________________________________________

Youtube : Science de la Santé Vibratoire avec Astrid Stuckelberger

Une conférence à ne pas manquer : TOUTE LA VERITE SUR LA SITUATION ACTUELLE ! Comment Bill Gates et l’OMS veulent mettre l’humanité à genoux…avec une fausse pandémie, des faux tests, des « vaxxins » qui n’ont qu’un but : inoculer tous les êtres humains avec des nanoparticules  synthétiques toxiques qui vont les tuer ou les manipuler par la 5G…le contrôle total du transhumanisme biotech ! Elle montre aussi comment, par l’épigénétique appliquée, faire une prévention efficace, une « santé multidimensionnelle ».

________________________________________


RECONCILIER CHRETIENS ET MUSULMANS ?

Un DOCUMENT REMARQUABLE !

https://www.profession-gendarme.com/la-promesse-du-prophete-muhammad-aux-chretiens/

 

 

Le dernier sondage Rasmussen révèle que 34 % des Américains sont blessés par des piqûres de Covid0

prepareforchange

Environ un tiers de la population a appris à ses dépens que le gouvernement, les médias et les sociétés pharmaceutiques sont des menteurs pathologiques qui cherchent à contrôler, manipuler et nuire, sans aucun remords ni réparation.

________________________________________

Plus de 12 millions d’Américains gravement blessés par Covid Jabs

Le dernier sondage comprenait 1 000 Américains vaccinés des deux allées du spectre politique.

Les résultats montrent que les blessures causées par les vaccins ne sont pas politiques ; ils affectent également les républicains et les démocrates.

Environ 7 adultes américains sur 10 ont déclaré avoir reçu au moins une dose d’un vaccin contre le covid-19. Parmi les adultes vaccinés, 34 % ont signalé un effet secondaire mineur, 4 % n’étaient pas sûrs et 7 % ont subi un effet secondaire majeur.

Lorsque les données sont extrapolées à l’ensemble de la population américaine, il devient clair que plus de 12 millions de personnes ont subi un effet secondaire majeur des vaccins covid-19 ! Bien sûr, ces statistiques n’incluent pas les effets secondaires les plus graves – l’affaiblissement et la mort – parce que les handicapés mentaux et les personnes décédées ne peuvent pas répondre aux sondages.

Lorsque le gouvernement a déployé pour la première fois le vaccin contre le covid-19, les médias ont rassuré le public sur le fait que le vaccin  était sûr et efficace , que les effets secondaires étaient mineurs et rares. Au fur et à mesure que de plus en plus de personnes étaient manipulées pour prendre le vaccin, des centaines de milliers de rapports sur les blessures causées par les vaccins ont afflué dans le système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS).

Cela a incité les médias à changer de ton. Lorsque les blessures de masse sont devenues impossibles à ignorer, les fabricants de vaccins ont utilisé les médias pour promouvoir une nouvelle propagande, alléguant que des effets secondaires se produisaient, mais ces effets secondaires étaient normaux et  prouvaient seulement que le vaccin fonctionnait .

Cette propagande a été rapidement démystifiée, car davantage d’individus vaccinés ont succombé à l’infection dont ils étaient censés être protégés. Non seulement les personnes vaccinées ont continué à contracter le covid, mais des millions ont souffert de divers effets secondaires, certains débilitants, d’autres mortels.

« Les gens sont vraiment blessés par cela », a déclaré le sondeur en chef de Rasmussen, Mark Mitchell. « C’est vrai. C’est là-bas. Les gens essaient encore de le cacher. Je pense que c’est une histoire majeure.

________________________________________

Les données V-Safe du CDC montrent que 33,1 % des vaccinés souffrent d’un événement indésirable important

Après avoir lutté contre deux poursuites fédérales visant à obtenir la transparence sur les blessures causées par les vaccins, les Centers for Disease Control (CDC)  ont été contraints de publier leurs données V-safe , qui comprennent des informations sur les blessures causées par les vaccins dans un groupe d’environ 10 millions d’Américains vaccinés.

« Les données de V-safe montrent que 33,1% des personnes qui ont reçu le vaccin ont souffert d’un événement indésirable important et 7,7% ont dû consulter un médecin professionnel »,  a rapporté Steve Kirsch le 5 octobre.

« Ce sont des chiffres extraordinaires », a déclaré Kirsch dans son Substack. « Ils montrent clairement que les vaccins ne sont pas sûrs, que le CDC a délibérément caché ces informations au public américain et que les sociétés pharmaceutiques ont falsifié les données dans les essais. »

L’Informed Consent Action Network (ICAN) a fourni les données V-safe dans un format facile à comprendre. L’ICAN a déclaré que les données « révèlent des informations choquantes qui auraient dû amener le CDC à arrêter immédiatement son programme de vaccination contre le Covid-19 ».

Les données réelles montrent que 782 913 personnes ont eu un événement de santé majeur suite  à la vaccination contre le covid-19 .

Un effet secondaire majeur est un effet qui nécessite des soins médicaux, une intervention aux urgences et/ou une hospitalisation. Plus de 25 % des vaccinés ont également souffert d’un événement indésirable qui les a obligés à manquer l’école, le travail et d’autres activités quotidiennes normales.

Le chef du groupe de travail sur les coronavirus, le Dr Anthony Fauci, continue de promouvoir le vaccin comme  hautement efficace, sûr et salvateur  malgré des montagnes de preuves du contraire.

Fauci semble déterminé à défendre les fautes médicales graves et les meurtres de masse, alors même que de  grands jurys se préparent à se réunir au niveau de l’État , enquêtant sur les blessures, les décès et les crimes contre l’humanité liés aux vaccins.

Voir plus ici  citoyens.news

________________________________________ 

La Nouvelle-Zélande exige que les citoyens signalent comme « terroristes » les « théoriciens du complot » qui « s’opposent aux politiques du gouvernement »

Le gouvernement néo-zélandais de gauche

autoritaire a ordonné aux citoyens de dénoncer

leurs amis et leur famille à la police s’ils les

soupçonnent de s’opposer aux politiques gouvernementales, notamment aux mesures du COVID.

Selon des documents publiés par le gouvernement de Jacinda Ardern, infiltré par le FEM [Forum économique Mondial], les citoyens néo-zélandais soupçonnés d’être

des « théoriciens du complot » feront l’objet d’une enquête en tant que terroristes.

Rebecca Kitteridge, directrice du Service de renseignement de sécurité de Nouvelle-Zélande, a expliqué qu’il existe « des dizaines d’indicateurs » qui suggèrent qu’un membre de la famille ou un ami a été « radicalisé » par les théories du complot et pourrait préparer une attaque terroriste.

Toute personne qui s’oppose aux « politiques gouvernementales interprétées comme portant atteinte aux droits » ou aux « mesures covid prises par le gouvernement » doit être signalée et faire l’objet d’une enquête en tant que terroriste, selon Kitteridge. Regardez :

Sous la direction de la Première ministre Jacinda Ardern, la Nouvelle-Zélande est devenue l’avant-garde du programme autoritaire de gauche du Forum économique mondial. Les citoyens se sont vu retirer leurs droits de manière systématique et impitoyable, et maintenant on leur dit que remettre en question l’autoritarisme du  gouvernement est une forme de terrorisme.

Il n’y a tout simplement pas de place en Nouvelle-Zélande pour le débat public. Quiconque a un point de vue différent de celui du gouvernement d’Ardern, infiltré par le FEM, est considéré comme un ennemi.

Ardern a signalé le passage du gouvernement en mode fasciste en juillet, en disant aux citoyens que le gouvernement est votre « unique source de vérité », et que « si vous ne l’entendez pas de notre bouche, ce n’est pas la vérité ».

Selon l’extrême-gauchiste Ardern, les citoyens doivent « rejeter tout ce qu’ils entendent d’autre », à moins que ce ne soit émis par le gouvernement.

Les temps sont durs en Nouvelle-Zélande. Mais êtes-vous surpris ?

Nous parlons d’un État autoritaire d’extrême gauche, dirigé par la jeune leader mondiale Jacinda Ardern, où les citoyens sont invités à faire entièrement confiance au gouvernement et où les personnes qui osent penser par elles-mêmes et chercher des sources d’information alternatives sont traitées de « théoriciens du complot » et font l’objet d’une enquête en tant que terroristes.

Voilà l’avenir du monde si Klaus Schwab parvient à ses fins.

source : Nouveau Monde

 

Note de TAL : Nous en sommes là ! L’ex-terroriste qui dirige l’OMS et ceux qui obéissent à Klaus SCHWAB et aux psychopathes du Nouvel Ordre Mondial déclarent que les « terroristes » sont ceux qui osent les traiter de dictateurs… Totale inversion du language où les non-obéissants sont considérés comme dangereux puisqu’ils osent remettre en question le bien fondé des injections qui vont, si nous ne les arrêtons pas, faire de tous les êtres humains des esclaves…. J’ai décrit cela dans une vidéo Pire que les colonialismes du passé, le néocolonialisme vaccinal ! dans « les vidéos qui ne seront jamais supprimées » sur santeglobale.world.  Jean VIER le dit ainsi : « Une grande inquiétude et une vive opposition se manifestent dans le public et dans toute la France contre les vaccinations en raison des accidents qu’elles ont causés. Malgré cela,  celui-ci ignore encore, en général, l’effroyable catastrophe qu’ils ont provoquée, qu’on lui cache et sur laquelle règne un silence complet dans la presse médicale et même politique.

   La population finira par se rendre compte que les vaccinations n’ont ni pour but ni pour résultat la protection de la santé publique; les Français n’y jouent que le rôle de cobayes subissant à leur détriment l’envahissement des vaccins pour assurer la prospérité financière de laboratoires et de leurs complices.

   Le commerce des vaccins est devenu un danger d’une extrême gravité pour la population qui n’a actuellement aucun moyen de se défendre, ayant été livrée à sa merci par une loi odieuse, celle du 25 juin 1938 qui, en rendant obligatoires les vaccinations, a privé les Français du plus essentiel et du plus inviolable des droits que leur a reconnu la Déclaration des droits de l’homme de 1789 : le droit de disposer librement de son corps, droit qui entraîne, pour chacun, celui de protéger la santé de ses enfants.

   Le résultat de cette loi odieuse a été, depuis 1941, l’inoculation, par vaccin, d’une diphtérie grave à 150.000 enfants environ, et l’assassinat de plus de 15.000 autres. Il est clair que si l’on avait eu le moindre souci sanitaire, on aurait donné l’ordre impératif de cesser la vaccination antidiphtérique. »

N’est-ce pas hallucinant qu’on oblige les bébés à être vaccinés contre des maladies qui ne sont plus d’actualité comme la diphtérie, ou qui ne touchent jamais les enfants, comme l’hépatite B ? Cela prouve bien que les vaccins n’ont pas pour but de protéger qui que ce soit mais d’inoculer à tous des poisons violents, toxiques…Il s’agit bien d’un GENOCIDE PLANETAIRE !

________________________________________ 

NOUVELLE EDUCATION

Julien PERON 

Tous les parents souhaitent le bonheur de leurs enfants. Pourtant actuellement, l’intérêt pour l’éducation positive au quotidien sous-entend qu’il existerait alors une éducation « négative » ? Pas franchement, mais disons que l’éducation traditionnelle est, sous certains angles, peu favorable à l’épanouissement de l’enfant. On lui préfère aujourd’hui des pratiques éducatives bienveillantes issues des nombreuses études menées autour de l’enfance. Mais quels sont ses nouveaux objectifs et en quoi donnent-ils une nouvelle orientation pour les parents ?

La vision de l’éducation positive au quotidien

On appelle « éducation positive » l’ensemble des méthodes utilisées pour assurer l’apprentissage et le développement de l’enfant et qui lui sont profitables. Autrement dit, c’est une façon d’accompagner l’enfant qui lui permet de développer la confiance en soi et se construire une vie épanouissante.

Les méthodes s’appuient sur les résultats de recherches des neuroscientifiques. Notamment les découvertes qui ont mis en évidence l‘impact du comportement des adultes sur le développement de l’enfant. Stressants ou rabaissants, ils peuvent altérer les capacités cognitives des enfants, alors que l’empathie et la bienveillance contribuent à leur développement.

Parmi ces moyens au service de l’enfant on peut nommer la communication non violente, l’écoute de ses besoins, ou encore le respect de ses rythmes de développement.

Cette façon de concevoir l’éducation se développe chez les parents qui souhaitent prendre leur rôle de parents à cœur et faire de leur métier d’accompagnant une vraie mission. Ils voient dans l’enfant un être au potentiel illimité et curieux d’explorer le monde pour apprendre et aller à la rencontre de l’autre. Ils ne l’envisagent plus comme un être limité à « élever » au rang des adultes, à coups d’obligations et d’interdits.

