BLOG 29 de Tal SCHALLER

Chers amis,

Une question fondamentale : Les vaccins auraient-ils pour but de tuer  plus ou moins vite  ??? La pandémie ne serait-elle pas seulement le signe d’une restructuration de la société au service du Nouvel Ordre Mondial ?

Un article le dit ci-dessous : Agenda 2030: vous n'aurez rien et vous serez heureux.

Ailleurs vous lirez : » Le but final de l’humanité sous ce régime totalitaire est le transhumanisme, et pour y parvenir, ils doivent fusionner l’homme avec la machine. Les vaccins anti-ADN Covid-19 sont les moyens avec lesquels ils peuvent nous rendre transhumains. Les vaccins Covid-19 utilisent une nouvelle technologie d’ARNm qui a le potentiel de corrompre et de modifier notre génome humain d’origine, créant des effets secondaires graves et le potentiel de millions de décès »

 

Les informations de ce blog ne sont pas là pour vous dire « Schaller détient la vérité, obéissez-lui ! » non, au contraire, je vous dis : « Surtout ne croyez personne, la seule personne à laquelle vous devez obéir, c’est vous-même ! Mon rôle est de mettre sous vos yeux des informations DIFFERENTES DES CELLES DES MEDIAS COROMPUS, des INFORMATIONS QUI DERANGENT ET INCITENT A UNE REFLEXION PERSONNELLE. !

Le passage d’une humanité servile et souffrante à une humanité libérée et joyeuse tient à cela : QUE CHACUN OBEISSE A LA GUIDANCE DE SON CORPS DE LUMIERE ET NON PLUS AUX CROYANCES DE L’INTELLECT ET DES GOUVERNANTS !

Simple mais puissant ! Laissez sortir vos émotions à travers le corps physique puis relaxez-vous et contactez votre âme : vous aurez des réponses !

Vive la vie !

Tal

 

UNE CONFERENCE BOULEVERSANTE, RICHE EN ENSEIGNEMENTS LUMINEUX

Sur le site www.evidences.be, rubrique "media" conférences ;

 

"La beauté de l'imperfection" par le Dr Eduard Van den BogaertL

Médecine Sensitive Coopérative® est un nouveau concept qu'il appartient à chacun de nous de soutenir. Le chemin de guérison de Salvatore et de sa famille ainsi que tous les soignants qui l'ont accompagné illustre ce concept à merveille.

 

INFO EN QUESTION DU 18 FEVRIER AVEC CARLO BRUSA

INFO EN QUESTION DU 18 FEVRIER AVEC CARLO BRUSA

Prenez le temps d'écouter ce LIVE.
La détermination et l'énergie de maître Brusa sont communicatives. Rejoignons tous réaction 19 et sauvons nous et nos enfants en retrouvant notre oxygène et nos libertés !
https://youtu.be/n8SPzDBxQp0
Note de TAL: Maître Carlo BRUSA est vraiment un être lumineux, joyeux, porteur d’une grande sagesse ! Nous avons passé avec lui des moments merveilleux et sommes heureux de pouvoir les partager avec vous !

 

Le plus grand Nuremberg de tous les temps se prépare

 http://echelledejacob.blogspot.com/2021/02/le-plus-grand-nuremberg-de-tous-les.html#more 

 

Un sacré pavé dans la mare!

Dans le pays le plus vacciné, Israël, uniquement avec le Pfizer, ce vaccin a tué 40 fois plus de personnes que le Covid lui-même ! et 260 fois chez les plus jeunes (qui en outre n’attappent pas le Covid)!!" (tweet ST) en anglais http://www.nakim.org/israel-forums/viewtopic.php?p=276314

 

COURT MAIS PERCUTANT SUR BILL GATES…

https://www.facebook.com/groups/567224207060026/permalink/1110754716040303/?sfnsn=scwspmo

 

LES JOYEUX MENTEURS

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/10/20/agnes-buzyn-a-pris-de-la-chloroquine/

 

LE DELIRE DE LA FRANCE PANTOUFLARDE        : 

https://www.facebook.com/watch/?v=2213623652274031 

 

Les propos de Jean Marie BIGARD sont hallucinants !!!

https://twitter.com/i/status/1361406060028977157

 

VERAN, QUEL DESASTRE !!

https://www.lactucitoyenne.fr/actualites/politique/olivier-veran-et-le-recit-d-un-fiasco-sanitaire

 

VERAN ?DEMISSION !!

https://www.facebook.com/nicolasdupontaignan/videos/513545482941056/

 

Vidéo très intéressante diffusée par Profession Gendarme,

https://youtu.be/aDANc6xd3wU

 

Vaccins tueurs

https://planetes360.fr/vaccin-covid-19-tueur-en-serie

Impressionnant !! Les vaccins auraient-ils pour but de tuer  plus ou moins vite  ??? La pandémie ne serait-elle pas seulement le signe d’une restructuration de la société au service du Nouvel Ordre Mondial?

 

COMMENT SORTIR DES LABOS TOUT-PUISSANTS ?

https://www.youtube.com/channel/UCiSncAC1JXMIiA3ZgR832Lg

 

Dr Lee Merrit : Les vaccins ARNm sont potentiellement des armes biologiques

https://lbry.tv/@NeufdeCoeur:1/lee-merrit:8

Cette vidéo est capitale : ELLE PROVUE QUE LES VACCINS ARN SONT DES TUEURS ET VISENT A UNE DEPOPULATION PROGRAMMEE !! Les satanistes américains et le parti communiste chinois vous tendent un PIEGE MORTEL !

 

LE BUT DES VACCINS EST DE NOUS RENDRE TRANSHUMAINS

https://nouveau-monde.ca/fr/ancien-officier-du-kgb-le-dr-igor-shepherd-nous-met-en-garde-contre-les-vaccins-a-arnm-anti-adn-covid-19-qui-nous-rendront-transhumains/

« Le but final de l’humanité sous ce régime totalitaire est le transhumanisme, et pour y parvenir, ils doivent fusionner l’homme avec la machine. Les vaccins anti-ADN Covid-19 sont les moyens avec lesquels ils peuvent nous rendre transhumains. Les vaccins Covid-19 utilisent une nouvelle technologie d’ARNm qui a le potentiel de corrompre et de modifier notre génome humain d’origine, créant des effets secondaires graves et le potentiel de millions de décès. Les processus technologiques de ce type de vaccin sont étrangement similaires aux armes biologiques créées par les laboratoires militaires russes au cours des trois dernières décennies. Et ce qui est alarmant, c’est que chaque société de vaccins qui a développé aujourd’hui des vaccins Covid-19 pour la population américaine est financée et en partenariat avec l’armée américaine et la DARPA. La DARPA est une organisation militaire impliquée dans les armes biologiques depuis les années 1950 ! Un vaccin qui est autorisé à contourner des réglementations médicales rigoureuses pour assurer la sécurité publique est inacceptable. Un vaccin dirigé par des entités militaires spécialisées dans les armes biologiques est tout aussi inacceptable, en particulier lorsque des brevets sont sécrétés, que des ingrédients malsains sont ajoutés et que les fabricants de vaccins sont exonérés de toute responsabilité. Nous croyons que chaque personne a le droit de connaître ces détails et de faire ses propres choix concernant ce qu’elle croit être le mieux pour son corps et sa santé. »

 

Le Dr Fouché explique comment refuser légalement le vaccin

https://ripostelaique.com/le-dr-fouche-explique-comment-refuser-legalement-l
e-vaccin.html


Ne refusez pas le vaccin car vous êtes contre la vaccination ou contre ce vaccin. Vous seriez en tort.
Mais vous pouvez utiliser la législation actuelle :
Demandez si le vaccin contient du MRC5, tous les vaccins en ont. Ce sont des cellules de foetus humain avorté ou de traces d¹ADN humain. Vous avez le droit de le refuser pour des motifs religieux par exemple.  Droit fondamental reconnu par la plus haute justice de l¹UE.
Demandez s¹il y a une possibilité de réaction iatrogène (effets secondaires des substances contenues dans le vaccin). Le médecin vous dit forcément oui donc vous ne pouvez pas vous faire vacciner puisqu¹il y a un  risque.
 

Pasteur l'imposteur, ... l'histoire continue avec le covid.

, TOUT EST VRAI ET DOCUMENTÉ.

https://www.amessi.org/la-saga-de-louis-pasteur-l-imposteur

 

Agenda 2030: vous n'aurez rien et vous serez heureux.

Par Roberto PECCHIOLI

L'Agenda 2030 pour le développement durable est un programme d'action pour les personnes, la planète et la prospérité signé en septembre 2015 par les gouvernements des 193 pays membres de l'ONU. Il intègre 17 objectifs de développement durable dans un vaste programme d'action pour un total de 169 objectifs ou cibles. C'est donc écrit sur le site officiel des Nations Unies. Promesse ou menace? Plutôt la deuxième hypothèse. La grande réinitialisation - grande annulation et redémarrage - n'est pas la même chose, mais les objectifs coïncident et ont en commun la proximité avec les politiques du Forum économique mondial, le soi-disant «parti de Davos», le cartel des grandes multinationales et des hommes puissant de la planète.

La dernière réunion s'est tenue en ligne fin janvier 2021, dans l'attente de la réunion plénière "face à face", prévue en mai prochain à Singapour. Tous ensemble, les différents aspects de l'agenda mondialiste convergent dans un immense projet de reconfiguration anthropologique, économique, environnementale et existentielle à moyen terme (2030 n'est certainement pas loin) qu'il n'est pas hasardeux de définir d'époque, au sens où succès - s'il y en aura - cela changera l'existant, l'humanité et son être dans le monde (l '«être là», Dasein , dans le lexique de Martin Heidegger) comme jamais auparavant dans l'histoire.

Il faut détourner le regard du scénario crucial du virus et tenter une première approche avec le plan mondialiste, destiné à renverser, peut-être à accabler, nos vies. C'est une gigantesque action coordonnée à plusieurs niveaux - politique, économique, sanitaire, technologique, environnemental - destinée à renforcer l'empire du néo-capitalisme et à ouvrir une nouvelle ère pour l'humanité.

Au fond, c'est l'institution d'un techno-féodalisme pour lequel le jugement du philosophe Giorgio Agamben est valable. « Le capitalisme qui se consolide à l'échelle planétaire n'est pas le capitalisme dans la forme qu'il avait prise en Occident: c'est plutôt le capitalisme dans sa variante communiste, qui a uni un développement extrêmement rapide de la production à un régime politique totalitaire. (…) Ce qui est certain, cependant, c'est que le nouveau régime unira en lui-même l'aspect le plus inhumain du capitalisme avec le plus atroce du communisme étatiste, combinant l'extrême aliénation des relations entre les hommes avec un contrôle social sans précédent. "

L'une des vidéos diffusées en marge du tout récent Forum économique mondial montre l'image d'un jeune homme au sourire radieux et porte un titre emblématique: "en 2030 vous n'aurez rien et vous serez heureux". Cela ressemble à un programme communiste et ça l'est en fait. La vidéo a été inondée de critiques sur les réseaux sociaux et le Forum l'a supprimée de Twitter, mais elle est toujours visible sur la page Facebook. Dans les écrits de Karl Marx, on émet l'hypothèse d'un monde parfait dans lequel - propriété privée abolie - il y aurait des entrepôts remplis de marchandises dans lesquels chacun aurait librement servi.

Communisme impitoyable en bas, capitalisme également écrasant en haut, pour leurs seigneurs: la variante néo-féodale est que la grande majorité de l'humanité ne possédera rien, mais la propriété privée - non plus les «moyens de production» mais tout, absolument tout. le monde - biens, services, technologies, argent - restera entre les mains d'une minorité au pouvoir de fer. Un Moyen Âge postmoderne dépourvu de la spiritualité et de la hauteur morale du Moyen Âge. Au-dessus, une poignée d'empereurs - les maîtres universels - assistés de diverses castes de seigneurs féodaux, vassaux, valvasseurs et valvassins, au-dessous de nous tous, les serfs à qui administrer une existence animale.

Dans cette réflexion, nous nous limiterons à analyser cet aspect de Reset - qui, nous le répétons - signifie annulation. Les maîtres du monde prédisent un avenir proche dans lequel la propriété privée généralisée sera sans importance et pourra être éliminée.

En 2016, le Forum économique mondial a publié un article décrivant une société apparemment utopique dans laquelle tous les besoins matériels de base étaient satisfaits. L'auteur était Ida Auken, représentante officielle du Forum, ancienne ministre de l'Environnement au Danemark. La nouvelle Cité du Soleil sera-t-elle un paradis - ou un enfer? - où dans quelques minutes quelqu'un livrera toutes sortes de marchandises: le monde Amazon. Plus personne n'aura de voiture, remplacée par un réseau de transports en commun (mais privé…). Aucun loyer ne sera payé pour l'hébergement, qui sera utilisé par d'autres en notre absence. Une vie animale parfaite, nomade ou transhumante - mieux dire liquide? - le chariot en main pour chasser çà et là des «opportunités», sorte de perpétuel projet Erasmus pour une humanité déracinée.

