BLOG 42 de Tal SCHALLER

Chers amis,

Les masques sont tombés, on sait maintenant ce qui se cache derrière les mensonges des media et le covid19 présenté comme LE danger alors qu’il n’est qu’une façade destinée à cacher le graphène génocidaire !

On fait croire que le virus tue alors que c’est les masques, les tests et les injections faussement appelées « vaccins » qui tuent et vont tuer encore et encore !

ODYSEE :Le Vaccin Pfizer est composé à 99,9% d'Oxyde de Graphène

INCROYABLE MAIS VRAI !! Les vaccins sont hypertoxiques ! Ils créént

une tempête inflammatoire. La preuve que les vaccins sont faits

pour tuer les gens. Il s’agit d’un plan de dépopulations massive

Le plus grand génocide de l'histoire est en marche dans la désinformation la plus totale

." Le livre "la guerre secrète contre les peuples" de Claire Severac datant de Septembre 2015

quelques mois avant son assassinat. Lisez la description du livre, elle avait tout découvert :

 https://amzn.to/3c1WrFP

Le texte de Michel DOGNA ci-dessous dit tout ce qu’il faut savoir sur le GRAPHENE et que j’ai expliqué dans la vidéo LE POT AUX ROSES sur santeglobale.world

 

 Graphène et 5G

Michel DOGNA

Savez-vous pourquoi on continue à vous obliger à porter le masque même si vous êtes vaXXiné, en plus qu’il ait été démontré cent fois que sa protection est illusoire contre les virus ?

  • La réponse est que tous les masques contiennent des nanoparticules d’oxyde de graphène que l’on veut vous faire inhaler.

Savez-vous pourquoi on continue à nous dépister avec le test PCR bien qu’il ait été dit cent fois que ce test est non fiable à 95% ?

  • La réponse est que le bout de l’écouvillon est chargé d’oxyde de graphène nano qui va aller directement au cerveau.

Savez-vous réellement pourquoi ils veulent absolument vaXXiner tout le monde ?

  • Parce que les vaccins ARNm, sont bourrées d’oxyde de graphène nano qui va vous transformer en antenne ambulante et renforcer le travail et la dissémination du dangereux couple protéine SPIKE / HYDROGEL DARPA.

Savez-vous réellement pourquoi ils veulent nous revaXXiner tous les 6 mois contre des hypothétiques nouveaux variants (grippaux) ?

  • Pour refaire le plein de graphène, qu’à l’encontre de ce qu’affirment certains, le corps élimine petit à petit.

Savez-vous enfin que les athlètes de haut niveau perdent 10 à 20% de leurs performances après une vaccination ARNm ?

 

Découverte du pot-au-rose

J’avais déjà signalé les centaines de témoignages curieux sur Internet de gens vaccinés qui collent magnétiquement des petits objets en fer ou inox sur la zone d’injection – ce n’est ni un trucage ni un gag de magie burlesque.
Le site Orwell City a été le premier à dénoncer la présence d'oxyde de graphène dans les injections, masques et tests, grâce à ses traductions en anglais du site La Quinta Columna, qui a publié une vidéo synthèse titrée "l'arme du crime parfait" sur Rumble.

La Quinta Columna résume le résultat des recherches Dr José Luis Sevillano depuis un an et demi, mais surtout depuis les derniers mois, car celui-ci a pu mesurer à l’aide de teslamètres, magnétomètres, etc., les phénomènes magnétiques ou pseudo-magnétiques qu’acquièrent les gens après inoculation, et des stockages d’énergie à certains endroits, comme le front qu’on peut mesurer avec un multimètre.

Il est apparu que les vaXXinés en plus d’être très magnétiques deviennent aussi super conducteurs électriques. C’est ce dernier aspect qui a orienté la recherche du Dr Luis Sévillano dans l’analyse des échantillons d’ampoules vaXXinales, vers le graphène qui est au départ un super conducteur industriel servant à stocker et condenser l’énergie électrique. Cette preuve a été ensuite confirmée par la spectroscopie aux UV, la microscopie électronique, et les fréquences électromagnétiques.

La société NANOGRAFI a avoué que l’oxyde de graphène est présent dans les masques, dans les tests PCR, les tests antigéniques, dans l’hydrogel, et aussi dans les vaccins antigrippe ainsi qu’en aérosol dans le vaccin intranasal de la Turquie.

  • Coïncidence : le marché de l’oxyde de graphène nano a explosé lors du départ de l’alerte Covid en décembre 2019 et janvier 2020, mais aussi durant la campagne de vaccination antigrippe qui avait précédé, spécialement à Wuhan et en Italie du nord.

 

Dégâts possibles dans l'organisme des vaxxinés ARNm

L’équipe a alors étudié la toxicité spécifique de l’oxyde de graphène nano ce qui nous fait rejoindre le bilan des effets indésirables connus associés à la vaXXination en vogue - pour rappel :

  • Double pneumonie surtout par inhalation.
  • Ecroulement du système immunitaire.
  • Goût métallique dans la bouche.
  • Inflammations multiples.
  • Inflammations des muqueuses.
  • Milliers de mini caillots circulant dans le sang.
  • Mouvements incontrôlables.
  • Myocardites et péricardites possiblement irréversibles.
  • Perte de l’odorat et du goût.

Et surtout Thromboses soudaines et imprévisibles pouvant entrainer :

  • Aphasie,
  • AVC fatal,
  • Cécité d’un œil ou des deux,
  • Embolie cardiaque fatale,
  • Embolie pulmonaire fatale,
  • Paralysies,
  • Surdité d’une oreille ou des deux.

 

L-Glutathion : parade à l'oxyde de Graphène ?

Le L-GLUTATHION est un puissant antioxydant synthétisé par le sang qui contrecarre les radicaux libres, les peroxydants, et toutes les toxines qui entrent dans le corps. Or il s’avère qu’il détruit aussi l’oxyde de graphène nano, mais à condition d’être présent en quantité suffisante, sinon  le graphème, va le manger – c’est donc une véritable partie de bras de fer qui a lieu !
Et c’est là que l’on peut aider le corps en apportant du L-glutathion extérieur, ou mieux encore, de la N-acétylcystéine qui est son précurseur.

  • De fait les chercheurs espagnols ont découvert qu’il existait environ 300 études cliniques sur l’usage par certains hôpitaux et universités, de la N-acétylcystéine avec d’incroyables résultats. Par exemple, 100 patients mourants avec des doubles pneumonies ont été sauvés en une heure après l’administration intraveineuse de glutathion ou de N-acétylcystéine.

Hélas le problème de l’apport extérieur du L glutathion est que sa synthèse nécessite de grandes quantités de lait - qui est, nous le savons, du sang transformé. On parle de 600 litres de lait pour obtenir 1 litre de glutathion, ceci lui occasionnant un coût élevé - et par ailleurs, que sa conservation est éphémère.
Il est donc préférable de s’orienter vers la N-acétylcystéine (NAC à 200mg) un acide aminé soufré hautement bio disponible, que l’on trouve facilement sur internet ou dans les parapharmacies – sans ordonnance puisqu’elle n’est pas considérée médicament mais complément alimentaire : 1 sachet 3 fois par jour chez l’adulte – traitement 8 à 10 jours maxi.

A noter par ailleurs qu’à partir de 60 ans le sang fabrique de moins en moins de glutathion. C’est pour cela que le 3ème âge est le plus touché par la vaXXination. Mais cela est vrai aussi pour les obèses de tous les âges ! Par contre, normalement, les enfants qui en fabriquent abondamment sont peu touchés… quand la rafale de vaccinations du calendrier vaccinal n’a pas trop endommagé leurs défenses immunitaires à large spectre.

 

Le roman des "Variants"

On nous parle maintenant de 3ème puis de 4ème vague, etc., bref une histoire sans fin, qui justifie des nouvelles privations de libertés et des nouvelles vaXXinations soi-disant adaptées. Aussi, il est couramment entendu de la part des sommités médicales sincères que les dits variants sont générés par les vaXXins. Ils sont sur la bonne voie mais il leur manque une pièce du puzzle.

Il faut considérer que les gens en bonne forme qui ont passé avec succès l’épreuve de la première vague, vaccinés, demi vaccinés, ou pas, sont ceux dont le glutathion était suffisamment abondant pour éliminer progressivement le graphène – le seul but du nouveau vaxxin n’est pas de protéger d’un variant qui n’est en fait qu’un rhume ou une grippette banale, mais d’effectuer une recharge importante d’oxyde de graphène, donc une nouvelle estocade contre les individus "durs à cuire", dont les dégâts seront mis à la charge d’un virus fantôme de plus en plus méchant.

 

Pourquoi la 5G ?

Ce n’est pas tout. L’establishment criminel a voulu avoir toutes les chances de réussite dans son œuvre sinistre en faisant jouer la fréquence de résonance de l’oxyde de graphène que l’on nomme techniquement "bande d’absorption électronique" dans le but d’une émulation le rendant encore plus méchant face au glutathion. Cette émulation va être initialisée par la 5G – et c’est pour cela que contre toutes les mises en garde et réticences de toutes parts, la prolifération des antennes continue à battre son plein comme si rien n’était.

Janvier 2020 fut une grande répétition à Wuhan, alors que :

  1. Une campagne de vaccination antigrippe avait précédé (pour charger les gens en graphène).

     
  2. Plus de 10 000 antennes relais 5G avaient été installées.

     
  3. Au jour J de la déclaration de la catastrophe pandémique covid, due prétendument à une fuite accidentelle du laboratoire P4 et une histoire à dormir debout de pangolins et de chauves-souris, l’enclenchement du réseau 5G a été effectué en même temps.
     
  4. Rappelez-vous des gens apparemment pas malades qui tombaient de mort subite dans la rue (ce n’était pas un montage).

A l’époque j’avais parlé de la fréquence de résonance 60 gigahertz de la 5G qui rendait l’oxygène ambiant partiellement inexploitable par l’hémoglobine du sang – ceci devait être vrai, mais ni moi ni personne ne connaissions à l’époque l’existence surajoutée du graphène (la ceinture et les bretelles…).

  • Le but de tout ce montage fut donc de faire croire au monde entier que l’ennemi fatal était un nouveau virus afin de détourner l’attention de la vraie corrélation : "oxyde de graphène/5G" – cela a parfaitement marché, même chez les scientifiques… du grand art dans le crime parfait !

Toutes les inepties apparentes depuis 18 mois 
s‘expliquent maintenant d’une façon claire.

Ceux qui ne croiront pas encore, après cette lecture, que nous sommes sous l’emprise du plus grand mensonge de tous les temps pour assurer le plan de dépopulation de l’humanité prévu par le plan Blue Beam des Illuminatis (voir sur Internet), en ont parfaitement le droit en leur âme et conscience.

Jésus avait raison lorsqu’il a dit :

"Bienheureux les simples d’esprit, car le royaume des cieux leur appartient."

C’était vrai à son époque pour les fins de vie.

Et c’est toujours vrai maintenant, mais cette fois sans délai !

 

PARADES DES VIOLS VAXXINAUX EN CLAIR

Les (faux) vaxxins c’est :

   (1)  Protéine Spike + hydrogel Darpa

+ (2)  Oxyde de graphène  

   (et aucune souche contre le corona !)

Parade pour le (1)

  • Suramine >>>> dans tisane de pin >>>> TM d’aiguilles de pin sylvestre (dispo vers le 15 août, sera précisé par une News).

Parade pour le (2)

  • L-Glutathion >>>> N-Acétylcystéine (NAC 200mg) (pharmacie ou Internet).

 

Classement des professionnels de santé les plus rémunérés par l’industrie pharmaceutique. 

http://www.wikistrike.com/2020/08/le-classement-des-professionnels-de-sante-les-plus-remuneres-par-l-industrie-pharmaceutique.htm

 

TRIBUNE - Non, les pseudovaccins expérimentaux actuels ne protègent pas des variants Delta, ou X, Y…

Auteur(s): Dr Gerard Delépine, pour FranceSoir

 

Depuis quelques semaines, le manque de volontaires à la vaccination inquiète nos autorités. Pour la relancer leurs principaux arguments en faveur de celle-ci vont du chantage brutal (sans vaccin pas de liberté), à l’altruisme (faites-vous vacciner pour les autres) ou la peur injustifiée du variant delta (le seul moyen d’éviter la prochaine vague au variant delta est d‘être tous vaccinés) et même la corruption via un chèque de 100 €...

Tous ces arguments sont mensongers car les pseudo-vaccins actuels sont incapables de protéger celui qui les reçoit contre le variant delta, ni d’empêcher ni la transmission aux proches, ni la diffusion du variant delta dans la population, comme le prouvent les échecs patents de la vaccination en Israël et en Grande-Bretagne.

L’échec des injections géniques en essai, Astra Zeneca et autres en Grande-Bretagne

Depuis le début des injections en Grande-Bretagne, nous avons souligné le caractère totalement expérimental de la campagne organisée par le gouvernement anglais.

Sept mois après le début des injections, au 28 juin 2021, un total de 77.038.257 doses de « vaccin », essentiellement des Astra Zeneca, avait été administré. Le bilan de cette campagne est catastrophique. Pendant les 4 mois qui ont suivi la vaccination les nombres de contaminés et de morts ont plus que doublé établissant au passage les records mensuels de contaminations et de mortalité depuis le début de l’épidémie dans ce pays. L’injection génique se révèle non seulement inefficace, mais même délétère car la mortalité est trois fois plus élevée chez les vaccinés que chez les non vaccinés.

Et depuis presque deux mois, le variant delta se propage de manière exponentielle dans la population malgré une couverture vaccinale record.

L’échec de l’injection expérimentale Pfizer en Israël

Israël est le champion de l’injection expérimentale Pfizer pour laquelle le gouvernement a accepté de payer un prix majoré et de fournir les données sanitaires de sa population au fabricant. Il a aussi utilisé une propagande mensongère, une censure féroce des opposants et des moyens de coercition majeurs (confinement, pass sanitaire) pour l’imposer. Là aussi la campagne de « vaccination » a été suivie d’une explosion de contaminations et de morts pendant deux mois avec au total plus du doublement du nombre global de cas et de morts et, de plus des complications cardiaques chez les enfants vaccinés alors qu’ils n’avaient rien à craindre du Covid.

Et depuis début juin Israël, malgré son taux record de vaccinés, doit faire face à une poussée épidémique à variant delta démontrant que l’injection Pfizer ne protège pas contre ce variant.

Actuellement, aucune étude scientifique publiée n’apporte le moindre argument en faveur d’une trace d’efficacité des pseudo-vaccins actuels contre les variants et en particulier le variant delta.

L’examen de l’évolution de l’épidémie chez les champions de la vaccination démontre que les pseudo-vaccins actuels sont inefficaces sur le variant delta. Alors pourquoi le gouvernement et les médias répètent-ils la propagande mensongère des communiqués publicitaires des marchands ?

Le chantage aux libertés

Comme tous les racketteurs dans l’Histoire, les pro-vaccins utilisent la menace en promettant une protection si on paie une rançon (ici l’injection expérimentale). « Vous ne retrouverez vos libertés que si vous acceptez le vaccin ». Mais cette promesse n’engage que ceux qui y croient et n’est jamais tenue. Ainsi les footballeurs qui se sont fait vacciner restent astreints à toutes les mesures pseudo-sanitaires inutiles. Ainsi les athlètes vaccinés pourraient subir des sanctions financières ou être expulsés des JO de Tokyo s'ils enfreignent les mesures anti-Covid, notamment les tests quotidiens et le port du masque, ont averti récemment les organisateurs, en dévoilant des règles actualisées à 37 jours des Jeux.

Ainsi un pensionnaire d’EHPAD qui avait cru la promesse des racketteurs au vaccin et s’était fait vacciner pour retrouver sa liberté a dû déchanter et s’est retrouvé comme avant l’injection, privé de ses libertés par une ordonnance du Conseil d’état sur les conseils du ministre Véran.

On ne doit jamais céder au chantage et encore moins si celui-ci porte sur nos droits fondamentaux. La liberté ne se monnaie pas, elle s’arrache aux tyrans.