Les objectifs qui convergent vers l’éducation positive au quotidien

Voici différents but à viser pour transformer petit à petit sa façon d’éduquer :

Objectif n° 1 : Se référer aux découvertes des neurosciences plutôt qu’aux croyances

Pour faire des choix éducatifs, encore faut-il connaître son fonctionnement. Et ça, les neuroscientifiques s’en chargent. À force de comparer, étudier et analyser l’impact du comportement des adultes sur le développement des enfants, ils participent à changer notre façon d’appréhender l’enfant.

Exemple de ce qui change :

  • Avant : Si votre bébé pleurait, vous pensiez qu’il s’agissait d’un caprice et vous le laissiez seul dans son lit.
    C’est une croyance intergénérationnelle. Au contraire, la science a démontré qu’un bébé n’a pas la maturation cérébrale nécessaire pour imaginer ce qu’il désire et trouver des stratégies pour l’obtenir.
  • Après : Vous savez qu’il s’agit simplement de l’unique moyen de nous alerter d’un besoin. Au lieu de le laisser pleurer, vous le prenez dans vos bras : son besoin d’affection est satisfait, il sait qu’il peut vous faire confiance.

Objectif n° 2 : Choisir la bienveillance plutôt que les violences éducatives ordinaires

Pour mettre fin aux violences physiques, psychologiques ou verbales, Catherine Dumonteil-Kremer propose d’apprendre à poser des limites en respectant l’enfant. Cela lui permet de maintenir sa dignité et son intégrité.

Exemple pour y parvenir :

  • Avant : Votre enfant à renversé son verre d’eau sur le tapis alors que vous êtes invités. Vous lui attrapez le bras pour l’assoir près de vous et lui demandez s’il est fier de lui, de s’excuser immédiatement et lui imposez de rester assis sans plus avoir le droit de jouer. Dur, mais tellement fréquent. 
  • Après : Vous énoncez des règles positives et brèves plutôt que des interdits. En arrivant vous faites un petit tour avec lui pour lui présenter les lieux et écouter ce qu’il a a dire, il se sentira le bienvenu et intégré à la soirée. Il y a des animaux ? C’est le moment de demander à l’hôte quelles sont les précautions à prendre pour sa sécurité. Vous lui montrez la table et lui demandez de se déplacer avec attention. S’il renverse un verre, ne le blâmez pas outre mesure, il y a du bruit, beaucoup de distractions et il est forcément moins attentif que d’ordinaire…

Objectif n° 3 : Transformer l’autorité en confiance

Il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas de laisser tout faire à l’enfant et d’abandonner toute autorité. Le cadre défini par l’adulte reste indispensable pour qu’il connaisse les limites au sein desquelles il est en sécurité.

Béatrice Sabaté, auteur de « La discipline positive », précise que faire autorité réside dans l’équilibre entre la fermeté et la bienveillance. C’est toujours l’adulte qui pose le cadre, puisque l’enfant n’a pas encore conscience des dangers qui l’entourent : cela est un acte de bienveillance. Mais il aide l’enfant à s’exprimer à l’intérieur des règles.

Exemple de ce qui change :

  • Avant : « Ne cours pas ! » ; « Arrête de courir ! »
  • Après : « Ici c’est un endroit calme et pour le respecter il faut marcher sans bruit. Tu peux t’éloigner de nous si tu respectes cette règle, mais tu peux me tenir la main si ça peut t’aider à marcher doucement. »

Objectif n° 4 : Remplacer les punitions par des actions éducatives

Dans un objectif de bienveillance envers l’enfant, on ne peut pas tolérer la notion de punition, pour la simple raison qu’elle consiste à « faire payer » l’enfant, en d’autre terme, à le faire souffrir à cause de son erreur.

Se poser pour faire en sorte que la « bêtise » ne se reproduise plus est bénéfique pour tout le monde. On fait prendre conscience à l’enfant des conséquences, puis on échange avec lui pour mettre en place un moyen d’éviter que cela ne recommence.

Exemple de ce qui change :

  • Avant : Vous criez sur l’enfant qui s’engage sur la chaussée en courant, lui mettez une fessée, et lui tenez la main de force pendant qu’il hurle…
  • Après : Vous ne criez plus votre peur sur l’enfant. Vous savez que s’il a agit ainsi c’est qu’il n’a pas conscience du danger. Même si vous lui avez déjà dit de nombreuses fois, il ne l’a pas intégré suffisamment pour que s’arrêter soit devenu un réflexe. Vous restez donc calme et poursuivez l’apprentissage de cette étape en mettant en place une action systématique pour l’aider.

Objectif n° 5 : Lui permettre de poser des mots sur ses émotions

Catherine Pierrat nous rappelle que l’enfant est émotif dans des circonstances qui ne répondent pas à ses besoins : sécurité, stimulation, affection, reconnaissance, autonomie, cohérence. 

Dans la plupart des cas, l’enfant a un comportement qui révèle une émotion. Mais il n’a pas conscience de cela. Le rôle de ses parents est de l’aider à comprendre ce qui le met dans cet état. Et comme l’a dit Liu Hiang, “Le bonheur vient de l’attention aux petites choses, et le malheur de la négligence des petites choses”.

Exemple de nouvelle pratique :

  • Avant : Vous êtes au téléphone et votre enfant, selon vous, « en profite » pour faire une crise qui vous oblige à mettre fin à votre conversation et punir l’enfant dans sa chambre en le grondant.
  • Après : Vous savez qu’une émotion est en train de s’exprimer. Vous cherchez laquelle et comprenez qu’il est inquiet que vous accordiez plus d’importance à votre interlocuteur qu’à lui. Il attire donc votre attention pour que vous le rassuriez sur ce sujet. Vous prenez soin de le prévenir que durant quelques minutes il ne doit pas vous déranger. Qu’il peut rester à côté de vous sans faire de bruit et que s’il a besoin de quoi que ce soit vous serez disponible juste après. Vous lui accordez quelques regards et sourires pour le rassurer sur votre complicité.

Pour résumer, ces 5 nouveaux objectifs révolutionnent les attentes des futurs parents en désir d’enfant. En effet, ces buts qui mènent à l’éducation positive au quotidien sont la source d’une nouvelle vision pour les parents d’aujourd’hui. Ils représentent l’opportunité de considérer l’enfant sous un angle encore plus précis qu’au cours des précédentes décennies et laisse présager un épanouissement croissant des générations à venir.

________________________________________

PREFACE au livre 

Découvrez Comment Guérir Votre Diabète En 1 Mois

de Jean KNOUTA

site www.santecorpsetesprit.com

Docteur Christian Tal SCHALLER

C’est honneur et un plaisir  que de présenter au public francophone cet ouvrage qui peut vraiment changer la vie de ces milliers de diabétiques qui se croient condamnés à subir leur maladie sans aucune chance de guérison. On leur dit que seuls les médicaments chimiques ou l’insuline peuvent atténuer leur maladie mais que celle-ci est incurable. C’est faux ! Tout peut être guéri ! C’est l’un des fondements de la médecine holistique dont je suis, l’un des enthousiastes pratiquant et enseignant.

Edmond Bordeaux-Szekely fut l’un des fondateurs de la médecine holistique moderne, cette médecine qui s’occupe de l’être humain dans sa totalité en tenant compte de ses corps physique, émotionnel, mental et spirituel. Il a eu l’immense mérite de porter à notre connaissance les enseignements des Esséniens, ces thérapeutes qui vivaient au Moyen-Orient au début de notre ère et dont Jésus fut l’élève le plus connu. Leur sagesse était fondée sur les lois éternelles de la vie et les découvertes de la science moderne n’ont pu que confirmer la valeur de leurs idées. Ainsi, en matière de diététique, ils furent les pionniers d’une diététique qualitative plutôt que quantitative, une diététique fondée sur la règle des trois V : Végétal, Vivant et Varié. Les êtres humains sont construits pour vivre avec des aliments d’origine végétale et tous les aliments d’origine animale sont inutiles et dangereux pour la santé.  A ce sujet, on doit rendre hommage à l’un des grands nutritionnistes de notre temps, le docteur Colin Campbell, auteur de Le rapport Campbell qui montre d’une manière scientifiquement irréfutable l’importance d’une alimentation végétale pour rester en bonne santé. Lancé par Colin Campbell, de l’Université de Cornell et le docteur Chen Junshi, de l’Académie de Lancé de Médecine Préventive de Chine, le « projet Chine » étudia en détail l’alimentation de 65 cantons de Chine rurale en 1983-1984 puis en 1989-1990. Des groupes de gens habitant Taïwan furent aussi inclus dans cette étude parce qu’ils présentaient des habitudes alimentaires à mi chemin entre le mode de vie paysan et les habitudes américaines. Ce furent plus de dix mille personnes qui furent suivies. Une cinquantaine de maladies furent étudiées et comparées avec la situation aux États-Unis, en utilisant les ressources les plus sophistiquées des techniques statistiques rendues possibles par les ordinateurs modernes. Le bilan global est une véritable apologie de l’alimentation végétarienne. Le rapport affirme que « l’être humain est un végétarien rendu vulnérable aux fléaux du cancer, des maladies cardio-vasculaires, de l’ostéoporose et du diabète par sa consommation de protéines et de graisses animales».

Le docteur Campbell a mis en évidence quelques principes fondamentaux :

1. La nutrition représente les activités combinées d’un nombre incalculable de substances nutritives. La totalité est plus grande que l’addition des composants.

2. Il n’y a aucun élément nutritif dans les produits animaux que l’on ne trouve pas dans les aliments végétaux. Et les éléments d’origine végétale sont d’une bien meilleure qualité que ceux venant des aliments d’origine animale.

3. Les gènes ne déterminent pas à eux seuls nos maladies. La nutrition et le mode de vie jouent un rôle critique pour déterminer quels gènes vont s’exprimer ou non.

4. Une alimentation végétale variée permet de neutraliser les effets négatifs des polluants chimiques.

5. La nutrition qui est bénéfique pour une maladie chronique est aussi celle qui permet d’assurer la santé tout au long de la vie.

6. Une bonne nutrition crée de la santé dans tous les secteurs de notre vie. Toutes les parties de notre être sont interconnectées.

Colin Campbell montre aussi comment les lobbies des multinationales de la viande, du lait et des oeufs ont tout fait pour empêcher le public de savoir la vérité sur le rôle des aliments d’origine animale sur la genèse des maladies de civilisation, et notamment du diabète, et pour maintenir un statu quo qui leur profite au détriment de la santé des millions de personnes. Mais personne ne peut maintenir indéfiniment la vérité au fond du puits. Elle finit toujours par sortir ! Les manoeuvres des marchands pour faire croire au public que leurs aliments sont bons pour la santé se heurtent de plus en plus à une prise de conscience qui nous fait sortir des pièges dans lesquelles des idées fausses nous ont enfermés et nous permet de retrouver les lois simples d’une alimentation et d’un mode de vie qui nous procurent la pleine santé tous les jours de notre vie sur terre.

Les études de la science moderne viennent apporter la preuve que la sagesse ancestrale avait raison et que les multiples théories diététiques quantitatives élaborées au cours de siècles ne sont que des châteaux de cartes éphémères. La puissance thérapeutique d’une alimentation vivante alliée à toutes les ressources de la naturopathie est mise en évidence par des centres comme l’Institut Hippocrate de West Palm Beach, en Floride, que dirigent Anna et Brian Clement. Les personnes qui s’y rendent font l’expérience de cette « culture de la vie » qui permet de sortir rapidement des habitudes toxiques de la société industrielle et de retrouver non seulement la santé physique mais aussi l’enthousiasme et la joie de vivre de ceux qui ont compris que le but de notre vie sur Terre est d’apprendre à être heureux, ce qui donne envie aussi de rendre les autres heureux ! Depuis plus d’un demi siècle, des milliers et des milliers de gens venant de tous les pays du globe ont ainsi pu découvrir qu’ils avaient en eux des ressources fantastiques pour sortir des limitations anciennes et vivre dans la plénitude et la sérénité.

Aux Etats-Unis, l’église des adventistes du septième jour recommande à ses membres de ne pas manger de viande et de ne pas fumer. Certains suivent ces recommandations à la lettre, d’autres de façon moins draconienne. En raison de ces conditions particulières de vie, ce groupe, avec ses différents sous-groupes, fit l’objet de nombreuses études médicales, études dont les résultats sont frappants. Elles prouvent que plus on mange de protéines et de graisses saturées, comme on en trouve dans les aliments d’origine animale, plus la mortalité par maladies de civilisation augmente. Ainsi, pour citer un chiffre étonnant, les adventistes qui ne mangent aucun produit animal ont une mortalité qui n’est que de 12 % de celle de la mortalité de la population américaine.

L’immense intérêt des études faites avec les adventistes tient au fait qu’elles ne comparent pas des peuples de culture différente, ou des échantillons de population très différents les uns des autres mais bien des groupes dans lesquels l’ensemble du mode de vie est relativement semblable, mis à part les habitudes alimentaires.

D’autres chercheurs ont montré que l’excès de protéines entraîne un épaississement des membranes cellulaires qui empêche l’élimination des déchets métaboliques et prive les cellules de l’oxygène et des éléments nutritifs dont elles ont besoin pour bien fonctionner. Ce phénomène joue un rôle important dans la genèse du diabète adulte.