Même la nourriture, dans le cauchemar des rêves, est gratuite: les ordures sont livrées par des pauvres employés par des plateformes dédiées; plus personne ne possédera de vaisselle et de couverts. Il sera plus «pratique» de les recevoir à la maison au moment de l'utilisation. L'insistance sur le «confort» est terrible, la même que celle qui favorise l'utilisation des cartes de crédit (c'est-à-dire des cartes de débit), fournies ou contrôlées par la puissance financière au détriment des espèces. " Vous pouvez tout louer et vous serez heureux". Des millions, des milliards de vies louées. Mais si nous payons un loyer, cela signifie que les biens, les biens, les services appartiennent à quelqu'un qui garde la propriété fermement et peut choisir si, à qui et à quelles conditions accorder leur utilisation.

Est-il possible que nous ne remarquions pas l'immense tromperie? Possible, car les maîtres universels ont acquis la capacité technologique d'entrer dans nos vies et nos esprits. L'appel extrême de George Orwell pour la liberté en 1984 devient anachronique : «Ils peuvent vous forcer à dire quoi que ce soit, mais il n'y a aucun moyen qu'ils vous le feront croire. Ils ne peuvent pas entrer en vous. " Faux: maintenant ils le peuvent. Les technologies de surveillance et l'immense appareil de programmation neuronale, les puces sous-cutanées, les médicaments imposés, le font.

Le travail n'existera plus non plus, remplacé par «le temps de penser, de créer et de se développer». Pensez à quoi, sinon à la consommation matérielle et triviale? Puis créez. Dans quel but, puisque rien ne sera «à nous» et que nous ne pourrons pas profiter de ses fruits et les transmettre à nos enfants? Quant au développement de la personnalité, on pense plutôt à une infinité de névroses, auxquelles on ne peut remédier que par une médicalisation supplémentaire de la vie, l'administration massive de substances psychotropes capables de faire vivre à l' homo sapiens une vie en captivité, à partir d'animaux de ferme. .

Il n'y aura pas besoin de sortir faire du shopping, "l'algorithme le fera pour moi". L'immense expérience d'ingénierie sociale sous-jacente au coronavirus s'explique très bien: tout le monde à la maison, des atomes "socialement" espacés, solitaires et méfiants qui reçoivent des pâturages du maître. Serfs: dans l'économie Curtense, les paysans et leurs familles avaient l'obligation de rester à vie dans le fief du vassal ou valvassino du Seigneur et de travailler pour lui. En retour, ils ont reçu une protection et la garantie d'un support matériel minimal. Tout, sauf quelques outils et quelques meubles, appartenait au seigneur féodal.

Nietzsche avait-il raison et la théorie cyclique de l'histoire, «l'éternel retour»? Auken conclut: « Je n'ai aucune propriété. Je ne ai pas de voiture. Je n'ai pas de maison. Je n'ai ni vêtements ni appareils. Cela peut sembler étrange, mais dans cette ville, cela a du sens ». La propriété privée est un accessoire superflu, presque une nuisance. Etrange que les hyper-maîtres, propriétaires de tout, les seigneurs néo-féodaux, ne s'en débarrassent pas. Nous n'aurons plus de vie privée: « Je n'ai pas de réelle intimité. Je ne peux aller nulle part sans être inscrit. Tout ce que je fais, pense et rêve reste enregistré. En fin de compte, c'est une belle vie". Fou, mais de telles idées sont l'avant-garde visible de ce qui nous attend, et il est peu utile que le Forum explique que les idées exprimées sont d'Auken et non du WEF, qui cependant les publie et les diffuse dans d'autres documents, tels que la vidéo susmentionnée, dans laquelle, entre autres, on prévoit que d'ici 2030, nous mangerons de la nourriture artificielle.

C'est l'un des objectifs de Bill Gates,qui, cependant, achète prudemment des terres agricoles fertiles; il possède déjà plus de cent mille hectares. Les déchets alimentaires sont pour nous, pas pour les dames. Pendant ce temps, dit fait: l'UE exige l'étiquetage de la viande et d'autres aliments avec l'indication qu'ils peuvent provoquer le cancer. Ils ont vérifié avec le virus que la peur est quatre-vingt-dix, dans l'Occident terminal et matérialiste. La civilisation alimentaire changera également, modifiant profondément non seulement les habitudes de vie, mais submergeant des secteurs économiques entiers et le panorama même que nous avons sous les yeux. Vous mangerez moins de viande, dit le Forum, indiquant les insectes, les algues et la viande artificielle comme alternatives. Pour le bien de l'environnement et de notre santé: Big Brother est végétarien et qui sait si nous pourrons encore choisir notre alimentation. Par pur hasard,Au-delà de la viande et des aliments impossibles. Il a également investi dans la biologie dite synthétique, une technologie dont le but est de produire artificiellement toutes sortes d'aliments.

Nous nous permettons de souligner combien les contrastes politiques et idéologiques astucieusement alimentés sont futiles, comparés à l’immense portée des problèmes réels du présent et du futur proche. L'Agenda 2030 informe qu '«un milliard de personnes devront émigrer en raison du changement climatique. Nous devrons faire un meilleur travail pour accueillir et intégrer ces réfugiés ». Pourquoi dépenser des ressources dans la lutte contre le changement climatique si nous savons à l'avance qu'il y aura un exode biblique de ces proportions? "

Les entreprises paient pour le dioxyde de carbone. Il y aura un prix mondial standardisé. Cela accélérera la disparition de l'utilisation des énergies fossiles ». Qui fixera le prix? Peut-être le Soviet suprême du parti monopoliste mondial.

"L'humanité pourra voyager sur Mars" Pour faire quoi et qui paie? Et puis, pourquoi aller sur Mars si nous serons si heureux ici? En attendant, nous nous organisons pour un monde dans lequel nous ne bougerons presque plus, la réédition parfaite de la féodalité. Le télétravail nous maintiendra épinglés au bureau d'accueil, contrôlé à distance par un superviseur qui dépend également d'un niveau supérieur.

Ils disent ouvertement qu'il va falloir oublier les voyages, le tourisme et les vols low cost : l'avion sera à nouveau réservé à eux, à quelques heureux et éclairés. Pour nous, voyages court-courriers: le retour des voitures-lits est déjà à l'ordre du jour, la revanche du cher, vieux chemin de fer. Ô machiniste, mettez le charbon, faites démarrer cette grosse voiture. C'est la réalisation parfaite de ce que Tocqueville avait imaginé au milieu du XIXe siècle, une tyrannie qui dégrade, oblitère l'âme sans torturer le corps, «immense pouvoir qu'il gardera dans l'adolescence éternelle, à la recherche constante des plaisirs vulgaires». Ajoutons l'avènement d'un matérialisme plus lourd que le marxiste et plus absolu que le libéral.

L'épidémie a été providentielle pour l'oligarchie car elle a permis de tester avec succès la relation verticale entre les sujets et le souverain, sans plus de médiations sociales, politiques et de valeurs, avec l'élimination de «toute relation étrangère à l'échange individuel entre protection et obéissance» (Roberto Esposito). L'Agenda 2030 peut donc être anticipé, comme l'a annoncé le Forum, puisque "les citoyens sont désormais préparés". Très vrai, c'est pourquoi ils ont mis le masque et ont caché le visage.

Ils ne se cachent pas du tout. Ainsi écrivait Klaus Schwab, le Grand Chamberlain du Forum, dans le programme de l'année en cours: «L'aspect positif de la pandémie est qu'elle nous a appris que nous pouvons introduire très rapidement des changements radicaux dans notre mode de vie .Les citoyens ont amplement démontré qu'ils sont prêts à faire des sacrifices pour le bien de la santé. Il est clair qu'il existe une volonté de construire une société meilleure et nous devons en profiter pour garantir la grande réinitialisation ». Le bien du un pour cent de l'humanité, la techno féodalité postmoderne, est passé pour un intérêt commun, même pour la critique grotesque du capitalisme mondialisé. Ils organisent l'avenir et aussi l'opposition paradoxale à eux-mêmes, conscients qu'une grande partie de l'humanité, malgré l'endoctrinement colossal, ne pense pas comme eux. Bill Gates, pour sa part, prévient que « les voyages aériens doivent être réduits de plus de moitié. Les avions contaminent beaucoup ».

Étrange mondialisation sédentaire, avec la population barricadée dans des maisons louées pour travailler au prix de la pièce. Le Forum annonce sans équivoque qu'il sera nécessaire de retourner voyager en train. Dans un message de propagande, ils expliquent à quel point «il est merveilleux de voyager en train de nuit». L'avion sera le privilège des riches: le glas de Ryanair. Nous y reviendrons, nous le peuple, au train du soleil, au plus riavremo l'Orient Express, payable en versements par retrait direct débarrasser la banque. Les fortunes magnifiques et progressistes des peuples que "le capitalisme actuel a conduit à de grandes inégalités économiques". Des mots effrontés de la part de celui qui a allumé le feu.

Au contraire, c'est une grande contre-offensive hégémonique face à la crise du consensus qui a investi le capitalisme financier (Luciano Gallino) et qui touchera bientôt le techno-capitalisme féodal et panoptique des GAFA.

Une réflexion de Geminello Preterossi, auteur de Against Goliath, est éclairante: «s'il y a un besoin de réorientation, pour les oligarques de Davos, cela doit être réalisé par le capitalisme lui-même, c'est-à-dire par ceux qui ont produit le désastre. Avec une sorte de faux mouvement illusionniste, s'opposant à l'existant, ils exploitent l'opportunité de la pandémie pour immuniser le pouvoir absolutiste du capital de tout changement réel venant d'en bas et représentant une alternative organisée: pour cela il faut changer le récit, prétendre liquider le néolibéralisme pour sauver et relancer le capitalisme (dont le noyau du pouvoir néolibéral reste intact), en augmentant ses possibilités de domination. Cette domination des esprits va jusqu'au projet illimité de contrôle total et algorithmique des vies, dont la différence résiduelle et l'autonomie doivent être remises à zéro ou neutralisées par des méthodes automatiques. "

La passivité sociale soutenue par la surveillance bloque les conflits et minimise la sociabilité, devenue synonyme de danger. La réinitialisation détruit les petites et moyennes entreprises et la grande muraille du tissu social et communautaire, abolit les traditions historiques et perturbe l'autonomie humaine. C'est la fin de la liberté au nom d'une sinistre égalité que Pasolini aurait appelé l'homologation féroce et le conformisme forcé d'Orwell. Tout cela est assaisonné d'une sauce indigeste que Preterossi appelle « rhétorique idiote du bien commun, du vert, de l'inclusion, dans laquelle Newspeak exempte de cohérence pour mystifier toute situation, la faisant apparaître à l'opposé de ce qu'elle est réellement. "

Le but ultime est l'anti-société post-humaine. L'enjeu est une transformation anthropologique dont l'Agenda 2030 n'est qu'une étape. Le but ultime est de vaincre l'homme, le tournant du transhumanisme dans un horizon où la technologie est la sage-femme de l'histoire et le capitalisme devient religion, comme l'a deviné Walter Benjamin. La nouvelle normalité consistera en des relations sociales réduites au minimum, avec la plus grande partie de l'humanité (occidentale) fermée dans la tanière, connectée à des appareils artificiels, gardée par le nouveau Panopticon, avec des comportements et des comportements prévus et préordonnés par le système technologique, en attendant devenir un composant de nouveaux appareils sophistiqués. L'exploitation de l'homme se généralisera encore plus, au point de produire deux espèces humaines distinctes: les seigneurs féodaux et les serfs, qui sont faits pour aimer les chaînes par ignorance, peur,

De nombreuses activités économiques, artistiques et culturelles prendront fin, l'appauvrissement - matériel et spirituel - sera immense, tandis que la numérisation des relations humaines sera l'apogée du délire anti-humain et de l'abandon à un nihilisme effrayant dirigé d'en haut. Le totalitarisme moelleux de Davos et de la Silicon Valley est la réponse d'un libéralisme handicapé par son incapacité à obtenir légitimité et consentement.

La vie est ailleurs et la gigantesque opération de reconfiguration ne réussit pas forcément. L'homme a des reflets de la vie. Tout dépend de la question de savoir si l'ancienne réalité désuète se laissera vaincre par la vie désincarnée préparée, d'un mouvement uniformément accéléré, par les oligarchies sociopathiques de l'argent et de la technologie. Cependant, bien que de manière complètement différente de n'importe quel passé, la dialectique reste celle indiquée par Hegel: serviteur contre Seigneur. Nous ne sommes rien, donc nous ne pouvons rien avoir. La prise de conscience de la condition des serviteurs, non plus des personnes mais du matériel humain, est la première étape pour sortir de la grotte et attaquer les Seigneurs.

Ils tuent avec des protocoles. Plus propre que l'ancien coup à l'arrière de la tête

 

Le patron de l’OMS est un ancien terroriste marxiste-léniniste téléguidé par les Chinois

Tedros Adhanom Ghebreyesus / Photo: DR

Tedros Adhanom Ghebreyesus / Photo: DR

La pandémie de coronavirus a permis aux peuples du monde entier de découvrir que l’OMS est une organisation louche, étrangement liée à la Chine communiste. Mais la grande presse française a consacré trop peu de temps à l’effrayant curriculum vitae de son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus. 

À l’occasion de l’assemblée générale de l’OMS, qui se tient ce lundi, il est temps de s’intéresser de très près au dossier de cet homme encore bien plus dangereux que vous ne croyez. FL24 vous dit tout. Accrochez-vous, ça secoue.

Comme vous le savez probablement, Tedros est l’homme qui a recommandé aux États de confiner les peuples, conformément à ce que faisait déjà Xi Jinping en Chine. Une recommandation que Macron a suivie aveuglément.

