Chers amis,

Voici un lot d’informations variées mais qui neutralisent avec force les mensonges éhontés des médias. Bonne lecture !

===

POUR BIEN  VIVRE CE TEMPS DE TRANSFORMATION

Prepareforchange

C’est une pratique constante – briser les schémas négatifs du doute et de l’anxiété, vous rappeler que vous êtes l’Un, ressentir le pouvoir de cela, puis accueillir l’énergie qui va élever votre vie.

FONDAMENTALEMENT, IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE SAVOIR COMMENT CELA VA SE PASSER. AU LIEU DE CELA, FAITES CES CHOSES QUI VOUS FONT VOUS SENTIR REMPLI PAR LE DIVIN, QUI VOUS FONT VOUS SENTIR VIVANT ET DYNAMIQUE. MAINTENEZ CETTE ÉNERGIE. INCARNEZ-LE. LAISSEZ RAYONNER POSITIVEMENT À TRAVERS VOTRE ÊTRE. ENSUITE, ALLEZ HARDIMENT DANS LA DIRECTION QUI SE DESSINE CLAIREMENT À TRAVERS LES SIGNES ET LA SYNCHRONICITÉ.

===

DE PREPARE FOR CHANGE / ETAT-UNIS FAUTEURS DE GUERRE ? 

Le soi-disant président américain Biden tente également d’organiser un appel téléphonique avec le président chinois Xi Jinping, mais jusqu’à présent, il est mal accueilli.

Ici, de l’agence de presse officielle chinoise Xinhua, vous pouvez voir pourquoi la Chine ne répond pas à son appel :

Les États-Unis sont le seul pays qui a utilisé des armes biologiques et chimiques dans de multiples guerres, et le seul pays qui s’oppose à l’établissement d’un mécanisme de vérification multilatéral pour la Convention sur les armes biologiques,

Les États-Unis sont le premier fauteur de guerre au monde. Il n’a pas été en guerre pendant seulement 16 ans au cours de ses plus de 240 ans d’histoire et a représenté environ 80 % de tous les conflits armés de l’après-Seconde Guerre mondiale (Seconde Guerre mondiale).

https://english.news.cn/20230326/c67c3e9a1f064ec789281bc1ab3bb512/c.html

===

Sur twitter une bonne  nouvelle 

Après l’interdiction de l’utilisation des farines d’insectes, voilà que l’Italie va beaucoup plus loin. Le gouvernement italien préfère s’appuyer sur la production alimentaire traditionnelle et l’indique clairement en renommant le ministère de l’Agriculture en « ministère de la Souveraineté alimentaire ». Le ministre Francesco Lollobrigida a maintenant présenté un projet de loi qui interdirait la fabrication, l’importation et la vente d’aliments dérivés de cultures cellulaires – avec une amende pouvant aller jusqu’à 60 000 euros.

===

 

Mandat d’arrêt contre Poutine : et si c’était une « bonne » décision ?

nice-provence.info

 

Émoticone rire

Les Français n’ont vraiment pas pris au sérieux l’annonce par la Cour Pénale Internationale (CPI) qu’elle avait lancé un mandat d’arrêt international contre — tenez vous bien — Vladimir Poutine, président en exercice de la Russie.
La bonne blague !
De surcroît cette annonce intervient En Même Temps que le 20e anniversaire de l’invasion de l’Irak par l’armée américaine. Plus personne ne peut contester aujourd’hui que cette guerre fut engagée sur un bobard d’État.

Colin Powell a til été poursuivi par la Cour Pénale de La Haye ? Bien sûr que non. De même que tous les Présidents des États-Unis coupables d’avoir déclenché de multiples guerres.

Des millions de morts de leur fait et ça les fait rire !

Tout le monde doté d’un minimum de raisonnement s’est bien évidemment interrogé pourquoi cette même institution ne s’est jamais penchée sur le cas des présidents américains successifs. Le Président sénile américain, Joe Biden, estime que ce mandat d’arrêt lancé par la CPI à l’encontre de Vladimir Poutine est « justifié » alors que les États-Unis ne reconnaissent même pas cette institution(note). La bonne blague.

La CPI délivre un mandat d’arrêt contre #Poutine !

Mais Bush pour l’Irak ?
Sarkozy pour la Libye ?
Clinton pour la Serbie ?

Il y a des morts qui comptent bien moins que d’autres ! Y compris des centaines de milliers d’enfants irakiens !

— Florian Philippot (@f_philippot) March 17, 2023

Mais Biden a l’excuse d’être gâteux, ce qui n’est — a priori — pas le cas de notre ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Catherine Colonna, que personne ne connaissait jusqu’alors. Que nous dit-elle ?

Cette décision est extrêmement importante car elle signifie que tout responsable de crime de guerre ou de crime contre l’humanité devra rendre des comptes, quel que soit son statut ou son rang.

Faut-il en rire ou en pleurer ? Emoticon Groggy

Pendant que la représentante de notre gouvernement s’extasie devant cette décision de la CPI, de nombreux éditorialistes démontrent que cette décision est aussi illégale que stupide. Lire par exemple :
 Billet du lundi : illégalité du mandat d’arrêt contre Poutine et erreur politique stratégique de l’Axe atlantiste par Karine Bechet-Golovko, article très complet et rigoureux, ou encore :
 La CPI veut arrêter Poutine pour avoir mis des enfants à l’abri, loin des bombardements des Forces Armées Ukrainiennes par Christelle Néant, tout aussi argumenté, même si cela est publié sur un site notoirement « russophile ».

Cette précipitation alliée à cette bêtise finissent de démontrer — pour celles et ceux qui n’avaient pas compris jusqu’alors — la soumission totale de la France aux États-Unis

Poutine ne sera jamais arrêté. Colin Powell qui plaide coupable ne l’a pas été, ni les Bush père & fils, ni Barack Obama, ni Joe Biden. Les Français qui ne l’avaient pas encore compris, savent maintenant que la Cour Pénale Internationale est une institution politique et partisane impuissante. Tout cela ne sert qu’à démontrer à qui l’on obéit. Ici c’est clairement au camp du Mal.

Voilà pourquoi nous pensons que c’est une « bonne » décision car elle éclaire un peu plus nos concitoyens sur la manière dont ils sont gouvernés

Tout cela n’est pas sans nous rappeler ce que nous écrivions le 14 décembre 2021 : Et si le Covid était un « bon » virus ? Nous commentions alors le livre de Philippe Guillemant, Le grand virage de l’humanité, dans lequel notre brillant physicien démontrait que l’opération foireuse Covid 19 qui devait conduire au puçage de la population avait foiré. Le futur annoncé par nos élites devient le foutur de Philippe Guillemant. Après avoir fait des dégâts considérables, le virus est à présent classé dans la catégorie des grippe saisonnières : » La pandémie de Covid-19 sera bientôt un problème comparable à la grippe saisonnière », nous affirme à présent Michael Ryan, chef des programmes d’urgence de l’OMS. Tout ça pour ça. Le bénéfice de cette opération, très chère payée toutefois par les morts et les mutilés ou encore par le personnel soignant cruellement suspendu, est qu’il a éveillé les Peuples à la sauvagerie des élites mondiales.

 

===

Rapport dévastateur : l’analyse ZEROHEDGE-Vax révèle 147 milliards de dollars de dommages économiques, des dizaines de millions de blessés ou d’invalides, estime que 26,6 millions de personnes ont été blessées, 1,36 million

handicapés, et 300 000 décès supplémentaires peuvent être attribués aux dommages causés par le vaccin COVID-19 rien qu’en 2022 

(technologie ARNm), qui a coûté à l’économie près de 150 milliards de dollars ; 

https://www.zerohedge.com/markets/bombshell-vax-analysis-finds-147-billion-economic-damage-tens-millions-injured-or-disabled

===

Tuer les personnes âgées dans les maisons de soins (Assassinats par Décret ?)

Les documents prouvent qu’ils vous ont fait rester chez vous et ont refusé de vous soigner par le biais du NHS afin de pouvoir tuer les personnes âgées dans les maisons de soins et prétendre qu’il s’agissait de décès dus au COVID. QUAND JE PENSE QU ILS NOUS DISAIENT VACCINEZ-VOUS, PROTÉGEZ VOS GRANDS PARENTS !!!

https://www.profession-gendarme.com/tuer-les-personnes-agees-dans-les-maisons-de-soins/

===

RAPPEL : Pierre Chaillot : « Des brigades d’intervention rapide sont allées dans les Ehpad pour injecter le Rivotril »

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/11/29/pierre-chaillot-des-brigades-dintervention-rapide-sont-allees-dans-les-ehpad-pour-injecter-le-rivotril/

===

Arnaque Covid : « Dans les statistiques, il n’y a pas de trace de l’impact d’un quelconque virus, à aucun moment » (P. Chaillot)

« Je ne vais pas entrer dans le débat de savoir s’il existe ou s’il n’existe pas – je ne suis pas microbiologiste, je n’ai jamais vu de cellules – mais il n’y a pas de trace. Les traces que l’on voit de mortalité ou de malades sont dues à autre chose : à la désorganisation de la société et à la peur ».

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2023/03/27/arnaque-covid-dans-les-statistiques-il-ny-a-pas-de-trace-de-limpact-dun-quelconque-virus-a-aucun-moment-p-chaillot/

===

Un contrat de recherche sur le covid 19 existait 3 mois avant sa naissance

Le département américain de la Défense a émis un contrat pour la « recherche sur le COVID-19 » en Ukraine 3 mois avant même que l’existence de Covid ne soit connue

https://lezarceleurs.blogspot.com/2023/03/un-contrat-de-recherche-sur-le-covid-19.html

===

Comment le gouvernement autorise Blackrock à collecter la retraite des Français et leur offre 3 milliards d’€uros tout en SABORDANT le système des retraites

https://www.crashdebug.fr/comment-le-gouvernement-autorise-blackrock-a-collecter-la-retraite-des-francais-et-leur-offre-3-milliards-deururos-tout-en-sabordant-le-systeme-des-retraites

===

RAPPEL – Les vaccins à ARNm sont une imposture. Les gens reçoivent une injection de nanotechnologie

 tout ce qu’on nous a dit sur ce que SONT les «vaccins» à ARNm est inexact et mensonger, jusqu’au terme même de vaccin à ARNm. Les injections de COVID-19 ne sont pas des vaccins à ARNm. Les injections d’ARNm COVID-19 sont des injections de nanotechnologie.

https://etouffoir.blogspot.com/2023/03/rappel-les-vaccins-arnm-sont-une.html

=== 

De nouveaux documents révèlent que Pfizer et le CDC ont dissimulé des preuves de myocardite suivant les injections de COVID

Pfizer et les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont dissimulé des preuves que les vaccins COVID-19 provoquaient des myocardites, selon des documents obtenus par Children’s Health Defense par le biais d’une demande au CDC en vertu de la loi sur la liberté d’information, et des documents divulgués cette semaine à Project Veritas.

https://www.mondialisation.ca/de-nouveaux-documents-revelent-que-pfizer-et-le-cdc-ont-dissimule-des-preuves-de-myocardite-suivant-les-injections-de-covid/5676421

===

RAPPEL : Isabelle Adjani à propos des 11 vaccins obligatoires

« Le vaccin c’est une façon de détériorer pour ne pas dire détruire l’éclat biologique d’un être dès sa naissance… »

Quel courage et justesse des propos d’Isabelle Adjani, qui d’ailleurs parle de Sylvie Simon que tout le monde devrait lire, afin d’avoir de vraies informations sur les vaccins.

https://www.youtube.com/watch?v=FRY2G_D6ppo

===

LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ

 

 

COMPLOTS CONTRE NOS LIBERTÉS FONDAMENTALES ET NOS VIES

La lettre des complotistes les mieux informés de la planète

 

« Ils savaient qu’ils allaient tuer les gens »

 

 

L’inefficacité thérapeutique et l’extrême dangerosité du Remdesivir® étaient parfaitement documentées

 

   Ils ont assassiné des dizaines de personnes âgées dans les Ehpad en leur refusant les soins, en les enfermant dans leur chambre jusqu’à ce que mort s’ensuive, et/ou en les piquant, comme on pique les chiens, à coup de Ri – – vo – tril.

   Mais, les personnes très âgées et dépendantes n’étaient pas leurs seules cibles immédiates : les malades atteints de pneumonies hivernales ont également représenté des cibles de choix.

   Lorsqu’un tel malade appelait les urgences, les « médecins » lui expliquaient qu’il fallait qu’il reste chez lui et qu’il prenne du Doliprane®.

   À partir de ce moment, les heures de ce malade étaient comptées : le Doliprane® aggravait la situation et le malade se retrouvait aux urgences où des « médecins » lui injectaient du  Remdesivir® tout en le mettant sous respirateur artificiel.

   La suite était connue de tous : la mort.

   Rappelons que si aux premiers signes pathologiques les médecins avaient prescrit de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine, comme ce fut le cas à l’IHU M dirigé par le professeur Raoult, mais pas seulement, puisque ce traitement a été initié avec succès dès début février 2020 à Wuhan (Chine) et qu’il fut appliqué (tout comme d’autres traitements efficaces)  dès cette période en Afrique, au Maghreb, etc.

   On apprend que l’inventeur du coronavirus a également participé à l’élaboration du Remdesivir®…

   Le docteur David Martin, fondateur de M-CAM® aux États-Unis, rappelle que Ralph Baric (The University of North Carolina at Chapel Hill) qui passe pour être l’inventeur du coronavirus – faisait partie de l’équipe qui a mis au point ce poison nommé Remdesivir®.

   Un poison au taux de mortalité de 53 %…

   Et dire que le Remdesivir® est un poison n’est vraiment pas excessif, puisque le docteur David Martin rappelle qu’en 2018 il tuait 53 % des patients à qui il était injecté…

   Ce taux de mortalité était connu, il n’était pas secret, il était publié dans de nombreux articles à un point tel que l’OMS l’a retiré des médicaments à prescrire aux malades atteint d’Ebola…

   De même qu’il était publié que le taux de mortalité provoqué par ce poison était indépendant de l’état du malade et de sa charge virale : il tuait rapidement 53 % des personnes à qui il était injecté, victimes ou non d’Ebola !

   Ils ont assassiné des gens !

   Le docteur David Martin utilise le « nous » (nous avons assassiné des gens), avant de préciser qu’il désigne ainsi « les masses complaisantes et ignorantes qui ont accepté de laisser les choses se dérouler sans contrôle ».

