BLOG 41 de Tal SCHALLER

Chers amis,

Les mondialistes essaient désespérément de contrôler

les populations de la Terre mais comme la Chine et la Russie

ne jouent pas leur jeu ils vont forcément perdre la bataille.

           

Les vendeurs de pseudo-vaccins (Pfizer et Cie) disent aux gouvernements : "Si l'acceptation des injections faiblit, c'est que vous n'avez pas fait assez peur à vos populations. A l'automne, il faudra absolument susciter à nouveau l'effroi, par tous les moyens".

En cette période importante il est vital de ne pas agir par peur ou dans la soumission à la propagande effrénée des media. Il faut se rappeler que notre santé dépend de nous et jamais d’un vaccin ou d’un médicament chimique !

Le livre de Robert KENNEDY « The real Antony FAUCI » qui est déjà sur Amazon en prévente montre la face cachée de ce tsar de la santé qui, depuis 50ans, au lieu de s’occuper d’améliorer l’hygiène de vie des Américains ( l’autisme a passé de 1 cas pour 100.00 naissances il y a quelques années à 1 cas pour 22 naissances, les maladies chroniques qui touchaient 6% de la population il y a 50 ans en touchent maintenant 54%, l’obésité croit sans cesse…la population est toujours plus malade et consomme des médicaments chimiques et des vaccins diaboliques qui l’intoxiquent toujours plus) n’a fait que protéger les intérêts de Big Pharma .Il a reçu des milliards pour fabriquer des armes biologiques destructrices et en 2000 il est allé chez Bill GATES pour faire un partenariat afin de vacciner tous les habitants de la Terre. FAUCI et GATES  contrôlent les scientifiques dans 10.000 pays et, à cause d’eux on vaccine à tour de bras avec des produits qui stérilisent et rendent malades au lieu d’améliorer l’hygiène dans les pays pauvres.

Vois son interview sur odysee VF le vrai antony fauci

La médecine grand public occidentale (allopathie), s'est développée grâce à l'influence des Rockefeller. Ils l'ont imaginée pour vendre leurs potions à base de pétrole, qui est devenu la base des médicaments actuels de Big Pharma. Les Rockefeller et les autres familles des banques centrales du Nouvel Ordre Mondial, ont pris le contrôle des facultés de médecine et de la formation médicale, et grâce au rapport Flexner, ils ont pris le pas sur les médecines concurrentes, comme l'homéopathie. Ils se sont assurés que l'allopathie se focalise uniquement sur les produits pharmaceutiques et ont bloqué les précieuses connaissances nutritionnelles des médecins. En premier lieu, comme ce même système médical grand public définit ce que sont les monstres du genre virus, vous comprendrez que tout ce binz suscite de raisonnables soupçons. C’est aussi cette même famille Rockefeller qui a financé l'ONU (et a fait don de terres pour son siège à New York), coopté l’enseignement et publié en 2010 un document analysant la manière dont devront se comporter les gouvernements face à un scénario de pandémie.
Si l’on se fie à science allopathique, les virus sont des entités constituées de fragments d'ADN ou d'ARN (matériel génétique) enveloppés d’une membrane protéique et/ou lipidique. Dans les faits, n’étant pas vivants, les virus ont besoin d’une cellule hôte pour se répliquer. Ils sont minuscules – bien plus petits que les bactéries. Le virus serait à la frontière du vivant et de l’inanimé.

On trouve pourtant une autre vision du virus. Le défunt promoteur du régime primitif à base de viande crue, Aajonus Vonderplanitz (décédé en 2013), a donné une interview fascinante lors du canular de la grippe porcine de 2009, au moment où tout le monde paniquait (un peu moins qu'avec le coronavirus, mais dans les mêmes tons que lors des épidémies battues en neige par la presse, d'Ebola et de Zika). Voici ce qu’il a dit :

  • les virus sont créés par l’organisme pour se nettoyer quand les bactéries ne peuvent pas décomposer tous les déchets ;
  • tous les virus étant des réactions cellulaires nécessaires, ils ont un rôle bénéfique ;
  • semblables à du solvant ou du savon, les virus sont créés par les cellules pour aider à dissoudre et éliminer les toxines (le solvant transforme les déchets en soluté, en solution liquide facile à éliminer) ;
  • les virus sont spécifiques à la cellule qui les crée ;
  • les virus ne peuvent pas voyager au sein des espèces ;
  • il n’y a pas de virus en dehors des organismes ; et
  • pour qu’un virus traverse les espèces, il faudrait qu’il soit fabriqué et injecté, c'est-à-dire extrait, gardé en laboratoire, altéré et modifié génétiquement, transformé en arme, puis mis dans des vaccins et des armes biologiques.

 

On peut trouver à tout moment des virus dormants et latents dans notre organisme sans qu’ils ne provoquent de maladie. La seule présence d'un virus n’indique rien sur sa santé. Il est fort possible que du fait de la toxicité de notre monde (malbouffe, OGM, eau chlorée et fluorée, ciel empoisonné, rayonnements électromagnétiques), l’organisme doive fabriquer des solvants pour aider à évacuer les poisons.

Et si l’organisme produisait des virus pour réagir à sa propre toxicité ? Et si la propagation et la réplication apparentes de virus, résultaient du fait que le corps en crée beaucoup pour se nettoyer ?

 

Comprend-on mal le virus ?

Grâce à ses expériences, le scientifique français Antoine Bechamp découvrit de minuscules particules qu'il appela microzymas. Par la suite, d'autres chercheurs qui les découvrirent, les appelèrent protides, somatides ou exosomes. Étant pléomorphes (elles prennent de nombreuses formes), ces minuscules particules peuvent traverser un cycle de vie qu’elles entament sous forme de ‘bourgeons’ (commencent à germer) ou de rejetons, puis se développent en prenant la forme de virus ou de bactéries. Il est très important de comprendre que les micro-organismes sont pléomorphes.
Bechamp émit l'hypothèse que les germes étaient en réalité des sous-produits chimiques de tissus morts et des caractéristiques dégénératives de l'état déséquilibré du corps. Il déclara que ces entités vivantes appelées microzymas (minuscules enzymes), bâtissaient des bactéries pour réagir à des facteurs de l'hôte et de l'environnement.

…« Affirmant avoir découvert que les "granulations moléculaires" [mouvement brownien, NdT] au sein des fluides biologiques étaient en réalité des unités élémentaires de la vie, il les appela microzymas – c'est-à-dire minuscules enzymes – et leur attribua le rôle de producteurs d'enzymes et de bâtisseuses de cellules, capables d’évoluer dans des conditions favorables sous forme de bactéries. Démentant que des bactéries puissent envahir un animal en bonne santé et le rendre malade, Béchamp affirma plutôt que l’état malsain de l'hôte et de l'environnement déstabilisent les microzymas natifs de l'hôte, et les amène à décomposer les tissus de l’hôte en produisant des bactéries pathogènes. »


Selon James Hildreth, docteur en médecine de l'université Johns Hopkins : « Le virus est un exosome à part entière, à tous les sens du terme. »
Dans son article Dismantling The Viral Theory, le Dr Robert O. Young écrit :

« TOUS les virus, VIH, virus d'Epstein-Barr, cytomégalovirus, virus de l'hépatite C, virus du Nil occidental, virus d’Ebola, virus de la rougeole, virus Zika et maintenant coronavirus, TOUS sont des virus fantômes – leur existence n'a JAMAIS été démontrée scientifiquement et n'a jamais été prouvée !… De ce fait, les vaccins contre la polio et la rougeole ne contiennent pas de virus, mais des particules de tissu rénal de singe mort ou de cellules humaines cancéreuses. Jusqu’ici, aucune expérience n'a non plus été réalisée pour vérifier l’existence soit du virus dit de la polio, soit celui dit de la rougeole, ce qui aurait montré que ce sont les procédures de laboratoire qui induisent les effets cytopathogènes sur les cellules… la seule conclusion objective… est qu’en observant et en analysant les particules ou fragments cellulaires et leur activité dans un tube à essai, ils les ont pris pour des particules et des caractéristiques des supposés virus de la poliomyélite et/ou de la rougeole. »



Test PCR vicieux. Il est possible d’avoir le virus – et après ? Ça n’a rien à voir avec la maladie

Même si vous croyez mordicus à la théorie des germes, il y a de sérieux problèmes avec la méthode de test acceptée en général pour dépister les virus. Le test PCR amplifie une partie précise du brin d'ADN ciblé. Il est qualitatif et non quantitatif ; en d'autres termes, il peut dire si un virus est présent ou non, mais il ne peut pas dire en quel nombre, et il ne peut pas évaluer avec précision si la présence du virus suffit ou non à rendre malade.:

« Le résultat positif [du test] indique l’infection active du 2019-nCoV, mais n'exclue pas l’infection bactérienne ou l’infection conjointe d'autres virus. Il est possible que l'agent détecté ne soit pas la cause certaine de la maladie. »

 

Est-il prouvé à 100% que les virus fourguent des maladies à l'homme ?

Chose étonnante, ce n’est pas du tout le cas. La théorie des germes n'est qu’une théorie. Pour ceux qui aimeraient avoir une explication plus technique de la nouvelle compréhension des virus, voyez le Dr Thomas Cowan, le Dr Andrew Kaufman et en particulier, le Dr Stefan Lanka.. Cowan et Kaufman parlent des expériences faites après la grippe espagnole de 1918 (il s’est avéré que l’épidémie avait été provoquée par les champs électromagnétiques, l’électrification et/ou les vaccins). À l’époque, ils essayèrent de contaminer des gens en bonne santé avec des gens malades, mais les gens en bonne santé ne tombèrent jamais malades. Ils firent aussi éternuer des chevaux malades et leurs firent expectorer du mucus, des liquides, des gouttelettes… dans un sac, mirent du fourrage dans ce sac, puis le donnèrent à manger à des chevaux en bonne santé. Ils ne purent jamais rendre malades les chevaux sains.