Quand Taïwan a alerté le monde sur le fait que la solution au coronavirus n’était pas le confinement, mais la généralisation des masques, Tedros a usé de tout son pouvoir pour faire taire ce petit pays notoirement anticommuniste, et ennemi de Xi Jinping. Au fur et à mesure que la pandémie se répandait, Tedros n’a jamais cessé de soutenir la politique mensongère et cynique du Parti Communiste Chinois, et aujourd’hui encore, il chante les louanges de Xi Jinping chaque fois qu’il en a l’occasion.

Entretemps, lucide et courageux, Donald Trump a claqué la porte de l’OMS et annoncé que les États-Unis ne la financeraient plus. Avec l’appui de l’Australie, Washington a décidé de lancer une enquête sur les agissements de Tedros. Macron a interdit à la France de participer à cette investigation, faisant officiellement entrer notre pays dans le camp des tyrannies.

Mais ce n’est pas tout, loin s’en faut. Car ex-médecin, ex-ministre de la Santé et des Affaires étrangères d’Éthiopie, directeur Général de l’OMS depuis le 23 mai 2017, Tedros est membre d’une organisation d’extrême gauche, le Front de Libération du Peuple du Tigray, qui a financé, avec l’appui de la Chine, son élection à la tête de l’OMS.

Ce parti marxiste-léniniste pur et dur, officiellement désigné par le Département d’État américain comme une organisation terroriste, a fait régner la terreur, par les armes, en Éthiopie, en réprimant toute opposition par des exécutions de masse et en faisant éliminer des journalistes. Le grand journaliste éthiopien en exil, Abebe Gellaw, qui travaille entre autres pour le Wall Street Journal, affirme que Tedros était un des leaders de ce parti “responsable en dernier ressort de toute la corruption, des meurtres, de la torture, de la détention massive, de l’accaparement des terres ou des déplacements” en Éthiopie. Bref: un assassin.

Et nous en arrivons au nœud du problème, qui nous concerne tous: les liens entre ce communiste africain et le communisme chinois. Le grand quotidien suisse Le Temps, écrit: “Les opposants au docteur Tedros dénoncent des relations privilégiées avec la Chine, qui influenceraient sa gestion de la crise sanitaire du coronavirus.”

Quand Tedros était au ministère des Affaires étrangères d’Éthiopie, de 2012 à 2016, la Chine a signé des contrats gigantesques avec l’Éthiopie, faisant de ce pays une porte d’entrée pour le projet de Pékin de colonisation de l’économie africaine. Tedros a participé à ces négociations, les a facilitées et signées. Ainsi est-il devenu un allié très fidèle du Parti communiste chinois. Non content d’être un tyran sur son sol, il se mettait ainsi au service de la plus grande dictature au monde: le totalitarisme impérialiste de Xi Jinping.

De plus, quand il était ministre de la Santé éthiopien, il est soupçonné d’avoir dissimulé, pour des raisons purement politiques, trois épidémies de choléra en Éthiopie: en 2006, 2009 et 2011. Mentir sur la santé des peuples au point de provoquer d’innombrables morts ne semble pas du tout le déranger.

Plusieurs célèbres politiciens américains, comme Ted Cruz, Marco Rubio, John Bolton, ont demandé sa démission de son poste à l’OMS. Une pétition signée par un million de personnes a exigé son renvoi. Selon la chercheuse française Valérie Niquet, sous le règne de Tedros, “l’OMS a suivi pas à pas toutes les déclarations chinoises, les répétant comme un perroquet. L’OMS n’a pas joué son rôle, et c’est exactement ce que voulait Pékin. De la même manière, elle a refusé de donner un siège d’observateur à Taïwan, ce qui était une exigence de la direction chinoise.”

Wikipédia précise: “Élu directeur de l’OMS grâce au soutien de la Chine, il a repris ses éléments de langage, félicité Pékin pour sa transparence alors qu’au même moment la Chine cachait des informations et faisait pression pour ne pas déclarer l’urgence internationale, et critiqué les États-Unis qui avaient fermé leurs frontières aux voyageurs venant de Chine.”

Tedros est également l’inventeur de la thèse selon laquelle “les frontières n’arrêtent pas la Covid-19”, longtemps chère à Emmanuel Macron et Olivier Véran, et qui a favorisé la démultiplication du virus sur les cinq continents. Quand on voit que la France soutient l’OMS, on est alors en droit de se poser la question: quels liens entretient vraiment l’Élysée avec Xi Jinping?

Voilà comment un monstre totalitaire est devenu la référence de la médecine mondiale, et a plongé la plupart des nations de la terre dans un confinement hyper-autoritaire, bureaucratique, aveugle, dont on sait maintenant qu’il était contre-productif, a fait des milliers de morts en France et saboté l’économie occidentale.

Pendant ce temps, vos impôts continuent de financer l’OMS et le salaire mirobolant de Tedros, exempté d’impôts et tous frais payés.

Sources: Le Temps, Fox News, Wikipédia

 

L’OMS retourne sa veste! Le confinement, c’est fini, terminé, basta

https://fl24.net/2021/02/11/loms-retourne-sa-veste-le-confinement-cest-fini-termine-basta/

C’est donc officiel: sur toute la planète, on nous a contaminés pour rien. On a ruiné l’économie mondiale pour rien. On a désespéré l’humanité pour rien.

Mais qui nous a contaminés pour rien? L’OMS. Et qui nous annonce que l’OMS a eu tort? L’OMS. Et qui nous demande pardon pour nous avoir torturés ainsi pendant un an? Personne.

C’est ce que révèle le magazine en ligne Contrepoints.

“Depuis le début de l’apparition du SARS-COV2, une multitude d’études ont été menées à travers la planète pour essayer de comprendre le mécanisme de transmission du virus et pouvoir en déduire des stratégies sanitaires les plus à même pour ralentir, stopper ou gérer au mieux la propagation de la maladie. Les résultats de ces études arrivent peu à peu, ce qui a amené l’OMS à infléchir ses recommandations pour tenir compte de ces informations. À l’entrée de l’hiver, l’organisme sanitaire international a en effet clairement effectué un virage à 180 degrés pour désavouer fermement la politique du tout répressif sanitaire qui est devenue la règle dans de nombreux pays.”

Mais, en France, on ne nous a pas parlé de ce revirement. Ce qui a aggravé la situation.

“Il semble clair que les mesures de confinement augmentent considérablement les risques de contaminations intra-familiales et celles survenant parmi des personnes vivant en communauté. Or ce sont précisément elles, les personnes les plus exposées aux conséquences de la maladie, et c’est précisément ce mode de transmission le plus observé.”

Donc, il ne suffit pas de dire que le confinement ne fonctionne pas. Il faut préciser qu’il démultiplie la dangerosité de la pandémie.

“C’est pourquoi l’OMS a émis plusieurs recommandations répétées afin en premier lieu d’exhorter les autorités à obtenir le consentement des populations et de se détourner des mesures autoritaires qui sont au mieux inutiles, au pire fortement contre-productives.”

Et Macron, dans tout ça? Il s’adapte, timidement, mais trop tard.

“Il semblerait bien que le changement de conduite décidé par Emmanuel Macron soit en effet, et entre autres choses (les critères économiques et d’acceptation sociale y ayant sans aucun doute été pour beaucoup), dans la ligne de celle de l’OMS.”

Reste une question. Pourquoi le Conseil Scientifique s’acharne-t-il à vouloir nous confiner?

“À l’analyse des dernières informations diffusées par l’OMS et par les diverses équipes de recherches à travers le monde, il apparait de plus en plus clairement que cette orientation, fortement héritée du principe de précaution et de la peur qui a traversé le pays, est très éloignée pour ne pas dire diamétralement opposée à celle préconisée par l’organisme de santé mondial.”

Et maintenant, la question qui fait mal. Considérant qu’il y a un an, on nous a confinés en prenant les recommandations de l’OMS pour prétexte, comment est-il possible que le Conseil Scientifique veuille toujours et encore nous enfermer, alors que l’OMS annonce, depuis des mois, que cela se sert à rien?

“Malheureusement en France, comme d’ailleurs dans de nombreux pays occidentaux, le sujet a depuis longtemps largement débordé le débat scientifique pour se rapprocher de plus en plus d’un affrontement politique, à la limite du débat philosophique ou même de la controverse religieuse.”

Voilà. La tyrannie sanitaire française n’est pas du tout sanitaire. Elle est idéologique. Donc, impardonnable.

Source: Contrepoints

 

LETTRE RECUE SUR LES VACCINS

 Bonjour Tal, Tout d’abord, je voudrais vous remercier d’être là pour nous avec votre dynamisme, votre bonne humeur et votre joie de vivre qui font chaud au cœur par ces temps difficiles, vous nous remontez le moral. J’ai fait votre connaissance visuellement dans l’Info en Question et avec mon mari nous n’en manquons pas une. Etant farouchement opposée à toute vaccination à cause de mon parcours vaccinal depuis ma plus tendre enfance : Comme tous les bébés, j’ai reçu le DP Polio et à la 1ère injection j’ai fait une très forte réaction qui a bien failli me coûter la vie. Donc pas de 2ème injection, mais à l’âge de 18 mois, j’ai développé la poliomyélite à la jambe droite. Bien sûr, je ne m’en tire pas trop mal puisque je marche, mais avec une jambe plus courte d’1,5 cm et un pied déformé et plus court d’une pointure. A 11 ans, après le vaccin de la variole, j’ai développé une lymphangite. Quand je me suis mariée, ma belle-mère qui avait très peur de la grippe saisonnière m’a demandé de faire le vaccin : là encore une grosse réaction, mon corps était couvert de boutons de la tête aux pieds. Mon médecin m’a alors dit (plus de vaccin contre la grippe, vous faite une allergie). Heureusement, je n’ai jamais reçu le vaccin BCG, mon père s’y étant toujours opposé après avoir vu un de mes jeunes oncles malade pendant une année entière après le vaccin. J’ai donc toujours tenu bon. Etant devenue également allergique à un bon nombre de médicaments chimiques, je me suis donc tournée vers l’homéopathie il y a de cela 40 ans et cela fonctionne très bien, pas d’effets secondaires. C’est en 2008 au cours d’une conférence sur les méfaits des vaccins que j’ai appris que ma poliomyélite venait du vaccin DT Polio. J’ai appris également que la recto-colites hémorragique dont j’ai souffert pendant des années depuis l’âge de 20 ans était aussi une conséquence des vaccins, ce qui m’a valu l’ablation de mon côlon et rectum en 2006. Aujourd’hui, je viens d’avoir 68 ans et je peux dire que les vaccins m’auront fait vivre une vie de galère !!! Je vous dis encore mille fois merci et toute ma sympathie à vous ainsi qu’à toute l’équipe qui est avec vous car comme le dit Jean-Jacques, vous êtes les gardiens de l’humanité, vous n’hésitez pas à vous mettre en danger pour tous nous sauvez.

Note de Tal : Voilà le coût des vaccins, hélas peu de gens s’en rendent compte  car si vous allez chez le médecin ou à l’hôpital avec des symptômes suite à un vaccin, on vous dira systématiquement que « ça n’a rien à voir , c’est une pure coïncidence ! » Sachant que seulement 1à 10 %  (maximum !)des effets secondaires des vaccins sont enregistrés, vous voyez l’hécatombe ? Aucune guerre du passé n’a autant tué ! Rober KENNEDY a récemment écrit ; « les effets secondaires des vaccins et des médicaments chimiques ont tué, depuis 50 ans, au moins un million d’Américains chaque année, soit 50 millions…Et vous n’appelez pas cela un génocide ?

Allons-nous enfin ouvrir les yeux : les  vaccins et les médicaments chimiques sont des assassins terribles et nous sommes immolés sur l’autel d’une science sans conscience. Big PHARMA (vaccins et médicaments chimiques) et ses sbires, les institutions internationales, sont des tueurs fous qui, au nom du profit financier, massacrent des millions de gens avec des produits toxiques, pourtant interdits ! L’aluminium et le mercure des vaccins font des ravages effroyables sur la santé des êtres humains mais aucun media n’en parle jamais (sauf France soir et Radio Sud en France !)

Au contraire, on vous fait miroiter que les vaccins vont vous sauver ! Mensonge éhonté puisque les virus ne cessent de muter et que le but des ces campagnes de vaccination n’est pas de vous protéger mais de vous pucer, avec les nanoparticules de Bill Gates, pour vous tuer ou vous esclavager ! Le site verite-covid19.fr dit tout sur cette opération démente, si hallucinante que bien des gens ne parviennent pas à croire à une telle folie, pourtant déjà préconisée par Hitler :seuls doivent survivre les « bons » et il faut éliminer les « bons à rien » !

Pourquoi quelqu'un choisirait-il de recevoir une injection expérimentale d'ARNm COVID?

Prepare for Change

par Brian Shilhavy
Rédacteur, Health Impact News

Les gros titres et le sujet de nos articles au cours des deux dernières semaines ont été très sombres, documentant à quel point les blessures et les décès graves se produisent juste après que des personnes ont été injectées avec l'une des deux injections expérimentales d'ARNm COVID par Pfizer ou Moderna.

Big Pharma, le gouvernement américain et les médias contrôlés par Pharma continuent d'essayer de minimiser ces décès et blessures, niant qu'ils aient un lien avec la réception de ces injections de COVID.

