BLOG 48 de Tal SCHALLER

Devant la « folie vaccinale » qui est en cours il est urgent d’éteindre sa télévision et de s’intéresser à d’autres sources d’information ! J’espère par ce blog vous apporter de pistes de réflexion salutaires !Nous ne sommes plus face à des autorités qui veulent protéger les peuples mais bien de gouvernants qui obéissent aux ordres de Nouvel Ordre Mondial qui veut tuer des milliards d’êtres humains avec des injections toxiques…toutes les preuves sont disponibles et il devient de plus en plus évident que nous devons entrer en « désobéisssance sans violence » afin de mettre fin à ce délire !

 Rions un peu ?

> Bud : Vous ne pouvez pas entrer ici !
> Lou : Pourquoi pas ?
> Bud : Eh bien parce que vous n’êtes pas vacciné.
> Lou : Mais je ne suis pas malade.
> Bud : Ce n’est pas grave.
> Lou : Eh bien, pourquoi ce type entre-t-il ?
> Bud : Parce qu’il est vacciné.
> Lou : Mais il est malade !
> Bud : Ça ne compte pas puisqu’il est vacciné.
> Lou : Attendez une minute. Êtes-vous en train de dire que tout le monde est vacciné ?
> Bud : Oui.
> Lou : Alors pourquoi je ne peux pas y aller si tout le monde est vacciné et donc protégé ?
> Bud : Parce que vous allez les rendre malades.
> Lou : Comment vais-je les rendre malades si je ne suis pas malade et qu’ils sont vaccinés ?
> Bud : Parce que vous n’êtes pas vacciné.
> Lou : Mais bon sang, ils sont vaccinés !
> Bud : Mais ils peuvent toujours tomber malades.
> Lou : Alors à quoi sert ce foutu vaccin s’il ne protège pas ?
> Bud : Il vaccine.
> Lou : Donc les personnes vaccinées ne peuvent pas propager le covid ?
> Bud : Pas du tout. Ils peuvent propager le covid aussi facilement qu’une personne non vaccinée.
> Lou : Et le gars que vous avez laissé entrer est malade. Donc tout le monde là-dedans peut encore tomber malade même s’il est vacciné.
> Bud : Certainement.
> Lou : Alors pourquoi je ne peux pas rentrer ?
> Bud : Parce que vous n’êtes pas vacciné.
> Lou : À supposer que je le sois, comment pourrais-je alors les protéger avec un vaccin qui ne protège pas ?
> Bud : Pardon ?
> Lou : Bon laissez tomber ; dans ce cas, je vais juste mettre mon masque. Je peux entrer ?
> Bud : Absolument pas.
> Lou : Mais j’ai un masque !
> Bud : Peu importe.
> Lou : Mais alors les masques ne marchent pas ?
> Bud : Les masques fonctionnent très bien.
> Lou : Alors comment diable puis-je rendre malades des personnes vaccinées si je ne suis pas malade et que les masques fonctionnent ?
> Bud : Allo la police ? J’ai en face de moi un complotiste. Enfin, un gars qui pose bien trop de questions. Merci d’intervenir

 

Les gouvernements occidentaux ont prouvé leur complicité dans la destruction de leurs propres peuples 

Echelledejacob.blogspot.com

Pourquoi les personnes sans pouvoir législatif, les employeurs tels que les nazis du système de santé Ochsner en Louisiane, les conseils scolaires, les administrateurs universitaires, les directeurs et propriétaires de restaurants, les compagnies aériennes, tout employeur, les gouverneurs, les maires, les hôpitaux, pensent-ils qu'ils ont le pouvoir de violer le Les lois de Nuremberg et obliger les patients, les étudiants, les employés et leurs conjoints, et tout le monde à accepter l'injections d'une substance qui a de loin le pire bilan de l'histoire du vaccin en matière d'association avec la mort et des atteintes graves à la santé à vie ? En effet, le bilan du « vaccin » Covid est pire que tous les vaccins précédents additionnés.

Toute personne délivrant un mandat vaccinal est un nazi en devenir, ou bien pire encore. Ils n'ont pas une telle autorité ; pourtant, les fous meurtriers s'attendent à ne pas subir le sort des fonctionnaires, médecins et juges nazis qui en avaient fait beaucoup moins  !

D'où leur est venu une idée aussi irréaliste ?  

  • Des médias racailles presstitués, dont chacun est complice de meurtres de masse et de crimes contre l'humanité.
  • Des crétins de l'establishment américain corrompu et criminel, qui ont volé une élection et installé un autre crétin dans le bureau ovale.
  • De Fauci, Walensky et d'autres responsables de la «santé publique», qui sont de mèche avec Big Pharma et bénéficient de ses largesses.
  • De l'échec total des régimes Trump et Biden à enquêter sur le NIH et Fauci, pour avoir violé la Convention sur les armes biologiques signée par le gouvernement américain et financé la recherche sur les armes biologiques « de gain de fonction », d'où vient le virus Covid. Covid-19 est venu de subventions de recherche du NIH, pas d'une chauve-souris.  

En d'autres termes, il est clair que le gouvernement américain est un complice actif des meurtres de masse et des blessures infligées à des personnes dans le monde entier, au moyen du « vaccin » Covid.  Chacun de ces criminels doit être tenu responsable.

Dans la grande province indienne de l'Uttar Pradesh, l'administration d'ivermectine à la population a réduit les cas de Covid de 97,1%. 

 Cette information a été supprimée par les médias prostitués occidentaux et les autorités de « santé publique ». https://www.globalresearch.ca/india-ivermectine-blackout-2/5757553  

Le système de santé Ochsner en Louisiane exige que les conjoints et partenaires des employés se fassent vacciner ou votre chèque de paie est réduit

J'avais prévu que le contrôle serait total. Ça va empirer.  

https://www.globalresearch.ca/forced-vaccinations-get-worse-louisiana-health-system-now-requires-spouses-employees-get-vaccinated-pay-non-compliance-penalty-vaxx-violations-every- période de paie/5757512 

Le CDC cache les décès dus aux vaccins en exigeant qu'ils soient classés comme décès Covid non vaccinés

C'est de cette tromperie que vient la « pandémie des non vaccinés ».

https://www.globalresearch.ca/cdc-allows-hospitals-classify-dead-vaxxed-people-unvaccinated/5757502 

Taux de mortalité vaccinale au Royaume-Uni supérieur au taux de mortalité virale

https://www.globalresearch.ca/uk-vaccine-fatality-rate-higher-than-virus-official-lies-money-corrupts-medicine-german-vaccinated-deaths/5752979?utm_campaign=magnet&utm_source=article_page&utm_medium=related_articles 

 Le CDC a publié plus de données aujourd'hui dans le VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System) qui montre qu'il y a maintenant 1.969 décès fœtaux parmi les femmes enceintes qui ont reçu un vaccin COVID-19

Pourtant, les médecins et les CDC recommandent aux femmes enceintes de se faire vacciner !   En vertu des lois de Nuremberg, ces médecins et « responsables de la santé » commettent des crimes passibles d'exécution.

Des millions de personnes voient leur santé et leur vie dévastées par le « vaccin contre le Covid ».   Les faits sont partout. Pourtant, l'industrie pharmaceutique et l'établissement médical nient les faits et soutiennent l'injection forcée et obligatoire d'une substance mortelle.

Il est clair que ce n'est pas dans l'intérêt de la « santé publique ».

Le remdesivir et les «vaccins Covid» sont des instruments de mort intentionnellement administrés aux peuples du monde dans le but de réduire la population 

Des preuves épouvantables ne soutiennent aucune autre conclusion.   À ce stade, avec autant de faits sur la table, nous ne pouvons pas prétendre que la catastrophe infligée est simplement une erreur due à l'incompétence du NIH, du CDC et de la FDA.

Lors du discours de l'avocat Thomas Renz, lors de la tournée ReAwaken America de Clay Clark à Colorado Springs, Renz a parlé de deux infirmières lanceurs d'alerte, qui lui ont révélé qu'elles avaient vu un système de soins de santé à deux niveaux en fonction du « statut de vaccination » des patients. « Les infirmières ont révélé que les patients vaccinés recevaient de l'ivermectine, dont il a été prouvé qu'elle guérissait les gens. Mais si vous n'êtes pas vacciné, ils vous mettent sous Remdesivir dans l'espoir que vous mourrez », a déclaré l'avocat Thomas Renz.

Les décès attribués à Covid sont bons pour les profits et les autres agendas car ils bousculent les craintifs aux injections.

L'Autorité de santé publique d'Angleterre annonce que le « vaccin » ne vous protège pas contre l'hospitalisation et la mort. Les personnes entièrement vaccinées représentent 63,5% des décès dus au Covid :

 

Article de Paul Craig Roberts republié à partir de PaulCraigRoberts.com

Le Professeur Balique, Membre de l’Académie Nationale de Chirurgie, a écrit le 2 octobre une lettre ouverte aux parlementaires concernant l’obligation vaccinale. La voici :

Au moment où vous allez discuter de l’obligation vaccinale, il est de mon devoir en tant que médecin, père et grand-père, de vous alerter sur la catastrophe sanitaire qui se déroule sous nos yeux, à l’ombre des autorités de tutelle. Je précise d’emblée que je ne suis ni complotiste ni anti-vaccins (je me fais régulièrement vacciner contre la grippe et je n’ai pas des a priori envers les vaccins « classiques » rendus obligatoires dans notre pays).

Le vaccin contre la Covid 19, en novembre 2020, devait nous sauver et nous ramener à une vie normale. Maintenant que nous avons du recul, il devient plus « facile » de faire le bilan du bénéfice-risque de la stratégie vaccinale.

La première constatation qui s’impose est que le « vaccin » ne protège pas et n’empêche pas de contaminer (cf. déclaration du Ministre de la Santé Olivier Véran devant le Conseil d’État au mois d’avril 2021). L’exemple d’Israël que nos autorités ont pris comme modèle montre que les hospitalisations et les réanimations sont débordées de personnes vaccinées ! On ne cite plus Israël actuellement ! Une étude parue dans European Journal of Epidemiology le 30 septembre 2021 confirme que les pays où le pourcentage de population vaccinée est le plus élevé, ont un nombre de cas de Covid-19 pour 1 million d’habitants plus élevé (exemple Israël, Portugal, Islande…). Nous n’avons jamais vu en médecine imposer un traitement ou une vaccination qui ne marche pas (sauf pour les personnes à risque où la balance bénéfice/risque est différente).

Ceci ne serait pas dramatique si cette stratégie n’était pas à l’origine de complications graves, mortelles, inadmissibles et éthiquement insupportables pour tout médecin qui, tous les jours, se bat, pour soulager et soigner des patients. Les médecins « du terrain » croient encore au serment d’Hippocrate qui a été leur guide depuis des siècles et que les politiques les obligent à bafouer. Les principes fondamentaux du serment dont « primum non nocere » (avant tout ne pas nuire), le secret médical, le consentement libre et éclairé… ont été rejetés d’un revers de main.

Comme vous le savez, ce vaccin est en cours de phase d’expérimentation, phase 3 de mise au point d’un médicament. Maintenant que cette phase, déclenchée au niveau mondial, a du recul, les médecins du terrain voient apparaître de nombreuses complications. Au 2 octobre 2021, l’agence européenne du médicament, l’EMA, recensait 26523 décès liés formellement au vaccin et 2 millions de complications dont 1 million graves. Ces chiffres ne représentent qu’une partie des cas observés. En France, l’Agence nationale du médicament (ANSM) dans son rapport du 16 septembre 2021 rapporte 22559 cas graves parmi lesquels des décès. De nombreux cas ne sont pas rapportés pour différentes raisons.

En France, l’expérience du terrain rapportée par les médecins de ville et hospitaliers montre clairement l’accroissement des complications survenant dans les semaines suivant la vaccination : de nombreux cas de paralysie faciale, de myocardite et péricardite dans les suites précoces de la vaccination, des complications cardio-vasculaires (Infarctus, AVC) chez des sujets relativement jeunes et pas forcément à risque cardio-vasculaire, de nombreux cas de thrombose veineuse et d’embolie pulmonaire. Les médecins signalent une élévation fréquente des marqueurs de thrombose (D-Dimères) parfois à des taux anormalement élevés, une fatigue et altération de l’état général accélérée chez les patients âgées, des cancers jusque-là contrôlés, explosent après vaccination, des maladies auto-immunes comme des polyarthrites, des thyroïdites se dérèglent dans les semaines qui suivent la vaccination.

L’ANSM indique comme « signaux confirmés » la myocardite et la péricardite de survenue précoce après la vaccination avec les vaccins Comirnaty (Pfizer/BioNTech) et Moderna sans donner le nombre exact de malades et en minimisant la pathologie alors que les complications et les séquelles à long terme peuvent être graves.

Depuis le début de la vaccination des 12-18 ans, 206 cas d’effets indésirables graves (dont des décès) ont été rapportés avec le vaccin Comirnaty et 18 cas graves avec Moderna alors que nous sommes à peine à 3 mois et demi de vaccination dans ce groupe d’âge. Il s’agit de jeunes qui n’étaient pas à risque de forme grave ni de décès du Covid mais qui vont garder probablement à vie des séquelles de la vaccination. Ces derniers jours, deux adolescentes sans facteurs de risques viennent de décéder et un jeune a été amputé d’une jambe, 15 jours après le vaccin. N’est-ce pas un sacrifice que la société fait et quel est le prix à payer? À partir de combien de décès d’adolescents diriez-vous STOP à la vaccination des jeunes qui n’ont rien à gagner car ils sont à faible risque de forme grave et de décès du Covid ?

Chez les femmes, des troubles des règles, des fausses couches ou des morts du fœtus in utero au cours des grossesses sont observés. Comment se fait-il que la Direction Générale de la Santé autorise la vaccination dès le premier trimestre de la grossesse alors que les données sur la sécurité du vaccin chez les femmes enceintes sont limitées et incomplètes ? Où est le principe de précaution ?

Toutes ces complications surviennent précocement après la vaccination chez des personnes sans antécédent ayant une vie normale. Elles surviennent aussi chez des sportifs qui ont dû arrêter leur activité après avoir été vaccinés, hypothéquant leur carrière : Jérémy Chardy, Christophe Lemaitre en sont les exemples les plus célèbres… Parallèlement dans la même population de personnes sans co-morbidité, non vaccinées il n’y a aucun décès du Covid, seules sont exposées les personnes à risque, c’est pour cette population là que le « vaccin » peut avoir une certaine protection.

Malheureusement ces complications sont passées sous silence, elles ne remontent pas aux tutelles ou celles-ci ne veulent pas les voir. Ce drame humain sanitaire ne va faire qu’empirer avec la persistance de cette vaccination et la multiplication probable des doses. La mise au point d’un essai de vaccin anti H1N1 a été arrêté pour beaucoup moins de complications. Aucun des vaccins obligatoires n’a entrainé de telles complications. Actuellement les médecins voient plus de patients en consultations pour des complications du vaccin que du COVID lui-même. La balance bénéfice/risque n’est pas en faveur du « vaccin » dans cette population. Pourquoi voulez-vous encore rendre obligatoire un «remède» plus dangereux que la maladie chez les personnes sans risques !

Il est urgent d’en tirer les conséquences, au moment où l’immunité naturelle se développe, où le variant Delta s’avère beaucoup moins agressif et que l’épidémie décroît. Ne recommencez pas le syndrome de Tchernobyl où l’on nous a affirmé que le nuage nucléaire radio-actif s’était arrêté à la frontière. N’oubliez pas le scandale du Sang contaminé. À ce sujet, savez-vous que l’Etablissement français du sang exige un délai de 28 jours après vaccination avec vaccin atténué (Rougeole, Rubéole, Oreillons, Fièvre jaune…) mais ne prend aucune précaution quant aux donneurs de sang récemment vaccinés avec ces nouveaux vaccins dont on connaît incomplètement la biodistribution dans le corps. N’est-ce pas encore une fois une ignorance du principe de précaution et un potentiel scandale à venir ?

Même si vous n’êtes pas médecin, regardez autour de vous ce qui se passe, recherchez l’information. Vous avez le droit de vous informer car vous êtes nos représentants.

La vérité commence à éclater. Déjà le vaccin Astra Zeneca a été interdit chez les moins de 55 ans à la suite de thromboses (c’est dire l’innocuité de ces vaccins !) puis récemment le Janssen et progressivement on voit des États remettre en cause la vaccination généralisée :

Au Royaume Uni, la vaccination est interdite aux moins de 15 ans et ils viennent de renoncer à la vaccination obligatoire. Au Texas la vaccination des jeunes est interdite.

Au Danemark, seules sont vaccinées les personnes à risques et il y a une liberté totale retrouvée sans pass sanitaire.

En Afrique, on observe une mortalité 10 fois inférieure à la nôtre alors qu’il n’y a que 2 % de vaccinés (on annonçait une catastrophe sanitaire !)

Tous ces soignants, médecins, infirmières, aides-soignants mais aussi pompiers qui sont montrés du doigt ne sont pas des antivaccins mais redoutent les effets d’un « vaccin » encore en expérimentation dont ils voient dans leur pratique directement les effets néfastes.

Ces soignants « du terrain » voient des vrais malades, les médecins des plateaux télé extrapolent à partir de chiffres des probabilités dont la grande majorité se sont avérées erronées.

Dans cette crise il ne doit pas y avoir de couleur politique mais un consensus pour défendre la santé des français qui vous ont élus.

Au nom de toutes les victimes, au nom de tous ces soignants muselés qui ne peuvent pas s’exprimer sous peine de sanctions, du jamais vu dans un pays soit disant de liberté, je vous demande de regarder au-delà des chiffres officiels totalement manipulés et de refuser la vaccination obligatoire, à plus forte raison pour les enfants dont on met en danger l’avenir.

Faites au minimum un moratoire, au cours duquel vous pourrez entendre l’avis de nombreux médecins, scientifiques et autres qui essayent de se faire entendre mais qui sont systématiquement boycottés quand leur avis va à l’encontre de la politique sanitaire gouvernementale. Il faut aussi ré-évaluer la fiabilité des tests utilisés, discuter des traitements actuellement proposés.

Supprimer le passe sanitaire et faite arrêter la propagande honteuse et mensongère sur la vaccination : « tous vaccinés = tous protégés » slogan complètement faux, on le sait maintenant !

Lever les sanctions de tous les soignants non vaccinés interdits d’exercer alors qu’ils sont passionnés par leur vocation et qui ne sont pas devenus plus dangereux le 15 septembre que le 15 juin. Certains hôpitaux malgré l’interdit continuent à juste titre d’employer des personnels non vaccinés pour pouvoir maintenir leur activité sans aucune conséquence sanitaire mais en créant une inégalité criante par rapport à ceux qui ne peuvent pas travailler. Rappelez-vous que vous les avez encensés lors de la première vague et qu’un certain nombre d’entre eux sont morts pendant cette vague faute de masques et de moyens de protection.

