BLOG 4 de Tal SCHALLER

Chers amis,

« Ne croyez pas un mot des versions officielles. Les gouvernements ne sont pas là pour représenter le peuple, mais des intérêts qui lui sont étrangers… » (Anonyme)

Voici des informations que je crois importantes pour vous permettre de sortir de l’hypnose collective créée de toutes pièces par ceux qui veulent faire des êtres humains leurs esclaves. Réaliser par exemple que les media ont pu, en distillant des messages de peur de manière répétitive, fait croire à une grande partie de la population que le coronavirus de cette année était bien pire que la grippe des années précédentes est une mystification colossale ! Jamais auparavant on n’avait convaincu les gens de porter des masques, de ne plus embrasser leurs parents ou grands parents, de craindre tout contact avec autrui, de se laver les mains plusieurs fois par jour, de désinfecter à tour de bras (avec des produits toxiques !) toutes les surfaces… un délire incroyable ! Ceci alors que comme le dit si bien le professeur Raoult, ce grand virologue : « C’est une grippe comme les autres ! »

Bien sûr la manipulation des chiffres peut faire croire que le coronavirus tue beaucoup puisque depuis quatre mois toutes les morts sont déclarées dues à ce virus ! Quelle duperie éhontée !

Sur Youtube tal schaller j’ai mis des vidéos qui ont pour but d’éveiller les consciences, regardez-les et faites circuler ! Ce que nous pouvons faire de mieux pour aider nos concitoyens à sortir du cauchemar qu’on veut leur imposer est d’informer, d’informer encore et encore !!

DR MIKOVITZ une des vidéos les plus censurée de la planète :
https://mytube.secretsgarden.be/video/plandemic/?fbclid=IwAR18uwXq3sYEBw6rRHyOedMlaRqwbO55_1dfgII5nn-KfT1oVErVEKgMwzM

MANIFESTATIONS EN ALLEMAGNE

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=973688009745113&id=100013117698520&sfnsn=scwspmo&extid=NR3kvq5YEuRxWOA

Youtube : DÉMOCRATIE : FIN DE PARTIE ! (loi AVIA et tout le reste !)

Internet sera sous contrôle dès le 1er juillet 2020 ! La fin des libertés…

Florian PHILIPPOT

BIG PHARMA, UN VRAI FLEAU !

Les victimes des effets secondaires des médicaments chimiques ne sont pas des cas isolés.

  • 120 000 hospitalisations et 30 000 morts se produisent chaque année en France à cause des effets secondaires des médicaments (cf. Pr Debré et Even.
  • Des ordonnances par dizaines de millions depuis quarante ans font que chaque Français absorbe aujourd’hui 4 comprimés par jour, la première consommation mondiale de médicaments.
  • Les médicaments chimiques sont certifiés inefficaces par les scientifiques dans 78% des cas en ORL, 62% en gastro-entérologie, 50 à 60% en pneumologie, rhumatologie, allergologie et 18 autres spécialités.

 

LE MICROBIOTE INTESTINAL

100 000 milliards de bactéries et microorganismes cohabitent dans votre tube digestif.

C’est votre microbiote intestinal.
La plupart sont bienfaisantes. Elles sont indispensables au maintien de vos fonctions vitales et vous défendent contre les menaces extérieures :

  • elles bloquent le passage aux substances étrangères comme les agents pathogènes, les toxines et les allergènes ;
  • elles digèrent les aliments et les transforment en nouvelles molécules vitales (vitamines, enzymes, acides gras) ;
  • et elles éduquent votre système immunitaire en entraînant vos globules blancs à détecter les nouvelles menaces pour vous protéger contre les facteurs de risque des maladies [18]. 

Mais nos conditions de vie actuelles mettent votre microbiote intestinal à rude épreuve :

  • le stress ;
  • le sucre ;
  • le manque de sommeil ;
  • la pollution ;
  • les antibiotiques ;
  • les additifs alimentaire ;
  • les colorants ;
  • les savons antibactériens ;
  • et même l'eau chlorée du robinet

sont de véritables tueurs de bactéries qui ne font aucune différence entre nos “alliées” et nos “ennemies”.

Et quand une famille de bactéries essentielles disparaît de votre organisme, c’est tout un mécanisme de protection qui s’effondre, les pathogènes prolifèrent et les maladies peuvent apparaître.

Dans une émission disponible sur ARTE, un spécialiste mondialement connu des bactéries (qui est aussi directeur du centre de recherche médicale de New York) nous met tous en garde [19].

Selon lui, l'appauvrissement du microbiote représente un grand danger qui menace l’ensemble de la population mondiale.

MADAGASCAR ET L’OMS

Le président de Madagascar, Andry Rajoelina a appelé toutes les nations africaines à quitter l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en raison de la mauvaise foi de l'Europe envers l'Afrique.

Le président malgache dit que l'Europe a créé des organisations avec le désir que les Africains restent dépendants d'eux. L'Afrique a trouvé un médicament contre le coronavirus mais l'Europe pense avoir le monopole de l'intelligence en tant que telle et refuse de le reconnaître. C'est dans ce contexte que j'invite toutes les nations africaines à quitter les organisations internationales pour que nous puissions construire la nôtre.

Rajoelina a mis sa réputation et sa crédibilité en péril en vendant le médicament comme un remède. Il a dit qu'il guérit COVID-19 en 10 jours.

"Personne ne nous empêchera d’aller de l’avant - ni un pays, ni une organisation", a déclaré Rajoelina en réponse aux préoccupations de l’OMS.

Il a déclaré que la preuve de l’efficacité du tonique résidait dans la «guérison» de «nos patients».

Il a qualifié le médicament de «remède préventif et curatif».

Rajoelina a déclaré que Madagascar jusqu'à ce jour, a signalé 212 infections à coronavirus et 107 guérisons.

Le pays a un cas critique, mais pas de décès.

"Les patients qui ont guéri n'ont pris aucun autre produit que Covid-Organics", a déclaré le président, ajoutant que son pays a une histoire de médecine traditionnelle.

"Et si ce remède avait été découvert par un pays européen, au lieu de Madagascar?", A demandé Rajoelina à l'OMS et à d'autres sceptiques.

«Les gens en douteraient-ils autant? Je ne pense pas », a déclaré Rajoelina à FRANCE 24 et à RFI.

La boisson est dérivée de l'artemisia - une plante aux propriétés anti-paludéennes prouvées - et d'autres herbes indigènes.

«Quel est vraiment le problème avec Covid-Organics?, A-t-il dit.

«Se pourrait-il que ce produit vienne d'Afrique?

"Se pourrait-il que ce ne soit pas OK pour un pays comme Madagascar, qui est le 63ème pays le plus pauvre du monde ... d'avoir trouvé (cette formule) qui puisse aider à sauver le monde?" demanda Rajoelina.

Mon pays, Madagascar, quitte toutes les organisations ce soir et j'appelle les autres nations africaines à faire de même.

Info :

L’institut Pasteur reconnait des dysfonctionnements dans l’analyse des tests Covid-19 transmis aux autorités malgaches le 6 mai. La présidence avait estimé le chiffre de 67 cas positifs trop élevé et avait mis en doute la qualité du travail de Pasteur. Une contre-expertise n’a finalement révélé que 5 cas. L’institut admet aujourd’hui que des échantillons sains ont pu être accidentellement contaminées, mais sans que l’on sache à quel moment. Avant ou après leur arrivée à l’institut.

L’OMS est une institution pervertie au plus haut point par l’enfumage des mondialistes : la preuve :

https://www.cqv.qc.ca/l_oms_prone_la_masturbation_pour_les_enfants_entre_0_et_4_ans#.XsBg0efY6Ak.mailto

Youtube : Soins interdits ! (chaîne jasper mader) dès la minute 10 des infos très intéressantes !  On y voit le président Rajoelina parler à la TV. Et aussi comment Schaller et Trotta ont été réfutés sur FR2. Le gouvernement veut que les français soient toujours plus malades ! Les mensonges du COVID 19 dévoilés.

Youtube : MAN et MAN 2020

Deux animations très drôles !

DÉ-PISTAGE - VAXXIN - CONFINEMENT
TOUT FAUX!

Michel DOGNA

L'orthographe de certains mots est volontaire...
les éveilleurs ne sont pas bien vus...

 

Quand on vaxxine votre enfant, voici ce qu'on lui injecte dans le sang:

Même quand c’est encore un bébé!

  • 17,500 mcg-phénoxyéthanol (antigel).
  • 5,700 mcg d'aluminium (neurotoxique grave).
  • Quantité inconnue de sérum bovin foetal (sang de vache avortée).
  • 801.6 mcg de formaldéhyde (cancérogène, agent d’embaumement).
  • 23,250 mcg de gélatine (carcasse d'animaux moulu).
  • 500 mcg d'albumine (de sang humain).
  • 760 mcg de L-glutamate monosodique (qui provoque l'obésité et le diabète).
  • Quantités inconnues de cellules MRC-5 (de bébés humains avortés).
  • Plus de 10 mcg de néomycine (antibiotique).
  • Plus de 0.075 mcg de polymyxine B (antibiotique).
  • Plus de 560 mcg de polysorbate 80 (cancérogène connu).
  • 116 mcg de chlorure de potassium (utilisé en injection létale).
  • 188 mcg de phosphate de potassium (agent d'engrais liquides).
  • 260 mcg de bicarbonate de sodium (bicarbonate de soude).
  • 70 mcg de borate de sodium (Borax, utilisé pour le contrôle des cafards et des rats).
  • 54,100 mcg de chlorure de sodium (sel de table).
  • Quantités inconnues de citrate de sodium (additif alimentaire).
  • Des quantités inconnues d'hydroxyde de sodium (corrosif dangereux).
  • 2,800 mcg de phosphate de sodium (toxique pour n'importe quel organisme).
  • Des quantités inconnues de phosphate de sodium monohydraté (toxique pour n'importe quel organisme).
  • 32,000 mcg sorbitol (à ne pas injecter).
  • 0.6 mcg streptomycine (antibiotique).
  • Plus de 40,000 mcg de saccharose (sucre de canne).
  • 35,000 mcg de protéines de levure (champignon).
  • 5,000 mcg d'urée (déchets métaboliques provenant de l'urine humaine).
  • Autres résidus chimiques…


Dans le vaxxin que l’on nous promet, il y aura en plus :

  • Des nano métaux pour la gestion de votre surveillance informatique et pour des programmes psychotroniques (contrôle de la pensée).
  • Du squalène qui a fait des ravages parmi les soldats américains de la guerre du Golfe.
  • Et probablement d’autres saloperies encore…

 

Parlons immunisation

Alors que le nouveau ministre de la santé Olivier Véran déclare publiquement que les personnes atteintes par le Cov 19 ne sont pas immunisées et ne sont donc pas à l'abri d'une rechute (avec l’aide des épandages des chemtrails), qui serait assez stupide pour croire à cette allégation illogique qu'un vaxxin nous immuniserait alors que la maladie ne le fait pas?!!!...

Par ailleurs le Cov, virus artificiel muni de deux séquences VIH installées dans son génome ADN, est instable ; il va muter continuellement comme toutes les grippes à Corona, et il faudra sans cesse adapter de nouveaux vaxxins (obligatoires) qui assureront éternellement une manne pharaonique d’argent régulière et amèneront sans cesse de nouvelles maladies conséquentes, souvent insoignables… voilà le joli monde dans lequel nous sommes déjà bien engagés qui va encore s’intensifier!

Enfin je ne reviendrai pas ici sur les multiples dégâts collatéraux plus ou moins gravissimes largement documentés dans mon ebook « VAXXINS, l’affreux doute » et d’autres ouvrages convergents tels ceux du Dr Tal Schaller, de Michel Georget et bien d’autres en français et en anglais. Mais la dérive en cours qui apparait est que les soi-disant vaxxins sont des faux passeports de protection, qui sont en fait des armes de destruction massive. Vous avez lu la composition oui ou non?

Si je prends l’exemple du vaxxin antitétanique qui a toujours été bidon pour la simple raison que le bacille du tétanos étant anaérobie, et ne pouvant donc progresser que par les voies nerveuses, est immédiatement tué une fois injecté dans les voies sanguines qui sont hyper oxygénées ; il est sidérant que personne n’ait jamais pensé à cela. C’est pour cela que Bill Gates a choisi ce faux vaxxin pour le truquer en vue de stériliser les femmes en Afrique et en Inde.


Rappel : ne jamais oublier que tous les vaxxins

font chuter l’ensemble des défenses immunitaires

 

Parmi le 3ème âge, les plus touchés par le Cov ont été surtout ceux qui se vaccinent tous les ans contre la grippe.

 

Et le dé-pistage en question

Mise en cause des tests PCR pour détecter le Cov 19,
par Kary Mullis l’inventeur lui-même.

Il a écrit : “La PCR est destinée à identifier qualitativement les substances, mais de par sa nature même, elle n’est pas adaptée à l’estimation des nombres. Bien qu’il existe une fausse impression commune selon laquelle les tests de charge virale comptent réellement le nombre de virus dans le sang, ces tests ne peuvent pas du tout détecter des virus infectieux libres, ils ne peuvent détecter que des protéines qui sont considérées, à tort dans certains cas, comme uniques au VIH (ici c’est le Cov.). Les tests peuvent détecter des séquences génétiques de virus, mais pas les virus eux-mêmes.”

En clair, si vous avez déjà eu une ou des grippes à Corona, il reste en vous une mémoire qui peut vous classer séropositif. Pareillement, pour ceux qui se sont fait faire des vaccins antigrippes. Donc ce test n’est pas spécifique et donc pas fiable!

Alors, pourquoi faire ces tests alors que tout montre qu’ils n’ont aucune valeur?

Cela rappelle le test Western Blott pour le VIH qui répond, je crois à 70 pathologies (grippe, maladies endémiques, malaria, bronchite, borréliose, grossesse! etc.) – cela a créé bien des drames familiaux et professionnels. Exemple, un ami lors de sa visite prénuptiale a été déclaré séropositif ; panique! Or il traînait une bronchite tenace depuis un mois – je lui ai alors dit : attend d’être guéri et retourne faire le test – il fut alors séronégatif. Voilà…

 

Santé

Révélation : Histoire de la grippe (vidéos)

Du site alterinfo.net

Il est fortement recommandé au lecteur d’user des détails historiques non controversés rapportés ici, comme d’un pied-de-biche (plutôt apaisant et bienvenu), afin d'ouvrir les yeux de ceux qui dorment encore.

C’est en Italie que naquit le mot ‘influenza’. La première trace de cette maladie étrange et inexplicable, apparut autour de l'an 1580. Comme le phénomène se répétait, de fins observateurs comprirent qu'il avait tendance à ‘apparaître’ simultanément en plusieurs endroits, parfois sur plusieurs continents. Afin d'expliquer ce fait difficile à comprendre, des savants italiens consultèrent les archives des taches solaires, et s’aperçurent que les épidémies semblaient toujours coïncider avec les pics d'activité solaires.