Le Dr Stefan Lanka est le roi du domaine viral. Ce biologiste et virologue allemand, en est arrivé à comprendre qu'on nous ment à grande échelle sur la nature des virus. Il a offert une récompense de 100.000 euros à celui qui pourrait prouver scientifiquement que la rougeole est l’œuvre d’un virus. Cette affaire est allée jusqu'à la Cour suprême allemande où il a gagné.:

« Au début, il semblait qu'il avait perdu. Mais le Dr Lanka a porté son affaire devant la haute cour, avec d’autres experts et le soutien de deux laboratoires indépendants. Il a fini par ne pas devoir payer. Il s'est avéré que la ‘preuve’ fournie était une photo composite de diverses images de microscopie électronique. La photo composite mêlait divers composants de cellules endommagées. La photo composite n'a pas pu être dupliquée. La Cour suprême fédérale allemande a confirmé qu'il n'y avait pas assez de preuves montrant l'existence du virus de la rougeole. »
Dans l'article Biologist Proves Measles Isn’t A Virus, Wins Supreme Court Case Against Doctor [Prouvant devant la Cour suprême que la rougeole n'est pas un virus, le virologue gagne le procès qui l’opposait au médecin], voici ce qu’écrit Dave Mihalovic :

« Par décision ultime, les juges de la Cour suprême fédérale allemande ont confirmé que le virus de la rougeole n'existe pas. De plus, d’après la littérature scientifique, pas une seule étude scientifique dans le monde n’a pu prouver l'existence du virus. Cela soulève la question de ce qui a été vraiment injecté à des millions de gens au cours des dernières décennies. Pas un seul scientifique, immunologue, spécialiste des maladies infectieuses ou médecin, n'a jamais pu établir la base scientifique, non seulement de la vaccination contre la rougeole, mais aussi de la vaccination des nourrissons, des femmes enceintes, des personnes âgées et même de nombreux sous-groupes d'adultes. »

Le Dr Lanka a dit ce qu’il pensait des épidémies ou pandémies virales similaires, comme la grippe aviaire H5N1 (qui était battue en neige par la presse en 2005). En définitive, on trouve même d'autres virologues éminents, le professeur Peter Duesberg par exemple, qui affirment, preuves solides à l’appui, que le VIH n’est pas à l’origine du SIDA. Voici quelques autres citations du Dr Lanka (traduites de l’allemand) :
 Quels virus trouve-t-on, et puis à quoi servent-ils ?

« On trouve des structures que l’on peut décrire comme des virus chez de nombreuses espèces de bactéries et formes de vie simples, similaires aux bactéries. Ce sont des éléments qui cohabitent avec différentes cellules d’un type commun qui sont restées indépendantes. C'est ce qu'on appelle une symbiose, une endosymbiose. Elle est apparue au cours du processus de combinaison de différents types de cellules et structures ; une endosymbiose qui a donné naissance au type de cellule actuel, au type de cellules dont sont faits les humains, les animaux et les plantes… Très important : Les virus sont des éléments constitutifs d'organismes très simples, par exemple d’algues du type confervacé, une espèce particulière de chlorella, une algue unicellulaire, et de très nombreuses bactéries. Comme on les trouve là, ces composants viraux sont dit bactériophages. Quoi qu’il en soit, dans les organismes complexes, en particulier chez les humains, les animaux ou les plantes, on n’a jamais vu de structures du genre que l’on pourrait appeler virus.
« Contrairement aux bactéries dans nos cellules, aux mitochondries ou aux bactéries se trouvant dans chaque plante, aux chloroplastes qui ne peuvent pas quitter la cellule commune puisqu'ils dépendent de son métabolisme, les virus peuvent sortir de la cellule puisqu’ils n’ont aucune tâche vitale de survie à l’intérieur de la cellule.

« Les virus sont donc des éléments constitutifs de la cellule qui ont remis entièrement leur métabolisme à la cellule commune et peuvent donc la quitter. En dehors de la cellule commune, ils aident d’autres cellules, en transférant des substances de construction et énergétiques. Aucune autre fonction n'a jamais été observée chez eux.
« De même, dans les cas des maladies, que ce soit dans l'organisme malade ou dans les liquides corporels, on n'a jamais vu ou isolé de structure pouvant être décrite comme des virus. Avancer qu’il existe un virus quelconque qui rend malade, est une escroquerie évidente, un fatidique mensonge aux conséquences dramatiques. »

Lanka a aussi lâché cette bombe :

Pourquoi donc l’existence de virus pathogènes est-elle toujours perpétuée ?

« Pour justifier leur existence, les protagonistes et les praticiens de la faculté de médecine ont besoin de la peur paralysante, stupide et destructrice du virus fantôme cause de maladies.

« En premier lieu, avec les vaccins, cela leur sert à faire du mal aux nombreuses populations, dans le but de se constituer une clientèle de malades chroniques et de gens souffreteux qui accepteront tout ce qu’on leur fait.

« Deuxièmement, afin de ne pas avoir à admettre que leurs traitements des maladies chroniques ne marchent pas et ont massacré et tuent toujours plus de gens que toutes les guerres ont pu le rendre possible jusqu'ici. Tous les praticiens de la faculté de médecine en sont conscients, mais très peu osent en parler.

« Troisièmement, les praticiens de la faculté de médecine ont besoin de la peur paralysante et stupide du virus diabolique pour dissimuler leur origine historique en tant qu'instrument d'oppression et de meurtre.


Pour comprendre tout cela, il nous faut revoir la théorie des germes et la théorie du terrain.

 

Théorie des germes contre Théorie du terrain

 



Théorie des germes, vacciner le poisson dans l’eau sale – Théorie du terrain, nettoyer l’eau de l’aquarium

 

Les deux théories concurrentes ont influencé la pensée dans de nombreux domaines (médecine, biologie et bien d'autres). Cela commença dans les années 1800 en France, à l’époque où Louis Pasteur défendait la théorie des germes (le monde est plein de germes pathogènes, de microbes, de bactéries… capables de vous infecter si vous avez la malchance d’être du genre malchanceux), tandis qu’Antoine Béchamp et Claude Bernard défendaient la théorie du terrain (les microbes se métamorphosent en fonction de la qualité du sang ou des tissus dans lesquels ils résident). Une citation attribuée à Claude Bernard dit que « le germe n'est rien, le terrain est tout. »


Pasteur l'emporta et la théorie des germes devint la doctrine dominante. Cela eut l’effet malheureux de rendre les gens effrayés par leur environnement et vulnérables à la propagande de Big Pharma (nous sommes là pour vous protéger ; prenez juste vos médicaments et faites-vous piquer, et tout ira bien). Cela poussa aussi les gens à prendre moins soins de leur hygiène de vie – mauvais choix alimentaires et style de vie –, ce qui implique la dégradation du terrain et l’affaiblissement du système immunitaire qui rendent plus sensibles à la maladie. Mais, et si on se mettait le doigt dans l’œil avec la théorie des germes ? Que se passe-t-il s'il est bien plus important de se soucier de ses propres forces, santé et hygiène de vie, que d’éventuels germes capables de tuer et flottant partout ? Et si cette crise de coronavirus rendait tout le monde maniaque, effrayé et obsédé par l’environnement, par les contacts humains élémentaires et naturels, et faisait oublier la force interne et le pouvoir du microbiome intestinal et du système immunitaire ?

 

Un virus peut-il passer de l'animal à l'homme ou d’un homme à un autre ?

Selon les scientifiques citées ci-dessus, la réponse est non. Le virus est formé spécifiquement par l’organisme dans le but de se guérir en nettoyant son terrain (en évacuant les déchets toxiques). Selon cette nouvelle façon de voir, les virus sont spécialement conçus pour une cellule, un groupe de cellules ou un organe, de sorte qu’ils ne vont pas se balader d’un organe à un autre, et encore moins d’un organisme humain à un autre.

 

Où trouve-t-on la photo du coronavirus ?

Dans un monde où tout – littéralement tout – est photographié et enregistré sur vidéo, pourquoi n'y a-t-il pas de vraies images du virus, du véritable coronavirus censé être à l’origine du souk ambiant ? Il ne doit pas être très difficile de se procurer un microscope électronique et de le photographier. Pourquoi a-t-on seulement des images de synthèse (générées par ordinateur) ? [Les plus fréquentes photos montrent des ouvrages de laine tricotés au crochet par la grand-mère de célèbres virologues )

Note de Tal : J’ai eu la chance d’aller écouter en conférence à Barjols Stephan LANKA et j’ai pu apprécier la qualité de ses propos. Il montre comment le matérialisme est devenu une sorte de religion qui nous a fait perdre le bon sens et l’ouverture spirituelle. Pour ceux qui parlent allemand, abonnez-vous à sa revue sur www.wissenschaftplus.de, une mine d’informations de valeur. Comme le docteur R. HAMMER l’a montré, toutes les maladies commencent par un conflit psychique qui se somatise et les virus et bactéries sont utilisées par le corps pour tenter de se guérir.

Nous ne sommes pas des êtres de matière destinés à sombrer dans le néant en mourant. Nos corps émotionnel, mental et spirituel sont immortels. Nous pouvons donc cesser d’avoir peur et de croire que seuls les vaccins et les médicaments chimiques peuvent nous aider à vivre en santé ! Sortons de l’emprise de BIG PHARMA et prenons notre vie en mains !

Et ne manquons pas de diffuser des informations utiles pour éveiller les consciences !

 

C'EST L'OXYDE DE GRAPHENE qui cause les symptômes du covid-https://qactus.fr/2021/06/27/q-scoop-la-covid-19-est-cause-par-loxyde-de-graphene-introduit-par-plusieurs-voies-dans-le-corps/

 

Communication urgente et vitale sur l'oxyde de graphène (version française)

https://odysee.com/@ArtemisiaCollege:7/communication_urgente_vitale-sur_oxyde_graphene:b (11 mn)

https://tvs24.ru/pub/watch/3870/communication-urgente-et-vitale-sur-l-oxyde-de-graph-ne/ (11 mn)

 

Nouvel article sur L'Informateur.

Q SCOOP – Comment neutraliser les dommages potentiels des vaccins à ARNm?

par Qactus


 

Avec la poussée irrationnelle actuelle pour vacciner la planète contre le COVID-19, un virus qui a un taux de guérison de 99,9 %, nous pensons qu'il est important de discuter des moyens pratiques pour "désintoxiquer" et "neutraliser" les dommages causés par ces vaccins à ARNm non testés.

