BLOG 14 de Tal SCHALLER

Il y a une maladie de la volonté chez les peuples nantis. Un état d'âme... Et demain, vous verrez, tout ira bien. Mais rien n'ira bien. Le prix de la lâcheté est toujours le mal. Nous ne récolterons la victoire que si nous avons le courage de faire des sacrifices. »

Alexandre Soljenitsyne

 

Témoignage de Vincent sur le port du masque obligatoire aux enfants de plus de 11 ans - durée 5 min53

https://youtu.be/idJToY0pTmo

 

Tous les médecins peuvent maintenant prescrire l’hydroxychloroquine depuis l’arrêté pris le 10 juillet 2020

« La liberté de prescrire l’hydroxychloroquine est bien rétablie dans les limites qui existaient avant la crise du covid » : dit Maître Manna du Collectif n'oublions rien, à partir de la minute 1:50 : https://www.youtube.com/watch?v=ZWSMcs2xPzs

Elle ajoute :

« C’est-à-dire que l’on peut prescrire l’hydroxychloroquine hors AMM. (1) Simplement, il doit être écrit sur l’ordonnance « Hors AMM », et ça n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Mais, on a bien la liberté de prescrire du médecin et l’obligation du pharmacien de délivrer le médicament.

Il en est ainsi depuis un arrêté pris le 10 juillet 2020, publié au JO le 11 juillet 2020. (2) (3)

A propos de cet arrêté, Pr. Perronne, infectiologue explique de la minute 4:47 à la minute 5:50 https://www.youtube.com/watch?v=WjJnYXVgyUo que tous les médecins peuvent désormais prescrire l’hydroxychloroquine car « même si le gouvernement n’a pas communiqué là-dessus, quand il y a eu début juillet la loi qui a supprimé l’état d’urgence sanitaire, ça abolit, de fait, tous les décrets qui ont été pris pendant cette période. Donc, les décrets anti-chloroquine ont été abrogés. » « Ce qui est très curieux c’est que personne n’a communiqué là-dessus au niveau de gouvernement et j’ai même vu un message de la Direction générale de la Santé qui disait l’inverse », remarque-t-il. « Ceci dit, il y a des pharmaciens qui ne sont pas au courant et qui refusent de délivrer l’ordonnance. C’est eux qui sont hors la loi pour le coup. »

Il n’y a eu aucune communication du gouvernement ou des médias sur le sujet. Pourquoi ? Pourquoi avoir maintenu les citoyens, les médecins et les pharmaciens dans l’ignorance de ce « rétablissement » de l’hydroxychloroquine ? Est-ce à mettre en rapport avec la « guerre » et la « censure » contre l’hydroxychloroquine dont parle Pr. Raoult ? (4) (5) C’était pourtant une information importante dans le contexte de la crise du covid-19. Certaines personnes angoissées à l’idée d’être malades du covid-19 auraient pu être rassurées par cette nouvelle. Certaines personnes malades du covid-19 auraient pu sans doute bénéficier de ce traitement ?

Pour plus d’informations, du Dr.G.Maudrux https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/07/15/la-prescription-dhydroxychloroquine-elargie/

Notes

(1) AMM : Autorisation de mise sur le marché

(2) https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000042106233&categorieLien=id

(3) https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/07/15/la-prescription-dhydroxychloroquine-elargie/

(4) A partir de la minute 57:50 Pr. Raoult parle de la censure contre la chloroquine https://reseauinternational.net/pr-raoult-si-la-maladie-reste-ce-quelle-est-maintenant-je-ne-sais-pas-qui-va-vouloir-se-vacciner-pour-un-truc-qui-ne-tue-pas/

(5) Pr. Raoult dit : « Ce qui explique aussi, en partie, la guerre contre l’hydroxychloroquine. » https://reseauinternational.net/pr-raoult-si-la-maladie-reste-ce-quelle-est-maintenant-je-ne-sais-pas-qui-va-vouloir-se-vacciner-pour-un-truc-qui-ne-tue-pas/

 

MEDICAL-MESSAGE-D'ALERTE-INTERNATIONAL

MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL DE PROFESSIONNELS DE SANTÉ AUX GOUVERNEMENTS ET AUX CITOYENS DU MONDE : STOP : à la terreur, à la folie, à la manipulation, à la dictature, aux mensonges et à la plus grande arnaque sanitaire du 21e siècle 26 Août 2020, Nous, professionnels de santé, à travers plusieurs pays au monde : 1. Nous disons : STOP à toutes les mesures folles et disproportionnées qui ont été prises depuis le début pour lutter contre le SARS-CoV-2 (confinement, blocage de l’économie et de l’éducation, distanciation sociale, port de masques pour tous, etc.) car elles sont totalement injustifiées, elles ne sont basées sur aucune preuve scientifique et elles violent les principes de base de la médecine basée sur les preuves. Par contre, nous soutenons bien sûr les mesures raisonnables comme les recommandations de lavage des mains, d’éternuer ou de tousser dans son coude, utiliser un mouchoir à usage unique, etc. Ce n’est pas la première fois que l’humanité fait face à un nouveau virus : elle a connu le H2N2 en 1957, le H3N2 en 1968, le SARS-CoV en 2003, le H5N1 en 2004, le H1N1 en 2009, le MERS-CoV en 2012 et fait face tous les ans au virus de la grippe saisonnière. Pourtant, aucune des mesures prises pour le SARS-CoV-2 n’a été prise pour ces virus-là.

On nous dit : - « Mais, le SARS-CoV-2 est très contagieux » et nous répondons : C’EST FAUX. Cette affirmation est d’ailleurs rejetée par des experts de renommée internationale.

1. Une simple comparaison avec les autres virus permet de constater que la contagiosité du SARS-CoV-2 est modérée

2 et 3. Ce sont des maladies comme la rougeole qui peuvent être qualifiées de très contagieuses. Par exemple, une personne atteinte de rougeole peut infecter jusqu’à 20 personnes alors qu’une personne infectée par ce coronavirus n’en contamine que 2 ou 3, soit : 10 fois moins que la rougeole. MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL 1 – « Mais, c’est un virus nouveau » et nous répondons : H1N1 et les autres virus qu’on a cités était aussi des virus nouveaux. Pourtant : on n’a pas confiné les pays, on n’a pas bloqué l’économie mondiale, on n’a pas paralysé le système éducatif, on n’a pas fait de distanciation sociale et on n’a pas dit aux gens sains de porter des masques. De plus, certains experts disent qu’il est possible que ce virus circulait déjà avant mais qu’on s’en est pas rendu compte.

4. – « Mais, on n’a pas de vaccin » et nous répondons : au début de l’H1N1 on n’avait pas non plus de vaccin, comme à l’époque du SARS-CoV. Pourtant : on n’a pas confiné les pays, on n’a pas bloqué l’économie mondiale, on n’a pas paralysé le système éducatif, on n’a pas fait de distanciation sociale et on n’a pas dit aux gens sains de porter des masques. – « Mais, ce virus est beaucoup plus mortel » et nous répondons : C’EST FAUX. Car rien que comparé à la grippe et si on prend en compte la période entre le 1er Novembre et le 31 Mars, il y a eu au niveau mondial - lorsque ces mesures ont été prises- : 860.000 cas et 40.000 morts alors que la grippe dans la même période de 5 mois infecte, en moyenne, 420 millions de personnes et en tue 270.000. De plus, le taux de létalité annoncé par l’OMS (3,4%) était largement surestimé et était rejeté dès le début par d’éminents experts en épidémiologie

5. Mais, même en prenant ce taux de létalité, on constate que ce coronavirus est trois fois moins mortel que celui de 2003 (10%) et 10 fois moins mortel que celui de 2012 (35%). – « Mais, la COVID-19 est une maladie grave » et nous répondons : C’EST FAUX. Le SARS-CoV-2 est un virus bénin pour la population générale car il donne 85% de formes bénignes, 99% des sujets infectés guérissent, il ne constitue pas un danger pour les femmes enceintes ainsi que les enfants (contrairement à la grippe), il se propage moins rapidement que la grippe

6. Et 90% des personnes décédées sont des personnes âgées (qui doivent, bien sûr, être protégées comme les autres populations à risque). C’est pour cela que des experts ont qualifié de « délire » l’affirmation que c’est une maladie grave et ont affirmé, le 19 Août dernier, que « ce n’est pas pire que la grippe

7. – « Mais, il y a des personnes asymptomatiques » et nous répondons : dans la grippe aussi, 77% des sujets infectés sont asymptomatiques et ils peuvent aussi transmettre le virus

8. Pourtant : on ne dit pas, chaque année, aux sujets sains de porter des masques et on ne fait pas de distanciation sociale malgré que le grippe infecte 1 milliard de personnes et en tue 650,000. MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL 2 – « Mais, ce virus entraîne une saturation des hôpitaux » et nous répondons : C’EST FAUX. La saturation ne concerne que quelques hôpitaux mais on fait croire aux gens que tout le système hospitalier est saturé ou que la saturation est imminente alors qu’il y a des milliers d’hôpitaux dans certains pays. Est-il raisonnable et vrai d’attribuer, par exemple, à 1.000 ou 2.000 hôpitaux une situation qui ne concerne que 4 ou 5 hôpitaux ? Rien d’étonnant, aussi, au fait que certains hôpitaux soient saturés car il s’agissait de foyers épidémiques (comme la Lombardie en Italie ou New-York aux USA). Il ne faut pas oublier que les hôpitaux de beaucoup de pays ont été submergés (y compris les soins intensifs) lors de précédentes épidémies de grippe