Ils comprirent que quand le Soleil est très actif, se manifestant sous forme de spectaculaires aurores boréales dans les régions nordiques, les éruptions solaires s’accompagnent d’effets magnétiques (d’ondes magnétiques) qui balaient la Terre avec une force inhabituelle.

Voilà comment le mot « Influenza devint le nom de cette maladie. ‘Influenza’ étant l’abréviation de ‘Influenza delle stelle » ou influence des étoiles.

C’est ainsi qu’au début des années 1600, des savants européens s’avisèrent que la maladie connue aujourd’hui sous le nom de ‘grippe’, était due à des ondes magnétiques inhabituelles frappant le corps humain.

Cette explication de la ‘grippe’ fut admise tout au long des années 1700 et 1800. Puis, il y eut de multiples allusions aux maux dus à la prolifération des communications télégraphiques et à l'installation de réseaux d’électricité alternative dans les villes des États-Unis. Certains des effets signalés étaient très graves, les gens souffrant d’apathie, perte d'énergie, dépression, maux de tête et de bien d’autres maux.

L’explication ‘électrique/magnétique’ des symptômes grippaux, se perpétua jusqu’à ce que survienne la catastrophe mondiale de 1918-19, connue sous le nom de ‘grippe espagnole’.

 

La grippe espagnole

Cette fois encore, la maladie se propagea si vite que les scientifiques ne purent expliquer la rapidité de la ‘contagion’ par l’échange de corpuscules entre êtres humains ; par contre, ce fut la deuxième vague de grippe espagnole qui extermina des dizaines de millions de gens dans le monde entier.

Aux États-Unis, une série d’enquêtes furent ordonnées par le Médecin-chef du Service de santé de l’armée, au sujet de la nature de cette contagion désastreuse. Cent volontaires sains de l'US Navy participèrent aux expériences. Ils furent mis en contact étroit et contrôlé avec des patients souffrant de la maladie. Plusieurs tests furent répétés maintes fois. Du sang de malades fut injecté aux volontaires. Les volontaires sains avalèrent des expectorations de malades. Des patients éternuèrent et toussèrent devant les volontaires qui inhalaient les gouttelettes éjectées.

À la grande stupéfaction de tous, les médecins s’aperçurent qu’aucun bénévole n’attrapa la maladie. Cette grippe ne pouvait se transmettre entre individus. Elle n’était pas contagieuse.

À l'instar de Rudolf Steiner, de nombreux scientifiques et penseurs de l'époque convinrent que l’apparente ‘contagion’ était due à l’exposition simultanée aux nouvelles ondes radio (rayonnements électromagnétiques) qui étaient diffusées pour la première fois dans pratiquement le monde entier.

Du fait qu’il y eut une cinquantaine de millions de morts, les psychopathes financiers ne purent permettre que le grand public pense que l’électricité pouvait en être la cause. Cette réalité fut exclue du domaine public, et le conte de fées du ‘virus’ fut inventé pour expliquer la grippe.

Si le public avait su que les installations électriques et leurs rayonnements pouvaient être mortels, il n’y aurait pas eu de XXe siècle, puisque tous les projets d'industrialisation, de développement et de profits d’usines, avaient besoin de l'électricité. Il fallait que l’establishment psychopathe invente une autre histoire.

Les psychopathes comprirent que la fable du ‘virus’ est le reflet exact de l’explication de l’origine de la grippe par les ‘nouveau champs électromagnétiques’.

Le virus mute toujours [*]. Notre corps s'adapte à l'ancienne fréquence du virus/champs électromagnétiques et tout va bien pour nous jusqu'à l’arrivée d'une nouvelle mutation/nouvelle fréquence électromagnétique.

[* NdT : Selon Big Médicastre, un virus – qui n’est qu’un message génétique dans une capsule – n’a pas de vie propre, mais il est normal que ce truc extrêmement mort mute, puisque nous sommes dans un conte de fées.]

Il faut savoir que :

1) Comme l'affirme depuis les années 1980 la Nouvelle Médecine Germanique (NMG) [**], aucun virus n'a jamais été isolé ou purifié à partir de tissus humains… bien que ce soit facile à faire avec les virus des algues, par exemple. Pour la NMG, le ‘modèle viral’ de la maladie est une fiction inepte. Après avoir lu deux des publications de la NMG sur ce sujet, il est impossible de ne pas être d’accord.

2) Il semble que les ‘maladies électriques’ (comme la grippe) affectent très gravement certains et d'autres à peine. Pendant que la grippe espagnole faisait rage, on remarqua que les pires symptômes apparaissaient chez les jeunes en bonne santé, entre 20 et 35 ans. Ils ne mourraient pas, mais ce sont eux qui souffraient le plus. J'ai remarqué ce même phénomène lors du dernier épisode de grippe Covid. Les jeunes adultes ont écopé du pire. Ce sont eux qui, par exemple, ont perdu le sens du goût et de l'odorat, et ont été alités avec de la fièvre. Au début des années 1920, un médecin écrivit dans un journal, une chronique où il se demandait publiquement s’il n’avait pas malencontreusement conseillé à ses patients de ‘se garder en bonne santé’, puisque la santé rendait plus vulnérable aux souffrances extrêmes de cette maladie.

3) Le fait que certains soient invulnérables à la grippe (avez-vous remarqué qu’au cours de la soi-disant pandémie de cette année, quelqu’un d’une famille pouvait être durement touché, alors que dans la même maison, les frères et sœurs ou les parents se portaient comme un charme ?). Cela permet aux psychopathes, avec leur porte-parole Sigmund Freud, de raconter que puisque seuls certains sont touchés, toutes les allégations de ‘maladies électriques’ ont une origine purement psychologique. Ce sont des maladies de l'imagination, induites par auto-hypnose… sans fondement dans la réalité physique.

…et nous voilà aujourd'hui à nous comporter en cœur comme si le type à côté nous mettait en danger de mort.

Il n'y a pas de débat sur le bon sens de cette approche (d’ailleurs, même si la contagion existait, pareille stratégie de parade à la maladie est illogique). Aucun débat n’a été autorisé sur la possibilité que la dernière pandémie soit le fruit des rayonnements électromagnétiques.

…bien que nombre d’experts, dont Barry Trower, ont clairement décrit les terribles dangers du nouveau système en construction autour de nous au moment où nous écrivons.

…bien que nous sachions que les fréquences et intensités émises par les nouveaux pylônes, sont contrôlées par ordinateur et qu’il soit possible que nous soyons zigouillés par les fréquences ou intensités que les psychopathes choisissent d'utiliser. Les compagnies téléphoniques ont terminé leurs études des effets des rayonnements qu’elles émettent, mais elles refusent de partager les données récoltées pendant leurs expérimentations.

Il est interdit de seulement mentionner dans le domaine public, l’existence des pylônes de 5G. Jusqu'à ce que cette question vitale soit débattue librement et équitablement, nous devons nous réserver le droit de croire qu'on nous ment à propos de tout, que c’est le véritable danger pour notre santé. L'arme utilisée par les psychopathes pour nous pousser vers leurs objectifs voulus (et déclarés), ce sont les émissions d’intensités choisies des nouveaux émetteurs de téléphonie cellulaire qui ont été érigés dernièrement au-dessus du trottoir à côté de votre maison.

Toute nouvelle fréquence équivaut à un nouveau virus. Il sera étranger à notre corps, qui s'adaptera à la nouvelle fréquence de manière naturelle… en attrapant la ‘grippe’.

La tromperie Covid-19 est une manœuvre.

Les psychopathes ont un dessein caché, et ils ne vont pas s'arrêter maintenant.

Il y a un truc terrible. La dernière maladie a provoqué de légères hypoxies chez de nombreuses victimes (l'hémoglobine de leur organisme ne se combine pas bien à l'oxygène qu'elles inhalent). La deuxième vague sera bien pire que la première. La première était une répétition (un ‘exercice en direct’ comme fanfaronnait Pompeo). Maladie, guerre, krach financier, famine… tout est possible… mais quoi qu'il arrive, attendez-vous à ce que ce soit du très moche.

…nous allons bientôt connaître les heures les plus sombres, avant qu’une nouvelle et merveilleuse aube se lève. Nous avons tous gobé à foison leurs mensonges sataniques et venimeux.

Mais nous devrions nous réjouir, parce que nous saurons bientôt la vérité, et cette vérité libérera le monde entier.

Jusqu'à présent, l’ouvrage le plus important de ce siècle est certainement « The Invisible Rainbow » d'Arthur Firstenberg, duquel proviennent la plupart des informations citées.

Chaque chapitre contient des informations à couper le souffle (à propos de toutes sortes de problèmes non mentionnés ici), des informations que tout le monde devrait savoir.

NB de TAL : si vous faites un mail à [email protected] je vous enverrai un document intéressant : une liste de témoignages de médecins homéopathes américains qui ont soigné avec succès les malades de la grippe espagnole alors que leurs confères allopathes, qui soignaient avec de hautes doses d’aspirine avaient de nombreux morts parmi leurs clients !

ALERTE DANGER ENFANTS ECOLES 14/05/2020 : dès la semaine prochaine, ils vont tester TOUS les enfants au covid dans toutes les écoles puis si un positif, mettrons TOUTE LA FAMILLE EN QUARANTAINE ! or ces tests sont bidons, ne marchent pas. Ils vous vaccineront de force et peuvent vous enlever vos enfants (attali a déja dit qu'il allait falloir SEPARER LES FAMILLES !). Or le vaccin de bill gates a été testé en afrique sur 7 enfants, ils sont tous morts ! de plus vaccins bourrés d'aluminium 30 a 40 fois la dose admissible selon directive OMS depuis 1996 (le pr fourtillan, expert en toxicologie le dénonce et a fait une lettre a macron l'été dernier restée lettre morte, sur tous les vaccins tous a l'aluminium) - nos élus se sont dotés d'une loi d'immunité pour empêcher les parents de les poursuivre en cas d'incident du au vaccin. Les merdias sont subventionné par bill gates, comme paris-match, qui ose dire que "bill gates est le médecin du monde" alors qu'il est informaticien, idem le monde qui perçoit 1 million d'euro chaque année de bill gates. CONSEIL : le jour du test, ne les mettez pas a l'école. Ils ne peuvent rien contre le nombre. Si tout le monde désobéit, ils ne pourront RIEN. Il n'existe pas de 2ème vague, ailleurs qu'en france, invention du gouvernement.

youtube.com

Danger du vaccin contre le COVID et le gouvernement va tester les enfants à l'école

Refusez le test, DANGER, ils vont tester vos enfants SANS VOUS PREVENIR A L'ECOLE ! or ces tests sont bidons car il n'existe aucun test valide et vous avez plein de virus naturels en vous ! RISQUE DE VACCINATION OBLIGATOIRE DE MASSE !

lumieresurgaia.com

Depuis le 11 mai, une puce nano RFID serait injecté (ou infecté) dans le nez de nos enfants à leur insu pour dépister le faux Coronavirus

http://latableronde.over-blog.com/2020/05/plandemie/message-capital-d-un-policier-que-je-transfere-tel-quel.html?fbclid=IwAR085GqGGP5gTjqXsucCJ16pfFCkQ_09JjfpgcAHk_BrRUaWmEHLNBqVK0s

https://www.facebook.com/1743353342566212/videos/241620963711729

 

Lettre de la Médecine du sens n°297

Dr Olivier SOULIER

Bonjour à tous,

C'est l'heure du bilan : face aux destructions et aux informations contradictoires, vous vous demandez tous ce qui est vrai.

Notre but, avec l'équipe de la Lettre, est de  vous donner des informations fiables et éclairantes face au discours uniformément désinformateur des grands médias.

Diffusez largement la Lettre, vous êtes très nombreux à vous êtes inscrits et à nous remercier pour toutes ces informations.

« Lorsque, en tant que citoyen de base, vous vous faites balloter par des informations contradictoires, sans aucun moyen de savoir qui dit vrai, c'est le signe que vous êtes en danger ».

Hannah Arendt

 

Encore beaucoup d'informations.

• Covid 19, probablement la plus grande supercherie qui soit.

• La France, championne du monde de la mortalité.

• La France : erreurs en cascade dans la gestion de la crise : confinement, tests…

• La France, championne du monde de la destruction de son économie.

• La France, ou plutôt son gouvernement, champion du mensonge.

• La France, ou plutôt Macron lui-même dénoncé par le Conseil de l'Europe pour ses liens avec les lobbys, en clair la corruption.

•  L'épidémie a commencé avant octobre en Chine et dans le monde après octobre, d'où l'inutilité du confinement.

• La grande escroquerie : la pandémie n'a pas vraiment fait plus de victimes, le confinement a été une énorme erreur, l'avis d'un prix Nobel, après de nombreux avis dans ce sens.

 

Beaucoup d'autres informations concernant l'actualités "coronavirus" sont sur le site.

https://www.lessymboles.com/actualites-coronavirus-covid-19/

La lettre confidentielle de

LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ

 

 

Le Référendum d’Initiative Citoyenne comme seul souverain, un seul souverain, le Référendum d’Initiative Citoyenne

 

Du néonazisme étatique français, et de quelques parades

 

Le 17 mai 2020

 

Pour les liens, allez sur le site du- Libre Consentement Eclairé

www.libre-consentement-eclaire.fr

 
 

Nous battre, bien sûr !

   Madame, monsieur, chère amie, cher ami,

   À l’attention des nouveaux adhérents et des sympathisants qui signent nos deux pétitions de regroupement : bienvenue parmi nous pour défendre nos droits fondamentaux d’être humain, nos libertés fondamentales, dont la liberté thérapeutique, qui viennent d’être quasiment supprimées par un gouvernement qui a transformé l’État français en État néonazi.

   Nous insistons sur ce point, car l’heure n’a jamais été aussi sombre dans notre pays depuis 1939 et le ralliement de quasi-intégralité de la classe politique française et des fonctionnaires à Pétain et à Hitler.