Il est intéressant de noter qu'ici, dans notre État du Tennessee, le "taux de mortalité" du COVID a triplé, alors que nous sommes en tête des États-Unis pour le taux de vaccination. Ça fait réfléchir, n'est-ce pas ? Les penseurs logiques en déduiraient que le vaccin est responsable, un peu comme lorsqu'on voit l'obésité augmenter dans les populations qui mangent beaucoup de crème glacée. Mais les médias grand public et la mafia médicale, irrationnels et illogiques, accuseront sans aucun doute les "anti-vaxxers" d'être responsables de l'augmentation des décès, ce qui est aussi logique que d'accuser les végétaliens d'être responsables de l'augmentation des maladies cardiaques chez les personnes qui mangent des hot dogs tous les jours…

Mais ne nous laissons pas distraire par les faits ou par la logique ! !!

Malgré les 4,5 milliards de dollars de dommages et intérêts accordés par le tribunal des vaccins depuis 1986 ….

Même si la Cour suprême a qualifié les vaccins d'" inévitablement dangereux " en 2011….

Malgré les notices qui prouvent que la plupart des vaccins contiennent des substances cancérigènes connues et des produits chimiques qui causent des dommages neurologiques.

Ceux qui osent remettre en question les vaccins sont MALéfiques.

Ils sont DANGEREUX !

Ils doivent être blâmés pour la mort de ceux qui sont vaccinés.

Ils doivent être CENSURÉS à tout prix ! (OK, OK, assez de sarcasmes)

Sérieusement, cette information pourrait sauver la vie de quelqu'un, c'est pourquoi nous voulions la partager avec vous. Elle a été fournie par un médecin qui souhaite rester anonyme. L'objectif de cette recherche est d'aider le corps à se remettre des dommages subis et à détoxifier, stabiliser et nettoyer les ingrédients toxiques du corps, notamment les hydrogels, la luciférase et les nanorobots, ainsi qu'à réduire au silence l'ARN messager (ARNm) contenu dans le vaccin COVID.

Qu'est-ce que l'ARNm ?

L'ARN messager (ARNm) assure le transfert de l'information génétique du noyau de la cellule aux ribosomes dans le cytoplasme, où il sert de modèle pour la synthèse des protéines.

HUH ?

Je sais, cela ressemble à un tas de charabia scientifique, alors laissez-moi traduire pour vous.

Nous sommes faits de cellules. Chaque cellule contient des millions de protéines. Les instructions pour fabriquer les protéines sont "écrites" dans l'ADN d'une cellule sous la forme de gènes, qui construisent les protéines par transcription ("réécriture" de la séquence d'ADN sous la forme d'ARNm) et traduction ("décodage" de l'ARNm et construction de la protéine).

Donc, si le vaccin COVID utilise l'ARNm pour modifier votre code génétique, la clé pour prévenir les dommages serait logiquement d'interférer avec la traduction du message, non ?

Et voilà !

Le système d'interférence ARN (ARNi) est un mécanisme par lequel les cellules contrôlent l'expression des gènes en empêchant la traduction de l'ARNm. L'ARNi peut également être utilisé pour arrêter la traduction des protéines virales lorsqu'une cellule est infectée par un virus. Le système ARNi peut également être exploité à des fins thérapeutiques1 et peut empêcher l'ARN viral de se répliquer.

Vous trouverez ci-dessous les CINQ PRINCIPALES substances recommandées pour atténuer les dommages causés par les vaccins à ARNm (sans ordre particulier).


1 | IODINE

Minéral essentiel, l'iode est utilisé par la glande thyroïde pour fabriquer des hormones thyroïdiennes qui contrôlent de nombreuses fonctions de l'organisme, notamment la croissance et le développement, la réparation des cellules endommagées et le maintien d'un métabolisme sain.

L'organisme ne produisant pas d'iode, celui-ci doit être apporté par l'alimentation. L'iode peut également être utilisé pour détoxifier les composés toxiques et augmente fortement le taux de désintégration de l'ARNm.2,3 L'iode alimentaire contrôle également sa propre absorption par la régulation du symporteur sodium/iodure (NIS),4,ce qui protège les fonctions de la glande thyroïde.6

2 | ZINC

Le zinc permet à l'organisme de fabriquer des protéines et de l'ADN, contribue à la cicatrisation des plaies et joue un rôle dans la croissance et le développement de l'enfant. Il possède également des propriétés antioxydantes, joue un rôle important dans la fonction immunitaire à médiation cellulaire et module les niveaux d'ARNm des cytokines7.

Il a été démontré que le zinc régule la transcription des gènes dans les cellules cancéreuses. De plus, le zinc régule globalement à la baisse l'expression des microARN et les enzymes et protéines clés nécessaires à la maturation et à la stabilité des microARN.8 Enfin, la protéine serrate à doigts de zinc fait partie des composés végétaux susceptibles de réduire au silence les ARNm.9

3 | QUERCETINE

La quercétine, un flavonoïde aux multiples bienfaits avérés pour la santé de l'homme et des animaux, présente une pléthore d'activités biologiques.

Des neutrophiles traités à la quercétine ont présenté une suppression remarquable de l'expression de l'ARNm de divers gènes pro-inflammatoires10.

L'un des rôles moins connus et récemment découverts de la quercétine est la modulation de l'expression des microARN (miRNA), qui joue un rôle essentiel dans la santé et la maladie.11

4 | C60 SURALIMENTÉ
(charbon actif nano-carbone)

Le carbone 60 (C60) est une molécule naturelle composée de 60 atomes de carbone formant quelque chose qui ressemble à un ballon de football creux. Le nom scientifique du C60 est "Buckminsterfullerene" et c'est la seule molécule d'un seul élément à former une cage sphérique. Il pourrait être l'antioxydant le plus puissant connu à ce jour, exerçant l'action antioxydante de la Superoxyde dismutase, du Glutathion, de la Catalase et du COQ10.

Au cours des 13 dernières années, la molécule de fullerène C60 "superchargée" a été examinée, testée et caractérisée par pas moins de 15 universités et 5 laboratoires de recherche certifiés par le gouvernement fédéral, ce qui a donné lieu à plus de "600 évaluations".

Des recherches positives considérables ont également été menées concernant les utilisations potentielles du C60 superchargé dans l'absorption des champs électromagnétiques (CEM). La molécule de C60 superchargée est un matériau nanocarboné qui présente des propriétés antioxydantes incroyablement puissantes, susceptibles d'augmenter la capacité de l'organisme à gérer le stress oxydatif dans les états sains et malades.

Des études indiquent que les nanocarriers de carbone peuvent délivrer de petits ARN interférents (ARNi) et permettre une myriade d'applications d'ARNm en biotechnologie végétale12, s'internaliser dans les cellules et assurer l'efficacité de l'extinction des gènes13, et sont essentiels pour une élimination efficace des gènes14.

5 | PQQ (Pyrroloquinoline Quinine)

La pyrroloquinoléine quinone (PQQ) est un puissant antioxydant et un stimulant de l'énergie cellulaire qui contribue à la santé de vos mitochondries productrices d'énergie, en les protégeant des dommages oxydatifs et en vous aidant même à développer de nouvelles mitochondries.15 La PQQ est en fait le seul nutriment sur terre connu pour être capable de générer de nouvelles mitochondries.

La PQQ, contenue dans les fruits et légumes et dans le lait maternel, est un facteur de croissance des plantes et un cofacteur bactérien. Des études ont montré que le sel disodique de PQQ (BioPQQ) a des effets positifs sur la fonction cognitive et pourrait avoir un effet protecteur sur le vieillissement induit par les rayons UVA16,17.

CONCLUSION

Alors que la pression pour être vacciné contre la COVID augmente, il sera vital de découvrir des méthodes pour atténuer les dommages, en particulier pour ceux qui sont obligés d'être vaccinés en raison des exigences de l'employeur ou d'autres raisons.

En résumé, les cinq substances évoquées ci-dessus sont les suivantes, accompagnées de liens vers des sources recommandées :

  1. L'iode
  2. Le Zinc
  3. La quercétine
  4. Suralimenté C60
  5. PQQ

Par ailleurs, il a été démontré que le jeûne uniquement à l'eau (pendant une semaine) permet de réparer les dommages causés à l'ADN et de réduire au silence les ARNm étrangers. La prise d'un extrait de chanvre à spectre complet est une autre excellente suggestion en raison de ses effets positifs sur notre système endocannabinoïde, qui régule presque toutes les fonctions internes. Nous prenons cet extrait de chanvre biologique tous les jours !

Il est intéressant de noter que Merck a abandonné le développement de deux vaccins contre la COVID, affirmant qu'après des recherches approfondies, il a été conclu que les injections offraient moins de protection que le fait de contracter le virus lui-même et de développer des anticorps naturels. Le 25 janvier, la société a annoncé que les vaccins généraient une réponse du système immunitaire "inférieure" à celle de l'infection naturelle18.

Récemment, un dénonciateur d'une maison de retraite de l'AIIC a rendu public son expérience selon laquelle les personnes âgées " meurent comme des mouches " après avoir reçu leur vaccin COVID-19.19 Malheureusement, ces personnes âgées sont obligées de se faire vacciner contre un " virus " qui, selon une analyse actualisée du CDC, est en fait moins dangereux… que la vie !20


UN IMPORTANT ARTICLE du DR NICOLE DELEPINE :

https://www.profession-gendarme.com/covid-19-les-medias-cachent-aux-francais-les-graves-consequences-vaccinales/

extraits :

Vaccination et don de sang

La situation comme dans tout bon scénario orwellien semble se retourner ; les vaccinés ont été astreints à une période d’attente pour donner leur sang dans plusieurs pays, comme les États Unis [1]et le Japon. Évidemment, en France, silence ! le syndrome Tchernobyl est bien connu.

Plus inquiétant, les dons de sang dans les pays sourds aux dangers des vaccins mélangeraient donc sang de vacciné et non vacciné avec un risque des contaminations par la protéine Spike dans le sang que vous pourriez recevoir, et toutes les inconnues que ce scénario fait peser. Nouveau possible scandale du sang contaminé en vue ?

Vaccination et voyage en avion

Sur ce point également circulent beaucoup d’informations, de rumeurs et surtout d’inquiétudes. Il est maintenant scientifiquement établi que les pseudo-vaccins anti-covid favorisent les thromboses et donc les caillots sanguins capables de migrer et de donner des AVC, des embolies pulmonaires, des infarctus etc.  Par ailleurs les longs trajets en avion favorisent également ce type d’incidents.

