BLOG 10 de Tal SCHALLER

Chers amis

Voici toute une série d’infos que vous ne verrez pas dans les journaux ni à la TV !

Nous devons sortir de l’hypnose collective soigneusement créée par les media pour nous faire vivre dans la peur et l’obéissance et nous informer  à plusieurs sources avant de choisir ce qui nous correspond…

Le temps est venu de prendre notre vie en mains et de choisir ce qui nous semble juste, au plus profond notre cœur et en nous reliant à la sagesse universelle.

Les masques  et les gestes barrière sont une affaire incroyable : comment avons-nous pu vivre  tant d’années en souriant, en riant, en prenant nos proches dans nos bras ? Etions-nous inconscients, stupides, mal informés sur les dangers des virus et des bactéries ? Ou avons-nous affaire à une gigantesque maniuplation collective qui, par des infos répétitives, a réussi à convaincre des millions de gens qu’ils étaient en danger de mort, jusqu’à l’arrivée du vaccin sauveur ?

A vous de répondre !

Youtube : Derrière les lignes ennemies

Une excellente vidéo d’Alexis Cosette, de radio-québec qui montre que l’humanité peut s’unir contre la cabale

 

Énorme fraude sur le comptage des cas de COVID au CDC

 

John Rappoport le 2 juillet 2020

Dans ce cas, nous devons entrer dans le monde officiel (de la folie) -- où tout le monde est sûr qu'un nouveau coronavirus a été découvert en Chine et que les tests de diagnostic sans valeur ont une signification et que les chiffres des cas sont réels et significatifs.  Une fois que nous aurons exécuté toutes ces manœuvres absurdes, nous nous retrouverons au milieu d'un autre scandale, cette fois-ci au sein de notre agence américaine préférée pour les scandales, le CDC.

Le 21 mai, le journal The Atlantic titrait : "Comment le CDC a-t-il pu commettre cette erreur ?"

Je vais vous donner les principales citations, puis je commenterai la conclusion brutale que The Atlantic n'a pas réussi à saisir.

"Nous avons appris que le CDC fait, au mieux, une erreur démoralisante : combiner les résultats des tests qui diagnostiquent les infections actuelles au coronavirus à ceux des tests qui mesurent si quelqu'un a déjà eu le virus... L'agence a confirmé à The Atlantic mercredi qu'elle mélangeait les résultats des tests viraux [PCR] et des tests d'anticorps, même si les deux tests révèlent des informations différentes et sont utilisés pour des raisons différentes.

"Plusieurs États, dont la Pennsylvanie, le site de l'une des plus grandes épidémies du pays, ainsi que le Texas, la Géorgie et le Vermont, mélangent les données de la même manière. La Virginie a également mélangé les résultats des tests viraux et des tests d'anticorps jusqu'à la semaine dernière, mais elle a fait marche arrière et le gouverneur s'est excusé de cette pratique après qu'elle ait été couverte par le Richmond Times-Dispatch et The Atlantic. Le Maine a également séparé ses données mercredi ; les autorités du Vermont ont déclaré qu'elles ne savaient même pas qu'elles faisaient cela".

"'Vous vous moquez de moi', nous a dit Ashish Jha, le professeur K. T. Li de santé mondiale à Harvard et le directeur de l'Institut de santé mondiale de Harvard, lorsque nous avons décrit ce que faisait le CDC. Comment le CDC a-t-il pu faire cette erreur ? C'est un gâchis".

"Le 29 février, le CDC a cessé de publier tout ce qui ressemblait à une base de données complète des résultats des tests quotidiens [COVID]. Quand il a repris la publication des données des tests la semaine dernière [mi-mai]..."

Tout d'abord, la mission fondamentale du CDC est de publier des statistiques sur les maladies de façon continue.  La publication de données partielles va à l'encontre de ce qu'elles sont censées être.

Mais le problème, bien sûr, est de combiner les résultats de deux tests différents - le PCR et l'anticorps - et de les mettre dans un seul et même lot.

J'ai lu l'article de l'Atlantique en long, en large et en travers, et il semble que les experts pensent que seuls les tests viraux PCR devraient être utilisés pour compter le nombre de cas de COVID.

Voici donc un point à retenir que je ne trouve nulle part dans l'article de The Atlantic : LA COMBINAISON DES DEUX TESTS VA CONSIDÉRABLEMENT GONFLER LE NOMBRE DE CAS.

Je ne parle pas de catégories comme le "taux d'infection" ou le "pourcentage".  Je parle de simples nombres de cas.

Certains tests PCR indiqueront COVID et certains tests d'anticorps indiqueront COVID, et les additionner fera augmenter le nombre de cas.  Vous savez, ce grand nombre qu'ils affichent sur les écrans de télévision une centaine de fois par jour.

"Les cas de coronavirus ont encore augmenté hier, et le grand total aux États-Unis est maintenant..."

C'est ce nombre.

Le nombre que les médias, le gouvernement et les escrocs apparentés déploient pour effrayer la population et justifier les mesures de confinement et les utiliser pour arrêter la réouverture de l'économie.

Le cirque de la fanfare avec ses acrobates volants, ses éléphants et ses numéros de clown.

Par conséquent, je ne qualifie pas d'erreur ce que fait le CDC.  Ils ont réussi à créer l'illusion que le nombre absolu de cas est plus élevé qu'il ne devrait l'être.

D'une manière ou d'une autre, ces "erreurs" semblent toujours entraîner de mauvaises nouvelles, et non de meilleures.  Les "erreurs" se situent toujours du côté des hauts plutôt que du côté des bas.

Exemple : la prédiction par ordinateur des décès par COVID au Royaume-Uni et aux États-Unis, faite par cette catastrophe lamentable, Neil Ferguson, dont les antécédents, remontant à 2001, n'ont cessé d'être une horrible exagération lunatique.  Ses prévisions pour 2020, soit 500 000 décès par COVID au Royaume-Uni et deux millions aux États-Unis, ont été directement utilisées pour justifier le confinement dans de nombreux pays.

En 2009, le CDC a cessé de communiquer le nombre de cas de grippe porcine aux États-Unis, tout en affirmant que ce nombre se chiffrait par dizaines de milliers.  J'ai écrit en détail sur le scandale, qui a été révélé par Sharyl Attkisson, alors journaliste d'investigation de la chaîne de télévision américaine CBC.  Le CDC a cessé de compter les cas, parce que le pourcentage écrasant d'échantillons de tissus de patients revenaient des laboratoires sans aucun signe de grippe porcine ou de tout autre type de grippe.  Et pourtant, dans une "analyse" rétrospective ultérieure, le CDC a affirmé qu'au plus fort de l'"épidémie", il y avait 22 MILLIONS de cas de grippe porcine aux États-Unis.

En remontant jusqu'en 2003 et au SRAS, le CDC et d'autres agences de santé publique du monde entier ont fait état des dangers qui planent sur le ciel ; le dernier décompte officiel des décès, au niveau mondial, lorsque la poussière s'est dissipée ?  800.

La tradition veut que l'on exagère le pire, que l'on fasse exploser les chiffres pour créer l'illusion de la destruction.

CDC ?  Erreur ?  L'agence est certainement incompétente.  Mais ce n'est que le début de l'histoire.

La seule fois où ils disent qu'il n'y a pas de danger, c'est quand ils mentent sur les effets des vaccins.

Juste au moment où les gouverneurs tentent de rouvrir leur économie, une gigantesque fraude dans le décompte des cas au CDC leur coupe le souffle.  Les millions d'Américains qui souffrent de la dévastation financière pourraient être démoralisés.  Qui crie à l'aide à ce sujet aux informations du soir ?  Personne.  Pourquoi ?

https://blog.nomorefakenews.com/2020/07/02/huge-covid-case-counting-deception-at-the-cdc/

 

Le masque, symbole du Nouvel Ordre Mondial

1) INUTILITÉ DU MASQUE

Avez-vous entendu parler de Denis Rancourt ?

Denis Rancourt a été professeur titulaire de physique de l’Université d’Ottawa au Canada de 1986 à 2009, date à laquelle il a été mis à la porte pour des raisons essentiellement politiques et administratives. Il a dirigé un laboratoire reconnu internationalement et a publié plus de cent articles dans des journaux scientifiques de premier plan. Il est actuellement chercheur bénévole auprès de l’Association des libertés civiles de l’Ontario.

En avril 2020, il a publié une étude intitulée « Masks Don’t Work : A review of science relevant to COVID-19 social policy » (Les masques ne fonctionnent pas : un examen de la science concernant la politique sociale du COVID-19).

Cette étude, présentant toute la rigueur scientifique voulue, arrive à la conclusion catégorique suivante :

Le port du masque donne une « illusion de sécurité ». Aucune étude ne montre les avantages d’une politique générale de port de masques en public. Pas l’ombre d’un bénéfice pour se protéger des infections virales respiratoires de type grippal, pas même une légère diminution du risque : aucun écart statistiquement valable n’a pu être prouvé… Aucune supériorité des masques hyper filtrants sur les masques chirurgicaux n’a par ailleurs pu être rapportée.

La raison en est simple.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, on considère comme allant de soi qu’elle se transmet par des gouttelettes respiratoires à la fois dans l’air et par contact. C’est sur cette base que l’on a préconisé de nettoyer les poignées de porte, de porter un masque et de respecter des « distances sociales ».

Or, cette hypothèse est fausse, ce mode de transmission n’ayant jamais été prouvé. Le Covid-19, en tant que virus respiratoire, se transmet exclusivement par aérosol comme toutes les autres maladies virales respiratoires. Dans un tel cas, il est absurde de nettoyer les poignées de porte, absolument inutile de porter des masques ou d’enfiler des combinaisons, ridicule de respecter des distances sociales. La seule et unique prévention est d’aérer le plus possible. Les particules d’aérosol sont trop fines pour être bloquées par un masque.

À noter que la Publication originale a été mise en ligne sur le site ResearchGate, puis enlevée par les administrateurs du site, pour des raisons pour le moins étonnantes, aucunement scientifiques. Sans argumentation de fond, il s’agit d’abord de ne pas contredire les recommandations officielles et de ne pas décourager le port du masque.

Vous trouverez en pièce jointe cette étude.

Mais pour plus de facilité, dans une vidéo en français, le professeur Rancourt explique très clairement les résultats de son étude : Covid-19 : Les masques et les « gestes barrières » sont inutiles : https://www.youtube.com/watch?v=Fvp6uah-2hY

2) DANGEROSITÉ DU MASQUE

Par contre, le port du masque sur de longues périodes est dangereux pour la santé.

Vous trouverez dans la vidéo suivante un test effectué par un technicien habitué à contrôler la qualité de l’air dans le cadre de son métier :

https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=YdzA2MgdFAQ&feature=emb_logo

3) LE MASQUE, SYMBOLE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Un troisième aspect du masque fort instructif a été souligné par Gérard Delacroix dans sa lettre d’information économique. Je cite :

« La présidentielle américaine sera incontestablement un marqueur très important dans la déconstruction de la nation américaine. Les mois qui suivront vont nous conduire vers un très grand bouleversement ; toutes nos sources donnent un même scénario dont nous parlerons au fil des semaines.

En attendant, tout ce qu’impose l’Oligarchie n’est pas anodin, comme les masques que l’on rend progressivement obligatoires. Le lecteur sait que cette mesure contraignante avait déjà été planifiée en mai 2010 par la Fondation Rockefeller dans un scénario devenu notre quotidien. Mais pourquoi ? Chez les initiés, il y a toujours un symbolisme.

Quand deux personnes portant un masque se rencontrent, elles ne peuvent pas lire leurs expressions faciales ni communiquer efficacement. C’est donc un symbole qui vise à séparer les gens. Dans une situation sociale de chaos, il est extrêmement cynique d’imposer comme rituel que l’autre constitue un danger. Cela va susciter beaucoup de désespoir à un certain moment, lors du basculement…

Le masque a une signification ésotérique, car il est parfois utilisé dans les rituels d’initiation des sociétés secrètes. Ainsi, l’Oligarchie communique-t-elle un message ésotérique à travers cette initiation pour un nouveau type de société. Les participants à ce rituel sont ainsi conviés à accepter le passage de l’Ancien au Nouveau Monde, mais avec un sentiment de honte (soumission) puisque vous vous cachez en couvrant votre identité faciale. C’est un visage froid, sans expression qui s’impose, à l’image de la nouvelle société qui doit naître du chaos. Ce sont des individus séparés les uns des autres, incapables d’échanger des idées, incapables de protester, qui subissent ainsi ce rituel de mise en servitude. »

Subject : LOI n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public

Legifrance

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022911670&categorieLien=id

 

L’OMS change de discours : les personnes en bonne santé ne devraient pas porter de masque

Par Anne van Gelder - 29/05/2020

L’Organisation mondiale de la santé recommande aux personnes en bonne santé de ne porter un masque que lorsqu’elles prennent soin d’une personne infectée par le coronavirus, ce qui contraste fortement avec les conseils donnés par la Macronie qui veut généraliser le port du masque en public.

« Si vous ne présentez pas de symptômes tels que fièvre, toux ou écoulement nasal, vous n’avez pas besoin de porter un masque », déclare le docteur April Baller, spécialiste de la santé publique à l’OMS, dans une vidéo sur le site web de l’organisation. « Les masques ne doivent être utilisés que par les travailleurs de la santé, les soignants ou les personnes qui présentent des symptômes de fièvre et de toux ».

Cette recommandation diffère de celle des autorités de la santé en France, et dans d’autres pays, qui recommandent de porter un masque ou un couvre-visage dans les lieux publics, qu’ils soient infectés ou non, afin de limiter la propagation du virus.

La théorie officielle est qu’une partie importante des personnes atteintes de coronavirus ne présentent pas ou pas encore de symptômes (asymptomatiques et présymptomatiques) peuvent transmettre le virus. D’où la recommandation de porter des masques dans les lieux publics où d’autres mesures de distanciation sociale sont difficiles à maintenir.

L’expert de l’OMS indique que les masques peuvent donner aux gens un « faux sentiment de sécurité » et a indiqué que les personnes malades devraient en porter un pour éviter de transmettre le virus aux autres.

Les masques qui étaient inutiles selon les experts macronistes au début de la crise, puis sont devenus indispensables récemment, jusqu’à verbaliser le non-port dans beaucoup d’endroits en France, deviendront-ils à nouveau obsolètes ?

Comment peut-on faire confiance aux « experts » incapables de se mettre d’accord sur une question aussi élémentaire ?

Source : Fox News

 

Belgrade libérée

Cassée, la progression implacable de la terreur corono-avirale. Les Serbes récalcitrants se sont rebellés contre leur président lorsqu’il leur a ordonné de retourner en résidence surveillée.

Après deux jours de batailles de rue avec des dizaines de policiers hospitalisés, les robustes manifestants ont gagné ; les autorités ont capitulé et ont renoncé à leurs plans de bouclage pour Belgrade. Les magasins, les bistrots et les restaurants de Belgrade auront un couvre-feu en début de soirée ; mais c’est beaucoup mieux que le bouclage complet qu’ils avaient prévu. Le Premier ministre, Mme Brnabic, s’est plainte de ne pas arriver à comprendre pourquoi son peuple protestait. Elle doit avoir une cervelle d’une densité peu commune, cette dame, si après deux jours de manifestations, elle ne pouvait toujours pas comprendre que les gens ne veulent pas de confinement. C’est un revirement rare de la part des autorités, a déclaré le correspondant de la BBC à Belgrade. C’est un euphémisme dans le grand style anglais. Je pense, moi, que c’est un précédent.

Jusqu’à présent, il y avait des pays qui avaient évité complètement le confinement (Japon, Suède, Biélorussie), mais il n’y avait pas de pays où les gens aient demandé puis obtenu leur liberté. La Serbie est le premier du genre. Ce petit pays des Balkans (7 millions d’habitants) a une longue histoire de résistance – ils ont combattu les Turcs pendant des siècles, ils ont résisté à l’Allemagne nazie plus longtemps que la France, ils avaient le plus fort mouvement de guérilla en dehors du Belarus, et, oui, ils ont combattu la puissante OTAN pendant assez longtemps. Les Allemands avaient bombardé Belgrade en avril 1941, suivis peu de temps après par l’Amérique (aidée par les Britanniques bien sûr). En 1944, le jour de Pâques, six cents bombardiers américains avaient lâché un tapis de bombes sur Belgrade, détruisant ses palais, ses théâtres, ses gares et ses hôpitaux. C’était le cadeau de Pâques de l’Amérique aux Serbes.

En 1999, Bill Clinton a de nouveau bombardé Belgrade, pendant trois mois, tuant beaucoup de Serbes et causant d’immenses destructions. Le président serbe a été capturé et assassiné dans les cellules souterraines du tribunal de La Haye. Mes amis américains, si vous êtes d’humeur à vous excuser, vous pouvez « plier le genou » pour les Serbes, pour des crimes plus récents et plus tangibles que les horreurs du XVIIIe siècle de vos ancêtres. Si les États-Unis avaient choisi de lancer des bombes sur les Serbes c’était pour une bonne raison : les Serbes ne se rendent pas facilement. Ces géants à la volonté solide ont des c..., plus que tout le reste des Balkans réunis. Il ne fait aucun doute qu’aujourd’hui, de nombreux génies malfaisants aux manettes du coronavirus regrettent que la Serbie n’ait pas été complètement rayée de la surface de la terre, car elle risque de constituer un exemple gênant pour une population mondiale plutôt souple et docile.