La stratégie imposée est déconnectée de la réalité : c’est une pandémie qui s’accompagne d’une mortalité de 0.05 %, représentée par les personnes à risque, la moyenne d’âge des décès est de 83 ans, un peu moins actuellement car les personnes les plus fragiles sont décédées lors de la première vague. Que l’on propose une vaccination est logique à condition d’avoir un vrai vaccin ce qui n’est pas encore le cas et en respectant la volonté de chacun (il ne s’agit pas d’Ebola, d’une méningite ou de la variole…). En attendant, en cas de maladie, il est possible de proposer, à un stade précoce, des traitements. De nombreux médecins les ont prescrits avec succès. Ils peuvent même être proposés à titre préventif chez les personnes à risque. Ces personnes sont connues et peuvent donc être protégées isolément (notamment par ce « vaccin » dont c’est la seule indication) sans pénaliser le reste de la population.

Sachez que vous aurez été informé et que le moment venu, lorsque la vérité éclatera, car elle éclatera tôt ou tard compte tenu de l’accumulation des données scientifiques et des données du terrain sur les complications, votre responsabilité risque d’être engagée.

En espérant être entendu au nom des victimes du vaccin et des soignants qui refusent cette expérimentation et en restant à votre disposition, je vous prie de croire, Messieurs et Mesdames les élus (es), en mes respectueuses salutations.

 

Le match des immunités

Yves RASIR

Trop forte, la religion covidiste ! Après avoir changé l’eau en vin en transformant une grippe assez banale en calamité mondiale, ses grands prêtres en blouse blanche et ses acolytes médiatiques veulent à présent nous persuader qu’il s’est produit un grand miracle vaccinal : l’immunité procurée par la piqûre serait supérieure à celle prodiguée par la nature. Jusqu’à aujourd’hui, même le plus vaccinolâtre des prélats pasteuriens n’aurait jamais osé soutenir que l’effet protecteur de  la vaccination surpassait  celui de l’infection elle-même. Il était unanimement admis que toutes les maladies infectieuses, covid compris, préservent bien mieux du risque de récidive que l’immunisation préventive offerte par un vaccin, qu’il soit classique ou transgénique. En mobilisant ses aptitudes innées et capacités acquises, le système immunitaire et sa mémoire cellulaire peuvent prémunir d’une ré-infection parfois durant la vie entière, ce qu’aucun vaccin n’a jamais réussi à faire. Il y a quelques mois encore, le Pr Didier Raoult  rappelait qu’une maladie virale  avait toujours mieux protégé que sa parade vaccinale et  il soulignait que dans le cas du covid, l’immunité naturelle était au moins 10 fois supérieure à  celle de l’immunité artificielle. Selon un article récent du Washington Post , pas moins de 15 études de qualité démontrent désormais que la  première bat la deuxième à plate couture.  Ainsi, une étude menée sur 700.000 personnes en Israël indique que les « infectés naturels » sont 27 fois moins susceptibles de retomber malades que les vaccinés. Or, depuis quelques semaines, voici qu’une partie de la communauté scientifique crie au prodige et affirme que les nouveaux vaccins protègent mieux et plus durablement que le développement de la maladie.  Après avoir toujours perdu le match, la technoscience tiendrait enfin sa revanche sur la nature et son intelligence. Délire transhumaniste, quand tu nous tiens !

Il n’y a  pourtant pas photo

Force est toutefois d’admettre que les virocrates de plateaux télé ne se basent pas sur rien pour hurler à l’exploit : il existe en effet quelques études tendant à montrer que la protection conférée par les injections serait supérieure à celle de l’infection. Il y a notamment cette étude publiée le 21 septembre dans la revue Journal of Infection  et réalisée au CHU de Toulouse, dont les médias  français ont fait grand cas et leurs choux gras. Cette recherche menée sur 8758 soignants indique qu’après leur deuxième dose, aucun individu  vacciné ne présentait de concentration  faible d’anticorps totaux et qu’ils étaient donc tous protégés, au minimum à 89% selon les chercheurs. En revanche, 79% des personnes infectées non vaccinées présentaient un niveau de protection contre une réinfection de seulement 12,4%. Mais  c’est de la théorie tout ça, de la spéculation biostatistique reposant uniquement sur le critère quantitatif des anticorps  mesurés chez les uns et les autres, et non sur le taux réel d’infections symptomatiques observées  dans les deux échantillons ! Dans un article de l’AIMSIB  que je vous conseille vivement de lire, la biologiste Hélène Banoun explique clairement pourquoi l’immunité artificielle se voit trop belle : par rapport aux anticorps vaccinaux, les anticorps naturels sont plus puissants, ont un spectre plus large et sont capables d’évoluer plus efficacement face aux variants. Elle relève en outre que les anticorps neutralisants ne sont probablement pas le bon corrélat à étudier : on en a  trouvé à profusion chez des covidés sévères et dans les pays qui ont vacciné massivement,  il s’avère que les vaccinés sont plus sensibles aux ré-infections que les primo-infectés.

Et la complexité, sacrebleu ?

Pour résister à l’intox covidiste, je vous suggère également d’acquérir le livre « Les vaccins en question », de la biologiste américaine Pamela Acker. Fraîchement traduit en français par les éditions du C.E.P, cet ouvrage très abordable souligne à  juste titre que l’immunité ne peut se résumer à une question d’anticorps et de lymphocytes.  Le système immunitaire est le plus complexe et le plus protéiforme des systèmes de notre corps. Il se compose non seulement d’organes (dont les précieuses amygdales), mais aussi de tissus spécifiques au sein d’organes appartenant à d’autres systèmes, ainsi que de cellules individuelles capables de migrer dans tout l’organisme. La science vaccinale  est encore loin d’avoir tout compris aux processus immunologiques et c’est arbitrairement qu’elle les a  réduits à une production d’anticorps. Ceux-ci ne sont pas synonymes d’immunité et le lien de causalité n’est même pas formellement établi ! Saviez-vous, par exemple, que des personnes n’ayant pas d’anticorps détectables  ont  eu des réactions graves à la vaccination et aux rappels, signe que leur organisme était suffisamment préparé à la maladie et que leur mémoire immunologique était assez robuste ?  Ou qu’à l’inverse, des personnes bourrées d’anticorps ont non seulement contracté la maladie dont elles  étaient supposées être protégées mais en sont  finalement décédées ? Dans la littérature médicale, il y a de solides preuves que les anticorps à eux seuls sont insuffisants pour signifier une résistance durable à un agent pathogène. Et il y a de nombreux travaux indiquant que l’immunité dépend essentiellement du  fonctionnement du microbiote et des mécanismes épigénétiques liés au mode de vie.  En lisant Pamela Walker (cliquez ici pour arriver sur le site du diffuseur du livre)  vous  réaliserez combien la vaccinologie est réductrice, simplificatrice et ridiculement présomptueuse en se targuant de faire mieux que la nature.  Vous y apprendrez peut-être aussi comment la vaccination peut affaiblir une population et la rendre plus vulnérable aux infections.  Pour cette édition  française, c’est Alexandra Henrion-Caude qui signe la préface.

Et l’immunité croisée, on en reparle ?

Mais il n’est pas nécessaire de consulter des ouvrages catalogués comme  antivax  pour se forger une opinion éclairée sur le « match des immunités » : parmi les scientifiques les moins opposés à la vaccination, il y en a encore beaucoup qui ne perdent pas de vue l’évidente supériorité de l’immunité naturelle. Celle-ci a l’avantage supplémentaire qu’elle peut se forger en croisant des virus apparentés et que sa polyvalence lui permet alors de traverser de « nouvelles épidémies » sans être démunie. Dans un article que je vous recommande de lire malgré sa technicité et ses  a priori pasteuriens, trois chercheurs français expliquent ainsi que le sars-cov-2 ne mérite pas sa réputation d’épouvantail puisque l’immunité croisée est passée par là et que de très larges catégories de la population sont déjà immunisées contre ce « nouveau » coronavirus . Et en constatant que ce dernier perd de sa virulence comme on pouvait s’y attendre, ils lancent ironiquement qu’il eût mieux valu se vacciner contre les tests PCR plutôt que contre le covid ! Pour ceux qui n’ont pas le temps de tout lire, voici le paragraphe qui me paraît utile à retenir : « Pour garder espoir, il faut aussi rappeler la donnée la plus rassurante dans cette terrible pandémie, tellement évidente qu’on l’oublie systématiquement : la protection contre les formes graves est observée dans tous les pays, sans exception, pour une grande majorité de la population, notamment dans la tranche d’âge de 2 à 65 ans environ. Cette protection « naturelle » résulte vraisemblablement d’infections par les coronavirus apparentés au SARS-CoV-2, qui circulent depuis longtemps dans le monde, notamment chez les enfants. Cela répond en passant à la question de la durée de protection contre les formes graves : si on se base sur la rareté de leur survenue entre 2 à 50 ans environ, cela correspond à une durée de protection de plus de 40 ans, incompatible avec des durées de protection courtes chez les personnes immunocompétentes. Cette immunité croisée n’est pas versée au compte de l’immunité collective. Elle est pourtant durablement protectrice contre la maladie Covid-19. »  Vous avez bien lu : les cas graves sont tellement rares chez les moins de 50 ans que l’immunité croisée peut être estimée à quatre décennies minimum !  Côté vaccin, par contre, la protection ne semble pas excéder 6 mois sans piqûres de rappel. Si je compte bien, le match est remporté par la nature sur le score sans appel de 80-1.

 

Rapports glaçants de l’Agence nationale de sécurité du médicament

Rodolphe Bacquet - La lettre alternatif bien-être

L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a pour mission, en France, de veiller aux « remontées » des effets secondaires des produits pharmaceutiques.

On appelle cela la pharmacovigilance.

Depuis le tout début de la campagne de vaccination (fin décembre 2020) c’est cette Agence officielle qui récolte et analyse les effets secondaires liés aux injections anti-Covid.

Elle publie son rapport[1] tous les quinze jours :

Le résultat est glaçant :

  • Près de 3.000 nouveaux cas sont répertoriés chaque semaine ;
  • nous approchons des 100.000 cas répertoriés en 9 mois…
  • dont 25%, soit un quart, sont graves

Trois quarts des victimes sont des femmes

Chaque rapport bihebdomadaire fait une vingtaine de pages et détaille ces statistiques :

  • selon les marques de vaccin utilisées (5 à ce jour) ;
  • selon le sexe des victimes ;
  • selon l’âge des victimes ;
  • selon le type d’effet secondaire qui se produit.

Ainsi, le vaccin qui a fait le plus de « victimes » est celui de Pfizer/BioNTech avec plus de 50.000 cas à la mi-septembre (mais c’est celui le plus utilisé, c’est donc logique) ; 27% sont des cas graves.

Celui qui a la plus importante proportion d’effets secondaires graves est celui de Janssen : près de 40%.

Globalement, les femmes sont plus touchées par ces effets secondaires que les hommes.

Voici la « répartition » pour le vaccin de Pfizer/BioNTech :

Outre le nombre de patients concernés, le plus inquiétant reste peut-être la palette de ces effets secondaires.

Pancréatite aiguë, Polyarthrite rhumatoïde, surdité, amnésie…

Certains effets secondaires sont revenus tellement de fois qu’ils font officiellement partie des effets secondaires « confirmés » de ces injections:

  • les thromboses (tous) ;
  • l’hypertension artérielle (tous) ;
  • les fausses couches (tous) ;
  • les syndromes pseudo-grippaux (pour l’AstraZeneca) ;
  • le syndrome de Guillain-Barré (pour le Janssen).

D’autres « effets secondaires » ont été répertoriés et font partie d’une surveillance particulière.

La liste est longue, mais cela concerne, pour le Pfizer (liste non exhaustive) : Zona, troubles du rythme cardiaque, pancréatite aigüe, polyarthrite rhumatoïde, troubles menstruels, syndrome inflammatoire multi-systémique.

Pour le Moderna : déséquilibre, amnésie transitoire, troubles auditifs (surdité, hypoacousie et acouphènes), pertes de connaissances, plus ou moins associées à des chutes, saignements cutanéo-muqueux, érythème polymorphe.

Pour l’AstraZeneca : élévation de la pression artérielle, paralysie faciale, colite ischémique, vascularites, surdité/baisse de l’audition, pancréatites.

 

La mauvaise, la très mauvaise, et la bonne nouvelle

La mauvaise nouvelle, c’est que les chiffres de ces rapports sont très probablement sous-évalués.

Le fait que tous ces effets secondaires aient passé la « barrière » officielle de la pharmacovigilance nous renseigne en réalité sur l’ampleur cachée des effets secondaires : j’ai dans mon entourage, et vous aussi sans doute, plusieurs personnes qui ont eu des effets secondaires suite à leurs injections… et soit n’en ont pas parlé à leur médecin, soit ce dernier n’a pas « remonté » l’information à son centre régional de pharmacovigilance.

La très mauvaise nouvelle, c’est que si des effets secondaires apparaissent après quelques jours, ils ne sont pas « crédibles » pour ces agences.

Or beaucoup d’effets secondaires se manifestent après plusieurs semaines, plusieurs mois… voire plusieurs années (il est trop tôt encore pour l’assurer, mais c’est probable).

 

Verhaeghe tres bon ici sur grande confiscation en cours

Rumble — Ancien haut-fonctionnaire, énarque, auteur du Courrier des Stratèges, spécialiste du Great Reset, Eric Verhaeghe nous explique notre futur proche:

- création de l'euro numérique par la BCE, une cryptomonnaie du type bitcoin

- saisie des comptes bancaires au delà de 3000 euros pour éviter que les gens soient autonomes

- fin de la propriété individuelle, on sera tous locataires.

- extension du passe sanitaire à tous les domaines de la vie.

- généralisation du contrôle numérique à reconnaissance faciale

https://fr.sputniknews.com/20210909/y-a-t-il-un-lien-entre-le-pass-sanitaire-et-leuro-numerique-1046113390.html

 

GRAPHENE :

Sur le net : 

On ne peut pas «enlever» le graphène des gens piqués (propos presque à la fin). En fait le graphène n’est à priori pas dangereux car il est bio-compatible. C’est l’oxyde de graphène qui l’est. Il s’agit d’un poison. C’est un oxydant fort, pire que l’eau oxygéné par exemple. L’oxyde de graphène n’exite pas dans la nature, il faut le fabriquer. C’est un corps instable qu’on peut réduire rien qu’en le soumettant à des ultrasons. Après réduction on obtient du graphène presque normal (sans oxyde et démagnétisé), il n’est donc plus nocif mais c’est cette action de réduction qui en fait un poison et c’est peut-être cela qui se déclenche avec la 5G (via probablement un signal modulé en amplitude). L’oxyde de graphène est si instable qu’à priori il se transforme en graphène normal au bout d’un certain temps. C’est peut-être ce qui justifie le renouvellement de ces injections (les autres fonctions malveillantes comme celle de la protéine spyke par exemple n’ont probablement pas besoin de rappels). C’est aussi probablement pour cela que les doses sont conservées au froid. Peu d’infos sont disponibles sur ce sujet. Je recommande toutefois cette thèse de Mlle Lagier : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01978038/document

 

Pour les indécrottables de la théorie « politicienne » du réchauffement climatique

Michel Dogna

Si seulement ça pouvait permettre aux "écolos" de piocher un peu le sujet de l'histoire du climat et de penser rationellement ! ...

À distribuer à tous les écologistes de votre entourage, peut-être qu’au travers de ces dates ils trouveront des explications au réchauffement de la planète dû à notre mode de vie d’aujourd’hui !

Pour info...

Voilà ce que l'on pouvait lire dans un journal anglais, le Ampshire Advertiser from Southampton, le 17 juillet....1852 !

Vous pouvez trouver le fac simulé sur internet.

En 1132 en Alsace les sources se tarirent et les ruisseaux s’asséchèrent. Le Rhin pouvait être traversé à pied.

En 1152 la chaleur était si intense que l’on pouvait faire cuire des œufs dans le sable.

En 1160, à la bataille de Bela (en Hongrie), un grand nombre de soldats moururent en raison de la chaleur excessive.

En 1276 et 1277, en France, la récolte d’avoine et de seigle fut totalement détruite par la chaleur.

En 1303 et 1304 la Seine, la Loire, le Rhin et le Danube pouvaient être traversés à pied.

En 1393 et 1394 un grand nombre d’animaux tombèrent morts et les récoltes anéanties en raison de la chaleur.

En 1440 la chaleur fut excessive. En 1538, 1539, 1540 et 1541 les rivières européennes étaient littéralement asséchées.

En 1556 il y eut une sécheresse généralisée dans toute l’Europe.

En 1615 et 1616 la canicule s’abattit sur la France, l’Italie et les Pays-Bas.

En 1646 il y eut en Europe 56 jours consécutifs de grandes chaleurs. En 1676 des canicules à nouveau.

Les mêmes évènements se reproduisirent au XVIIIe siècle.

En 1718 il n’y eut aucune pluie entre les mois d’avril et octobre.

Les récoltes furent brûlées, les rivières asséchées et les théâtres fermés à Paris par ordre du Préfet de police en raison des températures excessives.

Le thermomètre enregistra 36 degrés Réaumur (45 degrés C) à Paris. Dans les jardins de la banlieue arrosés les arbres fruitiers fleurirent deux fois pendant la saison.

En 1723 et 1724 les températures étaient extrêmes.

En 1746 l’été fut particulièrement chaud et sec et les récoltes furent littéralement calcinées.

Pendant plusieurs mois il n’y eut aucune pluie. En 1748, 1754, 1760, 1767, 1778 et 1788 les chaleurs d’été furent excessives

En 1811, l’année de la comète, l’été fut très chaud et le vin très bon y compris à Suresnes.

En 1818 les théâtres parisiens restèrent fermés pendant un mois en raison des chaleurs excessives, la chaleur avait atteint 35 degrés C.

En 1830, alors que des combats avaient lieu, le thermomètre afficha des températures de 36 degrés C les 27, 28 et 29 juillet.

En 1832, lors de l’insurrection du 6 juin, le thermomètre releva une température de 35 degrés.

En 1835 la Seine était presque à sec. En 1850, au mois de juin, au cours de la seconde épidémie de choléra de l’année le thermomètre afficha 34 degrés".

Il s'agit bien d'un extrait de journal de 1852 et non pas de je ne sais quel site complotiste.

Je vous mets en pièce jointe l'interview de l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie, parue dans Libération lors de la canicule de 2003, (et rediffusé en août 2018) au sujet de celle de 1718 qui aurait fait 700.000 morts !