Finalement, le percutant message du 21 juin 2021 sur Sky News : « les compagnies aériennes russes et espagnoles recommandent aux personnes vaccinées de ne pas prendre l’avion en raison du risque de caillots sanguins. C’est un risque bien connu des vols longs courriers, mais intensifiés par les effets secondaires de la coagulation sanguine déclenchée par les vaccins COVID ».
https://videos.files.wordpress.com/3A6V3I6I/fzs26quetqgeih4r_mp4_hd.mp4

« La prudence notamment voudrait même que, dans tous les pays où ces « vaccins » contre le Covid-19 ont été commercialisés, tous les lots ainsi « libérés » soient retirés immédiatement ; et que ces AMM qui ont été octroyées soient suspendues, voire annulées, en urgence jusqu’à nouvel ordre. C’est en tout cas le sens des recommandations que nous pourrions suggérer aux autorités ad hoc, et notamment françaises. Et, a minima, ces informations doivent être portées à la connaissance de toute personne de façon claire, loyale et appropriée.

D’autant plus qu’en cas d’effets indésirables graves, dont des décès, et pour établir ledit « lien de causalité » avec certitude, les victimes et leurs familles se trouvent souvent démunies face à l’exigence de la « preuve diabolique ».

En résumé sur le site de l’EMA à la date du 6 JUIN 2021 selon EudraVigilance : 13 867 morts et 354 336 accidents sévères répertoriés après vaccinations Covid. [5]

Peut-on en faire l’impasse ?

Le Médiator a été jugé responsable d’un nombre de décès estimé entre 500 et 2 000 personnes, à l’issue d’un long procès. Pourquoi ces morts liées au vaccin n’intéressent-elles pas nos politiques à part de rares exceptions ? Pourquoi les Français ferment-ils les yeux et les médias se taisent-ils, sans se rendre compte qu’ils seront eux-mêmes un jour ou l’autre victimes ?

 

OMS ET GRIPPE

La grippe reste l’un des plus grands défis mondiaux pour la santé publique. Chaque année, d’après les estimations, 1 milliard de cas, dont 3 et 5 millions de cas graves entraînant entre 290 000 et 650 000 décès respiratoires sont recensés. L’OMS recommande la vaccination annuelle contre la grippe, moyen de prévention le plus efficace.

Mail reçu :

Bonjour Tal,

J'ai lu un livre très instructif qui s'appelle : L'arc en ciel invisible d'Arthur Firstenberg. Il établit des liens entre l'histoire de l'électricité et les dégâts constatés sur le plan humain, animal et végétal depuis 220 ans.

J'ai été surpris de découvrir qu'à priori, il existe une concordance troublante entre les grandes épidémies de grippe mondiale et le réseau électrique.

Partant de cette hypothèse, on peut émettre un lien entre la grippe de 1889 en Angleterre et la pose des lignes électriques, la grippe espagnole de 1918 et les antennes radios, la grippe de 1957 et les radars déployés, les satellites mis en place et la grippe de Hong-Kong en 1968, la grippe  A et le déploiement de la 4g en 2009 ; et même entre la Covid-19 et le déploiement de la 5g depuis fin 2019

 

LE POT AUX ROSES

Yves RASIR

Avant de faire une pause de quelques semaines pour… travailler au déménagement des éditions Néosanté,  j’avais imaginé de boucler la boucle et de faire un résumé du Corona Circus.  Un bilan de la grande mascarade que nous vivons depuis un an et demi et un récapitulatif de tous les mensonges que les gouvernements et les médias nous ont assénés en l’espace de 18 mois. Sacré boulot vu le nombre de bobards, d’infos pourries  et de fumisteries que le narratif officiel de la pseudo-pandémie  nous a infligés depuis le début de cette bouffée délirante mondiale. Je m’apprêtais à entamer ce compendium de la bouffonerie covidiste quand, par bonheur, j’ai reçu copie d’un formidable  travail accompli  par un « journaliste citoyen » se faisant appeler  Liutwin.  Intitulé « Covid-19 : le grand cauchemar », ce document PDF  est vraiment une excellente chronique de la  prétendue crise sanitaire et une synthèse très complète de la déferlante totalitaire lui tenant lieu de gestion.

(COVID 19 LE GRAND CAUCHEMAR :https://drive.google.com/file/d/1oSHiNBEi91plxW15HciIV48V4HDXsLU5/edit)

De la trompeuse saturation hospitalière au massacre vaccinal en cours en passant par l’inutilité des masques, l’escroquerie des test PCR, l’absurdité des confinements ou l’évidente mise en place d’une dictature numérique sous couvert de santé publique, cet e-book en libre accès constitue un memento d’autant plus implacable de la grande manipulation qu’il est abondamment sourcé et que ses nombreuses références, scientifiques comme médiatiques, ne doivent rien à la « complosphère ».  Avec autant d’ironie que d’à-propos, l’auteur de cette brillante analyse illustrée de dessins et de tableaux s’amuse d’ailleurs  à recenser moult déclarations et affirmations démenties  par ceux-là mêmes qui les ont  préalablement tenues, la cohérence et la logique ayant définitivement sombré en même temps que le bon sens.  Je vous recommande chaudement de lire et de partager ce document tout en le consultant régulièrement car il s’agit d’une édition continue régulièrement mise à jour. À la 251ème page de ce bouquin digital, vous avez le lien  qui vous mène vers la dernière version actualisée. Liutwin est Français, son « grand cauchemar » se focalise sur la France mais c’est un travail de décryptage à valeur universelle  puisque toute la planète, ou presque, a été plongée dans le même délire cauchemardesque.  (*)

 

Nanoparticules suspectes

L’existence de ce livre me dispense donc de continuer à vous informer sur les différents sujets qu’il aborde. Désormais, je  vais me recentrer  sur ce qui fait la spécificité de Néosanté,  à savoir  la promotion d’un nouveau paradigme médical,   la  divulgation des causes réelles des maladies  et la  disculpation  des virus erronément rendus responsables des épidémies. Si ceux-ci existent et à supposer qu’ils soient isolés dans les règles de l’art  - ce qui est loin d’être prouvé pour le sars-cov2 -  ils ne sont jamais que les témoins d’un terrain mal en point, voire les agents réparateurs de ce terrain dégradé, mais en aucune manière les fauteurs de troubles. En contribuant à la publication et à la diffusion  du livre Virus Mania, notre maison d’édition a ajouté une grosse brique à l’édification d’une nouvelle compréhension des maladies  fallacieusement considérées comme infectieuses et contagieuses alors que leur vraie origine se situe dans des modes de vie délétères, des pollutions environnementales et/ou  des intoxications médicamenteuses. Le covid ?  Dès le départ,  nous avons subodoré que cette grippe saisonnière  potentiellement sévère  était en lien avec certains vaccins,  une iatrogénie débridée,  la campagne de terreur orchestrée par les autorités et la contre-productivité des mesures adoptées. Nous maintenons complètement cette grille de lecture mais nous en admettons certaines faiblesses : pourquoi les pneumopathies atypiques s’accompagnent-elles souvent de micro-thromboses disséminées au point que certains scientifiques décrivent le covid comme une pathologie plus  vasculaire que respiratoire ?  Pourquoi des individus non vaccinés et en très bonne santé sont-ils quand même touchés ? Pourquoi certains patients basculent-ils dans la détresse pulmonaire  sans réaction salutaire de leur système immunitaire, parfois même sans montée de fièvre ? Et pourquoi  l’agueusie et l’anosmie  (les pertes du goût et de l’odorat)  sont-elles plus fréquentes  et prolongées qu’à l’accoutumée, parfois même sans encombrement nasal ? Bref, d’où vient que le syndrome grippal baptisé covid-19 possède de curieuses particularités ?  L’explication  à toutes ces énigmes tient peut-être en un mot : le graphène. Selon un biostatisticien et un médecin espagnols, des nanoparticules de ce matériau  tiré du carbone ont été  secrètement ajoutées aux vaccins afin d’en augmenter l’efficacité. Dans les plus récentes vidéos de leur émission « La Quinta Columna », Ricardo Delgado et José Louis Sevillano affirment  y avoir trouvé des traces  d’oxyde de graphène par microscopie électronique et par d’autres techniques d’observation. Or  l’oxyde de graphène est un  redoutable toxique qui serait à lui seul capable de générer des problèmes de coagulation et  des troubles thrombotiques !  On tiendrait-là l’explication des réactions post-vaccinales souvent fatales et étrangement similaires aux manifestations cliniques du covid.

Ça expliquerait beaucoup de choses

L’adjonction de graphène aux cocktails vaccinaux ne serait pas une nouveauté de 2020  car elle aurait déjà été appliquée aux vaccins antigrippaux apparus en 2019. Ce serait donc ces composants inavoués qui seraient à l’origine des flambées  de covid constatées  là où l’on a massivement « immunisé » les personnes âgées  contre la grippe.  Plus interpellant encore : les nanoparticules de graphène ont des propriétés antivirales et les industriels y auraient recours pour fabriquer  certains types de masques, ainsi que les écouvillons ! Vous voyez le topo ?  Vous imaginez le scénario ?  Si ça se trouve, la pandémie n’a rien de viral et elle résulte en grande partie des  moyens mis en œuvre  pour la combattre. Le port du masque généralisé, le dépistage nasopharyngé et enfin les vaccins administrés seraient les  trois véritables  vecteurs d’une épidémie faussement infectieuse ! À l’appui de cette hypothèse vertigineuse, les lanceurs d’alerte espagnols  mentionnent que le polluant chimique nanoscopique a également des effets sur la balance oxydative et notamment sur les niveaux de glutathion, acteur majeur de la détoxication cellulaire. Or il est bien connu que  le glutathion, s’il baisse très fortement après 65 ans, ne manque pas aux enfants et que son stockage dans le foie est favorisé par une activité physique intensive. On peut dès lors comprendre pourquoi la population infantile n’a nullement été impactée par le covid et pourquoi  les sportifs professionnels échappent totalement à ses formes sévères.  Malgré le port de la muselière et la multiplication des test PCR qui les auraient « graphénisés » via les muqueuses du nez, ces deux catégories ont été protégées par leur taux élevé de glutathion.  Indice supplémentaire que cette thèse est crédible, l’antioxydant et son acide aminé précurseur, la N-acétylcystéine, font figure d’alliés performants dans la prévention et le traitement du covid, comme l’indique  cette étude scientifique.  M’est avis que Dame Vérité est en train de sortir du puits et qu’il sera compliqué pour la propagande covidiste de l’y faire retourner.