   Résumons ce qui s’est produit en France ces derniers mois, dans la quasi-indifférence générale de la classe politique française et des fonctionnaires (comme en 1939) :

   - ils décident d’un meurtrier confinement pour prévenir une fausse pandémie causée par un prétendu « nouveau virus » qui, comme tous les virus, est apparu sur terre plus de 3 milliards et 700 millions d’années avant l’homo sapiens (ce qui veut dire que l’espèce humaine est à son contact depuis son origine, et qu'il fait sans aucun doute partie des dizaines de familles de virus répertoriés qui sont associées aux maladies hivernales) ;

   - ils décident de l’interdiction des masques lorsqu’ils auraient pu protéger les personnes fragiles, c’est-à-dire au début de l’hiver ;

   - ils décident de l’obligation de porter un masque quand ils sont inutiles et qu’ils favorisent les maladies chez ceux qui les portent (porter un masque, surtout lorsqu’il fait chaud, c’est comme porter une couche à la place d’aller aux toilettes, l’air vicié que nous expirons, retourne en partie aux poumons ou pénètre la peau du visage) ;

   - ils décident de l’interdiction de tous les remèdes efficaces contre les pneumonies hivernales, et il ne s’agit pas seulement de la célèbre chloroquine, mais également de la vitamine C injectable, de l’Artemisia (qui fait fureur en Afrique et à Madagascar), de la médecine et pharmacopée chinoise, des combinaisons d’antibiotiques, etc. (bref, tout ce qui a démontré son efficacité dans d’autres pays a été interdit en France) ;

   - ils décident de séquestrer sans visite et sans soin des dizaines de milliers de personnes âgées dans les Ehpad, dont certaines mourront déshydratées sur leurs lits (!) ;

   - ils décident d’interdire le transfert des pensionnaires des Ehpad malades dans les hôpitaux, au motif de ne pas encombrer des services de soins qui étaient pour la plupart vides ;

   - ils décident de provoquer la mort des personnes âgées malades dans les Ehpad en leur prescrivant du Clonazépam (Rivotril ®), ce qui est une véritable euthanasie de masse ;

- ils décident de la suppression de nos libertés fondamentales, comme celle d’aller et venir à notre guise et sans avoir de rendre compte à qui que ce soit, où encore celle de disposer de notre corps et de choisir nos traitements médicaux ;

   - ils décident de la création de « brigades sanitaires », qui n’ont d’autre but que d’initier de nouvelles pratiques médicales de masses : isolement des cas suspects d’après des tests totalement fantaisistes et absolument pas fiables ; retrait des enfants non vaccinés de leurs familles ; vaccination obligatoire et puçage ;

   - ils votent la loi Avia, du nom de cette députée homophobe, raciste et aux crises d’anthropophagie (elle n’aime manifestement ni les Chinois ni les homosexuels et elle aurait mordu le cou d’un chauffeur de taxi, car elle refusait de payer au motif qu’elle était députée), signe la mort de la liberté d’expression et donc de l’idée même de démocratie ;

   - etc., (chacun d’entre nous peut allonger cette liste).

 

   Vous avez dit néonazisme ? Oui, et nous le répétons !

   Nous avons reçu quelques courriels d’amis qui nous trouvent excessifs et qui nous le disent gentiment, ce que nous pouvons comprendre.

   Toutefois, vu ce qu’ils ont fait et ce qui nous attend, oui nous le disons très haut et très fort : nous sommes gouvernés par des néonazis qui ont transformé l’État français en État néonazi !

   Ils l’ont fait sous l’incroyable silence de la classe politique dans son ensemble, qui n’a ni contesté le criminel confinement et ni remis en cause la réalité de la pandémie, alors que toutes les données scientifiques le permettaient (voir en France les nombreuses déclarations du professeur Raoult).

   Il nous faut dès aujourd’hui changer certaines habitudes afin de nous protéger

   Nous allons au cours des semaines qui suivent vous proposer des actions simples qui visent à nous protéger, si c’est encore possible, et d’essayer de créer un mouvement de résistance au néonazisme macronien en adoptant quelques réflexes qui visent à nous protéger au mieux : perdre une main, perdre un œil, ou être emprisonné par des fonctionnaires ne sert à rien.

   Pour lutter efficacement, il faut être entier et ne pas être embastillé !

   Comment se « protéger » un minimum du néonazisme étatique français

   La dictature macronienne néonazie semble faire du fichage généralisé et de la récolte de nos données personnelles une arme dont on ne mesure pas encore comment elle sera utilisée : rafles comme en 1941 avec les juifs, procès judiciaires façon Staline, interdits professionnels, internement avec puçage et vaccination obligatoire ?

   On ne sait rien de ce qu’ils trament réellement, on sait simplement que des centaines de milliers de fonctionnaires sont à l’œuvre, qu’ils ne chôment pas, et qu’ils font très consciencieusement ce que leurs chefs leur demandent de faire.

   Il vaut donc mieux éviter de leur donner des informations sur le contenu de nos ordinateurs, sur ce que nous pensons, ce que nous lisons, sur ce que nous disons, sur ce que nous consultons sur le web et sur ce que nous échangeons avec nos amis et notre famille.

   Les quatre recommandations du jour qui suivent visent à cela : les tenir à distance du contenu de nos ordinateurs, les tenir à distance de ce que nous lisons, de ce que nous disons, de nos conversations téléphoniques, de ce que consultons sur le web et de ce que nous échangeons avec nos amis et notre famille.

   Informatique, téléphonie, courriels, réseaux sociaux : quelques parades actuelles

   Cryptage de vos données informatiques : comment utiliser « TrueCrypt »

   Nous vous recommandons vivement d’utiliser « TrueCrypt » afin de crypter vos données informatiques et le contenu confidentiel de vos ordinateurs.

   Sur réquisition judiciaire, la loi vous oblige à communiquer les mots de passe de vos ordinateurs ou disques durs crypter, toutefois il est malencontreusement arrivé à plusieurs personnes de ne pas avoir pu le faire pour cause de perte des mots de passe.

   Lien de téléchargement du logiciel : cliquez sur « Je crypte mes données avec TrueCrypt ».

   Téléphonie : comment utiliser « Signal »

   Nous vous recommandons vivement d’utiliser, et de prendre l’habitude d’utiliser « Signal » afin de passer vos appels téléphoniques.

   Lien de téléchargement du logiciel : cliquez sur « Je crypte mes conversations téléphoniques avec Signal ».

   Courriers électroniques : comment utiliser « Protonmail »

   Pour nos courriels confidentiels, nous utilisons la messagerie cryptée créée par des ingénieurs du CERN à Genève-Ferney-Voltaire « Protonmail ».

   Vous pouvez ouvrir un compte gratuit ou un compte payant, nous vous recommandons vivement de communiquer dorénavant via « Protonmail ».

   Pour créer une adresse courriel sur Protonmail, cliquer sur « Je crée une adresse Protonmail ».

   Parades à la loi Avia : quitter Facebook pour VK et quitter YouTube pour TVS24

   La loi Avia, oblige les plateformes gérées par des membres influents du Nouvel Ordre Mondial à supprimer vos contenus et à vous signaler aux autorités néonazies françaises en cas de contenu « haineux », en sachant que la définition donnée à ce mot et des plus subjectives et des plus malléables.

   Nous avons pris la décision de quitter Facebook et de ne plus relayer de vidéos diffusées exclusivement sur YouTube ou une plateforme gérée par des membres influents du Nouvel Ordre Mondial.

   En remplacement de Facebook, nous vous suggérons de faire comme nous et de migrer sur le réseau russe VK

   Pour s’inscrire à VK, cliquez sur « Je m’inscris à VK »

   Cela fait plusieurs mois que nous avons quitté YouTube, après que plusieurs de nos vidéos aient été supprimées, et nous utilisons désormais TVS24 qui est une plateforme gratuite ou payante pour le diffuseur (nous avons choisi l’option payante, nous payons TVS24 afin qu’ils hébergent nos vidéos, mais leur accès est gratuit).

   Nous recommandons à tous nos amis vidéastes de ne plus utiliser exclusivement YouTube, mais d’utiliser également ou exclusivement TVS24 RU.

   Pour en savoir plus sur VK, cliquez sur « VK, le concurrent de YouTube garanti sans censure »

   Le Nouvel Ordre Mondial : un état des lieux qui fait peur

   Une vidéo à regarder en plusieurs fois, tant les faits qu’elle dévoile sont des uppercuts au foie : si l’on ne s’y attend pas, cela fait mal, très mal.

   Pour ceux qui découvrent ce que recouvre le Nouvel Ordre Mondial, et ils sont nombreux si j’en crois les messages que nous recevons à ce sujet, cette vidéo risque de vous perturber fortement, tellement les faits qui y sont révélés paraissent incroyables et impossibles.

   Pourtant, faites comme nous, vérifiez, regardez les sources, faites des recherches sur le web, et ensuite regardez là de nouveau, mais votre vision du monde et de ceux qui nous gouvernent va changer.

   Pour regarder la vidéo sur TVS24, cliquez sur « Le Nouvel Ordre Mondial : un état des lieux qui fait peur »

   N’hésitez pas à parler de notre résistance et de notre combat autour de vous.

   L’enjeu est primordial, c’est le moment de se mobiliser et de combattre !

   Si nous les laissons faire, nous serons à jamais leurs esclaves !

   Préparons-nous au pire, résistons !

   Pierre Lefevre.

 

Youtube :VICTORY - Bill Gates, Anthony Fauci & Big Pharma lost a Massive Supreme Court Case in USA

Some good good news coming... Bill Gates and his side kick Anthony Fauci along with the big Pharmaceutical Companies has lost a massive court case in the United States of America. The Supreme Court in the USA has ruled that it shall not be mandatory to have a vaccine. Also that there was no valid proof that many vaccines were safe. Listen to what this Doctor has to say about Vaccines and the court case.

Aux Etats-Unis, depuis plus de 30 ans les fabricants de vaccins n’ont subi aucun contrôle alors que la loi l’exigeait. Les vaccins sont pleins de substances toxiques !

 

ZUCKERBERG ET LES VACCINS :

https://www.facebook.com/egalite.justice.1/videos/3199

Zuckerberg auditionné pour la censure exercée par Facebook sur le sujet de la Vaccination.

En gros, le juge lui dit « Vous avez créé votre réseau social Facebook afin de relier les gens entre eux et qu’ils échangent toute information utile ou pas entre eux ? »

Zuckerbergl boit un coup et dit « oui c’est vrai mais il y a des info dangereuses qui circulent et ... » Le juge le coupe et lui dit de s’en tenir juste à répondre aux questions demandées et qu’il n’a pas de temps à perdre ...

Ensuite il lui dit :

« Si votre réseau avait ce but, pourquoi appliquez-vous une mesure de censure stricte sur leurs échanges, ça ne vous regarde point ce qu’ils échangent et se disent, c’est le droit que vous leur avez donné avec Facebook ? »

Zuckerberg boit et dit « non notre censure s’applique uniquement sur les discours décourageants à l’encontre des vaccins ou de leur dangerosité et il est important que les gens se vaccinent et acceptent de se faire vacciner ! »

Le juge « D’où tenez-vous ces informations que les vaccins ne sont pas dangereux ? Avez-vous une étude qui garantit à 100% la sûreté des vaccins que vous prônez ? »

Zuckerberg boit et dit « Non je n’en ai pas, il n’y a rien de garanti à 100% mais il est nécessaire de le faire »

Le juge « Donc vous n’avez aucune habilité pour conseiller sur les vaccins ni étude pour garantir la santé des gens et donc aucun droit d’appuyer les raisons de votre censure extrême sur le réseau que vous avez fournis à ces usagers ...
Je vous convoquerai prochainement ! »

 

UNE MAGNFIQUE REVUE : LE CHOU BRAVE !

http://lechoubrave.fr

Le dernier numéro est un vrai régal avec des infos passionnantes et un interview de Tal Schaller. Un revue sans publicité qui donne la parole à des intervenants motivés et enthousiastes de la vie saine !

Youtube

Marcel s'occupe de Bill Gates et de l'OMS (Tedros Adhanom)

Très drôle !!

 

PLAGUE OF CORRUPTION

Le Dr Judy Mikovits, un chercheur en virologie, sait tout sur la fraude et la corruption criminelle du Dr Fauci et du NIH. Il y a des années, elle a été emprisonnée pendant cinq jours après avoir refusé de modifier ses recherches pour apaiser les maîtres des marionnettes «science de la mort», et elle a été menacée de poursuites pénales et d'une longue peine de prison pour avoir dit la vérité.

Elle est l'auteur d'un nouveau livre intitulé Plague of Corruption. ( PlagueTheBook.com ) Le livre est également disponible sur Amazon.com où il est classé n ° 1 pour toute la semaine, même au-dessus du livre de Michelle Obama, "Becoming". L'avant-propos du livre a été écrit par Robert F. Kennedy, Jr., de ChildrensHealthDefense.org .

Voir cette capture d'écran d'Amazon le 16 mai:

Le Dr Mikovits a été banni par tous les techno-fascistes habituels, et toutes les interviews d'elle - ainsi que les vidéos documentaires «Plandemic» - ont été méticuleusement supprimées de YouTube, Facebook et même Vimeo.

Pourquoi les géants de la technologie sont-ils si désespérés de faire taire le Dr Mikovits et de l'empêcher de présenter des informations pertinentes pour la pandémie actuelle? Parce qu'elle connaît la vérité sur les vaccins et à quel point ils sont dangereux pour la santé publique. (Et elle n'a pas peur d'en parler.)

 

VIDEO ANNONCANT LA FIN DE LA CABALE

MONDIALISTE

09:11 (il y a 20 minutes)

 

 

https://www.facebook.com/100034511169547/posts/287017835791920/?sfnsn=scwspmo&extid=uTVGAyM8UaODEVbx&d=n&vh=i

 

Articles de Sam La Touch

Covid-19 - une affaire pour les détectives médicaux
Article originel : Covid-19 – ein Fall für Medical Detectives
Par Dr Wolfgang Wodarg*
Wodarg.com

Note de SLT : le titrage est de SLT d'après le contenu rapporté dans l'article.

PUBLICITÉ

Les décès massifs, d'une fréquence disproportionnée, de patients atteints de Covid-19 à la peau foncée et originaires de pays du Sud, ainsi que de New York, Londres, Stockholm, Madrid, Paris et d'autres villes et pays comptant une forte proportion de migrants, sont apparemment aussi le résultat d'erreurs de médication. Les personnes touchées sont des personnes souffrant d'un déficit enzymatique particulier, qui se produit principalement chez les hommes dont les familles viennent de régions où le paludisme était ou est endémique. Ils sont actuellement traités avec de l'hydroxychloroquine, un médicament qui est incompatible pour eux et qui est maintenant utilisé dans le monde entier pour lutter contre le Covid-19. Si cela ne s'arrête pas rapidement, il y a un risque de mortalité massive, surtout en Afrique.

Avant de décrire mes recherches sur ces résultats, qui me dérangent beaucoup, j'aimerais dire quelques mots sur l'évaluation de la crise du coronavirus, la fiabilité du test PCR SARS-CoV-2, ainsi que la peur omniprésente et la manière dont elle est utilisée politiquement.

Dans mes enquêtes sur les événements qui ont suivi Wuhan, ceux-ci ont complètement changé le monde depuis le début de l'année 2020, j'ai rapidement acquis la certitude que, bien que nous connaissions une nouvelle variante du coronavirus, au vu des données allemandes sur la mortalité et la morbidité, elle ne diffère pas de manière significative de ce qui a été ou aurait pu être observé ces dernières années.

Les coronavirus n'ont pas fait l'objet d'une surveillance épidémiologique à l'échelle mondiale, car ils n'ont pas contribué de manière significative aux infections virales respiratoires saisonnières, sauf à court terme en Chine (SRAS 2002/2003) et dans les pays arabes (MERS à partir de 2012). Il n'existait pas non plus de vaccins contre ces maladies à coronavirus qui peuvent être recombinés chaque année, comme c'est le cas pour la grippe.