   Les assassins sont nommés : Antony Fauci, Ralph Baric, Peter Daszak…

   Le docteur David Martin cite trois responsables de la Santé publique d’alors qui ont décidé de faire injecter aux malades des infections pulmonaires « C19 » le Remdesivir®, et il précise « nous savions que nous allions tuer des gens », alors que la vraie formulation est : « Ils savaient qu’ils allaient tuer des gens », « c’est un meurtre prémédité » (ce qui est la définition même du mot « assassinat »).

   Le coup d’État des responsables de la Santé aux États-Unis

   Le docteur David Martin parle d’un coup d’État contre le Président Donald Trump : les auteurs du coup d’État étaient littéralement assis dans un canapé juste à côté du Président dans le bureau ovale (bureau présidentiel à la Maison-Blanche).

    Et ce que Donald Trump ne savait pas, c’est qu’il signait l’arrêt de mort de citoyens américains (David Martin fait sans doute référence aux décrets signés par Donald J. Trump en vue de financer Big Pharma pour la mise au point d’un « va x in » à ARNm).

   Remdesivir® : des extraits de notre livre

   Dans « C19 » un complot mondial contre nos droits d’êtres humains, nos libertés fondamentales, notre santé et nos vies, et avec Patrick Ledrappier, nous abordons à plusieurs reprises ces assassinats au Remdesivir.

   Afin qu’aucun des coupables ne puisse un jour affirmer « On ne savait pas », ou « On nous a dit que », voici quelques extraits :

   – « Il n’y a pas eu de pandémie

   Ces pourcentages proviennent des données gouvernementales de chaque pays étudié.

   Au sujet du taux de mortalité, il ne faut pas oublier que les malades n’ont pas été soignés avec des médicaments efficaces comme les sont l’ivermectine, l’hydroxychloroquine, les vitamines C et D ou encore l’Artemisia annua (en France, les malades ont été achevés avec du Remdesivir®). »

   – « le Remdesivir® ne guérit pas : il s’agit d’un médicament dangereux (c’est sans doute la raison pour laquelle il a été rendu quasiment obligatoire dans les hôpitaux par les criminels qui nous gouvernent) ; »

   – « En revanche, Gilbert Deray a été depuis le début l’un des principaux propagandistes du dangereux Remdesivir® du laboratoire Gilead.

   Médicament hautement toxique, le Remdesivir® aura sans doute tué plus de malades que le « C19 » pendant la période où il a été prescrit par des « médecins », transformés pour l’occasion en véritables tueurs en blouse blanche. »

   – « 4,14 € un traitement efficace et sans danger avec l’antibiotique « clarithromycine », contre près de 2 300 € pour un traitement inefficace et très dangereux avec le Remdesivir® commercialisé par Gilead Sciences et qui serait dangereux, car il provoquerait, comme on le signala, des atteintes rénales et « une augmentation dangereuse des enzymes hépatiques, pouvant causer des dommages irréparables au foie »

   – « En France, le recours aux antibiotiques pour traiter le « C19 » a été interdit par Emmanuel Macron et Olivier Véran, alors même que le Remdesivir® y a été autorisé. On relèvera qu’il a été le premier médicament anti-Covid conseillé (25 juin 2020) par l’EMA pour autorisation de mise sur le marché dans l’Union européenne (15 juillet 2020). Quant à l’ANSM, elle « a octroyé au Remdesivir® injectable une autorisation d’utilisation de cohorte ». Mais temporaire…

   – « La doctrine « quoi qu’il en coûte » « En France, l’autorisation de l’inefficace et dangereux Remdesivir® à 2 300 € le traitement du « C19 », couplée à l’interdiction d’antibiotiques efficaces et sans danger à 4,14 € le traitement du « C19 », caractérisent, on ne peut mieux, la doctrine « quoi qu’il en coûte », si chère à Emmanuel Macron, et si coûteuse pour les assurés sociaux. »

   – « Le Remdesivir® et le cadeau de 1,2 milliard de dollars fait par Ursula von der Leyen à Gilead. Contre combien ? À partager avec qui ? »

   « Selon l’article A very, very bad look for remdesivir mis en ligne le 6 novembre 2020 sur le site « Science.org », la Commission européenne et la FDA ont été officiellement avisés les 9 et 10 octobre 2020 des résultats de l’étude « Solidarity ».

   Sous l’égide de l’OMS, l’étude « Solidarity » a été menée dans 405 hôpitaux de 30 pays différents, et elle a porté sur 11 000 patients traités avec du Remdesivir®.

   Les conclusions de cette étude sont catastrophiques pour Gilead et son médicament vedette : « L’hypothèse que le Remdesivir® puisse empêcher une fraction substantielle des décès est absolument exclue ».

   Toutefois, le 8 octobre 2020, la veille du jour où la Commission européenne a été officiellement avisée de ces résultats, Ursula von der Leyen ordonne la passation d’une commande de 500 000 doses de ce dangereux produit qui non seulement ne soigne pas les malades atteints du « C19 », mais qui en plus provoque des atteintes graves au foie et aux reins.

   Coût de la dose selon Virginie Joron du Parlement européen : 2 000 €, soit à l’époque 1,2 milliard de dollars. »

   – « C’est le 15 octobre 2020 que l’OMS annonce publiquement les résultats de l’étude « Solidarity ». Mais le 22 octobre 2020, aux États-Unis, la FDA approuve le Remdesivir® dans le traitement du « C19 », comme quoi les dirigeants de cette agence ne valent pas mieux qu’Emer Cooke (Agence européenne du médicament) et qu’Ursula von der Leyen (Commission européenne). »

   – « D’ailleurs l’affaire du Remdesivir® le démontre : ce produit a été « vendu » et « survendu » dans tous les médias par des « médecins » qui étaient également payés par Gilead et qui affirmaient, la main sur le coeur et avec conviction, que le Remdesivir® était efficace dans le traitement des pneumopathies associées au « C19 » et qu’il était sans danger. »

   – Ces médecins ont survendu le Remdesivir® du laboratoire Gilead alors que très tôt les Chinois avaient découvert que ce médicament était inefficace dans le traitement des pathologies pulmonaires associées au « C19 ». Il est également très vite apparu qu’il pouvait être dangereux pour la santé en provoquant des effets indésirables rénaux et hépatiques (foie) comme le révélait le 23 juillet 2020 Marine Cygler dans un article publié dans la revue Medscape »

   – « À cet égard, le criminel classement de l’hydroxychloroquine et de la chloroquine en substances vénéneuses, ce qu’elles ne sont absolument pas, reste l’exemple le plus révélateur de cette corruption organisée en 2020. Il s’agissait en effet alors de favoriser des médicaments dangereux et hors de prix, tel le Remdesivir®, et d’imposer les « va x ins » tueurs de Pfizer & Co. ».

   Les décisions les plus importantes pour ma vie

   Mais qui peut encore faire confiance au système de santé publique en France ?

   Qui peut encore croire un seul mot de ce que nous racontent les politiciens professionnels, les fonctionnaires, les présentateurs de télé et les « médecins » injecteurs d’ARNm ?

   Croyez-moi, pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, adoptez en urgence la diététique, la médecine et la pharmacopée chinoises…

   C’est sans doute la décision que j’ai prise ces dernières années qui est la plus importante pour ma vie, avec celle, naturellement de refuser de me faire harakiri en acceptant leurs injections d’ARNm…

Pierre Lefevre

===

Gros scandale Covid : L’UE a débloqué plusde 71 milliards d’euros pour acheter desvaccinspar Cheikh DiengSollicitée par des euro-députés européens et des personnalités politiques depremier plan, Ursula von der Leyen, présidente de la Commissioneuropéenne, refuse, jusqu’à présent, à rendre publics les contrats de vaccinssignés avec les labos. En attendant le verdict de la justice (car une plainte a été déposée par le NewYork Times pour que ces contrats soient publiés), voici ce que nous savons decette affaire qui, depuis deux ans, alimente la chronique en Europe et déclencheune vive colère des citoyens et journalistesExcellente lecture***L’Union européenne a dépensé plus de 71 milliards de dollars dans des contratssignés avec des laboratoires pharmaceutiques pour se procurer des doses devaccins.Un pognon de dingue a été trouvé pour vacciner à tour de bras. Si l’Europea, ces dernières années, fait de nombreux sacrificespour supprimer des emplois faute d’argent, lors dela pandémie à Coronavirus, comme par hasard, desmilliards de dollars ont été trouvés pour signer descontrats avec les labos.Et la somme, dévoilée par le média américain Forbes, risque de déclencherl’immense courroux des antivax mais aussi des défenseurs des causes socialesqui n’ont cessé de dénoncer le piteux état de l’hôpital (français) par exemple oùdes milliers de lits ont été fermés ces dernières années.En effet, d’après une information de Forbes publiée ce 12 septembre et luepar Lecourrier-du-soir.com, la Commission européenne a biencassé sa tirelire en dépensant plus de 71 milliardsd’euros dans des contrats signés avec deslaboratoires. D’après cette source, cette somme a permis de garantir 4milliards 600 millions de doses de vaccins pour les pays européens. Le média dittenir cette information d’un rapport rendu public par le Tribunal des Comptes del’UE.L’information a été confirmée par le média espagnol, El Periodico. À en croirecette source, entre août 2020 et novembre 2021, l’Union européenne a passé 11contrats avec 8 laboratoires pour un coût d’environ 15 euros la dose. Et ce n’estpas tout. La source ajoute qu’à la fin de l’année 2021, le coût s’élevait déjà à 71milliards d’euros.Et Pfizer remporte le gros lot. En effet, d’après les informationsobtenues par le média espagnol, le géant américain Pfizer a été le plus choyédans les contrats que l’UE a passés avec les labos. Ainsi, à lui seul,Pfizer a encaissé 2 milliards 400 millions d’euros danstrois contrats qui lui ont été accordés.source : Le Courrier du Soir 

Surmortalité mondiale selon l’ONU 

23,6 millions de morts en 3 ans…

 

   2019 : augmentation de la mortalité de 590 000 morts par rapport à 2018…

   2020 : augmentation de la mortalité de 5 200 000 morts par rapport à 2019.

   2021 : augmentation de la mortalité de 11 300 000 morts par rapport à 2020.

   Projections pour 2022 : augmentation de la mortalité de 9 100 000 morts par rapport à 2021.

L’édito politique de Libre Consentement Éclairé

 

   Un sympathisant de Libre Consentement Éclairé nous a transmis le fruit de ses recherches sur la surmortalité mondiale en utilisant les chiffres publiés par l’ONU.

   À ce sujet il précise : « Une fois prise en compte l’augmentation « normale » de la mortalité en raison de la croissance de la population, une surmortalité effroyable d’au moins 23,6 millions (soit plus de victimes que lors de la première guerre mondiale). Les 6,7 millions de morts attribués à la « Covid » par l’OMS n’y occupent que 28 % des décès sur les 3 années et 25 % pour les années 2021 et 2022, chacune bien plus mortelle que l’année 2020 avec 19,3 millions de morts excédentaires. »

   Les zones géographiques d’injectés volontaires enregistreraient les plus fortes hausses de la mortalité…

   Par ailleurs, au sujet de la mortalité mondiale de 202l, il nous communique les chiffres suivants (ONU) :

   Central and Southern Asia: 26,1 % de la population et 25,6 % de la mortalité.

   Latin America and the Caribbean: 16,6 % de la population et 16,0 % de la mortalité.

   Europe and Northern America:14,2 % de la population et 19,1 % de la mortalité.

   More developed regions:16,2 % de la population et 21,7 % de la mortalité.

   Less developed regions:83,8 % de la population et 78,3 % de la mortalité.

   Less developed regions, excluding least developed countries:70,0 % de la population et 66,2 % de la mortalité.

   Rapports en le % de la population mondiale et le % de la mortalité mondiale de l’année 2021.

   – Finland 0,070 % de la population et 0,083 % de la mortalité.

   – Denmark : 0,074 % de la population et 0,084 % de la mortalité.

   – Sweden : 0,132 % de la population et 0,133 % de la mortalité.

   – Netherlands : 0,222 % de la population et 0,243 % de la mortalité.

   – Germany :1,059 % de la population et 1,501 % de la mortalité.

   – Austria : 0,113 % de la population et 0,130 % de la mortalité.

   – Belgium : 0,147 % de la population et 0,159 % de la mortalité.

   – Portugal : 0,131 % de la population et 0,178 % de la mortalité.

   – Greece : 0,133 % de la population et 0,196 % de la mortalité.

   – France : 0,819 % de la population et 0,924 % de la mortalité.

   – Spain : 0,602 % de la population et 0,656 % de la mortalité.

   – Italy : 0,754 % de la population et 0,983 % de la mortalité.

   – Ethiopia :1,507 % de la population et 1,177 % de la mortalité.

   – AFRIQUE : 17,485 % de la population et 17,384 % de la mortalité.

   – OCÉANIE : 0,561 % de la population et 0,418 % de la mortalité.

   – ASIE : 59,424 % de la population et 55,092 % de la mortalité.

   – EUROPE :9,469 % de la population et 13,945 % de la mortalité.

   – EUROPE DU NORD : 1,346 % de la population et 1,515 % de la mortalité.

   – EUROPE DE L’EST :3,711 % de la population et 6,830 % de la mortalité.

   – EUROPE DE L’OUEST :2,479 % de la population et 3,065 % de la mortalité.

   – AMÉRIQUE DU NORD : 4,756 % de la population et 5,169 % de la mortalité.

   – EUROPE ET AMÉRIQUE DU NORD :14,225 % de la population et 19,113 % de la mortalité.

   Pfizer et les anticoagulants…

   Le docteur Naomi Wolf nous apprend que, lors de l’achat par Pfizer de l’anticoagulant Eliquis® en 2017, des responsables de compagnie auraient déclaré « d’ici cinq ans, ce médicament rapportera un milliard de dollars par an »…

   La question que se pose Naomi Wolf, et nous avec, c’est « mais comment Pfizer savait-il cela ? Et qu’est-ce qui a provoqué une augmentation sans précédent dans le monde des troubles de la coagulation sanguine depuis 2020 ? »

   Sa réponse est précise : les nanoparticules lipidiques dans lesquelles sont encapsulées les molécules d’ARNm sont faites avec de la graisse industrielle qui a la particularité de s’épaissir à la chaleur, que ce soit à la chaleur ambiante ou à celle du corps…

   Et c’est ainsi que dans le top 5 des médicaments les plus vendus en Occident, il y a aux deux premières places les « va x ins » à ARNm de Pfizer (1) et de Moderna (2) et Eliquis® et l’anticoagulant de Pfizer (5)…

===

VACCINS toxiques et inefficaces

Regarde ce livre de 1890  !!!

https://archive.org/details/b2136140x/mode/1up?view=theater

===

Un lien entre fibromyalgie et maladie de la thyroïde, voire de la surrénale ?

par La rédaction de l’AIMSIB | 26 Mar 2023 | 0 commentaires

 

Voici un article original rédigé par Emmanuelle Chrétien Deschâtres, naturopathe, qui souhaitait commenter  et résumer un article publié par Norbert Kurland, médecin israélien spécialiste de la fibromyalgie. Cette pathologie mystérieuse semble pouvoir être mieux comprise dès lors qu’on peut l’associer à une perturbation de deux fonctions endocriniennes parfois mal évaluées par les dosages sanguins courants : il s’agit bien du métabolisme de la thyroïde et de celui de la surrénale. Ce dossier devrait pouvoir aider tant les prescripteurs que les malades, en se souvenant toutefois qu’il est aussi nécessaire de jauger un aspect fondamental qui n’est pas traité ici, celui du statut initial en iode. Bonne lecture.    