Cependant, les preuves que nous avons présentées ici à Health Impact News , brossent un tableau très différent, suggérant que ce problème est beaucoup plus grave que ce que les médias d'entreprise, et même la plupart des médias alternatifs, rapportent.

Donc, cela soulève la question: pourquoi quelqu'un choisirait-il de recevoir une de ces injections en premier lieu?

La plupart des personnes qui ont reçu une de ces injections, ou prévoient d'en recevoir une, répondraient probablement à quelque chose comme: «Pour m'empêcher de contracter le virus COVID-19, ou pour m'empêcher de le transmettre à d'autres.

Pour ceux d'entre nous qui essaient de faire briller la vérité et la lumière dans les ténèbres et la tromperie, je pense vraiment que c'est là que la conversation doit commencer.

Pour ceux qui sont moins informés et qui ont simplement une foi religieuse dans les vaccins en général, et les injections expérimentales de COVID en particulier, sans jamais avoir passé beaucoup de temps à les rechercher, nous devons arrêter de défendre ce que nous avons appris, et leur demander à la place. pour défendre leur foi en ces clichés, puis être prêt à répondre à leurs croyances positives en ces clichés par des faits vérifiables qu'ils peuvent rechercher et rechercher eux-mêmes.

 

Que dit la FDA à propos des prises expérimentales COVID?

Commençons donc par ce que les directives officielles de la FDA, publiées sur le site Web du gouvernement de la FDA, indiquent comme des faits concernant ces injections.

Pour le «vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19», vous pouvez trouver la fiche d'information de la FDA pour les fournisseurs de soins de santé administrant le vaccin et la fiche d'information pour les destinataires et les soignants sur le site Web de la FDA ici .

Pour le «vaccin Moderna COVID-19», vous pouvez trouver la fiche d'information de la FDA pour les prestataires de soins de santé administrant le vaccin et la fiche d'information pour les destinataires et les soignants sur le site Web de la FDA ici .

Fait # 1 - Ces «vaccins» ne sont PAS approuvés par la FDA.

Fiche d'information FDA Pfizer :

Il n'y a pas de vaccin approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour prévenir le COVID-19.

Le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 est un vaccin non approuvé qui peut prévenir le COVID-19. Il n'existe pas de vaccin approuvé par la FDA pour prévenir le COVID-19.

LE VACCIN PFIZER-BIONTECH COVID-19 A-T-IL ÉTÉ UTILISÉ AVANT? Le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 est un vaccin non approuvé.

Fiche d'information FDA Moderna :

Il n'y a pas de vaccin approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour prévenir le COVID-19.

Le vaccin Moderna COVID-19 est un vaccin non approuvé qui peut prévenir le COVID-19. Il n'existe pas de vaccin approuvé par la FDA pour prévenir le COVID-19.

LE VACCIN MODERNA COVID-19 A-T-IL ÉTÉ UTILISÉ AVANT? Le vaccin Moderna COVID-19 est un vaccin non approuvé.

Fait # 2 - Les risques pour ces vaccins non approuvés sont INCONNUS

La fiche d'information de la FDA Pfizer pour les destinataires et les soignants , après avoir donné une liste des effets secondaires possibles, indique ensuite:

Ce ne sont peut-être pas tous les effets secondaires possibles du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19. Des effets secondaires graves et inattendus peuvent survenir. Le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 fait toujours l'objet d'essais cliniques.

La fiche d'information de la FDA Pfizer pour les prestataires de soins de santé administrant un vaccin donne une liste plus complète des événements indésirables graves:

Les événements indésirables graves sont définis comme suit :
• Décès;
• un événement indésirable mettant la vie en danger;
• Hospitalisation ou prolongation d'une hospitalisation existante;
• Une incapacité persistante ou importante ou une perturbation substantielle de la capacité de mener à bien les fonctions normales de la vie;
• Une anomalie congénitale / une malformation congénitale;
• Un événement médical important qui, sur la base d'un jugement médical approprié, peut mettre l'individu en danger et peut nécessiter une intervention médicale ou chirurgicale pour éviter l'un des résultats énumérés ci-dessus

La fiche d'information FDA Moderna pour les destinataires et les soignants , après avoir donné une liste des effets secondaires possibles, indique ensuite:

Ce ne sont peut-être pas tous les effets secondaires possibles du vaccin Moderna COVID-19. Des effets secondaires graves et inattendus peuvent survenir. Le vaccin Moderna COVID-19 est toujours à l'étude dans les essais cliniques.

La fiche d'information FDA Moderna pour les prestataires de soins de santé qui administrent un vaccin donne une liste plus complète des événements indésirables graves:

* Les événements indésirables graves sont définis comme suit :
• Décès;
• un événement indésirable mettant la vie en danger;
• Hospitalisation ou prolongation d'une hospitalisation existante;
• Une incapacité persistante ou importante ou une perturbation substantielle de la capacité de mener à bien les fonctions normales de la vie;
• Une anomalie congénitale / une malformation congénitale;
• Un événement médical important qui, sur la base d'un jugement médical approprié, peut mettre l'individu en danger et peut nécessiter une intervention médicale ou chirurgicale pour éviter l'un des résultats énumérés ci-dessus.

Fait n ° 3 - L'efficacité de la prévention du COVID-19 est INCONNUE

Fiche d'information FDA Pfizer :

Le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 est un vaccin non approuvé qui peut prévenir le COVID-19.

Le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 peut ne pas protéger tout le monde.

Dans un essai clinique en cours , il a été démontré que le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 prévient le COVID-19 après 2 doses administrées à 3 semaines d'intervalle. La durée de protection contre le COVID-19 est actuellement inconnue .

Fiche d'information FDA Moderna :

Le vaccin Moderna COVID-19 est un vaccin non approuvé qui peut prévenir le COVID-19.

Le vaccin Moderna COVID-19 peut ne pas protéger tout le monde.

Dans un essai clinique en cours , il a été démontré que le vaccin Moderna COVID-19 prévient le COVID-19 après 2 doses administrées à 1 mois d'intervalle. La durée de protection contre le COVID-19 est actuellement inconnue .

Que disent les médecins et scientifiques dissidents à propos des «vaccins» expérimentaux à ARNm COVID non approuvés par la FDA?

Lorsque vous achetez quelque chose en ligne, lisez-vous d'abord les critiques du produit, pour savoir ce que les gens disent de ce produit, à la fois positif et négatif?

Si vous effectuez un achat important, comme l'achat d'une maison ou d'une voiture, recherchez-vous toutes les données positives et négatives potentielles disponibles sur cet achat majeur, avant de prendre une décision?

Ou acceptez-vous simplement les données de vente marketing sur ce produit à leur valeur nominale sans rechercher pour voir si leurs affirmations sont exactes, y compris éventuellement pour voir si des plaintes ont été enregistrées contre le fabricant avec des endroits comme le Better Business Bureau, etc.?

Lorsque vous avez affaire à un agent biologique injecté dans votre corps avec des effets potentiels de grande portée sur votre santé, ne voudriez-vous pas faire la même chose, et entendre des opinions divergentes ainsi que les «données de vente marketing» que Big Pharma est en présentant?

En ce qui concerne les vaccins en général, et les injections expérimentales d'ARNm COVID en particulier, Big Pharma, les agences de santé du gouvernement américain et leurs médias d'entreprise, ne croient pas que vous avez le droit d'entendre des opinions dissidentes, car ils croient qu'ils le sont. la seule autorité en matière de «santé publique».

En conséquence, ceux qui ont des opinions dissidentes, qui incluent souvent des dénonciateurs qui travaillaient pour Big Pharma, sont fortement censurés, et si les informations sortent de leur censure, alors ces médecins et scientifiques sont calomniés et appelés «charlatans» ou « médecins marginaux », etc.

Tout produit qui ne peut pas supporter les critiques au point que des finances et des ressources importantes sont dépensées pour essayer de censurer toute information négative sur ces produits devrait soulever des signaux d'alarme.

Les faits que je présente ici sont les faits selon lesquels des médecins et des scientifiques hautement qualifiés et intelligents ne croient pas que ces injections expérimentales d'ARNm devraient être testées sur le public.

Ce qu'ils disent, c'est leur opinion. Mais les médecins et les scientifiques qui travaillent pour la FDA, dont presque tous sont financièrement liés à Big Pharma, donnent également leur avis lorsqu'ils recommandent qu'une injection biologique non approuvée par la FDA reçoive une «autorisation d'utilisation d'urgence» en raison d'un « pandémie »qui a maintenant plus d’un an, sans fin en vue.

Dr Sin Hang Lee, Dr Michael Yeadon et Dr Wolfgang Wodarg

Le Dr Sin Hang Lee est pathologiste et fondateur de Milford Molecular Diagnostics , un laboratoire de diagnostic certifié CLIA à Milford, Connecticut.

Le Dr Lee est un expert de renommée mondiale dans le domaine des diagnostics basés sur le séquençage de l'ADN. Il a formé et enseigné dans certaines des institutions les plus prestigieuses du monde et a publié de nombreux articles scientifiques dans des revues à comité de lecture.

Il a reconnu très tôt que les tests PCR et autres tests accélérés par la FDA n'étaient pas précis pour identifier l'ARN du SARSCoV-2, et a même  envoyé une lettre , en mars, au Dr Margaret Harris et au Dr Eduardo Guerrero de la Organisation mondiale de la santé et le Dr Anthony Fauci de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses des National Institutes of Health (NIH), expliquant pourquoi les tests de détection de l'ARN du SRAS-CoV-2 généraient des faux positifs et négatifs.

Vous pouvez lire sa  lettre du 22 mars 2020 ici . Il a expliqué qu'un test en deux phases «garantirait des résultats positifs sans faux» sur la base de ses recherches et de ses travaux publiés au Japon.

Il n'a jamais reçu de réponse à sa lettre.

Alors que 2020 tirait à sa fin et qu'il était bien connu que la FDA se préparait à délivrer des autorisations d'utilisation d'urgence à Pfizer et Moderna pour les injections expérimentales d'ARNm, le Dr Lee a déposé un  SEJOUR D'ACTION ADMINISTRATIF auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux. et la Food and Drug Administration (FDA).

Le STAY OF ACTION était une pétition pour une action administrative concernant la confirmation des critères d'efficacité des essais cliniques de phase III sur les vaccins COVID19 .

Le  STAY OF ACTION  est basé sur les tests PCR défectueux qui ont été utilisés dans les essais vaccinaux:

Avant qu'une EUA ou une licence illimitée ne soit délivrée pour le vaccin Pfizer, ou pour d'autres vaccins pour lesquels les résultats de la PCR sont la principale preuve d'infection, tous les «points finaux» ou cas de COVID-19 utilisés pour déterminer l'efficacité du vaccin en phase 3 ou 2/3 les essais devraient voir leur statut infectieux confirmé par séquençage de Sanger, étant donné les seuils de cycle élevés utilisés dans certains essais. Les seuils de cycle élevés, ou valeurs Ct, dans les résultats des tests RT-qPCR ont été largement reconnus comme conduisant à des faux positifs.

La FDA n'a même jamais répondu à ce dossier, et encore moins que ses avocats essaient de défendre leurs actions.

Semblable au Stay of Action du Dr Lee déposé auprès de la FDA, le Dr Wolfgang Wodarg et le Dr Michael Yeadon ont déposé un SEJOUR D'ACTION d' urgence  auprès de l'Agence européenne des médicaments.

Ce  SEJOUR D'ACTION était très similaire à celui déposé auprès de la FDA aux États-Unis par le Dr Sin Hang Lee, et exigeait que les essais cliniques soient ARRÊTÉS jusqu'à ce qu'un mécanisme de test précis soit en place pour identifier correctement le SRAS-CoV-2, car le test PCR est très imprécis.

Le Dr Yeadon, l'ancien chef de la recherche Pfizer, a également rendu public un enregistrement vidéo viral dans lequel il a déclaré que la pandémie COVID était terminée et qu'elle était maintenue en vie par de faux récits en utilisant les tests PCR défectueux. Voir:

«La pandémie est terminée» - L'ancien directeur scientifique de Pfizer déclare que la «deuxième vague» est truquée sur des tests COVID faussement positifs

Dans leur  STAY OF ACTION déposé en Europe, un jour AVANT que le Royaume-Uni ne délivre une autorisation d'utilisation d'urgence, le Dr Yeadon a déclaré que ce vaccin expérimental peut rendre les femmes infertiles.

Il écrit que le vaccin Pfizer COVID ainsi que d'autres vaccins COVID actuellement en essais de phase III devrait induire la formation d'anticorps humoraux contre les protéines de pointe du SRAS-CoV-2. Syncytin-1 (voir Gallaher, B., «Response to nCoV2019 Against Backdrop of Endogenous Retroviruses» - http://virological.org/t/response-to-ncov2019-against-backdrop-of-endogenous-retroviruses/396), qui est dérivé de rétrovirus endogènes humains (HERV) et est responsable du développement d'un placenta chez les mammifères et les humains et est donc une condition préalable essentielle à une grossesse réussie, se trouve également sous forme homologue dans les protéines de pointe des virus du SRAS.

Rien n'indique si les anticorps contre les protéines de pointe des virus du SRAS agiraient également comme des anticorps anti-Syncytin-1. Cependant, si tel était le cas, cela empêcherait également la formation d'un placenta, ce qui entraînerait une infertilité des femmes vaccinées.

