BLOG 11 de Tal SCHALLER

Chers amis

La vidéo qui suit est vraiment GENIALE ? FAITES-LA CIRCULER

Surtout portez le masque – ce n’est pas dangereux ,
et c’est bien pour les enfants !!!

https://www.youtube.com/watch?v=PXLIvSl_ywU&feature=share 

Nous vivons une époque passionnante : qui va gagner? Les forces sombes qui veulent vacciner et contrôler tous les êtres humains ou ceux qui veulent être des artisans de paix et de lumière ?

Voici des infos très différentes de celles des media !!

Il y a beaucoup de sujets traités, à vous de trier ce qui peut vous être utile et de faire circuler ces infos au maximum !

Conclusion : ILS NE PASSERONT PAS !  comme le dit Jean Jacques Crévecoeur, avec lequel et d’autres lanceurs d’alerte  nous faisons tous les jeudis une émission L’INFO EN QUESTION, visible sur youtube tal schaller

Il s’agit de donner au plus de gens possibles des infos qui les délivrent de la „psychose collective“ de la peur, des masques et des comportements conformistes; nous avons maintenant toutes les preuves de la folie de nos dirigeants…informons, informons encore sans imposer mais en douceur, en posant des questions, en suggérant d’autres sources d’infos que les media et l’OMS, qui sont tous gravement pollués par Bill Gates et ses amis!

Joyeux été !

Tal

 

Youtube : Ô postillons maudits ! - Les Goguettes (en trio mais à quatre)

Un spectacle génial d’humour et de vérité ! et en alexandrins !

 

Youtube : Le masque est DANGEREUX ... la preuve en image !

Philippe WEBER explique tout avec clarté

 

Youtube : Vérification de la réalité | Pourquoi les masques faciaux ne fonctionnent pas, selon la science (en anglais, site prepare for change)

Roland REYMONDIER :

LA SANTE : C'est pas lutter contre la maladie, c'est la rendre IMPOSSIBLE Comment ? Par une parfaite hygiène alimentaire-émotionnelle-environnementale

En 1977 nous reprenions un magasin de diététique rue A Durafour dont la personne qui l'avait créé affirmait s'être guéri d'un cancer de l'intestin par un type d'alimentation dite « macrobiotique ».

Personnellement, sceptique par nature, cela me semblait, exagéré, mais pourtant depuis que j'avais adopté ce nouveau mode alimentaire mon Dieu, comme je me sentais bien et je retrouvais cette vie qui m'avait été ôtée à la suite de vaccins fait dans le cadre de mes études d'infirmier. Celui qui fut le plus nuisible pour mon cas personnel fut le BCG.

Ah, les vaccins !

Tout le monde se plaît à penser qu'ils ont sauvés l'humanité jusqu'au jour où dans sa propre famille quelqu'un en expérimente la nocivité.

1954 : on pratique le vaccin de la variole sur la sœur. Et là c'est le drame qui frappe mes parents une encéphalite post vaccinale la frappe de plein fouet. Pendant de nombreuses années elle va en garder des séquelles physiologiques graves dont elle ne s'est jamais remise.

Mon univers stérile du bloc opératoire

Moi qui avais travaillé dans un univers confiné d'un bloc opératoire, avec gants, sarreaux, MASQUES, tous les gestes de stérilisation.

Moi qui avais vécu avec la hantise des microbes, des staphylocoques dorés du service de chirurgie orthopédique, des méningocoques, de tous les virus et bactéries possibles et imaginables, j'allais apprendre que comme Gabriel Bertrand grand physiologiste qui s'opposa à Pasteur : « le microbe n'est rien, le terrain c'est tout ».

Dire que pendant des années je me suis astreint à une asepsie stricte d'un bloc opératoire (là par contre c'est vraiment justifié !)

Je me suis lavé les mains pendant 20 minutes avant que de me trouver sur un champ opératoire, j'ai porté gants, bottes, sarreaux et masques qui, de mon point de vue ne sont utiles que dans ce lieu d'intervention chirurgical.

Mais, aujourd'hui de voir les pauvres gens déambuler dans les rues avec un masque sur le visage me donne envie de crier: on vos prend pour des abrutis !

Non depuis mon départ du bloc je ne porte plus de masque.

On nous cache la vérité.

La vérité est toute simple c'est qu'il existe une santé naturelle. et qu'aujourd'hui on continue à nous faire croire que la santé artificielle est ce qui est le bien le plus précieux pour tous.

Les vaccinations, les médicaments chimiques conduisent à une société EHPADISEE (ce mot n'existe pas mais il veut dire « qui nous conduit tous dans un lieu de fin de vie qui n'est pas glorieux : l'Ehpad »).

Oui, le cimetière des éléphants c'est ce lieu (l'EHPAD) où tous les jours de la semaine, rythmés par la prise de petites pilules roses, blanches, et rouges, et des confinements sans fin font de nos sociétés occidentales, des lieux où finalement il ne fait plus bon vivre.

Distanciation sociale, gestes barrières, confinements divers et variés, c'est ça la SANTE ?

NON MERCI POUR MOI !

Une santé qui dépend de béquilles chimiques, de gestes barrières, de contrôles, de marquages, de dépistages, de contrôles, de radio, de scanners, d'informations changeantes et variées, de confinements, de policiers contrôlant nos allées et venues, de feuilles administratives pour nos sorties, de prise de température dans les aéroports, de carnets de vaccination mis à jour, d'éloignement de nos parents, grands-parents, de distanciation sociale.....

ET PENDANT CE TEMPS EN D'AUTRES LIEUX ET SOUS D'AUTRES CIEUX DES GENS VIVENT EN HARMONIE AVEC LA NATURE, SANS MEDICAMENT, SANS VACCIN ALORS QU'ELLE EST LEUR SECRET ?

Vous voulez en savoir plus, allez lire ceci : www.aid97400.re/spip.php?articles537

Youtube : Léger prix des vaccins pour la grippe aviaire - Les Guignols - CANAL+

Youtube : Test Covid 19. Médecine violeuse, médecine tueuse !

Le danger des tests nasaux qui peuvent altérer la barrière hémato-encéphalique et provoquer l’inflammation du cerveau. Comme tout acte médical vous avez le droit de refuser au nom de la loi du Libre Consentement Eclairé. Sans oublier le fait que des milliers de tests ont été contaminés !

Youtube. Les véritables raisons de cette obligation massive et brutale de vaccins

Une vidéo de 2017 qui montre que tout ce qui arrive a été planifié par les mondialistes !

MASQUES, MARQUES DE LA BETE ?

Du site prepare for change

Je ne suis pas un homme religieux, mais je viens d'une culture chrétienne, et il est particulièrement important aujourd'hui de noter un chapitre de la Bible qui fait une peur abjecte dans le cœur des croyants. Apocalypse 13, en particulier la phrase suivante qui fait référence à la Bête sortant de la terre :

« Il a également forcé tous, grands et petits, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front, afin qu'ils ne pouvaient pas acheter ou vendre à moins d'avoir la marque, qui est la nom de la bête ou le numéro de son nom. » ~ Révélation 13

Depuis près de deux mille ans, les croyants recherchent des signes de la concrétisation de cette prophétie, et le terme « la marque de la bête » est maintenant fermement ancré dans notre lexique culturel. Kanye West l'a utilisé aujourd'hui en référence à un vaccin Covid. Louis Farrakhan en prêchait il y a plus d'une décennie. Les soi-disant théoriciens du complot examinent depuis des décennies des documents institutionnels et des programmes de planification centrale, avertissant qu'un gouvernement mondial était en train d'être organisé pour conquérir la planète et nous asservir tous avec la botte de la technologie.

Il a gagné du capital social pour sa signification implicite qu'un jour les personnes libres seront soumises à un système de contrôle autoritaire qui traite les êtres humains comme du bétail pour être identifiés, suivis, tracés, contrôlés, traites et abattus quand le moment sera venu.

Et une idée comme celle-ci ne devrait-elle pas attiser la peur dans le cœur des libres et des indépendants ? Après tout, cela implique la fin du libre arbitre et la fin de l’autodétermination. Cela implique un esclavage mondial total, sans espoir.

Maintenant nous sommes ici aujourd'hui. Masques faciaux Covid.

Quelqu'un m'a récemment dit que les masques sont la marque de la bête sous forme larvaire, et cela me semble une belle métaphore. Une larve est la forme juvénile que de nombreux animaux et insectes prennent avant de devenir adulte. Souvent, l'apparence d'un animal sous forme larvaire est assez différente de celle de l'animal mature.

En quelques mois seulement, nous sommes passés du statu quo pour vous couvrir le visage ou vous ne pouvez pas acheter de produits d'épicerie. Nous ne comprenons pas exactement ou ne sommes pas d'accord sur la nature précise de la menace, mais en un clin d'œil, nous sommes passés de masques suggérés, à des masques recommandés, à des masques obligatoires dans certains endroits, à des masques obligatoires dans tous les lieux, et avec le New Jersey en tête, les masques sont désormais obligatoires à l'extérieur dans les espaces publics, tout cela étant exécutoire par la loi (qui est passible d'amendes et le risque d'arrestation), et par l'exclusion de l'économie.

Pendant tout ce temps, nous regardons les experts de la télévision nous informer nonchalamment que notre future participation à l'économie et à la société en général dépendra de notre acceptation des nouvelles règles et mandats qu'ils nous imposeront. Que nous serons surveillés, surveillés, vaccinés et les contacts tracés partout où nous allons, et que pour acheter ou vendre, adorer, aller à l'école ou se rassembler, nous devrons montrer une preuve de soumission aux demandes du système.

En 2014, l'écrivain australien Steven Tritton nous prévenait que nous avions déjà franchi le Rubicon dans cet avenir, mais que pour aller jusqu'au bout, nous n'avions besoin que de la bonne crise pour catalyser l'opinion publique en faveur de telles mesures.

« Peut-être qu'au milieu d'une telle tourmente ou à la suite d'une crise économique mondiale, vient un changement capital vers une société sans numéraire avec un dispositif intégré obligatoire pour que chaque individu participe au nouvel ordre financier mondial. Cependant, le système révolutionnaire nouvellement éclos sera celui qui emprisonnera l'humanité dans une société de surveillance globale totalitaire contrairement au monde moderne jamais vu étant donné une telle technologie de pointe en place. Nous avons déjà franchi le Rubicon. » ~ Steven Tritton en 2014

En 2012, nous avons publié un article citant le père d'une lycéenne de San Antonio qui s'opposait à l'exigence de l'école que tous les élèves portent des badges RFID (identification par radiofréquence) pour suivre les allées et venues des élèves dans le but de réduire les retards et l'absentéisme. Il a appelé les badges, « la marque de la bête », et ils étaient certainement une ample introduction à la technologie émergente qui deviendra ce que beaucoup craignent est la vraie marque.

Mais les gens ne sont pas stupides. Ils sont affreux, mais pas stupides. Ainsi, pour que la bête fasse des incursions dans l'effort de suivre et de retracer tout le monde, la progression doit être progressive, touchant les points clés de la peur en cours de route, augmentant toujours l'intensité de la crise afin de permettre à la grenouille proverbiale dans le marmite à bouillir avant qu'il ne prenne conscience de son destin imminent. Pour que les gens acceptent des mesures obligatoires comme celles-ci, ils doivent être trompés en leur faisant croire que leur vie en dépend.

Les gens ne semblent pas comprendre pleinement ce qui est donné en cette heure désespérée, mais sans aucun doute, ils le ressentiront, et aspireront à le récupérer, dans un avenir dystopique à venir.

Mon sentiment est que nous perdons quelque chose d'exclusivement humain. Que les masques modifient réellement la façon dont nous nous voyons les uns les autres et qu'ils détournent notre perception des autres de la confiance. Là où autrefois nous avons vu des sourires et de la communauté, nous voyons maintenant les sourcils froncés, l'inquiétude et le danger. Je sens que nous sautons tête baissée dans l'abîme sombre de la peur, donnant le pouvoir et la priorité à l'autoritaire intérieur, et que lorsque nous perdons des morceaux d'intégrité de soi pour continuer à nous entendre, nous devenons envieux et agités avec ceux qui ne souhaitent pas se conformer.

« Je soutiens qu'il y a quelque chose d'énormément significatif dans l'humanité, quelque chose que la réalité virtuelle ne peut jamais égaler, quelque chose avec lequel l'intelligence artificielle ne peut jamais être programmée. Des mots tels que conscience, compassion, chaleur, gentillesse, générosité, spontanéité, imagination, inspiration et créativité, donnent une idée de ce que pourrait être ce quelque chose. » ~ Nigel Kerner

Donc pour aujourd'hui, il faut des masques. Demain, des applications de suivi des contacts légalement obligatoires seront installées sur votre téléphone. Ensuite, les certificats d'immunité requis et les passeports de santé spéciaux. Ensuite, passons à une forme plus permanente de technologie portable traçable comme un tatouage ou un implant.

 

Les dix stratégies de manipulation de masses par Noam Chomsky

Noam Chomsky

Le philosophe nord-américain Noam Chomsky, activiste et penseur politique, professeur de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière, a fondé la linguistique générative. Il s’est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l’étranger, par son parcours d’intellectuel engagé.

Il a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias.

Il détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique.

« Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser, de retour à la ferme avec les autres animaux. »

Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

(Le foot, les jeux olympiques, Johnny, etc…)

[« Panem et circenses » « Donnez leur du pain et des jeux ! »].

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter.

Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté.

(Autre exemple, le coronavirus ou covid-19 créé bien à propos afin de tester le confinement et stopper net l’économie des pays. La manipulation est ici très subtile car on arrive à faire croire à l’extrême dangerosité d’un virus grâce à un matraquage médiatique sans précédent alors que c’est faux.)

(Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire)

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

(Baisse des retraites et allongement de la durée du travail)

(exactement ce que vivent les français actuellement avec toutes les mesures prises par le gouvernement visant à détruire les lois sociales assurant qu’elles seront temporaires mais dont on sait bien qu’elles seront définitives)

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite.

Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité.

(Le confinement, port du masque, distanciation sociale, les gants, lavage répété des mains, toutes mesures dont les gens s’apercevront de leur inutilité plus tard mais qu’ils acceptent de bon gré par peur pour leur santé)

Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

(L’augmentation importante de la pression fiscale ne s’est pas faite avant les élections de 2012 mais juste après.)

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisant, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant.

Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celle d’une personne de 12 ans ».

Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

(Les français sont trop gros, trop gros, trop gros. Les boissons sucrées sont surtaxées : nous les paierons plus cher).

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements.

(La terre se réchauffe dangereusement du fait des seules activités humaines (sic), ce sera terrible pour nos enfants : les carburants sont encore plus taxés).

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. »

Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

C’est pour cela que le BAC est maintenant donné à tout le monde mais avec un niveau de plus en plus bas le niveau dans les Lycées baisse gravement chaque année ! (80 % des élèves des universités ou des grandes écoles sont issus des classes moyenne ou supérieure)

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte (On crée de nouvelles modes dégradantes, chaussures délassées, barbe de plusieurs jours, pantalons qui tombent et/ou déchirés, etc…)

(Voir certaines émissions de TV particulièrement populaires et bêtes, ainsi que la « télé réalité »).

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !

(Vous êtes au chômage par manque de formation : suivez un stage et tout ira mieux).

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes.

Grâce à la biologie, la neurobiologie et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement.

Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

(Pourquoi croyez-vous que les grands politiques utilisent et payent largement des instituts importants des sciences humaines ou des grandes sociétés de publicité ce qui revient au même).

Peu importe la couleur politique, voilà comment nos chers dirigeants nous manipulent !

Noam CHOMSKY

1/ La stratégie de la distraction

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

3/ La stratégie de la dégradation

4/ La stratégie du différé

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

https://www.youtube.com/watch?v=f8xkuHXaueg&fbclid=IwAR1peoqwYMOKejCOH1RwFZoFHjRQHImEdnjMJ4hBDuE09Qp02czlO1Rjh_M

Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie

Blog de réinformation sur l'actualité économique et financière (et autre !)

« Le virus reste l’ennemi public numéro 1 » : Esculape reviens, ils deviennent fous !

 

Coronavirus et manipulation politico-sociale : le masque comme rite de passage vers un Nouvel Ordre Mondial…

Olivier Demeulenaere

Le muselage… sanitaire

Le masque sanitaire comme rituel de soumission

« En ce 14 juillet 2020, Macronus 1er vient de rendre obligatoires les masques dans les lieux publics clos devant une crainte d’une “seconde vague” du virus qui ne viendra pas, mais surtout comme mesure d’imposition d’une nouvelle “norme” sociale de la paranoïa et du contrôle organisés.

Toute cette affaire du SRAS-CoV-2 ou “nouveau coronavirus”, organisme génétiquement créé en premier lieu, dans un laboratoire de l’université de Caroline du Nord, avant sa militarisation dans les labos secrets du Pentagone et son larguage à Wuhan par une fausse équipe sportive militaire yankee “participant” aux jeux inter-armées en octobre 2019, emprunte pas à pas tous les méandres d’une vaste opération planétaire d’ingénierie sociale pour la transformation de nos sociétés en quelque chose de bien plus contrôlable à souhait, toujours sous le coup du thermostat de la tension dont le curseur est monté et descendu le long de sa coulisse, faisant passer le statut psychologique collectif de “crainte” à “peur” jusqu’à “terreur” et “panique” selon les besoins oligarchiques du moment.

A ce titre, une menace invisible, virale, aux effets gonflés à dessein par des gouvernements et des merdias complices, est bien plus efficace qu’une menace terroriste. Plus personne en effet ne croit qu’un islamiste se planque sous son lit, le mousseux est éventé, place donc au nouveau croquemitaine : le bien antipathique et terrifiant Bébert Corona alias COVID19 !

L’oligarchie eugéniste, malade de toujours plus de contrôle, mène nos sociétés vers une société de la grille de contrôle mondialisée, vers une nouvelle société de la dictature technotronique qui verra l’IA, les drones, l’internet des choses via la 5 puis la 6G, le nano-puçage, et le contrôle “sanitaire” paranoïaque total, contrôler à outrance nos vies quotidiennes à l’échelle planétaire. Les ordures aux manettes sont en train de nous faire passer d’une vieille société épuisée à un nouvel ordre mondial de la domination technotronique et elles veulent le faire avec notre “consentement” sanitaire. A ce titre, nous sommes contraints de nous soumettre à un rite de passage de l’une à l’autre des sociétés et comme tout rite de passage ancestral, ceci comprend ses propres stigmates, comme par exemple… le port du masque sanitaire.

Ainsi dans une 1ère phase, le masque est présenté comme inutile et même dangereux pour la santé, ce que soutient la science, car il n’est pas sain de porter un masque de la sorte des heures par jour. Puis on entre dans la 2ème phase où le masque est présenté comme le symbole de la survie, barrière ultime pour un nouveau virus qui ne fait pas plus de mort que la grippe saisonnière, même en gonflant les chiffres et râclant les fonds de tiroirs des morgues hospitalières. Il est avéré aujourd’hui que le taux de mortalité du CoV19, hors facteurs de co-mortalité, est de l’ordre de 0,45%, celui de la grippe saisonnière étant de 0,35%.

A Yankland, des officiels de la santé apparaissent à la TV pour dire aux gens de garder le masque même chez eux, prochaine étape, dormez avec, faites tout avec en fait ! Qui n’a pas vu une personne seule dans sa voiture avec son masque ?… Le conditionnement est en marche et fonctionne dans la vaste majorité des cas ! Pourtant, il suffit de dire NON !

Ainsi, le masque devient une espèce de “rite d’initiation” de masse à un nouveau paradigme social complètement construit, comme le furent l’État, les institutions, le commerce, l’argent et les modes de contrôle, au fil de l’histoire. Ces rites de passage existent depuis des millénaires et sont devenus courants dans les sociétés secrètes, dans l’armée qui n’est qu’un gigantesque rite d’obéissance et de soumission à tout un système.

Les rites d’initiation renforcent le désir de se conformer, d’appartenir à un groupe, et donc par ce truchement d’obtenir une validation identitaire. La méthodologie rituelle est presque toujours identique quel que soit le lieu où le temps où elle prend place.

1) Dans un premier temps, l’initié est placé en isolement, ce qui le conditionne psychologiquement à ce qui va suivre et insiste sur l’importance du processus

2) Ses routines quotidiennes sont chamboulées à dessein afin de faciliter le passage aux nouvelles “normes”. Ceci relativise sa réalité, “désacralise” l’établi et le prépare au changement à venir.

3) Normalisation visuelle des initiés entre eux, comme avec par exemple le port d’un uniforme, se raser la tête, le tatouage, la scarification ou le port d’un objet, d’un artifice distinctif. Le but est d’annihiler l’identité individuelle de chaque initié(e) pour la remplacer par une identité collective et contrôlable à souhait. De la même manière, l’initié(e) se sent partie intégrante du groupe, puis…

4) L’initié(e) est mis(e) en situation traumatique de plus ou moins grande intensité. Une confusion et une angoisse plus ou moins importantes sont induites, à ce moment psychologique vital, l’initié(e) est mûr(e) pour sa transformation d’appartenance.

5) Cet état psychologique favorise l’introduction d’une nouvelle “norme”.

Nous voyons que ce rituel du masque est en train de créer une dissociation entre l’obéissance et la désobéissance, la conformité et la non-conformité, dans un nouveau rapport dichotomique.

Dans un contexte “initié / non-initié”, les initiés sont endoctrinés à voir les non-initiés, les rebelles, comme des ennemis et à agir en conséquence (agressivité, violence, délation, ostracisme).

Dans ce contexte, le port du masque devient une reconnaissance collective et permet aussi d’identifier les “déviants”… et de préparer le terrain pour cette nouvelle escroquerie vaccinale qui vient. Soyons aussi clair là-dessus : aucun vaccin ne peut marcher (si tant est qu’un vaccin puisse être efficace), le virus mute en permanence…

A partir de là, le pas à franchir vers le goulag réalisé n’est plus bien loin, ce n’est plus un pas insurmontable, mais un petit pas, un de ces petits pas de la “nécessité” sociale dans le meilleur des mondes mis en place et que bien des gens trouveront normal de franchir… si on laisse faire et laisse verrouiller cette grille de contrôle planétaire.

Pensons, soyons critiques, unissons-nous, et agissons de concert, flinguons cette dictature en marche avant qu’elle ne nous flingue ! »

Résistance 71, le 15 juillet 2020

 

Pourquoi tout le monde a-t-il apparemment oublié le fonctionnement du système immunitaire ?

Du site de Robert Kennedy

Par Dr. Alan Palmer, écrivain collaborateur

Le blitz médiatique entourant la crise du COVID-19 omet étrangement toute mention de la puissance du système immunitaire humain. Il est essentiel pour les gens de penser de regarder au-delà du bruit et d'apprendre pourquoi un mode de vie sain et une approche nutritionnelle ciblée, que je préconise avec passion depuis plus de 30 ans dans ma pratique, est une stratégie si efficace en réponse au COVID-19.

Est-ce le germe ou est-ce le terrain ?

Ce numéro revient sur le grand débat entre deux grands savants, Louis Pasteur et Antoine Bechamp. Le débat essentiel peut se résumer à ceci : est-ce que ce sont les germes (Pasteur) qui causent les maladies ? Ou est-ce un terrain pauvre (Bechamp) qui permet au germe de prendre pied et de se propager sans relâche ? En d'autres termes, l'exposition à un germe signifie-t-elle que vous êtes destiné à « attraper » la maladie ou à devenir « infecté » ? Le germe a-t-il tout le pouvoir de contrôler votre destin ? Ou est-ce que la personne exposée est un hôte réceptif ? Leur système immunitaire est-il une machine affinée, ou faible et insuffisant ? En d'autres termes, leur niveau de résistance à l'exposition est-il élevé ou faible ? Voir mon récent post Facebook pour une explication plus détaillée de ce « grand débat ».

Se baigner dans une mer de micro-organismes

Les scientifiques ont déterminé qu'il y a environ:

  • 30 billions de cellules dans le corps humain de taille moyenne
  • 40 billions de bactéries sur et dans le corps humain
  • 380 billions de virus sur et dans le corps humain

Ainsi, d'après les chiffres, il semblerait que les virus sont de loin le plus grand nombre d'organismes sur et dans notre corps, peu importe ce que nous faisons pour les éviter ou les éliminer. Ils font partie de notre constitution.

Le projet sur le microbiome humain lancé en 2007 par les National Institutes of Health (NIH), a travaillé à cartographier, classer et comprendre les rôles des résidents de l'univers en nous. Cela nous a donné une bien meilleure appréciation des associations et des relations incroyablement complexes qu'ils jouent dans la santé et la maladie.

Il existe des milliers d'espèces de bactéries et de virus qui se disputent l'espace et le contrôle de nos tissus, constitués d'acteurs bénéfiques, opportunistes et d'acteurs nuisibles. Ces organismes sont considérablement influencés par la façon dont nous vivons, faisons de l'exercice, dormons, ce que nous mangeons et buvons et ces facteurs liés au mode de vie affectent même la façon dont nos gènes sont exprimés. Nous appelons tous ces organismes sains symbiotiques, car nous bénéficions tous les deux les uns des autres. En fait, nous ne pourrions pas survivre sans eux ! Nos environnements et nos modes de vie déterminent si nous aidons nos organismes symbiotiques à leur donner le dessus et à nous fournir une résistance aux maladies, ou si nous sabotons leurs efforts et favorisons la croissance d'organismes destructeurs et la disparition de notre santé.

… Les bactéries bénéfiques sont la première ligne de défense de tout notre système immunitaire.

Travailleurs essentiels

Les bactéries bénéfiques sont les gardiennes et les défenseurs de notre tractus gastro-intestinal (GI). Ils produisent des vitamines B, des molécules de signalisation cérébrale comme la sérotonine (l'hormone antidépressive du « cerveau » - environ 80% de celle-ci est fabriquée dans l'intestin), des acides gras à chaîne courte qui nourrissent et maintiennent les cellules tapissant notre tractus gastro-intestinal, régulent les pro-inflammatoires et des cytokines anti-inflammatoires (molécules de protéines de signalisation cellulaire) pour prévenir les maladies auto-immunes et inflammatoires et de nombreuses autres activités bénéfiques. Des bactéries saines vivent également dans notre bouche, sur notre peau et dans tous les coins et recoins de notre corps. Ils ont tous des tâches ménagères vitales dans ces endroits. La force de la santé et de la population de nos bactéries bénéfiques est la première ligne de défense de tout notre système immunitaire.

Ensuite, il y a les bactéries nocives qui se disputent l'immobilier dans notre tractus gastro-intestinal et dans tout le corps. Si les facteurs environnementaux font pencher la balance du pouvoir dans leur direction, c’est alors que de mauvaises choses se produisent. Notre alimentation, nos modes de vie, nos médicaments, notre utilisation de produits chimiques et notre santé émotionnelle influencent tous l'équilibre entre les organismes sains et malsains.

Il existe également des virus bénéfiques, sur et dans toutes les parties de notre corps. Les bactériophages, parfois appelés phages, sont des virus qui infectent les bactéries et finissent par les détruire. Ils peuvent aider à contrôler les populations bactériennes voyous et nuisibles. Les scientifiques et les médecins du monde entier ont utilisé diverses espèces de phages qui attaquent les bactéries pathogènes pendant des décennies pour traiter des infections bactériennes graves, voire mortelles, y compris celles causées par des espèces résistantes aux médicaments.

… L'idée que nous devrions éviter tous les germes est en fait dommageable pour notre santé.

Pourquoi le COVID-19 a-t-il plus frappé certaines personnes ? Le terrain !

Le terrain fait référence au corps et au système immunitaire, représentant notre résistance à la maladie. Nous sommes exposés à des millions de micro-organismes chaque jour et le resterons pour le reste de nos vies. On estime qu'il existe environ 200 espèces de virus respiratoires ; virus de la grippe, rhinovirus, coronavirus, adénovirus, virus parainfluenza, virus respiratoire syncytial et plus. Nous avons toujours vécu et interagi avec ces virus et des milliers d'autres. Bon nombre de ces catégories de virus peuvent provoquer des maladies graves et même la mort chez certaines personnes. Chez d'autres personnes, ces infections sont très légères et spontanément résolutives. En fait, c'est l'exposition à ces virus, bactéries et champignons qui mûrissent et renforcent notre système immunitaire. Ainsi, l'idée que nous devrions éviter tous les germes est absurde et en fait dommageable pour notre santé. Deux personnes peuvent être exposées au même virus et à la même charge virale et l'une tombe malade et l'autre non.

C'est le même organisme auquel les deux personnes sont exposées, alors pourquoi ce résultat différent ? Même germe, terrain différent. C'est pourquoi COVID-19 frappe beaucoup plus durement certains groupes que d'autres. Ceux-ci incluent les personnes âgées, les obèses, les personnes souffrant de comorbidités comme le diabète, les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle et les maladies vasculaires, les troubles de l'immunodéficience, le cancer, les maladies respiratoires, les maladies auto-immunes, les personnes qui prennent certains médicaments, les personnes mal nourries consommant peu de nutriments (junk) les aliments carencés en vitamines et en minéraux et ne complétant pas pour compenser ces carences, et même certains groupes minoritaires courent tous un risque beaucoup plus grand de complications graves et de décès. Ce n'est pas une surprise et ce n'est pas unique à cette version du coronavirus ou à tout autre virus ou bactérie pathogène d'ailleurs.