» de la TSH qui est beaucoup trop élevée. La TSH mesure une hormone pituitaire et non thyroïdienne. Ce test donne une mesure précise de la TSH sérique mais pas la hauteur des taux d’hormones thyroïdiennes circulantes.

ARTICLE SUR LE SITE DE l’AIMSIB

===

La PETITE, OU si vous voulez LA GRANDE HISTOIRE de la plus grosse escroquerie financière, morale et sanitaire du siècle:

CELLE DU COVID-19. Alors je me mets dans la peau de Pierre Bellemare pour vous conter LA VERITABLE HISTOIRE EXTRAORDINAIRE DU VIRUS DU SIECLE comme personne ne le fait actuellement !

 

R.REYMONDIER

EXTRAITS

 

Bientôt 3 ans que la VIRUS CHINOIS nous tient en émoi, alors quelles sont les conclusions que nous devrions honnêtement en tirer.

Comme par exemple : COMBIEN PARMI VOUS SONT EN BIEN MEILLEURE SANTE CAR BIEN VACCINES ?

 

Laissez moi vous raconter l’ histoire du COVID, du moins pas l’officielle : LA VRAIE …. Alors qu’en pensez-vous ?   J’aimerai connaître votre avis 

Il y a trois ans déjà Neil Ferguson un épidémiologiste « illuminé » ( pour ne pas dire un escroc) publiait un document pour  un institut de recherches britannique (l’Imperial College of London) où il avait prédit entre 300 000 et 500 000 morts du covid-19 en France si aucune contrainte sanitaire n’était mise en œuvre. 

Il prévoyait 2,2 millions de morts aux Etats-Unis mais aussi bien plus de 500 000 morts au Royaume-Uni. C’est sur un simple délire apocalyptique de cet individu qu’on prend des mesures coûteuses et vous comprendrez en lisant plus bas pourquoi !

Dans  toutes les villes de France de nombreux médecins, au chevet des patients obtenaient de réels résultats face au covid-19 et permettaient à leurs patients d’éviter l’hospitalisation d’urgence due aux cytokines du système immunitaire qui attaquent les cellules pulmonaires en les détruisant pour conduire le patient à la mort.

Les traitements comme celui du professeur Raoult  marchant si bien qu’un certain Veran eut l’idée d’évincer une molécule vieille de plusieurs centaines d’années  pour la classer désormais comme produit toxique. ( la vieille et bonne quinine utilisée par tous ceux qui se sont rendus en Afrique et y ont résidé est devenu sous l’impulsion du génie scientifique du protégé de Macron : UN POISON.  Allez comprendre, allez savoir ….Bénis soient les Dieux qui nous ont envoyé des gens aussi mal intentionnés pour notre santé ?
D’autres utilisaient l’ivermectine,  l’azithromycine, et même la vitamine D avec succès. Le mot d’ordre fut de laisser la seule gestion de cette maladie par un conseil sanitaire secret sans que l’ensemble des médecins de France ne puisse intervenir préventivement et encore moins activement lors de l’invasion virale. 

Mot d’ordre: prenez du Doliprane en attendant que ça passe…. puis rendez-vous aux urgences avant que mort s’en suive…

Combien sont-ils celles et ceux qui, faute de soin prodigués par un médecin qui aurait prescrit de l’ivermectine, sont décédés suite aux prérogatives d’un conseil sanitaire secret ? 

Combien de VIEUX ont subi le traitement salvateur pour le passage dans l’au-delà avec LE RIVOTRIL ? cliquez pour savoir !

Alors dans un affolement généralisé et en toute hâte il fallut trouver le VACCIN SALVATEUR !

L’inspiration vint de Mackinsey, vous savez, les experts américains qui offrent en un premier temps seulement leurs services gratuits au président puis après, quelque temp bien entendu font payer leurs prestations ( L’État a au total dépensé 41 millions d’euros pour des prestations de conseil durant la pandémie)

Ils proposèrent un médicament expérimental qu’on baptisa d’un nom rassurant DE VACCIN.

Ce fut l’utilisation d’un certain ARN messager pour la cancérologie existe depuis 1989 et pourtant en semblant stimuler le système immunitaire, mais pour autant, qui  parmi nous connaît une seule personne soignée et guérie d’un cancer par cet ARN messager ?

Et bien cette nouvelle « panacée » reconnue depuis 30 ans pour une autre utilisation possible est devenue LE VACCIN MESSAGER de tous les espoirs.  

On aurait pu se méfier puisque dès à présent et à la suite de trente années expérimentales; Johnny et tous les autres cancéreux connus ou inconnus n’ont jamais pu guérir par cette fabuleuse avancée technologique, car en fait c’est le PLUS ÉNORME PLACEBO thérapeutique jamais conçu par les copains d’Amérique ceux avec qui nous sommes, nous Français en si bonne main à savoir le fameux groupe félon :  Mackinsey.

Dire qu’ils sont nombreux ceux qui triplement vaccinés sont morts du covid EST UN FAIT pas une vue de l’esprit. Morts rassurés car VACCINES triste sort non ?

Quant aux malades du vaccin et aux soignants mis à la porte sans plus de salaire, ils sont légions !

Simplement à cause d’une injonction Macronienne, sur la bonne fois d’un escroc britannique  ( Ferguson) et des sociétés pas très nets comme Pfizer, Moderna et bien entendu les responsables du scandale des opiacés aux USA à savoir Mackinsey .

 
Les folles prédictions de l’illustre épidémiologiste FERGUSON auraient du mettre le doute dans l’esprit de notre président, et bien pas du tout, et c’est à cause de ces deux illustres génies de la communication que nous avons tous été enfermés pour RIEN !

Lors de la grippe aviaire de 2005, LE  “modèle” de Ferguson prévoyait 200 millions de morts. Finalement, 282 personnes sont mortes à l’échelle de la planète (entre 2003 et 2009)
J’admets qu’on puisse se tromper, mais à ce point  pourquoi avons-nous continué à écouter ce charlatan de l’épidémiologie ?

Lors de la grippe porcine de 2009 au Royaume-Uni, Neil Ferguson prévoyait 65 000 morts, alors que le bilan final a été de 457 morts.

Lors de la maladie de la vache folle en 2002, Neil Ferguson a prédit qu’il y aurait entre 50 et 50 000 morts (à nouveau, c’est trop facile de donner une telle fourchette). Au bout du compte, il y a eu 177 morts. 

Mais vous imaginez bien que les dirigeants ont pris leurs décisions en tablant sur 50 000 morts.

D’ailleurs, pour la même crise de la vache folle, Neil Ferguson avait recommandé d’abattre six millions d’animaux (vaches, cochons, moutons). Et le massacre avait eu lieu. 

Des études ultérieures ont conclu que ses calculs avaient été grossièrement surévalués et que cet abattage massif avait été beaucoup trop important
Une erreur du simple au décuple est déjà disqualifiante. 

Mais là nous allons bien au-delà… Il y a bien longtemps que les dirigeants auraient dû arrêter d’écouter ce clown de Ferguson.

Pour le coronavirus, Neil Ferguson prévoyait :

500 000 morts en France, 
550 000 morts au Royaume-Uni
1,2 million aux États-Unis
Je vous rappelle que c’est suite aux estimations de Neil Ferguson pour la France que Macron a subitement déclaré la fermeture des écoles, commerces et le confinement généralisé.

En observant aujourd’hui dans les rues, dans les supermarchés, même dans les cabinets médicaux, où l’usage du masque devient de plus en plus rare, on a rapidement oublié la pandémie dans laquelle le monde était plongé il y a pourtant très peu de temps. On peut désormais dire à ce troisième anniversaire qu’on est au bout du tunnel depuis quelques mois. 

Bilan du Quoi qu’il en coûte : 240 Milliards d’Euros sans sourciller ( rien à voir avec les retraites)

Fabrique de Milliardaires créés principalement aux Etats-Unis, Des Milliards de doses de vaccins scélérats plus particulièrement des femmes jeunes ou de jeunes sportifs en apparente bonne santé foudroyés par une myocardite, Des Millions d’individus lobotomisés, Des Milliers de personnes vaccinées avec une molécule  » spike protéine » qui se baladent dans le corps engendrant des troubles vasculaires morbides avec attaque des tuniques des vaisseaux sanguins, désinformation générale de la population, Peur sur les villes, crises d’angoisse, dépressions, suicides, fermetures de magasins et d’entreprises, faillites, fracture entre les personnes, emmerdements pour les non-vaccinés, faillites de hôpitaux, mise à l’écart des personnels qu’on applaudissait chaque soir chassés comme des chiens sans ressource et sans recours.

 

Alors que représente 10 milliards à combler pour les retraites face à ces dépenses pour la plupart d’entre elles, inutiles, voire, dangereuses pour d’autres 

===

Parents transgenres

Un couple de deux personnes transgenres donne naissance à un enfant, une première en France

https://www.francebleu.fr/infos/societe/cher-un-couple-tous-deux-transgenres-donne-naissance-a-un-enfant-une-premiere-en-france-2790379

France Bleu

C’est le premier cas en France : dans le Cher, un couple dont les deux conjoints sont transgenres vient de donner la vie à une petite fille. L’administration est un peu perdue, car les logiciels informatiques des organismes sociaux n’ont pas prévu ce cas de figure.

Mattéo et Victoire ont donné naissance à la petite Avah © Radio France  Michel Benoit

Avah est née le 19 février dernier, à la maternité de Bourges qui a assuré tout le suivi de la grossesse. Une jolie petite fille de 3,640 kilos qui donne beaucoup de bonheur à ses parents, mais aussi pas mal de tracasseries administratives. Jusqu’à présent, seuls des couples dont un conjoint était transgenre avaient pu donner naissance à des enfants en France. Mattéo et Victoire, les heureux parents, tous deux transgenres, vivent un casse-tête administratif depuis le début de la grossesse et ont même dû prendre un avocat pour faire avancer plus rapidement les choses.

C’est Mattéo, le papa, né femme, qui a porté l’enfant pendant neuf mois. © Radio France  Michel Benoit

C’est surtout compliqué pour Mattéo, né femme, qui a porté l’enfant : « Je savais que cela allait être compliqué mais c’est aussi un rêve d’avoir un enfant. Avec Victoire, on a voulu avoir notre enfant naturellement et on s’est battus. C’est notre miracle. » Mais voilà, un homme – puisque c’est ainsi qu’est reconnu aujourd’hui Mattéo – qui porte son propre enfant, conçu avec une femme née homme, il y a de quoi faire buguer l’informatique, reconnaît Victoire, sa conjointe. « Cela lui bloque la sécurité sociale. Ça nous a bloqués aussi pour la Caf. Normalement, la prime de naissance aurait dû nous être versée à partir du septième mois de grossesse. On ne l’a eue qu’à huit mois et demi parce que le logiciel a bugué. Ils ont dû faire appel à un informaticien au niveau national. » 

Note de Tal : Quelle époque ! Nous vivons dans un délire incroyable…Et l’OMS diffuse des informations pour les enfants totalement soumises aux folles idées des malades qui nous gouvernent :

Par David Sorensen, (stoptheworldcontrol)

Chers amis du monde entier,

Je vous ai alerté sur l’horrible programme de normalisation de la pédophilie en apprenant aux petits enfants dans les écoles à se masturber, à se livrer à des pratiques homosexuelles à l’école et à apprendre des techniques sexuelles orales.

Les enfants regardent de la pornographie à l’école puis pratiquent ensemble, dans le cadre de leur « éducation ». Les garçons sont encouragés à « le faire » avec les garçons et les filles avec les filles. Des livres pour enfants sont distribués dans les écoles qui expliquent aux enfants à quel point c’est « excitant » de se livrer à des activités sexuelles…  avec leurs professeurs !

J’ai reçu des courriels de parents témoignant que leurs enfants sont effectivement agressés dans des écoles, aux États-Unis. Les histoires sont horribles.

Ce ne sont pas des cas isolés – cela se produit dans les écoles du monde entier. Dire aux tout-petits de se masturber et leur apprendre des techniques sexuelles (à partir de 4 ans !) est décrit dans plusieurs directives de l’Organisation mondiale de la santé pour l’éducation sexuelle dans le monde.

===

Tremblement de terre en Turquie le 6 février 2023 : intentionnel 

Lettre ouverte à la Cour pénale internationale alléguant des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité pour le déclenchement intentionnel du tremblement de terre du 6 février 2023 en République de Turquie

https://www.cielvoile.fr/2023/03/tremblement-de-terre-en-turquie-le-6-fevrier-2023-intentionnel.html

EXTRAIT DE CETTE LETTRE :

Tel que rapporté le 14 février 2023 [44] : « Selon la sénatrice roumaine Diana Ivanovici Șoșoacă, [le] tremblement de terre en Turquie et en Syrie a été causé par les États-Unis. » 

 S’exprimant devant le Parlement roumain deux jours après le tremblement de terre [45], la sénatrice a observé :

-24 heures avant le tremblement de terre, 10 pays occidentaux ont rappelé leurs ambassadeurs d’Ankara.

-5 jours avant le tremblement de terre, plusieurs pays occidentaux, dont la Roumanie, ont émis un avertissement de voyage vers la Turquie sans en fournir de raison.

-Une minute avant que les sismographes ne détectent le tremblement de terre, les gazoducs et oléoducs turcs ont été fermés. (c’est la seule affirmation non vérifiée par [44])

 Une autre preuve que le premier des tremblements de terre du 6 février 2023 a été délibérément déclenché est la rapidité avec laquelle les sources de désinformation sont entrées en action pour tromper le public en fournissant des opinions fausses et/ou trompeuses, totalement dépourvues de fondement scientifique, ciblant fréquemment les sources d’information comme des « théoriciens du complot » [46-50].