Les Wendts, une famille de chercheurs, ont montré qu’un jeûne suivi d’une alimentation pauvre en protéines pouvait décrasser les membranes cellulaires et permettre la guérison de cette maladie.

Des études ont suggéré que les protéines du lait pourraient jouer un rôle dans l’apparition du diabète chez l’homme. Les patients diabétiques insulino-dépendants produisent des anticorps contre les protéines du lait qui participent au dysfonctionnement des îlots de Langerhans, dans le pancréas, qui fabriquent l’insuline. Il s’agit d’une réaction auto-immune.

Les protéines du lait ont une particularité : dans les pays industrialisés elles sont les premières protéines étrangères qui pénètrent dans le tube digestif des enfants, puisque la plupart des laits qui remplacent le lait maternel sont fabriqués avec du lait de vache. Il est possible que ces protéines induisent une réponse immunitaire qui peut être à l’origine de nombreux troubles et maladies d’enfance. D’autres chercheurs ont écrit que « de nombreuses études montrent que le lien entre la consommation de lait et le diabète juvénile est indéniable. »

En Inde, la plupart des gens sont végétariens mais la consommation de produits laitiers a augmenté au cours des dernières décennies, ce qui s’est traduit par une élévation dramatique de la fréquence du diabète.

Le docteur Hans Diehl, directeur du « Lifestyle Medicine Institute » de Loma Linda en Californie et auteur du best-seller « To Your Health », a déclaré :

« Un bébé sur cinq naissant dans les pays occidentaux deviendra diabétique et les instituts officiels et Facultés de Médecine disent : » Nous ne pouvons pas guérir la maladie, seulement la contrôler avec des médicaments et l’insuline. » C’est faux ! Nous pouvons guérir le diabète non par des thérapies mais par une alimentation végétarienne riche en végétaux frais ! Le véritable problème à la base du développement du diabète est l’énorme quantité de graisses contenue dans l’alimentation occidentale, à cause de la viande, des produits laitiers et des œufs.

Des expériences faites avec des étudiants en médecine ont montré qu’en une semaine à peine d’alimentation riche en graisse 50 % des étudiants étaient devenus diabétiques !

Avec un régime composé d’aliments naturels et ne contenant que 11 % de graisse (contre 40 % dans la population dite « normale »), le docteur Singh a pu délivrer de l’insuline, en six semaines, 50 patients sur un groupe de 80 au départ. 

Une étude publiée dans le « Lancet », en Angleterre, a montré qu’avec une alimentation pauvre en graisse, l’insuline que le corps produit normalement redevient active chez les diabétiques qui peuvent ainsi retrouver une santé normale en quelques semaines. Dans mes recherches personnelles, j’ai observé qu’en quatre semaines d’alimentation végétarienne avec des végétaux fraîchement récoltés et préparés sans graisse, huile ou sucre, 85 % des patients sous médicaments pouvaient les arrêter et 50 % des patients sous insuline pouvaient s’en passer. 

Une étude à grande échelle, faite par l’église adventiste, a suivi 30.000 personnes. Les végétariens avaient très peu de diabète, les mangeurs de viande en avaient 400 fois plus 

De très nombreuses recherches dans le monde entier confirment ces faits. Malheureusement il n’existe pas, ou si peu, de programmes d’enseignement sur la nutrition dans les facultés de Médecine. 

Nous devons travailler très opiniâtrement avec nos collègues. Il est inutile de les condamner, il s’agit seulement d’allumer une lumière en leur donnant les informations qui ouvrent la porte d’une vision dans laquelle l’alimentation saine joue un rôle clé dans la prévention et le traitement des maladies. »

Le grand mérite de Jean Nkouta est d’avoir un esprit de synthèse et de combiner diverses approches naturelles et psychologiques qui, associées au quotidien, permettent d’avance avec efficacité sur le chemin de la guérison.

Nul doute que ce livre sera une aide précieuse pour tous ceux qui veulent sortir de la maladie pour vivre enfin dans la joie d’une santé retrouvée !

TOUJOURS AU SUJET DU DIABETE

Depuis 1973, moi, le Dr Cousens, fais des recherches sur la guérison naturelle du diabète. Depuis 2008, j’ai développé un programme de 21 jours qui montre que nous pouvons guérir naturellement le diabète de type 2. La guérison consiste à ramener les personnes qui étaient auparavant diabétiques à une physiologie non diabétique par l’utilisation d’une alimentation, d’herbes, de minéraux et d’enzymes. Dans une série de 120 personnes, selon mon dernier livre sur le diabète, There Is a Cure for Diabetes (en français Soigner son diabète en 21 jours, comment démystifier le mythe de l’incurabilité du diabète, Macro Editions), il y a eu un taux de guérison de 61% avec le diabète non insulino-dépendant de type 2 et de 24% avec le diabète insulino-dépendant de type 2 en 3 semaines. «Succès» signifie une glycémie à jeun inférieure à 100 et tous les tests sanguins normaux pour le diabète pendant 3 mois. Pour le diabète de type 1, considéré comme incurable, le taux de guérison est de 21% en trois semaines. Type I Le diabète n’est cependant pas au centre des efforts de prévention à l’échelle mondiale, car il ne représente qu’une proportion relativement faible de la population diabétique.
Dans le monde entier, le diabète de type 2 a atteint des proportions pandémiques et touche aujourd’hui près de 400 millions de personnes. L’ONU a déclaré que le diabète de type 2 est une pandémie internationale. Soixante pour cent des personnes touchées appartiennent au groupe d’âge des 49-59 ans. Les statistiques actuelles publiées par les CDC indiquent qu’aux États-Unis, 27% des personnes de plus de 65 ans souffrent de diabète. L’Organisation mondiale de la santé prévient que les décès dus au diabète augmenteront de 80% dans certaines régions du monde, avec une augmentation de 100% en Amérique centrale. On estime qu’environ 4 millions de décès sont causés par le diabète chaque année et qu’environ une personne meurt toutes les 10 secondes.
Les ramifications de l’épidémie de diabète s’étendent maintenant à l’Asie, où 60% de tous les nouveaux cas de diabète sont recensés. La particularité de cette situation est que les Asiatiques qui reçoivent un diagnostic de diabète sont plus jeunes et moins susceptibles d’être en surpoids. En Occident, le diabète touche souvent les personnes âgées de 60 à 79 ans, comparativement à la tranche d’âge asiatique entre 20 et 59 ans. Une chose unique est que les femmes asiatiques sont 2 à 3 fois plus susceptibles d’avoir un diabète gestationnel que leurs homologues blancs. Les projections varient d’un papier à l’autre. On constate que l’Inde est en tête du classement mondial des cas de diabète – le nombre le plus faible étant estimé à 40 millions et le nombre le plus élevé à 100 millions. En Chine, le nombre le plus faible est estimé à 39 millions et le nombre le plus élevé à 50 millions. Aux États-Unis, il y a environ 30 millions de cas de diabète de type 2 et 86 millions de pré-diabétiques. Le nombre total de pré-diabétiques et de diabétiques aux États-Unis est d’environ 116 millions. Fait intéressant, le taux de diabète en Asie devrait augmenter d’au moins 30% d’ici 2025. Il s’agit, au mieux, de sous-estimations prudentes de chaque taux, car avec chaque génération progressive, la susceptibilité à la maladie est plus élevée. Les taux de diabète en Inde peuvent varier, mais à la lecture de toutes les statistiques, il s’agit d’environ 10 à 14% de la population totale qui a été diagnostiqué. Cela nous amène à environ 100 millions de diabétiques indiens. La vérité est que le chiffre exact n’a pas d’importance, car nous sommes face à une épidémie pan-épidémique qui est si importante qu’elle est une catastrophe sanitaire mondiale.

Une partie de ma mission consiste à élaborer un programme mondial pour prévenir et traiter cette épidémie mondiale de diabète de type 2. C’est l’essence même de cette proposition. Un élément clé de la lutte contre cette épidémie mondiale est non seulement le dépistage et l’éducation sur la prévention du diabète, mais aussi la création d’un programme d’eau potable, élément fondamental de toute approche préventive en matière de santé, et la création d’exploitations biologiques et végétaliens afin de fournir aux gens la meilleure qualité possible pour la guérison et la prévention du diabète. Nous avons utilisé des prêts aux microentreprises pour financer le démarrage de ces exploitations, qui fournissent non seulement de la bonne nourriture aux diabétiques, mais aussi du travail et des aliments biologiques sains pour les villages environnants. Des recherches menées au cours des 27 dernières années dans 195 pays montrent que 20% des décès prématurés dus à des maladies chroniques comme le diabète de type 2, le cancer et les maladies cardiaques sont directement liés à une mauvaise alimentation. Donc, indirectement, l’accent mis sur une alimentation saine et la souveraineté nutritionnelle avec l’agriculture biologique et végétalienne sauve des millions de vies et soulage beaucoup de souffrances.

L’approche globale du programme est basée sur l’alimentation et le style de vie, plutôt que sur la médecine allopathique ou les suppléments, afin que nous puissions appliquer notre approche avec succès à un large éventail de peuples des pays du Sud et du Tiers-Monde. À l’heure actuelle, nos programmes de prévention du diabète en Afrique, en Amérique du Sud, en Israël et au Mexique ont donné des résultats positifs en utilisant uniquement l’alimentation et le mode de vie pour renverser les syndromes cliniques prédiabétiques et diabétiques.

Du point de vue des coûts de santé, le diabète est l’une des maladies les plus coûteuses au monde. Les dépenses consacrées au diabète dans le monde représentaient 11,6% des dépenses totales de santé en 2010, mais il y a aussi des fardeaux économiques considérables sous forme de perte de productivité, de qualité de vie et de croissance économique. On estime que le fardeau mondial du diabète pour l’année 2010 était d’environ 285 millions, et on prévoit qu’il pourrait atteindre 500 millions d’ici 2025. Comme il s’agit de chiffres projetés, l’American Diabetes Association estime que l’économie américaine a perdu 58 milliards de dollars. En 2010, environ la moitié des dépenses de santé américaines était consacrée au diabète, en raison de la perte de revenus due à la perte de travail, à des incapacités permanentes, etc.

À Taïwan, en Chine et à Hong Kong, nous obtenons des statistiques intéressantes et préoccupantes. La recherche montre que 66% des diabétiques en Chine ne sont pas diagnostiqués. La moitié des diabétiques chinois de Taïwan et de Hong Kong n’ont toujours pas été diagnostiqués. C’est un terrain très fertile et pratique pour le développement et la nécessité de notre programme. À Taïwan, le coût des soins de santé pour les diabétiques représentait 13% des coûts de l’assurance nationale. Au Mexique, le coût moyen du diabète, en dollars américains, représente 15,5% de l’ensemble des dépenses de santé de la population. Aux États-Unis, le coût des soins de santé pour le diabète de type 2 représente environ 17 à 20% du budget des soins de santé.

Selon le mythe médical orthodoxe, le diabète est «incurable» et une «mort lente. » Mes recherches, qui sont publiées dans le livre There Is a Cure for Diabetes, maintenant disponible en anglais, espagnol, portugais, français et italien, suggèrent fortement que nous avons un remède naturel entièrement à notre disposition. L’édition révisée publiée en avril 2013 clarifie non seulement cette situation, mais donne également des informations plus claires sur les causes et, par conséquent, sur les moyens de la prévenir.

________________________________________

LES MENSONGES DE L’ELYSEE, L’AFFAIRE MACRON-TROGNEUX

Un dossier très complet…impressionnant !!

https://pressibus.org/gen/trogneux/index.html

________________________________________

Un témoin direct confirme: le virus Covid s’est échappé du labo

Le livre « La vérité sur Wuhan » du chercheur étasunien Andrew Huff, qui participait à l’élaboration du supervirus avec les Chinois, fait un tabac outre-Atlantique. Il décrit la biosécurité défaillante dans les manipulations du labo. Fauci est aussi sur la sellette.

Article complet sur covidhub.ch

________________________________________

Stupeur en Allemagne: 10 fois plus de morts subites depuis 2021

C’est ce qui ressort des données des caisses maladie sur 72 millions d’assurés.

Article sur covihub.ch

________________________________________

 

Australie : un nombre excessif de décès en 2022 « incroyablement élevé » 

à 13 % ; le gouvernement australien devrait enquêter de toute urgence sur le taux de mortalité excédentaire «incroyablement élevé» de 13% en 2022, le pays

corps actuariel de pointe dit; 15 400 personnes supplémentaires sont décédées au cours des huit premiers mois de l’année, selon une nouvelle analyse du Bureau australien des statistiques (ABS); 

https://www.news.com.au/lifestyle/health/health-problems/excess-deaths-in-2022-incredibly-high-at-13-per-cent/news-story/2a33dfeeb7476765da4e237c59f59bf7

________________________________________

Youtube : LOUIS FOUCHÉ EXPLIQUE LA E-SANTÉ QU’ILS VEULENT METTRE EN PLACE

Quel futur voulons-nous ? La E-santé ne fait pas de prévention, elle veut le transhumanisme !