Mais il est trop tard, nous avons assimilé la leçon. La seule façon d’éviter un nouveau confinement, c’est un soulèvement populaire, car il n’en faudra pas moins pour convaincre nos autorités de s’abstenir de nous enfermer. Comme un petit garçon qui a trouvé le pot de confiture, ils ne peuvent plus se retenir. Notre incarcération rend la vie trop facile à nos dirigeants : les sujets restent chez eux ; ils ne s’aventurent dehors, tout tremblants, que pour faire des courses ; ils sont obéissants ; ils sont au chômage et dépendent donc de la bonne volonté de l’État. Le chômage augmente régulièrement avec chaque semaine supplémentaire de confinement. Les petites entreprises mettent la clé sous la porte. Seuls les géants du numérique survivront au déluge. Les gens sont jetables, simple fardeau pour l’économie. Même leur travail n’est plus nécessaire. Bientôt, les gens indépendants et travailleurs seront remplacés par une nouvelle espèce dépendant entièrement des subventions gouvernementales et ne demandant que plus de divertissement ; une version moderne de la foule avide de panem et circenses (« On veut du pain et des jeux »), la piètre condition à laquelle les fiers Romains avaient été réduits, comme l’écrivait Juvénal vers 100 après J.C.

Pourquoi le gouvernement serbe avait-il décidé d’enfermer son peuple ? Apparemment, c’est à cause de treize décès « liés » au Covid. C’est treize de trop, récitait pieusement le Président. Gardez à l’esprit que des centaines de personnes meurent chaque jour dans un pays de millions d’habitants comme la Serbie, et que c’est parfaitement normal. Qu’y a-t-il de si particulier dans le cas de treize personnes qui sont mortes de pneumonie et qui étaient peut-être porteuses d’un nouveau coronavirus ? Il y a seulement quelques années, des milliers de Serbes ont combattu et sont morts pour leur liberté – c’est du moins ce pour quoi ils se battaient. Aujourd’hui, leurs dirigeants ne pensent plus autant à la liberté. C’est une bonne chose que les gens (par opposition à leurs dirigeants) soient d’une autre trempe.

Les Serbes à qui j’ai parlé ne pensent pas que c’était une décision indépendante de leur président, mais plutôt un ordre envoyé par un obscur Quartier général du Covid, probablement par l’intermédiaire de l’OMS. Il y a une main secrète qui mijote de nouvelles façons de nous compliquer la vie et qui fait pression sur les gouvernements pour qu’ils bloquent les économies et les populations. Les autorités sont naturellement désireuses de revenir au confinement. C’est l’inertie, la grande force d’inertie. Après avoir, avec tant de bureaucrates, mis en place la culture mondiale du coronavirus, instauré une éducation basée sur l’appli ZOOM, colorié des taches tous les deux mètres partout, commandé des millions de masques avec un profit décent pour elles-mêmes, formé une armée de fonctionnaires et discipliné le peuple, elles sont trop feignantes pour laisser tomber. Elles s’y sont habituées, ces autorités qui nous gouvernent, désormais, et elles en savourent les fruits.

Peter Hitchens a écrit à ce sujet dans sa chronique :

Quand cette folie a commencé, je me suis comporté comme si une nouvelle religion fanatique se répandait parmi nous. Soyons polis et tolérants, ai-je pensé. C’est peut-être fou et nuisible, mais avec le temps, cela disparaîtra. Aujourd’hui, il est clair qu’une nouvelle croyance, fondée sur la peur de l’invisible et tout à fait immunisée contre la raison, a pratiquement pris le dessus sur le pays. Et il s’avère que c’est l’une de ces religions qui ne tolèrent pas beaucoup ceux qui ne la partagent pas. Ses évangélistes ne nous laissent pas de répit, mais tirent sur la corde pour nous forcer à les rejoindre. C’est pourquoi je fais tant d’histoires sur l’injonction des muselières pour tous. Ce n’est pas une question de santé. C’est une question de pouvoir et de liberté, et cela a de moins en moins à voir avec le Covid-19. Cette obsession de nous dire à quoi il faut ressembler et de nous transformer d’humains normaux en animaux de troupeau soumis et sans bouche, tous sanglés dans un uniforme obligatoire, fait partie, à mon avis, d’une attaque sans précédent contre notre liberté personnelle en général. Restez chez vous. Arrêtez de travailler. Ne voyez pas vos amis ou votre famille. Soumission, soumission, soumission. Habituez-vous à ce qu’on vous dise ce que vous devez faire. Il semble que nous soyons vraiment devenus une nation de masochistes capitulards.

Aux États-Unis, une nouvelle vague de la prétendue pandémie de Covid est censée chasser le président Trump, après que le RussiaGate et le fiasco de la destitution n’aient pas réussi à faire le travail. Ils ont fabriqué la nouvelle vague sans « réensemencer » le pays (comme Larry Romanoff l’avait suggéré) par le simple truchement des reportages des journaux. « Les nouveaux cas aux États-Unis dépassent les 68.000, un record absolu », s’est écrié le New York Times. Ils ne vous disent pas que ce chiffre ne signifie rien. Les nouveaux cas ne sont pas des cas de malades : ce sont surtout des personnes en parfaite santé qui, par des méthodes défectueuses et douteuses, ont été déclarées porteuses du Covid. Plus vous faites de tests de dépistage d’un virus, plus vous obtiendrez de résultats positifs. George Floyd était porteur du nouveau virus, mais il était encore en assez bonne santé pour se débattre contre les flics.

Un virologiste russe a dit à juste titre : si nous devions tester des personnes en bonne santé pour tout virus de la grippe, nous obtiendrions un nombre énorme de résultats « infecté ». Tout le monde est porteur d’un virus, de ceci ou de cela. Mais nous ne contrôlons jamais les personnes en bonne santé parce que nous n’avons jamais, jusqu’à présent, eu besoin de créer l’illusion d’une pandémie. En 2020, la nécessité d’une telle illusion est devenue primordiale, car les opérateurs de Covid ont l’intention de détruire l’économie mondiale, de briser notre endurance et de renverser tout obstacle. C’est assez inquiétant, que le Texas et la Floride, qui étaient auparavant des bastions de Trump, aient cédé et commencé à exiger les masques à la suite de ces tests fallacieux.

La maladie n’a rien de nouveau.

La seule nouveauté c’est l’insistance des promoteurs du virus. L’imagerie des adeptes du Covid devient de plus en plus militaire. « L’anneau d’acier », c’est ainsi que les Australiens décrivent fièrement la quarantaine décrétée autour de Melbourne. On pourrait croire que leurs rues sont jonchées de morts, mais rien de tel ! C’est la même menace de « nouveaux cas », qui ne signifie rien du tout – mais cela suffit pour obliger les Australiens à accepter cette tyrannie.

Je serais découragé et brisé, s’il n’y avait pas ce soulèvement de Belgrade. Ce que les Serbes sont capables de faire, nous aussi, tous, nous pouvons y aspirer. Il y a un besoin urgent de rébellion contre la dictature du Covid, le besoin de se révolter jusqu’à être libres.

La peur du Covid a été fabriquée pour nous faire craindre chaque être humain, et il faut la chasser.

 

Sortir de la peur

Israël Adam Shamir

Nous voyons les mesures les plus draconiennes que nous ayons jamais vues de notre vivant, et pourtant plutôt que d'être alarmés, vous êtes nombreux à applaudir.

Vous réprimandez les gens pour ne pas avoir obéi au gouvernement, et si l'un d'entre nous ose remettre en question quoi que ce soit, vous nous étiquetez de complotistes et nous sermonnez sur la façon dont nous sommes un danger pour la société.

Quand allez-vous remettre en question ce qui se passe ? Jusqu'où le gouvernement doit-il aller avant de vous réveiller ?

Et vous, jusqu'où êtes-vous prêt à aller ?

Si demain matin ils vous disaient de monter dans le train afin que vous puissiez être emmenés dans des camps de protection contre les virus pour votre propre sécurité, le feriez-vous ?

Oui, vous le feriez !!!

Ils vous contrôlent par la peur.

Ils vous contrôlent en vous convaincant que le monde est dangereux et effrayant, mais qu'ils sont là pour vous protéger, et prendre soin de vous aussi longtemps que vous OBÉIREZ.

Ils savent qu'il n'y aura pas de révolte. Tant que vous êtes confortable dans votre maison avec Netflix, Facebook, Twitter, tout en vous balançant un chèque comme une carotte sur un bâton, vous vous conformerez. Aucune force n'est nécessaire pour la majorité du troupeau.

N.B. Saviez-vous que la phrase la plus utilisée par les nazis durant la deuxième guerre mondiale était celle-ci : « Dies dient Ihrer Sicherheit »

Traduction : « C'est pour votre Sécurité » ?

Si cela ne vous mets pas la puce à l'oreille, rien ne le pourra.

 

Big Pharma dépense 30 milliards de dollars en marketing médical -et veut que les exemptions de vaccins soient éliminées

Par Vera Sharav,

Dans son témoignage méticuleusement référencé soumis à l'Assemblée législative du Massachusetts qui envisage d'éliminer les exemptions religieuses du calendrier de vaccination des enfants, Meryl Nass, MD, membre du conseil d'administration de l'Alliance for Human Research Protection, a exposé les faits pour réfuter la propagande orchestrée par la Pharma sur les vaccins.

Premièrement : « il n'y a pas de crise (pas d'épidémie de décès ou de handicap) due aux maladies infectieuses causées par des enfants non vaccinés, que ce soit au Massachusetts ou aux États-Unis ».

Elle a souligné que « l'éléphant dans l'auditorium aujourd'hui, ce sont les profits de Pharma ». Merck répertorie sur son site Web plus de 1.000 candidats à des postes dans des bureaux d'État et fédéraux auxquels il a « contribué » en 2018.

L'argent de Pharma achète l'allégeance de nos principales sociétés de médias: en plus de ses dépenses publicitaires pour les consommateurs - 6,4 milliards de dollars - Pharma a dépensé en 2016, Pharma a dépensé 29,9 milliards de dollars en marketing médical.

« La dernière stratégie risquée de Pharma essaie de débarrasser le monde des exemptions de vaccins, pour empêcher les dérogations aux vaccins - avant une nouvelle récolte de vaccins, avec des tests d'innocuité et d'efficacité inadéquats. Vaccins pour lesquels Pharma n'aura aucune responsabilité une fois placés dans le programme de l'enfance. »

« Les dérogations découragent les fabricants de s'assurer que les vaccins qu'ils vendent sont aussi sûrs et efficaces que possible. La suppression des exemptions de vaccins, combinée à des exonérations de responsabilité pour les effets secondaires des vaccins et à des normes récemment assouplies pour l'homologation des vaccins, crée un mélange hautement toxique. »

Je m'appelle Dr. Meryl Nass.

  • Je suis médecin en médecine interne à Ellsworth, dans le Maine.
  • J'ai obtenu mon diplôme du MIT et de l'école de médecine de l'Université du Mississippi.
  • J'ai témoigné devant 6 comités du Congrès, principalement sur le vaccin contre le charbon et le syndrome de la guerre du Golfe, et sur les blessures permanentes subies par les militaires qui ont reçu des vaccins militaires de mauvaise qualité.
  • J'ai également témoigné sur la question des exemptions de vaccins aux comités législatifs du Maine, du Vermont et du Nouveau-Brunswick. J'ai pu constater de visu comment les lobbyistes de l'industrie pharmaceutique ont patrouillé dans les salles législatives, fourni des points de discussion, formé des fonctionnaires et aidé à restreindre les termes de ce débat.

L'éléphant dans l'auditorium est aujourd'hui les bénéfices Pharma. Oserais-je dire à haute voix que les bras et le corps de nos enfants sont le moyen de transfert d'argent des citoyens du Commonwealth vers l'industrie pharmaceutique ?

L'industrie pharmaceutique a lancé une campagne très ambitieuse pour légiférer sur les exemptions de vaccins aux États-Unis et au Canada. La France, l'Italie et l'Allemagne ont également annulé les exemptions de vaccins, suggérant que la campagne est mondiale.

L'industrie pharmaceutique exerce une énorme influence sur les régulateurs gouvernementaux, [1] leurs conseillers, [2] [3] organisations médicales professionnelles, [4] principaux leaders d'opinion [5] et revues médicales [6] ainsi que les médias et les législateurs. [sept]

Ce n'est pas discutable [8] –il existe des dizaines d'études le prouvant. Merck a une liste sur son site Web de plus de 1.000 candidats à des postes fédéraux et d'État auxquels ils ont donné de l'argent en 2018 [9]. Merck répertorie également les paiements à des centaines d'organisations médicales professionnelles, d'organisations de patients, de groupes de lobbying pharmaceutiques et à de nombreux PAC et comités républicains et démocratiques. [10] Julie Gerberding, l'ancienne directrice du CDC, est devenue présidente de Merck Vaccines dès qu'elle a été autorisée. [11] Le dernier commissaire de la FDA vient de partir pour Pfizer. [12] La porte tournante claque les Américains.

Les fabricants de produits pharmaceutiques ont dépensé 6,4 milliards de dollars en publicité directe auprès des consommateurs aux États-Unis en 2016, et 29,9 milliards de dollars au total en marketing médical. [13] L'argent pharmaceutique achète l'allégeance de nos grandes sociétés de médias, en plus d'acheter de la publicité. Et c'est déductible d'impôt.

L'industrie pharmaceutique ne respecte pas les règles que vous et moi devons suivre. Au lieu de cela, l'industrie a pour règle d'enfreindre la loi, payant régulièrement des sanctions civiles et pénales de plusieurs milliards de dollars. Les PDG de Big Pharma n'ont pas été envoyés en prison depuis des décennies, et payer des règlements pour leurs comportements illégaux est devenu simplement le coût de faire des affaires.

C'est une industrie qui a prospéré en prenant de gros risques, même lorsque les fabricants savaient à l'avance que leurs produits tuaient. Merck a déboursé 4,85 milliards de dollars pour régler 27.000 réclamations pour dommages au Vioxx, après avoir estimé que le médicament avait causé 38.000 décès par crise cardiaque. [14] Mais les ventes annuelles avaient dépassé 2,5 milliards de dollars par an, ce qui les conduirait probablement au moins à l'équilibre.

Selon Public Citizen :

« De 1991 à 2015, un total de 373 accords ont été conclus entre le gouvernement fédéral et les gouvernements des États et les fabricants de produits pharmaceutiques, pour un total de 35,7 milliards de dollars.»

La dernière stratégie risquée de Pharma essaie de débarrasser le monde des exemptions de vaccins, pour empêcher les dérogations aux vaccins - avant une nouvelle récolte de vaccins, avec des tests d'innocuité et d'efficacité inadéquats, [15] et pour lesquels ils n'auront aucune responsabilité une fois placés sur le calendrier de l'enfance, sont approuvés.

Je doute que c'est ce qu'on vous a dit. Mais l'industrie évolue délibérément, une étape à la fois. Tout d'abord, il a obtenu la Loi sur les cures du 21e siècle, en novembre 2016. Cette loi :

  • ordonné à la FDA d'octroyer plus facilement des licences pour les vaccins, en utilisant des « preuves réelles » au lieu d'essais cliniques randomisés et contrôlés.
  • ordonné au CDC de placer immédiatement chaque vaccin nouvellement homologué devant son comité consultatif, pour qu'il soit considéré pour l'inclusion dans le calendrier de vaccination des enfants. L'inclusion dans le calendrier est le critère nécessaire pour obtenir un vaccin sa renonciation à la responsabilité du fabricant.
  • a ordonné que tous les vaccins recommandés pour une utilisation chez les femmes enceintes (actuellement la grippe et le Tdap, mais beaucoup d'autres soient en préparation) se soient vu accorder une décharge de responsabilité.

Obtenir un vaccin approuvé pour une utilisation pendant la grossesse est la plus récente ruée vers l'or de Pharma. Ceci malgré les preuves [16] [17] (ce que le CDC conteste) que le vaccin contre la grippe est associé à un doublement des taux de fausses couches, et la preuve que le vaccin contre le charbon augmente le taux de fausses couches. [18] Ni les vaccins contre la grippe ni le Tdap n'ont été testés et approuvés par la FDA pour une utilisation pendant la grossesse. Selon l'OMS [19] :

« … Les essais cliniques avant homologation de vaccins n'incluent généralement pas les femmes enceintes et allaitantes. Les rapports disponibles fournissent également des données limitées après l'autorisation, car une fois de plus, les femmes enceintes ne sont généralement pas incluses dans les essais cliniques. À son tour, cela a limité la capacité de prendre des décisions fondées sur des preuves et de fournir des conseils optimaux sur l'utilisation des vaccins dans cette population. »

Malgré cela, les femmes enceintes sont invitées à recevoir les vaccins contre la grippe et le Tdap pendant chaque grossesse. Ne voyez-vous pas quelque chose de malade là-dedans ?

La campagne médiatique d'un an sur la rougeole n'a pas seulement inauguré des projets de loi pour supprimer les exemptions de vaccins. C'était également une aubaine pour les ventes. Merck, qui fabrique les seuls vaccins contre la rougeole aux États-Unis, a vu les ventes de son vaccin RORM augmenter de 58% en 2019. [20]

Il a été affirmé que les vaccins sont, par nature, extrêmement sûrs. Pourtant, les vaccins sont généralement injectés, contournant toutes les barrières naturelles de l'organisme. Même une contamination infime ou une inactivation microbienne inadéquate peut mutiler ou tuer. Des lots de vaccins contaminés se produisent. [21] Les lots généralement contaminés sont jetés, mais dans le cas de l'anthrax, de la polio et d'autres vaccins, des millions de doses ont été utilisées. [22] [23]

Les vaccins ont causé de nombreux troubles auto-immunes, du syndrome de Guillain-Barre à la narcolepsie. (Les deux étaient des effets secondaires des vaccins contre la grippe porcine utilisés lors de la pandémie de 2009.)