Depuis Caligula, Néron, Vitellius et Galère (empereurs romains), Charles 1er Tudor, Louis XVI, Ceausescu, Kadhafi l’ont appris à leurs dépens. Les Américains ont manifesté contre les confinements et autres prétendues mesures sanitaires, jusqu’à leur abandon dans les États où ils ont été suffisamment nombreux. La Floride vit libre par exemple depuis des mois. Boris Johnson qui exerçait le même chantage sur sa population a dû lever ses restrictions après des manifestations dont l’une rassemblait un million de manifestants pacifiques à Londres le 29 juin. Si nous voulons retrouver nos libertés, il faudra vraisemblablement suivre ces exemples.

L’altruisme dévoyé

Ne pouvant convaincre la population (et en particulier les moins de 50 ans) que les injections expérimentales pourraient lui apporter le moindre bénéfice personnel, le gouvernement s’appuie sur notre altruisme pour nous faire accepter ces traitements expérimentaux « pour protéger les autres ». Mais il ment, car les vaccinés peuvent tout autant transmettre la maladie, l’attraper et même faire des formes graves.

Les exemples cliniques en sont innombrables et ce risque de transmission par les vaccinés a même été reconnu par O. Véran dans le plaidoyer écrit au Conseil d’Etat : « le vaccin n'empêche pas de transmettre le virus aux tiers. »

Être vacciné ne protège donc pas les autres et faire appel à l’altruisme pour promouvoir la vaccination constitue une escroquerie.

La panique créée par le variant delta est totalement injustifiée

Certes, le variant delta va se propager en France comme ailleurs, mais c’est une chance car ce variant est beaucoup moins dangereux que les précédents qu’il supplante. C’est ce que montre l’évolution de la mortalité quotidienne en Grande-Bretagne depuis que le variant delta prédomine.

Même constatation heureuse en Israël : le variant delta est moins mortifère que le précédent.

Un variant très contagieux mais peu grave et sensible aux traitements précoces

Alors sur quel élément du monde réel se base le ministère de la Santé pour tenter de recréer la panique ?

Le variant delta se comporte le plus souvent comme un rhume des foins. Grâce à cela, l’incapacité totale de la vaccination à empêcher la récidive de l’épidémie ne devrait pas causer une recrudescence de la mortalité d’autant qu’en cas de problème, ce variant est parfaitement sensible aux traitements par chloroquine Ivermectine comme l’a démontré l’Inde (comme tous les autres variants jusqu’à maintenant).

En conclusion, l’épidémie a disparu en France comme le montre la surveillance régulière du réseau Sentinelle.

 

Les malades sporadiques doivent recevoir les traitements précoces

En cas de maladie sporadique de type Covid liée ou non au variant, il faut traiter précocement par l’association d’antibiotiques type macrolides, d’hydroxychloroquine et /ou ivermectine et adjuvants associés (zinc, vitamines C et D, anticoagulants).

Cesser l’expérimentation des « injections géniques » le plus rapidement possible

Il faut cesser cette « vaccination » basée sur les substances géniques en essai thérapeutique qui ne sont pas des vaccins type Pasteur, attendre les résultats des essais cliniques en cours qui seront dévoilés au mieux en 2023 et faire le point actuel sur les effets secondaires graves, et les décès en consultant directement les banques de données des agences européenne EMA sur EudraVigilance, l’agence anglaise (MHRA) et l’agence américaine FDA sur VAERS.

Un moratoire s’impose.

 

Absence de suivi des vaccinés :/

Je suis cardiologue et voudrais souligner le point suivant : L’ABSENCE DE SUIVI DES PERSONNES VACCINÉES (je ne parle pas de pharmacovigilance qui s’applique lorsque l’étude est terminée).

Je dis cela car j’ai vu, juste après la vaccination, plusieurs patientes avec une embolie pulmonaire, un jeune homme avec une myocardite, sans parler de quelques collègues avec un Covid sérieux. Aucun de ces événements que j’ai vu n’a été rapporté. Dans les statistiques ils n’existent pas. Ceci est très grave. Je m’explique, nous sommes d’accord que tous les vaccins sont délivrés dans le cadre d’une AMM conditionnelle donc que l’étude se poursuit. Dans toute étude digne de ce nom, il y a un suivi extrêmement rigoureux, non seulement demandant au patient de rapporter tout événement inattendu concernant sa santé, mais aussi des visites de contrôle parfois avec des examens complémentaires. Or dans le cas présent, à ma connaissance, aucun suivi digne de ce nom n’a été et ne sera réalisé. Tout simplement parce qu’une étude classique lorsqu’elle est importante comporte plusieurs milliers de patients et que le coût d’un tel suivi est énorme. Alors pour plusieurs centaines de millions ou plusieurs milliards de personnes, c’est simplement impossible.

Et là il y a un angle d’attaque possible sur les laboratoires et peut-être les états. Vous faites des études grandeur nature sans suivi, c’est juste illégal, contre la loi. Il faudrait interroger les avocats sur ce point car si on peut démontrer que les études se poursuivent mais qu’en fait il n’y a pas d’étude car pas de suivi, C’EST LA FIN.

Désolé pour ce long message

Amitiés à tous

Philippe

 

QUAND L'IGNORANCE CRIE L'INTELLIGENCE SE TAIT

Un âne dit au tigre :

- L'herbe est bleue.

Le tigre rétorque :

- Non, l'herbe est verte.

La dispute s'envenime et tous deux décident de la soumettre à l'arbitrage du lion, « le roi » de la jungle. Bien avant d'atteindre la clairière où le lion se reposait, l’âne se met à crier :

- Votre Altesse, n'est-ce pas que l'herbe est bleue ?

Le lion lui répond :

- Effectivement, l'herbe est bleue.

L’âne se précipite et insiste :

- Le tigre n'est pas d'accord avec moi, il me contredit et cela m'ennuie. S'il vous plaît, punissez-le !

Le lion déclare alors :

- Le tigre sera puni de 5 ans de silence.

L’âne se met à sauter joyeusement et continue son chemin, heureux et répétant :

- L'herbe est bleue... l'herbe est bleue...

Le tigre accepte sa punition, mais demande une explication au lion :

- Votre Altesse, pourquoi m'avoir puni ? Après tout, l'herbe n'est-elle pas verte ?

Le lion lui dit :

- En effet, l'herbe est verte.

Le tigre, surpris, lui demande :

- Alors pourquoi me punissez-vous ???

Le lion lui explique :

- Cela n'a rien à voir avec la question de savoir si l'herbe est bleue ou verte. Ta punition vient du fait qu'il n'est pas possible qu'une créature courageuse et intelligente comme toi ait pu perdre son temps à discuter avec un fou et un fanatique qui ne se soucie pas de la vérité ou de la réalité, mais seulement de la victoire de ses croyances et de ses illusions. Ne perds jamais de temps avec des arguments qui n'ont aucun sens... Il y a des gens qui, quelles que soient les preuves qu'on leur présente, ne sont pas en mesure de comprendre. Et d'autres, aveuglés par leur ego, leur haine et leur ressentiment, ne souhaiteront jamais qu'une seule chose : avoir raison même s'ils ont tort.

Or quand l'ignorance crie, l'intelligence se tait.

Ta paix et ta tranquillité n'ont pas de prix...

 

UN SITE BOURRE D’INFOS UTILES :

https://gettr.com/user/artemisiacolleg

 

REFUSER LA VACCINATION EST UNE TRAHISON !

Tout de suite les grands mots ! En effet, Bernard Kouchner, qui a l’emphase facile, c’est bien connu, n’y est pas allé par quatre chemins dans les colonnes du JDD : « Refuser la vaccination, c’est une trahison. ». Qui dit « trahison », dit « traîtres ». Jadis, les traîtres, c’était le poteau. « Pour les traîtres douze balles dans la peau, pour les demi-traîtres six balles suffiront », déclarait Clemenceau, docteur en médecine comme Kouchner.

Notons que cela faisait longtemps qu’on ne nous avait pas sorti le registre guerrier dans cette lutte contre le virus. A deux jours du défilé du 14 juillet, ça tombe donc pile poil. « Ceux qui face à ce virus choisissent de se ‘‘battre’’ individuellement sont, sinon, des déserteurs, du moins des alliés du virus », poursuit l’ancien ministre de François Mitterrand. Les amis de mes ennemis étant mes ennemis, ceux qui refusent la vaccination sont donc mes ennemis. Pas plus compliqué que ça.

« Il faudra une loi », précise celui qui fut aussi ministre de Nicolas Sarkozy, qui ajoute : « croyez-moi, ça sera fait, avec des nuances au début, peut-être selon les professions. » Autrement dit, les blouses blanches peuvent se préparer à prendre la file dans le vaccinodrome (ne poussez pas, il y en aura pour tout le monde), on verra plus tard pour les notaires, les VRP (pardon, on dit « commerciaux » aujourd’hui) et les cracheurs de feu. Ce « croyez-moi » aurait pu, tant qu’à faire, être suivi de l’historique et très gaullien « moi, qui vous parle en connaissance de cause », puisque nous sommes en guerre.

 

Q SCOOP – Le secrétaire aux Transports Britannique sur la BBC: « Nous savons que les personnes doublement vaccinées et complètement vaccinées sont beaucoup plus susceptibles de contracter le coronavirus ! ».

 

BILL GATES LE MAGNFIQUE

De : Roland Reymondier

En fait, je ne vous livre que des informations, seulement des infos et d'un coup certain vont me voir dans une sorte de complot mondial.

Alors s'il faut parler de complot il y a des types autrement plus qualifiés et Bill Gates détient la palme.

Allez une petite histoire et comme vous n'avez pas « décroché » ça pourrait vous tenir compagnie en tant que lecteur confiné: on ne sait jamais histoire de ne pas trop s'ennuyer 

Chers amis,

La vaccination est un concept ancestral puisqu'il date de l'époque Napoléonienne ( avec Jenner et ses vaches pour la variole) revu et corrigé à la mode d'un certain Bill Gates.

Au cas où vous ne seriez pas au courant : Celui qui commande et qui fait obéir le monde c'est l'un des plus riches de la planète Bill Gates.📢 📢

Comme c'est lui qui est le plus gros contributeur de l'OMS, du journal « Le Monde », de la plupart des médias français, des laboratoires comme Pfizer et ces autres copains milliardaires nouveaux comme celui, français celui-là, Moderna.

Il rémunère aussi beaucoup de médecins des médias et du conseil qui dirige maintenant la France de manière démocratique celui qu'on nomme sanitaire.

Il a sa troupe de comédiens et son cirque médiatique qu'il paye pour se payer de notre gueule, reconnaissez que beaucoup d'entre nous aime ça moi je me pique de le savoir.🎬 📽

Il a la marionnette présidentielle qui tantôt s'affole à cause d'Astrazeneca et ses atteintes vasculaires prouvées et qui en suspens voire interdit l'utilisation en France pour le remplacer par Pfizer, vous savez bien l'escroc blanchi en payant une amende monumentale historique en 2009 pour fraudes et mensonges, et qui au dire (là attention c'est plus comme avant, on nous dit la vérité rien que la vérité, ils jurent même devant la cours médiatique suprême et le grand très grand Macron 1er) :

Ils ont en leur main le divin Messager ARN, la force suprême (Star Wars), le nouveau vaccin, le bouclier mondial contre toutes les maladies (sauf la naïveté et la connerie : trop difficile à guérir). Depuis qu'ils ont fait leur chemin de Damas judiciaire, promis, juré, ils sont ces Pfizer des convertis comme St Paul au nouvel évangile vaccinal.📖 📖

Depuis qu'ils ont entre les mains le divin messager ARN c'est plus du bidon comme avant, ils ont le feu sacré de la rédemption vaccinale.💉 💉 💉 💉

                        Alors mes frères reprenons tous ensemble :

« Je crois en Dieu, en Bill Gates et sa bande, en l'OMS qu’il finance, en Pfizer et ses acolytes, en Macron et son cirque médrano nommé vaccinodrome, en madame Lacombe et ses amis Giléad ».

Et ce lundi notre président adoré, va nous exhorter à recevoir le recours divin dans nos veines et pour vous sauver de l'enfer il va se risquer à vous l'imposer.

Et dans votre centre de vaccination vous pourrez ouvrir votre livre de messe et pourrez chanter ensemble ce chant salvateur que vous reprendrez tous en chœurs dans la nouvelle paroisse pastorale de St Véran à St Etienne en compagnie de la préfète de La Loire et d'autres animateurs paroissiaux le chant salvateur qui vous fera un bien fou à savoir :

« J'ai reçu le vaccin vivant et mon cœur est plein de joie ! »

« Je suis le vaccin préparé pour vous nourrir Celui qui se vaccinera ne peut craindre de mourir ! » 😇 😉

Et dire que l'on objecte que lorsqu'on se fait vacciner c'est sous des principes scientifiques certifiés et stricts, peut-être, mais établis par des gens qui de par le passé n'ont pas fait preuve d'une grande probité ; messieurs les vaccinateurs dans quelques années êtes-vous bien certains qu'on n'aura pas le plus gros scandale sanitaire à traiter devant les tribunaux dont Pfizer connaît bien l'usage puisqu'il les pratique depuis des lustres avec un grand renfort d'avocats.

Notez bien qu'avec tout le pognon qu'il gagne en vous vaccinant, il pourra se payer le luxe d'un nouveau procès retentissant et battre son propre record d'amende qu'il avait établi en 2009 en se blanchissant encore et une nouvelle fois sous le regard attendri d'un des plus riches de la planète Bill Gates.🏖 🌏 🏝

Quand dans ce cirque médiatique vous avez les deux clowns Jean Castex (le casse-tête chinois avec le nouveau virus) le nouvel auguste chantre de la vaccination de masse depuis la fin de l'année dernière et le clown blanc qui fait peur à l'assemblée nationale quand il prend « la mouche », le dénommé Véran (non il ne vient pas du Queyras à cause du petit village St Véran qui porte son nom; mis à part que ce village est sain lui !) Il vient de Grenoble où il a passé plus de temps à devenir politique que médecin.

Oui souvenez-vous de l'intervention de Macron lorsqu'il tenta de suspendre Astrazeneca (une erreur de jeunesse pour les agents des vaccins anglais) vite recadré par sa maman allemande madame Merkel, pour reprendre la vaccination Astrazeneca, pour les vieux (fallait bien écouler les stocks d'invendus, et puis les vieux c'est plus facile de cacher les déconvenues puisque quand ils meurent ils le font au travers d'une pathologie qu'ils ont déjà et pas d'un vaccin comme pour les gamins morts d'atteintes vasculaires graves alors qu'ils étaient sains avant le vaccin).

Roland

 

Si Bill Gates m'était conté voilà ce que j'entendrais :

Bill Gates : Les vaccins sont des profiteurs « phénoménaux »

« Bill Gates - Ce que vous n’avez pas été dit », passe en revue les antécédents personnels et professionnels du magnat de Microsoft, y compris une déclaration révélant son véritable motif d’investir dans les vaccins - leur retour sur investissement 20 - 1

L’histoire en un coup d’œil :

  • Après des années à se bâtir une réputation de « monopolisateur technologique impitoyable », Bill Gates 2.0 a été lancé avec la création de la Fondation Bill & Melinda Gates. Avec cette fondation, il s’est réinventé et s’est rebaptisé comme l’un des philanthropes les plus généreux au monde.
  • Cependant, la marque de philanthropie de Gates crée plusieurs nouveaux problèmes pour chacun d’eux qu’elle résout et peut être décrite comme du « philanthrocapitalisme ».
  • Aujourd’hui, Gates monopolise ou exerce une influence disproportionnée sur l’industrie de la technologie, la santé mondiale et les vaccins, l’agriculture et la politique alimentaire (y compris la biopiraterie et les faux aliments), la modification des conditions météorologiques et d’autres technologies climatiques, la surveillance, l’éducation et les médias.
  • Selon Gates, les vaccins sont des profiteurs phénoménaux, avec un rendement de plus de 20 pour 1.
  • Gates fait maintenant la promotion du plan technocratique de « réinitialisation », qui comprend un programme agressif sur le changement climatique, mais les nombreux voyages de Gates en jet privé font de lui un pollueur de premier plan.