Libération précise que son livre "Histoire du climat depuis l'an mil" (Flammarion 1967) reste la référence en la matière, ce qui est plutôt un bon point de la part de ce journal qui ne porte pas vraiment les climato-réalistes dans son cœur...

Édité en 1967, à une époque où on ne parlait pas encore de réchauffement climatique, l'éminent auteur de ce livre ne peut pas être accusé de vouloir prendre le contre-pied de la tendance d'aujourd'hui.

Vous pouvez le trouver sur internet pour 9 €. A ce prix là, il ne faut pas se priver de s'instruire.

Libération, serait donc devenu complice des climato-réalistes, ceux qui osent rappeler l'importance des cycles naturels sans accuser uniquement le CO2, gaz à effet de serre partiellement d'origine anthropique ?

Ceux qui font remarquer qu'à une époque où il n'y avait pas encore le moindre soupçon de début de révolution industrielle (avec son CO2, gaz vital, que l'on nous présente pourtant comme un polluant), il y avait déjà eu de très nombreuses vagues de chaleurs extrêmes ainsi que des sècheresses catastrophiques, entrainant des centaines de milliers de morts...

Je ne comprends plus rien au sujet de la relation CO2/températures qu'on nous assène pourtant comme étant un dogme indiscutable, et vous ?

C'est vrai que nous vivons une très forte et inhabituelle canicule, mais à l'évidence il n'y a rien de nouveau sous le soleil !

PS : amusez-vous à taper "sècheresse 1718" sur Google et vous en saurez beaucoup plus.

A moins que vous ne vouliez rester sur la certitude que la canicule actuelle est un phénomène exceptionnel qui n'a encore jamais eu d'antécédents, car provoqué par l'activité humaine......

Serions-nous encore victimes d'enfumage?

 

Une épidémie de COVID déclenchée par des patients entièrement vaccinés remet en cause la théorie de l'immunité collective induite par la vaccination

https://childrenshealthdefense.org/defe

extraits :

Un article publié le 30 septembre dans Eurosurveillance a montré que COVID se propageait rapidement par un patient entièrement vacciné au personnel, aux patients et aux membres de la famille entièrement vaccinés – malgré un taux de vaccination de 96% et l'utilisation d'un équipement de protection individuelle complet. Cinq patients sont décédés et neuf ont eu des cas graves.

Les auteurs concluent :

« Cette communication … remet en question l'hypothèse selon laquelle des taux de vaccination universels élevés conduiront à une immunité collective et empêcheront les épidémies de COVID-19 … Dans l'épidémie décrite ici, 96,2 % de la population exposée a été vaccinée. L'infection a progressé rapidement (de nombreux cas sont devenus symptomatiques dans les 2 jours suivant l'exposition) et la charge virale était élevée.

C'est un article très intéressant et il est scientifiquement très solide", a déclaré le Dr Brian Hooker , Ph.D., PE, directeur scientifique de Children's Health Defense et professeur de biologie à l'Université Simpson.

"Le taux de percée de 96,2% de la population vaccinée montre que dans ce cas, le vaccin était pratiquement inutile pour prévenir la transmission", a déclaré Hooker.

Six mois après avoir reçu la deuxième dose du vaccin à deux injections de Pfizer, de nombreux receveurs n'ont plus d'anticorps induits par le vaccin capables de neutraliser immédiatement les variantes inquiétantes du SRAS-CoV-2, a rapporté Reuters .

 

L'intérêt pour l'ivermectine et l'Inde ne fait qu'augmenter et a maintenant atteint un niveau record.

Extraits/

Le 7 mai 2021, pendant le pic de Delta de montée subite de l'Inde, l'Organisation mondiale de la Santé a rapporté, « Uttar Pradesh (est) va le dernier mile pour arrêter Covid-19. »

L'OMS a noté que "les équipes gouvernementales se déplacent dans 97.941 villages dans 75 districts sur cinq jours dans le cadre de cette activité qui a commencé le 5 mai dans l'État le plus peuplé de l'Inde avec une population de 230 millions d'habitants".  L'activité impliquait un programme agressif de test et de traitement porte-à-porte avec des trousses de médicaments. L'OMS a expliqué: "Chaque équipe de surveillance compte deux membres qui visitent les maisons dans les villages et les hameaux éloignés pour tester tout le monde présentant des symptômes de COVID-19 à l'aide de kits de test rapide d'antigène

Les lecteurs voudront regarder ceci avant qu'il ne soit retiré. Voir marque 2:22. Chaque kit maison contenait les éléments suivants : comprimés de paracétamol [tylenol], vitamine C, multivitamines, zinc, vitamine D3, ivermectine 12 mg [quantité #10 comprimés], doxycycline 100 mg [quantité #10 comprimés]. Les autres composants non médicamenteux comprenaient des masques faciaux, un désinfectant, des gants et des lingettes imbibées d'alcool, un thermomètre numérique et un oxymètre de pouls

Notez que le Dr Campbell ne critique à aucun moment la trousse de médicaments comme étant « frange » ou inefficace. Après tout, il serait inapproprié d'accuser un programme parrainé par l'OMS tel que le test et le traitement de l'Uttar Pradesh - coordonné par l'OMS - d'être « marginal »..

Bien que la victoire de l'Ivermectine de l'Inde sur COVID ait peut-être été perdue pour les Big Pharma et les Big Regulators, déterminés à vacciner tout le monde, le message semble avoir été transmis à l'homme de la rue . Si Google Trends est un indicateur, l'intérêt pour l'ivermectine explose, et pour cause. Nous sommes tous systématiquement trompés par des organisations influentes au nom du profit. Un assaut quotidien de la propagande médiatique nous bombarde de messages tentant de nous éloigner des traitements les plus sûrs et les plus efficaces . L'intérêt pour l'ivermectine et l'Inde ne fait qu'augmenter et a maintenant atteint un niveau record.

 

Pire qu'une machine à compter les bulletins de vote: le CDC permet aux hôpitaux de classer les décès"complètement vaccinés" comme "non vaccinés"

Natural News ) Sur la base de la façon dont les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont manipulé les normes de classification des décès par « vaccins » du coronavirus de Wuhan (Covid-19), de nombreux décès sont faussement classés comme des décès « non vaccinés ».

Les hôpitaux et les laboratoires ont reçu le feu vert du CDC pour ne signaler que les décès par injection de virus chinois qui surviennent 14 jours ou plus après la procédure. Cela signifie que si une personne décède le jour 13, par exemple, elle sera classée comme un décès « non vacciné ».

L'abus de cette norme de classification erronée permet au système de dissimuler de nombreux décès causés par les vaccins et de fausser efficacement les données officielles pour pousser le récit de la plandémie .

"Cette fraude médicale et cette trahison morbide permettent [sic] au CDC de continuer avec le faux récit selon lequel la nation souffre d'une" pandémie de non vaccinés "", a rapporté Crack Newz .

Voici comment cela fonctionne : Une personne qui reçoit une dose d'un vaccin contre la grippe Fauci est toujours considérée comme « non vaccinée » jusqu'à deux semaines après avoir reçu sa deuxième dose.

Étant donné que la période typique entre la première et la deuxième dose est d'environ un mois, cela signifie qu'une personne n'est considérée comme « complètement vaccinée » qu'environ un mois et demi après la première injection. Quoi qu'il arrive pendant cette période d'attente, y compris la réception d'un résultat de test « positif », sera officiellement enregistré comme un « cas non vacciné ».

En cas d'apparition de symptômes, la maladie qui en résulte n'est pas non plus étiquetée comme une réaction vaccinale. Au lieu de cela, le système le classe automatiquement comme une «réaction immunitaire saine», ce qui signifie que le jab est censé fonctionner comme prévu.

Les patients entièrement vaccinés qui posent des questions à ce sujet se voient généralement dire que leurs problèmes auraient été bien pires s'ils avaient refusé les injections en premier lieu. Il n'y a pas de science pour soutenir ce récit, bien sûr, mais c'est la ligne dont ils sont nourris.

En règle générale, le CDC ne compte aucune blessure ou décès comme décès « vacciné » jusqu'à environ 45 jours après que quelqu'un a reçu sa première dose. Cela garantit que très peu de décès vaccinés sont enregistrés dans le système."Cette règle cache commodément 80 pour cent des décès qui surviennent après la vaccination et attribue sournoisement à tort ces décès comme des" décès non vaccinés "" , explique Crack Newz .

Note de Tal : Quelle industrie du mensonge organisé ! On croit rêver…devant tant de folie, n’est-il pas temps de se réveiller ?

 

Aller dans un Bar/Restaurant redevient possible en France...

https://www.facebook.com/100000392507777/posts/4603731452983226/?sfnsn=scwspmo

Il suffirait au restaurateur de se transformer en « club privé » ! Info à vérifier…

 

 

par Mohamed Tahiri

Veuillez nous suivre sur  Telegram ,  Rumble ,  GETTR, VK et de soutenir en faisant un don !

Le lieutenant-colonel de l'armée américaine Theresa Long, médecin de l'air à Fort Rucker à Dothan, AL, a déposé un affidavit déclarant que tous les équipages de conduite qui ont reçu le «vaccin» doivent être cloués au sol pour des raisons de santé. Les aviateurs militaires sont un sous-ensemble de la population militaire qui doit répondre aux normes médicales les plus strictes pour être en vol. La population d'élèves pilotes dont je m'occupe est majoritairement entre 20 et 30 ans, des hommes et en excellente condition physique. Le risque de maladie grave ou de décès dans cette population à cause du SAR-CoV-2 est minime, avec un taux de survie de 99,997%. .. La littérature a démontré que l'immunité naturelle est durable, complète et supérieure à l'immunité vaccinale contre le SAR-CoV-2. Les vaccins à ARNm produits par Pfizer et Moderna ont tous deux été liés à la myocardite, en particulier chez les jeunes hommes âgés de 16 à 24 ans,2 La majorité des jeunes aviateurs de la nouvelle armée ont au début de la vingtaine. Nous savons qu'il existe un risque de myocardite à  chaque vaccination ARNm. De plus, nous savons maintenant que la vaccination n'empêche pas nécessairement l'infection ou la transmission du SAR-CoV-2. Par conséquent, les individus entièrement vaccinés avec des vaccins à ARNm présentent au moins deux facteurs de risque indépendants de myocardite après la vaccination. Des coups de fanfaron supplémentaires ajoutent plus de risque. Il est impossible d'effectuer une analyse risque/bénéfice sur l'utilisation de l'ARNm comme contre-mesures au SARs-CoV-2 sans plus de données… L'utilisation de vaccins à ARNm dans notre force de combat, présente un risque d'ampleur indéterminée, dans une population dans laquelle  moins plus de 20 membres du personnel en service actif sur 1,4 million sont décédés des suites du SAR-CoV-2 sous-jacent. .. Programme de formation des équipages (ATP) 5-19, 1-8. Accepter aucun risque inutile , déclare : « Un risque inutile est tout risque qui, s'il est pris,  ne contribuera pas de manière significative à l'accomplissement de la mission ou mettra inutilement en danger des vies ou des ressources . Les chefs de l'armée n'acceptent qu'un niveau de risque dans lequel le bénéfice potentiel l'emporte sur la perte potentielle. L'objet de cette requête en injonction préliminaire et ses effets dévastateurs sur les militaires m'obligent à conclure et à agir en conséquence comme suit :

  1. Aucun des vaccins Covid 19 à usage d'urgence commandés ne peut ou ne fournira une meilleure immunité qu'une personne guérie de l'infection ;
  2. Les trois vaccins EUA Covid 19 (Comirnaty n'est pas disponible), dans le groupe d'âge et le niveau de forme physique de mes patients, sont plus risqués, nocifs et dangereux que de ne pas avoir de vaccin du tout, qu'une personne soit guérie ou confrontée à Covid une infection au Covid 19 ;
  3. Des preuves directes existent et suggèrent que toutes les personnes qui ont reçu un vaccin Covid 19 sont endommagées dans leur système cardiovasculaire de manière irréparable et irrévocable ;
  4. En raison de la production de protéines Spike qui est intégrée au génome de l'utilisateur, chacun de ces receveurs des vaccins Covid 19 a déjà des micro-caillots dans son système cardiovasculaire qui présentent un danger pour sa santé et sa sécurité ;
  5. Que ces micro-caillots deviendront au fil du temps des caillots plus gros en raison de la nature même de la forme et de la composition des protéines Spike produites et que ces protéines se trouvent dans tout le corps de l'utilisateur, y compris le cerveau ;
  6. qu'au stade initial de ces dommages, les microcaillots ne peuvent être découverts que par une biopsie ou une image par résonance magnétique (« IRM ») ;
  7. Qu'en raison du fait qu'aucun dépistage fonctionnel du myocarde n'est actuellement effectué, je suis d'avis professionnel qu'il existe actuellement des risques prévisibles substantiels, qui nécessitent un dépistage approprié de tous les équipages de conduite.
  8. Que, en raison de leurs occupations, lesdits équipages de conduite présentent des risques extraordinaires pour eux-mêmes et pour les autres compte tenu de l'équipement qu'ils utilisent, des munitions qu'ils transportent et des zones d'opération à proximité immédiate des zones peuplées.
  9. Que, sans aucune procédure de dépistage actuelle en place, y compris tout message aéro (avis de chirurgien de bord) concernant ce risque démontrable et identifiable, je dois et je vais donc immobiliser tout le personnel navigant actif qui a reçu les vaccins jusqu'à ce que la causalité de ces risques systémiques graves pour la santé peuvent être évalués de manière plus complète et plus adéquate.
  10. Que, sur la base des propres protocoles et études du DOD, les deux seules méthodologies valables pour évaluer adéquatement ce risque sont l'imagerie IRM ou la biopsie cardio qui doivent être effectuées.
  11. Que, conformément à ce qui précède, je recommande par la présente au secrétaire à la Défense que tous les pilotes, équipages et personnels navigants du service militaire qui ont dû être hospitalisés pour injection ou qui ont reçu une vaccination contre le Covid 19 soient cloués au sol de la même manière pour une évaluation plus approfondie.
  12. Que cette Cour devrait accorder une injonction immédiate pour mettre fin aux dommages supplémentaires causés à tout le personnel militaire afin de protéger la santé et la sécurité de notre service actif, des réservistes et des troupes de la Garde nationale.

 

Les données d'un hôpital britannique choquent le monde entier : 80 % des décès dus au COVID se produisent parmi les vaccinés... Les décès dus au COVID augmentent de 3 000 % après la vague de vaccination

https://www.naturalnews.com/2021-09-28-covid-deaths-in-vaccinated-3000-higher.html

L'efficacité prétendue de 95 % des vaccins est une fraude totale dans le monde réel, car elle augmente le risque de décès.

Un médecin juif parle à regarder impérativement

https://odysee.com/@PhilippeLeBel:4/Dr-Zelenko-linterview-qui-r%C3%A9v%C3%A8le-tout---Vivre-Sainement:d

 

 

Dr. Benoit Ochs sur la vaccination des enfants.

"À partir du moment où il n'y a pas d'avantage à faire le vaccin chez les enfants et qu'il y a plus de morts avec la vaccination qu'avec le Covid, ça s'appelle un infanticide, je ne peux pas appeler ça autrement [...] J'ai vu des jeunes qui sont venus à mon cabinet et qui avaient des douleurs thoraciques, c'est un infarctus possiblement [...] Pfizer nous a envoyé un papier au moment ou l’on commençait la vaccination chez les enfants 12-18 ans pour nous dire :

" Vous allez avoir des myocardites et des péricardites chez les enfants [...] Vous les médecins vous êtes censés dire à vos patients qu'ils risquent un arrêt cardiaque, des signes d'infarctus du myocarde "

 

Plus de 5000 médecins et scientifiques accusent les gouvernements d’incompétence (criminelle) contre le COVID-19 https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/28/plus-de-5000-medecins-et-scientifiques-accusent-les-gouvernements-dincompetence-criminelle-contre-le-covid-19/

Ils sont déjà plus de 5000. Ils ont constitué une "Alliance Internationale des médecins et des chercheurs en médecine. Et ils ont signé l'appel de Rome, lancé à l'occasion d'un Global Covid Summit qui s'est tenu du 12 au 14 septembre à Rome. Parmi les premiers signataires, on compte Robert Malone, l'un des inventeurs du vaccin à ARN messager, Peter McCullough , cardiologue américain qui est intervenu précocement pour prévenir des dangers de vaccins encore insuffisamment testés, Geert Vanden Bossche, spécialiste mondialement reconnu de la recherche sur les vaccins. Ils rappellent ce qu'implique le serment d'Hippocrate, avertissent les gouvernements sur les dangers qu'ils courent à ne pas laisser les médecins prescrire et expérimenter librement des traitements. Et ils demandent que l'on "restaure confiance, intégrité et professionnalisme dans l'exercice de la médecine". Le Courrier des Stratèges vous propose la traduction française de ce texte, qui rappelle l'appel de Great Barrington lancé en 2020 et que vous pourrez aussi consulter dans la version anglaise:

DÉCLARATION DES MÉDECINS

SOMMET MONDIAL DU COVID – ROME, ITALIE

Alliance Internationale des Médecins et des Scientifiques Médicaux

Septembre 2021

Nous, médecins du monde, unis et fidèles au serment d’Hippocrate, reconnaissant que la profession de médecin telle que nous la connaissons est à la croisée des chemins, sommes contraints de déclarer ce qui suit ;

ATTENDU QU’il est de notre plus grande responsabilité et de notre plus grand devoir de maintenir et de restaurer la dignité, l’intégrité, l’art et la science de la médecine ;

ATTENDU QUE notre capacité à prendre soin de nos patients fait l’objet d’une attaque sans précédent ;

ATTENDU QUE les décideurs publics ont choisi d’imposer une stratégie de traitement “taille unique”, entraînant des maladies et des décès inutiles, plutôt que de défendre les concepts fondamentaux de l’approche individualisée et personnalisée des soins aux patients, qui s’est avérée sûre et plus efficace ;

ATTENDU QUE les médecins et les autres fournisseurs de soins de santé qui travaillent en première ligne, en utilisant leurs connaissances en épidémiologie, en pathophysiologie et en pharmacologie, sont souvent les premiers à identifier de nouveaux traitements susceptibles de sauver des vies ;

CONSIDÉRANT que les médecins sont de plus en plus découragés de s’engager dans un discours professionnel ouvert et d’échanger des idées sur les maladies nouvelles et émergentes, ce qui met en danger non seulement l’essence de la profession médicale, mais surtout, plus tragiquement, la vie de nos patients ;

CONSIDÉRANT que des milliers de médecins sont empêchés de fournir un traitement à leurs patients, en raison des barrières érigées par les pharmacies, les hôpitaux et les agences de santé publique, ce qui rend la grande majorité des prestataires de soins de santé impuissants à protéger leurs patients face à la maladie. Les médecins conseillent maintenant à leurs patients de simplement rentrer chez eux (permettant ainsi au virus de se répliquer) et de revenir lorsque leur maladie s’aggrave, ce qui entraîne des centaines de milliers de décès inutiles de patients, en raison de l’absence de traitement ;

CONSIDÉRANT que ceci n’est pas de la médecine. Ce ne sont pas des soins. Ces politiques peuvent en fait constituer des crimes contre l’humanité.