Les vaccins semblent sûrs car les effets secondaires immédiats sont généralement légers et temporaires. Les effets secondaires graves d'un vaccin prennent souvent des semaines ou des mois à faire surface, et il est alors difficile de savoir ce qui les a causés. Ce n'est que lorsque les personnes vaccinées ont des taux de maladie au moins 10 fois plus élevés que les personnes non vaccinées que l'effet secondaire est susceptible d'être lié au vaccin.

Un vaccin européen contre la grippe porcine de 2009 (Pandemrix de GSK) a causé plus de 1.300 cas de narcolepsie sévère, principalement chez les adolescents. [24] Ce vaccin était lié à la narcolepsie car 15 fois le nombre habituel de cas de narcolepsie est soudainement apparu dans les cliniques. Les pays qui ont acheté les vaccins contre la grippe porcine, par l'intermédiaire de l'OMS, ont été tenus de renoncer à la responsabilité du fabricant comme condition d'achat. Les litiges des personnes blessées continuent d'être actifs au Royaume-Uni, où le fabricant et le gouvernement britannique nient toute responsabilité pour les blessures.

Cela devrait être évident, mais ce n'est pas le cas : les renonciations du gouvernement à la responsabilité des vaccins découragent les fabricants de s'assurer que les vaccins qu'ils vendent sont aussi sûrs et efficaces que possible.

La suppression des exemptions de vaccins, combinée avec des exonérations de responsabilité pour les effets secondaires des vaccins et des normes récemment assouplies pour l'homologation des vaccins, crée un mélange hautement toxique.

Il n'y a pas de crise (pas d'épidémie de décès ou d'invalidité) due aux maladies infectieuses causées par le manque de vaccinations, ni au Massachusetts ni aux États-Unis.

Selon le CDC, les taux de vaccination dans le Commonwealth sont constamment meilleurs que la moyenne américaine. Plus de 96% des enfants du Massachusetts ont été vaccinés avec chacun des vaccins ROR, DTaP et Polio avant la maternelle. [25] Seule la coqueluche circule régulièrement, en raison de l'échec du vaccin.

Alors que la rougeole a fait la une des journaux aux États-Unis toute l'année, la dernière fois qu'un enfant est décédé de la rougeole aux États-Unis en 2003. L'enfant décédé avait subi une greffe de moelle osseuse 3 mois plus tôt. Il n'a été exposé à personne atteint de rougeole et a peut-être développé la rougeole à partir d'un vaccin vivant.

Les États-Unis comptent en moyenne plusieurs centaines de cas de rougeole par an, principalement en raison de voyageurs qui entrent aux États-Unis pendant l'incubation de la maladie. Il n'a jamais été totalement éradiqué.

Le Massachusetts a eu 1 cas de rougeole en 2019.

Il peut y avoir un million de cas de coqueluche aux États-Unis chaque année, car le vaccin fonctionne mal et se dissipe rapidement. Seule une fraction des cas est diagnostiquée et comptée. Des études montrent que la plupart des cas de coqueluche surviennent chez des [26]

Par conséquent, vous ne pouvez pas obtenir l'immunité collective contre la coqueluche avec les vaccins actuels. Les bactéries de la coqueluche circulent régulièrement, comme elles le feraient même avec un taux de vaccination de 100%.

Il y a environ 10 décès par coqueluche aux États-Unis chaque année, principalement chez les nourrissons trop jeunes pour être vaccinés. Vacciner 100% plutôt que les 96,4% actuels des enfants du Massachusetts pour la coqueluche n'empêcherait pas les décès par coqueluche.

Il y a environ 2.500 cas d'oreillons aux États-Unis chaque année, mais selon le CDC, aucun décès récent n'est survenu. [27] Deux doses de vaccin ne sont efficaces qu'à environ 86%. [28] La plupart des cas d'oreillons surviennent chez des étudiants vaccinés.

Il y a environ 10 cas de rubéole par an aux États-Unis, mais depuis 2012, tous les cas ont été infectés à l'extérieur du pays. [29]

Il n'y a eu aucun cas de polio sauvage originaire des États-Unis depuis 1979. Cependant, des cas de polio dus à des virus vivants du vaccin contre la poliomyélite (ou leurs mutations) se produisent occasionnellement. Cela a conduit les États-Unis à passer aux vaccins antipoliomyélitiques tués et injectés (type Salk, pas Sabin) après 1999.

Entre 2004 et 2017, seulement 2 cas de diphtérie ont été signalés dans l'ensemble des États-Unis.

La varicelle-zona cause la varicelle et le zona. Une fois infecté (ou vacciné avec un vaccin vivant), le virus réside en permanence dans votre corps. Ainsi, il ne peut pas être éliminé de la population en utilisant des vaccins vivants actuels. Le vaccin est efficace à environ 85%. De nombreux pays, dont le Royaume-Uni, ne le recommandent pas.

La plupart des cas de varicelle surviennent chez les vaccinés.

Cependant, il existe des traitements très efficaces contre la varicelle. Alors que les infections à varicelle sont courantes chez les enfants immunodéprimés, généralement en raison de virus déjà présents dans leur corps, il n'y a qu'un décès par an environ par varicelle aux États-Unis.

Le tétanos ne se transmet pas d'une personne à l'autre. Elle est causée par les spores bactériennes de Clostridium tetani dans l'environnement extérieur. Il y a environ 30 cas par an aux États-Unis.

L'hépatite B est une infection virale qui ne peut se propager que par le sang ou par contact sexuel. Les taux d'infection dans l'enfance sont extrêmement faibles aux États-Unis. Il y a un nouveau cas signalé pour 100.000 Américains / an. [30]

Toutes les femmes enceintes sont dépistées pour l'hépatite B. Les rares qui sont positives sont traitées et leurs nouveau-nés traités prophylactiquement.

Ni le tétanos ni l'hépatite B ne peuvent se propager par contact occasionnel, pas plus que d'un enfant à l'autre pendant les activités scolaires ordinaires.

Pour résumer, voici tous les vaccins actuellement requis pour les écoliers du Massachusetts et les risques liés aux maladies qu'ils peuvent prévenir. Il devrait être évident qu'une augmentation de 96 à 97% des taux de vaccination de 2% ou 3% supplémentaires aura un effet négligeable sur ces maladies :

  • Diphtérie - extrêmement rare
  • Tétanos - non transmissible
  • Coqueluche - circule régulièrement malgré les vaccinations
  • Rougeole – rare, mort extraordinairement rare [31]
  • Oreillons – plusieurs milliers de cas / an aux États-Unis, aucun décès récent
  • Rubéole - aucun cas d'origine américaine ces dernières années
  • Varicelle - peut circuler malgré la vaccination, tue 1 enfant très compromis / an aux États-Unis
  • Hépatite B - non transmissible à l'école
  • Polio - aucun cas originaire des États-Unis depuis des décennies

En revanche, les blessures par vaccin ne sont pas anodines. La plupart des blessures graves dues au vaccin impliquent des maladies auto-immunes et / ou des lésions neurologiques qui affectent la personnalité et l'intelligence. Bien que je ne puisse pas vous dire à quelle fréquence ces blessures surviennent, parce que la littérature médicale est incohérente, elles ne sont pas rares. Vous connaissez probablement une famille avec un membre blessé par le vaccin.

Si l'Assemblée législative supprimait la plupart des exemptions de vaccins, cela n'empêcherait probablement pas un seul décès par infection et ne préviendrait qu'un minimum de maladies. Cependant, des blessures importantes au vaccin se produiraient presque certainement chez les enfants actuellement exemptés.

La proportionnalité, la Cour suprême et les mandats de vaccination

L'affaire fondamentale de la Cour suprême concernant le pouvoir d'un État ou d'une municipalité d'instituer un programme de vaccination obligatoire est Jacobson v Massachusetts. Bien que cette décision de la Cour suprême de 1905 ait confirmé le droit de Cambridge, MA d'imposer la vaccination contre la variole aux adultes de plus de 21 ans lors d'une épidémie de variole, selon le Congressional Research Service, la Cour a reconnu les limites du pouvoir de l'État de protéger la santé publique, et établir un test de caractère raisonnable pour les mesures de santé publique :

« Il pourrait être qu'un pouvoir reconnu d'une communauté locale de se protéger contre une épidémie menaçant la sécurité de tous, pourrait être exercé dans des circonstances particulières et en référence à des personnes particulières d'une manière aussi arbitraire et déraisonnable, ou pourrait aller ainsi bien au-delà de ce qui était raisonnablement requis pour la sécurité du public, comme d'autoriser ou d'obliger les tribunaux à s'ingérer pour la protection de ces personnes. » [32]

De plus, l'amende que Jacobson a payée était de 5,00 $, soit environ 150 $ aujourd'hui. Il n'a pas été forcé de se faire vacciner, même lorsque la variole avait un taux de mortalité de 30%. Il a payé une amende raisonnable.

Dans les projets de loi dont nous discutons aujourd'hui, la sanction pour refus de vaccination est d'une dureté insurmontable. La valeur d'une éducation pour une famille est incalculable, mais pourrait être évaluée à des centaines de milliers de dollars. [33]

En droit américain, la doctrine de la proportionnalité signifie que la peine doit correspondre au crime. [34] Dans l'affaire Jacobson, la punition pour non-vaccination était d'environ 150 $, et non pas le coût de 150.000 $ ou plus d'une éducation. Quant aux projets de loi en discussion aujourd'hui, ne vont-ils pas, comme l'a noté la Cour suprême, bien au-delà de ce qui était raisonnablement requis pour la sécurité du public… » - suggérant que les tribunaux devraient s'ingérer pour protéger les personnes non vaccinées ? Si des versions de ces projets de loi sont adoptées, le Commonwealth ne sera-t-il pas empêtré dans des litiges à leur sujet pour les années à venir ?

Parallèlement à l'effort visant à mettre fin aux exemptions de vaccins non médicaux, un effort fédéral / étatique majeur vise à restreindre les exemptions médicales.

Le CDC a récemment révisé son avis sur les exemptions de vaccins, réduisant considérablement la liste des conditions pour lesquelles les vaccinations pourraient être dangereuses. [35] [36]

Le CDC a également publié des « Déclarations d'information sur les vaccins » révisées en août et octobre 2019, [37] qui doit être donné aux parents avant la vaccination de leur enfant, conformément à la loi fédérale.

Les nouveaux bulletins d'information sur les vaccins ont supprimé l'énoncé : « Certaines personnes ne devraient pas recevoir ce vaccin » ; supprimé de nombreuses raisons de ne pas vacciner ; et supprimé les informations sur les effets indésirables du vaccin.

Je vous donne les anciens et les nouveaux bulletins d'information sur les vaccins contre la polio afin que vous puissiez les voir par vous-même.

L'intention est à la fois de restreindre et de fédéraliser l'octroi d'exemptions médicales pour les vaccins.

Les lois proposées obligeraient les employés des services de santé de l'État à accorder des exemptions médicales aux patients qu'ils n'ont jamais vus, en utilisant des directives CDC apparaissant soudainement sans preuves à l'appui - usurpant le rôle des médecins dans la détermination de l'admissibilité à une vaccination en toute sécurité.

L'attente fondamentale de l'éthique médicale est que les patients doivent donner leur consentement éclairé pour toutes les procédures médicales, y compris les vaccins.

Le consentement éclairé signifie que les patients doivent être informés de la procédure, avoir le droit de refuser et ne peuvent être contraints de l'accepter. Ne pas retenir une éducation n'est-il pas une forme extrême de coercition ?

Sans aucune discussion de ses dimensions morales ou éthiques par les médias, les sociétés médicales ou les représentants du gouvernement, l'exigence d'un consentement éclairé pour les procédures médicales, y compris les vaccinations, disparaît en un clin d'œil lorsque les patients n'ont pas le droit de refuser.

Faut-il politiser la question des exemptions de vaccins infantiles ?

Les deux partis politiques bénéficient des largesses de Pharma. Dans d'autres États, la direction du parti a appelé des députés et des sénateurs afin de faire adopter une législation pour annuler et resserrer les exemptions de vaccins, malgré l'opposition des électeurs. Cela se produira-t-il au Massachusetts ?

Veuillez peser soigneusement les risques pour la société par rapport aux risques pour les enfants vulnérables dont les parents ont décidé de ne pas les vacciner complètement.

Veuillez considérer les dommages qu'une telle loi causerait à notre droit à l'autonomie corporelle et au consentement éclairé.

L'élimination du droit de refuser les vaccinations nous place sur une pente très glissante.

Veuillez ne pas vous permettre de faire le sale boulot de Pharma, sans scrupule, conçu comme un effort pour protéger les citoyens vulnérables.

S'ils sont adoptés, ces projets de loi nuiront à des citoyens beaucoup plus vulnérables qu'ils ne l'aident.

Merci beaucoup pour votre considération. Je serais heureux de répondre à vos questions ou de fournir une documentation supplémentaire pour l'un de ces points.

Lisez l'article complet sur AHRP.org.

Commentez cet article sur VaccineImpact.com.

Les références

[1]  https://www.sciencemag.org/news/2009/12/mercks-new-vaccine-honcho-former-cdc-chief-gerberding

[2]  https://www.sciencemag.org/news/2018/07/hidden-conflicts-pharma-payments-fda-advisers-after-drug-approvals-spark-ethical

[3]  https://www.nytimes.com/2009/12/18/health/policy/18cdc.html

[4]  http://politicalcorrection.org/factcheck/200906110008

[5]  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4500705/

[6]  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2964336/

[7]  https://khn.org/news/drugmakers-funnel-millions-to-lawmakers-a-few-dozen-get-100000-plus/

[8]  https://www.nap.edu/read/12598/chapter/1

[9]  https://s3.amazonaws.com/msd19-assets/wp-content/uploads/2019/09/13122047/US.pdf

[10]  https://www.msdresponsibility.com/reporting/transparency-disclosures/

[11]  https://www.mrknewsroom.com/news-release/corporate-news/merck-announces-appointment-dr-julie-gerberding-executive-vice-president

« Gerberding a rejoint Merck en tant que président de Merck Vaccines en janvier 2010. Depuis lors, les vaccins de Merck atteignent plus de personnes que jamais et Merck est devenu le leader mondial sur le marché des vaccins en termes de ventes. En outre, la joint-venture Sanofi Pasteur MSD en Europe, l'activité européenne de Merck dans le domaine des vaccins, dont Gerberding est le coprésident du conseil d'administration, a amélioré à la fois la portée de sa population et ses performances financières. Elle a également aidé à diriger le lancement réussi en Inde de la coentreprise à but non lucratif Merck Wellcome Trust pour le développement de vaccins »

[12]  https://thehill.com/blogs/congress-blog/politics/452654-for-big-pharma-the-revolving-door-keeps-spinning

[13]  https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2720029

[14]  https://bangordailynews.com/2019/03/28/opinion/contributors/why-americans-dont-trust-vaccine-makers/

[15]  https://ccl.yale.edu/sites/default/files/files/Avorn%20Kesselheim%20-%20NEJM%20-%2021st%20Century%20Cures%20Act.pdf The 21st Century Cures Act - Will It Nous ramener dans le temps ? Jerry Avorn et Aaron Kesselheim. NEJM 03/03/2015.

[16]  http://www.cidrap.umn.edu/news-perspective/2017/09/study-signals-association-between-flu-vaccine-miscarriage

[17]  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6501798/

[18]  https://anthraxvaccine.blogspot.com/2009/04/2008-naval-environmental-health-center_6897.html

[19]  https://www.who.int/vaccine_safety/publications/safety_pregnancy_nov2014.pdf

[20]  https://investors.merck.com/news/press-release-details/2019/Merck-Announces-Second-Quarter-2019-Financial-Results/default.aspx

[21] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC523142/

Owen Dyer. BMJ. 16 octobre 2004 ; 329 (7471) : 876. La perte de licence de l'usine réduit de moitié l'offre de vaccin contre la grippe aux États-Unis.

[22]  https://www.congress.gov/congressional-report/106th-congress/house-report/556/1

[23]  https://www.cdc.gov/vaccinesafety/concerns/concerns-history.html

[24]  https://science.sciencemag.org/content/349/6243/17.summary

[25]  Vaccination et taux d'exemption effectifs de la maternelle 2017-2018. CDC - accompagne le document

[26]  https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/67/rr/pdfs/rr6702a1-H.pdf

[27]  https://www.cdc.gov/mumps/hcp.html

[28]  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24252695

[29]  https://www.cdc.gov/rubella/about/in-the-us.html

[30]  « Sélection de taux de maladies à déclaration obligatoire au niveau national et nombre de nouveaux cas: États-Unis, 2016 » - texte des sociétés

[31]  https://www.massafp.org/latest-news/measles-in-massachusetts-2019-summary-to-date-and-new-measles-resources/trainings

[32]  https://fas.org/sgp/crs/misc/RS21414.pdf

Vaccinations obligatoires : lois antérieures et actuelles. Service de recherche du Congrès. Jared P. Cole Avocat législatif Kathleen S. Swendiman Avocat législatif. 21 mai 2014

[33]  http://profiles.doe.mass.edu/statereport/ppx.aspx

[34]  https://en.wikipedia.org/wiki/Proportionality_(law)

[35]  https://www.cdc.gov/vaccines/hcp/acip-recs/general-recs/contraindications.pdf#page=5

[36]  https://www.cdc.gov/vaccines/hcp/acip-recs/general-recs/contraindications.html

[37]  https://www.cdc.gov/vaccines/hcp/vis/what-is-new.html#vis-10-30-19

 

COMMENTAIRE à la vidéo sur youtube tal schaller Mettez vos masques, tonnerre de brest !