Comme on le sait, les épisodes normaux de maladie à l'échelle mondiale sont qualifiés de "pandémies" depuis la grippe porcine de 2009, de manière inflationniste et en se concentrant chaque fois sur des agents pathogènes individuels. Dans ce contexte, la vigilance et la méfiance historiquement justifiée sont depuis longtemps de mise. Car si nos invités normaux, changeants et circulant dans le monde entier, comme les virus H1N1 en 2009, répondent déjà aux critères d'une pandémie, alors le terme est devenu dénué de sens. Avant 2009, les choses étaient différentes ; à cette époque, les caractéristiques nécessaires d'une pandémie comprenaient un grand nombre de maladies graves et de nombreux décès, avec une surcharge catastrophique des soins de santé dans le monde entier.

Les aspects purement épidémiologiques de l'infection du phénomène de Wuhan sont pour moi très clairs. Selon les chiffres disponibles des réseaux allemands de surveillance des maladies respiratoires aiguës (ARE), de l'Arbeitsgemeinschaft Influenza et du Influenza Web, et selon les données hospitalières de l'ARE, ainsi que les données sur l'utilisation des unités de soins intensifs dans le pays, la vague de grippe 2019/2020 avec son spectre diversifié de pathogènes est passée sans aucune particularité. Seules les consultations ont apparemment eu lieu beaucoup moins fréquemment dans les dernières semaines de la saison en raison du confinement.

En ce qui concerne les maladies respiratoires saisonnières aiguës, il n'y a actuellement aucune raison de craindre une augmentation des infections respiratoires aiguës. D'un point de vue médical, et compte tenu des données disponibles, des précautions particulières sont désormais superflues - même si le gouvernement dit le contraire.

 Le test PCR du SRAS-CoV-2 : non spécifique, médicalement inutile, mais effrayant

En raison de la grande importance de l'événement Covid-19, une attention particulière doit être accordée au test PCR SRAS-CoV-2 - le seul instrument disponible pour mesurer le virus et pour pouvoir parler d'une nouvelle propagation. Mon évaluation n'a pas changé depuis la fin du mois de février : Sans le test PCR pour les virus du SRAS-CoV-2 conçu par les scientifiques allemands, nous n'aurions pas remarqué une "épidémie" de coronavirus, ni même une "pandémie".

Après que l'OMS l'ait recommandé ("pas pour la détection de la maladie"), le test a été utilisé pour voyager dans le pays et essayer de trouver des fragments de virus du SRAS. Un bureau en Chine, que l'un des développeurs du test PCR, le professeur Drosten, n'a pas voulu mentionner nommément dans une interview sur la radio Deutschlandfunk, a confirmé au virologiste que l'approche du test qu'il avait utilisée avait trouvé le fragment du SRAS qu'il recherchait dans le virus du SRAS de Wuhan.


Mon évaluation de ce test, qui n'est ni officiel ni approuvé à des fins médicales, et qui est maintenant utilisé dans le monde entier pour rechercher des "cas", est la suivante

Comment un test positif pour les nombreux virus différents du SRAS chez les chauves-souris, les chiens, les tigres, les lions, les chats domestiques et les humains, qui ont évolué et se sont répandus dans le monde entier depuis de nombreuses années, peut-il être spécifiquement nommé pour la détection d'un CoV-2 du SRAS qui n'aurait que quatre mois ?

Il s'agit apparemment d'un test sensible qui produit trop de résultats positifs, ce qui signifie qu'il peut également détecter de nombreux agents pathogènes de type SRAS qui sont maintenant naturellement recombinés. Cela ne signifie pas que les virus de Wuhan étaient également présents.

Cependant, le test mesure apparemment aussi des variantes antérieures du SRAS qui changent constamment, peuvent changer rapidement d'hôte et ne se trouvent pas dans les bases de données des virologistes. Cependant, ces derniers étaient et ne sont évidemment pas considérés comme très dangereux.

Alors comment savoir si l'écart entre les nombreuses infections inoffensives et les quelques cas plus graves n'est pas dû au fait que les différentes variantes se retrouvent aussi bien avec le test utilisé ? D'autant plus qu'il s'avère même positif pour les variantes animales !

Cependant, un test positif un peu significatif fait de toute façon peur et déclenche immédiatement et de manière prévisible un comportement approprié de la part des personnes concernées et des responsables. Les tests complets, le vidage des cliniques pour le déluge annoncé de victimes du Covid-19 et les exercices de triage ont provoqué la panique et ont ainsi permis à une population fortement intimidée d'obéir.

La peur ne peut-elle pas disparaître ?

Lorsqu'il est devenu de plus en plus évident, avant même le début des mesures de confinement, que l'Allemagne serait probablement largement épargnée, deux nouvelles images d'horreur ont dominé les reportages dans notre pays également et ont fait en sorte que la peur et l'obéissance perdurent : des cercueils et un chaos mortel dans de nombreux hôpitaux italiens et espagnols, des conteneurs réfrigérés remplis de cadavres et des fosses communes à New York. La conclusion était qu'il doit s'agir d'une épidémie dangereuse après tout.

Mais il est peu probable qu'un seul et même virus soit tellement plus inoffensif à Hambourg qu'à New York. Il doit y avoir d'autres raisons à cela.

C'est pourquoi j'ai concentré mes recherches sur ces nouveaux points forts de l'événement. Peut-être alors, je l'espère, serait-il plus facile de comprendre pourquoi de nombreux gouvernements continuent à parler de la menace d'une "deuxième vague" et de la nécessité d'un nouveau confinement.

On fait actuellement valoir que les mesures doivent être maintenues plus ou moins jusqu'à ce que toute la population puisse être sauvée par la vaccination. Un an et demi de "nouvelle normalité" sans vacances, festivals, événements culturels et sportifs sont exigés et des vaccinations obligatoires, des tests obligatoires, des applications de suivi et d'immunité sont promis.

Mais pourquoi ? Qu'est-ce qui rend le gouvernement si sûr qu'il considère nécessaire d'abroger des parties essentielles de la Loi fondamentale, de pousser la classe moyenne à la faillite et de faire tomber les ouvriers et les employés dans le chômage ? Qu'est-ce qui nous menace encore ?

Détectives médicaux : un regard derrière les apparences

Nous devons donc découvrir ce qui s'est passé, par exemple, dans le nord de l'Italie, en Espagne ou à New York. Pour comprendre cela, il faut plus de recherche que ce qui est enseigné dans l'épidémiologie normale. À Baltimore, à l'université Johns Hopkins, aujourd'hui malheureusement corrompue sur le plan institutionnel, je suivais une formation épidémiologique intensive, qui m'a apporté de nombreuses connaissances méthodologiques. Il y avait aussi une branche appelée "Détectives médicaux".

L'histoire et de nombreux cas bien documentés pourraient nous apprendre comment les conséquences sur la santé peuvent également découler d'une intoxication alimentaire ou d'un empoisonnement d'un puits, par exemple, et quelles sont les astuces qui rendent difficile la distinction entre les causes naturelles et les causes humaines, voire criminelles. Les détectives médicaux - tout le monde le sait grâce aux romans policiers - découvrent des auteurs et des victimes, des motifs et des armes du crime, des alibis et des clients.

Une maladie - même déclarée par l'OMS - peut être "fake". Dans le cas de la grippe aviaire et de la grippe porcine, j'ai pu expérimenter et enquêter sur les machinations peu scrupuleuses et corrompues d'une industrie pharmaceutique et de vaccins. À maintes reprises, des craintes pour la santé ont été créées pour détourner des milliards de fonds publics vers des poches privées avec des produits dangereux.

C'est pourquoi nous devrions également nous interroger sur le Covid-19 : Y a-t-il autre chose derrière l'anxiété persistante du public ? Qui bono ? Qui profite de la peur ?

 Les virologistes, une fois de plus des faiseurs de peur

Outre l'OMS, les faiseurs de peur sont à nouveau des virologistes que j'ai connu déjà par le passé. La plupart d'entre eux - et c'est malheureusement déjà la "nouvelle normalité" partout dans les instituts médicaux aujourd'hui - ont établi une coopération étroite avec l'industrie pharmaceutique ou d'autres investisseurs.

Aujourd'hui, il est plus facile de devenir professeur si vous avez fait preuve d'habileté dans l'obtention de fonds de tiers. La science s'est habituée à "tricher", et les universités facilitent la tâche en proposant des essaimages non transparents, des partenariats public-privé ou une coopération avec de prétendues fondations caritatives.

Le service de virologie de l'hôpital de la Charité à Berlin est soutenu par la Fondation Bill et Melinda Gates, par exemple, dans le cas du Covid-19. Un des co-auteurs du test PCR de Drosten et al. est le PDG de la société de biotechnologie TIB Molbiol, qui produit et commercialise de plus en plus de tests à un coût de plusieurs millions. Cependant, il s'agit là de découvertes de détectives qui n'expliquent pas, et de loin, ce qui bouleverse le monde.

La majorité des experts ne peuvent déjà plus nier que le danger d'infection en Allemagne et dans les pays voisins est passé sans se mettre dans l'embarras pour le reste de leur carrière. Et pourtant, il y a encore des gens dans les gouvernements, les bureaux publics et la communauté scientifique qui veulent nous enfermer dans la peur et continuer dans leur voie.

Mon agacement face à cette panique incompréhensible sur le plan médical et à de nombreuses autorisations et mesures disciplinaires de restriction de liberté qui n'ont aucun sens du point de vue de l'hygiène et de l'épidémie s'accompagne également de la curiosité d'un "détective médical" qui s'inquiète d'éventuels motifs cachés. Néanmoins, je ne veux pas aborder ici le contexte politique ou économique. Le temps viendra probablement pour cela et ce n'est pas mon domaine de compétence.

Une "deuxième vague" est-elle prévue ?

La question que je me pose est la suivante : comment a-t-il été possible de créer de tels scénarios d'horreur avec un agent pathogène apparemment relativement inoffensif, avec lequel les critiques pouvaient être éliminées sans effort et avec lequel la peur dans la population était constamment alimentée par les médias ?

J'aimerais également savoir sur quelles conclusions scientifiques se basent la chancelière, son ministre de la santé, son virologiste de cour et d'autres pour continuer d'annoncer : La deuxième vague est encore à venir. Il faudra encore de nombreux mois. Nous ne devons pas partir en vacances. Nous devons être prêts à travailler chez nous à l'avenir. Nous devons tous être testés, suivis et vaccinés avec une médication qui n'a pas encore été testée. Bien que tout cela figure déjà dans le scénario intitulé "La première pandémie moderne", que Bill Gates a publié le 23 avril, Cela n'est pas non plus prouvé sur un plan médical.

Un tuyau de New York

Le 31 mars, j'ai reçu un tuyau important : le Dr Cameron Kyle-Sidell, médecin aux soins intensifs de New York, avait alerté ses collègues par une observation étonnante. Il a fait un rapport :

    "Ce dont j'ai été témoin n'était pas des patients atteints du Covid-19. Ils ne présentaient pas les signes d'une pneumonie, mais ressemblaient à des passagers d'un avion qui aurait soudainement perdu de la pression à haute altitude".

Il devait s'agir d'une perturbation du transport de l'oxygène dans le sang. J'ai recherché et coché les différentes causes connues de ces symptômes les unes après les autres, si elles étaient hors de question en raison de la progression de la maladie. La cause la plus probable me semblait être une hémolyse rapide, une destruction des érythrocytes (globules rouges) qui échangent l'oxygène des poumons contre du Co2 qui peut être respiré afin de transporter l'oxygène dans tous les coins de notre corps. Les patients se sentent alors étouffés, respirent très vite et font de l'exercice.

Nous savons ce qu'il faut faire dans un tel cas car on nous le démontre avant chaque décollage en avion : Des masques à oxygène tombent du plafond et apportent un soulagement jusqu'à ce que tout revienne à la normale. C'est exactement ce qui a le mieux aidé les patients de New York. L'intubation et la ventilation, en revanche, ont été mal faites et ont tué des gens dans de nombreux endroits.

Le Nigérian mort en Suède

J'ai eu connaissance d'un cas présentant les mêmes symptômes déroutants, qui avait été décrit en 2014 par des pneumologues suédois chez un jeune patient du Nigeria qui était mort de la maladie. À l'époque, on soupçonnait une carence enzymatique et on a découvert qu'elle était en fait une cause possible après la mort, qui survient dans de nombreuses régions d'Afrique chez 20 à 30 % de la population.

Il s'agit du déficit en glucose-6-déshydrogénase, ou "déficit G6PD", l'une des particularités génétiques les plus courantes, qui peut entraîner une hémolyse (dissolution des globules rouges) menaçante, principalement chez les hommes, si certains médicaments ou produits chimiques sont pris. La carte suivante montre la répartition de cette carence (source et explications ici).

 

 

  Ce caractère héréditaire est particulièrement fréquent parmi les groupes ethniques vivant dans des régions où sévit la malaria. Le gène G6PD modifié offre des avantages dans les tropiques. Il rend ses porteurs résistants aux agents pathogènes du paludisme. Toutefois, le déficit en G6PD est également dangereux si les personnes concernées entrent en contact avec certaines substances présentes, par exemple, dans les fèves, les groseilles, les pois et un certain nombre de médicaments.

Il s'agit notamment de l'acide acétylsalicylique, du métamizole, des sulfamides, de la vitamine K, du naphtalène, de l'aniline, des médicaments contre la malaria et des nitrofuranes. Le déficit en G6PD entraîne alors une perturbation des processus biochimiques dans les globules rouges et - selon la dose - une hémolyse légère à mortelle. Les débris des érythrocytes éclatés conduisent ensuite à des microembolies, qui bloquent les petits vaisseaux dans les organes. Ce qui avait causé la maladie et la mort du jeune homme originaire du Nigeria restait à l'époque peu clair.

 Une découverte effrayante

J'ai regardé les médicaments qui peuvent provoquer une hémolyse sévère dans le cas d'un déficit en G6PD et j'ai eu une grosse frayeur. L'une des substances dites très dangereuses dans toutes les formes de cette carence enzymatique est le médicament antipaludéen hydroxychloroquine (HCQ).

Mais c'est précisément cette substance qui est recommandée contre le SRAS par les chercheurs chinois à Wuhan depuis 2003. De Wuhan, la HCQ nous est revenue avec le virus comme une des options thérapeutiques et a été acceptée comme telle. En même temps, le HCQ a été recommandé comme agent prometteur contre le Covid-19 pour de nouveaux essais cliniques avec le soutien de l'OMS et d'autres agences.
Selon les rapports, la production de ce médicament doit être augmentée au Cameroun, au Nigeria et dans d'autres pays africains. L'Inde est le plus grand producteur de HCQ et l'exporte vers 55 pays. Werner Baumann, président du conseil d'administration de Bayer AG, a annoncé début avril que "diverses investigations dans des laboratoires et des cliniques" avaient fourni les premières indications que la chloroquine pourrait être adaptée au traitement des patients atteints du coronavirus avec symptomes. La société a ensuite fourni plusieurs millions de comprimés.