À ma connaissance, Pfizer / BioNTech n'a pas encore publié d'échantillons de documents écrits fournis aux patients, il est donc difficile de savoir quelles informations, le cas échéant, concernant les risques (potentiels) spécifiques à la fertilité causés par les anticorps sont incluses.

Selon la section 10.4.2 du protocole d'essai Pfizer / BioNTech, une femme en âge de procréer (WOCBP) est éligible à participer si elle n'est pas enceinte ou n'allaite pas, et utilise une méthode contraceptive acceptable telle que décrite dans le protocole d'essai pendant l'intervention. période (pendant au moins 28 jours après la dernière dose d'intervention à l'étude).

Cela signifie qu'il peut s'écouler un temps relativement long avant qu'un nombre notable de cas d'infertilité post-vaccinale puisse être observé. 

 

Dr David Martin, Dr Judy Mikovits, Dr Sherri Tenpenny et autres: ce ne sont PAS des vaccins

Le Dr David Martin, le Dr Judy Mikovits, le Dr Sherri Tenpenny et de nombreux autres médecins et scientifiques affirment que les injections expérimentales d'ARNm de COVID ne répondent PAS à la définition légale d'un «vaccin» et que la FDA appelle ces injections des «vaccins »Pour se couvrir légalement.

Ce ne sont PAS des médecins et des scientifiques marginaux. Bien que je n'ai jamais rencontré le Dr Martin, je connais le Dr Tenpenny depuis plus d'une décennie et le Dr Mikovits depuis plusieurs années maintenant, et j'ai publié une grande partie de leurs travaux ici sur Health Impact News .

Le Dr Sherri Tenpenny est docteur en ostéopathie et l'un des chercheurs les plus articulés au monde en matière de vaccins. Elle est une experte très recherchée pour s'exprimer sur la question et une auteure bien publiée.

La Dre Judy Mikovits a des années d'expérience en recherche gouvernementale travaillant directement avec le Dr Anthony Fauci et d'autres, et a beaucoup souffert dans sa vie pour avoir dénoncé la fraude gouvernementale dans la recherche. Avec le Dr David Martin, elle a été présentée dans le film produit par le cinéaste Mikki Willis, Plandemic . Voir:

PLANDEMIC: un long métrage sorti en ligne au milieu d'une opposition énorme et des tentatives de le censurer

Dans un récent événement de diffusion en direct de 2 heures appelé «Focus on Fauci», le Dr David Martin a expliqué que les injections d'ARNm COVID expérimentales actuelles ne sont pas des vaccins, mais des dispositifs médicaux.

Ce n'est pas un vaccin.

Nous devons être vraiment clairs. Nous utilisons le terme «vaccin» pour dissimuler cette chose sous les exemptions de santé publique.

Ce n'est pas un vaccin. Il s'agit d'un ARNm emballé dans une enveloppe de graisse, qui est délivré à une cellule.

Il s'agit d'un dispositif médical conçu pour stimuler la cellule humaine à devenir un créateur d'agents pathogènes.

Ce n'est pas un vaccin. Les vaccins sont en fait un terme légalement défini, et ils sont un terme légalement défini en vertu de la loi sur la santé publique, ils sont des termes légalement définis selon les normes CDC et FDA.

Et un vaccin doit spécifiquement stimuler à la fois une immunité chez la personne qui le reçoit, mais il doit aussi interrompre la transmission.

Et ce n'est pas ça. Ils ont été très clairs en disant que le brin d'ARNm qui entre dans la cellule ne sert pas à arrêter la transmission. C'est un traitement.

Mais s'il était discuté comme traitement, il n'obtiendrait pas l'oreille bienveillante des autorités de santé publique, car alors les gens diraient, bien quels autres traitements existe-t-il? ( Article complet .)

Voir également:

Les nouveaux vaccins COVID à ARNm injectent un système d'exploitation dans votre corps - pas une théorie du complot, Moderna l'admet

Le Dr Mikovits et le Dr Tenpenny ont déjà déclaré, avant que la FDA ne délivre des EUA pour ces injections expérimentales, que si ces «vaccins» expérimentaux étaient administrés à la population américaine, il y aurait au moins 50 millions de personnes assassinées par injection létale. Voir:

Dr Judy Mikovits et Dr Sherri Tenpenny: un nouveau vaccin COVID pourrait tuer 50 millions de personnes aux États-Unis

 

Des centaines de médecins dans le monde mettent en garde contre les injections expérimentales d'ARNm

Des dizaines de médecins du monde entier se sont réunis pour émettre un terrible avertissement concernant les injections expérimentales d'ARNm et ont créé une vidéo dans laquelle ils ont tous témoigné.

Depuis la publication de cette vidéo sur notre chaîne Bitchute il y a environ 6 semaines, elle a été vue par plus de 375 000 personnes.

 

Pouvons-nous faire confiance aux entreprises pharmaceutiques qui fabriquent ces «vaccins»?

Réponse courte: non!

Ce sont des organisations criminelles, et vous pouvez le vérifier par vous-même en effectuant une recherche sur le site Web du ministère de la Justice (MJ) et voir quel groupe d'entreprises a réglé le plus de cas de fraude criminelle chaque année.

Voici un rapport que j'ai utilisé dans le passé couvrant les années 2009 à 2016, mais il peut y avoir un rapport plus récent:

https://www.justice.gov/opa/press-release/file/918366/download

La fraude en matière de soins de santé a mené le peloton, avec plus de 19 milliards de dollars de règlements, et aucun concurrent sérieux.

Comme nous l'avons  déjà signalé , Pfizer est l'une des plus grandes organisations criminelles au monde, ayant versé à plusieurs reprises des milliards de dollars de règlements pour fraude, y compris un règlement de 2009 pour fraude qu'ils ont conclu avec le ministère américain de la Justice pour 2,3 milliards de dollars, le le plus grand règlement de fraude jamais enregistré dans l'histoire du DOJ à l'époque. ( Source .).

Voir:

Criminal Pfizer Inc. remporte la course au vaccin COVID? Des centaines de millions de doses devraient être prêtes d'ici quelques semaines

Ce sont des faits vérifiables sur le site Web du DOJ, et ce sont les entreprises en qui vous faites confiance lorsque vous recevez une injection expérimentale d'ARNm COVID.

Pouvons-nous faire confiance à la FDA et au CDC?

Pouvez-vous faire confiance à un renard pour surveiller votre poulailler?

Le CDC est le plus gros acheteur de vaccins au monde, allouant chaque année plus de 5 MILLIARDS de dollars dans leur budget (fourni par les contribuables américains) pour acheter et distribuer des vaccins auprès de Big Pharma. Voir:

Le CDC devrait-il superviser la sécurité des vaccins lorsqu'ils achètent plus de 5 milliards de dollars de vaccins auprès de Big Pharma?

Pensez-vous que cela pourrait être un conflit d'intérêts?

Deuxièmement, le CDC détient plus de 56 brevets sur les vaccins et bon nombre de leurs scientifiques perçoivent des redevances sur la vente de vaccins. ( Source .)

Pensez-vous que cela pourrait être un conflit d'intérêts?

CDC Fraude Corruption

Le CDC a une longue histoire de corruption, et au fil des ans, nombre de leurs propres scientifiques ont essayé de dénoncer cette corruption pour être réduits au silence. Voir une partie de notre couverture précédente sur la corruption CDC:

Les dénonciateurs scientifiques du CDC confirment la corruption au sein du CDC

Lanceur d'alerte du CDC: Le CDC a dissimulé le lien entre le vaccin ROR et l'autisme chez les garçons afro-américains

L'histoire de la fraude à la recherche du CDC concernant les vaccins et l'autisme

Pouvons-nous faire confiance au CDC? Le British Medical Journal révèle que le CDC ment sur ses liens avec les grandes sociétés pharmaceutiques

En outre, de nombreux administrateurs qui dirigent le CDC continuent à travailler pour Big Pharma après avoir terminé leur mandat au CDC. Voir:

L'ancienne directrice du CDC qui a approuvé le vaccin Gardasil et est devenue chef de la division des vaccins de Merck nommée «Femme de l'année»

Le Dr Scott Gottlieb était l'ancien commissaire de la Food and Drug Administration (FDA). Il a rejoint le conseil d'administration de Pfizer, Inc., la plus grande société pharmaceutique au monde et le deuxième plus grand fabricant de vaccins, en 2019, peu de temps après avoir quitté la FDA. Pfizer, qui a enregistré un chiffre d'affaires total de 53,7 milliards de dollars en 2018, a annoncé l'élection du Dr Gottlieb au conseil d'administration le 27 juin 2019.

Le 22 juillet 2020, le projet «Operation Warp Speed» du président Trump a accordé 1,95 milliard de dollars à Pfizer et BioNTech pour 100 millions de doses de leur COVID-19 à base d'ARNm.

Alors, qu'est-ce que tu penses? Pouvons-nous faire confiance au CDC et à la FDA?

Et dites-moi à nouveau pourquoi vous voulez vous faire injecter l'une de ces injections expérimentales non approuvées par la FDA?

Mémorisez ces informations. Copiez-le, imprimez-le, enregistrez-le, partagez-le.

Commencez vos conversations avec toute personne qui envisage de recevoir l'une de ces injections avec une question:

Pourquoi souhaitez-vous recevoir une injection COVID d'ARNm expérimental non approuvée par la FDA?

Mettez-les sur la défensive. Écoutez leur réponse, puis tranquillement, dans la douceur et, espérons-le, dans l'amour, partagez avec eux des FAITS RÉELS, à commencer par ce que la FDA a publié concernant ces injections.

Ils croient probablement vraiment qu'ils font quelque chose de bien pour eux-mêmes et pour la santé publique, mais en fait, ils font quelque chose qui ne profite qu'aux grandes sociétés pharmaceutiques et à l'agenda des mondialistes, qui est maintenant dirigé par Bill Gates. .

 

Rapport choquant du gouvernement britannique : Des injections expérimentales d’ARNm ont causé 1716 cas de troubles oculaires et rendu 22 personnes aveugles

https://www.aubedigitale.com/rapport-choquant-du-gouvernement-britannique-des-injections-experimentales-darnm-ont-cause-1716-cas-de-troubles-oculaires-et-rendu-22-personnes-aveugles/?__cf_chl_jschl_tk__=405abf9a8cf7bb92312b2bb021bc4ff872bad8fd-1613935886-0-AbGtB4NKipWz9iualxfI1uhk4PVtd6bLqTnFPOIZePYAOL24g2PaUh5WrRlmdOvMlaiU7j9iDHBmtAxDod15CgpEolrKXPOMXeX4DofZTkJ83w1lb44Gry0rXvATA9ENkuV5nfYWFSYLoqGk-XEnz3hyKkm6aGnkW2QvMfePQ1zIAM1lF0EzSHLtzwUvuvx0NqVSj2gmZwGeZ3mhx75F4yMT5I6aCZBGBgHBVjSxAzGy8by5N1sPfA5Ow8LnTeUsOInfU-hmIWUNwPVl1xHBy8DybGvXCXNfXu9omzZY1MOzhIZFUdv2u4gy0Rn2_TiriP75mYiPhGHUkrfojH_vjLmO2Vwog8qjGA7o2akbVJ_d7K5fF_eit_blUaHzU3KwGxUL1QP9uJvouBCEXI2_a71FrJUBOmV3SMQidDa_tVVqxUyfmC_d8B3my8Xhir4UoiB5VWWyrXi6tfw5NA2rZPlWau4i3xF-MwMTKxTmx48EQVX9Aldg9Lg1Ds_j7OdeF8fgV

 

Plus aucun doute possible, les traitements naturels marchent !

Xavier BAZIN

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Une nouvelle étude vient d’en donner la preuve DÉFINITIVE !

La vitamine D est LE grand traitement préventif et curatif de la Covid-19 (avec l’ivermectine).

Cela fait longtemps que je vous le dis, et on avait déjà plus de 40 études scientifiques qui pointaient l’efficacité de la vitamine D…

… mais la dernière en date est vraiment SPECTACULAIRE.

Désormais, il est certain que l’épidémie pourrait être vaincue définitivement avec 3 gestes simples : vitamine D, spray nasal et ivermectine – je vous explique pourquoi et comment.

Vous verrez que nous n’avons pas besoin d’un vaccin expérimental, qui cause des effets indésirables et dont l’efficacité ne saute pas aux yeux.

Mais d’abord, revenons sur l’étude magnifique sur la vitamine D :

L’étude qui clôt définitivement le débat sur la vitamine D

C’est une étude espagnole, randomisée, réalisée dans un hôpital de Barcelone entre mars et mai 2020, lors de la première épidémie.

L’étude a porté sur 930 patients hospitalisés pour Covid-19 :

  • 551 ont reçu de la vitamine D3 immédiatement à leur entrée à l’hôpital, puis à nouveau sur plusieurs semaines ;

 

  • 379 ont seulement reçu les « soins standards » de l’époque, sans vitamine D à l’admission.

Les résultats sont éblouissants pour la vitamine D.

Ceux qui ont reçu cette précieuse vitamine ont eu :

  • 82 % de risque en moins de passer en soins intensifs/réanimation ;

 

  • 60 % de risque en moins de mourir.