 

Manipulation machiavélique ?

Si elle se vérifie, cette histoire de graphène volatile  permettrait de surcroît d’éclairer un autre mystère qui me turlupine, à savoir l’absence de covidés symptomatiques parmi les résistants radicaux que je fréquente. Depuis le début de la mascarade,  mes amis « complotistes » et moi refusons  résolument de  porter le masque, de nous faire tester par  ces longs coton-tiges enfoncés dans les narines et bien sûr de nous faire vacciner. En revanche, nous participons allègrement à des rassemblements extérieurs ou intérieurs qui devraient théoriquement nous exposer à des « clusters ».  Pourtant,  depuis plus d’un an, je n’entends jamais dire que l’un d’entre nous a déclaré autre chose qu’un rhume ou une petite grippe classiques. Serions-nous protégés de la grippe covid  par notre triple réticence à nous plier aux règles ? Et ce refus nous aurait-il mis à l’abri  d’une odieuse machination consistant à contrôler le cerveau des gens exposés aux nanoparticules graphitiques ?  Selon Delgado et Sevillano,  l’oxyde de graphène  possède également des propriétés d’ « absorption électronique », ce qui signifie que ce matériau  révolutionnaire peut être « excité » par certains rayonnements électromagnétiques. Et d’après le duo espagnol, la bande de fréquences à laquelle réagirait le graphène est précisément celle de la technologie 5G, celle que les gouvernements veulent nous vendre à tout prix  et dont ils ont d’ailleurs accéléré le déploiement grâce à la crise et la  mise entre parenthèses de la démocratie.   Les individus « graphénisés» seraient donc intoxiqués  et manipulés à distance ? Ils ne seraient plus maîtres de leurs neurones  et soumis à un programme d’asservissement  mental machiavélique ?  Et ceci expliquerait  au passage  que les vaccinés soient  puissamment magnétisés au point d’injection   ?  Ce scénario d’un obscur et immonde complot, je ne l’ai jamais trop pris au sérieux.  J’ai toujours privilégié celui d’une  pseudo-pandémie auto-réalisée par l’affolement virophobique et la dissimulation de sa vraie causalité toxicologique.  À cet égard,  les révélations sur le graphène comme adjuvant vaccinal me semblent relever du pot aux roses enfin dévoilé. Si elles sont avérées, l’omniprésence  et la magnétisation des nanoparticules sont cependant de nature à ébranler ma réserve envers les théories franchement conspirationnistes. Quand il y a trop de hasards, la pléthore de hasards finit par tuer le hasard.

 

Nouvel article sur FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

Résolution du Conseil de l’Europe contre l’obligation vaccinale !

par Mohamed Tahiri

La résolution 2361 adoptée le 28/1/2021 par le Conseil de l’Europe stipule en articles 7.3.1 et 7.3.2 que la vakxination ne devra PAS être obligatoire et que personne ne devra subir de pressions politiques, sociales ou autres, pour se faire vakxiner, si il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement 

L’article 7.3.2 stipule que personne ne devra être victime de discrimination pour ne pas avoir été vakxiné, en raison des risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vakxiner 

La résolution est ici:recc81solution-2361TÉLÉCHARGER

Le Conseil de l’Europe un organisme indépendant de l’UE, surveillant les Droits de l’Homme en Europe, et travaillant avec la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Donc à vocation judiciaire.
Mais : « Contrairement aux institutions et emblèmes officiels du Conseil de l’Europe, les conventions adoptées par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe n’ont pas de caractère OBLIGATOIRE pour tous ses pays membres… » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_de_l%27Europe ) Cependant les plaignants anti-vaccins pourront maintenant faire valoir leurs droits sur la base de cette Résolution. Du boulot pour Maitre Brusa…

À votre avis pourquoi on n’en parle pas en France? 
Parce que la France a voté contre! 

Voir le site officiel de l’Europe pour ceux qui doutent 

Site: https://pace.coe.int/fr/files/29004

 

De la part du Dr Sacré:

Si vous êtes confronté à une « obligation » vaccinale déguisée, vaccination non obligatoire en réalité liée à un chantage inadmissible
– solitude imposée dans sa maison de repos et de soins
– menace d’écartement obligatoire
– menace d’exclusion, rejet, discrimination, attaque verbale ou non verbale, insulte, intimidation… (Dans ce domaine, l’imagination humaine dogmatique est sans bornes)
– menace d’accès refusé à des soins
– menace d’accès refusé à des formations, stages, métiers…
– interdiction d’accès à des lieux de loisirs, culturels ou de déplacements (train, avion…) :

Je vous signale que toutes ces menaces sont de la DISCRIMINATION et cela est puni par la loi. 

A vous de solliciter les acteurs du droit pour, collectivement (!), par exemple via Notre Bon Droit, Initiative Citoyenne, Réaction19, porter plainte et vous porter partie civile.
Ensuite, utilisez les résolutions existantes, même si elles n’ont pas valeur de loi (je rappelle que les arrêtés gouvernementaux-masques, confinement, n’ont pas valeur de loi n’ont plus)

Voici des courriers types à avoir sur vous en permanence, et à faire compléter, signer par les personnes qui voudraient vous injecter quelque chose, ou le faire avec certains de vos proches (parents âgés, enfants…), alors que vous et vos proches n’avez pas été suffisamment informés (droit du patient) ou que l’ayant été, vous refusez de mettre en danger votre intégrité physique ou celle de vos proches (droit du patient) :

DECLARATION D’ENGAGEMENT DE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE POUR L’ADMINISTRATION DU VACCIN PFIZER/BIONTECH OU MODERNA DANS LE CADRE DE LA COVID-19 sur Réaction 19.

Mon document personnel :

Attestation de responsabilité en cas d’injection de vaccin contre le COVID-19 :

Je, soussigné, 

Docteur ou son représentant,

Affirme sur l’honneur connaître tous les composants et produits contenus dans ce vaccin intitulé : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Affirme sur l’honneur connaître toute la littérature en rapport avec les effets secondaires documentés du vaccin administré ce jour, dénommé :

Affirme sur l’honneur avoir informé correctement et complètement la personne à laquelle j’injecte ce vaccin dénommé :

Et en accepte la pleine et entière responsabilité morale, civile et pénale, notamment en dépit de l’ignorance que j’ai du statut immunitaire actuel de la personne vaccinée, dénommée :

Fait à  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le . . . . . . . . . . . . .

Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Titre :

Signature :

 

Nouvel article sur L'Informateur.

Q SCOOP – Israël/Coronavirus: le nombre de patients dans un état grave augmente peu à peu malgré la vaccination.


À tous ceux qui ne veulent pas voir, voilà les faits. Le reste n'est que propagande.

Israël/Coronavirus: le nombre de patients dans un état grave augmente peu à peu malgré la vaccination

ISRAËL: NOUVELLES INTERROGATIONS SUR L'EFFICACITÉ VACCINALE

16 nouveaux patients contaminés par le variant #Delta sont tombés dans un ÉTAT GRAVE cette semaine

 

VACCINS SCANDALES MENSONGES MANIPULATIONS ARGENT

FRANCOISE JOET DIT TOUT EN DIX MINUTES /

https://www.facebook.com/100000996608467/posts/4103157703060743/?sfnsn=scwspmo

 

Aiguilles de pin pour se protéger des vaccinés?

https://cogiito.com/societe/le-the-aux-aiguilles-de-pin-est-il-la-reponse-a-la-transmission-du-vaccin-contre-le-covid-decouvrez-la-suramine-lacide-shikimique-et-comment-fabriquer-vos-propres-extraits/

 

Le nouveau procès de Nuremberg 2021
Procès contre Jorge Bergoglio pour crimes contre l’humanité

Avocat Dr. Reiner Fuellmich
Chef du comité d’enquête Corona

Le Patriarcat Catholique Byzantin dépose par la présente une plainte contre Jorge Bergoglio, dit François, et qui occupe la papauté au sein de l’Église catholique, pour crimes contre l’humanité en relation avec le scandale du Covid-19.

Jorge Bergoglio :

1) a lancé une fausse alerte et ordonné la fermeture d’églises dans le monde entier sur base de fausses informations, manipulant et traumatisant ainsi mentalement des millions de croyants catholiques. Sa fausse alerte, confirmée dans les faits par la fermeture d’églises, a traumatisé mentalement même l’opinion publique mondiale. Avec sa complicité dans le scandale du Covid-19, Jorge Bergoglio a rejoint le crime organisé contre l’humanité.

2) a ordonné le port de masques dans les églises et le maintien d’une distance, sociale, provoquant ainsi une panique et une psychose de masse, comme s’il y avait une menace extrêmement grave pour la vie des gens. En fait, il a commis une fraude et une manipulation flagrantes.

3) a abusé de l’autorité morale de sa fonction pour une agitation suggestive de masse en faveur d’un vaccin à ARN messager fatalement dangereux et nocif qui :

a) modifie le génome humain, ce qui conduit à l’extermination de la race humaine, et ceci est un crime perpétré contre Dieu le Créateur et contre l’humanité ;

b) contient des tissus arrachés à un enfant à naître vivant, avant qu’il ne soit assassiné ;

c) contient de l’hydrogel doté de nanoparticules organiques, ce qui non seulement nuit à la santé, mais fait également partie du processus de puçage progressif de l’humanité ;

d) est un véhicule pour le génocide de l’humanité de 6 milliards de personnes, selon l’agenda du Club de Rome.

Bergoglio est donc responsable devant Dieu non seulement du génocide planifié de l’humanité, mais aussi de la soumission des âmes au système satanique de la bête (Apoc. 13-14).

Nous demandons que notre action en justice soit maintenue pour ces raisons impérieuses, et que Jorge Bergoglio soit traduit en justice en tant que criminel contre l’humanité en vertu du droit international et du Code de Nuremberg.