« Bill Gates - What You Were Not Told », un segment du documentaire Plandemic (vidéo), passe en revue les antécédents personnels et professionnels du magnat de Microsoft, Bill Gates. Contrairement au mythe populaire, beaucoup voient Gates comme plus un opportuniste qu’un inventeur de génie, et la vidéo aborde plusieurs des moments les moins honorables de sa carrière.

Après des années à se bâtir une réputation de « monopolisateur technologique impitoyable », Bill Gates 2.0 a été lancé avec la création de la Fondation Bill & Melinda Gates. Avec cette fondation, il s’est réinventé et s’est rebaptisé comme l’un des philanthropes les plus généreux au monde.

La charité de Gates n’est pas ce qu’il semble

Hélas, comme l’ont noté AGRA Watch, Shiva Vandana, Ph.D., et d’autres, la marque de philanthropie de Gates crée plusieurs nouveaux problèmes pour chacun d’eux qu’elle résout et peut être décrite comme du « philanthrocapitalisme ». Comme indiqué dans l’article d’AGRA Watch, « Philanthrocapitalism : The Gates Foundation’s African Programs Are Not Charity », publié en 2017, les défenseurs du philanthrocapitalisme :

« ... s’attendent souvent à des rendements financiers ou à des avantages secondaires à long terme de leurs investissements dans les programmes sociaux. La philanthropie devient une autre partie du moteur du profit et du contrôle des entreprises. La stratégie de « développement » de la Fondation Gates promeut en fait les politiques économiques néolibérales et la mondialisation des entreprises.

En effet, au fil des ans, Gates s’est retrouvé dans une position où il monopolise ou exerce une influence disproportionnée sur non seulement l’industrie de la technologie, mais aussi la santé mondiale et les vaccins, l’agriculture et la politique alimentaire (y compris la biopiraterie et les faux aliments), la modification des conditions météorologiques et d’autres technologies climatiques, la surveillance, l’éducation et les médias.

Sans surprise, il est lié à des organisations de vérificateurs de faits en ligne qui étranglent la liberté d’expression, et a récemment déclaré à « 60 Minutes » que pour lutter contre la méfiance dans la science, nous devons trouver des moyens de « ralentir les choses folles ». Ce qui est « fou » et ce qui ne l’est pas, cependant, est rarement aussi clair que les médias grand public voudraient vous le faire croire.

Et, tel un vrai philanthrocapitaliste, la générosité de Gates finit par s’avantager avant tout. Comme indiqué dans « Bill Gates - Philanthrope le plus dangereux de l’histoire moderne ? », la Fondation Bill & Melinda Gates fait don de milliards aux mêmes entreprises et industries que la fondation possède des actions et des obligations.

Comme Gates lui-même le révèle dans la vidéo en vedette, il a compris que les vaccins sont des profiteurs phénoménaux, disant qu’ils sont le meilleur investissement qu’il ait jamais fait, avec plus d’un rendement de 20 pour 1. La seule chose qui permet cela, c’est le bouclier de responsabilité que le gouvernement a donné aux fabricants de vaccins.

Gates, tsar du climat mondial

Comme mentionné dans la vidéo en vedette, Gates finance un effort pour détourner les rayons solaires de la surface de la Terre dans une tentative de lutter contre le réchauffement climatique - une approche irrationnelle au mieux, compte tenu du potentiel que cela a de dévaster l’agriculture mondiale.

Son dernier livre détaille également ses recommandations sur le changement climatique, qui se trouvent inclure l’exhortation des gouvernements à soutenir les entreprises mêmes dans lesquelles il a investi et des gestes similaires de tour de passe-passe.

Pendant ce temps, comme l’a noté The Nation, Gates lui-même est un sérieux pollueur, avec un manoir de 66.000 pieds carrés, un jet privé, 242.000 acres de terres agricoles (ce qui fait de lui le plus grand propriétaire de terres agricoles aux États-Unis) et des investissements dans les industries dépendantes des combustibles fossiles telles que les compagnies aériennes, la machinerie lourde et les voitures.

« Selon une étude universitaire de 2019 examinant les émissions de carbone extrêmes de l’élite de la jet-set, les nombreux voyages de Bill Gates en jet privé font probablement de lui l’un des principaux contributeurs de carbone au monde - un véritable super émetteur », écrit The Nation.

« Dans la liste des 10 célébrités étudiées - dont Jennifer Lopez, Paris Hilton et Oprah Winfrey - Gates était la source du plus grand nombre d’émissions. Les individus aisés peuvent émettre plusieurs dizaines de milliers de fois la quantité de gaz à effet de serre attribuée aux pauvres du monde », note le document. Cela soulève la question de savoir si la défense du climat par les célébrités est même souhaitable ... »

Gates mène la prise de contrôle technocratique

L’accent mis par Gates sur le changement climatique est parfaitement logique une fois que vous réalisez qu’il fait partie de l’élite technocratique qui, depuis des décennies, travaille à engloutir les ressources du monde en prévision de la Grande Réinitialisation, précédemment connue sous le nom d’Ordre Mondial Un.

Au cours de la dernière année, la nécessité de la grande réinitialisation a été annoncée par les dirigeants gouvernementaux du monde entier, l’appel clair étant que nous devons « réinitialiser » l’économie mondiale et la façon dont nous vivons, travaillons, voyageons et socialisons afin de rendre le monde plus juste et durable. La lutte contre le changement climatique sous la bannière d’une urgence mondiale fait partie intégrante de cette campagne de relations publiques.

Si vous avez fait attention, vous avez probablement vu les indices. Lors des premiers confinements au début de 2020, il y avait une flopée d’articles parlant de la façon dont la nature et la faune prospéraient en l’absence de socialisation humaine et de voyages. À d’autres moments, la pandémie de COVID-19 a été présentée comme un avertissement pour nous tous quant à ce qui se passe lorsque vous vous désynchronisez avec la nature.

Pas de vraie nourriture pour vous

Gates ressent clairement la pression de faire sa part pour réaliser le rêve technocratique. Il a dit à « 60 Minutes » qu’il est impatient de voir ses diverses visions se concrétiser au cours de sa vie, et il devine qu’il pourrait lui rester 20 ou 30 ans. Comme indiqué par ZeroHedge :

« Gates pousse des changements drastiques et « fondamentaux » à l’économie afin d’arrêter immédiatement la libération de gaz à effet de serre - principalement du dioxyde de carbone - et de « passer à zéro » afin de sauver la planète d’une catastrophe environnementale à long pronostic (et toujours erronée). Les changements que nous devrons apporter afin de réaliser la vision de Gates comprennent :

  • Affecter 35 milliards de dollars par année à la recherche sur le climat et l’énergie propre.
  • Tout électrique.
  • Consommation généralisée de fausse viande, puisque les vaches représentent « 4% de tous les gaz à effet de serre ».
  • Réoutiller les industries de l’acier et du ciment, qui, selon Gates, représentent 16% de toutes les émissions de dioxyde de carbone, pour injecter jusqu’à 30% du C02 capturé dans le béton et créer un type d’acier différent.
  • Adoption généralisée de l’énergie nucléaire de prochaine génération pour compléter l’énergie éolienne et solaire.

Et puisque la production de plantes pour fabriquer de la fausse viande émet également des gaz, Gates a soutenu une entreprise qui utilise des champignons pour fabriquer des saucisses et du yogourt, que le milliardaire appelle « assez incroyable »... « Le microbe a été découvert dans le sol dans un geyser du parc national de Yellowstone. Sans terre ni engrais, il peut être cultivé pour produire cette protéine nutritionnelle, qui peut ensuite être transformée en une variété d’aliments avec une faible empreinte carbone.

En effet, Gates aimerait que les riches pays occidentaux se tournent entièrement vers le bœuf synthétique cultivé en laboratoire, et s’insurge contre les tentatives législatives visant à s’assurer que les fausses viandes sont correctement étiquetées comme telles, car cela ralentit l’acceptation du public.

Gates prouve à nouveau que le féodalisme est un système défaillant

Avec sa propriété foncière, Gates est clairement en position de monopole (encore une fois !) pour stimuler l’agriculture et la production alimentaire dans la direction qu’il désire, et il veut que nous mangions tous autant de faux aliments que possible. Comme indiqué dans un long article détaillé sur les efforts philanthrocapitalistes de Gates par The Defender :

Thomas Jefferson croyait que le succès de la lutte exemplaire de l’Amérique pour supplanter le joug du féodalisme européen par une noble expérience d’autonomie dépendait du contrôle perpétuel de l’assise territoriale de la nation par des dizaines de milliers d’agriculteurs indépendants, chacun ayant un intérêt dans notre démocratie.

Donc, au mieux, la campagne de Gates pour écharpe l’immobilier agricole américain est un signal que le féodalisme pourrait être à nouveau en vogue. Au pire, sa frénésie d’achat est un signe avant-coureur de quelque chose de beaucoup plus alarmant - le contrôle des approvisionnements alimentaires mondiaux par un mégalomane avide de pouvoir avec un complexe Napoléon.

L’article poursuit en détaillant la « stratégie à long terme de Gates de maîtrise de l’agriculture et de la production alimentaire à l’échelle mondiale », à commencer par son soutien aux OGM en 1994. Depuis lors, les approches « philanthropiques » de Gates en matière de faim et de production alimentaire ont été construites autour de ses partenaires de l’industrie technologique, chimique, pharmaceutique et pétrolière, garantissant ainsi que pour chaque entreprise de sauvetage échouée, il s’enrichisse néanmoins.

« Comme pour l’entreprise africaine de vaccins de Gates, il n’y a eu ni évaluation interne ni responsabilité publique », écrit The Defender :

L’étude 2020 « Fausses promesses : l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) » est le bilan de l’effort de 14 ans du cartel Gates.

L’enquête conclut que le nombre d’Africains souffrant de faim extrême a augmenté de 30 pour cent dans les 18 pays ciblés par Gates. La pauvreté rurale s’est métastasée de façon spectaculaire...

Sous le système de plantation de Gates, les populations rurales d’Afrique sont devenues esclaves sur leurs propres terres d’un servage tyrannique d’intrants de haute technologie, de mécanisation, d’horaires rigides, de conditionnalités lourdes, de crédits et de subventions ... Les seules entités bénéficiant du programme de Gates sont ses partenaires corporatifs internationaux ...

Son histoire d’investissement suggère que la crise climatique, pour Gates et ses acolytes, n’est rien de plus qu’un alibi pour un contrôle social intrusif, une surveillance à l’échelle de la « Great Reset » et des bêtises massives de géo-ingénierie de science-fiction, y compris ses projets de vanité déments et terrifiants pour pulvériser la stratosphère avec du chlorure de calcium ou de l’eau de mer pour ralentir le réchauffement, pour déployer des ballons géants pour saturer notre atmosphère de particules réfléchissantes afin d’éponger le soleil, ou son périlleux stratagème de libération de millions de moustiques génétiquement modifiés dans le sud de la Floride.

« Lorsque nous plaçons ces stratagèmes cauchemardesques dans leur contexte aux côtés de la batterie de vaccins expérimentaux qu’il force sur 161 millions d’enfants africains chaque année, il est assez clair que Gates nous considère tous comme ses rats de laboratoire. »

La Fondation Gates a ensemencé des politiques catastrophiques sur la COVID-19

Gates, bien sûr, a également joué un rôle de premier plan dans la réponse mondiale à la pandémie de COVID-19. Selon le journaliste d’investigation Jordan Schachtel qui a une chaîne sur Substack, Gates a participé aux « politiques de réponse au coronavirus criminellement négligentes » qui ont tué un nombre démesuré de personnes âgées dans des maisons de soins infirmiers à New York, en Californie, au New Jersey, en Pennsylvanie et au Michigan.

Schachtel souligne qu’un point commun dans ces cas est qu’ils ont écouté les prévisions de modélisation terriblement inexactes de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), qui est financé et contrôlé par la Fondation Bill & Melinda Gates. Il écrit :

« En mars et début avril, les politiciens ont été informés par les « experts » en modélisation de l’IHME financé par Gates que leurs hôpitaux étaient sur le point d’être complètement envahis par les patients atteints du coronavirus. »

« Les modélisateurs de l’IHME ont affirmé que cette augmentation massive entraînerait que les hôpitaux manqueraient d’équipement de sauvetage en quelques jours, et non en quelques semaines ou mois. Le temps presse, et le moment est venu de prendre des décisions rapides, affirmé les modélisateurs. »

« Lors de deux conférences de presse distinctes du 1er avril et du 2 avril, Cuomo a clairement indiqué que ses décisions politiques étaient basées sur le modèle IHME ... Dans un briefing du 9 avril, la gouverneure du Michigan Gretchen Whitmer a fait référence au modèle IHME afin de projeter les décès et les ressources en EPI nécessaires pour la montée en puissance supposée. C’était la même histoire avec le gouvernement de pennsylvanie.

Les membres du groupe de travail sur le coronavirus de la Maison Blanche, les Drs Anthony Fauci et Deborah Birx, qui ont tous deux des liens substantiels avec Gates, se sont également appuyés sur les modèles de prévision de l’IHME. Comme l’a noté Schachtel :

« Ces modèles, et les décisions politiques qui ont été prises en s’appuyant sur eux, ont déclenché une chaîne d’événements qui ont conduit à des confinements indéfinis, à des fermetures complètes d’entreprises, à des couvre-feux à l’échelle de l’État et, plus tristement célèbre encore, aux mandats de décès dans les maisons de soins infirmiers. »

Supprimer ce qui ne sert plus

La Fondation Gates a également coparrainé l’événement 201, un exercice de table scénarisé qui s’est tenu quelques mois seulement avant l’épidémie de COVID-19 et qui a fini par être remarquablement prophétique.

Curieusement, dans une interview à la BBC en avril 2020, Gates a nié que la simulation avait eu lieu, déclarant que « Nous n’avons pas simulé cela, nous n’avons pas pratiqué, donc à la fois les politiques de santé et les politiques économiques, nous nous trouvons en territoire inconnu ». Dans un article pour National Herald India, Norbert Häring souligne l’oubli apparent de Gates, déclarant :

« Il est vrai que si l’on avait mis un peu moins l’accent sur la manipulation de l’opinion, on aurait pu accorder plus d’attention à la santé et à la politique économique. L’une des quatre réunions y a été entièrement consacrée. Mais les politiques sanitaires et économiques ont fait l’objet de discussions. Gates peut difficilement l’oublier. »

La vidéo sur le contrôle de l’opinion publique est la plus intéressante, car elle permet de mettre en perspective les efforts à cet égard, que nous vivons actuellement. Un participant nous dit que Bill Gates finance des travaux sur des algorithmes qui passent au peigne fin les informations sur les plateformes de médias sociaux pour s’assurer que les gens peuvent faire confiance aux informations qu’ils y trouvent.

Gates a également effacé d’autres preuves où la vérité revient le hanter. Exemple : les vérificateurs de faits financés par Gates ont nié avec véhémence les affirmations selon lesquelles Gates aurait jamais dit que nous aurions besoin de passeports de vaccins numériques, le faisant passer pour une autre théorie du complot folle.

Mais Gates l’a dit dans une conférence TED de juin 2020. Quelqu’un vient de modifier cette déclaration spécifique de son discours après que la citation a commencé à faire le tour sur les médias sociaux. Dans un article du 11 décembre 2020, The Defender a présenté la preuve.

Les vérificateurs de faits rejettent également les allégations selon lesquelles les micropuces sous-percutennes ou les tatouages numériques seront éventuellement utilisés pour nous suivre et nous tracer, mais comme l’a noté The Defender, Gates a chargé le MIT de développer un système de colorant à points quantiques injectables pour « tatouer » les données médicales sur votre corps, et dispose d’une technologie brevetée qui utilise des biocapteurs implantés qui surveillent l’activité du corps et du cerveau et est liée à un système de monnaie crypto.

Il a également investi des dizaines de millions dans des appareils à micropuce avec des systèmes d’administration de médicaments télécommandés, des entrepreneurs militaires qui suivent et tracent les infections pandémiques et la conformité aux vaccins, et a un investissement de plus de 1 milliard de dollars dans les satellites de vidéosurveillance 5G et les antennes 5G. Lorsque vous mettez toutes ces choses ensemble, les plans de Gates commencent à prendre une sensation plutôt inquiétante.