________________________________________ 

USA : Plus d’effets indésirables ? Des chercheurs ont découvert un nouvel effet secondaire inquiétant.

Qactus

Déc 17

Les gouvernements, jusqu’aux épiceries, ont fait la promotion des vaccins Covid-19. Cependant, seule une poignée d’entre eux offrent des informations sur les effets secondaires du vaccin. De plus, un nouveau problème apparaît après l’administration du vaccin. Les chercheurs médicaux savent que les infections à la COVID-19 peuvent affecter les yeux. L’observation de changements oculaires à la suite d’une infection à la COVID a incité une équipe de chercheurs des États-Unis et d’Égypte à étudier comment les vaccins COVID-19 peuvent affecter les yeux. L’un des effets indésirables du vaccin qui a été rapporté dans la littérature scientifique est la cécité et d’autres dommages aux yeux.

________________________________________

Gardasil, vos enfants comme du bétail 

 Plus rien ne devrait plus pouvoir nous étonner du spectacle lamentable que les politiques sanitaires successives nous donnent à contempler, jour après jour.

Après le délire industriel des vaccins anti-covid qui commence enfin à prendre du plomb dans l’aile, voici venir à présent le Président de la République Française qui monte au front pour promouvoir un vaccin anti-cancer du col de l’utérus…

À administrer aux deux sexes, et de manière obligatoire! (1) Naturellement le fait que la distribution Européenne de ce Gardasil soit réalisée par Serge Weinberg (2), un des plus gros contributeurs financiers des campagnes électorales dudit président, ne peut que revêtir les oripeaux du hasard.

De même que l’irruption d’Agnès Firmin Le Bodo au gouvernement comme Ministre déléguée auprès du ministre de la Santé et de la Prévention, un hasard aussi si cette pharmacienne défendait déjà une proposition de loi pour rendre le Gardasil obligatoire en… 2018 (3).

L’AIMSIB veut ici vous rappeler l’ensemble de ce que nous avons publié autour de ce vaccin épouvantable. À consulter avec calme et méthode du début jusqu’à la fin. Joyeux Noël à tous, sauf aux personnes que nous avons citées plus haut, et bonne (re)lecture.

________________________________________

Le plus grand crime de l’histoire MONDIALE, LE PLUS GRAND, sans exception, est la pandémie de fraude COVID, les confinements et le vaccin ; tout cela n’était qu’un pur mensonge, tout cela; TRUMP a été TROMPÉ de manière dévastatrice Tout n’était qu’un mensonge, rien à ce sujet n’est et n’était vrai.

Dr Paul Alexandre :

« Je défie les responsables du CDC, du NIH ou de la FDA. N’importe lequel d’entre eux, n’importe quand et n’importe où. Débattez avec moi sur les injections de COVID tueur de fraude. 

Je défie tout CDC, NIH, FDA, NIAID, Santé Canada, PHAC, Njoo, Tam, Fauci, Walensky, Francis Collins, Bourla, Bancel, n’importe qui, n’importe où, n’importe quand, amenez toutes vos agences avec vous, je marcherai avec à mes côtés, McCullough, Risch, Tenenbaum, Trozzi, Hodkinson, Ladapo, Wolf et Tucker. 

Je vous garantis qu’aucun d’entre eux ne relèvera ce défi. Ils ne le peuvent pas car ils connaissent les crimes qu’ils ont commis.

 

________________________________________

DEBAT AVEC LE SENATEUR JOHNSON

PREPAREFORCHANGE

Le sénateur Ron Johnson a introduit l’audience en nous rappelant que certaines des personnes présentes à l’audience d’aujourd’hui lui avaient fait connaître des médicaments prometteurs pour le traitement précoce du COVID déjà au printemps 2020, et pourtant nos agences gouvernementales déconseillaient leur utilisation, malgré une longue et garantir les dossiers de sécurité.

Liz Willner a créé un site Web pour rendre les données sur la sécurité des vaccins du CDC disponibles dans un format plus accessible. Selon les données du VAERS rapportées au CDC, les blessures liées aux vaccins ont été multipliées par vingt en 2021 et les décès liés aux vaccins ont été multipliés par cinquante.

Aaron Siri, un avocat de l’ICAN de Del Bigtree , a décrit comment le CDC a créé un système appelé V-Safe pour enregistrer un grand échantillon de données sur la sécurité des vaccins, puis a caché les données au public. Siri a fait pression sur la loi sur la liberté d’information pour obtenir ces données pendant plus d’un an et demi avant que certaines d’entre elles ne soient publiées. Beaucoup reste encore secret. Le risque de myocardite, de syndrome de Guillain-Barré et de troubles auto-immuns a été reconnu et signalé au début des essais de Pfizer, et ces conditions figuraient dans les premières spécifications du système V-Safe. En fin de compte, aucune de ces conditions n’a été incluse, ce qui suggère que le CDC a pris la décision délibérée de ne pas créer de trace écrite pour eux.

Ed Dowd, un analyste en valeurs mobilières, a rapporté des données de polices d’assurance-vie collectives qui couvrent les personnes en bonne santé et employées âgées de 18 à 64 ans. Le taux de mortalité dans ce groupe a bondi de 40 % au troisième trimestre de 2021, coïncidant avec les mandats fédéraux de vaccination pour les grands employeurs qui acheter ces polices d’assurance vie collective. [Remarque : Le taux de mortalité des personnes actives en bonne santé est assez faible, de sorte que le nombre absolu de décès continue d’être dominé par les personnes âgées et malades. Le taux de mortalité global en Amérique n’a augmenté que légèrement pendant cette période, mais les compagnies d’assurance collective ont été durement touchées. —JJM]

Josh Stirling, un autre analyste de la sécurité, a résumé les données de l’Office of National Statistics britannique. À ce jour, les personnes vaccinées au Royaume-Uni meurent à un taux 26% plus élevé que les personnes non vaccinées. L’augmentation a été concentrée chez les jeunes, qui ont subi jusqu’à présent un risque accru de mortalité de 49 %.

Le lieutenant-colonel Theresa Long, MD, MPH, a rapporté que des augmentations alarmantes des conditions invalidantes pour l’armée américaine ont été signalées juste après la vaccination obligatoire, et ces signaux ont été rejetés comme un « problème informatique ». Le problème a été corrigé, mais les maladies et les blessures invalidantes continuent dans l’armée, où elles se produisent maintenant à près de deux fois le taux de pré-vaccination de 2020. Le nombre de décès militaires dus aux vaccins COVID est d’environ 50 % supérieur aux décès dus au COVID lui-même.

Le Dr Ryan Cole a rapporté que les coronavirus en tant que classe mutent rapidement, et c’est pourquoi nous n’avons jamais eu de vaccin contre un coronavirus dans le passé. Un public largement vacciné pousse le virus à muter encore plus vite. Les vaccins COVID actuels immunisent contre une variante du COVID qui s’est éteinte il y a plus d’un an.

Le Dr Harvey Risch, MD, PhD, professeur émérite d’épidémiologie à Yale, nous a rappelé que pour les personnes jeunes et en bonne santé, le risque de COVID grave est inférieur au risque de blessure lié aux vaccins COVID. Les mandats de vaccination ne peuvent être justifiés que pour les vaccins qui réduisent le risque de transmission du virus, et les vaccins actuels n’empêchent pas la transmission, même dans les groupes âgés et vulnérables où ils protègent contre les COVID graves.

Le Dr Pierre Kory s’est spécialisé en médecine pulmonaire et en soins intensifs en tant que professeur à l’Université du Wisconsin avant d’être renvoyé de la faculté de médecine de l’UW pour avoir préconisé un traitement précoce du COVID. Il nous a rappelé que le traitement précoce a toujours été notre meilleure ligne de défense pour tout, du rhume au cancer. (Cela inclut le virus du SRAS d’origine de 2003.) 30% de la population mondiale vit dans des pays où l’hydroxychloroquine ou l’ivermectine est prise quotidiennement à titre préventif, et ces pays ont eu des taux de mortalité par COVID beaucoup plus faibles que le «monde développé», où ces les médicaments étaient découragés. Pourquoi les premiers traitements du COVID ont-ils été décriés par les autorités ?

Le Dr Paul Marik, avec 300 publications évaluées par des pairs, est le deuxième expert en soins intensifs le plus publié au monde. Il a estimé que des centaines de milliers de décès américains auraient été évités si l’HCQ et l’IVM avaient été adoptés comme traitements précoces à partir de 2020. Il a indiqué que dans son hôpital, il lui était interdit d’utiliser des traitements sûrs et efficaces contre le COVID, y compris la vitamine C. Au lieu de cela, il a été encouragé à prescrire Remdesivir. Remdesivir est un médicament antiviral breveté et coûte environ 3 000 $ par patient. Mais le Remdesivir ne peut être administré qu’à l’hôpital, et les antiviraux sont inutiles au moment où un patient arrive à l’hôpital, car il a bien dépassé le stade où le virus a été vaincu, et le patient est menacé par ses séquelles, notamment pulmonaires. dommages, une faible oxygénation du sang et une septicémie. Le remdesivir est hautement toxique pour les reins. Selon l’OMS, le Remdesivir multiplie par vingt le risque d’insuffisance rénale. Le Dr Marik a affirmé qu’il n’y a pas d’utilisation médicale légitime du Remdesivir, et pourtant le remboursement fédéral aux hôpitaux est augmenté de 20 % (pour l’ensemble de la facture) si le Remdesivir est inclus dans le plan de traitement.

Le Dr Kory s’est adressé directement aux médecins et aux chercheurs en médecine : « Des revues à fort impact ont été sous le contrôle de l’industrie pharmaceutique… Nous avons vu des cas répétés de manipulation des données pour montrer que le produit d’une entreprise est efficace et, à l’inverse, des essais manipulés. pour essayer de prouver à tout le monde que des médicaments sûrs, efficaces et sans profit étaient inefficaces ou dangereux. Il y a une immense quantité de corruption dans l’édition médicale et dans la conduite de la science.

Le Dr Peter McCullough, MD, MPH est un cardiologue diplômé en épidémiologie et a été professeur au Baylor College of Medicine avant d’être licencié pour sa position vocale sur le traitement précoce du COVID. L’Amérique a subi 250 000 décès avant les vaccins COVID. Normalement, la deuxième année d’une pandémie est plus douce, à la fois parce que le virus évolue pour être moins mortel et parce que les personnes les plus vulnérables ont été tuées la première année. Mais depuis le déploiement du vaccin, nous avons eu 750 000 décès supplémentaires dus au COVID en Amérique. Ce n’est pas le record d’un vaccin réussi.

Paul Alexander, PhD, a rapporté que les vaccins COVID perdent leur efficacité et plongent dans une efficacité négative après quelques mois, de sorte que les personnes qui ont été vaccinées sont plus susceptibles de contracter le COVID plusieurs fois. Les personnes vaccinées ne sont immunisées que contre la partie du virus qui mute le plus rapidement. Tant que nous continuerons à stimuler les gens tous les quelques mois, le virus continuera de muter et la pandémie se poursuivra pendant de nombreuses années encore. « Si nous n’avions pas été vaccinés en masse, il est probable que nous aurions atteint l’immunité collective aux États-Unis à l’hiver 2021. »

Le Dr Robert Malone, MD, qui détient le brevet en tant qu’inventeur original de la technologie de l’ARNm, a changé son point de vue sur les vaccins COVID après avoir eu une réponse presque fatale à la vaccination. Le développement de vaccins est un processus très lent et les virus mutent rapidement. L’espoir pour la technologie de l’ARNm était qu’une plate-forme de vaccin générique puisse être développée afin qu’un nouveau génome viral puisse simplement être branché sur une technologie existante et que des vaccins puissent être développés à une vitesse fulgurante. Cette idée très prometteuse n’a pas abouti, mais ceux qui sont fortement investis dans le paradigme refusent de reconnaître les échecs et le danger de la technologie des vaccins à ARNm.

Le Dr Malone a décrit l’innovation consistant à utiliser la pseudouridine au lieu de l’uridine naturelle comme l’une des quatre bases nucléotidiques dans les vaccins à ARNm. C’est une astuce qui empêche le corps de dégrader l’ARNm comme il le ferait normalement, de sorte que l’ARNm reste beaucoup plus longtemps. Le résultat est qu’une fois que le corps a reçu une injection d’un vaccin à ARNm, l’ARNm reste dans les parages et continue de générer des protéines de pointe pendant au moins 60 jours. Nous n’avons pas de données au-delà de 60 jours, c’est donc « au moins » 60 jours. Le vaccin a été conçu pour faire son travail de stimulation de l’immunité dans les 48 premières heures. Après cela, la production continue de protéines de pointe n’a plus aucun but protecteur, mais elle peut continuer à être toxique.