PAR CONSÉQUENT, IL EST

RÉSOLU, que la relation médecin-patient doit être restaurée. Le cœur même de la médecine est cette relation, qui permet aux médecins de mieux comprendre leurs patients et leurs maladies, de formuler des traitements qui donnent les meilleures chances de succès, tandis que le patient est un participant actif à ses soins.

RÉSOLU, que l’intrusion politique dans la pratique de la médecine et la relation médecin/patient doit cesser. Les médecins, et tous les prestataires de soins de santé, doivent être libres de pratiquer l’art et la science de la médecine sans crainte de représailles, de censure, de calomnie ou de mesures disciplinaires, y compris la perte éventuelle de l’autorisation d’exercer et des privilèges hospitaliers, la perte des contrats d’assurance et l’ingérence des entités et organisations gouvernementales – qui nous empêchent encore davantage de soigner les patients dans le besoin. Plus que jamais, le droit et la capacité d’échanger des résultats scientifiques objectifs, qui font progresser notre compréhension des maladies, doivent être protégés.

IL EST RÉSOLU que les médecins doivent défendre leur droit de prescrire des traitements, en respectant le principe “D’ABORD, NE PAS NUIRE”. Les médecins ne doivent pas être empêchés de prescrire des traitements sûrs et efficaces. Ces restrictions continuent de provoquer des maladies et des décès inutiles. Les droits des patients, après avoir été pleinement informés des risques et des avantages de chaque option, doivent être rétablis pour recevoir ces traitements.

IL EST RÉSOLU que nous invitons les médecins du monde entier et tous les prestataires de soins de santé à nous rejoindre dans cette noble cause, alors que nous nous efforçons de restaurer la confiance, l’intégrité et le professionnalisme dans la pratique de la médecine.

RÉSOLU, nous invitons les scientifiques du monde entier, qui sont compétents en matière de recherche biomédicale et qui respectent les normes éthiques et morales les plus élevées, à insister sur leur capacité à mener et à publier des recherches objectives et empiriques sans craindre de représailles sur leur carrière, leur réputation et leurs moyens de subsistance.

RÉSOLU, que nous invitons les patients, qui croient en l’importance de la relation médecin-patient et en la possibilité de participer activement à leurs soins, à exiger l’accès à des soins médicaux fondés sur la science.

EN FOI DE QUOI, le soussigné a signé la présente déclaration à la date indiquée en premier lieu.

Signer la déclaration

 

Bilan sanitaire au 25 septembre 2021 dans les pays champions de la vaccination anticovid

Par Dr Gérard Delépine

Depuis le début de la crise sanitaire, l’exécutif français a prétendu que les traitements précoces étaient inefficaces, imposé des restrictions majeures à nos libertés, en particulier de prescription des médecins,[1] et a promis que la vaccination obtiendrait l’immunité collective, la sortie de crise et le retour à une vie normale.

Mais l’échec permanent depuis 18 mois de cette stratégie sanitaire fondée sur des simulations fausses, des mensonges innombrables, des promesses jamais tenues, la propagande de la peur et l’extorsion du consentement à la vaccination par les chantages aux libertés de circuler, d’avoir des loisirs et de travailler, devient insupportable.

Les vaccins actuels qu’ils veulent nous imposer sont-ils efficaces ? Peuvent-ils aboutir à une immunité collective ou n’est-ce qu’un mythe ? Pour y répondre, nous ferons le bilan sanitaire actuel des pays les plus vaccinés d’après les chiffres fournis par l’Organisation Mondiale de la Santé et les courbes de OurWorldinData.

Suite sur le site de France Soir

 

De l'infiniment grand à l'infiniment petit, et vice versa...

https://www.youtube.com/watch?v=k4mUV6FzIEU

 

3e dose, 4e dose… Comment vous préparer à un rappel tous les 6 mois

Nos autorités ne cachent plus leurs intentions.

Les Français devront probablement se faire vacciner tous les 6 mois contre le covid.

Depuis le 1er septembre, la France a commencé sa campagne de troisième dose chez les personnes de plus de 80 ans.

Elle est aussi recommandée, depuis mercredi, à tous les Français de plus de 65 ans, et le sera peu à peu à l’ensemble de la population.

Ce n’est sans doute que le début.

On ne parle déjà plus de 3e dose, mais de dose de rappel(comprenez qu’il y en aura d’autres).

En Israël, on envisage déjà la quatrième dose… et des rappels tous les 6 mois[5] !

« Il est raisonnable de penser qu'on ait besoin d'être vaccinés tous les six mois. (…) Cela va être notre vie à partir de maintenant », a récemment expliqué Hervé Bercovier, professeur de microbiologie à l'Université hébraïque de Jérusalem[6].

Le laboratoire Moderna travaille déjà sur un vaccin « double action », qui combinerait vaccin anticovid et vaccin anti-grippal[7].

C’est dire !

Ce qui m’inquiète, c’est qu’à l’heure actuelle, on n’a aucune idée des effets sur la santé de ces injections à répétition…

D’ailleurs, même l’OMS, pourtant favorable à la vaccination, s’oppose à une troisième dose pour le moment.

Comment allons-nous supporter ces doses et l’accumulation des adjuvants qu’ils contiennent ?

On n’en sait rien.

 

Nettoyage immédiat des effets toxiques du vaccin après injection

Usage de l’argile médicinal et du charbon activé

Dr. Jacques Mabit, 25 juillet 2021

Bien que les effets des injections géniques anti-covid (abusivement dénommées vaccin) soient imprévisibles aussi bien sur le court, le moyen ou le long terme, en raison de la pression politique et sociale (obligation directe ou indirecte), certaines personnes ont décidé de se faire injecter les mystérieux produits dont on ne connaît pas la composition exacte.

Pour ces personnes, mes conseils seraient les suivants :

1. Bien réfléchir aux inconvénients potentiels de ces injections, en particulier sur le long terme, parce qu’elles sont totalement inconnues et susceptibles d’affecter les systèmes nerveux, circulatoire, reproducteur et immunitaire (pour le moins). Ces effets pourront se déclarer des semaines, des mois, voire des années après l’injection. Aucun recours ne sera possible et ni les assurances ni les laboratoires ne prendront en charge les conséquences médicales ou autres (perte d’emploi, handicap, infertilité...), voire un décès (assurance-vie, etc.). Il faut rappeler ici qu’EudraVigilance, le système de collecte des données des effets secondaires des « vaccins » pour l’UE, signale au 10 juillet 2021, 18125 décès directement attribuables au vaccin et 1,8 million d’effets secondaires dont 50% graves 1 , idem dans VAERS le système équivalent aux USA 23 . Les études sur ce système de collecte volontaire des données signalent qu’autour de 10% maximum des cas sont ainsi collectés 4 , ce qui signifie que ces chiffres pourraient être jusqu’à 10 fois supérieurs. Le risque est donc très loin d’être négligeable.

2. A partir de notre expérience clinique nous avons observé des perturbations du corps énergétique des personnes vaccinées avec altération chez certains individus de leur état psychique (sensation de bizarrerie, d’étrangeté, incohérences, troubles de la mémoire, manque de concentration, changement de l’humeur, insomnies...).

3. Les laboratoires ne garantissent ni la protection contre le covid-19 ou ses variants (les chiffres sont éloquents dans les pays les plus vaccinés, par exemple Israël avec 40 à 60% de nouveaux cas étant chez les vaccinés

4.  idem en Angleterre, Malte, USA

5. « Nous devons accepter 4 décès et 16 effets secondaires graves afin de sauver 2 à 11 personnes pour 100 000 vaccinations » selon l’IHU de Marseille http://www.brujitafr.fr/2021/07/vaccination-effrayant.les-1er-travaux-sur-le-benefice/risque-par-l-ihu.html

6. Notre vie est un enfer depuis le vaccin : https://www.fawkes-news.com/2021/07/notre-vie-est-un-enfer-depuis-le-vaccin.htm

7. Des milliers de victimes du « vaccin » COVID-19 aux États-Unis demandent de l'aide : https://m.thebl.tv/us-news/thousands-of-covid-19-vaccine-victims-in-the-us-are-pleading-for-help.html

8. https://www.vaxlonghaulers.com/

9. Pour trois décès évités par la vaccination, nous devons en accepter deux infligés par la vaccination https://pgibertie.com/2021/06/25/urgent-pour-trois-deces-evites-par-la-vaccination-nous-devons-en-accepter-deux-infliges-par-la-vaccinationdonnees-certifiees/, ni l’absence de transmission (donc protection des proches illusoire)

10. La réduction du risque absolu étant d’environ 1% (soit 1 personne réellement protégée sur 100 vaccinées),

11. Ce qui veut dire que les mesures dites de protection (masques, distanciation sociale, confinement, etc.) pourront s’appliquer aussi bien aux vaccinés qu’aux non-vaccinés.

12. La durée de la supposée protection des dits vaccins durerait entre 6 et 8 mois, ce qui signifie que d’autres vaccinations sont à prévoir de façon périodique tous les semestres à l’avenir. Pfizer a déjà demandé une troisième dose. La liberté promise risque donc d’être illusoire et une première soumission entraînera automatiquement les suivantes.

13. La « vaccination » n’a aucun sens chez des personnes ayant déjà eu le covid-19 ou ayant été testées positives puisqu’elles sont dotées d’une immunité naturelle durable et qui couvre automatiquement les mutations des variants qui ne touchent que 0,3% du génome du virus. Elle peut même entraîner des réactions adverses violentes par le mécanisme des ADE (anticorps dépendants).

14. La liberté suppose la résistance aux mesures irrationnelles sur le plan sanitaire et indécentes sur le plan des droits humains. Ce qui est cédé ne se récupère plus. Sacrifier sa liberté ou la garder en sachant sacrifier des avantages (voyages, cinés, retaurants, etc.) dépendants des promesses de décideurs qui ont déjà démontré leur extrême capacité de mensonge et de décisions contradictoires ?

15. L’injection est totalement déconseillée aux personnes ayant des antécédents allergiques et en particulier de choc anaphylactique : si c’est le cas faire une demande d’attestation et d’exonération par votre médecin.

16. L’injection est totalement déconseillée aux personnes souffrant d’épilepsie : si c’est le cas faire une demande d’attestation et d’exonération par votre médecin.

17. https://www.lci.fr/sante/40-des-nouveaux-contamines-sont-vaccines-en-israel-des-failles-dans-le-pfizer-2189697.html

18. https://lecourrier-du-soir.com/covid-lincroyable-revelation-de-sante-publique-angleterre-les-personnes-vaccinees-meurent-plus-que-les-non-vaccinees/

19. Les infections diminuent chez les non vaccinés alors qu’elles augmentent chez les vaccinés :

https://mirastnews.net/2021/07/13/le-representant-de-moderna-admet-que-tout-le-monde-fait-partie-dune-enorme-experience/

20. DEUX FOIS plus de personnes sont décédées à cause des vaccins Covid-19 en 6 mois que de personnes décédées de Covid-19 en 15 mois (Royaume Uni) : https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/07/les-donnees-officielles-montrent-deux.html

21. GB, Israël, Malte, USA. Les vaccins Covid-19 ne fonctionnent PAS : https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/07/gb-israel-malte-usa-les-vaccins-covid.html

22. COVID-19 vaccine efficacy and effectiveness - the elephant (not) in the room, https://www.thelancet.com/journals/lanmic/article/PIIS2666-5247(21)00069-0/fulltext

23. Antibody-dependent enhancement and SARS-CoV-2 vaccines and therapies, https://www.nature.com/articles/s41564-020-00789-5

24. L’échec de la vaccination des plus âgés et des personnes fragiles ? Attention aux anticorps facilitants : https://pgibertie.com/2021/06/23/lechec-de-la-vaccination-des-plus-ages-et-des-personnes-fragiles-attention-aux-anticorps-facilitants/

25. Dans le cas où, malgré tout, vous décideriez de vous faire vacciner, vous trouverez ci-dessous quelques mesures simples destinées à annuler les effets secondaires des injections par une action immédiate suivant la vaccination. Au cas où cette vaccination serait déjà effectuée, veuillez vous référer à l’article cité en note 13 ou voir les recommandations de produits homéopathiques signalées par des spécialistes, ceci ne relevant pas de notre compétence.

Usage de l’argile médicinal et du charbon activé

Préparer un patch d’argile médicinale (disponible en pharmacie et boutiques de produits naturels) et l’appliquer au point d’injection le plus tôt possible après l’injection. Posé deux heures et plus après l’injection le patch perd de son efficacité. L’argile absorbera une grande partie du matériel injecté. Laisser le patch environ une heure avant de le retirer.

Puis ingérer 1 cuillère à soupe d’argile médicinal (dans un verre d’eau) 2 fois par jour pendant une semaine. Cette mesure permettra d’éliminer les toxiques qui seront passés dans l’organisme malgré le patch.

Après le patch d’argile, l’argile médicinal à ingérer quotidiennement peut être remplacé par 4 gélules par jour (2 x 2) de charbon activé (disponible en pharmacies et boutiques de produits naturels).

Précaution : Ces informations résultent d’un travail empirique, non scientifique, et ne prétendent en aucun cas se substituer à un conseil médical avisé et personnalisé.

13 Usages empiriques du tabac pour prévenir et réduire les effets toxiques du COVID-19, des vaccinations et des séquelles de l’intoxication. https://www.takiwasi.com/docs/arti_fra/usages-empiriques-du-tabac-pour-prevenir-et-reduire-les-effets-toxiques-du-covid.pdf

 

Un fonctionnaire norvégien : avec la levée des restrictions liées à la pandémie, la Covid-19 peut maintenant être comparé à la grippe.

La Norvège mettra fin à toutes les restrictions liées au Covid-19 à partir du samedi 25 septembre, a annoncé le gouvernement, rejoignant ainsi une liste croissante de pays qui ont supprimé les restrictions liées à la pandémie.

« Cela fait 561 jours que nous avons introduit des mesures parmi les plus sévères en Norvège en temps de paix (…) Le temps est venu de revenir à une vie quotidienne normale », a déclaré le Premier ministre, Erna Solberg, lors d’une conférence de presse vendredi.

Le virus peut désormais être considéré comme l’une des nombreuses maladies respiratoires à variation saisonnière, a précisé Geir Bukholm, directeur adjoint de l’Institut norvégien de santé publique, selon les médias locaux. En Norvège, le Covid-19 a été classé comme une maladie communément dangereuse, mais la classification officielle pourrait changer prochainement, a-t-il ajouté.

« Nous sommes maintenant dans une nouvelle phase où nous devons considérer le coronavirus comme l’une des nombreuses maladies respiratoires avec une variation saisonnière », a déclaré M. Bukholm au média VG, faisant référence au virus du PCC (virus du Parti communiste chinois).

 

Emmanuel Macron identifie le médicament « miracle » commercialisé par Eli Lilly

https://www.profession-gendarme.com/

La France, dirigée par le pire président de son histoire, veut se procurer un traitement médicamenteux plus que douteux et très coûteux, le fameux anticorps de synthèse du laboratoire Eli Lilly, le Bamlanivimab. Pourtant, il n’y a absolument aucune preuve de son efficacité mais il faut dire que son coût évalué entre 1000-2000 € pour une simple perfusion d’une heure fait baver Big Pharma. Du coup, nous avons voulu partager avec vous les trouvailles d’une certaine Céline sur Twitter concernant les dirigeants de Lilly France ainsi que le lien incestueux avec le gouvernement Macron ! Il s’agit de beaucoup d’argent, d’une première commande de 170 millions d’euros !

Béatrice Cazeneuve, la directrice de l’accès national et régional des nouveaux produits chez Lilly est l’épouse de Jean-René Cazeneuve qui est député En marche du Gers et dont le fils Pierre Cazeneuve est l’adjoint au chef de cabinet à l’Élysée (et Conseiller Municipal à Saint-Cloud) sans oublier Marguerite Cazeneuve qui est conseillère Santé, solidarités, protection sociale (cheffe du pôle) auprès de Véran ! N’est-ce pas merveilleux !

Vu que tout ce qui précède n’est pas assez grave, ajoutons que Marguerite Cazeneuve a rejoint le sulfureux cabinet de conseil McKinsey en 2013, elle est également l’épouse d’Aurélien Rousseau, le directeur de l’ARS de l’Île-de-France ! Mais ne vous inquiétez surtout pas, Checknews de Libération a fait son enquête et estime que tout va bien.

https://i2.wp.com/www.lelibrepenseur.org/wp-content/uploads/2021/03/SFPT-Bamlanivimab-danger-lilly-covid19-llp.png?ssl=1

Concernant l’efficacité de ce traitement plus que douteux, la Société française de pharmacologie et de thérapeutique a publié hier 1er mars 2021 la conclusion suivante : « Les résultats actuellement et publiquement disponibles pour une analyse dans le cadre d’une société savante regroupant des pharmacologues académiques et institutionnels ne permettent en rien de recommander l’intégration du bamlanivimab 700 mg en monothérapie dans la stratégie thérapeutique précoce des formes symptomatiques légères à modérées de COVID-19. » Ceci n’a pas empêché Macron et Véran de commander 170 millions d’euros d’un produit dont on ne sait rien. Véran trouve l’hydroxychloroquine dangereuse, ignore l’ivermectine mais banco pour le bamlanivimab !

Il faut savoir que la capitalisation boursière de ce géant Pharma de plus de 130 milliards de dollars avec chiffre d’affaires annuel de 22 milliards. Avec autant d’argent, dans un monde décadent comme le nôtre, ils sont tous achetable

 

Guide à destination des parents concernant la campagne de vaccination de leurs enfants.

Publié le 23.9.2021

http://echelledejacob.blogspot.com/2021/09/guide-destination-des-parents.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+LchelleDeJacob+(L%27%C3%89chelle+de+Jacob)

En lien avec le Collectif de parents d’élèves pour le consentement libre et éclairé de la vaccination anti-Covid, nous sommes heureux de publier leur guide à destination des parents afin de les éclairer dans le choix de vacciner leurs enfants.

Nous vous invitons à partager massivement ce guide pour contribuer à réaliser ce que les autorités sanitaires auraient dû faire dans le cadre de l’Autorisation de Mise en Marché Conditionnelle : informer précisément les patients des bénéfices et de des risques des vaccins anti covid.

Avant-propos

Le gouvernement se prépare à lancer une large campagne de vaccination des collégiens et lycéens, en mettant en place des vaccinodromes dans les établissements ou en programmant des sorties scolaires vers des vaccinodromes extérieurs.