L’action en justice a été déposée par le Patriarcat Catholique Byzantin, le 19 mai 2021.

Abonnez-vous aux newsletters du PCB

list-manage.com/subscribe?u=bed9f40cf4da3e3582e1ecefc&id=c8496b93c

( Source : https://gloria.tv/post/HrD1XTBVjJb43iUmCVxpMPk7e

 

Nouvel article sur L'Informateur.

Q VIDÉOS – URGENT : Antidote au vaccin Arn, explication du graphène par « La Quinta Columna » en vidéo.

par Qactus


URGENT: Antidote au vaccin Arn

Rappelez-vous l'article Qactus ci-dessous décrié par certain, du coup "La Quinta Columna" Nous a carrément refait l'article en vidéo pour mieux comprendre le sujet, énorme merci pour leur travail, car vous avez ainsi l'explication du graphène, merci a ceux qui ont fait la traduction en français. À vous de juger.

Q SCOOP – La COVID-19 est causé par l’oxyde de graphène introduit par plusieurs voies dans le corps.

 

L’AGENDA VACCINAL

Commençons par ce document envoyé par le MI6 décrivant les prochains mouvements planifiés dans leur fausse pandémie et leur vraie campagne de vaccination. Ce document secret de Neil Ferguson
https://www.imperial.ac.uk/people/neil.ferguson de l'Imperial College of Medicine de Londres a été envoyé à "Nick Clegg (Facebook), Jack Dorsey (Twitter), Susan Wojcicki (YouTube) et Sundar Pichai (Google/Alphabet)" entre autres et appelle à... 

- une loi martiale médicale permanente
- la censure complète de toute vérité sur la pandémie
- le déploiement de l'armée dans les rues
- la sortie constante de nouvelles variantes de "Covid-19"
- et discute de la manière de forcer tout le monde à se faire vacciner, etc. 

Veuillez le faire circuler largement. 9556d7b6-e243-495e-8b0f-53095aa428ec.pdf (constantcontact.com)

Le MI6 a expliqué pourquoi il a divulgué ce document : "Quand ils [la mafia khazarienne] ont réalisé qu'ils avaient perdu le contrôle du complexe militaro-industriel, ils se sont tournés vers la guerre biologique de Porton Down. Tout ce chaos est une dissimulation et ce que nous appelons "un calamar et son encre".  

Selon le FSB russe, le plan du KM consiste à "séparer les gens en deux groupes, les obéissants et les rebelles...".

Les types obéissants accepteront des vaccins qui les rendront totalement contrôlés par l'IA (Intelligence artificielle) et les programmer comme des machines. Ils se sentiront calmes, intelligents et heureux. Leurs nouveaux Maîtres leur offriront de l'argent, des maisons, des voyages, etc." Si cela vous semble tiré par les cheveux, jetez un œil à cet article de l'Université Rockefeller (où mon frère a obtenu son doctorat) publié en avril 2017 : "Jeffery Friedman et ses collègues ont démontré qu'ils pouvaient télécommander par radio l'appétit et le métabolisme du glucose des souris - une technique sophistiquée pour modifier sans fil les neurones du cerveau des animaux. En appuyant sur un interrupteur, ils sont en mesure de donner faim aux souris ou de supprimer leur appétit, tout en leur permettant de mener une vie normale. Les biologistes peuvent activer ou désactiver à volonté les neurones d'un animal vivant - rapidement, à plusieurs reprises et sans implant - en modifiant les cellules pour les rendre réceptives aux ondes radio ou à un champ magnétiqueCe système repose sur une protéine fluorescente verte empruntée aux méduses, un anticorps particulier dérivé des chameaux, des sacs spongieux de particules de fer et l'équivalent cellulaire d'une porte fabriquée à partir d'une protéine qui perce la membrane, le tout livré et installé par un virus génétiquement modifié.  La télécommande de cet engin est un outil de soudure modifié? (bien qu'un aimant acheté dans le commerce fonctionne également).
https://seek.rockefeller.edu/flipping-a-switch-inside-the-head/

Les lanceurs d'alerte espagnols ont témoigné comme suit : Tous les vaccins sont fabriqués avec la même nanotechnologie. En Espagne, on l'a même appelée "nanoparticules secrètes". Ces nanoparticules deviennent magnétiques lorsqu'elles atteignent la même température que le corps humain. Si elles restent dans un environnement inférieur à zéro, elles restent non magnétiques. 

Pourquoi congèle-t-on les vaccins ?

https://www.nature.com/articles/s41598-020-78262-w 

Les molécules de GRAPHENE peuvent interagir avec les neurones du cerveau en mode distant avec différentes fréquences radio (la 5G pourrait être l'une d'entre elles), elles peuvent cartographier le cerveau et envoyer et recevoir des INSTRUCTIONS à distance.
https://www.noldus.com/applications/magnetogenetics
https://www.henrymakow.com/2021/06/covid-vaccine-delivers-nanoparticles.html 

Voici d'autres preuves tirées d'une étude réalisée au Luxembourg :
Dans le groupe non vacciné, le nombre de personnes attirées par l'aimant était de 0 (zéro) sur les 30 personnes interrogées. L'expérience s'est donc arrêtée là pour ce groupe.
Dans le groupe inoculé, par contre, 29 des 30 personnes interrogées ont montré une attraction pour l'aimant. Autrement dit, l'aimant a adhéré à leur peau sans difficulté.
Document consultable ici :
https://eraoflight.com/2021/07/06/benjamin-fulford-full-report-the-ccp-turned-100-last-week-the-usa-turned-245/
Les vidéos qui alertent, sans moqueries, sont retirées, alors qu'énormément de vidéos et d'articles le démentent. Ceci est révélateur. 

Le KM essaie désespérément d'injecter à tout le monde ces vaccins de contrôle mental avant qu'ils ne perdent leur pouvoir. C'est pourquoi le président français esclave des Rothschild, Emmanuel Macron, essaie de rendre les vaccins obligatoires.

 

EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS ::

L'effet néfaste causé par les injections du CCP/COVID-19 sur la santé des personnes a été enregistré à plusieurs reprises. Si nous ne considérons que les rapports volontaires aux États-Unis, dans l'UE et au Royaume-Uni pour un effet négatif, ce nombre a atteint 2 144 512.

De ce nombre, plus de 783 528 étaient des blessures graves et 22 800 ont été tuées.

Selon une étude américaine, un pour cent des effets secondaires des vaccins sont signalés.

Le médicament présenté comme un vaccin n'a été autorisé qu'en cas d'urgence car la phase expérimentale n'est pas encore terminée.

"Avant de prendre la décision de participer à cette expérience de santé sans précédent, il peut être sage d'évaluer votre assurance personnelle et votre capacité financière à faire face à une blessure grave, car les fabricants de vaccins pandémiques sont indemnisés contre les poursuites", a averti la page de recherche mondiale du Dr Joseph Mercola.

 

MORATOIRE (FR)

https://www.reinfosante.ch/moratoire-fr/

Relance de la demande de moratoire face aux vaccins ARN, juin 2021 (télécharger PDF: lettre d’accompagnement, la nouvelle demande de moratoire, dossier effets secondaires)

30 juin 2021: Relance de la demande de moratoire face aux vaccins ARN:

Concerne : Nouvelle demande de moratoire des « vaccins » contre le SRAS-CoV-2

A l’attention de :

  • M. le Conseiller fédéral Alain Berset, en charge de la santé Mme Anne Lévy, directrice de l’OFSP
  • Prof Christoph Berger, président de la commission fédérale pour les vaccinations Mme Christine Kopp, cheffe du Task Force COVID de l’OFSP
  • Mme Andrea Arz de Falco, de la Division des maladies transmissibles
  • M. Raimund Bruhin, directeur de Swissmedic
  • Dr Claus Bolte, chef des autorisations de Swissmedic
  • Dr Christoph Küng, chef de la sécurité des médicament de Swissmedic

Mesdames, Messieurs,

Nous faisons référence à notre première demande de moratoire des « vaccins » prévus contre l’infection au SRAS CoV-2, du mois de janvier 2021, à laquelle vous n’avez pas jugé utile de donner une suite favorable, malgré la pertinence des motifs invoqués.

Suite à la mise en évidence récente de la toxicité de la protéine spike produite dans le cadre du procédé « vaccinal » qui pourrait expliquer les complications thrombo-emboliques observées, nous sommes contraints à vous alerter une nouvelle fois de manière urgente et instante.

Il parait particulièrement approprié de rappeler le principe élémentaire de précaution guidé par l’objectif de « primum non nocere ». Compte tenu des conditions expérimentales, des risques avérés, du manque de transparence et de rigueur des tenues des données de pharmacovigilance, et des entorses graves à l’éthique médicale qui prévoit le consentement libre et éclairé, nous vous rendons attentifs qu’en cas de refus de votre part d’entrer en matière, nous n’hésiterons pas à prendre toutes les mesures utiles afin que notre droit à une réponse approfondie soit respecté.

En conséquence de ce qui précède nous demandons :

  • la cessation de la campagne vaccinale et expérimentale basée sur la technologie génétique à ARNm ;
  • la suspension immédiate des autorisations à durée limitée (ADL) octroyées par Swissmedic ;
  • la suspension immédiate des campagnes de propagande massive #JeMeVaccine « pour que la vie reprenne » et « un geste du cœur pour tous », lancée pour encourager la vaccination anti-COVID 19 et visant toute la population dès 12 ans, quel que soit l’état de santé individuel.

Ceci pour les raisons suivantes :

  1. – Les essais cliniques de phase 3 ne sont pas terminés
  2. – Critères d’octroi de l’autorisation à durée limitée non respectés
  3. – Les effets secondaires à moyen et long terme ne sont pas connus
  4. – Les effets indésirables sont insuffisamment annoncés et néanmoins très préoccupants !
  5. – Le consentement éclairé n’est pas appliqué
  6. – Il existe d’autres voies de traitement précoce et bon marché
  7. – Démocratie et Constitution bafouées : discriminations et absence de débat ouvert
  1. – Les essais cliniques de phase 3 ne sont pas terminés:

Les essais cliniques des phase 3 pour les injections de Pfizer-BioNTech et Moderna sont actuellement inachevés, puisqu’ils prennent fin en mai 20231 et octobre 20222 respectivement.