Le Dr Janci Lindsay, professeur de toxicologie, a rendu compte des effets des vaccins sur la fertilité et des preuves que l’ARNm peut s’incorporer dans le génome et être transmis par le sperme ou l’ovule à la génération suivante. Tant que l’ARNm est transformé en ADN, il peut être transmis à la génération suivante via des plasmides dans le sperme. La protéine de pointe pourrait devenir une partie du génome humain.

David Wiseman (PhD pharmacologue de Johnson & Johnson) nous a dit que la FDA a des normes strictes pour les tests de sécurité des «vaccins» et des normes beaucoup plus strictes pour les «thérapies géniques», y compris 5 à 15 ans de suivi pour le cancer et les dommages à l’ADN. La FDA n’a même pas appliqué les normes de «vaccins» plus souples lors de l’évaluation des vaccins COVID, même si ces produits d’ARNm répondent à la définition des «thérapies géniques».

Le Dr Ryan Cole a rendu compte du changement de définition de « vaccin » qui a rendu possible l’approbation des produits d’ARNm, qui ont un mécanisme très différent des vaccins traditionnels. Ils auraient dû être testés avec des normes appropriées pour les thérapies géniques.

Le Dr McCullough a souligné que l’immunité fournie par les vaccins COVID ne s’étend pas au nez ou à la gorge, de sorte que les personnes vaccinées exhalent une charge virale qui n’est pas différente de celle des personnes non vaccinées. C’est pourquoi la récolte actuelle de vaccins ne peut pas arrêter la transmission et pourquoi tout argument en faveur de la vaccination obligatoire en tant que mesure de santé publique est erroné. « Ces vaccins n’ont aucun support pour réduire la transmission de l’infection. » La justification de la vaccination doit donc être la réduction du risque d’hospitalisation et de décès. Et pourtant, les seuls essais cliniques dont nous disposions n’étaient pas conçus pour mesurer les taux d’hospitalisation et de décès. [NB Les données de l’essai Pfizer ont montré un taux de mortalité plus élevé chez les vaccinés par rapport au groupe témoin — JJM]

Le Dr Malone et le Dr Alexander soulèvent le sujet du « péché antigénique originel ». En apprenant au corps à répondre à une seule partie du virus avec un bras du système immunitaire, nous détournons la réponse du corps lorsqu’un virus COVID survient quelques mois plus tard avec une protéine de pointe mutée. Le système immunitaire est fixé sur la protéine de pointe d’origine et sa réponse au virus modifié est altérée. Il s’agit d’un mécanisme bien connu depuis plusieurs décennies, il ne faut donc pas s’étonner lorsque les vaccins COVID montrent une efficacité négative après quelques mois.

De très nombreuses personnes qui appartiennent aux mouvements écologiques et pas seulement croient volontiers à ce qu’on nomme  » réchauffement climatique » et sans coup férir pensent qu’il est urgent de  » sauver le climat  » et le consensus imbécile est de rigueur : il faut décarboner notre vie.
Cela voudrait dire qu’il faut faire disparaître l’humain car notre corps est constitué en plus grande partie par du carbone puisqu’il est le deuxième élément derrière l’hydrogène qui figure dans nos cellules.

________________________________________

CLIMATOREALISTES

R.REYMONDIER

Voici des vidéos faites par des scientifiques qui pourront vous convaincre de ne pas vous fier à ce mensonge sur le CO2 responsable de tous nos maux.

Car oui le CO2 est BON POUR VOTRE SANTE ET POUR PREUVE /

(1) Christian Gerondeau  | Ecologie – Grande arnaque ? – YouTube

Sur le plan de VOTRE SANTE / (1) 8. Le dioxyde de carbone (CO2): bien mieux qu’un déchet de l’organisme – YouTube

Pourquoi la propagande contre le CO2 rapporte beaucoup :  (1) Baisse des émissions de CO2 : « On voit bien que le climat est un prétexte », selon François Gervais – YouTube

Le doute est le principe de base de la pensée scientifique et voici pourquoi : (1) Réchauffement climatique: « Je suis sidéré qu’être sceptique soit une insulte » dit Didier Raoult – YouTube 

Pourquoi la polémique oui pourquoi et sur quelles bases : (1) Le réchauffement climatique, vérité ou intox ? | Café Picouly | Archive INA – YouTube

Les arguments scientifiques sont sérieux et faits par des gens qui le sont tout autant et pourtant on a arrêté les centrales à charbon ET PAR LES TEMPS QUI COURENT QUELLE CONNERIE NON  ? 

S’il vous plaît créons ensemble une association VIVRE VRAI qui devrait lutter contre ce VIVRE FAUX qui domine dans nos sociétés. Le temps presse ne croyez-vous pas ?

Regardez bien ces vidéos et dites-moi ce que vous en pensez au travers de discours de SCIENTIFIQUES NON CORROMPUS.

Soyons des CLIMATO-RÉALISTES 

________________________________________

La face cachee des vaccins : film

Des documents officiels prouvent que l’administration Biden et d’autres gouvernements « élus » sont sous le contrôle d’un gouvernement fantôme qui a mis en place un sinistre régime mondial de vaccins

PREPAREFORCHANGE

Alors que nous examinons le paysage du développement et de la distribution des vaccins aujourd’hui, il devient clair que les acteurs impliqués n’opèrent pas dans le vide.

Loin de là, un réseau d’organisations influentes, dont la Fondation Rockefeller, la Fondation Bill & Melinda Gates, l’UNICEF, le CDC, GAVI, l’USAID et la Banque mondiale, façonnent discrètement le régime mondial des vaccins depuis des décennies.

Ensemble, ces organisations forment un réseau complexe et interconnecté, exerçant un pouvoir et une influence considérables dans les limites d’un gouvernement fantôme.

Un réseau obscur d’investisseurs fortunés est à la tête du régime mondial des vaccins, manipulant le flux de fonds à travers leurs diverses fondations et activités de financement.

Ces investisseurs exercent une influence considérable, non seulement par leur soutien financier aux politiciens et aux organisations internationales, mais aussi en façonnant activement les programmes de ces organisations pour servir leurs propres intérêts.

En approfondissant ce réseau complexe et interconnecté, nous commençons à découvrir la véritable dynamique de pouvoir en jeu au sein du gouvernement fantôme.

En bref, des organisations et des individus fortunés manipulent le système à leur propre avantage, utilisant les politiques publiques et l’argent des contribuables pour servir leurs intérêts privés.

Ces acteurs insidieux cherchent à façonner les politiques en fonction des résultats souhaités, tandis que nous, le grand public, payons la facture. C’est une situation inquiétante et inacceptable, mais que nous devons affronter de front si nous espérons récupérer notre pouvoir et notre libre arbitre.

________________________________________ 

Le gouvernement mondial de l’ombre

Selon le milliardaire français et président du RDH Philippe Argillier, il existe une entité ténébreuse dans les coulisses qui exerce un pouvoir et une influence immenses, composée de personnalités influentes de la finance et de la politique, dont certains chefs d’État.

Ce gouvernement secret est la véritable force dans les coulisses qui donne des directives au gouvernement élu. Et il détient une influence et un pouvoir immenses, opérant dans l’ombre et tirant les ficelles du gouvernement officiel élu.

« Au total, 38 individus dirigent la vie quotidienne de 8 milliards de personnes sur Terre… L’administration Biden est sous le contrôle du gouvernement fantôme. Je peux le confirmer sans aucune hésitation sur la base des informations dont je dispose », a déclaré Argillier à  Nations in Action .

Nations in Action : Philippe Argillier explique le Shadow Government et le pouvoir dynamique des Databanks,
16 octobre 2021 ( édité par SGT News Network , 2 mins)

Vous pouvez regarder l’intégralité de l’interview de 20 minutes ‘ Global Leaders Strategise Ending the Shadow Government’  Part I  ICI  où Philippe Argillier a expliqué le gouvernement fantôme et la puissance dynamique des banques de données qu’il a en sa possession.

Selon Argillier, le gouvernement fantôme fonctionne comme une société avec un programme à court, moyen et long terme, guidé par l’économie et exerçant souvent son influence par le biais d’accords géopolitiques et d’interventions militaires dans des pays puissants tels que les États-Unis, la Chine et la France.

Pour vraiment comprendre le gouvernement de l’ombre, il est nécessaire de comprendre les individus derrière lui, qui sont si riches qu’ils ont perdu tout sens de conscience et de valeurs.

Selon les termes d’Argillier, ces individus se croient « tout en haut » et peuvent créer leur propre monde, décidant au nom des 8 milliards d’habitants de la Terre comme s’il s’agissait d’un jeu de Monopoly.

Avec leur immense richesse, ces individus sont capables d’acheter tout ce qu’ils désirent, permettant à leur organisation obscure d’opérer efficacement dans l’ombre, tirant les ficelles des gouvernements officiels.

Dans  la deuxième partie , Argillier a affirmé connaître l’identité de la plupart des 38 personnes derrière le gouvernement fantôme, mais il a refusé de révéler leurs noms.

Autres ressources :

________________________________________

Le régime vaccinal mondial

Pourquoi la bureaucratie américaine a-t-elle minimisé la possibilité que Covid-19 soit un virus créé artificiellement et divulgué en laboratoire, malgré le fait que les États-Unis et la Chine avaient financé la recherche sur les médicaments et les virus pendant plus d’une décennie avant la «pandémie» de Covid-19 ?

Pourquoi les institutions gouvernementales américaines, les médias et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont-ils supprimé la possibilité que le virus ait été divulgué en laboratoire, alors que les National Institutes for Health (NIH) des États-Unis, la Defense Threat Reduction Agency (DTRA), la Santé et les Services sociaux (HHS) et le ministère de la Défense (DoD) avaient financé des recherches sur les coronavirus de chauve-souris par l’EcoHealth Alliance pendant des décennies, y compris des recherches à Wuhan, en Chine ?

Ces questions restent entourées de mystère, laissant beaucoup s’interroger sur les véritables origines de la pandémie de Covid-19.

Dans la vidéo ci-dessous, un chercheur de  Nations in Action  présenté des documents qui, pris ensemble, apportent une réponse à ces questions.

Shadow Government Architecture: The Vaccine Perspective – NIA Research Team, 22 août 2022 (62 minutes).

________________________________________

Historique du calendrier des vaccins des CDC

Les organisations qui contrôlent aujourd’hui les efforts de vaccination ont une longue histoire d’influence, avec des racines remontant à des décennies.

Au cours des dernières décennies, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont régulièrement augmenté le nombre de recommandations de vaccination, aboutissant au calendrier de vaccination actuel qui recommande un minimum de 45 doses au cours des 18 premières années de vie.

Cette tendance à l’augmentation des recommandations vaccinales s’est poursuivie avant même l’émergence du Covid-19, soulignant l’influence significative de ces organismes sur les politiques de vaccination.

Shadow Government Architecture: The Vaccine Perspective , NIA Research, 22 août 2022

À la fin des années 1980, le gouvernement des États-Unis s’est retrouvé dans une position unique. Il était responsable de l’achat d’une part importante des vaccins infantiles distribués dans le pays, avec des chiffres allant de 52 % à 55 %.

Cependant, au fil des années, le coût de ces vaccins a commencé à augmenter à un rythme alarmant. Entre 1988 et 1997, le prix par enfant de 6 ans ou moins a doublé, passant de 100 $ à 200 $. Cette tendance s’est poursuivie et en moins de cinq ans entre 1997 et 2001, le coût cumulé de ces vaccinations a encore doublé pour atteindre près de 400 $ par enfant.

L’introduction du vaccin conjugué contre le pneumocoque dans le calendrier des nourrissons au début des années 2000 a entraîné un nouveau doublement des dépenses publiques, les coûts passant de 500 millions de dollars à 1 milliard de dollars entre 2000 et 2002.

Ces dépenses ont été couvertes par le Vaccine for Children Entitlement Program, qui a depuis servi de modèle pour le nouveau programme Vaccine for Adults. Ce programme, créé par la récente législation Covid, dispose d’un financement initial de 25 milliards de dollars.

________________________________________

Les Rockefeller créent un groupe de travail

Les années 1980 ont vu le groupe de travail sur la survie et le développement de l’enfance prendre les rênes en menant la charge d’un programme de vaccination complet. Composé de diverses agences des Nations Unies et de la Fondation Rockefeller, ce groupe de travail s’est efforcé de coordonner les efforts de vaccination des organisations internationales.

Dans un effort pour fournir une protection aux personnes touchées par les blessures causées par les vaccins, le Congrès a adopté la loi sur l’indemnisation des vaccins en 1983. Cela a été suivi par la mise en œuvre de la  loi nationale sur les blessures causées par les vaccins chez l’enfant (NCVIA)  en 1986, qui a fait de la responsabilité des blessures causées par les vaccins la responsabilité du gouvernement américain  (contribuable)  et a permis aux bénéfices des vaccins d’aller aux sociétés pharmaceutiques.

Comme prévu, cela a conduit à une augmentation drastique du nombre de vaccins recommandés au cours des décennies suivantes. La NCVIA a également créé le  Programme national d’indemnisation des blessures causées par les vaccins  (NVICP).