Il existe aujourd'hui des centaines d'essais dans le monde entier, planifiés ou en cours par différents sponsors, dans lesquels la HCQ est utilisée seule ou avec d'autres médicaments. Lorsque j'ai examiné certains grands essais pour voir si les patients atteints d'un déficit en G6PD pouvaient être exclus, je n'ai trouvé aucune preuve de cela dans la plupart des plans d'étude. Aux États-Unis, par exemple, une vaste étude multicentrique portant sur 4 000 sujets issus du personnel médical en bonne santé est en cours de préparation. Ici, cependant, le terme "hypersensibilité" n'est utilisé qu'en termes généraux, comme c'est le cas pour tous les médicaments en ce qui concerne les réactions allergiques. Une étude sur la chloroquine/hydroxychloroquine réalisée par l'université d'Oxford (NCT04303507) avec un nombre prévu de 40 000 participants ne mentionne pas non plus le risque de déficience en G6PD. Dans une autre grande étude du Pentagone, cependant, il y a un avertissement explicite d'exclure les patients atteints d'un déficit en G6PD de l'étude.

Le graphique suivant, basé sur les informations de la base de données de l'OMS, montre combien d'études sur le Covid-19 et le HCQ ont été lancées - et combien peu d'entre elles prennent en compte le déficit enzymatique.

La plupart du temps, seules les complications cardiaques de la chloroquine ou de l'hydroxychloroquine sont mentionnées, ce qui a conduit au Brésil à la fin d'une étude avec 11 décès de 81 sujets. Il semble toutefois que le monde entier ne prête guère attention à ce nouvel effet secondaire grave. En outre, en raison du manque d'alternatives, la HCQ a été tolérée et largement utilisée dans de nombreux pays depuis le début de l'année dans le cadre d'un "usage compassionnel". En médecine, l'usage compassionnel fait référence à l'utilisation de médicaments non encore approuvés dans des situations d'urgence.

Des foyers visibles

Au cours de cette recherche, de plus en plus de résultats ont été obtenus sur des évaluations plus précises des décès dans les villes particulièrement touchées. À New York et dans d'autres villes des États-Unis, il a été rapporté que la grande majorité des décès étaient des "Afro-Etatsuniens" - deux fois plus que ce à quoi on pourrait s'attendre compte tenu de la proportion de la population.

Toujours en Angleterre, où les données de mortalité d'Euromomo montrent une augmentation du taux de mortalité depuis le début du mois d'avril, il a été rapporté que 35% des quelque 2000 personnes gravement malades, soit deux fois plus que prévu, étaient issues de "minorités" ethniques ("minorités noires, asiatiques ou autres minorités ethniques"), y compris les médecins et le personnel médical.

La mort d'un important médecin en Italie doit être clarifiée de toute urgence. La mort d'environ 150 médecins et de quelques femmes médecins seulement est associée au Covid-19. Bien que l'âge ait pu jouer un rôle dans nombre de ces cas, il convient de noter qu'une forte prévalence du déficit en G6PD a également été décrite pour certaines régions d'Italie et que jusqu'à 71% des personnes testées positives par PCR, ainsi que le personnel, avaient un niveau élevé de HCQ prophylactique. Il en va de même pour l'Espagne. Parmi les 15 premiers décès de Covid-19 en Suède, 6 concernaient de jeunes migrants de Somalie.

 Une combinaison mortelle

Le résultat effrayant de mes recherches est donc que les cas typiques d'hémolyse, de microthrombose et d'essoufflement sans signes typiques de pneumonie sont plus fréquents lorsque deux facteurs se conjuguent :

  •  De nombreux patients ayant des ancêtres originaires de pays où sévit la malaria et souffrant d'un déficit en G6PD
  • Utilisation prophylactique ou thérapeutique de la HCQ à forte dose


C'est exactement ce à quoi il faut s'attendre en Afrique, et c'est déjà le cas partout où la migration entraîne une grande partie de la population à quitter les pays où sévit la malaria. Le schéma suivant illustre le processus de manière schématique.

Pourquoi les personnes d'origine africaine meurent du Covid-19 ? (Wodarg.com)

 Des villes comme New York, Chicago, la Nouvelle-Orléans, Londres, ou même de grandes villes de Hollande, de Belgique, d'Espagne et de France sont de tels centres. Si le test est largement utilisé dans ces points chauds de la migration et qu'il devrait être positif chez environ 10 à 20 % de la population, de nombreuses personnes des pays avec une forte prévalence du G6PD en feront partie. S'ils sont ensuite traités avec des doses élevées de HCQ, soit à titre prophylactique, soit dans le cadre d'un usage "compassionnel", comme prévu, alors ces tableaux cliniques sévères seront également évoqués chez les jeunes, comme nous l'a présenté la presse à sensation, et qui entretiennent notre peur du Covid-19.

On ne sait pas combien de fois cette combinaison mortelle a déjà fait des victimes. Les responsables de l'OMS et des gouvernements n'ont pas discuté de la question. Il existe également un manque effrayant de connaissances et de responsabilité chez les médecins qui sont responsables du traitement des patients atteints de Covid-19 ou chez le personnel qui les traite.

Une fois de plus, ce lien s'applique non seulement à l'Afrique, mais aussi à une grande partie de l'Asie, de l'Amérique du Sud et de l'Amérique centrale, de l'Arabie et de la Méditerranée.

Les cas mentionnés n'ont rien à voir avec la maladie Covid-19. Un résultat de test PCR conduisant à la prescription prophylactique de HCQ est suffisant pour provoquer une maladie grave chez un tiers des personnes issues des populations à haut risque traitées de cette manière.

Le traitement par HCQ de patient présentant un déficit en G6PD est une erreur professionnelle dangereuse

Il serait possible d'y remédier immédiatement si tous les médecins traitants du monde entier étaient informés de la contre-indication de l'HCQ. Cependant, l'OMS, le CDC, l'ECDC, les spécialistes chinois du SRAS, les associations médicales, les autorités antidrogues et le gouvernement allemand et ses conseillers négligent pénalement d'informer le public. Au vu des programmes en cours, il semble qu'il s'agisse d'une négligence grave.

C'est une faute professionnelle que de traiter les personnes atteintes d'un déficit en G6PD avec des dérivés de chloroquine à forte dose ou d'autres médicaments connus pour être dangereux pour elles. Sous le label de l'OMS "Essai clinique "Solidarité" pour les traitements COVID-19", des personnes en bonne santé sont exposées à la hâte à des expériences approuvées qui mettent leur vie en danger. Des centaines d'essais cliniques, pour la plupart des études d'observation sans valeur avec des approches parallèles, se déroulent aussi très souvent avec l'HCQ comme une des alternatives.

La législation allemande sur les drogues interdit l'utilisation de drogues non approuvées, mais le gouvernement continue d'encourager cette pratique. Un test non validé qui n'est pas approuvé à des fins de diagnostic fournit le prétexte pour l'utilisation de médicaments mettant la vie en danger - et tout cela dans le cas d'une maladie infectieuse pour laquelle il n'existe toujours pas de preuve qu'elle présente des risques sérieux au-delà du risque d'épidémie annuelle de grippe.

A tombeau ouvert vers la catastrophe

Les dangers de cette épidémie sont présentés à l'aide d'impostures scientifiques. Un test inadapté effectué à Berlin sert de prétexte à des mesures meurtrières dans le monde entier. Les conséquences de ces erreurs conduisent à des situations d'urgence dans de nombreuses régions, qui sont attribuées à une épidémie. Cela crée la vague de peur sur laquelle tant de personnes dans le monde des affaires et de la politique sont désormais portées, et qui menace d'enterrer nos droits fondamentaux sous elle.

Le public, les médias et les experts ne semblent guère surpris qu'à New York et dans d'autres centres, plus de deux fois plus d'"Afro-Etatsuniens" meurent que ce à quoi on pourrait s'attendre en raison de leur part dans la population. Même dans les études sur les décès aux États-Unis et ailleurs, les risques posés par le déficit en G6PD sont presque toujours cachés ou oubliés.

Lorsque des virologistes et autres experts recherchés annoncent depuis longtemps qu'il y aura une vague de décès en Afrique et des conditions terribles dans les villes, connaissent-ils ces liens ? Ou y a-t-il d'autres raisons prouvables qui justifient des prophéties aussi importantes ? Enfin, tous ces sujets sont-ils réservés à la science ou aux procureurs et aux tribunaux ?

Cet article paraît simultanément dans plusieurs magazines. Vous trouverez de plus amples informations et des graphiques sur le site web de l'auteur.

*Wolfgang Wodarg, né en 1947, est médecin interne et pneumologue, spécialiste de l'hygiène et de la médecine environnementale, ainsi que de la santé publique et de la médecine sociale. Après son activité clinique en tant que médecin interne, il a été, entre autres, responsable de la santé publique dans le Schleswig-Holstein pendant 13 ans, tout en étant chargé de cours dans des universités et des écoles supérieures et président du comité d'experts pour la protection de l'environnement liée à la santé de l'Association médicale du Schleswig-Holstein ; en 1991, il a reçu une bourse du DAAD pour l'université Johns Hopkins de Baltimore, aux États-Unis (épidémiologie).

En tant que membre du Bundestag allemand de 1994 à 2009, il a été initiateur et orateur de la commission d'enquête "Éthique et droit de la médecine moderne", membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, où il a été président de la sous-commission de la santé et vice-président de la commission de la culture, de l'éducation et des sciences. En 2009, il a initié la commission d'enquête sur le rôle de l'OMS dans la grippe H1N1 (grippe porcine) à Strasbourg, où il est resté en tant qu'expert scientifique après avoir quitté le Parlement. Depuis 2011, il travaille en tant que professeur d'université, médecin et scientifique de la santé indépendant. Il a été membre bénévole du conseil d'administration et chef du groupe de travail sur la santé de Transparency International Allemagne jusqu'en 2020.

Traduction SLT

Contact : [email protected]

URGENT : Youtube / Eden Anonymous - URGENT : N'envoyez pas vos Enfants à l'École 2020 !

Sur le net : « Non, le processus fera l'objet d'une vaccination globaliste avec tout ce qu'elle contient ( phénol, thimérosal, mercure, aluminium, éthylène glycol, formol, benzetonium, squalène, sv40, cellules cancérisées, benzonase, adn et arn viraux, édulcorants, ogm, albumine humaine, nanoparticules inconnues classées secret défense, antibiotiques...), en plus des programmes d'épandages chimiques clandestins qui contiennent de l'aluminium (pneumoconiose), baryum, strontium, et bactéries telles que l'anthrax et la pneumonie sans énumérer tous les filaments polymères aéroportés. »

TAKE CAR OF YOUR SOUL !

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2798426600284401&id=100003512656809?sfnsn=scwspmo&extid=kizGAqpHWDNX8taN&d=n&vh=e

Youtube : EXCLUSIVE INTERVIEW: Robert Kennedy Jr. Destroys Big Pharma, Fauci & Pro-Vaccine Movement

Very impressive !

 

Le fait que le traitement puisse être une vaccination, qui n'est pas seulement expérimentale et (sic) préventive mais non assurable et, selon de nombreux tribunaux, «inévitablement dangereux» met davantage l'accent sur le sacrifice personnel excessif que l'individu est tenu de faire. Un tel mandat est incompatible avec le statut de personne libre plutôt que d'esclave. Aucune société libre ne peut tolérer une telle imposition

 

Le droit au refus de la vaccination

·         MEDIAPART LE BLOG DE HÉLÈNE ECOCHARD

Rappelons qu'il ne peut exister d'obligation légale de vaccination en France

La vaccination est un acte médical. Et cela a de multiples conséquences, notamment dans le cadre du droit.

Toute obligation vaccinale est contredite par le Code Civil qui reconnaît le "principe de respect de l'intégrité du corps humain".

Toute obligation vaccinale est en contradiction avec l'article 36 du Code de Déontologie Médicale qui précise que "tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes".

Toute obligation est contraire aux arrêts de la Cour du 25 février 1997 et 14 octobre 1997 expliquant l'information aux patients : "Les praticiens doivent être en mesure de prouver qu'ils ont fourni au patient une information loyale, claire, appropriée et exhaustive, au moins sur les risques majeurs, et la plus complète possible sur les risques les plus légers. Cette information a pour but de permettre au patient de refuser la vaccination en estimant que les risques sont supérieurs aux bénéfices escomptés".

Si le pédiatre de votre enfant vous impose une vaccination, demandez-lui la composition du vaccin (la composition à 100%). Vous serez très étonné de voir que lui-même est incapable de vous dire ce que contient le vaccin en totalité ! Par conséquent, vous êtes en droit de refuser l'injection.

Toute obligation serait d'office annulée par la loi du 4 mars 2002, n°2002-303 article 11, chapitre 1er, modifiant l'article L 1 111-4 du chapitre 1er du Titre du 1er du livre de la première partie du  Code de la Santé Publique : "aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment".

Il appartient  donc à chacun d'accepter ou de refuser, librement cet acte médical.

Toute obligation de vaccination induit, pour tout opposant, la notion de Résistance à l'Oppression, droit reconnu par la Constitution - et celle de la légitime défense - qui ne limite pas le choix des moyens utilisables.

Les politiques imposent au peuple la vaccination. Ils nous font croire que nous n'avons pas le choix, la liberté. Il n'en est rien. Et ils rajoutent même une dose de peur (si vous ne vous faites pas vacciner, vous allez mourir de telle ou telle maladie) ou en vous culpabilisant (si vous ne vous faites pas vacciner, vous allez contaminer des gens sains) !

Bref, ne nous laissons pas manipuler par de sombres individus au service des gros industriels de la chimie et de la pharmacie.

Le fait que le traitement puisse être une vaccination, qui n'est pas seulement expérimentale et (sic) préventive mais non assurable et, selon de nombreux tribunaux, «inévitablement dangereux» met davantage l'accent sur le sacrifice personnel excessif que l'individu est tenu de faire. Un tel mandat est incompatible avec le statut de personne libre plutôt que d'esclave. Aucune société libre ne peut tolérer une telle imposition

 

Tal : JE PENSE QUE CES ARGUMENTS SONT AUSSI VALABLES POUR DES TESTS : c'est un acte médical, donc vous avez le droit de dire NON !

Le gouvernement malgache ouvre une enquête contre l’Institut Pasteur

L’ouverture d’une enquête a été ordonnée par le gouvernement malgache contre l’Institut Pasteur. La décision est intervenue après qu’un nombre très important de cas testés positifs au Coronavirus a été rendu public en fin de semaine dernière. Selon l’État malgache, il s’agirait de chiffres truqués.

En fin de semaine dernière, le porte-parole du Centre opérationnel de commandement Covid-19 avait rendu publics, à la télévision nationale, les chiffres officiels du nombre de cas à Madagascar. Le professeur Hanta Vololontiana avait alors annoncé 193 cas au total, soit 67 nouveaux cas sur lesquels 32 devraient encore faire l’objet de contre-tests. Par conséquent, ils n’avaient pas insérés dans les chiffres officiels.