Parmi les possibles raisons de punir la Turquie en utilisant l’arme géophysique qui déclenche les tremblements de terre, on peut citer les suivantes, décrites [63, 64] avec des références :

– La Turquie bloque l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN.

– Aujourd’hui, la Turquie soutient la Russie de la même manière que la Chine, en lui fournissant des pièces détachées, y compris en réexportant des équipements des États-Unis vers des entreprises russes visées par des sanctions imposées unilatéralement par Washington.

– La Turquie a renvoyé Brian Nelson, sous-secrétaire au Trésor américain chargé du terrorisme et du renseignement financier, qui exigeait la fin des exportations turques vers la Russie et de l’opposition de la Turquie à l’adhésion de la Suède à l’OTAN.

 Jacob J. (Jake) Sullivan, actuel conseiller à la sécurité nationale de l’administration Biden, a participé au tremblement de terre prétendument déclenché en 2011 à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, comme l’indique son courriel à Hillary Clinton [5], et connaissait donc parfaitement les moyens et la méthode potentielle pour déclencher le tremblement de terre du 6 février 2023 en Turquie.

 En outre, selon Seymour Hersh [65], Jake Sullivan aurait été directement impliqué dans la planification de l’attaque écoterroriste contre les oléoducs Nord Stream 1 et 2, probablement perpétrée par les États-Unis et la Norvège. À ce titre, nous alléguons que Jake Sullivan avait la position, la prédisposition et l’opportunité de planifier, avec d’autres hauts responsables américains, une opération visant à déclencher délibérément le tremblement de terre du 6 février 2023 en Turquie en utilisant des chauffages ionosphériques situés aux États-Unis et/ou en Norvège (ou ailleurs).

Des organisations mondialistes indépendantes, créées sur invitation uniquement, telles que le groupe Bilderberg en 1954 [67], la Commission trilatérale en 1973 [68] et le Forum économique mondial (WEF), fondé en 1971, influencent directement les agendas mondiaux. Le WEF promeut l’idée que la mondialisation est mieux gérée par une coalition autosélectionnée d’entreprises multinationales, de gouvernements et d’organisations civiles [69]. En outre, des agents mondialistes secrets et non élus, parfois désignés sous le nom d’État profond, sont impliqués depuis des décennies dans des activités de trahison planétaire qui causent des dommages catastrophiques aux systèmes de la Terre [70-72].

 L’attaque présumée des gazoducs Nord Stream 1 et 2 [65] montre que les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN sont suffisamment dépourvus de valeurs humanitaires morales pour être moralement capables – et pas seulement techniquement capables – de déclencher délibérément le tremblement de terre du 6 février 2023 en Turquie. Ce tremblement de terre, ainsi que le second 9 heures plus tard et ses répliques, ont fait plus de 55 100 morts en Turquie et en Syrie, la majorité étant des femmes et des enfants [9, 10].

===

 

Accident brutal sur une borne de recharge de VÉHICULE ÉLECTRIQUE 🔥🔥🔥

https://odysee.com/@fabroots2:3/Accident-brutal-sur-une-borne-de-recharge-de-VE:a

===

Scandale COVID : Bill Gates et ses amis ont dépensé 10 milliards de dollars pour arracher le pouvoir aux dirigeants du monde

Les organisations sont citées : il s’agit de la fondation Bill et Melinda Gates, de Gavi (fondée par Bill Gates), de Wellcome Trust (organisation britannique financée à coup de milliards de dollars et qui a déjà travaillé avec Bill Gates) et enfin de CEPI, une organisation créée en 2017 par Bill Gates et Wellcome Trust. Le reste de l’histoire est hallucinant.

https://lecourrier-du-soir.com/scandale-covid-bill-gates-et-ses-amis-ont-depense-10-milliards-dollars-pour-arracher-le-pouvoir-aux-dirigeants-du-monde/

===

Mission impossible : protéger son cerveau des CEM en hôpital

Tous les dossiers sont dématérialisés : les infirmières entrent dans les chambres avec leur smartphone en poche, les dossiers sont sur des ordinateurs portables qu’elles promènent dans les chambres, les bornes wifi sont présentes partout sans parler des examens médicaux qui utilisent les ondes. Un enfer voire une mise à mort pour les EHS !

https://etouffoir.blogspot.com/2023/03/mission-impossible-proteger-son-cerveau.html

===

Apocalypse nano-bio-technologique à ARNm

Les pathogènes contagieux à ARNm des programmes et labos financés par les

Etats-Unis sont la cause des pandémies mondiales

Discutant la cause des pandémies mondiales, comme annoncées par l’OMS, le

Lieutenant General Kirilov déclare :

““A la lumière des déclarations de l’OMS au sujet des foyers de contagion de la

fièvre de Marbur, de la fièvre de Lassa, de l’anthrax et du choléra dans

différentes régions du monde, la situation extrêmement difficile avec ces

maladies animalières importantes, la fièvre porcine africaine, la grippe aviaire

et le syndrome pieds-mains-bouche, le sommet de la folie apparaît être le

travail fait à l’université de Boston pour augmenter les propriété pathogènes

de pathogènes tels que virus SRAS-Cov, appelé “évolution dirigée” pour

établir des changements qui se feraient sur des dizaines ou des centaines

d’années dans la nature, ou tout simplement ne se feraient pas du tout et de

créer des VIRUS ARTIFICIELS ayant un plus grand risque d’infecter les

humains.

Une analyse de documents, dont certains furent obtenus par saisie durant

l’opération militaire spéciale en Ukraine, montrent qu’une telle recherche sur

le gain de fonction de dangereux pathogènes entreprise y compris dans des

pays d’Asie Centrale et de la Transcaucasie, est systémique et que de grosses

entreprises pharmaceutiques américaines sont impliquées dans leur mise en

œuvre.”

Le général Kirilov dit que la cause des pandémies mondiales est la création de

virus chimériques, artificiels ou de pathogènes à ARNm, créés dans les

laboratoires financés par les Etats-Unis et dirigés par la Défense Threat

Réduction Agency (DTRA) du Pentagone. Le Pentagone via cette agence, a

“conduit une recherche” utilisant ces pathogènes hautement contagieux à ARNm

sur les populations de Transcaucasie.

La Trancaucasie est une région de l’Europe de l’Est dont le sud de la Russie fait

partie.

Ceci N’EST PAS de la désinformation russe

L’existence de labos biologiques financés par les

Etats-Unis en Ukraine créant des virus pathogènes à

ARNm hautement contagieux pour cibler les

populations russes et créer des pandémies mondiales

n’est pas de la “désinformation russe”. L’article de Reuters

(REUTERS article ) confirme que l’Ukraine développait ces pathogènes

contagieux. Le général Kirilov confirme que cette menace pathogène à ARNm,

virus artificiels, sont la causes des pandémies mondiales comme celle entre autre

de la COVID-19.

L’enquête militaire russe confirme que la COVID-19 et autres pandémies sont

des opérations mondiales bien planifiées par la DTRA du Pentagone, l’USAID,

les services de renseignement américains, le NIH (NdT : et le Dr Fauci…),

L’EcoHealth Alliance et que des laboratoires pharmaceutiques américains sont

impliqués. Le général Kirilov a spécifiquement mentionné Pfizer et mon analyse

médico-légale en ce qui concerne leur technologie des injections à ARNm.

J’espère que les leaders de gouvernement et des médias aux Etats-Unis

exprimeront leur intérêt dans l’analyse médico-légale qui est littéralement

utilisée au GQG de l’armée d’une grande puissance mondiale pour saisir et

détruire les injections ARNm, arme biologique, de Pfizer en Europe, en Asie et

bientôt en Afrique… ou du moins avant qu’il ne soit trop tard pour sauver

l’Amérique et nos enfants.

===

11 septembre 2001 – 911 – Destruction de la théorie de l’effondrement des tours par l’aluminium des avions 

11 septembre 2001 – 911 – Destruction de la théorie de l’effondrement des tours par l’aluminium des avions

Planète alu au complet est ici :
http://mai68.org/spip2/spip.php?article423

Tous les mensonges officiels dévoilés !

===

Bill Gates prépare une pandémie mondiale et un État carcéral    )

https://www.crashdebug.fr/bill-gates-prepare-une-pandemie-mondiale-et-un-etat-carceral-theepochtimes-com

extraits

Je vous conseille de lire ces billets pour ‘cerner’ le personnage, mais ça m’a été confirmé (entre autres) dans le livre ‘toute la vérité sur la manipulation de la pandémie‘ de Jean-Michel Jacquemenin, il faut savoir que le père de Bill Gates et son grand-père était, etc.. Fortement lié au mouvement eugénique américain, et c’est là qu’on retrouve un lien avec le nazisme aussi….

Et donc ces gens veulent ‘controller’ la race humaine, et donc sa reproduction, alors il est logique que Bill Gates contrôle 50% de l’OMS, ce qui lui permet de décider des ‘traitements’ à apporter aux populations.

Alors n’oubliez qu’ils veulent franchir un pas de plus avec ce ‘traité’ de l’OMS, qui veut retirer ce qui reste de souveraineté aux pays, et forcer ces derniers a appliquer les directives de l’OMS (et donc possiblement, ‘vacciner’ les citoyens sans leur demander leur consentement)

Et quand on voit le désastre Covid (et les traitements précoces qui fonctionnaient) je me pince……..

Ce qui met en lumière la profonde corruption de ce monde et de ces instances dirigeantes OMS, ONU, UE, ‘gouvernement’ français, ‘médias‘, ‘sondages‘, ‘démocratie‘….  etc., ils sont prêts à tuer en MASSE des gens pour du pouvoir et de l’argent…

Enfin ce que désire Bill Gates, et ce qu’il annonce officiellement, ce n’est ni plus ni moins que l’Agenda 21 (dont on vous avait parlé en 2011…) , devenu par la force des choses… lol, Agenda 2030, et donc contrôle social, villes de 15 min, nourriture à base d’insectesfable CO2monnaie des banques centrales…. etc. 

Un désastre épique comme la réponse au COVID, on pourrait supposer qu’il devrait inspirer un peu d’humilité et de réflexion sur la façon dont la santé publique a pu se tromper à ce point. Ils ont eu leur chance, mais ont créé un désastre mondial pour l’éternité.

C’est plus qu’évident pour tout observateur compétent. L’étape suivante pourrait être de voir s’il y a des endroits où les choses se sont plutôt bien passées, et c’est la Suède qui vient en premier à l’esprit. Les pertes en matière d’éducation ont été inexistantes, car les écoles n’ont pas été fermées. En général, la vie s’est déroulée normalement et avec de très bons résultats.

On pourrait penser que la méthode suédoise est justifiée. Malheureusement, nos dirigeants ne se soucient pas des preuves, apparemment. Ce qui les préoccupe, c’est le pouvoir et l’argent à tout prix. En conséquence, nous assistons à un effort concerté non seulement pour doubler les erreurs la fois suivante, mais aussi pour les aggraver.

Les deux principales pièces à conviction sont apparues au cours du week-end.

New York Times : « We’re Making the Same Mistakes Again » (Nous refaisons les mêmes erreurs) par Bill Gates.

Wall Street Journal : « What Worked Against Covid : Masks, Closures and Vaccines (Ce qui a fonctionné contre le Covid : masques, confinement et vaccins) » par Tom Frieden (ancien directeur du CDC).

Bill Gates profite de sa position privilégiée au New York Times pour plaider une fois de plus en faveur d’un corps d’urgence sanitaire mondial, installé au sein de l’Organisation mondiale de la santé et géré par les mêmes personnes qui ont mis au point la réponse à la pandémie cette fois-ci. En d’autres termes, il s’agirait d’un organe central du gouvernement mondial chargé d’imposer de nouvelles mesures de confinement au monde – des mesures de confinement qui permettraient d’attendre une nouvelle série de vaccins.

À l’en croire, il n’a rien appris du dernier gâchis qu’il a créé. En fait, il n’a aucune honte à le faire. Selon lui, le seul problème est que nous n’avons pas confiné la population assez rapidement, que nous n’avons pas distribué les vaccins assez vite et que nous n’avons pas mené assez de recherches à l’avance pour mettre au point le vaccin parfait. Et oui, cela nécessite nécessairement des recherches sur le gain de fonction.

En d’autres termes, selon M. Gates, la recherche doit continuer à bricoler dans les laboratoires avec des astuces qui anticipent les pathogènes du futur, ce qui augmente à nouveau le risque de fuites dans les laboratoires qui nécessitent alors des correctifs qui ne peuvent être produits et distribués que par les sociétés pharmaceutiques dans lesquelles il a de si gros investissements.

C’est ainsi que l’on se retrouve dans une boucle infernale : la recherche sur le gain de fonction pour anticiper le prochain agent pathogène en le créant et en risquant ainsi une fuite de laboratoire qui libère l’agent pathogène qui doit alors être corrigé par les vaccins eux-mêmes, mais que le monde entier doit se confiner jusqu’à ce qu’ils puissent être administrés à des milliards de personnes.

Et n’oubliez pas que M. Gates n’est pas un simple citoyen qui écrit un article d’opinion. Il est de facto le propriétaire de l’Organisation mondiale de la santé, et sa volonté de mettre en place une bureaucratie permanente en cas de pandémie a donc beaucoup de poids. La bureaucratie dont il rêve passerait outre la souveraineté nationale pour s’assurer qu’il n’y ait plus jamais de Suède.

« Il est difficile pour un pays d’arrêter seul la propagation d’une maladie », écrit-il. « La plupart des actions les plus significatives nécessitent une coordination au plus haut niveau de l’État ».

Les connaissances de M. Gates en matière de virus ne sont pas plus sophistiquées que cela. Il n’a absolument rien appris depuis des années. Il répète encore les lignes ridicules de ses TED Talks d’il y a des années.

En réalité, cela n’a rien à voir avec les virus biologiques, que nous avons appris à gérer grâce au système immunitaire, un concept qui lui échappe totalement. Il trouve inconcevable que la meilleure stratégie pour les personnes en bonne santé soit de rencontrer le virus et d’entraîner le système immunitaire. En fait, il est consterné par cette idée, préférant uniquement des substances plus injectables conçues pour lutter contre les maladies.

Il ne comprend pas non plus que les virus – qu’ils proviennent des laboratoires ou de la nature – doivent tous obéir à la dynamique épidémiologique naturelle de la propagation des agents pathogènes. Plus ils sont mortels, moins ils ont de chances de se propager. L’inverse est également vrai : plus ils sont répandus, comme le COVID, moins ils sont graves.

Source(s) : Theepochtimes.com via mail 

===

Voici les « Théories du complot » qui se sont avérées être vraies !