En 1990, la  Children’s Vaccine Initiative  a été fondée avec le soutien de sponsors tels que la Banque mondiale, la Fondation Rockefeller, l’OMS, l’UNICEF et le PNUD. Ses principaux objectifs comprenaient la mobilisation de plus grandes ressources pour l’introduction de vaccins, en particulier dans les pays en développement, la promotion d’une collaboration à une échelle sans précédent et la sensibilisation à la valeur des vaccins.

________________________________________

Le régime des vaccins se mondialise

En 2000, l’  Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination  (« GAVI »), dirigée par la Fondation Bill & Melinda Gates, a été formée. L’objectif de GAVI est de faciliter la vaccination dans les pays en développement en travaillant avec l’OMS, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie du vaccin, les agences de recherche et techniques, la Fondation Gates et d’autres philanthropes privés. Les autres philanthropes privés avec lesquels GAVI travaille sont mis en évidence dans l’image ci-dessous.

Les autres philanthropes privés avec lesquels GAVI travaille sont mis en évidence dans l’image ci-dessous.

Tracer l’évolution des approches employées par l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) , BMC Public Health, 30 novembre 2015

En 2003, la Fondation Gates a publié un rapport soulignant la nécessité de partenariats public-privé pour faire avancer le programme mondial de vaccination. Intitulé  « Partenariats mondiaux pour la santé : évaluation des conséquences pour les pays », le rapport a souligné l’importance des taux de vaccination globaux en tant qu’indicateur clé de succès.

Cela a marqué le début d’une poussée documentée pour que les organisations privées bénéficient de la politique publique de vaccination.

Deux ans plus tard, en 2005, l’industrie du vaccin a reçu un nouvel élan avec la publication de la « Vision et stratégie mondiales de vaccination » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en collaboration avec la Fondation Rockefeller, la Fondation Gates, l’UNICEF, les Centers for Disease Control et prévention (CDC), GAVI, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et la Banque mondiale.

L’un des objectifs définis dans cette stratégie était d’utiliser la vaccination comme un moyen d’atteindre les « Objectifs du Millénaire pour le développement ».

Vision et stratégie mondiales de vaccination 2006-2015 , OMS, octobre 2005

Les gens ont tendance à penser que les organisations mentionnées ci-dessus sont indépendantes et autonomes. Mais toutes ces organisations font partie d’une infrastructure plus large – l’OMS, la Banque mondiale et le FMI sont des agences spécialisées de l’ONU et l’UNICEF est un programme et un fonds de l’ONU.

).

En mai 2012, le  Plan d’action mondial pour les vaccins 2011-2020  a été approuvé pour réaliser la vision de la « décennie des vaccins » de la Fondation Gates. Le plan a été dirigé par la Fondation Gates, GAVI, l’OMS, l’UNICEF, l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme et l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (« NIAID »).

Autres ressources :

La porte tournante

Shadow Government Architecture: The Vaccine Perspective , NIA Research, 22 août 2022 (horodatage 41:57)

Le Groupe consultatif technique (TAG) 2013 sur les maladies évitables par la vaccination a tenu une réunion dans le but de proposer des recommandations aux programmes nationaux de vaccination dans les Amériques pour surmonter les défis actuels et futurs.

La réunion comprenait des représentants du National Center for Immunization and Respiratory Diseases (NCIRD), du ministère canadien de la Santé, de la Fondation Rockefeller et des National Institutes of Health (NIH).

Bon nombre des personnes qui ont signé le document TAG 2013 ont eu des liens avec diverses organisations telles que la Fondation Rockefeller, GAVI, l’OMS et les agences nationales de santé publique.

Par exemple,  Anne Schuchat , qui a signé au nom du NCIRD, a été membre du groupe consultatif sur les risques pour la santé de l’OMS et du comité consultatif mondial sur les maladies infectieuses émergentes de l’Université de Stanford, ainsi que membre du conseil d’administration, du comité des programmes et des politiques de GAVI, et Comité d’audit et des finances.

Arlene King , qui a signé au nom du ministère canadien de la Santé, a été membre du conseil d’administration de GAVI Alliance avant de devenir médecin-chef du ministère de la Santé de l’Ontario.

Jeanette Vega , qui a signé au nom de la Fondation Rockefeller, a précédemment été directrice de l’OMS et vice-ministre de la Santé au Chili, avant d’occuper des postes à l’Agence nationale chilienne d’assurance maladie publique et plus tard en tant que  ministre du Développement social .

Roger Glass , qui a signé au nom du Fogarty International Center des NIH, a reçu la  médaille d’or Albert B. Sabin  en 2015, décernée par le  Sabin Vaccine Institute , fondé en 1993 pour poursuivre le travail de Sabin sur le développement et la promotion de vaccins.

En 2017,  Rajiv Shah  a été élu président de la Fondation Rockefeller après avoir été directeur de la Fondation Gates et administrateur de l’USAID sous l’administration Obama.

________________________________________

Préparation mondiale à la pandémie

En mai 2018, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque mondiale ont créé le Conseil de surveillance de la préparation mondiale (GPMB) pour résoudre les problèmes critiques liés à la préparation mondiale à la pandémie.

En septembre de la même année, le GPMB a tenu une réunion au siège de l’OMS à Genève pour discuter des résultats d’une étude commandée par le GPMB et dirigée par la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health.

Les résultats de cette étude ont ensuite été publiés en septembre 2019 dans le rapport « Preparedness for a High-Impact Respiratory Pathogen Pandemic ». « 

Préparation à une pandémie d’agents pathogènes respiratoires à fort impact , septembre 2019, p. 6

Les conclusions du rapport 2019 comprenaient :

Préparation à une pandémie d’agents pathogènes respiratoires à fort impact , septembre 2019, résumé des conclusions, p. 11

Shadow Government Architecture: The Vaccine Perspective , NIA Research, 22 août 2022 (horodatage 50:28)

Rick Bright a été sous-secrétaire adjoint pour la préparation et la réponse et directeur de la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA) avant de rejoindre l’Institut Rockefeller.

Il est connu pour s’être prononcé contre l’utilisation de l’  hydroxychloroquine  comme traitement du Covid-19 et avoir finalement quitté la fonction publique pour devenir le directeur général du Pandemic Prevention Institute de la Fondation Rockefeller.

Dans l’ensemble, il semble que des organisations et des individus influents utilisent leur influence pour façonner des politiques publiques qui correspondent à leurs propres intérêts et objectifs, potentiellement aux dépens du public. Ces politiques peuvent être conçues pour atteindre des résultats prédéterminés qui profitent à ces puissants intérêts mondiaux.

________________________________________

Illustration de la structure du régime vaccinal

De riches investisseurs ont créé des fonds et des fondations qui se livrent à diverses activités de financement, notamment en soutenant l’élection ou la nomination d’hommes politiques à des postes de pouvoir.

Une fois que ces candidats sont en poste, ils autorisent des fonds pour que les organisations internationales mènent des recherches et s’engagent dans des efforts de collaboration.

Ces fondations font également des dons à ces organisations, ce qui leur donne une certaine influence sur l’orientation et les conclusions auxquelles ces organisations sont parvenues.

Le régime des vaccins, financé par vous, le contribuable, et soutenu par nos élus, est devenu un outil d’oppression exercé contre nous par les forces sinistres du gouvernement fantôme.

Il est temps que les gouvernements nationaux coupent les liens avec ces organisations internationales corrompues et demandent des comptes aux responsables qui ont contribué à leurs actes infâmes.

Une enquête civile publique est nécessaire pour apporter transparence et justice à cette situation inquiétante. Ensemble, nous devons prendre position contre ces forces de l’ombre et revendiquer notre souveraineté.

Source : https://expose-news.com

________________________________________

Étude de la FDA : le vaccin COVID lié à la coagulation du sang chez les personnes âgées

Des chercheurs de la Food and Drug Administration des États-Unis ont découvert que l’embolie pulmonaire – la coagulation du sang dans les poumons – atteignait le seuil initial d’un signal statistique chez les personnes âgées et continuait de répondre aux critères après une évaluation plus approfondie.

https://childrenshealthdefense.org/defender/fda-study-covid-vaccine-blood-clot-eld

Le vaccin COVID-19 de Pfizer a été lié à la coagulation du sang chez les personnes âgées, selon la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis.

Des chercheurs de la FDA, en analysant les données d’une base de données de personnes âgées aux États-Unis, ont découvert que l’embolie pulmonaire – la coagulation du sang dans les poumons – atteignait le seuil initial d’un signal statistique et continuait de répondre aux critères après une évaluation plus approfondie.

Trois autres résultats d’intérêt – un manque d’oxygène au cœur, un trouble des plaquettes sanguines appelé thrombocytopénie immunitaire et un autre type de coagulation appelé coagulation intravasculaire – ont initialement déclenché des signaux d’alarme, ont déclaré les chercheurs.

Les chercheurs ont examiné des données couvrant 17,4 millions d’Américains âgés qui ont reçu un total de 34,6 millions de doses de vaccin entre le 10 décembre 2020 et le 16 janvier 2022.

L’étude a été publiée par la revue Vaccine le 1er décembre.

Le Dr Peter McCullough , conseiller médical en chef de la Truth for Health Foundation, a déclaré à Epoch Times par e-mail que le nouvel article « corrobore les inquiétudes des médecins selon lesquelles la forte augmentation des caillots sanguins, la progression des maladies cardiaques athérosclérotiques et les troubles sanguins sont indépendants. associé à la vaccination contre la COVID-19 .

Pfizer n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Les trois vaccins ont été liés à un certain nombre d’effets secondaires. L’inflammation cardiaque est liée de manière causale aux injections de Moderna et de Pfizer, ont confirmé des experts du monde entier, tandis que celle de Johnson & Johnson a été associée à des caillots sanguins.

McCullough a déclaré à Epoch Times :

« Une lacune du système de surveillance du CMS est qu’il n’a pas capturé l’infection antérieure et ultérieure par le SRAS-CoV-2, ce qui accentue le risque cumulé de vaccination au COVID-19.

« Compte tenu du grand nombre de personnes qui ont été vaccinées, la fraction attribuable à la population des problèmes médicaux attribués aux vaccins est énorme. Je suis préoccupé par le fardeau futur pour le système de santé en raison de la vaccination de masse contre le COVID-19. »

________________________________________

Le message le plus critique à l’humanité de tous les temps

Film

« MEILLEURE VIDÉO DE TOUS LES TEMPS !!!!!!

JE VOUS REMERCIE BEAUCOUP !!! »

« Ce film devrait être regardé par tout le monde. »

« WOW, c’est le plus puissant

vidéo complète… »

« J’ai pu regarder cette BELLE vidéo de vérité significative, sincère et informative. Vous avez fait un travail FANTASTIQUE (comme vous le faites toujours). Je l’envoie à BEAUCOUP. Je pleure de gratitude pour vos efforts extraordinaires.

« Quel magnifique travail vous avez encore fait ! Je pense que ce que vous faites est incroyablement intelligent! Je vais en effet envoyer la vidéo au plus grand nombre de personnes possible.

Assurez-vous de regarder

CRY FOR FREED0M

C’est vraiment le message le plus important que l’humanité doit entendre.

Le segment Biden a été grandement amélioré, avec des preuves indéniables pour établir cette réalité sans l’ombre d’un doute. Certaines personnes qui ont eu du mal avec cette partie de la première version ont maintenant vu la version améliorée et m’ont écrit :

« Mec, tu es BRILLANT. C’est fantastique et une différence très convaincante

« C’est bien amélioré. Maintenant, cela a du sens. Je l’ai maintenant partagé partout! »

« Je l’ai regardé complètement cet après-midi. Je l’ai trouvé très convaincant.

REGARDEZ CRY FOR FREED0M !

EN ANGLAIS / https://www.stopworldcontrol.com/cry-freedom

Note de TAL : ce film est EXCEPTIONNEL ! Il montre les manipulations du 

WEF (Klaus SCHWAB  et consorts) et comment l’actuel Joe BIDEN est un ACTEUR !!! HALLUCINANT !!!

________________________________________ 

L’ŒIL CELESTE, COMMENT LA CHINE EST SOUS CONTROLE TOTAL

 

________________________________________

La lettre confidentielle de

LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ

 

POUR UNE FRANCE CITOYENNE ET NOS LIBERTÉS RETROUVÉES

Nous les laissons nous tuer, petit à petit, dans tous les secteurs de la société…

 

Ces assassinats d’athlètes passés sous silence

1 mort en 2018, 3 en 2019, 2 en 2020 et 325 en 2021…

Le Monde a changé – III

 

L’édito politique de Libre Consentement Éclairé

   Le monde a changé.

   Notre monde, celui des Occidentaux, et particulièrement celui des Européens, a changé.

   Il a changé en quelques mois de 2020.

   En quelques mois seulement.

   Le monde a changé, car nous laissons les mensonges remplacer la vérité, car nous les laissons nous tuer, petit à petit, dans tous les secteurs de la société

   Panem et circenses, « Du pain et des jeux du cirque » (Satire X, Juvénal) : les empereurs de la Rome antique savaient comment s’attirer la bienveillance de la population.