En tant que parents, déjà vaccinés ou non, favorables ou non aux vaccins Covid19, vous pouvez vous poser la question de la vaccination pour vos enfants. Cet acte médical n’est en effet pas anodin ; il ne devrait jamais être effectué dans le but de regagner une liberté fondamentale, normalement due et dont on nous a privée (se déplacer, accéder aux soins…) ou en échange d’un avantage quelconque (burgers, beignets, bières ou encore places de cinéma données par la Préfecture de l’Hérault…).

Disons-le tout de suite : le rapport bénéfice risque individuel est très défavorable pour les enfants et les adolescents. C’est la raison pour laquelle plusieurs institutions officielles se sont déclarées contre la vaccination des mineurs. Quant à la recherche d’une immunité collective, acquise notamment grâce à la participation des jeunes à l’effort collectif de vaccination, son horizon s’éloigne et on parle désormais de mythe inaccessible.

Nous vous invitons à prendre le temps de lire ce document de plusieurs pages. N’oubliez pas qu’il s’agit de la santé de vos enfants et qu’il vous faut nourrir un consentement libre et éclairé. Comme l’évoque Xavier Lemoine, le maire de Montfermeil, dans une lettre récente à ses administrés, « au moment où l’on veut, dès la rentrée, massivement vacciner des hommes et des femmes de plus en plus jeunes, en pleine formation à l’âge de l’adolescence, il s’agit de nos enfants donc, je ne peux qu’inciter les parents, à qui le consentement sera demandé, de bien s’intéresser à la portée que leur décision aura de manière irréversible pour l’avenir de leurs enfants ».

Le document s’articule autour d’une synthèse d’une dizaine de pages et de nombreuses annexes développant en détails les différents éléments et précisant les sources.

Nous vous demandons de ne jamais nous croire sur parole mais de vérifier l’ensemble des sources qui vous sont présentées : si cela prend certes du temps, cela contribuera à mieux asseoir vos convictions et surtout, dans le brouhaha des mensonges et des informations contradictoires, à vous convaincre que celles que nous vous présentons sont sourcées, rigoureuses et exactes.

Si les propos de ce guide vous ont permis d’éclairer votre consentement, qui en tout en état de cause hélas ne sera jamais tout à fait libre compte tenu des pressions liées au Pass sanitaire, nous vous demandons de diffuser largement ce document autour de vous, auprès de vos proches ou des parents d’élèves, professeurs ou administratifs des établissements scolaires de vos enfants.

D’autres versions ultérieures viendront enrichir ce document pour vous apporter un éclairage complet de la crise sanitaire que nous vivons depuis maintenant 18 mois.

Guide à télécharger ici : Guide aux parents pour la vaccination des enfants – sept 2021 – Vf

Source 1 : Arguments-vaccins.com

Source 2 : US : c'est maintenant 24 États qui s'opposent à la vaccination obligatoire

 

Le docteur Philippe de Chazourne médecin de la régul du 15, à l'ile de la Réunion, et Membre du Conseil Scientifique Indépendant... nous explique que :

"Avant les médecins avaient obligation de déclarer tous les effets indésirables qui survenaient chez un patient. C'était la loi et on pouvait être pénalisé si on ne le faisait pas. Alors c'est drôle parce que maintenant, on nous interdit de signaler des éventuels effets indésirables."

 

Maître Reiner FUELLMICH  « Le vaccin n’a jamais été apporté pour le covid, il a été apporté pour le vaccin »

Une fois que vous avez réalisé cela, tout fait sens ».

 

INFO : 161 848 personnes sont décédées après avoir reçu un vaccin Covid-19 au cours des 6 premiers mois de l’année 2021 en Angleterre, selon les données officielles.

par Mohamed Tahiri

Les données publiées par l'Office for National Statistics révèlent que 70 % des décès dus à toutes les causes hors Covid-19 au cours des 6 premiers mois de 2021 concernaient des personnes ayant reçu au moins une dose d'un vaccin Covid-19

 

Le faux cas pour vacciner les enfants

Le PDG de Pfizer, le vétérinaire Albert Bourla, fait actuellement le buzz en prévision d'une décision probable de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis de donner son feu vert à l'utilisation d'urgence du vaccin COVID de son entreprise chez les enfants âgés de 5 à 11 ans . Pour étayer ses arguments, Bourla affirme que les cas pédiatriques de COVID sont en augmentation. Cependant, en mettant de côté la méthodologie de test PCR discutable utilisée pour identifier ces «cas» (c'est-à-dire jusqu'à ce que les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) retirent le test PCR à la fin de l'année), des études récentes montrent que COVID- 19 hospitalisations – « l'une des principales mesures pour suivre la gravité de la pandémie de coronavirus » – ont été grossièrement gonflées pour les enfants. En réalité, les taux d'hospitalisation pédiatriques COVID sont « extrêmement faibles ». Un fait, en particulier, mérite d' être répété : jusqu'à l' âge de 19 ans, les enfants et les adolescents ont un taux de survie au COVID-19 de 99,9973 % . Cette information, qui a été une constante tout au long de la pandémie signalée, est réitérée dans les analyses les plus récentes par le médecin, épidémiologiste et statisticien de Stanford John Ioannidis, qui a été un critique inébranlable de l'alarmisme COVID depuis le tout début. Et la bonne nouvelle de Ioannidis ne s'arrête pas aux 19 ans et moins. Jusqu'à ce que les gens atteignent la soixantaine, tous les groupes d'âge ont des taux de survie bien supérieurs à 99% :

  • 0-19 : 99,973%
  • 20-29 : 99,986%
  • 30-39 : 99,969%
  • 40-49 : 99,918%
  • 50-59 : 99,73 %
  • 60-69 : 99,41 %
  • 70+ : 97,6 % (non institutionnalisé)
  • 70+ : 94,5 % (institutionnalisé et non-institutionnalisé)

Comme l'a écrit Kit Knightly d'Off-Guardian à propos d' une autre étude sur Ioannidis au printemps dernier, "Avec chaque nouvelle étude, avec chaque nouvel article, la pandémie" mortelle "est de moins en moins, eh bien, mortelle." À cette époque, Ioannidis a constaté que le taux de mortalité par infection mondial était de 95 % inférieur à celui diffusé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Nouvelle-Calédonie

Urgent, un message d'Appel à l'aide...

Merci a KaoKo... pour nous avoir expliqués la situation en Nouvelle-Calédonie que nous vous relayons comme reçus, nous nous devons de faire connaitre ce qu'il se passe là-bas loin de chez nous ou ce Gouvernement teste et met en place leur système loin de tout regard en catimini pour mieux ensuite le mettre en place sur les autres territoires ou département de métropole.

Publié le 25.9.2021

Message de Nouvelle-Calédonie :

"Je viens vers vous, pour tenter de faire savoir à l'extérieur de la Nouvelle-Calédonie d'où je vous écris, ce que nous vivons depuis le 3 septembre dernier. 

En effet, fin aout dernier, sur ordre de l'état, les pharmacies et médecins ont dû remettre leur stocks d'ivermectine et chloroquine...

Le 3/09 dernier, alors que nous étions en "covid free " depuis des mois, le congrès a voté une obligation d'injection expérimentale, le pass vaccinal pour tous y compris les femmes enceintes et les enfants. Un schéma complet pour les soignants au 31/10 au plus tard, pour les autres au 31/12 au plus tard et pour les enfants dés leur rentrée le 7 /10. 

Obligation d'injection pour toute personne voulant entrer sur le territoire + quarantaine de 7 jours et une amende de 174000cfp (1458e) est votée pour les "dissidents"

Le 06/09 : Comme par Hasard nous voilà avec des cas...

Le 7/09 confinement strict et  couvre-feu strict avec autorisations de sorties limitées et contrôles  accompagnés de la pièce d'identité amende 15000cfp (125€) si pas en règle lors de contrôle d'identité illégal bref... l'attestation de sortie est devenue un laissez-passer.  

Des vaccinodromes ont été montés partout sur le territoire et la pression et la désinformation médiatique et  politique est à son comble depuis... 

Les parents se voient déchus de leurs droits parentaux, l'accord d'un seul parent pour la vaccination d'un mineur à partir de 12 ans, et pas d'autorisation parentale nécessaire pour un mineur à partir de 16 ans!!!  

15/09 est accordée par le haut commissaire, une manifestation le 17/09 contre l'obligation d'injection, contre le pass vaccinal et pour l'autorisation des  traitements autres ... autorisation du gouvernement local et des renseignements généraux... ça sent le piège à plein nez

16/09 Le haut commissaire repousse la manifestation au 20/09

17/09 Le haut commissaire interdit finalement la manifestation et interdit de manifester tout court

Le 20/09 les citoyens décident d'une manifestation silencieuse via des banderoles disposées un peu partout dans la ville, la police nationale arrache les banderoles et se justifie par un arrêté qui aurait été pris par le haut commissaire d'interdire cette manière de s'exprimer aussi... Les gens apeurés par les diverses menaces cèdent... Mais il s'avère que cet arrêté-là n'existe pas ! La Gestapo ! 

L'association EPLP a déposé un recourt en urgence pour faire lever l'obligation, d'injection, egalement enlever le pass vaccinal, demander a ce que les traitements invermictine et chloroquine soient autorisés, exigé que les données de pharmaco vigilance locale soient accéssibles (oui parce que cal fait 2 ans que nous les demandons ! ) Le jugement est prévu pour  le 7/10 , ne nous reste plus qu'a prier que le juge ne soit pas lui aussi corrompu ! 

Ici tout va plus vite et plus fort que partout ailleurs dans les autres territoires d'outre-mer ou "ils" ont tentés d'imposer leur plan machiavélique, mais ou ils ont été renvoyé dans les cordes, même en Polynésie Française ou l'obligation a été rejetée par la justice, les pressions continuent,

Ici nous sommes leur dernière chance d'y arriver pour ensuite imposer l'horreur a tous les Français ! 

Mais nous ne sommes que 270 000 sur tout l'archipel, et nous sommes incarcérés, isolés, privé d'expression, nous avons besoin d'aide à faire savoir ce qu'il se passe, parce que nous avons besoin de soutien que tous les Français se tiennent avec nous...

Je vous transmets ci-dessous :

- le lien du site gouvernemental local : https://gouv.nc/vaccination

- l'ordre de retrait des traitements ivermectine et chloroquine

- la note de service du Centre hospitalier a ses soignants

- l'arrêté du congrès concernant l'obligation d'injection

- les doc de soi-disant consentement "éclairé" concernant les mineurs afin que vous jugiez

 

 

Un juif américain met en garde : Les vaccins sont les nouvelles chambres à gaz et 150 millions d’Américains y entrent directement, poussés par la peur du Covid-19 véhiculée par les médias.

Voir l’article sur cogito.com

 

Le journaliste d'investigation Corey Lynn de Corey's Digs a souligné que la méthodologie du CDC pour calculer les décès liés au vaccin COVID est très trompeuse car elle est basée sur le nombre de doses administrées, plutôt que sur le nombre de personnes qui reçoivent des injections. L'analyse de Lynn montre que cette méthodologie réduit le pourcentage de décès de près de moitié, "une erreur mathématique incroyable, sûrement commise avec intention". Un autre stratagème du CDC pour sous-estimer les dommages causés par les injections de COVID a à voir avec la définition de l'agence de « entièrement vacciné ». Le CDC considère actuellement comme « non vacciné » toute personne qui n'est pas à deux semaines de sa deuxième dose (dans une série de deux doses) ou à deux semaines d'un vaccin à dose unique. (Et comme l'a récemment souligné la présidente de Children's Health Defense , Mary Holland , "non vacciné" pourrait "bientôt signifier toute personne qui manque la dernière dose de rappel", avec encore plus de rappels probablement en magasin sur la route.) Étant donné que 17 % des décès signalés au VAERS sont survenus dans les 48 heures suivant la vaccination contre le COVID, il est clair que de nombreux décès dus aux vaccins aux États-Unis sont comptés comme des décès « non vaccinés » et attribués à tort au COVID-19 ou à d'autres causes. Au Royaume-Uni, cependant, les données de santé publique montrent que 80% des décès « COVID-19 » en août concernaient des personnes vaccinées, et les taux d'hospitalisation étaient 70% plus élevés chez les vaccinés que chez les non vaccinés.Nicolas Dupont-Aignan : « 950.000 effets secondaires recensés par la pharmacovigilance ». Vidéo.

« Au 18 septembre, 954.000 effets secondaires recensés des vaccins sur la base officielle européenne Eudravigilance ! Je demande solennellement une commission d’enquête sur les effets des vaccins : pourquoi les chiffres de la pharmacovigilance sont passés sous silence alors que le Gouvernement maintient le pass sanitaire et s’apprête à rendre payants les tests pour forcer les jeunes à se vacciner ?

profidecatholica.com! »

 

Youtube :Gregg Braden : Nous sommes à un tournant pour l'humanité. Il est temps de faire un choix.

Le corps humain sera toujours plus intelligent que les ordinateurs et la chimie !

 

Plus de 30 000 femmes au Royaume-Uni signalent des problèmes menstruels après les injections de COVID, mais les problèmes menstruels ne sont pas répertoriés comme effet secondaire

childrenshealthdefense.

"Si nous devions suivre la méthode scientifique, telle qu'elle est enseignée dans les manuels... nous verrions immédiatement cette observation des changements du cycle menstruel chez des dizaines de milliers de femmes comme un signal, pour lequel des questions nécessaires devraient être posées", Le Dr Lawrence Palevsky a déclaré au Defender.

 

Selon un éditorial publié le 16 septembre dans le BMJ, plus de 30 000 signalements d'irrégularités menstruelles et de saignements vaginaux avaient été signalés, au 2 septembre, au programme de carte jaune de l' Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) , le système britannique. pour la collecte et le suivi des effets indésirables suite aux vaccins COVID.

Les rapports d'effets indésirables incluent des règles plus abondantes que d'habitude, des règles retardées et des saignements vaginaux inattendus. Selon l'auteur de l'éditorial, le Dr Victoria Male , spécialiste de la reproduction à l'Imperial College de Londres, la plupart des femmes qui ont signalé un changement dans leurs règles après la vaccination ont constaté qu'elles étaient revenues à la normale au cycle suivant .

À ce jour, aucun des vaccins Covid fabricants la liste des questions pertinentes à la santé menstruelle comme un effet secondaire. Selon les Centers for Disease Control and Prevention , les effets secondaires courants des vaccins COVID incluent : la douleur au site de vaccination, la fatigue, la fatigue et la fièvre.

Male a appelé à une enquête plus approfondie sur les effets potentiels des vaccins COVID sur la santé menstruelle –

 

L'IVERMECTINE : pour l'homme ou l'animal ?

2021/083 L'IVERMECTINE Pour l'homme ou l'animal ?

Rumble : https://rumble.com/vmtk23-2021083-livermectine-pour-...

  • La chaîne KFOR a publié une fausse histoire dans laquelle un médecin a affirmé que les urgences en Oklahoma étaient inondées de personnes qui utilisaient de la pâte d'ivermectine pour cheval comme traitement contre le COVID-19 et avaient fait une overdose
  • L'histoire s'est avérée être une pure fiction, car aucun cas de ce type ne s'est produit. Pourtant, la chaîne KFOR ne s'est pas rétractée pour cette histoire ni a publié un correctif
  • L'idée que l'ivermectine est un vermifuge pour chevaux qui présente un risque mortel pour l'homme est un récit trompeur visant à dissuader les gens d'utiliser un médicament sûr et efficace contre le COVID-19

 

Israël & Suède

Vous avez une idée pourquoi on ne parle plus de la Suède quand on aborde la pandémie actuelle ?

Alors pour répondre à la question, pourquoi plus personne ne parle de la Suède ? C’est parce qu’il n’est plus utile pour les médias de promouvoir leur programme.

Lorsque les chiffres de la Suède semblaient disproportionnellement mauvais, c’était un outil précieux dans le manuel médiatique des masques, des confinements et des alarmistes sans fin et condescendants. « Regardez ce qui se passe si vous ne faites pas ce que nous vous disons, paysans. »

Maintenant que la Suède est tombée au 40e rang du taux de mortalité lié à la COVID et a continué à signaler des taux récents extrêmement faibles de cas et de décès, elle n’est soudainement plus intéressée.

C’est un microcosme du désordre désastreux et indéfini que nous vivons – les experts ont crié à tort et hystériquement que les masques, les fermetures d’entreprises et les limites de capacité étaient absolument nécessaires pour garder la COVID « sous contrôle », et les médias ont immédiatement assumé leur rôle de promoteurs de la pensée de groupe incompétente et des réprimandes professionnelles de tous ceux qui n’étaient pas d’accord.

La Suède est allée à l’encontre du troupeau, il faut donc les mépriser et les étiqueter par les arbitres de l’opinion acceptable.

Il n’y aura jamais de prise en compte ou d’acceptation de la faute de la part des médias, parce qu’ils sont incapables de corriger leurs idées préconçues et d’admettre que The Science™ avait tort. Ils ont placé leur foi inébranlable dans des experts ayant un niveau de compétence qu’ils ne possèdent tout simplement pas.

 Et s’il y avait de la santé mentale ou de la justice dans le monde, ils seraient tenus responsables de leur inexactitude et de l’influence qu’elle a eue sur la politique COVID.

La description par les médias des résultats de la Suède est une excellente illustration de leur désir non pas d’informer, mais de contraindre. Ils ne fonctionnent pas simplement comme des messagers d’informations, mais comme des activistes, profondément consumés par le désir de forcer les autres à se conformer à leurs opinions.

Ils refusent de présenter des informations qui contredisent les mandats dictatoriaux sans fin, favorisant plutôt une conformité épuisable. Écoutez-nous, faites ce qu’on vous dit et portez un masque, ou c’est de votre faute si vous avez la COVID et que vous mourez. Écoutez-nous et faites ce qu’on vous dit, sinon vous serez étiqueté comme un « anti » et évité de la société acceptable que le « journalisme » contrôle.

Voyons donc comment les choses se passent ces derniers temps dans quelques régions qui se sont conformées aux édits imposés par les experts et les médias.

Israël & Suède

Contrastant fortement avec la Suède, Israël a été un chouchou des médias pour avoir fait exactement ce que leur dit la mafia de la pensée de groupe. Ils ont vacciné aussi agressivement et à plusieurs reprises que n’importe où sur terre, et ils ont eu une série apparemment sans fin d’obligations de masque et d’amendes pour non-conformité.