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/voici-les-theories-du-complot-qui-247481

extraits

Après les nombreuses révélations au sujet du Covid, les théories du complot deviennent réelles pour de plus en plus de personnes

Deux tendances ont émergé, d’abord lentement, puis, ces dernières semaines, à un rythme qui semble s’accélérer. D’une part, un grand nombre des revendications fondamentales à l’origine des confinements, des masques et des vaccins sont en train de s’effondrer et le discours dominant a reculé sur ces trois fronts.

Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, comme l’indique le refus de l’administration Biden de laisser Novak Djokovic jouer à Indian Wells.

D’autre part, les dossiers explosifs sur le verrouillage au Royaume-Uni ont fait voler en éclats le récit officiel. Nous, les sceptiques, avions raison de nous méfier des motivations, des fondements scientifiques et des preuves qui sous-tendent les décisions gouvernementales, mais même nous ne comprenions pas à quel point certains des salauds en charge de notre santé, de nos vies, de nos moyens de subsistance et de l’avenir de nos enfants étaient vénaux, méchants et totalement méprisants à l’égard de leurs concitoyens.

Les véritables erreurs ont été peu nombreuses et sont pardonnables. La plupart étaient des déformations délibérées de la réalité, des mensonges purs et simples et une campagne systématique visant à terroriser les gens pour qu’ils se conforment à des diktats arbitraires, entrecoupés d’efforts pour vilipender, réduire au silence et annuler toutes les critiques en utilisant les pleins pouvoirs de l’État pour coopter, corrompre et intimider.
Tout cela dans le but de mettre en place la politique publique la plus folle des temps modernes, parce qu’elle a ignoré les canons existants de la planification en cas de pandémie, dans une panique aveugle, juste au moment où le calme était le plus nécessaire. Qualifier le confinement d’erreur revient à banaliser le choc subi par la société.

Ce qui est désormais connu de façon générale mais pas universellement admis

Le Covid est désormais endémique. Il circulera dans le monde entier et reviendra sans cesse avec des variants mutants.

Les personnes qui ont été infectées et/ou vaccinées peuvent le contracter et le transmettre. Par conséquent, nous n’avons guère d’autre choix que d’apprendre à vivre avec. Ce qui est important, c’est de s’assurer que les bonnes leçons politiques sont tirées afin que plus jamais, que ce soit pour un nouveau coronavirus ou pour toute autre maladie infectieuse, nous ne nous engagions sur la voie de la folie des politiques publiques qui consiste à enfermer une ville ou un pays entier après la découverte de 1 à 10 cas et à arrêter brutalement toute activité sociale, culturelle et économique – ou à donner un pouvoir et un contrôle total à des sociopathes et à des psychopathes.

Entre-temps, ce qui est particulièrement frappant, c’est le nombre de soupçons exprimés par les sceptiques depuis le début de l’année 2020 et qualifiés de théories du complot qui se sont transformés en affirmations plausibles et en faits acceptés :

  1. Le virus pourrait provenir du laboratoire de l’Institut de virologie de Wuhan ;
  2. La modélisation de Covid était douteuse et présentait des valeurs aberrantes comme des scénarios raisonnables ;
  3. Les mesures de verrouillage ne fonctionnent pas ;
  4. Les fermetures d’écoles tuent par leurs conséquences perverses et infligent d’autres dommages, notamment l’interruption des campagnes de vaccination des enfants dans les pays en voie de développement ;
  5. La fermeture des écoles est une politique particulièrement mauvaise. Elle n’a pas freiné la transmission, mais elle a causé des dommages à long terme à l’éducation, au développement et au bien-être émotionnel des enfants ;
  6. Les masques sont inefficaces. Ils n’arrêtent ni l’infection ni la transmission ;
  7. L’infection confère une immunité naturelle au moins aussi efficace que la vaccination ;
  8. Les vaccins Covid n’empêchent pas l’infection, l’hospitalisation, voire la mort ;
  9. Les vaccins Covid n’arrêtent pas la transmission ;
  10. La sécurité des vaccins utilisant les nouvelles technologies n’a pas été définitivement établie, ni à court terme, ni à long terme ;
  11. Les effets néfastes des vaccins sont réels et importants, mais les signaux de sécurité ont été sommairement écartés et ignorés ;
  12. Les vaccins à ARNm ne se limitent pas au bras mais se propagent rapidement à d’autres parties, y compris les organes reproducteurs, avec des conséquences potentiellement néfastes pour la fertilité et les naissances ;
  13. L’équation bénéfice/risque des vaccins est, comme la charge de morbidité elle-même, fortement différenciée en fonction de l’âge. Les jeunes en bonne santé n’ont pas besoin de doses initiales ni de doses de rappel ;
  14. Les obligations de vaccination n’augmentent pas l’utilisation des vaccins ;
  15. Les obligations vaccinales peuvent alimenter l’hésitation entre les vaccins ;
  16. La suppression des voix sceptiques et dissidentes diminuera la confiance dans les responsables de la santé publique, les experts et les institutions, et peut-être aussi dans les scientifiques d’une manière plus générale ;
  17. Les estimations du « Covid long » ont été gonflées (les CDC estiment à 20 % le nombre d’infections par le Covid contre 3 % pour l’étude britannique) en utilisant des symptômes généraux et non spécifiques tels qu’une fatigue et une faiblesse légères ;
  18. Les interventions en matière de politique de santé impliquent des compromis politiques, comme tous les autres choix politiques. L’analyse coût-bénéfice est donc une condition préalable essentielle, et non un ajout facultatif.

Les industries pharmaceutiques corrompues, déjà condamnées auparavant à des milliards de dollars par la justice, ont mis au point en un temps record un produit expérimental basé sur une nouvelle technologie encore jamais testée sur l’homme qui risque de modifier à tout jamais son patrimoine génétique.

Ces firmes pharmaceutiques qui se sont dégagées de toute responsabilité engrangent, grâce à ces injections imposées au niveau mondial, des sommes astronomiques comme jamais auparavant.

D’autre part, ce sont elles qui fournissent les études de toxicité concernant ces injections !

Pendant que les uns s’enrichissent outrageusement, les personnes injectées (souvent sous la menace) vont traduire l’ARN messager introduit dans leurs cellules.

La protéine virale produite en quantité inconnue par l’organisme génétiquement modifié va se répandre au travers des vaisseaux sanguins dans tous les organes et y provoquer des dégâts plus ou moins importants.

Les parents ont le devoir et la responsabilité immense de protéger leurs enfants (1 Tim 5:8).

 

===

Si l’escroquerie Covid m’était conté à partir de LONDRES

Lockdown files : fin de l’escroquerie Covid au Royaume-Uni

R.RAYMONDIER

Au Royaume-Uni les lockdown files défraient la chronique depuis plusieurs semaines. 

Il s’agit d’une énorme fuite de conversations privées entre Matt Hancock, le secrétaire d’État à la santé pendant la crise, et de nombreuses autres personnalités politiques ou scientifiques.

 

 Ce sujet ne fait pas grand bruit en France, alors que les conclusions à en tirer sont immenses : les politiques placés comme gestionnaires de la “crise sanitaire” savent pertinemment que les mesures qu’ils ont prises n’ont absolument servi à rien. 

 

Matt Hancock se moque carrément de ceux qui y croient. En France,dans de nombreux médias, ou même sur YouTube, il a été, et est encore bien souvent, interdit de contredire la doxa. Les politiques comme Matt Hancock savent donc parfaitement que le mur de censure, et le prétendu “consensus,” imposés par les média n’est qu’un écran de fumée. Le vrai visage des prétendus “journalistes” qui continuent encore de rabâcher le discours de la peur et de vanter les mérites de la politique gouvernementale est désormais dévoilé : ils n’ont servi que de “kapo” à un système qui les méprise ! Les commanditaires politiques n’ont jamais cessé de rire sous cape. Les rares qui vont oser se réveiller risquent de subir une terrible gueule de bois.

 

Lockdown files : même les politiques à la manoeuvre ne croient plus à l’escroquerie pandémique

La journaliste Isabel Oakeshott a été missionnée par Matt Hancock lui-même pour écrire son journal de la pandémie “Pandemic Diaries”. 

À cette occasion, il lui a fourni ses conversations privées avec des politiques (Boris Johnson, le Premier Ministre, les Ministres de la Santé etc.), des “scientifiques officiels” du gouvernement, des conseillers politiques et des hauts fonctionnaires. 

Après l’écriture du livre, la journaliste a fourni toute cette matière au journal “The Telegraph” qui l’analyse et publie presque tous les jours de nouveaux articles démontant point par point toutes les prétendues justifications des mesures prises au Royaume-Uni depuis 3 ans. 10 points saillants des révélations sont en lecture libre.

On y apprend par exemple que Matt Hancock n’a pas voulu mettre en place de test systématique dans les maisons de retraite anglaises en mars 2020 pour ne pas “semer la confusion”. 

Il a choisi de limiter les tests aux personnes âgées transférées dans les hôpitaux. En Angleterre, ce ne sont donc que les personnes “très malades” quelle qu’en soit la cause, et les “mourants” qui ont été testés. 

Cela a complètement biaisé la perception des tests positifs : si on ne teste que des mourants, on va découvrir un taux de mortalité très élevé des personnes testées positives. On va alors attribuer la mort au “virus” détecté par le test.  

Si l’Angleterre avait testé tout le monde, ils auraient alors découvert qu’il y a bien plus de personnes en parfaite santé parmi les testés positifs (comme le montrent les statistiques de la DREES), que de personnes malades. Ils auraient donc trouvé un taux de mortalité parfaitement ridicule parmi les testés positifs et n’auraient pas pu entretenir la peur du virus. De la même manière, ils auraient découvert que la majorité des malades présentent des tests négatifs (comme le montrent les statistiques de la DREES) et n’auraient pas pu étiqueter en tant que “Covid-19” tous les décès constatés en maison de retraite. Ne pas “semer la confusion” c’est s’arranger pour maintenir un discours unique de la peur.

On y voit clairement Matt Hancock se moquer des 149 personnes, dont des personnalités, revenus en angleterre et acceptant d’être parqué en quarantaine dans des “boîtes à chaussures” de leur propre volonté ! Hilarant, d’après lui.

On y apprend que les enfants anglais ont porté des masques à l’école, non pas sur la base de résultats scientifiques, mais pour éviter de se disputer avec la Première Ministre Écossaise qui avait déjà opté pour ce choix. Pour information, les seules études publiées avec un protocole sérieux montrent que les masques n’ont aucun impact décelable sur le nombre de malades. Chacun s’habille comme il l’entend, mais sur ce sujet il n’a jamais été question de science, mais bien de scientisme.

On y découvre enfin que pour les confinements, depuis la prise de décision, la discussion de leur durée, et la promotion de leur prétendue “efficacité” n’a rien à voir avec des résultats scientifiques, mais avec des questions politiques. Il s’agit de réponses à l’opinion publique mesurée par sondage, de pseudo-justifications basées sur des chiffres “erronés” suivies d’un refus de perdre la face en admettant leur inutilité.

Les confinements sont inutiles partout, pas qu’au Royaume-Uni

Le mathématicien Vincent Pavan a montré de multiples manières que la décision de confinement en France n’est en aucun cas basée sur de la science. Il a expliqué ses résultats dans l’émission du CSI du 02/03/2023. Pour résumer, la panique a été exacerbée par un modèle mathématique de mortalité complètement hors-sol de Neil Ferguson :

 qui avait déjà prévu la fin de monde lors de l’escroquerie H1N1 en 2009

 qui a par la suite continué à promouvoir son modèle grâce à l’intervention de la fondation Bill & Mélinda Gates 

– qui a été d’abord été incapable de présenter son modèle aux autorités anglaises lorsqu’on lui a demandé d’où venaient ses prédictions, mais a fait intervenir en urgence les équipes de Microsoft pour lui produire un programme qui fonctionne.

Ses prévisions alarmistes ont été promues en France par Simon Cauchemez, qui a travaillé avec Ferguson. 

Le discours dès le début de l’année 2020 fut alors : il faut empêcher les interactions sociales au maximum, donc confiner, en attendant le vaccin. Le confinement n’a été mis en place que parce qu’il a été promu par un modèle mathématique qui s’est révélé par le passé complètement fantaisiste, et qui présuppose, sans preuve scientifique, que le confinement est efficace. La France est dans le même cas de figure que le Royaume-Uni.

Les lockdown files montrent qu’au Royaume-Uni, Matt Hancock est parfaitement conscient que les confinements ne servent absolument à rien et qu’ils ne sont qu’une réponse politique à une panique. 

En ce qui concerne la France, un article frauduleux a été publié par le journal scientifique Science prétendant mesurer la grande efficacité du confinement. Comme l’a montré Vincent Pavan, les 2 signataires Simon Cauchemez et Arnaud Fontanet n’ont pas signalé leur conflit d’intérêt évident : en tant que membre du Conseil Scientifique, ils ont intérêt à justifier la décision de confinement qu’ils ont cautionnée. 

De plus, Vincent Pavan a montré que les auteurs ont fait l’impasse sur un des résultats majeurs de leur analyse : l’étude prouve que les Français n’ont pas été soignés et sont décédés, non pas à cause du virus, mais par abandon.

 Cela se voit comme le nez au milieu de la figure avec la courbe présentant la durée entre l’entrée à l’hôpital et le décès : une énorme part de patient décède le jour de leur arrivée. 

Ce n’est pas le résultat d’un virus fulgurant, mais une combinaison de la politique de non-soin et de mauvais choix thérapeutiques. 

De surcroît, les auteurs ont maquillé la courbe de lissage pour masquer leur incapacité à trouver un modèle mathématique qui corresponde à leur discours. Il s’agit donc d’une fraude scientifique grave réalisée sciemment pour permettre aux auteurs de justifier leur opinion.

Tout ce qu’ont pu coûter les confinements, en termes d’abandon des plus fragiles, de souffrance psychologique ou de destruction de l’économie n’est aucunement justifié par la science et surtout pas pour des questions de santé. Il s’agit de peur et de politique. Les dirigeants comme Matt Hancock le savent très bien, et ça les fait rire. 

L’abandon des plus fragiles

Dans le livre “Covid 19 : ce que révèlent les chiffres officiels”, je rappelle que la hausse de mortalité des plus âgés en France démarre le jour de la publication du décret du 23 mars prescrivant les “mesures nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire”. 

C’est à partir de cette date que nos anciens “soupçonnés d’être atteint de Covid-19” vont bénéficier d’un accompagnement palliatif en lieu et place du soin. 