Gates est la figure de proue la plus visible de la technocratie moderne

Qu’elle soit planifiée à l’préalable ou non, la pandémie de COVID-19 est clairement utilisée pour inaugurer des changements très controversés qui sont indéniablement totalitaires, y compris la prise de contrôle privée du gouvernement par le biais de partenariats public-privé.

La surveillance est devenue la plus grande industrie à but lucratif de la planète, et toute votre existence est maintenant ciblée pour le profit. Parmi ceux qui en profitent le plus, il y a Gates lui-même.

Pour une meilleure compréhension de ce que vous abandonnez en suivant le récit dominant selon lequel nous avons besoin de Big Tech pour nous sauver, consultez mon article sur la psychologue sociale et professeure à Harvard Shoshana Zuboff et son livre extraordinaire, « The Age of Surveillance Capitalism ».

 

Inde : plainte pénale déposée contre GAVI, Bill Gates, Fauci... Peine de mort encourue

Publié le 8.7.2021 par FranceSoir

L’Indian Bar Association (Association des Avocats Indiens) a adressé un courrier au Premier ministre de l’Inde Shri Narendra Modi et au ministre de l’Intérieur Shri Amit Shah, qui les invite à prendre note de la plainte DHLTH/E/2021/09973 en date du 1er juillet 2021 déposée par le Secrétaire général du Conseil de sécurité des droits de l’homme (HRSC) M. A. Shaikh, contre le Dr Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d’autres.

Cette plainte les invite à prendre des mesures immédiates contre les accusés et à émettre des directives appropriées aux autorités légales pour qu’elles examinent l’affaire et prennent des mesures immédiates. Cela fait suite aux deux mises en demeure que l’IBA a envoyées à l’OMS (contre le Dr Soumya Swaminathan ainsi que Tedros Ghebreyesus) qui sont à ce jour restées sans réponse.

L’avocate Dipali Ojha explique cela en détail dans son debriefing.

La plainte de 132 pages enjoint les ministres à considérer en urgence la situation et surtout la « gravité » ou « extrême gravité », des questions qui sont posées qui ne concernent pas seulement les citoyens indiens, mais aussi la sécurité, la survie et le bien-être de l’humanité tout entière.

Cette plainte annoncée et attendue prend en considération les éléments de réponse à la gestion d’une épidémie (les quatre piliers listés par le Pr McCullough) ainsi que les publications de diverses associations de médecins (FLCCC, AFLDS, IHU) en faveur des traitements précoces qui sont une alternative à la vaccination de masse, dixit Pierre Kory. Ceci est corroboré par le retour d’expérience de nombreux médecins indiens dans les Etats ayant mis en place les directives du ministère de la Santé sur l’ivermectine et l’hydroxychloroquine. Au sein de cet immense pays, on a pu observer l’effet de la vaccination de masse ainsi que celui des traitements précoce et prophylactique des Indiens, afin de gérer au mieux l’épidémie. Les Indiens ont subi les mêmes effets de censure, de suppression du « narratif » et des données scientifiques que ceux observés dans d’autres pays. Le summum étant une agence de santé (DGHS) périphérique qui a supprimée les traitements précoces alors qu’elle n’avait jamais exprimé d’opinion auparavant à ce sujet, démontrant la capture probable de certaines autorités par des influences externes. Rappelons que le ministère de la Santé a conservé les traitements précoces dans ses recommandations et est le seul compétent. A l’inverse de la France, les autorités sanitaires (ministère) ont défendu par deux fois leur position en faveur des traitements précoces, remettant en cause les avis de l’OMS contre des associations d’avocats dont les commanditaires ne sont pas identifiés.

Le périmètre et les demandes de la plainte sont clairement établis :

1- une décision immédiate pour la mise en œuvre du 72e rapport de la Commission parlementaire et des recommandations d’enquête et de poursuite des membres du bureau du « philanthrope toxique » et de la Fondation Bill & Melinda Gates du Syndicat des vaccins (GAVI) et des responsables concernés du Conseil indien de la recherche médicale (ICMR) qui ont été reconnus coupables de la mort de huit filles suite à l’usage de vaccins non autorisés, illégaux et non approuvés ; (ndlr : La Fondation Bill Gates a été reconnue coupable par la 72e Commission parlementaire. Ils peuvent donc faire l’objet de nouvelles poursuites et les tribunaux peuvent les condamner sur la base d’éléments de preuve et de rapports d’enquête. HRSC et IBA ont maintenant demandé aux autorités de prendre les mesures appropriées pour donner suite aux conclusions du 72e rapport du Comité parlementaire.)

2- une directive immédiate au Bureau central d’enquête (CBI) pour l’enregistrement du premier rapport d’information (FIR) pour enquête et action stricte (en vertu des articles 115, 109, 302, 307, 304, 419, 420, 471, 474, 188, 505, r / w 120 (B) &34 de l’IPC & sections de la loi de 2005 sur la gestion des catastrophes et d’autres dispositions des actes spéciaux contre tous les éléments contre l’intérêt national, contre l’humanité, et bio-terroristes) sur les « Groupements Pharma », « Groupement Tech » et les « Cyber Harceleurs » qui sont impliqués dans des infractions contre l’humanité entière entrainant un génocide, causés par leurs actes de commission et d’omission liés à la pandémie de Covid-19.

3- des ordonnances avec effet immédiat aux autorités concernées :

  1. Emettre des avis de garde à vue et des mandats d’arrêt contre l’accusé dont l’implication est prouvée à première vue
  2. D’engager une action en saisie conservatoire de tous les accusés et de leurs sociétés
  3. Commencer l’interrogatoire de l’accusé en détention
  4. Effectuer un test de détection de mensonges, un test de cartographie cérébrale, un test narco de tous les accusés principaux tels que le Dr Soumya Swaminathan, le Dr Randeep Guleria, M. Arvind Kejriwal Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le Dr Anthony Fauci, Bill Gates, Mark Zuckerberg, Jack Dorsey et d’autres.

4- des directives immédiates à toutes les autorités pour :

  1. examiner sérieusement le Livre blanc de l’association American Frontline Doctors (AFLDS) sur le Covid-19 et les vaccins expérimentaux.
  2. ne forcer personne à se faire vacciner et se conformer strictement à l’arrêt de la Cour suprême et de diverses hautes cours concernant le droit fondamental de chaque citoyen à choisir son traitement.
  3. informer le public des dangers réels du vaccin.
  4. informer le public sur les autres médicaments éprouvés, sûrs et plus efficaces.
  5. ne pas répandre la peur d’une nouvelle vague sans vérifier les preuves scientifiques.

5- une directive appropriée selon le rapport soumis par le Comité d’experts au bureau du Premier ministre avec des recommandations de ne pas administrer de vaccins sur les personnes qui se sont rétablies de l’infection à Covid-19 et qui ont développés des anticorps.

6- Des directives immédiates pour fournir une protection à tous les dénonciateurs et à leurs témoins qui ont déjà exposé et continuent d’exposer le Syndicat comprenant BIG PHARMA, BIG TECH et BIG SCIENCE.

7- Direction pour la constitution d’un comité d’enquête distinct concernant le vent de la panique soudain pendant la deuxième vague de coronavirus en Inde, qui a été alimenté par des reportages incessants dans les médias sur la pénurie d’oxygène. Et pourquoi ledit battage médiatique a disparu dès l’apparition de l’enquête sur le « Tool Kit » (kit contre la covid) a été commencée par la police de Delhi.

Accusation principale de complot contre les accusés

La plainte (paragraphe 26) porte contre tous les accusés qui sont tenus de répondre à l’accusation principale sur la base des documents, de preuves et de preuves de nature remarquable :

Le principal accusé Bill Gates et ses alliés de GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination) ont ourdi un complot visant à créer un marché fixe pour leurs vaccins et autres médicaments et dans ce complot, ils se sont joints à d’autres accusés.

Les autres sont Dr Anthony Fauci, conseiller médical en chef du président des États-Unis, M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, Dr Soumya Swaminathan, scientifique en chef à l’OMS, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, Jack Dorsey, PDG de Twitter, Steve Chen, Chad Hurley et Jawed Karim, YouTube (Google), Arvind Kejriwal, Ministre principal, Delhi et que les autres personnes citées dans l’annexe T13 ou celles qui pourraient être accusés après enquête approfondie.

Au paragraphe 26.3, on peut lire que les accusés ont commis un acte public dans la droite lignée d’un complot. Ils sont accusés par des actes de commission et d’omission, d’avoir :

  1. créé de fausses données.
  2. Supprimé et dissimulé de manière malhonnête des données réelles.
  3. Distordu des faits importants.
  4. créé un narratif et un complot.
  5. mis en place des politiques « préméditées » sur YouTube, Twitter, Facebook, etc. pour supprimer la vérité et empêcher l’information réelle de se propager
  6. supprimé des informations originales et scientifiques de plateformes telles que YouTube, Twitter et d’autres sur la base de « fausses politiques et conditions générales » allant à l’encontre des données scientifiques.
  7. publié des « vérification de faits » fausses et sponsorisées afin d’aller à l’encontre de la vérité et par la même d’entraîner la confusion dans l’esprit du public ; cela avait pour but de décourager les personnes, les scientifiques et les médecins qui possèdent des données scientifiques.
  8. réussi à « capturer » les agences de santé gouvernementales de nombreux pays pour obtenir les politiques et les règles formulées en fonction de leurs objectifs inavoués.
  9. entraîné la mort de personnes en s’assurant que ceux-ci ne devraient pas accéder ou obtenir les médicaments facilement disponibles, sûrs et abordables tels que l’ivermectine, l’hydroxychloroquine, la vitamine D3, etc. et ayurvédique ainsi que les traitements naturopathes.
  10. généré la peur dans l’esprit des gens afin que le vaccin puisse être présenté comme la seule alternative pour traiter et ainsi sauver les gens ; facilitant ainsi la voie à une autorisation d’utilisation en urgence (EUA) du vaccin non approuvé.
  11. supprimé les données sur les effets dangereux du vaccin ainsi que l’usage de nombreux médicaments « ad hoc » couvrant ses effets.
  12. dévoyé, dissimulé ou supprimé les données sur l’inefficacité des vaccins et la mort de nombreuses personnes et de nombreux médecins. Ceci a entraîné des pertes de repères des gens causés par les sophismes des « hommes de paille ».
  13. sous-déclaré les décès dus aux vaccins au travers de la création de règles à leur convenance.
  14. essayé d'aller à l'encontre de la science réelle à l’aide de la rhétorique, c’est-à-dire la fausse science portée par les sophismes « de l’homme de paille », la malhonnêteté intellectuelle et les théories du complot pseudo-scientifiques.
  15. en outre, le cerveau de la conspiration et chef du Syndicat des vaccins M. Bill Gates a déjà été reconnu coupable d’essais illégaux et non autorisés de vaccins et d’avoir causé la mort de huit filles. Dans son 72e rapport du 28.08.2013, la Commission parlementaire de l’Inde Rajya Sabha a déjà recommandé une action en justice contre les membres du bureau de la Fondation Bill & Melinda Gates, des responsables de l’ICMR et d’autres accusés divers responsables de ces crimes odieux contre l’humanité.
  16. tous les accusés étaient et sont bien conscients que par leur acte de commission et d’omission, ils vont causer la mort de millions d’innocents. Cependant ils ont choisi l’argent plutôt que les valeurs humaines. Ce sont eux les délinquants de l’humanité. Ils sont coupables de génocide. Ils ont commis des meurtres de masse avec sang-froid.

Ils ont enlevé les moyens de subsistance de l’homme du peuple et ont fait un enfer de la vie des pauvres. En raison de leurs conspirations, de nombreuses personnes qui ont réussi à survivre en prenant leurs médicaments toxiques souffrent maintenant d’effets secondaires graves ayant rendu leur vie misérable.

Ils ne méritent aucune sympathie ou indulgence. Sinon, ce sera une injustice pour toutes les victimes et une injustice pour toute l’humanité.

La peine minimale dans ce cas sera :

  1. la peine de mort
  2. La saisie de tous leurs biens meubles et immeubles et leur distribution égale à tous les peuples du monde.

D’autres questions importantes sont aussi mentionnées dans la plainte au paragraphe 2 mais suivent les mêmes bases qui comprennent la mise en cause des tests PCR, la censure et l’impossibilité pour les médecins d’échanger sur les réseaux sociaux sans risquer la censure.

La plainte a été déposée le 1er juillet 2021 et l’Indian Bar Association a envoyé sa lettre de représentation signée par Me Dipali Ojha demandant au Premier ministre et le ministre de l’Intérieur de l’Inde à prendre des mesures à la suite de ladite plainte de HRSC.

La plainte complète est disponible ci-après : Plainte [PDF]

www.indianbarassociation.in

 

Youtube. 𝗣𝗼𝘂𝗿𝗾𝘂𝗼𝗶 𝘂𝗻 𝘁𝗲𝗹 𝘀𝗶𝗹𝗲𝗻𝗰𝗲 𝘀𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝗣𝗹𝗶𝘁𝗶𝗱𝗲𝗽𝘀𝗶𝗻𝗲 ?

Un médicament espagnol très efficace.

►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

 

Pandémie : trier le bon grain de l'ivraie

Cette fausse pandémie est en train de s'écrouler sur elle-même comme un château de cartes, comme une série de mensonges mis à nu, comme une manipulation dont on démasque les auteurs et les acteurs.

Eric Montana

Cette fausse pandémie est en train de s'écrouler sur elle-même comme un château de cartes, comme une série de mensonges mis à nu, comme une manipulation dont on démasque les auteurs et les acteurs.

Il y a quelques jours le Professeur Raoult déclarait que les pays où l'on vaccine le plus, sont les pays les plus corrompus, établissant le lien entre les deux. Aux Etats-Unis, de nombreux Etats ont aboli les mesures anti-covid avec une baisse incroyable de la contamination, contamination établie sur la base de tests truqués. Trente et un Etats sur cinquante ont supprimé les masques obligatoires et toutes les autres mesures également.

Si une partie des gens continue à croire à cette fausse pandémie, c'est parce que sa seule source d'information restent les médias mainstream qui se sont révélés comme étant de véritables outils de manipulation de l'opinion publique, comme des instruments de conditionnement et comme machine à produire plus de mensonges qu'on ne peut en avaler. Et cette partie qui continue à croire ce que ces médias et les gouvernements corrompus lui racontent, constitue le fond de commerce des labos qui font des milliards avec des faux vaccins, qui produiront encore plus de clients et de malades. Sans oublier les morts 40 fois plus importants par la vaccination que par le Covid lui-même.

Pendant un moment je luttais de toutes mes forces pour convaincre les gens autour de moi et mes lecteurs d'adopter une attitude de prudence face à ces vaccins dont personne ou presque ne connaît la composition, pensant que dans le doute il était plus raisonnable d'attendre ou de s'abstenir. Malgré ça, j'ai vu autour de moi des personnes qui me disaient que j'avais raison, qu'elles allaient éviter de se faire vacciner, mais qui quelques semaines plus tard m'annonçaient sourire aux lèvres... qu'elles s'étaient faites vacciner... Désespérant, affligeant... incompréhensible.

On ne peut pas faire le bien des gens contre leur propre volonté et si malgré tous les efforts que l'on peut déployer  pour tenter de les avertir pour les protéger, s'ils décident de se suicider dès que vous avez le dos tourné, que peut-on faire à part les plaindre et prier pour eux ?

Bien sûr qu'il va y avoir une hécatombe, elle a déjà commencé mais la secte des endormis ne veut pas en entendre parler, ils ne veulent même pas le savoir. On se demande comment on peut manquer de raison et de bon sens à ce point. Cela échappe à l'entendement humain. Ces gens semblent hypnotisés, prêts à se jeter dans le précipice pour pouvoir « partir en vacances » pour pouvoir « retourner au restaurant », au « concert », revivre « normalement » sans comprendre que leur espérance de vie est réduite à 3 ans... à cause de leur inconscience et de leur obstination.