9. Et qu’à cette époque, on parlait même de : « tsunami » de patients dans les hôpitaux, « d’hôpitaux saturés », de tentes érigées à l'extérieur des hôpitaux, de « zones de guerre », « d’hôpitaux effondrés » et d’un « état d'urgence ». Et pourtant : on n’a pas confiné les pays, on n’a pas bloqué l’économie mondiale, on n’a pas paralysé le système éducatif, on n’a pas fait de distanciation sociale et on n’a pas dit aux gens sains de porter des masques. 2. Nous disons : STOP à ces mesures folles à cause, aussi, de leurs conséquences catastrophiques qui ont déjà commencé à apparaître : suicide de gens angoissés comme ça été rapporté en Chine, développement de pathologies psychiatriques, paralysie du parcours éducatif des élèves et des étudiants à l’université, impacts négatifs et dangers sur les animaux, négligence des autres maladies (surtout chroniques) et augmentation de leur mortalité, augmentation des violences conjugales, pertes économiques, chômage, crise économique majeure (peu de gens savent que la crise économique de 2007-2008 a entraîné le suicide d’au moins 13.000 personnes rien qu’en Europe et en Amérique du Nord), graves conséquences sur l’agriculture, déstabilisation des pays et de la paix sociale et risque de déclenchement de guerres. Un editorial5 publié dans l’European Journal Of Clinical Investigation a dénoncé, dès le début, les méfaits : des mesures extrêmes prises non fondées sur des preuves, des informations exagérées sur la dangerosité réelle du virus et des fake news propagées (y compris par des grandes revues). Certains ont même comparé cette pandémie à la celle de la grippe de 1918, ce qui est un MENSONGE et une manipulation puisqu’elle a tué 50 millions de personnes, ce qui n’a absolument rien à voir avec le nombre de morts de ce coronavirus. MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL 3 3. Nous REFUSONS l’obligation des applications de traçage des contacts comme c’est le cas dans certains pays car le SARS-CoV-2 est un virus bénin qui ne justifie pas une telle mesure. D’ailleurs, selon les recommandations internationales et quelle que soit la sévérité d’une pandémie (modérée, élevée, très élevée), le traçage des contacts n’est pas recommandé. Lors des épidémies de grippe, faisons-nous un traçage des contacts ? Pourtant, le virus de la grippe infecte beaucoup plus de gens et comporte plus de populations à risque que ce coronavirus. 4. Nous disons : STOP à la censure des experts et des professionnels de santé pour leur empêcher de dire la vérité10 (surtout dans les pays qui se disent démocratiques). 5. Nous partageons l’avis des experts qui dénoncent l’inclusion des dépistages dans le comptage des cas, même si les sujets sont bien portants et asymptomatiques. Ceci a abouti à une surestimation des cas. On rappelle que la définition11 d’un cas en épidémiologie est : « la survenue de nombreuses issues possibles : maladies, complications, séquelles, décès. Dans la surveillance dite syndromique, on définit comme cas la survenue d’évènements non spécifiques tels que des groupements de symptômes ou des motifs de recours aux soins, hospitalisations, appels de services d’urgence ». Nous disons donc : il faut séparer les dépistages des cas et il faut arrêter de les mélanger. 6. Nous partageons l’avis des experts qui dénoncent le fait qu’aucune distinction n’est faite entre les personnes mortes du virus et les personnes mortes avec le virus (avec des comorbidités), le fait que la cause du décès soit imputée au SARS-CoV-2 sans test ni autopsie et que des médecins soit mis sous pression pour que la COVID- 19 soit marquée comme cause de décès, même si le patient est décédé d’autre chose. Ceci aboutit à une surestimation du nombre de morts et constitue une manipulation scandaleuse des chiffres car au cours des épidémies de grippe saisonnière par exemple, on ne travaille pas de cette façon. D’autant plus que 20% des patients COVID sont co-infectés par d’autres virus respiratoires aussi 12. Après réévaluation, seuls 12% des certificats de décès dans un pays européen 13 ont montré une causalité directe du coronavirus. Dans un autre pays européen, les professeurs Yoon Loke et Carl Heneghan ont montré qu'un patient qui a été testé positif mais traité avec succès puis sorti de l'hôpital, sera toujours compté comme un décès COVID même s'il a eu une crise cardiaque ou a été fauché par un bus trois mois plus tard. Le directeur du CDC (Centers for Disease Control and Prevention) d’un pays en Amérique du Nord a reconnu, le 31 Juillet, que des hôpitaux avaient bien une incitation financière perverse à gonfler les chiffres de décès dus au coronavirus. 7. Nous partageons l’avis des experts qui ont mis en garde contre l’intubation quasisystématique de certains patients, due à la peur folle du virus. Il faut que les protocoles soient modifiés car ils ont abouti à un nombre élevé de morts 14. 8. Nous disons qu’il est important qu’une révision des performances analytiques et cliniques des tests mis sur le marché soit faite, y compris les tests virologiques. Beaucoup de kits sont utilisés actuellement alors qu’une partie importante de leurs performances (par exemple : la spécificité analytique, surtout pour les quatres coronavirus saisonniers) n’a pas été évaluée, ce qui est grave car en plus des cas de faux négatifs, la littérature rapporte des faux positifs inquiétants, ce qui peut surestimer le nombre de cas et de morts. Selon un professeur de microbiologie 7, le taux de faux positifs peut atteindre 20%. Certains articles scientifiques qui rapportent ces cas de faux positifs ont été censurés 15. Nous disons donc : STOP à l’obligation des tests de dépistage à cause de ce manque de fiabilité et du manque de vérification de leurs performances et parce que rien dans ce coronavirus (qui est un virus bénin et avec un taux de létalité faible) ne le justifie. Comme nous l’avons dit : la grippe infecte chaque année 1 milliard de personnes, soit 30 fois plus que le SARS-CoV-2 et pourtant, aucun test n’est exigé pour les voyages. 9. Nous disons aux citoyens : n’ayez pas peur, ce virus est bénin sauf si vous faites partie des populations à risque. Si les chaînes de télévision font la même chose avec la grippe, les chiffres seront beaucoup plus élevés que pour le coronavirus ! La télévision vous rapportera chaque jour en moyenne : 3 millions de cas et 2.000 morts de grippe. Et pour la tuberculose, la télévision vous rapportera chaque jour en moyenne : 30.000 cas et 5.000 morts. En effet, le virus de la grippe infecte chaque année 1 milliard de personnes et en tue 650.000 et la tuberculose infecte chaque année 10,4 millions et tue 1,8 million de personnes. De plus, à la TV on vous parle de « cas » alors qu’il s’agit de dépistages et non pas de cas. Un article scientifique, SARS-CoV-2 : fear versus data (SARS-CoV-2 : peur versus données), publié dans l’International Journal of Antimicrobial Agents, a démontré que le danger du virus était surestimé et que la peur pourrait être plus dangereuse que le virus lui- même. 10. Nous disons aux citoyens : le lavage des mains est un réflexe qu’on doit avoir tout au long de notre vie, qu’il y ait le coronavirus ou pas, car c’est la mesure d’hygiène la plus efficace. Mais, porter un masque lorsqu’on n’est pas malade et pratiquer la distanciation sociale, ça ne fait pas partie de l’hygiène ou de la préservation de la santé publique mais c’est de la folie. Porter un masque longtemps comporte plusieurs effets indésirables pour votre santé 16 et le transforme en nid à microbes. « Le virus peut se concentrer dans le masque et lorsque vous l'enlevez, le virus peut être transféré dans vos mains et ainsi se propager », a déclaré le Docteur Anders Tegnell, épidémiologiste. Lorsqu'on lui a demandé si les gens se mettaient plus en danger en portant des masques, le Docteur Jenny Harries a répondu : « En raison de ces problèmes de manipulation [des masques], les gens peuvent se mettre plus en danger ». Même les dentistes ont récemment mis en garde contre les effets graves sur la santé bucco-dentaire car ils constatent que le port de masque de façon prolongée entraîne des maladies telles que des caries, des maladies parodontales ou une très mauvaise haleine. « Nous voyons beaucoup de gens avec plus d'inflammation, plus de caries et de maladies des gencives... Nous constatons une inflammation des gencives des gens qui sont en bonne santé depuis toujours et des caries chez des personnes qui n'en ont jamais eu auparavant... Environ 50% de nos patients sont impactés par cela », déclare le Docteur Rob Ramondi, un dentiste. « Les gens ont tendance à respirer par la bouche plutôt que par le nez lorsqu'ils portent un masque... La respiration buccale provoque la sécheresse de la bouche, ce qui entraîne une diminution de la salive. La salive est ce qui combat les bactéries et nettoie vos dents... Les patients nous disent : « Wow, mon haleine sent, j'ai besoin d'un nettoyage ». [Mais] quand vous avez une mauvaise haleine, soit vous avez déjà une maladie parodontale, soit vous avez beaucoup de bactéries sur votre langue à cause de la bouche sèche... Les maladies des gencives - ou les maladies parodontales- entraîneront éventuellement des accidents vasculaires cérébraux et un risque accru de crise cardiaque », explique le Docteur Marc Sclafani, un autre dentiste. De plus, beaucoup d’entre vous se plaignent de ces masques, surtout dans cette période estivale. Vous devez savoir que la bouche et le nez ne sont pas faits pour être obstrués. Ce que vous portez est un masque, en apparence mais une muselière de votre liberté, en réalité. D’autant plus que, comme le disent plusieurs experts dont le Professeur Yoram Lass, l’épidémie est terminée dans la majorité des pays et ceux qui vous disent le contraire sont des MENTEURS. En vous disant que l’épidémie n’est pas terminée, en brandissant la menace d’une 2 e vague (qui ne repose sur aucune preuve), en vous demandant de porter un masque et de faire de la distanciation sociale, le but est, en fait, de prolonger la peur jusqu’à la fabrication d’un vaccin et pour qu’il soit mieux accepté par vous. 11. Nous disons aux compagnies aériennes : plusieurs études scientifiques ont montré un lien entre l’excès d’hygiène et le développement de maladies comme les maladies allergiques, les maladies auto-immunes, les maladies inflammatoires ou certains cancers. C’est ce que l’on appelle en médecine : l’hypothèse hygiéniste. Donc, arrêtez les opérations de désinfection et enlevez les masques ainsi que les combinaisons protectrices ridicules de vos employés qu’on a vues dans les médias 17. Faire cela relève de la folie. Les aéroports doivent aussi arrêter la prise de température ainsi que les quarantaines. Le SARS-CoV-2 n’est pas la peste noire. Vous aussi, comme les citoyens, vous avez été manipulés. 12. Nous disons aux gouvernements : levez toutes les restrictions et les obligations sur les citoyens (état d’urgence, port de masque obligatoire, distanciation sociale, etc) car elles sont stupides et purement dictatoriales et n’ont rien à voir avec la médecine ou l’hygiène ou la préservation de la santé publique. Il n’y a aucune raison scientifique ou médicale pour que des citoyens non malades portent un masque 5. Le Docteur Pascal Sacré, anesthésiste-réanimateur, a dit : « Obliger tout le monde à les porter tout le temps, alors que l’épidémie disparaît, est une aberration scientifique et médicale ». Le Professeur Didier Raoult dit : « La décision du confinement comme la décision des masques... ne reposent pas sur des données scientifiques... ». Les Docteurs Lisa Brosseau et Margaret Sietsema, expertes en protection respiratoire, disent : « Nous ne recommandons pas d'exiger du grand public qui ne présente pas de symptômes de maladie de COVID-19 de porter régulièrement des masques en tissu ou chirurgicaux car : il n'y a aucune preuve scientifique qu’ils sont efficaces pour réduire le risque de transmission du SARS-CoV-2... ». Le Professeur Maël MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL 7 Lemoine a précisé aussi que le changement de discours sur les masques est : « politique, pas scientifique ». Dans certains pays asiatiques, les gens portent des masques toute l’année (pour se protéger, entre autres, de la pollution). Est-ce que ce port généralisé des masques dans ces pays leur a évité d’avoir des épidémies de coronavirus ? Est-ce que ce port généralisé des masques dans ces pays leur évite d’avoir chaque année des épidémies de grippe ou d’autres virus respiratoires ? La réponse est bien sûr : non. D’autre part, avec les 8 millions de tonnes de plastique qui sont déjà déversées chaque année dans les océans, les masques et les gants viennent ajouter une nouvelle menace et constituent une pollution particulièrement dangereuse pour notre santé et pour la faune. Rien qu’en Italie, si seulement 1% des masques actuellement utilisés étaient jetés dans la nature, ce sont 10 millions de masques qui finiraient chaque mois dans l’océan 18. De plus, les masques chirurgicaux mettent jusqu’à 450 ans à se décomposer ! Nous disons donc aux gouvernements : STOP à ces mesures illégales et dangereuses du port obligatoire du masque. 13. Nous disons aux forces de l’ordre : les citoyens vous doivent beaucoup car vous êtes tous les jours les garants de leur sécurité et du respect de l’ordre et de loi. Mais, faire respecter la loi ne veux pas dire se soumettre de manière aveugle à des ordres injustes. C’est cette erreur qui a conduit à la seconde guerre mondiale et à la mort de 50 millions de personnes. Nous vous disons donc : faites respecter la loi mais pas l’injustice et la dictature, refusez d’imposer ces mesures, refusez de verbaliser vos concitoyens (lorsqu’ils ne portent pas un masque par exemple), ne les frappez pas, ne les emprisonnez pas. Ne soyez pas les instruments de la dictature. Soyez du côté des citoyens et suivez le bel exemple des policiers Américains qui ont soutenu les citoyens en s’agenouillant avec eux. Nous vous assurons que ces mesures n’ont rien à voir avec la médecine ou l’hygiène ou la préservation de la santé publique, c’est de la dictature et de la folie. 14. Nous disons aux citoyens : il faut respecter la loi. Mais, ceci ne veut pas dire la soumission aveugle à la folie, à l’injustice ou à la dictature. C’est cette soumission aveugle des citoyens aux lois injustes qui a conduit à la seconde guerre mondiale avec la mort de 50 millions de personnes. Vous êtes nés libres et vous devez vivre libres, donc : n’ayez pas peur et si vous n’êtes pas malades : enlevez les MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL 8 masques, sortez de chez vous comme vous le souhaitez et sans distanciation sociale, mais faites-le pacifiquement et sans aucune violence. Les professeurs Carl Heneghan et Tom Jefferson, épidémiologistes avec une grande expertise dans la médecine basée sur les preuves, disent : « Il n'y a aucune preuve scientifique pour soutenir la règle désastreuse de deux mètres. Des recherches de mauvaise qualité sont utilisées pour justifier une politique aux conséquences énormes pour nous tous ». 