Seulement, ce choix pose rapidement problème puisque la molécule classiquement utilisée, le Midazolam, est en pénurie en France. Les anglo-saxons adoptant la même stratégie ont accaparé tout le stock disponible. 

Le 28 mars, le décret sera modifié pour autoriser la distribution du Rivotril en lieu et place du Midazolam, mettant en lumière cet abandon général des plus anciens. Le nombre de boîtes de Rivotril injectable distribuées par les pharmacies de ville explose en France à partir de cette date.

On apprend d’ailleurs grâce à la session extraordinaire de l’assemblée nationale concernant la gestion de la “crise sanitaire” que l’APHP a mis en place des groupes d’intervention rapide dont le but n’était pas de se déplacer pour soigner des patients en détresse, mais bien de leur injecter du Rivotril pour « accompagner » leur fin de vie.

« Je pense que des choix ont été faits, en particulier dans les Ehpad.Outre la note ministérielle qui a été évoquée, il y a eu le décret n° 2020-360 du 28 mars 2020, « complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire », dit décret Rivotril.  

Dans le contexte de la crise liée au covid-19, on a jugé que des patients, essentiellement parce qu’ils étaient âgés, avaient une balance bénéfice-risque qui conduirait les réanimateurs à dire qu’ils auraient du mal à les sortir de la réanimation, mais cela reposait sur des données statistiques et non sur des données réelles, sur des études cliniques. C’est particulièrement vrai au sujet de l’hospitalisation à domicile (HAD)

. On a mis en place à l’Assistance publique des groupes d’intervention rapide (GIR). Vous imaginez, rien que sur le plan lexical, ce que cela peut vouloir dire – on n’est pas tellement dans le champ hospitalier. Les équipes hospitalières intervenaient dans les Ehpad pour mettre en place un protocole préétabli, faisant notamment appel au Rivotril, pour des personnes âgées présentant une dépression respiratoire. »

M. Éric Ciotti, le rapporteur a ajouté : « C’est un protocole de fin de vie. »

M. Olivier Youinou a confirmé : « C’est ce qui a été appelé le « protocole palliatif Covid ». »

La hausse de mortalité dans les Ehpad en France, commodément attribuée au Covid-19 s’explique parfaitement par le changement de stratégie concernant la santé de nos anciens : on ne soigne plus, on passe en palliatif. On a même une inversion de sens dans le comptage : il n’y a plus de Midazolam en France, donc la seule manière de donner du palliatif à un patient c’est de le déclarer dans le “protocole palliatif Covid” pour lui donner du Rivotril. 

Toute personne âgée qui a été mis en protocole palliatif a donc été déclarée comme “décédée de la Covid-19”.

Il est arrivé exactement la même chose outre-manche. L’excès de mortalité par rapport aux années 2015-2019 peut se calculer grâce aux données fournies par Office National Statistique anglais.

Il épouse parfaitement la surdistribution de Midazolam fourni par le site opendescribing. 

On comprend alors parfaitement la pénurie de Midazolam en France et la hausse de mortalité des plus âgés au Royaume-Uni : les mêmes décisions ont les mêmes conséquences sur les plus âgés. 

Cela explique aussi très bien pourquoi sur les 33 pays européens dont les données de mortalité sont disponibles sur Eurostat, seuls neuf présentent une mortalité significativement supérieure à la normale sur la période de la prétendue “première vague” : la Belgique, la Suisse, Chypre, l’Espagne, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suède. Il s’agit de la minorité des pays qui ont abandonné les plus fragiles.

La même “efficacité” fantasmée des vaccins au Royaume-Uni que chez nous

L’Office Statistique Anglais est le seul à proposer des statistiques de décès toutes causes confondues selon le statut vaccinal. Ces dernières sont les seules nous permettant de savoir si les vaccins ont un effet mesurable sur la santé : si une maladie tue de manière significative et que le vaccin protège efficacement, alors les vaccinés meurent moins que les non-vaccinés. Si on ne réussit pas à le montrer, c’est que le vaccin est inutile, ou pire.

Il ne suffit cependant pas de montrer n’importe quelle courbe pour se convaincre. Il faut qu’elle soit cohérente, ce qui n’est malheureusement pas le cas au Royaume-Uni.

Comme l’a montré l’équipe de Norman Fenton dans un article, ce graphique est absurde. 

On observe une vague de mortalité des non-vaccinés (en rouge) pendant la campagne de vaccination pour la 1ere dose en février 2021. 

Puis on observe une vague de mortalité chez les vaccinés 1 dose (violet) pendant la campagne de vaccination pour la 2e dose en mai 2021.

 Puis on observe une vague de mortalité des vaccinés 2 doses (vert) pendant la campagne de vaccination pour la 3e dose en décembre 2021.

 Ainsi, chaque groupe ayant reçu n doses vivrait un hécatombe pile pendant qu’on lance la campagne pour la dose n+1. C’est complètement incohérent et révélateur d’un problème dans les données. La raison est très simple : les individus qui décèdent juste après une dose de vaccin sont considérés comme non-vaccinés. On fait alors porter les décès des primo-vaccinés sur les non-vaccinés, les décès des vaccinés 2 doses sur les vaccinés 1 dose etc. 

L’efficacité vantée des vaccins au Royaume-Uni repose uniquement sur une supercherie de calcul facilement décelable.

Les mêmes “coïncidences” entre les décès soudains et le nombre de vaccins distribués

Le compte Twitter OS, qui se présente comme un simple citoyen, a publié une analyse mettant en parallèle la surmortalité des jeunes anglais pour les cas de “morts subites” et le nombre de vaccins distribués. 

La corrélation est stupéfiante. On observe  l’excès de décès en Angleterre, chaque semaine, relativement aux années précédentes, chez les jeunes pour les causes de “mort subite”. 

 En ajoutant la 3e dose, on obtient même une corrélation encore plus forte.

C’est fou le nombre de jeunes qui meurent subitement partout pile pendant les campagnes de vaccination à cause de cacahuètes, de pizzas, ou de secouer ses draps un peu trop fort.

Si on résume ce qui se passe au Royaume-Uni : nous avons les lockdown files qui montrent que les gouvernants savent pertinemment que toutes les mesures prises depuis 3 ans n’ont rigoureusement rien à voir avec la santé, mais ont répondu à des enjeux politiques, de communication et des petits arrangements entre amis.

 La prétendue “science” n’a jamais été qu’un prétexte, une caution à ce qui s’est passé. Le Royaume-Uni, comme la France, conseillé par les mêmes personnes, a mis en place la même stratégie d’abandon des plus âgés et a obtenu la même hausse de mortalité attribuée commodément au méchant Covid-19. 

Le Royaume-Uni, comme la France, a défendu la vaccination à l’aide de données tronquées. Et enfin le Royaume Uni constate lui aussi des coïncidences entre les décès des jeunes et les campagnes de vaccination. Les lockdown files lèvent le voile sur une partie de la supercherie. La vérité est en chemin. 

En France ce n’est pas encore gagné et les chiens de garde n’ont pas baissé les bras. On risque bien d’être les derniers à se réveiller, mais quand cela arrivera, le réveil risque d’être douloureux pour beaucoup : pour ceux qui découvriront avoir été trompés, et pour les responsables.

Les mega bassines

===

LES MEGABASSINES D’EAUX, UNE FOLIE !

Chère lectrice, cher lecteur,

Le 25 mars 2023, la manifestation à Sainte-Soline faisait réaliser à la France entière un scandale depuis trop longtemps passé sous silence. [1]

L’agro-industrie, soutenue par les pouvoirs publics, a trouvé le moyen de privatiser nos ressources en eau.

Comment ? Grâce aux méga-bassines, des réservoirs géants imperméables qui contribuent à épuiser nos nappes phréatiques !

Si leur construction a bien lieu, elles risquent : [2]

  • de mettre en difficulté les petits paysans, dont les ressources en eau seront détournées
  • de menacer l’accès à l’eau potable pour les habitants des régions concernées
  • de fragiliser nos écosystèmes, déjà mis à rude épreuve par les sécheresses.

GASPILLER nos ressources en eau potable : méthode en 3 leçons

Les défenseurs des méga-bassines avancent qu’ils pourront, grâce à elles, limiter les prélèvements dans les nappes phréatiques en été, notamment en captant l’eau de ruissellement toute l’année. [3]

Un discours complètement déconnecté de la réalité ! Et qui ne fait que prouver l’étendue de leur ignorance quant au cycle de l’eau.

D’abord, parce que l’eau de ruissellement ne représente qu’une toute petite partie des ressources permettant de remplir ces bassins.

L’essentiel viendra bien de nos sources d’eaux souterraines… Mais elles seront extraites en hiver, sans aucune restriction !

De fait, les études montrent que la présence de méga-bassines a plutôt tendance à augmenter l’exploitation des ressources en eau de 2 à 3,5 millions de mètres cubes supplémentaires par an en moyenne ! [4]

Or, si cet hiver nous a appris quelque chose, c’est que nous ne sommes désormais plus à l’abri de sécheresses hivernales.

Nous n’avons aucune garantie que nos nappes phréatiques puissent se remplir d’année en année.

Encore moins qu’elles puissent remplir ces bassines géantes qui seraient donc tout simplement construites pour rien !

Ensuite, parce qu’à l’air libre, l’eau s’évapore

Il n’y a pas besoin de diplôme d’ingénieur pour comprendre cela.

Vous vous êtes forcément rendu compte que votre linge sèche plus vite lorsqu’il est exposé à l’air libre, en particulier en plein soleil. D’autant plus si vos vêtements sont foncés.

Avec ces mégabassines, nous créons de grandes zones exposées en plein soleil, pour y stocker de l’eau sur une bâche plastique de couleur foncée.

Ces bassines vont devenir de véritables cuves chauffantes dès le retour du beau temps, accélérant ainsi l’évaporation de l’eau. [5]

Cela signifie que l’eau prélevée en hiver ne sera pas entièrement disponible pour arroser les cultures, contrairement à ce qu’on tente de vous faire croire…

Mais surtout que nous risquons de perdre des centaines de mètres cubes d’eau par an ! [6]

Des ressources qui auraient pu être conservées si elles avaient été naturellement contenues dans nos sols !

Enfin, parce que l’eau prélevée ne profitera pas aux locaux

Prenons le cas des méga-bassines de la Vienne : la Chambre agricole du département s’est elle-même prononcée CONTRE ce projet. [7]

La raison ? Seuls 150 des 2300 exploitants vont pouvoir utiliser l’eau contenue dans ces réserves… [8]

Ils s’en serviront majoritairement pour arroser des cultures de maïs destinées à l’exportation. [9]

Les habitants n’en verront tout simplement pas la couleur, pas même dans leurs aliments cultivés !

Et si vous pensez qu’ils se verront offrir un accès à ces bassins en cas de pénurie d’eau courante, détrompez-vous !

Les eaux stagnantes comme celles-ci deviennent non potables, à cause des bactéries qui y prolifèrent. [10]

Elles ne pourront donc jamais remplacer votre eau du robinet en cas de sécheresse !

En bref, la construction de ces méga-bassines constitue un non-sens écologique ET humain.

Une situation inadmissible quand on sait comment ces bassines géantes sont financées !

Au profit d’une minorité d’exploitants, MAIS payé par tous les Français

Car oui, outre la question des ressources disponibles, se joue aussi un scandale économique.

Ces projets ne sont absolument pas rentables et c’est donc l’Etat qui les finance à hauteur de 70%. [11]

On parle tout de même d’1,7 millions d’euros pour les bassines des Deux-Sèvres… Payés grâce à nos factures d’eau ! [12]

À l’heure où nous peinons à remplir nos caddies et à payer nos factures, ne trouvez-vous pas aberrant que le gouvernement utilise notre argent pour financer de tels projets… [13]

  • Qui ne vont bénéficier qu’à 6% des agriculteurs de la région, leur permettant de prélever ENCORE PLUS d’eau, en toute impunité ?
  • Qui vont servir à arroser des cultures de maïs, non pas destinées à NOUS nourrir, mais à être exportés à des centaines, voire des milliers de kilomètres ?
  • Qui risquent de mettre en péril les maraîchers bio, les petits exploitants locaux dont l’eau sera détournée pour remplir cette cuve ?
  • Qui vont assurément réduire les quantités d’eau potable disponibles dans les nappes ?

Malgré nous, nous sommes en train de payer des structures qui pourraient restreindre notre propre accès à l’eau potable si les sécheresses se multiplient !

 

Pendant qu’ils préparent la guerre, nous défendons la PAIX de l’eau !

Il y a quelques années encore, l’idée que nous devions nous battre pour un libre accès à l’eau, ici en France, paraissait totalement irréaliste.

C’était avant les manifestations à Sainte-Soline. Avant les dizaines de fractures ouvertes, et les 3 blessés en urgence vitale… [14]

Aujourd’hui, nous savons que la privatisation de nos ressources en eau par et pour une petite minorité risque de mener à des scènes d’une violence terrible.

Et le seul moyen d’être sûr que nous n’en arrivions (plus) jamais à ça, c’est de se prononcer contre la construction de méga-bassines !

J’ai rédigé une pétition adressée à nos dirigeants pour garantir une utilisation responsable et durable de nos ressources en eau.

Concrètement, nous demandons…

… Pour les nouveaux projets : 

  • L’abandon pur et simple des 37 projets de méga-bassines déjà validées dans les Deux-Sèvres (7 bassines) et dans la Vienne (30 bassines)
  • Une limitation du nombre ET de la taille maximum de nouvelles bassines par région, s’appuyant sur des études sérieuses et prenant en compte les conditions climatiques actuelles

… Pour les bassines déjà en place : 

  • L’interdiction de prélever en-dessous du seuil de débordement de la nappe phréatique
  • La mise en place de dispositifs permettant de limiter l’évaporation (et donc la perte de l’eau des bassines), ainsi que la stagnation de l’eau (qui la rend impropre à la consommation)
  • Un accès équitable et raisonné pour TOUS les exploitants agricoles, avec en cas de sécheresse critique, une priorité donnée aux cultures destinées à une commercialisation locale.

Je vois déjà les défenseurs des méga-bassines crier au scandale.

Ils diront que ces mesures sont irréalistes : trop drastiques, trop sévères…

Je vais être claire : ces mesures ne sont que le strict nécessaire.

Sans elles, et en prenant en compte les sécheresses de plus en plus nombreuses, il sera bientôt impossible de garantir un accès à l’eau pour tous.

Qui seront les premiers à perdre leur droit à l’eau ? Nos écosystèmes en péril ? Les paysans qui nous nourrissent ? Nous ?

Aucune de ces réponses n’est acceptable.

C’est pour cela que nous devons à tout prix réagir maintenant et stopper ces projets démesurés.