« Je vais m'acheter un masque de Zorro pour aller avec mon ensemble de masque obligatoire de bas de visage. Je suis au Texas et malheureusement forcée de porter le masque pour aller faire l'épicerie. Pas de masque pas d'entrer. Dur de protester. Ce que je fais c'est de ne pas masquer mon nez pour respirer et personne ne me dit rien. Alors c'est un début. Pour ceux qui doute encore. Je partage avec vous des données sur ma ville actuelle au Texas: Lubbock. La ville a une population de 258.862 habitants. Nous avons 60 morts le 12 juillet, c'est 0.02% de notre population qui est morte de ce soi-disant virus. Le 11 mai 2020 on avait 50 cas. En deux mois il y a eux 10 morts. Depuis le 3 juillet le gouverneur du Texas nous a forcé à porter le masque dans les endroits public intérieurs et extérieurs. Le 3 juillet on avait 52 morts. Deux depuis le 11 mai. C'est incroyable non. On masque la population pour 2 morts en près de deux mois. Pour l'état du Texas où il est reporté que nous somme un des états le plus touché il y a eu 3.192 morts du virus. Et vous savez quoi, il y a eu 3.642 morts d'accidents de la route en 2020. Hmm... Il y a eu plus de morts par accident de la route que le corona virus. Intéressant non ? Personne n'en parle. C'est moi qui était curieuse et j'ai décidé de faire mon enquête. Voici mes sources : https://www.corona.help/country/united-states/state/texas/lubbock - Pour le nombre de morts à Lubbock désigné corona virus et la stagnation entre le mois de mai et juillet. https://worldpopulationreview.com/state-rankings/fatal-car-accidents-by-state - Pour les accidents de voitures au Texas

https://txdshs.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/ed483ecd702b4298ab01e8b9cafc8b83 - cas de morts au Texas virus. Le 3.192 date du 12 juillet 2020. Ça vaut la peine de se poser des questions, non ? »

 

Un message qui explique un peu la « logique » des porteurs de masques

Un médecin se promène dans le jardin de l'asile. Il aborde un patient qui plante des petits drapeaux jaunes et noirs. Il lui demande :

- Qu'est-ce que vous faites ?

- Vous voyez bien : Je plante des drapeaux jaunes et noirs.

- Mais pourquoi ?

- Pour faire fuir les girafes.

Le docteur répond :

- Mais il n'y a pas de girafes par ici.

Le fou répond :

- Eh bien vous voyez, ça marche !

 

NON AU MASQUE COMME NOUVELLE NORME SOCIALE

Destinataires :

Président de la République française

Premier ministre

Ministre de la Santé

Ministre de l’Éducation nationale

 

Le masque est un premier pas vers la soumission.

Le masque est un premier pas vers la dictature.

Le masque est un premier pas vers la vaccination obligatoire.

Ne nous laissons pas museler !

Ne devenons pas des esclaves !

 

masque.JPG

 

S’il n’y a pas eu d’obligation de porter un masque au plus fort de l’épidémie, ce qui pourtant aurait pu se comprendre, et si le masque est imposé maintenant que l’épidémie est terminée, quel sera le critère pour que nous puissions de nouveau enlever ces masques ?

 

POUR L’ARRÊT IMMÉDIAT DU PORT DU MASQUE QUEL QUE SOIT LE LIEU

Il est temps de se réveiller et d’ouvrir les yeux !

Respirons pleinement et vivons.

Le port du masque, que l’on tente de nous imposer comme étant la nouvelle norme pour « se protéger » est une hérésie.

Porter un masque est à la fois inutile et dangereux, que ce soit pour des adultes ou des enfants (à partir de 11 ans).

Il est urgent d’en interdire purement et simplement le port dès à présent.

  1. Des risques sérieux pour la santé

Le port du masque en continu ne permet pas de respirer convenablement et peut entraîner hypoxie (réduction du taux d’oxygène dans le sang) et/ou hypercapnie (augmentation du taux de dioxyde de carbone), dont les symptômes sont des maux de tête, des vertiges et voire des pertes de connaissance.

Le cerveau se retrouve moins irrigué.

Et les conséquences, qui favorisent la défaillance de notre système immunitaire, peuvent être dramatiques.

Son utilisation prolongée est donc réellement nocive pour la santé.

  • Les masques faciaux posent de sérieux risques pour la santé

https://www.technocracy.news/blaylock-face-masks-pose-serious-risks-to-the-healthy/

Extraits :

« Il n'y a aucune preuve scientifique nécessitant le port d'un masque facial à des fins de prévention. Il existe cependant des dangers à porter un masque facial, en particulier pendant de longues périodes. Plusieurs études ont en effet trouvé des problèmes importants avec le port d'un tel masque. Cela peut varier des maux de tête, à une résistance accrue des voies respiratoires, à l'accumulation de dioxyde de carbone, à l'hypoxie, jusqu'aux complications graves pouvant mettre la vie en danger. »

« Les chercheurs ont découvert que le masque réduisait considérablement les niveaux d'oxygène dans le sang. Plus la durée de port du masque est longue, plus la baisse des niveaux d'oxygène dans le sang est importante. »

« Votre masque peut très bien vous exposer à un risque accru d'infections, et si c'est le cas, avec un résultat bien pire. »

« Aucune des études n'a établi de relation concluante entre l'utilisation d'un masque et/ou respirateur et la protection contre infection grippale. »

Le Docteur Russell Blaylock, neurochirurgien à la retraite, prévient que non seulement les masques faciaux ne protègent pas les personnes saines de tomber malades, mais qu'ils créent également de graves risques pour la santé de leur porteur. L'essentiel est que si vous n'êtes pas malade, vous ne devez pas porter de masque facial.

  • Test de masque en direct (The HighWire with Del Bigtree)

https://www.bitchute.com/video/ypLjmXQoLygi/

(La vidéo initialement postée sur YouTube a désormais été supprimée, car « elle ne respectait pas les règles de la communauté »…)

  • Dr Rashid A Buttar : ce que les masques faciaux font réellement à votre santé

https://www.youtube.com/watch?v=uN1jQinyhsA

 

Aussi, pour toutes les raisons évoquées ci-avant, nous demandons que le port du masque soit purement et simplement abandonné que ce soit dans les lieux clos (publics ou privés) ou dans les lieux ouverts (publics ou privés), comprenant bien sûr les établissements scolaires.

  1. Aucune étude ne vient confirmer l’utilité de porter un masque

Toutes les études qui ont pu être réalisées concernant l’utilité de porter un masque ne parviennent pas à démontrer cette dernière.

  • Les masques antipollution, estce vraiment efficace ?

https://www.sudouest.fr/2016/09/20/les-masques-antipollution-est-ce-vraiment-efficace-2507228-4696.php

 

  • Pic de pollution : porter un masque pour se protéger des particules fines, estce efficace ?

https://www.huffingtonpost.fr/2016/12/07/faut-il-porter-un-masque-pour-se-proteger-des-particules-fines_a_21622402/

  • Boîtes de masques : les contreindications

Même les fabricants de masques mentionnent sur les boîtes que ces derniers ne protègent pas contre le coronavirus et n’empêchent pas sa propagation !

Certes, la plupart du temps, vous ne le voyez pas, puisque les masques vous sont vendus la plupart du temps au détail…

 

 

  • La science est concluante : les masques n'empêchent PAS la transmission des virus

« Les masques — y compris les masques de protection anti-particules — ne fonctionnent pas. Des études approfondies d'essais contrôlés randomisés (ECR) et des méta-analyses d'études d'ECR ont montré que les masques ne fonctionnent pas pour prévenir les maladies respiratoires de type grippal, ou les maladies respiratoires que l'on pense être transmises par des gouttelettes et des particules d'aérosol. »

https://fr.sott.net/article/35687-La-science-est-concluante-les-masques-et-les-respirateurs-n-empechent-PAS-la-transmission-des-virus

  • Covid19 : Les masques et les « gestes barrières » sont inutiles (Prof. Denis Rancourt)

« Les recommandations des agences de santé pour limiter la propagation du Covid sont dénuées de tout fondement scientifique et ignorent le consensus qui ressort de la littérature scientifique pertinente : les masques sont inefficaces pour empêcher les épidémies d'infections virales respiratoires. C'est logique, car le vecteur de transmission principal des maladies virales respiratoires, ce sont les particules aérosols contaminées de très petite taille en suspension dans l'air, que les masques qu'ils soient chirurgicaux ou FFP2 sont incapables de filtrer. C'est pourquoi les masques, mais aussi les gestes barrières (distanciation sociale, lavage fréquent des mains et masques dans les transports publics par exemple) sont des mesures « sanitaires » complètement inutiles. En revanche, l'acceptation sociale du port du masque par une grande partie des citoyens est un véritable signal d'alarme sur la faiblesse de nos démocraties et le manque de culture scientifique de la population. »

https://www.youtube.com/watch?v=Fvp6uah-2hY&feature=youtu.be

https://www.jeremie-mercier.com/covid-19-masques-inutiles/

https://www.jeremie-mercier.com/wp-content/uploads/2020/06/masks-dont-work-denis-rancourt.pdf

Le professeur Denis Rancourt a compilé toutes les études scientifiques comparatives sur le port du masque vs le non-port du masque et elles sont formelles : le masque n’empêche pas la contagion.

 

Aussi, pour toutes les raisons évoquées ci-avant, nous demandons que le port du masque soit purement et simplement abandonné que ce soit dans les lieux clos (publics ou privés) ou dans les lieux ouverts (publics ou privés), comprenant bien sûr les établissements scolaires.

  1. Question de taille et de bon sens

« Le masque : un filtre illusoire ? La taille moyenne d’un coronavirus est de 20 nanomètres (= 20 millionièmes de mm = 2 centièmes de microns). Les lumières (espaces) entre les mailles des masques font, parait-il, 3 microns de côté. Il peut donc passer 150 coronavirus côte à côte, et au carré cela nous donne 22.500 virus par maille – en multipliant par le nombre de mailles, que je ne connais pas, cela doit donner des millions de virus pouvant passer simultanément. »

https://micheldogna.fr/obligation-du-masque-est-ce-medical-ou-politique/

Posez-vous la question : un masque peut-il réellement arrêter un virus ?

capture 1.JPG

efficacité masque.jpg

Bas Les Masques ! Et Hommage aux gens de l'Ombre ! 5 juin 2020 — Silvano Trotta (copie d’écran YouTube)

Un masque pour arrêter un virus, c’est comme un grillage pour arrêter les moustiques…

  • Le masque est inutile pour se protéger

« Porter un masque ne sert pas à se protéger du virus, notamment si celui-ci est aéroporté. Le système de filtrage est quasiment inexistant dans les masques chirurgicaux simples, le virus passerait de toute manière. Mais, surtout, le mode de transmission du coronavirus est encore mal connu, mais n’est pas aéroporté à ce point, autrement ce ne sont pas 20.000, mais plusieurs dizaines de millions de cas qui seraient déjà répertoriés dans le monde. »

https://conseils.radins.com/service/sante-mutuelle/actualites/coronavirus-le-masque-est-inutile-pour-se-proteger/11328

Aussi, pour toutes les raisons évoquées ci-avant, nous demandons que le port du masque soit purement et simplement abandonné que ce soit dans les lieux clos (publics ou privés) ou dans les lieux ouverts (publics ou privés), comprenant bien sûr les établissements scolaires.

  1. Le discours sur les masques a toujours été incohérent

Personne ne peut ignorer la pénurie de masques au moment du pic de l’épidémie.

Alors que nous traversions une période où le virus était le plus virulent, il a été annoncé par nos gouvernements que le port du masque n’était pas obligatoire et qu’il était même inutile, voire dangereux.

  • Sibeth Ndiaye (ancienne porteparole du gouvernement), le 17 mars, point presse : « Les masques, ce n’est pas nécessaire si l’on n’est pas malade ».
  • Sibeth Ndiaye, le 20 mars 2020 sur BFM TV : « Je pourrais dire : Je suis une ministre, je me mets un masque, mais, en fait, je ne sais pas l’utiliser. Parce que l’utilisation d’un masque, ce sont des gestes techniques précis, sinon on se gratte le nez sous le masque, on a du virus sur les mains, on en a une utilisation qui n’est pas bonne et cela peut être contreproductif ».

En revanche, on notera avec intérêt qu’après la pénurie, est venu le temps de la surproduction (il y a donc du stock à écouler…) :

  • L'État refuse de dévoiler les contrats de ses commandes de masques au nom du « secret des affaires » (17 juin 2020) :

https://francais.rt.com/france/76073-etat-refuse-devoiler-ses-contrats-commandes-masques-secret-affaires

  • Le textile français se retrouve avec des millions de masques sur les bras :

https://www.lesechos.fr/industrie-services/mode-luxe/le-textile-francais-se-retrouve-avec-des-millions-de-masques-sur-les-bras-1208494

Et aujourd’hui, on tente de nous l’imposer par tous les moyens. Il devient normal de porter un masque. Légitimement, on est en droit de s’interroger : comment l’humanité a-t-elle fait pour « survivre » et traverser les siècles sans masque ?

  • De leur « inutilité » à une possible obligation... la volteface de l'exécutif sur les masques :

https://www.lefigaro.fr/politique/de-leur-inutilite-a-une-possible-obligation-la-volte-face-de-l-executif-sur-les-masques-20200420

 

Aussi, pour toutes les raisons évoquées ci-avant, nous demandons que le port du masque soit purement et simplement abandonné que ce soit dans les lieux clos (publics ou privés) ou dans les lieux ouverts (publics ou privés), comprenant bien sûr les établissements scolaires.

  1. L’épidémie est terminée

Depuis la fin du confinement, soit depuis deux mois, de nombreux rassemblements ont regroupé des milliers de personnes (Fête de la musique, concerts, manifestations…).

Lors de la plupart de ces évènements, les « gestes barrières » n’ont pas été appliqués (port du masque, distanciation physique…). Si le virus avait toujours la même virulence, nous aurions donc dû assister à une recrudescence de malades et de morts, et les hôpitaux auraient dû, de nouveau, se retrouver submergés dans les quinze jours suivants (temps d’incubation maximum).

Il n’en est rien.

D’autre part, en France, nous avons tous pu constater que les résultats du deuxième tour des élections municipales ont été fêtés par les élus et leurs équipes, sans masque, sans distanciation physique, avec moult embrassades… Il en a été de même lors du remaniement du gouvernement où les passations de pouvoir se sont déroulées dans une profusion de contacts rapprochés…

Si le port du masque était si utile, pourquoi s’en sont-ils privés ?

Quel est leur message ? Sont-ils devenus fous ?

Les règles ne sont-elles pas censées être appliquées par tous ? Ne sont-ils pas censés montrer l’exemple ?

Sont-ils des « super-héros » immunisés et prêts à braver le « terrible virus » juste pour satisfaire leurs électeurs ?

Et depuis, voit-on une résurgence des cas ? À nouveau, est-ce que les hôpitaux sont débordés ?

Où est donc cette deuxième vague tant annoncée (et tant attendue par certains) ?

 

Aussi, pour toutes les raisons évoquées ci-avant, nous demandons que le port du masque soit purement et simplement abandonné que ce soit dans les lieux clos (publics ou privés) ou dans les lieux ouverts (publics ou privés), comprenant bien sûr les établissements scolaires.

Qu’on se le dise : l’épidémie est terminée !

Certes, on nous annonce de nombreux nouveaux cas : ce sont des cas testés positifs (parce que désormais, on teste, ce qu’on ne faisait pas auparavant), MAIS qui ne sont pas malades ! Il n’y a donc plus rien à craindre…

De plus, le nombre de cas en réanimation et le nombre de morts diminuent considérablement jour après jour…

Plus on avance dans le temps et plus le virus perd de sa charge virale.

  • Coronavirus, Remuzzi : « Les nouveaux positifs ne sont pas contagieux, arrêtez la peur »

https://www.corriere.it/cronache/20_giugno_19/coronavirus-remuzzi-nuovi-positivi-non-sono-contagiosi-stop-paura-bf24c59c-b199-11ea-842e-6a88f68d3e0a.shtml?&appunica=true&refresh_ce-cp

  • Disparu ou simplement caché ? Que se passet-il avec le virus ?

https://www.ilgiornale.it/news/cronache/cosa-sta-succedendo-davvero-virus-1867430.html

  • « Je pense qu'il n'y aura pas de deuxième vague cet été ni à la rentrée »

https://www.lepoint.fr/sante/kine/je-pense-qu-il-n-y-aura-pas-de-deuxieme-vague-cet-ete-ni-a-la-rentree-01-06-2020-2377745_2467.php

  • Personne n’est mort du coronavirus

https://off-guardian.org/2020/07/02/no-one-has-died-from-the-coronavirus-president-of-the-bulgarian-pathology-association/

  • « Il n’y aura pas de deuxième vague » : deux scientifiques français expliquent leur thèse

https://www.charentelibre.fr/2020/05/20/il-n-y-aura-pas-de-deuxieme-vague-deux-scientifiques-francais-expliquent-leur-these,3600838.php

  • Les médias sont en train de mentir sur la seconde vague

http://www.ronpaulinstitute.org/archives/featured-articles/2020/june/29/the-media-is-lying-about-the-second-wave/

  • Pourquoi certains dirigeants et médias veulentils que ça continue ?

Interview de l'ancien directeur général du ministère israélien de la Santé le professeur Yoram Lass. Il parle de l'hystérie collective autour du Covid-19.

https://www.youtube.com/watch?v=jyiPP-tdcmU

 

Plus aucun cas de Covid-19 dans certains hôpitaux en Belgique : où en est l'épidémie chez nous ?