15. Nous disons qu’il faut une réforme totale de l’OMS. Les succès de l'OMS sont incontestables : des millions de vies ont été sauvées grâce aux programmes de vaccination contre la variole et la consommation de tabac a été réduite dans le monde. Mais, le problème majeur de l’OMS est qu’elle est depuis plusieurs années financée à 80% par des entreprises (notamment des laboratoires pharmaceutiques) et des donateurs privés (dont une fondation très connue) et les faits s'accumulent : fausse alerte sur l’H1N1 sous l’influence des lobbies pharmaceutiques, complaisance troublante envers le glyphosate que l’OMS avait déclaré sans danger en dépit des victimes de l’herbicide, aveuglement face aux conséquences de la pollution liée aux compagnies pétrolières en Afrique, minoration des bilans humains des catastrophes nucléaires de Tchernobyl à Fukushima et des désastres de l’utilisation de munitions à uranium appauvri en Irak ou dans les Balkans, non reconnaissance de l’Artemisia pour protéger les intérêts des entreprises pharmaceutiques malgré qu’elle a prouvé son efficacité dans le traitement du paludisme. L’indépendance de l’organisation est compromise tout à la fois par l’influence des lobbies industriels -surtout pharmaceutiques- et par les intérêts de ses États membres, en particulier : la Chine. Le président d’un pays a dit : « Je pense que l’Organisation Mondiale de la Santé devrait avoir honte parce qu’ils sont devenus les porte-paroles de la Chine ». L’institution de Genève, qui avait sous- estimé la menace Ebola (plus de onze mille morts) est de surcroît accusée de négligence vis-à-vis des maladies tropicales, au profit de marchés plus juteux. Une enquête réalisée en 2016 (l’OMS dans les griffes des lobbyistes)19 a livré une édifiante radiographie de l’OMS en dressant le portrait d’une structure fragilisée, soumise à de multiples conflits d’intérêts. Cette investigation a montré combien, à l’OMS, les intérêts privés dominent les enjeux de santé publique. Il n’est pas acceptable que l’argent qui la finance vienne principalement d’une seule personne et MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL 9 qu’elle soit infiltrée par des lobbies. Récemment, l’OMS s’est décrédibilisée encore plus en tombant dans le piège du Lancet Gate alors qu’un simple étudiant aurait découvert la fraude. À l’époque de la grippe H1N1 : le Docteur Wolfgang Wodarg, président de la commission santé de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, a critiqué l'influence de l'industrie pharmaceutique sur les scientifiques et les fonctionnaires de l'OMS, déclarant qu'elle a conduit à la situation où « inutilement des millions de personnes en bonne santé étaient exposées au risque de vaccins mal testés » et que, pour une souche de grippe, elle était « beaucoup moins nocive » que toutes les épidémies de grippe précédentes 20. Il a eu totalement raison puisque, plus tard, le vaccin a fait 1.500 victimes de narcolepsie dont 80% des enfants, comme on va le voir. Il a aussi reproché à l’OMS d’avoir alimenté la crainte d’une « fausse pandémie », l’a qualifiée de « l’un des plus grands scandales médicaux de ce siècle » et a demandé l’ouverture d’une enquête. En effet, les critères pour déclarer une pandémie (comme la sévérité) ont été modifiés par l’OMS sous l’influence des lobbies pharmaceutiques afin qu’ils puissent vendre les vaccins aux pays du monde. Selon un rapport 21 de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe sur le gestion de la grippe H1N1, y compris par l’OMS : « gaspillage de fonds publics importants et existence de peurs injustifiées relatives aux risques de santé... De graves lacunes ont été identifiées en ce qui concerne la transparence des processus de décision liés à la pandémie, ce qui soulève des préoccupations sur l’éventuelle influence que l’industrie pharmaceutique aurait pu exercer aux égards des principales décisions relatives à la pandémie. L’Assemblée craint que ce manque de transparence et de responsabilité ne fasse chuter la confiance des citoyens dans les avis des grands organismes de santé publique ». L’histoire se répète aujourd’hui avec exactement les mêmes acteurs et la même compagne de peur. L’ancien secrétaire général du département de santé publique de l’OMS a révélé dans une autre enquête (TrustWHO) qu’à l’époque de H1N1, personne n’avait peur à l’OMS et qu’il ne connaît personne à l’OMS qui s’est fait vacciner, y compris l’ancienne directrice générale : la Chinoise Margaret Chan 22. Bien qu’il soit un haut responsable à l’OMS, il été exclu ainsi que la plupart de ses collègues d’une réunion entre la directrice générale et les entreprises pharmaceutiques fabricatrices de vaccin avec comme motif : « c’est une réunion privée »... MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL 10 16. Nous disons qu’il faut qu’une enquête soit ouverte et que certains responsables de l’OMS soient interrogés en particulier celui qui a fait la promotion internationale du confinement, qui est une hérésie d’un point de vue médical et une arnaque qui a égaré le monde. En effet, le 25 Février 2020 : le chef de la mission d’observation internationale du coronavirus en Chine a loué la réponse apportée par Pékin à l’épidémie 23. Il a dit que la Chine a réussi par des méthodes « à l’ancienne », a souligné que « le monde avait besoin des leçons de la Chine », qu’il faudrait s’en inspirer et que s’il avait la COVID-19, il aimerait se faire soigner en Chine ! Une fois, il a aussi qualifié la Chine 24 de « très ouverte » et « très transparente ». Comment peut-on croire à ces déclarations ? Comment peut-on croire que s’il avait la COVID-19, il irait se soigner en Chine ? Comment peut-on croire que le monde doit s’inspirer de la Chine et que la lutte de l’épidémie doit se faire avec des « méthodes à l’ancienne » ? Ce qui est hallucinant, c’est qu’il a réussi à faire avaler ses salades au monde entier. Car malheureusement : depuis ses déclarations et le rapport qu’il a supervisé (où on peut lire que les méthodes chinoises sont : « agiles et ambitieuses »), les pays du monde ont mis en place des mesures disproportionnées et ont suivi aveuglément l’OMS en confinant leurs populations. La peur et la psychose ont été propagées en présentant le SARS-CoV-2 comme un virus très dangereux ou à mortalité massive alors que ce n'est absolument pas le cas. Heureusement, une interview réalisée avec lui a montré une partie importante de la vérité et les conflits d’intérêts de l’OMS avec la Chine lorsqu’une journaliste lui a posé une question sur le refus de l’adhésion de Taiwan (qui est en conflit avec la Chine) par l’OMS : il a fait semblant de ne pas entendre la question puis quand cette dernière lui a été reposée, il a coupé la communication ! (la vidéo a été visionnée plus de 8 millions de fois) 25. C’est lui aussi qui a dit fin Février : « Il n’existe actuellement qu’un seul médicament duquel nous pensons qu’il pourrait avoir une réelle efficacité : le remdesivir ». Comment peut-il dire cela avant même la sortie des résultats ? Et pour quelles raisons l’a-t-il dit ? Des élus Canadiens de la Chambre des communes 26 ont même sommé ce responsable de l’OMS à comparaître après qu’il eut refusé des invitations à témoigner devant le comité permanent de la santé. Même, le chef intérimaire du Parti conservateur Canadien a mis en doute l’exactitude des données de l’OMS sur la COVID-19. En effet, dire que la Chine a diminué le nombre de cas ou a bien géré l’épidémie et a aplani la courbe grâce au confinement est un pur mensonge et n’est basé sur aucune preuve car personne n’est capable de donner le chiffre du nombre de cas ou de morts en Chine si elle n’avait pas appliqué le confinement. En plus, des mois après : le monde a découvert que ces chiffres n’étaient même pas vrais ! Récemment, trois pays Africains ont expulsé des représentants de l’OMS parce que, selon certains de ces états, ils falsifiaient le nombre de cas en les gonflant. Les gens qui sont derrière le confinement, la psychose et la terreur mondiales, lorsqu’ils voient la ruée des gens vers les magasins, les gens se disputer pour des pâtes ou du papier toilette, les distances d’1 mètre comme si c’était la peste, les gens confinés comme s’ils étaient des animaux, les rues désinfectées, les policiers frappant les citoyens qui sortent, les drones et les hélicoptères mobilisés, les gens sortant avec des attestations, le port de masque malgré la fin de l’épidémie et le fait que les gens ne soient pas malades, il n’est pas exclu qu’ils soient en train de rire de la facilité avec laquelle ils ont manipulé des pays entiers et peut être même qu’ils les traitent de moutons. La folie a atteint le point où dans certains pays : des plages ont été désinfectées avec de l'eau de javel, des pompiers moustachus et barbus interdits de travail, des plexiglas ont été installés partout (même dans les classes des écoles) comme si c’était la peste noire, un train a été arrêté parce qu’une personne ne portait pas le masque, des familles privées de voir leurs morts (comme si le virus allait sauter du corps et les mordre), des septuagénaires verbalisées pour être sorties jeter les poubelles et même des pièces de monnaie et des billets de banque provenant de l'étranger ont été « isolés » ! Comment les pays ont-ils pu accepter de tomber dans ce niveau de folie, de stupidité et de dictature ? Surtout ceux qui se disent démocratiques. Tout ça pour un virus qui entraîne 85% de formes bénignes et pour lequel 99% des gens infectés guérissent. L'OMS a exhorté le monde à copier la réponse de la Chine à la COVID-19 et elle a réussi ; chaque pays du monde, en suivant aveuglément l’OMS, est devenu une copie conforme de la Chine. Quelques pays seulement ont refusé d’imiter bêtement les autres, comme la Suède ou la Biélorussie qui peuvent être félicités. Le président d’un pays européen a eu raison de dire : « Il ne s'agit que d'une psychose plus dangereuse que le virus lui-même ». Des experts de renommée internationale ont qualifié l’alerte mondiale de « disproportionnée ». Le Professeur Jean-François Toussaint a dit : « Il me semble que l’OMS a une très grande responsabilité en n’ayant pas su établir la priorité, en ayant continué inlassablement à répéter qu’il s’agissait d’une menace pour l’humanité » (Journal International de Médecine, 13 Juin 2020). 17. Nous disons qu’il faut arrêter de suivre aveuglément l’OMS car elle n’est pas une société savante et loin d’être indépendante, comme on l’a vu. Interrogée sur la raison de la décision de rendre 11 vaccins obligatoires, une ancienne ministre de la santé 27 d’un pays européen a répondu : « C’est une décision de santé publique qui répond, en fait, à un objectif mondial de l’OMS qui demande aujourd’hui à tous les pays du monde d’obtenir 95% d’enfants vaccinés pour les vaccins nécessaires ». Nous recommandons, aussi, aux gouvernements de bien choisir les experts qui les conseille et d’éviter ceux qui ont des liens avec les laboratoires pharmaceutiques ; Un grand professeur en infectiologie a fait cette remarque sur certains experts d’un pays européen : « Un membre éminent de la commission Maladies transmissibles de ce Haut Conseil a ainsi touché 90.741 euros de l’industrie pharmaceutique, dont 16.563 euros de [un laboratoire pharmaceutique qui produit une molécule concurrente de l’hydroxychloroquine]. Or c’est ce Haut Conseil qui a rendu le fameux avis interdisant l’hydroxychloroquine, sauf aux mourants... je ne vois pas de trace dans cet avis du respect de la procédure de gestion des conflits d’intérêts... Si un membre présente un conflit d’intérêts majeur, il doit quitter la séance et ne pas participer aux débats ni à la rédaction de l’avis... Or en bas de cet avis, on ne mentionne pas les conflits d’intérêts ni le nombre de membres qualifiés ayant participé au vote. C’est un grave manquement au règlement ». Un ancien rédacteur en chef du New England Journal of Medicine a déclaré : « La profession médicale est achetée par l'industrie pharmaceutique, non seulement en termes de pratique de la médecine, mais aussi en termes d'enseignement et de recherche. Les institutions académiques de ce pays se permettent d'être les agents rémunérés de l'industrie pharmaceutique. Je pense que c'est honteux » 28. Ceci ne doit bien sûr pas être généralisé sur tout le monde. 18. Nous disons aux gouvernements : ne suivez plus -dans les épidémies- les modélisations mathématiques qui sont des choses virtuelles sans lien avec la réalité et qui ont égaré le monde à plusieurs reprises et ont servi de justification aux politiques folles de confinement. En effet, une université européenne qui a des liens forts avec l’OMS avait dit que : - 50.000 britanniques seront morts de la maladie de la vache folle alors qu’au final seulement 177 sont décédés. -la grippe aviaire allait tuer 200 millions de personnes alors que 282 seulement sont décédés. - la grippe H1N1 allait tuer 65.000 britanniques alors que 457 seulement sont décédés 29. Le taux de mortalité a été aussi exagéré alors que la grippe H1N1 s’est révélée finalement beaucoup moins dangereuse, ce qui a incité beaucoup de gens à dénoncer l'argent, le temps et les ressources considérables déployés pour une grippe bénigne. À l’époque, la presse a découvert que le recteur de cette université 30, qui a conseillé l’OMS et les gouvernements, a reçu un salaire de 116.000 £ par an du fabricant de vaccin contre l’H1N1. Et aujourd'hui, c'est sur la base du même modèle défectueux, développé pour la planification de la pandémie de grippe, qu'ils ont donné leurs prévisions astrologiques sur la COVID-19 ; ils ont dit que 500.000 mourront au Royaume-Uni, 2,2 millions aux Etats-Unis, 70.000 en Suède et entre 300.000 et 500.000 en France31 ! Qui peut croire ces chiffres fous ? C’est pour cela que le Professeur Didier Raoult qualifie ces modélisations de : « forme moderne des divinations ». Le Professeur John Ashton a également dénoncé ces prédictions astrologiques et le fait qu’elles aient une sorte de statut religieux. De plus, la presse a découvert que celui qui, dans cette université, a incité les gouvernements au confinement ne respecte même pas ce qui leur préconisait 32. Là aussi, une enquête mérite, d’être menée auprès de certains responsables de cette université européenne. Le Professeur Jean-François Toussaint a dit à propos du confinement : « Il faut à tout prix éviter qu’un quelconque gouvernement ne reprenne un jour une telle décision. D’autant que l’instrumentalisation de la pandémie avec des confinements généralisés pour la moitié de l’humanité n’aura abouti qu’à renforcer les régimes autoritaires et a suspendre les campagnes de prévention des grandes maladies mortelles. En France, les simulations estimant que 60.000 vies ont été sauvées sont de pures fantaisies ». Le fameux slogan international : « Restez chez vous, sauvez des vies » était une affirmation tout simplement mensongère. Au contraire, le confinement a tué beaucoup de gens. MESSAGE D’ALERTE INTERNATIONAL 14 19. Nous REFUSONS l’obligation vaccinale et nous REFUSONS l’obligation d’un certificat de vaccination contre le coronavirus pour voyager, pour les raisons suivantes : -Le vaccin n’est pas indispensable car 85% des formes sont bénignes, 99% des sujets infectés guérissent et les enfants ainsi que les femmes enceintes ne sont pas des sujets à risque. De plus, une grande partie de la population est déjà protégée contre le SARS-CoV-2 grâce à l’immunité croisée acquise avec les coronavirus saisonniers33. Dire qu’on n’en est pas sûr est UN MENSONGE et émettre des doutes sur la durée ou l’efficacité de cette protection est une manipulation visant à protéger le business plan du vaccin. -C’est un virus à ARN, donc plus propice à des mutations et le vaccin risque d’être inefficace. -Des essais de vaccin sont réalisés dans la précipitation 34 et certains appellent à accélérer les procédures de tests et à se passer des habituels essais sur les vaccins. Ne pas comprendre les risques pour la sécurité pourrait entraîner des revers injustifiés pendant la pandémie et à l'avenir. -Les précédents essais de vaccins contre les coronavirus sont inquiétants 34 : en 2004, l'un des vaccins mis au point contre le SRAS avait provoqué une hépatite chez les animaux sur lesquels il avait été testé. Un autre vaccin en phase de test avait causé de graves lésions pulmonaires aux animaux de laboratoire, les rendant plus fragiles à de futures infections. Des vaccins développés contre un autre coronavirus, le virus de la péritonite infectieuse féline, augmentaient le risque pour les chats de développer la maladie causée par le virus. Des phénomènes similaires ont été observés dans des études animales pour d'autres virus, y compris le coronavirus qui cause le SRAS. -Certains vaccins sont testés par des entreprises qui n’ont aucune expérience dans la fabrication et la commercialisation des vaccins et qui utilisent des technologies nouvelles en médecine dont on ne connaît ni les bénéfices ni les risques pour la santé. -La recherche de profit financier de nombreuses entreprises pharmaceutiques aux dépens de la santé des populations (sans généraliser bien sûr sur la totalité). Le patron d’une entreprise pharmaceutique a dit devant ses actionnaires lors de la grippe H1N1 : « Ce vaccin, ça sera une opportunité significative en termes de revenus. C’est un joli coup de fouet pour nous, pour le chiffre d’affaires et pour le cash flow » 27. L’ancien ministre de la santé d’un pays européen a déclaré le 23 Mai 2020 : « Quand il y a une épidémie comme le COVID, nous on voit : mortalité, quand on est médecin,... ou on voit : souffrance. Et il y a des gens qui voient : dollars... vous avez des grands laboratoires qui disent : c’est le moment ou jamais de gagner des milliards » 35. Le 16 Juin 2020, le Professeur Christian Perronne, spécialiste des maladies infectieuses, a dit sur Sud Radio à propos du vaccin contre le coronavirus : « On n’en a aucun besoin... Tout ça, c’est une histoire purement commerciale ». Le site internet du magazine Nexus a publié le 07 Août l’avis du Docteur Pierre Cave qui dit : « L’épidémie est terminée en France... en tant que médecin, je n’hésite pas à anticiper les décisions du gouvernement : Il faut non seulement refuser ces vaccins [contre la COVID-19], mais dénoncer et condamner la démarche purement mercantile et le cynisme abject qui ont guidé leur production ». -Les violations éthiques scandaleuses dans de nombreux essais cliniques : comme les pays occidentaux ne leur permettent pas de violer les principes éthiques, de nombreux laboratoires pharmaceutiques (sans généraliser sur la totalité) réalisent leurs essais cliniques de médicaments et de vaccins dans les pays en développement ou pauvres où des expériences sont menées sur des gens sans qu’ils en aient la moindre connaissance et sans leur consentement. Le rapport 36 rédigé par Irene Schipper (SOMO briefing paper on)