Vous aussi, faites entendre votre voix : signez la pétition !

Paysans et citoyens : unissons nos forces pour garantir un libre accès à l’eau pour tous !

PETITION SUR LESLIGNESBOUGENT.COM

===

Youtube : Mon avis sur la « réforme » des retraites | Idriss Aberkane

Soyons clairs: ceux qui vous disent que la « réforme » des retraites est nécessaire, pratiquent une fois encore le « TINA » (There Is No Alternative) utilisé avec la plus grande brutalité pour le Covid et le catastrophisme environnemental, en vous faisant croire que le vieillissement de la population ne laisse aucun autre choix politique possible. C’est entièrement faux. D’une part la productivité des français a été multipliée par 7 depuis 1950, cependant que l’emploi des femmes rejoint celui des hommes, d’autre part le déficit MAXIMAL des retraites est de 20 milliards, soit 20 mois de dépenses en tests PCR pendant la « crise » covid. Ce que cache cette n-ième « réforme » des retraites, c’est en réalité une lente et sournoise progression de l’esclavage.

Tous les medias qui disent que cette réforme est nécessaire mentent. ===

Dégâts causés par le vaccin ARNm : Les gros médias complices

par Kla.tv

Le 10 décembre 2022, un froid glacial a soufflé sur toute la France. Mais un

autre événement a encore plus glacé les gens : des photos alignées de personnes,

jeunes pour la plupart, qui étaient mortes peu après avoir été vaccinées contre le

Covid. Ces photos posent la question suivante : les voix qui s’élevaient contre le

vaccin Covid, censurées, raillées, méprisées par les médias avaient-elles

finalement raison ?

Transcription :

En France, ces dernières années pendant la crise du

Covid, les médias ont attaqué violemment les

scientifiques qui osaient donner un avis contraire à

celui du Conseil scientifique. Le plus médiatisé était

le professeur Raoult ; lui et bien d’autres, comme le

professeur Perronne, étaient tout simplement raillés

et censurés. Ce dernier raconte qu’un journaliste lui

a avoué qu’il aurait bien aimé l’inviter sur son

plateau télévisé mais que la conséquence serait que le lendemain il serait au chômage. Beaucoup de scientifiques

étrangers, et du coup encore moins médiatisé en France, ont manifesté leurs

craintes en particulier par rapport au vaccin à ARN messager. Michael

Yeadon ancien vice-président de Pfizer a

catégoriquement dit : « Ce type de vaccination est un

crime contre l’humanité ». Quant au Pr Sucharit

Bhakdi, il a expliqué scientifiquement les dégâts que ce genre de vaccin

causerait par la suite, en particulier les accidents vasculaires, c’est-à-dire les

AVC, les thromboses, les ruptures d’anévrismes, les embolies, les infarctus, les

crises cardiaques, etc 1 . Il a terminé son exposé avec cette phrase : « Je ne vous le dirai jamais assez : je

voudrais que nous ayons tort », en parlant des

lanceurs d’alerte comme lui. Était-il également un complotiste comme le seraient selon les médias tous les lanceurs d’alerte ? Malheureusement

l’histoire nous démontre aujourd’hui que le professeur Bhakdi avait raison.

Ainsi, le 10 décembre 2022, il faisait un froid glacial

sur toute la France, mais ce qui l’était encore plus,

c’étaient sur plusieurs places dans différentes villes,

les rangées de photos de personnes décédées juste

après la vaccination Covid. Il s’agissait d’une

initiative de plusieurs associations qui avait pour but

de montrer à la vue des passants les dégâts que la

vaccination avait causés. Sous chaque photo étaient

inscrits le nom de la personne, son âge, la cause de

son décès et également le temps entre la vaccination

et le décès. Celui-ci était parfois très court, d’un ou

plusieurs jours, parfois même que de quelques

heures. L’âge était également significatif car il

s’agissait surtout de personnes jeunes. À ce propos

un scientifique présent à Metz a expliqué que de

mémoire on n’avait jamais observé de myocardite

chez les jeunes, mais qu’à partir de la vaccination

elles ont commencé à apparaître. La cause des décès

justement ne laisse pas de place à l’équivoque ou à

l’incrédulité car pour la quasi-totalité des décès il

s’agit de problèmes cardio-vasculaires : d’AVC, de

thrombose, de rupture d’anévrisme… ce qu’avait

justement expliqué le Pr Sucharit Bhakdi.

Imaginons un instant ce qui serait advenu si des scientifiques comme Bhakdi et

bien d’autres avaient eu le même temps de parole que ceux qui encourageaient à

se faire vacciner, et de même s’ils avaient pu expliquer ce qu’est le consentement éclairé.

Normalement obligatoire, le consentement éclairé

que chaque médecin aurait dû faire signer au futur

vacciné est de donner une information sur le produit

ainsi que les effets secondaires possibles.

À ce propos c’est très intéressant d’écouter le professeur Christian Perronne

dans une interview sur TV Libertés. Oui, on est en droit d’imaginer que

beaucoup n’auraient pas pris le risque de se faire injecter un produit aussi

dangereux et que par conséquent il y aurait beaucoup moins de dégâts et de

drames dans beaucoup de familles comme ces photos dans les rues l’ont montré.

De nouveau comme pour beaucoup d’autres sujets d’actualité, les médias ne font

pas preuve d’impartialité ; au contraire ils démontrent leurs liens d’intérêts avec

les scientifiques et les laboratoires pharmaceutiques qui n’avaient qu’une seule

chose en tête : vacciner le plus grand nombre. Maintenant que les effets

secondaires dramatiques sont révélés et prouvés, il serait normal qu’ils

s’expliquent, et présentent des excuses publiques, comme l’ont fait certains

dirigeants canadiens, mais là aussi, cela n’est pas connu.

Par la voix des médias, les peuples ont besoin d’entendre tous les protagonistes

pour pouvoir prendre une décision, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’un enjeu

comme celui de la santé, sinon cette décision risque d’être prise sous la

contrainte ou la peur comme dans le cas de la crise sanitaire passée.

Les médias ont donc une grande responsabilité dans cette crise comme dans

beaucoup d’autres sujets censurés, ils devront un jour rendre des comptes.

Note : tout s’éclaircit si on n’oublie pas que les gros

medias sont aux ordres.

===

Des e-mails déterrés de 2020 prouvent que le test PCR covid est une arnaque

Sur censoredscience.com :

Les tests PCR que le gouvernement a imposés aux masses lors de la «pandémie» du coronavirus de Wuhan (Covid-19) ne sont rien de plus qu’une arnaque , montrent des e-mails déterrés .

Le professeur Martin Neil a reçu en septembre 2020 une poignée de courriels anonymes qui prouvent sans équivoque la nature frauduleuse des tests PCR, qui n’ont jamais été conçus pour détecter les virus.

« Certaines des séquences [de test] se trouvent dans le génome humain lui-même », lit-on dans l’un des e-mails.

De plus, le seuil de cycle des kits de test PCR était presque uniformément fixé à un niveau trop élevé, ce qui entraînait de nombreux faux positifs. Et ces kits ont-ils même été approuvés ou certifiés pour de tels tests en premier lieu ? Absolument pas .

L’un des plus gros pistolets fumants est le séquençage génétique que le Dr Christian Drosten a utilisé dans son système de test covid, qui s’est répandu dans le monde entier. Drosten, le gars crédité d’avoir inventé le système de dépistage du covid, n’a jamais isolé le virus ni même eu accès à celui-ci.

« Au lieu de cela, il a téléchargé la séquence d’ARN du virus à partir d’une base de données chinoise », expliquent les rapports. « Drosten a ensuite créé le premier kit de dépistage RT-PCR disponible dans le commerce basé sur ce génome. »

« Les chercheurs chinois ont affirmé plus tard que l’échantillon de virus isolé était devenu inutilisable peu de temps après le téléchargement de la séquence, ils ont donc détruit tous les restes. »

Les tests PCR sont faux, tout comme le covid

Sans accès au virus isolé, comment Drosten a-t-il pu obtenir le génome complet du virus lors de la sélection de ses séquences d’amorces ? Et pourquoi personne d’autre ne pose cette question, sans parler d’essayer d’y répondre ?

Les e-mails anonymes expliquent qu’en plus de certaines des séquences d’amorces provenant du génome humain lui-même, d’autres parties de celui-ci proviennent d’une source inconnue dans l’ eau de mer .

Tout cela signifie que les tests covid étaient faux – et le virus lui-même semble également avoir été faux. Le tout était une opération psychologique conçue pour instiller la peur, la paranoïa et l’obéissance au gouvernement.

Il y a environ deux ans et demi, lorsque Neil a reçu ces e-mails pour la première fois, cela aurait été un bon moment pour en parler au monde – mais malheureusement, personne ne l’a fait. La vérité est qu’il n’y a pas de coronavirus nouveau et mortel , et il n’y en a jamais eu, sur la base de cette preuve irréfutable.

Au lieu de révéler la vérité, les pouvoirs en place l’ont gardé secret et ont continué à pousser leur escroquerie frauduleuse de tests de virus. Les gouvernements ont semé la peur au sujet de nouvelles « vagues » du virus, ainsi que de nouvelles « variantes » que ces mêmes tests détectaient d’une manière ou d’une autre, même si aucune des variantes n’a jamais été isolée non plus.

Ajoutez à cela le fait que les laboratoires évaluant les résultats des tests covid ont complètement abandonné les directives standard de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour identifier un résultat de test positif et il devient tout à fait évident que toute la mascarade était une arnaque dans tous les sens du terme .

« Cette preuve a de nouveau souligné la réactivité croisée et la non-spécificité du test PCR », écrit Rhoda Wilson pour The Exposé à propos de ce que les e-mails ont révélé. « Il semblait être conçu pour détecter, eh bien, tout ce que vous voudriez qu’il détecte. »

« Ainsi, plutôt que de trouver des résidus de fragments de virus SARS-CoV2, il semblait peut-être assez brillant pour trouver n’importe quel coronavirus. Par conséquent, peut-être que le test a parfaitement bien fonctionné, mais pas dans le but, ou de la manière dont ils nous ont dit que cela fonctionnait.

Gardez à l’esprit que le rhume est un coronavirus, ce qui signifie que les tests ne faisaient probablement que détecter les reniflements saisonniers, qui ont ensuite été utilisés pour effrayer et contraindre les gens à se «vacciner», ce qui était clairement le plan depuis le début.

===

Injectons-nous !

À l’occasion de la journée internationale du 1er avril, le Docteur Diafoirus nous partage sa lettre ouverte à Emmanuel Macron, invitant les soignants à s’injecter le plus d’injections possibles, afin de combattre l’obscurantisme des antivax.

Écoutons son message de la plus haute importance.

Note de TAL:  Jérémie Mercier manie l’humour avec subtilité et une drôlerie magnifique !

===

Codes de santé de l’OMS : Une nouvelle «stigmatisation » au potentiel génocidaire

par Kla.tv

Depuis janvier 2023, sous l’impulsion de l’OMS des codes relatifs au statut

sanitaire et au statut vaccinal Covid sont disponibles. Selon ces codes, il pourrait y avoir des restrictions de voyage, etc. Est-ce que des traitements spéciaux et des exclusions, voire un génocide, se préparent ?

Les choses se corsent maintenant : lors du sommet du G20 en 2022, les

dirigeants des 20 plus grandes économies ont annoncé l’objectif commun

suivant : Un système mondial de carnet de vaccination numérique doit être mis en place sur la base des standards de l’OMS. Seules les personnes

disposant d’un carnet de vaccination numérique sur leur téléphone portable pourront voyager à l’étranger. Yuval Noah Harari, conseiller principal du FEM, a déjà annoncé que cette technologie de surveillance ne serait pas seulement installée sur le téléphone portable, mais aussi « sous la peau » dans une prochaine étape.

Des groupes entiers de population, par exemple ceux qui ne sont pas vaccinés et ceux qui ne le sont pas suffisamment, pourraient être exclus de la vie quotidienne. Il suffirait pour cela de déclarer une « urgence sanitaire internationale », comme le prévoit la nouvelle loi sur les pandémies de l’OMS. Il s’agit ici d’une atteinte flagrante à la vie privée, voire de la suppression des droits de l’homme. En rapport avec ces codes, il a été révélé début février 2023 que les enseignants de la ville de New York qui ne se faisaient pas vacciner étaient « marqués » dans leur dossier personnel. Cela a conduit à l’envoi de leurs empreintes digitales au FBI et au département de la justice pénale de New York. Le but de cette mesure n’est pas encore clair. Mais l’ancien enseignant d’une école publique Michael Kane, fondateur de Teachers for Choice, a des soupçons : à savoir « que les enseignants non vaccinés à New York doivent être considérés comme des « extrémistes de droite », voire des « terroristes » », explique Kane.

Or, tout traitement spécial de ce type à l’égard de groupes ethniques est interdit par la Charte de l’ONU. La raison en est évidente : la stigmatisation des juifs dans l’Allemagne nazie par une « étoile juive » qu’ils devaient porter de manière bien visible a inévitablement entraîné la persécution des juifs. Devant cette menace, les peuples avaient conclu un accord particulier après la Seconde Guerre mondiale. Dans la convention de l’ONU du 9 décembre 1948, ce n’est pas seulement le génocide qui a été rendu punissable, mais aussi toutes les étapes qui le précèdent. Il peut s’agir d’un traitement spécial de groupes ethniques qui détruit leur existence et provoque des dommages psychiques. Ce passage a également été introduit dans le code pénal allemand le 9 août 1954 en tant que § 220a. Ne convient-il pas d’insister avec détermination sur ces droits à la liberté et à l’autodétermination ? Ne faut-il pas abolir cette stigmatisation imposée par l’OMS avant qu’un autre génocide ne se prépare, cette fois contre le groupe des non vaccinés ?

source : Kla.tv

=== 

TOXICITE DU GRAPHENE DANS LES INJECTIONS ET LES ALIMENTS A BASE D’INSECTES

Herve JUVIN dit toute l’effroyable vérité de ce génocide programmé

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=594417132736979&id=100065060935830&sfnsn=mo 

===

COMPTEURS LINKY TOXIQUES

Extrait d’un  mail reçu

Bonjour Docteur Christian Tal Schaller, Maître Johanne Razanamahay, Gwen Clappe,

Tout d’abord, merci pour vos infos pour faire éclater la vérité sur les vaccins et le Bien-être. J’ai découvert en 2015 que mes multiples maladies incurables étaient dues aux vaccins que j’avais reçu.

