...

 

Youtube johanne razanamahay : CORONAVIRUS : UNE VOIE qui n'a jamais été considérée

 

En cette période troublée, lâchons nos émotions et concentrons-nous sur nos valeurs essentielles de paix, de joie et d’amour ! C’est ainsi que nous allons créer le futur positif dont nous rêvons !

 

N’oubliez pas que nos livres, CD et DVD sont des outils de bien-être de valeur pour vous et pour vos proches (sur le site boutique.santeglobale.world

 

Votre équipe santeglobale.world