Pourtant, le même jour, les tableaux du site officiel de l’OMS faisaient plutôt état de 225 cas confirmés, soit un écart de 32 malades. Affichées toute la matinée, ces statistiques n’ont été rectifiées qu’en fin d’après-midi.

Pour le gouvernement, ce taux d’écart est anormal. L’Etat considère qu’il ne peut pas y avoir plus de 3 à 6% de cas testés positifs au Madagascar comme l’ont jusque-là démontré les chiffres officiels. Il a donc demandé que soient menées des investigations dans ce sens. Le laboratoire en charge d’effectuer les analyses est alors pointé du doigt.

Les responsables de l’Institut Pasteur convoqués

Samedi dernier, les responsables de l’Institut Pasteur de Madagascar ont été convoqués par le Premier ministre malgache. Selon les déclarations du chef du gouvernement, Christian Ntsay, le laboratoire aurait reconnu qu’il y a des failles dans son organisation interne et a décidé de diligenter une enquête à l’interne.

Il est prévu qu’une enquête parallèle soit également menée par le ministère de la Santé publique. Les résultats seront rendus publics d’ici le mercredi 13 mai 2020. Les résultats sont très attendus par l’opinion publique. Pour l’heure, le nombre de cas positifs sur la Grande île a été revu. Une soustraction des 67 cas douteux a été faite pour que soient refaits de nouveaux tests.

De nombreuses questions se posent tout de même sur cet incident et sur sa possible relation avec les travaux du gouvernement malgache sur son traitement contre le nouveau Coronavirus, le Covid-Organics dont l’efficacité n’est toujours pas reconnue par l’OMS.

.Youtube : Des "fiches pédagogiques" de l'Education Nationale invitent les enseignants à signaler les enfants !

Nicolas DUPONT-AIGNAN

Incroyable mais vrai : les enfants n’ont pas le droit de critiquer le gouvernement !

Les enseignants doivent repérer les familles déviantes !

Youtube :Faut il piquer Bill Gates ? (résumé) l’histoire de bill gates en images

Pierre Blanchette

Vidéo originale intégrale https://www.youtube.com/watch?v=c-NE1...

CONFINEMENT : LETTRE DE JEREMIE MERCIER

Pour le liens voir son site www.jeremie.mercier.com

Des états présentés comme "démocratiques" ont partout dans le monde pris des mesures politiques autoritaires en décalage total avec la dangerosité réelle du Covid-19, en s'appuyant non pas sur "la science", mais sur des études choisies, qui vont dans le sens de politiques voulues.
Des politiques basées sur des projections apocalyptiques en décalage total avec la réalité
Les projections apocalyptiques sur le nombre de morts à venir du Covid sans distanciation physique faites par Neil Ferguson de l’Imperial College de Londres (où j’ai fait ma thèse entre 2006 et 2010 !) ont été privilégiées par de nombreux gouvernements alors que lui-même a depuis largement revu à la baisse ce nombre et n’a lui-même pas respecté la distanciation physique qu’il voulait faire imposer à toute la population, en recevant à plusieurs reprises chez lui une femme mariée qui vivait avec son mari et ses enfants et dont il était l’amant, alors qu’en plus il avait été testé positif au SARS-CoV-2 !

Bref, on est non seulement dans le mensonge absolu sur la dangerosité de la maladie en plus d’être dans l’insupportable « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

Heureusement, Neil Ferguson a tout de même démissionné de son poste de conseiller santé auprès du gouvernement britannique.

Il est à noter que Neil Ferguson n’en est pas à son premier coup d’essai, il avait déjà fait des “prédictions” à côté de la plaque sur la crise de la vache folle, la fièvre aphteuse, la grippe H1N1. Bref, c’est un spécialiste des modèles alarmistes anxiogènes déconnectés de la réalité (et qu’il ne remet pas en cause malgré ses multiples échecs !). Aussi… pourquoi les gouvernements continuent à écouter les projections de cet incompétent ?

Cependant, il y a peut-être pire que cela : la scandaleuse décision de confiner ensemble personnes malades contagieuses et personne saines dans le but affiché d’enrayer l’épidémie, avec des conséquences sanitaires (mais aussi économiques, psychologique, sociales, et démocratiques) catastrophiques.

Le confinement policier : la pire politique sanitaire qu’on puisse imaginer

4 pays en particulier (Espagne, Italie, Belgique et France) rejoints plus récemment par le Royaume-Uni ont décidé la mise en place d’un confinement policier avec astreinte à domicile, avec l’ambition affichée de limiter l’épidémie afin de ne pas surcharger les services hospitaliers - précédemment réduits à peau de chagrin après des décennies de « réformes » néo-libérales qui ont en fait cassé les hôpitaux publics soit dit en passant !

En fait, le confinement policier est une mesure sanitaire contre-productive, car en mélangeant personnes saines et personnes infectées et en refusant les soins aux personnes malades (sauf quand la maladie se transforme en urgence vitale), on a augmenté artificiellement les contaminations, et ainsi également artificiellement augmenté la mortalité liée au Covid.

Les pays qui n’ont pas confiné ont logiquement eu beaucoup moins de morts du Covid que les pays qui ont confiné de façon policière.

Cette interview de Gérard Delépine que j’ai faite il y a quelques jours vient montrer de façon factuelle la différence de mortalité du Covid-19 (chiffres officiels) entre les pays qui ont confiné de façon autoritaire, et ceux qui ont eu une approche consistant principalement à isoler les malades des personnes saines et explique pourquoi les pays qui ont confiné ont sans doute fait exploser le nombre de cas et la mortalité.

Pour voir mon interview de Gérard Delépine, clique sur l'image ci-dessous ou sur ce lien : https://youtu.be/orjBSTWMTKE

 

Aucune donnée sérieuse n’a justifié la fermeture des écoles ni ne justifie leur réouverture seulement partielle avec des conditions sanitaires délirantes

En plus du besoin urgent de déconfiner totalement la population, il serait également logique de permettre un retour à l’école à tous les enfants, sans “geste barrière” inutiles et extrêmes comme ceux qui ont pu être rapportés dans les écoles qui ont rouvert.

 

Crédit : Image issue de l'article sur LCI.fr https://www.lci.fr/population/coronavirus-covid-19-c-est-surrealiste-la-reprise-de-l-ecole-a-l-heure-du-deconfinement-en-dix-photos-2153588.html

En effet, de façon ironique le confinement et la suspension de l’école a favorisé les infections d’enfants (très largement bénignes), alors qu’ils sont (sauf peut-être exception non-encore prouvée) toujours contaminés par des adultes (le plus souvent de leur famille) et ne contaminent pas ni les enfants ni les adultes (voir cet article http://www.economiematin.fr/news-ouverture-ecole-covid-19-danger-france-delepine avec de nombreuses références scientifiques).

Le masque : une muselière largement inutile, voire même néfaste

Initialement considérés comme inutiles et trop compliqués à mettre pour les gens par le gouvernement français, les masques sont aujourd’hui vivement recommandés par ce même gouvernement, et même obligatoires dans les transports en commun.

On n’est pas à la première incohérence dans le discours gouvernemental, et on n’est pas non plus à sa dernière décision de type propagande, sans justification scientifique sérieuse.

Cependant, quand on cherche les preuves de l’intérêt du masque pour éviter une épidémie de type grippe ou maladie respiratoire, on n’en trouve pas (je me démarque ici des indications données par Gérard Delépine en fin d'interview plus haut).

Pire, on peut même se poser les questions suivantes : les masques contaminés ne deviennent-ils pas des super-contaminateurs, les masques de manière générale pourraient-ils agir comme des “collecteurs” de particules contaminées, comme nids à bactéries ? Comment réagissent ensemble les particules de pollution, les bactéries et les particules contaminées qui traînent dans le masque ? Quelles conséquences d’une société “masquée” ?


Même le CHU de Lille demande aux gens d’arrêter de porter des masques dans la rue, car “ça ne sert à rien”.

Pour moi, le masque symbolise la répression actuelle de toute opposition, de toute pensée critique. C’est la muselière que le déconfiné qui croit à la propagande met lui-même pour limiter sa liberté d'expression (et de pensée).

La distanciation sociale alors que l’épidémie est en train de disparaître toute seule (certainement pas grâce au confinement, qui a amplifié l’épidémie, ni grâce à l’absence de soins prodigués aux malades à part ceux en état critique) est elle la matérialisation du “diviser pour mieux régner”.

Bref, l’argument de la santé a été utilisé comme prétexte pour la mise en place de politiques dictatoriales qui ont aggravé la situation sanitaire au lieu de l’améliorer. Cet argument de la santé continue aujourd'hui à être utilisé pour porter atteinte à nos libertés.

Si nous collaborons avec ces politiques en nous méfiant des autres et en limitant exagérément nos contacts, nous construisons un monde déshumanisé (nous sommes des animaux sociaux, c’est notre nature !) dans lequel nous ne serons plus que des pions, divisés.

Il est plus urgent que jamais de réclamer un retour à la raison, un retour de la démocratie, un retour de l’esprit critique, et un retour à la science menée avec conscience.

Mémoire général au nom du consentement éclairé
https://tinyurl.com/GeneralBrief

Ralph Fucetola JD (Prepare for Change)

INTRODUCTION

Le consentement éclairé est un droit humain fondamental protégé contre la diminution par le biais d'une agence législative et administrative refusant les objections de conscience philosophiques ou religieuses à la vaccination obligatoire. Le consentement éclairé est distinct des exemptions légales et ne peut être aboli.

Le droit au consentement éclairé est dénué de sens sans le droit de refuser toute intervention médicale, y compris la vaccination obligatoire. Les agents du gouvernement et ceux agissant sous le couvert de la loi sont interdits par le droit national et international de longue date de contraindre la vaccination.

Le fait que le traitement puisse être une vaccination, qui n'est pas seulement expérimentale et (sic) préventive mais non assurable et, selon de nombreux tribunaux, «inévitablement dangereux» met davantage l'accent sur le sacrifice personnel excessif que l'individu est tenu de faire. Un tel mandat est incompatible avec le statut de personne libre plutôt que d'esclave. Aucune société libre ne peut tolérer une telle imposition.

 

LES DANGERS DE LA 5 G :

Un nouvel outil collectif est mis en place contre la 5G : la Pétition Action Collective (PAC).

Voir la présentation sur  :   https://5g.mysmartcab.fr

Une action collective en justice est ouverte à ceux qui le souhaitent.
Merci de partager cette pétition !
-------
La 5G est une catastrophe sanitaire, sécuritaire (démocratique), économique et écologique pour l’humanité

Face aux nombreuses alertes sanitaires et environnementales lancées par des scientifiques originaires des quatre coins de la planète, les incertitudes se font de plus en plus grandes autour de la 5G et risquent de persister si aucune précaution n’est prise avant son installation dès 2020…

-------
14/01/2020, 166 Astronomes demandent de stopper la 5G
Les astronomes sont extrêmement préoccupés par la possibilités que la Terre soit recouverte par des dizaines de milliers de satellites, ce qui dépassera largement les quelques 9.000 étoiles visibles à l’œil nu. Ce n'est pas une menace lointaine. Cela se produit déjà. La société privée américaine Space X à déjà mis 180 de ces petits satellites, appelés collectivement Starlink, dans le ciel et prévoit de consteller le ciel entier d'environ 42.000 satellites.

Ainsi, avec d'autres projets spatiaux de télécommunications dans un avenir proche ( c'est à dire, l'anglais Oneweb, le Canadien Telesat, l'Amazon américain, Lynk & Facebook, le Roscosmos Russe et le Chinese aerospace Science et Industry ) , il pourrait y avoir plus de 50.000 satellites encerclant la Terre à diverses fins de télécommunications, fournissant principalement Internet .

L'humain en non sagesse et en non bienveillance, joue de nouveau à l'apprenti sorcier dans cette nouvelle course folle à la croissance Industrielle infinie, à la surexploitation des ressources et à la surexploitation et tracking de l'humain ...

-------
association ROBIN DES TOITS  www.robindestoits.org[email protected]

LES 5 OBJETS DE LA 5G

1. QU’EST-CE QUE C’EST ?
La 5G est la 5ème Génération de technologie de la téléphonie mobile. Elle ne remplace pas la 2G, la 3G et la 4G,
car il s’agit d’un nouveau système qui vient s’ajouter aux précédentes technologies.

2. À QUOI ÇA SERT ?

- À TOUT CONNECTER
La 5G a été conçue pour permettre une plus grande connectivité des objets ou IoT (Internet of Things) : avoir
des maisons "connectées", des entreprises "connectées", des voitures "connectées", des villes "connectées". Il
s’agit de relier tous nos objets, grands et petits, à Internet, pour leur demander d’exécuter toutes les tâches
que nous souhaitons, aussi vite que nous le voulons.

- À TOUS NOUS CONNECTER
La 5G permet de proposer des milliers de services pour que tous les individus soient reliés en permanence.
En augmentant la fréquence et la bande passante - ce qui a pour effet d’accroître le débit - elle accélère la
transmission de données diverses, fichiers vidéo (images et vidéos haute définition), fichiers audio (musique,
sons divers), contacts et conversations téléphoniques, … et peut ainsi servir un maximum de personnes - ou
clients - en simultané.

3. COMMENT ÇA MARCHE ?

a. Les fréquences
La 5G fonctionne sur plusieurs bandes de fréquences, celles déjà utilisées comme d’autres nouvellement
créées pour le haut et ultra-haut débit, soit de 700MHz à 48GHz et au-delà.
Ainsi, la 5G fournira environ 50 fois le débit de la 4G actuelle en utilisant des ondes centimétriques (3,5GHz) et
millimétriques (lorsque la phase de déploiement utilisera les fréquences de la bande 26GHz).
Les antennes émettrices et réceptrices, incorporées dans les futurs téléphones 5G, auront une puissance
effective de 20 Watts, soit 10 fois supérieure à celle des téléphones actuels 3G/4G.

b. Les satellites
20 000 nouveaux satellites, regroupés en basse et moyenne orbite, couvriront la terre de puissants faisceaux
d'ondes électromagnétiques focalisés et orientables, touchant ainsi des régions qui échappent au balayage
d'autres émetteurs. Ces satellites vont perturber les champs électriques et magnétiques de la magnétosphère
de la Terre, ce qui pourrait avoir des conséquences sur les champs électriques et magnétiques terrestres.

c. Les antennes-relais
La 5G exige la mise en place d’un nombre d’antennes considérable.
Les communications émises par les satellites sont réceptionnées par de grosses antennes-relais, situées sur
des points hauts. La communication de ces antennes vers les Stations de base installées dans les
agglomérations se fera par un réseau de fibres optiques.
Ces Stations de base sont de petites structures disséminées dans toutes les zones urbaines du monde entier,
et renferment des centaines voire des milliers de minuscules antennes.
Selon les fréquences utilisées, elles sont placées tous les 50-100m, discrètement implantées à faible hauteur,
sur les trottoirs et le mobilier urbain : panneaux de signalisation, lampadaires, abribus, etc.

d. Les faisceaux
Des antennes - assez petites pour tenir dans un Smartphone - vont concentrer leur énergie dans des faisceaux
étroits, focalisés et orientables de haute puissance. Les réseaux d’antennes vont suivre l’usager, de sorte qu’en
tout lieu un faisceau émis par le Smartphone soit dirigé vers la Station de base la plus proche, et qu’un faisceau
de la Station de base soit dirigé vers l’usager. Toute personne se déplaçant entre le(s) téléphone(s) et la Station
de base, sera ainsi traversée par les deux faisceaux.