« Le nouveau virus est encore en circulation, même s'il est beaucoup moins présent. Dans certains hôpitaux, les virologues constatent que la maladie a quasiment disparu. »

« Des patients hospitalisés pour une infection à la Covid aiguë, ici nous n’en avons plus eu depuis de nombreuses semaines, à peu près 8 semaines. »

https://www.rtl.be/info/belgique/societe/plus-aucun-cas-de-covid-19-dans-certains-hopitaux-en-belgique-ou-est-en-l-epidemie-chez-nous--1230859.aspx

  • Baisse du nombre d’entrées quotidiennes en réanimation (sachant qu’il y a toujours eu des patients en réanimation, même en dehors du coronavirus)

Chiffres : Santé publique France

Graphique : Le Libre penseur (https://www.lelibrepenseur.org/covid-19-2e-vague-entre-propagande-et-realite/)

covid19-2e-vague-entre-propagande-et-réalité.jpg

 

  • Suivi quotidien de l’épidémie

https://www.worldometers.info/coronavirus/

Au 13/07/2020 (extrait), aucun nouveau cas ni aucun nouveau décès ne sont à déplorer en France…

Capture 2.JPG

 

  • Cas de la NouvelleZélande

La Nouvelle-Zélande est dans l’hémisphère sud. Alors que nous entrons dans l’été, elle entre dans l’hiver. Elle est observée depuis des années par les infectiologues et, chaque année, elle est le reflet de ce qui nous attend lorsque nous arrivons en hiver, car elle a un climat similaire au nôtre.

Si le virus est saisonnier comme on le prétend, et si effectivement, une nouvelle vague arrive, alors les cas graves en réanimation et les décès devraient littéralement exploser dans ce pays, d’autant que le climat actuellement (humide, 11°C) est favorable à son développement.

Ce n’est absolument pas le cas : le virus est en train de s’éteindre…

Capture 4.JPG

(https://www.worldometers.info/coronavirus/ — 13/07/2020)

  • Aucun signal en faveur d’une reprise de l’épidémie

Capture 5.JPG

(https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=home – 13/07/2020)

 

Aussi, pour toutes les raisons évoquées ci-avant, nous demandons que le port du masque soit purement et simplement abandonné que ce soit dans les lieux clos (publics ou privés) ou dans les lieux ouverts (publics ou privés), comprenant bien sûr les établissements scolaires.

 

Cette mesure coercitive, en plus d’être dangereuse, n’est pas démocratique.

Tous les établissements scolaires sont bien évidemment concernés par cette mesure. Comme le précise la circulaire de rentrée 2020/2021 au bulletin officiel, le port du masque sera obligatoire : « gestes barrière, hygiène des mains, port du masque pour les adultes et les élèves de plus de 11 ans lorsque les règles de distanciation ne peuvent être respectées dans les espaces clos ainsi que dans les transports scolaires, nettoyage et aération des locaux ».

https://www.education.gouv.fr/bo/20/Hebdo28/MENE2018068C.htm

En laissant nos enfants porter un masque pour se rendre en classe, nous nous rendons complices de mise en danger de leur vie ! Les élèves ont le droit de respirer pleinement et d’être en possession de toutes leurs facultés intellectuelles et cognitives pour étudier.

Réveillons-nous !

Stoppons dès à présent la propagation de cet outil de contrôle et de soumission de la population.

Signons et faisons-nous entendre de nos gouvernements.

Arrêtons d’avoir peur et vivons pleinement !

 

RENDEZ-NOUS NOTRE LIBERTÉ DE RESPIRER !

 

Youtube : Une femme avec des couilles de bison dénonce le plan de l’état profond

Avec sous titres en français         PUISSANT, REMARQUABLE !!!!

 

RFK, Jr. parle avec le Dr Andy Wakefield de son nouveau film, 1986 : The Act.

Pour des milliers de parents dont les enfants ont été blessés par le vaccin, la loi de 1986 sur les blessures liées aux vaccins infantiles (NCVIA) évoque la tristesse, la trahison de la confiance, la déception et la colère. Mais qu'en pense le reste du public ? La plupart des gens ne réalisent même pas que le NCVIA existe ! Ils ont toujours la fausse idée fausse que les vaccins sont sûrs et efficaces et que nos législateurs et responsables de la santé publique ne feraient jamais rien qui puisse sciemment blesser les enfants américains. Nous devons les éduquer. C'est là que 1986 : la loi entre en vigueur.

Les téléspectateurs apprendront comment « The Act » a renversé l'équité et le système judiciaire américain. Présentée à l'époque comme une alternative utile et non accusatoire à de longues batailles judiciaires prolongées, elle s'est en fait transformée en tout ; où les blessés par le vaccin s'attardent sans aide, les parents accumulent des factures médicales et attendent des années un soulagement monétaire qui arrive rarement, et les avocats du gouvernement ramènent à la maison de gros chèques de paie pour leurs efforts contre les familles. Ce système corrompu garantit que les consommateurs paient l'onglet et que les fabricants de vaccins rient jusqu'à la banque.

Le film est disponible en streaming sur  1986theact.com

 

SIDA DES INFOS UTILES

Le vih n’est pas la cause du sida, la personne a arrêté ces médicaments depuis 3 années

https://www.youtube.com/watch?v=9F3Jp28sXJ0

Dr Robert Willner Injects HIV into himself

https://www.youtube.com/watch?v=9WFhw5HHHbQ

 

TROUVE SUR LE NET

On trouve dans l'air 30 millions de virus par mètre cube d'air (source : le journal Le Monde en 2012 + National Geographic) comment un méchant virus voyagerait uniquement par gouttelettes d'eau, ça n'a pas de sens... on vit en symbiose avec les virus, un virus ne s'attrape pas, ils prolifèrent sur un terrain oxydé (source scientifique) Ca fait au moins 7 ans que les scientifiques le savent ! (source : conférence de 2013 sur youtube : vIMdnNhBAlA à partir de la 56eme minute et 38 seconde, Marc Henry chercheur de l'université de Starsbourg explique comment on fait une infection virale et bactérienne). Si vraiment un virus se transmettait de personne à personne, un pays comme la Thailande aurait été torpillé avec ses nombreux salons de massage et gogo bar à population équivalente ils ont eu 480 fois moins de morts qu'en France ! Une des différence majeure entre les deux pays c'est que les thai ne boivent pas l'eau du robinet, or en France les niveaux de chlore ont été augmenté dans l'eau du robinet depuis février, ils ne l'ont même pas caché, ils ont juste dis que la consommation avait baissé, c'est bien connu les gens ont chez eux des fontaines à eau comme dans les entreprises... le chlore c'est ce qui fait tendre les gens vers les maladies à virus (oxydation du corps). Les 3 tests existant ne détectent aucunement un ou des virus, mais des protéines, de l'ARN et de l’ADN ça ne prouve aucunement une infection virale ! Les pays qui ont confiné leur population ont eu 10 à 20 fois plus de morts que ceux qui ne l'ont pas fait ! Confinement : défaut d'oxygénation/déficit de soleil/stress généré par la télé, port du masque : défaut d'oxygénation/respire ton propre Co2, on interdit la vente de bouteille d'oxygène dans certains pays ! Lors de la grippe espagnole de 1918 on mettait les lits des malades dehors au soleil, on a remarqué qu'ils étaient mieux de cette manière, forcément puisqu'ils sont bien oxygénés et ils prennent le soleil (vitamine D) qui est de nature à faire remonter le système immunitaire... Le 13 janvier 2020 la chloroquine a été classée comme substance vénéneuse par le gouvernement, soit disant l'ordre avait été donné en septembre 2019, un médicament qui ne posait pas de problème depuis 71 ans, la probabilité que ça arrive à ce moment-là était de une chance sur 284, quelle drôle de coincidence... On a aussi interdit l'artémisia, qui est un équivalent naturel de la chloroquine, tous deux utilisés dans la lutte contre le paludisme et le covid, on a même été jusqu'à stériliser les graines pour que la plante ne prolifère pas en France ! une démocratie impressionnante de bienveillance ! un moment donné il faut arrêter de prendre les gens pour des cons. « Il apparaît que le premier groupe non traité ou avec du Doliprane met 25,8 jours à guérir, le groupe soigné avec l’azithromycine seul met 12 jours et le groupe antibiotique + hydroxychloroquine met 9,2 jours, soit une guérison presque trois fois plus rapide que sans traitement. » source : France3 (c'est un article qui date du 21 mai et dont le titre est : « Coronavirus : un collectif de médecins réclame le rétablissement du droit de prescrire l’hydroxychloroquine ») sont responsables : média, politiques, industrie pharmaceutique selon Jean Dominique Michel, spécialiste de la santé à Genève : « La majorité des morts du covid sont des morts politique » en faisant peur aux gens on peut leur vendre n'importe quoi par exemple : un potentiel vaccin contre le covid générerait un chiffre d'affaire 50 à 100 milliards de $ au niveau mondial Bill Gates a bien envie d'en profiter, il ne vaccine pas ses enfants, mais il veut vacciner 7 milliards de personnes dans le monde. Depuis que Trump a supprimé le financement à l'OMS, Bill Gates est devenu 1er financeur de l'OMS avec 229 millions de $ (5 fois le financement de la France) mais tout ça n'a pas grand chose à voir avec la science ! Tout ce bordel pour 0,79% des morts annuel dans le monde, la pollution c'est 21% des morts annuel au niveau mondial, si les chaines d'info parlaient 25 fois plus de la pollution dans le monde ils n'auraient pas assez de journées de 24 heures... En France 90% des médias appartiennent à 9 milliardaires, on n’a jamais connu une telle concentration de pouvoir, ils sont capables de faire la pluie et le beau temps, les média ne sont plus impartiaux ! Si on avait expliqué aux gens dans les média comment faire remonter leur défenses immunitaires, il y aurait eu 100 fois moins de morts, mais on ne peut pas faire ça puisque la « santé » repose sur l'ignorance des gens, le manque à gagner serait énorme, on ne peut pas faire d'argent avec quelqu'un en bonne santé et qui n'a pas peur Je cite Albert Einstein qui disait déjà à l'époque : « L'élite capitaliste contrôle inévitablement, directement ou indirectement, les principales sources d'information (presse, radio, éducation). Il est donc extrêmement difficile, voire impossible dans la plupart des cas, pour le citoyen de tirer des conclusions objectives et de faire un usage intelligent de ses droits politiques. » L'esclavage mental est la pire forme d'esclavage. Il vous donne l'illusion de la liberté-démocratie, vous fait avoir confiance, aimer et défendre votre oppresseur, tout en faisant un ennemi de ceux qui tentez de vous libérer et de vous ouvrir les yeux. Gardez votre esprit critique, restez lucides, faites vos propres recherches, croyez en la vraie science, pas en des pseudo expert qu'on voit sur les plateaux télé... tout ceci n'a pas grand chose à voir avec la science !

 

VIRUS ET BACTERIES

Laurent Thouvenin

Quand je vois une personne avec un masque qu'est-ce que je rigole avec un pouce vers le bas... Voyez leurs réactions... Trop drôle... J'ai un super virus, le virus de la bonne humeur... Toutes les autres pathologies ont été mises de côté, il n'y avait que le covid qui comptait, les autres patients pouvaient crever, ces gouvernements (29 principaux dont la Chine en tête et l’OMS) sont des criminels. Vous y croyez à cette pseudo épidémie qui est une vaste supercherie mondiale... Une grippe saisonnière remplacée avec un petit coup de pouce de la 5G, une grosse loupe des merdias de masse et les moutons paniquent et portent des masques inefficaces... Des pseudo tests débiles et complètements inutiles Explications de synthèses... Toute cette histoire de virus (quelques soit le virus) est une pure invention de BigPharma pour faire des sous. C’est un peu différent des bactéries, mais pas trop ! Les « virus » ne viennent jamais de l’extérieur, ce sont des secrétions cellulaires de notre organisme toujours dans le but de rétablir l’équilibre et donc de guérir. Une personne montre des symptômes de « maladie », fièvre, toux, congestion… on lui fait des analyses et on trouve qu’il a une « charge virale » élevée et on conclut tout de suite qu’il a chopé un « virus » quelque part, on ne se pose même pas la question si ces « virus » sont fabriqués par notre corps même pour s’aider à se rétablir. Pour résumer, les virus sont la conséquence d’une maladie, ils n’en sont jamais la cause. À la différence d’une bactérie, un virus n’est pas un micro-organisme mais une sécrétion cellulaire, il n’a donc pas la possibilité de se reproduire, parler d’une infection virale est tout simplement ridicule. Raoult a soigné des personnes qui montraient des problèmes comme des embolies respiratoires ou des désoxygénation cellulaire et la charge virale dans leurs corps est le résultat de ces pathologies et non la cause.

La vraie cause…La 5G mais pas que....

https://www.youtube.com/watch?v=s6uHFY_lVLU

https://www.youtube.com/watch?v=D8hvDKHIxKw

https://videopress.com/v/uXeIOGqT

https://reseauinternational.net/239-scientifiques-remettent-en-cause-le-mode-de-transmission-du-covid-19 https://reseauinternational.net/__trashed-18

https://www.youtube.com/watch?v=gpOwAhTWyRQ&feature=youtu.be

Une question pourquoi le virus du sida n'a jamais muté ??? Parce qu'il n'existe pas en tant que tel, ces virus sont des déchets propres au corps humain... Les maladies opportunistes s'en donne à cœur joie pour s'installer en toute impunité... La maladie n'est rien, le terrain est tout. Les virus, il y en a plus de 200 dans le corps humain en activité seulement et seulement si le système immunitaire est bousillé par les vaccins, contaminations diverses, les pollutions de toutes natures... acidoses par le stress etc. etc... La médecine est malade ainsi que les institutions pour de sombres histoires d'argent et non pour le bien de l'humanité... La finalité le puçage et le piège tendu expliqué ici entre autre : https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/blog/150615/pucage-rfid-humain-desormais-en-france-la-democratie-est-mal-barree

Le puçage et la purge mondial arrivent manu militari… Alors : comment refuser légalement un vaccin ?

👉Etape 1. Ne « refusez » pas le vaccin ou vous serez considéré comme « belligérant ». Vous pouvez poliment refuser leurs services en procédant comme suit.

👉Etape 2. Demandez au médecin si le vaccin contient de la MRC-5 (tous les vaccins en ont, c'est-à-dire des cellules d'avortement et d'autres ADN). Si c'est le cas, vous avez le droit de le refuser.

👉Etape 3. Demandez également s'il y a une possibilité de « réactions iatrogènes » (une réaction indésirable causée par de multiples composants ou médicaments agissant les uns sur les autres) au vaccin (ils en ont tous). Lorsque le médecin dit « oui », il s'agit de votre carte de sortie de vaccination. Remerciez le médecin de son offre et partez.

👉Rappelez-vous, les médecins ont prêté le serment d'Hippocrate (qui est de ne pas faire de mal) et ils DOIVENT le respecter. C'est ainsi que nous refusons légalement (et respectueusement) les services qu'ils offrent sur une base obligatoire et il n'y a absolument RIEN qu'ils puissent faire à ce sujet.

👉Il faut aussi demander le nom de l'autorité responsable en cas d'accident vaccinal, ainsi que le nom du médecin responsable.

 

Vous serez vacciné de force et ils veulent « démanteler » les démocraties et les économies occidentales

(Libre consentement éclairé)

Madame, monsieur, chère amie, cher ami,

Lors d’une conférence de presse donnée le 8 juin 2020, le docteur Maria Van Kerkhove (OMS) a rappelé qu’une transmission du prétendu Covid-19 par les personnes asymptomatiques et qui sont prétendument infectées est très rare (formule de précaution, mais ce qui veut dire que cela est inexistant).

Cette responsable de l’OMS a déclaré : « Il semble encore rare qu’un individu asymptomatique transmette réellement (le Covid-19) (…) Ce sur quoi nous voulons vraiment nous concentrer, c'est suivre les cas symptomatiques. Si nous suivons tous les cas symptomatiques - parce que nous savons que c'est un pathogène respiratoire, il passe d'un individu à travers des gouttelettes infectieuses - si nous suivions tous les cas symptomatiques, isolions ces cas, suivions la mise en quarantaine ces contacts que nous réduirions considérablement… »

Pas malade, on ne transmet pas le prétendu virus aux autres

Ainsi, les autorités étatiques mondiales savent depuis le début qu’il n’y a pas de transmission du prétendu virus entre personnes non malades, même si elles sont prétendument infectées.

Cela signifie et confirme que toutes les mesures de séquestration à domicile n’avaient pas pour objectif de protéger la population, mais bien de détruire l’économie et de nous faire paniquer de peur.

Ces stratagèmes ont été mis en place pour nous faire accepter la suite du programme génocidaire de l’Église Mondialiste, avec de nouveaux médicaments et de nouveaux vaccins.

Pour regarder la conférence de presse, cliquez sur « Pas de transmission asymptomatique »

Pour lire les minutes de la conférence (00:34:04) cliquez sur «Pas de transmission asymptomatique texte »

* * * * *

Bill Gates l’affirme : le vaccin vous sera imposé, vous n’aurez pas le choix !

« You don’t have a choice », « Vous n’aurez pas le choix », Bill Gates l’a déclaré avec conviction et certitude lors d’un entretien avec le The Financial Times le 9 avril 2020.

Vont-ils nous vacciner de force 2 fois ?