Nous allons devoir nous préparer mentalement à perdre des êtres chers, des parents, des enfants, des amis... Il faudra être forts et ne pas laisser nos émotions nous rendre malades à notre tour. Il faudra rester debout et volontaires car nous devons continuer le combat contre cette coalition de corrompus et de criminels qui doivent rendre compte de ce crime contre l'humanité.

Nous, les éveillés, nous les « complotistes » qui avons devant les yeux les preuves de tout ce que nous dénonçons depuis le début de l'opération Covid, nous serons la légion qui combattra pour la justice et la vérité, quel qu'en soit le prix à payer. Nous ne laisserons aucun répit à ces démons qui veulent réduire l'humanité.

Nous établissons la liste noire de ceux qu'il faudra juger, ceux qui de près ou de loin ont participé au plus grand crime de l'Histoire. Politiciens, médecins, journalistes, leurs noms figurent sur cette liste actualisée jour après jour. Cette guerre qui a été déclarée aux peuples verra certainement beaucoup des nôtres menacés, intimidés, arrêtés, emprisonnés et même tués mais ils ne pourront pas nous détruire tous. D'autres se lèveront et continueront le combat jusqu'à ce que nous recouvrions nos libertés et nos droits. Cette guerre est biblique. Elle oppose les forces obscures aux forces de la lumière, les légions du Diable aux légions de Dieu et nous savons qui sera le vainqueur.

Et nous vaincrons car nous n'avons pas peur de mourir. C'est l'épreuve ultime, celle qui consiste à se prouver à soi-même et à Dieu que nous sommes capables de sacrifier nos vies pour sauver la multitude de nos frères et sœurs humains.

Beaucoup ne le comprendront pas car ils n'ont ni foi ni loi, ni courage ni dignité, ni sens de la justice ni fraternité. Ils ont l'apparence des êtres humains mais ils sont dénués d'esprit, de cœur et de raison. Ils resteront ce qu'ils ont toujours été : des êtres superficiels et matérialistes, juste bons à jouir, à bouffer, à consommer et à baiser. Des sous-hommes pas plus évolués que les singes. Que ceux-là aillent se faire vacciner, surtout qu'ils n'hésitent pas car ils donnent raison à leurs assassins qui les considèrent comme le cancer de la terre, ceux qu'il faut éliminer.

Ceux qui traverseront cette épreuve du feu, seront affinés comme l'or parce qu'ils auront combattu pour la justice, pour la vérité et pour ce que beaucoup s'obstinent à ignorer : la dimension spirituelle de notre humanité.

Au fond ce Covid servira malgré nous, à trier le bon grain de l'ivraie...

Évangile selon Matthieu, chapitre 13, versets 24 à 30 :

« Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. Lorsque l'herbe eut poussé et donné du fruit, l'ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ? Il leur répondit : C'est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l'arracher ? Non, dit-il, de peur qu'en arrachant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et, à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. »

MESSAGE SUR LE NET :

Un ami me transmet ça : L'infirmière contrainte de se faire vacciner se rend au centre de vaccination avec son avocat.

L'avocat demande au médecin, avant de vacciner son client, de signer une déclaration certifiant que le vaccin prévient l'infection par le sras covidien.

Le médecin refuse.

L'avocat appelle la police et demande que tout soit mis par écrit. La vaccination n'est pas effectuée et l'avocat dépose maintenant une plainte pour fausse idéologie.

"Les médecins l'ont admis devant les policiers".

Faite la même chose avec un avocat ou un huissier de votre entourage. Faite circuler le message – faite une copie du message pour combattre la censure. Diffuser au maximum et grande masse. Voici ce qui va honoré la vérité et clarifie la manipulation mondiale des BigPharma.

 

Vaccination ou pas ? Choix en conscience vers un nouveau monde -

La Télé de Lilou Macé

Albert Einstein disait : « La folie c’est de faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent. » Nous avons essayé la révolution, les manifestations et d’imposer notre point de vue. Cela n’a pas marché. Pourquoi recommencer ? Serions-nous une société folle ? N’y aurait-il pas une autre solution en nous ? Ne pourrions-nous pas tenter autre chose en commençant par travailler sur nous-mêmes ? Blâmer l’extérieur, critiquer à tout va le système, ne changera rien en profondeur. Une solution émergera d’un nouveau niveau de conscience de notre société. Avec les mêmes outils que ceux que nous condamnons, nous ne pouvons changer l’ordre. C’est grâce à un nouvel élan de conscience collective que la solution se présentera. Le basculement se fera alors. Le rouge nous aide à trouver la force, le courage et l’énergie pour laisser la place au nouveau." –

 extrait du chapitre ROUGE de mon livre Rêver sa vie en couleurs, éditions Michel Lafon.

http://www.lateledelilou.com

http://www.lateledelilou.com

 

Youtube : Implants & parasitages : Et si on arrêtait d'avoir peur ? Anne Givaudan

 

Message de LG

Et voilà maintenant le passe sanitaire et les Français se sont réveillés mardi matin avec la gueule de bois, sonnés par le discours de macron (je l’écris volontairement avec une minuscule). N’ont-ils donc rien vu venir ? Ont-ils donc cru les propos du même macron en novembre dernier quand celui-ci disait haut et fort : « Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire ! ».

Ce passe sanitaire est une abomination, la marque de l’apartheid. Même un enfant de 12 ans peut comprendre cela, or, depuis lundi dernier, c’est plus de 2 millions de Français qui ont pris rendez-vous pour une première injection. No comment.

Alors que faut-il faire ? Aller crier sa rage dans les rues ? Et après ? Nous avons compris que macron est une personne malade. Il a tous les comportements du pervers narcissique, il ira jusqu’au bout de sa folie. Mais il finira par se brûler les ailes, c’est juste une question de temps. Je pense qu’une personnalité malade à ce point, comme un caligula ou un néron (toujours pas de majuscule), et c’est réellement ce qu’il est, ne peut que jouir de la souffrance des autres et se réjouir par exemple de voir des Sans-Dents se faire démolir par sa police dans les rues de Paris ou d’ailleurs…

Nous avons désormais entre nos mains une arme puissante : LE BOYCOTT ! Sans doute l’unique arme, incontestablement la plus efficace. Il suffit de boycotter tous les lieux qui demanderont le passe sanitaire, y compris le train et l’avion, et dire bye-bye à nos vacances à deux balles (dans tous les sens du terme) à Porto ou Ibiza, et c’est tant mieux, car ça devenait indécent. Et alors, le passe sanitaire disparaîtra aussi vite qu’il est apparu. Cessez tous, aujourd’hui, de cliquer sur Amazon, et demain l’empire de Bezos s’effondre.

 

8 juillet 1942

MESURES D’APPLICATION DE LA 9EME ORDONNANCE
DES AUTORITES D’APPLICATIONS AU SUJET DES JUIFS

 

Il est interdit aux Juifs de fréquenter les établissements publics et d’assister aux manifestations publiques, dont la liste suit :

1 – restaurants et lieux de dégustation,

2 – café, salons de thé et bars,

3 – théâtres,

4 – cinémas,

5 – concerts,

6 – music halls et autres lieux de plaisir,

7 – cabines de téléphone public,

8 – marchés et foires,

9 – piscines et plages,

10 – musées,

11 – bibliothèques,

12 – expositions publiques,

13 – châteaux forts ou historiques, ainsi que tous les monuments à caractère historique,

14 – manifestations sportives, soit comme participant soit comme spectateur,

15 – champs de courses et locaux de paris mutuels,

16 – lieux de camping,

17 – parcs.

 

BOITE A OUTILS : Résistance au Pass Sanitaire – Refus de la vaccination                                                              

1) ANIMAP, l'annuaire en France des commerces, restaurants, entreprises et services qui n'exigeront PAS le Pass Sanitaire (Vaccin ou Test) : https://animap.fr/

 

2) Collectif  "Laissons les médecins prescrire", annuaire en France des médecins engagés à ne PAS vacciner et pour les traitements préventifs : https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

Cherchez votre commune !

 

3) Les groupes RSA, groupes de résistance et de solidarité face à la crise du Coronacircus que nous vivons

 https://solidariteactive.fr/

 

Telegram : https://t.me/RSAfrance

 (le groupe est accessible dans le channel en cliquant sur le bouton de la messagerie)

Trouvez votre groupe local sur la carte et rejoignez-le! : https://solidariteactive.fr/carte-groupes-rsa

 

4) Enfin, rejoignez massivement l’application de résistance TousAntiPass qui sera lancée ce soir après le discours de Macron !

C’est par ici —> https://www.tousantipass.fr/

Message d une avocate 

Très très bonne nouvelle ;

à partager largement

 L’interdiction de "l’obligation vaccinale" a été  adoptée par la Cour Européenne ! ✊ 😊

La Cour européenne a enfin statué sur l’interdiction de l’obligation vaccinale. Le lien en français est à la fin avec les articles de loi de la Cour européenne.

Toute obligation de vaccination est désormais illégale par défaut Le Conseil de l'Europe

(à ne pas confondre avec l'UE), auquel appartiennent tous les États européens à l'exception du Belarus, du Kosovo et du Vatican qui est le parrain de la Cour européenne des droits de l'homme, a décidé le 27.01.2021 dans sa résolution 2361/2021, entre autres, que personne ne peut être vacciné contre sa volonté, sous la pression.

Les 47 États membres sont invités à signaler avant la vaccination que la vaccination n'est pas obligatoire et que les personnes non vaccinées ne doivent pas subir de discrimination.

La discrimination est également expressément interdite en cas de risques sanitaires existants ou si une personne ne souhaite pas être vaccinée. Les fabricants de vaccins sont tenus de publier toutes les informations sur la sécurité des vaccins.

Avec cette résolution, la plus importante organisation de défense des droits de l'homme en Europe a désormais établi des normes et des obligations, ainsi que créé des lignes directrices en vertu du droit international, qui doivent être appliquées par les 47 États membres, y compris l'UE en tant qu'organisation.

Les discriminations, par exemple sur le lieu de travail ou les interdictions de voyager pour les personnes non vaccinées, sont donc légalement exclues.

Dans toute procédure judiciaire, contre toute autorité, tout employeur, tout fournisseur de voyages, tout responsable.

En Version française :

https://pace.coe.int/fr/files/29004/html 

Voir particulièrement les §

7.3 - 7.4 - et le 7.5.2 :  "d’utiliser les certificats de vaccination uniquement dans le but désigné de surveiller l'efficacité du vaccin, les effets secondaires potentiels et les effets indésirables"

A diffuser ! Elle date de janvier mais n’a pas été abolie. Les gens doivent le savoir !!

Depuis le 27 janvier, plus aucun politicard du système n’en parle, ….et pour cause

 

UNE PRISON JOYEUSE

https://www.youtube.com/watch?v=hEawuJ4hvec

Chant et danse dans prison haute sécurité aux philippines!

Note de Tal :Lisez l’article 33 :Approche holistique de l’immunité sur

santeglobale.world ! Vous y trouverez tous les conseils pour maintenir votre système immunitaire en pleine forme, en toutes circonstances.

Livre MUDRA ET MANTRA DE LONGEVITE, augmenter nos énergies par les gestes et les sons de SERGE VILLECROIX (Editions LANORE)

Extrait de la préface de Tal SCHALLER :

L’auteur s’est donné la peine de faire le lien entre la sagesse millénaire des mudras et des mantras et la science médicale moderne, ce qui donne à cet ouvrage une grande valeur de synthèse et de clarté. Lorsque j dirigeai les éditions Vivez Soleil j’ai eu la plaisir, à plusieurs reprises, d’éditer des livres de Serge VILLECROIX et je pense le plus grand bien de toutes les démarches qu’il n’a pas cessé de faire pour donner à tous des outils de santé et d’indépendance. Puisse de livre devenir pour vous un puissant allié pour avancer vers une vie de bien-être de et longévité bienheureuse !

Livre Libérez vous facilement en 9 jours du tabac, alcool, toxicomanie

De Jean NKOUTA (édition d’auteur)

disponible sur le site www.santecorpsetesprit.com

Extrait de la préface de Tal SCHALLER

Avec sa grande expérience de tous les outils de la naturopathie et de l’hypnothérapie, l’auteur de ce livre, qui est une vraie « bible de santé » vous apporte toutes les connaissances don vous avez besoin pour avancer vers une vie libérée de l’ignorance, une vie épanouie, dynamique et heureuse. Lorsqu’on suit les lois de la vie et qu’on utilise des moyens éprouvés depuis des millénaires, le succès est assuré !

Extrait du dos de couverture :

Vous avez basculé dans l’usage festif du tabac jusqu’à l’addiction, comme 16 millions de français, ou comme 7 millions de français qui consomment de l’alcool, ou comme 5 millions de français qui utilisent le cannabis ou comme 2 millions d’utilisateurs de cocaïne ? Etes-vous dépendant du café, de l’héroïne, de somnifères, d’antidépresseurs ou d’antidouleurs ?

L’abstinence vous provoque-t-elle un état de manque et un désir irrésistible de recourir au produit ?

Ne vous culpabilisez pas, l’addiction est une maladie !

Découvrez dans ce livre tous les secrets naturels pour désintoxiquer votre corps et votre esprit en 9 jours seulement !

 

Voilà, chers amis, en ces temps de grands bouleversements qui font vaciller nos sociétés mais vont permettre l’émergence d’une relation plus juste avec la nature et avec tous les êtres vivants, ne donnons pas le contrôle de nos vies à des psychopathes-ploutocrates génocidaires ( à côté de Bill Gates, Hitler n’était qu’un enfant de choeur !). Suivons la guidance de notre corps de lumière…car la lumière vaincra sur toutes les ténèbres  et les forces sombres seront vaincues.

Rappelons-nous que ce ne sont pas les traitements médicaux, quels qu’ils soient, qui guérissent les maladies, c’est le corps qui se guérit lui-même, pour autant que nous ne l’empêchions pas de faire son travail. Cette vérité est essentielle pour sortir du drame de maladies qui poussent les gens à consommer des traitements médicaux dont la conséquence est d’empoisonner à petit feu l’organisme en paralysant ses fonctions d’autoréparation. Un traitement chimique en situation d’urgence peut sauver des vies mais donner des médicaments à vie à des gens ne peut que les priver de tout espoir de guérison naturelle. Car les « béquilles chimiques » rendent le corps de plus en plus impuissant à rétablir l’harmonie de la santé.

Virus et bactéries ne sont pas des ennemis à abattre mais des partenaires, des alliés, qui agissent pour notre bien, dans la mesure bien sûr où un système immunitaire en bon état peut gérer leur travail de fabrication de vitamines et de dépollution du corps. L’abus d’antibiotiques, pour détruire les bactéries considérées comme des agresseurs ainsi que la pasteurisation des aliments sont devenus des fléaux dramatiques car chaque prise d’antibiotiques détruit notre flore intestinale, qui est l’un des agents les plus importants du système immunitaire et les aliments stérilisés par la chaleur ont perdu toute valeur nutritive. Sans parler des fours micro-ondes qui sont d’une effarante toxicité. Les additifs alimentaires, les adjuvants vaccinaux, les milliers produits de consommation bourrés de molécules chimiques, les ondes électromagnétiques des téléphones portables et des ordinateurs, la radioactivité et toutes les autres formes de pollutions nous font vivre dans un environnement de plus en plus toxique. Nous ne pouvons pas continuer à faire les autruches en nous persuadant que « tout va bien » continuons comme d’habitude… faisons comme si nous ne sommes responsables de rien et que nos gouvernants, autorités médicales ou religieuses, institutions de toutes sortes et multinationales de toutes tailles sont dignes de confiance !

Par ailleurs avoir cru que les cellules cancéreuses étaient un ennemi à détruire au plus vite a mené les sociétés industrialisées dans une impasse : celle de la chirurgie et de la chimiothérapie. On a oublié de se poser une question fondamentale : quel est le sens du cancer ? Quelle fonction remplit-il ?

En réalité le cancer est un mécanisme biologique intelligent comme l’ont prouvé de grands chercheurs, comme Gernez, Hamer, Athias et bien d’autres, un mécanisme qui a pour but de nous permettre de survivre à une crise.