SARS-CoV-2 n'est pas unique

Tout au long de l'histoire, les maladies infectieuses ont ravagé les mêmes groupes avec des niveaux de mortalité beaucoup plus élevés dans les zones densément peuplées, les personnes âgées, les obèses, les malades, les zones avec un assainissement insuffisant, une élimination inadéquate des déchets et des approvisionnements en eau contaminée, les pauvres et les mal- ou sous-alimenté. (p. 483-492). Toutes ces conditions affaiblissent le terrain. Les comorbidités énumérées ci-dessus ont toutes des déplacements physiologiques et biochimiques loin de la fonction d'organes et de tissus sains et vers un état de stress oxydatif, d'inflammation et de résistance immunitaire abaissée, fournissant ainsi un bon hôte pour le SRAS-CoV-2 (le virus qui cause le COVID- 19) pour prendre pied et répliquer.

Récemment, il a été rapporté que les populations afro-américaines souffrent de manière disproportionnée d'une plus grande proportion de complications graves et de décès dus au COVID-19. Les raisons probables sont des revenus plus faibles, des zones urbaines plus densément peuplées et vivent souvent dans des ménages multigénérationnels. Pour les personnes d'origine afro-américaine vivant dans ces conditions, les statistiques montrent que la nutrition est généralement inférieure à la normale et que les comorbidités mentionnées précédemment sont élevées. De plus, les Afro-Américains ont tendance à souffrir de niveaux de vitamine D inférieurs à ceux des groupes caucasiens. Cela est dû à la pigmentation de leur peau, qui bloque la production de vitamine D par le soleil comme expliqué dans cet article de 2006 La vitamine D et les Afro-Américains du Journal of Nutrition.(Si vous voulez voir l'extraordinaire science derrière les bienfaits protecteurs de la vitamine D contre les infections respiratoires, consultez mon article Statut de la vitamine D en ce qui concerne les complications et la mort du COVID-19.)

… Exige que les personnes âgées vivant dans des maisons de retraite et des établissements de soins de longue durée soient vaccinées contre la grippe. Ce mandat même de vaccin contre la grippe a peut-être rendu les personnes dont le système immunitaire était déjà affaibli plus vulnérables au COVID-19.

Un coup dans le noir

Est-il possible que l'une des variables rendant les personnes âgées vulnérables à l'infection à coronavirus soit le vaccin contre la grippe ? Les personnes âgées ont longtemps été un groupe très ciblé pour la commercialisation du vaccin contre la grippe, mais une étude récemment publiée commandée par le ministère américain de la Défense et publiée en octobre 2019 dans la revue Vaccine, Influenza vaccination and respir virus interférence parmi le personnel du ministère de la Défense au cours de la 2017 –Saison grippale 2018, a constaté que le personnel de service ayant reçu le vaccin contre la grippe était 36% plus susceptible de contracter une infection à coronavirus que ceux qui n'étaient pas vaccinés. On sait depuis longtemps que le fait d'être vacciné contre la grippe peut augmenter le risque d'autres virus respiratoires, un phénomène connu sous le nom d’« interférence virale ». Pourtant, les CMS (Centers for Medicare & Medicaid Services) exigent que les personnes âgées vivant dans des maisons de retraite et des établissements de soins de longue durée soient vaccinées contre la grippe. Ce mandat de vaccin contre la grippe a peut-être rendu les personnes dont le système immunitaire était déjà affaibli plus vulnérables au COVID-19.

Un message d'octobre 2005, CMS exigera des maisons de soins infirmiers pour vacciner les résidents contre la grippe a déclaré : « Les maisons de soins infirmiers desservant les patients Medicare et Medicaid devront fournir des immunisations contre la grippe et les maladies pneumococciques à tous les résidents s'ils veulent continuer dans les programmes, selon à une règle finale publiée par CMS dans le Federal Register d'aujourd'hui ». CMS et CDC affirment que 90% de tous les décès liés à la grippe chaque année sont chez des personnes de 65 ans et plus et c'est leur justification.

Si le vaccin antigrippal était très efficace et avait peu ou pas d'effets secondaires, la vaccination de toutes les personnes âgées peut être une excellente idée. Le problème avec cette justification est que le vaccin antigrippal n'est ni sûr ni efficace. La très respectée et prestigieuse Collaboration Cochrane, célèbre pour sa base de données Cochrane sur les revues systématiques, a publié une revue en 2018, Vaccins for prevent influenza in the seniors. En examinant les études publiées entre les années 1965 et 2000, la revue a trouvé un taux d'efficacité d'environ 3% pour la prévention de la grippe et un taux d'efficacité de 2% dans la prévention des maladies de type grippal. Ce sont des statistiques misérables sur l'efficacité !

Dans la partie 2 de cette série, nous verrons comment nous pouvons tirer des leçons de l'histoire et les appliquer au COVID-19. Plus précisément, nous examinerons l'erreur sur laquelle repose la politique actuelle en matière de vaccins : que les vaccins sont historiquement responsables du déclin des décès dus aux maladies infectieuses. Ce récit a quelques problèmes factuels que nous allons décrire. Nous explorerons également davantage la puissance de notre terrain qui nous protégera de toutes les infections.

Le livre électronique gratuit 1.200 Studies - Truth Will Prevail du Dr Palmer, qui compte maintenant 730 pages, comprend plus de 1.400 études publiées - rédigées par des milliers de scientifiques et de chercheurs - qui contredisent ce que les responsables disent au public sur l'innocuité et l'efficacité des vaccins. Il a des fonctionnalités de recherche et de navigation faciles, y compris des liens vers des résumés d'articles et des études sur PubMed ou la revue source qui en font un outil de recherche et de référence inestimable. Téléchargez-le gratuitement sur www.1200studies.com

 

La Russie envisage d'interdire les téléphones intelligents et le Wi-Fi dans les écoles pour protéger le cerveau des enfants

Par Robert F. Kennedy, Jr., président, Children's Health Defense

Le 17 Juillet, Ministère de la Santé de la Russie a annoncé qu'elle pourrait bientôt interdire toute utilisation du Wi-Fi et les téléphones cellulaires dans les écoles élémentaires. La Russie limite déjà les émissions de rayonnements non ionisants à 1.000 fois moins que ce que nous autorisons aux États-Unis. De nombreuses études montrent des blessures profondes du Wi-Fi, y compris le stress oxydatif, les dommages aux spermatozoïdes / testiculaires, les effets neuropsychiatriques, y compris les changements EEG, l'apoptose (mort cellulaire), les dommages à l'ADN cellulaire, les changements endocriniens et la surcharge en calcium. Des scientifiques et des associations médicales de premier plan ont appelé à interdire l'utilisation du Wi-Fi dans les écoles en passant aux réseaux filaires.

En 2013, Israël a interdit le Wi-Fi dans les jardins d'enfants et limité son utilisation dans les écoles élémentaires. Les écoles israéliennes autorisent le Wi-Fi pendant trois heures par semaine en première et en deuxième année et six heures par semaine pour les élèves de troisième. En 2017, Cypress a interdit le Wi-Fi dans les jardins d'enfants et les écoles primaires.

La Russie a publié des recommandations de sécurité encourageant les enfants à utiliser une connexion filaire plutôt que le Wi-Fi pendant le verrouillage COVID. Children's Health Defense a publié un guide « étape par étape » sur la façon de câbler des appareils sans fil pour un apprentissage à distance en toute sécurité. Le président du Comité national russe sur la protection contre les rayonnements non ionisants, le professeur Oleg Grigoriev, a critiqué la corruption au sein des agences internationales de réglementation. Les directives de santé de la FCC reposent sur l'hypothèse obsolète et risible selon laquelle les technologies sans fil à rayonnement non ionisant ne sont nocives que si elles provoquent un changement thermique dans les tissus. Cette hypothèse s'est avérée fausse dans des milliers d'études, avant même la commercialisation des téléphones portables dans les années 80. Contrairement à la position de la FCC, dans les années 1970, les Russes avaient déjà reconnu que les rayonnements émis par les technologies basées sur les fréquences radio et micro-ondes peuvent être nocifs à des niveaux au moins 1.000 fois inférieurs à ceux qui créent des effets thermiques.

 

Libre consentement éclairé vaccins et masques

Madame, monsieur, chère amie, cher ami,

Ils osent avouer qu’ils vont nous inoculer des substances mortelles auxquelles ils donnent le nom de vaccin.

Voici ce qu’on peut lire en bas de la page 1 de la feuille de propagande de l’Église Mondialiste et de son bras armé qu’est l’Union Européenne :

« Adapter les règles de l’UE à l’urgence actuelle pour accélérer la mise au point, l’autorisation et la mise à disposition de vaccins, dans le respect des normes de qualité, d’innocuité et d’efficacité applicables aux vaccins. »

Or : AUCUNE RÈGLE DE QUALITÉ, D’INNOCUITÉ ET D’EFFICACITÉ N’EST APPLICABLE AUX VACCINS

L’industrie pharmaceutique ne peut pas être poursuivie pour les dommages que causent leurs poisons vendus sous le nom de vaccin et ils n’ont aucun compte à rendre à qui que ce soit sur leur composition !

Lorsqu’un tribunal estime qu’il y a un dommage corporel ou une mort dus à un « vaccin », c’est nous, les contribuables, qui sommes considérés comme responsables et qui devons payer les dommages et intérêts aux victimes ou aux familles des victimes.

Il est scandaleux que ces dommages et intérêts justement dus aux victimes ne soient pas payés par les milliards de bénéfice de l’industrie vaccinale.

Aux États-Unis, ils ont créé un tribunal spécial et un fonds public d’indemnisation pour juger des plaintes liées aux drames vaccinaux afin que ce soient les contribuables américains qui payent les dommages et intérêts aux victimes (en 1986 le Congrès, à la demande des Démocrates, a décidé que l’industrie vaccinale ne pourrait pas être poursuivie pénalement ou civilement).

Ce fond a déjà dédommagé pour près de 5 milliards de dollars les victimes (et certains osent dire que les vaccins sont sans danger).

Le port du masque préfigure la vaccination obligatoire qu’ils vont essayer d’imposer

N’en doutez pas une seconde, leur prochaine étape est de nous imposer, y compris sous la contrainte militaire, la mortelle vaccination « anti pseudo Covid 19 ».

Les effets physiopathologiques du port du masque

La première raison concerne la perte d’oxygénation du cœur et du cerveau qu’il procure, et qui peut dépasser les 35% (ce qui signifie qu’il manque à votre cœur et à votre cerveau jusqu’à 35% ou plus de l’oxygène dont ils ont besoin pour assurer normalement leurs fonctions). La privation d’oxygène augmente l’acidité du sang. La sous-oxygénation du cerveau génère une diminution de nos capacités cognitives. Lors de l’inspiration, il oblige la réintroduction dans les poumons des substances toxiques évacuées par l’expiration. Le manque d’oxygénation, l’acidification du sang la réintroduction de CO2 et de toxines en grande quantité dans les poumons, génère des inflammations et une libération de cortisone qui affaiblissement, ou qui bloquent, du système immunitaire.

Le dangereux port obligatoire du masque, un symbole de soumission aux néonazis qui nous gouvernent

 

           Masque de protection contre les virus

 

 

        Masque de soumission à l’Église Mondialiste qui ne protège en rien des contaminations virales ou infectieuses

 

            Pour cette femme, il est le symbole de la terreur néonazie à laquelle ils veulent nous soumettre

 

Appel urgent à tous les médecins et professionnels de santé

2.000 médecins allemands et d’autres pays s’insurgent à la dictature OMS qui les paralyse dans leur métier. Seuls les médecins français ne s’y associent pas – pourquoi ? Sont ils tétanisés de peur ou sont-ils preneur de la politique mortifère infligée par le gouv ?

J'écris en mon nom, mais je fais suite à l'appel qu'a lancé Silvano Trotta.

Nous allons droit vers un régime qui ne dit pas son nom, mais qui s'apparente fort à une dictature d'un nouveau genre, du genre techno-scientifico-médical.

Silvano Trotta, que beaucoup connaissent, lance un appel à tous les médecins de France, ceux, nombreux, qui sont restés honnêtes et conscients de la situation, ainsi qu'à tous les autres professionnels de santé. Cet appel est dans sa dernière vidéo, lien ci-dessous, et fait suite à l'appel de médecins Allemands qui à ce jour ont réussi à créer un collectif qui dépasse les 2.000 médecins (Allemands pour la plupart, mais aussi Autrichiens, Suisses, et d'autres pays).

Il appelle à ce que vous rejoigniez ce collectif afin de créer un collectif fort de professionnels internationaux qui puisse mener les actions judicieuses qui s'imposent afin de s'opposer aux diktats insensés que subissent les peuples du monde entier.

L'UNION FAIT LA FORCE. UNISSEZ-VOUS POUR NOUS AIDER. 

Parlez-en à vos collègues et confrères, rejoignez ce collectif.

Nous vous en supplions, la situation est urgentissime.

Nous vous en remercions.

Anne Marie Fabbro

 

L'appel des médecins Allemands en version sous-titrée commence à 8'35.

Médecins Complotistes?

ACU 2020 – Außerparlamentarischer Corona Untersuchungsausschuss

 

La fraude par injection - Ce n'est pas un vaccin

Extrait du rapport Solari: par Catherine Austin Fitts

Site de robert kennedy

Je ne suis pas un scientifique. Je ne suis pas un docteur. Je ne suis pas un ingénieur en biotechnologie. Je ne suis pas avocat. Cependant, je lis, j'écoute, j'apprécie et j'essaie de comprendre ceux qui le sont.

J'étais banquier d'investissement jusqu'à ce que la politique me rende impossible de continuer à pratiquer mon art. J'ai été formé en tant que stratège de portefeuille. Je cartographie donc mon monde en surveillant les flux financiers et l'allocation des ressources. J'ai également reçu une formation de générateur de complots et de fantassins - les complots étant le principe d'organisation fondamental de la façon dont les choses se font dans notre monde. Ce n'est que lorsque j'ai quitté l'établissement que j'ai appris que ceux qui ne faisaient pas partie du club avaient été entraînés à dénigrer et à éviter les conspirations - une astuce qui sabote leurs efforts pour gagner le pouvoir.

Ma réponse à la vie en guerre avec les agences du gouvernement américain pendant un certain temps a été de répondre aux questions de personnes suffisamment courageuses et curieuses pour solliciter mon avis. Au fil des années, cette réponse s'est transformée en deux entreprises. L'un d'eux était le rapport Solari, qui continue de croître en tant que réseau mondial de renseignement - nous cherchons à nous entraider à comprendre et à naviguer dans ce qui se passe et à contribuer à des résultats positifs. L'autre servait de conseiller en placement aux particuliers et aux familles par le biais de Solari Investment Advisory Services. Après dix ans, j'ai converti cette entreprise en un écran ESG. Ce que veulent ceux qui l'utilisent - qui n'est pas autrement facilement disponible sur le marché de détail - est un écran qui reflète la connaissance de la corruption financière et politique. Le suivi de la corruption métastasante est un art, pas une science.

Lorsque vous aidez une famille à gérer ses finances, il est impératif de comprendre tous ses problèmes de risque. Leur réussite financière dépend de la réussite de l'atténuation de tous les risques - financiers ou non - qu'ils rencontrent dans leur vie quotidienne. Les risques non financiers peuvent avoir un impact majeur sur l'allocation des ressources familiales, y compris l'attention, le temps, les actifs et l'argent.

Beaucoup de mes clients et de leurs enfants avaient été dévastés et épuisés par les échecs des soins de santé et la corruption - et le catalyseur le plus courant de cette dévastation était la mort et les blessures causées par les vaccins. Après leurs longues et horribles expériences avec les établissements de soins de santé, ils se demandaient invariablement : « Si la corruption est si mauvaise en médecine, en alimentation et en santé, que se passe-t-il dans le monde financier ? » Refroidis par cette pensée, ils recherchaient un professionnel de la finance formé au gouvernement américain et à la corruption financière. Et ils me trouveraient.

Le résultat de ce flux de personnes brillantes et éduquées, dotées des ressources nécessaires pour payer mon temps, c'est que, pendant dix ans, j'ai été assez instruit sur les handicaps et la mort infligés à nos enfants par ce que j'appelle maintenant « le grand empoisonnement ». J'ai eu l'occasion de chiffrer à maintes reprises les dommages humains à toutes les personnes concernées - pas seulement aux enfants touchés, mais à leurs parents, frères et sœurs et générations futures - cartographiant les coûts financiers des blessures causées par les vaccins encore et encore. Ces cas n'étaient pas aussi inhabituels qu'on pourrait s'y attendre. Des études indiquent que 54% des enfants américains ont une ou plusieurs maladies chroniques. Les médecins en qui j'ai confiance me disent que ce nombre est en fait beaucoup plus élevé, car de nombreux enfants et leurs familles ne peuvent pas se permettre les soins et les tests nécessaires pour diagnostiquer correctement ce qui les afflige.

L'une des mères présentées dans VAXXED - un documentaire incontournable pour tout citoyen éveillé, tout comme sa suite VAXXED II : The People's Truth—Estimait qu'un enfant fortement autiste coûterait une valeur actuelle de 5 millions de dollars à élever et à s'occuper au cours de sa vie. Lorsque mes clients qui étaient grands-parents ont insisté sur le fait qu'ils n'interféreraient pas avec les choix de vaccins de leurs enfants parce que ce n'était « pas leurs affaires », je disais : « Vraiment ? Qui a les 5 millions de dollars ? Vous ou vos enfants ? Lorsque vos enfants auront besoin de 5 millions de dollars pour élever leur enfant blessé par la vaccination, allez-vous leur refuser ? Vous êtes le banquier, et c'est votre argent qui est en danger ici, c'est donc votre affaire. Voulez-vous dépenser ces 5 millions de dollars pour faire croître une famille forte au fil des générations ou pour gérer un enfant handicapé qui n’avait pas besoin d’être handicapé ? » Souvent, ces 5 millions de dollars de dépenses se traduisent également par un divorce, une dépression et des opportunités perdues pour les frères et sœurs.

Mes clients m'ont aidé à trouver les meilleures ressources - livres, documentaires, articles - sur les vaccins. Vous trouverez plusieurs d'entre eux liés ou examinés dans le rapport Solari, y compris dans notre bibliothèque.

De toutes les questions que j'avais, celle sur laquelle j'ai passé le plus de temps à rechercher et à réfléchir était de savoir pourquoi. Pourquoi l'establishment médical a-t-il intentionnellement empoisonné des générations d'enfants ? De nombreux auteurs qui ont fait des recherches et ont écrit sur les blessures et les décès dus aux vaccins ont supposé qu'il s'agissait d'une aberration - résultant de l'orthodoxie d'un établissement médical qui ne pouvait pas faire face ou gérer ses erreurs et ses responsabilités. Cela n'a jamais eu de sens pour moi. Les écrits de Forrest Maready, Jon Rappoport, Dr Suzanne Humphries et Arthur Firstenberg m'ont aidé à comprendre le rôle des vaccins dans l'escroquerie consistant à économiser de l'argent pour les compagnies d'assurance et les personnes légalement responsables.

Voici un exemple de la façon dont le tour peut se dérouler. Une toxine crée une maladie. La toxine peut être des pesticides, une pollution industrielle ou un rayonnement de technologie sans fil. La toxine endommage des millions de personnes et leurs communautés. Les entreprises ou leur assureur peuvent être tenus responsables des infractions civiles ou pénales. Ensuite, un virus est blâmé. Un « remède » se trouve dans un « vaccin ». L'exposition aux pesticides ou autres toxiques est stoppée au moment de l'introduction du vaccin, et hop, la maladie disparaît. Le vaccin est déclaré succès et l'inventeur est déclaré héros. Une catastrophe financière potentielle a été convertie en profit, y compris pour les investisseurs et les fonds de pension.

Grâce au travail de Robert Kennedy et Mary Holland de Children's Health Defence, je comprends maintenant les énormes profits générés par les soi-disant « vaccins » suite à l'adoption du National Childhood Vaccine Injury Act de 1986 et à la création du National Vaccine Injury Programme d'indemnisation - un mécanisme fédéral sans faute pour indemniser les blessures ou les décès liés aux vaccins en établissant une procédure de réclamation impliquant la Cour fédérale des réclamations des États-Unis et des maîtres spéciaux. Appelez un médicament ou un cocktail biotechnologique un « vaccin », et les entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques sont libres de toute responsabilité - le contribuable paie. Malheureusement, ce système est devenu une invitation ouverte à gagner des milliards à partir des « injectables », en particulier là où les réglementations et les lois gouvernementales peuvent être utilisées pour créer un marché garanti par le biais de mandats.

La Loi sur l'état de préparation du public et la protection civile (PREPA ou PREP Act) est entrée en vigueur en 2005, ajoutant aux entreprises la liberté de responsabilité. La Loi « est un bouclier controversé de responsabilité délictuelle destiné à protéger les fabricants de vaccins contre les risques financiers en cas d'urgence de santé publique déclarée. La loi accorde spécifiquement aux fabricants de médicaments l'immunité de responsabilité financière potentielle pour les essais cliniques de vaccin à la discrétion de la branche exécutive du gouvernement. PREPA renforce et consolide la surveillance des contentieux contre les laboratoires pharmaceutiques sous la responsabilité du secrétaire à la Santé et aux Services sociaux. » (~ Wikipédia)

Au fil du temps, cela a évolué vers l'ingénierie des épidémies - la version médicale des faux drapeaux. En théorie, il peut s'agir de « psyops » ou d'événements conçus avec la guerre chimique, la guerre biologique ou la technologie sans fil. Si cela semble étrange, plongez-vous dans tous les écrits des « individus ciblés ».

J'ai appris cela de première main lorsque j'ai plaidé avec le ministère de la Justice et que j'ai été victime de harcèlement physique important. J'ai essayé d'embaucher plusieurs sociétés de sécurité ; ils vérifiaient mes références et refusaient ensuite le travail, disant que c'était trop dangereux. Le dernier a eu pitié et m'a averti de ne pas m'inquiéter de l'armement électronique, me faisant savoir que mon principal problème serait la guerre biologique de bas grade. Cet expert en guerre biologique a prédit que l'équipe adverse percerait des trous dans le mur de ma maison et injecterait « l'ennemi invisible ». Effectivement, c'est exactement ce qui s'est passé. J'ai vendu ma maison et j'ai quitté la ville. Ce voyage a commencé un long processus d'apprentissage de la façon dont l'empoisonnement et les armes non létales sont utilisés - s'il faut déplacer les gens hors des appartements à loyer contrôlé, rendre malade les personnes âgées pour les déplacer vers des logements plus chers subventionnés par le gouvernement, traquer des cibles politiques ou commerciales, affaiblir ou tuer des justiciables - et la liste est longue. L'empoisonnement s'est avéré être une tactique beaucoup plus courante dans le jeu de la guerre politique et économique en Amérique que je ne l'avais compris auparavant.

Après avoir terminé mon litige, j'ai passé plusieurs années à me désintoxiquer de la toxicité des métaux lourds, y compris du plomb, de l'arsenic et de l'aluminium. En parcourant l'Amérique, j'ai réalisé que ce n'était pas que moi. Les Américains ressemblaient de plus en plus à un peuple aux prises avec des charges élevées de toxicité pour les métaux lourds. Dans le processus de réduction significative de mes niveaux inhabituellement élevés de métaux lourds, j'ai appris quelle différence la charge toxique avait fait pour mes perspectives, mon énergie et ma capacité à gérer des informations complexes.

Cela m'amène à la question de savoir ce qu'est exactement un vaccin et ce qu'il y a exactement dans les concoctions injectées dans les gens aujourd'hui ainsi que dans les breuvages de sorcières actuellement en cours de développement.

En 2017, des chercheurs italiens ont examiné les ingrédients de 44 types de soi-disant « vaccins ». Ils ont découvert des débris de métaux lourds et une contamination biologique dans chaque vaccin humain qu'ils ont testé. Les chercheurs ont déclaré : « La quantité de corps étrangers détectés et, dans certains cas, leurs compositions chimiques inhabituelles nous ont déconcertés. » Ils ont ensuite tiré la conclusion évidente, à savoir que, comme les micro et nanocontaminants n'étaient « ni biocompatibles ni biodégradables », ils étaient « biopersistants » et pouvaient provoquer des effets inflammatoires tout de suite - ou plus tard (http://medcraveonline.com/IJVV/ IJVV-04-00072.pdf)

Tissus fœtaux avortés, tissus animaux, aluminium, mercure, matériaux génétiquement modifiés - et quoi d'autre ?

Quels que soient les ingrédients des vaccins à ce jour, rien n'est plus bizarre et troublant que les propositions de ce qui pourrait y être inclus à l'avenir. Les stratégies - déjà bien financées et en bonne voie - comprennent la nanotechnologie d'interface cerveau-machine, les dispositifs de suivi d'identité numérique et la technologie avec une date d'expiration qui peut être gérée et désactivée à distance. Un rapport indique que le gouvernement danois et la marine américaine avaient payé une société de technologie au Danemark pour fabriquer une puce injectable compatible avec l'une des principales crypto-monnaies.

Je lisais récemment l'excellent examen de Mary Holland en 2012 sur les décisions des tribunaux américains en matière de vaccins (« Vaccination obligatoire, Constitution et mandat contre l'hépatite B pour les nourrissons et les jeunes enfants » , Yale Journal of Health Policy, Law, and Ethics) et je me suis figé et j'ai pensé, « Pourquoi appelons-nous les injectables que Bill Gates et ses collègues font la promotion de « vaccins » ? Sont-ils vraiment des vaccins ? »

La plupart des gens savent comment Bill Gates a fait et conservé sa fortune. Il a acquis un système d'exploitation qui a été chargé dans votre ordinateur. Il a été largement répandu que les agences de renseignement américaines avaient une porte dérobée. L'explosion simultanée et soudaine des virus informatiques a alors rendu nécessaire la mise à jour régulière de votre système d'exploitation, permettant à Gates et à ses associés d'ajouter régulièrement ce qu'ils voulaient dans votre logiciel. Un de mes développeurs de logiciels les plus avertis m'a dit une fois dans les années 90 - lorsque Microsoft a vraiment pris son envol – « Microsoft fabrique des logiciels vraiment merdiques ». Mais bien sûr, le logiciel n'était pas vraiment leur affaire. Leur activité consistait à accéder à toutes vos données et à les regrouper. Le capitalisme de surveillance était en marche.

Le ministère de la Justice a lancé une action antitrust contre Microsoft en 1998, au moment même où les 21 billions de dollars commençaient à disparaître du gouvernement américain - sans doute à l'aide de logiciels et de systèmes informatiques spécialement conçus. Au cours des négociations de règlement qui ont permis à Gates de garder sa fortune, il a lancé la Fondation Gates et sa nouvelle carrière en philanthropie. J'ai ri l'autre jour lorsque mon tweet d'un des articles de Robert Kennedy Jr. de Children's Health Defence - décrivant la technologie horrible que Gates espère déployer grâce aux « injectables » - a inspiré une réponse : « Eh bien, je suppose qu'il est enfin accomplissant son côté de son règlement antitrust. »

Si vous regardez ce qui est créé et proposé à la manière des injectables, il me semble que ces développements technologiques s'organisent autour de plusieurs objectifs potentiels.

Le premier objectif, et le plus important, est le remplacement du système de devise en dollars américains utilisé par la population en général par un système de transaction numérique pouvant être combiné avec une identification et un suivi numériques. L'objectif est de mettre fin aux devises telles que nous les connaissons et de les remplacer par un système de carte de crédit intégré qui peut être intégré à diverses formes de contrôle, y compris potentiellement le contrôle mental. La « dé-dollarisation » menace le système de réserve mondial du dollar. La masse monétaire M1 et M2 a augmenté dans les deux chiffres au cours de la dernière année à la suite d'un nouveau cycle d'assouplissement quantitatif de la Fed. La raison pour laquelle nous ne sommes pas entrés dans l'hyperinflation est due à la chute dramatique de la vitesse de l'argent provoquée par la conversion de Covid-19 en un arrêt technique d'une activité économique importante et la mise en faillite de millions de petites et moyennes entreprises. Les gestionnaires du système du dollar subissent une pression urgente pour utiliser les nouvelles technologies pour centraliser les flux économiques et conserver leur contrôle du système financier.

Tout comme Gates a installé un système d'exploitation dans nos ordinateurs, maintenant la vision est d'installer un système d'exploitation dans nos corps et d'utiliser des « virus » pour exiger une installation initiale suivie de mises à jour régulières.