Pour le dire autrement :

  • La proportion de patients envoyés en soins intensifs est de 5 % seulement avec vitamine D contre 21 % sans vitamine D

 

  • La proportion de patients décédés est de 6,5 % seulement avec vitamine D contre 15 % sans vitamine D.

Ces résultats sont d’autant plus spectaculaires que dans cette étude, la vitamine D arrive UN PEU TARD !

Au minimum, il faudrait donner de la vitamine D dès les premiers symptômes !

Mieux encore : il faudrait prendre de la vitamine D en prévention, avant d’être infecté !

Car l’idéal est d’avoir un excellent taux de vitamine D en permanence (> à 40 ng/L).

Voilà pourquoi je vous conseille depuis le 3 mars 2020, depuis le tout début de l’épidémie, de prendre 2 000 à 5 000 UI de vitamine D tous les jours.

Si vous êtes une personne à risque de Covid-19, je vous invite, même si ce n’est pas remboursé par la Sécurité sociale, à faire une prise de sang pour doser votre vitamine D… et à vérifier que vous êtes au-dessus de 40 ng/L !

C’est une des meilleures protections contre la Covid-19, c’est désormais PROUVÉ !

Bien sûr, cela fait des mois qu’on pouvait en avoir la certitude :

  • Car on sait depuis 2017 que la vitamine D préventive réduit drastiquement le risque d’infections respiratoires (revue d’études publiée dans le British Medical Journal [1] );

 

  • Et on sait depuis au moins mai 2020, grâce au communiqué de l’Académie de Médecine, que la vitamine D a toutes les chances d’empêcher la très dangereuse « tempête inflammatoire » liée à la Covid-19 !

On le savait… mais bizarrement, le ministre et les médecins qui le conseillent n’en veulent pas !

Ce qui s’est passé ce jour-là, sur BFM-TV, est tout simplement CRIMINEL

Prenez la Pr Karine Lacombe, chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital Bichat à Paris.

Elle était invitée le 20 janvier dernier chez Jean-Jacques Bourdin, sur BFM-TV[2] :

Voici le dialogue, mot pour mot – préparez-vous à être CHOQUÉ :

Jean-Jacques Bourdin :

« Hier matin ici-même, Nicolas Dupont Aignan affirmait que des traitements étaient efficaces dans de nombreux pays du monde contre la maladie et faisaient disparaître ce Covid-19.

Qu’en est-il véritablement, y a-t-il aujourd’hui des traitements qui permettent de soigner cette maladie ? »

Karine Lacombe :

« Évidemment non.

Probablement que M. Dupont Aignan pensait à l’ivermectine, à la vitamine D comme moyen de prévention.

Vous pensez bien que la France, comme d’autres pays occidentaux, si ces traitements miracles existaient comme l’ivermectine, comme en son temps l’hydroxychloroquine, la vitamine D, évidemment qu’on les utiliserait et que l’épidémie n’existerait plus.

Donc non, bien sûr que non, ni l’hydroxychloroquine, ni l’ivermectine, ni la vitamine D en moyen de prévention ne sont efficaces en tant que tel sur la Covid-19. »

Jean-Jacques Bourdin :

« Il y a eu pourtant beaucoup d’études scientifiques sur la vitamine D. Il pourrait y avoir un effet protecteur. Donc c’est faux ? »

Karine Lacombe :

« Attention, corrélation ne veut pas dire causalité. C’est extrêmement important.

L’état actuel des connaissances montre que la vitamine D n’est pas un moyen efficace de prévention de la Covid-19. »

Voilà… le reste de l’interview a porté sur les vaccins.

Et c’est tout simplement hallucinant.

Car plusieurs jours avant cette interview, 6 sociétés savantes et 72 médecins hospitaliers avaient lancé un appel, dans la Revue du praticien[3], pour l’utilisation de la vitamine D contre la Covid-19.

Ils avaient recensé toutes les preuves scientifiques en faveur de la vitamine D, et elles étaient éclatantes.

Et aujourd’hui, on a EN PLUS l’étude espagnole, qui confirme au-delà de tout soupçon l’efficacité extraordinaire de la vitamine D !

Croyez-vous que Karine Lacombe va s’excuser publiquement ?

Elle devrait, car non seulement elle a eu tort sur la vitamine D, mais elle a également dit n’importe quoi sur l’ivermectine !

L’ivermectine est la pilule « miracle » qu’on attendait depuis le début

L’ivermectine est l’alliée parfaite de la vitamine D :

La vitamine D permet à votre organisme de réagir efficacement à l’infection, et d’éviter les tempêtes inflammatoires dangereuses ;

L’ivermectine, elle, est une sorte « d’antibiotique » qui vient tuer le virus si vous prenez ce médicament au début de l’infection, et limiter les dégâts inflammatoires si vous le prenez plus tardivement.

Je précise que l’ivermectine est une substance produite par un processus naturel de fermentation.

Ce n’est donc pas une molécule de synthèse concoctée de toutes pièces par un chimiste en laboratoire, et c’est peut-être ce qui en fait une molécule sans le moindre effet indésirable, aux doses recommandées.

Surtout, son efficacité contre la Covid-19 saute aux yeux.

Dans la ville de Mexico, le nombre d’hospitalisations et de morts s’est effondré depuis qu’on donne de l’ivermectine gratuitement à tous les patients testés positifs :

Regardez le résultat :

Depuis que la ville de Mexico traite tous les cas positifs avec de l’ivermectine, la courbe des hospitalisations (à gauche) et des morts (à droite) s’est rapidement effondrée

Entre parenthèses, ces courbes sont beaucoup plus convaincantes que celles observées en Israël, où le nombre d’hospitalisations et de morts ne baisse pas aussi vite, malgré la vaccination généralisée.

Le nombre d’hospitalisations (à gauche) et de morts (à droite) recule en Israël, mais sans diminution drastique, malgré la vaccination généralisée des plus de 60 ans (et le confinement de janvier)

Bref, il apparaît clair que la vitamine D + l’ivermectine sont nettement plus efficaces que le vaccin, sans effet secondaire… et sans dépenser des milliards d’euros !

L’ivermectine a fait l’objet de plus de 16 études randomisées convaincantes, à tous les stades de la maladie : en prévention, en traitement précoce, en traitement à l’hôpital, et même en réanimation[4].

La Slovaquie l’a déjà adopté officiellement, en plus de plusieurs États de l’Inde et du Mexique.

Au Japon, l’association médicale de Tokyo vient de recommander publiquement ce médicament[5].

Et les études continuent de s’accumuler en sa faveur, récemment en Bulgarie[6] et Israël[7].

La dernière étude du Pr Schwartz en Israël montre, au-delà de tout doute possible, une excellente réduction de la charge virale en cas d’infection.

C’est bien simple, dès le sixième jour de l’infection, les patients qui ont reçu l’ivermectine ont trois fois plus de chances que ceux sous placebo de ne plus avoir la moindre trace de virus dans leur corps !

Attention : autant la vitamine D est accessible sans ordonnance (en gouttes), autant vous avez besoin d’un médecin pour vous prescrire de l’ivermectine.

Donc si vous cherchez un médecin favorable aux traitements précoces, je vous invite à regarder cette liste des médecins qui ont signé le manifeste de la 4ème voie et qui sont donc partisans d’un traitement plus énergique de la maladie : https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

Ce n’est pas une garantie absolue qu’ils vous prescriront l’ivermectine ou le protocole Raoult, mais il y a peu de chances qu’ils vous renvoient chez vous avec du Doliprane.

Vitamine D, ivermectine.. ET AUSSI spray nasal + bains de bouche

Dernière chose : de plus en plus d’études montrent aussi l’excellente efficacité d’un spray nasal et des bains de bouche dès le début de l’infection, pour détruire le virus avant qu’il ne fasse de gros dégâts.

Cela marche particulièrement bien avec de la bétadine[8], un antiseptique, mais une simple solution saline fonctionne également[9], donc utilisez ce que vous avez à votre disposition (solution saline, spray de propolis, bain de bouche aux huiles essentielles, etc.), dès les premiers symptômes.

Et il y aura d’ailleurs bientôt un produit officiel, accessible dès début mars et déjà annoncé dans la presse[10] :

Bref, TOUTES LES SOLUTIONS SONT LÀ POUR ÉVITER ET TRAITER LA COVID-19.

Vu leur efficacité, je ne vois pas l’intérêt de se faire injecter un vaccin expérimental, aux effets indésirables non négligeables et à l’efficacité incertaine face aux variants.

Mais justement, peut-être ces solutions ont-elles le tort de faire de l’ombre aux vaccins, un marché de dizaines de milliards d’euros ?

En tout cas, le vent commence à tourner, et on peut s’en réjouir.

La preuve avec cet aveu incroyable du Pr Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l'Hôpital de la Pitié Salpêtrière :

« Je pense qu’on a complètement négligé le traitement. Cela a été une erreur stratégique de tout miser sur le vaccin. » [11]

On ne saurait mieux dire !

Une bombe et deux grenades

Yves RASIR

Bon, d’accord, ce n’est pas la première fois que je vous annonce qu’un article détonant ou une étude scientifique explosive va faire éclater la vérité et faire crouler le Corona Circus. Je suis un peu candide et je crois toujours que la religion covidiste peut être anéantie grâce à la seule destruction de ses dogmes par la raison et le bon sens. Je sous-estime la volonté de puissance  et  le pouvoir de nuire des virocrates, l’apathie et la paresse des médiacrates, la bêtise et l’ignorance des politiciens qui n’ont plus grand-chose de démocrates. Par exemple,  j’étais sincèrement  convaincu que l’étude retentissante menée par l’épidémiologiste américain John Ioannidis et démontrant que le lockdown n’offre aucun bénéfice sanitaire allait complètement changer la donne. J’imaginais naïvement que ce travail sérieux réalisé par un savant très renommé serait examiné en haut lieu et que la décision de déconfiner et de nous libérer n’allait plus tarder. Las ! En Belgique,  lors d’une conférence de presse, un  journaliste du mensuel Kairos a demandé au premier ministre Alexander De Croo  ce qu’il pensait de cette recherche et quelle conclusion il en tirait.  Le chef du gouvernement a répondu qu’il n’était pas au courant, que cette étude ne faisait pas partie de celles résumées par ses conseillers et que celles-ci étaient unanimement favorables au verrouillage. S’il fallait encore une  preuve que la déferlante totalitaire découle d’une gestion intentionnelle et d’une désinformation bien orchestrée, en voilà une qui crève les yeux ! Cette fois, cependant, je pense que la bombe peut ne pas faire long feu : elle a été balancée  le 9 février sous forme de tribune dans le pourtant très alarmiste et très macroniste journal Le Monde. Et son artificier a même été interviewé par BFMTV, chaîne enchaînée au pouvoir s’il en est !

Le paradoxe qui boxe la peur
 
Il faut dire que l’auteur de cette carte blanche n’est pas n’importe qui : historien et démographe, Hervé Le Bras est un chercheur éminent qui fait autorité dans son domaine, en France et dans le monde.  Il a beaucoup publié dans la littérature spécialisée et il  a écrit une flopée d’ouvrages grand public qui ont fait date.   Et comme  ce crack de la démographie fait  plutôt partie  de l’intelligentsia de  gauche,  il n’est pas peu médiatisé dans les colonnes des quotidiens. En avril 2020, il a d’ailleurs trouvé plumes complaisantes pour faire écho à son opinion peu amène envers le Pr Didier Raoult qui, selon lui, incarne « le terrible retour au temps des gourous ». C’est donc un intellectuel peu suspect de « rassurisme »  et de « coronascepticisme »  qui a pris la parole la semaine dernière. Pour dire quoi ? Tenez-vous bien : en France, 59% des personnes décédées pour causes de covid-19 étaient âgées de plus de 80 ans.  Or en 2018, 61%  de la mortalité  provenait des octogénaires et de leur aînés. Ce qui fait  dire à Hervé le Bras que « le covid-19 ne discrimine donc pas plus les personnes âgées que ne le font les causes habituelles de mortalité en son absence. »  Et le démographe donne aussi les explications suivantes  : « On en déduit souvent que l’espérance de vie va chuter dans une proportion analogue à celle de la hausse de mortalité. Ce n’est pas le cas.  En 2020, les 7,3% de décès supplémentaires ont entrainé seulement une baisse de 0,55 an, soit six mois et demi.  Ce sera le recul le plus important depuis la Libération, mais un recul modeste quand on le compare aux 20 ans d’augmentation de l’espérance de vie depuis 1946 ». Et  pour être encore plus clair, Hervé le Bras précise : « Par exemple, le risque de décès d’une personne âgée de 75 ans est devenu le même que celui d’une personne de 75,6 ans quand le covid-19 ne sévissait pas.  Il est douteux que le changement soit perceptible, étant donné toutes les autres causes  de variation de la mortalité, que ce soit la condition physique, l’environnement, la classe sociale et, il ne faut pas l’oublier, le sexe. » S’il vous faut un dessin, ça signifie que les statistiques ne montrent pas qu’un fléau infectieux a ravagé la France. On y a simplement baptisé « covid » les disparitions un peu plus nombreuses de (très) vieilles personnes. « Ces calculs nuancent la gravité de l’épidémieassène d’ailleurs le chercheur émérite. Ils aboutissent à un paradoxe : la crainte engendrée par le virus semble en relation inverse de sa létalité. Mais on sait que plus un risque est faible, plus il peut faire peur car plus il semble injuste à celui qui est frappé ». Sans le dire ouvertement, Hervé le Bras condamne implicitement le confinement de la population et la démesure des règles sanitaires car il conclut sa tribune en qualifiant le principe de précaution de « vogue ». Cette mode tyrannique de 2020 aura conduit à emprisonner toute la société pour protéger les plus faibles alors que ces derniers ont à peine été plus touchés et que tous les autres membres du corps social (bébés, enfants,  adolescents,  jeunes gens, adultes de – de 65 ans) n’étaient nullement concernés statistiquement. Dans la bouche du démographe  aussi poli  que réputé, la virophobie démentielle s’appelle un « paradoxe » mais c’est bien de folie  furieuse dont il s’agit.