Il est un appel au changement de nos habitudes et à un travail de libération émotionnelle. Lorsqu’on fait cela, les cellules cancéreuses redeviennent normales. Les détruire n’a pas plus de sens que de casser l’ampoule rouge allumée au tableau de bord de notre voiture ! Si notre garagiste faisait cela, on crierait à la folie ! Mais les tonnes de médicaments de chimiothérapie avec lesquels on empoisonne des millions de gens ne font que casser les ampoules qui nous avertissaient d’un travail à faire sur soi…Quelle aberration ! Quel drame !

Dans CONFESSIONS D’UN MEDECIN REVOLTE, le Professeur Peter YODA écrit : « Les médecins sont soumis à une sorte de lavage de cerveau durant leurs études et ils croient presque tous ces mensonges enseignés volontairement.  Ils prétendent donc qu’il existe des cellules humaines malignes, dégénérées, appelées cellules cancéreuses. D’après les « experts du cancer » ces cellules malignes doivent impérativement être tuées au moyen de thérapies destructrices. Qu’elles fassent partie d’un ensemble plus grand de cellules, nommé être humain, n’entre évidemment pas en ligne de compte. De même il n’est discuté dans aucune faculté occidentale si les cellules cancéreuses sont réversibles et si elles peuvent de nouveau se différencier en cellules tout-à-fait normales. Un cancérologue connaît l’anatomie et pourra vous dire pourquoi vous avez tel ou tel organe. Mais que sait-il au fond du cancer ? Dans les facultés et les cliniques, il apprend seulement qu’il faut procéder à l’ablation de la tumeur ou la détruire par chimiothérapie ou rayonnement. Et si la théorie de la destruction indispensable de la tumeur était FONDAMENTALEMENT fausse ? Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi 230.000 personnes environ meurent chaque année du cancer en Allemagne MALGRE, dans la plupart des cas, une destruction préalable de leur tumeur ? Avez-vous seulement osé vous demander si tant de personnes ne seraient pas mortes PARCE QUE leur tumeur a été tuée ? Je dis bien tuée !

En moins de deux siècles une poignée de médecins a réussi à tromper le monde entier et en même temps à édifier un système tel que ceux qui y collaborent sont toujours les gagnants. Les thérapies qu’ils ont créées ne servent en réalité qu’à satisfaire la pulsion de conservation du système et non les patients !

Peut-être comprenez-vous à présent pourquoi les gens « du dehors », c'est-à-dire hors du système, sont constamment combattus et pourchassés. Plus ils sont bons, plus ils sont attaqués et, même si vous ne me croyez pas, ils sont parfois assassinés.

Les hommes de main des firmes pharmaceutiques nous ont raconté que la qualité des médicaments se mesure à leurs effets secondaires. Plus un médicament a d’effets secondaires, plus il est actif. Comment pouvons-nous être assez aveugles pour croire à de telles inepties ? Les effets secondaires ne sont pas un mal nécessaire dans un traitement mais ils expriment en fait ses principaux effets. Accessoirement ils servent aussi à ce que vous ayez besoin de davantage de médicaments ou à ce que vous ne guérissiez pas si vite : un mouvement perpétuel parfait avec lequel on peut gagner beaucoup d’argent, surtout auprès des personnes âgées. »

N’oublions pas que la sagesse du corps est des millions de fois plus grande que celle de tous les scientifiques de la planète ! Comme le dit C.G Jung : « Nous ne sommes pas là pour guérir de nos maladies, mais nos maladies sont là pour nous guérir ! » Toute maladie est une occasion d’apprendre à comprendre notre corps et les lois universelles de la vie. Toute maladie est une chance à saisir, une occasion de ne plus être une victime qui subit, un patient qui obéit, un consommateur qui consomme mais d’oser nous redresser, sortir de l’hypnose collective de la peur, prendre notre vie en mains pour devenir l’artisan de notre santé et de notre bonheur !

Depuis des millénaires les chamanes ont gardé vivantes les traditions de la médecine holistique, qui s’occupe des autres corps de l’être humain. Nous pouvons leur en être infiniment reconnaissants !

(Lire L’Univers des chamanes, La chamane sauvage, Apprenez la santé naturelle, Artisans de leur guérison.)

URGENCE SANITAIRE vs RÉPONSE SÉCURITAIRE : le delire total  !!

À défaut de pouvoir soigner la Covid-19, les pouvoirs publics de nombreux pays ont décidé de confiner la population au prétexte de la protéger. Mais, de la protection à la surveillance, il n’y a qu’un pas, que franchissent volontiers les partisans du contrôle numérique des foules.

SUR LA PLANÈTE LA SURVEILLANCE SE MET EN PLACE

En Australie-Occidentale, le gouverneur a désormais autorité pour imposer des bracelets électroniques aux personnes potentiellement infectées par le coronavirus et placées à l’isolement.
En Chine, la température corporelle des livreurs de plats cuisinés apparaît en même temps que leur géolocalisation sur le smartphone des destinataires, lesquels sont également suivis à la trace pour évaluer leur risque de contagiosité et en déduire un code de couleurs qui conditionne l’accès aux lieux de travail, aux transports ou aux zones résidentielles. Les agents de la police chinoise disposent également de lunettes de réalité augmentée. Reliées à des caméras thermiques placées sur leurs casques, elles permettent de repérer dans la foule les personnes fiévreuses.

Au travers d’une application installée sur leur portable, les résidents polonais placés en quarantaine doivent s’authentifier auprès de la police en envoyant régulièrement un autoportrait numérique (selfie) pris dans leur intérieur.

Quant à la Nouvelle-Zélande, la police y a lancé une plate-forme numérique de délation, invitant les citoyens à signaler les entorses aux mesures de confinement dont ils seraient témoins.

LA LOI DE 1986

Pour des milliers de parents dont les enfants ont été blessés par le vaccin, la loi de 1986 sur les blessures liées aux vaccins infantiles (NCVIA) évoque la tristesse, la trahison de la confiance, la déception et la colère. Mais qu'en pense le reste du public ? La plupart des gens ne réalisent même pas que le NCVIA existe ! Ils ont toujours la fausse idée fausse que les vaccins sont sûrs et efficaces et que nos législateurs et responsables de la santé publique ne feraient jamais rien qui puisse sciemment blesser les enfants américains. Nous devons les éduquer. C'est là que 1986 : la loi entre en vigueur.

Les téléspectateurs apprendront comment « The Act » a renversé l'équité et le système judiciaire américain. Présentée à l'époque comme une alternative utile et non accusatoire à de longues batailles judiciaires prolongées, elle s'est en fait transformée en tout ; où les blessés par le vaccin s'attardent sans aide, les parents accumulent des factures médicales et attendent des années un soulagement monétaire qui arrive rarement, et les avocats du gouvernement ramènent à la maison de gros chèques de paie pour leurs efforts contre les familles. Ce système corrompu garantit que les consommateurs paient l'onglet et que les fabricants de vaccins rient jusqu'à la banque.

Le film est disponible en streaming sur  1986theact.com

 

Littéralement criminel

Le Dr Pierre Kory accuse la suppression des données sur l'ivermectine d'avoir coûté "un demi-million de vies"

                Publié par wikistrike.com sur 27 Mai 2021, 16:08pm

                  Catégories : #Santé - psychologie

 

Lors d'une récente conférence Zoom, le Dr Pierre Kory, de l'Alliance Front Line COVID-19 Critical Care, a exposé de nombreux détails montrant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a sciemment supprimé les données sur l'efficacité de l'ivermectine contre le virus afin de favoriser les intérêts de Big Pharma en matière de vaccins.

Article initialement paru sur worldtribune.com et traduit par France Soir, cet article faisant écho à l'analyse du Collectif citoyen publiée le 23 décembre dernier :
Ivermectine : De l’indifférence scandaleuse au mensonge criminel

"C'est criminel", a déclaré Kory. "C'est littéralement criminel". Le médicament "aurait pu sauver un demi-million de vies cette année s'il avait été approuvé".

Selon M. Kory, l'OMS ne fait que participer aux tactiques d'un "manuel de désinformation" usé par le temps. Ce terme a été inventé par l'Union of Concerned Scientists il y a 50 ans afin de décrire les stratégies que les entreprises ont développées au fil des décennies pour "attaquer la science lorsqu'elle va à l'encontre de leurs intérêts financiers".


Il se compose de cinq parties :

L'imposture - Mener des recherches contrefaites et tenter de les faire passer pour des recherches légitimes.
Le blitz - Harceler les scientifiques qui s'expriment sur des résultats qui dérangent l'industrie.
La diversion - Fabriquer de l'incertitude sur la science là où il n'y en a pas ou peu.
L'écran - Acheter de la crédibilité par le biais d'alliances avec le monde universitaire ou des sociétés professionnelles.
La solution - Manipuler les fonctionnaires ou les processus gouvernementaux pour influencer les politiques de manière inappropriée.

 

Dans l'intégralité de l'appel Zoom, censuré depuis par YouTube mais disponible sur Bitchute, Pierre Kory décrit comment les cinq phases ont été déployées contre les résultats scientifiques de l'ivermectine. Un exemple concret serait celui de la corruption des principales revues médicales, dont les rédacteurs en chef refusent que les études sur l'ivermectine soient soumises à un examen par les pairs. Le participant institutionnel le plus flagrant, cependant, reste l'OMS.

Cependant, 28 essais contrôlés randomisés portant sur près de 3 000 patients n'ont pas suffi à l'OMS pour approuver cette thérapie salvatrice pour le COVID-19.

"L'OMS a effectivement commis une action criminelle", a déclaré M. Kory. "Ce qu'on voit là, ce n'est clairement pas de la science".

Pour finir, je vous invite à venir participer à nos divers stages, décrit sur santeglobale.world, des occasions merveilleuses d’apprendre à gérer sa santé sur tous les plans dans une atmosphère chaleureuse et dynamique !

Tal SCHALLER

RICHARD BOUTRY

Voici ma dernière vidéo ( La Une TV: un premier succès ! ) diffusée sur notre plateforme indépendante La Minute de Ricardo, toujours sans concession, impartiale et proche du terrain:

https://www.laminutedericardo.com/LMDR/la-une-tv-un-premier-succes/

 

Vaccination obligatoire : quelques outils pour une résistance responsable

Rodolphe Bacquet

Chers amis,

Ce week-end, un centre de vaccination anti-Covid a été incendié dans le Pays basque[1].

C’est un acte de colère, certes, mais c’est surtout un acte criminel, injustifiable.

La justesse et la légitimité de notre protestation face à des mesures d’un autre temps ne peuvent cautionner de tels débordements. C’est à chacun de nous à veiller à cela.

Quels sont alors les moyens à notre portée pour résister de façon digne et constructive aux mesures qui doivent être adoptées cette semaine à l’Assemblée nationale ?

J’ai repéré quelques outils, que je vais partager avec vous dans cette lettre.

Mais avant cela, il est à mon sens nécessaire d’expliquer ce qui appelle impérieusement notre résistance.

Il ne s’agit pas d’un combat contre la vaccination

J’ai passé un week-end très éprouvant, à valider des centaines de commentaires à mes trois lettres de la semaine dernière.

Les réactions étaient passionnées, et j’ai assisté à des échanges très vifs entre plusieurs de mes lecteurs. Je n’ai eu, heureusement, qu’à supprimer un seul commentaire outrageux. 

Ce qui m’a cependant frappé, parmi les réactions négatives, parfois violentes, que j’ai pu lire, c’est que le principal chef d’accusation était l’irresponsabilité du fait de refuser le vaccin anti-Covid.

Cette réduction du débat à un « pour ou contre le vaccin » illustre parfaitement l’impasse démocratique dans laquelle nous nous trouvons. Il ne s’agit d’ailleurs trop souvent plus de débat… mais de pugilat. 

Je l’ai dit, et je le répète, il ne s’agit pas d’un combat contre la vaccination.

Pour les raisons suivantes :

Primo, il s’agit de « vaccins » non comparables aux vaccins classiques

Je l’emploie par commodité, mais le terme de « vaccin », a minima pour les produits à ARN messager qui sont stricto sensu des thérapies géniques, est abusif.

Un vaccin classique, surtout, empêche la contagion et la transmission du virus dont il est censé protéger.

Pas les vaccins anti-Covid actuellement disponibles : ils n’empêchent « que » de développer des formes graves de la maladie, avec une efficacité jugée il est vrai satisfaisante pour les souches originelles du virus.

C’est pourquoi l’argument du « je me vaccine, je protège les autres », pertinente pour des vaccins classiques, est ici hors de propos : de fait, seule la personne vaccinée est (en partie) protégée.

Il est par conséquent absurde de comparer ces vaccins anti-Covid aux vaccins classiques contre la polio, la tuberculose et le tétanos par exemple.

Mettre tous ces vaccins « classiques », sur lesquels on dispose d’un réel recul en termes d’efficacité et d’effets secondaires, dans le même sac que les vaccins anti-Covid, développés à la hâte avec une technologie jamais testée à cette échelle, est un grave contre-sens. 

Et il ne s’agit pas là que de la phase 3 de ces vaccins, qui n’est, comme vous le savez, pas terminée.

Secundo, le manque de recul sur ces produits nous dicte de les employer avec mesure

Le risque à long terme de ces vaccins, quel est-il ?

Il est impossible de le prévoir avec précision, car il s’agit presque de science-fiction : on ne peut que conjecturer.

Mais il est tout aussi hasardeux de prétendre qu’il ne se passera rien, que d’affirmer qu’il se passera forcément quelque chose !

Je vous invite à lire, si vous avez le temps, un entretien lumineux avec le généticien Christian Vélot, publié il y a quelques jours. Il met des mots sur les risques associés aux vaccins génétiques (à ARN ou ADN) si on les inocule à grande échelle : l’émergence de virus recombinants.

«  Ce phénomène ne peut se produire que si du matériel génétique provenant d’au moins deux virus se retrouve dans les mêmes cellules, ce qui est fort heureusement extrêmement rare dans la nature puisque cela implique que des mêmes cellules soient co-infectées par au moins deux virus. Mais dès lors qu’on introduit volontairement et chez un très grand nombre d’individus du matériel génétique viral — ici à des fins de vaccination —, il suffit chez ces personnes d’une infection par un seul virus pour que de tels échanges (entre le génome du virus infectant et le matériel génétique vaccinal) se produisent et puissent ainsi donner lieu à des virus recombinants. »

Vous pouvez retrouver l’intégralité de cet entretien, technique mais passionnant, sur le lien en note sur mon site[2].

Nous n’aurons les idées plus claires sur les réelles conséquences de ces produits pharmaceutiques que dans, au mieux, 20 ou 30 ans. C’est parfaitement normal. 

Ça ne signifie pas qu’il ne faut pas les employer durant cette durée, c’est évident : ça veut dire qu’il faut les employer avec mesure.

Avec mesure, qu’est-ce que ça veut dire ?

Ça veut dire qu’il faut en priorité réserver ces vaccins aux populations à risque – c’est-à-dire aux patients ayant un risque fort de développer une forme grave de Covid.

C’est la raison pour laquelle vacciner en masse les enfants, compte tenu du manque de recul sur ces vaccins, est à la fois inutile (leur vie n’est pas en danger) et dangereux (ce sont eux qui risquent de payer le plus longtemps la facture de ces produits en termes d’effets secondaires à long terme).

Ça veut dire, également, qu’il est capital d’en éviter l’inoculation à des personnes souffrant de contre-indications, en l’occurrence de maladies auto-immunes et inflammatoires.

Ça veut dire, enfin, qu’il est logique, et respectable, que chacun puisse juger de son propre « rapport bénéfice-risque ».

Je connais plusieurs personnes qui ont fait le choix de se vacciner car elles jugeaient le risque de souffrir du Covid plus important que celui de souffrir des effets secondaires du vaccin, et c’est très bien.

C’est précisément cette liberté de choix qu’il est capital de préserver, aussi bien pour des raisons éthiques que médicales.

Tertio, le vaccin n’est pas LA solution, mais une solution

La fuite en avant vaccinale a totalement occulté cette évidence : une maladie, ça se soigne, et un vaccin… n’est pas un traitement.

C’est un outil de prévention.