Sur le net : « J'ai dis a mon petit fils, (11 ans, qui rentre en 5eme, et qui doit avoir le masque, partout en cours a la récré) que avons a faire a un virus très intélligent, il attaque les élèves partout sauf a la cantine, car ce virus déteste les odeurs de cuisine, pour ne plus porter le masque en cours, il suffit juste de faire cuire des haricots ou des frites dans les salles de classes, le virus va se sauver a toute vitesse, il a explosé de rire et m'a dit garder cette blague de côté et la ressortir a ses amis, et même les profs »

Le masque ne serait pas entièrement inoffensif, il aurait des effets secondaires, parfois assez graves, comme l’a détaillé le Neurochirurgien Russell Blaylock, auteur de la newsletter The Blaylock Wellness Report, dans un article largement partagé.

Selon Dr. Blaylock, plusieurs études ont détecté des problèmes importants liés au port du masque. Cela peut aller du mal de tête, à une résistance accrue des voies respiratoires, à l’accumulation de dioxyde de carbone, à l’hypoxie ou encore à des complications graves pouvant mettre la vie en danger.

Mal de tête

Il existe une différence entre le masque respiratoire N95 et le masque chirurgical (masque en tissu ou en papier) en termes d’effets secondaires, dit l’auteur. Le masque N95, qui filtre 95% des particules d’un diamètre médian > 0,3 µm2, car il altère davantage les échanges respiratoires qu’un masque souple, est plus souvent associé à des maux de tête. Dans une des études citées par Dr. Playdock, les chercheurs ont constaté qu’environ un tiers des travailleurs ont développé des maux de tête suite à l’utilisation du masque. La plupart avaient des maux de tête préexistants mais qui ont été aggravés par le port du masque, et 60% avaient besoin de médicaments pour soulager la douleur. 212 travailleurs de la santé (47 hommes et 165 femmes), utilisant des masques N95 ont été interrogés dans cette étude.

Une étude plus récente, portant sur 159 professionnels de la santé âgés de 21 à 35 ans a révélé que 81% avaient développé des maux de tête en portant un masque facial, relève l’auteur. Le port du masque a aggravé les maux de tête chez les personnes qui en souffraient déjà. Tous avaient l’impression que les maux de tête affectaient leur rendement au travail.

Niveau d’oxygène

Une autre étude, citée par Dr. Playlock a révélé des réductions significatives de l’oxygène dans le sang. Les chercheurs ont examiné les niveaux d’oxygène dans le sang de 53 chirurgiens utilisant un oxymètre. Ils ont mesuré l’oxygénation du sang avant et après l’acte chirurgical et ils ont constaté que le masque réduisait considérablement les niveaux d’oxygène dans le sang. Plus la durée du port du masque est longue, plus la baisse du taux d’oxygène dans le sang est importante.

Plus terrifiant, précise l’auteur, la baisse des niveaux d’oxygène (hypoxie) est associée à une altération de l’immunité.

Circuit fermé

Il y a un autre danger à porter un masques quotidiennement pendant plusieurs heures. Lorsqu’une personne est infectée par un virus respiratoire, elle expulse une partie du virus à chaque respiration. Si elle porte un masque, en particulier un masque N95 ou un autre masque bien ajusté, elle inspirera constamment les virus, augmentant sa concentration dans les poumons et les voies nasales.