Un cartel composé des gouvernements français, allemand, italien et néerlandais a passé au laboratoire AstraZeneca la commande de 400 millions de doses de vaccins pour 227 millions d’habitants (habitants en millions : Allemagne, 83, France, 67, Italie, 60 et Hollande 17).

Tout cela doit nous faire peur, ce n’est pas le prétendu Covid-19 qui doit nous terrifier, mais leur projet de nous vacciner de force avec un produit dangereux (qu’ils appellent « vaccin ») qui pourrait modifier notre génome.

Le nom de ce cartel génocidaire qui vient d’engager près d’un milliard d’euros avec nos impôts : Alliance inclusive pour un vaccin (AIV).

Nom de code du poison qu’ils nous injecteront de force : AZD1222 (développé par l’Institut Jenner de l’Université d’Oxford).

À lire sur le site du Ministère de l’Économie des Finances et de la Relance en cliquant sur « 1 milliard pour deux doses »

Pour voir l’entretien de Bill Gates, cliquez sur « Ils nous l’imposeront de force si nous ne faisons rien »

* * * * *

L’Église Mondialiste veut « démanteler » les démocraties et les économies occidentales

L’égérie de la gauche « démocrate » et islamiste américaine, partisane des Black Lives Matter les plus extrémistes, Ilhan Omar (née en 1982 à Mogadiscio), exige que tout le système politique et économique américain soit « démantelé ».

Ilhan Omar, membre du Parti « démocrate », membre de la Chambre des représentants (députée, elle représente le Minnesota) des États-Unis, depuis les élections fédérales du 6 novembre 2018. Elle est à l’origine de la mise en accusation du Président Donald Trump par la Chambre des représentants en décembre 2019 (procédure d’impeachment qui a échoué).

Le mardi 7 juillet 2020, lors d’une conférence de presse en présence des responsables du « Minnesota People of Color et Indigenous Caucus », qui avait pour thème « le racisme dans les services de police et dans le système de justice pénale », Ilhan Omar a appelé au « démantèlement » du système économique et politique américain(ce qui revient à démanteler les démocraties et les économies occidentales) en le qualifiant « d'oppressif ».

« Tant que notre économie et nos systèmes politiques privilégieront le profit sans tenir compte de ceux qui en bénéficient et de ceux qui en sont exclus, nous perpétuerons les inégalités », a-t-elle affirmé.

Elle a ensuite ajouté qu’ils ne pouvaient se contenter de réformer la justice pénale et qu’ils devaient « commencer le travail de démantèlement de tout le système oppressif ».

Elle a par ailleurs twitté « Nous ne pouvons pas réformer un système pourri, réimaginer et reconstruire une nouvelle voie à suivre est une meilleure approche ».

Pour voir la conférence de presse, cliquez sur « Née en Somalie en pleine guerre civile, elle veut démanteler les démocraties occidentales »

Pour lire son tweet, cliquez sur « Pour elle, le système américain est « pourri » »

* * * * *

États-Unis : la démocratie selon la pourriture mondialiste et démocrate

Alors qu’il autorise et qu’il a autorisé toutes les manifestations raciales anti blancs, dont celles des Black Lives Matter (auxquelles il a participé, pour certaines d’entre elles et sans masque), au motif que cela pourrait favoriser la diffusion du prétendu Covid-19 dans sa ville, Sylvester Turner (parti « démocrate »), le maire de Houston, interdit aux Républicains de tenir leur convention du 16 au 18 juillet 2020.

* * * * *

L’avenir de l’humanité se joue dans les trois mois qui viennent !

Le but ultime de cette fausse pandémie et de la mise à terre de l’économie occidentale : mettre fin à l’humanité et au monde tels que nous le connaissons.

Ils veulent nous imposer leur « Monde Nouveau » en supprimant l’Histoire de l’humanité de ses origines à nos jours.

Il ne s’agit pas là d’une théorie fumeuse, mais du projet qu’ils mettront en œuvre immédiatement après le 3 novembre 2020 si Donald Trump n’est pas réélu.

Ils veulent supprimer la possibilité pour chaque être humain d’avoir une histoire personnelle, dans un environnement social et politique qui garantisse ses droits fondamentaux, tels qu’ils sont décrits dans la DDHC de 1789.

Si Donald Trump n’est pas réélu et en l’absence de révoltes armées des populations occidentales, il en sera très vite définitivement fini de nos droits fondamentaux d’être humain et de nos libertés individuelles.

Le Nouvel Ordre Mondial, c’est :

- La suppression totale des droits individuels

- La suppression totale des régimes politiques démocratiques occidentaux

- La suppression de l’économie occidentale basée sur la libre entreprise et le marché

- Une gouvernance occidentale par cooptations des dirigeants de l’Église Mondialiste, (Groupe Bilderberg et Commission Trilatérale)

- La suppression de la famille

- La suppression sociale et juridique des distinctions biologiques (races, couleurs, genre sexuel, sexualité)

- La mise en valeur dès l’école maternelle de l’homosexualité et de la transidentité comme normes sociale acceptable

- La multi vaccination obligatoire tout au cours de la vie

- Les traitements médicaux obligatoires

- L’identité numérique avec puçage 5G

*****

Bien courageusement à tous, préparons-nous au pire, résistons, ne nous soumettons pas.

Pierre Lefevre

 

Youtube : Test : niveau de C02 dans les masques

Del Big Tree des USA montre l’aberration des masques

 

Données australiennes : épidémie de cancer chez les filles Gardasil

Par Robert F. Kennedy, Jr., président, Children's Health Defense

 

Le verdict est désormais incontournable : Gardasil tue des filles.

Les données sur le cancer du gouvernement australien montrent l'augmentation spectaculaire du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles vaccinées avec Gardasil. Merck commercialise Gardasil comme prophylactique contre les cancers du col de l'utérus malgré les propres études de pré-autorisation de la société qui ont montré une AUGMENTATION de 44,6% des cancers du col chez les filles exposées au virus HPV avant la vaccination (jusqu'à 30% peuvent être exposées dans le canal de naissance).

Les chiffres du gouvernement montrent une augmentation de 16% du cancer chez les 25 ans, une augmentation de 28% chez les 30 ans, plusieurs années après la vaccination.

La presse mondiale obséquieuse a largement cité et crédité les affirmations de l'inventeur du vaccin Gardasil, Ian Fraser (qui recueille des millions de dollars en redevances Gardasil), selon lesquelles Gardasil est sur le point d'abolir le cancer du col de l'utérus en Australie. Les données officielles ont menti sur la chicane de Fraser. Depuis 2007, toutes les filles et les femmes jusqu'à 26 ans se sont vu offrir le vaccin contre le VPH en Australie. Les chiffres du gouvernement montrent une augmentation de 16% du cancer chez les 25 ans, une augmentation de 28% chez les 30 ans, plusieurs années après la vaccination. Le taux de 30 ans est passé de 5,4 / 100k à 6,9 / 100k. Le taux des 25 ans est passé de 3,2 à 3,7 pour 100.000.

Pendant ce temps, les décès chez les femmes plus âgées (non vaccinées) diminuent probablement en raison d'un dépistage précoce réussi du test Pap. Cela indique que le vaccin est le coupable évident chez les femmes vaccinées – soit :

1) l'échec du vaccin,

2) la réduction du dépistage Pap (probablement due dans certains cas à la confiance dans le vaccin contre le VPH),

3) le remplacement du type (les 9 souches de VPH ciblées par les vaccins sont remplacés par des souches plus virulentes)

4) ou issues de amorces pathogènes. Fraser rejette également les histoires de dizaines de milliers de filles dans le monde qui accusent Gardasil de leurs maladies auto-immunes catastrophiques. « Ces filles auraient contracté ces maladies auto-immunes de toute façon », m'a dit Fraser le mois dernier. « Ils n'ont rien à voir avec le vaccin. »

 

Ils ne savent pas ce qu'ils font: les hypothèses chancelantes du paradigme du vaccin

Par l'équipe de défense de la santé des enfants

Comme l'indiquent les déclarations sans cesse rassurantes sur les vaccins Covid-19 à haut risque, les spécialistes des vaccins ne sont pas confiants. Derrière leur confiance démesurée se trouve un paradigme qui est resté essentiellement inchangé depuis le début de la vaccination, malgré les changements sismiques dans la technologie et les calendriers des vaccins. Ce paradigme évalue étroitement les effets d'un vaccin donné contre la maladie cible, mais ne tient guère compte (le cas échéant) de la santé globale des personnes vaccinées ou de la mortalité globale. Les adhérents du paradigme dominant affichent également un manque surprenant de curiosité quant à savoir si les vaccins ont des impacts différents sur les garçons par rapport aux filles ou si la séquence et la combinaison dans lesquelles les vaccins sont administrés comptent.

Les personnes qui enseignent la méthode scientifique ont souligné qu'un paradigme scientifique représente une « lentille » qui peut être « reconnue par l'ensemble des hypothèses qu'un observateur pourrait ne pas réaliser qu'il fait, mais qui impliquent de nombreuses attentes automatiques et empêchent simultanément la observateur de voir la question de toute autre manière. « Les auteurs d'un commentaire de juillet 2020 dans Lancet Infectious Diseases (intitulé « Vaccinologie : il est temps de changer le paradigme ? ») Le soulignent, faisant valoir que des décennies de recherche sur les vaccins ont non seulement échoué à corriger des incohérences importantes, mais contredisent également de nombreuses hypothèses qui orientent les politiques et les programmes mondiaux de vaccination. Comme l’a déclaré l’un des auteurs (le scientifique danois Peter Aaby) en 2019, « la plupart d'entre vous pensent que nous savons ce que font tous nos vaccins - nous ne le savons pas. »

Ils rapportent que 17 études différentes examinant la mortalité toutes causes confondues chez les enfants vaccinés par le DTC ont trouvé une mortalité plus élevée chez les filles que chez les garçons, alors qu'à l'époque de la pré-vaccination en Afrique de l'Ouest, il n'y avait aucune mortalité excessive chez les filles.

« Effets non spécifiques » et surmortalité

Aaby et ses coauteurs sont de fervents défenseurs de la vaccination. Cependant, au cours de plus de 40 ans de surveillance de la santé en Afrique de l'Ouest, ils ont rassemblé suffisamment d'observations et de données pour être persuadés que les vaccins ont des « effets non spécifiques » sur le système immunitaire - en d'autres termes, des effets « autres que l’effet escompté de la réduction de la maladie par la vaccination spécifique. Dans leur commentaire Lancet, ils décrivent six principes pour expliquer ces effets.

De l'avis du groupe Aaby, certains effets non spécifiques sont bénéfiques. Les chercheurs pensent, par exemple, que les vaccins à virus vivants peuvent « accroître la résistance aux infections non apparentées » (principe 1) et - en présence d'une immunité maternelle ou antérieure induite par le vaccin - peuvent améliorer d'autres effets non spécifiques bénéfiques (principe 5). D'un autre côté, certains chercheurs (Aaby et aussi d'autres) sont prêts à accepter le fait que certains effets non spécifiques sont clairement délétères. En 2017, des chercheurs australiens qui se sont penchés sur les effets non spécifiques (« hétérologues ») ont décrit les résultats indésirables allant d'une diminution de la résistance à l'infection à «une altération de la sensibilité aux allergies, à l'auto-immunité et aux tumeurs malignes ». Celles-ci sont déjà assez graves, mais ce que les Australiens ont souligné le plus fortement - citant le vaste corpus de recherches du groupe Aaby - étaient des différences de sexe alarmantes dans les décès de toutes causes, en particulier en ce qui concerne les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche à cellules entières (DTC). Dans le commentaire du Lancet, Aaby et ses coauteurs résument cette observation comme le principe 2, déclarant que « les vaccins non vivants augmentent la sensibilité aux infections non liées chez les femmes ». Plus puissamment, ils rapportent que 17 études différentes examinant la mortalité toutes causes confondues chez les enfants vaccinés par le DTC ont trouvé une mortalité plus élevée chez les filles que chez les garçons, alors qu'à l'époque de la pré-vaccination en Afrique de l'Ouest, il n'y avait aucune mortalité excessive chez les filles.

Selon Aaby et ses collègues, les filles ont également obtenu des résultats moins bons - en termes d'effets non spécifiques et de mortalité toutes causes excessives - avec un certain nombre d'autres vaccins, notamment les vaccins contre la polio inactivé (VPI), l'hépatite B (HepB) et la grippe H1N1 ainsi qu'un vaccin pentavalent largement utilisé qui contient des composants DTC, HepB et Haemophilus influenzae type b (Hib). De plus, les essais de phase 3 en Afrique du vaccin expérimental contre le paludisme de GlaxoSmithKline en 2015 ont été associés à une mortalité toutes causes confondues deux fois plus élevée chez les filles et à un risque plus élevé de paludisme mortel chez les filles. Commentant cette dernière découverte et le fait que le vaccin antipaludique de GSK était « le premier vaccin recombinant à nanoparticules virales pour montrer des effets hétérologues », ont averti les chercheurs australiens en 2017 »que les vaccins artificiels, et pas seulement les vaccins dérivés d'agents pathogènes, devront peut-être être soigneusement évalués pour les effets non spécifiques et spécifiques avant une mise en œuvre à grande échelle ». Ils ont en outre noté l'absence de toute recherche évaluant si les vaccins pentavalents « ont des effets hétérologues similaires aux vaccins composants qu'ils contiennent ».

Le vaccin DTC - fortement promu par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et son principal donateur, Bill Gates - tue plus d'enfants que les maladies ciblées par le vaccin.

Quels vaccins, quand?

Les analyses effectuées par Aaby et ses collègues ne se sont pas concentrées uniquement sur la surmortalité féminine mais également sur les comparaisons vaccinées versus non vaccinées. Dix études qui ont examiné la mortalité toutes causes confondues chez les enfants africains vaccinés au DTC par rapport aux enfants africains non vaccinés au DTC ont montré une mortalité plus élevée (en moyenne deux fois plus élevée dans les 10 études) pour le groupe vacciné. Le message à retenir inquiétant de ce corpus méticuleux de recherche est que le vaccin DTC - fortement promu à la fois par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et son principal donateur, Bill Gates - tue plus d'enfants que les maladies ciblées par le vaccin.

La raison pour laquelle cela est lié au principe 3 du groupe Aaby (« la vaccination la plus récente a les effets non spécifiques les plus forts ») et au principe 4 (« les combinaisons de vaccins vivants et non vivants administrés ensemble ont une variable [effets non spécifiques] »). Les chercheurs expliquent :

[Dans] toutes les études explorant [séquence et combinaison], l'incidence de la mortalité toutes causes augmente si le vaccin DTC est administré après le vaccin contre la rougeole par rapport à l'ordre inverse. De même, l'administration conjointe du vaccin contre la rougeole et du vaccin DTC est associée à une incidence plus élevée de mortalité toutes causes confondues que de recevoir uniquement le vaccin contre la rougeole. [Aux États-Unis, la réception de vaccins vivants avec des vaccins non vivants était associée à un risque plus élevé d'hospitalisation pour des infections non ciblées que d'avoir un vaccin vivant uniquement.]

Avec le principe 6 (« les vaccins peuvent interagir avec d'autres interventions affectant le système immunitaire »), Aaby et ses coauteurs envisagent également l'interaction entre les vaccins et d'autres interventions de santé. Ils notent une étude montrant que si la supplémentation en vitamine A bénéficiait aux enfants qui n'avaient pas été vaccinés, « [chez] les enfants qui avaient été vaccinés, la supplémentation en vitamine A était associée à une tendance à une mortalité accrue chez les filles ».

Dangereux - ou scientifique?

Pour évoluer avec intégrité, la science exige « de prêter attention aux observations anormales, étranges ou importunes ». C'est exactement ce que le groupe Aaby a fait, mais pour la plupart des vaccinologues - se contentant de laisser leurs hypothèses intactes - les conclusions des chercheurs danois sur les effets non spécifiques et la surmortalité sont probablement « malvenues ». Un écrivain de l'American Council on Science and Health (qui prétend qu'il « promeut la science et déboulonne les déchets depuis 1978 ») l'admet, décrivant l'article du Lancet comme un « document dangereux ». Et s'inquiétant de son potentiel à servir de « munitions » pour les anti-vaxxers et « ceux qui ont des buts néfastes » - des individus qui pourraient volontairement « détourner » les résultats pour « prétendre que les vaccins et le calendrier vaccinal recommandé par les CDC ne sont pas sûrs ». En réalité, les résultats du groupe Aaby sur la vaccination et la mortalité - et leur cohérence remarquable - peuvent se tenir debout tout seuls, aucun détournement requis. Alors que les vaccins Covid-19 continuent de se précipiter vers un déploiement précipité, les vrais dangers viennent de permettre aux scientifiques des vaccins rigides, complaisants et malhonnêtes de continuer à prétendre que leur paradigme de vaccin défectueux est sûr.

 

Thérapie d'urine

BrotherSage. Co-fondateur + directeur des communications pour Shivambhu.org & Shivambhu Hut

Qu'est-ce que la thérapie urinaire ?

La thérapie urinaire est un remède populaire, efficace et gratuit pour de nombreux maux. Il existe de nombreux livres sur l'urine. Pendant des milliers d'années, il a été utilisé pour guérir une grande variété de maux. Les gens le boivent et l'appliquent également sur la peau.