4. QUELS SONT LES DANGERS ?

a. sanitaires
La 5G augmente considérablement l’exposition aux rayonnements de radiofréquences sur le vivant (plantes,
animaux et humains), et peut entraîner à court ou moyen terme des effets nocifs sur la santé des individus, en
particulier des enfants et femmes enceintes : cancers, mutations génétiques, pathologies oculaires, chute de la
fertilité masculine, fausses couches, Alzheimer, pertes de mémoire, difficultés d’apprentissage, troubles
neurologiques, problèmes de peau, maladies cardiovasculaires, …
Les effets biologiques n’ont pas été testés scientifiquement, ni par les fabricants d'équipements de
radiotéléphonie, ni par les instances gouvernementales, ni par les organismes chargés d'établir les normes
admissibles d'irradiation, ni par les opérateurs.
La 5G exposera tout le monde à beaucoup plus de rayonnements, de façon permanente, 24h/24.

b. sécuritaires
La 5G permet de recueillir des milliards de données et d’informations personnelles sur la vie de tous les
citoyens, facilitant ainsi la surveillance de chaque individu.

c. sociaux et économiques
L’augmentation des maladies et des malades aura des répercussions sur les coûts de la santé.
L’augmentation probable du nombre de maladies graves risque de provoquer l’apparition de symptômes
d’électro-hypersensibilité (EHS) chez de nombreuses personnes qui, devenant inaptes au travail, se
retrouveront mises à l’écart de toute vie sociale.
La 5G va en apparence relancer l'économie et créer des emplois grâce à la fabrication et la commercialisation
de tous les objets connectés, mais elle va aussi en supprimer massivement grâce à l'automatisation et à la
robotisation. En cela, la 5G s’inscrit dans le mythe de la soi-disant inévitable croissance économique, quelles
que soient les conséquences.

d. écologiques
La 5G permet de connecter une grande quantité d'objets et véhiculera donc beaucoup plus de données.
Les millions d’antennes 5G ne seront jamais en "mode veille", en raison des connexions permanentes de tous
les objets connectés.
Des centaines de milliards d'appareils deviendront autant de déchets (très peu recyclables) dans moins de dix
ans, aggravant un bilan écologique déjà lourd.
Il faudra détruire la totalité des appareils mobiles existants devenus obsolètes, et produire des milliards de
nouveaux appareils, en plus des dizaines de millions d'antennes.
La production de ces appareils nécessite des matériaux qui sont extraits au mépris des droits humains.
De telles augmentations entraîneront inévitablement une augmentation de la consommation et de la
production d'énergie : près de 15% de la production électrique mondiale seront utilisés par les objets
connectés (Internet of Things).

5. QUE FAIRE ?
a. Exiger un moratoire pour la 5G dans chaque ville, chaque région, chaque pays ;
b. Exiger le respect et l’application des lois, chartes, conventions, traités sur la protection de l’homme, de
l’enfant, de l’environnement ;
c. Dénoncer l’expérimentation effectuée sur des humains non consentants, ce qui est interdit depuis le
Code de Nuremberg en 1947 ;
d. Exiger l’interdiction du déploiement de satellites 5G ;
e. Saisir la justice et pointer la responsabilité des communes, des pouvoirs publics, des entreprises privées ;
f. Exiger des études indépendantes sur les effets biologiques sur la santé humaine, les animaux et
l’environnement, et ce avant tout déploiement de la 5G ;
g. Exiger la diminution des normes sanitaires qui ne prennent en compte que les effets thermiques ;
h. Exiger de suivre les recommandations de la Résolution 1815 du Conseil de l'Europe (27 mai 2011) ;
i. Exiger débats, discussions officielles et consultations populaires ;
j. Soutenir et diffuser les pétitions nationales et internationales ;
k. Promouvoir une modération de nos besoins en matière de connectivité, afin de limiter notre exposition

exponentielle aux rayonnements électromagnétiques artificiels.

https://www.robindestoits.org/

 

La fonction des médias

C’est la fonction des auxiliaires du pouvoir, les médias, que de tout transformer en flux de nouvelles – un clou chasse l’autre. Il s’agit de créer des croyances passagères, des convictions précaires, des engouements éphémères qui balaient perpétuellement le savoir accumulé par les mémoires et les certitudes produites par les réflexions sur la vérité.

Il s’agit de rendre le réel liquide, fugace, de le faire couler. Il s’agit de rendre le monde radioactif ou mieux encore téléactif. Les médias gèrent votre amnésie en continu.

Plus encore que l’idéologie, les médias véhiculent une sorte de monde parallèle, ce que je désigne souvent par le nom de névrose sociale, qui fait que les gens marchent à côté de leurs pompes en permanence.

Les médias magnifient les formes, les styles, en tuant le fond. Ils parlent fort pour ne rien dire de vrai, ils enflent ; ils parlent et sur-parlent gros pour penser petit, tout petit.

Intervenant au niveau de l’imaginaire, tout comme le rêve ou le roman, les médias ne sont soumis ni à l’obligation de cohérence ni à celle de non-contradiction.

C’est un secret que le régime Macron a parfaitement assimilé : les médias sont là pour vous faire perdre la tête, perdre le fil. Les médias et le discours politique médiatisé baignent dans la non-signifiance, dans la vétille, la broutille, dont les porte-paroles d’Emmanuel Macron sont les gestionnaires quotidiens.

Pavé dans la mare ? Les pays qui vaccinent le plus contre la grippe ont le plus de morts du coronavirus

PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 14 MAI 2020

Niall McCrae (1) et David Kurten (2) : « Les chiffres de l’UE montrent une corrélation entre le vaccin antigrippal et les décès dus aux coronavirus »

Le vaccin antigrippal pourrait-il être un facteur aggravant de mortalité lié à la pandémie de coronavirus ? La question mérite d’être posée.

La mortalité varie considérablement d’un pays à l’autre, certains ayant des taux inférieurs à dix par million d’habitants, tandis que l’Europe occidentale et les États-Unis sont à trois chiffres par million.

Les raisons sont multiples :

  • Ecologiques : faible ou forte densité de population et urbanisation,
  • Démographiques : certaines sociétés sont vieillissantes et multiculturelles, d’autres beaucoup moins.
  • Cliniques : certains pays ont beaucoup plus d’obèses – un facteur aggravant – et de malades chroniques telles que le diabète, que d’autres.
  • Enfin, il existe des différences significatives dans la pratique du diagnostic, et aucune norme internationale dans la façon de compter les cas, ce qui nous oblige à comparer des chiffres qui ne sont peut-être pas tous comparables.

Cependant, il y a une constante entre tous les pays : le coronavirus tue surtout les personnes âgées. Aucun scientifique ne sait aujourd’hui pourquoi. Et un facteur qui n’a pas été pris en compte est le vaccin contre la grippe, qui est largement administré aux personnes âgées.

La nouvelle science : ne pas poser de question

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps – en fait jusqu’à la folie frénétique d’un réchauffement climatique créé par l’homme – le principe même de la science consistait à interroger, à poser des questions, à douter, à remettre en question les acquis afin de la faire avancer.

Le coronavirus et le réchauffement ont mis fin à cela. Le gouvernement ne tolère pas que l’on pose des questions, et encore moins que l’on doute de la thèse officielle. Et les médias sont là pour vous faire obéir, et faire respecter les ordres.

Parce que le sujet est politiquement très chargé, parce que BigPharma ne laisse pas les insoumis aborder le sujet, parce que douter de l’efficacité des vaccins contre la grippe vous classe dans la catégorie extrémiste, et parce que les journalistes sont devenus les chiens de garde des puissants en abandonnant leur rôle de contre-pouvoir, ce sujet a toute sa place dans un média libre et indépendant comme Dreuz.

Le voici.

Tout le monde a-t-il le droit de douter des vaccins ?

En 1960, la vaccination de routine contre la grippe a été recommandée par les Centres américains de contrôle des maladies. L’Europe a suivi. Chaque pandémie a été exploitée par les lobbys pro-vaccins, et les gouvernements sont devenus les porte-parole des grandes entreprises pharmaceutiques.

Aux Etats-Unis, BigPharma et le monde médical est le plus gros lobby cherchant à influencer les décisions du gouvernement (4) – et ne me demandez pas au bénéfice de qui.

Vaccin = médicament expérimental

  • Le défi pour les producteurs de vaccins antigrippaux est la volatilité génétique du virus, qui mute rapidement.
  • Un nouveau vaccin est donc nécessaire chaque automne, en se basant sur la supposition des souches qui vont émerger.
  • Résultat, des médicaments expérimentaux sont administrés aux masses.
  • En 2014, la Cochrane Collaboration, un organisme international pour la médecine factuelle, a publié une revue comprenant 25 études avec 59 566 participants, révélant que les vaccins antigrippaux réduisaient l’incidence de la grippe de seulement 6 %.

    Tom Jefferson*, l’un des auteurs, avait qualifié les preuves de l’efficacité du vaccin antigrippal d' »inepties ».
  • En 2018, le même organisme arrivait à des conclusions similaires (5).
  • Des études (par exemple Skowronski et al, 2010) ont indiqué que les personnes ayant reçu le vaccin contre la grippe au cours d’une année étaient plus susceptibles de contracter la souche H1N1 l’année suivante.

Néanmoins, en 2009, les ministres de la Santé de toute l’UE se sont mis d’accord sur un objectif de vaccination contre la grippe de 75 % des personnes âgées.

Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, avait déclaré :

Ceux qui font campagne contre la vaccination font campagne contre la science. La science a décidé.

Hancock est un bouffon : la science n’est jamais acquise, et certainement pas dans un domaine aussi complexe que l’immunologie.

Et personne n’est assez naïf pour croire que la médecine et la pharmacie ne sont pas fortement influencées par des intérêts commerciaux.

Constat

Plus les pays vaccinent contre la grippe, plus ils ont de morts du coronavirus chinois constatent les deux auteurs, dans un article bien documenté publié sur le blog « Des preuves pas des peurs » (3).

Voilà ce que donne la comparaison entre le taux d’administration du vaccin antigrippal chez les personnes âgées, avec la mortalité due au Covid-19 au 8 mai (chiffres tirés respectivement de l’EU et du Worldometer) :

Pays

Taux de vaccination à la grippe, 65 ans et +

Taux de mortalité au coronavirus (par million)

United Kingdom

72.6

460

Netherlands

64.0

313

Portugal

60.8

109

Ireland

57.6

284*

Spain

55.7

562

Malta

55.5

11

Italy

52.0

500

France

49.7

398*

Sweden

49.4

314

Finland

47.6

47

Denmark

40.8

90

Luxembourg

37.6

160*

Germany

34.8

88*

Hungary

26.8

41

Croatia

23.0

21

Czechia

20.3

25

Romania

16.1

46

Lithuania

13.4

18

Slovakia

13.0

5

Slovenia

11.8

48

* au 7 mai

Ce que nous voyons :

  • On constate une nette différence entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest, tant en ce qui concerne la vaccination que la mortalité dûe au coronavirus chinois, ce qui peut n’être qu’une simple coïncidence.
  • Malgré quelques cas contraires, il est intéressant de noter que les pays ayant les taux de mortalité les plus élevés sont la Belgique (qui manque sur le tableau), l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni, la France, les Pays-Bas, la Suède, l’Irlande et les États-Unis, qui ont tous vacciné au moins la moitié de leur population âgée contre la grippe.
  • Le Danemark et l’Allemagne, qui utilisent moins le vaccin antigrippal, ont un taux de mortalité par Covid-19 considérablement plus faible.
  • Et bien entendu, il y a des contre-exemples.
    • Au niveau mondial, la Corée du Sud est le pays où les personnes âgées ont le plus absorbé le vaccin antigrippal en 2018-2019, avec 83 %.
    • Ni la Nouvelle-Zélande ni la Corée du Sud ne correspondent à l’hypothèse développée dans cet article, puisque chaque pays a une mortalité de seulement 4 et 5 par million.
    • La Corée du Sud, Hong Kong et Taïwan semblent avoir très bien géré le Covid-19, malgré leur forte population et la proximité de la source en Chine.
  • Ces contre-exemples pourraient s’expliquer du fait de l’utilisation impressionnante et quasi immédiate du suivi et du traçage des personnes contagieuses, peut-être à la facilitation due aux différences culturelles, et justement, la proximité avec la Chine.

Conclusion

  1. Les pays qui vaccinent le plus contre la grippe ont plus de morts du coronavirus chinois que ceux qui vaccinent très peu.
  2. Les groupes les plus vaccinés, les personnes âgées, sont ceux qui meurent le plus du coronavirus chinois.
  3. Bon nombre des facteurs de risque liés au virus de Wuhan sont les mêmes que ceux invoqués pour justifier la prise d’un vaccin annuel contre la grippe.
  4. La vieillesse est le facteur de risque le plus évident dans cette pandémie, l’âge moyen des personnes qui meurent de la maladie étant d’environ 80 ans.
  5. D’autres facteurs importants pour la grippe et le Covid-19 sont l’obésité et les maladies chroniques telles que le diabète et les maladies respiratoires.

Bien entendu, corrélation n’est pas causalité, et le nombre disproportionné de décès dus au coronavirus chez les personnes vaccinées pourrait s’expliquer par d’autres facteurs.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

NOUVELE LOI EN FRANCE

Je voulais partager des éléments sur la loi d'urgence votée le 11/5.
https://www.vie-publique.fr/loi/274230-loi-du-11-mai-2020-prolongation-etat-durgence-sanitaire
(...)
Un nouveau dispositif pour le suivi des malades et le traçage des contacts
Pour faciliter le suivi des malades, le traçage des chaînes de contamination du covid-19 (traçage des contacts ou contact tracing) et le travail des brigades sanitaires annoncées par le gouvernement, la loi permet le déploiement d’outils informatiques.

Le ministre de la santé est autorisé à mettre en oeuvre, via un système d'information qui sera créé par décret, le traitement et le partage des données de santé des personnes malades et des personnes ayant été au contact avec elles, le cas échéant sans leur consentement. Ces données seront accessibles à un certain nombre d’intervenants, y compris à des professionnels non médicaux. En outre, le ministre de la santé, l'Agence nationale de santé publique, l'assurance maladie et les agences régionales de santé sont autorisés à adapter dans le même but des systèmes existants.

 

Education de santé

Jérémie MERCIER

Si tant de personnes vivent aujourd'hui dans la panique ou la crainte par rapport au coronavirus, c'est notamment parce qu'il n'existe pas vraiment d'éducation à la santé !

Pour beaucoup de gens, la santé c'est de la chance... ou pas de chance.