Encore plus effrayant, de nouvelles preuves suggèrent que, dans certains cas, le virus peut pénétrer dans le cerveau, selon Dr Playlock. Dans la plupart des cas, il pénètre par les nerfs olfactifs qui se connectent directement à la zone du cerveau traitant de la mémoire récente et de la mémoire de consolidation. En portant un masque, les virus exhalés ne pourront pas s’échapper et se concentreront dans les voies nasales, pénétreront dans les nerfs olfactifs et voyageront dans le cerveau.

Sur le net : « Jacques a dit : restez chez vous 2 mois, et tout le monde se confine Jacques a dit : signez-vous une autorisation pour sortir acheter le pain, et tout le mode obéi. Jacques a dit : mettez des masques et la majorité accepte. Jacques a dit : sacrifiez vos gosses et apprenez leur l’asservissement par le masque, la distanciation etc. et pas grand monde ne se rebiffe. Jacques s’amuse et le peuple boue et pas grand monde ne bouge et jusqu’à quand ? Comment sommes-nous arrivée à un tel asservissement ? Et pourquoi acceptons-nous l’inacceptable ? »

 

Étude exclusive Revolver : les verrouillages de COVID-19 plus de 10 fois plus meurtriers que la pandémie elle-même

https://www.revolver.news/2020/08/study-covid-19-lockdowns-deadlier-than-pandemic-itself/

Sur Youtube Silvano Trotta : les résistants en action une excellente démonstration visuelle de la totale inefficacité des masques

SurYoutube : Les Tontons flingueurs du Covid-19

Luc Montagnier, Didier Raoult, Christian Perronne, Jean-François Toussaint, Laurent Toubiana, Éric Caumes… flinguent le Covid-19 et ceux qui l’exploitent pour nous soumettre et asservir.

Montagnier reconnait que le virus a été bricolé !

 

JEAN DOMINIQUE MICHEL DANS FRANCE SOIR

L’anthropologue Jean-Dominique Michel a publié sur France-Soir un long article consacré au rôle des laboratoires pharmaceutiques dans la crise du Covid et leur influence sur les décisions gouvernementales dans le monde occidental. Il y dénonce une « corruption systémique » et des « pratiques mafieuses. »

« Les mois écoulés auront vu le monde vaciller devant une épidémie respiratoire virale d’un ordre de grandeur pourtant habituel, avec des réactions sanitaires, sécuritaires et politiques sans précédent. Si, étant donné les incertitudes qui existaient quant à la gravité de la Covid-19, ces réactions ont pu sembler justifiées dans un premier temps, il a vite été évident que ce n’était pas le cas. Les autorités (OMS et gouvernements occidentaux en particulier) ont sur-réagi d’une manière terriblement destructrice à long terme pour nos sociétés. » […]

« Les données sont pourtant apparues très tôt : dès le début du mois d’avril, l’équipe du Pr Ioannidis de l’Université de Stanford montrait que la contagiosité et la létalité (nombre de décès en rapport du nombre de personnes infectées) réelles de la Covid était du même ordre que ce que l’on connaît année après année avec la grippe. Que la plupart des personnes infectées ne s’en rendaient même pas compte tant le virus est habituellement bénin ! Que les victimes enfin avaient une moyenne d’âge alignée sur l’espérance de vie, pays par pays. Et que donc il n’y aurait tout simplement pas de surmortalité particulière en 2020 dans nos sociétés. » […]

« On a pourtant imposé un confinement autoritaire, violant évidemment de nombreux droits fondamentaux, au motif que c’était absolument nécessaire pour limiter les dégâts. Décision purement et simplement erronée : les pays ayant connu les plus forts taux de mortalité sont ceux qui ont confiné le plus strictement. Une étude anglaise vient de montrer que les 2/3 de la surmortalité pendant la période en question avaient en fait eu d’autres causes que la Covid, en particulier le manque de soins pour les personnes souffrant de maladie grave. Soit des décès qui ont été majoritairement la conséquence des mauvaises réponses sanitaires. » […]

« Des pays ayant peu ou pas confiné (comme la Hollande, la Suède ou la Suisse) ne se sont pas moins bien tirées d’affaire que la France, l’Italie et l’Espagne –bien au contraire. Les conséquences à long-terme de la panique et de la dérive autoritaire qui se sont emparées de nos gouvernements s’annoncent en revanche terrifiantes : le PIB a chuté de près de 14% en France au 2nd trimestre 2020, les faillites de commerces, d’indépendants et de PME sont à prévoir par centaines de milliers. Alors que le nombre de décès attendus en Grande-Bretagne comme conséquence du confinement est évalué à plus de 200.000 (manque de soins, précarisation et suicides principalement), soit bien plus que ce qu’il aurait hypothétiquement permis de sauver. » […]

« Seuls prospèrent de manière presque obscène en ces temps tragiques les GAFAM et les sociétés pharmaceutiques ! »

« L’industrie pharmaceutique a corrompu la pratique de la médecine par son influence sur le développement des médicaments, la manière dont ils sont testés et la création de connaissances médicales (…) L’industrie a exigé des délais d’examen moyens plus courts et, avec moins de temps pour examiner minutieusement les preuves, il en est résulté une augmentation des hospitalisations et des décès. La satisfaction des besoins des entreprises pharmaceutiques a pris le pas sur la satisfaction des besoins des patients. Si cette corruption des intentions réglementaires n’est pas inversée, la situation continuera à se détériorer. »

[…]

« Ces industries (et donc les autorités qu’elles ont sous leur influence) n’ont depuis longtemps plus la santé de la population comme priorité mais les perspectives de profit qu’elles peuvent tirer de ses problèmes de santé. » […]

« Comprenons-nous bien : l’état de corruption systémique rappelé plus haut est tel qu’une compagnie pharmaceutique peut en effet, sans raison médicale ou pharmacologique valable, obtenir qu’une ministre change le classement d’un médicament au moment même où il peut s’avérer salvateur ! » […]

« La suite nous la connaissons : alors que les premiers essais cliniques à travers le monde commençaient à suggérer fortement l’efficacité de l’hydroxychloroquine (en combinaison avec l’azithromycine) en début d’infection, la plupart des gouvernements occidentaux dont la France interdirent sa prescription aux médecins libéraux. Les privant de manière scandaleuse de la possibilité de soigner leurs patients et donc aux malades de la Covid de celle de se faire soigner, au motif que l’efficacité du remède n’était pas absolument « prouvée ». […]

« Voilà où nous en sommes aujourd’hui. Et alors que l’épidémie n’existe plus (au sens que l’on donne à ce terme en épidémiologie) depuis le mois de mai, que le nombre d’hospitalisations et de décès dus la Covid n’a cessé de baisser, que le virus a perdu (comme il est naturel au bout de quelques mois) l’essentiel de sa virulence, qu’il apparaît que la majorité de la population est déjà naturellement immunisée et que des pays comme la Suède (qui n’a jamais confiné ni exigé le port du masque) arrivent eux aussi à une mortalité zéro, les autorités et les médias français continuent leur propagande anxiogène insensée. » […]

« Le port du masque est infligé jusqu’en plein air alors qu’au plus fort de l’épidémie, on nous assénait, menaces de sanctions à l’appui, qu’il ne servait à rien ! Rappelons au passage que la Hollande et les pays scandinaves viennent quant à eux de refuser de l’imposer étant donné l’absence de données scientifiques probantes en faveur de cette mesure. » […]

« On apprend dans le même temps (tiens, tiens) que l’Union européenne vient de pré-commander 300 millions de doses d’un vaccin anti-Covid à l’efficacité hautement spéculative. Un vaccin à ARN messager (produisant une modification du génôme des vaccinés), une nouvelle technologie que l’on n’a encore jamais essayée sur l’être humain et qui présente des risques potentiels élevés. Avec l’autorisation de contenir des OGMs dans le cadre d’une procédure de mise sur le marché accélérée allégeant plusieurs étapes de sécurité… assortie d’ores et déjà de dispositions d’exception garantissant l’impunité aux fabriquants en cas d’effets secondaires dommageables ! » […]

« Il ne reste plus pour bien comprendre qu’à lire le nom de l’heureux élu à qui cette pré-commande a été adressée. Sans surprise, il s’agit évidemment de Sanofi, ce même laboratoire qui a obtenu d’Agnès Buzyn que l’hydroxychloroquine soit inscrite au tableau des substances vénéneuses au mois de janvier. Débouchant sur l’interdiction du seul remède à l’efficacité démontrée contre la Covid, peu importe le nombre de décès qui auraient été évitables. » […]

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/mars-2020-la-date-ou-lindustrie-pharmaceutique-aura-definitivement-supplante-la médecine

 

UNE DECLARATION FRACASSANTE :

L'Europe peut vivre avec le COVID-19 sans vaccin et sans retour nécessaire à de nouveaux confinements généralisés, a déclaré ce mardi le directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le Vieux Continent.

« Le jour où nous vaincrons la pandémie ne sera pas nécessairement celui d'un vaccin. Il se produira lorsque nous aurons appris à vivre avec la pandémie, et ce jour peut être demain », a dit Hans Kluge sur Sky News.

Prié de dire s'il s'attendait à de nouveaux confinements généralisés dans les prochains mois pour éviter une seconde vague d'infections, le directeur pour l'Europe de l'OMS a répondu : « Non ».

« Je suis optimiste, a-t-il ajouté, mais nous ne pouvons pas exclure des confinements localisés. »

https://www.lindependant.fr/2020/09/01/coronavirus-le-reconfinement-generalise-et-le-vaccin-ne-sont-pas-necessaires-en-europe-selon-loms-9043658.php?fbclid=IwAR1ii-21eL8elDywf2F2WKqDT31XdcCkqnxm4cY58CdgzC4_0lzYv0Funnc

Même le journal le Monde subventionné par Bill Gates publie l'info !!!     https://www.linfo.re/monde/europe/oms-l-europe-peut-vivre-avec-la-covid-19-meme-sans-vaccin

 

Situation politique et sanitaire, initiatives prévues en Suisse romande

De : Damien Foretay <[email protected]>

Chers amis, chères amies,

Je souhaitais vous partager quelques réflexions sur la situation politique liée au COVID et, surtout, sur les différentes actions et mobilisations en cours en Suisse romande (voir au bas de ce mail) pour la défense de nos libertés individuelles.

Comme vous le savez peut-être, notamment suite à mon intervention sur la RTS, je m'investis énormément ces temps pour faire passer un message d'alerte assez simple : avec la crise du COVID, ce n'est pas notre santé qui est menacée, ce sont nos droits et nos libertés individuelles qui sont en péril. Je suis intimement persuadé que nos autorités déploient actuellement des « normes sanitaires » liberticides et totalement disproportionnées par rapport à la situation sanitaire réelle que nous vivons.

Evidemment, je ne nie pas la réalité du COVID, sa contagiosité et sa dangerosité chez certaines personnes dites « à risque », pour lesquelles on peut effectivement imaginer des dispositifs de protection spécifiques. Mais laissez moi vous donner quelques éléments objectifs, afin de relativiser la psychose ambiante et, peut-être, revenir à un peu plus de rationalité...