Or en se focalisant sur cet outil de prévention, le conseil scientifique et le gouvernement ont perdu de vue l’essentiel : l’épidémie qu’ils prétendent combattre reste aujourd’hui soignée avec les moyens du bord. 

On peut les comprendre : les fonds faramineux alloués à la recherche d’un vaccin n’ont tout simplement pas pu servir à la recherche de traitements (une recherche plus pointue, plus utile, mais moins lucrative qu’un vaccin à grande échelle car les « malades graves » du Covid resteront toujours une minorité).

Je ne vous parle pas seulement de traitements naturels, tels que ceux à base d’Artemisia Annua (à Madagascar) ou de vitamine D ; même la prometteuse ivermectine, dont une étude a encore confirmé la semaine dernière le potentiel thérapeutique contre le Covid[3], ne fait pas bouger d’un iota le gouvernement.

Autrement dit, la vaccination ne pourrait, et ne saurait être, considérée comme l’alpha et l’oméga de toute la politique anti-Covid du gouvernement.

C’est insensé… et peine perdue. Car :

  • au fur et à mesure de ses mutations le virus passe entre les mailles des vaccins conçus sur la base du virus originel de Wuhan ;
  • ces vaccins eux-mêmes et leurs « mises à jour » qui ne manqueront pas de se produire, nécessitant une troisième, puis une quatrième injection, exercent une pression évolutive sur le virus ;
  • le SARS-CoV-2 ne disparaîtra pas, et tout indique que ce coronavirus, de la même famille que plusieurs virus du rhume, va lui-même évoluer de façon à devenir bénin.

Tout cela rend l’obstination du gouvernement encore plus aveugle et absurde.

Je le répète donc : il ne s’agit pas de se battre ni contre ces vaccins, ni même contre le principe de la vaccination, mais contre l’obligation vaccinale.

Cette obligation vaccinale, directe (pour les personnels soignants) ou indirecte (via la pression exercée par le pass sanitaire), et décrétée sur des motifs fallacieux, est une grave atteinte non seulement aux Droits de l’Homme, mais également à la Science.

Alors, comment faire pour résister sans tomber dans la sédition ou la criminalité ?

Actions en justice

Notre première alliée, dans un état de droit, c’est la loi.

Les mesures annoncées il y a une semaine par Emmanuel Macron lundi vont à l’encontre de plusieurs lois, nationales et internationales – j’en évoquais quelques-unes dans ma lettre de mardi dernier.

Plusieurs actions sont en cours, dont celle emmenée par Maître Fabrice Di Vizio.

Cependant, attention : j’ai vu plusieurs fois sur les réseaux sociaux un message invitant à écrire à son cabinet pour se porter partie civile contre l’État. Ce message, et l’adresse indiquée (prétendant être celle de son cabinet) sont des faux, comme l’avocat l’a lui-même dit[4].

En revanche, celle-ci, portée par l’Association de victimes coronavirus Covid-19 France, semble authentique – attention, elle est réservée aux soignants :

 

Vous trouverez le lien vers le site correspondant sur mon site, en note de ce message[5].

Annuaire des médecins s’engageant à préférer un traitement à la vaccination 

Le collectif « Laissons les médecins prescrire » défend ce qu’elle appelle une « quatrième voie », c’est-à-dire la prévention, la détection ciblée et les traitements précoces.

 

Cet annuaire recense, département par département, les médecins qui ont signé le manifeste et refusent l’obligation vaccinale.

Vous trouverez là encore le lien vers le site correspondant sur mon site, en note de ce message[6].

Annuaire des commerces, restaurants, entreprises et services qui n'exigeront PAS le Pass Sanitaire (Vaccin ou Test)

L’ANIMAP est un portail professionnel jugeant impératif de respecter les lois anti-discrimination de notre pays… Lois foulées du pied par les mesures qui doivent être votées, vous le savez, ce mercredi. 

Ce site vous permettra donc de trouver des commerces, entreprises et services qui se refusent à jouer le rôle de policier civil que le gouvernement prétend leur faire jouer :

 

 Le lien est rassemblé avec les autres, en note sur mon site[7].

Rassemblements de citoyens

Nous avons vu ce week-end, dans plusieurs villes françaises, de nombreuses personnes manifester contre les mesures annoncées.

Il existe également des regroupements numériques ; je vous en présente deux : 

  • Les groupes RSA sont des groupes de résistance et de solidarité face aux abus provoqués par la crise[8]; ils disposent d’un compte sur la messagerie Telegram[9] (le groupe est accessible dans le channel en cliquant sur le bouton de la messagerie) et vous pouvez trouver et rejoindre votre groupe local sur une carte[10] ;
  • Une application « Tous AntiPass » se propose de répertorier et organiser les actions citoyennes de lutte contre le Pass Sanitaire et la vaccination obligatoire[11].

 

Et il y a toujours, bien sûr, la pétition que j’ai lancée, et qui a dépassé les 120 000 signatures :


Vous pouvez la signer en cliquant ICI.

Je vous invite à mentionner en commentaire les moyens et les actions légales que vous avez éventuellement trouvées de votre côté.

Et je termine par un très beau commentaire qu’a laissé hier Christian à l’une de mes dernières lettres :

Hier à la manif de Valence, Drôme, un panneau résumait parfaitement le dilemme :
 « Tu obéis pour que ça se termine, et c’est parce que tu obéis que ça continue. »

Je vous laisse méditer là-dessus. Portez-vous bien, et courage !

 

YOUTUBE/Nous aussi on va jouer...

Emelie de Sartiges

Jouer à appliquer la loi, au pied de la lettre !

Vous voulez voir le pass ? Il faut appeler un médecin !

Car mon dossier médical n’a à être montré qu’à un médecin, c’est la loi ! (secret médical)

Vous voulez voir ma carte d’identité ? Il faut un policier, un gendarme ou un douanier

C’est la loi !

 

Q INFOS – Que faire en cas de décès d’un proche suite à un « vaccin » anti-covid ? Interview de Me Joseph.

par Qactus

FranceSoir


Que faire en cas de décès d'un proche suite à un "vaccin" anti-covid ? Interview de Me Joseph

FranceSoir


ENTRETIEN - De nombreux lecteurs nous ont alerté sur le désarroi de certaines familles dont un proche vient de décéder, alors qu'il était en bonne santé, mais venait de recevoir une injection qualifiée de "vaccin anti-covid", car le plus souvent le médecin de famille, comme l'hôpital, lui affirment qu'il n'est pas prouvé que l'injection soit la cause du décès ; il ne peut s'agir que d'une coïncidence malheureuse...

Nous avons demandé à Me Jean-Pierre JOSEPH, avocat au barreau de Grenoble, et auteur de "Vaccins, on nous aurait menti" (Testez Ed.) ce qu'il fallait faire dans une telle situation.

FranceSoir : Les grands médias nous indiquent qu'il n'y a pas de raison d'être inquiets, car le nombre des effets indésirables, et plus particulièrement des décès consécutifs au "vaccin anti-covid" serait très faible. Que pouvez vous dire à ce sujet ?

JPJ : Il faudra bien un jour que les grands médias cessent de se voiler la face, ou même de mentir. Il existe une base de données européenne des rapports de réactions médicamenteuses suspectées : "Eudravigilance". Ce site suit également les rapports de blessures et de décès suite aux « vaccins » expérimentaux contre le COVID-19 .

Sur ce site, alors que les injections n'ont commencé en Europe que depuis quelques mois, l'on répertoriait déjà en juin dernier plus de 13.000 décès, et plus de 1.300.000 effets indésirables. Dans ces effets, entre 37% et 55% (en fonction du produit) sont des effets indésirables graves. C'est-à-dire au minimum près de 500.000 effets indésirables graves. (AVC, thromboses, troubles psychiatriques, fausses couches, etc...) Certes, le site officiel Européen E.M.A. ne mentionne "que" 5.000 décès, en précisant que le lien de causalité des autres décès n'est pas prouvé.

Ce sont des coïncidences malheureuses...

De toutes manières, le site officiel français ANSM (Agence Nationale de sécurité du médicament) indiquait récemment pour la France, près de 700 décès, et 55.000 effets indésirables, dont 28% graves, soit 15.400 ! Et le chiffre augmente tous les jours...

Ce qui fait peur, est que nous sommes en phase d'essai clinique jusqu'en 2023, ce qui veut dire (si l'on suit les mêmes protocoles que pour les autres médicaments ou les autres vaccins) qu'un flacon sur 2 est un placebo. Donc, en temps normal, l'ANSM aurait eu 2 fois plus de cas.

D'autre part, et cela est encore plus inquiétant, les organismes de pharmacovigilance, tant en Europe qu'aux États-Unis, reconnaissent n'avoir connaissance que de 10% des effets secondaires des vaccins. Les chiffres officiels doivent être multipliés par 10 si l'on veut approcher de la réalité. Cette approche est confirmée par les nombreux appels téléphoniques que nous avons reçus, au cours desquels, nous apprenions que la plupart du temps, les médecins des victimes de ces produits, leur déclaraient péremptoirement que "ça ne venait pas du vaccin"...

Donc aucune déclaration n'était transmise aux autorités de santé...

Les autorités le savent, les grands médias aussi. Mais tout le monde se tait. Voilà ce qui est honteux. Pourquoi le 1er décès du Covid a-t-il fait la une des journaux, alors que les 700 premiers décès des injections qualifiées de "vaccins" n'ont pas du tout ému nos grands journalistes.

FS : Si un proche décède suite aux injections, comment obtenir les preuves que le décès est dû à l'injection ?

JPJ : Les proches doivent immédiatement demander une autopsie. L'hôpital s'y opposera vraisemblablement. Dans ce cas, il faut tout de suite contacter un avocat qui enverra une demande au Procureur de la République. Parallèlement l'avocat fera un courrier recommandé à l'hôpital et à l'organisme de pompes funèbres, pour informer de sa démarche, et faire en sorte que le corps du défunt reste à disposition.

FS : Si le décès est dû à l'injection, qui est responsable juridiquement du décès qui doit on poursuivre ? L'injecteur, l'État, la société pharmaceutique ?

JPJ : Dans les contrats conclus entre les laboratoires pharmaceutiques et la Commission européenne, existe une clause de non-responsabilité des laboratoires. D'autre part, une autre clause indique que les parties reconnaissent ne rien savoir de l'efficacité du produit, et des effets indésirables pouvant survenir.

Enfin, la plupart des médecins ont été laissés dans l'ignorance de la composition des produits, et notamment d'un élément très toxique qui est l'oxyde de graphéne. L'un des produits , d'après des analyses effectuées en Espagne, serait composé de 99% d'oxyde de graphéne ! Comment rester en bonne santé avec de telles doses ? 

La responsabilité incombera à l'État qui a rendu de fait pour beaucoup de gens, cette injection obligatoire. Il faudra à mon avis, déposer une plainte pénale contre X pour empoisonnement.

C'est le juge d'instruction qui, après enquête, déterminera les personnes à mettre en examen. Mais l'on pourra aussi faire un choix différent : demander simplement réparation du préjudice à l'État.

Je reste persuadé qu'une plainte pénale aurait le mérite de montrer que certains, sachant les dégâts occasionnés par ces produits, ont continué de les cacher, en insistant pour que l'on se fasse injecter de véritables poisons. Car comment qualifier autrement des produits injectés à des gens en bonne santé, et dont 13.000 en Europe en sont déjà morts, et 500.000 sont ou ont été dans un état grave ?

FS : Supposons que l'autopsie révèle effectivement que la personne est bien décédée à cause de l'injection. Que se passera-t-il concernant par exemple, l'assurance décès, accessoire à un contrat de crédit, car il existe des clauses d'exclusion en cas de participation à des essais cliniques ?

JPJ : Il existe effectivement un problème : la compagnie d'assurance dans ce cas, risque d'opposer le fait que le défunt participait volontairement à un essai clinique.

Dans le cas où la personne ferait partie d'une profession pour laquelle cette injection était obligatoire, la question va se poser, car la compagnie d'assurance risque de rester sur sa position en estimant qu'obligatoire ou non, un essai clinique n'est pas une thérapeutique normale. Il faudra alors appeler l'État en garantie.

Quant à ceux qui auront obtenu le pass dit sanitaire, pour pouvoir aller au restaurant, il sera difficile de prétendre que la participation à cet essai n'était pas volontaire.

 

LA PREDICTION D’ATTALI

Vrai ou faux ?

« À l’avenir il s’agira de trouver un moyen de réduire la population. Nous commencerons par les vieux, car dès qu’il dépasse 60-65 ans l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. Ensuite les faibles puis les inutiles qui n’apportent rien à la société car il y en aura de plus en plus, et surtout enfin les plus stupides.

Une euthanasie ciblant ces groupes ; l’euthanasie devra être un instrument essentiel de nos sociétés futures, dans tous les cas de figure. On ne pourra bien sûr par exécuter les gens ou faire des camps. Nous nous en débarrasserons en leur faisant croire que c’est pour leur bien. La population trop nombreuse, et pour la plupart inutile, c’est quelque chose d’économiquement trop coûteux.

Sociétalement, il est également bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle ne se détériore progressivement. On ne pourra pas non plus faire passer des tests d’intelligence à des millions et des millions de gens, vous pensez bien !

Nous trouverons quelque chose ou le provoquerons, une pandémie qui cible certaines personnes, une crise économique réelle ou pas, un virus qui touchera les vieux ou les gros, peu importe, les faibles y succomberont, les peureux et les stupides y croiront et demanderont à être traités.

Nous aurons pris soin d’avoir prévu le traitement, un traitement qui sera la solution. La sélection des idiots se fera ainsi toute seule : ils iront d’eux-mêmes à l’abattoir. »

Jacques Attali interviewé dans L'avenir de la vie, Michel Salomon ( médecin et journaliste ), préface d'Edgar Nahoum, dit Edgar Morin, éditions Seghers ( département de la société Éditions Robert Laffont ), France, Paris, 1 février 1981.

https://aphadolie.com/2021/05/10/https-aphadolie-com-2021-05-10-jacques-attali-lavenir-de-la-vie/

https://www.ndf.fr/nos-breves/11-04-2021/les-glacantes-predictions-de-jacques-attali/

https://www.youtube.com/watch?v=HEGf53vt7kU

https://www.youtube.com/watch?v=JTyaDWKd73w

Les photos des pages de ce livre dans lesquelles se trouvent ces citations se trouvent au milieu de cette page : https://www.amazon.fr/LAvenir-vie-Salomon/dp/222150237X

Il existe une seconde édition de ce livre de Michel Salomon, expurgée des éléments les plus embarrassants. Dans cette seconde édition, les propos ci-dessus du bienfaiteur de l'humanité Jacques Attali ont disparu. Cerise sur le gateau : cette seconde édition est actuellement indisponible.

 

Le basculement

Jean Marc DUPUIS (Santé-Nature-Innovation°

Chère lectrice, cher lecteur,

La situation est grave.

Lorsque, il y a quelques mois, certains redoutaient la création d’un passeport vaccinal, ils se faisaient traiter de “complotistes”.

Quand le pass sanitaire a été créé, au mois de mai, le ministre de la Santé jurait que jamais il ne serait utilisé pour la vie quotidienne.

Il serait réservé aux événements exceptionnels réunissant des milliers de personnes. C’est d’ailleurs à cette condition seulement que la CNIL, l’organisme responsable de la protection des libertés et des données personnelles, avait donné son accord.

Le fait que nos dirigeants bafouent leur propre parole après à peine quelques semaines, doit nous faire réfléchir.

Désormais, les citoyens Français ne sont plus égaux en droits

A partir d’aujourd’hui, les citoyens français ne sont plus égaux en droits.

De nombreux lieux publics vous sont interdits si vous ne remplissez pas certains critères sanitaires. A partir du 1er août, vous serez discriminé à l’entrée des trains, des cafés et des restaurants selon votre état de santé.

Cette situation est déjà très perturbante. Mais je m’inquiète plus encore pour les centaines de milliers de citoyens enrôlés de force dans la mise en place de cette politique de surveillance.

Car le vrai basculement, qui doit vraiment nous inquiéter, c’est que ce ne sont plus les forces de l’ordre, dûment accréditées et rémunérées par l’Etat, qui seront responsables de faire appliquer les nouvelles règles.