L’état des connaissances au sujet de cette technologie3 est par conséquent encore limité et jamais, dans toute l’histoire de la médecine, une campagne pour une thérapie expérimentale n’a été lancée sur l’ensemble de la population.

2.– Critères d’octroi de l’autorisation à durée limitée non respectés:

Selon la loi, une autorisation à durée limitée (ADL) octroyée par Swissmedic est en principe prévue pour mettre à disposition (en dehors des essais cliniques) des traitements destinés à des malades atteints de pathologies mortelles.

Or, ces produits encore méconnus à large échelle bénéficient d’une telle ADL alors qu’ils concernent une maladie globalement peu mortelle.

En effet, selon les statistiques tirées du site www.covid19.admin.ch, parmi les cas, hospitalisations et décès confirmés en laboratoire, le taux de mortalité par tranche d’âge est : Du 20 février 2020 au 5 janvier 2021

  • 00-09 ans = 0.02%,
  • 10-19 ans = 0.002%,
  • 20-29 ans = 0.003%,
  • 30-39 ans = 0.008%,
  • 40-49 ans = 0.03%,
  • 50-59 ans = 0.17%,
  • 60-69 ans = 1.1%,
  • 70-79 ans = 5.2%,
  • +80 ans = 16.5%

À noter que l’espérance de vie en Suisse est de 83 ans.

3.– Les effets secondaires à moyen et long terme ne sont pas connus:

Swissmedic a totalement conscience que, contrairement à des effets secondaires à court terme, il n’existe aucune donnée, ni de possibilité de faire des projections, en ce qui concerne les effets à moyen et long terme de ces produits biotechnologiques (4) à base de nucléotides modifiés et non-naturels (5).

Les nouveaux principes actifs du « vaccin », dont le code ARNm synthétique5 pour fabriquer la protéine spike (la glycoprotéine de surface), la spike en soi et les nanolipides synthétiques, peuvent être pathogènes avec des actions pro-inflammatoires et toxiques pour les cellules et le métabolisme, altérant la fonction endothéliale (6) et endommageant de nombreux tissus et organes. (7,8,9,10)

Le calcul « bénéfice-risque » de ces produits, indissociable de l’éthique médicale basée sur le « PRIMUM NON NOCERE», ne peut donc être valablement établi en leur faveur.

Etonnament ces produits sont pourtant recommandés à toute la population, y compris aux jeunes, aux femmes enceintes et aux personnes ayant une médication lourde (notamment contre le cancer), par exemple, alors qu’aucune étude préalable n’a été effectuée quant aux effets adverses sur ces sous-groupes, ni quant aux interactions médicamenteuses potentiellement dangereuses.

Nous vous rappelons que la responsabilité juridique des autorités politiques et sanitaires en cas d’effets potentiels délétères ou létaux, ainsi que pour fraude, tromperie et mauvaise conduite, est engagée.

Ce qui n’est pas le cas, rappelons-le, des laboratoires pharmaceutiques qui ont négocié leur impunité en cas d’effets indésirables liés à leurs produits.

4.– Les effets indésirables sont insuffisamment annoncés et néanmoins très préoccupants ! Selon les estimations de Swissmedic, seuls 10% des effets indésirables sont annoncés pour les vaccins (11, 12,13):

En Suisse, au 18 juin 2021, Swissmedic a recensé 2 994 effets indésirables, dont 1 043 graves et 97 décès (14) (3 768 490 personnes vaccinées).

A titre d’exemple à l’étranger, au Royaume-Uni, au 19 mai 2021, on a ainsi répertorié : 859 481 effets adverses recensés pour 236 960 personnes, et 1213 décès (37 250 363 personnes vaccinées avec au moins une dose) (15). Dans l’UE, plus de 11 500 décès ont été signalés suite à la vaccination jusqu’au 15 mai, ainsi que 280 943 personnes avec des séquelles16.

Ces chiffres incluent des troubles neurologiques et sensoriels, des troubles de la coagulation, des troubles respiratoires, des infections (y compris par le COVID), des maladies auto-immunes, des pathologies sur l’appareil reproducteur féminin et des décès.

Nous constatons aussi un phénomène étrange mais bien réel de magnétisme sur le corps, ou « magnétofection », suite à la vaccination, observé dans de nombreux cas cliniques !

Ces dégâts ne sont pas acceptables pour un produit détenant seulement une autorisation à durée limitée, encore en phase 3 des essais cliniques, et pour une maladie peu mortelle pour la grande majorité de la population.

Nous estimons que Swissmedic ne peut pas honnêtement prétendre qu’il existe un profil bénéfice-risque positif en faveur de cette injection génique et expérimentale.

5.– Le consentement éclairé n’est pas appliqué:

Seule la présentation orientée sur les bénéfices supposés de ces produits biotechnologiques est présentée aux personnes qui se vaccinent. Les effets adverses, parfois graves, sont pourtant largement minimisés.

En plus, les patients sont indûment influencés lorsque les informations sur les risques sont présentées selon une approche de risque relatif et non de risque absolu17, ce qui fausse grandement l’interprétation de l’efficacité de ces « vaccins ».

Dans ce contexte, alors que même des adultes ne peuvent pas exercer un consentement éclairé, nous sommes d’autant plus effarés par les récentes propositions visant à permettre aux enfants de 10 ans de se faire vacciner sans autorisation parentale (18).

Prenons note de l’article 1 du Code de Nuremberg (19) :

« Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela veut dire que la personne concernée doit avoir la capacité légale de consentir ; qu’elle doit être placée en situation d’exercer un libre pouvoir de choix, sans intervention de quelque élément de force, de fraude, de contrainte, de supercherie, de duperie ou d’autres formes sournoises de contrainte ou de coercition ; et qu’elle doit avoir une connaissance et une compréhension suffisantes de ce que cela implique, de façon à lui permettre de prendre une décision éclairée. »

6.– Il existe d’autres voies de traitement précoce et bon marché:

Depuis des mois, des médecins du monde entier tentent de faire savoir qu’ils parviennent à des résultats probants grâce à des traitements précoces et peu coûteux.

Leurs affirmations sont désormais corroborées par des études scientifiques solides, nombreuses et à grande échelle (20).

Ces centaines de médecins publient et partagent leurs expériences de prise en charge précoce, à l’aide de traitements et suivis efficaces et peu coûteux, dont l’Ivermectine. Toutes ces approches contribueraient pourtant à décharger les unités de soins intensifs des hôpitaux.

Malgré cela, toutes ces voies alternatives sont purement et simplement ignorées par les autorités politiques et sanitaires, engoncées dans une vision étroite des seules réalités hospitalières. Toute la puissance de frappe de la médecine de première ligne est ainsi tout bonnement mise sur la touche, à l’heure où toutes les forces et toutes les voies thérapeutiques possibles devraient être explorées dans la lutte de ce qui est en train de devenir non plus une épidémie, mais une endémie avec laquelle il va falloir apprendre à vivre.

Cette censure intellectuelle et scientifique est d’autant plus inadmissible que la campagne de vaccination comme seule arme bafoue de manière éhontée le serment d’Hippocrate et le principe de précaution.

7.– Démocratie et Constitution bafouées :

Discriminations et absence de débat ouvert Sous la loi d’urgence COVID 19, les autorités mettent en place les instruments juridiques visant une discrimination des non-vaccinés, et des citoyens qui refuseront de se soumettre aux tests invasifs. Ceci est une violation directe de la convention d’Oviedo, qui vise à protéger la dignité et l’identité de tous les êtres humains et à garantir à toute personne, sans discrimination, le respect de son intégrité et de ses autres droits et libertés fondamentales à l’égard des applications de la biologie et de la médecine. (21)

Sans le certificat COVID/pass sanitaire, les individus pourront-ils circuler librement et participer à la vie sociale, comme l’exige la Constitution suisse ?

Nous demandons l’opportunité de débattre ouvertement avec vos experts, notamment la Commission fédérale pour la vaccination, afin de pouvoir aborder avec intégrité et transparence nos préoccupations urgentes en matière de santé publique, d’éthique, de transparence, de respect de la démocratie et de la liberté de nos concitoyens.

Nous, médecins, pharmaciens, infirmiers, personnels soignants, professionnels de la santé (indépendants ou en institution), conscients de notre responsabilité, exigeons un MORATOIRE IMMÉDIAT sur la campagne d’injection à technologie ARNm, afin de garantir la protection de la santé des citoyens, de nos enfants, ainsi que des générations futures.

Au nom de l’ONG, Réinfo Santé Suisse International, Delphine Héritier de Barros, Présidente. [email protected], reinfosante.ch

Au nom de l’association Alétheia, Dr. méd. Andreas Heisler.

 

Qui peut encore parler de vaccin ?

La protéine Spike est l’agent mortel n°1 de la dépopulation

Sur odysee jean jacques crévecoeur montre les méfaits de spike et comment s’en protéger

Un génocide est en cours, mais l’antidote contre la protéine spike des faux vaccins existe

 

D'un français aux USA - très intéressant

Très motivant – Les américains montrent le chemin – Donald Trump fait tout ce qu’il peut – il faut l’aider  comment des parents se mobilisent

5 min 18 à voir absolument

https://m.vk.com/video634256232_456239609?list=c14618dcca1a48f16b&from=wall-195349951_93017

 

Nouvel article sur FRANCE MEDIAS NUMERIQUE

300 enfants morts du vaccin Covid 19 depuis mars 2021

par Mohamed Tahiri


Vidéo

Depuis mars, plus de 300 enfants âgés de 12 à 18 ans sont morts après avoir reçu le vaccin.

https://cbdsbcom.files.wordpress.com/2021/07/img_8075.mp4


Traduction en français:

.Depuis mars, plus de 300 décès ont été enregistrés chez des enfants âgés de 12 à 18 ans après avoir reçu les vaccins Pfizer ou Moderna. Le problème médical concerne la myocardite et la péricardite, des inflammations autour du cœur et du cœur.

Rapport catastrophique sur la vaccination en Israël

23 mai 2021La Lumière du monde

Par Gilad Atzmon

Le Comité populaire israélien (IPC), un organisme civil composé d’éminents experts israéliens de la santé, a publié son rapport d’avril sur les effets secondaires du vaccin Pfizer.*

Les conclusions sont catastrophiques à tous les niveaux possibles. Leur verdict est qu' »il n’y a jamais eu de vaccin qui ait nui à autant de personnes ».