1) La mortalité globale en Suisse (toutes causes confondues) au premier semestre 2020 est inférieure à celle des années précédentes, comme l'ont montré différents médias ces dernières semaines. Ces données posent quand-même question par rapport aux discours extrêmement alarmiste des autorités de santé...

https://www.lematin.ch/story/moins-de-deces-malgre-le-coronavirus-339594448599

L'Illustré a même titré récemment, avec raison, « On entretient une psychose malsaine » (13.08.2020).

https://www.illustre.ch/magazine/covid19-on-entretient-une-psychose-malsaine

2) Depuis quelques semaines, les autorités tiennent un discours anxiogène sur « le rebond du nombre de cas de COVID » alors que ce « rebond » s'explique uniquement par le nombre de tests effectués, nettement supérieur au nombre de tests pratiqués au printemps. De plus, le fait que le virus circule est presque une bonne nouvelle puisque c'est ainsi que l'immunité collective se développe progressivement. Actuellement, les personnes testées positives sont quasi toutes asymptomatiques, ou avec des symptômes très légers. Il faut noter, surtout, que le nombre de « cas » n'a rien à voir avec la virulence du virus. En effet, le virus a apparemment perdu l'essentiel de sa virulence (charge virale) comme le montre le très faible niveau de décès et d'hospitalisations ces derniers mois. Ces faits semblent confirmer l'hypothèse du Pr. Montagnier (avril 2020) sur l'adaptation du virus à son environnement. Les graphiques de l'article suivant (RTS) montrent bien que les indicateurs « décès » et « hospitalisations » sont actuellement quasi à zéro.

https://www.rts.ch/info/suisse/11561895-les-cas-de-covid19-augmentent-mais-pas-les-hospitalisations-pourquoi.html?fbclid=IwAR29ugcS-P64uLEnX0EDF4JfVd5ksyw4rSMqnvjOfDn4npdAVVBnPFChIik

3) Actuellement, en se basant sur les chiffres de l'OFSP, on constate que 0,019% de la population suisse est décédée du COVID (et encore, il s'agissait de personnes déjà très affaiblies). Evidemment, chaque décès est tragique mais il faut quand-même constater que, chaque année, des personnes fragiles décèdent en période hivernale, notamment parce que leur immunité est plus faible en cette période.

Malgré ces éléments objectivement rassurants, nos autorités entretiennent un climat de paranoïa très lourd psychologiquement, qui malmène nos liens sociaux et représente, souvent, une atteinte à nos libertés individuelles. L'obligation progressive au port du masque en est un bon exemple. Il s'agit d'un dispositif sur lequel le consensus scientifique est très relatif et qui nous est imposé telle une nouvelle norme sociale, au nom d'une société hygiéniste du « risque zéro ».

http://www.francesoir.fr/politique-monde/les-mysteres-du-masque-entre-deraison-soumission-panique-et-contagion

Mais avec quel impact à long terme sur la condition humaine ? Sur le développement des enfants qui verront leurs parents ou éducateurs fréquemment masqués ? Est-ce si anodin que de voiler la moitié de notre visage, de nos émotions, de notre sourire, de nos micros-expressions faciales ?

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-port-du-masques-pour-les-enfants-cest-de-la-maltraitance?fbclid=IwAR3ja48ULFD6uXgJwPM06ubDabQZrIUvbkngeb2JSq3EigjE6xs0Esy2u-I

Dans le quotidien GHI du 21.07, il est intéressant de noter une intervention forte de Beda M. Stadler, professeur et ancien directeur de l'institut d'immunologie médicale de l’Université de Berne : « J’ai toujours été en faveur du port du masque pour les gens qui présentent des symptômes. Mais l’imposer dans les transports publics est vraiment ridicule et inutile. La population est naïve de croire que c’est efficace car on sait que cette mesure n’évite qu’environ 1% des transmissions ».

https://www.ghi.ch/le-journal/la-une/des-experts-polemiquent-sur-le-port-du-masque

Sur la question du port du masque, j'ai trouvé une vingtaine d'autres chercheurs, biologistes, virologues, qui remettent en cause cette mesure. Certains scientifiques mettent même en avant les dangers potentiels liés au port prolongé d'un masque chirurgical non stérile hors milieu hospitalier (transports, magasins, en ville...). Pour ne donner qu'un seul argument, le masque serait susceptible de nous contaminer puisqu'il est rapidement saturé de nos propres germes, bactéries... et virus ! Ceci sans compter le fait que le masque entrave le cycle naturel de la respiration et affecte la qualité de notre oxygénation, de nombreuses personnes se plaignant de maux de tête, fatigue ou anxiété en portant le masque.

Pour creuser cette question du masque chirurgical, sous un angle critique, je vous invite à découvrir les propos du Prof. Denis Rancourt, département de physique de l'Université d'Ottawa, qui a notamment étudié les modes de transmission du covid.

https://www.youtube.com/watch?v=SyQLVhtBCz4&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0UYRFEvlzFRBkPxX0WYvFFVVt6wuI5GcURexraN6grP2kZNbEMqYSkRIE

Et également le discours intéressant de la généticienne Alexandra Henrion-Caude, qui remet en cause certaines décisions sanitaires.

https://www.youtube.com/watch?v=c3V6DxmOy8o&feature=share&fbclid=IwAR1aq21mg6y42rQSA2VJAXfVZ3lxSnNxS7ZVjGPeDTHGKjzU2s6yZAGTPlU

Dans tous les cas, si les débats scientifiques sont importants, l'essentiel n'est pas là... Personnellement, j'attire votre attention sur le fait que beaucoup de mesures dites « sanitaires » sont en réalité des mesures « politiques » qui, toutes, ont une dimension liberticide et nous entraînent vers des systèmes de contrôle social de plus en plus poussés.

L'application swisscovid, un système de traçage de la population par lequel nos autorités peuvent nous suivre à la trace et tout savoir de nos déplacements, nos fréquentations, etc.

L'obligation au port du masque chirurgical

La prolongation possibile du droit d'urgence jusqu'en 2021, qui donnerait à notre gouvernement les « pleins pouvoirs », au mépris de notre tradition démocratique. Une mesure absolument disproportionnée par rapport à la situation objective du pays.

L'obligation vaccinale à venir (très vraisemblablement cet hiver), ayant pour but de vacciner l'entier de la population avec un vaccin expérimental (celui de l'entreprise américaine Moderna), qui relève d'une nouvelle technologie vaccinale très hasardeuse qui consiste à injecter une séquence ARN aux personnes vaccinées, provoquant une mutation génétique du patrimoine humain... Mais avec quels effets secondaires ? N'est-ce pas jouer aux apprentis sorciers que de modifier ainsi le génome humain ?

Concernant le futur vaccin-covid, je vous propose de consulter l'article suivant du magazine online SANTÉ CORPS ESPRIT.

https://www.sante-corps-esprit.com/vaccin-anti-corona-etes-vous-partant/?fbclid=IwAR3sbmXUl4Fv9aVsuCrj9pptn4rfFg3gjPiqdkcHmOdIPcshF3XqwXmswDM#.XuyiR3wCJvM.facebook

Et sur la technologie d'un vaccin à « ARN messager »... de plus développé en six mois (!)

https://www.independent.co.uk/voices/coronavirus-vaccine-covid-19-cure-doctor-moderna-novavax-oxford-a9523091.html?fbclid=IwAR2AGM29cbIbB3i5kodhM1YEIZAxaIe_Bu74paIbyCObS5AFNAW279mR5eQ

Evidemment, ces projets sont toujours proposés « au nom de notre sécurité »... Mais ne versons-nous pas ici dans une forme d'autoritarisme, teinté d'hygiénisme médial ? Oui, c'est mon hypothèse actuelle. Cette préoccupation est aussi partagée par différents intellectuels suisses romands, comme l'anthropologue Jean-Dominique Michel ou Suzette Sandoz.

https://blogs.letemps.ch/suzette-sandoz/

En Suisse romande, mais encore plus en Suisse alémanique ou en Allemagne, beaucoup de personnes partagent cette analyse et prennent le temps d'alerter leurs proches pendant qu'il en est encore temps. C'est donc le but de ce message, non pas d'essayer de convaincre, mais vous communiquer ma plus vive inquiétude... De plus en plus de personnes, dont je fais partie, se mobilisent donc activement pour la défense de nos droits, de nos libertés et de notre système démocratique. Je vous ai récapitulé ci-dessous les différentes initiatives, auxquelles vous pouvez prendre part si le cœur vous en dit.

* Concernant l'application swisscovid, un référendum est en cours, que vous pouvez signer et faire signer si vous le souhaitez. https://www.stop-swisscovid.net/

* Concernant l'extension du droit d'urgence et la possible obligation vaccinale à venir, vous pouvez vous inscrire sur le site suivant, car le référendum est en préparation et sera lancé mi-septembre si le parlement approuve ce projet insensé.

https://notrecht-referendum.ch/

(en allemand, mais Google propose la traduction automatique en haut à droite)

* Concernant les normes sanitaires liberticides en général, je vous invite à soutenir le manifeste TOUS.CH, lancé par un entrepreneur genevois bien connu. Une initiative qui est un peu la version romande de l'initiative PRINTEMPS 2020, lancée ce printemps en Suisse allemande, qui demande la création d'une commission d'enquête extraparlementaire indépendante sur la gestion de la crise du COVID. https://tous.ch/ et https://printemps2020.com/

Et aussi une pétition online qui demande de réétudier la question du port obligatoire du masque : https://act.campax.org/petitions/aufhebung-der-maskenpflicht

* Sur la question précise du futur vaccin et de ces risques, je vous conseille l'excellent site du RÉSEAU CHOIX VACCINAL, en partie traduit en français. Un site qui prône une approche rationnelle de la vaccination, sans excès, notamment en se basant sur des sources médicales et scientifiques solides.

https://impfentscheid.ch/?v=1ee0bf89c5d1

Ce site est également lié à l'initiative d'un collectif de médecins FMH romands, qui développe depuis longtemps une vision critique, mais argumentée, de la vaccination et de ses risques potentiels.

http://www.infovaccins.ch/

* Pour défendre nos libertés, une présence dans la rue est également indispensable. Le 29 août, des manifestations d'ampleur ont eu lieu à Berlin, à Londres et à Zürich aussi ! Nous allons poursuivre ce mouvement en nous rassemblant le samedi 12 septembre à Genève, à 15h sur la Place des Nations. Voir le flyer en pièce jointe.

* Aux Etats-Unis, en Allemagne et en Espagne, des collectifs de médecins se sont formés pour réclamer la vérité sur les chiffres de cette pandémie et sur la pertinence de mesures sanitaires toujours plus invasives. En Suisse aussi, des médecins, comme le Dr Christian Zürcher, dénoncent des « statistiques falsifiées » et une deuxième vague « mise en scène par les médias et les autorités ».

https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/07/25/covid-lettre-ouverte-du-dr-christian-zurcher-aux-parlementai-307769.html?fbclid=IwAR0XbVRiC_n1JOYu3cK01ez3AIx6QVoNYpRm4qi5WnVGHY0EFiOXCAUZu1Q

https://covidinfos.net/covid19/le-dr-christian-zurcher-denonce-des-statistiques-falsifiees-et-une-deuxieme-vague-mise-en-scene-par-les-medias-et-les-autorites/1345/

 

Covid-19 : Vingt-quatre professionnels de santé belges témoignent.

Le site du collectif de soignants belges Transparence Coronavirus www.transparence-coronavirus.be L'appel des soignants à signer si vous êtes soignant belge intéressé (le site étant tout récent, ce formulaire de signature va être mis en place très rapidement, s'il n'est pas encore actif, revenez dans peu de temps pour réessayer): https://www.transparence-coronavirus.... Les plaintes à l'Ordre des Médecins contre la Ministre belge Maggie DeBlock et 9 autres experts: vous les trouverez sur le site transparence-coronavirus.be - Le site d'Initiative Citoyenne : http://initiativecitoyenne.be/

 

Youtube : Maître Carlo Alberto Brusa s'adresse aux parents

qui souhaitent protéger leurs enfants

DEMANDEZ UN CERTIFICAT MEDICAL DE CONTRE-INDICATION AU PORT DU MASQUE A VOTRE MEDECIN !