Ce sont tous les gérants de café, les restaurateurs, les organisateurs d’événements, les directeurs de cinéma et de théâtre, le personnel de la culture, les soignants, ou même vos propres parents, lorsqu’ils organiseront un baptême ou un mariage.

Des centaines de milliers de Français transformés en auxiliaires bénévoles de ce système de surveillance généralisée

Tous vont être transformés, contre leur gré, en auxiliaires bénévoles de ce système de surveillance généralisée.

Ils ne recevront aucune compensation pour leur besogne. Le système marchera en les menaçant des plus lourdes sanctions pécuniaires et pénales (45 000 euros et un an de prison) s’ils omettent de vous contrôler.

Ainsi non seulement une telle mesure ne coûte rien à l’Etat, qui n’a pas à embaucher de policiers supplémentaires.

Mais elle représente une source de juteux revenu, grâce au produit des amendes qui ne manqueront pas de tomber, ne serait-ce que pour faire des exemples.

Imaginez la terreur qui va s’emparer des serveurs de restaurant, par exemple. Ils ont déjà du mal à courir assez vite pour prendre les commandes, apporter une carafe d’eau ou une corbeille de pain, ou même l’addition. Ils vivront désormais dans la hantise qu’un client sans pass sanitaire se soit installé dans leur établissement, et qu’une descente de police inopinée conduise leur établissement à la ruine, et leur patron en prison.

Suppression du statut de la fonction publique hospitalière

Quant au personnel soignant, le ministre de la Santé a tout simplement annoncé pour eux la disparition pure et simple du statut de la fonction publique.

Pour la première fois depuis 1945, ce statut que l’on croyait intouchable, est remis en cause par un claquement de doigt élyséen, sans débat parlementaire.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé qu’ils ne seraient plus payés à partir du 15 septembre, puis licenciés s’ils ne se plient pas à l’obligation vaccinale. 

Personne n’explique ce qui adviendra des malades dans nos hôpitaux, où le personnel soignant est déjà au bord de la crise de nerfs, quand des milliers ou des dizaines de milliers d’infirmières et aides soignantes seront mises à pied.

Violation grave du Code de Nuremberg

Ces mesures sont bien entendu contraires aux Droits de l’Homme et même à toute notion de respect de la dignité humaine.

Le Code de Nuremberg (1947) déclare que pour tout acte médical, “le consentement du sujet humain est absolument essentiel.

Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, datant de de 1966, stipule que “nul ne peut être soumis sans son consentement à une expérience médicale ou scientifique”.

La totalité des vaccins anti-Covid étant encore en phase 3 de test, obliger quiconque à recevoir l’un de ces vaccins revient à le soumettre de force à une expérimentation médicale.

Faire pression sur les citoyens, en leur rendant la vie impossible s’ils ne sont pas vaccinés, ou simplement en les privant de droits fondamentaux comme celui d’aller au spectacle ou de visiter un musée, est une contrainte tout aussi intolérable.

S’inquiéter du respect de nos libertés fondamentales n’est pas “complotiste”

Les dictatures ne s’installent pas du jour au lendemain.

Elles sont le résultat de successions de petites démissions morales, d’atteintes apparemment insignifiantes aux droits humains, que les citoyens ont acceptés chacune après l’autre, sous prétexte que tout ça n’était “pas si grave”.

Si une personne accepte des violations graves de ses droits fondamentaux parce qu’elle a peur d’être privée d’aller au restaurant ou de partir en vacances, ne pensez pas qu’elle fera partie des résistants le jour où le risque sera de devoir sacrifier sa vie.

C’est une règle aussi vieille que le monde, et valable en toutes circonstances, que, si vous laissez quelqu’un empiéter une fois sur vos droits sans rien dire, il recommencera. Il recommencera tant que ça l’arrange, encore et encore, et si vous ne réagissez pas, il ira toujours plus loin. Jusqu’à ce qu’il vous ait tout pris. Jusqu’à ce que ne soyez plus rien.

C’est une loi de la Nature.

La situation sanitaire n’est pas hors de contrôle, et ne justifie pas des mesures d’exception

On sait aujourd’hui que le coronavirus est peu dangereux pour les personnes de moins de 60 ans en bonne santé. En dessous de 40 ans, sans facteur de comorbidité, le risque de mourir est nul.

Malgré le variant Delta qui se répand, le nombre d’hospitalisations liées au Covid reste à un niveau supportable de 7000 (contre près de 30 000 en haut des précédentes vagues). Le nombre de personnes en réanimation est de 900 à l’échelle du pays, contre 7000 lors de la première vague [1]. Aucun service de soin intensif n’est saturé actuellement à cause du Covid, ni ne menace de l’être.

Avec dix-huit mois de recul, et près de 200 millions de cas au niveau mondial, on connaît mieux le coronavirus. On sait que la stratégie vaccinale utilisée contre la grippe, qui consiste à vacciner à la demande les personnes âgées ou en mauvaise santé, lui serait parfaitement applicable. Personne n’a jamais songé à imposer aux enfants et aux adolescents le vaccin contre la grippe, sous le prétexte qu’ils risqueraient d’infecter leurs grands-parents.

En aucun cas le Covid-19 ne représente une menace existentielle sur notre pays, justifiant la suppression de libertés fondamentales.

Ne vous laissez pas piéger par les personnes qui vous accusent d’être “anti-vaccins”

Il ne s’agit pas d’être pour ou contre les vaccins ! 

C’est une question de principe : personne n’a le droit de vous priver de certaines activités pour des raisons de santé. Rappelez-vous les luttes acharnées menées depuis des décennies pour les droits des personnes touchées par le Sida. Oui, le Sida est une maladie contagieuse. Mais, non, ce n’est pas une raison pour autoriser les discriminations contre les personnes qui en sont touchées.

Cela nous a été répété sur tous les tons. Des lois ont été écrites pour sanctionner les discriminations, y compris les propos hostiles. Des budgets énormes ont servi à financer des associations qui sont allées dans les écoles enseigner ces principes aux enfants.

Comment un tel abandon, une telle inversion de nos principes a-t-elle pu se produire si vite ?

Les lecteurs qui me suivent se souviennent qu’il y a quelques mois, j’avais annoncé publiquement mon intention de me faire vacciner contre le Covid.

Cela m’a valu énormément de critiques et j’ai perdu beaucoup de lecteurs. 

Mais je savais ce que je faisais. Mon but était d’envoyer un symbole fort de mon engagement pour en finir avec les confinements, les masques, les gestes barrières et autres mesures restrictives qui rendent notre société encore plus malade qu’elle ne l’était.

J’estimais que les risques du vaccin étaient sans commune mesure avec les souffrances psychiques, sociales et économiques causées par les mesures anti-Covid.

Les mesures anti-Covid font plus de dégâts que le Covid lui-même

Rappelons que ces mesures ont déclenché des effets domino catastrophiques dans les pays pauvres, où les famines ont dramatiquement augmenté.

Des centaines de millions de personnes, qui survivaient au jour le jour, ont perdu le peu qu’elles avaient. Le prix des aliments a augmenté de 40 % à l’échelle mondiale.

Le nombre de personnes victimes de famine est brutalement reparti à la hausse. Il a été multiplié par six entre 2020. D’ici la fin de l’année, onze personnes par minute vont probablement mourir de faim [2].

Et je ne parle pas de tous les drames qui se passent dans nos pays : la hausse massive des suicides chez les enfants, l’épidémie de dépression chez les adultes, qui touche une personne sur quatre [3] ; les innombrables maladies mal soignées (cancers, diabètes, maladies des reins, maladies cardiaques, etc.) et les pénuries de médicaments essentiels.

Nos jeunes sont privés de rencontres, de moments d’amitié, de contacts même avec leurs propres grands-parents. La natalité s’effondre [4].

Il fallait pour moi sortir au plus vite de ce marasme. La vaccination me paraissait faire partie des moyens, certes imparfaits, mais nécessaires. 

La situation ne reviendra pas à la normale toute seule

Mais lorsque j’ai entendu Emmanuel Macron lundi 12 juillet à la télévision, j’ai compris que la situation n’allait pas revenir à la normale.

Car il n’est pas normal de présenter des documents de santé pour prendre un café dans un bar, ni pour des activités anodines, comme manger un croque-monsieur dans un restaurant.

Expliquer à la population qu’elle doit choisir entre pass sanitaire et confinement généralisé est un chantage absurde : dès lors que les plus vulnérables sont vaccinés, il n’y a aucune raison de fermer les théâtres et cinémas, les amphis et les commerces.

Le Président Emmanuel Macron outrepasse gravement les pouvoirs accordés par la Constitution. Il y a quelques années, ou même quelques mois, il aurait été invraisemblable que le Parlement autorise de telles mesures, et que le Conseil Constitutionnel les valide. 

Aujourd’hui, non seulement cela est possible, mais c’est même hautement probable, toutes les mesures précédentes ayant été adoptées sans vrai débat, en dépit de leur caractère exorbitant.

Aucun des sacrifices que nous avons acceptés depuis un an et demi ne nous a permis de retrouver une vie normale.

Aucun des sacrifices que nous avons acceptés depuis un an ne nous a permis de retrouver nos libertés. Bien au contraire, chaque étape qui a été franchie a ouvert la voie à des restrictions supplémentaires.

N’ayons aucun doute sur la suite : si nous acceptons, aujourd’hui, le pass sanitaire, le nombre de lieux où il va devenir obligatoire n’ira qu’en augmentant. Le nombre d’activités surveillées va bien sûr se multiplier. Les sanctions contre les personnes qui s’y opposeront vont être progressivement durcies, à un rythme qui peut être extrêmement rapide.

Livre Libérez-vous facilement en 9 jours du tabac, alcool, toxicomanie

de JEAN NKOUTA disponible sur www.santecorpsetesprit.com

Préface du dr Christian Tal Schaller

Ce livre s’adresse aux 16 millions de français qui fument, aux 7 .millions qui consomment de l’alcool, aux 5 millions qui fument du cannabis et aux 2 millions qui utilisent la cocaïne.

Pour l’auteur ; l’addiction est une maladie dont on peut guérir en découvrant tous les secrets de la naturopathie et de l’hypnothérapie Une vraie « bible » de tous mes moyens naturels pour se guérir…en 9 jours seulement !

LIVRE MUDRAS ET MANTRA DE LONGEVITE, augmenter nos énergies par les gestes et les sons de Serge VILLECROIX (Editons Lanore)

Préface du dr Christian Tal Schaller

Une méthode simple et pratique de concomitance des gestes et des sons qui permet de canaliser l’état physique et l’équilibre mental pour favoriser une élévation spirituelle et une élévation de notre taux vibratoire qui évite le vieillissement de notre corps.

RICHARD BOUTRY sur https:/ launetv.com a fait le dimanche 18.07 une grande émission avec plus de 40 lanceurs d’alerte (tal schaller était présent) pour dire toutes les vérités que les media mainstream cachent soigneusement. Emission vue par plus de 2 millions de francophones ! UN GRAND APPEL A LA RESISTANCE !

 

EN CONCLUSION :

il y a des nanoparticules dans certains vaccins ;

- ces nanoparticules donnent aux Etats la capacité

a) de savoir si vous êtes vacciné selon des ingénieurs et selon des vidéos en ligne ;

Connexion 5G/Illuminati/"Delta Variant" que vous devez voir maintenant avant qu'il ne soit trop tard !!

Par

 Edouard Morgan

19 juillet 2021

prepare for change

Théorie : La nouvelle « variante Delta » est ce qu'ils vendent… en réalité, ils savent déjà que les gens vont tomber comme des mouches lorsqu'ils allumeront leur nouveau système 5G à pleine puissance…. en particulier, ceux qui sont vaxxés ! Lorsqu'ils activeront pleinement leur système 5G, cela tuera des gens et ils blâmeront la variante delta.  

L'aiguille mystère Pfizer Killer a été analysée pour contenir 99% d'oxyde de graphène et pas grand-chose d'autre !!

 

Je vais expliquer pourquoi la 5G et les métaux lourds dans nos cellules brûleront des milliers de trous dans notre corps !!

Recherche : https://duckduckgo.com/?q=5g+delta+power+system&atb=v255-1&ia=web

Caché dans une preuve de photo de site simple :

Remarquez l'œil qui voit tout ??

Le symbole et la signification de l'œil omniprésent ~ Distruber

Cela soutient la théorie selon laquelle la variante delta est leur plan pour coiffer la pyramide illuminati… complétant ainsi leur plan pour un contrôle total.

 

C'est trop tard?

Eh bien… il est déjà très tard dans le jeu, mais ayez foi, ayez foi dans le plan Divin. Ayez foi en Dieu. Ayez confiance en vous que vous pouvez vous réveiller, aider les autres à se réveiller et rendre le monde meilleur maintenant… ne tardez pas. Ceux qui cherchent à réaliser ce plan travaillent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7… et il convient donc de noter que les masses doivent également faire plus, augmenter nos fréquences et être plus motivées et passionnées que celles qui cherchent à nous asservir de façon permanente. Ne tardez pas… soyez léger maintenant !

Maintenant, nous avons un indice majeur : l'idée est que lorsqu'ils allument le système, cela créera une mort massive… c'est pourquoi ils ont déjà les guillotines, les sacs mortuaires et les cercueils en plastique prêts depuis des années !  Idéalement, vous vous réveilleriez MAINTENANT et aideriez de toutes les manières possibles ! Ne soyez pas cet adulte qui se rendort, alors que vous auriez pu être utile pour aider à vous sauver et à sauver les autres. Les femmes et les enfants du monde peuvent-ils compter sur vous ?

La FEMA et le CDC travaillent ensemble depuis la création même de la FEMA. Ici, nous voyons les cercueils en plastique qui appartiennent au CDC. Pendant plus d'une décennie, ils ont mis en scène ces cercueils en plastique près de toutes les grandes zones urbaines. Puisque le CDC est impliqué, vous savez que cela a quelque chose à voir avec la MALADIE, le VIRUS et/ou l'INOCULATION (aka Biowarfare/Bioweapon)
Il y a un modèle à ce qu'ils font : des
fosses communes préparées à l'avance :
https://www. bitchute.com/video/ysfCt7m2vwiK/
Des milliers de guillotines fabriquées et expédiées aux États-Unis :
https://www.bitchute.com/video/3lQ6ftVIsuCt/
FedEx expédie des centaines de milliers de sacs
mortuaires : https://www.bitchute .com/video/bY84qX8VCqWp/ Les
cercueils de la FEMA dispersés à travers les États-Unis
https://www.bitchute.com/video/EDroeGkVYk3g/
Ce n'est pas juste. C'est injuste. Son génocide
https://www.bitchute.com/video/HhfIQC3B4fX8/
L'usine de cercueils en plastique au milieu de la Géorgie
https://www.bitchute.com/video/L48JBjI1kR27/
Si vous prévoyez de tuer 200 millions de personnes dans ce pays , il faut se préparer. Si vous ne pouvez pas le voir, vous êtes aveugle, soumis à un lavage de cerveau et stupide.

 

Manifeste de Kokopelli : Pour une insurrection fertile - Le blog de Kokopelli

ALORS L’HEURE EST VENUE DE CHOISR QUEL MONDE NOUS VOULONS CREER ET DONNER A NOS ENFANTS !!

Je rappelle que nos stages d’été vous tendent les bras pour apprendre à devenir responsable de votre vie et de votre santé…Venez vous joindre à nous ! Les stagiaires des derniers stages sont repartis enthousiastes avec des étoiles pleins les yeux et des outils de valeur pour dynamiser leur vie quotidienne ! Vive la vie

Une note positive pour finir

L'enquête sur le passeport vaccinal a été lancée le 17 février et clôturée un mois plus tard, recueillant plus de 110.000 contributions. Les conclusions ont été remises au professeur Alain Fischer et au collectif de citoyens tirés au sort pour améliorer la stratégie vaccinale contre le Covid-19. 

Près de 7 personnes sur 10 ayant participé à une vaste consultation lancée par le Conseil économique, social et environnemental (Cese), se sont dites "très défavorables" à l'instauration d'un passeport vaccinal,

Tal SCHALLER