Du mythe aux statistiques

La première grenade aurait dû également être une bombe à forte déflagration.  Malheureusement, elle a été dégoupillée anonymement  et  sur un champ de manœuvres plus confidentiel, en l’occurrence le blog de l’anthropologue Jean-Dominique Michel. Elle a donc fait moins de bruit, bien que sa charge explosive participe aussi au dynamitage du délire covidiste.  Le TNT n’est autre qu’un texte de 24 pages rédigé par un mathématicien  qui a intitulé son travail « COVID-19- du mythe aux statistiques ». Ce n’est pas toujours facile à piger pour un profane mais le lecteur lambda peut facilement retenir l’essentiel :  on a  fait dire aux chiffres ce qu’ils ne disaient pas et on les a même fait mentir grossièrement pour appuyer la  politique dictatoriale des dirigeants. Extrait choisi : «  La COVID-19 n’a visiblement concerné que les personnes mourant de vieillesse . (…)  En ce XXI siècle, l’espérance de vie en France n’arrête pas de grimper. Elle a augmenté de 3 ans et demi depuis  son début pour l’ensemble de la population et de 1 an et demi pour les plus de 80 ans. En France, on vit de plus en plus longtemps. L’année 2020 est anecdotique dans cette tendance globale.  Si la COVID-19 a été plus meurtrière, elle ne l’a pas été suffisamment pour faire baisser l’espérance de vie des personnes décédées avant l’âge de 80 ans ». Et encore faut-il savoir de quoi les plus vieux sont morts !  Dans la suite de son article, le scientifique analyse en détail  le double scandale  de l’abandon des soins et de l’euthanasie massive au Rivotril. Non sans ironie cruelle pour les décideurs, il écrit que « quand on ne soigne pas les gens, ils ont tendance à mourir » et  que « quand on tue les gens, ils guérissent beaucoup moins bien ».  En préambule de sa divulgation du document,  Jean-Dominique Michel  ne tarit pas d’éloges : « Je n’irai pas par quatre chemins : l’article que je m’apprête à partager avec vous est aussi remarquable qu’explosif ! Il figure au rang de ce que j’ai lu de plus perspicace, rigoureux et éclairant au cours de l’année écoulée. »  Pour ma part, j’ai particulièrement savouré la conclusion figurant en page 21 du texte : « Les techniques efficaces pour contrôler les maladies infectieuses sont toutes fondées sur la séparation des personnes saines et des malades. Le but est de diluer le virus et non pas de le concentrer, ce que font les méthodes agrégatives que sont le confinement et le couvre-feu. Le confinement concentre spatialement les personnes dans leur domicile et le couvre-feu concentre temporellement l’activité dans des tranches horaires rigides. Dans les deux cas, ces démarches concentrent le virus en plaçant les populations dans des situations de promiscuité. Elles répondent à un désir de contrôle politique des populations en soumettant les activités individuelles à l’autorité de l’État ; mais elles n’ont ni a priori, ni a posteriori, un quelconque rapport avec la médecine. »  Il faut vraiment arrêter de croire que notre mise en prison répond à des impératifs de santé : si c’était le cas, les mesures adoptées auraient été diamétralement opposées !

Les masques sont bien inutiles !
 
La deuxième grenade que j’ai repérée avant-hier est encore moins bruyante puisque je l’ai trouvée sur le site trop peu connu de Bas les Masques, une coalition de médias  indépendants français. Mais elle n’en est pas moins  détonante car elle fait exploser  le mensonge sur l’utilité des masques !  Dans ce petit article , la rédaction relaie en effet les travaux de l’IHME ou Institute for Health Metrics and Evaluation, un organisme spécialisé dans les statistiques sur la santé publique sous la houlette de l’université de Washington.  Cet institut ne peut certainement pas être soupçonné de complotisme puisqu’il collabore avec l’OMS et qu’il est financé – eh oui ! – par la Fondation Bill et Melinda Gates. Depuis le début de l’épidémie, ce centre de recherches s’efforce d’objectiver l’efficacité du port du masque généralisé pour enrayer la propagation du virus. Mais vu que les règlementations nationales sont très différentes et de ce fait incomparables, les chercheurs ont contourné l’obstacle en mettant au point un « indice du taux d’utilisation du masque  par pays ».  Cette méthode est basée sur des sondages réalisés par une autre université américaine. Or – surprise surprise – ces enquêtes ne montrent aucune corrélation entre l’usage du bâillon et les courbes de l’infection ! Vous pouvez le vérifier vous-mêmes en allant voir les cartes en couleurs de l’IHME et en les superposant aux « performances » de mortalité.  Si les masques généralisés en extérieur avaient un réel impact, on devrait logiquement observer une dynamique épidémique moindre dans des pays ayant adopté une telle stratégie.  Mais les faits sont têtus et il n’en est rien. Par exemple,  la France et la Suède ont des chiffres de décès similaires alors que les taux d’usage du masque sont radicalement différents : 76% pour l’Hexagone et 6% pour le pays scandinave. Le Royaume-Uni a  déploré deux fois plus de morts par million d’habitants que l’Allemagne alors que les citoyens britanniques et allemands sont identiquement enclins à porter la muselière (environ 57%). Bref, cette mesure liberticide n’a aucune efficacité sanitaire perceptible et devrait être abandonnée sine die  si les cerveaux n’étaient pas complètement lessivés par l’abrutissante propagande pro-masque. On comprend en tout cas mieux pourquoi Tonton Bill et Tata Melinda n’ont jamais été  vus en train de porter ce faux bouclier de tissu ou de papier plastifié ! Tant que vous êtes sur le site de Bas Les Masques,  allez lire aussi le dernier article du Pr Jean-François Toussaint.  Encore une fois, l’épidémiologiste démonte la prétendue pertinence du confinement  et  en dénonce  l’absurdité : « Il va donc bien falloir un jour que les experts sanitaires se résolvent à démontrer dans les règles de l’art l’utilité de leurs injonctions avant de recourir à nouveau à des mesures aussi barbares et aussi délétères pour l’avenir de nos enfants ».  Et tant que vous êtes devant un écran, allez également visionner la dernière vidéo du génial et très mordant « Décodeur de l’éco » : avec d’autres chiffres et graphiques à l’appui de ses démonstrations, l’économiste dévoile plus avant que l’effet moisson et la pyramide des âges  suffisent amplement à expliquer une légère surmortalité n’ayant rien d’affolant et ni même d’anormal. Ce type est un arsenal nucléaire à lui tout seul  et ses missiles internautiques torpillent totalement le narratif officiel de la pseudo-pandémie dévastatrice.  Mais comme nos gouvernants semblent complètement sourds et aveugles à la vérité, pas sûr que les explosions en cascade vont hâter notre libération. Il va falloir se battre autrement que sur le terrain de l’information.

 

Le docteur Maudrux dénonce les chiffres des effets des vaccins anti conaravirus

Bon, d’accord, ce n’est pas la première fois que je vous annonce qu’un article détonant ou une étude scientifique explosive va faire éclater la vérité et faire crouler le Corona Circus. Je suis un peu candide et je crois toujours que la religion covidiste peut être anéantie grâce à la seule destruction de ses dogmes par la raison et le bon sens. Je sous-estime la volonté de puissance  et  le pouvoir de nuire des virocrates, l’apathie et la paresse des médiacrates, la bêtise et l’ignorance des politiciens qui n’ont plus grand-chose de démocrates. Par exemple,  j’étais sincèrement  convaincu que l’étude retentissante menée par l’épidémiologiste américain John Ioannidis et démontrant que le lockdown n’offre aucun bénéfice sanitaire allait complètement changer la donne. J’imaginais naïvement que ce travail sérieux réalisé par un savant très renommé serait examiné en haut lieu et que la décision de déconfiner et de nous libérer n’allait plus tarder. Las ! En Belgique,  lors d’une conférence de presse, un  journaliste du mensuel Kairos a demandé au premier ministre Alexander De Croo  ce qu’il pensait de cette recherche et quelle conclusion il en tirait.  Le chef du gouvernement a répondu qu’il n’était pas au courant, que cette étude ne faisait pas partie de celles résumées par ses conseillers et que celles-ci étaient unanimement favorables au verrouillage. S’il fallait encore une  preuve que la déferlante totalitaire découle d’une gestion intentionnelle et d’une désinformation bien orchestrée, en voilà une qui crève les yeux ! Cette fois, cependant, je pense que la bombe peut ne pas faire long feu : elle a été balancée  le 9 février sous forme de tribune dans le pourtant très alarmiste et très macroniste journal Le Monde. Et son artificier a même été interviewé par BFMTV, chaîne enchaînée au pouvoir s’il en est !

Le paradoxe qui boxe la peur
 
Il faut dire que l’auteur de cette carte blanche n’est pas n’importe qui : historien et démographe, Hervé Le Bras est un chercheur éminent qui fait autorité dans son domaine, en France et dans le monde.  Il a beaucoup publié dans la littérature spécialisée et il  a écrit une flopée d’ouvrages grand public qui ont fait date.   Et comme  ce crack de la démographie fait  plutôt partie  de l’intelligentsia de  gauche,  il n’est pas peu médiatisé dans les colonnes des quotidiens. En avril 2020, il a d’ailleurs trouvé plumes complaisantes pour faire écho à son opinion peu amène envers le Pr Didier Raoult qui, selon lui, incarne « le terrible retour au temps des gourous ». C’est donc un intellectuel peu suspect de « rassurisme »  et de « coronascepticisme »  qui a pris la parole la semaine dernière. Pour dire quoi ? Tenez-vous bien : en France, 59% des personnes décédées pour causes de covid-19 étaient âgées de plus de 80 ans.  Or en 2018, 61%  de la mortalité  provenait des octogénaires et de leur aînés. Ce qui fait  dire à Hervé le Bras que « le covid-19 ne discrimine donc pas plus les personnes âgées que ne le font les causes habituelles de mortalité en son absence. »  Et le démographe donne aussi les explications suivantes  : « On en déduit souvent que l’espérance de vie va chuter dans une proportion analogue à celle de la hausse de mortalité. Ce n’est pas le cas.  En 2020, les 7,3% de décès supplémentaires ont entrainé seulement une baisse de 0,55 an, soit six mois et demi.  Ce sera le recul le plus important depuis la Libération, mais un recul modeste quand on le compare aux 20 ans d’augmentation de l’espérance de vie depuis 1946 ». Et  pour être encore plus clair, Hervé le Bras précise : « Par exemple, le risque de décès d’une personne âgée de 75 ans est devenu le même que celui d’une personne de 75,6 ans quand le covid-19 ne sévissait pas.  Il est douteux que le changement soit perceptible, étant donné toutes les autres causes  de variation de la mortalité, que ce soit la condition physique, l’environnement, la classe sociale et, il ne faut pas l’oublier, le sexe. » S’il vous faut un dessin, ça signifie que les statistiques ne montrent pas qu’un fléau infectieux a ravagé la France. On y a simplement baptisé « covid » les disparitions un peu plus nombreuses de (très) vieilles personnes. « Ces calculs nuancent la gravité de l’épidémieassène d’ailleurs le chercheur émérite. Ils aboutissent à un paradoxe : la crainte engendrée par le virus semble en relation inverse de sa létalité. Mais on sait que plus un risque est faible, plus il peut faire peur car plus il semble injuste à celui qui est frappé ». Sans le dire ouvertement, Hervé le Bras condamne implicitement le confinement de la population et la démesure des règles sanitaires car il conclut sa tribune en qualifiant le principe de précaution de « vogue ». Cette mode tyrannique de 2020 aura conduit à emprisonner toute la société pour protéger les plus faibles alors que ces derniers ont à peine été plus touchés et que tous les autres membres du corps social (bébés, enfants,  adolescents,  jeunes gens, adultes de – de 65 ans) n’étaient nullement concernés statistiquement. Dans la bouche du démographe  aussi poli  que réputé, la virophobie démentielle s’appelle un « paradoxe » mais c’est bien de folie  furieuse dont il s’agit.