Maintenant, j'apprécie pourquoi Gates et ses collègues veulent appeler ces technologies des « vaccins ». S'ils peuvent persuader le corps politique que les cartes de crédit injectables ou les trackers de surveillance injectables ou les nanotechnologies d'interface cerveau-machine injectables sont des « vaccins », alors ils peuvent bénéficier de la protection d'un siècle ou plus de décisions juridiques et de lois qui soutiennent leurs efforts pour imposer ce qui ils veulent faire. De plus, ils peuvent insister pour que les contribuables américains financent, par l'entremise du National Vaccine Injury Compensation Program, les dommages dont ils seraient autrement responsables en raison de leurs expériences - et des violations du Code de Nuremberg et de nombreuses lois civiles et pénales - sur les population générale. Le schéma est assez intelligent. Amener la population générale à accepter de définir ses nouvelles préparations injectables de haute technologie comme des « vaccins », et ils peuvent les glisser directement dans le pipeline de vaccins. Pas besoin de s'inquiéter de la maladie et de la mort qui résulteront de quelque chose d'aussi artificiel livré aussi rapidement. L'absence de responsabilité garantie par la loi PREP à travers la déclaration d'urgence - et la capacité de maintenir l'urgence grâce à la recherche des contacts - peut les protéger de la responsabilité de milliers, voire de millions de morts et de handicaps susceptibles de faire suite à une telle expérimentation humaine. Idéalement, ils peuvent simplement attribuer les décès à un virus. L'absence de responsabilité garantie par la loi PREP à travers la déclaration d'urgence - et la capacité de maintenir l'urgence grâce à la recherche des contacts - peut les protéger de la responsabilité de milliers, voire de millions de morts et de handicaps susceptibles de faire suite à une telle expérimentation humaine. Idéalement, ils peuvent simplement attribuer les décès à un virus. L'absence de responsabilité garantie par la loi PREP à travers la déclaration d'urgence - et la capacité de maintenir l'urgence grâce à la recherche des contacts - peut les protéger de la responsabilité de milliers, voire de millions de morts et de handicaps susceptibles de faire suite à une telle expérimentation humaine. Idéalement, ils peuvent simplement attribuer les décès à un virus.

Un collègue m'a raconté un jour comment le dictionnaire Webster est né. Webster a déclaré que la façon dont les malfaiteurs changeraient la Constitution n'était pas en la modifiant mais en changeant les définitions - une attaque sournoise légale.

Je pense que Gates et les industries pharmaceutique et biotechnologique cherchent littéralement à créer une grille de contrôle mondiale en installant des composants d'interface numérique et en nous connectant au nouveau cloud JEDI de 10 milliards de dollars de Microsoft au ministère de la Défense ainsi qu'au contrat de cloud de plusieurs milliards d'Amazon pour la CIA. Cela est partagé avec toutes les agences de renseignement américaines. Pourquoi pensez-vous que le président Trump a organisé l'armée pour stocker des seringues pour les vaccins ? C'est probablement parce que l'armée installe le système d'exploitation itinérant pour l'intégration dans leur cloud. N'oubliez pas que le gagnant dans la course à la superpuissance de l'IA est le système d'IA qui a accès au plus de données. Accéder à votre corps et à mon corps 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, génère beaucoup de données. Si les Chinois le font, les Américains voudront le faire aussi. En réalité, le déploiement de « systèmes d'exploitation » humains peut être l'une des raisons pour lesquelles la concurrence autour des télécommunications Huawei et 5G est devenue si féroce. Comme Frank Clegg, ancien président de Microsoft Canada nous l'a prévenu, la 5G a été développée par les Israéliens pour le contrôle des foules.

Face à la « dé-dollarisation » mondiale, c'est ainsi que le syndicat du dollar peut affirmer le contrôle central dont il a besoin pour maintenir et étendre sa puissance financière mondiale en monnaie de réserve. Cela comprend la protection de ses dirigeants contre la responsabilité civile et pénale liée aux niveaux explosifs de fraude financière et médicale au cours des dernières décennies.

Ce qui me ramène à vous et moi. Pourquoi appelons-nous ces formulations des « vaccins » ? Si je comprends l'histoire de la jurisprudence, les vaccins, en termes juridiques, sont des médicaments. L'intoxication intentionnelle aux métaux lourds n'est pas un médicament. Les composants de surveillance injectables ne sont pas des médicaments. Les cartes de crédit injectables ne sont pas des médicaments. Une interface cerveau-machine injectable n'est pas un médicament. L'immunité juridique et financière des compagnies d'assurance ne crée pas d'immunité humaine contre la maladie.

Nous devons cesser de permettre que ces concoctions soient désignées par un mot que les tribunaux et la population en général définissent et traitent comme des médicaments et protègent contre la responsabilité juridique et financière.

Les auteurs de cette fraude tentent une astuce très soignée - qui les aidera à aller beaucoup plus vite et à éliminer beaucoup de risques - à nos dépens. Je comprends pourquoi ils le font.

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi nous les aidons. Pourquoi acceptons-nous d'appeler ces préparations bizarres et profondément dangereuses des « vaccins » ? Quoi qu'ils soient, ils ne sont pas des médicaments.

Alors, quelle sera notre convention de dénomination ? Quel nom donnerons-nous aux poisons, aux métaux neurologiquement dommageables et aux chaînes numériques ?

Peu importe comment on les appelle, je sais une chose. ILS NE SONT PAS DES MÉDICAMENTS, CE QUI SIGNIFIE QU'ILS NE SONT PAS DES VACCINS.

 

UNE NOTE D’HUMOUR

Arnaud Mahler.

😃 Les extraterrestres n'existent pas, on le saurait depuis longtemps.

Il ne faut pas écouter Mr Paul Hellyer, David Wilcock, Laura Eisenhower et d'autres ayant abuser de Cocaïne.

Restons les pieds sur Terre. Nous savons très bien que les lumières dans le ciel sont simplement des lanternes ou des drones et que nous sommes seuls dans l'Univers, ça paraît logique quand même.

😃 Les gouvernements sont constitués de gens honnêtes, gentils, avec du cœur aiment passer leur dimanche matin à nourrir les poneys nains, caresser les chiots dans le sens du poil et manger de la barbe à papa bio.

😃 L’OMS est un groupe de spécialistes de la santé, la vraie santé pour nous le peuple, ils collaborent même avec le meilleur docteur qu’a connu notre Mère la Terre, le fameux Billy Gateau, un homme formidable ayant comme mission de nous injecter des vaccins avec particules adamantines de hautes fréquences, ce vaccin nous permettra d’ascensionner directement en 67ème Dimension et éviter les embouteillages, qui généralement se condensent entre la 7ème et 45ème Dimension. Gratitude infinie Billy !

😃 Les OGM, Pesticides, Aspartame, Glutamate, Gluten, Fluor, colorants, additifs, ... sont bénéfiques à l'organisme humain et nous protègent des attaques de Télétubbies sanguinaires.

😃 Les vaccins renforcent le système immunitaire et protègent des maladies, aucun doute. Ils sont constitués de produits chimiques triplement biologique qui renforcent le système immunitaire.

😃 Le terme « conspirationniste » est en fait une maladie mentale grave touchant des millions d’humains, attention cette maladie est très contagieuse, veuillez porter des bouchons d’oreilles pour éviter d’assimiler ce qu’ils ont à partager, protégez-vous, restez à la maison. Le terme conspirationniste n’est aucunement créé et utilisé pour ridiculiser ceux qui ont l’esprit critique et qui font leurs propres recherches, continuons d’utiliser ce terme, en plus c’est à la mode... cooool !

😃 COVID-19 est en fait l’abréviation du nom du virus et ne veut aucunement dire Certificat Of Vaccination IDentity avec 19: 1=a et 9=i pour AI: Intelligence Artificielle. Ne tombons pas dans le ridicule voyons !

😃 Les lignes blanches dans le ciel sont de la condensation d'air des avions de lignes qui aiment bien faire des quadrillages au dessus des villes ou ça peut aussi être des déversements de multi-vitamines bio car ils veulent un peuple en forme.

😃 Il n'y a aucun Programme Spacial Secret, la NASA nous l'aurait dit depuis longtemps, ces sont des gens biens. Et attention à Laura Eisenhower, David Wilcock et à Alice au pays des Merveilles.

😃 Le Gouvernement Américain n'est pas constitué de Nazis infiltrés après la 2ème guerre mondiale, « l'Opération Paperclip » est une conspiration créée par des malades mentaux.

😃 Il n'y a aucun message dans les films, c'est simplement de la science-fiction rien d'autre, ne devenons pas parano.

😃 La méditation peut vous amener des effets néfastes comme des crises aiguë de Paix intérieure, vivre le moment présent (quelle horreur !), soudaine autoguérison radioactive, dépendance toxique à vouloir partager l'Amour autour de Soi. On n'est pas chez les Bisounours/Calinours non plus, restons dans le mental c'est plus sécuritaire.

😃 Le Fluor utilisé dans les dentifrices, rince-bouches, aliments modifiés, et chez les dentistes, est utilisé pour renforcer nos dents. Les personnes qui affirment qu'il calcifie la glande pinéale, déstabilise les hormones, baisse le QI, rend docile et aide à l'absorption de l'aluminium... sont des conspirationnistes fous.

😃 Il faut manger assez de produits laitiers quotidiennement pour avoir des os solides, c'est tout à fait naturel de boire le lait d'une autre race.

😃 La viande est totalement adaptée à notre corps humain et il nous faut en manger assez chaque jour pour ne surtout pas manquer de protéine. La viande va même augmenter notre taux vibratoire, super !!!

😃 Le sucre, le sel et la farine raffinée (blanc) sont bénéfiques, remplis de nutriments et sont tout le contraire d'un poison qui crée l'inflammation, acidifie le Ph et attirent les maladies.

😃 Les Médias (TV, journaux...) sont ici pour informer la population sur la situation mondiale réelle et ce n'est pas leur faute si c'est toujours négatif, ils font leur boulot remercions-les.

😃 Les compagnies pharmaceutiques ont le cœur sur la main et travaillent jour et nuit (même plus) pour trouver des médicaments magiques pour guérir sa population d'amour. Ils vont même jusqu'à utiliser de la poudre de perlinpinpin pour accélérer les recherches, incroyable.

😃 La chimiothérapie, la radiothérapie, la mammographie sont des techniques très sécuritaires, faisons confiance aux gouvernements, ils sont là pour nous protéger.

😃 Les livres d'Histoires sont authentiques, nous pouvons regarder le match de foot et les infos tranquilles avec des chips et bière OGM.

😃 Nous n'avons aucun soucis à nous faire concernant la brutalité policière, d'ailleurs... quelle brutalité ??? Ils sont là pour protéger les citoyens c'est bien connu.

😃 Les attentats du 11 septembre 2001 ont été organisés par Ben Laden et ses copains kamikazes, pas de soucis, les gentils militaires américains ont jeté son corps dans les profondeurs de l'océan. Il ne faut pas écouter les milliers d'ingénieurs aux idées folles, qui sont contre la version officielle qui dit que 2 « avions » se sont écrasés dans les tours et ont fait tomber 3 tours 🤔tout ça sans trouver de débris d'avions tout comme au Pentagone. Heureusement que le passeport du kamikaze a été retrouvé ça a permis à George Bush de trouver le coupable en quelques minutes grâce à son flair infaillible tel un porc cherchant sa truffe.

😃 Les dizaines d'artistes, chanteurs, présidents, humoristes, acteurs, peacemakers... décédés subitement après avoir dévoilé des conspirations c'est simplement dû au hasard, ben oui quoi d'autre ???

😃 Nos impôts sont importants pour construire les bâtiments publics, les routes, les parcmètres, les lampadaires et les bancs du parc, ils ne servent aucunement pour des projets secrets.

😃 Il faut accepter la puce sous-cutanée, elle va nous faciliter la vie pour l'identification, les paiements, etc. et il n'y aura pas de « gps » à l'intérieur il ne faut pas exagérer, souvenez-vous ils sont occupés à caresser les chiots « dans le sens du poil ».

😃 Les pyramides du monde entiers ont été construites à la main, avec beaucoup d'hommes musclés, et c'est juste un autre hasard qu'elles soient alignées à travers le monde.

😃 Pour réussir dans la vie il faut apprendre par cœur nos devoirs, trouver un travail avec Compétition, utiliser son Ego, accumuler des biens matériels et s'abonner aux embouteillages, ça nous permet de relaxer, prendre l'air.

😃 La cigarette et l'alcool vont améliorer la santé générale, de toute façon tout ce qui est légal est sécuritaire, par contre méfions-nous du Cannabis, ça rend les gens agressifs et ça ne peut pas guérir le cancer lol ! ça se saurait, quand même. Et ce n'est pas vrai que cette plante pourrait fabriquer du carburant, des vêtements, du plastique, de l'isolation, de la médecine, et cette plante ne peut PAS absorber la radioactivité. Lol. Faut pas pousser papy dans les orties non plus, non mais… Bande de paranos à la Rick Simpson.

😃 L'Aluminium est important pour une bonne santé, les gouvernements ont même pensé à en mettre dans les déodorants pour qu'on l'absorbe par les aisselles pour que l'organisme puisse bénéficier de ses qualités, il n'est pas nocif, loin de là, et n'est pas relié à l'Alzheimer. N'oublions pas de nous injecter un maximum de vaccins à l'aluminium pour un corps en pleine santé.

😃 Les Crop Circles, Agroglyphes sont crées pas des ados généralement, ils utilisent des planches de bois, des lampes frontales et des baguettes magiques Disney.

😃 La Télévision (Tell-Lie-Vision) est importante dans chaque foyer et n'est vraiment pas un outil de lavage de cervelle.

**😃👯🐷🦄🐥🌺🍬🎈🎀💝😃**

C'est quoi déjà le nom de la prochaine télé-réalité ? 🤔🤓😉

😆 Merci de m'avoir lu.

😇 Merci de ne pas modifier le texte.

Arnaud Mahler⭐️Évolution Pacifique

Un message sérieux passé avec humour et sarcasme a toujours plus d'impact, merci merci merci beaucoup de partager ce texte et vidéo partout sur vos pages, groupes, par messenger, email,...

* (faire sûr de partager avec le texte)

TAL Schaller et moi vous remercions

 

Un institut basé à Delhi prétend « guérir » le COVID-19 grâce à la thérapie sonore cosmique

Les fréquences vibrationnelles du coronavirus et de deux enzymes ont été décodées, et comme chacun d'eux a des fréquences différentes, les trois ondes sonores ont été conçues pour traiter chacune d'elles.

Par Somrita Ghosh

NEW DELHI : Le Human Energy Research Center - une organisation basée sur le modèle d'engagement public-privé - dans la capitale nationale a affirmé avoir trouvé un moyen de guérir le COVID-19 en utilisant une thérapie sonore extraordinaire, les vibrations électro-fréquences.

La thérapie, développée par le Dr Ramesh Vaish, Ikwan Onwuka et le Dr Harsh Rastogi, est prétendument basée sur le principe dérivé de l'ancienne philosophie védique selon laquelle l'univers entier est éternellement dans un état de vibrations subtiles appelé son cosmique. Combinant ces connaissances avec les principes de la théorie quantique applicables à une onde, les experts ont développé trois ondes sonores.

Les fréquences vibrationnelles du coronavirus et de deux enzymes ont été décodées, et comme chacun d'eux a des fréquences différentes, les trois ondes sonores ont été conçues pour traiter chacune d'elles.

« Cette thérapie sonore est totalement inoffensive, sans médicament et n'a aucun effet secondaire. Il y a beaucoup de physique impliquée dans cette technique ; ce n'est pas un processus médical. Les ondes sonores attaqueront le virus et créeront une résonance. Le virus, qui a une couche de cellules protéiques, commence à vibrer et donc la liaison chimique se rompt. Le virus ne peut pas se maintenir au-delà d'un certain niveau d'énergie », a déclaré le Dr Vaish.

Un essai a été mené en mai sur certains patients symptomatiques en isolement à domicile, qui se sont portés volontaires pour cela. Parallèlement à la thérapie, les patients ont poursuivi leur routine médicale. Selon le Dr Vaish, les patients ont montré une amélioration en quelques jours.

« Après des résultats prometteurs, nous avons proposé l'idée à certains hôpitaux de la mettre en œuvre auprès des patients intéressés. Certains hôpitaux privés ont accepté et l'un d'entre eux est susceptible de le démarrer dans deux jours », a-t-il déclaré.

Les recherches ont affirmé que puisque cette thérapie n'implique aucun traitement médical et qu'elle devait être fournie aux patients sur une base volontaire, aucune approbation d'une autorité de réglementation n'était requise.

Cependant, ils ont affirmé avoir informé le gouvernement de Delhi et obtenu le feu vert du ministre de la Santé Satyendar Jain.

Au cours de la thérapie d'une heure, les patients sont amenés à écouter trois sons différents - dont Gayatri Mantra et Maha Mrityunjay Mantra - par étape. Chaque étape a une durée de sept minutes et il y a un intervalle de cinq minutes entre chaque étape. Quatre à six sessions sur une période de deux à trois jours sont nécessaires pour terminer le cours.

Ils ont contacté les ministères de la Santé et de l'AYUSH pour mettre en œuvre la thérapie sur une base régulière et à plus grande échelle.

« S'il est approuvé, ce sera le premier du genre au monde. Nous avons appris qu'un institut américain travaille sur le même concept », a-t-il déclaré.

 

COVID-19 « immunité collective » sans vaccination ? Enseigner les vieux trucs du dogme des vaccins modernes

Le Dr Anthony Fauci a souligné à plusieurs reprises le développement de vaccins pour contrôler le COVID-19 (syndrome respiratoire aigu sévère à coronavirus-2 [SRAS-Cov2]). Son collègue, le directeur des National Institutes of Health, le Dr Francis Collins, interrogé par la suite par le Wall Street Journal, a émis cette mise en garde : « Ce ne serait pas particulièrement encourageant si nous avions un vaccin capable de protéger les jeunes de 20 ans qui ont probablement un risque de tomber malade de toute façon assez faible et ne fonctionne pas du tout pour les personnes de plus de 65 ans. »

Fauci, passionné de vaccins, ignore les expériences de vaccination infructueuses avec d'autres coronavirus au cours des deux dernières décennies : (syndrome respiratoire aigu sévère) SRAS-Cov1 et (syndrome respiratoire du Moyen-Orient) MERS-Cov. Il semble également avoir oublié, au milieu de l'hystérie du COVID-19, les concepts de base rassurants, vieux de près de 100 ans, de la vaccination communautaire naturellement acquise, mis en évidence avant les campagnes de vaccination de masse de l'ère moderne.

Depuis leur émergence en 2003 et 2012 respectivement, aucun vaccin humain sûr et efficace contre le SRAS-Cov1 ou le MERS n'a été développé. De plus, des évaluations expérimentales non humaines (modèle animal) de quatre types de vaccins candidats contre le SRAS-Cov1, ont révélé que, malgré une certaine protection contre l'infection par le SRAS-Cov1, chacun causait également des lésions pulmonaires graves, par une réaction excessive du système immunitaire, lors défi viral. Une lésion pulmonaire identique de « type hypersensible » s'est produite lorsque des souris ont reçu un candidat vaccin MERS-Cov, puis ont été soumises à un virus infectieux, annulant le bénéfice apparent obtenu par leur développement de soi-disant « anticorps » prometteurs (produits par une classe de cellules qui peuvent circuler dans le sang, appelées « cellules B »), qui auraient pu conférer une immunité au MERS-Cov.

Ces observations expérimentales décevantes doivent servir de récit d'avertissement pour les programmes de vaccination contre le SRAS-Cov2 pour contrôler la maladie épidémique COVID-19.

En l'absence de programmes de vaccination tenables, quelle stratégie alternative pourrait être déployée pour freiner l'avancée du COVID-19 ? C'est le même objectif que celui d'un vaccin efficace - obtenir une « immunité collective ».

Bien que le terme « immunité de troupeau » ait été inventé pour la première fois en 1923, il n'a été largement utilisé, stimulé par l'utilisation accrue du vaccin au cours des cinq dernières décennies, lorsque l'on a discuté de l'éradication de la maladie. Contrairement au paradigme de la vaccination consistant à « éradiquer » la maladie, l'immunité collective, y compris ses fondements mathématiques (un théorème de 1927 toujours appliqué par les modélisateurs de vaccins), a été conceptualisée à l'origine pour répondre à cette question :

En supposant qu'une quantité totale donnée de résistance à un parasite (bactérien) spécifique soit disponible dans une population considérable, de quelle manière cette résistance devrait-elle être répartie parmi les individus à risque, de manière à garantir au mieux contre la propagation épidémique de la maladie ?

L'épidémie continue d'augmenter tant que la densité de la population non affectée est supérieure au seuil de densité [le seuil de « l'immunité du troupeau » ou du « seuil d'immunité du troupeau »], mais lorsque ce point critique est approximativement atteint, l'épidémie commence à diminuer, et finalement mourir. Ce point peut être atteint lorsqu'une petite proportion seulement des membres sensibles de la communauté ont été affectés.

Comme indiqué au début de juin, le Conseil indien de la recherche médicale « a maintenant estimé que le taux de mortalité dû à l'infection est très faible à 0,08% ». La nature relativement bénigne du COVID-19 chez les enfants, par rapport à la grippe saisonnière, devrait encore nous faire réfléchir. Par exemple, en utilisant les données de mortalité disponibles jusqu'au 8 mai 2020, les enfants américains de 0 à 14 ans étaient environ 7 fois plus susceptibles de mourir de la grippe cette année, malgré les programmes de vaccination, que du COVID-19.

Naturellement acquis troupeau immunité à Covid-19 combinée à une protection sérieuse des personnes âgées vulnérables – en particulier des foyers de soins et aide à la vie des résidents de l'établissement - est une pratique éminemment raisonnable et alternatif à la douteuse panacée de masse obligatoire la vaccination contre le virus. Cette stratégie a été mise en œuvre avec succès à Malmö, en Suède, qui a enregistré peu de décès dus au COVID-19 en protégeant assidûment ses maisons de soins pour personnes âgées, tandis que « les écoles restaient ouvertes, les résidents continuaient à boire dans les bars et les cafés, et les portes des coiffeurs et des gymnases étaient ouvertes partout. »

Auteur : Andrew Bostom

Andrew Bostom, MD, MS, est professeur agrégé de médecine familiale (recherche) à la Warren Alpert Medical School de l'Université Brown. Le Dr Bostom est un clinicien, épidémiologiste et spécialiste en essais cliniques.

 

Big Pharma, Big Tech et Big Media mènent une guerre totale contre l'humanité, et leur objectif est d'assassiner en masse autant d'êtres humains que possible avant qu'ils ne soient arrêtés.

Mike Adams

Natural News

Big Tech, Big Pharma et Big Media collaborent activement pour faire taire tous les médecins, sites Web, vidéos et contenus en ligne, ce qui explique pourquoi l'hydroxychloroquine peut sauver des vies et mettre fin à la pandémie de coronavirus en quelques semaines.

Au cours des derniers jours, Big Tech et Big Media ont conspiré pour censurer toutes les vidéos des « médecins de première ligne américains » qui ont révélé comment l'hydroxychloroquine sauve des milliers de vies dans les salles d'urgence à travers l'Amérique (et peut même être utilisée comme médicament préventif).

La présentation vidéo des médecins a été supprimée partout sur les plateformes Big Tech dans un effort désespéré pour s'assurer que les Américains n'apprennent pas que nous n'avons pas à continuer à souffrir et à mourir en attendant un vaccin qui pourrait de toute façon être un échec.

Pourtant, les méchants géants de la technologie et les éditeurs de médias ont décidé que les Américains n'étaient pas autorisés à regarder cette vidéo de médecins offrant des informations vitales et prouvées qui peuvent mettre fin à cette pandémie. Au lieu de cela, Google, YouTube, Twitter, Facebook et même Vimeo préféreraient voir les Américains souffrir et mourir afin qu'un récit de vaccin puisse être agressivement poussé pour enrichir Big Pharma.

En d'autres termes, Big Tech est désormais complice du meurtre de masse d'Américains afin de protéger les intérêts de profit de Big Pharma.

C'est là que nous en sommes actuellement en Amérique : une conspiration criminelle de puissantes sociétés met désormais sur la liste noire des connaissances critiques pour la santé humaine. Ils le font exprès. Ils savent que les gens mourront à cause de leurs actes, et ils s'en moquent.

C'est là que nous en sommes actuellement dans l'histoire. Les études anti-HCQ fausses et 100% frauduleuses sont acceptables avec Youtube, mais une multitude de médecins parlant de leur expérience professionnelle ne le sont pas. Les vies n'ont pas d'importance.

https://t.co/u4v8TMTQhb

YouTube est heureux de continuer à héberger des vidéos faisant la promotion d'une étude « scientifique » qui a longtemps été rétractée et révélée comme une fraude complète, mais YouTube ne permettra pas aux médecins légitimes ayant une expérience de première main de parler de ce qu'ils voir travailler pour sauver des vies aux urgences.

Tous les discours médicaux et de santé seront désormais contrôlés à 100% par Google, Facebook et Twitter, toutes des sociétés perverses qui n'ont rien sur la santé ou la nutrition

Même dans un monde où l'on nous dit que c'est toujours une bonne idée d'obtenir un deuxième avis sur tout ce qui touche à la santé et à la médecine, Big Tech a maintenant décidé de dicter quelles opinions sont autorisées à être exprimées en ligne.

Cela signifie que pour chaque maladie à partir de ce jour, Big Tech dictera l'opinion « admissible » sur les traitements pour cette maladie... même si les géants de la technologie n'ont évidemment pas le monopole des faits, ni aucune compétence particulière dans le domaine de la médecine humaine.

Voici la vidéo que Big Tech ne veut pas que vous voyiez. Ils ont fait tout leur possible pour le supprimer partout parce que cela a démantelé tout le récit qui fait avancer les mandats de vaccination en Amérique :

Voici le lien où vous pouvez trouver la vidéo sur Brighteon :

Brighteon.com/3571f9ae-ec43-4254-8a56-1a931c250888

Remarque : Facebook et Twitter ont interdit toute la plate-forme de Brighteon.com afin d'empêcher les gens de partager des vidéos comme celle-ci. Ils interdisent non seulement les vidéos individuelles, mais aussi des plates-formes entières.

Et voici une vidéo de suivi où ces médecins dénoncent la censure scandaleuse qui a été déchaînée contre eux par les Big Tech et les Big Media :

Brighteon.com/5e29d8f0-d0de-4318-b37b-2d4cec87b9ea

 

Big Tech, Big Pharma et Big Media sont désormais des combattants ennemis menant une GUERRE contre l'humanité

J'avertis l'humanité des maux de Big Pharma depuis plus d'une décennie, et j'ai été parmi les premiers à être censuré à 100% et mis sur liste noire par Big Tech alors que j'annonçais ce qui allait arriver. Maintenant, même les médecins à travers l'Amérique se réveillent exactement à propos de ce que je mettais en garde : si vous n'avez pas la bonne opinion que Big Tech dit que c'est la seule vérité admissible, vous serez censuré et démantelé.

Vous serez également sali sur Wikipedia et attaqué sans relâche par les médias de gauche.

Cela signifie que pour chaque débat, chaque maladie et chaque événement qui se déroule dans notre monde à partir de ce jour, il n'y a qu'un seul point de vue admissible qui peut être exprimé, et c'est le point de vue qui est choisi par les fous fous et autoritaires qui dirigent Google, Facebook, YouTube, Twitter, Vimeo, LinkedIn et d'autres géants extrémistes radicaux de la technologie.

Aujourd'hui, nous déclarons que tous les employés qui travaillent pour Big Tech, Big Pharma ou Big Media sont, en fait, des combattants ennemis, des terroristes et des acteurs de mauvaise foi malveillants qui sont engagés dans une conspiration criminelle visant à assassiner en masse des millions d'êtres humains.

Toute personne qui travaille pour Google est complice de meurtre de masse. Tout « journaliste » de fake news qui pousse la propagande pour CNN est un criminel traître qui travaille contre les intérêts de l'humanité. Toute personne qui travaille pour Big Pharma pour pousser des vaccins dangereux sur des milliards de personnes travaille, en réalité, à détruire des vies humaines et à causer des souffrances et des morts massives, même si elles doivent voir des millions de personnes tuées en train de ratisser leur obscène bénéfices.

Il est temps de le dire tout de suite : il y a une guerre contre l'humanité, et cette guerre est financée par au moins 269 sociétés telles que Google, Netflix, Nike, Apple et Amazon. L'objectif est d'abattre en masse des milliards d'êtres humains, que ce soit par des avortements, des vaccins mortels, une famine artificielle ou la provocation délibérée du chaos social et de la guerre civile.

Nous vivons maintenant dans un monde où les gardiens des nouvelles et des informations en ligne suppriment activement, par malveillance, délibérément des informations médicales qui pourraient sauver des millions de vies. Cela fait de ces entreprises des ennemis contre l'humanité et un danger clair et présent pour l'avenir de la civilisation humaine sur notre planète.

Si l'humanité veut survivre, Big Tech, Big Pharma et Big Media doivent être vaincus et démantelés.

Si l'humanité veut survivre, ces géants maléfiques doivent être vaincus et démantelés. Nous avons maintenant atteint le point où l'avenir même de la civilisation humaine risque d'être anéanti par ces méchants monstres corporatifs qui conspirent pour détruire nos économies, nos libertés et nos vies.

Ils ne prévoient pas de mettre fin aux verrouillages – jamais ! - parce qu'ils déploient un programme mondial de dépeuplement pour assassiner en masse 90% des êtres humains vivant aujourd'hui.

L'humanité doit se lever et vaincre ces démons corporatifs, sinon nous serons détruits par eux.