C'est vrai qu'il est très tentant de mettre ses problèmes sur le compte de "mauvais gènes" quand on est touché par des troubles, que ce soit de petits symptômes pas très agréables, un gros manque d'énergie, ou une maladie chronique (alors que c'est rarement le cas) plutôt que de prendre ses responsabilités et voir où on aurait pu faire des erreurs dans son mode/hygiène de vie (ouh le gros mot !).

En plus, le peu d'éducation à la santé dans nos sociétés modernes, hyper influencé par de puissants lobbies (pharmaceutique et agro-industriel en particulier) est en grande partie faux, le mode de vie présenté comme "sain" étant en fait au contraire souvent responsable de nos problèmes de santé !

Bref, tout est fait pour produire une population ignorante et mal informée, qui deviendra dépendante des informations et des décisions des médecins conventionnels, des autorités "de santé" et des labos pharmaceutiques, les seuls à détenir "la vérité" sur la santé.

Cette société crée des malades, des gens mal dans leur peau, et beaucoup de souffrances inutiles.

 

NB de TAL : allez voir le site de jérémie pour voir les conférences et les excellents livres qu’il propose  (livres qui sont charmants, intelligents et pleins d’humour !): www.jeremie.mercier.com.

 Jérémie est holothérapeute (formé chez nous) et il s’est aussi instruit à l’Institut Hippocrate de West Palm Beach avec lequel nous collaborons depuis 50 ans.

CONCLUSION :

Pour terminer je vous rappelle que sur youtube tal schaller vous pourrez trouver mes vidéos qui parlent de ces sujet.

Pour l’heure il ne faut pas lutter violemment contre les pouvoirs publics qui cherchent à nous esclavager par des vaccins contenant des puces. Il s’agit de diffuer au maximum autour de nous des «  informations d’éveil », en douceur, sans vouloir imposer aux autres notre point de vue. Evitons d’asséner à autrui des vérités qu’il ne peut pas encore accepter, disons-lui simplement, par exemple, « Va voir les films VAXXED 1 et 2 sur internet, j’aimerais savoir ce que tu en penses ! » Si l’autre suit votre suggestion, il ne peut manquer d’être bouleversé par ces images et alors vous pourrez apporter d’autres informations, sans violence !

J’ai eu au téléphone une journaliste d’un quotidien suisse qui a fait un article pour dénoncer les « complotistes », dont je fais partie, de son point de vue. Elle m’a dit avec véhémence : « Mais c’est grâce aux vaccins que l’espérance de vie a pu augmenter, c’est indéniable ! »

Je lui ai répondu « C’est votre opinion, je la respecte mais permettez-moi d’avoir un autre point de vue.Alors échangeons ! » Mais elle m’a aussitôt répondu : « Je ne peux pas échanger avec des gens qui sont prisonniers d’une idéologie ! » Et je lui ai dit : « Parque ce que vous croyez vous-même n’est pas une « idéologie » ? Elle m’a dit : « Non, c’est la vérité ! » Et le dialogue était bloqué ! Les vaccinalistes sont enfermés dans la « religion du vaccin » et ils ont mille arguments pour justifier leur point de vue mais ils ont une peine infinie à admettre que d’autres gens puissent avoir des idées différentes. Pourtant la science est une marche en avant où il faut oser se remettre en question. Mais c’est difficile et douloureux. Pour moi qui étudie ce sujet depuis 50 ans, quelles remises en question de ce qu’on m’avait enseigné j’ai dû traverser ! Arriver à comprendre que les vaccins sont inefficaces, inutiles et dangereux m’a demandé des efforts importants mais je ne regrette pas ‘avoir pu ouvrir les yeux sur cette vérité fondamentale : c’est toujours le corps qui se guérit lui-même ! Aucun vaccin ni aucun médicament chimique ne peut apporter la santé. Et la médecine a toujours été une relation entre un médecin et un patient. Donner à tous le même produit est une pure folie !

 

Parce que… Coronavirus - Tout va!

Par Makia Freeman,

EN UN COUP D'OEIL…

  • L'HISTOIRE: Tout et tout sous le soleil est justifié en raison d'un mystérieux virus tueur.
  • LES IMPLICATIONS: Les gens sont-ils si programmés, tellement dépendants psychologiquement de l'autorité et si effrayés qu'ils permettront la profanation et la destruction de droits et libertés durement gagnés - comme cela se passe actuellement dans le monde?

Parce que le coronavirus.

C'est ce qu'on nous dit. Tout doit changer, les droits chers doivent être supprimés et de  nouveaux pouvoirs d'urgence  doivent être accordés aux autorités… à cause d'un virus qui n'a toujours pas été isolé, purifié et prouvé hors de tout doute comme étant la cause de la pandémie présumée. Il est clair que les chiffres COVID-19 en eux-mêmes sont grossièrement manipulés, pour de nombreuses raisons telles que les  faux positifs et en comptant tous ceux qui sont morts avec le virus dans leur corps comme un décès ou une mort par coronavirus (même si cela n'avait rien à voir avec leur mort). Malheureusement, tout le monde est tellement paniqué qu'il ne peut pas penser clairement. Les gouvernements du monde entier adoptent des lois dangereuses qui sont délibérément vagues, larges et souvent sans date d'expiration. La liberté meurt-elle sous les applaudissements tonitruants et les cris effrayés des gens pour qu'une figure d'autorité les sauve?

Parce que le coronavirus: la Hongrie obtient un dictateur

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a efficacement supervisé la transition de son pays d'une démocratie à une dictature. Le 30 mars 2020, le  Parlement hongrois a accordé à Orban  le droit de  statuer par décret  (c'est-à-dire le pouvoir de contourner l'Assemblée nationale) et de suspendre les lois existantes. Non seulement cela, mais la Hongrie (qui est membre de l'UE) a suspendu les futures élections! Cela fait d'Orban le plus récent dictateur du monde. Il s'agit d'un développement incroyable dans un continent qui se targue de démocratie et d'une abdication effrayante du pouvoir et de la responsabilité du Parlement hongrois - partout dans un minuscule virus invisible qui n'a toujours pas tué plus de personnes qu'une grippe saisonnière, même en tenant compte de la nombres manipulés.

Parce que le coronavirus: le président philippin Duterte ordonne aux policiers et aux soldats de tirer sur les contrevenants de quarantaine si nécessaire

Le président philippin Rodrigo Duterte, connu pour son attitude de `` dur '' et ses menaces de tirer et de tuer des toxicomanes et des dealers, a reçu des pouvoirs d'urgence et 5,4 milliards de dollars pour faire face à la crise des coronavirus. C'était après un avant-projet de loi (qui a été changé et qui n'a pas été adopté) qui lui aurait permis en tant que président de reprendre des entreprises privées! Le  New York Times a  écrit  que  "" Cette attribution illimitée de pouvoirs d'urgence équivaut à l'autocratie "", a déclaré dans un communiqué un groupe philippin de défense des droits, Concerned Lawyers for Civil Liberties. Les avocats ont noté que M. Duterte avait déjà comparé la Constitution du pays à un «morceau de papier toilette». »  Duterte a  déclaré  ce qui suit dans une allocution télévisée:

"Ça s'empire. Je vous dis donc encore une fois la gravité du problème et que vous devez écouter. Mes ordres à la police et aux militaires… s'il y a des problèmes et qu'il y a une occasion qu'ils ripostent et que votre vie soit en danger, abattez-les. Est-ce bien compris? Mort."

Parce que le coronavirus: les gouvernements d'Europe de l'Est prennent le pouvoir et ciblent les dissidents

Le gouvernement de Slovénie a créé le Krizni stab Republike Slovenije (le siège de la crise de la République de Slovénie) dirigé par le PM slovène plutôt corrompu, Janez Jansa. L'ABC australien  rapporte :

«En quelques heures, le quartier général de crise de M. Jansa a limogé les chefs des forces de défense, de l'agence de renseignement militaire et de la police nationale… [journaliste indépendant] Zgaga a déclaré que la nouvelle administration slovène utilisait l'urgence du coronavirus comme moyen de renforcer son pouvoir. "Je crois que c'est une campagne systématique pour menacer toute voix critique, pour la faire taire, afin d'étouffer les journalistes, les intellectuels critiques et les citoyens", a  déclaré Zgaga. "

La même chose se produit dans d'autres pays d'Europe orientale, notamment la Pologne, la Bulgarie et le Kosovo:

«À Varsovie, le parti au pouvoir, la loi et la justice, prévoit de faire avancer les élections présidentielles début mai. Alors que le président Andrzej Duda tient un tribunal à la télévision, grâce à un diffuseur public poli, l'opposition n'est pas autorisée, pour des raisons de santé, à organiser des rassemblements. En Bulgarie, le Parlement a accordé de nouveaux pouvoirs au gouvernement pour utiliser les données des téléphones portables afin de suivre la population - apparemment pour contrôler la quarantaine des personnes infectées ou exposées au COVID-19. Il a également mis en place des postes de contrôle autour des communautés roms - une minorité ethnique souvent mise au pilori dans la société bulgare. Mercredi dernier, le gouvernement du Kosovo s'est effondré et son premier ministre a été destitué après que le président Hashim Thaci, un ancien milicien accusé de crimes de guerre, ait tenté de transférer tous les pouvoirs exécutifs à un conseil de sécurité d'urgence qu'il dirige. »

Parce que le coronavirus: le gouvernement thaïlandais censure les informations et intimide les journalistes

Après avoir déclaré l'état d'urgence le 24 mars 2020, le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha a assumé le pouvoir d'imposer des couvre-feux et de censurer les médias. Des journalistes ont été poursuivis et intimidés pour avoir critiqué la réponse du gouvernement à l'épidémie. Le 25 mars, Chan-ocha a publié une liste d'interdictions (originale en thaï  ici ), y compris des restrictions vagues et larges à la liberté d'expression et à la liberté de la presse:

«Il est interdit de signaler ou de diffuser des informations concernant COVID-19 qui sont fausses et peuvent provoquer la peur du public, ainsi que la distorsion délibérée d'informations qui provoque des malentendus et affecte donc la paix et l'ordre, ou la bonne morale des gens, sont interdites. Dans ce cas, les responsables suspendront ou modifieront ces informations. Si l'affaire a de graves conséquences, la loi sur les délits informatiques ou le décret d'urgence sur l'administration publique en situation d'urgence seront appliqués pour poursuites. »

Ils l'ont utilisé pour arrêter un Thaïlandais qui a posté quelque chose sur Facebook:

«Le 23 mars, la police a  arrêté Danai Ussama dans sa galerie d'art à Phuket, et l'a amené à la Division de répression du crime à Bangkok. Il a été accusé d'avoir violé le paragraphe 14 (2) de la loi sur les délits informatiques pour "avoir introduit dans un système informatique de fausses données informatiques d'une manière susceptible de provoquer la panique dans le public". S'il est reconnu coupable, il encourt jusqu'à cinq ans de prison et une amende pouvant atteindre 100 000 THB (3 050 $ US). L'accusation est basée sur une plainte déposée par Airports of Thailand PCL, l'exploitant national de l'aéroport, contre Danai pour une publication du 16 mars sur Facebook. En utilisant l'alias «Zen Wide», Danai a écrit qu'à son retour de Barcelone, lui et les autres passagers de son vol n'avaient rencontré aucun contrôle COVID-19 à l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok. Les aéroports de Thaïlande PCL ont allégué que son poste n'était pas factuel et a provoqué la panique du public,

La Norvège obtient des pouvoirs d'urgence vagues et étendus

Le parti au pouvoir en Norvège a obtenu des pouvoirs d'urgence pour gouverner sans avoir à consulter le Parlement. En fait, le Parlement a été suspendu pendant au moins un mois; la branche exécutive du gouvernement peut désormais modifier les lois sans consulter le parlement. Rapports du World Socialist Web Site  :

«Bien que le gouvernement de Solberg ait officiellement déclaré que les pouvoirs d'urgence seraient limités à la lutte contre le coronavirus, le gouvernement a précisé que la portée serait extrêmement large. «Nous ne savons pas dans quel contexte ils seront utilisés», a déclaré la ministre de la Justice Monica Maeland à propos des pouvoirs. "Nous devrons voir au cas par cas." "

Le gouvernement tunisien déploie des robots

La  crise des coronavirus  permet également à certains gouvernements de faire avancer certains aspects de la  technocratie , comme la police robotique ou les robots-flics. Rapports de l' activiste  :

«Le ministère de l'Intérieur de Tunisie a déployé« Robo-Cop »un robot de police nommé PGuard. Ils veulent utiliser PGuard pour s'assurer que les résidents respectent les règles de verrouillage pour aider à stopper la propagation du coronavirus. Le PGuard peut fonctionner jusqu'à huit heures et est équipé d'une caméra thermique à 360 degrés, de quatre caméras infrarouges Full HD, d'un GPS et d'un système de télémétrie laser. On ne sait pas combien de PGuard parcourent les rues de la capitale du pays, Tunis… Lorsque le robot remarque quelqu'un qui marche dans les rues, il s'approche d'eux pour savoir pourquoi ils sont sortis. Il leur est demandé de présenter leur pièce d'identité et tout autre document pertinent à la caméra. Les officiers contrôlant le robot peuvent ensuite vérifier les informations pour s'assurer qu'ils sont à l'extérieur pour une raison valable. »

Réflexions finales: tout va parce que le coronavirus

Lorsque les gens se soumettent à la peur et arrêtent leur faculté de pensée critique, les manipulateurs sautent sur l'occasion de faire avancer leurs plans de contrôle. Il est bien connu que les gouvernements ont un ensemble de pouvoirs souhaités sur l'étagère, attendant la chance parfaite de les promulguer et de les exécuter. Ils rédigent des lois à l'avance et attendent le bon moment. Pour ceux qui sont au sommet de la pyramide NWO, ils n'attendent pas le bon moment; ils  créent  le bon timing en générant un problème ou la perception d'un problème. N'oubliez pas que cela ne doit même pas être un vrai problème, tant que les gens croient qu'il y a un problème et ont suffisamment peur. La perception est tout.

L'initié du NWO, Henry Kissinger, aurait déclaré:

«Aujourd'hui, les Américains seraient scandalisés si les troupes de l'ONU entraient à Los Angeles pour rétablir l'ordre; Demain, ils seront reconnaissants! Cela est particulièrement vrai si on leur disait qu'il y avait une menace extérieure d'au-delà qu'elle soit réelle ou promulguée, qui menaçait notre existence même. C'est alors que tous les peuples du monde s'engageront auprès des dirigeants mondiaux à les délivrer de ce mal. la seule chose que chaque homme craint est l'inconnu. Lorsque présenté avec ce scénario, les droits individuels seront volontairement abandonnés pour la garantie de leur bien-être qui leur est accordé par leur gouvernement mondial. "

L'opération Coronavirus  change tous les coins de la terre et ne laisse apparemment aucune nation intacte. Il s'agit d'un agenda scénarisé pour la transformation mondiale s'il y en a jamais eu.