Il y a 2 grands dangers et scandale sanitaire pour la santé. Le premier est celui de l’obligation vaccinale avec le pass sanitaire. Le deuxième est la destruction de la santé avec les ondes toxiques par les compteurs CPL Linky directement chez eux. Il y a des milliers de personnes en France qui témoignent de leur souffrance après seulement 2 ans (2016 – 2018) et près d’1 million qui ont signé des pétitions anti-Linky. 
Les radiations des compteurs « dit » « intelligent » sont jusqu’à 800 fois plus élevé comparé à celles des mobiles. Les pulsations/peak de radiation intensive peuvent atteindre jusqu’à 190 000 par jours. Par ailleurs, LINKY G3 est évolutif et peut fonctionner actuellement jusqu’à une fréquence de 480 000 Hz, soit 2 700 fois plus que le CPL heures pleines.

Il y a plus de 3000 témoignages. – Vous pouvez cliquer sur le lien pour des témoignages actualisés. https://docs.google.com/document/d/1uum9od-sraVqaKxnEZwn98rtbX5pCzMuAOSTICud5jg/edit#

 

Pourquoi est-ce que le CPL Linky d’EDF est aussi grave que les pesticides/OGM pour la santé humain?

 

1 – La première raison est qu’EDF va empoisonner et détruire la santé de millions de personnes directement chez eux, dans leur domicile, Le seul endroit ou ils ont le plus grand besoin de se ressourcer et se soigner… Avant de pouvoir faire face, jour après jour aux difficultés de la vie surtout pour ceux, comme moi, qui sont déjà gravement malades.

2 – La santé est détruite des milliers multiplié par des milliers de fois autant la nuit que le jour. Radiation 800 fois plus élevé comparé à celles des mobiles et Pulsations/peak de radiation intensive peux atteindre jusqu’à 190 000 par jours pour les compteurs « dit » « intelligent ». LINKY G3 est évolutif et peut fonctionner actuellement jusqu’à une fréquence de 480 000 Hz, soit 2 700 fois plus que le CPL heures pleines.

3 – La destruction de la santé et la sensation de mourir se fait sentir en quelques minutes après la pose du CPL Linky d’EDF chez les voisins. Les pensées suicidaires, les dépressions, les cauchemars… De multiples maladies et autres symptômes sont immédiates qui sont aussi la résultante de l’insomnie chronique et de l’impossibilité de dormir dès la première nuit. Pour ensuite s’empirer, heures après heures, jours après jours.

4 – Des centaines, des milliers et peux-être des millions deviennent malades sans savoir que c’est le CPL Linky d’EDF qui en est la cause. Ils ont aucune sensibilité pour ressentir les effects extrèmement néfastes et dangereux, que ce soit immédiat ou sur le long terme.

5 – Combien de millions deviennent des drogués à cause du CPL Linky d’EDF? (ils doivent commencer à prendre des médicaments toxiques) que leur prescrivent leur médecins pour tenter de soulager les méfaits du CPL Linky d’EDF. Mais c’est toujours sans succès. Ils sont emmené à en prendre de plus en plus.
Combien de jeunes plongent dans l’abus d’alcool, de somnifères, d’antidépressifs, de drogues et substance illicites… à cause du CPL Linky d’EDF?

6 – De nombreux témoignages prouvent qu’on deviennent violent et agressifs pour certains. Quand on parle de la violence, d’agressions, de meurtres, d’accidents de voitures… dans les journaux et médias. Quel est la part du compteur Linky CPL d’EDF? Quand le CPL Linky d’EDF agresse toutes les secondes des trillions de cellules, neurones, bactéries, viruses, pathogènes… qui se trouvent dans le corps et le cerveau… Il n’est pas étonnant que des gens deviennent agressifs et violents. Ils ont besoin d’exprimer et d’évacuer cette agression qu’ils ressentent par tous les moyens possibles.

7 – Combien de milliard de cellules sont détruites et tués par jour par les CPL Linky d’EDF? Combien de milliards de neurones, synapses, astrocytes, … sont tués. Combien de milliards bactéries du microbiote intestinales indispensables pour vivre sont tués…

8 – Combien de démences, maladies mentales…maladies cérébrales sont crées par le CPL Linky? Des centaines de gens témoignages qu’ils ont l’impression d’avoir la maladie d’Alzheimer, perte de mémoire dès l’installation du CPL Linky d’EDF.

9 – Combien de jeunes ont d’énormes difficultés à étudier à cause du CPL Linky d’EDF? EDF détruit l’avenir de combien de jeunes?

10 – Quels sont les répercutions du CPL Linky d’EDF sur les fétus, les bébés, les nourrissons… Il a été confirmé scientifiquement qu’un médicament qu’une mère va prendre va entrainer des cancers sur 3 générations futures, des enfants qui naissent sans bras ni jambes, des cancers extrêmement rare qui se développent 40 ans après chez les nouveaux-nés… Tout cela est très bien documenté et il y a eu de nombreux reportages…

11 – Quel est le niveau de destruction du CPL Linky par jour sur all your organs, heart, liver, pancreas, spleen, brain, neurons, bones, tissues, epithelium, skeletal muscles, lungs, kidneys, gallbladder, stomach, veins, bone marrow, Arteries, lymph nodes, connective tissues, blood vessels, intestines, hormones, neurotransmitters, endocrine glands, Cardiovascular system, Digestive system, Endocrine system (hypothalamus, pituitary gland, pineal body or pineal gland, thyroid, parathyroids and adrenals, i.e., adrenal glands.), Excretory system, Lymphatic system, Muscular system, Nervous system, Reproductive system, Respiratory system, Skeletal system, stem cells, mRNAs, RNAs, DNAs, genes, genomes, …

De plus en plus d’études indépendantes telle que l’étude internationale BIONITIATIVE, méta-étude de  plus de 2000 rapports scientifiques  indépendants, démontrent la nocivité des champs électromagnétiques artificiels, hyperfréquences et 50Hz

Vous pouvez faire vos recherches sur les nuisances des CEM. Voici ce que rapporte le centre Études et Vie de Belgique :
Principaux effets biologiques in vitro rapportés
Diminution des défenses immunitaires des lymphocytes T (Lyle, 1998)
Modification des flux calciques (Blackman, 1990)
Arrêt de l’action anticancéreuse de la mélatonine (Liburdy, 1993)
Modification de la croissance osseuse (Ritzsimmons, 1986)
Principaux effets biologiques sur l’animal rapportés
Rupture de l’ADN des cellules cérébrales (Lai, 1997)
Promotion tumorale, augmentation de tumeurs mammaires (Mevissen, 1996 et Benhiashvili, 1991)
Augmentation des malformations des embryons de poulet (Delgado, 1982)
Augmentation de la fréquence cardiaque chez le rat et le chien (Reif, 1995)
Diminution des globules blancs et baisse de l’hémoglobine chez la souris (Fam, 1980)
Diminution de la dopamine et la sérotonine chez le singe (Wolpaw, 1989)
Diminution du taux de mélatonine nocturne chez le rat (Reiter, 1988).

En France, 669 collectifs anti-Linky se sont plaint et ont fait opposition au Linky. 946 communes et maires se sont opposé au Linky. Près d’1 million de personnes ont signé des pétitions anti-Linky. 

Comme l’a prouvé un Senior Nuclear Policy Lecturer at UCSC, Daniel Hirsch, les compteurs intelligents exposent tout le corps en même temps à des radiations létales, toxique, et destructrice pour la santé. Jusqu’à 800 fois plus élevé comparé à celles des mobiles. https://publications.parliament.uk/pa/cm201314/cmselect/cmenergy/161/130423.htm.

RETRAIT DU LINKY

Site gratuit pour demander le remplacement du Linky par un compteur ordinaire

Pour pouvoir gagner, nous devons être très nombreux à participer à cette action : svp, faites connaître ce site à vos amis, voisins, connaissances… Important : il faut absolument mettre en lumière les agissements d’Enedis et de ses sous-traitants (harcèlement, intimidations, mensonges, etc) et les problèmes rencontrés depuis la pose du Linky (surfacturations, incendies, mal-être, dysfonctionnements divers, etc).

https://retrait-du-linky.org/

Note de Tal: vous pouvez également utiliser un dispositif pour neutraliser les effets des compteurs Linky qu’il vous suffit de coller à proximité, disponible par le lien suivant:

AVENI-AVM-L * Harmonisateur pour compteur classique ou Linky – 120 x 60 x 25 mm

=== 

EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS : des chiffres incontestables mais HALLUCINANTS !! 

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=595529852625707&id=100065060935830&sfnsn=mo 

 

Note de TAL : qui, en voyant cela peut encore continuer à dormir sans PRENDRE CONSCIENCE DU GENOCIDE PLANETAIRE QUI EST EN COURS ???

Faites circuler cette courte information…

===

 

La vaccination contre le Covid réduit jusqu’à 2,5 décennies la vie d’un homme selon le CDC

Prepaeforchange

Extraits

Les conséquences à long terme de la vaccination contre le Covid-19 se réalisent maintenant…

Il y a un an, les Australiens doublement vaccinés avaient  10,72 fois plus de chances d’attraper Omicron  que les non vaccinés. Maintenant, ils sont 20 fois plus susceptibles et les triples ou plus vaxxés sont 35 fois plus susceptibles, comme le montrent les dernières statistiques de NSW Health (voir ci-dessous).

Pendant ce temps, les dernières données de la clinique de Cleveland et les dernières données américaines analysées par  Josh Stirling,  fondateur d’Insurance Collaboration to Save Livess et ancien analyste d’assurance classé n ° 1, montrent une tendance vraiment très inquiétante.

Les dommages à la santé causés par chaque dose de vaccin ne diminuent pas avec le temps. Cela continue indéfiniment.

En fait, les données du CDC sur la mortalité toutes causes confondues montrent que chaque dose de vaccin a augmenté la mortalité de 7 % en 2022 par rapport à la mortalité en 2021.

Donc, si vous avez reçu 5 doses, vous aviez 35 % plus de risques de mourir en 2022 qu’en 2021. Si vous avez reçu une dose, vous aviez 7 % plus de risques de mourir en 2022 qu’en 2021. Si vous êtes non vacciné, vous n’étiez pas plus susceptible de mourir en 2022 qu’en 2021.

Les données de la clinique de Cleveland

Voici les taux d’infection à Covid pour les 98 premiers jours à compter du 12 septembre 2022, date à laquelle le vaccin bivalent a été proposé pour la première fois aux employés de la Cleveland Clinic. Ce n’était pas obligatoire. Il a été offert.

Ainsi, le 12 septembre 2022, 6 199 employés n’ont pas été vaccinés, 2 359 ont reçu une piqûre simple, 13 804 ont été piquées deux fois, 20 798 ont été piquées trois fois et 3 538 ont été piquées quad ou penta avec le vaccin original, qui a été conçu contre le virus de référence Wuhan Hu1, qui était PAS isolé d’un humain mais a été généré sur un ordinateur.

Les résultats de leur étude , illustrés graphiquement ci-dessus, démontrent que plus vous preniez de doses du vaccin original, plus vous risquiez d’attraper le covid. En d’autres termes, le vaccin Covid original n’est pas simplement inefficace contre Omicron. C’est en fait anti-efficace.

Il ne s’agit donc pas d’un vaccin contre la souche actuelle de Covid. C’est un anti-vaccin. Il endommage votre système immunitaire de manière dose-dépendante. Plus vous avez pris de coups, plus vous aurez causé de dommages à votre système immunitaire.

Ce n’est rien de moins que l’euthanasie progressive obligatoire.

Les données de mortalité toutes causes confondues du CDC montrent que chaque année, chaque personne vaccinée devient de plus en plus susceptible de mourir à un taux de 7 % PAR JAB PAR AN. C’est un  poison génétique à action lente.

Si les gens se remettaient du 1er coup, cela n’aurait pas exactement le même effet que le 5e coup (à savoir une augmentation de 7% de la mortalité). C’est le problème à long terme. Les gens ne se remettent pas des dommages causés par les tirs en termes de surmortalité.

Donc, en prenant 2021 comme ligne de base, une personne ayant reçu 5 doses aurait 350% plus de risques de mourir en 2031 et 700% plus de risques de mourir en 2041 et 1050% plus de risques de mourir en 2051 qu’une personne non vaccinée. C’est comme les intérêts composés.

Il existe la preuve de la destruction du système immunitaire par les protéines de pointe médiées par la vaccination. Nous constatons le même schéma pour les admissions à l’hôpital en Australie que pour les taux d’infection à Cleveland. Plus vous prenez de vaccins, plus votre système immunitaire s’affaiblit. Et c’est pour la cible de la thérapie.

Conclusion

La population de NSW en Australie est de 6,5 millions d’habitants. C’est un groupe hautement vacciné. En regardant les données du gouvernement australien pour les 6 dernières semaines de 2022, nous le voyons.

1. Ceux avec 1 ou 2 doses sont 20 fois plus susceptibles d’être admis à l’hôpital avec Covid que ceux sans dose.
2. Ceux qui ont 3 ou 4 doses ou plus sont 35 fois plus susceptibles d’être admis à l’hôpital avec Covid que ceux qui n’ont pas de doses.
3. Être non-vaxxé offre une protection à 100 % contre le fait d’avoir à se rendre aux soins intensifs. Être vaxxé vous donne 6 chances sur 100 000 d’être hospitalisé aux soins intensifs.
4. Les vaccins sont dangereux et extrêmement inefficaces.
5. La vaccination Covid exerce une pression insoutenable sur les hôpitaux et les unités de soins intensifs de NSW et, par implication, partout dans le monde.
6. Le NHS au Royaume-Uni sera détruit à moins que les vaccinations ne soient interdites immédiatement. Il est peut-être déjà trop tard.
7. Les vaccins préviennent l’immunité collective. L’immunité collective ne sera jamais atteinte chez les vaxxed. Il a déjà été atteint dans les
non vaccinés. La poursuite de la pandémie est entièrement causée par les anti vaccins.

Il y a donc la destruction du système immunitaire que j’avais prédite en octobre 2021. Il y a le sida progressif médié par le vaccin. 

Nous avons donné le contrôle de nos grandes sociétés pharmaceutiques aux services de santé et ils ont détruit ces services. Le jour viendra, s’il n’est pas déjà arrivé, où 50 % des patients de nos hôpitaux seront atteints d’une pathologie à médiation vaccinale.

La question devient alors, combien d’autres en plus du vaccin endommagé souffrent de pathologies médiées par les Big Pharma résultant d’autres « médicaments » Big Pharma ?

La crédibilité et la viabilité de tous les soins de santé dans le monde dépendent donc entièrement de l’arrêt immédiat de la vaccination génétique : 

Share
Telegram
WhatsApp