L'urine est un sous-produit non toxique de la filtration sanguine (pas la filtration ou l'excrétion des déchets). Le corps sécrète des éléments non nécessaires à l'époque par l'urine. L'urine contient des milliers de composés, dont de grandes quantités d'urée et d'acide urique, qui sont les deux antioxydants les plus abondants dans le corps. L'urine contient d'autres composés spécifiques à la personne dont elle provient. Il possède des propriétés antibactériennes, antifongiques, antivirales, antinéoplasiques (anticancéreuses), anticonvulsivantes et antispasmodiques. L'urine contient de l'alanine, de l'arginine, de l'acide ascorbique, de l'allantoïne, des acides aminés, du bicarbonate, de la biotine, du calcium, de la créatinine, de la cystine, de la DHEA, de la dopamine, de l'épinéphrine, du folate, du glucose, de l'acide glutamique, de la glycine, de l'inositol, de l'iode, du fer, de la lysine, du magnésium, du manganèse, mélatonine, méthionine, azote, ornithane, acide pantothénique, phénylalaline, phosphore, potassium, protéines, riboflavine, tryptophane, tyrosine, urée, vitamine b6, vitamine b12, zinc et autres composés.

L'urine est le médicament spécifique du corps. De nombreux composants dans le sang qui se trouvent dans l'urine ont une énorme valeur médicinale, et lorsqu'ils sont réintroduits dans le corps, ils stimulent le système immunitaire et stimulent la guérison d'une manière que rien d'autre ne fait.

Comment utiliser la thérapie urinaire

N'utilisez PAS votre urine si vous :

  • Avez une infection fongique ou bactérienne de la vessie (infection urinaire, infection des voies urinaires, cystite, muguet, candida, pyélonéphrite).
  • Prenez des médicaments pharmaceutiques.
  • Prenez d'autres médicaments.
  • Sont désintoxiquants. Un processus de désintoxication ou de guérison peut éliminer les toxines par l'urine et vous ne voudriez pas les boire.

L'urine fraîche est pratiquement stérile. Si votre urine ne convient pas, vous pouvez utiliser l'urine d'une personne en bonne santé de confiance (généralement un membre de la famille). Pour la plupart des gens, il est psychologiquement plus facile d'utiliser le vôtre.

Le plus nourrissant est celui qui se passe le matin après s'être levé. Commencez à faire pipi, puis arrêtez. Ensuite, collectez l'urine (appelée urine à mi-parcours ou MSU). Arrêtez de collecter avant que votre vessie ne soit vide.

Buvez l'urine pendant quelques semaines, puis faites une pause d'une semaine ou deux. Il est préférable de ne pas boire de grandes quantités pendant de longues périodes. Au contraire, laissez de plus petites quantités d'urine agir comme stimulant et ramasser.

L'urine est également un remède efficace pour de nombreuses affections cutanées. Dans certains cas, il suffit de frotter l'urine sur la peau. Dans d'autres cas, il peut être plus efficace de mettre l'urine dans un sac en plastique et de maintenir le pied ou la main affecté dans le sac pendant cinq minutes ou plus.

Thérapie d'urine pour les allergies

Les réactions allergiques sont causées par les globules blancs (récepteurs d'antigène) qui attaquent les substances étrangères dans le corps, même lorsqu'elles ne constituent pas une menace. Divers aliments, poussières, pollen, squames, etc. sont attaqués par erreur par le système immunitaire. Le Dr William Linscott a montré que lorsque ces récepteurs d'antigènes (globules blancs) sont réintroduits dans le corps, le corps développe des anticorps contre eux, arrêtant la réponse allergique. L'urine des personnes allergiques contient leurs récepteurs antigéniques allergiques. En buvant sa propre urine, une personne allergique produit des anticorps qui arrêtent les réactions allergiques.

Thérapie urinaire comme remède traditionnel

La thérapie urinaire guérit ou annule de nombreuses maladies supposées incurables. Ce qui suit est une liste qui inclut certains, mais pas tous les maux ont été améliorés ou inversés avec la thérapie d'urine:

 

PRISE DE TEMPERATURE

Michel DOGNA

Voici le témoignage d’une infirmière australienne que j’ai trouvé très parlant.

Je vous partage ici sa traduction :

« Je suis vraiment inquiète. J’ai recommencé à travailler selon les nouveaux protocoles en vigueur. Une de mes nouvelles tâches est de prendre et enregistrer la température de chaque personne.

Je vise le centre du front avec mon pistolet à température, j’appuie sur la gâchette, j’attends le bip et j’enregistre la température. Je m’excuse toujours auprès de la personne avant de procéder !

Après l’avoir fait une dizaine de fois, j’ai tout d’un coup eu une prise de conscience :

Est-on en train de nous désensibiliser à être visé à la tête ?

J’ai donc commencé à prendre la température au poignet, ce qui s’est avéré plus précis étant donné qu’on est en hiver (hémisphère sud) et que les fronts sont froids et j’avais des résultats de 35 degrés ! Au poignet j’avais environ 36,5.

Plus tard dans la journée, j’ai dû aller dans un magasin d’un centre commercial. Et que vois-je ? On doit faire la file pour se faire prendre la température par une employée qui de toute évidence s’ennuie à devoir effectuer cette procédure.

En tant que thérapeute énergétique, je refuse catégoriquement qu’on vise directement ma glande pinéale avec un rayon infrarouge. La plupart des gens acceptent de subir cela plusieurs fois par jour ! Notre glande pinéale doit être protégée car elle est cruciale pour notre avenir dans ce monde.

J’ai choqué plus d’une personne dans la file quand j’ai pris le pistolet qui se levait automatiquement vers mon front et l’ai dirigé sur mon poignet (je suis douce mais j’ai une voix ferme), ce qui a eu pour effet de réveiller l’employée, sidérée que cela fonctionne. « C’est quand même le comble », dis-je, « d’utiliser un thermomètre infrarouge sur qui que ce soit sans avoir au moins les connaissances de base, soit :

- la fourchette des températures : normale (36,2-37,2), inférieure à la normale(34-35) et fièvre (38 et plus)

- le thermomètre est plus précis sur le poignet et le pli du coude.

Prenez donc la température au poignet et cesser de viser les gens au front ! »

J’ai trouvé vraiment perturbant d’observer les enfants s’accoutumer à voir un objet à la forme d’un pistolet viser au front de chaque personne, et qu’on le leur fasse à eux aussi, sans une quelconque réaction, qu’on permette cela sans broncher...

Prions pour que cette folie cesse 

PS : Est-il anodin de viser la glande pinéale avec un rayon laser ?

 

Déconfinement à Strasbourg : Le tribunal administratif suspend l'arrêté municipal qui rend obligatoire le port du masque

JUSTICE Le juge estime que le port du masque est une ingérence « dans l'exercice du droit au respect de la vie privée »

Le port du masque était obligatoire dans le centre-ville de Strasbourg et sur le quai des Bateliers. —

Le port du masque n’est plus obligatoire au centre-ville de Strasbourg. La mesure, qui avait été prise par un arrêté municipal le 20 mai, a été suspendue ce lundi par le tribunal administratif.

Dans sa décision, le juge des référés Henri Simon estime que le port du masque est « une ingérence dans l’exercice du droit au respect de la vie privée au sens de l’article 8 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ».

Le procureur de la République a été notifié de cette décision, selon Rue89 Strasbourg. La décision du tribunal administratif étant exécutoire, plus personne ne peut être verbalisé au centre-ville de Strasbourg pour non-port du masque. La ville de Strasbourg a désormais la possibilité de contester devant le Conseil d’Etat.

 

UNE VISION ECLAIREE DE LA PANDEMIE

UNE VISION ECLAIREE DE LA PANDEMI

 

A – Anatomie de l’épidémie :

  • Tous les symptômes donnés au covid-19 « sans exception » viennent du déséquilibre du corps à cause de l’absorption des métaux lourds cumulés aux ondes électromagnétiques 4/+/1 G et la mobilisation du microbiote et du virome humain pour évacuer et éliminer ces métaux lourds « déchets toxiques ».
  • Les radiographies « rayons X : TDM et scanners thoraciques » sont dangereuses ces temp-ci parce qu’elles concentrent et attirent davantage les ondes électromagnétiques.
  • Les tests de dépistage « RT-PCR, PCR, .. » n’ont aucun sens étant donné qu’ils testent et analysent plusieurs souches proches de la famille des coronavirus qui est une famille largement répandue pendant les saisons grippales, en plus des autres virus grippaux, d’où les nombreuses personnes ayant des symptômes mais qui donnent des tests négatifs.
  • L’exposition de n’importe quel système vivant à un champ électromagnétique équivaut un empoisonnement, qui s’exprime par une acidose des cellules et tissus chez les personnes manifestant des symptômes imputés au covid-19, mais qui sont dus en vérité aux métaux lourds stockés Pb, As, Hg, Al, Cd dans le corps humain, provenant des aliments transformés, végétaux traités chimiquement, médicaments, vaccins, emballages ‘migration des particules’, qui s’excitent et interagissent avec la hausse des ondes électromagnétiques transmises par les antennes de la 4/+/1 G.

 

B – Preuves à l’appui : inspiré du livre « The invisible Rainbow : A history of electricity and life »

A savoir : La ceinture de Van Allen est responsable de la diffusion des ondes cosmiques sur la terre pour harmoniser la charge électromagnétique des corps humains mais l’électrification de la terre déforme et empêche la réception correcte des êtres vivants de ces ondes cosmiques bénéfiques, voire impacte négativement ces derniers.

  • La grippe espagnole H1N1 1918/19 : a été précédée par le lancement mondiale des premières ondes radio à la fin de la première guerre mondiale « même si la radio et son utilisation minime ont commencé depuis la fin du 19ème siècle ».
  • La grippe asiatique H2N2 1957/58 : a été précédée par le lancement du premier satellite Russe, SPOUTNIK en 1957
  • La grippe de Hong Kong H3N2 1968 : a été précédée par le lancement des cinq premiers satellites Français, ASTERIX, DIAPASON, DIADEME, entre 65 et 67.

 

C – Questions logiques et scientifiques qui chassent le moindre doute :

  • Du mucus prélevé chez les personnes atteintes « soit disant » en 1918, qu’on a injecté à des personnes saines : aucune manifestation !!! « classée sans explication par les services de santé USA »
  • De l’aérosol prélevé de l’éternuement des chevaux atteints de la grippe espagnole a été appliqué à des chevaux sains : aucune contagiosité !!! « classée sans explication par les services de santé USA »
  • Des scientifiques ont déclaré avoir du mal à comprendre comment est-ce possible qu’un virus infecte l’Amérique de l’ouest et atteint l’Afrique du sud en moins de 2 semaines à une époque où les moyens de transport se limitaient aux chevaux et bateaux « l’aviation civile n’a commencé qu’aux années 20 au plutôt » !!!
  • Quelles sont les premières villes dotées de la 4/+/1 G pendant cette pandémie « d’après leur magouille » ? Pékin, Shangaï, Nanjing et Wuhan (3 villes côtières et une ville de l’intérieur)
  • Pourquoi au fur-et-à mesure du déploiement et de la hausse des ondes électromagnétiques et en fonction des villes où cette technologie s’installe on remarque incroyablement et notablement les manifestations et l’envahissement des hôpitaux … !!!
  • Pourquoi est-ce que les villes côtières des pays les plus touchés signalent relativement moins de cas atteints et de mortalité alors que ce sont des villes très denses parfois étant des capitales ou des villes touristiques « Lisbonne, Dubaï, Miami, Istanbul, Perth, Oslo, Los-Angeles, Helsinki, Hong-Kong, Dublin, Tokyo, San Francisco, Sydney, Singapour, Copenhague, Vancouver, Barcelone, Auckland » !!!

 

NB : La biochimie synergétique « effet cumulatif » de par l’hygiène alimentaire ; la consommation des médicaments ; l’obligation vaccinale et le nombre de vaccins fixés par le programme et la politique vaccinale des villes/pays susmentionnés ; densité des wifi en fonction des localités ; la cigarette ; l’utilisation du papier aluminium et du four micro-onde ; les produits de nettoyage sont les principaux facteurs de risque, source de contamination et de pollution chimique et électromagnétique, pris en considération dans l’acidification du corps humain, contrebalancée par la charge des minéraux alcalins contenus dans l’aérosol respiré par les habitants des villes côtières.

 

D – Conseils et mesures préventives ou pour remédier aux manifestations déjà apparues :

  • Eviter tous les produits alimentaires industriels, y compris la viande, les produits laitiers, les pâtes favorisant l’acidification du corps
  • Éteindre les smartphone, wifi, multiprise autant que possible
  • Sensibiliser le voisinage à minimiser l’utilisation de tout dispositif, appareil absorbant et concentrant les ondes électromagnétiques
  • Utiliser le sel pour préparer ses bains où fréquenter la mer le plus possible
  • Marcher pied nu dans la nature afin de décharger le maximum possible les charges électromagnétiques
  • Se procurer des pierres calcites ou noires pour aider à faire sortir les charges électromagnétiques et les harmoniser en les transportant
  • Pratiquer la mise à la terre pour remédier aux charges négatives et bien répartir les ondes à l’échelle du corps
  • Se nourrir principalement à base de légumes afin de basifier et d’alcaliniser le corps
  • Eviter de se rendre à l’hôpital le maximum possible en raison de l’énorme présence d’aluminium qui y capte et concentre énormément les ondes électromagnétiques
  • Arrêter définitivement la pratique des radiographies thoraciques parce qu’elles concentrent davantage ces ondes
  • Suspendre ou s’abstenir de n’importe quel médicament donné pour faire face au covid-19 et pallier à la hausse des symptômes avec : le miel naturel de couleur foncée ‘type sapin’ ; l’ail ; l’oignon ; le curcuma ; le thym ; l’eucalyptus ; le vinaigre artisanal ; les légumes et les herbes saisonniers de couleur foncée afin d’élever le pH du corps
  • REFUSER n’importe quel vaccin anti covid-19 parce qu’il contiendra surement de l’aluminium et ce dernier fait part du problème actuel

 https://www.facebook.com/TahaSel3liha/videos/505424336917476/

   
 
   

MEDECINS CONTRE LE MASQUE

Des médecins parlent pendant 30 minutes environ. En allemand clairement sous titrés.

“Si nous, on dit certaines choses, on est traité de complotistes, mais quand plus de 2000 médecins le disent ? C'est pareil ? Ecoutez-les ! “ SylvanoTrotta

Sources : https://acu2020.org/international/ https://acu2020.org/

https://www.youtube.com/watch?v=Fh3n6...

3 des 4 auteurs de l’étude contre l’hydroxychloroquine viennent d’avouer l’escroquerie en se rétractant. Le gouvernement doit réautoriser immédiatement ce médicament et Véran doit démissionner.

Le scandale vient de devenir définitif avec l’annonce ce soir par 3 des 4 signataires de l’étude publiée par le Lancet, qu’ils se rétractaient.

( source : toute la presse mondiale, et notamment https://www.lexpress.fr/…/hydroxychloroquine-trois-des-aute… )

« Nous ne pouvons plus nous porter garants de la véracité des sources des données primaires », écrivent les trois auteurs au Lancet, mettant en cause le refus du quatrième, patron de la société les ayant collectées, de donner accès à la base de données.

Cela signifie en clair que 3 des 4 auteurs viennent officiellement d’avouer que toute cette étude était fondée sur des données inventées et que, dans le sauve-qui-peut général, ils essaient de faire porter la responsabilité de l’escroquerie au seul PDG de la société Surgisphere, Sapan Desaï.

Du coup, le Lancet a annoncé, jeudi 4 juin en soirée, le retrait définitif de l’étude publiée le 22 mai. C’est un scandale sans précédent moins de quinze jours après une publication.

Le mystère extraordinaire est de savoir comment une pareille “fake news” a pu être publiée dans cette revue de réputation mondiale, dont le sérieux repose sur le filtrage théoriquement très sévère par des “comités de lecture” constitués théoriquement d’experts rigoureux.

UN SCANDALE EN APOTHÉOSE MONDIALE

Le scandale de toute cette affaire trouve ici son apothéose planétaire.

La revue Lancet – qualifiée naguère de “prestigieuse” – est complètement discréditée, de même que ses prétendus “comités de lecture”.

L’OMS est complètement discréditée également.

Le gouvernement français, Olivier Véran, l’Agence du médicament et les prétendus experts du “Haut Conseil de la santé publique“ ressortent à la fois ridiculisés et complètement discrédités eux aussi.

Je renvoie ici au dernier communiqué que nous avons publié hier 3 juin et à ce que nous réclamions dès le 29 mai. ( https://www.upr.fr/…/communique-du-3-juin-2020-suite-a-lav…/)

À savoir que cet aveu de fraude doit conduire :

a) à une révision de fond en comble du fonctionnement de l’OMS : la France doit notamment cesser ses versements à cette organisation tant que celle-ci continuera à recevoir des financements privés ( Fondation Bill & Melinda Gates, laboratoire Gilead Sciences promoteur du “Remdesivir” concurrent de l’hydroxychloroquine, etc.)

b) à la réautorisation immédiate de l’hydroxychloroquine comme sous le régime qui prévalait avant la publication de cette étude du Lancet, ce qui signifie l’abrogation séance tenante du décret du 27 mai 2020

c) à la démission collective d’Olivier Véran et des membres du “Haut Conseil de la santé publique“.

https://nouveau-monde.ca/fr/chronologie-dune-pandemie-organisee/


https://m.alterinfo.net/Dans-l-antre-du-mysterieux-virus-Remise-en-question-totale_a156680.html

Un texte puisant qui remet en question les « idées officielles «  sur les virus et les bactéries !

   
 

Bienvenue sur le Site de l'Association Évidence ! -

www.association-evidence.com

L'association Évidence a pour but de dénoncer et de mener des actions dans le domaine de la santé

des vaccins, des chemtrails et autres pollutions actuelles ! Un site REMARQUABLE !!

 

Réflexions Rudolph Steiner

La vaccination pourquoi ?  + la 5G ...!