ON NE PEUT PAS RENVOYER UN ENFANT DE L’ECOLE SI IL N’A PAS DE MASQUE

L’école ne peut pas refuser votre enfant ni l’obliger au gel hydroalcoolique.

Voir les textes à imprimer sur www.reaction19.fr

 

Christian Perronne déclare sur RMC
« C'est une fausse épidémie ! »à écouter vite et partager !https://www.youtube.com/watch?v=8lr-Vc_oSQo

Le 31 août 2020, au Grand Oral des Grandes Gueules de RMC, le professeur Christian Perronne a dénoncé la propagande gouvernementale. Entre autres accusations, il a émis l'hypothèse que l'obligation du port du masque en extérieur est peut-être une manœuvre politique permettant de réprimer toute manifestation. Il rappelle aussi que de nombreuse études prouvent désormais l'efficacité du traitement hydroxychloroquine-azithromycine, et que la kabbale contre cette solution simple et peu coûteuse est organisée par la mafia big pharma afin pouvoir vendre un vaccin à tous les pays. En définitive il dénonce une corruption généralisée et mondialisée.

L'interview intégrale: https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-grand-oral-de-christian-perronne-infectiologue-3108-1272741.html

   
 

TRES IMPORTANT LOI ANTI VACCIN

Michel DOGNA

LOI CONTRE LES VACCINS

La loi Kouchner vous permet de refuser tout acte médical.

- l’arrêt du 14/10/97 de la Cour de cassation dans le cadre de la responsabilité contractuelle mentionne :  

« Le médecin a la charge de prouver qu’il a bien donné à son patient une information loyale, claire et appropriée sur les risques des investigations ou soins qu’il lui propose. Tout cela afin d'éviter tout quiproquo en cas d'accident post-vaccinal. »

De plus, l'article R 4127-36 du Code de la Santé Publique précise que « Le médecin doit en outre obtenir dans tous les cas, le consentement du patient avant toute intervention. »

Sur le plan européen, la Convention d’Oviedo signée en 1997 stipule également que : « l'intérêt et le bien de l'être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science. » Ce qui signifie que les lois d’obligations vaccinales françaises sont en réalité obsolètes comme le démontre

l’arrêté Salvetti du 9 juillet 2002 : « En vertu de l'affaire Salvetti, il ne saurait y avoir le moindre acte médical obligatoire dans aucun pays d'Europe. L'arrêté de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, section I du 9 juillet 2002, requête n° 42197/98, fait jurisprudence. »

 Un arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme rendu en 2002, a précisé « qu’en tant que traitement médical non volontaire, la vaccination obligatoire constitue une ingérence dans le droit au respect de la vie privée, garanti par l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales » (Arrêt SALVETTI c/Italie – CEDH Décision du 9 juillet 2002 ; n° 42197/98)

https://www.lepetitjuriste.fr/politique-de-vaccination-obligatoire-a-lepreuve-conseil-detat/

En droit médical, le consentement libre et éclairé à l’acte est la garantie du respect de la dignité du patient. Il trouve une assise juridique particulièrement forte[5] dans le fait qu’il se fonde sur la notion de dignité humaine. Celle-ci trouve sa valeur constitutionnelle (Décision n° 94-343/344 DC du 27 juillet 1994) dans le fait qu’elle protège l’atteinte à l’intégrité du corps humain. En ce sens, la vaccination non consentie relèverait d’un acte invasif pouvant porter atteinte à l’intégrité du corps humain qui est protégé par les dispositions du droit de la bioéthique.

L’obligation vaccinale constitue par ailleurs une atteinte rare et exceptionnelle à la liberté fondamentale du consentement libre et éclairé. Il est à noter que les recommandations du conseil d’orientation portent également sur l’information à donner aux patients en matière de vaccination, et notamment des risques réels ou supposés qu’elle comporte. Le droit à l’information est en droit médical le préalable nécessaire au consentement libre et éclairé du patient[6].

la Cour européenne des droits de l’homme[8].a en effet déjà jugé qu’un traitement médical non volontaire, tel qu’une vaccination obligatoire, constitue «une ingérence injustifiée dans le droit à l’intégrité physique et morale d’une personne »

INQUIETANT https://www.conseil-constitutionnel.fr/sites/default/files/as/root/bank_mm/decisions/2015458qpc/2015458qpc_doc.pdf

ARTIcle L.3116-4 Modifié par loi n°2007-293 du 5 mars 2007 - art. 37 JORF 6 mars 2007 Le refus de se soumettre ou de soumettre ceux sur lesquels on exerce l'autorité parentale ou dont on assure la tutelle aux obligations de vaccination prévues aux articles L. 3111-2, L. 3111-3 et L. 3112-1 ou la volonté d'en entraver l'exécution sont punis de six mois d'emprisonnement et de 3 750 Euros d'amende.

.H.Application des dispositions contestées

1.Jurisprudence

a.Jurisprudence européenne-CEHD, 9 juillet 2002, Salvetti against Italia, 42197/98(...)The Court considers that compulsory inoculations as non-voluntary medical treatments amount to an interference with the right to respect for private life as guaranteed by Article 8 § 1 (see Matter v. Slovakia judgment of 5 July 1999, § 64, unpublished

 

CEDH, 17 février 2005, K.A. et A.D.c/ Belgique, 42758/98et 45555/9983. L’article 8 de la Convention protège le droit à l’épanouissement personnel, A cet égard, « la faculté pour chacun de mener sa vie comme il l’entend peut également inclure la possibilité de s’adonner à des activités perçues comme étant d’une nature physiquement ou moralement dommageables ou dangereuses pour sa personne. En d’autres termes, la notion d’autonomie personnelle peut s’entendre au sens du droit d’opérer des choix concernant son propre corps » (Pretty, précité, § 66).

Conformément à la loi Kouchner,

Accueil › S'informer › La vaccination en France › Les droits du patients et les obligations du médecin › La Loi Kouchner : la liberté de choix thérapeutique

La Loi Kouchner : la liberté de choix thérapeutique

L'Article L1111-4 du code de la Santé Publique précise

Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne, et ce consentement peut être retiré à tout moment.

La vaccination étant un acte médical, le patient est en droit de l'accepter ou de le refuser.

ainsi qu’à la Convention d’Oviedo ratifiée par l’Union Européenne le 4 avril 1997 et sans oublier la jurisprudence européenne, l’arrêté Salvetti du 9 juillet 2002, 

https://hudoc.echr.coe.int/eng#{%22itemid%22:[%22001-22636%22]} )je souhaiterai au moins être valablement informé(e) sur l’acte médical proposé pour ensuite décider LIBREMENT, si oui ou non, je souhaite y consentir.

La déontologie médicale voudrait pourtant que : « Le médecin doit en outre obtenir dans tous les cas, le consentement du patient avant toute intervention. » art. R 4127-36 du CSP. Cependant, ils ne précisent pas qu’il faille pour cela, menacer leur patient, ni même menacer de cesser de les suivre !

Pour compléter cela, allez sur

UN EXCELLENT SITE D’INFORMATION SUR LES VACCINS

https://exoportail.com/comment-surseoir-a-la-vaccination-comment-defendre-ses-droits/

 

Bill Gates achète des médias

Impression

Éditorial de Robert F. Kennedy, Jr., président du conseil d'administration, Children's Health Defense

Un article de la Columbia Journalism Review révèle que, pour contrôler le journalisme mondial, Bill Gates a transféré plus de 250 millions de dollars à la BBC, NPR, NBC, Al Jazeera, ProPublica , National Journal , The Guardian , le New York Times , Univision, Medium , the Financial Times , The Atlantic , le Texas Tribune , Gannett, Washington Monthly , Le Monde , Center for Investigative Reporting, Pulitzer Center, National Press Foundation, International Center for Journalists et une foule d'autres groupes. Pour cacher son influence, Gates a également canalisé des sommes inconnues viasous-subventions pour les contrats à d'autres organes de presse.

Ses pots-de-vin dans la presse ont porté leurs fruits. Pendant la pandémie, les médias achetés et en état de mort cérébrale ont traité Bill Gates comme un expert en santé publique, malgré son manque de formation médicale ou d'expérience en matière de réglementation.

Gates finance également une armée de vérificateurs de faits indépendants, y compris le Poynter Institute et Gannett - qui utilisent leurs plates-formes de vérification des faits pour «faire taire les détracteurs» et pour «démystifier» les «fausses théories du complot» et la «désinformation», des accusations que Gates a défendues et investi dans les puces biométriques , les systèmes d'identification des vaccins , la surveillance par satellite et les vaccins COVID .

Les dons médiatiques de Gates, selon l'auteur du CJR Tim Schwab, signifient que « les reportages critiques sur la Fondation Gates sont rares ». La Fondation Bill et Melinda Gates a refusé plusieurs demandes d'entrevue du CJR et a refusé de divulguer combien d'argent elle avait versé aux journalistes.

En 2007, le LA Times a publié l'une des seules enquêtes critiques sur la Fondation Gates, exposant les participations de Gates dans des entreprises qui blessent des personnes que sa fondation prétend aider, comme les industries liées au travail des enfants. Le journaliste principal Charles Piller a déclaré : «Ils n'étaient pas disposés à répondre aux questions et ont pratiquement refusé de répondre de quelque manière que ce soit…»

L'enquête a montré comment le financement mondial de la santé de Gates a orienté le programme d'aide mondiale vers les objectifs personnels de Gates ( vaccins et cultures OGM ) et éloigné des questions telles que la préparation aux urgences pour répondre aux épidémies, comme la crise d'Ebola.

«Ils ont esquivé nos questions et cherché à saper notre couverture», déclare le journaliste indépendant Alex Park après avoir enquêté sur les efforts de vaccination contre la polio de la Fondation Gates.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3651968058149710&id=100000096560763&sfnsn=scwspwa&extid=OcWs94eVIEaETfEZ

 

La Newsletter de Michel DOGNA

CA BOUGE PARTOUT : les peuples se lèvent dans le monde

Michel DOGNA

Depuis 20 ans j’avais régulièrement alerté mes lecteurs de la trappe qui allait nous être tendue avec le puçage RFID et des vaccins à nanotech devant nous transformer en mi-hommes/mi-robots à 100% contrôlés à distance – mais l’alerte pour ce plan type « Star trek » qui paraissait tellement irréaliste à mettre en œuvre a eu peu d’impact.

Et puis en janvier 2020, la trappe s’est brutalement refermée sur nous, je veux dire l’humanité entière avec pour seul cadenas de sécurité, la peur de mourir. Cela a été un coup de génie ! Les meilleurs gardiens de la trappe furent - et sont encore - les prisonniers ignorants formatés devenant les ennemis jurés de ceux qui réfléchissent et voudraient les protéger.

Conscient comme tous les alerteurs, de ce cruel problème où il fallait lutter à la fois contre nos geôliers dirigeants et les victimes soumises, j’ai été pris d’une inquiétude grandissante et quelquefois d’un grand découragement face à un avenir immédiat bien sombre.

Alors que je voyais l’étau se resserrer encore et encore, j’ai compris qu’une impitoyable dictature mortifère s’était mise en place. J’ai alors pensé que c’était foutu… et trop tard !

Et pourtant… j’ai finalement choisi la folle option de la grenouille idiote. Pour ceux qui ne connaissent pas ce conte, le voici :

Deux grenouilles tombèrent dans un grand sceau de lait à moitié plein

Mais les bords étaient trop hauts, et malgré leurs furieux coups de patte

Il leur était impossible d’en sortir.

L’une des grenouilles était très intelligente, et l’autre était très bête.