Comment parvenir à la défaite et au démantèlement de ces sociétés perverses qui représentent maintenant une menace existentielle pour l'humanité ? Pour commencer, nous devons exiger que nos dirigeants politiques les retiennent pour leurs violations des lois antitrust et des droits civils.

C'est pourquoi Trump doit déchaîner l'armée contre Big Tech en déclarant d'abord que Big Tech est engagée dans une insurrection illégale contre les États-Unis d'Amérique, puis en dépêchant la police militaire pour arrêter tous les chefs d'entreprise et prendre le contrôle de ces entreprises traîtres.

Trump doit ordonner au département d'État américain de saisir les noms de domaine de tous les géants de la technologie : Google.com, Apple.com, Twitter.com, YouTube.com, Facebook.com, Vimeo.com et autres. Il doit les fermer à la fois en ligne et hors ligne, tandis que le DOJ poursuit les PDG pour trahison.

L'existence continue de Google, Facebook et d'autres géants de la technologie est tout à fait incompatible avec une société libre. Ces sociétés perverses ont prouvé qu’elles fonctionnent sans aucun respect des droits de l’homme, de l’État de droit ou de l’équité de la parole. Ils opèrent avec un mépris malveillant pour les lois américaines et la Constitution des États-Unis. Ils abusent et exploitent leur pouvoir pour truquer les élections, interférer avec le premier amendement et faire taire leurs opposants politiques.

Maintenant, ils font même taire les médecins parce qu'ils ne sont pas d'accord avec leur « deuxième avis ».

Cela est allé trop loin. Big Tech doit être arrêté.

Et si le Congrès n'agit pas pour démanteler Big Tech, Nous, le Peuple, devons-nous défendre contre leurs actes de guerre contre nous.

Le jour vient où We the People devra démanteler les géants de la technologie ou être asservis par la techno-tyrannie

Le peuple doit occuper et démanteler les géants de la technologie. Ils doivent déconnecter chaque ligne de fibre optique qui alimente la bête Big Tech, et ils doivent converger vers les immeubles de bureaux Big Tech à travers le pays et les démanteler pacifiquement, serveur par serveur, brique par brique, jusqu'à ce que ce mal sans précédent soit banni de notre monde.

Le « démon » de la techno-tyrannie doit être vaincu, sinon aucun de nous ne sera plus jamais libre.

Beaucoup au Congrès commencent enfin à riposter, mais il est probablement trop tard. Les républicains sont restés assis pendant quatre ans à ne rien faire, incapables de comprendre comment fonctionne Internet et n'ayant donc aucune idée de ce qui était conçu contre l'Amérique. Comme Breitbart.com le rapporte maintenant :

Le représentant Paul Gosar (R-AZ) et une foule d'autres conservateurs de la Chambre ont présenté mercredi un projet de loi qui empêcherait les grands géants de la technologie de censurer les discours politiques légitimes sur Internet. Les représentants Doug Collins (R-GA), Ralph Norman (R-SC), Lance Gooden (R-TX), Steve King (R-IA), Jim Banks (R-IN), Matt Gaetz (R-FL), Ted Yoho (R-FL), Tom Tiffany (R-WI), Ron Wright (R-TX) et Gosar ont introduit la loi Stop the Censorship Act de 2020, qui révoquerait la section 230 de la Communications Decency Act des grandes entreprises de technologie, immunité si la plate-forme technologique supprimait les discours légitimes sur sa plate-forme.

Mais c'est déjà trop tard. Google a déjà truqué les élections de mi-mandat de 2018, permettant aux démocrates de s'emparer de la Chambre, donc aucune législation contre Big Tech n'est actuellement possible.

C'est pourquoi toute vraie solution doit venir de la déclaration du président d'une insurrection ouverte de Big Tech, suivie d'une action militaire pour abattre chaque dernière société qui mène activement la guerre contre l'Amérique et l'humanité.

Nous sommes bien au-delà du point d'une solution politique ici. Désormais, Google et d'autres géants de la technologie du mal doivent être forcés d'arrêter leur guerre contre l'humanité.

Sur le net : « Il y a pire que le masque obligatoire actuellement, les tests sur le coronavirus peuvent être destructeurs pour des petites et moyennes sociétés. Si un seul employé à l'idée d'aller se faire tester gratuitement et reviens en tant que positif l'entreprise doit mettre son personnel en 40ène. Si l'employeur ne retrouve pas d'employés il ne pourra pas continuer, un restaurant de Genève où travaille ma nièce a fermé pour cette raison. Si on pousse le bouchon un peu plus loin, en reprenant le travail après 14 jours un autre employé pourrait à nouveau avoir l'idée d'aller se faire tester et de nouveau être positif 🙃 Avec quelques cas positifs sans même qu'il soit malade on pourrait détruire totalement une économie 😩. Ces mesures sanitaires aberrantes me portent à croire qu'elles n'ont rien à voir avec de la science ou de la médecine mais sont complètement politiques. »

 

 

Ils ne s'arrêteront pas volontairement. Et ils ignoreront toutes les lois. Ils n'agissent pas de bonne foi et ils estiment qu'ils sont déjà plus puissants que n'importe quel gouvernement au monde.

La plus grande menace à votre liberté aujourd'hui n'est pas le Big Government, c'est la Big Tech et les faux médias d'information.

Youtube : VACCIN ADN ACTIVABLE - DEJA PRET DEPUIS DES ANNEES - POUR DECEMBRE

Jim le réveilleur dit tout !

 

Suppression impitoyable de tous messages en faveur de la chloroquine

Du site boulevard voltaire

Comme il fallait s’y attendre, la Commission européenne n’a pas retenu le traitement à la chloroquine préconisé par le professeur Raoult. Les chiffres de guérison qu’il avançait devaient être faux ou truqués, inventés, falsifiés. Les savants de BFM TV ne s’y sont pas trompés. Tout ça n’était que poudre de perlimpinpin. Et puis, comment voulez-vous guérir qui que ce soit avec un look pareil ? Les malades s’enfuyaient horrifiés dès qu’ils l’apercevaient dans un couloir.

À cette substance médiatiquement maudite, la Commission a préféré le remdésivir des laboratoires Gilead. Plus sérieux. Plus goûtu. Et… il est vrai… heu… comment dire ? Plus onéreux. Voilà. Le mot est lâché. À ce jour, les comptables de Gilead ont fixé le prix du flacon de la potion miraculeuse à 390 dollars par flacon. Traitement de 5 jours avec 6 flacons : 2.040 dollars, soit 1.735 euros (source industriepharma.fr)

Depuis l’annonce de l’homologation, des effets positifs sur la santé se sont déjà produits ici et là. Des banquiers déprimés par les 12 euros du traitement Raoult ont retrouvé le moral, des financiers pâlichons reprennent des couleurs, les porteurs d’actions Gilead marchent sur l’eau… Devant tant d’améliorations, la Commission européenne a passé commande de 30.000 traitements. 63 millions d’euros, rappelle Ouest-France. La santé n’a pas de prix.

Autre effet secondaire de cette homologation : tout message en faveur de la chloroquine est, désormais, immédiatement supprimé des réseaux sociaux. On jette, on efface, on annule et informe le contrevenant qu’il s’agit d’une « fake news ». La fameuse. Les censeurs salariés, intitulés pompeusement modérateurs, connaissent les méfaits du produit. Pas vous.

Un groupement de médecins américains qui vantaient haut et fort les mérites de l’hydroxychloroquine s’est vu coupé du monde en quatrième vitesse. Compte Twitter du fils de Donald Trump suspendu pour avoir relayé la vidéo. Les réseaux sociaux tirent à vue. Pas un seul mot en faveur du traitement Raoult n’est toléré. Les choses sont claires. On ne discute plus.

Entre l’institution et le professeur marseillais, la polémique tourne au vinaigre. L’accusation de faux témoignage par le directeur de l’AP-HP a eu raison du flegme de Didier Raoult qui porte plainte pour « dénonciation calomnieuse » à l’encontre de Martin Hirsch, nous explique Le Point. Rien ne va plus. La propagande est entrée dans sa phase dure. Comme annoncé, la deuxième vague est bien là.

 

Nouveaux tsars de la censure : les titans de la technologie visent à restreindre l'accès à l'information dans le débat sur les vaccins

Du site de robert kennedy

Par Robert F. Kennedy, Jr., président, Children's Health Defense

Quand j'étais enfant, il était impensable qu'un libéral américain accepte la censure. Il était évident que toutes les atrocités nazies avaient commencé par la censure et la réduction au silence des critiques des politiques gouvernementales. Nos professeurs d'éducation civique ont enseigné que la libre circulation de l'information - même des vérités qui dérangent - était la pierre angulaire de la démocratie.

Nous devons connaître tous les faits et entendre toutes les alternatives et écouter toutes les critiques.

Mon oncle, John F. Kennedy, a commenté en 1962 que « les bibliothèques américaines devraient être ouvertes à tous - sauf au censeur. Nous devons connaître tous les faits et entendre toutes les alternatives et écouter toutes les critiques. Accueillons les livres controversés et les auteurs controversés. Car la Déclaration des droits est la gardienne de notre sécurité ainsi que de notre liberté. »

L'histoire rapportera qu'en 2020, ce sont des hommes qui se disaient « libéraux » qui mènent la clameur en faveur de la censure. Harry Truman nous a mis en garde contre de tels hommes : « Une fois qu'un gouvernement s'est engagé à faire taire la voix de l'opposition, il n'a plus qu'une voie à suivre, et c'est sur la voie de mesures de plus en plus répressives, jusqu'à ce qu'il devienne une source de terreur à tous ses citoyens et crée un pays où chacun vit dans la peur.

Aujourd'hui, ils font taire ouvertement les histoires tragiques des mères américaines d'enfants blessés par la vaccination et toutes les autres critiques non approuvées des produits pharmaceutiques.

Début 2019, le membre du Congrès démocrate Adam Schiff a demandé aux PDG de Google, Facebook et Amazon de censurer la « désinformation sur les vaccins », un euphémisme pour toute déclaration qui s'écarte des déclarations officielles de Pharma et des autorités réglementaires capturées. Chacun de ces tyrans de la Silicon Valley est en partenariat avec des fabricants de vaccins. Ils étaient donc ravis de se conformer. Aujourd'hui, ils font taire ouvertement les histoires tragiques des mères américaines d'enfants blessés par la vaccination et toutes les autres critiques non approuvées des produits pharmaceutiques.

Où Adam Schiff pense-t-il que cela se terminera ? Imagine-t-il Bill Gates comme un ami de la liberté, Dans un court instant, le ver tournera. À Schiff, je paraphrase la requête de St. Thomas Moore : « Lorsque vous avez effacé le premier amendement pour atteindre le diable, et que le diable se retourne contre vous, où allez-vous vous cacher ? »

 

Médecine à deux niveaux : pourquoi l'hydroxychloroquine est-elle censurée et politisée ?

Du site de robert kennedy

Par l'équipe de défense de la santé des enfants

En 2003, le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) a provoqué une panique mondiale - une répétition générale, pour ainsi dire, pour Covid-19 en 2020. Bien que les décès dus au SRAS aient rapidement disparu (avec un total final de seulement 774 décès dans le monde), des inquiétudes concernant le potentiel de propagation future du coronavirus du SRAS (SRAS-CoV) a laissé les médecins désireux d'identifier des médicaments efficaces pour le traitement et la prévention. En peu de temps, des chercheurs en Europe (2003 et 2004) et à la Direction des pathogènes spéciaux du CDC (2005) ont publié des modèles théoriques et des résultats in vitro détaillés sur un médicament offrant probablement un « avantage prophylactique et thérapeutique » : la chloroquine (CQ).

Suite à ces études de culture cellulaire prometteuses (citées des centaines de fois dans la littérature scientifique), des chercheurs du monde entier ont continué à explorer le potentiel antiviral de la CQ et de son analogue plus bénin, l'hydroxychloroquine (HCQ). Un article de 2006 dans The Lancet Infectious Diseases a de nouveau attiré l'attention sur la CQ en tant qu’« option thérapeutique précieuse en cas de réapparition du SRAS ». En 2014, au lendemain du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), des chercheurs de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) dirigé par Anthony-Fauci ont identifié 27 composés existants « ayant une activité à la fois contre le MERS-CoV et le SRAS- CoV », y compris CQ et HCQ. Notant que « le criblage des médicaments approuvés pour identifier les agents thérapeutiques pour la réutilisation des médicaments est une approche valable », les chercheurs du NIAID ont distingué le CQ et un autre médicament dans leur dernier paragraphe comme ayant un potentiel remarquable pour « reconfigurer » les deux maladies à coronavirus « en un moins infection subclinique virulente » entraînant moins de résultats indésirables pour la maladie.

Ce corpus de recherche en cours était clairement à l'avant-garde de l'esprit de nombreux médecins lorsque le SRAS-CoV-2 a fait surface cette année. Début avril, une enquête auprès de médecins américains a révélé que les deux tiers (65%) prescriraient du CQ ou du HCQ « pour traiter ou prévenir le COVID-19 chez un membre de la famille », et à peu près le même pourcentage (67%) le prendraient eux-mêmes. (La société qui a mené l'enquête a noté que « la meilleure façon d'obtenir un point de vue sincère sur les options de traitement d'un médecin est de demander : « Le donneriez-vous à votre famille ? ») Une autre enquête début avril auprès de plus de 6.000 médecins dans 30 pays ont constaté que 37% des répondants qui avaient déjà traité Covid-19 ont évalué HCQ comme le traitement le plus efficace. Apparemment, les médecins qui conseillent les chefs d'État du monde sont également favorables à HCQ. En mai, le médecin de la Maison Blanche a confirmé l'excellent rapport bénéfice / risque de HCQ, et le président du Salvador a non seulement déclaré prendre HCQ comme prophylaxie pour Covid-19 lui-même, mais a affirmé que « la plupart des dirigeants du monde », y compris le président Trump, ont fait de même. Cependant, dans ce qui s'est avéré être un euphémisme grossier, le dirigeant salvadorien a également admis que « parfois, ce qui est recommandé au peuple est différent de ce qui est recommandé aux dirigeants. »

Pour les sociétés biopharmaceutiques qui sont sur le point de tirer profit des nouveaux médicaments et des vaccins Covid-19… ce n'est pas une option intéressante de conserver les médicaments plus anciens qui ont dépassé la durée de leur brevet en cours d'exécution.

 

« Facteurs extra-scientifiques »

En mars, les États-Unis ont facilement accepté des millions de comprimés HCQ donnés par les géants pharmaceutiques Bayer et Sandoz pour le stock national stratégique américain, et la FDA a même accordé une autorisation d'utilisation d'urgence pour HCQ en tant que thérapie Covid-19, mais ce qui a été recommandé à l'Américain, depuis, n’a certainement pas été HCQ. En fait - en ignorant plus de cinq douzaines d'études (et en comptant) qui ont montré que CQ ou HCQ étaient efficaces contre Covid-19 dans certaines conditions - la FDA a révoqué l'autorisation Covid-19 du médicament en juin. Pendant ce temps, l'hôpital numéro un du pays, la Mayo Clinic, déclare actuellement sur son site Web qu'il n'y a pas de médicaments ou de remèdes Covid-19.

À ce stade, lorsque les pays utilisant le HCQ affichent un taux de mortalité Covid-19 qui est « seulement un dixième du taux de mortalité dans les pays où il y a interférence avec ce médicament, comme les États-Unis », il est difficile de nier qu'un HCQ hit job se déroule à la fois au pays et à l'étranger. Le Dr James Todaro, diplômé en médecine de l'Université de Columbia, l'a récemment déclaré : « S'il semble qu'il y ait une attaque orchestrée contre l'hydroxychloroquine, c'est parce qu'il y en a. Pour les sociétés biopharmaceutiques en passe de tirer profit des nouveaux médicaments et des vaccins Covid-19 - y compris le vaccin alarmant Moderna co-développé par le NIAID - ce n'est pas une option intéressante pour garder les médicaments plus anciens qui ont dépassé la durée de leur brevet en cours d'exécution. Dans une interview de Rachel Maddow plus tôt ce printemps, le Dr Ian Lipkin de l'Université Columbia a admis à Maddow - avec un sourire - que les formulations « sexy et nouvelles et brevetables » sont beaucoup plus attrayantes pour les chercheurs et les investisseurs que « le genre classique éprouvé des méthodes de réutilisation de médicaments et des stratégies qui ont déjà fait leurs preuves. »

À la suite des attaques du HCQ - permises par l'industrie pharmaceutique, Fauci et d'autres hauts responsables de la santé, des géants des médias sociaux et des partenaires médiatiques, réglementaires et scientifiques capturés - des dizaines de milliers de patients Covid-19 « meurent inutilement » pour « raisons n’ayant rien à voir avec une compréhension correcte de la science. » L'expert qui a fait cette évaluation désastreuse - le professeur d'épidémiologie de Yale Harvey Risch, MD, PhD - estime qu'à l'avenir, « cet épisode erroné concernant l'hydroxychloroquine sera étudié par les sociologues de la médecine comme un exemple classique de la façon dont les facteurs extra-scientifiques l'emportent clairement preuves médicales. »

Au lieu de cela, les médecins ont été accueillis avec la suppression par Google de leur livre blanc.

 

De la médecine essentielle à la patate chaude politique

Jusqu'à cette année, CQ et HCQ avaient une feuille de route sans incident. La société allemande Bayer a développé le CQ comme antipaludique en 1934, et HCQ est apparu environ une décennie plus tard. En 1955, la FDA a approuvé l'utilisation du HCQ aux États-Unis, où le médicament est devenu un aliment de base pour le contrôle de certaines maladies auto-immunes-inflammatoires. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) inclut le CQ et le HCQ sur sa liste de médicaments essentiels, et les deux ont la réputation d'être sûrs s'ils sont dosés correctement. Les séquelles les plus problématiques ont été l'émergence d'un paludisme pharmacorésistant et, avec une utilisation à long terme et des doses supérieures aux recommandations, la rétinopathie.

Le 13 mars 2020, le Dr Todaro et un co-auteur ont publié un livre blanc en ligne qui a souligné la recherche sur la chloroquine du CDC en 2005 et décrit l'utilisation précoce et réussie de la CQ chez les patients atteints de Covid-19 en Corée du Sud et en Chine. Notant ces résultats prometteurs et le fait que la Chine s'était concentrée sur le CQ « après plusieurs cycles de dépistage de milliers de médicaments existants », les deux médecins ont exhorté les États-Unis à donner immédiatement à la profession médicale américaine le feu vert pour prescrire CQ et HCQ pour Covid-19 les patients. Au lieu de cela, les médecins ont été accueillis avec la suppression par Google de leur livre blanc.

À peu près à la même époque, la France a rapporté des résultats positifs pour l'utilisation d'HCQ en association avec l'antibiotique azithromycine. Le médecin français qui a obtenu ces résultats, le Dr Didier Raoult, écrit depuis des années sur le potentiel de « recycler » la CQ et la HCQ pour les infections virales et autres du 21e siècle. Plus récemment, une étude du Michigan portant sur des patients hospitalisés avec une admission liée à Covid-19 et traités précocement a confirmé que HCQ seul et HCQ plus azithromycine peuvent réduire de manière significative la mortalité liée au Covid-19. D'autres études ont mis en évidence le succès d'une triple association de HCQ, d'azithromycine et de zinc, un antiviral connu. CQ / HCQ augmentent rapidement les niveaux de zinc intracellulaire — Important étant donné que les personnes les plus susceptibles d'être des patients atteints de Covid-19 (les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques concomitantes) ont tendance à présenter une carence en zinc.

À la fin du mois de juillet, un décompte de 65 études menées dans le monde indiquait que 100% des études évaluant la HCQ pour la prophylaxie pré-exposition au Covid-19 (PrEP), la prophylaxie post-exposition (PEP) ou l’utilisation précoce montraient « une efficacité élevée ». Comme l'ont fait 61% des études examinant l'utilisation de l'HCQ aux stades ultérieurs de la maladie. Décrivant une « expérience naturelle » en Suisse, le Dr Risch de Yale a noté :

Le 27 mai, le gouvernement national suisse a interdit l'utilisation ambulatoire de l'hydroxychloroquine pour COVID-19. Vers le 10 juin, les décès dus au COVID-19 ont quadruplé et sont restés élevés. Le 11 juin, le gouvernement suisse a révoqué l'interdiction et le 23 juin, le taux de mortalité est revenu à ce qu'il était auparavant.

Même avec des résultats mitigés pour une utilisation tardive, certains cliniciens ont décrit « des réponses cliniques claires et radicalement positives » chez les personnes traitées « alors que la respiration était déjà très difficile et continuait de s'aggraver ». Chez six patients :

… [S] amélioration significative de la respiration a été observée dans les quatre heures environ après la première dose, avec une guérison clinique complète après environ trois jours en moyenne. […] La rapidité avec laquelle l'essoufflement a évolué chez tous ces individus a fortement suggéré que l'insuffisance respiratoire secondaire au syndrome de détresse respiratoire aiguë induit par le COVID-19 était imminente.

… [Des essais cliniques] censés poser des questions sur l'innocuité et l'efficacité du HCQ au repos, administré à des milliers de participants à l'étude des doses non thérapeutiques, toxiques et potentiellement mortelles de HCQ (quatre fois plus élevées que les doses standard).

 

Un programme néfaste

La fausse représentation flagrante de la science HCQ par les médias est déjà assez mauvaise, mais la volonté des revues de premier plan de mettre la science dans une direction anti-HCQ est encore plus choquante. Début juin, l'examen minutieux de dizaines de scientifiques indépendants a forcé The Lancet à retirer une étude qu'il avait publiée à peine 13 jours auparavant - une « étude à partir de rien » qui utilisait des données apparemment fabriquées pour saper la thérapie CQ / HCQ. La débâcle est depuis devenue connue sous le nom de #LancetGate. (Le même jour que le Lancet rentrée, le New England Journal of Medicine est revenue sur séparée Covid-19 liée étude qui reposait sur des données non vérifiables provenant de la même société qui a fourni les données pour l'étude Lancet.) Le ministre français de la Santé a utilisé les résultats de l'étude Lancet comme justification pour interdire l'utilisation de HCQ malgré l'intérêt général et le soutien du public pour le médicament.

Confirmant que la campagne anti-HCQ a une portée internationale, plusieurs essais cliniques multicentriques à grande échelle (l'essai « Solidarity » dirigé par l'OMS, l'essai « Recovery » mené par le Royaume-Uni et l'étude REMAP-Covid) qui étaient censés se dérouler questions sur l'innocuité et l'efficacité du HCQ au repos administré à des milliers de participants à l'étude des doses non thérapeutiques, toxiques et potentiellement mortelles de HCQ (quatre fois plus élevées que les doses standard). Les essais ont également sélectionné des patients cliniquement inappropriés qui avaient soit une maladie grave à un stade avancé (Solidarité et rétablissement), soit étaient sur le point de mourir et n'étaient même pas en mesure de donner leur consentement dans certains cas (REMAP). Les agences de parrainage ont ensuite utilisé les résultats désastreusement faussés pour discréditer HCQ et ont rassemblé sans vergogne le faux Lancet étude (avant sa rétraction) à l'appui de leurs conclusions négatives. Lorsque l'interniste médicale et experte en guerre biologique, Meryl Nass, MD a effectué une analyse détaillée des protocoles de l'étude, elle a conclu que « l'OMS et d'autres agences nationales de santé et des organismes de bienfaisance ont conçu d'énormes essais cliniques pour garantir que l'hydroxychloroquine ne produira aucun bénéfice » et ce faisant, a conspiré pour « augmenter le nombre de décès dans ces essais » et « priver des milliards de personnes de potentiellement bénéficier d'un médicament sûr et peu coûteux pendant une pandémie majeure ».

… Une guerre de propagande contre un médicament potentiellement vital est menée à des fins politiques et non sur la base de faits médicaux.

 

Thérapeutique, pas politique

Aux États-Unis, Simone Gold, MD, JD, médecin et avocate formée à Stanford, a souligné dans une interview à la mi-juin à propos de la politisation de HCQ qu’« il n'y a jamais eu de controverse sur l'hydroxychloroquine jusqu'au 20 mars 2020 » - le jour où le président Trump a fait l'éloge HCQ comme un « changeur de jeu » (horodatage 3:42). Cette semaine, le Dr Gold et un groupe d'accompagnement de médecins de première ligne de partout aux États-Unis ont rendu public les étapes de la Cour suprême des États-Unis avec leur frustration face à la marginalisation de HCQ. Dans leur vidéo, les médecins ont réitéré l'efficacité du HCQ, de l'azithromycine et du zinc pour la prophylaxie du Covid-19 et la maladie à un stade précoce et ont affirmé que « personne n'a besoin de mourir ». La vidéo a recueilli 17 millions de vues étonnantes sur Facebook et plus de 80.000 vues sur YouTube avant que les deux géants de la technologie (ainsi que Twitter) ne le suppriment. Les médias grand public ont ensuite rapidement donné suite à des articles conçus pour assassiner le personnage des médecins et, ironiquement, les qualifier de trop politiques.

Plutôt que de promouvoir la combinaison HCQ + azithromycine + zinc ou d'autres thérapies peu coûteuses qui ont obtenu des résultats concrets, Fauci (« le médecin américain ») continue de dénigrer HCQ tout en brossant un sombre tableau « sans fin » dans lequel l'absence de preuves- les verrouillages fondés et la distanciation sociale sont la seule réponse. Dans les récents discours de Fauci, il est difficile de trouver la moindre mention de thérapies, à part des éloges pour le médicament à risque et coûteux contre le virus Ebola, Remdesivir, fabriqué par les homologues pharmaceutiques de Fauci. Testé dans les essais menés par le NIAID, Remdesivir a échoué à fournir des résultats significatifs sur le plan clinique pour Covid-19 patients.

Fauci, l'homme qui bénéficie d'une sécurité d'emploi continue aux National Institutes of Health depuis 1968, a rejeté la perte stupéfiante et menaçante pour la santé de millions d'emplois américains - près de 50 millions de demandes de chômage pour la première fois jusqu'à présent - comme simplement « gênante ». « Dans un fin Juillet discours aux médecins de cancer, seule concession Fauci aux ravages que son conseil d'isolement cellulaire a aidé Propager était à « impartialement » admettre que jusqu'à 10.000 décès par cancer supplémentaires peuvent résulter du dépistage du cancer de que les Américains sont actuellement précédents. Le message qui devrait être tout aussi pénible pour le public américain est qu'une guerre de propagande contre un médicament potentiellement vital est menée « à des fins politiques, et non sur la base de « faits médicaux ». »

 

LA PUISSANCE DES MEDIAS MARCHANDS DE PEUR

Par JB Handley, rédacteur contributeur CHD

Une enquête posant différentes questions a révélé un chiffre tout simplement étonnant : les Américains surestimaient de 200 fois le nombre TOTAL de compatriotes décédés du COVID-19 ! Lorsqu'on leur a posé la question (à la mi-juillet), « Combien de personnes dans votre pays sont mortes du coronavirus ? », les Américains ont répondu « 9% », ce qui équivaudrait à environ 30.000.000 de personnes, contre le nombre réel de 151.000. Pas étonnant que les gens soient paniqués (et follement, follement mal informés.)

Le professeur Sunetra Gupta d'Oxford, affirme :

« Ce que je n'avais pas prévu, c'est que certaines de nos réponses à une exposition antérieure aux coronavirus saisonniers pourraient en fait nous protéger contre l'infection. C'est une chose d'être infecté et non malade, mais ce que les nouvelles études montrent, c'est que les gens luttent réellement contre l'infection. Donc, à un niveau encore plus basique, les anticorps préexistants ou les réponses des lymphocytes T contre les coronavirus semblent protéger contre l'infection, pas seulement le résultat de l'infection. »

Les verrouillages ne fonctionnent pas. J'espère que faire participer les politiciens à la lutte contre le cours normal d'une maladie virale sera considéré par mes historiens comme l'une des choses les plus stupides que nous ayons jamais choisies de faire. En termes simples, un virus sera un virus. Comme l'explique le Dr Gupta, « l'épidémie est une relation écologique que nous devons gérer entre nous et le virus. Mais au lieu de cela, les gens la considèrent comme une chose complètement externe. Dit différemment, comme tous les autres virus, COVID-19 est là pour rester. Les lockdowns donnent aux politiciens une « illusion de contrôle », mais les données sont en train de rouler en ce sens qu'elles ont été inutiles, et même The Lancet, l'une des revues médicales les plus prestigieuses au monde, a pesé. Une analyse au niveau du pays mesurant l'impact des actions gouvernementales, de la préparation du pays et des facteurs socio-économiques sur la mortalité COVID-19 et les résultats sanitaires associés, leurs conclusions sont assez nettes et déprimantes pour ceux d'entre nous qui ont subi des verrouillages :

« Les actions gouvernementales telles que la fermeture des frontières, le verrouillage complet et un taux élevé de tests de COVID-19 n'ont pas été associées à des réductions statistiquement significatives du nombre de cas critiques ou de la mortalité globale. »

Des scientifiques allemands ont examiné le même sujet juste à l'intérieur du pays allemand et sont parvenus à la même conclusion dans cet article intitulé, Les points de changement dans la propagation du COVID-19 remettent en question l'efficacité des interventions non pharmaceutiques en Allemagne. 