« Nous avons reçu 288 rapports de décès autour de la vaccination (90 % jusqu’à 10 jours après la vaccination), 64% d’entre eux étaient des hommes. » Pourtant, le rapport indique que « selon les données fournies par le ministère de la Santé, seuls 45 décès en Israël étaient liés à la vaccination ».,lLe vaccin Pfizer pourrait être associé à plus de décès en Israël seulement que le vaccin AstraZeneca dans toute l’Europe.

« Selon les données du Bureau central des statistiques, en janvier-février 2021, au plus fort de la campagne israélienne de vaccination de masse, on a constaté une augmentation de 22 % de la mortalité globale en Israël par rapport à l’année précédente.

L’IPC constate que « dans le groupe d’âge des 20-29 ans, l’augmentation de la mortalité globale a été la plus spectaculaire. Dans ce groupe d’âge, on constate une augmentation de 32 % de la mortalité globale par rapport à l’année précédente ».

Encore une fois, si cette analyse statistique est correcte, alors les chiffres rapportés par les autorités sanitaires israéliennes sont trompeurs de plus de 22 fois.

L’IPC révèle également que « le risque de mortalité après le second vaccin est plus élevé que le risque de mortalité après le premier vaccin ».

L’IPC révèle que « à la date de publication du rapport, 2066 rapports d’effets secondaires se sont accumulés et sont parvenus au Comité d’enquête civil et les données continuent d’arriver. Ces rapports indiquent des dommages à presque tous les systèmes du corps humain….

En Israël, le gouvernement cherche désespérément à vacciner les enfants. L’IPC souligne qu’une telle démarche peut être désastreuse. « À la lumière de l’étendue et de la gravité des effets secondaires, nous souhaitons exprimer la position du comité selon laquelle la vaccination des enfants peut également entraîner chez eux des effets secondaires, tels qu’observés chez les adultes, y compris la mort d’enfants en parfaite santé. Comme le coronavirus ne présente aucun danger pour les enfants, le comité estime que l’intention du gouvernement israélien de vacciner les enfants met en danger leur vie, leur santé et leur développement futur. »

Je dois mentionner que le travail de l’IPC a été très peu couvert par la presse israélienne. Ces experts de la santé font un travail courageux, sachant que leur licence d’exercice de la profession médicale et leurs moyens de subsistance sont gravement menacés.


Covid-19 et vaccin : la généticienne Alexandra Henrion-Caude nous dit tout.

https://bibleetsciencediffusion.org/index.php/2021/01/24/henrion-caude-interview/

 

Didier Raoult: échec de la vaccination tous azimuts. Les vaccinés tombent sous Delta

https://les7duquebec.net/arch

Le professeur montre que la vaccination est un échec dramatique dans les pays les plus soumis à Big Pharma ! Le vaccin ne protège pas…

 

Les Voix du Cœur - Teaser chanson

Aujourd’hui on n’a plus le droit, de faire comme si on n’savait pas
On les a culpabilisés, Obéir était plus aisé
Mais maintenant il faut agir, se soulever, désobéir
Ecouter simplement son cœur, et tous ensemble nous serons vainqueurs 
Aujourd’hui on n'a plus le droit , de faire comme  si on n’savait pas…

https://www.youtube.com/watch?v=qLFUVu3l5FI

 

Nouvel article sur Michelduchaine

La Gigantesque Arnaque du COVID-19:Les vaccins anti-Covid-19 pourraient être à l’origine des variants

par Michel Duchaine

 En janvier, un rapport du service de renseignement des forces de défense israéliennes (pdf) mettait en garde contre le fait que le programme de vaccination de masse en Israël pourrait créer une mutation résistante aux vaccins Covid-19. Préparé pour le Centre national d’information et de connaissances sur le coronavirus, le rapport indiquait que « la campagne de vaccination de masse qui se déroule parallèlement à l’épidémie active en Israël peut ‘pousser le virus à évoluer' ».

En mai, Luc Montagnier de l’Institut Pasteur, le virologue dont la découverte du VIH lui a valu un prix Nobel en 2008, a averti que les vaccins Covid-19 suscitent des variants plus mortels. « Je fais des expériences à l’Institut avec des patients qui sont tombés malades du coronavirus après avoir été vaccinés. Je vais vous montrer qu’ils sont en train de créer des variants résistants au vaccin », a-t-il déclaré lors d’une interview en France. « Ce sont les anticorps produits par le virus qui permettent à une infection de se renforcer. […] Il est clair que les nouveaux variants sont créés […] grâce à la vaccination. »

Le Dr Luc Montagnier

Bien que d’autres ne soient pas d’accord, le fait qu’une vaccination de masse au milieu d’une pandémie puisse créer des variants relève de la science fondamentale, a déclaré le Dr Geert Vanden Bossche, virologue belge, dont les références dans l’industrie des vaccins incluent des postes chez GSK Biologicals, Novartis Vaccines, l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) ainsi que la Fondation Bill et Melinda Gates.

Dans un discours-programme prononcé lors du Sommet sur les vaccins aux États-Unis et dans une lettre adressée à l’Organisation mondiale de la santé (pdf), le Dr Bossche a exposé le danger. Comme les vaccins contre le Covid-19 sont incapables d’éliminer rapidement le virus Covid-19, ils créent un terrain propice à l’apparition de variants, un peu comme cela se produit avec les bactéries qui ne sont pas éliminées lorsque les patients ne prennent pas un traitement complet d’antibiotiques. Le virus a alors le temps de s’adapter et de muter – ce qui ne le tue pas rapidement rend sa progéniture plus forte – ce qui a donné lieu à cette suite interminable de variants que nous observons actuellement.

Selon le Dr Bossche, le danger de cette « évasion immunitaire » est considérablement accru par les confinements, qui empêchent le système immunitaire inné de l’organisme d’être suffisamment sollicité par des agents pathogènes aléatoires et d’autres agents environnementaux pour qu’il reste entraîné et en forme, un peu comme le déconditionnement qui se produit lorsque nous ne faisons pas suffisamment d’exercice physique pour maintenir notre cœur, nos poumons et nos autres muscles en forme.

La tempête parfaite d’un système immunitaire inné inapte et de vaccins Covid-19 inefficaces contre des virus mutants de plus en plus virulents de leur propre fabrication verra les personnes précédemment infectées par le Covid-19 et les vaccinés eux-mêmes succomber à l’infection par les variants, a affirmé le Dr Bossche, qui a ajouté que les vaccinés courent un risque particulier, car les anticorps spécifiques à longue durée de vie produits par la vaccination ont particulièrement tendance à neutraliser les anticorps généraux du corps (pdf).

La théorie selon laquelle les vaccins ne sont pas aussi efficaces contre les variants a été étayée par une étude non évaluée par des pairs réalisée en mai par 14 chercheurs de cinq écoles de médecine et universités allemandes, qui ont découvert que le variant Delta (indien) B.1.617 hautement transmissible – l’un des quatre variants classés par l’OMS comme « variant préoccupant au niveau mondial«  – est plus à même que le virus original d’infecter des patients qui ont été précédemment vaccinés ou infectés.

Les auteurs ont conclu que la capacité du variant Delta à échapper aux anticorps spécifiques du Covid-19 « peut contribuer à la propagation rapide de ce variant », ajoutant que « dans les populations présentant un pourcentage élevé de personnes ayant des réponses immunitaires préexistantes contre le SRAS-CoV-2[alias Covid-19], les variants viraux qui peuvent échapper au contrôle immunitaire ont un avantage sélectif ». Ils ont noté qu’un phénomène similaire a pu se produire avec le variant sud-africain, B.1.351, et une mutation brésilienne appelée P.1, qui semblent également prospérer dans les populations ayant acquis une immunité contre le Covid-19.

En d’autres termes, les personnes immunisées contre le Covid-19 pourraient être encore vulnérables à des variants plus transmissibles et/ou mortels du virus.

Une autre étude non évaluée par des pairs qui étaye cette théorie a été réalisée par les services de santé israéliens Clalit et l’université de Tel-Aviv. Elle a analysé 800 personnes qui avaient été infectées par le Covid-19 – 400 d’entre elles avaient été préalablement vaccinées et 400 n’avaient pas été vaccinées – pour découvrir que celles qui avaient été entièrement vaccinées par deux injections Pfizer avaient contracté le variant sud-africain à un taux huit fois supérieur à celui des personnes non vaccinées (bien que la taille de l’échantillon soit très petite). L’étude, qui a comparé les deux groupes en fonction de données démographiques telles que l’âge et le sexe, a également révélé que les personnes ayant reçu une injection Pfizer ont plus souvent contracté le variant britannique que celles qui n’en ont reçu aucune.

Deux nouvelles inquiétudes ont été exprimées dans un article paru dans Science au début de l’année, intitulé « New mutations raise specter of ‘immune escape' » (le phénomène des nouvelles mutations soulève la question de l’ « évasion immunitaire »), qui décrivait comment des mutations plus mortelles pouvaient apprendre à échapper à la réponse immunitaire chez des personnes précédemment guéries ou vaccinées, ce qui conférait à la mutation un avantage dans les populations à forte immunité. Dans un exemple, Jesse Bloom, biologiste évolutionniste au Fred Hutchinson Cancer Research Center, a montré que E484K, une mutation d’un variant sud-africain inquiétant appelé 501Y.V2, réduisait la puissance d’anticorps spécifiques d’un facteur pouvant atteindre 10.

Pour lutter contre les vagues de mutations provoquées par le Covid-19, de nombreux experts insistent sur la nécessité de créer de nouveaux vaccins. Mais si ces vaccins sont administrés pendant une pandémie, d’autres avertissent qu’ils pourraient simplement perpétuer un cercle vicieux où de nouvelles variantes engendrent le besoin de nouveaux vaccins engendrant de nouvelles variantes.

 

Signalons cet excellent dossier de Jo SCHNEIDER :

Téléchargez le document

 

Voilà, chers amis, n’hésitez pas à faire circuler ces informations ! L’été sera chaud mais la lumière finit toujours par vaincre les ténèbres, soyez-en sûrs !

Tal SCHALLER