En conséquence, le Wall Street Journal a crédité l’engagement d’Israël à porter le masque l’automne dernier d’avoir fait baisser les cas à des niveaux bas... seulement pour voir les cas monter en flèche immédiatement après:

Puis début 2021, ils ont été salués comme un exemple réussi de « couverture universelle et d’infrastructure communautaire » en raison de leurs taux de vaccination élevés, comme l’a expliquéHealth Affairs :

Israël doit son succès de vaccination contre la COVID-19 à un système de couverture universelle et d’infrastructure communautaire

Et comme ce titre de Reuters a fait écho en mai:

Israël met fin aux restrictions liées à la COVID-19 après le succès du vaccin

Alors, comment se porte la brillante histoire à succès d’Israël par rapport au désastre absolu de la Suède?

                        PAS DU TOUT

La Suède compte actuellement environ 90 cas par million. Israël en

 moyenne 1 218. 

C’est bien pire? 

En fait, c’est 1 253% pire que la Suède.

 Les augmentations se produisent par vagues, indépendamment des efforts supposés d'« atténuation ». Et encore une fois, Israël a été loué à plusieurs reprises et sans fin pour son succès. La Suède est un « désastre » et un « renégat ».

 Pourtant, Israël a enregistré 13 279 cas pour 100 000 depuis qu’ils ont commencé à compter, le 11ème taux le plus élevé au monde, tandis que la Suède a enregistré 11 111 cas pour 100 000.

Vous vous demandez peut-être, eh bien, ce ne sont que des cas, qu’en est-il des décès? C’est ce qui compte vraiment, n’est-ce pas ?

Voici également les tendances récentes selon cette mesure:

Entre le 10 juillet et le 7 septembre, la Suède a signalé 56 décès au total. 

 Au bas mot en deux mois 

Israël en a signalé 56 rien que le 8 septembre, avec une population nettement plus petite! Succès?

 Au bas mot en une journée autant de morts que la Suède en 2 mois.

 

Nous devons comprendre qu'il est hors de question de vanter les bons élèves suédois en matière de gestion de cette crise car actuellement on n'est plus dans le domaine du sanitaire mais du doctrinaire. 

 

LE COVIDISME EST UNE RELIGION AVEC SES SERVITEURS JOURNALISTIQUES, SES PRÊTRES, SES INSTITUTIONS GOUVERNEMENTALES, SES VACCINOPHILES ET VACCINODROME ... disons des doctrinaires d'un nouvelle ordre mondial. 

 

Le chemin suivi par nos gouvernants est celui qu'a pris Israël bien avant nous: alors les masques, les confinements, la quatrième dose c'est pour demain et en plus avec des résultats proches de ceux d'Israël...SEULE LA FOIS PEUT SAUVER et pas l'exemple des suédois...

 

La Suède a su sortir du piège de la doctrine venant des USA et tout compte fait tant sur le plan économique que sanitaire elle se porte bien mieux que nous..

 

L’ami du troisième âge : le GLUYTL2

Michel DOGNA

Composition

  • L-Glutathion réduit GSH
  • Acide R-lipoïque
  • Sélénium (sélénométhinine)
  • Cuivre oligo

But du Glutyl 2

Le glutathion est le principal gardien de notre intégrité sanguine. Or tout le monde sait qu’au fil du temps, le glutathion devient souvent paresseux et a tendance à prendre une retraite partielle, de pair avec l’âge de la retraite professionnelle. Alors son discret « laisser-aller » apprécie une petite aide de confort venant de l’extérieur qui va lui permettre d’assumer correctement le ménage des produits toxiques et des métaux lourds circulants et d’éviter un vieillissement général prématuré par stress oxydatif. Donc merci cher glutathion !

Par ailleurs, il y a un second acteur intéressant qui se complait à stimuler le glutathion encore plus, pour lui donner une durée de vie maximum, c’est l’acide R-lipoïque qui, en plus de recycler la vitamine C - nous allons le voir plus loin - est un sérieux booster de l’organisme.

La petite touche de finition avec le cuivre oligo et le sélénium aboutit à un produit d’une excellente efficacité… et sans danger.

Le L-Glutathion en détail

C’est une protéine naturellement produite par l’organisme. Il est composé de trois acides aminés : l’acide glutamique, la cystéine et la glycine.

Avec la SOD (Superoxyde dismutase), ce sont les deux "antioxydants" les plus puissants dans notre organisme.

Le glutathion participe à :

  • la synthèse et la réparation de l'ADN,
  • la synthèse des protéines et des prostaglandines,
  • le transport des acides aminés,
  • l'activation des enzymes.

Nota : pour augmenter l’assimilation du glutathion au niveau intestinal, il est avantageux de l’associer avec de la vitamine C naturelle, ou mieux, liposomale, ce qui neutralise sa charge et le rend plus absorbable.

Ses propriétés en bref :

  • Active la production des lymphocytes,
  • Anti-infectieux viral,
  • Combat les inflammations pulmonaires et digestives,
  • Détoxifiant du foie,
  • Détoxifiant des médicaments iatrogènes,
  • Détoxifiant des métaux lourds,
  • Immunostimulant,
  • Prévient le déclin cognitif lié à l’âge,
  • Protège des maladies neuro-dégénératives.

L’Acide R Alpha Lipoïque en détail

Il s’agit d’un acide soufré naturellement produit par le corps humain et présent dans toutes les cellules où il participe à la production d’énergie. Découvert en1930, il avait d’abord été classé parmi les vitamines, et a pris son appellation actuelle en 1957.

D’une manière générale, il est admis qu’un organisme en bonne santé est capable de produire une dose suffisante d’acide alpha lipoïque. Mais certaines pathologies en réduisent la production. C’est notamment le cas du diabète, d’insuffisance cardiaque, de troubles hépatiques importants tels la cirrhose. Le stress chronique, la pollution et la malbouffe en sont des causes aussi.

C’est un antioxydant universel qui s’attaque à tous les radicaux libres toxiques.

Il est un excellent chélateur des métaux lourds qui piège l’arsenic, le cadmium ou le mercure.

Il recycle la vitamine C, la vitamine E mais également le glutathion et certains antioxydants utiles.

Vu qu'il est la fois hydrosoluble et liposoluble, il est très biodisponible.

À la différence du DMSA et du DMPS (techniques de chélation), chélateurs classiques, il peut traverser la barrière hématoencéphalique. Il peut donc atteindre toutes les régions du système nerveux central et du système nerveux périphérique.

Ses propriétés en bref :

  • Décontamine du mercure-arsenic-cadmium (cigarettes),
  • Détruit les radicaux libres toxiques,
  • Réactive le glutathion vieilli,
  • Recycle les vitamines C et E, usées,
  • Régénère les terrains oxydés.

Le Cuivre Oligo en détail

Ses propriétés en bref

  • o Affections grippales,
  • o Anémie,
  • o Anti-infectieux,
  • o Anti-inflammatoire,
  • o Désinfiltrant cellulite,
  • o Infections à staphylocoques,
  • o Régulateur hépatique,
  • o Rhumatismes.

Le Sélénium Oligo en détail

C’est un oligo-élément indispensable au corps humain, mais il n’est pas synthétisé par l’organisme. Un apport journalier doit donc provenir d'une alimentation riche et variée – mais sa présence dans l’alimentation est relativement faible et majoritairement limitée aux produits de la mer.

Le sélénium ici utilisé est un composé breveté, la Sélénométhionine, c’est à dire un sélénium qui est organiquement intégré à la place du soufre dans la molécule de méthionine.

C’est la forme de supplémentation de sélénium scientifiquement reconnue comme la plus biodisponible - et qui ne se transforme pas en sélénium inorganique dans l’organisme.

Sur le plan intracellulaire, le sélénium a aussi un effet antioxydant, qui permet à l’organisme de produire la glutathion-peroxydase. Cet enzyme travaille de concert avec la vitamine E pour protéger les membranes cellulaires contre l’oxydation provoquée par les mauvais radicaux libres.

Ses propriétés en bref :

  • Agit dans les maladies thyroïdiennes (goitre Hashimoto),
  • Aide contre les virus pathogènes,
  • Détoxifie l'organisme,
  • Prévient la maladie d'Alzheimer,
  • Protège les membranes cellulaires,
  • Protège les yeux,
  • Ralentit le vieillissement cellulaire.

Indications du Glutyl 2

  • Anémie,
  • Foie intoxiqué,
  • Glutathion usé : régénère,
  • Inflammations pulmonaire et digestive,
  • Lymphocytes insuffisants,
  • Maladies neuro-dégénératives,
  • Membranes cellulaires abimées,
  • Métaux lourds (mercure-arsenic-cadmium),
  • Oligurie,
  • Radicaux libres toxiques,
  • Toxémie organique,
  • Vieillissement cellulaire,
  • Vitamines C et E usées : recycle.

Posologie

1 gélule par jour

Vous pouvez commander le produit ici

Code pour ouvrir un compte client AOTX5317

 

Doctors for Covid Ethics , un groupe de médecins et de scientifiques de 30 pays, a envoyé des lettres à tous les membres du Parlement européen pour aviser leur responsabilité.

Ils ont envoyé la même lettre à Emer Cooke, directeur exécutif de l'Agence européenne des médicaments.

Leur action est intervenue alors que le parlement reprenait ses travaux avec un débat sur la santé et la prévention des maladies, qui sera voté aujourd'hui.

L'avis, servi avec des pièces justificatives, disait: «La précipitation pour vacciner d'abord et la recherche plus tard vous a laissé dans une position dans laquelle la politique de vaccination contre Covid-19 est désormais entièrement séparée de la base de données pertinente.

« Alors que vous envisagez vos prochaines étapes pour rendre obligatoire un vaccin  contre-indiqué par la science , nous attirons votre attention sur les demandes d'accès à l'information récemment publiées  , qui révèlent une négligence grave dans le processus d'autorisation du vaccin Covid, notamment en induisant en erreur la Commission des médicaments humains comme à savoir si une vérification indépendante des données des essais vaccinaux avait eu lieu.

Doctors for Covid Ethics se décrit comme une organisation de  centaines de médecins et de scientifiques  des quatre coins du monde.

Son site Web indique: «Nous avons écrit trois lettres à l'Agence européenne des médicaments, mettant en garde de toute urgence contre les dangers à court et à long terme des vaccins Covid-19, notamment des anomalies de la coagulation, des saignements et des plaquettes. Nous avons commencé à mettre en garde contre les risques liés au sang avant que les reportages des médias sur la coagulation ne conduisent à des suspensions de vaccins dans le monde entier.

«En l'absence de données de sécurité cruciales, nous exigeons le retrait immédiat de tous les vaccins expérimentaux basés sur les gènes Covid-19.

«Nous nous opposons aux passeports vaccinaux, qui menacent la santé publique et violent Nuremberg et d'autres protections. Nous avertissons que les « laissez-passer de santé » exercent une pression coercitive sur les citoyens pour qu'ils se soumettent à des expérimentations médicales dangereuses, en échange de libertés qui étaient autrefois des droits humains.

 

URBAN GARDENING  (EN ANGLAIS)°

Something good to see: Ron Finley plants vegetable gardens in South Central LA -- in abandoned lots, traffic medians, along the curbs. Why? For fun, for defiance, for beauty and to offer some alternative to fast food in a community where "the drive-thrus are killing more people than the drive-bys." TEDTalks is a daily video podcast of the best talks and performances from the TED Conference, where the world's leading thinkers and doers give the talk of their lives in 18 minutes (or less).. https://youtu.be/EzZzZ_qpZ4w…

Ron Finley plante des potagers à South Central LA -- dans des terrains vagues, sur les bas-côtés des axes routiers, sur le bord des trottoirs. Pourquoi ? Pour le plaisir, par esprit rebelle, pour la beauté et pour offrir des alternatives aux fast-foods dans un quartier où "les drive-ins tuent plus de gens que les gangsters qui vous tirent dessus depuis leur voiture."

 

Israël - Un nouvel holocauste - Grève nationale

Ils montrent le seul chemin

From:
Sent: 5 October, 2021

                                                                          Par Shai Shelly & Philippe A. Jandrok   https://cogiito.com/a-la-une/depart-dune-greve-nationale-en-israel/

                                          La grande grève a commencé en Israël

                                         Israël s’éveille enfin, et crie STOP au crime vaccinal et au mensonge d’ÉTAT.

Alors que la presse israélienne aux ordres, refuse de diffuser l’information de cette prise de conscience, le peuple manifeste aujourd’hui son épuisement et son ras-le-bol face à la situation COVID et aux vaccinations criminelles dans tout le pays. Les voitures s’accumulent, se mettent les unes derrière les autres pour bloquer la circulation, le peuple ferme le pays d’une ville a l’autre, toutes les villes sont désormais solidaires dans ce combats pour la vie, pour la survie de tout un peuple.

La négation de la science a pour conséquence, la privation des libertés mais également le massacre de la population israélienne et internationale à l’échelle d’un nouvel Holocauste comme l’affirme le Dr Zelenko à New York, Vera Sharav rescapée des camps et combien d’autres ?

Le peuple israélien ne supporte plus cette privation de liberté et ce nouvel holocauste organisé par les laboratoires, les industriels de la pharmacie, les banques et le gouvernement Israélien.

Les preuves scientifiques sont criantes, ils ne peuvent plus mentir, ils ne peuvent plus les cacher, les vaccins anti-COVID sont dangereux, mortels, destructeurs de la vie ; le jour de la révolte pour la vérité et l’humanité est enfin arrivé… en Israël.

En ce jour béni, les voitures bloquent tout le pays et toutes les rotondes par des opérations escargots.

Des dizaines de milliers de citoyens ont porté plainte contre la police et le gouvernement pour crimes contre l’humanité

Des centaines de milliers de personnes sont dans les rues à manifester et ils ne vont pas cesser de bloquer le pays tant que le gouvernement n’annulera pas le passeport vert et les obligations vaccinales.

La vérité est enfin découverte par le peuple, malgré les dissimulations de Facebook, Youtube et les médias techno-nazisles vaccins Pfizer ont tué des centaines de milliers de personnes dans tout le pays, alors que le ministre de la santé a déclaré officiellement :

“qu’il n’y avait pas de victimes vaccinales après la troisième injection”.

20 000 citoyens ont témoigné que les israéliens sont soit blessés avec de graves effets secondaires, soit ils décèdent rapidement après les injections du vaccin Pfizer.

Le peuple Israélien veut mettre un terme à ce massacre et réclame de retrouver son statut d’êtres humains libres comme avant le déclenchement de la crise pandémique du Coronavirus.

Nous sommes à l’ère des révélations, les psychopathes organisateurs de cette pandémie ne pourront plus se cacher et leurs complices hommes et femmes politiques, médecins, personnels soignants, fonctionnaires, policiers, toutes ces personnes qui ont joué un rôle dans ce crime contre l’humanité devront rendre des comptes.

Klaus Schwab, grand ordonnateur du Forum Economique Mondial nous averti de sa fausse bienveillance et de sa prochaine globale cyber attaque – car nous pensons qu’il n’y est pas étranger – pour empêcher l’humanité d’accéder à la véritable information et pour permettre aux banques d’imposer la monnaie numérique en pillant l’argent des citoyens du monde entier. Cette opération sert également à tous ces criminels pour s’échapper, se cacher et tenter de garder le contrôle sur notre humanité.

Restons lucides, ne cédons à aucune panique, celles et ceux qui portent la lumière de la vérité devront tenir bon face à la tempête qui s’affaiblit de jour en jour. Le peuple vaincra car, il est dans la vérité.

Il ne tient qu’à nous toutes et tous, êtres bienveillants de faire s’écrouler ce géant aux pieds d’argile.


 

BETADINE... une alternative au
"maudit masque",
plus intelligent et plus efficace !

En fouillant sur mon site en page d’accueil, dans Recherche, si vous tapez "teinture d’iode", vous découvrirez ou retrouverez mon article sur l’iodine (solution de Lugol demi-forte) qui est un vieux trésor à quatre sous, dont les multiples applications justifient une place permanente dans la pharmacie familiale.

Or comme nous sommes maintenant immergés dans un monde majoritairement satanique où toutes les valeurs sont renversées (ce qui est bon est mauvais, ce qui est mauvais est bon, ce qui est vrai est faux, ce qui est faux est vrai, etc… ce n’est pas compliqué !). Ainsi le gouvernement et les médias s'attaquent à tous les remèdes contre le Cov19 qui fonctionnent réellement comme l'Iode !

Et bien ce petit trésor est soumis à une réglementation sévère très restrictive, car il est mystérieusement devenu très dangereux !

Alors soit le pharmacien vous dit que cette vente n’est plus autorisée, soit il vous propose un tout petit flacon de 10 ml - qu’importe puisque la posologie n’est que de quelques gouttes – et puis il y a toujours la possibilité d’achat par Internet.

Je rappelle que j’ai mentionné l’iodine parmi les remèdes anti cov19.

 

L'incontournable Bétadine

Toute cette petite présentation pour en venir à un dérivé anti infectieux proche officiel que tout le monde connait, qui est la Bétadine. Or, après des décennies de gloire, voilà que ce roi de la trousse de secours se trouve répudié du moins en spray nasal, non pour une question d’inefficacité, mais de dangereuse concurrence à très bas prix aux propositions bidon bien plus lucratives des cartels big pharma contre le Cov19.
Tout comme l'Ivermectine, la Bétadine est même maintenant qualifiée de "dangereuse" par les pouvoirs en place, parce qu'elle protège et guérit sans qu'il soit nécessaire d'utiliser du désinfectant pour les mains, des masques, des "vaxxins" ainsi que des stupides et ruineuses mesures de confinement.

La version spray nasal iodé ou gouttes nasales est donc judicieusement bien choisie pour transformer les narines en cartouches filtrantes hautes performances. Cette mesure, surtout préventive mais pouvant aussi être curative, permet d’approcher des personnes infectées ou d’être confinés, tassés dans des moyens de transport en commun, en toute sécurité par une réduction drastique de la charge virale inhalée.

Un essai contrôlé randomisé réalisé au Bangladesh a récemment révélé que les pulvérisations d'iode par voie nasale et orale permettaient de réduire de 84% les hospitalisations et de 88% la mortalité dues aux cov19.

A ce propos, j’ai déjà évoqué parmi les inconvénients majeurs du masque, le recyclage permanent des microorganismes pathogènes que nous captons par la respiration et dont la charge peut augmenter dangereusement au niveau pulmonaire.
Justement pour les accros du masque se croyant en sécurité (et il y en a beaucoup…) mais aussi pour les autres en tant que mesure anti PV ou de ménagement des peureux que l’on croise, je trouve qu’il est judicieux de s’appliquer le spray à la bétadine afin de tuer au niveau nasal les germes que nous recyclons…

Le FLCC (Alliance Front Line COV-19 Critical Care) recommande les méthodes suivantes pour utiliser la Bétadine contre le Cov et ses mutants :

  • Spray oro-nasal tout prêt 
    A demander en pharmacie dans la mesure où ils en ont… 
    Appliquer 2 à 3 coups de pompe dans chaque narine toutes les 4 heures. 
    (Attention : pas plus de 5 jours pendant la grossesse), 2 à 3 fois par jour. 