Un extrait :

« Un changement de tendance des infections d'une croissance exponentielle à une décomposition n'a pas été induit par les mesures de « verrouillage », mais s'est produit plus tôt. Les impacts supplémentaires des IPN ultérieurs ne peuvent pas être clairement détectés : Premièrement, il n'y a pas d'effet significatif en ce qui concerne les infections qui pourraient être attribués aux fermetures d'écoles et de garderies. Deuxièmement, les effets qui pourraient être liés à l'interdiction de contact a) n'apparaissent pas par rapport aux trois indicateurs, b) diffèrent en force et tendent vers des impacts moindres, et c) ne correspondent pas au moment où la mesure est entrée en vigueur. Ainsi, la nécessité du deuxième (16-18 mars) et du troisième paquet d'interventions (23 mars) est discutable… »

Tous ces gouverneurs américains menaçant de reprendre les verrouillages ? Oui, il n'y a aucune science qui soutient tout ce qu'ils menacent.

 

L'OMS affirme maintenant que COVID n'est pas saisonnier et sera une « grande vague » constante

À présent, nous savons tous que chaque révision du récit de la « pandémie » est toujours suivie de nouvelles politiques. Ainsi, après des mois de promotion de l'idée que le public devrait vivre dans la peur d'une « deuxième vague » de COVID19, les responsables de la santé publique tentent de réviser l'ancien script afin de garder le public à l'affût et disposés à accepter des verrouillages progressifs et un prétendu « remède » sous la forme d'un vaccin.

Plus tôt dans la journée, un porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Margaret Harris, est monté sur le podium à Genève pour admettre qu'il n'y a aucune preuve d'une « deuxième vague » en soi, mais que COVID-19 en sera désormais une longue, « grande vague » continue.

S'adressant à Reuters, elle a déclaré : « Les gens pensent encore aux saisons. Ce dont nous avons tous besoin pour comprendre, c'est qu'il s'agit d'un nouveau virus et… celui-ci se comporte différemment.

« Ça va être une grosse vague. Ça va monter et descendre un peu. Le mieux est de l'aplatir et de le transformer en quelque chose qui clapote à vos pieds.

“La saison ne semble pas affecter la transmission de ce virus actuellement.”

Le porte-parole de l'OMS, le Dr Margaret Harris, a déclaré que la propagation du Covid-19 n'est pas liée aux saisons - citant les taux d'infection élevés aux États-Unis et au Brésil malgré le temps chaud. pic.twitter.com/ydjJRjAJf4

- Channel 4 News (@ Channel4News) 28 juillet 2020

Ses affirmations farfelues semblent aller à l'encontre des tendances scientifiques claires et prouvées enregistrées à travers le monde, qui montrent que le COVID-19 a pratiquement disparu dans la plupart des pays. Dans d'autres mondes, le virus ne semble être saisonnière.

Les gouvernements ont pré-commandé / prépayé des millions de ces masques chinois, la pandémie a pris fin prématurément dans leurs estimations, maintenant ils veulent éliminer les stocks pic.twitter.com/AEj75GWkhA

- Le média est le virus (@ orchard3sixty) 26 juillet 2020

La dernière campagne de propagande bizarre de l'OMS des Nations Unies intervient juste un jour après la fausse déclaration du Premier ministre britannique Boris Johnson qui a mis en garde contre une nouvelle « deuxième vague » de COVID, censée commencer « d'ici quinze jours ». Comment le gouvernement britannique pourrait savoir de telles choses est au-delà de la compréhension de quiconque, à moins qu'il y ait une urgence planifiée dans les travaux.

« Cas » et « Test, Test, Test ! »

Ce qui est maintenant clair, c'est que l'OMS, ainsi que des gouvernements comme les États-Unis et le Royaume-Uni et leurs principaux partenaires des médias, sont fortement investis dans l'idée des « cas » ou « infections » de coronavirus comme étant le nouveau déclencheur pour déclarer une urgence continue Verrouillage des villes et villages. Comme il n'y a aucun signe de niveaux significatifs de décès et d'hospitalisations, les responsables de la santé investis ont décidé de passer leur programme de propagande des décès et des USI à des « tests positifs » - même si très peu, voire aucun de ces « cas » présumés tout traitement médical sérieux.

Comme de nombreux épidémiologistes de premier plan l'ont déjà dit, l'utilisation de « cas » comme métrique d'une épidémie de COVID sera très problématique et finalement peu fiable. Malheureusement, le gouvernement et les médias semblent courir avec des « cas » afin de perpétuer la perception d'une « pandémie mondiale ».

Il est plus probable que la raison de tant de « cas » est le fait que des tests de masse sont en cours, ce qui ramasse tant de tests « positifs ». Mais quelle est la précision du régime de test du coronavirus ? Selon plusieurs rapports, des experts médicaux ont déclaré publiquement qu'ils avaient de sérieuses réserves sur la précision des tests COVID-19 sur tout le spectre des tests.

Motivation vaccinale

Tout cela nous ramène à la question des vaccins. Des dizaines de milliards de dollars des gouvernements américains et britanniques et des sociétés pharmaceutiques sont actuellement investis dans le déploiement urgent d'un vaccin contre le coronavirus. Le maintien d'un « état d'urgence » est essentiel pour créer un impératif public pour l'adoption du prochain vaccin expérimental. Certes, la poussée tardive pour les masques obligatoires peut également être considérée comme un prélude au déploiement des vaccins.

Désormais dépeints dans un coin par les médias et leurs sponsors Big Pharma, les politiciens affirment tous soudainement que ce nouveau vaccin sera à la fois sûr et efficace, malgré le fait qu'il faut généralement 4 à 10 ans pour développer correctement un vaccin viable. - pas 6 mois. Les protocoles normaux de recherche, de test et de sécurité ont tous été agités afin de se précipiter pour répondre à « l'urgence ».

QUI peut faire confiance ?

Source : https://21stcenturywire.com

 

Le réseau Prepare for Change a été créé en mai 2013 pour soutenir un mouvement populaire pour un changement pacifique pendant le « Changement planétaire » appelé « L'événement »

Notre vision - Des changements magnifiques et holistiques se produisent partout sur Terre ! Toutes les personnes sont invitées à participer car une nouvelle société est en train de naître dans la lumière de la vérité. Une vague massive de sentiments positifs alimente un profond changement dans le monde. L'optimisme et la joie créent la paix chez chacun car ils sont remplis d'une connaissance instinctive de la vérité et du potentiel de l'humanité pour aimer le changement.

Le déploiement de l'amour et de la vérité a été écrit et parlé par les grands prophètes, sages et mystiques de toutes les cultures depuis des milliers d'années, c'est L'ÉVÉNEMENT.

Prepare For Change est là pour connecter toutes les personnes, en particulier celles qui ont expérimenté la Lumière de la Vérité, ensemble dans le soutien aimant et pacifique d'une nouvelle société prospère. Ceux qui ont expérimenté la Lumière de la Vérité en savent plus de ce bref intermède qu'ils ne pourraient en apprendre de n'importe quel enseignant vivant aujourd'hui. Vous, qui avez déjà cette connaissance, êtes appelés à agir.

Aider les éveillés alors qu'ils recherchent la présence d'autres êtres lumineux est notre premier travail, afin que nous puissions ensuite partager la conscience qui est notre don unique. Appelez tous ceux qui connaissent la Lumière de la Vérité ! Demandez-leur de se joindre à vous dans la méditation et la prière pour augmenter l'énergie de paix dans votre communauté ! Organisez-vous pour élever le moral de tout le monde en partageant vos cadeaux spéciaux dans le véritable amour et l'ouverture. Chaque village, petite ville et grande ville a besoin d'un leadership aimant pour adopter le changement comme jamais auparavant dans l'histoire de l'humanité. Rejoignez-nous pour connaître la vérité sur notre histoire et nos origines et partager l'intention aimante de notre Galaxie. Nous sommes un.

Qu'est-ce que l'« événement » ?

L'« événement » est le moment où l'augmentation des fréquences planétaires sera accompagnée des arrestations massives prévues de la cabale criminelle mondiale, des politiciens, des grands banquiers et d'autres qui ont commis de nombreux crimes contre l'humanité. Cela se fera de manière légale et l'accusé bénéficiera d'un procès équitable. À la suite de cette action en justice, il y aura une réinitialisation mondiale de notre système financier, de notre production énergétique et alimentaire, de nos médias et de toute la structure de la société en général. Les technologies propres qui avaient été précédemment supprimées par les grandes entreprises seront libérées, l'abondance naturelle de cette planète sera distribuée pour tout le monde, nos écosystèmes nettoyés et cette planète, ainsi que tous ses habitants, enfin guérie et libérée.

 

L'aide de la Banque mondiale contre le coronavirus est assortie de conditions pour imposer un verrouillage extrême, révèle le président biélorusse

30 juillet 2020 par Edward Morgan

Par GreatGameIndia,

D'énormes prêts étrangers sont accordés à des nations souveraines par la Banque mondiale, le FMI, etc. Mais les conditions liées à ces prêts sont rarement communiquées par les gouvernements à leurs citoyens. Un cas récent en Biélorussie a révélé les conditions posées par ces agences pour l'octroi de prêts pour le COVID-19. Le président de la Biélorussie a exposé que l'aide de la Banque mondiale aux coronavirus s'accompagne de conditions pour imposer des mesures de verrouillage extrêmes, pour modéliser leur réponse contre les coronavirus sur celle de l'Italie et même des changements dans les politiques économiques qu'il a refusées comme étant « inacceptables ».

L'aide de la Banque mondiale contre le coronavirus est assortie de conditions pour imposer un verrouillage extrême, révèle le président biélorusse

Des conditions supplémentaires qui ne s'appliquent pas à la partie financière sont inacceptables pour la Biélorussie, a déclaré le président bélarussien Aleksandr Lukashenko lors d'une réunion sur les prêts extérieurs lors d'une réunion pour discuter des mesures de soutien au secteur économique réel de la part du système bancaire, a rapporté la Belarusian Telegraph Agency, BelTA.

Aleksandr Lukashenko a demandé aux participants à la réunion comment se passaient les choses avec l'octroi d'une aide au crédit étranger au Bélarus. « Quelles sont les exigences de nos partenaires ? Il a été annoncé qu’ils pouvaient fournir au Bélarus 940 millions de dollars en financement dit rapide. Comment ça va ici ? » s'enquit le chef de l'Etat.

#TrustStamp financé par #BillGates et mis en œuvre par Mastercard & GAVI reliera bientôt votre identité numérique biométrique à vos dossiers de vaccination pour une police prédictive. Ceux qui ne souhaitent pas être vaccinés peuvent être exclus du système en fonction du score de confiance. https://t.co/Gnzz870DfS

- GreatGameIndia (@GreatGameIndia) 19 juillet 2020

Dans le même temps, il a souligné que des conditions supplémentaires qui ne s'appliquent pas à la partie financière sont inacceptables pour le pays.

« Nous entendons les demandes, par exemple, de modéliser notre réponse au coronavirus sur celle de l'Italie. Je ne veux pas que la situation italienne se répète en Biélorussie. Nous avons notre propre pays et notre propre situation », a déclaré le président.

Selon le président, la Banque mondiale a manifesté son intérêt pour les pratiques de riposte au coronavirus en Biélorussie.

« Il est prêt à nous financer dix fois plus qu'il ne l'avait offert initialement en guise d'éloge pour notre lutte efficace contre ce virus. La Banque mondiale a même demandé au ministère de la Santé de partager l'expérience. Pendant ce temps, le FMI continue de nous demander des mesures de quarantaine, l'isolement, un couvre-feu. Ça n'a pas de sens. Nous ne danserons sur l'air de personne », a déclaré le président.

La Biélorussie est l'un des seuls pays européens à ne pas avoir mis en œuvre de mesures strictes de confinement des coronavirus. La situation de non-restriction est telle que même les services non essentiels restent ouverts. La ligue de football de Biélorussie est toujours jouée. La seule mesure restrictive que la Biélorussie a prise jusqu'à présent est que les vacances scolaires ont été prolongées.

Un médecin indien avec une opinion contraire sur le #coronavirus préfère ne pas porter de masque lors de l'examen des patients. Le port d'un masque pendant plus de 20 minutes à une température supérieure à 18 degrés Celsius peut entraîner une augmentation de la charge de dioxyde de carbone sur le corps humain, entraînant des difficultés respiratoires https://t.co/6wxpO30AjE

- GreatGameIndia (@GreatGameIndia) 23 juillet 2020

Loukachenko est d'avis qu'un verrouillage complet était totalement inutile. Des opinions similaires ont également été exprimées par de nombreux scientifiques renommés. Récemment, un médecin indien a démystifié le récit officiel sur le coronavirus. Il souligne que « le stress affecte la santé » et dit que la peur n'est pas nécessaire car les gens finiront par développer une immunité naturelle contre ce virus. Il est l'une des rares personnes à défendre l'idée que la vie doit continuer sans interruption.

Bill Gates a offert un pot-de-vin de 10 millions de dollars pour la vaccination forcée au Nigéria: https://t.co/hhgrvQQTWA

- J Gopikrishnan (@ jgopikrishnan70) 17 mai 2020

Le président de la Biélorussie n'est pas le premier à avoir dénoncé la pression exercée par les agences mondiales au milieu de la crise des coronavirus pour faire avancer leur programme. Auparavant, dans un développement choquant, le président de Madagascar avait déclaré de façon sensationnelle que l'OMS lui avait offert un pot-de-vin de 20 millions de dollars pour empoisonner le traitement COVID-19 appelé COVID-19 Organics fabriqués à partir d'Artemisia.

EXCLUSIF

Dans une déclaration choquante, le président de Madagascar a déclaré que l'OMS avait offert un pot-de-vin de 20 millions de dollars pour empoisonner le traitement contre le COVID-19. Le remède à base de plantes appelé COVID-19 Organics fabriqué à partir d'Artemisia peut guérir les patients atteints de #Coronavirus en dix jours, a déclaré le président. https://t.co/qAadLRieqm

- GreatGameIndia (@GreatGameIndia) 16 mai 2020

Le président tanzanien a expulsé l'OMS du pays après que les échantillons de chèvre et de papaye soient devenus positifs pour le COVID-19. Quelques jours après la décision tanzanienne, le Burundi a également expulsé l'équipe de l'OMS sur le coronavirus du pays pour ingérence dans les affaires internes.

La Tanzanie expulse l'OMS après que les échantillons de chèvre et de papaye Came Covid-19 Positive https://t.co/mgii3XLmBj

- GreatGameIndia (@GreatGameIndia) 11 mai 2020

Il a également été révélé dans un rapport de renseignement humain intercepté que Bill Gates avait offert un pot-de-vin de 10 millions de dollars pour un programme de vaccination forcée contre le coronavirus au Nigéria. Après quoi, un homme politique italien a exigé l'arrestation de Bill Gates au parlement italien. Elle a également exposé le programme de Bill Gates en Inde et en Afrique, ainsi que les projets de puce de la race humaine à travers le programme d'identification numérique ID2020.

Source : https://greatgameindia.com

 

TÉMOIGNAGE D'UN MÉDECIN DE LILLE. «Tous mes malades avec fièvre ou symptômes cliniques ont des tests PCR négatifs ! Le seul positif est un patient infecté en mars (sérologie positive en mars) car oui les gens guéris expectorent des protéines virales longtemps après la guérison ! J’appelle l’ARS pour leur signaler, ils ne comprennent pas la maladie dont ils parlent et insistent pour avoir leur PCR pour tous les sujets contacts !! J’appelle Paris pour leur dire que je trouve aberrant de confiner 14 jours un patient immunisé, on me dit de faire une attestation sur l’honneur pour qu’il reprenne normalement son travail !! Je demande de pouvoir faire une sérologie chez tous patient avec un PCR positif pour détecter les faux positifs... pas le droit!!! En clair... les PCR positifs ne sont jamais symptomatiques et les symptomatiques n’ont jamais de PCR positif... Si on teste massivement, évidemment on trouve des PCR + chez les gens guéris... Par contre, avalanche de dépression, suicide et prise charge monstrueusement retardée pour des malades graves (j’ai un mesothéliome pleural diagnostiqué au 1er avril qui aura son premier rendez vous le 28 Août !!!) Je suis écœuré par la gestion de cette épidémie qui en définitive aura été moins grave que la grippe de 2017!!! Tout ça pour un vaccin promis à 8 milliard de doses..?? Ça ressemble à la fin d’une épidémie noyée dans une hystérie collective tout ça...!!»🤔" Bruno Vermesse MDtSur le

NET / Les gouvernements doivent avoir sacrément peur après avoir vu , le raz de marée humaine à BERLIN non masqué 1 300 000! Si les végétaux et les papayes sont positifs aux covid alors les animaux aussi et ils nous laissent nos chats 🐈 et chien 🐕 par exemple vivre avec nous 😂

 

Youtube :Didier Raoult : Respirez, vous êtes sauvés !

Génial !! Le professeur dénonce les conflits d’intérêts avec clarté et sincérité

Busted: 11 hypothèses COVID basées sur la peur et non sur les faits

Par Makia Freeman (site prepare for change)

  • L'HISTOIRE: Tant de gens se promènent avec la tête pleine d'hypothèses COVID non fondées.
  • LES IMPLICATIONS: Défaut après défaut, hypothèse après hypothèse, les tests COVID officiels et le récit officiel COVID ne sont qu'un château de cartes.

Hypothèses COVID

Les hypothèses que les gens font à propos du COVID, à quel point il est dangereux, comment il se propage et ce que nous devons faire pour l'arrêter - sont endémiques, fonctionnant beaucoup plus sauvagement que le supposé virus SARS-CoV2 lui-même. La campagne de propagande froidement calculée autour de cette «pandémie» a atteint son objectif. Assiégés par une flopée d'informations contradictoires provenant de tous les angles, les gens en général ont succombé à la confusion. Certains ont renoncé à essayer de comprendre la situation et ont trouvé qu'il est simplement plus facile d'obéir aux directives officielles, même si cela signifie renoncer à des droits de longue date. Vous trouverez ci-dessous une liste d'hypothèses COVID courantes qui, si vous les croyez, vous rendront beaucoup plus susceptibles de vous soumettre aux conditions robotiques, insensées et anormales de la nouvelle norme - dépistage, tests, recherche des contacts, surveillance, surveillance, masque- port, distanciation sociale,

Hypothèse 1: La méthode de comptage des décès par COVID est sensée et précise

Une grande hypothèse de la plandémie COVID est que les chiffres sont réels et exacts, en particulier le nombre de morts. Pourtant, rien ne peut être plus éloigné de la vérité. Nous avons eu  confirmation  après  confirmation  après  confirmation  (dans les nations du monde entier) que les autorités comptaient les décès d'une manière qui n'a aucun sens. Eh bien, cela n'a aucun sens si vous voulez être sensé ou précis, mais cela a tout à fait sens si vous essayez de gonfler artificiellement les chiffres et de créer l'impression d'une pandémie là où il n'y en a pas. Le tour de passe-passe est réalisé en comptant ceux  qui sont morts avec le virus comme mourant du virus. Ce seul truc est responsable de largement fausser les chiffres et de transformer le décompte «officiel» des morts en une farce dénuée de sens et dépourvue de toute valeur pratique.

Hypothèse 2: le test PCR pour COVID est précis

Comme je l'ai couvert dans les articles précédents, le test PCR (Polymerase Chain Reaction) a été inventé par le scientifique Kary Mullis comme une technique de fabrication (car il peut répliquer des séquences d'ADN des millions et des milliards de fois), et non comme un outil de diagnostic. COVID ou SARS-CoV2 échoue aux postulats de Koch . Le virus qui a fermé le monde n'a encore à ce jour jamais été isolé, purifié et réinjecté, ou en d'autres termes, il n'a jamais été prouvé à 100% d'exister, ni à 100% d'être la cause de la maladie. Lorsqu'il est utilisé pour déterminer la cause d'une maladie, le test PCR présente de nombreux défauts:

1.Il n'y a pas d'étalon-or auquel comparer ses résultats (COVID échoue aux postulats de Koch);
2. Il détecte et amplifie le code génétique (séquences d'ARN) mais n'offre aucune preuve que ces séquences d'ARN sont d'origine virale;
3. Il génère de nombreux faux positifs; et
4. Même un résultat positif ne garantit pas que le «virus» découvert est la cause de la maladie!

C'est incroyablement inutile! Voici une citation de l'article  Les tests de PCR COVID19 sont scientifiquement dénués de sens :

«Les tests doivent être évalués pour déterminer leur précision - à proprement parler leur« sensibilité »et leur« spécificité »- par rapport à un« étalon-or », c'est-à-dire la méthode la plus précise disponible. Par exemple, pour un test de grossesse, l'étalon-or serait la grossesse elle-même. Mais comme le spécialiste australien des maladies infectieuses Sanjaya Senanayake, par exemple, l'a déclaré dans une interview à ABC TV en réponse à la question «Quelle est la précision du test [COVID-19]?»:

Si nous avions un nouveau test pour détecter le staphylocoque doré [de la bactérie] dans le sang, nous avons déjà des hémocultures, c'est notre étalon-or que nous utilisons depuis des décennies, et nous pourrions comparer ce nouveau test à cela. Mais pour COVID-19, nous n'avons pas de test de référence. »

Jessica C. Watson de l'Université de Bristol le confirme. Dans son article «Interpréter un résultat de test COVID-19», publié récemment dans le British Medical Journal, elle écrit qu'il n'y a « pas de« norme-or »aussi claire pour les tests COVID-19.» "

Voici l'  admission sur le test PCR par le CDC et la FDA :

«La détection de l'ARN viral peut ne pas indiquer la présence d'un virus infectieux ou que le 2019-nCoV est l'agent causal des symptômes cliniques… ce test ne peut pas exclure des maladies causées par d'autres pathogènes bactériens ou viraux.»

Précis serait le dernier mot que j'utiliserais pour décrire le test COVID PCR, mais c'est actuellement le test standard dans le monde entier pour COVID. Un autre exemple magnifique de nombreuses hypothèses COVID. Allez comprendre.

Hypothèse 3: Le test d'anticorps pour le COVID est précis

Si vous vous êtes rendu compte en lisant la dernière section que les  tests COVID PCR  sont imparfaits et dénués de sens, préparez-vous à plus d'absurdité avec les  tests d'anticorps COVID . Comme je l'ai couvert dans l'article  Tests d'anticorps COVID: voici plus de tromperies et de faux , il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les tests d'anticorps ne fonctionnent pas vraiment et peuvent être interprétés comme vous le souhaitez:

1. Les anciens échantillons de sang contiennent des anticorps COVID, donc si un test trouve des anticorps, ils peuvent être là depuis des années ou des décennies. Il n'y a aucun moyen de savoir s'ils ont été récemment acquis;
2. Comme le test COVID PCR, ils génèrent de nombreux faux positifs;
3. Ils recherchent des anticorps qui peuvent même ne pas être spécifiques du COVID;
4. Les anticorps ne prouvent pas réellement l'immunité, car il y a des gens qui combattent la maladie avec peu ou pas d'anticorps, et inversement, il y a ceux qui ont des titres ou des comptes élevés d'anticorps, mais qui tombent encore malades; et
5. Les résultats peuvent être interprétés comme vous le souhaitez. La présence d'anticorps pourrait signifier que vous êtes en sécurité et immunisé contre les futures ondes COVID, ou inversement, cela pourrait signifier que vous êtes dangereux (malade et infecté en ce moment). Tout est question d'interprétation.

Hhmmm… toutes ces hypothèses COVID ne sont pas vraiment rassurantes, n'est-ce pas?

Hypothèse 4: le nombre de cas COVID augmente

Quelqu'un sceptique quant au point de vue alternatif que je peins ici peut se demander à ce stade: si COVID n'est pas si dangereux, comment se fait-il que les cas continuent d'augmenter? La réponse est simple: parce qu'il y a plus de tests. Plus nous testons, plus nous trouverons de cas, car ce `` virus '' (vraiment une séquence d'ARN) est beaucoup plus répandu qu'on ne nous l'a dit, et il y a beaucoup plus de personnes asymptomatiques qu'on ne nous le dit (ce qui montre que ce n'est pas que dangereux). Comme discuté dans les articles précédents, il n'y a vraiment aucune preuve que les gens n'ont pas eu cette séquence d'ARN particulière pendant des années ou des décennies avant le test, donc les résultats du test n'ont aucun sens.

Cela mis à part, une règle générale est que partout où il y a des gens qui tentent de gagner du pouvoir, il y aura fraude et les tests COVID ne font pas exception. Il a été révélé que des dizaines de milliers de tests de coronavirus ont été comptés deux fois (au Royaume-Uni, mais se produisent probablement dans de nombreux endroits). Cet  article  explique que  «l'écart s'explique en grande partie par la pratique consistant à compter deux fois la salvia et les échantillons nasaux pour le même individu».  De plus, les tests COVID utilisent la méthode PCR comme indiqué ci-dessus dans l'hypothèse COVID 3, qui présente de nombreux défauts, y compris le défaut de basculement des résultats en fonction du nombre de cycles, comme l'  indique cet  article précédemment cité :

»… Il n'est guère surprenant qu'il existe plusieurs articles illustrant des résultats de tests irrationnels. Par exemple, déjà en février, les autorités sanitaires de la province chinoise du Guangdong ont signalé que les gens se sont complètement rétablis d'une maladie imputée au COVID-19, ont commencé à être testés «négatifs», puis à nouveau  testés «positifs» .

Un mois plus tard, un article publié dans le Journal of Medical Virology a montré que 29 des 610 patients d'un hôpital de Wuhan avaient 3 à 6 résultats de test qui basculaient entre  «négatif», «positif» et «douteux» .

Un troisième exemple est une étude de Singapour dans laquelle des tests ont été effectués presque quotidiennement sur 18 patients et la majorité est passée de «positive» à «négative» à «positive» au moins une fois, et  jusqu'à cinq fois chez un patient .

Même Wang Chen, président de l'Académie chinoise des sciences médicales, a admis en février que les tests PCR  n'étaient «précis qu'à 30 à 50%» ; tandis que Sin Hang Lee du Milford Molecular Diagnostics Laboratory a envoyé un al etter à l'  équipe d' intervention contre les coronavirus de l'OMS et à Anthony S.Fauci le 22 mars 2020, en disant que:

«Il a été largement rapporté dans les médias sociaux que les kits de test RT-qPCR [Reverse Transcriptase quantitative PCR] utilisés pour détecter l'ARN de SARSCoV-2 dans des échantillons humains génèrent de nombreux faux positifs et ne sont pas assez sensibles pour détecter certains cas réels positifs . » "

Hypothèse 5: L'imagerie thermique / le dépistage du COVID est efficace

Prendre la température des gens en pointant un pistolet sur leur tête est un conditionnement flagrant. Cela envoie le message subliminal que l'État est tout puissant et peut viser un appareil semblable à une arme à feu sur votre tête, et que vous êtes impuissant à faire autre chose que de vous soumettre. Sur le plan pratique, prendre la température des gens n'a aucun effet sur l'arrêt de la propagation virale. Même si quelqu'un a une température élevée, qu'est-ce que cela signifie? Il existe une variation naturelle de la température du corps humain; tout le monde fonctionne à une température légèrement différente. De plus, même si votre température est élevée, cela peut être dû au fait que vous faisiez juste de l'exercice, que vous couriez pour prendre un vol, que vous veniez d'avoir une conversation en colère avec quelqu'un, que vous veniez de prendre le téléphone après un appel stressant, que vous deviez discipliner un enfant désobéissant, etc. Pensez à  tout les choses qui vous rendent stressé et irrité, ou qui augmentent votre tension artérielle, ce qui pourrait entraîner une température élevée!

De cette manière, il est similaire au test des anticorps; il peut montrer un résultat, mais le résultat peut être interprété de tellement de façons qu'il rend le résultat inutile en termes de science (bien qu'il y ait un point important en termes de contrôle).

Hypothèse 6: Des personnes asymptomatiques peuvent propager la maladie

Un élément particulier de propagande martelé dans le cerveau des gens et qui fait encore de grands dégâts est l'idée que n'importe qui pourrait être porteur et pourrait donc infecter n'importe qui d'autre. Cela a pour effet de rendre les gens anxieux, effrayés et même paranoïaques dans leur vie quotidienne. Cependant, l'idée que des personnes asymptomatiques peuvent propager la maladie n'est pas un sujet de préoccupation. La Dre Maria van Kerkhove, officielle de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé), a été  rapportée par MSM CNBC  disant ce qui suit le mois dernier en juin (même si elle est revenue plus tard sur ses commentaires):

"D'après les données dont nous disposons, il semble encore rare qu'une personne asymptomatique transmette réellement à un individu secondaire", a déclaré le Dr Maria Van Kerkhove, chef de l'unité des maladies émergentes et des zoonoses de l'OMS, lors d'un point de presse du United Siège de l'agence des Nations Unies à Genève. «C'est très rare.» »

Hypothèse 7: Faire adopter par les écoles des mesures extrêmement restrictives arrêtera la propagation du COVID

Parmi les nombreuses hypothèses de COVID qui circulent, les deux suivantes sont basées sur l'idée que les enfants sont une source importante de propagation de COVID. Ils ne sont pas! Les chiffres de  WorldOMeter  indiquent que les enfants âgés de 0 à 17 ans représentent entre 0,02 et 0,06% des décès par COVID dans le monde, ce qui est essentiellement zéro. Pendant ce temps,  les statistiques du CDC  montrent que  «parmi 149 082 (99,6%) cas pour lesquels l'âge du patient était connu, 2 572 (1,7%) sont survenus chez des enfants âgés de moins de 18 ans»,  ce qui est également une infime fraction. Dans cet esprit, pourquoi diable le CDC émettrait-il ces directives draconiennes (illustrées ci-dessus et également trouvées sur  ce lien  dans son intégralité) pour les écoliers américains, sinon pour les conditionner et les déshumaniser?