Du mythe aux statistiques

La première grenade aurait dû également être une bombe à forte déflagration.  Malheureusement, elle a été dégoupillée anonymement  et  sur un champ de manœuvres plus confidentiel, en l’occurrence le blog de l’anthropologue Jean-Dominique Michel. Elle a donc fait moins de bruit, bien que sa charge explosive participe aussi au dynamitage du délire covidiste.  Le TNT n’est autre qu’un texte de 24 pages rédigé par un mathématicien  qui a intitulé son travail « COVID-19- du mythe aux statistiques ». Ce n’est pas toujours facile à piger pour un profane mais le lecteur lambda peut facilement retenir l’essentiel :  on a  fait dire aux chiffres ce qu’ils ne disaient pas et on les a même fait mentir grossièrement pour appuyer la  politique dictatoriale des dirigeants. Extrait choisi : «  La COVID-19 n’a visiblement concerné que les personnes mourant de vieillesse . (…)  En ce XXI siècle, l’espérance de vie en France n’arrête pas de grimper. Elle a augmenté de 3 ans et demi depuis  son début pour l’ensemble de la population et de 1 an et demi pour les plus de 80 ans. En France, on vit de plus en plus longtemps. L’année 2020 est anecdotique dans cette tendance globale.  Si la COVID-19 a été plus meurtrière, elle ne l’a pas été suffisamment pour faire baisser l’espérance de vie des personnes décédées avant l’âge de 80 ans ». Et encore faut-il savoir de quoi les plus vieux sont morts !  Dans la suite de son article, le scientifique analyse en détail  le double scandale  de l’abandon des soins et de l’euthanasie massive au Rivotril. Non sans ironie cruelle pour les décideurs, il écrit que « quand on ne soigne pas les gens, ils ont tendance à mourir » et  que « quand on tue les gens, ils guérissent beaucoup moins bien ».  En préambule de sa divulgation du document,  Jean-Dominique Michel  ne tarit pas d’éloges : « Je n’irai pas par quatre chemins : l’article que je m’apprête à partager avec vous est aussi remarquable qu’explosif ! Il figure au rang de ce que j’ai lu de plus perspicace, rigoureux et éclairant au cours de l’année écoulée. »  Pour ma part, j’ai particulièrement savouré la conclusion figurant en page 21 du texte : « Les techniques efficaces pour contrôler les maladies infectieuses sont toutes fondées sur la séparation des personnes saines et des malades. Le but est de diluer le virus et non pas de le concentrer, ce que font les méthodes agrégatives que sont le confinement et le couvre-feu. Le confinement concentre spatialement les personnes dans leur domicile et le couvre-feu concentre temporellement l’activité dans des tranches horaires rigides. Dans les deux cas, ces démarches concentrent le virus en plaçant les populations dans des situations de promiscuité. Elles répondent à un désir de contrôle politique des populations en soumettant les activités individuelles à l’autorité de l’État ; mais elles n’ont ni a priori, ni a posteriori, un quelconque rapport avec la médecine. »  Il faut vraiment arrêter de croire que notre mise en prison répond à des impératifs de santé : si c’était le cas, les mesures adoptées auraient été diamétralement opposées !

Les masques sont bien inutiles !
 
La deuxième grenade que j’ai repérée avant-hier est encore moins bruyante puisque je l’ai trouvée sur le site trop peu connu de Bas les Masques, une coalition de médias  indépendants français. Mais elle n’en est pas moins  détonante car elle fait exploser  le mensonge sur l’utilité des masques !  Dans ce petit article , la rédaction relaie en effet les travaux de l’IHME ou Institute for Health Metrics and Evaluation, un organisme spécialisé dans les statistiques sur la santé publique sous la houlette de l’université de Washington.  Cet institut ne peut certainement pas être soupçonné de complotisme puisqu’il collabore avec l’OMS et qu’il est financé – eh oui ! – par la Fondation Bill et Melinda Gates. Depuis le début de l’épidémie, ce centre de recherches s’efforce d’objectiver l’efficacité du port du masque généralisé pour enrayer la propagation du virus. Mais vu que les règlementations nationales sont très différentes et de ce fait incomparables, les chercheurs ont contourné l’obstacle en mettant au point un « indice du taux d’utilisation du masque  par pays ».  Cette méthode est basée sur des sondages réalisés par une autre université américaine. Or – surprise surprise – ces enquêtes ne montrent aucune corrélation entre l’usage du bâillon et les courbes de l’infection ! Vous pouvez le vérifier vous-mêmes en allant voir les cartes en couleurs de l’IHME et en les superposant aux « performances » de mortalité.  Si les masques généralisés en extérieur avaient un réel impact, on devrait logiquement observer une dynamique épidémique moindre dans des pays ayant adopté une telle stratégie.  Mais les faits sont têtus et il n’en est rien. Par exemple,  la France et la Suède ont des chiffres de décès similaires alors que les taux d’usage du masque sont radicalement différents : 76% pour l’Hexagone et 6% pour le pays scandinave. Le Royaume-Uni a  déploré deux fois plus de morts par million d’habitants que l’Allemagne alors que les citoyens britanniques et allemands sont identiquement enclins à porter la muselière (environ 57%). Bref, cette mesure liberticide n’a aucune efficacité sanitaire perceptible et devrait être abandonnée sine die  si les cerveaux n’étaient pas complètement lessivés par l’abrutissante propagande pro-masque. On comprend en tout cas mieux pourquoi Tonton Bill et Tata Melinda n’ont jamais été  vus en train de porter ce faux bouclier de tissu ou de papier plastifié ! Tant que vous êtes sur le site de Bas Les Masques,  allez lire aussi le dernier article du Pr Jean-François Toussaint.  Encore une fois, l’épidémiologiste démonte la prétendue pertinence du confinement  et  en dénonce  l’absurdité : « Il va donc bien falloir un jour que les experts sanitaires se résolvent à démontrer dans les règles de l’art l’utilité de leurs injonctions avant de recourir à nouveau à des mesures aussi barbares et aussi délétères pour l’avenir de nos enfants ».  Et tant que vous êtes devant un écran, allez également visionner la dernière vidéo du génial et très mordant « Décodeur de l’éco » : avec d’autres chiffres et graphiques à l’appui de ses démonstrations, l’économiste dévoile plus avant que l’effet moisson et la pyramide des âges  suffisent amplement à expliquer une légère surmortalité n’ayant rien d’affolant et ni même d’anormal. Ce type est un arsenal nucléaire à lui tout seul  et ses missiles internautiques torpillent totalement le narratif officiel de la pseudo-pandémie dévastatrice.  Mais comme nos gouvernants semblent complètement sourds et aveugles à la vérité, pas sûr que les explosions en cascade vont hâter notre libération. Il va falloir se battre autrement que sur le terrain de l’information.

Le docteur Maudrux dénonce les chiffres des effets des vaccins anti conaravirus

https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2021/02/19/covid-questions-sur-les-vaccins/?fbclid=IwAR1jRurez7iJaqX96JIkrS6C4PdPmvjY_5aSkJzmob5C23HwIQItosrvO70

Note de Tal : Cette longue liste des effets secondaires des vaccins a de quoi faire réfléchir, d’autant que, vu l’histoire des variants et des mutants, il est de plus en plus évident qu’aucun vaccin ne peut être efficace ! 

 

Espagne – La deuxième dose de vaccination de Pfizer interrompue après le décès de 46 pensionnaires de maisons de retraite

https://googleweblight.com/sp?hl=fr-FR&geid=NSTN&u=https://reseauinternational.net/espagne-la-deuxieme-dose-de-vaccination-de-pfizer-interrompue-apres-le-deces-de-46-pensionnaires-de-maisons-de-retraite/

 

Sur odysee : Zapping Résistance - Le Jour Qui A Tout Changé - 16 Janvier 2020.  Avec l’humour décapant de Jean Marie BIGARD

Et voici un message du professeur  Jean Bernard FOURTILLAN :

Chers amis,

Nous avons le plaisir de vous adresser notre 26ème Vidéo Jasper Mader intitulée : « Et en plus, ils s’enrichissent ! » 

Pour la visionner et la télécharger vous pouvez :

- A voir sur notre site Vérité-Covid19.fr 

A ce stade, nous considérons que notre enquête est terminée, et que les choses sont claires.

Il est temps de se réveiller, et de mettre, définitivement, hors d’état de nuire, nos bourreaux !

 

ALLEZ VOIR CETTE VIDEO QUI DIT TOUT CE QUI PERMET DE COMPRENDRE A QUEL JEU JOUENT NOS AUTORITES CORROMPUES AUX FORCES DE L’ARGENT ROI !

 

Réveillons nous et créons ensemble un nouveau printemps de responsabilité individuelle, de partage d’informations utiles,

Bonne nouvelle : le site solidarita.net de Jean Jacques CREVECOEUR est ouvert !! Une remarquable initiative pour nous tous !!

 

LISEZ CELA...

Johanne SCHALLER

Moi je dis qu'on sait tout cela mais par quelle voie allons-nous nous en délivrer puisque c'est cela la question, n'est-ce pas ??? Ou encore par qui de si grand, puissant et si humanitaire ???

PARCE QUE :

1) Nous avons de vrais chercheurs scientifiques reconnus mondialement, des professeurs, des épidémiologistes, des médecins, des urgentistes etc...

2) Nous avons des politiciens qui se redressent sans mâcher leurs mots et cherchant même, pour certains, à destituer le gouvernement,

3) Nous avons quand même quelques vrais et honnêtes journalistes qui ont  étudié ces sujets en faisant des enquêtes sérieuses même s'ils sont si peu nombreux...

4) Nous avons des artistes engagés qui dénoncent en risquant d'être sévèrement poursuivis et écartés du grand public et même de leurs fans...

5) Nous avons des parents responsables qui se dressent de toute leur force...

6) Nous sommes et avons des vrais chercheurs de vérités appelés des "complotistes" très savants et très actifs qui dénoncent et démontrent inlassablement les mensonges et les manipulations partout dans le monde...

7) Nous avons des manifestations et grèves mondiales contre les mesures de santé liberticides et les lois globales, dans toutes les régions et dans de très grandes villes et capitales du monde...

8) Nous avons toutes sortes des juristes qui connaissent bien les lois, les décrets et ont étudié la CONSTITUTION de bien des pays... Sans oublier les milliers de professionnels compétents, médecins et juristes, qui veulent faire un nouveau tribunal de NUREMBERG

9) Nous avons des enfants et petits-enfants qui subissent l'esclavage et souffrent en criant partout leur frustration, leur insécurité et leur rage...

10) Et nous avons LA VÉRITÉ avec nous, en plus d'être des CITOYENS SOUVERAINS qui avons mis nous-mêmes ces dirigeants politiques mondiaux véreux aux postes de pouvoir

ALORS ???

Mon coup de gueule, mon hurlement du coeur !

LE TALENT DE MAITRE JEAN PIERRE JOSEPH AU SERVICE DE

TOUT VA TRES BIEN, MADAME LA MARQUISE !

https://wetransfer.com/downloads/3caac3f871cd1799a671d2c171f3b70920210219135733/098a61c9c797fff23a8bb75227f8136420210219140047/f91967

 

Un montage incontournable

à diffuser au maximum 
>
https://www.quartierlibre.tv/jfakra/alert-21-le-dernier-message-pour-lhumanite/


>

Je vous en prie regardez cette vidéo JUSQU'AU BOUT ET DIFFUSEZ LA!!!!!!!

Note de TAL Je me joins à cette demande de Michel DOGNA ! Cette vidéo de Florian PIANA dure une heure mais elle est vraiment SENSATIONNELLE de CLARTE, de FAITS INCONTOURNABLES, D’ EVIDENCES PUISSANTES ET D’ESPOIR POUR TOUS !!!!

 

Dernière heure/ ALERTE ROUGE ! ALLEMAGNE : VACCINS COVID ADMINISTRES DE FORCE DANS LES HOMES : DES HOMICIDES, OU MEME PEUT-ETRE DES MEURTRES !

Le pire EST EN TRAIN DE SE PRODUIRE ! Nous sommes revenus 80 ans en arrière, avec des méthodes dignes d'Adolf Hitler et de ses nazis. Ce sont bien d'EXPERIENCES MEDICALES MENEES SUR DES ETRES HUMAINS dont il est question, bafouant totalement les lois de Nuremberg !

 Des personnes âgées sont vaccinées de force et contre leur volonté, ce qui les fait mourir ! Autrement dit, elles sont ASSASSINEES dans les homes en Allemagne, et sans doute ailleurs !

MAIL RECU theragrippers :

 

Bonjour, Docteur. 
Je me permets de vous écrire, car personne ne semble avoir pris la mesure des technologies THERAGRIPPER, brevetées par l'Université John Hopkins USA).
Or, ces technologies permettent d'insérer à l'insu de la personne, un "theragripper" (voir recherche Google) qui se présente comme un grain de poussière sur un coton-tige, mis en place par exemple lors d'un "test salivaire".
Le theragripper, minuscule "fleur" métallique munie de griffes et enrobée de cire, s'accroche dans les intestins lorsque la cire fond à la chaleur corporelle, et délivre alors des substances ou nanoparticules (contenues dans des sortes de vésicules) à l'insu de la personne "testée".
Ces procédés sournois ont été conçus et peuvent être potentiellement utilisées pour introduire dans l'organisme des substances ou des technologies néfastes.
Ceci est particullièrement préoccupant, au moment où le gouvernement vient d'annoncer une campagne de "tests salivaires" sur les enfants, lors de la rentrée scolaire.
Je vous serais infiniment d'alerter vos réseaux, car personne ne semble avoir réalisé que ces prétendus "tests" seront loin d'être anodins.
Bien amicalement,

https://francais.rt.com/france/84054-covid-19-tests-salivaires-mis-place-rentree

https://m.vk.com/@croquettes-luniversit-johns-hopkins-confirme-les-refus-de-vaccination-p

https://hub.jhu.edu/2020/11/25/theragripper-gi-tract-medicine-delivery/