     
  • Gouttes iodées à fabriquer soi-même 
    Acheter en pharmacie de la Povidone iodée à 10%, et la ramener à 1% en la diluant dans 9 parties de sérum physiologique.
    Mettre 4 à 5 gouttes dans chaque narine toutes les 4 heures, 
    ou bien transférer la dilution 1% dans un flacon à pulvérisation nasale.

La réaction des grands médias aux ordres était prévisible

Bien sûr, les médias grand public se sont déjà indignés de l'utilisation de la Bétadine !
Ainsi selon Newsweek qui s’élève contre le remplacement des masques, la Bétadine ne peut pas fonctionner contre le Cor19 étant donné qu’elle n'a jamais été officiellement "approuvée" pour cet usage ! A noter que l’homéopathie qui a fait ses preuves depuis près de deux siècles n’a jamais été approuvée non plus par "l’establishment".

Une autre allégation aussi tordue que stupide est que la Bétadine ne peut s’appliquer à la grippe de Wuhan simplement parce qu'elle était antérieure à l'apparition du covid...
Alors pourquoi des vieux traitements tels que l’artémisia annua, l’ivermectine, l’hydrochloroquine, le zinc, ont pu démontrer leur efficacité dans de nombreux pays (sauf la France qui les a interdits) ?

Une référence de choix

Le Dr Eric Hensen, oto-rhino-laryngologiste texan, rappelle que l'iode a été décrit depuis longtemps dans la littérature universitaire comme étant "l'antiseptique des plus puissants ayant une activité antimicrobienne à large spectre, contre les bactéries, les agents pathogènes viraux, les fongiques et les protozoaires, et qu'il est utilisé en tant que tel pour la prévention des infections et le traitement des plaies depuis des décennies".
Hensen utilise lui-même l'irrigation nasale et orale avec de l'iode pour se protéger, et grâce à cela, il dit qu’il n'est jamais tombé une seule fois malade tout au long de cette "pandémie" malgré des contacts quotidiens avec des patients plus ou moins infectés.

Il ajoute "le PVP-I" (spray nasal et oral probablement américain) a la capacité de détruire le SRAS-CoV-2. La transmission du SRAS-CoV-2 par un patient atteint sera également réduite. Ainsi, le spray oro-nasal PVP-I peut agir comme un bouclier du COVID-19 efficace d’abord pour les personnels soignants mais aussi pour tous."

Daniel Horowitz écrit pour The Blaze "Le problème, c'est que l’iode en spay oro-nasal comme l'ivermectine, permet aux gens de contrôler eux-mêmes leur propre santé et leur sécurité," ceci représentant une menace majeure pour le complexe militaro-pharmaco-industriel qui ne pourrait plus engranger des bénéfices pharaoniques sur des nouvelles drogues expérimentales.    

Sources: TheBlaze.com et NaturalNews.com

Vous pouvez trouver le spray de Bétadine ici :

https://duckduckgo.com/?q=spray+nasal+%C3%A0+la+b%C3%A9tadine&atb=v251-1&ia=web

 

 

Le journal européen d’épidémiologie a publié une étude soulignant l’absence de corrélation entre le taux de vaccination et le nombre de cas détectés dans un pays donné. Les auteurs recommandent de changer de stratégie face à l’épidémie.

Planete360

« L’European Journal of Epidemiology, dont je suis éditeur, est le journal le plus côté au monde en épidémiologie. Ici, il rapporte l’absence de corrélation entre politique vaccinale et nombre de cas », a écrit le professeur Didier Raoult sur son compte Twitter en partageant l’étude de la revue scientifique citée, publiée le 30 septembre.

On y apprend en effet qu’ « il ne semble pas y avoir de relation discernable entre le pourcentage de la population complètement vaccinée et les nouveaux cas de Covid-19 ». Encore plus étonnant, selon ce texte, « les pays avec un pourcentage plus élevé de population entièrement vaccinée ont des cas de Covid-19 plus élevés pour un million de personnes ». Les auteurs citent notamment Israël qui, « avec plus de 60% de sa population entièrement vaccinée, a enregistré les cas de Covid-19 les plus élevés pour un million de personnes au cours des sept derniers jours ». Même constat pour l’Islande et du Portugal : « Les deux pays ont plus de 75% de leur population entièrement vaccinée et ont plus de cas de Covid-19 pour 1 million d’habitants que des pays comme le Vietnam et l’Afrique du Sud qui ont environ 10% de leur population entièrement vaccinée ».

« Un changement de cap devient primordial avec les preuves scientifiques émergentes sur l’efficacité réelle des vaccins »

L’étude préconise donc de revoir la stratégie axée seulement sur la vaccination pour diminuer l’impact de l’épidémie. « La seule dépendance à la vaccination comme stratégie principale pour atténuer le Covid-19 et ses conséquences néfastes doit être réexaminée, en particulier compte tenu du variant Delta et de la probabilité de futurs variants », écrivent les auteurs.

« D’autres interventions pharmacologiques et non pharmacologiques devront peut-être être mises en place parallèlement à l’augmentation des taux de vaccination », recommandent-ils. « Un tel changement de cap, en particulier en ce qui concerne le discours politique, devient primordial avec les preuves scientifiques émergentes sur l’efficacité réelle des vaccins », ajoutent-ils.

En résumé, conclut l’étude, « même si des efforts doivent être faits pour encourager les populations à se faire vacciner, cela doit être fait avec humilité et respect. La stigmatisation des populations peut faire plus de mal que de bien ».

Pour l’OMS, un taux élevé de vaccination reste indispensablehttps://reseauinternational.net/covid-le-taux-de-vaccination-sans-incidence-sur-la-circulation-du-virus-selon-une-etude/

Le 10 septembre, le directeur de l’OMS en Europe s’était déjà montré quelque peu pessimiste sur la capacité d’un taux élevé de vaccination à stopper à lui seul la pandémie de Covid-19, du fait des variants qui ont réduit la perspective d’une immunité collective. Avec une probabilité accrue que la maladie demeure de façon endémique sans être éradiquée, Hans Kluge avait appelé lors d’une conférence de presse à « anticiper pour adapter nos stratégies de vaccination », notamment sur la question des doses supplémentaires.

source : https://francais.rt.com

Réseau International

 

Les Vaccins Covid détériorent les Corps Énergétiques !

Michel DOGNA
Les Vaccins anti-Covid détériorent les Corps Énergétiques des personnes expulsant les Âmes hors des Corps Physiques qui ont des vibrations très basses !

Je m’en doutais depuis longtemps, mais cela fait du bien de l’entendre par la bouche d’une autre personne.

Bonjour et beau moment présent.

Je viens de recevoir cette information et j’ai demandé aux Guides s’il est possible d’aider. Je mets leur réponse après cette première partie.

Que se passe-t-il dans les corps énergétiques et en particulier dans votre âme après injection d’un “produit à ARNm” ?

Mars 2021, expérience d’une thérapeute (gardant l’anonymat) qui travaille depuis de nombreuses années avec l’énergie, avec la guérison énergétique, avec les corps subtils, et surtout avec le rayonnement de la lumière et la fréquence de la vibration du cœur, siège de notre âme, pour atteindre un contact profond avec le moi supérieur :

  • “J’ai donné une séance à une personne qui a reçu la première et la deuxième dose. J’avais déjà traité cette personne énergiquement mais je ne savais pas qu’elle avait fait les injections”.

Quand j’ai commencé avec le traitement, j’ai tout de suite remarqué le changement, de l’énergie très lourde émanant de ses corps subtils.

LE PLUS EFFRAYANT, C’EST QUAND J’AI TRAVAILLÉ SUR LE CHAKRA DU CŒUR, JE ME SUIS CONNECTÉE AVEC SON ÂME, EH BIEN, ELLE ÉTAIT DÉTACHÉE DU CORPS PHYSIQUE, ELLE N’AVAIT PLUS DE CONTACT ET C’ÉTAIT COMME SI ELLE FLOTTAIT DANS UN ÉTAT DE CONFUSION TOTALE, MAIS ELLE N’AVAIT PLUS DE CONTACT DIRECT AVEC LE CORPS ET AVEC LA PERSONNALITÉ.

Un endommagement de la conscience qui perd le contact avec la partie physique, donc avec notre machine biologique, il n’y a plus de communication entre eux. Pendant le traitement, cette âme me disait qu’elle ne ressentait plus le corps et avait l’impression de flotter dans un profond malaise.

L’énergie avec laquelle je travaillais, donc l’énergie de son champ énergétique, était très lourde, et on pouvait ressentir ces substances très polluantes pour les corps subtils.

J’ai continué le traitement en envoyant de la lumière au chakra du cœur, donc à l’âme de la personne, mais il semblait que l’âme ne pouvait plus recevoir ni lumière, ni fréquence, ni énergie.

Ce fut une expérience très forte pour moi

Alors j’ai compris qu’effectivement cette substance sert à détacher la conscience pour que cette conscience ne puisse plus interagir à travers ce corps qu’elle possède dans la vie, où il n’y a plus de contact, plus de fréquence, plus de lumière, plus d’équilibre énergétique ni de l’esprit.

Puis j’ai commencé à pleurer pour cette âme parce que c’est quelque chose qui m’a profondément touchée, une expérience très forte. Je n’ai rien dit à la personne, car je ne savais pas comment le dire ni si elle avait compris.

J’ai réalisé que cela ne polluait pas seulement les corps subtils ou le corps physique, mais que c’était quelque chose qui avait à voir avec notre âme.

Le but est d’endommager et d’essayer de détruire le contact avec la conscience. Ce que Steiner a dit est exactement ça.

Il ne s’agit pas seulement de compromettre le système immunitaire.”

Mise à jour – Deuxième traitement de la personne

“Il y a eu un nouveau changement et encore une aggravation, tant pour la lourdeur que pour l’énergie qui transmet son champ énergétique, mais surtout il y a eu une diminution très importante de la fréquence. Actuellement sa situation physique ne présente pas de symptômes sur le corps physique.

Quant à la situation qui se manifeste au niveau énergétique et surtout de l’âme, il y a eu la confirmation que l’âme a été éjectée hors du corps physique, elle est toujours liée par le soi-disant cordon, mais elle confirme toujours qu’elle n’a plus d’interaction avec le corps physique, émotionnel et mental, il n’y a plus aucun type de communication

L’âme n’est plus capable de gérer ces trois corps, de poursuivre son processus d’incarnation et d’évolution, précisément car ce contact a été interrompu.

Comme c’est une chose nouvelle qui ne s’est jamais produite, et donc la conscience de l’âme ne sait pas ce qui se manifeste, l’âme est dans une situation où elle ne sait pas pourquoi elle a été éjectée.

Elle est consciente que cela s’est produit après la première dose, qu’elle n’a plus aucune forme de communication, qu’elle ne peut plus utiliser ces corps dont nous nous sommes revêtus pour rester sur terre.

L’évolution et les expériences que la personnalité transmet à l’âme, tout ça a été interrompu.”  

“J’ai demandé aux Guides s’il y avait moyen de rétablir le contact avec l’âme.

Ils ont répondu :

Le détachement temporaire de l’âme se produit parfois, lorsqu’il y a une grosse douleur, un accident, une anesthésie ou un changement de plan et, petit à petit, la réintégration se fait. Ce produit spécifique peut faire durer la sortie dans le temps si la personne reste telle qu’elle est.

Il est possible de ramener l’âme à partir de massages de la région thoracique – thymus et cœur – d’équilibrage de chakras, de prières et d’intentions d’amour. L’enracinement est aussi important, tout comme la marche pieds nus dans l’herbe et le contact avec toute forme de vies. Vous avez la possibilité d’agir dans l’ADN de par vos prières, intentions, pensées et actions. Des membres de la famille et des amis, et aussi du personnel aidant connaisseur de l’énergie peuvent aider ces personnes à retrouver leur intégrité. 

PLEURER SUR LEUR SORT ET VOUS PLAINDRE NE SERT QU’À AJOUTER DE L’EFFET, ALORS QUE PRIER ET AGIR EN CONSCIENCE TRANSFORME LA VIBRATION

Gardez confiance et sachez qu’au-delà de la condition physique incarnée, l’âme existe et ne peut être dissoute.

Il y aura juste une perte de données dans l’historique.

Des millions de personnes actuellement sur cette Terre ont perdu le contact avec leur essence primordiale et agissent comme des robots.

C’est une expérience spirituelle également.

Les personnes qui sont connectées en conscience savent les choix qu’elles doivent faire pour y rester. Si vous devez recevoir ce produit, prévenez votre âme, priez avant, pendant et après et demandez à votre corps d’énergie de rejeter tout ce qui n’a pas lieu de rester.

Souvenez-vous que vous avez du pouvoir de par votre esprit puissant, y compris celui d’annuler des effets nocifs.

Montez votre vibration, inondez-vous de flamme froide violette de transmutation, restez enracinés à la Terre et connectés au ciel et affirmez votre droit à la liberté. Vous êtes Un en Esprit et aimés telles et tels que vous êtes.”

Restons unis en conscience et Amour pour former une solide contrepartie spirituelle.

Sachez aussi qu’il y a de vrais traitements efficaces utilisés notamment en Inde qui a un taux de mort 1000 fois moins élevé qu’ailleurs pour cette maladie et interdits dans les pays soumis à bigpharma.

Et que l’alimentation joue un rôle primordial pour une bonne santé.

Voici des conseils donnés par Antoine Collomb sur l’importance de notre microbiote intestinal pour restaurer la santé respiratoire. Rien de plus efficace pour réguler la flore intestinale que de consommer 1⁄2 cuillère à café d’argile en poudre dans un verre d’eau en dehors des repas.

Par ailleurs, la pratique du micro-jeûne (ou jeûne intermittent) permet de prolonger le travail de dépuration du corps et notamment le rééquilibrage de la flore intestinale.

Il est évident que moins la consommation de saccharose, d’amidon et de glucides en général est élevée, mieux la stabilité de la flore intestinale est permise

Comment faire en pratique pour restaurer l’équilibre du microbiote intestinal ?

Une assiette riche en légumes et en fruits, peu lavés, crus, gorgés en fibres, vitamines, minéraux, antioxydants et en bactéries dites probiotiques optimisent le rééquilibrage du microbiote intestinal, la régulation du transit, le renouvellement des cellules de l’intestin.

La qualité de l’alimentation est fondamentale.

Plus les aliments consommés sont vivants, riches en vitamines, minéraux, oligo- éléments, enzymes, anti-oxydants, plus la flore intestinale sera saine et équilibrée et permet l’exclusion compétitive de pathogènes. Il n’y a pas de compétition, il n’y a pas de guerre au niveau des bactéries car chaque souche bactérienne a un rôle bien défini.

L’alimentation est donc le premier levier de modulation des populations de micro- organismes dans l’intestin et de restauration de la santé avec en plus des cures de probiotiques adaptés à chacu

Il est conseillé de consommer des aliments contenant des probiotiques naturellement présents dans l’aliment. 

 

Pour terminer, un texte optimiste :

Dans la profondeur de l'expérience, l'élite mondiale corrompue VIENT DE PERDRE !

En voulant nous soumettre, il y a eu un basculement des Consciences et des Intentions Humaines vers la Solidarité et la Fraternité qui ouvre maintenant la porte à un Nouveau Monde dont les structures seront toutes autres que ce que nous avons connu depuis toujours.

LES ÉLITES CORROMPUES QUI TENTENT DE NOUS SOUMETTRE ONT PERDU ! C’EST FAIT, CAR LE BASCULEMENT INTÉRIEUR EST EN MARCHE !

NOUS SOMMES EN TRAIN D’Y ARRIVER !

Voici pourquoi ! Vous trouverez ci-dessous des propos vraiment profonds tirés d’une vidéo de Philippe Weber :

ILS ONT PERDU, car en nous enfermant, ils nous obligent à affronter nos parts d'ombre, à regarder nos propres démons droit dans les yeux et à les transmuter.

ILS ONT PERDU, car en nous séparant les uns des autres, ils nous encouragent à nous réunir, à renforcer nos liens et à nous reconnecter de cœur à cœur.

ILS ONT PERDU, car en nous mentant en permanence, ils nous amènent à rechercher la vérité ailleurs et par nous-mêmes, donc à sortir de l'illusion.

ILS ONT PERDU, car en cherchant à nous faire peur, ils nous poussent à lâcher prise, à rester centrés, confiants, et connectés à notre âme.

ILS ONT PERDU, car en voulant contrôler nos véhicules physiques, ils nous permettent d’expanser nos corps subtils et nos consciences, donc notre puissance.

ILS ONT PERDU, car en voulant nous rendre malades, ils nous donnent finalement plus de temps libre, de repos et de renaissance.

ILS ONT PERDU, car en essayant de nous faire disparaître dans l'obscurité, ils nous font croire que, justement, on peut atteindre notre lumière, ici et maintenant.

ILS ONT PERDU, car en nous coupant de mère Nature on lui permet de se nettoyer et de se guérir et nous, de méditer pour elle comme jamais.

ILS ONT PERDU, car en nous maintenant pour faire de nous des esclaves, ils nous forcent à reprendre en main notre souveraineté et notre liberté.

ILS ONT PERDU, car ce confinement est une belle allégorie de notre enfermement dans la matrice 3D qui nous motive encore plus à ascensionner vers la 5D.

ILS ONT PERDU en attaquant nos aînés et nos enfants, ils nous font immédiatement réagir.

ILS ONT PERDU, car en tentant de nous endormir et de nous soumettre, ils sont en train de secouer et de réveiller toute l'humanité.

Merci pour cette expérience sur terre.