Hypothèse 8: C'est une bonne idée pour le gouvernement de Prendre Enlever des enfants à des parents positifs au COVID

L'enlèvement gouvernemental d'enfants utilisant COVID comme prétexte a commencé. Cet  article  du 17 juin 2020 rapporte comment le  «Département des services à l'enfance et à la famille du comté de LA (DCFS) a recommandé au tribunal de retirer [un] enfant de sa garde physique après que le parent ait été testé positif au COVID-19. C'est un parent non fautif. Le juge s'est prononcé en faveur du DCFS et a été détenu.

Laissez cela pénétrer pendant une minute. L'État a volé un enfant à ses parents simplement parce qu'un parent a montré un résultat positif au COVID à un test (profondément imparfait)! Quelqu'un peut-il épeler TYRANNY? C'est le résultat de l'avertissement sinistre et oxymoronique donné par le  responsable de l'OMS Michael Ryan  en mars, selon lequel les gens seraient retirés de leur famille d'une manière «sûre et digne». Ryan a dit:

«Dans certains sens, la transmission a été supprimée des rues et repoussée dans les unités familiales. Maintenant, nous devons aller chercher dans les familles pour trouver les personnes qui pourraient être malades, les retirer et les isoler de manière sûre et digne. »

Mercola.com rapporte  que le CDC recommande que les nouveau-nés soient séparés à la naissance de leurs parents pour un test COVID.

À quel point cela doit-il s'aggraver avant que les gens se réveillent à ce qui se passe?

Hypothèse 9: la distance sociale est étayée par de solides preuves scientifiques

Une autre des hypothèses sans fondement COVID est que toute cette distanciation sociale ou cette distanciation physique est étayée par des preuves scientifiques solides. Ce n'est pas. Qu'il mesure 6 pieds, 1,5 mètre ou 2 mètres, le virus semble être capable de sauter différentes distances selon le pays dans lequel il se trouve. L'article  Il n'y a aucune preuve scientifique à l'appui de la règle désastreuse des deux mètres  :

«La revue influente du Lancet a fourni des preuves issues de 172 études à l'appui de la distance physique d'un mètre ou plus. Cela peut sembler impressionnant, mais toutes les études étaient rétrospectives et souffrent de biais qui compromettent la fiabilité de leurs résultats.

Pendant ce temps, le conseiller du gouvernement britannique, Robert Dingwall, a  déclaré :

«Nous ne pouvons pas maintenir [les mesures de distanciation sociale] sans causer de graves dommages à la société, à l’économie et à la santé physique et mentale de la population… Je pense qu’il sera beaucoup plus difficile d’obtenir le respect de certaines des mesures qui n’ont vraiment pas une base de preuves. Je veux dire que la règle des deux mètres a été évoquée de nulle part… Eh bien, il existe une certaine quantité de preuves scientifiques pour une distance d'un mètre qui ressort d'études en salle dans des contextes cliniques et expérimentaux. Il n'y a jamais eu de base scientifique pour deux mètres, c'est une sorte de règle empirique. Mais ce n'est pas comme s'il y avait toute une sorte de littérature scientifique rigoureuse sur laquelle elle se fonde.

Bien sûr, l'hypothèse que la distanciation sociale fonctionne est basée sur l'hypothèse sous-jacente qu'il existe un virus SARS-CoV2 distinct et isolé qui est contagieux et est la seule cause de toutes les maladies - ce qui n'a pas été prouvé.

Hypothèse 10: Le port du masque pour les personnes en bonne santé s'appuie sur de solides preuves scientifiques

L'avant-dernière hypothèse d'aujourd'hui est le merveilleux sujet des masques, des  couches  pour le visage et des couches pour le  visage,  comme beaucoup ont commencé à les appeler. L'une des hypothèses COVID auxquelles beaucoup s'accrochent encore est qu'il est `` respectueux '' de porter des masques car les masques protègent les personnes en bonne santé contre les virus. C'est manifestement faux. Comme indiqué dans l'article précédent  Démasquer la vérité: des études montrent que les masques déshumanisants vous affaiblissent et ne vous protègent pas, les masques sont conçus pour les chirurgiens ou les personnes déjà malades, pas pour les personnes en bonne santé. Ils empêchent les malades de propager une maladie par de grosses gouttelettes respiratoires; ils ne font rien pour bien protéger les gens. En fait, ils restreignent le débit d'oxygène, ce qui entraîne une sous-oxygénation (hypoxie), qui à son tour conduit à la fatigue, à la faiblesse et à une immunité plus faible. Avec une immunité plus faible vient… plus de susceptibilité à la maladie. Comme je l' ai écrit précédemment, les masques beaucoup de gens portent - maison à partir de tissus - sont une blague si vous pensez qu'ils vont arrêter un virus qui est mesurée en nanomètres ( nanomètre = 10 - 9 mètres ou 0,000000001 mètres). Ils n'empêcheront pas un virus, mais ils deviendront assurément un foyer pour le développement de microbes en raison des conditions chaudes et humides. Pour les scientifiques, voici ce que le Dr Russell Blaylock avait à dire:

«L'importance de ces résultats est qu'une baisse des niveaux d'oxygène (hypoxie) est associée à une altération de l'immunité. Des études ont montré que l'hypoxie peut inhiber le type de principales cellules immunitaires utilisées pour combattre les infections virales appelées lymphocytes T CD4 +. Cela se produit parce que l'hypoxie augmente le niveau d'un composé appelé facteur 1 inductible par l'hypoxie (HIF-1), qui inhibe les lymphocytes T et stimule une puissante cellule immunitaire inhibitrice appelée les Treg. Cela prépare le terrain pour contracter toute infection, y compris le COVID-19, et rendre les conséquences de cette infection beaucoup plus graves. En substance, votre masque peut très bien vous exposer à un risque accru d’infections et, dans l’affirmative, à un résultat bien pire. »

Hypothèse 11: Nous vivons dans un monde de virus tueurs aveugles

La plus grande hypothèse de toute cette scamdemic est que les virus sont des tueurs aveugles qui peuvent traverser les espèces et sauter des corps dans les airs pour infecter les gens. En fait, la nature de l'humble virus a été totalement incomprise par la science dominante, alimentée par l'industrie médicale qui promeut la théorie des germes et le mythe de la contagion pour vous garder dans la peur et augmenter la demande pour ses produits toxiques (médicaments pétrochimiques Big Pharma et vaccins). Les virus ont été diabolisés. Comme discuté dans des articles précédents tels que  Deep Down the Virus Rabbit Hole - Question Everything , le virologue Dr. Stefan Lanka a révélé la vérité que les virus ne causent pas de maladie. Lanka a remporté une cour suprême en Allemagne en 2017, où il a prouvé que la rougeole n'était pas causée par un virus. Lanka  écrit :

«Depuis juin 1954, la mort de tissus et cellules dans une éprouvette est considérée comme la preuve de l'existence d'un virus… selon la logique scientifique et les règles de conduite scientifique, des expériences de contrôle auraient dû être menées… Ces expériences de contrôle ont n'a jamais été réalisée par la science officielle à ce jour. Au cours de l'essai sur le virus de la rougeole, j'ai chargé un laboratoire indépendant de réaliser cette expérience de contrôle et le résultat a été que les tissus et les cellules meurent en raison des conditions de laboratoire exactement de la même manière que lorsqu'ils entrent en contact avec du matériel prétendument «infecté».

En d'autres termes, les cellules meurent de faim et d'empoisonnement (puisqu'elles sont séparées de l'énergie et des nutriments du corps et que des antibiotiques toxiques sont injectés dans la culture cellulaire), non d'être infectées par un virus. Cette superbe présentation vidéo intitulée  Viral Misconceptions: The True Nature of Virus  vaut la peine d'être visionnée. Il décrit de nombreuses vérités étonnantes sur la nature des virus, telles que:

- Les virus sont créés à partir de vos cellules; ils ne viennent pas de l'extérieur du corps

- Ils surviennent à la suite d'une toxicité systémique, et non parce que le corps a été envahi par une menace externe

- Les virus dissolvent les matières toxiques lorsque les tissus corporels sont trop toxiques pour que des bactéries ou des microbes vivants puissent se nourrir sans être empoisonnés à mort. Sans virus, le corps humain ne pourrait pas atteindre l'homéostasie et se maintenir face à la toxicité systémique

- Les virus sont très spécifiques. Ils dissolvent des tissus spécifiques du corps. Ils font cela avec l'aide d'anticorps

- Plus vous avez de toxicité dans votre corps, plus vous aurez d'activité virale

- La seule transmission vectorielle d'un virus se fait par transfusion sanguine ou vaccins; sinon, les virus ne peuvent pas vous infecter en sautant d'un corps à un autre

- Les virus sont de nature discriminatoire, fabriqués par l'organisme dans un but précis. Ce ne sont pas des tueurs aveugles

- Le test RT-PCR (test PCR en abrégé) observe le matériel génétique laissé par le virus et non le virus lui-même (voir hypothèse 2)

Conclusion: il est temps de remettre en question toutes vos hypothèses COVID

La bonne nouvelle est que ce sont des hypothèses et non des faits. En regardant de près, vous vous rendrez compte que tout le récit officiel sur COVID est un château de cartes construit sur du sable. Il ne peut pas résister à un examen minutieux. Cette connaissance est la clé pour rester sain d'esprit et libre dans un monde fou de COVID et soumis à un lavage de cerveau. Faire connaitre. Les preuves, les informations et les connaissances dissiperont les hypothèses et l'ignorance.

*****

Makia Freeman est rédactrice en chef du site de médias alternatifs / d'informations indépendant  The Freedom Articles  et chercheuse principale chez  ToolsForFreedom.com . Makia est sur  Steemit  et  FB .

Sources:

https://www.bitchute.com/video/9GWhQ4v9H53E/

https://www.youtube.com/watch?v=g5f_6ltv7oI

https://www.youtube.com/watch?v=3Fic2dlKlhw

https://thefreedomarticles.com/covid-19-umbrella-term-fake-pandemic-not-1-disease-cause/

https://off-guardian.org/2020/06/27/covid19-pcr-tests-are-scientifically-meaningless/

https://www.fda.gov/media/134922/download

https://thefreedomarticles.com/covid-antibody-tests-here-comes-more-trickery-fakery/

https://www.telegraph.co.uk/global-health/science-and-disease/tens-thousands-coronavirus-tests-have-double-counted-officials/

https://www.cnbc.com/2020/06/08/asymptomatic-coronavirus-patients-arent-spreading-new-infections-who-says.html

https://www.worldometer.info/coronavirus/coronavirus-age-sex-demographics/

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/69/wr/mm6914e4.htm

https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/community/schools-childcare/schools.html

https://parentalrights.org/it-finally-happened-child-taken-due-to-covid-19/

https://www.bitchute.com/video/CMPsWxDDTwMo/

https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/06/09/newborns-and-coronavirus.aspx

https://www.telegraph.co.uk/news/2020/06/15/no-scientific-evidence-support-disastrous-two-metre-rule/

https://metro.co.uk/2020/04/25/two-metre-social-distancing-rule-conjured-nowhere-professor-claims-12609448/

https://thefreedomarticles.com/unmasking-the-truth-masks-weaken-dont-protect-you/

https://thefreedomarticles.com/deep-down-virus-rabbit-hole-question-everything/

https://davidicke.com/wp-content/uploads/2020/07/Paper-Virus-Lanka-002.pdf

https://www.youtube.com/watch?v=MtWYQS3LFlE

 Guy Fawkes News: "Contre le terrorisme informatif": 140 médecins espagnols dénoncent à leur tour les mensonges gouvernementaux au sujet du COVID-19

https://www.fawkes-news.com/2020/07/contre-le-terrorisme-informatif-140.html

Thèmes abordés et conclusions

  • Les masques ne sont pas recommandés.
  • Le confinement de personnes en bonne santé n'est pas recommandé.
  • Les tests ne sont pas fiables donc les statistiques des infectés non plus.
  • Le nombre de décès n'est pas non plus fiable car, même si les patients ont des coronavirus, ils meurent généralement d'autres pathologies.
  • Des milliers de personnes sont mortes des mauvais traitements recommandés par l'OMS, principalement au début.
  • Après des autopsies en Italie, on a appris qu'ils étaient morts de caillots et d'inflammation pulmonaire, de sorte que les anticoagulants et les anti-inflammatoires sont recommandés.
  • Bien que l'OMS ne l'admette pas, techniquement, l'épidémie est maintenant terminée car la mortalité a chuté de façon spectaculaire.
  • La seule étude pour évaluer les vaccins contre la grippe et le coronavirus est une  étude du Pentagone américain de 2020  qui a révélé que le vaccin antigrippal AUGMENTE les risques de coronavirus de 36%. 

Message des médecins pour la vérité

  • L'opinion médicale n'est pas entendue.
  • Nous ne sommes pas des négationnistes et nous reconnaissons l'existence de la maladie.
  • La courbe d'épidémie, de contagion et de mortalité a chuté de façon spectaculaire.
  • Les médecins donnent leur opinion avec rigueur scientifique, documentation et nous le faisons en donnant notre nom et prénom.
  • Le dogmatisme est typique du Moyen Âge, il faut franchir cette étape et tout remettre en question pour que la science avance.
  • La transmission se fait uniquement par les éternuements et la toux d'une personne présentant des symptômes, et non par l'air, les objets, l'eau, la parole ou la climatisation.
  • Par conséquent, l'utilisation permanente de gants ou de masques n'est pas recommandée, car ils provoquent d'autres maladies cutanées et respiratoires.
  • L'utilisation permanente d'un masque produit des maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures, l'autocontamination, la prolifération de micro-organismes, la pneumonie.
  • L'isolement général de la population saine n'est pas nécessaire, dans l'histoire de la médecine, seuls les malades ont été isolés avec de bons critères de sélection.
  • De nombreuses personnes meurent de ne pas avoir reçu les soins médicaux appropriés. Cela aggrave encore le tableau de leur isolement pendant plusieurs mois, une situation immunosuppressive.
  • L'OMS a eu une divulgation totalement irresponsable d'informations en diffusant des études scientifiques non prouvées, ce qui est éthiquement interdit.
  • Les chiffres publiés confondent absolument la population mondiale. Ce n'est pas la même chose de dire que 500 personnes sont mortes que de dire que 0,0001 d'un pays est mort.
  • Le dioxyde de chlore dispose d'une très bonne tolérance, il existe de nombreux témoignages de médecins et de patients qui révèlent une grande amélioration de leur santé, il a un large effet anti-infectieux pour les virus, les bactéries, les champignons et les parasites. La Bolivie a déjà officiellement autorisé son utilisation et en Espagne, nous demandons qu'une étude officielle soit lancée pour permettre son utilisation.
  • L'hydroxychloroquine a de bons effets thérapeutiques mais c'est un rétroviral et a de nombreux effets secondaires indésirables, principalement cardiaques.
  • En raison d'une mauvaise gestion de la situation dans la gestion de la santé, de nombreuses maladies graves ont été inutilement causées, dans de nombreux cas, entraînant la mort, en raison du manque de soins médicaux dans la population, qui auraient pu être fournis sans problèmes.
  • Les tests PCR ne détectent pas les virus infectieux, mais détectent plutôt une partie du matériel génétique, mais pourraient provenir de virus des années précédentes ou de restes viraux de vaccins antigrippaux.
  • Les soi-disant dépistés ne sont pas malades dans 95% de cas, bien que le test PCR soit positif, ce sont des personnes asymptomatiques.
  • Les personnes asymptomatiques ne sont ni malades ni contagieuses.
  • La situation est aggravée par le fait que les agents de santé ne reçoivent pas les éléments de protection basiques.
  • Il est important de préciser que la plupart des médecins décédés avaient d'autres maladies antérieures, principalement cardiovasculaires,
  • La même chose s'est produite avec le reste de la population générale décédée. 93% avaient plus de 80 ans et seulement 5% ont été traités.
  • Ce n'est pas un virus mortel en soi, comme le virus Ebola ou l'anthrax. Cela peut aggraver une maladie antérieure, et s'il n'y a pas de soins médicaux appropriés, la mort peut en résulter.
  • Les vaccins doivent avoir des années de recherche en plusieurs phases. Il n'est pas nécessaire de sortir immédiatement et de manière irresponsable un vaccin en urgence contre un virus qui n'est pas mortel.
  • Contrairement à ce qui se fait, nous devons renforcer notre propre système immunitaire avec les rivières et les plages ouvertes, en plein air, avec joie et sans la peur causée par les mauvaises mesures sanitaires.
  • Enfin, les médecins demandent à la presse et aux autorités gouvernementales leur responsabilité et leur conscience.

Extraits de la conférence de Medicos por la verdad España:

Source: Ciencia y salud natural

Traduction: Fawkes News


La 5. peut creer du corona virus...
preuve ici dans cette etude recente, (traduire le premier paragraphe en gras)
scienceintegritydigest.files.wordpress.com/2020/07/fioranelli.pdf
Dailleur david Icke au US (tres connu) a publié l'étude

La 5.G pourras tuer les gens à 60 Ghz (ça fait penser au gens qui couraient et tombaient raides en chine)
http://resistance-verte.over-blog.com/2020/04/les-ondes-asphyxiantes-de-la-5g.html

Preuves ici que le port du masque et le vacc... ne sert a rien.  (emissions 24H pujadas du 29 juillet 2020)
https://fr-fr.facebook.com/quartierlibre.tv/videos/333826290970683/
ou en dispo ici:
https://bayfiles.com/B0Z8XbJ0ob/24Hpujadas290720_mp4

 

A écouter absolument et diffuser : youtube

COVID-19/ Dépistage et vaccination obligatoire à la "rentrée" 2020 ? (Hd 1080)

COVID-19/ Dépistage et vaccination obligatoire à la "rentrée" 2020 ? (Hd 1080)

Les tests sont des actes médicaux que l’on peut refuser selon la loi du libre consentement éclairé !

Il va falloir être fermes et déterminés à ne pas les laisser passer cet automne !!

 

Des médecins parlent : Mensonges Covid, assassinats de vieux, masques inutiles…

Nicole Delépine

Enfin de bonnes nouvelles du monde entier : les médecins parlent en Allemagne, en Espagne, aux États-Unis !

« Face aux mesures gouvernementales “disproportionnées et nuisibles à la population”, à l’absence d’enquêtes indépendantes et au manque de transparence dans la gestion des informations épidémiologiques, un collectif d’enquête internationale regroupant 2 000 médecins et experts a été constitué à Stuttgart (en Allemagne), avec plus de 5 000 membres. »

Enfin ! on n’y croyait plus ! Certes des voix – y compris médicales – s’étaient élevées avec courage comme celle du Pr Perronne, de l’équipe de Marseille et certains généralistes comme le Dr Violaine Guérin, le Dr Martine Wonner et quelques autres, mais un large groupe comme ceux qui viennent d’émerger en cette fin juillet aura plus de mal à passer pour « complotiste » comme est désignée toute personne opposée ou au moins critique de la pensée unique officielle mondialiste sous les ordres de l’OMS, elle-même aux ordres et financée par le milliardaire Bill Gates dont la légitimité sanitaire ne tient qu’aux dollars qu’il fait ruisseler.

Initiative initiale en Allemagne

Ce collectif a été lancé fin mai à Stuttgart et a décidé d’un collectif d’enquête internationale. Il a regroupé initialement 2 000 médecins et experts a été constitué à Stuttgart (en Allemagne), avec plus de 5 000 membres actuellement. Il se dénomme : ACU (commission d’enquête extraparlementaire Corona), cette commission d’enquête indépendante se veut internationale et citoyenne.

« Face aux mesures gouvernementales “disproportionnées et nuisibles à la population”, à l’absence d’enquêtes indépendantes et au manque de transparence dans la gestion des informations épidémiologiques et scientifiques, l’ACU veut faire la lumière sur la réalité de l’épidémie, en faisant appel à la contribution citoyenne, et aux experts indépendants du monde entier. »
Ce collectif enfin rassemblé a été éminemment choqué par l’attitude invraisemblable des médias internationaux tout au long de cette crise pendant laquelle la vérité médicale a semblé à mille lieux de l’intérêt des journalistes autorisés.

HONTEUSE INTERDICTION DE LA CHLOROQUINE

La polémique autour de la chloroquine et son invraisemblable interdiction, son classement comme substance vénéneuse fin janvier quand sont apparus les premiers cas européens a particulièrement frappé tous les esprits puisqu’elle est de fait à l’origine de la multiplication des décès dans les pays comme la France ou la Belgique qui ont appliqué la politique du pire.

Transformer le traitement par chloroquine en bataille politique anti-Trump ou anti-Bolsonaro s’est retourné contre les peuples. En France on peut encore lire aujourd’hui par certains trolls tweetos (en général à neuf abonnés) que le Pr Raoult est un affreux d’extrême droite et qu’on ne le soutiendra jamais car il ment comme tous les mecs de droite. Sacrifier les patients pour les bagarres de bas niveau politique est vraiment navrant. La chloroquine marche comme le prouvent de nombreuses études internationales y compris randomisées et surtout le taux extrêmement faible de décès de Français en zone sud qui a bénéficié du traitement Raoult de Marseille à Nice.

Le collectif allemand est outré également contre le cinéma des masques « jugés inutiles sauf pour le personnel soignant, mais qui devient subitement obligatoire dès lors que des milliards y ont été investis et qu’ils sont disponibles dans les magasins ». Les autres points faisant polémique seront étudiés par cette commission d’enquête indépendante, en particulier contre l’interdiction du traitement par Artemisia alors que cet antipaludéen comme la chloroquine semble très efficace dans les pays qui l’utilisent et son prix de revient est encore très inférieur à la chloroquine. Cela a valu à l’OMS la rupture avec plusieurs pays africains.

La polémique sur les vrais chiffres des malades et des morts dus au Covid-19

Il est évident que les vrais chiffres de mortalité du Covid ont été très gonflés dans la plupart des pays et le sont encoreMourir à l’hôpital en France aujourd’hui est encore mourir de Covid, même si vous avez eu un accident de voiture. L’absence générale d’autopsie rendra très difficile l’établissement de la vérité, mais on aura tout de même des surprises.

La maltraitance et l’assassinat des vieux nous a révoltés depuis fin mars mais les Français et les médecins pour la plupart ont courbé l’échine. Comme quoi inculquer la peur au peuple est terriblement efficace, d’autant qu’on ne sait pas comme éteindre cette peur car les arguments rationnels ne touchent pas ceux qui ont été devenus membres de la secte Covid.

Le décret autorisant l’euthanasie des pensionnaires des Ehpad contaminés par le Covid-19, ou suspectés de l’être a été une phase tragique de notre histoire.

Dès fin mars les services ont refusé l’hospitalisation des personnes âgées de plus de 75 ans (parfois moins) uniquement sur des critères d’âge et non pas d’évaluation individuelle de la possibilité de bénéficier de la réanimation.

Le Samu a refusé de les transporter à l’hôpital et injonction a été donnée aux médecins et personnel des Ehpad de les laisser sous Doliprane sans même donner les antibiotiques prescrits pendant les épidémies de grippe précédentes. Et au moindre doute sur aggravation respiratoire, Covid ou pas Covid, injection de Rivotril pour induire une mort douce non demandée.

Meurtre et non euthanasie, en l’absence des proches ; pas de témoin, c’est mieux pour un assassinat prémédité sur injonction du pouvoir et refus aux proches de voir le cadavre de la personne décédée

Pas d’autopsie. Incinération le plus souvent possible. Ces pratiques niées par les gouvernants ont bel et bien eu lieu et les consignes données par la société de soins palliatifs en témoignent sur le net. Elles seront examinées à la loupe par la commission dite ACU.

Celle-ci compte aussi analyser le scandale absolu des essais vaccinaux imposés à l’Afrique contre financement politique, et bien sûr la tentative de mise sur le marché à toute vitesse hors des procédures habituelles que tentent d’imposer les firmes avec la collaboration honteuse de l’Union européenne.

Ce collectif veut mettre en place « un projet de participation intergénérationnel par des citoyens pour des citoyens ». Chacun peut soutenir le projet avec ses connaissances, son expérience et ses contributions sous forme de conférences et d’entretiens.

Les informations seront diffusées au niveau international en plusieurs langues. L’ACU a mis en place une plateforme internationale accessible à tous, via l’adresse : www.acu2020.org et invite les citoyens de tous pays à contribuer.

Écoutez la conférence de presse de 3 experts de l’ACU, notamment les Drs. Schöning, Schiffmann, Haditsch qui invitent experts et témoins à recueillir des preuves publiques qui seront mises en ligne quasiment en flux direct, sur le site internet multilingue de l’ACU, pour garantir la transparence du contenu de la plateforme.

https://youtu.be/vTlhSgU3ims

L’ACU est financée exclusivement par des dons. Pour contacter la commission, tout citoyen est invité à adresser un courriel à : kontakt(@)aerzte-fuer-aufklaerung.de
(d’après le résumé en français de Kouadio KOUAMÉ)
Voir aussi : http://www.cielvoile.fr/2020/07/commission-d-enquete-extraparlementaire-sur-le-corona.html

Et les médecins américains se mettent à parler en faveur de la chloroquine

Résistons ! nous verrons la prochaine fois la résistance des médecins américains qui se met en place et fait peur à Big Pharma et alliés qui sont allés jusqu’à supprimer la vidéo de la conférence de presse vue 33 millions de fois. YouTube, Facebook et Google ont supprimé les liens mais la vidéo continue à circuler. On ne peut pas faire taire le peuple même si certains d’entre eux acceptent le masque de la honte et de la soumission.

« VIDÉO CENSURÉE par Google, Facebook etc. des médecins américains sur l’HCQ. Ci-joint le lien de la vidéo. “Le chèque de Big Pharma ou la menace du retrait de recettes publicitaires sur-le-champ a dû produire son effet” dit un internaute mais il nous donne un nouveau lien :

https://www.meerodrop.com/fr/drop/cb3e5685-5cb3-4d4a-a1d7-80f3676f7e44

« La liberté sera toujours plus forte, conclut-il »
Troisième volet, les médecins espagnols se réunissent et parlent aussi

https://vk.com/feed?z=video511468106_456239138%2Fa5f57a4fa65d91e358%2Fpl_post_511468106_2034 ou COMPLETA Rueda de prensa MÉDICOS POR LA VERDAD

Nous en reparlerons.

En attendant, des médecins suisses, italiens se rallient à ces collectifs. Espérons que les médecins français relèveront la tête et ne seront pas les derniers à faire éclater la vérité sur cette vaste mystification.

Répétons une nouvelle fois que l’épidémie est terminée et que comme d’autres peuples, les Bulgares, les Serbes, il faut se battre pour retrouver une vie normale, seule capable de limiter les dégâts en particulier psychiques que la prolongation des mesures liberticides aggrave jour après jour.

INFORMATION IMPORTANTE SUR LE COVID-19

Informations à l'intention :

- des commerçants,

- des dirigeants d'établissements accueillant du public,

- des commissariats,

- des gendarmeries,

- des mairies,

- de l'entreprise République Française Présidence, entreprise créée le 4/01/1947, inscrite au registre des nations, portant le n° de SIRET 100 000 017 00010 opérant sous le code NAF 8411Z - Administration publique générale.

Téléchargez le PDF http://s000.tinyupload.com/?file_id=90932723197788612343

Avant-propos

Ce texte est protégé par l'article 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen garantissant la liberté d'expression et d'opinion et autorisant à écrire, parler et publier librement sauf en cas particuliers précisés par la Loi (négationnisme, incitation au racisme, à la discrimination, à la haine et à la violence à l'égard d'autrui, injures écrites, abus de moyens de communication, harcèlement, délit de presse). Aucune sanction, poursuite ou verbalisation n'est donc possible légalement contre la personne juridique de l'auteur. L'auteur est anonyme, indépendant et n'appartient à aucune organisation, aucun parti, aucun lobby ni aucun laboratoire. Ce document a pour but de réinformer les commerçants, les dirigeants d'établissements accueillant du public, les policiers et les maires. Si le destinataire n'est pas d'accord avec les propos tenus dans ce document, il lui suffira simplement de le jeter à la poubelle et de retourner à son quotidien.