L'injection de plasmides pour empêcher l'évolution neurologique et spirituelle de l'Homme !!!!

RUDOLF STEINER 1861-1925

« Viendra un temps où l'on développera des vaccinations qui pourront empêcher les tendances à la spiritualité…Ces inoculations auront une influence telle sur le corps humain qu'elle l'amèneront à refuser d'accorder la moindre place aux tendances spirituelles de l'âme… Je vous ai avertis que les esprits des ténèbres vont inspirer les humains…pour la mise au point d'un vaccin qui, dès le plus jeune âge, extirpera de l'âme toute tendance à la spiritualité… ces tendances qui ne sont que « folies » aux yeux des matérialistes. »

- Rudolf Steiner: Fall of the Spirits of Darkness Lecture 13 The Fallen Spririts - Influence in the World, Dornach, 27, Oct. 1917

Il disait vrai rudolphe certainement ces infos il les a eut lors de discussions avec le monde astral

 , car récemment lors d'un exorcisme un ami m'a alerté sur le fait que les vaccins contenait du

sang de sacrifices faits aux démons et servirait de cheval de troie pour le controle de l’esprit  humain

sur: KevinShipp.com  « Ce qu’ils ne nous disent pas, c’est que le COVID-19 mute, tout comme le virus de la grippe. Avec les vaccins contre la grippe, ils n’ont aucune idée de quelle souche, il y a plusieurs mutations, le vaccin travaillera sur. Bien souvent, cela ne vaut rien, essentiellement de la merde. C’est la même chose avec un vaccin contre le coronavirus. Le vaccin qu’ils fabriquent ne fonctionnerait pas sur d’autres versions du virus, d’où un tir de merde. Il n’y aura jamais de fin à tout vaccin contre le COVID-19, semblable à la grippe. Mais, bien sûr, les grandes sociétés pharmaceutiques et les sociétés de

Bill Gates, qui réaliseront d’immenses profits, ne vous disent pas »

 

Danger ! Champignons et Covid19 dans des masques!

https://www.youtube.com/watch?v=2S5I0sfah3g&t=177s 

Il s‘agit de masques dits périmés , donc accidentels

Mais cela ouvre aussi la possibilité de ce à quoi nous avons pensé depuis longtemps dans ce monde pourri : des masques volontairement infestés…

Encore une bonne raison par mesure sécuritaire pour ne pas porter de masque

 

 

 

Le scandale actuel de la santé publique 

Roland REYMONDIER 

 

En septembre 1970 alors qu'on venait d'éponger 40 000 morts de la grippe de Hong Kong j'entrais comme employé ( aide-soignant) dans un bloc opératoire de chirurgie orthopédique et c'est là seulement que je commençais à utiliser des masques chirurgicaux et pas ailleurs.

Cette pandémie n'a pas mis à genoux l'économie de la France des années 1970 que je sache non, ET BIEN CE N'EST PAS LE CAS POUR CELLE QUE NOUS CONNAISSONS ACTUELLEMENT !

Grippe de Hong Kong :

Pas de médiatisation, Pas de gestes barrières, Pas de masques, Pas de vaccins, Pas de confinement et  personnellement toutes mes soirées j'allais me balader en faisant de la marche à pied avec mes amis dans une totale insouciance.

Que s'est-il passé: disparition de ce type de virus pour ne plus jamais en entendre parler.

Pourtant la grippe de Hong Kong a fait plus de 1 million de morts dans le monde et n'a pas déclenchée la même hystérisation  que cet épisode pandémique actuel qui proportionnellement ne compte que, si j'ose m'exprimer ainsi 500 000 morts à l'échelle mondiale soit 2 fois moins.

Remarquez bien que chaque année depuis cette époque la grippe sévit et se solde toujours en milliers de morts tous les ans.

Alors si on prend le temps de réfléchir, mais je doute qu'on le fasse voyons les chiffres des morts de maladies en 2019:

Cancer:  160 000 morts par an quels habitudes barrière adopte-t-on à savoir lutte contre la pollution de l'air des villes, de la bouffe, du glyphosate dans l'assiette, de l'arrosage de pesticides ?

Maladies cardio-vasculaires: 150 000 morts par an, quelle mesure d'urgence dans l'assiette va-t-on mettre en place car c'est quand même urgent non ?

Pourtant les clusters sont dans chaque Mac Do, chaque cannette de bière, chaque graisses dénaturés, chaque pizzas rapide, chaque viandes de la consommation rapide...

PAS DE MESURE D'URGENCE DE CETTE GRAVE PANDEMIE MONDIALE QUI TUE NOS SOCIETES MODERNES.

Tabac: 75 000 morts par an....la vraie mesure qu'on devrait prendre c'est la fermeture des bureaux de tabacs et 150 euros d'amendes pour celui qui fume dans un lieu public ou donne simplement une clope à un pote.

Pollution de l'air:  50 000 morts toutes les années que compte faire le gouvernement ?

  Quel masque à utiliser pour chacun ?

Peut être un masque à oxygène vous ne croyez pas ?

Mais au fait, monsieur Macron qu'allez-vous faire pour lutter contre ce mal qui fait actuellement 2 fois plus de morts que votre virus préféré ?

Pollution de l'air des appartements  Disons qu'avec le confinement ce sera 40 000 morts

Des études post-confinement donnaient les résultats suivants ( avec le confinement ça doit avoir doublé) :


la pollution de l'air intérieur entraînait la mort de près de 20 000 Français par an.

Cela était pour les années antérieure Covid 19.  Alors, à combien peut se chiffrer nos morts liés au confinement en sachant que nos appartements contiennent bien trop souvent les éléments suivants:   
le benzène, le trichloréthylène, le monoxyde de carbone, le radon, les particules et le tabagisme passif.

La tuberculose tue 1 Millions 700 000 personnes toutes les années dans le monde.

Pourquoi ne parle-t-on pas de pandémie ?

Pourquoi n'arrive-t-on pas à l'éradiquer alors qu'on la connait depuis des lustres et que même dans gens comme Chopin en sont morts?

Il n'y a aucune hystérisation pour cette affection qui sévit toujours à bas mot en France et pourquoi donc ?

De par le monde 4400 personnes meurent de tuberculose tous les jours et ça ne dérange personne ?

En France elle est en forte augmentation et touche de plus en plus de personnes car la pauvreté a considérablement augmentée ces dernières années.
Il y a une forte recrudescence en Ile-de- France..

Pourquoi que depuis si longtemps qu'elle existe n'en n'avons nous jamais fait une cause nationale de lutte ?

AH oui j'oubliais aujourd'hui il n'y a que le Covid 19 qui compte, même le Sida n'a plus d'importance et pourtant on en meurt encore et toujours.

Moi personnellement j'en ai marre d'entendre des discours creux sur des guerres chimériques à l'encontre d'un virus qui comme celui de Hong Kong est en train de disparaître ...

Mais les fléaux de cette pauvreté qui devient omniprésente dans notre pays, de cette désindustrialisation qui nous rend dépendant des Chinois pour notre santé, de la désintégration totale de nos services de santé (Hôpitaux mais aussi EHPAD) n'occupent pas nos esprits.

Et tel Molière dans le malade imaginaire " LE VIRUS vous dis-je, le virus .... aujourd'hui les bactéries c'est plus tendance, c'était d'actualité au dix neuvième siècle, maintenant c'est comme l'informatique c'est le virus qui va tout faire virer"

Pensez donc le bacille de Koch c'est un truc d'une autre époque, c'est comme le tréponème pâle celui qui donnait la syphilis, c'est plus d'actualité et pourtanthttps://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/05/12/22333-syphilis-gagne-terrain on meurt toujours de la syphilis et on parle pas de geste barrière.

Ce qui est cocasse c'est qu'on est sûr, promis juré, qu'on va éradiquer un virus inconnu il y  a seulement une année et qu'on n'est même pas fichu d'anéantir le bacille de Koch responsable de la tuberculose et qui fait de la résistance et toujours des morts par millions.

Pourquoi tant de prétention alors que le bilan global de la santé mondiale n'est pas mirobolant pour tous les gouvernants de la planète.

Actuellement on assiste à la dégradation de la santé physique, mentale et morale de toute notre société et allons-nous simplement nous contenter de voir crever les vieux dans les EHPAD des suites de ce confinements, de voir cette violence omniprésente se développer dans nos cités, de voir notre société se désagréger à cause d'un seul responsable : le fric.

Ce Dieu qu'on nomme argent et qui est le principal virus qu'on devrait éradiquer.

Cet argent qui contrairement à ce qu'affirme notre président ne ruisselle pas des premiers de cordés qui vont le planquer dans les paradis fiscaux.

C'est lui et lui seul qui fait bidonner les recherches sur la santé et transforment les publications médicales de The Lancet  en publicités déguisées des gros laboratoires pharmaceutiques qui vont mettre au point LE VACCIN.

Ah oui !  D'après vous pourquoi ne parle-t-on plus de cancers, de pollution de l'air, de maladies cardio-vasculaires, de tuberculose, de SIDA , de pollution de l'air des appartements qui tiennent toujours la vedette des mortalités n'est-ce pas?

Oui pourquoi on tout d'un coup il n'y a qu'un virus et pas les bactéries, les champignons, les poisons environnementaux , les autres virus ( des millions) oui il n'y a qu'un virus... un seul et unique... les autres n'arrivent pas à sa cheville...

OUI il n'y en a qu'un qui peut faire rapporter beaucoup de fric celui dont on nous rabat les oreilles...

Enfin, quoi, les autres font juste tourner le fond de commerce des multi-nationale de la santé, et puis il est marrant Rahoult c'est pas en recyclant de vieux médoc qu'on viendra en aide à SANOFI .

OH imaginons ces millions de petits flacons qui vont sortir des chaînes de production: le vaccin, le vrai et il est français !

C'est merveilleux pour nous tous !  Merci SANOFI... avec toi plus jamais de maladie ! ( on se demande pourquoi puisqu'il y a des groupes aussi ingénieux on peut encore mourir malade)

Enfin la santé financière de tous les actionnaires SANOFI assurée par ces millions de doses fabriqués pour un virus qui comme celui de Hong Kong aura fini par disparaître au bout d'une année..

Ah l'esprit de profit n'a pas fini de nous étonner... Mais au fait que deviennent les bacilles de Koch et le vieux tréponème pâle ? "Circulez, il faut bien qu'il y ait encore des malades sinon on perdrait notre fond de commerce, alors chut ... on continue car maintenant qu'on leur fait porter le masque c'est pas le moment que nous on soit démasqué".

 

Gates pousse la technologie de modification des gènes sur sept milliards d'humains

Par Robert F. Kennedy, Jr., président, Children's Health Defense

Pharma a plus de 170 vaccins COVID en cours de développement , mais Gates et Fauci ont poussé «Frankenstein jab» de Moderna au premier plan. Les scientifiques et les éthiciens sonnent l'alarme. Le vaccin utilise une nouvelle technologie d'ARN expérimentale non testée et très controversée que Gates soutient depuis plus d'une décennie . Au lieu d'injecter un antigène et un adjuvant comme avec les vaccins traditionnels, Moderna insère un petit morceau de code génétique du coronavirus dans les cellules humaines , modifiant l'ADN dans tout le corps humain et reprogrammant nos cellules pour produire des anticorps pour combattre le virus. Les vaccins à ARNm sont une forme de génie génétique appelée « édition du gène de la lignée germinale». Les altérations génétiques de Moderna sont transmises aux générations futures. En janvier, The Geneva Statement , les plus grands éthiciens et scientifiques du monde, a appelé à la fin de ce type d'expérimentation.

Moderna n'a jamais acheté de produit sur le marché , procédé à des essais cliniques ou fait approuver un vaccin par la FDA. La société a reçu un incroyable 483 millions de dollars de fonds fédéraux de la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA ), une agence sœur du NIAID de Fauci , pour accélérer le développement. Le Dr Joseph Bolen, ancien chef de la recherche et du développement de Moderna, s'est dit choqué par le «pari» de Fauci de soutenir l'entreprise. «Je ne sais pas ce qu'ils pensaient», a-t-il déclaré à CNN. «Quand j'ai lu cela, j'ai été assez étonné.

Moderna et Fauci ont lancé des essais humains financés par le gouvernement fédéral en mars à Seattle. Le Dr Peter Hotez met en garde contre les conséquences potentiellement mortelles du fait de sauter les études sur les animaux. Comme il l'a dit à CNN , «s'il y a une amélioration du système immunitaire chez les animaux, c'est un succès.» Le Dr Suhab Siddiqi, ancien directeur de la chimie de Moderna, a déclaré à CNN : «Je ne laisserais pas [le vaccin] être injecté dans mon corps. Je demanderais: «Où sont les données sur la toxicité?» »À titre de précaution, Moderna a ordonné aux participants à l' essai d'éviter les rapports sexuels non protégés ou les dons de sperme et Gates fait la promotion de la protection de tous les vaccins COVID par une immunité générale. Il espère vendre sa technologie expérimentale de modification des gènes aux 7 milliards d'humains et transformer notre espèce en OGM.

MAIN BASSE SUR LE VIVANT !

Comment les firmes agro-industrielles sont en train de s'organiser pour faire main basse sur le vivant : regardez la vidéo > https://info.pollinis.org/stop-forcage-genetique-video/?referring_akid=.14013.2rvewZ&source=mailto

DECLARATION QUI ETABLIT L’ILLEGALITE DE LA CONTRAVENTION DE 4EME CLASSE QUI SERAIT IMPUTEE EN CAS DE DEFAUT DU PORT DU MASQUE DANS LES LIEUX IMPOSES PAR LE DECRET DU 10/07/2020

 

Pour que l’infraction soit imputée et sanctionnée, il faut, aux termes du principe de légalité prévu à l’article 111-3 du Code pénal et conformément à l’article 111-4 de celui-ci sur l’interprétation stricte de la loi pénale, que les textes d’incrimination et de répression soient clairement énoncés afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté sur l’incrimination et la répression.

Or, tout le monde prétend que le défaut de port du masque est sanctionné par une contravention de quatrième classe telle que visée à l’alinéa 3 de l’article L-3136-1 du Code de la santé publique.

Or, l’alinéa 3 du texte précité réprime par une contravention de quatrième classe les infractions visées aux articles L 3131-1 et L 3131-15 à L 3131-17 dudit Code.

Toutefois, les textes précités ne peuvent en aucun cas être appliqués au « défaut de port de masque » pour les motifs suivants :

  • L’article L 3131-1 ne s’applique qu’au règlement pris « par le Ministre chargé de la santé et par arrêté motivé ». Or, les dispositions du décret du 10 juillet 2020 ont été édictées par un décret du Premier Ministre et non par arrêté ;
  • S’agissant des dispositions des articles L 3131-15 à L 3131-17, celles-ci ne sont applicables que dans les circonscriptions dans lesquelles l’état d’urgence est déclaré. Les dispositions, relatives au port de masques, des articles 27 et 38 du décret du 10 juillet 2020, s’appliquent aux « territoires sortis de l’urgence sanitaire », et ne sont donc pas applicables ;
  • Enfin, le texte de répression ne vise en aucun cas le décret du 10 juillet 2020, de sorte qu’aucune répression ne peut être appliquée au défaut de port de masque.

Toutes verbalisations effectuées par un policier, un gendarme ou toute autre personne habilitée par la loi sont ainsi entachées d’une illégalité manifeste, ainsi que d’un abus de pouvoir.

Maître Carlo Alberto BRUSA, Avocat à la Cour Président de l’Association REACTION 19

Et Président du Cabinet d’Avocats CAB ASSOCIES, Avocats à la Cour

 

Je vous autorise à imprimer le présent document, à le déposer dans tous les Commissariats et toutes les Gendarmeries, afin qu’il soit donné large écho aux erreurs graves commises par la mise en œuvre d’une répression qui n’a aucun fondement légal ni réglementaire.

 

63, rue la Boétie - 75008, Paris, France

 

https://reaction19.fr/

[email protected]

 

Le

 

Et voici la carte d’identité du COVID :

[email protected]

 

Pour finir une bonne nouvelle le livre de notre ami et partenaire Jean Marie MULLER

LA PUISSANCE DE L’ETRE est enfin paru !

https://shop.jeanmariemuller.ch/livres/

Un livre exceptionnel pour tous ceux qui veulent se libérer de la souffrance, des maladies et des conflits. Avec simplicité, humour et clarté, Jean Marie nous apporte les enseignements de sagesse fondamentaux qui lui ont permis de devenir médium, enseignant en évolution humaine et auteur remarquable par sa franchise et la puissance des concepts qu’il offre, notamment sur les SPPA, le rôle de l’Ego, la voix de l’âme, les techniques de santé et tous les sujets que nous avons présentés ensemble, Johanne, Gwen, Jean Marie et moi, Tal Schaller, dans notre formation internet COMMENT TOUT GUERIR (sur santeglobale.world)

Personnellement, moi Tal, bien que je collabore avec Jean Marie depuis des années, j’ai lu son livre avec passion et y ai découvert des facettes de Jean Marie que j’ignorais, facettes qu’il ose montrer avec une authenticité qui nous humanise et nous responsabilise avec délicatesse.

Il écrit : « Dans tout cheminement, l’apprentissage de la fraternité devient tôt ou tard une évidence. Nous ne sommes pas seuls sur notre chemin et ne le serons jamais. L’idée d’une voie solitaire pour grandir est un mythe. C’est exactement l’inverse : à chaque instant, tout l’univers, des milliards et des milliards d’âmes sont là pour nous accompagner et nous soutenir dans notre évolution. N’est-ce pas une merveilleuse nouvelle ? »