La grenouille intelligente, épuisée, se dit : il est inutile de me fatiguer plus,

Aussi, elle se laissa couler et se noya.

La grenouille bête continua « bêtement » à battre des pattes sans réfléchir

Au bout d’un moment, un miracle se produisit

Elle fut subitement éjectée du seau

Elle n’a jamais compris qu’elle avait créé une motte de beurre !

Et bien les amis, je crois que la motte de beurre vient de se produire pour nous, mettant en défaut les perdants, les fatalistes, qui revendiquent leur soumission en tant que sagesse (port du masque même étant seuls), qui sont déjà des esclaves et fiers de l’être, et attendent impatiemment leur chaîne dorée (LE vaccin).

Oui le fruit est mûr et ceci grâce à Internet. Depuis mai dernier, les voix lucides et documentées s’entendent pour affirmer que LES FORCES DE L’OMBRE ONT DEJA PERDU, et c’est pour cela qu’elles s’affolent et précipitent leur agenda, commettant en outre des erreurs fatales.

Tous les médiums convergent sur la chute imparable de la mafia sataniste mondiale du malheur qui se croyait à deux doigts de gagner. Le réveil soudain des peuples qui se soulèvent partout dans le monde en même temps me fait penser à la masse critique qui fait entrer la réaction atomique en divergence (explosion).

Je crois fermement (et je ne suis pas le seul) à un coup de pouce de nos Amis Galactiques qui ne veulent pas que notre belle planète, nos milliards d’animaux et de plantes y compris notre humanité soient détruits. Grand merci à eux – ALLELUIA !

Discours fracassant de David Icke à Londres !

L’Esclavage Mondial par une poignée d'hommes… (12 min)

Qui est David ICKE ?

Pour ceux qui ne le connaissent pas en tant qu’écrivain, il a toujours dénoncé les malversations de ceux qui gouvernent le monde.

Tapez son nom sur google ou autre moteur et vous jugerez la dimension de l’homme.

Discours de David Ike lors du rassemblement

« S'unir pour la liberté » - Londres 29 août 2020 :

https://wp.me/pbYbqw-4Yl

Enregistrez ce discours avant la censure

ET TRANSFÉREZ AU MAXIMUM !

Les pays autour vous ont montré l’exemple dans la rue le 29 août :

  • Angleterre 1 million de personnes (sans masque)
  • Allemagne 8 million de personnes (sans masque)
  • Canada 2 million de personnes (sans masque)
  • Espagne 2 million de personnes (sans masque)

Et bien d’autres pays dont je n’ai pas encore les résultats sauf :

Île Maurice plus de 700.000 personnes pour 1,3 millions d’habitants, ce qui a fait ce jour près de 80% de la population à Port Louis !

Et en France 3.000 personnes !!! La honte !

Nous sommes la « Lanterne rouge » dans la soumission !

Sommes-nous donc devenus le peuple le plus peureux et le plus anesthésié de la terre ?

Une fois de plus, s’il vous plait, éteignez votre TV et allumez votre cerveau !

FRANCAIS, RÉVEILLEZ VOUS !

SECOUEZ-VOUS !

ET PENSEZ A CE QUE VOUS LAISSEREZ A VOS ENFANTS…

 

Discours de JF Kennedy à Berlin toujours le 29 août

12 min

Les journaux disaient qu’ils attendaient tout au plus 300.000 personnes - il y en a eu 8 millions !

Ce reportage avait été immédiatement bloqué par la censure mais ensuite restauré et sécurisé

Cet évènement restera historique…

https://qactus.fr/2020/08/30/q-scoop-robert-kennedy-jr-discours-a-berlin/

 

A propos de Donald Trump

Ceux qui ne croient toujours pas en la valeur exceptionnelle de Trump, ne veulent rien voir de ce qu’il a fait depuis 4 ans.

Parmi de multiples mesures, il a réduit le chômage au plus bas depuis des décennies, il s’est désolidarisé de l’OMS, il a destitué la FED du droit d’impression des dollars et l’a nationalisé, il a rénové la justice qui était totalement corrompue et paralysée par le parti républicain, il s’est attaqué enfin au problème le plus dangereux au risque de sa vie (21 attentats avortés par ses services de sécurité) qui est le trafic humain international et la pédo-criminalité auquel aucun président ne s’est attaqué sauf Poutine, je crois.

Dernière remarque : c’est le seul président américain qui n’a pas alimenté de nouvelles guerres - bien au contraire, il forme avec Poutine un double pilier de préservation d’une guerre mondiale tant souhaitée par Hilary Clinton.

Que ceux qui s’abreuvent quotidiennement des mensonges de la télé, daignent regarder le reportage de cette soirée à dimension biblique affichée 4h 59 mais résumée en français en 1 h par l’excellent reporter américain Mohamed Diallo ayant déjà commenté l’anniversaire de l’Indépendance présidée aussi par Donald Trump, lui-même dans le Dakota.

Vous allez assister à des extraits commentés de la Convention Nationale Républicaine jour 4. Il y a divers intervenants mais si vous souhaitez pour gagner du temps, écouter directement Yvanka, la fille et assistante de Donald Trump, qui est aussi intéressante que jolie, démarrez sur 1h30 - (je rappelle que ce n’est pas le temps réel d’écoute de la vidéo).

Trump suivra à partir de 2h20. On sent intensément qu’il est branché en direct sur des canaux supérieurs. C’est une âme magnifique qui fait vibrer son auditoire par son style direct, sincère, authentique, ce qui est rare chez les politiciens. Enfin il affiche à maintes reprises son attachement à Dieu et à ses œuvres ceci le démarquant catégoriquement du satanisme clairement promotionné par la gauche.

https://youtu.be/UasPzdIpAhI

 

En conclusion :

Ne manquez pas d’aller voir et écouter les discours de David Icke et de Robert Kennedy mentionnés ci-dessus car ce sont des morceaux d’anthologie exceptionnels, qui ouvrent les portes d’une ère nouvelle !

 

CINQ BONNES RAISONS DE REFUSER LE VACCIN CONTRE LE COVID 19 :

1.Le vaccin n’est pas scientifique : la théorie pasteurienne n’a jamais été vérifiée (lire Vaccins, un génocide planétaire ? de Tal Schaller)

2.Il s’appelle vaccin à « forçage génétique » c’est l’appellation officielle.

3.Chaque dose contient :

-des fragments du VIH, virus du sida,

-des séquences de ADN du germe de la malaria,

-157 séquences supplémentaires d’ADN et de protéines dont le rôle est inexpliqué,

-des milliers de nanoparticules indestructibles qui permettront un contrôle définitif des personnes vaccinées grâce à la 5G,

-des agents conservateurs et des antibiotiques

(voir la liste des 135 substances chimiques contenues dans les vaccins sur santeglobale.world.

4.Il crée une immunodéficience catastrophique.

5.Le Parlement Européen a voté une loi pour réduire  de manière drastique les tests habituellement incontournables pour la mise sur le marché.

Le site www.verite-covid19.fr vous donne toutes les infos ainsi que la rubrique ALERTE sur santeglobale.world.

Les efforts de Jean Bernard Fourtillan,Tal Schaller, Serge Rader et Frédéric Chaumont portent leurs fruits et leu vidéo de 8 minutes a déjà été vue pas plus de trois millions de personnes.

Voyez sur youtube jasper mader « vos réactions » et « changement de cap » pour suivre ce dossier brûlant

 

Sur WhataBeautifulWorld Youtube  une vidéo qui présente une remarquable synthèse :

Changement de Cap de l'OMS - Version longue avec la parole donnée aux médecins contestataires !

Suite à la vidéo sur Alerte Vaccin qui a été vue plus de 3 millions de fois dans les réseaux sociaux et traduit dans plusieurs langues (Anglais, Espagnol, Italien, Portugais, Russe et Néerlandais), et prochainement en Allemand et en Chinois... Les médias ont été obligés de réagir et ils sont bien ennuyés. Les sources sont sur un serveur sécurisé : http://www.verite-covid19.fr/ Ils ne peuvent pas critiquer les sources, car les brevets existent alors ils méprisent le présentateur qui n'a pas de diplôme de médecin... tout comme Bill Gates et l'ensemble des journalistes. Cette vidéo n'est pas la seule et face au ras de marrée d'information qui démontre l'escroquerie et qu'ils ne peuvent plus contrôler même avec la censure, l'OMS fait machine arrière en annonçant qu'il ne préconise plus de confinement et le port du masque systématique. https://www.google.com/amp/s/www.lind... Les gouvernements bizarrement n'ont toujours pas entendu et ils continuent à prendre des mesures toujours excessives, comme si cette pandémie avait tué des dizaines de millions de personnes... Or l'épidémie désormais sans malade s'arrêtera logiquement lorsque le gouvernement le décidera, puisque le virus, c'est lui ! La situation vient de changer complètement ! La fenêtre de tir sera de courte durée ! Cette fois-ci, reprenons notre destin en main ! Cette vidéo dresse aussi un portrait inquiétant sur l'actuel Président de l'OMS, Tedros qui a des relations avec les laboratoires et Bill Gates. Liste des professeurs qui contestent les mesures absurdes du gouvernement et qui dénoncent la manipulation mondiale : - Professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine - Professeur Didier Raoult, Directeur de l'IHU de Marseille et promoteur d'un traitement à base d'hydroxychloroquine et un antibiotique - Professeur Christian Perronne - Professeur Jean-Francois Toussaint - Docteur Laurent Toubiana - Docteur Eric Chabriere, biochimiste de l'IHU - Docteur Gilles Hayem, Thomas Huet, inventeurs d'un traitement à l'anakinra Sans oublier, les auteurs de la révélations sur le vaccin : - Professeur Jean-Bernard Fourtillan - Docteur Christian Tal Schaller - Docteur en Pharmacie, Serge Rader

Nous ne félicitons pas en revanche le gouvernement et le conseil scientifique sur le Covid : - Docteur Agnès Buzyn, ancien ministre de la santé - Docteur Marisol Tourraine, ancien ministre de la santé - Docteur Olivier Véran, actuel ministre de la santé - Docteur Jerome Salomon et aussi pour l'aspect médiatique, le Docteur Michel Cymes L'équipe d'experts qui aura tout raté, sauf plaire à l'OMS et aux laboratoires : - Jean-Francois Delfraissy, médecin immunologiste - Laëtitia Atlani-Duault, anthropologue, pourquoi faire ? Composé de 14 membres, il réunit des infectiologues, une réanimatrice, un médecin de santé publique, un médecin de ville, un immunologiste, un virologue, un modélisateur, un épidémiologiste, un sociologue, une anthropologue et spécialiste de santé publique, un expert du numérique et une personnalité issue de la société ... En Suisse, ce n'est pas mieux avec une chercheuse en bio-éthique qui impose son modèle de société dans les émissions de télévision. Dépêchez-vous de regarder et de sauvegarder cette vidéo, car YouTube est autorisé à supprimer toutes les vidéos qui dérangent l'OMS, même si leur comportement est criminel.

 

Faites circuler ces vidéos ( surtout celle que je viens de citer car elle est très complète et puissante !!) distribuez des flyers autour de vous, participez aux manifestations organisées, écrivez aux directeurs des écoles de vos enfants, allez voir votre maire pour qu’il renonce à la 5G, agissez de mille manières pour sauver l’avenir de nos enfants et petit-enfants, c’est le moment !

Il est urgent de mettre un terme à la folie des ploutocrates qui veulent allègrement nous génocider comme je le montre sur youtube tal schaller Toute la vérité, enfin, un ploutocrate dit tout, tout et tout sur tout !

Très amicalement Tal Schaller