Rappel des faits sur la pandémie du virus SARS-Cov-2 causant la maladie COVID-19

La maladie dénommée COVID-19 provoquée par le virus SARS-Cov-2 a été découverte en décembre 2019 en Chine à Wuhan et se serait répandue dans le monde ensuite. Dans le passé, nous avions connu deux épidémies humaines liées aux coronavirus sans qu'elles n'aient dévastées le monde : le SRAS (SARS-Cov) en novembre 2002, le MERS (Middle East Respiratory Syndrome) en 2012. Selon l'OMS, les symptômes sont les suivants : la fièvre, la fatigue et une toux sèche. Certains patients présentent des douleurs, une congestion nasale, un écoulement nasal, des maux de gorge ou une diarrhée, dyspnée, la perte du goût et de l'odorat. 80% des personnes atteintes guérissent sans traitement et ne présentent aucun symptômes. 15% des personnes infectées présentent les symptômes d'une grippe et 5% décèdent. Les symptômes sont plus graves chez les personnes âgées, et chez les personnes souffrant déjà d'un problème de santé (hypertension artérielle, problème cardiaque, diabète,...). La pandémie est déclarée par l'OMS le 11 mars 2020 mais les causes du virus restent encore inconnues à ce jour selon ce même organisme. En réponse à cette pandémie, les Etats touchés par le virus ont confiné la population et imposé des mesures barrières (masques, lavage des mains, désinfections régulières, distanciation physique). L'état d'urgence sanitaire est entré en vigueur en France le 24 mars et s'est terminé le 10 juillet 2020. Le pays a connu le confinement du 17 mars au 11 mai 2020. S'en est suivie une période de déconfinement progressif et un décret émis le 10 juillet imposant l'obligation du port du masque dans les lieux publics clos. Dans le même temps, la course aux vaccins a été lancée afin de trouver le vaccin pour protéger la population d'une deuxième vague.

Un crime contre l'humanité est en cours

L'OMS a pour directeur général l'ancien terroriste et génocidaire Tedros Adhanom Ghebreyesus, un passé gênant et objet d'une enquête à laquelle l'Etat français a refusé de prendre part. Elle a pour financeur principal le très controversé Bill Gates. La fondation Gates est impliquée dans des affaires de pédophilie et de trafic humain en lien avec le réseau Epstein, une campagne de vaccination ayant provoqué la stérilisation de plusieurs millions de femmes et jeunes filles en Afrique et une seconde campagne de vaccination ayant causé une épidémie de poliomyélite en Inde à l'origine de la paralysie d'un demi-million d'enfants. De nombreux lanceurs d'alerte de tout horizon (médecins, physiciens, chercheurs, politiciens, conférenciers, journalistes, etc...) se mobilisent à l'échelle internationale pour dénoncer ce que la député italienne Sara Cunial a qualifié de "crime contre l'humanité" (1). Parmi les plus célèbres lanceurs d'alerte, nous pouvons citer les associations suivantes : Réaction 19 pour la France, l'AIMSIB pour l'internationale, et Initiative Citoyenne pour la Belgique. Un crime contre l'humanité est une incrimination créée en 1945 dans le statut du Tribunal militaire de Nuremberg établi par l'article 6 de la Charte de Londres. Il désigne: "une violation délibérée et ignominieuse des droits fondamentaux d'un individu ou d'un groupe d'individus inspirée par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux" (2).

1. Une pseudo-pandémie

La pandémie de SARS-Cov 2 a été déclarée le 11 mars 2020. Cependant, plusieurs problèmes ont vite alerté les personnes qui sont devenues actuellement lanceuses d'alerte. Tout d'abord, parmi la dizaine de coronavirus existants, celui causant le COVID-19 n'a jamais été isolé et identifié. Cela pose un gros problème car les médecins ne peuvent pas savoir ce qu'ils détectent lorsqu'ils testent les patients. Cette pandémie, et la peur engendrée par les médias financés par l'Etat, concernent une maladie guérissant toute seule dans 80% des cas ce qui rend toutes les mesures liberticides adoptées en France et dans d'autres pays incohérentes : le bon sens aurait été de prendre en charge et de soigner les 15% présentant des symptômes graves. En outre, aucun test de diagnostic n'était véritablement au point au début de la pandémie. En effet, au début de la première vague, chaque hôpital et chaque pays avait une méthode de détection différente, souvent mise au point rapidement dans le feu de l'action. En France, une généralisation du test nasopharyngé a eu lieu seulement quatre mois après le début de la première vague. Comment peut-on déclarer une pandémie sans isoler et identifier le virus en cause et sans test de diagnostic ? Les chiffres concernant le nombre de cas et le nombre de morts attribués au COVID-19 deviennent immanquablement biaisés de par ce fait.

Cela est en outre aggravé par le fait qu'aucun des tests actuels pour le COVID-19 n'est fiable (3) et que la définition donnée par l'OMS du virus et de la maladie sont floues : beaucoup de symptômes sont communs à la grippe et à nombre d'autres maladies respiratoires et peuvent s'expliquer par d'autres facteurs qu'un coronavirus (une subluxation des côtes suffit à provoquer la dyspnée). Une enquête approfondie serait nécessaire pour expliquer le nombre de morts attribué au COVID-19. Une première piste se dessine du côté des traitements médicaux pris par ces personnes. Les patients décédés étaient déjà sous traitement pour des pathologies lourdes (immunité faible), étaient très médicamentées et se trouvaient dans la tranche d'âge concernée par les campagnes de vaccination antigrippal. Or, le vaccin contre la grippe a pour effet secondaire de favoriser les maladies à coronavirus selon l'étude américaine pro-vaccin du docteur Wolff GG parue en 2020 et intitulée Influenza vaccination and respiratory virusinterference among Department of Defense personnel during the 2017–2018 influenza season. Vaccine 2020;38:350.

Nous, lanceurs d'alerte, avons dénoncé une pseudo-pandémie, l'emploi par les Etats de la stratégie du choc décrit par Naomie Klein au service d'un crime contre l'humanité en nous basant sur de nombreuses enquêtes dont je n'ai cité ici que quelques éléments. La seule raison pour laquelle nous assistons à une multiplication des cas et une recrudescence des clusters en France est simplement due au fait que nous testons plus la population. De plus, on ne peut préciser, du fait de la non-fiabilité des tests, la part de faux positifs et de faux négatifs parmi les personnes testées. C'est sur cette base très fragile que l'Etat français, sous les recommandations de l'OMS, a confiné la population, entamé une politique de traçage des personnes infectées avant de se lancer dans la quête d'un vaccin, sans tenir compte des lois et des dégâts humains et économiques que cela causerait. (3)

2. Conséquences sanitaires et économiques d'un confinement illégal (4)

Le confinement a été imposé en France du 17 mars au 11 mai de façon illégale et ce alors qu'aucune étude scientifique dans la littérature médicale occidentale ne permet de justifier cette stratégie. L'illégalité du confinement a été établie par l'avocat maître Carlo Brusa, fondateur de l'association Réaction 19 qui compte porter plainte contre l'Etat pour crime contre l'humanité. L'illégalité est prouvée par l'ordre dans lequel les textes sont parus. Le décret d'application de la loi sur le confinement datant du 23 mars et à application immédiate a été promulgué alors que la loi sur le confinement datant elle-même du 23 mars n'était pas encore en vigueur. Pour rentrer en vigueur, une loi doit être publiée au Journal Officiel. Cette loi était donc rentrée en vigueur le 24 mars, rendant ainsi illégale toutes les actions de sanction, de verbalisation, de perquisition et tout le confinement au cours de cette période. Outre son illégalité, les Français, pour pouvoir sortir de chez eux, se sont vus obligés sous peine d'amende de signer une attestation justifiant les motifs de sortie. Cette attestation n'avait aucune valeur juridique puisqu'on ne peut légalement se signer soi-même une autorisation ou une attestation de sortie. De fait, les amendes et les arrestations au cours de cette période pour motif de non-respect du confinement ou non présentation de l'attestation étaient toutes illégales du fait de la nature illégale de l'attestation mais aussi de la loi sur le confinement elle-même. Cette décision de confiner s'est faite sur la base d'aucune donnée scientifique. Le docteur Michel de Lorgeril mentionne deux raisons (5) :

1.   Il n'existe aucune étude sur le confinement et son utilité pour faire face à une pandémie.

2.   Le confinement n'a jamais été pratiqué dans l'histoire de la médecine.

Il n'y a donc pas de science du confinement. Le confinement ainsi que toutes les mesures barrières et liberticides, ont eu pour effet au niveau sanitaire de plonger la population (et surtout les enfants) dans la peur de la maladie mais aussi dans la peur de l'autre, d'augmenter les violences conjugales et envers les enfants dans certains foyers, et de faire mourir les personnes âgées dans les EHPAD non pas seulement de la maladie mais aussi de l'isolement. Au niveau économique, les conséquences sur le long terme sont lourdes. Selon un rapport de l'OFCE paru le 20 avril 2020 (6), la période de confinement a réduit le PIB de la France de 32%, causé une perte d'activité de 42%, une perte de 120 milliards d'euros dans l'économie (5 points du PIB annuel). 60% de la baisse de revenu national est absorbée par les administrations publiques (par la hausse du déficit) mais 35% reste au compte des entreprises. Le risque est donc de voir se multiplier les faillites et la réduction de l'emploi, qui contribuera à réduire le revenu des ménages qui, à son tour, diminuera l'activité.

3. L'impossibilité pour le personnel hospitalier de soigner correctement les malades

Outre cette mesure illégale, il a été rendu impossible pour le personnel hospitalier de soigner correctement les malades du COVID-19 dans les hôpitaux, ce qui est un des motifs des manifestations du personnel hospitalier à l'heure actuel. Cette impossibilité est la conséquence directe des restrictions budgétaires imposées par l'Etat français au cours des trois derniers quinquennats. Elle est aussi liée à l'interdiction de l'usage des traitements efficaces contre le COVID-19 au profit de pratiques inadaptées. Ainsi, sans parler du débat sur l'hydroxychloroquine, la vitamine C par intra-veineuse qui a très bien marché en Allemagne était interdite en France. De même, l'usage de l'artemisia annua en infusion, déjà connu pour son efficacité contre le paludisme, est une plante interdite par l'OMS et interdite en France alors qu'elle a permis aux pays africains de soigner efficacement les malades et à moindre coût et de prévenir l'épidémie. A ce jour, les pays africains n'ont toujours pas connu la catastrophe sanitaire que l'OMS et les médias prédisaient.

4. L'obligation du port du masque par le décret du 17 juillet et les risques sanitaires encourus

Après une période de déconfinement et la fin de l'état d'urgence sanitaire le 10 juillet 2020, l'Etat français impose le port du masque le 17 juillet 2020 dans les lieux publics clos. Le 16 juillet 2020, Jean Castex, nouveau Premier Ministre, déclarait devant les sénatrices et les sénateurs "Le port du masque, constitue avec le respect des gestes dits « barrière » une mesure de prévention et de protection efficace". Cette décision se base sur les recommandations faites par l'OMS dans un rapport intitulé "Conseils sur l'utilisation des masques dans le contexte de la pandémie de COVID­19", paru le 5 juin 2020 (7). A la page 6 de ce rapport, l'OMS précise la chose suivante: "À l’heure actuelle, l’utilisation généralisée des masques par les personnes en bonne santé dans le cadre communautaire n’est pas encore étayée par des preuves scientifiques directes ou de haute qualité et il y a des avantages et des dommages potentiels à prendre en compte". Cette affirmation de l'OMS montre qu'on ne dispose à ce jour d'aucune étude scientifique randomisée prouvant l'efficacité et l'utilité du masque, efficacité et utilité qui étaient niée au début de la pandémie. Elle montre aussi son ignorance des 10 études randomisées prouvant l'inutilité des masques (8) (9). Ces mêmes masques sont même des "nids à microbes" pouvant se révéler plus nuisibles qu'autre chose pour citer les mots du professeur émérite de l'Université Johannes-Gutenberg de Mayence Sucharit Bhakdi (10). Outre les risques de malaises vagales liés au fait de respirer son propre CO2, le port prolongé du masque facial amène une prolifération des microbes et des champignons (staphylocoques notamment) que nous respirons tout le temps du port, ce qui est un risque important pour notre santé. Enfin, le masque laisse entrer et sortir les microbes (dont la taille est de l'ordre du nanomètre) et ne protègent ni le porteur ni son entourage. La décision de l'Etat français d'imposer le port du masque est donc infondée et illégitime.

Par toutes ces mesures liberticides, illégitimes et illégales, l'Etat français s'est rendu complice d'un crime contre l'humanité perpétré par l'OMS ainsi que les fondations privées qui la financent. Des actions légales sont en cours pour mettre fin à cette situation. Aux Etats-Unis, l'avocat Robert Francis Kennedy Jr a lancé une pétition envoyée à la Maison Blanche le 10 avril 2020 appelant à "des enquêtes sur la Fondation Bill and Melinda Gates pour les fautes médicales et les crimes contre l'humanité" (11). Au Canada, la Fondation pour la Défense des Droits et des Libertés du Peuple traîne en justice l'Etat canadiens et les élus provinciaux pour toutes les mesures liberticides mises en oeuvre pendant cette période de pandémie (12). En France, l'association Réaction 19 a été fondée par l'avocat Carlo Brusa afin de défendre nos droits de citoyens dans ce contexte où l'Etat brave la légalité en contestant toutes les contraventions et obligations illégales (13).

Aucune verbalisation n'est possible pour non port du masque (14)

Tout d'abord, vous devez être informé que le non port du masque dans les lieux publics clos n'est pas verbalisable. Cela a été démontré par maître Carlo Brusa dans un document que vous trouverez joint à la fin de ce document. Pour qu'une infraction soit imputée et sanctionnée, il faut, aux termes du principe de légalité prévu par l'article 111-3 du Code Pénal et conformément à l'article 111-4 de celui-ci sur l'interprétation stricte de la loi pénale, que les textes d'incrimination et de répression soient clairement énoncés afin qu'il n'y ait aucune ambigüité sur l'incrimination et la répression. Or, tout le monde est persuadé que le défaut de port du masque est sanctionné par une contravention de quatrième classe telle que visée à l'alinéa 3 de l'article L-3136-1 du Code de la santé publique. L'alinéa 3 de ce texte réprime par une contravention de quatrième classe les infractions visées aux articles L 3131-1 et L3131-15 à L3131-17 dudit Code. Cependant, les textes précités ne peuvent en aucun cas être appliqués au défaut de port du masques pour les raisons suivantes:

1. L'article L3131-1 ne s'applique qu'au règlement pris par le ministre chargé de la santé et par arrêté motivé. Or, les dispositions du décret du 10 juillet 2020 ont été édictées par un décret du Premier Ministre et non par arrêté.

2. Les articles L3131-15 à L3131-17, les dispositions ne sont applicables que dans les circonscriptions dans lesquelles l'état d'urgence est déclaré. Les dispositions relatives au port de masques des articles 27 et 38 du décret du 10 juillet 2020 s'appliquent aux territoires sortis de l'urgence sanitaire et ne sont donc pas applicables.

3. Enfin, le texte de répression en vise en aucun cas le décret du 10 juillet 2020. De fait, aucune répression ne peut être appliquée au défaut de port du masque.

Toutes verbalisations effectuées par un policier, un gendarme ou toute autre personne habilitée par la Loi sont ainsi d'une illégalité manifeste et relèvent d'un abus de pouvoir.

Tout traçage de la population est illégal

Outre le port du masque, l'Etat français amène les forces de l'ordre, les médecins, l'Assurance maladie, à participer à une politique de traçage de la population sous prétexte de pandémie. Le 4 mai 2020, le Sénat français met en place un système d'information afin d'identifier les personnes infectées par le COVID-19 et leurs contacts. Dans ce système, le médecin généraliste est incité financièrement à déclarer le patient infecté, à rechercher et déclarer les cas de contact via le site Ameli pro de l'Assurance maladie. Ces informations sont ensuite transmises à des brigades formées de médecins de l'Assurance maladie et des employés de collectivités locales (15). Le mercredi 27 mai, l'Assemblée Nationale et le Sénat se sont prononcés en faveur du déploiement de l'application StopCovid. Cette application autorisée par le CNIL s'inscrit dans le plan global de déconfinement du gouvernement dans le contexte de l'épidémie de COVID-19. L'objectif affiché est de protéger la population et de soutenir les efforts des soignants et du système de santé pour stopper les chaînes de contamination et éviter une deuxième vague d'épidémie. Depuis le 2 juin, l'application est disponible au téléchargement sur l'Apple Store et le Google Play (16). Concernant ce traçage, il est difficilement justifiable étant donné la non-fiabilité des tests et des chiffres émis jusqu'ici. De plus, il ouvre la porte à la naissance d'un Etat policier sinon d'un totalitarisme sanitaire 3.0 alliant la surveillance numérique et les mesures sanitaires abusives pour asservir la population. Ce traçage est en effet contraire aux lois protégeant la vie privée de chaque citoyen (17) :

1. A l'échelle nationale, la vie privée est protégée par l'article 9 du Code Civil, introduit par la loi du 17 juillet 1970 qui dispose que "Toute personne a droit au respect de sa vie privée". Par la suite, sa protection a été étendue par plusieurs décisions du Conseil constitutionnel, sur le fondement de la liberté personnelle garantie par l'article 2 de la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.

2. A l'échelle de l'Union Européenne, le règlement n°2016/679, dit règlement général sur la protection des données (RGPD) adopté le 27 avril 2016 et applicable dans l'ensemble des Etats membres de l'UE depuis le 25 mai 2018, renforce et unifie la protection des données pour les individus au sein de l'UE.

3. A l'échelle internationale, la protection de la vie privée est affirmée en 1948 par l'article 12 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme des Nations Unies.

L'enquête sanitaire qui consiste à ficher le patient et à s'informer sur ses contacts constitue une violation de la vie privée mais aussi du secret médical. Selon la loi française, seul le patient doit recevoir de son médecin une information loyale, claire et appropriée pour sa santé afin qu'il puisse fournir son consentement libre et éclairé pour un traitement éventuel. Le secret médical s'applique pour tous les autres cas. Il interdit à un médecin de donner des renseignements sur son patient à des tiers. Ce secret couvre l'ensemble des informations dont le médecin a connaissance : informations qui lui ont été confiées, ce qu'il a vu, entendu, ou compris, l'identité des patients et les éléments permettant de les identifier. Le secret professionnel s'impose aussi aux personnes suivantes : les membres du personnel de l'établissement où le patient est pris en charge, les personnes en relation avec cet établissement de par leurs activités, tous les professionnels intervenant dans le système de la santé. Il est aussi interdit au médecin de communiquer des informations sur le patient à une compagnie d'assurance. Les assureurs ne peuvent pas solliciter le médecin traitant de l'assuré afin d'obtenir des renseignements ou des pièces médicales. Il ne peut pas non plus communiquer de données médicales à une autre personne même tenue au secret professionnel (administration fiscale par exemple).

Le partage d'informations entre professionnels ne faisant pas partie de la même équipe de soins nécessite le consentement préalable du patient. Le système d'information mis en place par le Sénat amène le médecin à partager des informations sur son patient sans son consentement et ses contacts à l'Assurance maladie et les brigades, soit des personnes tenues au secret professionnel ne travaillant pas dans son équipe. Ceci constitue une violation de la vie privée (on renseigne sur les contacts du patient) et du secret médical. Le médecin est en outre incité financièrement à agir ainsi ce qui relève de la corruption (18). Je rappelle aussi que la surveillance a aussi été effectuée par drones au cours du confinement et que cela a été arrêté assez vite car des associations citoyennes ont dénoncé une violation de la vie privée et des droits fondamentaux.

Le vaccin anti-covid 19 sera un acte médical illégal et dangereux

Dans le contexte de l'épidémie de Coronavirus, l'Etat français et l'OMS annonce que la solution à ce contexte sera l'arrivée d'un vaccin anti-covid. Certains ont même suggéré, comme en Belgique, qu'il serait préférable de rendre obligatoire la vaccination contre la maladie. Ainsi, Bill Gates, qui finance toute une série de candidats vaccins, a déclaré en avril 2019 à la population mondiale: "vous n'aurez pas le choix!" (en parlant de la vaccination). De même, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déclaré que seul un vaccin pourrait permettre une normalité (19). L'obligation du vaccin contre le COVID-19 est déjà écrite dans les lois en Belgique et en Suisse et fait des l'objet de contestation par pétition et référendum. En prévention d'une éventuelle obligation vaccinale contre le COVID-19, je tiens à alerter sur le fait que ce vaccin sera inévitablement illégal et dangereux.

1. Outre le fait que le virus n'a toujours pas été isolé, il est important de noter qu'aucun vaccin anti-COVID-19 en cours de développement n'a passé les tests de sécurité nécessaire. Les expériences sur les animaux n'ont pas eu lieu pour plusieurs candidats. Les études classique de phase 1 et 2 sont considérablement raccourcies, les recherches de phase 3 sur un grand nombre de sujets testés sur plusieurs années ne sont pas faites. Or, ces essais sont essentiels à la sécurité d'un produit médical, vaccin ou médicament, à court et long terme. La procédure de validation se réduit donc à une formalité ici. De même, aucune vraie recherche contrôlée contre placebo n'est effectuée alors que cela est requis pour d'autres médicaments.

2. Les vaccins à ARNm préférés à ce stade n'ont jamais été utilisés et sont purement expérimentaux. Ces vaccins comportent un risque accru de transfert de matériel génétique vers notre propre génome. Ce vaccin pourrait donc faire de nous des organismes génétiquement modifiés (OGM).

3. L'administration de ces vaccins expérimentaux est contraire au Code de Nuremberg qui interdit les expériences médicales sur l'homme sans son consentement libre et éclairé.

4. Les expériences antérieures avec des vaccins anti-coronavirus ont révélé que les animaux vaccinés avaient un risque de complications accrus après un contact ultérieur avec le virus sauvage que les animaux non-vaccinés. Après la vaccination, les macrophages peuvent propager le virus dans tout le corps. Le vaccin peut donc engendrer une pandémie de dommages liés à la vaccination.

5. Des expériences antérieures dans lesquelles du tissu de foetus a été utilisé dans la recherche d'un vaccin pour la reproduction de cellules en lignées cellulaires et pour l'obtention d'animaux de laboratoires humanisés. Ceci est non-éthique en raison de la façon dont il est obtenu.

6. Les vaccins en cours de développement ne garantissent pas une protection à long terme contre le virus ni une immunité de groupe. Une récidive annuelle est possible et augmentera le prix de revient ainsi que le risque d'effets secondaires.

7. Toute obligation de vaccination anti-covid serait anticonstitutionnel, violerait le consentement libre et éclairé du patient protégé par la loi Kouchner et la Convention d'Oviedo, et irait à l'encontre de la loi Salvetti selon laquelle aucun traitement médical n'est obligatoire au sein de l'Union Européenne. Toute obligation vaccinale contre le COVID-19 constituerait en outre une autre violation du Code de Nuremberg.

8. Enfin, une somme géante d'argent sera perdue au détriment de nombreuses recherches simultanées en cours. La population devra en fin de compte payer ces coûts, tandis que les industries pharmaceutiques verront les bénéfices garantis. Or, cet argent pourrait servir à soigner les malades ou à nourrir des projets sociaux.

Appel à la désobéissance civile

Cette pandémie est révélatrice des failles de notre système. Elle montre au grand jour les incohérences, les manipulations et les conflits d'intérêts des Etats, des laboratoires pharmaceutiques et de l'OMS qu'il aurait été trop long de décrire en entier ici. L'avenir du pays et de l'humanité repose en chacun de nous. Afin que vous ne vous rendiez pas complice à votre insu d'un totalitarisme sanitaire 3.0 naissant, je vous appelle donc à refuser ces mesures liberticides et à désobéir pacifiquement. La désobéissance civile est un acte légal, constituant un droit fondamental inscrit dans l'article 2 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen: "Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression". Cette résistance est voulue non-violente dans la mesure du possible.

1. Si vous êtes commerçant ou si vous tenez un établissement accueillant du public, laissez le port du masque au libre choix du client et ne vous forcez plus à le porter. De même, ne forcez ni votre personnel, ni vos clients. Informez vos clients et votre personnel des véritables enjeux de cette pandémie, de l'inutilité et de la nocivité du masque prouvée scientifiquement, sans chercher à les convaincre, puis laissez-les décider. Ils feront ainsi le choix libre et éclairé de porter ou non le masque comme le veut la loi Kouchner et la convention d'Oviedo pour tout acte médical.

2. Si vous êtes policier, votre devoir est la protection des citoyens en vertu de l'article R 434-14 du code de déontologie ("le policier est au service de la population"). De plus, il vous est impossible de verbaliser légalement un citoyen pour non port du masque. Ne verbalisez donc pas ce qui n'est pas verbalisable, désobéissez si l'Etat vous demande de commettre des actes contraire aux droits fondamentaux et protégez la population contre les décisions illégales et contre les éventuels abus de pouvoir de policiers mal informés.

3. Si vous êtes maire, votre devoir est la représentation mais aussi la protection des habitants de votre ville. Désobéissez à toutes les décisions illégales et protégez la population que vous représentez. Cette protection passe par le refus d'appliquer des mesures illégales mais aussi par la réinformation de la population.

Le COVID 19 est une maladie qui se prévient et se soigne très bien, tant avec les médecines traditionnelles et naturelles qu'avec la médecine scientifique occidentale. Les raisons pour lesquelles il y a eu tant de morts sont : la gestion catastrophique de la crise sanitaire par l'Etat, l'interdiction d'employer les bons remèdes et les bonnes méthodes de soin et les restrictions budgétaires dans les hôpitaux. Un totalitarisme sanitaire 3.0, tel qu'il semble émerger en ce moment, est bien plus dangereux sur le long terme que la maladie. En désobéissant, nous mettons fin à un régime où règnent les conflits d'intérêt et l'oppression, et ce sans aucune violence.

J'espère que ces quelques pages vous auront apporté quelque chose et que mon appel trouvera une réponse favorable et un large écho pour le bien de chacun d'entre nous. Je rappelle que cette action de vous écrire est bénévole, anonyme, et que vous êtes libre de jeter ce document ou de répondre à mon appel en passant à l'action. Il n'est pas question pour moi de diriger l'existence de qui que ce soit et c'est la principale raison de mon anonymat. Vous êtes et resterez toujours seul maître de votre vie.

Sincères salutations

Un citoyen français réveillé qui se bat pour la paix

Sources

(1)       La député italienne Sara Cunial accuse Bill Gates de crime contre l'humanité et demande son arrestation.

https://www.youtube.com/watch?v=7JAsj_LvWy0

(2)       Jean-Philippe Feldman, « Crime contre l'humanité », dans Dictionnaire de la culture juridique, dir. Denis Alland et Stéphane Rials, éd. PUF, 2003

(3)       Sur la non-fiabilité des tests:

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/entretien-la-plupart-des-tests-covid-19-actuels­ne-sont-fiables-qu-70-6794022 https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-la-plus-grande-prudence-est-requise-avec-les-tests­serologiques-20200512

(4)       Illégalité du confinement établie par l'avocat Carlo Brusa (Réaction 19) https://www.youtube.com/watch?v=0JV1yKKEF1s

(5)       Selon le docteur Michel de Lorgeril, il n'existe pas de science du confinement https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/science-du-confinement-ou-confinement-de­la-science/comment-page-1/

(6)       Département analyse et prévision de l'OFCE (20 avril 2020), Evaluation au 20 avril 2020 de l'impact économique de la pandémie de COVID-19 et des mesures de confinement en France, comptes d'agents et de branches, Sciences Po OFCE. https://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/pbrief/2020/OFCEpbrief66.pdf

(7)       Organisation Mondiale de la Santé (5 juin 2020),"Conseils sur l'utilisationd es masques dans le contexte de la pandémie de COVID-19", référence WHO/2019-nCov/IPC_Masks/2020.4, accessible sur le site: https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-forpublic/when-and­how-to-use-masks

(8)       Liste des 10 études cliniques randomisées prouvant l'inutilité et la nocivité des masques avec leurs conclusions

– Xiao, J et autres (2020) « Mesures non pharmaceutiques en cas de pandémie de grippe dans des contextes autres que ceux des soins de santé – Mesures de protection personnelle et

Environnementale », Emerg Infect Dis. 5 mai 2020;26(5):967-975.

https://dx.doi.org/10.3201/eid2605.190994« Bien que des études mécanistes confirment l’effet potentiel de l’hygiène des mains ou des masques faciaux, les résultats de 14 essais contrôlés randomisés de ces mesures n’ont pas permis de conclure à un effet substantiel sur la transmission de la grippe confirmée en laboratoire. De même, nous avons trouvé des preuves limitées de l’efficacité d’une meilleure hygiène et d’un meilleur nettoyage de l’environnement ».

– Rancourt, DG (2020) « Les masques ne marchent pas : un examen de la science en rapport avec la politique sociale autour de la COVID-19 », ResearchGate, 11 avril 2020, maintenant sur viXra : https://vixra.org/abs/2006.0044

– Long, Y et al (2020) « Efficacité des respirateurs N95 par rapport aux masques chirurgicaux contre la grippe : une revue systématique et une méta-analyse », J Evid Based Med. 2020 ; 1 – 9.

https://doi.org/10.1111/jebm.12381

« Au total, six ECR impliquant 9 171 participants ont été inclus. Aucune différence statistiquement significative n’a été constatée dans la prévention de la grippe confirmée en laboratoire, des infections virales respiratoires confirmées en laboratoire, des infections respiratoires confirmées en laboratoire et des maladies de type grippal en utilisant des respirateurs N95 et des masques chirurgicaux. La méta-analyse a indiqué un effet protecteur des respirateurs N95 contre la colonisation bactérienne confirmée en laboratoire ».