Philippe Weber 

Texte tiré de sa vidéo : https://youtu.be/GJTTEc1Opqk

Le texte « ILS ONT PERDU » début à 11:00,

 

Dernière heure, un texte » bouleversant :

Nouvel article sur FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

 

Psychiatre de renommée mondiale: Fauci, Gates et Schwab des «prédateurs mondiaux» derrière le «règne de la terreur» de COVID

par Mohamed Tahiri

Un psychiatre de renommée mondiale dit qu'une cabale maléfique d'élites puissantes, dont le directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses Anthony Fauci, le milliardaire technologique Bill Gates et le fondateur du Forum économique mondial Klaus Schwab, a créé la pandémie de COVID pour pousser les vaccins mortels sur un sans méfiance public et inaugurer un « nouvel ordre mondial ». Le Dr Peter Breggin soutient dans un nouveau livre que le gouvernement américain a commencé le déploiement du vaccin en incitant les gens à se faire vacciner expérimentalement en utilisant divers pots-de-vin, puis a forcé les injections sur des personnes réticentes en menaçant leur emploi, en imposant des taux d'assurance maladie plus élevés, ce qui rend leurs déplacements plus difficiles, et leur refuse même des soins de santé. Breggin, 85 ans, dit que nous sommes au milieu d'une campagne de propagande mondiale conçue pour que les gens se sentent impuissants, dociles et obéissants. Il a expliqué en détail ce que ses recherches approfondies sur la pandémie ont découvert lors d'une interview sur le podcast du Dr Joseph Mercola, le mois dernier. Selon Breggin, « nous sommes opprimés par des gens malfaisants » qui œuvrent pour un régime totalitaire mondial. Breggin est connu comme « la conscience de la psychiatrie » en raison de son opposition aux traitements de choc et aux lobotomies dans les années 1970. Sa campagne contre la psychochirurgie a conduit à une réforme de la profession psychiatrique, y compris l'abolition des lobotomies et autres psychochirurgies expérimentales. Breggin a écrit plus d'une douzaine de livres à succès sur la psychiatrie et l'industrie pharmaceutique. Son dernier livre, Covid-19 et les Predators mondiales , a frappé les librairies le 30 Septembre. « N'ayez pas peur, mettez-vous en colère. Ne vous démoralisez pas. Ils veulent ça. Il y a toute une école de santé publique qui parle de la façon d'intimider et d'engendrer la peur pour amener les gens à faire ce que vous voulez. C'est ce qu'on appelle "l'appel à la peur", a-t- il déclaré. « Nous devons donc savoir qu'il y a une guerre contre nous. Ils ont une guerre furtive contre nous. Soyez donc fier. Soyez un Américain, soyez un patriote, défendez la liberté. Le psychiatre a souligné que l'objectif des mondialistes est de faire en sorte que les gens se sentent faibles et impuissants au milieu de la pandémie. "Il est extrêmement important de surmonter ce qui est essentiellement une tentative de nous faire tous sentir impuissants, obéissants et dociles", a déclaré Breggin à Mercola. «Nous devons savoir qui sont les maîtres qui conduisent cela. Nous devons également comprendre les mécanismes de ce qui est essentiellement une rêne de terreur. Nous assistons à une révolution contre nous qui veut nous faire sentir à nouveau impuissants comme des enfants. » Tout au long de l'interview, Breggin a souligné que les gens devraient cesser de se demander pourquoi les élites mondiales infligent des politiques néfastes et destructrices au public. «En psychothérapie, nous voyons souvent des personnes qui ont été terriblement, terriblement maltraitées par leurs parents, mais elles ne peuvent pas y faire face. Ils ne peuvent pas le comprendre. Ils ne peuvent pas l'identifier comme un mal », a-t-il expliqué. "Ils ne peuvent pas dire que c'était mal pour mon père de m'abuser sexuellement, que c'était mal pour ma mère de participer et d'accepter." Mais c'était mal, dit  le psychiatre. "C'était mal à l'extrême quand vous voyez des gens qui ont été maltraités rituellement", a-t-il déclaré, notant qu'il existe de nombreux cas dans lesquels des familles ont maltraité leurs enfants "de manière rituelle". « Pour l'étranger, il est souvent impossible de croire que cela se produise même parce que nous, les êtres humains, ne pouvons tout simplement pas supporter de regarder le mal », a-t-il déclaré. « Nous ne pouvons pas supporter de penser qu'il y a des gens pour nous faire du mal et nous manipuler. Nous ne pouvons pas supporter de penser qu'il y a des gens différents de nous – des gens qui prennent réellement plaisir à se blesser et à dominer – littéralement en prendre plaisir, comme nous pourrions [prendre plaisir] à un câlin. Le médecin a déclaré qu'il était important de détromper les gens sur l'idée que la pandémie est le résultat de la malchance. La terrible situation dans le monde n'est pas le fruit du hasard, a-t-il soutenu, soulignant que les gens doivent cesser de se demander pourquoi les décideurs politiques prennent autant de décisions contre-productives. "Il est temps d'y faire face et de se débarrasser de l'idée que c'est le hasard, ou fou, ou bizarre, ou n'a aucun sens", a déclaré Breggin. « Comment est-il logique qu'ils ignorent absolument qu'en Amérique maintenant, nous avons plus de 13 000 rapports de décès (au CDC) dus au vaccin, et personne n'enquête ? » Il a demandé. Breggin a souligné qu'au cours des années passées, s'il n'y avait eu que 200 décès dus à tous les vaccins réunis, cela aurait été considéré comme une catastrophe. « Maintenant, nous avons un vaccin qui fait plus de morts que tous les autres vaccins réunis. Alors, comment pouvons-nous ignorer cela ? » il a continué. Pendant ce temps, a noté Breggin, il y a un nombre très gonflé de décès par COVID qui ont été falsifiés en manipulant les mécanismes de signalement. Il a dit que plutôt que "fou", ce qui est fait "est parfaitement logique si vous essayez d'intimider et de submerger une population". « Vous exagérez le danger qui existe – la terreur – et en faites un spectacle d'horreur », a-t-il expliqué. « Et puis vous pensez, quel est leur objectif ? Ils ne veulent pas du tout de traitements précoces, pourquoi ne veulent-ils pas de traitements précoces ? » Breggin a souligné que deux traitements qui se sont avérés utiles dans la lutte contre le COVID - l'ivermectine et l'hydroxychloroquine - sont peu coûteux et sûrs à utiliser. « Pourquoi arrêteraient-ils ça ? » Il a demandé. « Eh bien, ils exagèrent déjà les décès, et ils minimisent déjà les dommages causés par les vaccins, alors cela pourrait-il être, dès le départ, tout à propos du vaccin ? » Breggin a déclaré que « la protéine de pointe est le fer de lance d'un assaut contre l'humanité qui n'a rien à voir avec COVID-19 du tout », et que COVID-19 a été créé « afin d'augmenter considérablement la richesse de nombreuses institutions, de nombreux individus de nombreux , de toutes sortes, dont beaucoup sont malheureusement originaires d'Amérique, qui travaillent en collaboration avec le Parti communiste chinois, comme le livre le démontre douloureusement avec précision, pour accroître cette vaste exploitation du monde. Breggin a déclaré que ce n'était pas un hasard si des démocraties occidentales comme les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne et l'Australie étaient « humiliées » par des politiques totalitaires particulièrement draconiennes. "Eh bien, les Chinois nous mordent à pleines dents depuis très, très longtemps parce que nous sommes le siège de la liberté", a expliqué le médecin, notant que plusieurs pays du tiers monde ont été autorisés à lutter contre la pandémie en utilisant l'ivermectine parce que les forces mondiales se concentrent principalement sur la destruction des pays les plus libres. "C'est terrifiant les gens, mais cela ne devrait pas vous rendre anxieux, effrayé, coupable, honteux, impuissant", a-t-il déclaré. "Cela devrait vous inciter à regarder avec raison ce qui se passe dans le monde dans le monde." Breggin a déclaré que son livre explique en détail comment ce mal a pu s'installer. "Cela a une histoire ancienne", a-t-il noté, citant César, Gengis Khan, certaines tribus africaines et l'empire Inca. « Il y a toujours eu cette tendance à garder les gens sous l'emprise, a-t-il expliqué. « Ce qui nous arrive maintenant n'est pas nouveau. Ce n'est pas inattendu ou inouï. C'est ainsi que l'humanité a toujours vécu. Pendant des décennies, le complot mondialiste visant à créer un nouvel ordre mondial a pris de l'ampleur pendant les années Obama. « En 2010, Bill Gates a prononcé 'la décennie du vaccin', et à votre avis, qui avait raison avec lui en tant que partenaire dans la déclaration ? Antoine Fauci. Il a déclaré que Gates avait fondé le projet « Decade of Vaccines » en 2010, rassemblant un comité composé de mondialistes, dont Fauci, pour mettre en œuvre un plan d'action mondial pour les vaccins. « Le monde compte aujourd'hui 6,8 milliards d'habitants, a déclaré Gates lors d'un Ted Talk en 2010. « Cela s'élève à environ 9 milliards. Maintenant, si nous faisons un très bon travail sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, les services de reproduction, nous pourrions peut-être réduire cela de 10 ou 15 pour cent. » En 2015, a poursuivi Breggin, Gates a organisé un événement «en prévision d'une pandémie», qui a montré qu'ils travaillaient à la création d'une pandémie et d'un vaccin mortel pour l'accompagner. « Vous recevez le vaccin. Si cela ne vous tue pas, vous contractez le COVID et tombez très malade », a-t-il expliqué. Le médecin a déclaré avoir déterré un article de 2015 qui montrait un financement du NIAID de Fauci, pour une étude collaborative avec les deux meilleurs scientifiques du laboratoire de Wuhan. Breggin a souligné que Fauci devait savoir qu'il finançait un virus pandémique potentiel mené par le gouvernement communiste chinois. « Une chose que les gens ne savent pas, c'est qu'il n'y a jamais eu de virus du SRAS-CoV trouvé dans la nature. Jamais, mais il y a un nombre incalculable de virus du SRAS-CoV qui circulent dans les laboratoires », a-t-il déclaré. "Donc, ici, nous avons la Chine et l'Amérique qui fabriquent ce qui sont essentiellement des armes biologiques, l'excuse étant, hé, nous allons fabriquer des vaccins." Mais les vaccins n'étaient pas conçus pour fonctionner, a-t-il poursuivi. « Ils le savent parce que le coronavirus mute tout le temps. Vous fabriquez un vaccin contre le virus chinois, il ne va pas durer longtemps car il va juste aider à forcer ces mutations à sortir. » Breggin a déclaré avoir découvert sur le site Web de Klaus Schwab que Gates en 2016 avait créé un plan d'affaires de 65 pages pour la prochaine pandémie. "Ce plan d'affaires décrit tout ce qui nous arrive maintenant", a-t-il déclaré. « En particulier, il indique que Bill Gates travaillera avec le CEPI, une organisation qu'il a fondée en 2017 avec Klaus Schwab, qui a vanté « la grande réinitialisation » en 2020. Il a déclaré que Gates travaillait déjà à l'époque avec les sociétés pharmaceutiques pour développer ce qui allait devenir l'"Opération Warp Speed". « Pauvre Trump trompé – j'aime Donald Trump – d'une certaine manière, profondément pour ce qu'il a fait pour America First et la liberté, mais il a été dupé. Il ne pouvait pas croire qu'il était dupé par tout le monde. Breggin a déclaré que Trump pensait avoir mis au point l'opération Warp Speed, mais qu'il ne mettait en œuvre que ce que Gates avait proposé en 2017. En juillet 2017, sur la base de leur plan, l'organisation de Bill Gates, le CEPI, a réalisé un PowerPoint pour l'Organisation mondiale de la santé, soulignant que les sociétés pharmaceutiques ne subiront aucune perte au cours de la prochaine pandémie. "Cela dit, en gros que Bill Gates - il est mentionné par son nom - sera impliqué dans l'organisation de la génération des vaccins réels, et toute la richesse travaillant avec diverses personnes et que l'Organisation mondiale de la santé prendra en charge tout le reste", il expliqua. "Imagine ça. Ils n'ont aucun pouvoir comme celui-ci, légalement. Ce ne sont pas les maîtres du monde. Ce ne sont pas les tribunaux ou les congrès du monde. Ils se rattrapent parce qu'ils ont tellement de pouvoir », a déclaré Breggin. « Derrière l'Organisation mondiale de la santé se trouve l'ONU Derrière l'ONU et l'Organisation mondiale de la santé se trouve l'immense puissance de la Chine communiste, une immense puissance. Ils annoncent que l'Organisation mondiale de la santé prendra alors le côté scientifique de celui-ci et s'en appropriera, et établira la norme pour la
médecine, pour les vaccins, pour tout ça. » Breggin a continué :

 

Si vous voulez savoir, comment se produit un règne de la terreur du jour au lendemain ? Vous organisez de vastes entreprises, vous organisez les agences gouvernementales, vous organisez tous ces gens. Vous obtenez un leader puissant
comme Bill Gates, car il a de l'argent partout. Soit dit en passant, il finance l'Organisation mondiale de la santé, pas seulement par le biais de Bill et Melinda Gates. Vous découvrirez dans le livre qu'il finance trois fondations qui donnent de l'argent à l'Organisation mondiale de la santé. Maintenant, si vous regardez 2017 et qui est en partenariat avec Bill Gates, 2016, '17, vous regardez les deux documents qui sont sur mon site Web ou vous lisez le livre, tout est dans le livre, qui travaille, en 2016 et '17, annoncé comme partenaires avec le CEPI, avec Bill Gates, avec Klaus Schawb, avec les compagnies pharmaceutiques ? Eh bien, vous découvrirez que les compagnies pharmaceutiques le sont, mais c'est la partie que vous ne
croirez pas tant que vous ne l'aurez pas lu. Les partenaires incluent la FDA, le CDC, même BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), et cette horrible personne nommée Bright, BRIGHT, de BARDA. Les
grandes agences gouvernementales, le NIH (National Institutes of Health) et le NIAID sont là. Ils travaillent tous avec Bill Gates et CEPI en 2016, '17, et planifient des réunions, et BARDA reste sur son conseil de planification avec Rick Bright. Breggin a expliqué que Rick Bright était "l'homme clé de l'État profond" qui a empêché le président Trump d'ouvrir des traitements médicamenteux réutilisés en Amérique, ce qui a sans doute conduit à des centaines de milliers de morts inutiles. Il a expliqué que la raison pour laquelle les premiers traitements ont été abattus était que nous étions censés être dans « la décennie du vaccin ». "C'est tout ce dont il s'agissait", a-t-il soutenu. "Il n'a jamais été question d'autre chose."

Tout ce qui nous arrive a été développé et planifié à l'avance. Maintenant, les gens disent : « Nous ne comprenons pas », et c'est vraiment, presque tout le monde pense qu'il n'y a pas eu d'expérimentation animale des vaccins, il n'y avait pas le temps, et bla, bla, bla. Les tests sur les animaux de ces vaccins remontent au début des années 2020. Qu'est ce que je dis? 2008, 2010, vous le trouverez dans le livre. Ce qu'ils ont continuellement découvert, c'est que tout vaccin, y compris, parce que plusieurs des études portaient sur des vaccins à ARN ou à ADN, que tout vaccin contre le coronavirus contre le SRAS-CoV - car rappelez-vous, ils créent des SRAS-CoV en laboratoire, beaucoup d'entre eux, toutes sortes, afin qu'ils puissent expérimenter les vaccins. Vous savez ce qu'ils utilisent ? Ils utilisent ce que Ginger appelle, ma femme appelle "Frankenmice". Vous prenez une pauvre souris et vous la développez anormalement de sorte qu'elle a un épithélium pulmonaire humain, et vous pouvez alors
voir ce qui arrive à la souris, comment ces choses tuent les souris. Ils constatent que, tout d'abord, les mutations sont si rapides que cela va être un problème, mais pire que cela, les vaccins qu'ils administrent aux souris finissent par les rendre vulnérables à des résultats horribles, si elles contractent réellement COVID. Ils ne reçoivent pas une très bonne protection, et quand ils contractent le COVID, ils tombent très, très
malades et beaucoup d'entre eux meurent. Ensuite, vous vous demandez : « C'était connu ? » Oui. Comment bien connu? En 2020, alors que l'opération

Vous regardez en arrière et vous voyez ce qui se passe et ce qui s'est passé, et cela vous aide à voir que ce n'est pas vous, donc il n'y a rien de mal avec la moitié de l'Amérique. Il n'y a rien de mal avec ceux d'entre nous qui sont patriotes. Il n'y a rien de mal avec ceux d'entre nous qui croient en Dieu. Il n'y a rien de mal avec ceux d'entre nous qui admirent vraiment les fondateurs du pays, même s'ils étaient des êtres humains et qu'ils avaient des pratiques corrompues et horribles comme l'esclavage, mais ils avaient ces idées étonnantes. Beaucoup d'entre eux étaient des hommes et des femmes très grands et bons, Abigail et John Adams, Martha et George Washington. Des gens forts et dévoués qui ont risqué leur vie et leur fortune entières pour nous donner une nation libre. Nous devons savoir ce qui s'est passé. Nous sommes opprimés par des gens méchants. Rien n'est dû au hasard. Nous pourrions aussi bien être des enfants tourmentés et transformés en êtres impuissantsArrêtez de vous lamenter, arrêtez de vous plaindre. Soyez joyeux, et je veux dire joyeux. Nous ne serons pas toujours joyeux – soyez joyeux que vous soyez à un moment où vous pouvez aider à renverser la vapeur comme nos fondateurs l'ont fait. Nous avons vraiment l'opportunité de nous rassembler, de créer nos propres institutions, de riposter, de prendre de gros risques. Connaissez-vous les fondateurs de notre pays, tous ceux qui ont signé la Déclaration d'indépendance, savaient consciemment qu'ils avaient créé la liste de succès du roi George. Chacun d'entre eux savait que si la guerre était perdue, ils seraient recherchés et pendus. Le roi George l'a promis quand il a vu la liste. J'insiste sur le fait que ça va empirer. J'insiste sur le fait que c'est le plan. Le plan commence toujours par un morceau d'oppression, deux morceaux. Ils vous font travailler, comme la grenouille proverbiale dans l'
eau chaude , ce qui n'est probablement pas une histoire vraie, mais c'est la métaphore, jusqu'à ce que vous soyez cuit, bouilli, donc c'est inévitable, les amis. N'attendez pas que ça se termine. Quiconque est derrière Joe, que ce soit sa femme ou
Barack Obama. Je ne sais pas pourquoi nous ne savons pas. Je ne sais pas qui ne cherche pas beaucoup dans ce domaine. Je suis sûr qu'il y aurait un moyen de découvrir qui est derrière Joe, parce que ce n'est pas Joe. Il n'y a plus rien à l'
intérieur de Joe maintenant, mais c'est le plan. Cela ne va pas s'améliorer tout seul, absolument pas.

Breggin a prédit que l'Amérique connaîtra son propre « règne de la terreur » à la Révolution française. "Cela se passe inévitablement de cette façon jusqu'à ce qu'il y ait une riposte ou que les gens deviennent si dociles qu'ils n'ont besoin que d'exemples occasionnels de terrorisation", a-t-il déclaré. « Nous devons nous battre. Je ne l'ai jamais dit aussi clairement de ma vie, mais il n'y a aucun doute là-dessus. C'est la situation. Je ne parle pas de violence. Je pense que nous devons d'abord nous préparer pour voir si nous pouvons le faire avec une simple dissidence. Soyez comme Gandhi, soyez comme Martin Luther King et prenez des risques courageux. Je pense que c'est là que nous devons aller.

 

En avant toute non pas vers le GRAND RESET des mondialistes mais vers

Le GRAND REVEIL proposé par les gardiens de l’humanité !

Tal SCHALLER