   Nos milliardaires mondialistes et leurs laquais de Davos, de l’Union européenne et des gouvernements occidentaux, ont su adapter cette formule à leur objectif de dépopulation de la planète, avec ces désormais « Des « va x ins » à ARNm et des jeux ! »

   Des « va x ins » à ARNm pour sauver l’humanité, et des jeux pour que nous n’ayons pas le temps de réfléchir, de penser, de nous opposer à leur politique criminelle.

   Pour que n’ayons pas le temps d’envisager de nous opposer physiquement aux assassins qui nous gouvernent et à leurs loufiats qui se nomment entre eux « journalistes », alors que ce ne sont que des propagandistes de la soupe empoisonnée que servent les politiciens aux affaires.

   Pour « piquer papi et mamie avant Noël, pour les sauver », ils nous sortent des chiffres de perlimpinpin

   Qu’importent les centaines de milliers de morts dues aux injections à ARNm (et ces morts sont bien réelles, et elles sont réellement dues aux injections d’ARNm, n’en doutez pas un instant) ; qu’importent les dizaines de millions de maladies graves qui seront plus ou moins rapidement fatales aux injectés ; qu’importe, ils continuent à nous dire tout sourire aux lèvres (comme l’a fait dernièrement dans une émission de télé la véritable et dangereuse cinglée Anne-Claude Crémieux, professeur de médecine – Ils ont confié notre santé à ce genre de cinglée, et nous les laissons faire), que les injections à ARNm protègent des formes graves et des hospitalisations, et qu’il faut, absolument se faire piquer avant Noël.

   Chiffres de perlimpinpin à l’appui, ils continuent à nous dire que pour sauver papi et mamie qu’il faut piquer en priorité (ils ne parlent plus de les faire manger dans la cuisine, pendant que les autres festoient dans la salle à manger)… 

   Pour les sauver, ou pour les tuer ?

   Piquer papi et mamie pour les sauver, ou pour les tuer ? La question se pose réellement lorsque l’on connaît les données publiques fiables de certains pays, comme celles du Royaume-Uni.

   En effet, deux rapports de l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) le démontrent : les « va x ins » à ARNm de Pfizer & Co. ne protègent absolument pas des hospitalisations, loin de là. Il semblerait même qu’ils les favorisent fortement, mais nous manquons de données sur les pourcentages réels de la population « va xi née » par tranche d’âge et nombre d’injections pour l’affirmer avec certitude.

 

   Cela fait froid partout dans le corps, pas seulement dans le dos : les mortelles injections à ARNm de Pfizer & Co., seraient impliquées dans 76 % des décès toutes causes confondues

 

   Quant aux morts, une enquête réalisée auprès des milliers d’abonnés de sa newsletter par Steve Kirch (« Steve Kirsch’s newsletter ») révèle ce qui paraît absolument impensable : « les mortelles injections à ARNm de Pfizer & Co., seraient impliquées dans 76 % des décès toutes causes confondues ».

   Steve Kirch a demandé à ses abonnés : « En 2020 et 2021, avez-vous eu connaissance de décès dans votre entourage, toutes causes confondues », et il a du mal à croire lui-même les résultats de son enquête : « Vous voyez donc des commentaires sur la cause de TOUS les décès, pas seulement sur les décès « je pense que c’était le vaccin ». Si le vaccin est impliqué dans seulement 10 % de ces rapports de décès toutes causes confondues, c’est un désastre. Si le vaccin est impliqué dans 76 % des décès, c’est impensable. C’est le plus grand tueur de personnes de l’histoire. »

   Steve Kirsch est l’inventeur de la souris optique et en septembre 2021, il a affolé les propagandistes nazis qui œuvrent dans les médias subventionnés et qui se nomment entre eux « journalistes », lorsqu’il déclara lors d’une réunion organisée par la FDA, que leurs propres données (FDA) démontraient que « les vaccins tuaient deux fois plus qu’ils ne sauvaient des vies ».

   En France, les politiciens cachent les chiffres, sans quoi leurs mensonges ne pourraient plus être diffusés

   Afin de cacher la vérité et de continuer à nous infliger dans les médias leurs criminels mensonges, le gouvernement français ne transmet plus les données statistiques sur le « C19 » (hospitalisations, nombre de cas, etc.) à Euromomo.

   En France, les politiciens cachent les chiffres et les données sur les morts du « C19 » par statut « va xi nal » sont gardées secrètes.

   Elles sont gardées secrètes tellement leur publication risquerait de déclencher des émeutes.

   Et c’est ainsi que des cinglées comme Anne-Claude Crémieux et financées par Big Pharma et nos impôts peuvent continuer à nous asséner à longueur de journée, et de média, leurs mortels mensonges.

   Ils veulent piquer les enfants, garçons et filles, contre le cancer du col de l’utérus

   Et ils ne vont pas s’arrêter : après les 25 000 à 35 000 personnes âgées assassinées dans les Ehpad en France en moins de 2 mois en 2020, après les dizaines de milliers de morts dues aux « va x ins » à ARNm dans la population générale, les assassins qui nous gouvernent veulent rendre obligatoire un autre « va x in » tueur pour les enfants, garçons et filles, le « va x in » contre le cancer du col de l’utérus.

   Oui, vous avez bien lu, garçons et filles, contre le cancer du col de l’utérus, une forme de « transgenrisme » appliqué aux mortelles injections.

   Mais comment allons-nous arrêter ces assassins qui nous gouvernent ?

 

La véritable et dangereuse cinglée Anne-Claude Crémieux, qui nous sort des chiffres de perlimpinpin : « 14 jours après [vous être fait piquer] vous avez une immunité qui vous protège à 90 % contre le fait d’aller à l’hôpital ».

Dans un monde normal, elle serait traduite en justice pour complicité d’assassinat aux injections à ARNm.

________________________________________

SUR LE NET (prepareforchange) : 

« Notre Voie lactée compte jusqu’à 400 milliards d’étoiles, dont sept pour cent sont de type G », a déclaré le co-auteur Matthews. « Cela signifie que moins de six milliards d’étoiles peuvent avoir des planètes semblables à la Terre dans notre galaxie. »

La lettre confidentielle de

LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ

 

POUR UNE FRANCE CITOYENNE ET NOS LIBERTÉS RETROUVÉES

Après les personnes âgées dans les Ehpad, les nourrissons, les bébés et les jeunes enfants ?

 

Pourquoi veulent-ils piquer les enfants ? À votre avis ?

   Le monde a changé.

   Notre monde, celui des Occidentaux, et particulièrement celui des Européens, a changé.

   Il a changé en quelques mois de 2020.

   En quelques mois seulement.

 

   Le monde a changé, car nous les avons laissé tuer les personnes âgées dans les Ehpad, car nous les laissons s’en prendre aux nourrissons, aux bébés et aux enfants…

 

   La dernière décision des assassins par procure siégeant à la Haute autorité de la santé qui sont nommés par le Président de la République : ils autorisent et recommandent les injections à ARNm aux enfants à partir de 6 mois…

 

   Rappelons que leurs injections à ARNm :

   – Ne protègent de rien.

   – Qu’elles n’empêchent en rien la diffusion de quoi que ce soit (virus, coronavirus, etc.).

   – Qu’elles ont provoqué des centaines de milliers de morts et des dizaines de maladies graves (nous savons, beaucoup de lecteurs se disent « ce n’est pas possible » ; eh bien si, non seulement c’est possible, mais en plus c’est la réalité).

 

   Piquer les nourrissons avec des injections à ARNm pour prétendument les protéger d’une « maladie » qui ne les concerne pas…

 

   Didier Raoult, l’auteur du livre Carnet de guerre, C19 (Robert Laffont), a été interviewé le 16 avril 2021 par un propagandiste de la politique gouvernementale pro-injections.

   Et voici ce que Patrick Ledrappier et Pierre Lefevre ont retenu de cette interview :

   • « moins de personnes sont décédées en 2020 qu’en 2019, ou qu’en 2018 chez les moins de 65 ans ;

   • il y a eu « beaucoup » plus de morts chez les plus de 85 ans ;

   • il n’y a pas eu d’années de vie perdues dans toute la région PACA ;

   • au CHU de Marseille, 88 % des personnes décédées du « C19 » avaient une espérance de vie de moins d’1 an ;

   • le « C19 » est une maladie banale ;

   • dans la mesure où ils guérissent lorsqu’ils sont soignés, les moins de 65 ans ont très peu de risques de mourir du « C19 » (ce qui n’est pas toujours le cas des obèses) ;

   • le Remdesivir® ne guérit pas : il s’agit d’un médicament dangereux (c’est sans doute la raison pour laquelle il a été rendu quasiment obligatoire dans les hôpitaux par les criminels qui nous gouvernent) ;

   • aux États-Unis, des laboratoires pharmaceutiques sont régulièrement condamnés à payer des millions de dollars de dommages-intérêts pour des faits de corruption (notamment Pfizer).

 

   Et encore :

   « Pour Marseille, où l’âge moyen des patients décédés à l’IHU MI des suites du « C19 » est de 81 ans (ce qui correspond à l’âge moyen de l’espérance de vie en France) ; il y aurait eu :

   • 40 000 diagnostics « C19 » ;

   • 23 000 patients qui ont été soignés ;

   • 19 000 patients soignés en hôpital de jour ;

   • une mortalité de 0,04 % chez les diagnostiqués  » Covid  » dans une population  » vieillissante et fragile «  ».

 

   Donc, les enfants ne sont en rien concernés par le « C19 », alors pourquoi veulent-ils les piquer avec des injections à ARNm qui ne protègent de rien, qui n’empêchent en rien la diffusion des virus (et coronavirus) et qui ont provoqué des dizaines de millions de maladies graves et des centaines de milliers de morts ?

 

   Pourquoi exactement ?

   Cette question ne mérite-t-elle pas d’être posée ?

 

 

Rupture de stock de l’antibiotique le plus prescrit aux enfants

   Très forte augmentation des maladies respiratoires infantiles

 

   Nombre de médecins, de pédiatres et autres personnels soignants l’affirment : nous sommes face à une très forte augmentation des maladies respiratoires infantiles.

   Mais comment s’en étonner ? Ils ont obligé les populations à porter le masque alors que 167 études publiées avant 2020 démontrent que le port du masque ne protège en rien des infections virales (et coronavirales) ou encore des infections respiratoires.

 

   Mais comment s’en étonner alors que les experts non financés par Big Pharma, mais censurés par les médias subventionnés (lorsqu’ils n’ont pas été radiés de leur profession pour certains), n’ont cessé de nous prévenir : les masques sont dangereux pour tout le monde, mais encore plus pour les enfants, car le port du masque chez les enfants empêche leur système immunitaire de se développer et de s’enrichir des informations présentes dans l’air ambiant.

 

   Rupture de stock de l’amoxicilline : mais comment cela est-il possible ?

 

   « Les infectiologues et les pédiatres s’alarment des conséquences des ruptures quasi complètes d’approvisionnement des spécialités à base d’amoxicilline » peut-on lire sur le site « infectiologie.com » dans un article daté du 18 novembre 2022.

   Un mois plus tard, nous en sommes toujours au même point… Mais comment expliquer cela sérieusement ?

 

   Sur le même sujet, on apprend que l’Association française de pédiatrie ambulatoire ne cesse d’alerter les autorités sur la gravité de la situation :

   • « les ruptures de stock concernent les 2 antibiotiques les plus prescrits en pédiatrie (60 à 70 % des prescriptions) [il s’agit de l’amoxicilline (Augmentin®) et sans doute du cefpodoxine proxétil] ;

   • les prescriptions de ces molécules sont à 90 % ambulatoires et délivrées en pharmacie d’officine (donc sans contrôle possible par les référents antibiotiques) ;

   • si les difficultés d’approvisionnement sont fortes et/ou prolongées tel qu’annoncé, l’effet domino est certain avec un report de prescriptions sur d’autres molécules orales (formes adultes d’amoxicilline +/- acide clavulanique, céphalosporines, pénicillines V, macrolides, cotrimoxazole) voire parentérale (ceftriaxone) beaucoup moins prescrites, dont les stocks seront rapidement épuisés, pérennisant et aggravant la pénurie en augmentant le risque d’impasse thérapeutique. »

 

   Donc :

   • ils rendent fragiles les enfants pendant un an en les obligeant à porter le masque ;

   • les experts préviennent : les masques ne protègent de rien mais ils empêchent le système immunitaire de se développer normalement ;

   • l’hiver suivant, on assiste à une très forte augmentation des maladies respiratoires infantiles ;

et

    • il y a une rupture de stock des deux principaux antibiotiques utilisés en pédiatrie…

 

   Rien de tout cela ne serait lié ? Il n’y aurait pas d’enchainement logique entre ces 4 faits ?

   Vraiment ?

   Qui peut penser cela ?

   En tous les cas, pas nous à Libre Consentement Éclairé.