– Bartoszko, JJ et autres (2020) « Masques médicaux vs respirateurs N95 pour prévenir la COVID­19 chez les travailleurs de la santé : une revue systématique et une méta-analyse des essais Randomisés », Influenza Other Respir Viruses, 2020;14(4):365-373

https://doi.org/10.1111/irv.12745

« Quatre ECR ont fait l’objet d’une méta-analyse en tenant compte du regroupement. Par rapport aux respirateurs N95, l’utilisation de masques médicaux n’a pas augmenté les infections respiratoires virales confirmées en laboratoire (y compris les coronavirus) ou les maladies respiratoires cliniques ».

– Radonovich, LJ et autres (2019) « Respirateurs N95 vs masques médicaux pour la prévention de la grippe chez le personnel de santé : Un essai clinique randomisé », JAMA. 2019 ; 322(9) : 824­ 833. doi:10.1001/jama.2019.11645

https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2749214

« Parmi les 2862 participants randomisés, 2371 ont terminé l’étude et ont représenté 5180 saisons pour des professionnels de la santé (HCW). ... Parmi le personnel de santé ambulatoire, les respirateurs N95 par rapport aux masques médicaux tels que portés par les participants à cet essai n’ont entraîné aucune différence significative dans l’incidence de la grippe confirmée en laboratoire ».

– Offeddu, V et al (2017) « Efficacité des masques et des respirateurs contre les infections respiratoires chez les travailleurs de la santé : Un examen systématique et méta-analyse », Clinical Infectious Diseases, Volume 65, Issue 11, 1er Décembre 2017, Pages 1934-1942

https://doi.org/10.1093/cid/cix681

« L’évaluation auto-déclarée des résultats cliniques était sujette à des biais. La preuve d’un effet protecteur des masques ou des respirateurs contre une infection respiratoire vérifiée (IRM) n’était pas statistiquement significative » ; selon leur figure 2c.

– Smith, JD et al (2016) « Efficacité des respirateurs N95 par rapport aux masques chirurgicaux dans la protection des travailleurs de la santé contre les infections respiratoires aiguës : revue systématique et méta-analyse », CMAJ, Mar 2016, cmaj.150835 ; DOI : 10.1503/cmaj.150835

https://www.cmaj.ca/content/188/8/567

« Nous avons identifié 6 études cliniques ... Dans la méta-analyse des études cliniques, nous n’avons pas trouvé de différence significative entre les respirateurs N95 et les masques chirurgicaux en ce qui concerne le risque associé (a) d’infection respiratoire confirmée en laboratoire, (b) de maladie de type grippal, ou (c) d’absentéisme au travail déclaré ».

– bin-Reza, F et al (2012) « L’utilisation de masques et de respirateurs pour prévenir la transmission de la grippe : une revue systématique des preuves scientifiques », Influenza and Other Respiratory Viruses 6(4), 257-267

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/j.1750­-2659.2011.00307.x

« Il y a eu 17 études admissibles. ... Aucune de ces études n’a établi de relation concluante entre l’utilisation de masques et de respirateurs et la protection contre l’infection grippale ».

– Cowling, B et autres (2010) « Masques faciaux pour prévenir la transmission du virus de la grippe : une étude systématique », Epidemiology and Infection, 138(4), 449-456.

doi:10.1017/S0950268809991658

https://www.cambridge.org/core/journals/epidemiology-and-infection/article/face-masks-to-preventtransmission-of-influenza-virus-a-systematic-review/64D368496EBDE0AFCC6639CCC9D8BC05

« Aucune des études examinées n’a démontré un bénéfice du port d’un masque, que ce soit dans le cadre du travail de santé ou dans la communauté membres des ménages (H). Voir les tableaux récapitulatifs 1 et 2 ».

 

– Jacobs, JL et autres (2009) « Utilisation de masques chirurgicaux pour réduire l’incidence du rhume chez les professionnels de la santé (HCW) au Japon : Un essai contrôlé randomisé », American Journal of Infection Control, Volume 37, Issue 5, 417 – 419

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19216002

« Les travailleurs de la santé masqués N95 étaient significativement plus susceptibles d’avoir des maux de tête. Il n’a pas été démontré que l’utilisation de masques faciaux chez les HCW présentait des avantages en termes de symptômes du rhume ou de prise de froid »

(9)       Le chercheur et ancien professeur de l’université d’Ottawa Denis G. Rancourt a publié une longue étude qui analyse les résultats des plus importantes recherches consacrées à l’efficacité des masques dans la prévention des maladies de type grippal ou respiratoire.

Conclusion : « aucune étude ne montre les avantages d’une politique générale de port de masques en public. »

https://covidinfos.net/covid19/il-ny-a-aucun-benefice-a-porter-un-masque-affirme-une-nouvelle-etude-sur-le-sujet/883/

(10)     Interview du professeur émérite de l'Université Johannes-Gutenberg de Mayence Sucharit Bhakdi sur la chaîne allemande Servus TV. Le professeur dénonce une "campagne de peur intolérable" menée par les médias et une "campagne de désinformation irresponsable". https://covidinfos.net/covid19/pour-le-pr-bhakdi-un-vaccin-contre-le-coronavirus-serait-inutile-et-dangereux/839/

(11)     Pétition du 10 avril 2020 lancée par Robert Francis Kennedy Jr appelant à "des enquêtes sur la Fondation Bill and Melinda Gates pour les fautes médicales et les crimes contre l'humanité" https://petitions.whitehouse.gov/petition/we-call-investigations-bill-melinda-gates-foundation-medical-malpractice-crimes-against-humanity

(12)     Site de la Fondation pour la Défense des Droits et des Libertés du Peuple:

https://fpplc.org/

(13)     Site de l'association Réaction 19:

https://reaction19.fr/

(14)     Déclaration qui établit l'illégalité de la contravention de quatrième classe qui serait imputée en cas de défaut de port du masque dans les lieux imposés par le décret du 10 juillet 2020 par maître Carlo Brusa:

https://www.zonefr.com/upload/files/2020/07/wiPv6UmoPig5jKpi5ydB_24_bbbaa7ef98d13e852309d4253d5879fc_file.pdf

(15)     Le système d'information mis en place par le Sénat le 4 mai 2020

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-le-tracage-c-est-la-fin-du-secret­medical-denoncent-des-medecins-de-quimper-6826723

(16)     Le StopCovid:

https://www.economie.gouv.fr/stopcovid

(17)     La protection de la vie privée en France:

https://www.vie-publique.fr/fiches/23879-chaque-citoyen-t-il-droit-au-respect-de-sa-vie-privee

https://www.consilium.europa.eu/fr/policies/data-protection-reform/data-protection-regulation/

(18)     Le secret médical:

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34302

(19)     Sur l'obligation du vaccin anticovid:

https://www.petitionenligne.be/pas_de_vaccination_obligatoire_contre_le_covid-19

 

DECLARATION QUI ETABLIT L’ILLEGALITE DE LA

CONTRAVENTION DE 4EME CLASSE QUI SERAIT IMPUTEE EN

CAS DE DEFAUT DU PORT DU MASQUE DANS LES LIEUX

IMPOSES PAR LE DECRET DU 10/07/2020

Pour que l’infraction soit imputée et sanctionnée, il faut, aux termes du principe de légalité prévu à l’article 111-3 du Code pénal et conformément à l’article 111-4 de celui-ci sur l’interprétation stricte de la loi pénale, que les textes d’incrimination et de répression soient clairement énoncés afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté sur l’incrimination et la répression.

Or, tout le monde prétend que le défaut de port du masque est sanctionné par une contravention de quatrième classe telle que visée à l’alinéa 3 de l’article L-3136-1 du Code de la santé publique.

Or, l’alinéa 3 du texte précité réprime par une contravention de quatrième classe les infractions visées aux articles L 3131-1 et L 3131-15 à L 3131-17 dudit Code.

Toutefois, les textes précités ne peuvent en aucun cas être appliqués au « défaut de port de masque » pour les motifs suivants :

    L’article L 3131-1 ne s’applique qu’au règlement pris « par le Ministre chargé de la santé et par arrêté motivé ». Or, les dispositions du décret du 10 juillet 2020 ont été édictées par un décret du Premier Ministre et non par arrêté ;

    S’agissant des dispositions des articles L 3131-15 à L 3131-17, celles-ci ne sont applicables que dans les circonscriptions dans lesquelles l’état d’urgence est déclaré. Les dispositions, relatives au port de masques, des articles 27 et 38 du décret du 10 juillet 2020, s’appliquent aux « territoires sortis de l’urgence sanitaire », et ne sont donc pas applicables ;

    Enfin, le texte de répression ne vise en aucun cas le décret du 10 juillet 2020, de sorte qu’aucune répression ne peut être appliquée au défaut de port de masque.

Toutes verbalisations effectuées par un policier, un gendarme ou toute autre personne habilitée par la loi sont ainsi entachées d’une illégalité manifeste, ainsi que d’un abus de pouvoir.

Maître Carlo Alberto BRUSA, Avocat à la Cour Président de l’Association REACTION 19

Et Président du Cabinet d’Avocats CAB ASSOCIES, Avocats à la Cour

Je vous autorise à imprimer le présent document, à le déposer dans tous les Commissariats et toutes les Gendarmeries, afin qu’il soit donné large écho aux erreurs graves commises par la mise en œuvre d’une répression qui n’a aucun fondement légal ni réglementaire.

63, rue la Boétie - 75008, Paris, France

https://reaction19.fr/

[email protected]

 

Comprendre la 5G à l'aube de l'agenda 2030 (agenda 2021 réactualisé)

   
   

à transmettre à vos élus locaux et régionaux

Par Elisabeth Dossano

Monsieur, avec tout le respect que je vous dois, êtes vous informé des conséquences humaines, sanitaires, sociétales et environnementales du “Pacte numérique” et de la "Transition écologique et solidaire “ imposée par l'UE, l'ONU et le WEF avec l'obligation de déployer la 5G globalement et localement ( Agenda 21 renommé agenda 2030 ) pour cette ère soi disant "écologique" et numérique, soi disant pour "lutter contre le global warming” et le “niveau carbone” ?

Ce qui est ANTINOMIQUE et impossible, car la 5G qu'est ce que c'est ? :

voici un très bref résumé de vulgarisation sur la 5G pour les non initiés....

la 5G qui fait partie intégrante du programme du “world economic forum “ (web site officiel ci-dessous ) et de la "transition ecologique" imposée au départ par la fondation Rockefeller dans ses "prévisions" du nouveau monde par la technologie, d’après un document de 2010 de la Fundation Rockefeller. Bien avant, cette "transition" globale fut élaborée par L ‘ONU, DAVOS, le CLUB DE ROME et des think tanks internationaux sous la forme de l’AGENDA 2030 (ancien Agenda 21)

"L'Agenda 2030 for a sustainable development“ de l’ONU, impose “globalement en agissant localement” et de façon trans-nationale, des milliers de changements sociétaux, technologiques, juridiques, alimentaires, de production des ressources, de captage des ressources, de changements médicaux imposés au monde entier, de traçage numérique, d’agriculture sous contrôle technologique, de réduction de la propriété privée, des saisies de grands terroires naturels pour les soustraire à tout passage humain, de privatisation de l’eau, de "smart cities" sous 5G et caméras de surveillance, etc.. et cela à une échelle GLOBALE, MONDIALE, sans jamais expliquer aux gens quel est ce monde "d'après" et ce qu'il leur réserve en réalité jusqu'à les toucher dans leurs biens, leur façon de vivre, leurs libertés et plus grave encore leur corps et même leur ADN.

La 5G est une technologie qui ne PEUT pas s'intituler "écologique et solidaire" / la loi Pacte et le budget Européen de 700 milliards accordés aux pays frappés par le covid 19 touche en réalité à pousser au déploiement de la 5G et du “tout numérique”, au plus vite, globalement et localement.

Ce qui est aussi lié à l’ordonnance inique du Gouvernement français (mais aussi dans d’autres pays) pendant le confinement et l’état d’urgence de lâcher la bride aux Opérateurs, de libérer les Telecoms de toutes formalités ou dialogues avec les maires et qui supprime les demandes d'autorisation préalable d'implantations d’antennes ou de donner des informations sur la nature des antennes et les fréquences utilisées aux mairies.

Ce qui s’apparente à une VIOLATION des droits des Communes, des maires et des citoyens.

Le déploiement de la 5G (fait de plus dans le dos des gens et à la barbe des communes) sans étude sanitaire et SURTOUT indépendante, représente une VIOLATION claire du DROIT International et des conventions internationales notamment sur le Génocide, sur la Protection de l'enfance, sur la santé, sur les Droits de l’Homme.
C’est une violation nette du Principe de Précaution .

Le DEPLOIEMENT de la 5G viole ces Conventions Internationales et VIOLE le principe de Précaution:

La 5G n’a jamais été testée ou évaluée sur les êtres humains ni dans le domaine CIVIL.

Il n’ y a eu AUCUNE ETUDE SANITAIRE présentée de la part des opérateurs ou de l'ETAT, ou du FCC en amont ou de l’IRCNIP ou de l ‘OMS, en situation réelle et biologique et non sur des mannequins, des têtes en plastique, servant aux normes de l ‘Ircnip depuis 1998 et toujours appliquées depuis, même pour la 5G ... ne concernant que les effets thermiques, oubliant les effets NON thermiques des ondes non ionisantes de la téléphonie mobile, que des milliers d’études scientifiques valides, ont demontré comme DANGEREUSES et IATROGNES sur le VIVANT dans son ensemble.

https://www.michele-rivasi.eu/a-la-une/icnirp-conflits-dinterets-5g-et-capture-reglementaire?fbclid=IwAR3YFa46VrnezHVURWZ4HSbu5QUG0Mh5j8EQS2x7U2L0aLtn7Ibzj5cP_NI

De fait le déploiement est illégal et viole tous les principes du droit international et de la Protection des personnes. Il inclue aussi l ‘introduction illégale d'armes ou de technologies de GUERRE (micro-ondes pulsées) dans le domaine CIVIL sans aucune étude ni avertissement aux populations.

Il s'agit donc d'une EXPERIENCE technologique sans protection possible pour les personnes cobayes non informées, une expérience abusive sur les populations, violant aussi une convention internationale sur la technologie, les expériences technologiques et /ou médicales sur les populations ou les individus :

LE CODE DE NUREMBERG :

http://www.action5g.org/pages/nuremberg.html

2 ) Est ce que les opérateurs et tous les partis politiques dont EELV, les ministres de l‘écologie du numérique et de la "transition ecologique", l’ETAT FRANCAIS et mr MACRON sont IGNORANTS OU HYPOCRITES ?

Quelle autorité, au dessus de la leur, leur faut t’il de plus, que le Conseil de L ‘Europe en 2011 ? https://www.criirem.org/.../uploads/2011/01/fdoc12608.pdf...
(eux qui ne jurent que par l'UE et  l‘Europe) pour interdire la 5G IMMEDIATEMENT et sans plus de "on ne sait pas" "on va faire des demandes d’études un de ces jours tout en déployant déjà “ (demandes auprès des organismes NON FIABLES comme l'ANSES et l‘ARCEP liés à l’IRCNIP).

D'autre part, pourquoi ne demandez-vous pas en urgence l'annulation de l'ordonnance n°6 du 25 mars 2020 ? (qui de plus, est en totale contradiction avec ce que demande le Conseil de l'Europe dans sa résolution 1815 de 2011 )
Revoyez la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=aqbvBpK7h9Y

Alors que 10 000 études scientifiques REELLES et INDUBITABLES prouvent les dommages à l'ADN des micro-ondes pulsées 4G LTE, 5G et des ondes centimétriques de la téléphonie mobile 2G 3G 4G et du wifi 2, 4 GIGA HERTZ, sur tous les systèmes biologiques du corps humain et ceux des insectes, abeilles, oiseaux, mammiferes, arbres, batraciens, micro-organismes, et concernant les virus, bactéries et moisissures : réveil de virus dormants, de moisissures, de parasites et de retro-virus dormants dans le corps humain, multiplication des pathogènes eux mêmes sous micro-ondes.
Les études et revues médicales et scientifiques du monde entier sont CLAIRES et VALIDES sur ces sujets, incluant les déclarations sans équivoque de par ses recherches, du prix Nobel français le Dr Montagnier. 2009

Vie sauvage, abeilles, animaux, arbres , oiseaux TOUS SONT IMPACTES :

https://ehtrust.org/published-research-adverse-effect-wireless-technology-electromagnetic-radiation-bees/

https://ehtrust.org/science/bees-butterflies-wildlife-research-electromagnetic-fields-environment/

https://ehtrust.org/electromagnetic-fields-impact-tree-plant-growth/

santé humaine (un dossier parmi des MILLIERS) :
https://ehtrust.org/scientific-research-on-5g-and-health/

Venant pourtant de la part d’éminents scientifiques (des centaines) du monde entier ainsi que des MILITAIRES, ces études faites depuis des DIZAINES d’années sont etouffées, rejetées, niées, cachées et ces scientifiques sont bannis des medias main stream ou des "conseils scientifiques" étatiques..
N’est-il pas pratique d’ignorer la SCIENCE ?.

Les résultats de ces études sont rejetés systématiquement, et leurs conclusions, que les "normes" actuelles pronées par l ‘IRCNIP, sont en fait non seulement non protectrices, mais au contraire mettent en danger les personnes, les EHS, les malades et les autres règnes du vivants.

Les résultats sont REJETES par l’IRCNIP et les autres protagonistes tels l'OMS, les ETATS et les TELECOMS.

Alors Mr Macron, Mme Merkel, Mr Trump , Chinois et Occidentaux , Indiens , UK, Europeean Union et tous les états ivres de la 5G, appliquerez vous une transition vers l'ECOLOGIE ?
avec un "monde d’après", “solidaire, green" et juste, protégeant les plus fragiles, la société humaine, la faune, la flore et les Droits de l‘Homme ?

Non ! Ce ne sont, dans les faits réels que des MENSONGES; les partis politiques sont tous affiliés et obéissants à l'AGENDA 2030 des présidents, des ministres, sans AMOUR de leur Pays, de leur Peuple, de la Nature et des êtres vivants de tous les Règnes, dans leurs propres pays.

l ‘OMS, l'ONU, l' IRCNIP, l'ANSES et le FCC mentent sur les dommages sanitaires des ondes EMF artificielles.

Dommages par la 3G d'abord , qui se sont manifestés déjà à l'époque.

mais surtout dommages généralisés par les ondes 4G et la terrible 4G LTE actuelle (2600 MILLIONS HERTZ PULSES), le WIFI (2, 4 GIGA HERTZ pulsés et aussi wifi 5 GHz pulsés, les Antennes relais de partout, plus des milliards de téléphones portables irradiant les autres et tout l’environnement, portés de plus sur l'oreille tout contre la tête (cancers et tumeurs  prouvés ) et même donnés aux enfants,

avec les "normes " de "sécurité" de l’IRCNIP des milliers de fois trop hautes et qui ne protègent RIEN NI PERSONNE .

Ces normes combattues par les vrais scientifiques du monde entier et qui avertissent de l'hécatombe des insectes, des oiseaux, des plantes et des GENS,
avec la 5G et des MILLIONS d'Electro-sensibles en plus, des MILLIONS de gens malades de dizaines de troubles physiques et neurologiques .... ces "normes" sont dues à la collusion de  l'OMS avec l‘IRCNIP, lui même lié aux LOBBIES telecoms eux memes colludés aux ETATS .

https://europaem.eu/attachments/article/131/2018-04_EU-EMF2018-5US.pdf

La 5G passe au stade de "fréquences militaires" et serait une catastrophe planétaire, provoquant de très nombreux dommages sanitaires, un ECOCIDE et un GENOCIDE .

On rajoute dès le depart de la 5G : une bande de 3,5 GHZ PULSES de partout et rapidement, ensuite des 26 GHZ pulsés soit des ONDES MILLIMETRIQUES PULSEES (déjà en cours aux Usa, Chine, Corée ) aux autres fréquences déjà biocides de la 4G LTE, de la 4G et du WIFI et le nouveau WIGIG (60 GHZ) collé sur les bâtiments très bientôt !

Avec des millions de petites antennes "small cells" 5G de PARTOUT et sur tout le mobilier urbain : lampadaires de rues, abri bus, cheminées, bouches d'egoût, routes, rues, autoroutes, nouveaux lampadaires LED toxiques et fonctionnant en réseau WIFI puis réseau wifi 5G (sans le dire aux gens) pour couvrir les zones au maximum de 5G et ainsi (c’est le but) créer = “the INTERNET OF THINGS" ou "l'internet des objets" avec des Billions de micro puces dans tout, dans tous les objets du commerce, les personnes connectées entre elles et avec ces objets, des millions d’objets connectés,
ces personnes d’un "monde d’après" méconnaissable, vont évoluer dans smart cities.....

discours 5G du (ex) chairman du FCC Tom Wheeler :
https://www.youtube.com/watch?v=nIDW6n539GU

C'est de la FOLIE TECHNOLOGIQUE, une première dans l’histoire de l'humanité (?) et de la planète (sans en évaluer aucunement les conséquences)

C’est aussi un pas de géant vers un TOTALITARISME politico-militaro-industriel et technologique, en vue de la SURVEILLANCE TOTALE de tout et de tous 24h/24, du Big Data, du tracking, de la reconnaissance faciale (et même de dos dans la démarche), du systeme ID 202.

Des vaccins “numériques” avec identifiant encodé sous la peau via tatoo numérique et traçable, (Bill Gates, MIT, Rice university), des intelligences artificielles (AI) devenant les gérantes des Sociétés humaines, animales et wild life (voir la Chine et le système de crédit social, le tracking permanent), les Datas privées légalement volées et la vie privée ABOLIE (voir aussi le documentaire "tous Surveillés, 7 milliards" sur Arte )

 

QUI DIRIGE TOUT CA ? certes pas Macron ni même Merkel ni mêmeTrump ou Xi Jing Ping

VOICI LE SITE DU WORLD ECONOMIC FORUM pour une GOUVERNANCE GLOBALE (milliers de ramifications à chaque choix sur sujet X ou Y, cliquez )

Covid 19 :
https://intelligence.weforum.org/topics/a1G0X000006O6EHUA0?tab=publications

5G:
https://intelligence.weforum.org/topics/a1G0X000006NvAbUAK?tab=publications

INTELLIGENCES ARTIFICIELLES :
https://intelligence.weforum.org/topics/a1Gb0000000pTDREA2?tab=publications

BIo technology
https://intelligence.weforum.org/topics/a1Gb0000001j9vlEAA?tab=publications

Future of Food (voir les ramificatiions liens ):
https://intelligence.weforum.org/topics/a1Gb0000000pTDPEA2?tab=publications

voici donc sur ce site le programme du Nouvel Ordre mondial ...c’est LEUR site, il est OFFICIEL et tout est public

Quelle différence présente un téléphone 5G ? ( dont en réalite personne n’a besoin - la 4G + étant plus que suffisante en termes de vitesse de dowload, google search, internet et vidéos

- assez polluante et toxique comme ça... )

Les TELEPHONES 5G des utilisateurs de 5G seront AUSSI des ANTENNES, rayonnant à 360 degrés.

Le systeme 5G EST BEAM FORMING : cela veut dire qu'il cible l’utilisateur très précisement par un faisceau concentré de micro ondes, partout et DIRECTEMENT,

avec une quantité halllucinante de micro-ondes pulsées et le téléphone 5G de cet utilisateur à son tour irradie les personnes ou les êtres vivants dans son périmètre !

C'est un champ général, dense et sans equivalent, non stop de MICRO-ONDES pulsées, concentrées, reflétées, tournantes, en rebonds, en multiplication, re-envoyées, de partout non-stop auquel personne ne pourra échapper (plus les objets connectés à la 5G chez vous ! si vous avez l’audace de croire à cette mythologie du "tout connecté"

C'est CELA QUE VOUS VOULEZ  ???

Ne plus avoir jamais la SANTE ?
Ne plus voir d'abeilles du tout ni d'oiseaux, en l'espace de même pas 5 ans ?
...si la 5G est déployée contre tout PRINCIPE DE PRECAUTION....

Voir la pire folie technologique de l'Homme se répandre pour sa propre destruction et celle de la Nature?

Et voir dans le ciel la nuit sous vos yeux les 40 000 satellites 5G dans la basse orbite irradiant les dernières zones vierges protégées du globe grâce à ELON MUSK et d'autres Musk ! (qui vient d’en lancer déjà plusieurs centaines sans AUCUNE DEMANDE d'AUTORISATION ni d'études sanitaires sur l'impact d’irradier le globe de 5G depuis l’Espace, avec EN PLUS des MILLIONS d’antennes sur Terre...

 

DOCUMENT PETITION PREUVES ETUDES :

LIRE CE DOCUMENT SIGNE PAR DES CENTAINES DE SCIENTIFIQUES :https://www.5gspaceappeal.org/the-appeal

autres liens :

https://www.priartem.fr/5G-la-goutte-d-eau-qui-va-faire.html?fbclid=IwAR3rbTjqIxWiGQDELNM2Iqh22YlTjssWGoVHPWqZCoz99arsEidx_6Outx8

https://www.lalibre.be/debats/opinions/lesions-de-l-adn-cancers-du-cerveau-414-professionnels-de-la-sante-belges-sonnent-l-alerte-sur-la-5g-5ea976577b50a67d2ee98738?fbclid=IwAR1yT4V979GnWAV2hlMZJk_6HWrcyqilrM0fiHAvTM0xv3dMTehmyXM6O6U

https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/ajout-d-antennes-des-familles-entieres-incommodees.html?fbclid=IwAR0P0pUoLJnAURNyfGEoMz1rQnXETH_RzrUSsa6KkfArIYJ_22jttHMiMQc

https://www.michele-rivasi.eu/a-la-une/5g-la-reglementation-mondiale-sur-les-ondes-noyautee-par-lindustrie-des-telecoms?fbclid=IwAR2FQoVFHOtnf8f2dspGqvQmGnujTM-E75ExS1rnU90bomFV2DnWZIzKvmk

https://www.michele-rivasi.eu/a-la-une/impact-sur-la-sante-de-la-5g-la-commission-veut-developper-la-5g-sans-rien-savoir-de-son-impact-sur-la-sante?fbclid=IwAR21KODVceOBRCanIFI-riR_lkmqg8R4jEOkkIhP5wV_lIUVUkUILHmDNGg

 

COLÈRE - Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans la capitale allemande ce matin. Sans masques, ils ont dénoncé les restrictions sanitaires mises en place par le gouvernement pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

https://www.lci.fr/international/allemagne-15-000-personnes-ont-defile-sans-masque-a-berlin-contre-les-mesures-sanitaires-2160728.html

La manifestation "la fin de la pandémie - Jour de la liberté" a rassemblé plusieurs milliers de personnes, 15.000 selon la police, ce samedi matin à Berlin (Allemagne). Hostiles aux mesures restreignant les libertés individuelles pour combattre le Covid-19, elles ont défilé au mépris de toutes les précautions sanitaires : peu de masques, pas de distanciation sociale...

Les manifestants sont descendus vers la porte de Brandebourg au son des : "Nous sommes la deuxième vague""résistance" ou encore "la plus grande théorie conspirationniste est la pandémie du nouveau coronavirus". Le cortège, pour le moins hétéroclite, rassemblait notamment des partisans de la théorie du complot, des militants d'extrême droite ou encore des anti-vaccins. 

"Des covidiots"

Le rassemblement, dont les images sont saisissantes, a fait l'objet de nombreuses critiques. La police de Berlin a d'ores et déjà a annoncé  avoir "déposé une plainte" contre l'organisateur de l'événement en raison du "non-respect des règles d'hygiène". 

Certains responsables politiques ont également haussé le ton. Saskia Esken, responsable des sociaux-démocrates, a fustigé des "Covidiots" qui "ne mettent pas seulement en danger notre santé, mais aussi notre succès contre la pandémie et pour la relance de l'économie, de l'éducation et de la société".

   
 

Voir https:// youtube.be/CaW2Eqslig

plusieurs centiaines de milliers de manifestants !

Loi Bioéthique : Ce qu’on ne vous dit pas ! – Etresouverain.com

On répète les graves dérives de l’Atlantide 20 000 ans après

https://www.youtube.com/redirect?stzid=UgxbeF0bQkXONhQinwR4AaABAg&q=https%3A%2F%2Fwww.etresouverain.com%2F2020%2F08%2F04%2Floi-bioethique-ce-quon-ne-vous-dit-pas%2F&event=comments&html_redirect=1&redir_token=QUFFLUhqa2VhMXN2TGpHaUpaN2VCSXBQdVdjeThHbjFsZ3xBQ3Jtc0tuWnBJSUNiVkx5VG9UMmNvcjhTMHA1TGdoaHpvbUxMOG5zWEJIcDRDa1VQMlpYNlRFQ0pXVmZrZktmRjM5VE5zeTlGaEJ4ZUtmck1DZzJBZ2VZemt0VG9aV3NhOTQxZmVqVDRjMWViMGhOa3diQnNpcw%3D%3D