________________________________________

Le budget des programmes d’indemnisation des blessures causées par les vaccins devrait passer de 1 million de dollars à 5 millions de dollars en 2023

Les chiffres obtenus grâce à une demande d’accès à l’information montrent que le budget de l’administration des ressources et des services de santé pour l’indemnisation des blessures causées par le vaccin COVID-19 augmentera au cours de l’exercice 2023 – d’environ 1 million de dollars à 5 millions de dollars, selon Wayne Rohde, co-fondateur du Vaccine Safety Council du Minnesota.

https://childrenshealthdefense.org/defender/hrsa-budget-vaccine-injury-compensation-programs/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=0afb2d60-303d-4b5b-b0b7-1eb81f186f66

________________________________________

YOUTUBE : Emission Spéciale avec Jacques Bauer et Anne-Marie Yim sur les observations des injections

https://youtu.be/JyXaDlWp4sA

________________________________________

AGORA TVNEWS

En multi-diffusion sur TV-ADP, JSF, Gutch TV sur Twitch, VK, Odysee, Rumble et Crowdbunker.

Une émission très détaillée sur le contenu des vaxxins avec les images du laboratoire du Jacques BAUER, pharmacien suisse avec 1600 analyses microscopiques et un message d’espoir puisqu’avec diverses techniques fréquentielles, il nettoie le corps des pollutions vaxxinales

Il conclut par les cinq qualités fondamentales à cultiver :

-l’émerveillement

-la gratitude

-l’humour et le rire

-l’indignation (car sinon on tombe dans la soumission)

-le respect de soin de l’autre et de la nature

 

Google et Facebook détournent vos données personnelles et les utilisent contre vous

Google, Facebook Are Hijacking Your Personal Data and Using It Against You

Dans son livre, « The Age of Surveillance Capitalism », la professeure de Harvard Shoshana Zuboff révèle comment Google et Facebook ont détourné nos données personnelles – les soi-disant « flux de données comportementales excédentaires » – à notre insu ou sans notre consentement et les utilisent contre vous pour générer des profits pour eux-mêmes.

  • Dans son livre, « The Age of Surveillance Capitalism », la psychologue sociale et professeure de Harvard Shoshana Zuboff révèle comment les plus grandes entreprises technologiques du monde ont détourné nos données personnelles – ce que l’on appelle des « flux de données comportementales excédentaires » – à notre insu ou sans notre consentement et l’utilisent contre vous pour générer des profits pour eux-mêmes.
  • Des entreprises comme Facebook, Google et des tiers de toutes sortes ont le pouvoir – et utilisent ce pouvoir – de cibler vos démons intérieurs personnels, de vous déclencher et de profiter de vous lorsque vous êtes le plus vulnérable pour vous attirer dans action qui les sert, commercialement ou politiquement.
  • Toute votre existence – même vos humeurs changeantes, déchiffrées par un logiciel de reconnaissance faciale – est devenue une source de revenus pour les personnes morales, car vous êtes intelligemment manœuvré pour faire (et généralement acheter) ou penser à quelque chose que vous n’avez peut-être pas fait, acheté ou pensé. autrement.
  • Les expériences massives de Facebook, dans lesquelles ils ont utilisé des signaux subliminaux pour voir s’ils pouvaient rendre les gens plus heureux ou plus tristes et affecter le comportement du monde réel hors ligne, ont prouvé que – en manipulant le langage et en insérant des signaux subliminaux dans le contexte en ligne – ils peuvent changer le comportement du monde réel et l’émotion du monde réel, et que ces méthodes et pouvoirs peuvent être exercés « tout en contournant la conscience de l’utilisateur ».
  • Le système de sécurité Google Nest intègre un microphone caché qui ne figure dans aucun des schémas de l’appareil. Les données vocales et toutes les informations fournies par le biais de vos conversations quotidiennes sont extrêmement précieuses pour le Big Data et s’ajoutent à leurs capacités de modélisation prédictive en constante expansion.

________________________________________

Stratégies de «non-conformité» pour protéger les enfants et les adolescents en 2023

6 ‘Noncompliance’ Strategies for Protecting Kids and Teens in 2023

Depuis 2020, les parents ont dû faire face aux efforts de plus en plus effrontés des gouvernements, des écoles, des fondations, des Big Tech, des Big Pharma et d’autres pour détourner, blesser ou détruire l’esprit et le corps des enfants. 

Loin d’être des réponses fragmentaires ou simplement opportunistes à une «pandémie» commode, ces agressions contre les enfants – et les adultes aussi – reflètent un programme de contrôle à long terme bien financé visant à la mise en œuvre d’ identités numériques , de notation sociale et de «surveillance et suivi de chaque être humain à travers… des mécanismes déjà en place.

Lors du rassemblement «Defeat the Mandates» en janvier 2022, le président de Children’s Health Defence et Chief Litigation Counsel, Robert F. Kennedy, Jr., a affirmé: «Personne dans l’histoire de la planète n’a jamais respecté son chemin hors du contrôle totalitaire» et a rappelé le public, « Chaque fois que vous vous conformez, vous devenez plus faible. »

Kennedy a également averti, « ils viennent pour nos enfants. »

Comme pour confirmer, les nourrissons , les enfants de la maternelle et les étudiants ont été harcelés tout au long de l’année pour obtenir – et ont ensuite subi des dommages atroces – des coups de COVID-19 , malgré des preuves accablantes que les piqûres devaient être retirées de toute urgence du marché .

Dans les mots de R.Kennedy :

«Nous pouvons dire non au respect des coups pour le travail, non à l’envoi des enfants à l’école avec des tests et un masquage forcés, non aux plateformes de médias sociaux censurées, non à l’achat de produits aux entreprises en faillite et cherchant à nous contrôler. Ces actions ne sont pas faciles, mais vivre avec les conséquences de l’inaction serait beaucoup plus difficile. En faisant appel à notre courage moral, nous pouvons arrêter cette marche vers un État policier mondial.3

ARTICLE COMPLET SUR LE SITE

Le passage

De PREPAREFORCHANGE

Toutes les âmes qui étaient désireuses d’expérimenter et d’apprendre sur cette Planète Terre, savaient parfaitement ce que le Plan Divin était pour cette humanité terrestre. Ils connaissaient toutes les situations qu’ils rencontreraient, et ils connaissaient également toutes les étapes qu’ils devaient franchir à chaque incarnation. Et surtout, ils savaient qu’un jour leur apprentissage serait achevé, et que leur retour à la maison serait assuré.

Ainsi, vous qui êtes incarnés ici sur cette Planète, faites partie de ce groupe d’âmes qui ont eu l’opportunité unique d’être ici. Il a été dit auparavant que seules les âmes courageuses acceptaient une telle expérience, car la Terre est l’une des écoles les plus difficiles pour les âmes dans cet Univers.

Les Plans Divins sont parfaits. La conscience d’une âme incarnée ici est si limitée qu’il n’y a aucun moyen de comprendre l’ampleur de tels plans. Ce n’est qu’après que les voiles seront complètement levés qu’il pourra voir la dimension et la proportion de tout. Et ce temps des révélations est déjà en cours.

Votre conscience se développe rapidement maintenant. Vous comprenez aujourd’hui des choses que vous ne compreniez pas il y a un an ou plus. Le processus d’expansion s’est tellement accéléré que ce qui prenait autrefois des siècles prend maintenant quelques années, voire quelques mois.

Le processus d’expansion de la conscience n’est pas le même pour tout le monde. On a aussi dit ici que nous sommes tous sur une échelle, et chacun est sur l’échelon compatible avec sa fréquence, c’est-à-dire avec sa capacité à absorber les changements qui s’opèrent actuellement. Personne n’a la possibilité d’acquérir de nouvelles connaissances s’il n’a pas la capacité d’assimiler ces informations.

La Source Créatrice est l’origine de tout ce qui existe dans l’OMnivers infini. Il peut aussi être appelé le Soleil Central Cosmique. Tout y est simplement pure LUMIÈRE ! C’est une conscience aimante si grande qu’elle ne peut être comprise, alors nous disons que cette conscience est DIEU. Tout y est créé car tout émane de là, c’est-à-dire de la SOURCE.

Dieu, Source, Soleil Central Cosmique, Lumière, Amour, Énergie, bref, un ensemble qui se résume à une SEULE CONSCIENCE. Vous êtes une Étincelle Divine émanée de cette SOURCE. Grâce à cette graine d’atome divin, vous êtes devenu une monade. Vous vous êtes fragmenté jusqu’à ce que vous arriviez à cette fractale d’âme si petite que vous avez presque perdu la conscience de qui vous êtes vraiment.

Mais c’était nécessaire, sinon vous ne pourriez pas être ici sur cette planète de troisième dimension. L’Étincelle Divine, ou Atome Semence, est en fait une puissante force atomique, telle est son énergie. C’est pourquoi il peut créer des planètes, des étoiles et des galaxies. Et pour habiter ces mondes en dehors de la Source, il a besoin de se décomposer en parties moins atomiques. Ensuite, il se divise en 12 Super Souls. Chacun en 12 autres, et pourtant ils restent dans la condition de Super Souls. Ce n’est qu’alors que chaque Super Soul se divise en âmes. Et pour habiter des mondes de troisième dimension comme la Terre, l’âme doit se diviser en morceaux de sa propre conscience, c’est-à-dire en fractales. Vous, qui êtes ici incarnés, faites partie de ces Fractales.

Rappelez-vous : vous êtes une conscience fractionnaire. C’est pourquoi vous n’êtes pas conscient d’autres versions supérieures de vous-même. Vous avez le sentiment d’être déconnecté de la Source, mais ce n’est pas vrai. Vous ne pouvez pas encore vous en souvenir. Mais l’heure du réveil est venue. Petit à petit, vous vous souviendrez de choses que vous n’auriez jamais imaginé savoir. Cela se produit au fur et à mesure que votre conscience s’étend et s’intègre à vos versions supérieures.

Le processus d’ascension est toujours basé sur l’intégration d’une conscience inférieure par sa version supérieure.  Cette intégration des versions précédemment fragmentées de la même conscience est un processus tellement naturel qu’il ne causera aucun inconvénient. Vous serez toujours vous-même, juste avec une conscience élargie. Vous ne vous verrez jamais comme deux personnes comme beaucoup l’imaginent. Vous serez un moi amélioré; plus évolué.

En ce moment, beaucoup sont dans la TRAVERSEE entre les Dimensions. Vous devez faire ce passage dimensionnel. Les Portails sont ouverts, et pour les franchir, il suffit d’avoir la fréquence nécessaire. Le secret est de savoir comment atteindre la vibration nécessaire. Personne ne peut faire ce processus pour l’autre. Guider oui, mais pas interférer. Chaque fractale d’âme décidera quand elle veut faire cette traversée. En fait, quand il est prêt à faire l’effort nécessaire.

Oui, un effort, car la traversée demandera de la volonté, de la détermination et de la préparation. Personne ne sera porté sur vos genoux ou sur votre dos. C’est donc un moment de décision. Vous vous défierez en courage, en détermination, en sagesse et surtout en confiance. Oui, en toute confiance, car vous avez été préparés au cours de centaines d’incarnations, pour être ici et maintenant prêts à franchir les derniers obstacles.

Restez à l’écoute ces prochaines semaines et la première partie de l’année prochaine. Il y aura d’immenses défis et tant de tentatives qui vous feront vaciller. Les acclamations de ceux qui ne feront pas la traversée vers la Cinquième Dimension, seront assourdissantes à tel point que vous ressentirez la peur et que vous abandonnerez. Vous serez testé de nombreuses fois, mais sachez que vous ne manquerez jamais de soutien. Tout autour de vous peut trembler, mais rien ne vous affectera si vous restez confiant dans le Plan.

Rappelez-vous que le Plan Divin n’est menacé par aucun être humain, aussi puissant soit-il. Les pouvoirs des hommes ne l’emportent jamais sur les pouvoirs du Créateur, et vos propres pouvoirs non plus, car vous êtes une âme libre. Vous êtes une conscience, pas un corps comme vous vous l’êtes attribué jusqu’à présent. Rien ni personne ne peut emprisonner une conscience, car elle n’a pas de forme matérielle.

Vous êtes libre tant que vous pouvez comprendre qui vous êtes. L’illusion de la Troisième Dimension vous a fait croire le contraire, mais maintenant les voiles se lèvent et vous découvrez lentement la vérité. La vérité vous libère ! La vérité est le passeport pour cette Traversée. C’est pourquoi tant d’attaques se produisent comme des tentatives de détruire la vérité. Mais le Créateur a déjà donné son STOP ! Les temps sont proches, et il y aura des pleurs et des grincements de dents pour ceux qui ne peuvent pas faire cette Traversée Dimensionnelle. Des moments merveilleux pour tous ceux qui l’ont fait ou le méritent !

Je suis Vital Frosi et ma mission est l’illumination !

________________________________________

Pour conclure des images de cristaux de neige, magnifiques !

Partagez
Tweetez
Partagez
WhatsApp
Telegram